Partagez | .
Dessine moi une Citrouille
Invité Invité

-



MessageSujet: Dessine moi une Citrouille   Dim 5 Fév - 10:37







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


Un voleur sachant voler...
feat.Haru



Une grasse matinée bien méritée, une nuit qui se fut douce et reposante sur un vrai matelas avec une vraie couette dans un endroit qui ne sent pas le purin... L'on peut dire que la princesse à la chevelure rousse en profitait un maximum de cette première nuit dans la Capitale de Seika ! A présent qu'elle était dans le joyeux de l'empire du Phoenix, il ne lui restait plus qu'à rassembler des informations sur le fonctionnement de Kosaten, sur ses habitants, sur cette guerre dont elle avait rapidement entendu parler en attendant qu'une partie de ses capacités passées ne lui reviennent.

La tête dans le cake, la rouquine prenait un temps monstrueux pour se laver, s'habiller et prendre un petit-déjeuner dans l'auberge dans laquelle elle séjournait avant de partir à l'exploration de la ville noir et rouge aux portes du désert. Habillé de sa tenue noire légère habituelle et d'une aide inestimable dans le four qu'était Seika, Halloween commençait à vagabonder au grès de son instinct dans les rues de la cité, s'arrêtant par moment pour regarder les étales ou aider une petite fille perdue dans les foules de la ville.

Un beignet entre ses fines lèvres, la jeune fille ne savait pas trop quoi faire de sa journée et bien qu'une bonne séance d'entraînement allé devoir se faire, elle avait davantage envie d'aller revoir Sonia, histoire de la taquiner un peu et pour passer le temps avec une amie, bien qu'elle allait sûrement devoir attendre la fin de la journée afin de ne pas trop la déranger.

C'était finalement plus par absence d'occupation que par envie que la rouquine se décidait à partir à la recherche d'un dojo où d'une salle d'entraînement, mais sa course fut stoppée lorsqu'elle surprit un petit garçon de six ou sept ans, habillés salement, s'attarder derrière une personne innocente, sa main s'approchant lentement de la bourse de sa future victime sous le regard médusé de la chevalière qui s'approchait de la scène d'un pas sévère. Attendant que l'enfant mette la main sur la bourse tant convoitée, notre héroïne giflait alors la main du détrousseur avant de l'attraper par le poignet, le regard sévère.

-Je peux savoir ce que tu avais l'intention de faire ?

Soutenant, dans un premier temps, le regard de la princesse, le garçon finit cependant par tourner la tête vers deux petites filles restés à l'écart, plus jeunes que lui.

-Tu ne peux pas comprendre... Laisse moi partir !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Dim 5 Fév - 19:18




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouille Haru était finalement arrivé au sein du joyau de Seika : sa capitale Chikai. Il avait auparavant parcouru la République des Verts, afin de mieux comprendre à quoi il était affilié, même si le jeune homme avait horreur de ce lien qui lui avait été imposé. Tant que le sceau serait présent et contiendrait sa puissance, jamais le Dessinateur ne pourrait se sentir libre de ses mouvements… C’était quelque chose que le vieil Arnak s’était efforcé de lui inculquer, et l’élu était déterminé à y faire honneur.

La cité-mère des Rouges était aussi belle à contempler que Kansei. De magnifiques teintures rouges parcouraient les habitations, et la ville resplendissait d’un éclat qui n’avait rien à envier à ses équivalentes. C’était sublime, et Haru s’attarda quelques instants à admirer ce chef d’œuvre. Si le manque d’avancée technologique de Kosaten le choquait de temps à autre, il ne pouvait en revanche que se montrer bluffé lorsqu’il était exposé à ce genre de spectacle.

Chikai regorgeait de monde, sans toutefois que cela ne devienne une gêne. De fait, les grandes rues avaient été aménagées dans cette perspective, et il était beaucoup plus rare en ces lieux de percuter un voisin qu’à Kansei, en tout cas du point de vue du Marchombre et après plusieurs minutes d’expérimentation. Haru, curieux de tout découvrir, voulait absolument visiter. Bien que son but réel soit de parcourir l’immense puits de sagesse qu’était la bibliothèque de Chikai, en complément de ce qu’il avait pu apprendre dans la capitale Verte, il n’était pas vraiment pressé et pouvait totalement errer dans ces longs boulevards.

C’est d’ailleurs exactement ce que fit Haru. Se laissant guider uniquement par son instinct, tournant tantôt à droite, tantôt à l’opposé, il put ainsi parachever de rassasier son esprit, tout en mémorisant peu à peu dans un coin de sa tête, la topographie des lieux. Au bout d’un moment, alors qu’il traversait une épaisse avenue, le Minshujin nota du regard une altercation qui semblait y avoir entre une jeune femme aux cheveux rouges orangés et un gamin ayant moins d’une dizaine d’années.

En chevalier servant qu’il était, le garçon au foulard ne put résister à l’envie de s’approcher, afin de voir si la demoiselle avait besoin d’aide. Ainsi, après avoir rapidement observé la scène de plus près, il comprit mieux les choses. La fille tenait fermement la main du petit, et l’avait même giflé. Le bambin semblait furieux, et regardait nerveusement, un coup deux petites plus jeunes que lui non loin de là, un autre coup le sac d’un homme aux allures distingués. Il n’y avait pas besoin d’être un génie pour deviner le reste.

Bien qu’il n’approuve pas le geste du petit, Haru ne pouvait pas nier la nécessité de ce genre d’action certaines fois. Lui-même avait dû y recourir à plusieurs reprises depuis son arrivée. Il s’approcha encore du duo, et se pencha vers le gamin avec un léger sourire. Pendant ce temps, il parcouru rapidement les Spires afin de visualiser un épais porte-monnaie bien garni. Lorsqu’il sentit un poids supplémentaire dans sa poche, il sortit alors l’objet nouvellement apparu et le tendit au gamin.

« Allez. Prends ça et file. Dépêche-toi de t’acheter ce qu’il te faut. »


Le môme ne se le fit pas dire deux fois. D’un coup sec, il s’arracha à l’étreinte de la demoiselle, tout en agrippant avec précaution le Graal, comme s’il avait peur que celui-ci s’échappe. Il fila ensuite, bientôt suivi par les gamines. En se relevant, Haru se tourna ensuite vers la jeune femme.

« Excusez-moi d’être intervenu… J’ai pensé que vous aviez peut-être besoin d’aide. Vous n’êtes pas blessée au moins ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Jeu 9 Fév - 8:35







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


Bon samaritain
feat.Haru



Halloween avait bien remarqué le regard vagabond du petit voleur, qui allait et venait entre les deux petites qui étaient plus loin et la bourse que la princesse venait de sauver. Évidemment, la jeune femme comprenait bien les raisons qui poussaient ce petit à devoir s'abaisser au larcin, bien qu'elle n'approuve pas cette approche, elle n'allait pas le livrer à la garde de la capitale, elle avait en tête l'envie de lui faire comprendre que ce n'était pas comme ça qu'il parviendrait à se sortir de ce pétrin dans lequel la vie l'avait mis, avant de le laisser repartir en lui ayant offert les quelques yens qu'il lui restait.

Cependant, elle n'avait pas vraiment l'habitude de parler à des enfants et le fait qu'il soit dans une telle situation malgré son jeune âge démontrait bien à la jeune élue à quel point Kosaten pouvait être impitoyable avec ses habitants, même dans une immense ville comme Chikai et les options de survie, pour les gosses, restait très restreintes malheureusement, qu'importe le monde d'où l'on venait. Affichant un sourire au petit, Halloween desserrait donc finalement son emprise et employait un ton plus doux envers sa proie en parlant d'une demi-voix afin d'éviter que les passants ne l'entendent.

-Je comprends que tu fais ça par nécessité, mais tu risques de vous attirer des ennuis en continuant comme ça. Qu'adviendra-t-il de tes protégées si tu venais à te faire arrêter ? En attendant d'être assez fort pour te trouver un travail, essaie au moins d'être un peu plus discret.

Ponctuant sa phrase d'un clin d'œil qui fit rougir le petit homme qui soutenait son regard, ce fut l'intervention d'un inconnu qui vint débloquer la situation. Sortant de nulles parts et offrant une bourse bien remplie au gamin, celui-ci ne se fit pas prier pour arracher le cadeau venu du ciel de la main de son sauveur, s'arrachant de l'étreinte de la chevalière, qui se laissait faire en silence, avant de fuir à toutes jambes.

Se redressant en regardant le petit voleur partir, Halloween posait ses mains sur ses hanches en soupirant avant de se tourner vers l'étrange jeune homme à la politesse prononcé qui venait de s'excuser pour son intervention. La rouquine le dévisageait de haut en bas, sa tenue aux teints sombres et modernes tranchant clairement avec les vêtements, pourtant assez chics, des locaux qui les entouraient, allant même de son petit accessoire avec une écharpe claire noué autour de son cou.

Finissant son analyse en fixant les yeux saphir du jeune étranger, Halloween finit par lui adresser un sourire amical, le bougre ne lui semblant pas être quelqu'un de méchant, surtout au vu de son parler un peu trop gentillet et polis à son goût qui lui rappelait les ronds de jambe que l'on lui faisait durant son court retour à Kaamelott. Cependant, le jeune homme lui demandait si elle n'était pas blessée et cette remarque avait presque réussi à vexer la demoiselle tellement elle ne comprenait pas pourquoi il demandait ça... Levant un sourcil, elle restait souriante en partant sur le principe qu'elle avait affaire à un gentil simplet.

-Blessée ? Je pense pouvoir survivre à un face-à-face avec un môme tout de même... Mais je n'avais pas spécialement besoin d'aide, j'allais faire la même chose que toi avant que tu n'interviennes, même si j'espère que ça ira pour lui...

Inquiète l'espace d'un instant, Halloween finissait par pousser un nouveau soupire avant de tourner la page pour se concentrer sur sa rencontre du jour, ce tournant vers le garçon à l'écharpe en lui tendant une main amicale avant de reprendre.

-En tout cas, merci quand même pour l'intention. Je m'appelle Halloween, enchanté !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Jeu 9 Fév - 16:01




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouille La rousse ne semblait pas rancunière ou étroite d'esprit puisqu'elle laissa partir le petit sans rien faire si ce n'est soupirer... L'affaire était donc réglée sur ce point et Haru espérait que le gamin parviendrait à faire usage de la somme qu'il avait reçue. Même si le Dessinateur avait progressé depuis son arrivée en Kosaten, il ne pouvait guère maintenir ce genre de création plus d'une heure ou deux... Si l'apprenti voleur tardait, il déchanterait rapidement...

Quoiqu'il en soit, la jeune femme ne semblait pas en vouloir non plus à Haru pour son intervention inopinée. Il fallait dire que ce n'était d'ordinaire pas le genre de celui-ci que de se mêler des affaires des autres. Mais la présence d'une demoiselle et le jeune âge du gamin avaient suffi à annuler ces restrictions...

Bien entendu, le Marchombre se doutait que son interlocutrice n'était pas blessée : pour avoir suivi la scène de loin, il ne s'était quasiment rien produit, et de toute façon, le bambin était trop fluet pour pouvoir être véritablement dangereux... Cependant, il s'agissait d'une entrée en matière polie que Haru estimait nécessaire à cette phrase. Mais l'autre sembla s'en offusquer et il n'insista pas à ce sujet. Par ailleurs, elle ajouta qu'elle voulait initialement faire pareil avec le petit. Arborant un léger sourire gêné, le garçon aux cheveux bleus se passa machinalement la main droite dans les cheveux.

"Encore désolé... Je ne souhaitais qu'aider, et non pas vous déranger..."

Cependant, la conversation dériva vite puisque la jeune femme se présenta sous le nom de Halloween. La surprise priva Haru de toute parole pendant quelques secondes... Si la plupart des nominations de Kosaten lui étaient inconnues, le nom Halloween était en revanche bien familier à ses oreilles. De fait, dans le monde d'où il venait, il s'agissait d'une fête liée aux morts, durant laquelle les enfants avaient pour tradition de se déguiser afin de faire peur aux gens... Lui-même n'y avait jamais participé, mais il avait déjà lu des ouvrages à ce propos... Toutefois, réalisant tout à coup qu'il manquait à ses devoirs en ne répondant pas, il reprit rapidement la parole, sans chercher à en savoir plus :

"Je suis Haru, pour vous servir. C'est également un honneur pour moi de faire votre connaissance."


En même temps, le jeune bretteur en profitait pour examiner discrètement l'accoutrement de la fille. Ce n'était pas une tenue très en vogue à Chikai... Tout comme le nom de celle-ci, les vêtements de Halloween semblaient indiquer qu'elle n'était pas d'ici. Curieux, Haru ne put s'empêcher d'en faire la demande :

"Excusez-moi si c'est indiscret mais, vous ne semblez du coin, je me trompe ? Oh ! Je vous parle ainsi, mais peut-être souhaitez-vous discuter autour d'un verre ?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Dim 12 Fév - 10:43


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
       Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


       Rendez-vous?!
       feat.Haru

       


Le jeune homme, après s'être encore une fois excusé, en profitait pour se présenter sous lâcher le ton très poli qu'il abordait depuis le début de la conversation. Après Sherkhan qui l'avait traité de bourge pendant une bonne heure, Halloween commençait vraiment à se demander si son ancien rang social se voyait tant que ça. C'était une princesse d'un royaume puissant, certes, et elle avait l'habitude que l'on s'adresse à elle de cette façon, certes, mais ceci la mettait vraiment mal à l'aise à présent, surtout à ce niveau-là de politesse qui lui rappelait vraiment la cours qu'elle avait quittée, de force, depuis quelques semaines maintenant ou tous les domestiques semblaient lui lécher grossièrement les pompes avec ce genre de parler un peu trop soutenu.

Conservant cependant son sourire, car le jeune homme n'était pas méchant en soit, ce fut la proposition d'aller parler autour d'un verre qui rendait la demoiselle suspicieuse. De là où elle venait, elle avait souvent entendu Xing, l'un des meilleurs chasseurs de sorcière, ami du duo qu'elle formait avec son ancien maitre, mais également connus comme étant un coureur de jupons, faire ce genre de proposition à un peu toutes les filles qui lui passaient sous la main...

Dans l'esprit de la rouquine, cette simple proposition se mettait alors à résonner comme une demande, grossière et à peine dissimulé, de rendez-vous ! Ce qui ne tardait pas à faire passer son expression faciale dans les teintes et les expressions suivantes : sourire, suspicieuse, puis rouge pivoine ne sachant plus où se mettre ni quoi répondre.

En effet, c'était bien la première fois que l'on lui faisait une telle proposition de façon aussi peu détournée, son statut de Supporter lorsqu'elle était chez les Witch Hunter, son caractère pas toujours facile à vivre ainsi que la présence de Tasha, ayant permis de tenir les prétendants à distance et son statut d'héritière de la couronne, à Kaamelott, ayant également le même effet lorsqu'elle était plus jeune.

-Tu veux un... Un... Rendez-vous... ? Je... Je ne sais pas, je ne suis pas... Je viens juste de... Et puis il y a...
-Ce pervers vous embête, jeune fille ?


Alors qu'elle cherchait ses mots en esquivant le regard bleuté de son interlocuteur, l'arrivée soudaine et dans son dos de cette voix vieillissante la fit sursauter, poussant un petit cri de peur alors qu'elle sautait, de surprise, au cou de Haru avant de voir le visage du petit vieux qui l'avait accompagné jusqu'à Chikai.

Reprenant son calme, la demoiselle pouvait souffler, remarquant alors qu'elle s'était agrippée au bras gauche du garçon à l'écharpe et se hâtant de le lâcher en rougissant de plus belle, toussant dans son poing en voulant changer de sujet le plus vite possible, gênée.

-Ne sors pas de nulle part comme ça... Et non, il ne m'embête pas.

Reprenant son souffle, Halloween gardait un œil sur le petit vieux qui lui souriait, comme à son habitude, en caressant sa barbe grisâtre. Si il y avait un pervers ici, elle avait bien plus raison de dire que c'était lui pour le coup, bien qu'elle n'avait pas vraiment de raison à penser cela... De son côté, le marchand itinérant détournait son regard saphir en direction de Haru, toujours souriant et calme.

-Je vois, je vois... Dites-moi, auriez-vous quelques instants à accorder à un vieil homme ?


Vieux marchand:
 


Dernière édition par Halloween le Mar 28 Fév - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 28 Fév - 21:24




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleEtrangement, Halloween parut gênée par les compliments que lui adressaient Haru, tout du moins cela ne semblait guère lui faire plaisir. Il se demanda s’il avait commis une faute ou si quelque chose dans le contexte jouait en sa défaveur, mais n’entrevit pas la réponse qu’il cherchait… Décidément, dès qu’il s’agissait d’entamer une conversation, nul n’égalait l’incapabilité du Dessinateur… Pourtant, il ne s’était guère avancé : sa seule proposition consistait à offrir un verre à la jeune femme pour s’excuser d’être inopinément intervenu… Il n’avait pas d’arrière-pensée.

Cependant, Haru comprit rapidement le quiproquo qui se jouait. Alors qu’Halloween rougissait de plus belle, elle mentionna un rendez-vous. Là était l’explication ! La rousse avait sans doute cru que le garçon aux cheveux bleus lui demandait de sortir avec elle… Certes, c’était une belle demoiselle dont le cœur d’artichaut du Marchombre pouvait aisément s’éprendre. Toutefois, le jeune homme n’était pas un rustre au point de se déclarer seulement trente secondes après avoir rencontré une femme… Gêné par la situation, il ne put s’empêcher de rougir à son tour, ne sachant pas comment répondre à son interlocutrice.

« Je… »

C’est alors qu’un vieil homme s’interposa, accentuant la honte de Haru. De fait, celui-ci souhaitait savoir si la perversité du Minshujin était telle qu’elle oppressait la jeune femme. La scène devenait tellement dure à supporter, surtout pour un défenseur de la cause féminine comme l’épéiste. Comment avait-il pu se retrouver dans pareil cas ? Reprenant ses esprits, il s’apprêtait à se défendre verbalement lorsqu’il constata que, dans sa surprise, Halloween s’était accrochée à son bras. Tandis qu’elle le lâchait en constatant la même chose, le teint du bretteur, déjà légèrement rosi par les émotions, vira totalement à la couleur tomate…

Heureusement pour Haru, Halloween semblait honnête et peu rancunière puisqu’elle prit sa défense auprès du vieillard. Le garçon au foulard soupira de soulagement et remercia intérieurement les dieux pour l’avoir préservé. Après quoi, il reporta son attention sur la demoiselle, prenant un ton doux :

« Dé-désolé si ce que j’ai dit vous a choqué… »


Le nouveau venu fixa soudain l’orphelin de ses pupilles aux teintes de saphir. Ce dernier soutint un regard électrique, attendant la suite des évènements. C’est là que l’ancien quémanda son attention. Très surpris, le jeune homme ne sut d’abord pas quoi répliquer. Mais finalement :

« Je vous écoute, monsieur ! Avez-vous besoin d’aide ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mer 1 Mar - 9:19







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


Quête
feat.Haru



Les deux protagonistes avaient tous deux les joues teintées de rouge, surpris l'un comme l'autre par la réaction de surprise d'Halloween qui l'avait envoyé sur le bras de la personne la plus proche qui se trouvait être son interlocuteur du moment. Heureusement pour eux deux, l'apparition soudaine et imprévue du vieux marchand itinérant leur donner une excuse pour rapidement reprendre un sujet un peu plus sérieux et conventionnel que le quiproquo de rendez-vous qui s'était installé entre eux. Prenant tout de même le temps de s'excuser une nouvelle fois, la rouquine mit une poignée de secondes avant de comprendre pourquoi il s'excusait une nouvelle fois. C'était donc en se grattant nerveusement le nez, un sourire aux lèvres et les joues rougies qu'elle reprenait sur ses belles paroles.

-C-Ce n'est pas que ça m'a choqué, mais ce n'est pas quelque chose dont je suis habitué, je ne mis attendais pas...

Dans tous les cas, le marchand regardait la scène en silence, attendant simplement la réponse à la question qu'il venait de poser en observant le duo avec le sourire aux lèvres derrière sa barbe grisonnante. Heureusement pour lui, l'attente ne fut pas non plus interminable, car Haru finit par lui demander, très poliment, ce qu'il pouvait faire pour lui. Éclatant de rire, le petit vieux vint tapoter amicalement l'épaule du garçon à l'écharpe.

-En voilà un garçon bien élevé ! C'est devenu bien rare chez les jeunes de nos jours ! Hahahaha !

Dit-il en lançant un regard malicieux à Halloween qui c'était reculé d'un pas en croisant les bras, clairement sur la défensif devant cet étrange personnage dont elle n'arrivait pas à cerner les intentions. Défiant le regard amical du vieil homme, celui-ci finit par reculer en toussant grassement, reprenant son souffle à cause du fou rire qu'il venait de prendre.

-J'attends un ami qui est censé me ramener des documents. Cependant, cela fait plusieurs heures qu'il est parti et il tarde à revenir... Il doit se trouver en dehors de la ville, pourriez-vous aller voir si il va bien ? À mon âge, je ne peux plus me permettre ce genre de ballade, vous comprenez.
-Et la garde ne peut pas s'en occuper ?


Suspicieuse, Halloween restait sur la défensive devant ce semi-inconnu qui venait donner une quête comme ça, au calme, à des inconnus alors que n'importe qui pourrait s'en occuper. De plus, un marchand itinérant disant qu'il était trop vieux aller en périphérie d'une capitale, elle avait légèrement l'impression qu'il se foutait de leurs gueules à Haru et elle. Toujours souriant, le vieil homme soutenait le regard noir de la princesse sans sourciller avant de lui répondre simplement :

-Je préfère donner du travail aux jeunes afin qu'ils puissent faire leurs preuves. Il se tournait alors vers Haru. Alors, quand dites-vous ?


Vieux marchand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mer 1 Mar - 10:36




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleHeureusement Halloween semblait avoir été plus gênée qu’autre chose. Bien sûr, la demande de Haru l’avait prise au dépourvu, mais au final, seule la surprise avait prédominé dans cet échange… La jeune femme confirma donc qu’il n’y avait pas lieu de s’en vouloir… Toutefois, le Dessinateur nota tout de même dans un coin de sa tête que cette approche n’était pas à réitérer. La prochaine fois qu’il souhaiterait dédommager une demoiselle en lui offrant un verre, il se montrerait beaucoup plus subtil… C’était assez étonnant de constater à quel point chaque élu était différent, tant par ses facultés que par son caractère. En effet, c’était Amaya qui avait conseillé au jeune homme de se montrer plus direct, prenant alors son propre exemple personnel… Mais de nouveau, ce type de méthode s’associait mal à la nature du Marchombre…

Quoiqu’il en soit, Haru affirma assez vite son intention d’aider le vieil homme, si toutefois cela était nécessaire. L’ancien, en retour de cette bonne volonté, tapota l’épaule de ce premier, en se montrant appréciable de cette politesse. Pourtant, le Minshujin n’y trouvait pas grand-chose d’extraordinaire : c’était ainsi que l’avait élevé Arnak, et il était hors de question que l’épéiste salisse la mémoire du défunt en empruntant un chemin différent que celui qui lui avait été tracé… Ainsi, il aurait eu l’impression de trahir la volonté de ses propres parents, eux aussi décédés…

Finalement, le doyen révéla son problème : il était apparemment dans l’attente du retour de l’un de ses compagnons, qui était en quête de certains documents pour le vieil homme. Seulement, cette tâche s’avérait beaucoup plus longue que prévue puisque ce collègue n’était toujours pas revenu… Une histoire peu originale…

Bien entendu, comme affirmé plus tôt, Haru était prêt à aider cet ancien à résoudre son problème. Seulement, plusieurs voiles obscures subsistaient… L’un d’entre eux était bien sûr la raison qui poussait le plus âgé à faire ce genre de requête à deux jeunes gens d’apparence peu encline à signifier leur puissance, tandis qu’une multitude de gardes arpentaient régulièrement les rues, protégeant les citoyens contre les remous de la guerre. Halloween se chargea de questionner l’autre à ce sujet, et la réponse ne fit qu’accroître la méfiance de l’orphelin.

« Pensez-vous sincèrement que nous ayons plus de chances à deux, sans véritable atout, que ces gardes aux épaisses armures et au nombre très largement supérieur ? Eclairez ma lanterne, je vous prie, car cela m’intrigue… »

Et puis, il leur manquait beaucoup trop d’informations… L’identité de la personne recherchée, son apparence, sa destination… En outre, Chikai était une grande ville, et y chercher un individu s’assimilait fortement à tenter de dénicher une aiguille dans une botte de paille…

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Ven 3 Mar - 8:13


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
       Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


       Explications et précisions
       feat.Haru

       


Appuyé sur sa canne, son regard malicieux et fatigué par le poids des âges posé sur ses jeunes interlocuteurs et toujours son sourire amical sur les lèvres, le marchand itinérant recevait le flot d'interrogations méfiantes de la part d'Haru et Halloween avec calme, ses yeux saphir passant de l'un à l'autre en fonction de qui prenait la parole en les laissant parler, sans les interrompre, attendant simplement son tour poliment et patiemment.

-Je comprends vos craintes, jeunes gens. Cependant, mon compagnon se trouve être quelqu'un de froussard. Le connaissant, s'il voyait une patrouille de gardes le chercher, il serait capable de fuir bêtement, allant même jusqu'à se mettre en danger par accident... Alors que voir une belle demoiselle et un beau jeune homme devrait le maintenir en confiance. De plus, j'ai déjà eu le plaisir de voir notre jeune amie en action précédemment, je sais donc très bien que vous serrez largement de taille pour accomplir cette simple requête.

Faisant référence à l'attaque de bandits endiguée par Halloween et Seryu lors de leur trajet en direction de Chikai, le marchand qui était présent avançait donc un fait dont la chevalière ne pouvait pas se soustraire.

Acquissent donc en riant nerveusement, la rouquine passait sa main dans ses cheveux roux en regardant Haru en étant légèrement gêné par cette histoire. Posant alors ses mains sur ses hanches, la princesse en revenait alors à la requête du vieil homme, d'un ton un peu plus doux que précédemment après toutes ses éloges.

-D'accord d'accord... Où devrait se trouver ton ami alors ? Et à quoi ressemble-t-il ?
-Oooh vous ne pourrez pas le manquer : c'est le fils d'un riche ami marchand, il profite bien de sa condition et cela se voit de par son air empoté et un peu perdu. Je viens de faire le tour de mes connaissances en ville et personne ne l'a vu, il devrait donc être encore à l'extérieur de Chikai, vous devriez aller vérifier en périphérie de la ville.


Montrant la grande porte de la Capitale du bout de sa canne en bois, qui ressemblait plus à un vieux bâton ramassé au bord de la route qu'à une véritable canne, il finissait par reprendre sa pause alors que la princesse de Kaamelott dirigeait son regard dans la direction indiquée par le commanditaire.

Ce tournant finalement vers son dragueur du jour, elle lui adressé un petit sourire désolé en reprenant la parole.

-Bon bah, j'ai l'impression que ton invitation va devoir attendre un peu. Nous y allons ensemble ? Ça nous donnera l'occasion de discuter un peu, quand dis-tu ?


Vieux marchand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Ven 10 Mar - 22:04




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleLe vieil homme, malgré son manque de gêne flagrant, au vu de son intervention toute à l’heure –pas vis-à-vis de sa défense d’Halloween, mais à cause de son passage du coq à l’âne avec sa demande–, prit tout de même le temps d’écouter chacune des paroles prononcées par la fille et le garçon. Finalement, quand toutes les interrogations eurent été posées, que les doutes relevés étaient énoncés clairement, que les deux jeunes s’étaient tus, le doyen commença à répondre.

Reprenant point par point chacune des questions, il avoua en premier qu’il valait mieux envoyer un petit groupe à la recherche de son ami, plutôt qu’une brigade de soldats beaucoup plus voyants et dont la seule vue suffirait à effrayer celui-ci, qui ne ferait alors que fuir les hommes à sa recherche. Si Haru restait perplexe quant à cette surprenante explication, il n’en montra rien, croyant en la bonne foi de leur interlocuteur. Kosaten était un monde étrange dans lequel tout pouvait arriver : le Dessinateur ne pouvait se permettre de douter de tout… Surtout s’il souhaitait que les autres lui fassent confiance.

Pour conclure, l’ancien ajouta qu’il avait déjà été témoin des capacités de la rousse et qu’il ne doutait pas de son efficacité. Un peu surpris, le Minshujin cacha une nouvelle fois son ressenti : il aurait tout lieu de demander plus de détails à ce sujet à la principale intéressée. D’ailleurs, Halloween semblait beaucoup plus encline à accepter la requête.

En dernière indication, le commanditaire précisa que l’homme à trouver arborait des habits très chics, tout en affichant continuellement un air déboussolé et un peu niais. Puisqu’il n’était pas dans Chikai, il devait logiquement se situer aux alentours de la capitale. Halloween proposa alors à Haru de s’occuper de ce cas à deux. Le Marchombre eut un petit sourire timide en retour :

« Avec grand plaisir, Halloween ! »


Haru se tourna une dernière fois vers le vieil homme, lui confirmant d’un signe de tête son acquiescement. La porte indiquée n’était pas toute proche, et avec la foule dans les rues, l’atteindre ne serait pas de tout repos et bien rapide. En faisant ce constat, le jeune bretteur se tourna vers la jeune femme :

« Dites… Cela vous dérange si je nous téléporte directement à l’extérieur de Chikai ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 14 Mar - 9:39


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
       Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


       Téléportation !
       feat.Haru

       


Aaaah le miracle de la magie de téléportation ! Voilà quelque chose que la chasseuse de sorcière ne connaissait que trop bien ! Pas de sa vie en temps que Mordred Pendragon, son royaume natale ayant rapidement mis en place un violent veto sur tout ce qui touchait à la magie et refusant que cet art hérétique ne s'installe chez eux, l'exception confirmant cette règle étant, bien sûr, Merlin l'enchanteur de la cour. Non, la princesse connaissait ce procédé via sa seconde vie avec les chasseurs de sorcière, ceux-ci utilisant ce procédé afin de parcourir de longue distance en quelques secondes via des marques de téléportation.

Une technique très efficace, mais rigoureusement surveillé par les autorités des Witch Hunter qui préféraient privilégier les déplacements plus conventionnels, moins coûteux en énergie et moins susceptible d'être détectés par des sorcières. Cependant, bien qu'ayant utilisé les ponts de téléportations à plusieurs reprises, Halloween n'était pas très friands de ce genre de locomotion et elle reculait d'un pas, presque horrifié, lorsque Haru lui proposait de les téléporter en dehors de la ville directement. Réticente, Halloween finissait malgré tout par céder en voyant, du coin de l'œil, le chemin bondé qui les séparait de leurs destinations... Poussant un soupir, elle s'approchait finalement du garçon aux yeux électriques, lui attrapant la veste d'une main, les joues légèrement rossés en le fuyant du regard.

-Fait comme il te plaît, mais ne te moque pas...

Si téléportation, il y avait, le résultat allé être de toute beauté à l'arrivée ! Si le sort venait à être lancé, la jeune allait se mettre un peu à l'écart à l'arrivée et c'était avec le teint pâle qu'elle se mettrait à genou pour prendre son visage entre ses mains, se retenant d'offrir son petit-déjeuner à la faune local... Et oui, la prestigieuse chasseuse de sorcière, princesse de sang royal d'une île perdue au milieu de l'océan et ne craignant pas la mer ni les tempêtes, était malade lors des téléportations, son oreille interne n'arrivant pas à se faire à ce déplacement soudain, elle était à chaque fois prise de violents hauts de cœur qui la mettait KO pendant quelques minutes. Devant cet état de fait, même Tasha avait finalement décidé d'éviter d'utiliser la téléportation...

Après quelques minutes, donc, soit de déplacements normaux soit de nausée résultant de la téléportation, le duo d'élus se retrouvaient sortis de la ville maîtresse de Seika et scrutant l'horizon, la rouquine se demandait comment ils allaient pouvoir trouver un inconnu dans l'immensité de Kosaten... Mais c'était sans compter sur la puissance du scénarium (un composant surpuissant utilisé dans les réacteurs nucléaires des narrateurs) qui permettait aux élus d'entendre des hurlements de loups et des sanglots pas très glorieux à une cinquantaine de mètres d'eux.

Intrigué, Halloween s'approchait de ce drôle de bruit et elle put admirer, perché au sommet d'un arbre, un jeune homme d'à peine vingt ans, les joues rondelettes et une tenue de soie chic sur le dos, pleurer et appeler sa mère en regardant deux chiens sauvages lui grogner dessus au pied du végétau. Regardant les deux bêtes maigrichonnes et faiblardes en penchant légèrement son visage sur le côté, Halloween lançait alors un regard à Haru avant de laisser échapper un petit rire moqueur devant l'absurdité de la scène sachant que Chikai était à quelques pas de course de là...

-Aller Haru, chacun le sien !

Attrapant alors une pierre sur le sol, la jeune femme aux cheveux de feu lancé la caillasse en direction de l'une des bêtes, lui tapant dans le flan, elle attirait l'attention des deux bêtes qui, presque apeuré en voyant les deux élus, commencèrent à s'approcher d'un pas hésitant. Faisant craquer ses poignets, Halloween ne prit même pas la peine de sortir une arme pour se mettre en garde, les genoux légèrement flanchés et prête à en découdre à main nues.  


HRP:
 


Dernière édition par Halloween le Mar 21 Mar - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Ven 17 Mar - 20:31




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleHalloween ne refusa pas l’offre de Haru, bien que ce dernier sente que quelque chose la gênait. Elle détournait le regard et dissimulait ses pensées, au grand désarroi du Dessinateur. Ce dernier avait fait cette demande pour connaître l’avis de son interlocutrice, et non pas la contraindre de se rallier à lui… La rousse s’accrocha à son haut de survêtement et il en fit de même en attrapant une manche, pour ne pas choquer la demoiselle. Leur destination était connue par le garçon aux cheveux bleus, ce qui faciliterait grandement le déplacement.

Haru ferma les yeux quelques instants, pour se concentrer sur l’objectif. Il fit un pas, et le duo se retrouva instantanément téléporté hors de la ville. Lorsqu’il nota l’éloignement et le teint verdâtre de sa partenaire temporaire, le Minshujin comprit les raisons de son rosissement d’un peu plus tôt. En posant doucement sa main sur le bras, à nouveau, de celle-ci, il fit usage du Rêve, parcelle assez méconnue du Don, pour apaiser les nausées de l’autre, du moins il fit de son mieux.

Une fois ce petit souci réglé, des cris dont la tonalité s’apparentait à celle des loups se firent entendre non loin de là. Ajouté à cela un gémissant sanglotement. Haru suivit Halloween quand elle prit la direction d’où provenait ce son, tout en se plaçant instinctivement sur ses gardes.

Ils aperçurent rapidement les raisons de cette insupportable sonorité : un jeune homme au profil peu avantageux s’était perché dans un arbre, pourchassé par deux bêtes, effectivement des loups. Il était apeuré et ses cris étaient largement audibles. Halloween divisa les cibles en deux, accordant à chacun un ennemi à vaincre.

Mais Haru n’avait pas envie de faire couler du sang inutilement et il savait comment réagir face à ces bêtes. Se glissant dans l’Imagination, il fit apparaître en une fraction de seconde, une torche flambante dans sa main droite. L’agitant face au loup de droite, le bretteur put ainsi mettre facilement en fuite cet adversaire.

Tout en laissant sa création se dissiper et retourner poussière à la terre, Haru reporta son attention sur Halloween, notant avec quel soin elle se débrouillait elle-aussi, puis s’assurant de la sécurité du troisième homme. La situation semblait sous contrôle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 21 Mar - 8:35







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


Le garçon qui criait aux loups
feat.Haru



Les deux bêtes sauvages s'avançaient lentement, se lançant des regards apeurés l'un à l'autre dans l'espoir de se donner du courage afin de faire face au duo qui s'était interposé entre eux et leurs quatre-heures. Un pas après l'autre, prudemment, les deux loups sauvages restaient à bonne distance de leurs opposants en grognant, espérant les faire fuir de la même façon que le nobliau perché dans l'arbre... Malheureusement pour eux, les deux élus ne semblaient pas être très impressionnés par leurs intimidations, bien au contraire, car le garçon du groupe faisait apparaître, de nulle part, une torche enflammée qu'il se mit à agiter sous le nez de l'une des bêtes.

Surprise et déjà effrayé, il n'en fallut pas plus pour que le loup ne tourne les talons et ne prenne la fuite sans demander son reste. Observant son ami partir de la sorte, la seconde bête laissait tout le temps qu'il fallait à la chevalière pour qu'elle s'élance vers lui, faisant apparaître son bouclier qu'elle allait fracasser dans son flanc, l'envoyant rouler à quelques mètres de là. Sonné, le loup arrivait cependant à se relever après quelques essais, partant alors en couinant, fuyant en zigzag le duo de fous qui les privaient de leurs repas.

Halloween faisait disparaître son bouclier noir qui redevait la manche de sa veste avant d'adresser un grand sourire à son coéquipier, laissant le noble descendre de son perchoir, cassant une branche, cédant sous son poids, en chemin qui l'expédiait sur le plancher des vaches dans un bruit sourd. L'homme se relevait, massant ses fesses endolories par la chute alors qui tremblait encore comme une feuille, hésitant à s'approcher de ses sauveurs en serrant dans ses bras une besace de cuire orné de boutons dorés. Reculant d'un pas, le garçon grassouillet finissait cependant par adresser la parole aux deux élus, de façon hautaine malgré sa voix de pucelle tremblante qui donnait l'impression qu'il allait faire une attaque cardiaque d'un moment à l'autre.

-Qui-qui-qui êtes-vous ? Que-Que-que me voulez-vous ?

Maintenant hors de son perchoir, les deux élus pouvaient un peu mieux apprécier le physique du garçon de sang noble habillé d'une tunique de soie d'excellente facture, brodés de fils d'or par endroit, le visage rond aux joues rougis par l'effort supportant une chevelure brune coupé extrêmement court. La princesse se tournait vers lui en posant ses mains sur ses hanches, attendant que Haru l'est rejoint pour s'avancer de quelques pas.

-Tu pourrais être un peu plus aimable avec ceux qui viennent de te sauver la peau de ces « terribles » créatures assoiffées de sang... Adressant un sourire au garçon, Hall' posait sa main sur sa poitrine avant de désigner son compagnon. Tu n'as pas à avoir peur de nous. Je m'appelle Halloween et voici Haru.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 21 Mar - 20:43




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleL’affrontement n’en était pas vraiment un… Les ennemis, deux loups errants uniquement guidés par leur instinct primaire, n’opposaient pas une féroce menace aux élus. De consistance moins robuste que la normale de leur espèce, et visiblement beaucoup plus faibles offensivement, il ne fallut que peu de temps pour les faire déguerpir. D’un côté, Haru, détestant tuer des adversaires, bien qu’il soit tout à fait capable d’agir ainsi, se servit de son Don pour faire front avec la plus redoutable des peurs pour une bête sauvage : le feu. De l’autre, Halloween transforma la manche de son habit en une forme de bouclier aux teintes sombres, qu’elle envoya sans plus de cérémonie sur le second monstre. L’un apeuré, l’autre meurtri, les deux assaillants fuirent bien vite.

La jeune fille adressa un magnifique sourire au Dessinateur qui en perdit toute réaction pendant quelques instants. Halloween était radieuse sous ce soleil printanier et son côté rebelle séduisait Haru. Ce n’était pas la première fois qu’il tombait sous le charme d’une belle demoiselle, mais celle-ci était la plus sublime de toutes, non ? Quoiqu’il en soit, le Marchombre reprit finalement ses esprits et se concentra sur l’homme à qui ils avaient porté secours.

C’était un jeune garçon, très peu débrouillard d’apparence, notamment en considérant sa chute maladroite, et déjà atteint d’un bel embonpoint. Malgré que les loups aient été mis en fuite, il arborait toujours un air piteusement apeuré. Pour calmer le jeu, Halloween fit les présentations, assurant par la même occasion leurs bonnes intentions. A son tour, le Minshujin s’avança et s’inclina brièvement.

« Enchanté ! J’espère que vous n’êtes pas blessé au moins ? »

Lorsque le plus richement vêtu comprit enfin que la situation s’était calmée, il prit une posture beaucoup plus noble, la mine fière et relevée. Tout en faisant cela, il épousseta efficacement sa tenue, avant de répliquer sur un ton hautain :

« Que nenni ! Ces loups ont eu de la chance que je ne possède pas ma fine lame, sans quoi il serait passé de vie au trépas en moins de temps qu’il ne m’en faut pour dire riche. »

Haru ne put s’empêcher de soupirer devant cette remarque qu’il savait évidemment fausse. L’autre fit mine de ne pas le remarquer et poursuivit son monologue :

« Je ne me suis pas présenté : je suis Hiro Kazoku, que dis-je, l’illustre Hiro Kazoku ! »


En y réfléchissant bien, ce prétentieux à l’égo surdimensionné correspondait parfaitement à la description qu’avait donnée le vieillard. Haru jeta un regard à sa partenaire, quémandant silencieusement son avis.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 28 Mar - 10:00


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
       Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


       Un nouveau chef de groupe !
       feat.Haru

       


Les mains posées sur ses hanches, Hall' laissait son nouvel ami s'approchait pour s'incliner légèrement permettant ainsi au jeune noble de se détendre en constatant de l'absence de danger que pouvait représenter ses deux élus, sans armes aux poings, qui lui faisaient face. Regardant Haru du coin de l'œil, la rouquine lui adressait un sourire discret, constatant à quel point il pouvait être calme et attentionné malgré une politesse un peu trop présente, même si cela n'était pas un mal en sois... Au contraire, pour le premier élu mec qu'elle croisait, elle était heureuse d'apercevoir un contraste avec les Witch Hunter bourrus, imbus d'eux-mêmes et dragueurs qu'elle avait l'habitude de côtoyer depuis quelques années.

Pris d'une confiance en sois nouvelle, l'imposant fils de marchand se mit à chanter ses propres louanges après le spectacle déplorable qu'il venait d'offrir à ses sauveurs, essayant ainsi, tant bien que mal, à faire bonne figure face à des prolétaires vagabonds. Remarquant le regard suppliant d'Haru, Halloween étouffa un petit rire amusé en s'avançant à nouveau, agitant sa main devant son visage.

-Mais oui, mais oui... M. Kasuko, c'est vraiment regrettable d'avoir oublié votre fidèle lame... Tâchez de faire plus attention à l'avenir. Un vieux marchand itinérant nous à envoyé chercher un noble devant lui rapporter une commande, ce ne serait pas vous par hasard ?
-Un vieux marchand... ? Une barbe grisonnante, une canne de pauvre et des yeux bleus mystérieux ? C'est Monsieur Al'Bann, un ami de mon père. C'est bien mon illustre personne que vous devez escorter jusqu'à Chikai ! Allons-y, fidèles gardes du corps, je n'aimerais pas être davantage en retard par votre faute !


Disant cela en gonflant le torse, le noble s'approchait du duo d'un pas autoritaire, laissant la jeune fille pousser un soupir alors qu'elle rejoignait Haru, lui glissant un sourire avant de prendre la suite du noble qui commençait à avancer tout seul, prenant la tête de l'expédition comme son rang de riches le lui permettait... Cet enfant qui était né avec une assiette d'argent dans la bouche montrait presque que cette ballade devait être la première fois qu'il sortait des murs d'or de sa demeure. Arrivant au niveau de son partenaire, la princesse penchait légèrement son visage dans la direction du jeune homme, souriante, à la fois amusé et exaspéré par l'homme qu'ils accompagnaient.

-J'aurai bien besoin de deux verres après ça...

Retournant sur leurs pas et passant le post de garde tellement occupé à fouiller les marchands qui souhaitaient entrer en ville qu'ils n'avaient pas entendu les cris qui avaient résonné plus tôt, la petite équipe pénétrait dans Chikai sans aucun souci, le noble possédant un laissé-passé dû à son rang social, ils ne tardèrent pas à retrouver le vieux marchand qui était assis en tailleur derrière son étale qui se résumer à un tapis posé au sol sur lequel était posé de nombreuses babioles venant des quatre coins de Kosaten. Les voyants arrivés, le vieil homme se levait à l'aide de sa canne, adressant un large sourire au trio.

-Monsieur Al'Bann ! C'est un plaisir de vous revoir ! Tenez, voici les documents que vous avez demandés à mon père, qui vous passe d'ailleurs le bonjours. Votre commande est en un seul morceau, malgré le manque de délicatesse des mercenaires que vous avez envoyé à ma rencontre !

Disait le petit noble en désignant les deux élus qui se trouvait derrière lui.



Dernière édition par Halloween le Mar 28 Mar - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 28 Mar - 21:07




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleHalloween prit les devants et demanda directement à ce fameux Hiro Kazoku s’il était l’homme que le duo recherchait. Elle mentionna de fait le vieillard qui leur avait quémandé d’escorter jusqu’à lui un jeune homme. Suite à quoi l’intéressé confirma cette hypothèse, apprenant à Haru par la même occasion le nom du commanditaire : Al’Bann. Au moins, la première partie de la mission était accomplie. Ne restait plus qu’à ramener ce noble au lieu en question… D’ailleurs, ce dernier s’offrit le luxe de donner un ordre aux deux jeunes combattants qui l’accompagneraient. Si le Minshujin savait se montrer poli et courtois, il ne réagit néanmoins pas à cette injonction, ignorant royalement l’autre.

En chemin, la belle rousse vint annoncer à Haru qu’elle aurait au moins besoin de deux verres pour se remettre de cette pénible tâche. Le bretteur rougit légèrement, avant de sourire sincèrement à cette évocation. Il était heureux que Halloween n’ait pas rejeté sa proposition, et devait bien s’avouer que cela ne lui ferait pas de mal non plus.

« C’est sûr, moi aussi… »


Au retour, Haru n’usa pas de son Pas sur le Côté pour les ramener instantanément à leur point de départ. Ce n’était pas pour le bien-être personnel du petit prince qu’il avait fait ce choix, mais plus pour éviter à sa partenaire du jour de nouveaux tracas… Il avait bien compris que ce type de déplacement n’était pas son préféré. C’est donc par la voie pédestre que tous trois regagnèrent Chikai. L’entrée leur fut facilitée par le titre de noblesse de l’escorté, mais la suite se passa comme le garçon aux cheveux bleus l’avait initialement prédit : des bousculades et des jérémiades…

Fort heureusement, aucun incident fâcheux ne se produisit outre le manque de soin porté à l’illustre Kazoku. Haru n’eut aucun mal à repérer le vieil homme, qui leur fit d’ailleurs de grand signe. Le noble remit alors à ce dernier les documents demandés, avant de se plaindre du duo de gardes du corps. A ces mots, Al’Bann arbora un air furieux avant de tapoter avec force sa canne sur l’épaule du garçon :

« Voyons Hiro… Tu ne changeras donc jamais ? N'as-tu donc aucun respect pour ces élus qui t'ont protégé ?! »


Le vieillard remercia ensuite Haru et Halloween en leur souhaitant un bon rendez-vous, dans un clin d’œil qui voulait tout dire… Gêné et peu désireux de supporter plus longtemps Kazoku, le Marchombre s’écarta rapidement, avant de s’approcher de la jeune femme avec un sourire :

« Alors, je vous l’offre ce verre ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Sam 1 Avr - 10:06







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


Après l'effort, le réconfort
feat.Haru



Accompagné de son nouvel ami à l'écharpe, le duo d'élus n'eut guère de mal à ramener le jeune et arrogant marchand auprès du vieil homme qui les avaient mandatés pour le retrouver. Entendant le fils de riche se plaindre, sans réelle raison, des capacités de ses sauveurs, elle dut étouffer un petit rire satisfait lorsque le vieux monsieur le corrigeait d'un coup de canne sur le crâne. Aussi étrange que ceci puisse paraître, la rouquine avait presque l'impression de se revoir, plusieurs années en arrière, dans le comportement présomptueux du jeune noble... Esquissant un sourire au vieil homme qui venait les remercier, elle se remémorait l'air hautain et condescendant dont elle faisait, elle aussi, preuve dans ses jeunes années.

Fille unique du roi, couvé depuis sa naissance, héritière du trône, entraîné par les meilleurs épéistes du royaume et possédant un don pour le maniement de l'épée, il ne fallut pas longtemps que pour que la jeune élue de Seika devienne hautaine et prenne tout le monde de haut dans son monde. Ce voyant supérieur à tout autre personne, il ne fallut pas longtemps pour que la princesse ne défie en duel son ancien mentor et son propre père, tout deux l'envoyant au tapis avec une facilité déconcertante... Sans compter la Grande Sorcière blanche qu'elle ne put même pas toucher avant de mordre la poussière. Derrière elle, elle rencontrait Tasha et les autres Witch Hunter dont certains membres étaient de redoutable combattant également... Et aujourd'hui, Kosaten et ses habitants, tous plus puissants les uns que les autres...

Toutes ces défaites furent de sévères leçons d'humilités pour la rouquine qui apprit à se remettre à sa place par la manière forte aux files des années et ce n'était que ce jour-là, face à un homme qui était son portrait craché quelques années plus tôt, qui lui faisait retrouver ses douloureux souvenirs... Plongeait dans ses souvenirs, Halloween ne remarquait même pas que le vieil homme s'était approché d'eux, remarquant le sourire triste qu'avait affiché la jeune fille sans s'en rendre compte, il vint lui tapoter l'épaule pour la ramener à elle, lui souhaitant alors un bon rendez-vous en appuyant son sous-entendu d'un clin d'œil.

Sortant de sa semi-torpeur, l'élue ne comprit pas le sous-texte utilisé, se contentant de regarder le vieillard s'éloigner en compagnie de son protégé en laissant les deux jeunes derrière lui. Posant ses mains sur ses hanches, la princesse se demandait toujours de quoi parlait le vieux marchand lorsque Haru vint réitérer sa demande. Lui offrant un magnifique sourire, la rouquine se tournait vers lui et vint poser son poing sur le cœur du jeune homme en lui répondant en lui faisant un clin d'œil.

-Seulement si tu arrêtes de me vouvoyer !

Ce détail réglé, les deux élus allèrent dans un des nombreux bars de la Capitale, s'installant à une table et passant commande, laissant ainsi le loisir à la demoiselle de s'affaler sur la dite table de bois en poussant un long soupire de fatigue.

-Aaaaah je n'en peu plus ! Ce type m'a épuisé... J'espère que je ne suis plus comme lui...

C'était alors qu'un éclair de lucidité, by Tasha le rapace, traversait l'esprit de la chasseuse de sorcière qui relevait le visage subitement, regardant Haru avec de grands yeux ronds.

-Mais attends... Où est notre récompense ?!


Vieux marchand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 4 Avr - 20:33




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleAlors que Haru proposait de concrétiser son offre d’un peu plus tôt en payant un verre à sa partenaire du jour, toujours en arborant ses bonnes manières, que le vieil Arnak lui avait inculquées, Halloween le surprit en plaçant son poing sur le torse du Dessinateur, lui demandant par la même occasion de stopper son vouvoiement intuitif, afin d’opter pour une approche plus familière. C’était, à Kosaten, la seconde personne à faire une telle injonction au Marchombre, la première en la personne d’Aki Nishiie. Courtois et désireux d’avoir une bonne image, plus que de radoter son langage parfois trop soutenu, il sourit timidement.

« Si vo- tu insistes. »

Par la suite, le duo se rendit dans une taverne bien peuplée, choisissant cette option de par sa proximité plus que sa qualité. De toute manière, Haru n’étant pas un expert de ce genre d’établissements, et son statut à Chikai demeurant celui d’un touriste, il aurait bien été en peine de conseiller la rousse sur la direction à prendre. Heureusement, en parcourant la carte des yeux, le garçon au foulard se rendit bien vite compte de la normalité des boissons. Des plus classiques aux plus exotiques, mais dont les noms étaient évocateurs. C’est ainsi qu’ils s’installèrent tous deux à table.

Haru ne mit pas longtemps à choisir son désaltérant : un breuvage non alcoolisé au nom relativement saugrenu, et dont le jeune orphelin avait déjà pu goûter une mixture similaire dans son monde d’origine. Pendant que sa compagnonne de boisson cherchait son plaisir, il s’attarda à la contempler quelques instants, avant de reprendre la conversation :

« Choisis ce qui te fais le plus envie, je paierai la note ! »


Ensuite, les boissons servies et entamées, la belle demoiselle évoqua leur récente mission, critiquant allègrement le caractère exécrable du noble que les deux avaient escorté. Haru ne pouvait qu’acquiescer à cette remarque, bien que la suite, concernant un passé similaire chez Halloween, l’intrigue grandement.

« J’avoue que vo- que tu me surprends à ce propos : je ne vois vraiment pas comment tu pourrais égaler cet homme… »


Et puis la jeune femme évoqua ensuite une récompense, apparemment introuvable. Haru, d’abord perplexe, mit plusieurs secondes avant de comprendre qu’elle devait faire référence à la rémunération de leur tâche précédente. Il était vrai que le vieillard n’avait pas mentionné telle contribution et le Minshujin n’y avait pas prêté réelle intention : tel n’était pas son désir. Avec un petit air espiègle, il répondit :

« Je ne crois pas que ce vieil homme ait une récompense à nous offrir… Mais s’il te faut la moindre chose, n’hésite pas à me le demander ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 4 Avr - 22:15


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
       Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


       Boisson et compliment
       feat.Haru

       


Poussant un long soupire devant la logique et la vérité dite par Haru, notre rouquine préféré ne pouvait pas répondre de grands choses d'autre... Au moins, elle avait le sentiment d'avoir effectué une bonne action, ce n'était déjà pas si mal que ça dans le fond. Commandant à son tour une boisson à base de lait présente sur la carte de l'auberge, la rouquine tournait son regard vers son compagnon lorsque celui-ci lui dit qu'il ne voyait pas comment elle pouvait ressembler à cet homme noble qu'ils venaient de croiser. Il était vrai que le jeune homme à l'écharpe n'avait pas connu la princesse de Kaamelott dans ses jeunes années ou son destin semblait être tout tracé.

Elle-même ne s'en était souvenu que peu de temps avant son arrivée en Kosaten et elle devait bien admettre que sans l'intervention de cette sorcière blanche qui l'avait changé en citrouille, elle serait toujours aussi détestable... Un sourire doux et tendre aux lèvres, la rouquine ce surpris rapidement à rougir légèrement, se forçant alors à monter la carte des boissons afin de cacher son visage en se contentant de balbutier une réponse.

-Disons simplement que ça remonte à longtemps... À une époque où je croyais tout connaître du monde.

Il fallait bien avouer que ses aventures avec Tasha et les Witch Hunter avaient appris bien des choses à la jeune demoiselle, elles lui avaient montré que tout n'été pas forcement blanc ou noir, qu'il n'y avait pas les gentils d'un côté et les méchants de l'autre et que l'ennemi d'aujourd'hui pourrait très bien devenir l'allié de demain. Des leçons que son ancien mentor, Lencelot, avait essayé de lui montrer, mais qu'elle n'avait pas pu comprendre à cause son apprentissage très strict et très formaté de la confrérie des chevaliers...

Dans tous les cas, il fallait bien avouer qu'elle avait le sentiment d'avoir grandi durant ses deux vies séparées et que le retour de ses anciens souvenirs l'aidés à être un peu plus mature et réfléchis qu'à son habitude. Souriante sans réelles raisons derrière sa carte, elle dut cependant retomber sa protection lorsque les boissons arrivèrent pour le plus grand bonheur des deux jeunes gens. Halloween lâchant la carte pour se ruer sur sa commande qu'elle vidait à moitié en quelques secondes, avant de pousser un long soupir de soulagement. Posant alors son menton au creux de sa main, elle reportait son regard vermillon vers le jeune homme et se décidait à poser quelques questions à son tour.

-Dit moi Haru, c'est quel genre de magie que tu as utilisé contre le loup ? J'ai cru voir une torche apparaître dans ta main... Et tu m'as également aidé à me remettre de mes... Hauts de cœur. *tousse* Ton pouvoir consiste en quoi ?

Curieuse, la jeune fille gardait ses lèvres près de son verre, allant chercher quelques petites gorgées par moment en fixant le Marchombre, presque sans cligner des yeux.



Dernière édition par Halloween le Dim 9 Avr - 12:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mer 5 Avr - 20:27




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleHalloween ne répondit pas à la proposition généreuse de Haru concernant la récompense. Ce dernier en déduisit donc qu’il avait initialement visé juste et que la jeune femme n’avait pas réellement besoin de quelque chose. Dommage, le Dessinateur aurait pu lui matérialiser de quoi la contenter quelques instants… Bien sûr, pour seulement quelques minutes…

La conversation dériva ensuite naturellement vers la remarque de la rousse concernant la ressemblance de son caractère avec celle du noble. Elle avoua alors avoir déjà eu cette personnalité par le passé, à une époque où sa prétention surclassait ses autres défauts. Mais de toute vraisemblance, ce n’était désormais plus qu’une page tournée, car Haru ne lui trouvait plus ce genre d’attitude, après le temps passé ensemble.

Les gens changeaient au fil de cette chronologie incontrôlable. Le Marchombre ne faisait pas exception à cette règle. D’orphelin maltraité, il était devenu un écolier normal grâce à l’intervention d’Arnak. Normal, à ceci près qu’il possédait un incroyable pouvoir et s’exerçait avec le vieil homme à maîtriser les arcanes héritées de sa mère. De nature timide et réservée à son arrivée à Kosaten, le garçon aux cheveux bleus avait pu évoluer en bien à force de rencontres. S’il n’était toujours pas complètement à l’aise en présence d’inconnus, il parvenait néanmoins à entretenir le feu de la discussion sans souci.

Après quelques gorgées supplémentaires, Halloween plongea son regard perçant dans les yeux électriques du Minshujin, l’interrogeant par ce biais sur ses facultés. Haru, comme à chaque fois qu’il devait parler du Don, hésitait sur l’approche à adopter. L’autre semblait habituée à côtoyer la magie, il choisir donc de l’utiliser pour son explication.

« J’ai le pouvoir de modifier la réalité comme je le souhaite. Je peux ainsi soigner les maux ou encore faire apparaître ce que je souhaite. »


Pour illustrer le tout, Haru se glissa dans l’Imagination avant d’emprunter la Spire qu’il utilisait à chaque fois qu’il conversait avec une demoiselle. En un tour de main, une rose splendide se matérialisa sur la table. Le jeune homme s’en empara et l’offrit à son interlocutrice, avec un petit sourire :

« Tiens, elle n’est pas aussi belle que toi, mais reste un magnifique présent ! »


Puis, rougissant comme une pivoine, le garçon au foulard fit mine de consulter la carte une nouvelle fois, en commandant la première boisson qu’il nota.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Dim 9 Avr - 12:11







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


Une fleur pour les gouverner TOUTES
feat.Haru



Le regard des deux élus étant plongé l'un dans l'autre, son verre porté à ses lèvres, Halloween attendait que Haru commence les explications sur ses étranges capacités. Semblant hésiter quelques menus secondes sur la marche à suivre, le garçon aux yeux électriques finissait cependant par expliquer, très très simplement et vulgairement, en quoi consistaient ses capacités.

Le pouvoir de modifier la réalité à sa guise, rien que ça... La chasseuse de sorcière savait bien que les sorcières de son monde fonctionnaient, plus où moins, de la même manière, mais leurs magies possédaient cependant certaines limites et certaines contraintes, elles ne pouvaient totalement faire ce qu'elles voulaient et cela permettaient aux humains normaux d'avoir des cartes dans leurs jeux afin de pouvoir riposter. Bien que, comme partout ailleurs, certaines étaient suffisamment fortes pour faire fit de ses règles...

Liant les gestes à la parole, l'élu faisait une démonstration de ses capacités en matérialisant une magnifique rose qu'il tendait à la jeune fille qui lui faisait face en l'agrémentant d'un compliment. Surprise par cette action, la rouquine posait son verre afin de pouvoir prendre la fleur dans ses mains et avec les joues rosées, elle balbutiait un merci à peine audible en ne sachant pas trop quoi répondre. Encore une fois, la fière chevalière n'avait pas l'habitude de ce genre de comportement et elle ne savait pas trop quoi en répondre... Cependant, portant la fleur à ses narines afin d'en humer le doux parfum, Halloween finit par pointer la fleur, telle une lame, en direction de son compagnon de beuverie, accompagnant son geste d'un regard inquisiteur.

-Et là ! J'avais cru comprendre que ce n'était pas un rendez-vous !

Appuyant son regard un moment, sentant comme un coup de chaud sur son visage, elle fixait le jeune homme qui était parti se cacher derrière la carte de l'auberge. Finissant finalement par émettre un petit rire gêné en ramenant son cadeau près d'elle, elle adressait un large sourire au jeune homme en lui faisant un petit clin d'œil au passage.

-Mais c'est gentil en tout cas.

Posant la rose à côté d'elle, Halloween allait boire une nouvelle gorgée de sa boisson du jour avant de se permettre à une autre question.

-C'est un sacré pouvoir que tu as là... Tu peux vraiment faire apparaître ce que tu veux ? Genre, si je te décris une épée et ses caractéristiques précises, tu pourrais me la faire apparaître ?

Sur sa dernière question, la rouquine s'était légèrement penchée en avant, se rapprochant de ce fait de son interlocuteur, une poignée d'étoiles dans les yeux en apercevant le panel de possibilité que pouvait offrir un tel pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Mar 11 Avr - 21:40




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleHalloween accepta le cadeau offert par Haru. Ce dernier attendait les remarques de celle-ci, timidement dissimulé derrière la carte. Bien sûr, il n’avait fait qu’énoncer ce qu’il pensait, mais les réactions de ses interlocutrices étaient toutes différentes les unes des autres. Et au vu du caractère explosif de la rousse, il était peu probable qu’elle se contente d’un joli sourire en retour… D’ailleurs, comme pour confirmer les craintes du Dessinateur, elle se saisit de la fleur rosée comme d’une épée, dont elle pointa l’estoc vers lui, tout en lui rappelant la raison de leur présence ici. Le garçon aux cheveux bleus lâcha le menu qu’il tenait, ayant un mouvement de recul, mains levées pour affirmer son innocence. Il balbutia :

« J-J-Je ne voulais pas t’offenser Halloween… Ce n’est pas ce que tu penses… »


Heureusement, la belle épéiste ne semblait pas lui en tenir rigueur puisqu’elle stoppa finalement sa menace pointue, tout en remerciant le garçon au foulard. Celui-ci était soulagé de ne pas avoir ruiné cette rencontre, essayant de se montrer désormais moins maladroit avec elle… Halloween posa la fleur sur le côté, tandis que le Marchombre évaluait le temps de matérialisation restant de cette Création. Vu ses capacités actuelles, Haru estima cette durée à une dizaine de minutes. Néanmoins, il demeurait encore loin de la Matérialisation éternelle dont la seule représentante était rengainée et positionnée au dos du Minshujin.

Très intriguée par ce pouvoir, Halloween le questionna aussitôt sur les détails pratiques. Elle souhaitait savoir s’il pouvait lui créer une lame à son image. Un peu gêné par tant d’attention, le bretteur passa une main dans ses cheveux ébouriffés.

« Avec une description complète, je peux toujours essayer de faire apparaître cette épée. Mais la clé de l’Art du Dessin réside dans l’image visualisée, il y a donc un risque que ce ne soit pas exactement ce à quoi tu t’attendais. Et puis… Ces Créations ne sont qu’éphémères… Désolé…»

Haru supposait que ce dernier point ne manquerait pas de décevoir son interlocutrice… Il la laissa donc assimiler les informations, conservant le calme et fixant Halloween. L’orphelin avait déjà gaffé un peu plus tôt, il ne reproduirait pas une telle erreur !

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Sam 15 Avr - 11:37







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire (voir avatar/signature :p).
Résumé jusque là : Enfin à Chikai ! Après avoir rencontrer Sonia, une mécanicienne, Halloween part se reposer et décide de passer quelques jours dans la Capitale.


Retour à la réalité
feat.Haru



Réagissant au quart de tour, le timide jeune homme se dépêchait de se rattraper comme il le pouvait devant la réaction piquante de la princesse qui commençait à prendre goût à ce petit jeu, trouvant amusantes et mignonnes les réactions de son interlocuteur, qui semblait être bien plus timide qu'il ne pouvait le laisser penser avec ses grands compliments et sa façon de parler très réservé et poli. Un sourire amusé aux lèvres, la rouquine poursuivait ses observations du garçon à l'écharpe alors que la seconde partie de la conversation commençait.

Comme lors de sa discussion avec Sonia, notre héroïne dut très rapidement revoir à la baisse ses fantasmes alors que le jeune homme expliquait à sa compagne les limites temporelles de ses créations qui avaient tendance à disparaître avec le temps. Une pointe de déception dans le regard, Halloween relevait son menton de sa main en lâchant un léger, mais totalement innocent :

-Ah, c'est nul...

Prenant une grande gorgée de sa boisson, la finissant d'un trait, Halloween posait son verre sur la table en laissant échapper un soupir de bonheur en reposant son verre devant elle, une moustache de lait sous le nez et un sourire béa sur le visage. Récupérant la rose qu'elle avait posé à côté d'elle, elle affichait un petit regard triste en l'encontre d'Haru avant de reprendre, d'une petite voix.

-Mais, ça veut dire que ta fleur aussi vas disparaître ? C'est pas très cool de faire de beaux cadeaux qui ne dur qu'un instant ! Tu payeras la note pour la peine !

Gardant la fleur près d'elle, la princesse détournait le regard d'un air boudeur en croisant les bras, gardant le jeune homme aux yeux électriques visible aux coins de son regard, attendant simplement de voir sa réaction, car même si ce cadeau venait à disparaître, il avait quand même réussi à faire grandement plaisir à la rouquine et quelque part, même si cette rose venait à disparaître, elle restera à jamais gravé dans le cœur de la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Dim 16 Avr - 18:34




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleHalloween n'y alla pas de main morte en choisissant ses mots pour répondre à Haru. Sitôt après que ce dernier lui ait expliqué la durée limitée par le sceau de son pouvoir, elle sembla aussitôt s'en désintéresser, ne cachant pas sa déception au jeune homme. Bien sûr, entendre ces paroles de la bouche de la belle élue lui fit mal, bien plus qu'il n'en laissa paraître. Le Minshujin se contenta de s'incliner devant elle, tout en prenant un ton désolé :

"Excuse-moi si je t'ai donné un faux espoir."

Par la suite, la rousse avala sa boisson d'un trait, salissant alors le pourtour supérieur de ses lèvres. En voyant cela, le garçon aux cheveux bleus rougit légèrement, gêné et ne sachant pas comment réagir face à cela. Il préféra l'ignorer, de peur de fâcher Halloween en évoquant cette moustache.

Ce fut donc l'épéiste féminine qui reprit la conversation, grondant Haru pour l'inutilité de son cadeau, s'il ne perdurait pas dans le temps... Une seconde fois, la pique de la belle élue l'atteignit droit au cœur, mais il ne laissa toujours rien paraître. Son interlocutrice réclama alors qu'il paye l'addition, ce qui le fit sourire intérieurement. Il n'oserait pas lui dire, mais c'était exactement ce qu'il avait prévu de faire depuis le début... Néanmoins, attristé de s'être fait ainsi réprimander par la rousse, il baissa les yeux.

"Désolé, je ne voulais pas te décevoir... Si ça peut me pardonner à tes yeux, alors je paierai la note..."

En fait Haru était toujours aussi mal à l'aise avec la gent féminine. Bien sûr, il avait compris que l'autre se moquait de lui et de sa timidité naturelle, ainsi probablement que de ses bonnes manières. Mais même en sachant cela, son éducation le poussait à rester courtois et encaisser en silence, sourire en apparence.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 565
Yens : 522
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   Lun 29 Mai - 21:39

HRP:
 




feat. Halloween

Dessine-moi une citrouilleHalloween ne resta pas fâchée bien longtemps… Malgré son apparence boudeuse, seule l’ironie de la situation l’animait : elle se délectait littéralement autant de sa boisson que de la mine de plus en plus déconfite de Haru. Ce dernier se sentait de moins en moins à l’aise vis-à-vis de la tournure des évènements… Jusqu’ici, les demoiselles à qui il avait expliqué son pouvoir s’étaient toujours extasié devant la multitude de ses possibilités, et ce sans s’attarder sur les limites imposées par le dieu serpent. Mais la belle rousse agissait totalement différemment, ce qui expliquait sans doute le petit faible que le garçon aux cheveux bleus avait pour elle, par rapport à ses précédentes rencontres.

Haru se souvenait encore des longues discussions qu’il avait eues avec le vieil homme qui l’avait recueilli, Arnak. Celui-ci soupirait régulièrement en mentionnant la complexité de la personnalité féminine, arguant qu’il était impossible de plaire totalement à l’une d’entre elles, du fait de leur côté lunatique et insatisfait. Bien évidemment, il ne niait pas leur place dans la société, ni ne les rabaissait comme d’autres hommes pouvaient le faire : c’était lui qui avait appris au Dessinateur à correctement respecter le sexe opposé. Consigne que ce dernier appliquait à la lettre depuis lors, même si cela s’avérait parfois peu aisé…

Les répliques échangées se raccourcissaient de plus en plus, tandis que de nombreux silences, uniquement interrompus par les quelques bruits de déglution des deux élus, commençaient à apparaître. La conversation avait été agréable, mais il semblait très clair qu’elle touchait à sa fin. Les sujets à aborder avaient été pratiquement tous cernés, et le jour avait entamé son déclin, bien que cela prenne encore quelques heures avant que la clarté lunaire se fasse percevoir.

Haru adressa un dernier sourire à Halloween, admirant encore sa beauté sauvage, regrettant de ne pas pouvoir passer davantage avec celle-ci. Toutefois, chaque chose, qu’elle fût bonne ou mauvaise, se devait d’avoir une fin, et cette dernière était venue. Comme promis, le Marchombre allait régler la note. De toute manière, ce n’était pas excessivement cher, et les quelques missions qu’il avait effectuées pour le compte de Minshu lui avait rapporté des économies non négligeables. Il sortit un peu plus que ce qu’il ne fallait pour payer, afin d’offrir un dernier verre à son interlocutrice si elle le souhaitait.

« Je crois que c’est ici que je te dis au revoir. Prends-soin de toi Halloween ! Et n’hésite pas à te resservir un verre si tu en as envie ! »


Après quoi, le jeune épéiste se pencha rapidement pour venir poser ses lèvres sur celles de la fille, avant de se téléporter tout aussi promptement hors de la taverne. A cause de ce geste, ses retrouvailles avec Halloween ne manqueraient pas d’être épicées, mais au moins, Haru avait pu exprimer ses sentiments. Heureux, il commença à siffloter, se dirigeant tranquillement vers l’auverge où il logeait.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Dessine moi une Citrouille   

Revenir en haut Aller en bas
Dessine moi une Citrouille
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soupe de citrouille servie en son carosse...
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]
» Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna
» Jus de citrouille maison ~Evodie ~Terminé
» Glace à la citrouille et au chocolat [PV Joshua]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.