Partagez | .
La secte Noire: Æternam
Messages : 5545
Yens : 250
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 0:12



« La secte, la guerre, des morts ! »
In  Æternam

* Pour plus  de clarté, sachez que cette mission, dans la chronologie de Zayro, apparaît après son départ de Minshu.


Le chevalier d'élite de Seika, esquiva le tronc avec facilité, un peu comme Zayro s'y attendait finalement. Mais au moins, cela permis de creer l'ouverture, suffisante pour infliger un coup puissant et des degats à cet enfoiré. Pourtant, pensant quand même lui avoir assez fait mal, pas au point de le vaincre, il ne s'attendait pas à ce que celui ci, réagisse comme s'il l'avait simplement jaugé. C'est visiblement ce qu'il avait fait. Ce type était vraiment fort, c'était sans nul doute, l'être le plus puissant, excepté Sul Hei, qu'il ait rencontré jusqu'alors, vu le mal qu'il lui donnait, sa force était vraiment égale, c'était à la fois chiant et impressionnant, mais surtout pas de chance, d'être tombé sur un tel individu à ce moment la. Zayro l'écouta parler, il semblait se demander pourquoi Jinn recherchait la puissance, mais ça le faisait bien rigoler, car pour que lui, en face, lui résiste autant, c'était bien qu'un jour ou l'autre il se soit entrainé dur, endurci et ait recherché la puissance.

Ne me faites pas rire. Pour m'égaler de la sorte, vous avez la puissance non ? Celle de proteger visiblement, et bien moi, ce sera celle pour vous détruire, vous et votre monde pitoyable.

A ce moment la, c'était le vrai Zayro qui parlait, et non pas l'élu de Fuyu ou le subordonné de Sul Hei, s'il en avait l'occasion et la force, il détruirait sans nul doute ce monde, mais c'était une utopie pour l'instant et peut être qu'il ne pourrait jamais faire cela. Ce serait en tout cas un bien funeste sort qu'endurerait Kosaten. Mais dans l'avenir, le sous chef du Nest, serait sans doute responsable de bien des chaos. Lorsqu'il fonça par la suite, sa rapidité était surprenante, le coup ne le gênait pas, ni même la lourdeur de son armure, il ne mentait pas sur son terme, d'élite. Mais Zayro était la pour annuler les coups, c'était la même chose que tout à l'heure et il perdit l'effet de surprise. Ce combat n'avait pas d'issue possible, et c'était dommage, car cela ne ferait qu'augmenter la frustration de Jinn.

Tch'....

Les deux hommes étaient visiblement dans une impasse, mais au moins, le combat pu se calmer. Zayro se tourna donc vers l'enfant, qui avait reprit conscience et discutait avec le capitaine des masqués, il était un peu plus éloigné, et difficilement audible donc, seuls Piccolo et Rhadamantys étaient les plus proches, mais il semblerait qu'il faille se replier vers une voie d'issue, qu'étaient entrain d'offrir les sectaires. Quoiqu'il en soit, pour Seika, c'était un peu la même chose, mais le commandant d'élite ne pouvait pas partir, aux prises avec Zayro. Le regard se refixa sur son adversaire.

"Je ne le pensais pas aussi fort que moi... Je ne pourrais pas le vaincre... Je ne pourrais pas.... Le vaincre......... " Se répétait-t'il intérieurement.

Il ne voulait pas en arriver à abdiquer ou fuir devant son ennemi, mais c'est alors que l'ennemi parla en premier, ne voulant pas non plus faire trop durer le combat, il devait secourir son village, c'était une occasion rêvé pour ne pas perdre la face. Plein d'orgueil et d'assurance, Zayro tout en restant hagard et paré au combat, répondit à son ennemi.

Eh bien allez y, fuyez. De toute manière, nous nous retrouverons, soyez en certains. Notre combat actuel ne fera que nous fatiguer pour rien. Cela dit, je vous l'ai dit, si vous ne partez pas, je comptes bien en finir avez vous.

C'était un peu du bluff, certes. Il préférait voir l'ennemi partir et perdre la face, plutôt que ça ne soit lui. Dans l'affaire, il gagnerait si ça marchait, mais il était sur (et le voulait de toute facon) Zayro retrouverait cet adversaire, lorsque l'écart de puissance se serait creusé, et le lui ferait payer au centuple !
________

* Zayro reste sur ses gardes et rends les coups, il est paré en cas d'attaque surprise
* Zayro préfere que l'ennemi fuit vers le village qu'il doit proteger, lui, ne veut pas fuir et perdre la face.
* Zayro reste sur ses gardes

1ere action (defensive) :
Spoiler:
 

__________

Stats : Vie : 402 Mana : 390



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 852
Yens : 323
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 2:14

Une avalanche de trait lumineux perça la cuirasse écarlate du chevalier qui avait eu la malchance de se retrouver plié en deux sous le coup de Piccolo: l'obligeant à s'arrêter et a regretté amèrement sa faiblesse quand, pareille a une pluie d'étoiles maléfique, plusieurs pieux aussi gros que des carreaux d'arbalète, mitraillèrent sa silhouette et percèrent son armure à de nombreuses reprises. Bien que cette vision eût de quoi réjouir la silhouette qui planait en direction de Piccolo: celle-ci n'était visiblement pas satisfaite et n'affichait qu'une expression déçue à la vue des dégâts subis par le chevalier blessé, du temps qu'il était au sommet de sa force, il perçait les armures d'ors avec cette attaque... Le nuage de fumée qu'avait soulevé la chute du guerrier empêcha le juge des enfers de déterminer si sa cible avait rendu l'âme et l'obligea a rester sur ses gardes même quand il se posa lourdement aux cotés de son partenaire à la peau verte dans un bruit sourd.

Se redressant de toute sa taille, le juge lança un regard noir aux deux guerriers qui s'étaient dressé entre lui et le combattant blessé de Seika: ceux-ci s'étaient levé à temps pour couvrir la retraite de leur camarade mal en point... Cela n'était pas des plus familiers avec son ancien mode de vie dans un monde où chaque guerrier aurait préféré donné sa vie pour sa divinité tutélaire au lieu de battre en retraite... Mais il n'était pas sur sa "terre" et Hadès, dans son infinité bonté: l'avait exilé dans un monde prison où il n'avait plus de repère, l'obligeant à se reconstruire à partir de rien. Se tournant alors vers Piccolo au son de ses mots, le juge resta apostrophé le temps d'un battement de coeur en remarquant qu'au sommet du crâne chauve de Piccolo: se dressaient deux antennes aussi vertes que sa peau... Puis secoua vivement la tête en le regardant droit dans les yeux tout en sifflant entre ses dents sérrées.

"Un élu se cachait dans le groupe qu'on a découvert ? J'éspére qu'il est fort, on aura besoin de toute l'aide possible si on veut sortir de là. Je n'ai pas arrêté de me battre contre un groupe entier de chevalier rouge et je n'en ai vaincu aucun... Cela me fait mal de le dire mais ils sont particulièrement fort..."

Fit Rhadamanthys en grognant sa dernière phrase tout doucement tout en ouvrant les ailes pour les déployer autour de lui et de son compagnon de bataille. Écoutant attentivement son plan, un sourire découvrit les canines du spectre de la Wyverne en une expression féroce tandis que dans sa main gauche, naissait avec lenteur la lance du châtiment cosmique des enfers.

"Comme avec les masqués, hein ? Je te suis... Surtout ne me perd pas de vue: on s'en sortira pas si on n'unit pas nos forces ."

Dit alors le juge d'une voix grave: il avait horreur de l'idée de demander de l'aide mais, ils s'entraidaient afin de vaincre un ennemi commun: c'était déjà plus supportable pour sa fierté que si le namekien était venu à sa rescousse ... Laissant celui-ci jeter sa sphère d'énergie aux pieds des guerriers, le juge glissa alors à la diagonale du cotés droit des chevaliers pour se rapprocher un peu des guerriers de la secte qui essayait de les rejoindre tout en augmentant la distance entre lui et leurs adversaires qui, virent de nouveau la lance de cosmos fendre l'espace entre eux avant d'exploser en dizaines de shrapnels cosmiques tandis que le juge faisait signe à Piccolo de le rejoindre:

"On bouge de là ! Je ne sais pas si toi aussi tu entends cette voix dans ta tête mais je suis sur que cela n'augure rien de bon et qu'il n'y a que la secte dans notre dos qui pourrait nous expliquer ce qu'il se passe !"

Terminât le juge avec calme mais sans se perdre l'air austère de son visage: profitant de ces courtes secondes de répit pour demander a Piccolo et a son ouïe affiné si lui aussi était assaillit d'étrange parole dans son esprit.


Citation :
Récap des Techniques et des Stats
Spoiler:
 

* Rhadamanthy glisse sur le même axe que Piccolo afin de rester non loin de lui

*Rhadamanthys lance un nouveau chatiment à travers l'attaque de son camarade vert
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 569
Yens : 1435
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 20
Localisation : Dans une bibliothèque

Progression
Niveau: 62
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Aladdin Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 13:38


Enigme

« L’aventure, c’est d’abord l’ouverture aux autres. .  » ~  


Enfin! La grotte tant recherche se tenait face à la petite troupe de Minshu. Ils avaient réussi! Du moins,c'est ce que pensa le Magi jusqu'à remarquer que l'entrée était barrée par un rocher...Des symboles étranges étaient peints sur les parois rocheuses dont l'enfant s'était approché afin de voir s'il pouvait les déchiffrer. Mais la langue utilisée ne semblait pas faire partie des connaissances que posséder Aladdin,celui-ci trouva tout de même un texte étrange qu'il lut silencieusement en penchant légèrement la tête de coter en signe d'incompréhension.

-Prouvez..notre foi au dieu serpent?

Se répéta-t-il afin d'essayer de trouver une quelconque réponse logique à l'étrange énigme. Le dieu serpent était sans nul doute la divinité bizarre qu'idolâtrer la plupart des habitants de Minshu. Divinité malfaisante ou bienveillante? Si les personnes adorer tellement cette chose, c'était parce qu'il devait y avoir une raison très particulière,et là,Aladdin n'en avait pas la moindre idée.

L'enfant recula et se tourna vers les autres de son groupe,voulant déjà proposer sa petite idée complétement ridicule.

- Il faut prier pour ce..dieu,ça prouvera notre foi!


-------------------------

Action :  Propose son idée complétement ridicule

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1430
Yens : 594
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 14:03



Brèche
1
La déflagration fit reculer Seryu, même à travers son abri. Cet oni avait fait s'effondrer un bâtiment simplement en s'appuyant dessus ! La force de ce colosse allait être problématique. Très problématique. D'autant qu'il avait un bouclier, qu'elle avait expérimenté elle-même. Et selon les dires de Wao, il était permanent. Autrement dit, tant que ce bouclier serait présent, il ne pourrait rien lui faire et il serait libre de massacrer allègrement leurs troupes, comme il le faisait en ce moment même. Et comme si la situation n'était pas déjà assez critique, le portail lâcha de nouvelles troupes ennemies. Et Wao leur fit comprendre que cela allait continuer régulièrement. C'était déjà une chance que l'ennemi ne puisse envoyer toute son armée d'un seul coup. Mais cela n'allait pas changer grand chose s'ils ne trouvaient pas le moyen d'arrêter ce portail, ou de l'encercler suffisamment pour massacrer tout ce qu'il en sort. Bientôt, c'est toute l'armée adverse qui serait dans le village.

Heureusement, son radar avait été utile. Les trois vies qu'elle détectait à trois points différents étaient sûrement les trois masqués dont les messagers leur avaient fait part. Et la façon parfaitement symétrique dont ils étaient placés, le fait qu'ils ne bougent pas d'un poil, ce n'était sûrement pas un hasard. Au vu de leur capacités, ils devaient être l'origine du bouclier de l'immense oni, ou du portail, ou des deux. Dans tout les cas, il fallait les stopper.


"Lightning ! Les masqués générent le bouclier de ce monstre. Je vais m'en occupé ! Toi et Wao, essayez de tenir pendant ce temps ! Et appelez des archers ici, vous en aurez besoin lorsque le bouclier tombera ! Bonne chance !"

Sur ces mots, elle fila, se servant de son radar comme guide. Elle commença par partir vers la cible à l'Est. Ainsi, si elle devait tous les éliminés pour faire tomber le bouclier, elle aurait moins de chemin à parcourir qu'en partant du nord. Elle fonça le plus vite possible, et qu'en elle arriva en vue de sa cible, elle sortit une nouvelle fois le canon de sa bouche et tira. Le but n'était pas tant de tuer que de déstabiliser. Peut-être que ça suffirait pour priver le géant de sa protection. Dans tout les cas, elle ne pouvait laisser cet homme en vie. Le laisser en vie signifiait lui laisser une chance de reformé le triangle magique ou quelque soit le nom de son sort. Elle le finirait à main nue, s'il le fallait.


___________


*Explique son plan à Wao et Lightning.
*Cours vers le masqué à l'Est.
*Utilise Execution of the Just sur lui.


Actions:
 


Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 19:59


AU NOM DE KOKOTA !

Sa faction avait quitté le nord du village si précipitamment,et Lightning avait fait de même, gardant confiance en ses deux magiciens et les incitant même à vite les rejoindre au centre de Kokota, où la bataille allait faire rage.

Et encore, Lightning ne semblait pas au bout de ses peines. Arrivée là bas, elle retrouva Seryu puis Wao et les conduit jusqu'au seul témoin capable de parler. Ce qu'il disait était incensé pour les simples d'esprits, mais pour les élus, du moins la jeune élue ne pensait qu'une chose : elle ne faisait que prier pour que ce que le mourrant disait ne soit en effet que pure hallucination. Mais plus vite que prévu, sous les yeux ébahis d'horreur des soldats et surtout des élues présentes, un monstre si grand se souleva en un râle assourdissant. Le gargantuesque avait détruit un bon bâtiment sous la puissance d'une seule de ses mains, et le mythe affirmant sa protection spirituelle et invisible se confirma au dépend des petites gens aux pieds de l'Oni géant. Si même le missile de Seryu n'avait pas fonctionné, comment feraient-ils pour venir à bout de cette créature ?

Ce fut Seryu qui proposa la première un plan d'action. S'attaquer aux ombres sous cette affaire pour mieux s'occuper ensuite de l'immense chose. C'était simple et efficace, encore fallait-il que la rousse vienne un bout de l'un des masqués aussi vite que possible. Mais Lightning avait une certaine confiance en son aînée, elle avait plus d'expérience qu'elle en ce monde et surtout, elle avait déjà eu affaire à ces mages masqués, elle en serait donc plus apte à en achever, ou au mieux, à en blesser. Lightning hocha donc simplement la tête aux suggestions de Seryu avant de regarder Wao et de poser une main sur son épaule et de lui dire avec un sourire mais un ton qui montrait une petite fatigue.

LIGHTNING – Nous allons y arriver soldat. L'important c'est que..

Elle s'arrêta un court instant pour relever son regard et regarder plus fièrement les troupes qui se battaient ardemment.

LIGHTNING – Nous ne sommes pas seuls.

Puis elle fronça les sourcils, enlevant sa main de l'épaule du garçon pour venir prendre l'une de ses armes trônant dans le dos de la jeune femme. Elle s'empara de la même arme que plus tôt mais encore sous sa forme de pistolet. Elle enclencha le mécanisme qui se développa et forma son épée. Son fidèle Blazefire Saber en main, Lightning attendit qu'une vague d'ennemis arrive et fonce sur eux pour diriger une première attaque pour trancher la carotide de l'un d'eux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 640
Yens : 326
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 20:07


• Cible à Déscendre •



Alors qu’il allait frapper son ennemi de plein fouet, ce dernier se téléporta et esquiva sans soucis son coup meurtrier. Il pouvait sentir sa présence réapparaitre à l’arrière des troupes ennemies. Schneiden arqua un sourcil, cet Oni masqué était plus agile et plus compétant que les autres auxquels il avait eu affaire. Etait-ce le chef qui commandait les forces ennemies ? Il n’eu pas le luxe de réfléchir ‘avantage car il senti plusieurs présence apparaitre dans ses rang puis disparaitre la seconde d’après en entrainant avec elles la vie de ses hommes. Il laissa échapper un grognement. On dirait bien que les Onis masqués avaient décidé de passer à l’offensive.

Les forces ennemies et allié étaient maintenant mélangées dans la bataille, utiliser les catapultes serait beaucoup trop dangereux, il risquait de toucher un alliés dans le feu de l’action. Son panel d’action devenait de plus en plus limité. Il ferma les yeux pour se concentré sur sa conscience spatiale et put ressentir toute les forme de vie présente sur le champ de bataille, il pouvait sentir où les ennemis étaient à l’Ouest. Il put même sentir une présence dans le village mais ne fit rien à son sujet, il faisait confiance à ses compagnons Wao.

Il focalisa son attention sur la situation. Plusieurs de ses hommes tombaient en emportant avec eux plusieurs sectaires, bien que cela puisse réjouir la plupart des chefs armés, cela ne lui plaisait pas du tout. A chaque mort il sentait comme un coup de poignard s’enfoncer en lui  impitoyablement. Il devait rapidement mettre fin à cela. Il put voir au loin le chef qui avait pu s’échapper il y a quelques instants. Ses capacités supérieures le fit penser que cet Oni masqués pouvait bien être une des forces commandantes de l’armée ennemie. Si il pouvait le descendre ici et maintenant il était sûr que cela affecterait les troupes ennemies. Il s’arma une nouvelle fois de son sabre puis s’élança à toute vitesse vers le masqué. Il allait enchainer deux coups rapides comme tout à l’heure. Un coup à la gorge et un autre vers le cœur.

« Tu es à moi ! »

____________________


*Laisse les catapultes Nord-Ouest et Sud-Ouest (trop dangereux)
*Focalise son attention sur l'Oni qu'il suspecte être le commandant
*Schneiden fonce vers l'Oni à toute vitesse
*Schneiden réitère les coups donnés : un au cœur et l'autre vers la gorge



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 20:08

Au moment ou Brook avait lancé son attaque, Aladdin avait lancé une boule de feu sur le démon. Grâce aux quatre techniques de nos élu combiné, l'oni n'avait rien pu faire et s'écroula à terre. Son cadavres brûlaient encore dû à la boule de feu de notre génie. Le combat était enfin fini. Tout le monde avaient l'air content et en pleine forme. Le seul qui avait trop forcé et qui était blessé au niveau de la jambe, c'était le vieux qui avait un peu trop forcer. Le bretteur était fier du travail d'équipe que le groupe formait tous ensemble. Seulement, la bande n'avait pas le temps de savourer leur victoire. La fumée s'approcha de plus en plus d'eux. Les renfort allaient bientôt être présent. Le guide emboîta le pas et courut en direction des grottes. Le sabreur le suivit. Au bout de quelques mètres, le guide s'arrêta. Le squelette s'arrêta à son tour au coter du guide. Les démon courait toujours auprès d'eux. Le sac d'os tenait fermement son épée. Il était près à en découdre avec eux. Tout d'un coup, les onis s'arrêta net et fit aussitôt demi-tour. Le groupe fit une petite pause avant de repartir. Le bretteur s'inquiétait un peu pour le vieux, car il n'avait pas l'air d'être en pleine forme. La troupe continuaient sa route qui était assez longue. Au bout de quelques heures de marche, ils arrivèrent enfin devant la grotte. Enfin le trésor allait leur appartenir. Cependant, un énorme rocher bloquer l'entrée. Sur le rocher, on pouvait voir inscrit des symboles très étrange. L'épéiste se demandait ce que sa signifier et surtout d'où pouvez provenir tous ces symboles. Cependant, on pouvait lire une phrase. C'était une énigme pour déplacer le rocher. La fine lame réfléchit à une idée. Aladdin proposa son idée. Brook proposa une idée à son tour.

"et si on devait siffler tous ensemble comme les serpents"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 21:09



Expérience spéciale 2 :
Arrivée à la grotte / L'énigme du serpent  



Grâce à une combinaison de nos aptitudes, nous étions parvenu à stopper cet homme masqué. Finalement, il n'avait rien pu faire pour contrer notre attaque simultané. Marqué par notre affrontement, nous étions reparti en route vers la grotte sous l'impulsion de monsieur le guide. Il était plus que pressé d'arriver à destination. Sertara pris le vieux Mimozoku pour l'aider à se déplacer, sa blessure l'empêchant de se déplacer convenablement. Ils étaient donc à l'arrière et Cheveux Bleu, Bedbook, monsieur le guide et moi ouvrons la marche.



"Le mensonge est servi à la table des pères.
Pour abreuver de violences le cœur des fils
Du levant au couchant le bien s’essouffle
Le mal est revêtu de gloire triomphante."



Ah oui cette voix... Toujours là, hein ? Elle ne venait donc pas de nos assaillant alors. J'avais beau entendre, je ne trouvais pas d'où cela venait. Mais étais-je le seul à l'entendre ? Je leur en ferrais part une fois que nous soyons tous arrivé à la grotte.  Cela me faisait une sensation étrange de courir autant. En temps normaux, j'aurai utilisé mon Eureka pour voler et faire voler tout les autres afin de nous déplacer plus vite. Mais en plein champ de bataille, cela nous aurait-il pas trahi ? Hum.  Il faisait de plus en plus chaud, non pas parce que je courrai, mais c'était dû à l'environnement. Nous étions arrivé sur un terrain montagneux, mais aride. On aurait dit les canyons américains. Je sentais que la destination était  proche. Je me demandais bien ce qu'il nous attend dans cett...



Nourrit de pleurs, de tristesse, de désespoir
Les orphelins de pères n’ont plus de larmes
C’est en vain qu’ils réclament justice
Même les hommes de cœur se lamentent.



Hum... Ca commence à devenir de plus en plus persistant. Pourquoi ? J'arrivais pas à distinguer si ce sont des repentances ou une ode. A travers ces mots, on pouvait sentir une certaine peine... Monsieur le télépathe ! Si tu m'entends, aurais-tu l'amabilité de me dire ce que cela signifie ? Sinon de pleurer ailleurs que dans ma tête ? Qui sait, il m'entendra peut-être. Quelques minutes de courses plus tard, nous étions arrivé devant la fameuse grotte. Cependant celle-ci était obstrué par un rocher orné de symboles étranges. Une langue inconnue ? Hum... "Montrez à qui appartient votre cœur, et votre loyauté. Prouvez votre foi au Dieu rampant et sifflant. Et le chemin s'ouvrira!" Comment ? Ca veut dire quoi ça ? Une énigme à résoudre... Ca devient enfin intéressant. En ce moment, rien ne me venait en tête et apparemment à personne d'autre.


<< Il faut prier pour ce..dieu,ça prouvera notre foi!  >>
<< Et si on devait siffler tous ensemble comme les serpents. >>



Prouver notre foi a un dieu... Haha. J'ai quelques problèmes avec les dieux... Lui prouver ma foi est impossible. Cheveux bleus et le squelette avaient proposer des idées. Si l'une d'entre elle est correcte ça serait bien sympa. Il fallait que je trouve ce qui pourrait ouvrir cette grotte contenant un indice sur le dieu de Minshu. Alors, alors... bon sang...
.


<< Tatsumi... j'ai deux questions pour le moment. Numéro 1 : Es-tu déjà arrivé jusque ici ? Si oui, question numéro 2 : Ces symboles te disent-ils un truc ? >>





Action du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 21:18

Serizawa et Mizoku arrivèrent donc quelques minutes après leurs compagnons. Ils stoppèrent net devant un énorme rocher sur lequel des signes étranges se trouvaient. Le Lycan ne parvient pas à les déchiffrer, comme ses collègues, toutefois il figurait sur le côté un genre d'énigme qu'ils se devaient d'élucider avant de continuer leur épopée.
Le gamin magicien proposa une prière, ce qui n'était pas totalement idiot bien qu'une le Lycan pensait qu'il fallait quelques choses de plus sonores, comme pour faire réagir la roche à un son particulier. Un poème biblique, ou tout du moins un texte religieux peut être, cependant les élus n'étaient pas natifs d'ici et ce genre de culture n'était pas vraiment accessible pour les nouveaux arrivant.
Le Squelette proposa quant à lui de siffler, pour le côté sonore, le Lycan était servit, cependant là encore le loup trouvait ça trop simple, trop évident, pour que ce soit réellement une énigme.


- Il faut réfléchir comme un croyant. Que demanderait le dieu-serpent à ses fidèles ? L'animal est fourbe, agressif, peut être un genre de sacrifice mais c'est un poil trop compliqué pour nous...

Il se retourna vers leur guide. Peut être fallait-il le sacrifier ? Une offrande de sang pour le dieu-serpent ? C'était au final possible, et de toutes les propositions celles qui semblaient la plus cohérente avec l'idée qu'il avait d'un dieu-serpent. Toutefois il n'était pas homme à sacrifier le plus faible pour son propre intérêt. Pour un bien commun certes, mais pas pour quelque chose d'aussi puéril qu'une course aux reliques.

- Non, ce n'est pas acceptable... Toutefois je n'ai pas d'autres idées à moins que...

Le Lycan mit la main dans sa poche et sortit son couteau. Ce n'était pas une arme de combat mais il était suffisamment aiguisé pour couper correctement la viande comme la chair.
Il fit un pas en avant, fit un geste pour prier ses camarades de reculer puis leur dit à leur attention.


- Je ne sais pas ce qu'il faut faire à dire vrai, aussi tentons tous votre proposition. Je vais commencer. Aladdin tu peux joindre à mon acte tes prières, par contre, Brook, je te demanderais de siffler une fois mon discours terminé.


Serizawa se tourna alors vers l'entrée, regarda les signes et dit tout haut.

- Par cet acte moi, Serizawa Suzuran, démontre ma foi et mon allégeance à mon maître, le Dieu-Serpent. Puisse cette entrée s'ouvrir par votre volonté...

Joignant les paroles aux actes, Serizawa se trancha la paume de la main et fit couler son sang. Pas assez profondément pour le blesser réellement, ses capacités de Lycan allant cicatriser assez vite cette égratignure, mais suffisant pour que le sang perle sur le sol, et que sa main soit entaché. Il termina :

- ... Que mon sang prouve ma détermination, que ma souffrance témoigne de ma fidélité à votre nom...

Il fit un pas en avant, et toucha la roche de sa main ensanglanté...
Il ne restait plus qu'a voir ce que cela donnait.


///

Ssssserizawa ssssse coupe la main pour prouver ssssson allégeance au Dieu-Ssssssserpent. Il touche la roche de sssssa main ensssssanglantée pour espérer ouvrir le passsssssage :p
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

- En ligne



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 21:45

Tour 9:L'aventure a toujours une fin qu'elle soit bonne ou mauvaise!


" Ma part sous le soleil est devenue maigre
Le fruit de mes mains s’amenuise
Ma source d’eau fraîche se tarit
Je n’ai plus les mots justes pour mes prières
"

Il commence à avoir de l'emprise sur votre esprit, ce qui peut vous troubler

Fuyu:

Rhada:  Tu "glisses" habilement sur le côté envoyant ta propre technique sur vos adversaires, qui malgré la cécité dont ils sont victime, avait préparé une défense sommaire, se réunissant les uns les autres bouclier contre bouclier. Ton attaque ne fait donc aucun dégâts, mais à le potentiel de distraire aussi l'ennemi...

Piccolo:  Tu exposes donc ton plan à ton compagnon. Préférant vite filer d'ici, que de continuer le combat qui pourrait durer des heures encore. Aussitôt, tu lances ta boule d'énergie au pieds des ennemis, déclenchant un épais nuage de fumée tout autour, les rendant "aveugle" pendant un certain temps. Bien évidement, ils ont été touché par le souffle de l'explosion, mais ils ont vu pire... Tu t'éloignes donc de ce guet-apens, à la rencontre des renforts.

Zayro:  Votre discutions s'éternise, mais tu peux voir sur son visage que le capitaine Seikaïen s'oppose farouchement à tes idées et tes envies de destruction... Autant dire que si l'un de vous ne gagne pas aujourd'hui, vous deviendrez des ennemis de sang. Car lui aussi n'aura de cesse de s'entrainer pour te défaire.

Et tes dernières paroles le confortent dans cet idée, car oui vous vous rencontrerez à nouveau pour un combat à mort! Les chevaliers entourèrent leur capitaine, tout en te surveillant, et emportant avec eux ton adversaire. Un cor sonna la retraire, tant l'urgence du village les préoccupait.

Tu sembles avoir gagné une première bataille, du moins en apparence et ta fierté n'est pas touché...Maintenant tu peux te tourner vers ta mission

Votre groupe:
De leur côté Rhada et Piccolo, avec leur stratégie pour détourner l'attention, parviennent à rejoindre les sectaires, ces derniers vous intimant de rejoindre le chef de troupe et le "gamin" qui vous regarde, tout heureux et joyeux. Son sourire déclenchant un étrange frisson dans le bas de votre dos.
Peu de temps après Zayro est lui aussi escorté, même si on ressent bien de la part de ses "protecteurs" qu'ils le font à contrecœur. Vous êtes finalement réuni, alors que le masqué-chef ordonne à leur petit groupe de partir du champs de bataille. Laissant à l'arrière le plus gros de leur troupe pour protéger leurs arrières.

Vous êtes donc escorté du capitaine de la secte , de l'enfant, en plus de quelques soldats, et pour votre plus grand plaisir les deux masqués de votre duel. Qui se trouve à vos côtés.

Vous sortez donc du couvert des arbres pour voir au loin les affres de la guerre, l'armée pénétrant peu à peu dans le village, la fumée et les cris vous parviennent. Même si cela se passe à des kilomètres.
L'enfant se place au côté de Zayro des étoiles plein les yeux, et il ne cesse de le harceler de questions , tant il est émerveillé.

-Vous avez fait comment pour être aussi fort? C'est quoi vos pouvoirs exactement? C'est trop Cool!!!!  Quand je serais plus grand je veux être comme vous!

Décidément le destin s'abat contre toi. Tu n'aurais peut être pas du te servir de cet être dérangé comme bouclier, puisqu'il ne te lâche plus. Autant dire que tu vas regretter ton geste. Zayro en nounou... une première!

Seika:

Seryu:  Ton cerveau défilant toutes les possibilités dans ta tête en choisi une qui n'est peut être pas si bête que ça, et tu fais partager cela à tes compatriotes. Puis tu cours directement, vers le premier Masqué que tu détectes à L'est. Et alors que tu l'aperçois finalement, tu ne réfléchis pas et tire une salve directement.

Celui-ci immobile est entouré d'une énergie bleutée, alors qu'il semble concentré un pouvoir inconnu. Heureusement pour toi, dans cet état, il ne peut utiliser aucunes de ses techniques et surtout, il est affaiblit considérablement par le rituel. C'est ainsi qu'il est totalement désintégré. Sans savoir ce qui se passe au centre, et si ton plan a fonctionné, tu entends le rugissement de la créature, qui malgré la distance te parvient...Que décideras tu de faire revenir sur tes pas et voir le résultat de ton action ou ne prendre aucun risque et anéantir les deux derniers?

Schneider: Le combat fait rage tout autour de toi, et tu choisi de prendre un gros risque en t'attaquant au commandant des troupes de L'ouest. Traversant directement les soldats ennemis sans te soucier de leur présence. Fort heureusement tu es épaulé par les archers venu en renfort qui te libère un passage au fur à mesure, alors qu'un des magiciens te trace la route dans un corridor de flamme, empêchant tous ennemis de te t'attraper dans ta course effrénée.

Dans un cri, tu sautes directement sur ton adversaire, celui-ci te vois arriver et ne comprend pas ton geste, il tente d'esquiver tes coups, et heureusement parvient à éviter les points vitaux, mais ton attaque le déstabilisa et tu parviens à le blesser au bras! Il pousse un cri, et se téléporte encore en arrière, laissant à tes bon soins Un masqué et trois fantassins. Il te regarde, juste derrière à l'abri de ses soldats, observant la plaie béante que tu lui a fais au bras.

Light: Tu laisses à la charge de ton ainé d'exterminer les masqué, en espérant qu'elle est vu juste. Quand à toi, tu as la charge de toutes l'armée présente avec Wao, que tu encourages! Tu vois impuissante certains des tiens se faire propulser par des coups violent du centenaire, alors que les tiens ne peuvent rien faire contre lui, sauf le ralentir et éviter ses coups.

Tu attaques aussitôt les protecteurs de L'oni, qui ne tienne pas devant ta fureur. Mais ce n'est que le menu-fretin... L'oni pousse une nouvelle vague d'énergie qui détruit les bâtiments autour de lui. Le village risque de devenir un champs de ruine s'il continue ainsi. Peut être faudrait-il trouver un moyen de le ralentir, ou de lui détourner l'attention un temps. Quand à Wao il essaye de s'occuper des forces du portail, fauchant toutes vies qui osent pénétrer dans son champs de vision... Mais alors que tu lance un regard à la créature, un nouveau phénomène se produit. Une barrière légèrement invisible que tu associes à son bouclier psychique disparait apparait à plusieurs reprises, puis celui-ci semble se réduire... Est-ce un lien avec l'attaque de ta compatriote?


Votre groupe:  
La bataille de Kokota arrive à son point de non-retour, et tous vos actes ou vos plans deviennent des plus décisif pour la finalité de cette guerre. Un faux pas peut vous mener à la défaire et à la mort, alors qu'une brillante idée peut vous mener à la porte d'une victoire...



Minshu:


Seri: Tu prends notes de toutes les idées, et rassemble chacun d'elle dans un simple mouvement. Posant ta main ensanglantée sur le mur. Que va t-il se passer?

Aladdin:  Tu es perplexe par cette simple phrase, mais pourtant tu cherches des idées, et propose celle de prier. Plutôt étrange et peut être cliché, mais nous verrons ce qu'en pense tes amis!

Mizo:  /

Brook: Chacun donne ses idées, alors qu'un propose de prier, tu proposes de siffler tel le serpent, effigie et symbole de votre royaume.

Haiji: Alors que tous balancent les premières idées qui leur viennent en tête, tu fais ce qui semble le plus logique en interrogeant votre guide. Après tout, habitant la région, il doit bien connaitre les légendes et mythes de son pays. Celui-ci se tourne donc vers toi et te répond, quelque peu amusé du nom que tu lui donnes

-Nous avons cherchés, mais jamais nous sommes tombés directement sur cette entrée. Quand aux symboles, certains me disent quelques choses, d'autres sont dans mon langage et certains sont incompréhensible pour moi. Néanmoins, je peux vous dire que nos anciens peuvent en traduire certains... Heureusement que j'ai espionné leur conversation! D'après eux, la grotte protège un trésor en rapport avec le Dieu-serpent du Minshu, et aucun autre représentant ne peut y entrer. Seul une marque ou un symbole associé au royaume de Minshu peut ouvrir le passage et faire entrer les représentants... Je sais pas si cela peut vous aider!

Votre groupe:
Alors que Seri lance un monologue digne d'un fervent religieux légèrement extrême, que Aladdin fait sa prière, pour finir par les sifflements du squelette ambulant. Autant dire que le tableau était des plus atypique et quelque peu humoristique, voir gênant pour vous. Mais rien ne se passe, du moins , rien avoir avec vos idées.
Néanmoins, vous pouvez ressentir une démangeaison dans votre corps, qui s'accentue, alors qu'à l'endroit où se situe le sceau que votre royaume vous a imposé, s'illumine d'une étrange aura, comme en réponse à la proximité de la grotte. La lumière devient de plus en plus intense, pour finalement partir en un rayon droit sur la pierre. Puis tout s'arrête comme si de rien n'était. Un bruit sourd se fait et vous pouvez voir l'énorme rocher glisser sur le côté vous ouvrant le passage.

Devant vous un immense escalier s'enfonçant dans les ténèbres, que vous empruntez alors que des torches s'allument à votre avancée. Vous finissez par entrer dans une vaste salle ou en face de vous se trouve une porte ornementé de gravure, motif et statue, représentant différentes histoires du passé. Mais surtout vous ressentez une présence, quelques choses vous épiant, mais sans en détecter l'origine et le lieu. Autant dire que la personne ou la chose est très doué pour se fondre et rester invisible....

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 22:11

WUSS
COMET GET SOME

Le plan avait marché au poil, bien évidemment, ils n'avaient guère été blessés plus longtemps que ça par les attaques combinées mais ils furent distraits de façon suffisante pour que les deux élus puissent recevoir des renforts et partir en sécurité, Piccolo prit par ailleurs la peine de récupérer son turban et son chapeau, n'ayant pas d'autres vêtements de ce type et se montrant peu désireux de gâcher son argent pour se faire une nouvelle paire.

Le cor fut quelque peu celui de la victoire, bien évidemment, aucun n'avait été vaincu et il semblerait que leur survie n'était due qu'aux problèmes de là bas mais ils battaient en retraite et c'était un prétexte suffisant pour que ce soit vue comme une certaine victoire. Bien évidemment, il était curieux de savoir pour de bon ce qui se passait pour qu'une telle retraite se déroule mais il n'allait pas se concentrer dessus plus longtemps, son ouïe lui avait fournie la réponse.

Il vit Zayro venir sans changer d'émotion, se contentant juste d'attendre alors que le capitaine, quelques soldats, l'enfant et les deux masqués se mirent a marcher. C'était plutôt déconcertant de marcher avec des personnes qu'il avait attaquée il y a quelques secondes mais sans plus... en tout cas, il restait légèrement sur ses gardes, préférant éviter de tomber dans un piège.

Zayro n'avait pas été briefé sur le fait que c'était un élu mais il n'allait pas lui dire tout de suite, préférant se concentrer sur la scène de destruction qui était en train de se produire sous ses yeux. Il semblerait bien que ce soit la raison pour laquelle les soldats avaient cessés toute forme d'assaut pour battre en retraite, compréhensif mais il aimerait bien éviter que ces derniers ne survivent au combat, afin qu'ils n'aillent pas informer les personnalités de Seika concernant la présence des élus de Fuyu.

Pour le moment, l'enfant tournait autour de Zayro. Le Namek sourit légèrement, satisfait de voir l'individu dans un état pas bien fier, il savait que le sous chef du NEST ferait des efforts pour éviter de paraître ridicule mais il n'en avait rien a faire pour le moment car une autre idée planait dans son esprit et il savait que l'image d'un Zayro qui se faisait tourner autour par un gosse n'allait certainement pas l'aider pour bien deviner.

Rhadamantys le savait aussi mais mieux valait le demander avant de rencontrer le chef, pour que le Namékien réfléchisse bien a tout le dialogue et ne se laisse par distraire par la question, surtout qu'il ne reverra probablement jamais tout ces mecs.

Dites moi, j'aurais une question.

Il attendit confirmation du capitaine et se tourna vers Rhada avec un air qui disait "voici LA question", Zayro fut quelque peu ignoré mais cette fois, le Namékien se tenait prêt a parer le moindre de ses coups au cas où il tenterait une autre opération bête.

Pourrez vous me dire ce qui se passe vraiment avec cet enfant ? J'ai entendu de votre bouche que c'était un élu et j'aimerais savoir la vérité dessus.

Il attendit, prêt a toute réaction.► NOM- X -  24/12/13.

« X► NOM
Code by AMIANTE

Spells !:
 

Objets :
 

Condition :
État : 318 PV, bon état.
Mana : Still high
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Dim 7 Déc - 22:49

Ainsi son plan avait fonctionné ! Bon pas forcément de la manière dont il l'avait prédit mais le rocher à bouger et ce n'est pas rien ! Au final, la coupure dans la main de Serizawa se cicatrisa très vite. Il lécha sa paume discrètement afin d'effacer toute trace de cicatrice et sortit une cigarette devant ce gouffre abyssal qui s'ouvrait devant eux. Il alluma sa clope et se gratta la tête.

- Bon et bien, je pense qu'il ne nous reste plus qu'a descendre... Je vais passer devant, au cas où un piège ou un autre pépin du genre nous attend sur le chemin. Ensuite nous reprendrons nos positions que l'on avait durant le trajet, le guide au centre, et vous avancez groupés. Je vais prendre quelques mètres d'avance.

Soufflant sa fumée dans les airs, Serizawa se prépara à mettre ses sens en éveil lorsqu'il s'apprêtait à descendre. Cependant, les torches s'allumèrent sur son chemin. Il s'arrêta un moment, se redressa pour prendre une posture plus décontractée et haussa les épaules. Il commença à avancer à la lumière de ces flammes et après une dizaine de marches, il fit un signe de main pour signaler que la voie était dégagée. Il récupéra une torche, fit un signe à ses camarades d'en prendre une également et continua son chemin prudemment.
Ainsi, le groupe s'avança dans les ténèbres percés de flammes pour arriver dans un hall spacieux, où se trouvaient des peintures et des fresques d'une autre époque, narrant les épopées de héros courageux et intrépides dont personnes ici, mise à part ce qui leur servait de guide, n'avaient jamais entendu parler.
Nonobstant, cette atmosphère calme n'était qu'apparente. Lorsque le reste du groupe arriva à sa hauteur, regardant à leur tour les ornements présents dans ce hall gigantesque, le Lycan leva une main comme pour réclamer le silence. Il tourna la tête, retint sa respiration quelques instants pour affiner son ouïe puis expira.

- J'ai l'impression qu'on nous observe... Peut être la source de ces voix que j'entends depuis un moment...

Il tenta de scruter l'obscurité mais sa vue n'était pas assez bonne, son champ de vision bloquer par l'ombre que distillait les torches disposées ça et là dans la pièce.
Serizawa leva sa torche puis se retourna.


- Lançons nos torches dans les différentes directions de la pièce pour disperser l'obscurité. Quoi qu'il se cache ici, nous tomberons forcément dessus, et le plus tôt sera le mieux.

Afin de ne pas laisser la chose tapis dans l'ombre prendre ses aises, Serizawa lança sa torche dans un coin de la pièce, dévoilant une partie encore inconnue jusqu'à lors.
Au fond, éclairé par des torches, une porte était visible. Le Lycan fit quelques pas, sur ses gardes, vers cette dernière, sans doute le chemin pour retrouver cette fameuse relique.

- Avançons prudemment.

///

Serizawa descend en premier, récupère une torche et arrive en bas.
Il demande a son groupe de prendre des torches et de l'imiter.
Il lance sa torche dans un coin de la pièce pour dissiper l'obscurité et avance prudemment.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5545
Yens : 250
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 0:50



« La secte, la guerre, des morts ! »
In  Æternam

* Pour plus  de clarté, sachez que cette mission, dans la chronologie de Zayro, apparaît après son départ de Minshu.

Le chevalier qui semblait être un meneur, et avait tenu tête à égalité, contre Zayro, fut soudainement entouré de ses soldats, qui le pressèrent de rejoindre Kokota en renfort, ça devait vraiment être la guerre totale la bas. Mais dans le cas présent, il s'agissait d'une fuite de sa part, et le sous chef du Nest pouvait donc partir, la tête haute. Il fit un bref sourire, qui s'effaça aussitôt qu'il était apparut sur son visage. C'était du contentement, mais derrière, se cachait tout de même la frustration de s'être confronté à un demi-échec. Quoiqu'il en soit, son esprit était plus libre et pu se ressaisir et se concentrer de nouveau sur la mission. Il s'arrêta juste un instant, vu que ce message dans sa tête, était encore présent.

Avec l'adrénaline et le combat, sa colère de tout à l'heure, il avait pourtant réussi à l'oublier un temps, mais c'était fini, elle revenait bien plus forte, et prenait une ampleur assez inquiétante, comme un esprit voulant s'approprier un corps. Heureusement pour lui, Zayro était mentalement stable et fort pour y résister, donc il fit passer ça, en se concentrant bien plus sur les événements autour, ses deux alliés, l'escorte et la fuite de la secte, ainsi que l'objectif final... La rencontre du chef.


" .... Ce type ne m'a pas dit son nom... Quel lâche. " Pensait-t'il, de la part du capitaine qui avait fuit avec ses soldats de Seika.

Avançant désormais avec la troupe, il faisait fit du reste, et marchait plutôt vite, rattrapant donc Piccolo et Rhadamantys en tête du peloton. Le groupe sectaire s'éloignait de la forêt, mais les cris de la bataille contre le village, étaient bien assez distincts. Le chaos prenait de l'ampleur, Zayro n'y preta même pas d'attention. Le gosse vint alors rôder autour de lui, c'était le même que tout à l'heure, le même qu'il avait prit en otage, pour servir de bouclier humain. Pourtant, cet enfant n'était finalement pas si innocent et cachait des choses. Il était visiblement important pour la secte, possédait un pouvoir de régénération conséquent et était accessoirement très chiant.

En effet, il tournait autour de lui, en posant de multiple question, un peu comme un enfant curieux devant un cadeau, pour deviner ce que c'était. Mais Zayro, était loin d'être un cadeau. Il se contenta de supporter ça, un temps. Piccolo posa une question, presque dans la foulée, désirant finalement en savoir plus. Il demanda ce qu'il se passait avec le gosse, et à juste cause. Mais il apprit aussi indirectement à Jinn, qu'il avait été fait mention, que ce gamin était un élu. Lui ? Un élu ? Zayro le regarda un instant. Ce n'était pas impossible vu son pouvoir, mais il n'avait pourtant pas capté l'aura qu'il captait habituellement chez les élus. Ce mioche, était différent.


......

Zayro se mit à saisir l'enfant par le col et le souleva raidement au niveau de son visage, il ne touchait plus terre. Il l'avait fait sans colère, mais il avait une autre question et directement adressés à ce chieur prépubère, qui était sans doute un élu bien différent de ceux actuels. Il réfléchissait depuis le départ à ces voix dans la tête, ces pouvoirs psychiques, et si c'était lui, le responsable.

C'est vous... Les voix dans nos têtes. C'est votre pouvoir, avouez-le ! Dit il, un peu plus intensément, en secouant le gamin, comme un sac à patate.

Il finit par lui mettre un grosse baffe en le lâchant, ce qui le ferait tomber immédiatement par terre, avec violence. De toute façon, tout le monde l'avait vu prendre l'enfant en bouclier humain, et il avait survécu, il n'avait plus d'ennemis à se faire dans la troupe, une baffe en plus, c'était rien du tout. Il toisa le mioche par terre, avec une sorte de mépris, et puis l'ignora, en se tournant vers le capitaine masqué de la secte.

... N’espérez aucune excuses de ma part. Allons trouvez votre chef, cette mission à bien trop durée...
________

* Zayro à un peu mal au crâne, et apprends que l'enfant est un élu
* Zayro saisi l'enfant, lui pose la question (sur les maux et mots de tête) puis lui colle une grosse baffe.


Stats : Vie : 402 Mana : 390



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 852
Yens : 323
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 1:21

La lance de cosmos rencontra le mur de bouclier dans une averse d'étincelle cosmique: brûlant la surface de ceux-ci avec la férocité d'un feu d'artifice sur un mur de pierre tout en apportant son lot de distraction aveuglant dans le nuage de poussière et de fumé soulevé par l'orbe du Namekien. Satisfait à moitié par cette vision, le juge tourna les talons et fila alors à la suite de son camarade aux longues oreilles vertes, sifflant à son attention dans le vent tout en élançant sa silhouette ailée dans le couloir de retraite qu'ont leurs avait façonné.

"Ce répit est le bienvenu... Cependant je ne craint qu'il ne soit que temporaire: ils tiendront jamais face à l'élite de Seika. Accomplissons notre mission et disparaissons avec le fruit de notre quête le plus tôt possible avant que cette secte ne soit éradiquée."

Gardant un visage austère envers les hommes qui les entouraient, Rhadamanthys ne put que reconnaitre la bravoure des sectaires: ils s'étaient tous dressés contre un adversaire plus fort et davantage équipe seulement pour leur assurer cette retraite... Ils auraient fait de bon garde squelette se dit-il avant de rejoindre le petit groupe vers lequel se dirigeait son compagnon d'arme verte. Une fois aux côtés de Piccolo, le juge observa alors l'attroupement qui s'était formé autour d'un enfant des plus étranges: quelques gardes, le personnage qui avait ordonné le duel avant le début de l'attaque, Zayro Jinn qui semblait s'en être plus mal sorti que lui et Piccolo réuni et... Un enfant ? D'où pouvait-il bien provenir ? N'ayant pas l'ouïe du Namekien et n'ayant vu le coup d'éclat de Zayro, le spectre était loin de se douter que cette petite créature avait été réduite en morceaux par les bons soins du chef de son équipe mais, étant habitué à voir son Dieu s'incarner dans les aspects les plus étranges et les plus déconcertants du monde des mortels: il put facilement deviner que ce gamin était bien plus qu'il ne laissait apparaître en venant courir autour du guerrier bardé de lame comme l'aurait fait n'importe quel enfant de son âge.

"C'est donc ça, l'élu que tu as mentionné plus tôt ? Pas très impressionnant comme..."

Le juge se tut alors en posant une main devant son visage quand la voix se fit plus forte dans son esprit et serra alors les dents pour écraser les mots de celle-ci à l'aide de ses pensées: nul n'avait le droit d'entrer dans sa tête de la sorte ! Il était un juge des enfers, pas une outre qu'on pouvait remplir de charabia incompréhensible... Se servant alors de son égo comme d'un bouclier, le juge ne reprit ses esprits que lorsque le son de claque de Zayro ne le ramena a la réalité... Poussant un long soupir de lassitude a cette vision et à l'idée que cette voix pouvait appartenir a l'enfant qui venait d'être jeté au sol :le spectre observa d'un oeil la réaction du chef du groupe tout en ouvrant doucement les ailes...

" Par Hadés... Qu'on en finisse..."

Terminât-il en restant à la hauteur de Piccolo tout en sentant que les choses n'en resterez pas là bien longtemps: peut être que c'était cet enfant, la personne qu'ils cherchaient depuis tout ce temps.


Citation :
Récap des Techniques et des Stats
Spoiler:
 

*Rhadamanthys essaye de faire taire la voix dans ses pensées par sa propre volonté

*Rhadamanthys se prépare a intervenir si quelque chose devait se produire
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 3:16



Serizawa rejoignit le vieux toujours sur le lieu du combat. Celui-ci leva la tête vers l’homme loup qui l’aida à se lever. Ensemble, ils parcourent plusieurs mètres en marchant vite pour ne pas se faire atteindre par les forces ennemies. Mizoku sautait sur sa jambe en bonne état, aider par son allier / rival, jusqu’à se qu’ils parviennent à rejoindre le reste du groupe devant les rocheuses. Le vieillard se retourna pour apercevoir les soldats se retourner et partir. Ensuite, il prit place sur un rocher où il pu s’asseoir et se reposer un peu pendant que les autres observaient les écritures sur le mur de pierre devant eux. Une voix étrange continuait de se répéter dans sa tête, le martèlement devint de plus en plus fort. La voix de Seika était étouffé par cette voix provenant de nulle part. Mizoku déposa ses doigts sur son front, sa tête commençait à lui faire mal et ses tempes bourdonnaient à cause des voix fortes et percutantes.

« Je dois rester concentré. »

Mizoku souleva son pantalon au niveau de la jambe droite pour voir dans quel état elle était. Ce qu’il vit le fit fermer des yeux de découragement pendant quelques secondes avant de reporter son attention sur la blessure vilaine qui pourrait seulement être guéri chez un médecin professionnel. L’avant de sa jambe était bleu virant presque au noir. En apposant sa main entourer de chakra, Mizoku pouvait décelé plusieurs fractures à l’os et ses muscles étaient eux aussi endommager. Le pouvoir de Zayro était dévastateur, il en avait payé le prix. Pendant que le trio tentait d’ouvrir la grotte, Mizoku usa d’une technique de soin sur sa jambe. Une aura blanche jaillissait de sa main pour toucher sa jambe et pénétré ses pores. Les particules entrant en lui venait entourer ses muscles pour diminuer l’enflure et les déchires. D’autres s’occupaient de ses os pour tenter de recoller les morceaux fracturer. L’ecchymose géant diminuait, mais une trace bleu pâle restait toujours présente. La grotte était maintenant ouverte. Mizoku était désormais apte à pouvoir reprendre la route et sa jambe tiendrait le coup. Alors que Serizawa entrait dans la grotte, Mizoku s’adressa aux autres présents.

- Désolé de ne pas avoir été efficace sur ce coup … Je tâcherais de mieux vous protéger la prochaine fois.

Après cette excuse, le vieux suivi le reste du groupe à l’intérieur de la grotte. Il prit un flambeau lumineux pour illuminer devant lui, même si les autres membres en avant de lui faisait eux aussi de la lumière avec leur torche. Le vieux jeta un coup d’œil derrière lui pour s’assurer de ne pas ce faire attaquer dans le dos. Une fois en bas, Mizoku leva la torche de feu au dessus de sa tête en regardant les écritures et les énormes statuts de Dieu et Déesse. Cela ne fit pas beaucoup d’effet sur le vieux, mais l’énergie qui se dégageait de cet environnement le rendait un peu mal à l’aise.

- Oui, moi aussi je ressens sa présence … c’est comme s’il était partout à la fois. C’est peut-être le gardien de la relique.

Mizoku jeta la torche loin devant lui. Celle-ci fit quelques rebonds et roula sur le carrelage avant de s’arrêter, créant un cercle de lumière pour dévoiler ce qui se cachait dans la noirceur devant lui. Le vieux se rapprocha de Tsumi, pour mieux le protéger au cas où.

- Mizoku lance sa torche pour éclairer une partie de la pièce
- Mizoku guérit sa blessure à la jambe (capacité 70%)



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1430
Yens : 594
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 4:59



La chasse continue
1
Le masqué entrain d'effectuer une sorte de rituel s'effondra sous le coup de feu, auquel il n'avait même pas réagi. C'était bien, le rituel prenait tellement leur concentration qu'il ne pouvaient répondre aux attaques. Les autres n'en seraient que plus faciles à éliminés. Mais aussitôt que le corps du masqué toucha le sol que le centenaire poussa un hurlement que même elle put entendre. Ce n'était pas un hurlement de douleur d'après elle, mais de rage. La mort du sectaire avait donc été ressentie par la bête. Mais est-que le bouclier qui le protégeait avait disparu pour autant. C'est ce qu'elle chercha à savoir en regardant son radar. Et elle fut déçue. Les points représentants les deux masqués restants étaient toujours immobiles. Elle avait espéré qu'en tuer un suffirait à faire tomber le bouclier, mais le fait que ceux qui le générent ne bouge toujours pas ne pouvaient signifier qu'une chose : ils se concentraient toujours. Autrement dit, le bouclier était toujours actif, d'une manière ou d'une autre.

Elle fila donc vers le masqué du Nord, prête à le tuer lui aussi. Mais sur le chemin, elle aperçut un point apparaître près de chacun des deux masqués restants. Avaient-ils ressentis la mort de leur compagnon ? Si c'était le cas, il était possible qu'ils aient utilisés une sorte de lien mentale pour appelé du renfort. Elle devrait gérer ça aussi. Elle arriva en vue du masqué entouré d'une aura bleu, exactement comme le précédent. Un autre masqué le protégeait, prêt au combat. Le pistolet caché dans sa bouche ne marcherait pas cette fois, elle allait devoir utiliser des moyens plus conventionnels. Tandis qu'elle fonçait vers sa cible, son protecteur vint à sa rencontre, tentant de lui donner un coup de dague rapide. Mais elle avait anticiper cela.


"Ne me gène pas !"

Elle fit une roulade pour esquiver le coup, en même temps que se rapprocher de sa véritable cible. Sans perdre de temps, elle donna un coup de poing en plein dans la tête de sa cible et avant qu'il ne tombe, elle enchaîna avec un coup de pied lui aussi dans la tête, mais dans l'autre sens, de sorte à lui briser le coup. Satisfaite, elle se retourna vers le protecteur avec un sourire. Elle aurait bien foncer vers sa troisième cible mais ce genre de type avait l'agaçante capacité de se téléporté. Elle ne pourrait donc pas le semé. Et puisqu'elle n'avait pas le choix, elle allait se faire un plaisir de le massacré.


_________


* Fonce vers le deuxième masqué au Nord.
* Esquive un coup de son protecteur d'une roulade.
* Assène deux violents coups au masqué sans défense.
* Se prépare au combat inévitable contre le protecteur.


Actions:
 


Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 640
Yens : 326
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 7:49


• Proie •


~Musique~


Des gerbes de sangs voltigèrent dans les airs alors qu’il sentait une résistance rencontrer le métal de sa lame. Schneiden lâcha un grognement lorsqu’il vit qu’il n’avait pas pu réclamer la vie de l’Oni masqué en face de lui.  Il ne réussi qu'a parvenir a lui entaillé le bras. D’un côté, c’était prévisible. Si un commandant des forces armées pouvait aussi facilement tomber, cette bataille aurait été finit il y a de cela des heures. Il fut sans dire qu’a la minute où il ressenti une vive douleur au niveau de son membre, le fourbe se téléporta loin de lui. Schneiden ne le lâcha pas des yeux, même lorsqu’il fit appel à l’aide de trois fantassin et d’un de ses compagnons masqués pour servir en guise de barrage face à son attaque.

« Des renforts ? »

Son emprise sur le sabre du jeune Wao se resserra. Il n’avait pas le temps pour ça. Il donna un regard au-dessus de ses épaules, en direction du groupe d’archers et de magiciens qui l’avaient épaulé durant son assaut. Ses intentions étaient claires. Préparez-vous pour une deuxième salve. Il focalisa de nouveau son attention vers le commandant des forces ennemies tout en s’adressant aux larbins de ce dernier.

« Dégagez… Je n’ai pas de temps à perdre avec vous »

Il abatis son bras impitoyablement vers leurs direction et il entendit plusieurs bruit de sifflement dans l’air environnant. D’un mouvement rapide il pointa son arme vers le chef des Onis. Son regard avait un air tournant à l’obsession, oui, comme un prédateur observant sa proie. Son dos s’arqua et les muscle de ses jambes se tendirent jusqu’à leurs limites, prêt à tout moment à entrer en action. Il vit la première flèche lui passer au-dessus de la tête…

« Je te l’ai dit… tu es à moi »

… Et il s’élança à toute vitesse en avant, promettant une défaite cuisante à tout ce qui se mettrait en face de lui.


____________________


*Ordonne aux Archers + Magiciens de tirer une deuxième salve en direction des 3 Fantassins + Oni Masqué
*Schneiden s'élance vers le chef Oni Masqué



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 569
Yens : 1435
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 20
Localisation : Dans une bibliothèque

Progression
Niveau: 62
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Aladdin Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 19:17


Destination finale?

« L’aventure, c’est d’abord l’ouverture aux autres. .  » ~  


La prière qu'avait fait Aladdin n'avait visiblement pas servit à grand chose,en plus de cela,il ne savais même pas qu'un squelette pouvait siffler.. Neanmoins,il ne savait pas trop comment expliquer le phénomène qui venait de se dérouler sous ces yeux. Du coup, c'est après avoir cligné une bonne douzaine de fois des yeux que l'enfant se décida à réagir et à suivre son groupe qui s'enfoncer dans la grotte.

Aladdin eut du mal à prendre une torche,il dut sauter plusieurs fois sur place afin de réussir à en récupérer une.,le spectacle aurait pu être amusant si la mission n'était pas si sérieuse. Après quelques minutes de marche,l'enfant jeta lui aussi la torche dans un coin,comme demandé par l'adolescent. Pour une fois,le Magi n'était pas terrifié,mais rassuré par la présence des autres autour de lui,ayant vu leurs aptitudes en combats. Si jamais une présence hostile leur tomber dessus,elle aurait surement beaucoup de mal à les vaincre.

Quant à la voix qu'il entendait,Aladdin s'en ficher considérablement,même s'il avait très envie qu'elle se taise,pour pouvoir se concentrer un peu.

Une fois qu'il vu la porte,l'enfant préféra rester en retrait. Se serait bien trop facile si l'objet tant convoité se retrouver la derrière..


-------------------------

Aladdin jette la torche dans un coin,mais reste en retrait après avoir vu la porte.

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 20:55


AU NOM DE KOKOTA !

La bataille faisait rage et maintenant il n'était plus question ni de reculer, ni même de se retourner pour réfléchir. Entre les vagues d'ennemis et le monstre géant, la victoire n'était plus autant à portée de main qu'ils ne le pensaient plus ou moins au début. Ils étaient tous débordés, assaillis par un ou deux ennemis. Il n'y avait plus de message d'encouragement ou de regards fiers montrant le caractère combattant. Non, maintenant il n'y avait plus que les fracas des coups que chacun tentaient de se mettre et sans parler de l'Oni qui ne cessait pas son massacre.

Lightning avait alors réussi à avoir mais la fureur du géant la propulsa, elle aussi, un peu plus loin. Elle essaya de se retenir tant bien que mal pour ne pas foncer droit sur une lame adverse ou contre les débris d'un mur qui pourraient la blesser. La jeune femme se redressa, son arme toujours bien en main, et épousseta ses vêtements. Il fallait a tout prix faire quelque chose. Si ce massacre continuait il n'aurait alors plus rien à défendre pour les élus, mais surtout pour les villageois et soldats de Kokota qui avaient fait tant d'effort et qui, pour les vivants, en sortiraient plus grand.

Reprenant alors ses esprits, Lightning traversa le bout de chemin qu'elle avait traversé contre son gré. Elle devait s'occuper de lui à tout prix. Cependant elle fut coupée dans son élan quand elle remarqua l'étrange lueur fine qui semblait s'estomper. Elle fronça les sourcils puis eu une idée. Elle se précipita alors jusqu'à Wao, l'arrêta dans sa lancée vers un ennemi pour lui annoncer.

LIGHTNING – Je te laisse les opérations en main, j'ai un plan !

Et elle en resta aussi vague avant de s'éclipser vers les débris qui auraient pu la trancher un peu plus tôt.

Lightning escalada dessus, son épée toujours en main et s'aidant parfois de celle pour se faire appui. Elle allait monter, encore et encore pour arriver le plus haut possible. Il fallait capter l'attention de la bête et l'éloigner du centre du village pour éviter le plus de morts alliés écrasés sous les pattes de ce gigantesque morceau de viande. Elle s'était souvenue du ravin où elle avait vu les Onis à taille -quasi- humaine tomber sous les flèches. Seryu avait eu l'air de faire fonctionner son plan et elle n'avait plus qu'à espérer que le timing soit parfait. Mais une fois à la merci de leurs assauts, sous le poids de cette immensité, la ville ne tiendrait pas. Il fallait l'emmener ailleurs.

Enfin en haut de son nouveau perchoir, la jeune guerrière se mit à hurler et à bouger les bras dans tout les sens, son épée pouvant même faire des petits reflets de lumière avec la légère luminosité.

LIGHTNING – EH LE GROS ! ON PARIE QUOI SUR TA DÉFAITE FACE À MOI !

Une provocation sûrement des plus puériles mais elle pensait cela largement suffisant face à cette montagne de force. Elle n'était cependant pas assez confiante et surveillait le moindre de ses gestes, prête à esquiver une possible attaque directe sur elle bien qu'elle savait pertinemment que ses chances de survie étaient plutôt minces et certainement pas assurées.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 21:10



Expérience spéciale 2 :
Une marque étrange / La salle au bout du tunnel



Nous étions quasiment arrivé à destination. La grotte contenant l'artefact du Dieu serpent était dans cette grotte. Cependant, nous ne pouvions pas entrer car l'entrée était bloqué par un rocher qui semblait sellé par d'ancienne écritures qui m'étaient impossible de reconnaître, sûrement un langage de ce monde. De plus, un message nous indiquait que pour débloquer le passage, nous devions prouver notre foi à ce dieu. N'ayant aucun indice pour le moment, j'avais posé à Tetsumi quelques questions et d'une voix enjouée, il me répondit.


<< Nous avons cherchés, mais jamais nous sommes tombés directement sur cette entrée. Quant aux symboles, certains me disent quelques choses, d'autres sont dans mon langage et certains sont incompréhensible pour moi. Néanmoins, je peux vous dire que nos anciens peuvent en traduire certains... Heureusement que j'ai espionné leur conversation! D'après eux, la grotte protège un trésor en rapport avec le Dieu-serpent du Minshu, et aucun autre représentant ne peut y entrer. Seul une marque ou un symbole associé au royaume de Minshu peut ouvrir le passage et faire entrer les représentants... Je sais pas si cela peut vous aider! >>


Hum. Donc Titimi ne pourrait pas tout déchiffrer, c'est embêtant. Retourner voir ces anciens pourrait nous être utile, mais le temps et la situation ne nous le permet pas vraiment. La seule chose intéressante que j'avais pu tirer c'est qu'il nous fallait un symbole associé à Minshu. Mais quel pouvait bien être ce symbole ? Je me grattai la tempe tout en réfléchissant à trouver ce symbole quand tout à coup...


<< Je ne sais pas ce qu'il faut faire à dire vrai, aussi tentons tous votre proposition. Je vais commencer. Aladdin tu peux joindre à mon acte tes prières, par contre, Brook, je te demanderais de siffler une fois mon discours terminé. Par cet acte moi, Serizawa Suzuran, démontre ma foi et mon allégeance à mon maître, le Dieu-Serpent. Puisse cette entrée s'ouvrir par votre volonté... Que mon sang prouve ma détermination, que ma souffrance témoigne de ma fidélité à votre nom... >>


Oh... Mais à quoi il joue ? Seriyama s'était entaillé la main et fit couler son sang. Le sang de monsieur l'homme sauvage se mêla au rocher qui bloquait le passage. Cheveux Bleus lui s'était lancé dans des prières et monsieur le squelette s'était mis à siffler... La porte va vraiment s'ouvrir comme ça ? Après quelques temps, rien ne s'était passé. Je me disais aussi que cela ne rimait pas à grand chose, mais cela aurait été sympathique que la grotte s'ouvre de cette façon. Selon monsieur le guide, il nous fallait un symbole, une clé pour ouvrir cette porte sellé. Soudain, je vis le vieille homme lever son pantalon pour observer l'état de sa jambe. Elle était dans un état assez critique... Pourrait-il continuer ? Pourrait-il agir en cas de nouvel imprévu. Il posa ensuite sa main sur sa jambe et une étrange lueur apparu sur son membre blessé. Cela venait de sa main, il semblait exécuté une sorte de transfert d'énergie mystique partant de sa main pour arriver à sa jambe. Celle-ci dégonfla quelque peu et retrouvait quelques couleurs. Une technique de soin ? Ils semblaient primaire, mais, s'il pouvait se soigner ce n'était pas plus, mal. Je n'aurai pas à m'occuper de sa blessure. A vraie dire je n'avais que des méthodes archaïques pour le soigner ha ha. Soudain une lueur s'échappait du côté droit de mes côtes. Elle se fit de plus en plus intense et un rayon fusa vers le rocher. Plusieurs lumières se dirigèrent vers ce rocher et contre toute attente, il se déplaça sur le côté. Je ne savais pas comment expliquer ce phénomène, mais la voie était libre.


<< Bon et bien, je pense qu'il ne nous reste plus qu'a descendre... Je vais passer devant, au cas où un piège ou un autre pépin du genre nous attend sur le chemin. Ensuite nous reprendrons nos positions que l'on avait durant le trajet, le guide au centre, et vous avancez groupés. Je vais prendre quelques mètres d'avance. >>
<< Désolé de ne pas avoir été efficace sur ce coup … Je tâcherais de mieux vous protéger la prochaine fois.  >>


Quand d'un côté monsieur l'homme sauvage s'avança dans le grotte, d'un autre le vieille homme s'excusa car il pensait ne pas avoir été utile durant l'attaque de tout à l'heure. Nous nous étions aventuré dans la grotte en empruntant un long escalier. Chacun pris une torche afin de nous éclairer la voie qui paraissait sans fin. Plus nous nous enfoncions dans la grotte, plus j'étais impatient de découvrir ce qu'il nous attendait au fond. Justement lorsque nous étions descendu au bout de l'escalier, nous étions face à une grande salle ayant des gravures sur les murs et possédant des statues étranges. Un vent frai soufflait tout à coup dans cette salle vierge de monde.



"Ma part sous le soleil est devenue maigre
Le fruit de mes mains s’amenuise
Ma source d’eau fraîche se tarit
Je n’ai plus les mots justes pour mes prières"





Peut-être pas si vierge que ça cette salle... Cette voix prenait de plus en plus d'importance, mais quel était le but de la personne ? Voulait-elle nous communiquer un message ? Mis à part cette voix, j'avais une étrange sensation.


<< J'ai l'impression qu'on nous observe... Peut être la source de ces voix que j'entends depuis un moment... >>
<< Oui, moi aussi je ressens sa présence … c’est comme s’il était partout à la fois. C’est peut-être le gardien de la relique >>


Donc, je n'étais pas le seul à avoir ce sentiment d'être observé. Aussi monsieur l'homme sauvage souligna un point intéressant, lui aussi entendait cette voix. Donc je n'étais pas le seul. Quelqu'un nous transmet donc un message, mais pourquoi ? L'homme sauvage exposa une idée, éclairer la salle en jetant nos torche dans les coins de la pièce pour tenter de débusquer l'être qui nous observait. Le vieille homme et Cheveux Bleus suivirent le mouvement. N'ayant pas d'objection, je jetai également ma torche dans un coin de la salle. J'aurai pu trouver cette personne en ayant toutes les capacités de mon Eureka, mais ce n'était pas le cas. Nous devions attendre que cette personne se dévoile à nous. Mais après un homme capable de se téléporter, un homme invisible ne m'étonnerai pas. Je marchais pour observer les alentours de la salle afin de mieux l'étudier et peut-être trouver quelque chose. En attendant de trouver un truc j'avais une question à poser à tous.



<< Avant qu'un nouveau problème nous tombe dessus dans les prochaines minutes. J'aimerai poser une question. Depuis le début de cette aventure, j'entends quelqu'un qui parle dans ma tête, une sorte de télépathe. Notre cher homme sauvage vient de dire qu'il entendait cette voix également, écartant l'hypothèse que je sois devenu fou un bon matin. Est-ce que vous aussi entendez ces voix ? Je te pose aussi cette question Tetami. >>



Action du tour:
 


Dernière édition par Haiji le Lun 8 Déc - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 21:11

Brook et Aladdin avaient exposé leur idée. Haiji qui était un peu plus malin posa deux questions au guide pour en savoir plus sur les symboles. Le môme reconnaissait certains symboles seulement. D'après le symbole qui représente l'univers de Minshu pour bouger cette pierre. Le loup-garou proposa de mettre sa main ensanglantait sur le rocher accompagner de la prière d'Aladdin. Le bretteur devait siffler après le discours du lycan. Le sabreur s'exécuta, mais rien ne se passa. Le trio avait l'air ridicule. L'épéiste avait honte de lui. Croire une idée aussi folle, c'était vraiment honteux. Tout d'un coup, une lumière brilla sur la main du squelette. Elle brilla de plus en plus pour au final envoyer un rayon sur la pierre. Ce phénomène se produisit chez tous les élus. La fine lame se posa des questions en étant intriguée par cette brillance. Quelle était cette lumière ?, va telle ouvrir cette porte ?. Les questions de Brook allaient bientôt avoir une réponse. La lumière disparue. Quelques secondes plus tard, le sol se mit légèrement à trembler et le passage s'ouvrit devant eux. Ils avaient enfin réussi. Serizawa s'alluma une clope et décida de passer en tête du pelotons. Le groupe emboîta le pas. Des torches s'alluma tout le long du passage. Des fresques étaient peint sur le mur. Celle-ci racontait le passer d'une lointaine époque. Par demande du loup-garou, le sabreur prit une torche. Le calme régnait tout autour d'eux. L'endroit était lugubre. Le bretteur n'aimait pas du tout ce lieu. Il avait une mauvaise impression. Il sentait que quelqu'un les observer. Le sac d'os regardait autour de lui , mais il ne remarqua rien. Le lycan demanda à tout le monde de lancer leur torche dans différent coin. Le squelette ambulant s'exécuta dans la seconde. Il était sur ses gardes en cas d'attaque. Il se dit dans sa tête

*il y a quelque chose ou quelqu'un qui nous espionne. Quel est cette chose ou bien qui sa pourrait être*

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

- En ligne



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 21:47

Tour 10: La fin est proche, mortel!


" Que justice soit faite contre le roi de Tyr
C’est pour Cham ,Japhet ,Sem et leurs fils
Écoute le chant funèbre prophétique d’Ézéchiel
C’est pour toi orgueilleux chérubin méprisant

Par DIEU ta part est dans l’abîme.
"

Cette fois-ci les paroles sont ancrés dans votre esprit, vous causant une douleur atroce et insupportable, même si vous essayez de l'ignorer, vous ne contrôlez pas cette souffrance insoutenable qui dure quelques minutes seulement!

PERTE DE 10 PV à  TOUS LES JOUEURS!

Fuyu:

Rhada:  Tu te prépares à intervenir si cela se transforme en règlement de compte, mais cette fois-ci tu t'inquiètes pour rien, car même si les soldats autour de vous ressente une rancœur puissante envers Zayro, aucun ne bronche. Eux aussi sont impatient de rentrer " chez eux"...

Piccolo: Ne plaignant même pas ton camarade, tu te concentres sur celui qui peut t'apporter des réponses! Celui-ci ne réagit pas  ou d'un simple raclement de gorge quand tu l'interpelles, puis après quelques minutes de silence à peser le pour et le contre, il s'exprime:

-Cet enfant fut mon protégé, avant de devenir celui du "maître", il est en quelques sorte "la voix du maître". Et en effet, il est un "élu", mais je ne saurais et surement ne pourrais en dire plus sur ce sujet, même nous manquons d'élément. Vous pourrez demander directement à notre chef! Nous arrivons bientôt...

Zayro:  Tu es pas le genre de nounou qu'un parent confierait ses enfants, mais celui-ci s'accroche à toi. Et même lorsque tu le prends un peu menaçant, celui-ci te regarde encore plus émerveillé, poussant un soupir de contentement. Il te regarde tout de même un instant interdit, ne comprenant pas de quel voix tu parles dans leur tête...

De leur côté, les sectaires même s'ils savent que l'enfant n'a aucune crainte te regarde d'un œil rempli de colère et de haine... Mais ce petit geste n'influence rien de méchant.... Du moins, pas pour la mission, mais l'enfant continue à te tourner autour, et te poser une infinité de question.... Ta patience prenant un sacré coup.

Votre groupe: Zayro étant harceler par l'enfant Piccolo et Radha sont tranquille et vous n'avez plus à subir ses ordres et ses sautes d'humeur de donzelle... Après quelques heures de marches, vous parvenez enfin à une chaîne de montagnes, et alors que vous vous y engagez, vous pouvez enfin voir des drapeau à l'effigie de la secte. Vous arrivez donc à la base principale.
En entrant dans le camps, vous pouvez voir de nombreuses tentes certaines plus grandes que les autres, mais aussi des créatures de ce monde que vous n'avez jamais vu de votre vie. Eux même vous regardant avec méfiance, un groupe réellement surprenant et différent.

Et finalement votre procession, suivit de certains sectaires du camps, s'arrêtent devant une immense tente. Le capitaine masqué s'y arrête et vous fait face pour s'exclamer afin que tout le monde entende:

- Elu de Fuyu, vous êtes venu ici et avez fait preuve d'honneur, tout en relevant le défi.

Il vous balaye de son regard, s'arrêtant un instant sur le sous-chef du NEST, le regard plus haineux que jamais.

-A présent, nous devons vous laisser ici, vous rentrerez seul à la rencontre de notre chef. La voix du maître vous y rejoindra plus tard!


Si vous décidez d'y entrer, vous passerez dans une pièce gigantesque, plus grande encore à laquelle vous vous attendiez, orné de tapis et autres objets d'un certain luxe, et au bout dans les ténèbres rongeant la faible lumière d'une torche, vous apercevez un trône, et dessus un homme immense et d'une telle musculature que ceci peut en impressionner plus d'un. Vous êtes donc devant le chef In Aeternam


Seika:

Seryu:  Tu connais à présent bien tes ennemis, ce que eux n'ont pas forcément la chance ou la malchance. Tu esquive donc aisément son attaque, visant directement le ritualiste qui ne peut rien faire. Et aussitôt tu sens ses os se craquer sous l'impact du choc, la lumière s'arrêtant net, le corps sans vie au sol. Et alors que tu te prépares au combat contre l'autre, il disparait à nouveau. Mais un simple regard à ton radar t'indique qu'il ne tente pas de t'attaquer mais de renforcer la dernière défense du ritualiste, en gardant en mémoire ce que tu lui a fais...

Schneider: Les archers et le magicien hésitent un temps à tirer étant donné qu'ils craignent te toucher en même temps. Mais ils obéissent avec un grande tension et crainte. Finalement, ils parviennent à tuer les trois fantassins, le masqué usant de son bouclier psychique pour ne rien recevoir. Il y a encore cet obstacle entre lui et le chef, le combat décisif commencera surement après...

Light: Une idée te vient en tête et tu laisses donc la charge des opérations à Wao, qui malgré son air sévère, te fait un signe de la tête positif. Et une fois que tu te retrouves en haut de ton promontoire, les reflets du soleil sur ton épée, aveugle quelque peu le Géant qui gêné regarde dans ta direction. Autant dire que tu as bien attiré son attention.

Un derniers rugissement de colère à ton encontre qui propulse les êtres les plus proche sur quelques mètres, et il t'envoi un débris droit sur toi, tout en chargeant dans ta direction, écrasant autant ennemi qu'allié... Mais au moins il ne s'occupe plus de Kokota mais de toi... Cours Forest cours!

Wao prend la direction, il demande à une troupe de cerner le portail pour ralentir et si possible détruire les renforts venant directement du portail, alors que le reste tente de s'occuper des troupes déjà présente.


Votre groupe:  
 La fin est proche qu'elle tende vers la victoire ou la défaite, chacun donne tout ce qu'il a ayant atteint depuis longtemps ses réserves. La fatigue, la souffrance, la colère mais aussi l'espoir vous gagne!

Alors que Schneider affronte le commandant des forces de L'ouest, Seryu va être au prise avec le derniers ritualiste défendu par deux masqués. De son côté Light, trouvant une solution pour éloigner le géant se fait poursuivre par ce derniers...



Minshu:


https://www.youtube.com/watch?v=jAw0bObNKr4

Seri: Prenant bien garde à ce qui vous entoure, tu proposes ton idée de balancer les torches plus loin, afin de vaincre un peu plus les ténèbres autour de vous. Ceci faisant à l'instant ou tu envois ta torche, tu as à peine le temps de voir une forme bouger à une vitesse hallucinante autre part, sans pouvoir identifier sa direction...

Aladdin:  Tu optes donc aussi pour jeter ta torche, tout en gardant du coin de l'œil la porte qui semble scellée!

Mizo:  Tu soignes ta jambe, ce qui forcement atténue la douleur, même si tu n'es pas encore en plein possession de tes moyens. Peut être que le médecin dans ton groupe pour t'aider un peu plus encore.
Puis comme tes collègues tu jettes la torche pour voir le même phénomène que Seri. A peine tes yeux s'habituent à la pénombre, qu'une silhouette se dessine avant de disparaitre aussitôt, te laissant l'impression d'une illusion...

Brook: Tu fais de même que tes compagnons sur tes gardes et inquiet

Haiji: Alors que tu fais de même que tes compagnons, ta torche rebondit à plusieurs reprise sur le sol froid, dans un échos étrange et inquiétant. Et alors que tu poses tes questions à tous, ton guide te regarde incrédule ne sachant de quoi tu parles.

Mais alors que tous ont vu une silhouette lorsque leur torche fut envoyé, tu vois pour ta part des pattes, d'énormes pattes de prédateurs. D'abord immobile, elles se mettent à se diriger vers vous de manière lente. La lumière dévoilant peu à peu la créature...

Votre groupe: Vous êtes donc dans les ruines d'un temple. Après le côté touristique voici que vous pourriez être des archéologues, mais la créature qui vous observez décide finalement de se montrer....

Spoiler:
 

Elle est impressionnante, mais d'elle émane une calme et puissante aura, apaisante de prime abord, mais vous sentez qu'il ne faut pas la provoquer ou s'en faire son ennemi, à peine arrivé elle déclenche un peu de son aura allumant ainsi des lumières par sa seul énergie sur tous les murs. Elle vous regarde tour à tour de ses yeux azuréen et profond, comme si elle lisait en vous, comme si elle transperçait votre âme tour à tour. Et finalement, elle s'exprime:

-Elu du Dieu serpent! Ce que vous cherchez se trouve derrière cette porte, mais encore une étape est à passer. Parmi vous des personnes n'ont pas le cœur pure, et un noirceur même faible y habite! En tant que Gardien de l'artefact, je dois me garantir de votre foi! Répondez à mon Énigme, et je vous laisserez passer! Tentez quoique se soit, et la mort vous attend sous mes crocs et mes griffes, en plus de mon pouvoir!


IL reprend le silence en vous regardant, puis se reprend:

-«  Je suis à la tête d'une armée immense. Je ne suis pas premier à me battre, mais sans moi, Paris serait pris ».

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 22:37

WUSS
COMET GET SOME

Il attendit avec une certaine impatience sa question alors que Zayro était en train de baffer le gosse, ça l'inquiéterait en temps normal mais il avait vu que le gamin n'était de toute évidence pas affecté pas les plus graves blessures, de simples baffes n'allaient certainement pas provoquer un effet autre que, peut être, de légers bleus. Zayro faisait mal mais il n'utilisait pas ses compétences ici, donc, inutile de s'inquiéter pour le gamin.

Que pouvait t-il dire en entendant la réponse, sinon qu'elle n'était que décevante ? Oui, c'était ça. Il semblait en savoir autant que Piccolo sur le sujet de toute façon, ce qui le rendait particulièrement inutile et ne fit que provoquer d'autres questions de la part du Namékien : de quoi parlait t-il donc enfin ? C'était juste confus pour lui, la "voix du maître" impliquerait que tout ses paroles dans sa tête seraient provoquées par lui, a moins que simplement le maître n'ait pas le moyen de parler carrément ? Ce serait bizarre mais il avait vu assez de choses étranges de par le passé pour ne plus douter de rien.

La voix devient alors bien plus forte, au point que le Namek fut forcé de poser une main sur sa tête tout en essayant de virer le bruit. Laissant échapper un grognement confus, il ralentit légèrement la marche mais se reprit après quelques minutes. Confus, le Namékien chercha autour de lui un moment avec son regard mais il ne vit rien de suspicieux. Surpris, il se tourna vers Zayro et Rhadamantys mais reprit bien vite son air sérieux et croisa ses bras.

J'imagine que vous avez du également être affectés par ces voix... hum, c'était bien trop douloureux pour que ce soit un simple coup de folie, concluons vite cette affaire.

Le Namek réfléchit, Zayro était bien le leader de facto du groupe mais il était extrêmement impopulaire chez les sectaires et si le chef savait ce qu'il faisait, ça irait mal pour lui. Le simple fait que le gamin n'ait pas pris sa revanche était déjà un fait étrange en soit par ailleurs mais ce n'était nullement plus gênant que ça.

Rhadamantys semblait plus populaire mais il n'avait sans doute aucunement prédit les évènements qui étaient survenus récemment et n'avait donc pas fait de speech, pareil pour Piccolo. Il allait falloir espérer que Zayro ne soit pas pris par le même accès de fierté stupide qui l'avait poussé a attaquer ses alliés et ne fasse une erreur.

Piccolo et ses alliés trouvèrent rapidement l'accès a l'endroit que tant de Seikajins désirait : le repaire de la secte. Impressionnant, tout comme les bestioles qui y vivaient mais il n'en avait rien a faire. Pour le moment, le Namékien voulait simplement plier cette affaire et soigner ses blessures puis repartir, rien de plus, rien de moins.

Entrant rapidement dans un endroit a l'air lugubre, nos alliés marchèrent un moment puis réussirent finalement a atteindre l'endroit tant désiré : le chef. Musclé et silencieux, il donnait une impression de puissance folle, mieux valait éviter de l'énerver donc. Zayro, tu sais ce qui t'attends.

Silencieux, le Namékien fit un mouvement de tête comme salut puis se mit a atteindre la déclaration qu'allait donner Zayro, espérant que le Fuyujin ne fasse pas une erreur qui coûterait beaucoup au groupe entier, ce serait bête alors qu'ils étaient si loin dans l'aventure...► NOM- X -  24/12/13.

« X► NOM
Code by AMIANTE

Spells !:
 

Objets :
 

Condition :
État : 308 PV, bon état.
Mana : Still high
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 569
Yens : 1435
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 20
Localisation : Dans une bibliothèque

Progression
Niveau: 62
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Aladdin Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 23:10


Destination finale?

« L’aventure, c’est d’abord l’ouverture aux autres. .  » ~  


Les mains sur les oreilles,comme pour ne plus entendre cette voix qui martelait son esprit,Aladdin essayer vainement de faire le vide dans sa tête. Les paroles ? Oh il ne les comprenait pas,n'en ayant nullement fait attention depuis le début,ou tout simplement que ça n'avait pas de logique dans l'esprit infantile d'Aladdin. Petit à petit la douleur commença doucement à s'en aller au grand soulagement du Magi. Il avait cru pendant un instant que ça tête allait exploser..Il osa ces mains de ces oreilles et soupira.

- Je ne peux pas dire que je ne l'ai pas entendu,là !

Quand il regarda à nouveau la salle,ce fut pour voir une créature légendaire devant eux. La,si Aladdin avait pu s'approcher pour pouvoir caresser l'animal,il l'aurait fait sans aucune hésitation. Mais il ne le fit pas,de peur de s'en attirer les foudres,ou de mettre ces coéquipiers dans le pétrin.Suite aux dialogues de l'animal,l'enfant regarda un à un ces compagnons.

Qui faisaient les êtres "sombres"? Mizoku? Pourtant il n'en avait pas l'air,c'était quelqu'un de plutôt sage,non? Quant à Haiji ,le squelette et l'adolescent,le Magi ne les connaissaient pas suffisamment pour dire quoi que se soit.

Et pour l'enigme..il n'en comprenait pas le sens,il avait beau se la répéter dans ça petite tête,aucune réponse ne lui vint. Décidément...

-------------------------

Aladdin ne trouve pas la réponse

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 23:25



Il semblerait que seul les élus pouvaient entendre les voix, car le visage du guide donnait l’impression qu’il n’entendait rien lui soufflé dans la tête. D’ailleurs, les mots devinrent de plus en plus bruyant et une vive douleur comme un éclair vint traverser le cerveau du vieillard qui fléchi un peu. Il déposa ses deux mains sur ses tempes. Dans sa tête, les paroles bourdonnaient et semblaient venir lacéré lentement son crâne avec les mots. Quelques choses ou quelqu’un utilisait une technique psychique frappant tout le monde. Mizoku ne pouvait plus faire appel à Seika pour atténuer la douleur. La force était assez puissante pour la contenir. Le vieux leva la tête, mais gardait un œil fermer comme si cela pouvait l’aider à enlever la douleur. Il aperçu une ombre traverser la lumière, mais il ne pouvait pas distinguer ce que s’était. Devait-il fou? Si c’était le cas, il ne serait pas le seul à le devenir. La douleur s’estompa graduellement, mais les voix continuaient de se répéter dans sa tête. Il sentit une certaine nervosité. Il se retourna pour apercevoir un fauve approcher lentement vers le petit groupe. Étrangement, Mizoku aurait dû se tenir sur ces gardes, mais il ne fit rien. Quelques choses se dégageaient de cette bête qui diminuait ses craintes. Il avait l’impression qu’il pouvait lui faire confiance. Si la bête avait voulu les tuer, elle l’aurait sans doute déjà fait. Il leva sa main pour faire signe au autre de ne pas s’inquiéter. Inutile de se mettre sur la défensive et de tenter quoi que ce soit. L’animal parlant les avait prévenu.

« Ça fait longtemps que je n’ai pas eut à résoudre un énigme pour atteindre mon objectif. Cela doit dater de mon examen pour devenir Jônin… Je ne me rajeuni pas en pensant à ça. »

Le vieux se frotta la barbe tout en réfléchissant à cette fameuse énigme, mais surtout, à la réponse qui ne lui venait pas immédiatement à l’esprit. D’ailleurs, ce qui l’énervait un peu s’était le mot Paris, qui ne lui disait absolument rien. Qu’est-ce que s’était? Un village? Un pays? Un continent? D’ailleurs, l’animal faisait mention qu’une ou des personnes parmi eux n’était pas pur. Le vieux fronça légèrement les sourcils.

- Comment faites-vous pour juger qu’une personne est impure ou non? Et qui est cette personne?

Mizoku se sentait visé par la remarque, sans doute à cause de son passé trouble et de sa double personnalité malveillante endormi au plus profond de lui. Le vieux continuait de se frotter la barbe quand il comprit enfin l’énigme. Une lueur de victoire semblait brillé dans ses yeux pâles.

- La réponse c’est A.

-----------------------------------
Désolé pour l'édit

*Mizoku donne la Lettre A pour réponse

Mizoku: [color:1079=ff0000]470
PV / 450M


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   

Revenir en haut Aller en bas
La secte Noire: Æternam
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» La secte Noire: Æternam
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Grands canyons-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.