Partagez | .
La secte Noire: Æternam
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Lun 8 Déc - 23:59



« La secte, la guerre, des morts ! »
In  Æternam

* Pour plus  de clarté, sachez que cette mission, dans la chronologie de Zayro, apparaît après son départ de Minshu.

Le groupe continua d'avancer, la baffe n'avait pas été retenu, mais Zayro avait toujours ces voix dans sa tête et ça l'énervait un peu. Il vit piccolo se tenir le crâne, un peu plus loin. Décidément, ça touchait tous les élus, enfin, tous sauf ce gamin, il devait bien y avoir une raison ou une logique à cela. Quelque part, depuis lors arrivées, il y avait eu beaucoup de choses étranges ici, et c'était finalement peut être lié à ce chef, dont personne n'avait eu vent jusqu'ici. Jinn avait une goutte de sueur, mais ne montra pas la douleur, il se retint intérieurement, pour surpasser ces maux et continua d'avancer, de toute manière, ils n'étaient pas tout le temps présents dans les esprits. Tout le monde voulait éclaircir la mission, en finir avec l'objectif, c'est donc rapidement que toute la troupe, avait rejoint un camp principal, bien caché et en retrait, ou se trouvait des tentes par dizaines ou centaines, de tailles différentes, sans doute liés aux quelconque grades de leur armée privée. Mais également des créatures mystiques de ce monde, que Zayro n'avait pas encore croisé, autant dire que la place était bien gardé.

" Ils gardaient autant de réserve ?. " Pensait-t'il

Piccolo fit un bref commentaire, à propos des voix, mais Zayro l'ignora, de toute manière, c'était une évidence que tous le monde souffrait. La vraie question était pourquoi ? Ou pour qui ? Mais ces questionnements n'allaient sans doute pas rester sans réponses très longtemps, puisque les masqués qui avaient jusqu'ici fait office d'escorte, lâchèrent les élus de Fuyus, devant une énorme tente, qui semblait presque faire tâche dans le décors, et constituée de plusieurs parties. Il fallait désormais avancer seul, tant mieux, en plus de ce mioche qui collait Jinn, il ne pouvait plus voir leur tronches, même masqués. Zayro entra et pu constater l'immensité de l'endroit, le luxe et les ténèbres aussi. En face d'eux, se trouvait visiblement le chef, assis sur son trone, calme et silencieux, doté d'un grand pouvoir, d'une aura impressionnante et d'une musculature peu commune. Zayro savait que celui ci, était plus fort, il en était sur désormais... Ce n'était donc pas du bluff ? Mais bon... Il semblait humain ou plus ou moins, donc ce n'était pas un dieu. Quel était son secret ? Jinn préféra garder le silence et croisa les bras dans un premier instant, attendant que tout le monde soit entré pour lui faire face.



..........

Finalement, lorsque le groupe de Fuyu fut présent, Zayro s'avança un peu plus vers le chef, malgré sa puissance et l'ampleur de son physique, il ne le craignait pas. Froidement, distinctement, il prononça les mêmes mots qui furent précédemment prononcés, lors de son arrivée dans le premier camp de la secte.

Nous avons perdu du temps, pour venir à votre rencontre, dans le but de vous proposer une alliance avec Fuyu et le Roi Sul Hei. J’espère que votre réponse, sera moins longue à venir.

Il n'avait aucune crainte, ni forcément de respect pour ce chef de secte, sorti de nulle part. Et s'il pensait impressionner Zayro, juste parce qu'il était plus fort, il se gourait fortement. Ici présent, seul comptait pour Jinn, de réussir à tout prix son objectif et se barrer de cet endroit. Même s'il comptait bien devenir plus puissant, et percer les mystères qui entouraient toutes ces personnes, qui l'égalisait ou le surpassait sans raison, lui qui était pourtant un élu, et non des moindres... Zayro décida de patienter encore un peu, pour avoir la réponse de ce chef, tant attendu.


Stats : Vie : 402 Mana : 390



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 852
Yens : 323
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 1:41

Un fin filet noir tomba sur le plastron sombre du juge des enfers, glissant le long de son surplis avant de se retrouver absorbé par l'armure infernale sans avoir eu la chance de tomber sur l'herbe. Sous le casque du juge, la traînée sombre se révéla être en fait du sang qui avait coulé depuis le nez de ce dernier lorsque les mots qui hurlaient dans son esprit furent assez fort pour l'obliger à fermer les yeux afin de se concentrer sur lui-même... Les ouvrants doucement avec une douleur lancinant derrière chacun d'eux, Rhadamanthys passa une main le long de son visage et imprégna le bout de ses doigts de son propre sang. Un sourire se dessina dans l'ombre de son casque face à l'ironie de la chose: à aucun moment de cette bataille, il n'avait vu son sang couler ni aucun coup qu'on lui avait porté ne l'avait atteint et là, de bêtes paroles avait causé assez de désordre dans son esprit pour qu'il saigne... Cela ne manquait pas d'être drôle, se dit-il avant de tendre l'oreille aux paroles de l'homme avec qui discutait Piccolo.

Ainsi donc, cet enfant était "la voix du maitre" en plus d'être un élu . C'était bien étrange, pensât Rhadamanthys en se demandant si la voix qu'il entendait dans sa tête était celle de l'enfant ou si celui-ci servait seulement de relais à une force plus puissante . Quoi qu'il en soit, il était plutôt étrange pour continuer à tourner aussi joyeusement autour de Zayro après la claque qu'il venait de recevoir et, n'étant pas au courant du passif du jeune garçon pour la régénération postmortem: il était à mille lieux de penser que celui-ci était si singulier. Haussant les épaules avant de jeter un dernier regard sur la bataille qui se finissait dans son dos, le juge se mit en marche dans le silence entrecoupé des rires et des questions du petit élu.

*********************************************

Après plusieurs longues heures de marche, le groupe pénétra dans un campement fortement peuplé: rien à voir avec la troupe qu'ils avaient rencontrée bien plus tôt. La concentration d'un tel monde arracha un regard intéressé de la part du juge qui, posa les yeux sur chacune des créatures présentes tout en devinant parfois la nature de certaines d'entre elles alors que d'autres ne lui dire strictement rien: tout de même, c'était une ménagerie des plus impressionnantes dans cette armée cachée dans les montagnes. Cependant, elle n'était pas l'objectif de cette mission et, une fois avoir pénétré dans la noirceur d'une grotte monumental: le juge put alors contempler la forme massive du maitre de la secte.

Bien plus grande que le chevalier d'or du Taureau de la dernière guerre sainte, le personnage possédait une aura aussi grande que son apparence transpirer la puissance... Et pourtant, il n'avait pas l'impression d'être en face d'un dieu: en ayant côtoyé trois durant ses nombreuses incarnations, il savait les reconnaître et pour lui, cet homme, aussi fort semblait-il, n'en était pas un. Se contentant de se placer aux cotés de Piccolo afin de laisser Zayro au premier plan: le juge attendit alors avec une certaine impatience, les mots de celui pour qui ils s'étaient battu depuis le début de cette mission.



Citation :
Récap des Techniques et des Stats
Spoiler:
 

*Rhadamanthys pénètre dans la caverne

*Rhadamanthys attend les paroles de celui avec qui ils devaient parler d'une possible alliance
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 8:50




Ainsi une bête était bien tapis dans l'obscurité. Serizawa l'entraperçue l'instant d'une seconde avant qu'elle ne se mouve une fois de plus dans l'ombre, se contentant de les épier. Cependant, le voile manquait et la bête dut inéluctablement sortir de sa cachette pour se révéler au grand jour. Un instant fugace, une douleur atroce, et des crocs qui grandirent un peu plus. La douleur de cette voix lancinante se fit plus forte cette fois-ci, se faisant littéralement place dans leur crane a force de douleur.
Soudain, un imposant tigre s'approcha d'eux, tel une créature divine et commença son discours.


-Elu du Dieu serpent! Ce que vous cherchez se trouve derrière cette porte, mais encore une étape est à passer. Parmi vous des personnes n'ont pas le cœur pure, et un noirceur même faible y habite! En tant que Gardien de l'artefact, je dois me garantir de votre foi! Répondez à mon Énigme, et je vous laisserez passer! Tentez quoique se soit, et la mort vous attend sous mes crocs et mes griffes, en plus de mon pouvoir!

Le lyrisme était à revoir sans doute mais la prestance était là. Une créature de cette taille, parlante qui plus est, c'était sans doute ce que Serizawa qualifierait de Chimère au premier degré. Soit il s'agit d'un genre d'expérience soit d'une création divine. Quoi qu'il en soit, il y a un autre responsable derrière ce prodige de la nature. Ainsi, le groupe devait défaire ce monstre pour pouvoir franchir et récupérer la relique. Mais là, l'affrontement n'était pas possible. Il l'aurait bien tenter, avec ses véritables pouvoirs, afin de montrer qui du chat ou du loup était le plus fort. Cependant dans ces conditions, le Lycan serra le poing et fit quelques pas en avant de son groupe, près à bondir si le chat esquissait une attaque.
Toutefois, Mizoku fit un signe de main pour apaiser les siens. Aussi le Lycan laissa le chat continuer.


- Je suis à la tête d'une armée immense. Je ne suis pas premier à me battre, mais sans moi, Paris serait pris.

Une énigme ? Il était sérieux ? La Chimère se fit Sphinx et posa une devinette pour qu'ils puissent prouver leur valeur ? C'était étrange, quoique rassurant. Aussi, Serizawa écouta attentivement cette énigme et s'y retrouva.

" Paris ? Qu'est ce que la capitale de la France vient faire ici... Un rapport avec les conquérants peut être ? Une armée immense... J'aurais du écouter les cours d'histoires avec plus de sérieux, j'ai jamais pensé que j'en aurait besoin dans un cas comme celui-ci... "

- Comment faites-vous pour juger qu’une personne est impure ou non? Et qui est cette personne?

Mizoku avait des ballz, à ne pas en douter, cependant le tigre semblait assez patient pour encaisser un affront direct. Et puis, la question semblait légitime. Selon toute vraisemblance, il était le plus à même de trouver la réponse à cette énigme, et pour qu'il parte sur un bon pied, Serizawa lui expliqua ce qu'il savait de la ville en question même si au final, ça n'avait aucun sens ici, quoique l'orthographe s'avéra importante.

- La réponse c’est A.

Et bien, Mizoku ne perdit pas de temps. Aussi le Lycan ne broncha pas et resta de marbre à observer le tigre. Prêt a agir si l'occasion le réclamait.

///

Stat :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 640
Yens : 326
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 12:28


• Obsession •


Alors qu’il fonçait tête baissée vers son ennemi, il sentit un mal de tête monstre pointer le bout de son nez. Il tituba sans toutefois arrêter son assaut, ce n’était pas un mal de crane qui allait l’arrêter maintenant. Il releva la tête à temps pour voir une pluie de flèches et de flammes venir à bout des trois fantassins ennemis. Le seul obstacle qui se tenait entre lui et le commandant en chef était un Oni masqué. Avec une concentration intense il réussit à activer une de ses capacités. Il pouvait sentir encore une fois l’espace autour de lui se replier pour le rendre invisible.

Alors qu’il était logique pour tout le monde qu’il continuerait dans sa lancée vers le chef ennemi, Schneiden prit la décision d’ôter toutes les cartes maîtresses de la main de son ennemi, il n’allait laisser aucun élément perturbateur venir chambouler la suite des évènements, surtout quand celui-ci avait les mêmes capacités que lui. Il accéléra le pas pour atteindre une vélocité optimal et a quelque centimètre de son ennemie, il se rendit de nouveau visible. Il pointa son sabre vers le cœur du monstre et attendit l’impact imminent qui allait se produire.

Le plus effrayant dans tout ça ? Durant toute cette manœuvre son regard n’avait pas bougé. Ses orbes de jais avaient toujours été ancrés à un point bien précis, comme happé par ce dernier. En effet, tout spectateur extérieur à la scène aurait pu voir que ses yeux n’avaient pas décroché d’un poil du chef des Onis masqués. Et ce regard ne semblait dire qu’une seule chose. Tu es le prochain.

____________________


*Utilise [Actif] Invisibilité pour surprendre l'ennemi (-15 mana)
*Schneiden poignarde l'Oni masqué au niveau du coeur





Techniques utilisées:
 

Stats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1430
Yens : 594
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 19:06



Dernier obstacle
1
Le corps de son adversaire tomba une nouvelle fois à ses pieds, sans vie. Cela lui arracha un sourire satisfait. Plus qu'un ritualiste et cet oni géant regretterais de s'être placé sur leur chemin. Mais avant cela, il allait falloir s'occuper de ce masqué qui la gênait. Elle fonça sur son adversaire quand un puissant mal de crâne l'arrêta dans son élan. Sa tête se remplit de voix diverses et bruyantes. Elle ne comprenait pas ce qu'elles disaient, et à vrai dire elle s'en fichait. Etais-ce une autre capacité de l'ennemi ? Si c'était le cas, elle n'allait pas se laisser faire.

"Fermez-là, qui que vous soyez !"

La colère calma la douleur, mais les voix continuait à s'infiltrés dans son esprit. Elle se reprit toutefois et constata que son adversaire avait disparu. En regardant son radar, elle vit qu'il était venu en renfort du dernier ritualiste. Il serait donc difficile de s'attaquer directement à sa troisième cible. Tant pis. Ces voix dans sa tête attisait son agacement et sa colère. Et cette colère, elle allait la déversée sur ces ennemis. Reprenant la course, elle fila vers l'Ouest du village, vers le dernier maintenant le bouclier du centenaire. Elle y arriva rapidement, tournant au coin d'une rue, pour apercevoir sa cible, protégée par deux masqués. Quand ces derniers l'aperçurent, ils foncèrent sur elle, l'un légèrement en retrait par rapport à l'autre. Ainsi, il lui était impossible d'esquiver l'affrontement comme tout à l'heure. Bien ! Si elle ne pouvait tuer sa cible tout de suite, elle les tuerait en premier.

"Si vous voulez crever, parfait !"

Lorsque le premier fut à portée, elle ne le laissa pas faire le premier assaut. Elle envoya son pied dans le ventre de son adversaire, le propulsant sur son camarade. La distance de ce dernier lui permit d'esquiver, mais c'était sans compter le fait que Seryu était déjà sur lui. De son poing, elle frappa son visage le plus fort qu'elle pu, l'envoyant au sol et brisant son masque au passage. Et ce qu'elle vit sur son visage était étonnant. Car le visage n'était pas celui d'un humain, mais c'était celui d'un oni ! Ainsi, les étranges guerriers-mages et les grandes créatures étaient frères de sang ? Un sourire cruel se dessina sur le visage de la justicière. Elle ne laisserais pas le temps aux deux masqués de récupéré. Le ritualiste serait sa prochaine cible !

"Ne vous inquiétez pas ! Votre grand frère va bientôt vous rejoindre !"

Et elle fonça vers sa dernière cible et sourit de plus belle, tandis que son poing filait vers le visage du ritualiste.


________


Vitalité : 425 / 435

*Fonce vers la localisation du dernier ritualiste.
*Inflige un coup physique sur chacun des protecteurs.
*Fonce vers la dernière cible et engage le poing (purement esthétique, je le noterais en action à mon prochain post)


Actions:
 


Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 19:52



Expérience spéciale 2 :
Le gardien du temple 





Notre groupe était arrivé dans des ruines  anciennes. En ayant senti la présence d'un être dans les environs, monsieur l'homme sauvage eut l'idée d'éclairer la salle en jetant nos torches dans les coins. Ainsi notre vision était élargie. Pendant que j'observai les murs du temple qui semblaient être gravés de récits anciens. J'avais demandé au groupe s'ils avaient eux aussi entendu la voix qui nous persécutait depuis tout à l'heure.



 Que justice soit faite contre le roi de Tyr
C’est pour Cham ,Japhet ,Sem et leurs fils
Écoute le chant funèbre prophétique d’Ézéchiel
C’est pour toi orgueilleux chérubin méprisant

Par DIEU ta part est dans l’abîme.



La plainte se fit puissante cette fois. Causant même un trouble interne étrange. Apparemment nous avions tous ressenti les effets de ces paroles. Ces mots nous avaient causé des maux ha ha. Seul monsieur le guide ne semblait pas être atteint par cette télépathie. Au moins j'avais une réponse, seuls ces fameux ''élus'' étaient touchés. Il a dit ''Cham, Japhet, Sem'' fils de Noé ... ''Ezechiel'' prophète de l'Ancien Testament... ''chérubin'' le huitième choeur de la hiérarchie céleste des anges ... C'est un passage de la Bible ? Etant un scientifique, je me suis rarement aventuré dans ce terrain-là, sans conter mon conflit avec les Marvos, mais ces mots avaient un rapport avec une des religions de mon monde... La religion traverserait-elle les mondes ? Il fallait que je reconstitue l'ensemble de ces paroles, je découvrirai peut-être le pourquoi du comment.

En reprenant ma concentration sur l'ensemble de la salle, je fus attiré par la lueur de ma torche, une ombre se dessina rapidement pour disparaître ensuite. Je regardai donc dans la direction de ma torche, puis soudain, des pattes firent leur apparition. Les pattes s'avancèrent vers nous et une bête se dévoila à nous. On aurait dit un félin se rapprochant du tigre fusionné à un chevalier en armure. C'était un animal en armure... Etrange mais pourquoi pas. La bête se déplaçait lentement patte après patte, marquant calmement son territoire. D'un mouvement calme et silencieux du corps, la bête se dressa devant nous et dans la seconde qui suivit, la salle fut éclairé. Oh... Intéressant. Elle nous regardait chacun notre tour, ayant l'air de nous sonder. Plus personne ne bougeait, seule la bête était maîtresse des lieux.


<< Elu du Dieu serpent! Ce que vous cherchez se trouve derrière cette porte, mais encore une étape est à passer. Parmi vous des personnes n'ont pas le cœur pure, et un noirceur même faible y habite! En tant que Gardien de l'artefact, je dois me garantir de votre foi! Répondez à mon Énigme, et je vous laisserez passer! Tentez quoique se soit, et la mort vous attend sous mes crocs et mes griffes, en plus de mon pouvoir. "Je suis à la tête d'une armée immense. Je ne suis pas premier à me battre, mais sans moi, Paris serait pris".  >>


Que... Comment ?... Cette bête vient de parler ? Mon cœur se mis à battre vivement, de plus en plus fort. Un minuteur s'était enclenché en moi. C'était incroyable, un animal possédant un intellect assez développé pour communiquer de sorte qu'on puisse le comprendre. Fabuleux, il me fallait cet animal ! Il nous ouvrira la voie vers l'objet de notre quête à condition qu'on réponde à son énigme. Cependant il nous a posé cette énigme parce que la bête avait un doute sur la foi qu'on avait envers ce Dieu-serpent. Il est vrai que pour ma part, la seule chose qui m'intéressait était de trouver ce serpent afin de l'étudier. Est-ce à cause de ça, ou l'un des membres du groupe avait quelque chose d'autre à cacher ?


<< Paris ? Qu'est ce que la capitale de la France vient faire ici... Un rapport avec les conquérants peut être ? Une armée immense... J'aurais du écouter les cours d'histoires avec plus de sérieux, j'ai jamais pensé que j'en aurait besoin dans un cas comme celui-ci... >>
<< Comment faites-vous pour juger qu’une personne est impure ou non? Et qui est cette personne?   >>


Sans m'en rendre compte je marchais vers la bête, elle m'attirait tellement. C'est vrai qu'en y repensant, cette énigme vient de notre monde, elle faisait allusion à la capitale de la France. Cette bête possédait-elle des connaissances sur l'ensemble des mondes ?! Fort heureusement pour moi, la réponse n'était pas compliquée, cette énigme était assez connue dans mon monde. Et si je tiens compte de ce que vient d'annoncer l'homme sauvage, il viendrait peut-être du même monde que moi... Le vieil homme, lui s'était demandé comment cet animal a pu fouiller à l'intérieur de nous et tentait de savoir qui était la ou les personnes au cœur trouble. Il fallait que je répo... Et puis zut !




Je m'étais élancé devant la bête tournant autour d'elle pour l'observer de plus près. Par de simples regards, j'estimais des mesures de son corps. J'essayai de trouver de quels matériaux était constitué son armure. Et même n'étant pas vétérinaire, je regardais le poil de la bête afin de savoir s'il était bien entretenu, alors que je n'avais aucune idée de comment est le pelage d'un tigre en bonne santé. Je tournais encore et encore afin d'enregistrer le plus d'information sur l'animal, je le voulais ! Je venais d'entretenir un contact avec une espèce toute nouvelle ! Ce monde est passionnant.  Pendant que j'observai dans tous les sens la bête, Miazama annonça la réponse.



<< La réponse c’est A. >>
<< Cher Gardien, le vieille homme là-bas à raison. Donc quatre pattes, des rayures noires... Cette énigme est assez connue dans notre monde. Pas, mal impressionnant... Histoire de simplifier cette énigme connaît une variante dans notre monde qui dit :"Je suis à la tête d'une armée de 26. Et sans moi Paris serait pris." Notre gardien a remplacé 26 par immense. Le 26 fait références aux lettres d'un l'alphabet de mon monde dont la première lettre est le A. Ensuite dans la version qu'on a eu, il est dit "Je ne suis pas premier à me battre", le mot battre s'écrivant avec une lettre avant le A, donc il n'est pas la première lettre du mot. Des yeux azures contrastant de façon étrange avec une armure dont j'arrive pas à définir les matériaux...Enfin si on enlève la lettre "A" de "Paris" on obtient le mot "pris". Avec ça, on on peut dire que la réponse de notre vieille homme est correcte, cher Gardien. Il faudrait que je regarde si c'est un mâle ou une femelle... Cependant cher gardien, la réponse d'une seule personne permettra-t-elle d'affirmer que nous avons tous le cœur pur ? >>




Action du tour:
 
Stat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 20:09

Brook entendit des paroles dans sa tête. La douleur augmenta peu à peu jusqu'à en devenir insupportable. D’où pouvait venir ces voix. Aladdin avait mis ses mains sur ses oreilles pour essayer de ne plus les entendre. A première vue, ce n'était pas le seul a endurer cette mystérieuse douleur. Tous les élus sentaient la même chose. Est-ce-que quelqu'un se servait de la télékinésie contre eux ou bien leur imagination leur jouer des torts. Tout d'un coup, une ombre se déplaçait à une vitesse extrême. Le bretteur était de plus en plus sur ses gardes prêt à attaque. Quel créature allait apparaitre devant eux. Celle-ci se dévoila enfin devant le groupe. Il ressemblait à un tigre mythique venant d'un monde fantastique. Une sorte d'armure blanc le recouvrait tout le dos. Était il une créature de combat. Elle avait une aura apaisante comme pour calmer les élus mais, cette aura était aussi puissante. Le sabreur sentait qu'il ne fallait pas le provoquer sinon il allait mettre en danger toutes la bande. L'épéiste n'en croyait pas ses yeux. Lui qui pourtant avait déjà rencontrer des monstres impressionnant dans son monde.

"Je n'en crois pas mes yeux mais j'y pense, je n'ai pas de yeux. Blague de squelette. Yohohohohoho"

Le félin regarda le groupe tour à tour. Le vieux ninja fit un signe de la main à tout le monde pour se calmer. La fine lame décida donc de relâcher la pression. Le gros chat prit la parole.

"Elu du Dieu serpent! Ce que vous cherchez se trouve derrière cette porte, mais encore une étape est à passer. Parmi vous des personnes n'ont pas le cœur pure, et un noirceur même faible y habite! En tant que Gardien de l'artefact, je dois me garantir de votre foi! Répondez à mon Énigme, et je vous laisserez passer! Tentez quoique se soit, et la mort vous attend sous mes crocs et mes griffes, en plus de mon pouvoir!"

Le squelette ambulant était surpris d'avoir en face de lui un animal qui parole. Un spécimen très rare. Cependant lui même était un spécimen d'une grande rareté. Apparemment, la créature était le gardien de l'artéfact et celle ci se trouvait derrière la porte situer derrière lui. Pour nous laisser passer, on devait prouver notre foi en répondant à une énigme. L'énigme était

« Je suis à la tête d'une armée immense. Je ne suis pas premier à me battre, mais sans moi, Paris serait pris ».

Le sac d'os réfléchit ainsi que ses camarades. Le vieux donna une réponse en disant la lettre A. Sa pourrait bien être la bonne réponse. Brook se rangea du même avis que lui et répondit

"la lettre A"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 21:06


AU NOM DE KOKOTA !

Le plan de Lightning avait apparemment très bien marché. L'Oni géant avait mordu à l'hameçon sans même se poser ne serait-ce qu'une question, mais cela n'étonnait pas beaucoup notre jeune élue. Aussi prévisible que cela pouvait l'être également, le monstre fonça sur sa victime qui devait lui paraitre pas plus grande qu'une fourmi. En effet, Lightning avait prévu bien avant la riposte du bourrin. Pour cette esquive, la guerrière devrait être précise et bouger à l'exact bon moment. C'est pourquoi, le coeur battant et le ventre plein d'adrénaline, la fille aux cheveux roses repéra d'un clignement du regard vers l'avant dans l'espoir de repérer un point d'appui qui lui permettrait d'atterrir. Pourtant le temps n'était compté qu'en fraction de seconde et celles-ci manquaient. Voyant le morceau de béton foncer à toute vitesse vers elle, Lightning n'attendit pas plus et se projeta d'un bond pour se retrouver à plat sur le bord du tas de débris qui la sur élevait. Cependant le choc du projectile contre une paroi détruite -elle aussi- chamboula la plateforme qui servait de sol à Lightning qui glissa et fit tomber la jeune femme droit dans le vide.

LIGHTNING – Merde !

En une tentative, sachant pertinemment qu'elle pourrait y rester, bien qu'elle n'y pensa pas sur le coup, Lightning tendit la main pour attraper une prise. Par miracle, un morceau de tuyau cassé pendait en dehors de on mur. Lightning profita de celui-ci et l'agrippa fermement pour amortir sa chute, maintenant son arme de l'autre main. Elle tenait si fort et dévalait le vide si rapidement qu'elle s'en brûla la paume de main qui tenait le tuyau. Mais grâce à ça, elle retomba plus calmement sur le véritable sol. C'etait dans ce genre de moment qu'elle croyait en une bonne étoile.

Le temps de se féliciter n'y était pas et alors qu'elle tentait de retrouver un minimum ses esprits, elle commença à marcher rapidement pour ensuite courir, sachant que l'Oni ne tarderait pas à voir au travers de la poussière provoquée par le débris lancé. Lightning savait que sur ce coup là elle serait seule et qu'il ne lui fallait faire aucune erreur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 21:32

Tour


Fuyu:

Rhada:  Tu attends juste de voir ce qui va se passer, et voit à la fin du discours de ton "chef" le leader sectaire apparaitre au milieu de vous trois!

Piccolo: Tout le monde ignore tes paroles, ou n'y prête pas attention, mais peu importe tu attends la suite des évènements quelque peu inquiet, et il y a de quoi avec un énergumène comme Zayro.

Zayro:  Enfin devant le chef tant recherché, ce derniers aussi silencieux et calme que peut l'être une statue. Mais lorsque tu réitères ta proposition, il penche la tête dans ta direction, ouvrant des yeux d'un rouge sang. Il semblerait que tes mots "perdre du temps" ne lui plaise pas plus que ça.
Aussitôt, il disparait de ton champs de vision pour apparaitre au milieu de vous trois. Ce n'est pas une téléportation, mais il possède une rapidité impressionnante, même avec son gabarit!

Votre groupe: Il semblerait que ceci ne se passe pas comme prévus. A peine Zayro a t-il fini de parler que le Sectaire se retrouve au milieu de vous trois, par une vitesse folle. Mais à peine est-il au milieu de vous, qu'une lumière étrange brille dans sa main, avant de grandir et d'exploser contre vous. Vous avez à faire à une attaque de zone dévastatrice, vous propulsant contre les tissus de la tente. Quand vous vous relevez, la voix roc du chef retenti:

- Perdre du temps? Alors que des soldats sont mort! Alors que j'ai eu vent que votre supposé chef s'est servi d'un des miens comme bouclier humain, et qu'il a osé me manquer de respect! Ce blasphème vous coutera la vie étranger! Et ne pensez pas vous échappez, ce lieu est scellé jusqu'à ce que vous mourriez!


[ Perte de 100 PV chacun!]


Seika:

Seryu:  A peine remis des attaques de "la voix" que tu repars à la recherche du derniers, avec deux masqués en rempart. Le premier te fonce bien dessus, auquel tu ne lui laisses pas le temps de réagir en envoyant ton coup, et dans la continuité de ton élan, tu frappes le second qui ne s'y attendait pas. Tu te doutes bien qu'ils sont loin d'être mort mais sonnés... Néanmoins tu profites de l'occasion pour t'attaquer au ritualiste qui se prend ton poing de plein fouet. Le faisant valser au sol, avant qu'il se relève, toujours l'aura bleu autour de lui.... Aucun doute l'assommer ne sera pas suffisant, il faudra lui ôter la vie! Mais il faut faire vite car déjà les deux autres se réveillent...

Spoiler:
 

Schneider: Alors que tous s'attendaient, le chef masqué le premier, que tu t'attaques à lui, alors que tu es devenu invisible... Quelle ne fut pas leur surprise, lorsque tu vins tuer le derniers rempart du dit-chef. Celui-ci s'effondra comme une poupée de chiffon sous ton assaut! Il ne te reste donc plus que le chef en personne, mais derrière toi tu entends les cris de tes compagnons, certains proposant même un repli général vers le centre du village... Peut être serait-ce une bonne idée, après avoir tué le commandant sectaire...

Light: Tu esquives comme dit précédemment l'attaque de L'oni, et te réceptionnes non sans difficulté au sol. Tu y as échappé belle. Mais pas le temps de remercier ta bonne étoile, puisque l'Oni te charge et tout en essayant de te poursuivre, il t’envoie cette fois-ci un caillou de la taille d'une pomme, mais au vu de la force et de la vitesse employé, tu la reçois, pas de plein fouet mais suffisamment pour que ceci te blesse au bras...  Mais tu te précipites déjà vers une destination qui m'est inconnu. Mais bonne chance le monstre te rattrape rapidement, et il s'exclame finalement dans un langage primaire:

-Si toi mourir! Village tombé! Moi tuer toi!

[Perte de 15 pv]


Votre groupe:  
Il ne reste plus qu'un ritualiste, en espérant que ceci vous avantage et vous mène à la victoire, tandis que Schneider voit ses troupes se faire repousser peu à peu. Heureusement tu n'as que peu de perte, ils se défendent bien, mais les brèches se créent de plus en plus.



Minshu:


Seri: Tu ne fais rien, attendant que quelqu'un trouve la réponse pour toi, tout en restant sur tes gardes. Peut être as-tu raison comment pourrait-on faire confiance à un tigre venant dont ne sait-où, qui parle de surcroit!

Aladdin:  Tu ne trouves pas la réponse, ce qui est fort dommage, espérons que tes compatriotes ont la solution à l'énigme!

Mizo:  Alors que tu t'exprimes directement à la créature mettant en doute ses capacités, elle pose son regard doux mais voilée de puissance sur toi, sans y répondre. Elle ferme un instant les yeux, comme si elle s'excusait de ne pouvoir apporter un élément de réponse à ta question. Tu ressens en elle une sagesse impressionnante, autant dire que cette créature existe depuis la nuit des temps!
Et tu réponds à la question par la simple Lettre A, un grand risque en soi. Le "Tigre" rugit à en faire trembler les murs, vous empêchant tous de bouger un instant. Puis elle s'exprime à nouveau: directement à toi, mais la question vaut pour tout le monde:

-Es-tu sûre de ta réponse? Dis-moi pourquoi trouves-tu cette réponse! Et attention si cela est faux, je serais obligé de vous annihiler!

Brook: Tu te places du côté de tes compagnons, qui semble sûre d'eux tout en attendant la réponse du félin!

Haiji: Tu tournes autour de l'animal qui est bien plus haut et grand que toi, certes il ressemble à un tigre, mais ayant deux à trois fois la taille normale. Il te laisse faire pour l'instant à ton examen, légèrement amusé. Toutefois, ne tente pas trop le diable car tu pourrais en subir des conséquences. Il allait vous demandez si vous étiez sur de votre réponse, mais avec les éléments que tu apportes, il se permet de sourire, du moins vous l'interprétez ainsi...

Votre groupe: Alors qu'il demandait si vous étiez sure de votre réponse et d'en apporter les éléments qui vous y a mené, Haiji prend les devant et grâce à lui, le gardien n'attend plus rien de votre part... Et Finalement, il tourne les talons ou du moins les coussinets, vous tournant le dos, alors que ses paroles vous atteignent de plus en plus éloigné, telle une étrange hypnose, alors qu'il disparait totalement comme un mirage:

-Je vois que vous êtes sure de votre parole. Et cet enfant (Haiji) pose de bonnes questions, je ne peux dire si vous avez tous le cœur pure, mais ce temple vous réserve encore une surprise. Je ne peux vous dire qu'une chose: Parfois ne rien faire vous ouvre plus de portes. Je vous souhaite bonne chance, et méfiez-vous de votre propre groupe!


Aussitôt disparut, la porte s'ouvre dans un cliquetis qui résonne dans la salle. Si vous décidez de l'emprunter, vous arrivez dans un long couloir plutôt large, parsemé de magnifique colonne qui monte jusqu'au plafond que vous ne voyiez pas. Le silence règne en ce lieu, mais sans aucun doute trop silencieux, ce qui vous hérisse le poil. Quelques bruits coupent ce silence par instant, mais rien de visible. Pourtant alors que vous atteignez la sortie, des statues prennent vie et vous font face. Vous en avez une chacune, et comme par magie, vous êtes isolés des vôtres. Comme dans une bulle vous êtes seul avec votre statue. Cette dernière vous regarde, avant de passer à l'attaque!


©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 22:12

WUSS
COMET GET SOME

Il fit un facepalm quand il entendit la remarque de Zayro qui semblait décidément désireux de se faire taper dessus. Ça serait normalement quelque chose que Piccolo pourrait accomplir sans problème mais ici, ça signifiait surtout qu'il était en train de faire chier de manière monumentale ses deux alliés vu comment il était désireux de s'adresser a quiconque avec un air supérieur, déjà que l'attaque Seikajin aurait pu lui coûter la vie... voilà maintenant qu'il essayait de se montrer peu respectueux envers le chef de la secte.

Zayro était normalement un guerrier qui n'était pas idiot et même compétent mais ici, il affichait un manque total de regard envers sa survie, c'est comme si jamais il voulait a tout prix se faire démolir et ça, heu, ça n'allait pas trop aider la mission. Piccolo ne put toutefois garder sa main logée sur son visage que pendant l'espace d'un faible instant car le boss arriva immédiatement pour manifester sa colère avec une attaque dévastatrice.

Piccolo fut soufflé comme les autres tout en maudissant Zayro, le chef était beaucoup trop fort pour eux, c'était un fait mais l'autre idiot violet semblait l'ignorer, ignorant du mieux qu'il pouvait la douleur, le Namékien entreprit d'adresser la parole au chef tout en essayant de se préparer a une autre offensive, faisant par ailleurs signe a Zayro de se taire avec un mouvement de main.

Il ne pouvait que se taire pour l'instant et s'il attaquait le chef, il allait tous les tuer.

Une seconde, notre "chef" a mal employé ses mots ! Il est vrai que malheureusement, des soldats sont morts et que l'élu fut malheureusement utilisé pour des fins bien peu enviables mais nous avons aidé la secte contre Seika et nous nous sommes pliés a leurs lois, je vous en prie, calmez vous et écoutez ce que nous avons a dire ! Nous ne sommes pas venus pour nous battre !

Si le chef se calmait, le Namékien allait prendre la parole mais en tout cas, il fit signe a Rhadamantys de stopper Zayro si ce dernier faisait un truc de mauvais augure.► NOM- X -  24/12/13.

« X► NOM
Code by AMIANTE

Spells !:
 

Objets :
 

Condition :
État : 308 PV, bon état.
Mana : Still high
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 22:15

Le duo Mizoku/Haiji avait donné la bonne réponse, et l'explication qui allait avec. Autant dire que Serizawa n'avait pas eut à s'en faire plus que cela. Bien qu'une partie de lui se préparait au combat, l'un de ceux qui aurait été terrible, il fut quelque peu soulagé d'avoir échappé à cet issu là. Sur un dernier conseil qui ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd, le tigre tourna les papates et quitta les lieux aussi mystérieusement qu'il était apparut.
La porte s'ouvrit a nouveau sur l'inconnu, et le Lycan, en tête comme à son habitude, marcha droit vers cette nouvelle salle emplie de torches et de silence. Un silence qu'il accueillit les bras ouverts, d'autant plus qu'il n'y avait plus cette sombre voix qui faisait écho dans sa cervelle. Il se demanda ce que tout ceci voulait dire, si c'était réellement le tigre, sous ses allures bestiales, qui tentaient de les convertir à une religion qu'il connaissait vaguement de nom.
Autour de lui, tout n'était que silence, peut être un peu trop. Lorsqu'il se retourna, il remarqua que ses compagnons de route avaient disparu. La porte était encore visible, ouverte, mais personne ne se trouvait ici. Le Lycan était seul...


- Qu'est ce que...

Un bruit sourd, fort et pesant le fit tiquer sur l'instant et il fit volt-face. Il vit, en face de lui, une statue de bonne taille qui faisait quelques pas dans sa direction. Son attitude était visiblement hostile et elle se prépara à la charge. Toutefois, Serizawa se remémora les derniers mots de leur hôte.

" Parfois ne rien faire ouvre plus de porte... * sourire cynique * Le problème c'est que la porte en question est déjà ouverte, ouverte sur un adversaire de pierre qui ne sentira rien à mes coups de griffes... Et bien soit, mon chaton, si c'est une preuve de foi que tu veux et bien la voila!"

Serizawa qui était en posture de combat, par pur réflexe, laissa aller sa garde et se mit droit, dans une posture habituelle, détendue. Le colosse le chargerait et il resterait stoïque jusqu'au dernier instant. Il avait les nerfs pour se genre de chose, habitué qu'il était à se faire passer à tabac par des petites frappes. Le coup serait sans doute plus violent, mais en tout cas, il serait unique. Si la statue le touchait, elle n'aurait le droit qu'à un seul coup avant qu'il ne riposte.


" Bon, l'essentiel c'est de garder les zones les plus fragiles en l'état. Si elle tente de frapper la tête, je n'aurais de choix que l'esquive... "

D'un sang froid sans pareil, il vit son adversaire lui venir dessus, un sourire en coin sur son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 569
Yens : 1435
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 20
Localisation : Dans une bibliothèque

Progression
Niveau: 62
Nombre de topic terminé: 25
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Aladdin Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 22:45


Destination finale?

« L’aventure, c’est d’abord l’ouverture aux autres. .  » ~  


Seul, face à une statue qui était beaucoup plus grand que lui, Aladdin était terrifié. Pas de partenaires sur qui compter pour le l'aider à sortir de là, pas de Djiin qui viendra à sa rescousse non plus. On pouvait clairement penser que c'était perdu d'avance...le petit être recula d'un pas, tout en fixant l'immense statue. Il se rappela birevement la parole de la créature fantastique "ne rien faire ouvre plus de porte". C'était bien joli à dire, mais mis à part se faire frapper par un colosse, ce n'était pas le but rechercher.

Le Magi regardait bêtement la chose qui allait l'attaquer. Deux choix s'offre à lui, soit il tenter de lancer son Harl Harl, soit il tenter une esquive. Plus c'est grand, plus ces lents non? Aladdin posa une main sur la flute dorée  qui pendez autour de son cou et la serra dans ces doigts afin de se redonner du courage. Il devait faire son possible pour réussir cette "épreuve" ou autres. D'une aire déterminée, tenant son bâton à deux mains, le Magi se préparer déjà à esquiver la première attaque.

-------------------------

Aladdin se prépare à essayer d'esquiver

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 23:52



Expérience spéciale 2 :
Le groupe isolé / Haiji contre la statue  



Pendant que j'analysai la bête mystique, le vieil homme avait annoncé la réponse à l'énigme. Monsieur le squelette répondit la même chose que le vieil homme . Soudain, la bête poussait un rugissement me stoppant un court instant. Elle demandait si nous étions tous d'accord avec cette réponse. Elle nous annonça aussi qu'elle nous dévorait si ce n'était pas la bonne, nous annihiler plus exactement. Mais venant d'un énorme félin comme celui-ci, la traduction qui se fit dans mon esprit était ''nous manger''. Cependant, j'avais lancé une explication de la réponse du vieil homme. A la fin de celles-ci, le gardien du temple avait l'air satisfait. La bête fit demi-tour et retourna vers ses pas. En s'éloignant de nous, la chimère se brouillait dans notre champ de vision, nous laissant ses derniers mots avant de totalement disparaître telle une illusion dissipée.


<< Je vois que vous êtes sure de votre parole. Et cet enfant pose de bonnes questions, je ne peux dire si vous avez tous le cœur pure, mais ce temple vous réserve encore une surprise. Je ne peux vous dire qu'une chose: Parfois ne rien faire vous ouvre plus de portes. Je vous souhaite bonne chance, et méfiez-vous de votre propre groupe! >>


Encore des obstacles à venir hein? Hum. Allons-y vers la prochaine étape alors. Cependant bien qu'elle nous annonça qu'elle pouvait nous dire qu'une chose, la chimère nous avait en réalité annoncé deux choses. La première était qu'il ne fallait parfois rien faire pour ouvrir des portes. La seconde était de nous méfier de notre propre groupe. A la première révélation, je pensais à un indice pour la prochaine étape. Quant à la seconde révélation, je me demandais si c'était un avant test pour vérifier notre solidarité ou bien une annonce vérifiée auquel cas, il faudrait que je fasse attention et que je débusque l'intrus.

Une nouvelle porte s'était ouverte nous montant le chemin à emprunter. Dans ce nouveau couloir, des colonnes arpentait les lieux, elles montaient sans avoir de plafond pour les arrêter. Comment ça se fait ? La grotte n'était pas aussi profonde pour que de tels piliers puissent exister. Un changement d'espace-temps ? Hum. Si je me mets à raisonner sur toutes les choses étranges de ce monde, cela me prendrait un temps trop important. Faisons donc avec. Au bout de quelques pas nous étions arrivé à la prochaine salle. Quel genre d'épreuve nous attendait ici ? Face à nous, encore des statues. Avaient-elles un rôle ?... L'ambiance était calme, bien calme. Un calme différent de la salle d'avant. Dans celle-ci, l'absence des voix, le bruit du feu qui crépitait et le vent instaurait une certaine forme de silence. Ici, il n'y avait plus rien. Rien pour symboliser l'absence. C'était paradoxal, mais c'est ainsi que le raisonnement se fit dans mon esprit.

Je voulus porter mon attention sur les membres de mon groupe car ce silence était assez perturbant. J'aurai cru que l'homme sauvage se serait affirmé pour demander quelle était notre prochaine épreuve. Mais en observant autour de moi, il n'y avait plus personne. Ils avaient tous disparu. Seul une statue était face à moi. Quand avions nous été séparé ? Un piège de l'ennemi ou une nouvelle épreuve ? Des bruits sourds me chatouillèrent soudain les oreilles. Des bruits mécaniques en accord avec les mouvements de la statue se firent remarquer. La relique se déplaçait dans un premier temps assez lentement pour marquer son éveil. Une fois éveillé, la relique chargea sur moi à vive allure.  Les autres avaient-ils à faire avec une statue. Un nouveau combat était donc inévitable. Mais si c'est bel et bien le cas qu'adviendrait-il de Terami ? J'étais prêt à me défendre, mais je me souvins de ce que nous avait annoncé la chimère. Comme quoi ne rient faire pouvait nous ouvrir des portes. Si cela était bien indice pour cette épreuve, alors il fallait que je fasse avec. Je ne tenterai donc rien, ni attaque, ni défense, ni esquive... On verra bien ce qu'il adviendra.



<<  Que l'expérience commence. >>



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 852
Yens : 323
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mar 9 Déc - 23:52

Le bruit d'une main s'écrasant sur un visage arracha le juge de ses réflexions sur ce que Fuyu avait à gagner dans cette alliance: peusant le pour et le contre dans le fait de s'allier à un tel groupe d'illuminés, certes ils avaient des monstres et surement accées à une magie occulte mais, ils ne disposaient ni d'équipement ni de troupe avec de l'expérience. Le spectre aurait pu continuer à réfléchir s'il n'avait pas vu la figure désolée de Piccolo et découvrit la raison de cette expression sur son visage quand il vit l'attitude de Zayro. Celui-ci avait encore dû l'ouvrir, soupirât-il intérieurement avant d'écarquiller sous son casque, de grands yeux remplis de surprise sur ce qu'il venait d'apparaitre dans le groupe: beaucoup plus grand qu'il ne l'avait pressenti, le chef de la secte se tenait au milieu des trois élus de Fuyu et levait une main d'où naissait une étrange lumière... Réagissant par instants à ce qui se préparait, le juge leva une aile avant que le flux lumineux ne l'atteigne mais le fit avec autant d'efficacité que l'on se cachait derrière une feuille de papier pour se protéger d'un boulet de canon.

Catapulté en arrière par la force du coup, le spectre roula sur le dos et perdit son casque dans l'action avant de se redresser sur un genou tandis que le chef beuglait sa fureur face à l'irrespect du chef du petit groupe. Du sang coulé le long de ses joues et traçait une ligne rouge en travers de l'un de ses yeux... Tâtant celui-ci d'un doigt, il remarqua que le sang coulé du sommet de son crâne et qu'il n'avait rien de trop grave si ce n'est qu'il saignait plus qu'il ne l'avait imaginé pour une simple décharge d'énergie. Se redressant douloureusement, il entendit la voix de Piccolo et conclut qu'il s'en était sorti, restait à savoir s'il avait eu des blessures ou pas... Crachant un peu de sang sur le sol, le juge ouvrit ses grandes ailes et bondit alors entre Piccolo et le chef de la secte en faisant luire son surplis de cosmos tout en se plantant devant l'immense golgothe en colère: le namekien avait raison, ils ne pouvaient se permettre de se battre contre lui s'ils voulaient réussir la mission. Déployant ses ailes pour cacher son compagnon vert et celui qui était bardé de lame, le juge fixa les yeux du grand chef avec audace et rugit alors d'une voix forte alors que son menton était taché de sang.

"Mon compagnon dit la vérité ! Nous avons tous obéit à vos règles et avons combattu vos hommes dans le cadre d'un duel d'honneur ! Nous avons affronté les troupes de Seika et avons donné notre sang et notre énergie aux côtés de vos troupes ! Nous sommes venu à vous en ami, en camarade pour parler d'une alliance entre votre clan et celui du roi de Fuyu ... Nous ne faillirons pas à notre mission ! Si vous voulez réclamer justice et respect, il vous faut parler à notre roi et non vous défouler sur ses messagers : lui seul décidera du sort de notre camarade. Je vous en conjure, beaucoup de sang a été versé pour qu'on puisse avoir la chance de vous parler: ne déshonorez pas ceux qui sont mort pour nous conduire jusqu'à vous, ne détruisez pas ce qu'ils ont fait."

Dit-il avec une certaine humilité: il était sûr qu'il ne pouvait vaincre pareille personne et il savait qu'il devait réussir sa mission s'il voulait approcher du salut que lui offrirait son maitre Hadès, la fin de sa punition divine. Cependant, Rhadamanthys ne se laissait pas non plus écraser par la présence du géant et gonfla son cosmos jusqu'à ce que celui-ci forme une épaisse aura autour de son corps: faisant même apparaitre l'ombre d'un dragon infernal dans son dos tandis qu'il reprenait d'une voix calme.

" Vous n'êtes pas obligé d'en arriver là... Ne nous obligez pas à réduire à néant tout ce pourquoi vos hommes ont donné chèrement leur vie."

Terminât le juge des Enfers dont les yeux devinrent rapidement rouge sous l'afflux de cosmos dans son corps: s'il l'attaquait, il était prêt à se battre.

Citation :
Récap des Techniques et des Stats
Spoiler:
 

*Rhadamanthys se place entre le chef de la secte et le reste de son groupe

*Rhadamanthys se prépare a se battre si celui-ci esquisse le moindre mouvement brusque
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 1:16



« La secte, la guerre, des morts ! »
In  Æternam

* Pour plus  de clarté, sachez que cette mission, dans la chronologie de Zayro, apparaît après son départ de Minshu.

Les messagers de Fuyu, faisaient donc fierement face au chef de la secte. Ce dernier était un colosse, imposant, géant, incommode et très calme au départ. Zayro avait parlé, ce n'était pas dans le tact, comme d'habitude. Piccolo, à contrario, pensait que c'était la goutte qui ferait déborder le vase et il avait raison, alors qu'il était en mode facepalm, le chef commença à se lever et beugler de rage et de colere envers le sous chef du Nest, qui n'avait alors, fait que son devoir, même s'il n'avait pas parlé en y mettant les formes. Après tout, il n'était pas son chef, lui était un élu, ils n'étaient pas du même monde, alors qu'est ce qu'un petit manque de respect pouvait bien lui faire, s'il était si puissant, ça lui serait passé au dessus de la tête, mais non, il commença à crier et se plaindre, de ses soldats qui étaient mort, que signifier tout cela par "perdre du temps" était limite insultant. Bref, ça ne lui avait pas plu, mais Zayro n'eut pas le temps de répondre, qu'il s'était instantanément téléporté sur eux, ou surement un déplacement. Vu sa corpulence, c'était étonnant, il y avait un écart de niveau !

" ... Quelle rapidité ! Je ne l'ai même pas... "

Sa pensée fût rapidement coupée, puisque le chef de la secte, enragé et dans son élan, frappa les trois élus en même temps, grâce à sa magie ou son pouvoir, en tout cas, tous reculèrent et un peu surpris. Jinn avait tout juste eu le temps de se mettre en garde, les deux bras croisés devant lui. Mais avec sa précédente blessure, il avait subit encore plus de dommages et du sang était désormais visible, coulant de sa bouche, l'autre au flanc, s'était bien ré-ouverte sur le coup, et il perdait donc pas mal de ce liquide rouge, si précieux pour vivre. La fumée se dissipa, tandis que les tissus déchirées de la tente, volaient au vent, sous l'effet du pouvoir impressionnant du chef. Le premier à parler après cette écart, fût Piccolo, la voix de la raison, faisant même signe à Zayro d'essayer de se tenir... Les yeux du sous chef du Nest, l'avait tout de suite fixés, avant de se recentrer sur le patron de la secte. Finalement Zayro se redressa sans un mot, écoutant d'abord le namek.

..........t'pff... * crache du sang par terre *

Lorsqu'il eu fini, son beau discours, c'est la seconde voix de la raison qui prit la parole, Rhadamantys ! Même si le chevalier couleur charbon, avait apparemment une dent contre le chef de la secte, libérant de l’énergie et la transcrivant sous une forme de dragon, c'est beau, mais ça serait inutile dans tous les cas, il signifiait juste, que lui au moins, au contraire du géant vert, était prêt au combat. La encore, Zayro l'écouta, en silence. Rhadamantys parlait bien, il disait juste. Le sang avait été versé pour eux, leur sang d'élu, contre Seika, l'aide avait été fournit. Il voulait réussir son objectif, mais ce chef se montrait bien puissant face aux élus. Zayro attendit la fin, et puis lorsque le calme apparut dans la pièce, il s'avança de nouveau vers le chef de la secte, son sang laissant une traînée désormais bien visible de tous derrière lui. Il ne se tenait pas ses blessure, et avançait fierement, se mettant presque devant le chef, qui était bien plus imposant que lui. Puis le fixa dans les yeux.

Ceux qui sont morts, étaient des faibles. Réjouissez vous, cela s'appelle la sélection naturelle. Si vous aviez employé la force dont vous venez de faire usage contre nous, sur le champ de bataille, peut-être que vous vous auriez pu sauvez ces minables. En attendant... C'est nous qui y étions. Dit il, très froidement.

Son regard se fit bien plus insistant. Le chef de la secte l'avait dit, personne ne s'échapperait.

Vous croyiez vraiment qu'ont allaient fuir face à un coup pareil ? C'était risible. Alors à moins de nous tuer tous, nous avons une mission à accomplir, et ça dépend de vous, que décidez-vous ?

Zayro était quelqu'un de très fier, il n'avait pas peur, jamais froid au yeux, il respectait la puissance, et avait vu celle ci en Sul Hei, eux à coté, n'étaient que des péons sans potentiel. S'il devait mourir, au moins ce serait de la main du plus fort qu'il ait croisé aujourd'hui. Et cette mort, il ne la craignait pas, au moins, ce chef de secte, saurait que la franchise était quelque chose de précieux. Jinn n'en montrait rien, mais il avait quand même mal. La blessure du sabre au flanc, le vidait de son sang, il était assez solide pour tenir et encaisser. Mais il aurait du mal à rentrer seul... Et l'idée de devoir être peut être aidé par Piccolo ou Rhadamantys, l'énervait intérieurement, peut être bien plus que cet empaffé de la secte.


* Zayro attend la décision du chef de la secte, apres un discours habituel, sans tact.

Stats : Vie : 302 Mana : 390



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 4:29



Le vieux ne pu avoir sa réponse, mais il n’insista pas plus que cela. Inutile d’avoir la colère du fauve sur son dos. Il voulait encore vivre et il ne voulait pas terminer sa vie comme amuse gueule du tigre parlant. Quand l’animal demanda une explication concernant sa réponse, le vieux eut un moment d’hésitation qui ne paru pas sur son visage sérieux. Par chance, Haiji était présent et il expliqua les raisons de sa réponse. Mizoku tourna la tête vers l’enfant au cheveu bleu pour lui faire un signe de tête de remerciement pour l’avoir « sauvé » de ce mauvais pas. La porte s’ouvrit dans un grincement et l’animal leur dicta quelques indications pour la suite de leur quête avant de disparaître dans l’ombre. Le vieux se détendit un peu, puis il se retourna vers son groupe pour poursuivre leur chemin dans le couloir qui les mènerait vers une autre étape.

« Pourquoi disait-il qu’il ne fallait pas faire confiance à son propre groupe … cela m’inquiète un peu. Y a-t-il un traître parmi nous? Je ne pense pas. Je me pose peut-être trop de questions… mais ces paroles… que voulait-il dire par là? »

Mizoku s’arrêta au milieu d’une grande salle illuminer par plusieurs flambeaux. Quelques choses clochaient. Il n’y avait aucun son, aucun bruit, sauf quelques petits craquements. Le vieux se retourna pour constater qu’il était seul. Qu’est-ce que c’était? Une illusion? Ces coéquipiers ne pouvaient pas avoir disparu comme ça. Si un mur ou quelques choses les auraient séparé, il l’aurait remarqué. Mizoku regardait la pièce dans laquelle il se trouvait. Plusieurs colonnes immenses l’entouraient et montait vers un plafond infini qu’il lui était impossible d’apercevoir. Les colonnes semblaient monter vers le néant. Un bruit vers sa droite se fit entendre. Il se retourna pour apercevoir un pied énorme se déposer lourdement sur le sol.

« Seika! Tu m’entends? Qu’est-ce qui se passe? »

Rien. Il avait perdu le contact avec son ange gardien. Quelques choses empêchaient la communication mentale avec sa double personnalité. Un énorme statut sorti de l’ombre. Le vieux leva les yeux vers cet être gigantesque. Une goutte de sueur perla sur sa tempe. Ses yeux se plissèrent et des rires plus prononcés se dessinèrent au coin et en dessous de ses yeux. Les paroles du tigre lui revenaient en tête. Que devait-il faire? Le géant de pierre avançait sa main vers le vieux qui ne bougeait pas. Son rythme cardiaque augmenta rapidement. Sa respiration devint de plus en plus rapide. Sa main droite tremblait d’incertitude à l’idée de se défendre où de ne pas bouger au risque de se faire écraser par le géant. Alors qu’il ne restait plus que quelques mètres entre la main de pierre et le corps du vieillard, celui-ci, pour ne pas prendre de risque, plaça ses deux doigts devant son visage. Son sceau s’activa sur son front et ses yeux bleus devinrent argenté.

- Seika!!

Un bouclier d’énergie blanc entoura le vieillard alors que la main de pierre s’avançait dangereusement vers Mizoku. Les pupilles rétrécirent dans ses yeux et la tension monta à son paroxysme. Qu’allait-il arriver!?

------------------------
Mizoku: 470PV / 435M

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1430
Yens : 594
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 19:02



One Shot, One Kill
1
Le poing frappa le visage de sa cible, l'envoyant roulé sur le sol. Cependant, cela ne l'avait visiblement pas tué, puisque l'aura bleue autour de son corps était toujours présente et elle doutait beaucoup de la possibilité de maintenir le rituel après la mort. Il lui fallait donc l'achevé. Elle jeta avant un coup d'oeil aux deux masqués qu'elle avait frappé et bien qu'ils étaient entrain de se réveillés, ils n'auraient jamais le temps de l'empêcher de faire ce qu'elle voulait, malgré leur téléportation. Elle s'approcha du ritualiste, avant de détaché ses bras métalliques pour révélé ses fusils. Elle le toisa d'un sourire cruel.

"Fait Bon voyage !"

Elle ne savait pas s'il pouvait l'entendre dans son état, mais cela n'avait lus d'importance. Elle regarda une nouvelle fois les deux gardes du corps pour s'assurer qu'ils ne se téléportaient pas, et elle tira en plein dans la tête, faisant exploser celle-ci dans une gerbe de sang et de cervelle. Voila qui était fait. Le bouclier était maintenant désactivé et le combat contre le géant serait plus facile. Avec un sourire, elle remit ses bras et se tourna vers les deux autres.

"Si vous voulez le rejoindre maintenant, vous avez qu'à me rattraper. Moi, je dois m'occuper de votre grand frère !"

Elle fonça vers le centre de la ville, prête à affronter l'oni géant qui y faisait sans doute des ravages. Si les deux masqués cherchaient à la ralentir elle s'occuperais d'eux, mais autrement leur mort pouvait attendre, elle avait plus urgent à faire. Lightning et Wao devaient être au prise avec ce monstre. Maintenant que le bouclier était sûrement désactivé, ils pourraient le blesser. La tâche serait sans doute ardue malgré tout, mais ils étaient là pour ça, non ?

"Wao ! Lightning ! Tenez-bon, j'arrive !"

Elle couru, aidée de son radar pur plusieurs choses. D'abord, pour arriver précisément à l'emplacement du géant, bien qu'elle doutait de pouvoir le perdre, vu sa taille. La seconde était pour surveiller l'emplacement des deux masqués. Ainsi, s'ils venaient à disparaître sur son radar, cela pouvait vouloir dire qu'ils cherchaient à effectuer une attaque à son encontre, et elle ne serait donc pas prise par surprise. Quoi qu'il en soit, elle avait déjoué une partie du plan de l'ennemi et elle allait aidé à défaire leur champion. Ce géant ne survivrait pas à cette bataille, elle en faisait le serment !


_________


* Utilise Justice Execution sur le ritualiste.
* Cours vers l'oni centenaire.
* S'aide du radar pour surveillé les mouvements des deux masqués.


Actions:
 


Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 19:37

Le félin rugissait lorsque Mizu avait répondu. L'onde sonore était si violente que les murs autour d'eux tremblait. Les élus ne pouvait plus bouger pendant un moment. Brook était surpris face à cette puissante très surprenante. Le gros chat nous demanda si nous étions sur de nous. Le bretteur ne savait pas quoi répondre. Heureusement que Haiji était là pour donner une explication à cette réponse. Le gardien leur fit volte face leur tournant le dos. Avant de partir, il leur donna un dernier conseil.

"Je vois que vous êtes sure de votre parole. Et cet enfant (Haiji) pose de bonnes questions, je ne peux dire si vous avez tous le cœur pure, mais ce temple vous réserve encore une surprise. Je ne peux vous dire qu'une chose: Parfois ne rien faire vous ouvre plus de portes. Je vous souhaite bonne chance, et méfiez-vous de votre propre groupe!"

Le sabreur prit note de ce dernier conseil, car il ne devait pas le négliger surtout venant d'un sage. La créature disparut dans la pénombre telle un mirage. La porte s'ouvrit en face d'eux. Le trésor allait bientôt appartenir au groupe s'il arrivait à passer l'épreuve. Devant la bande se trouvait un long couloir parsemé de colonne. Il était tellement haut qu'on ne voyait pas du tout le plafond. Le squelette ambulant marcha dans cette allée. Le silence régnait de plus en plus en maître. Quelque mètre le silence était à présent total. La fine lame trouvait cela de plus en plus étrange. Il regarda autour de lui mais , il n'y avait plus personne. Tous ses camarades avaient disparue comme par magie. Le sac d'os se demandait ou était passé ses compagnons. Au loin, il voyait une statue qui s'anima et qui se plaça devant lui. Elle décida de le charger. Brook était prêt à riposter. Cependant, il se rappela des paroles du gardien. L'épéiste décida alors de ne pas bouger devant l'attaque, de rester normal et d'esquiver uniquement si la situation l'imposer

"Yohohohohoho"

spoile:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 21:13


AU NOM DE KOKOTA !

Que ce soit un bon ou mauvais plan, celui-ci ne pouvait plus être changé. Il fallait être rapide et à l'affût de n'importe quel rebondissement. En l'occurrence, Lightning ne s'était pas attendue à tomber aussi durement et la reprise de ses esprits lui avait fait perdre un temps précieux. Cependant elle était encore assez robuste et s'était enfin mise à courir. Et encore, courir n'était même pas assez rapide, elle sprintait pour ne pas se faire écraser par la masse géante. Mais à courir ainsi elle ne protégeait plus ses arrières et ne vit certainement pas le bout de pierre qui servait de caillou à l'Oni géant. Celui-ci l'avait lancé droit sur sa cible qui, bien trop occupée à sauver sa peau,se le prit droit dans le bras. Ceci la fit resserrer les mâchoires, et la déstabilisa quelque peu dans sa course folle. Mais très vite, et se tenant le bras sans même regarder les dégâts qu'il avait pu causer, elle repris son allure, son souffle se faisant d'avantage plus restreint à cause du temps de course qui l'épuisait.

Si elle s'arrêtait, elle mourrait. Elle sentait sous ses propres voutes plantaire les vibrations que provoquait l'Oni géant à chacun de ses pas, ce qui la faisait vaciller de temps à autres mais sans lui faire perdre l'allure. Elle voyait aussi parfois un doigt de pieds immense qui entrait dans son champ de vision, pourtant déjà bien diminué par la vitesse qu'elle avait. Mais généralement dans ces instants, l'adrénaline augmentait toujours un peu plus qui la poussait encore au retranchement de ses limites. Elle n'allait plus tenir si longtemps que ça, elle sentait quelques fois son souffle se couper. Mais elle arrivait, oui, plus que quelques mètres et le ravins était devant elle.

C'est donc en sachant ça qu'elle ralentit un petit peu et, arrivée au ravin, elle s'arrêta net pour repartir encore plus vite en arrière sous les jambes du monstre. Lightning se retrouva alors derrière l'un de ses mollet, bien que plus grands qu'elle, et en un coup sec, elle trancha le peu qu'elle pouvait de sa lame. Il fallait bien tester ou Seryu en était et si il fallait bien un moment pour qu'elle sauve la situation, c'était maintenant ! Mais pas le temps de rester derrière cette masse qui allait l'écraser, elle se recula à une trentaine de mètres de lui, regardant ce qu'il faisait, et rangea Blazefire Saber pour sortir une nouvelle arme : Organyx -encore sous sa forme de pistolet-.

LIGHTNING – Tu fais moins le fier hein !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 640
Yens : 326
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 22:00


• Assaut final•


Schneiden vit avec satisfaction le corps de l’Oni masqué tomber à terre, sans vie. Le dernier obstacle venait de tomber sous le courroux de sa lame. Il releva la tête pour fixer le commandant masqué droit dans les yeux. Il n’entendit plus le bruit de la bataille enragé ni le vent redoublant d’effort. A ce moment, il n’y avait que lui et l’Oni masqué. Il allait mettre fin à tout cela, que l’individu en face de lui le voulait ou non. Il se mit en position offensif et se prépara pour l’assaut final.

Alors qu‘il allait s’élancer, le cri de ses camarades le sorti de sa transe. En regardant en arrière il s’aperçu que tout n’allait pas si bien pour ses hommes, bien que la rage les habitaient encore, ils commençaient a touché leurs limites. C’étaient au point que plusieurs suggéraient le repli stratégiques vers le village. Il serra les dents, pendant un court instant il avait presque oublié ce qui était important.

« Repliez-vous !! Je répète ! Repliez-vous vers la ville !! »

Le champ de bataille commença alors à se vider peu à peu mais Schneiden resta immobile, ses jambes refusèrent de bouger. Il avait sur son visage un sourire doux en direction des hommes et des femmes s’étant battu pour protéger Kokota. Il allait terminer tout cela, il avait un travail à terminer. Il allait se battre pour protéger Kokota, s’il devait prendre la vie du commandant en face de lui, il le ferait. Il se retourna une dernière fois vers son opposant et commença sa course vers ce dernier.

« On dirait bien que l’on approche de la fin… »

Il leva son sabre dans sa direction et petit à petit son corps commença à disparaitre. Sa dernière phrase ne fut qu’un murmure emporté par le vent.

« Prépare-toi, j’arrive ! »


____________________


*Ordonne le repli des troupes
*Utilise [Actif] Invisibilité (-15 mana)
*Schneiden se déplace vers l'ennemi





Techniques utilisées:
 

Stats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 22:11

Tour 11


Fuyu:

Rhada: Suivant le même chemin que ton collègue vert, tu tentes de raisonner le chef, mais à l'opposé de lui tu te tiens sur tes gardes, prêt à agir à la moindre tentative d’agression...

Piccolo: Alors que tu t'exprimes au chef, celui-ci semble s'apaiser, fermant les yeux. Il t'écoute donc attentivement sans broncher!

Zayro: Il faut croire que tu ne comprends pas la leçon, mais Zayro n'est pas Zayro s'il n'agit pas ainsi. Le chef ouvre légèrement les yeux, posant ses yeux sur toi, une étrange puissance brille dans ceci, mais tu n'arrives pas à interpréter son comportement! que va t-il faire?

Votre groupe:
Les secondes s'égrènent dans l'attente d'une réponse de votre interlocuteur. Celui-ci reste de marbre, comme s'il était absent, réfléchissant à chacune de vos paroles, et toujours les yeux fermés, il s'exprime de manière douce, tel un chuchotement:

-Mes règles? Mes hommes? De quoi pouvez-vous parler! Néanmoins, je suis d'accord avec ce que dit votre représentant! La sélection naturelle et leur destin a choisi qu'ils meurent, néanmoins si je suis ce raisonnement, vous qui êtes faible, vous devez mourir comme les lois de la nature l'exigent, n'est-ce pas? Toutefois, je ne suis d'accord avec l'une de vos paroles!


Il prend un temps de silence poussant un long soupir, tout en ouvrant peu à peu les yeux comme s'il s'éveillait d'un sommeil profond:

-Qui vous dit que je cherchais à vous voir fuir! Je le répète, ce lieu est scellé, et seul votre mort ou la mienne vous permettra à vous ou moi de sortir! Je ne comprend pas vos paroles et tout ce qui a pu se passer, ni qui vous êtes exactement, et encore moins qui vous a amené ici. Une seule chose m'importe votre mort et jouer avec vous!


Il vous sourit sadiquement, ses yeux emplis d'une folie sauvage et incompréhensible, alors qu'usant à nouveau de cette rapidité, il s'empare des deux plus proches ( Rhada et Zayro) emprisonnant vos têtes dans ses mains massif, avant de courir avec vos corps, comme s'il ne portait que des poids plume.
Un nouveau combat s'annonce et plein de mystères résonnent à ses paroles, mais pas le temps d'y réfléchir. Agissez!


Seika:

Seryu: Tu tues enfin le derniers ritualiste, sous les yeux colérique des deux derniers masqués qui disparaissent sans demander leur reste! Et tu rejoins au pas de course Light et Le géant, qu'évidement tu ne peux rater, au fur à mesure que tu t'approches, ce derniers dépassant les maisons, et faisant vibrer le sol autour de vous!

Schneider: Ta victoire te laisse un goût amer dans la bouche, puisque tu vois tes hommes perdre du terrain. Auquel tu ordonnes le repli au centre du village, pour mieux se défendre. Vous avez perdu la bataille du point, en combattant vaillamment, mais surement pas la guerre. Comme on dit tant qu'un vivre avec l'espoir la guerre continuera! Et vous êtes tout un peuple à combattre encore. Mais tous ont un point commun, l'inquiétude de te laisser alors qu'ils s'échappent, ils le font pour la plupart à contre-cœur, alors que d'autres attendent que tu finisses ce que tu as à faire pour t'accompagner et t'escorter.
Toi même, tu te diriges, furtivement vers le commandant, celui-ci ne sachant d'où tu vas attaquer, essaye de chercher de partout, avant de voir une lame, lui transpercer le cœur!

Tu as réussi à voler la vie de l'être que tu désirais! Les troupes ennemis semblent momentanément perturbées, mais les failles qu'elles ont crée, et voir les humains s'échappaient les poussent à les poursuivre...
Toi même escorté par les quelques soldats restaient à t'attendre vous regagnez le centre du village, pour voir que la bataille fait rage là aussi. Wao tente de repousser les troupes téléportées, avec un courage mémorable, alors que tu ne vois nulle part Light et Seryu... Et derrière toi, les ennemis de ton pont approche... La bataille rangée deviens un véritable chaos!

Light: Alors que tu atteints le ravin, tu fais demi-tour surprenant la masse énorme, qui a moins de champs d'action que toi, et ne peut se retourner aussi vite que toi. Et en parfaite synchronisation, tu vois le derniers rempart psychique disparaitre, au moment même ou tu tranches quelques tendons de la créature, qui pousse un hurlement de douleur, de rage mais aussi d'incompréhension. Et il a de quoi, puisqu'il ne s'attendait pas à être touché avec cette défense psychique quasi-parfaite... Néanmoins, ce n'est pas suffisant. Avec un rictus de douleur, il parvient à se tourner vers toi, t'observant avec une haine non dissimulée, au même moment ou Seryu te rejoins!

De son côté Shcneider, ayant réussi à ôter la vie d'un des commandants, est repoussé au centre du Village, la bataille décisive s'annonce à présent, et les élus réunis ne seront pas du luxe... Dépêchez vous jeunes demoiselles!


Votre groupe:
Seryu et Light sont de nouveau ensemble pour affronter un ennemi qui vous aura donné du fil à retordre, et aura fait un beau massacre parmi vos troupes. Quel aurait été la finalité, si vous ne l'aviez pas amené au loin. Mais le derniers combat s'engage pour vous deux avant de retrouver les votre au centre du village.



Minshu:


Seri: Tu restes calme totalement, calme face au danger, les paroles du félin te résonnant à l'esprit. Prends-tu un risque? Alors qu'elle se prépare à te frapper, sans que tu saches exactement quelle partie, tu vois le choc venir ... Plus que quelques millimètres, et le choc viendra. Mais quand tu dois ressentir la douleur, rien ne se passe. La statue s'est simplement volatilisée, et tout ce qui t'entoure disparait comme un nuage de fumée. Tu te retrouve au même endroit, mais tu restes toujours seul. Es-tu le premier à avoir réussi ton épreuve? Ou es-tu encore dans un teste?

Aladdin: Prenant ton bâton en main, ce qui peut sembler agressif, venant d'un enfant, tu essayes d'esquiver l'attaque sans y parvenir. La statue t'envoi balader sur plusieurs mettre, te sonnant quelque peu. Alors que tu te sens envahir par la voix du félin:

"Parfois ne rien faire, vous ouvre des portes"

[ Perte de 50 PV]

Mizo: Tu hésites longuement entre deux solutions et opte pour la défense, usant de ta technique. La main de la statue rencontre ce bouclier, avant de forcer à continuer le chemin, ta seule défense se brisant en millier de morceau. Cet obstacle détruit, la statue t'attrape la tête, en te soulevant devant lui. Pour très lentement appuyer sur celle-ci avec une force impressionnante!

[ Perte de 10 PV]

Brook: La statue est bientôt sur toi et l'impact promet d'être rude, mais à ce moment, elle disparait dans un vent violent, t'empêchant de voir pendant quelques secondes t'obligeant à te couvrir les yeux. Lorsque tout ceci s'arrête, tu te rends compte qu'autour de toi se trouve Seri et Haiji. Mais il manque bien les autres...

Haiji: Tu prouves non seulement un esprit des plus développé, mais en plus une logique imparable. Suivant à la lettre les paroles du félin, tu restes immobile face à la statue, qui tu n'en doutes surement pas pourrait t'achever d'un coup... Et alors qu'il sort une épée du même matériaux que lui, mais tranchant, en visant directement ta carotide... Il ne reste plus que quelques centimètres avant de t'atteindre, mais alors que tu devrais sentir la mort t'emporter, c'est sous tes yeux que la statue et les lieux autour de toi s'évapore dans un nuage de fumée...

Tu te retrouves dans un même lieu, mais cette fois-ci en présence de Seri, l'homme-loup. Qu'advient-il des autres?

Votre groupe: Alors que chacun d'entre vous sont parvenu à sortir de leur "bataille", d'autres ayant préféré esquiver ou se défendre se voit encore au prise avec leur statue.... De leur côté, Seri, Haiji e Brookse retrouve tous les trois, devant une porte, qui attend d'être ouverte quand vos compagnons seront de retour, puisque le même message qu'à l'entrée de la grotte apparait!

Rapidement vous êtes rejoins par Tsumi, qui semble épuisé et terrorisé, mais indemne!


©MangaMultiverse



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 22:33

WUSS
COMET GET SOME

Le chef se tint droit un moment, estimant manifestement un intérêt certain aux paroles du Namékien qui se crut tirer d'affaire un moment, une pensée normalement futile qui fut rapidement d'abord gâchée par l'agent du Nest qui semblait bien désireux d'aller quand même niquer le chef vu que son speech était toujours aussi arrogant mais il ne vit ça que comme Zayro qui est Zayro.

Le chef se releva alors et se mit a rire, envoyant les espoirs des deux guerriers directement dans la case "impossible" alors qu'ils se rendirent compte que de toute évidence, le dialogue était tout simplement impossible, c'était triste mais il savait qu'en général, les chefs n'étaient pas de francs supporters de ce genre de choses comme le dialogue. Il allait falloir se battre et nos guerriers étaient donc prêts pour cette dernière danse que leur opposait la secte.

Piccolo fut surpris par la vitesse absurde du guerrier mais ça n'allait certainement pas le démoraliser, se contentant de faire apparaître du Ki dans ses mains pour mieux le lancer sur son opposant.

Il avait saisi Rhada et Zayro, il allait être compliqué de lui tirer dessus du coup vu comment ils pourraient se servir d'eux comme bouclier,ils étaient forts tout les deux mais ça allait être ennuyant si jamais ils se mangeaient plus d'attaques que nécessaire, surtout de la part d"un allié.

Attention a vous deux !
Bondissant dans les airs, le Namékien entreprit toutefois de lancer ses deux kikohas, il savait que ce serait un peu dur de se libérer ou même de bien l'entendre mais il devait se faire rapidement, après tout, la situation demandait de la rapidité et il allait falloir en donner !► NOM- X -  24/12/13.

« X► NOM
Code by AMIANTE

Spells !:
 

Objets :
 

Condition :
État : 208 PV, moyen.
Mana : Still high.

*Piccolo prévient ses deux alliés pour qu'ils essayent de se libérer plus vite ou se préparent et saute en l'air
*Lancement de deux Kikohas.

Action 1 :
Saut

Action offensive :
Double Kikoha : Une technique où deux balles d'énergies sont lancées pour plus de puissance en utilisant les deux mains. Une seule peut être utilisée mais il y aura un délai alors.
Niveau d'utilisation minimum : 10
Coût en mana : 30
Dégâts de base : 60
Effet(s) : Inflige des dégâts magiques
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 23:04



Son bouclier explosa en milliard de morceaux qui se dissipèrent en particules de lumières. Le vieux fut attrapé par la tête et soulever par le colosse de pierre qui commençait à lui écraser le crâne entre seulement deux doigts. Le corps du vieillard était prit de spasme alors qu’il tentait de diminuer la douleur toujours de plus en plus forte. Il pouvait déjà sentir le sang lui monter dans la bouche et couler de ses narines. Les paroles du tigre revenaient chuchoté dans son esprit. Le vieux desserra ses poings. Ses doigts tremblaient à cause de la douleur, mais il ne se débattait pas, ainsi, peut-être que le colosse arrêterait son attaque contre le vieillard.

« Encore plus de poids de sa part et il m’écrasera le crâne… »

Le sang continuait de ruisselés de son nez de plus en plus abondamment jusqu’à venir complètement barbouillé sa bouche et son menton. Le liquide pourpre dégoulinait du bout de son manteau pour venir tâcher de quelques gouttes de sang le sol de marbre. Ne pouvant plus retenir le surplus de liquide dans sa bouche, il cracha une masse épaisse de sang rouge presque noir qui termina sa course dans une éclaboussure à quelques mètres plus bas. La voix du tigre continuait de raisonné dans son esprit comme quoi ne rien faire pouvait tout aussi être avantageux. La voix de Seika vint elle aussi raisonné dans son esprit en bredouillant quelques mots presque incompréhensibles.

« Bouge…. Pas….Combat…inutile…. »

« Ouais… j’ai été con sur ce coup. »

Le corps du vieux devint tout à coup très mou. Ses bras et ses jambes se balançaient dans le vide alors que ses lèvres s’entrouvrent de quelques centimètres, laissant le sang coulé de plus en plus sur son visage et sur le sol. Mizoku venait de tomber inconscient, ne donnant ainsi aucun signe de débat ou de violence envers la statut.

---------------
Mizoku inconscient


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 23:06

Serizawa resta stoïque devant l'attaque de la statue. Il ne bougea pas, même pas d'un millimètre et ses yeux restèrent grand ouvert. L'impact s'annonçait violent, toutefois le Lycan avait foi, il savait pertinemment que l'attaque n'aurait pas lieu. Comme prévu, le colosse disparu aussi vite qu'il était arrivé, ne laissant derrière lui qu'une pièce vide, semblable à celle dans laquelle il était rentré.
Il était seul, ses compagnons avaient du vivre la même expérience que lui. Il ne lui restait plus qu'à espérer qu'ils s'en sortent...

Il sortit donc une cigarette et la porta à ses lèvres. A peine eut-il le temps de craquer son zippo que le tas d'os apparut à sa droite. Apparemment il avait réussi le test, tout comme lui. Il était visible, étrangement puisqu'un squelette n'était pas sensé pouvoir exprimer des émotions, qu'il avait vécu un test du même acabit que le loup. Ce dernier fit un petit sourire et il entendit a sa gauche a présent un nouvel arrivant. Il s'agissait cette fois-ci d'Haiji, le gamin je-sais-tout qui parvint à percer à jour la solution de cette énigme qui n'en était pas une.
Il attendit un moment encore, tirant sur sa cigarette mais personne d'autre ne vint...
Serizawa s'inquiéta un peu.


- Il semblerait que nos camarades n'aient pas réussi leur épreuve... Vous aussi vous avez eut une statue armée qui se jeta sur vous ? Que le gamin au turban prenne peur et tente de s'enfuir, je ne suis pas étonné, mais que le vieux tente quelque chose... Ca m'étonne de sa part, avec son expérience il aurait du comprendre...

Leur guide arriva peu de temps après. Il avait visiblement très peur à présent et était heureux de retrouver âme qui vive dans ces lieux qu'aucun qualifierait de saint. Pour un lieu de "culte" c'était ironique.
Le jeune homme leva une main pour l'inciter a se calmer et le rassura en lui posant sa main sur son épaule. Il devait être de quelques années son aîné, mais il était clair que le Lycan était plus mature, plus expérimenté.
Le reste de la phrase du tigre résonna dans son esprit.


"Parfois ne rien faire vous ouvre plus de portes. Je vous souhaite bonne chance, et méfiez-vous de votre propre groupe... La première partie de la phrase s'était avéré être une indication plus que prometteuse pour cette pièce, quant à la seconde... Dois-je vraiment me méfier du groupe ? Mizoku est celui que je connais le mieux, et il ne survivra peut être pas à cette expérience. Aladdin semblait celui qui avait le plus de potentiel après, il avait après tout tuer des soldats pendant la bataille. Brook et Haiji ont tous deux passés le test, mais je n'ai pas combattu à leur côté a proprement parlé... Et si l'un d'eux étaient un espion..."

Serizawa réfléchissait en terminant sa cigarette. Il jeta le mégot au sol et son regard se posa sur Tsumi.

" Quant à lui... Au final on ne connait rien de ce gamin, il pourrait aussi bien être un membre de l'opposition qu'on ne le saurait même pas. Il nous a conduit ici, donné les indications pour rentrer, et n'a même pas entendu ce que nous autre avons entendu, cette étrange voix... Se pourrait-il qu'il soit l'auteur de tout ceci ? Qu'il nous ai manipulé pour mettre la main sur la relique ? Ce n'est pas que j'ai envi de la posséder, mais j'ai horreur qu'on me prenne pour un con..."

Le Lycan fit un pas vers Tsumi, puis un second. Il l'agrippa par le col et le plaqua contre le mur. Il avait lu la phrase sur la porte, la même qu'ils avaient tous vu dans l'entrée. Ils ne pourraient pas avancer sans le groupe, et il était probablement resté là à les attendre pour entrer dans la salle au trésor.
Serizawa rapprocha son regard du guide et dit :


- Tu es qui en vérité ?

Pour éviter toutes interventions du reste du groupe, Serizawa dit à haute voix.


- La première partie du speech du tigre s'avéra vrai n'est ce pas ? Ne rien faire ouvrait plus de porte... Qu'en est-il de la seconde partie ? Et s'il y avait un loup dans la bergerie, sans mauvais jeu de mots... Au final, nous avons tous la marque, nous sommes tous des élus, nous sommes tous liés... Mais lui, on ne sait rien de lui, il pourrait tout aussi bien être le chef de guerre de ceux qui nous ont attaqué, on en saurait rien ! Alors dis moi gamin... Qui es-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   Mer 10 Déc - 23:21



« La secte, la guerre, des morts ! »
In  Æternam

* Pour plus  de clarté, sachez que cette mission, dans la chronologie de Zayro, apparaît après son départ de Minshu.

Les remarques de Rhadamantys avaient étés entendues, et celle de Piccolo, avaient agis en soulageant le fameux chef. Pourtant, Zayro avait fait remonter la pression dans le groupe attroupé ici, dans un même lieu. Il s'était contenu, pour le bien de l'objectif, tout en disant la vérité, une vérité sur laquelle le chef n'hésita pas à rebondir, tout en fixant de ses yeux rouges, d'ou émanait une bien étrange puissance ou intensité. Sur le coup, il était difficile de deviner de quoi il s'agissait. Puis, lorsqu'il prit la parole, il appuya les propos de Zayro, mais les traitas de faibles, juste parce-que lui, se prétendait plus fort ? C'était le comble, n'avaient-t'ils pas survécus. Jinn fronça les sourcils et répondit directement sur le coup.

Faibles ?! Les plaisanteries les plus c...

Musique
Mais de toute façon, le chef semblait bien lancé dans son speech et ne s'arrêta pas, interrompant Zayro, qui serra le poing sous l'impulsion de frustration qui revenait. Il n'eut pas le temps d'en accumuler d'avantage, puisque ce musclor fou furieux, décida d'attraper Rhadamantys et lui, au visage, dans ses grosses paumes qui puaient ! Sa puissance était bien réelle et les deux étaient sous son emprise, du moins jusqu'à un certain temps. Jinn essayait de se libérer, au moment ou Piccolo tenta une action, en les prévenants de tout faire pour s'écarter. Jinn libéra sa bouche, et cria ;

Tir ! Vise ses bras !

Zayro mis ses pieds contre le torse du grand chef robuste et s'en servit pour faire pression, afin de se libérer au plus vite, ce qui lui permit de bondir en arriere paré à la contre-attaque immédiate. Il essuya le sang qui coulait de sa bouche, fixant désormais un ennemi, ou le dialogue n'était plus possible ! Tant mieux au final, c'était comme ça que ça devait se finir, dans tous les cas. Il regarda le namek et puis Rhadamantys... L'idée de mourir à leurs cotés, ne lui plaisait pas du tout. Se recentrant sur sa propre personne, il parla calmement, presque dans sa barbe, avec une hargne dans la voix.

Pas question de mourir ici.

Zayro se rapprocha et décida de trancher les articulations du chef présumé, qui ne voulait rien entendre, il visa les rotules de ce dernier, vu son gabarit, en s'écroulant, il ne pourrait plus faire grand chose, peu importait que l'attaque soit puissante, elle devait être précise ! Tournoyant proche de lui, les lames tranchèrent les articulations des jambes, si il tenait bon en équilibre après ça, c'est qu'il était une sorte de surhomme et ce serait difficile. Apres ce coup, il se tourna vers le chevalier d'hadès, et lui dit.

Handicapez- le, visez les articulations.

1ere action (defensive) :
Spoiler:
 

2 eme action (offensive) :
Spoiler:
 
____________

* Zayro demande à Piccolo de viser ses bras, on peut supposer que de toute façon c'est ce qui a permit aussi la libération

* Zayro s'attaque aux articulations des jambes pour faire vaciller le grand homme

* Zayro demande a Rhadamantys de viser les articulations pour handicaper le bonhomme

retire 58 pv au "chef"

Stats : Vie : 402 Mana : 390



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La secte Noire: Æternam   

Revenir en haut Aller en bas
La secte Noire: Æternam
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» La secte Noire: Æternam
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Grands canyons-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.