Partagez | .
Une chimère venue pourfendre les dieux
Invité Invité

-



MessageSujet: Une chimère venue pourfendre les dieux   Jeu 9 Fév - 22:25


Une chimère venue pourfendre les dieux
feat. Alibaba Saluja & Halloween

Ambiance

- T'es au courant?

- Hum..? De quoi?

- Halala... J'me disais aussi...

   Derrière un bar, accompagnée de Takeburu, nous buvions un verre tranquillement. Depuis notre retour à Chikai, ce bonhomme avait fini par passer les examens et testes en tout genre pour devenir garde au sein de la capitale Seikajin. Cela faisais quelques semaines maintenant, que nous avions terminé notre périple depuis Rinner jusqu'ici. Et à le voir ainsi aujourd'hui, un sourire s'était formé sur mon visage... Me rappelant notre première rencontre... Comme quoi, même un brigand pouvait, s'il le voulait, changer de vie... Se trouver un véritable but dans la vie.

   Du coup, nous étions là, sirotant nos verres comme quasiment chaque midi depuis plusieurs jours. C'était notre moment à nous, car nous savions que cela ne perdurerait pas dans le temps. Lui avec sa nouvelle fonction et moi, avec mon statut d'élu. Etant du genre à voyager pratiquement partout pour telle ou telle raison, il était clair que lui et moi... Étions prêts à nous séparer à tout moment. Malgré tout, nous profitions du moindre instant pour nous voir... Du coup, nous en étions là aujourd'hui encore.
Par contre, je ne comprenais véritablement pas de quoi il voulait parler... Devais-je être au courant d'une quelconque chose?

- Bah vas-y, racontes Take !

Il appuya sur mon front avec son index.

- Tête de linotte. T'as pas reçu une lettre de la part des hauts placés?

Une lettre? Quelle lettre?
Je n'avais rien reçu... En tout cas, je ne m'en rappelais pas en tout cas.
Du coup, voyant mon air intrigué, Takeburu soupira et se résigna à m'expliquer.

- Paraît qu'il y a du grabuge vers la forêt tropicale... Une certaine statue qui défierait Fenghuang. Je n'ai pas eu l'occasion de la voir de mes propres yeux, mais j'ai cru comprendre que certains élus ont été demandé pour aller détruire cette "honte". Ca a mit pleins de villageois en paniques et des prêtres en furie.

- Ah ouais, j'vois le genre... Donc ça craint quoi.

Il hocha de la tête, puis finissant son verre, plus rapidement que d'habitude, il se tournait vers moi et posait sa main droite sur ma tête.

- T'as intérêt à vite revenir, 'kay?

Un sourire mesquin s'afficha alors sur mon visage et dégageais son bras pour lui asséner un coup de coude dans ses côtes.

- Ca va bien se passer. Retournes bosser toi, qu'ils ne regrettes pas de t'avoir engagé !

   Après quoi, je ne me fis pas prier. Je terminais moi aussi mon verre, repartais en direction de l'auberge pour y récupérer deux, trois bricoles. Suite à quoi, je pris l'un des canassons, celui dont j'avais prit l'habitude de chevaucher, et je partis dans la même journée en direction de cette fameuse statue.
De ce qu'avais raconté Takeburu, cette sculpture mettait les natifs dans tous leurs états... Donc en plus de devoir détruire immondice, il allait falloir de un, s'occuper de retrouver les personnes à l'origine de cela et de deux, calmer les foules... A bien y réfléchir, il était toujours plus compliqué de s'occuper des inquiétés plutôt que de s'en prendre aux "traîtres". Mais bon, tant que je n'avais pas vu cette fameuse statue, il m'allait être compliqué de comprendre un temps soit peu leurs états si révoltés.

   Au bout de quelques heures, j'arrivais donc enfin à destination. Avant d'entrer dans l'immense forêt, une énorme statue nous faisait face. Agglutinés autour, tels des gorilles en colère, une énorme foule de natifs s'agitait. Parmi cette foule de personne, des femmes en pleurs ou désespéré, hurlant que le dieu Pheonix allait s'en prendre à Seika et punir tout le monde... Les hommes étaient là, outils de fermiers, bûcheron, chasseur... Prêts à en découdre avec les vauriens.
Descendant de ma monture, je gardais en main la corde qui me permettais de guider le cheval, puis je m'avançais un peu. Je découvrais donc cette fameuse idole... Montrant le Pheonix se faire piétiner par un monstre fait d'une multitude d'animaux : une chimère.

   Maintenant que j'avais cela sous les yeux.. Je comprenais un peu mieux toute cette agitation. Quoi que bon.. Peut-être qu'ils exagéraient un peu à mon goût, m'enfin... J'étais là pour régler cette fameuse affaire. Mais, de ce que j'avais compris, d'autres élus avaient été convoqués... Autant les attendre un peu. Peut-être reverrais-je Aki ou Seryu? Le suspens était à son comble, je n'avais plus qu'une hâte : la venue de ces fameux élus!



Takeburu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 180
Yens : 404
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Ven 10 Fév - 0:28

Une Chimère venue pourfendre les Dieux !
A la rescousse de la nation !
Vous connaissiez ce sentiment ? Lorsque vous reteniez chez vous après un long et dur voyage ? Lorsque vous avez l'occasion de renouer avec vos racines, de vous reposer au sein d'un lieu qui était votre chez soi, emplit d'une chaleur familiale que vous ne pourriez quitter pour rien au monde ? Eh bien, c'était un sentiment que j'avais totalement oublié. Maintenant que ma vie s'écoulait en Kosaten, je cherchais désespérément un sens à mon existence. Était-il réellement juste pour moi d'oublier mon ancienne vie ? Ne m'étais-je pas endurci, n'avais-je pas mûri juste pour être capable de vivre auprès de mes amis ? Ces mêmes amis qui, eux, s'étaient déjà fait à leur nouvelle vie en tant qu'élu de Kosaten. Aladdin...

Aujourd'hui, j'étais en mission pour Seika. Cette nation à laquelle j'appartenais en vertu du sceau qui était gravé à mon cou, et qui me faisait toujours un mal de chien. A peine rentré à la capitale, j'avais été convoqué par les hautes instances pour une histoires d'idoles et de profanations qui, je deviens bien l'admettre, me passait bien au-dessus de la tête. En parlant de Divinité, Amon ne m'avait toujours donné aucun signe de vie, à croire que je ne serai plus jamais capable de faire appel à mes pouvoirs de Conquérant de Donjons. Alors que je marchais, je lâchais un profond soupir de désespoir en venant me gratter la tête pour chasser mes idées noires. Moi qui venait toujours d'acquérir mon Revêtement de Djinn lors de la bataille de Magnostadt, voilà que je retournais à la case départ, cruel châtiment

Mais, pour le moment, il était inutile de se lamenter sur son sort. Je m'étais fixé comme objectif de rendre honneur à Seika, qui m'avait recueilli, malgré toutes les crasses que cela avait engendrées. Je restais un Prince après tout, ma noblesse et mon humble caractère me forçait presque à agir comme d'habitude, qu'importe la situation. C'était donc avec quelques maigres affaires et ma fidèle arme que je m'étais rendu sur le lieu de la mission, à l'orée de la forêt tropicale, devant un autel dédié au Dieu Fenghuang. Une foule de gens étaient regroupés autour de la statue, que je pus "admirer" de plus près une fois m'être suffisamment approché. Une sorte de chimère qui terrassait notre Dieu, se tenant fièrement face à l'horizon, il y avait de quoi s'insurger je le comprends. Si je me fiais au contenu de la quête, il s'agirait de l'oeuvre d'un certain groupe d'individus hérétiques, un culte assez bizarre qu'on nous avait ordonnés, à nous élus, d'éliminer au plus vite.

Mais alors que je continuais de balayer le paysage du regard en réfléchissant à la marche à suivre, mes yeux s'arrêtèrent sur une splendide silhouette qui attira immédiatement mon attention. Non pas juste par la beauté flagrante de la demoiselle à qui appartenait ce magnifique corps, mais aussi parce que son visage ne m'était pas inconnu... M'approchant tranquillement de la jeune femme aux cheveux de neige, je lui tapotais gentiment l'épaule, avant de lui offrir mon plus beau sourire.
- Dis donc, ça fait une paye qu'on s'est pas vu ! Tu es aussi là pour la mission ?
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Ven 10 Fév - 9:06


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
       Résumé jusque là : Zonnant depuis quelques jours à Chikai, Halloween ce décide enfin à essayer de ce remettre en forme.


       Première mission
       feat.Kachou et Alibaba

       


Quatre jours s'étaient écoulés depuis que princesse à la chevelure de feu était arrivé à la Capitale du Phoenix, la jeune élue passée alors ses journées à tourner en ville sans réel but, faisait quelques passes d'armes histoire de se dérouiller lorsqu'elle n'avait rien à faire et effectuant quelques petites missions stupides lorsque les yens venaient à manquer, histoire de rallonger virtuellement son séjour dans la cité. Cependant, cette vie sédentaire était devenu bien étrangère pour la rouquine qui venait de vivre, dans son monde tout du moins, presque douze années à parcourir les routes et l'ennuie commençait doucement à faire sa place dans le cœur de la demoiselle.

Ce matin, encore, après s'être remplie la pense et s'être habillé de sa tenue noire, sa broche d'argent dans les cheveux, Halloween était repartit « patrouiller » dans les rues de Chikai, vagabondant sans but jusqu'à ce qu'une voix ne l'interpelle. Âgé, mais assuré, cette voix masculine n'était pas étrangère à la demoiselle qui se retournait, agacé, en direction de son destinataire : le vieux marchand à la barbe grisonnante qu'elle avait accompagné des Territoires Neutre jusqu'ici et qui donnait l'impression de suivre notre héroïne tellement leurs rencontres venaient à se multiplier ses derniers temps...

-Tiens donc, nous ne faisons que nous rencontrer ! Je constate que vous êtes encore en train de zoner, Princesse, ça ne doit pas être évident que d'être une inconnue dans cette grande ville...

Assis en tailleur derrière le tapis qui lui servait de stand, le vendeur de camelote en tous genre adressait un sourire amical à l'élu qui lui lançait un regard, quant à elle, un regard mauvais et méfiant. En effet, plus elle croisait ce vieillard et plus Halloween avait l'impression d'avoir affaire à un pervers qui l'avait pris en grippe et dont elle ne savait pas comment se débarrasser, surtout qu'il n'avait rien fait de vraiment méchant jusque-là, juste que, pour une raison qu'elle ignorait, cet homme lui tapait sur le système.

-Qu'est-ce que tu me veux encore ?
-Ohohoh pas la peine d'être autant sur la défensive ! Je viens vous faire parvenir un ordre de mission aujourd'hui. Comme vous n'êtes pas connu, ici, je me doute que cet ordre ne vous soit pas arrivé, mais j'estime que ça peut être, pour vous, un bon moyen de vous faire un nom.


Les bras croisés, la rouquine regardait l'homme sortir de son kimono un bout de parchemin soigneusement plié qu'il tendit à son interlocutrice sans en dire davantage. Hésitant un moment, la princesse devait bien avouer que, malgré son statut d'« Élu de Seika », elle n'avait pas été beaucoup sollicitée jusqu'à maintenant, cela pouvant facilement s'expliquer par le fait qu'elle s'était faite assez discrète jusqu'à maintenant. Mais en y réfléchissant bien, elle devait bien avouer que si elle pouvait commencer à se faire connaître, elle pourrait sûrement se faire accorder quelques privilèges possiblement accordés par la marque rouge cachée par ces mitaines.

Finissant par pousser un soupir, Halloween finissait donc par céder en attrapant le bout de parchemin tendu par l'étrange marchand qui s'empressait de lui indiquer où elle devait se rendre pour accomplir sa tâche en lui expliquant, très vulgairement, celle-ci. C'était donc ainsi que la princesse de Kaamelott quittait enfin l'enceinte fortifiée de Chikai pour se rendre dans la dense forêt qui s'étalait à l'Ouest du continent où se déroulait un bien étrange spectacle.

Battit en très peu de temps, une idole provoquant vulgairement Fenghuang était apparu au milieu des palmiers et attisé la crainte et la colère chez la population de Seika. Craignant sûrement la colère du Phoenix, les dirigeant du pays avaient donc décider de confier la tâche de la destruction de la statue et de ses bâtisseurs à la bonne charge des élus aux sceaux écarlate. Durant son trajet, au vu des informations notées sur sa missive écrite, Halloween eut l'impression de devoir s'occuper des bases besogne de l'empire avec d'autres élus, mais quelque part, cela ne la dérangeait pas vraiment tellement cela lui rappelait les missions que pouvaient lui confier les Witch Hunter dans le passé. Et puis, du moment qu'elle pouvait glaner un peu d'argent, aider les locaux en plus de se faire connaître, elle n'allait pas se faire prier.

Après une marche longue et fatigante, la rouquine arrivait enfin devant l'imposant monolithe représentant le Phoenix se faisait malmener par une chimère. Ce frayant un chemin parmi les natifs effrayés, Halloween se dirigeait droit faire la statue jusqu'à arriver à ses pieds, levant le nez pour admirer la splendide sculpture en émettant un sifflement de surprise.

-Et beh, ça s'est de l'idole... Par contre, j'espère qu'ils ont prévu des mages ou des bulldozers pour faire tomber ce truc.

Tâtant la pierre en donnant quelques coups dedans, la jeune femme se résolu rapidement à ne pas essayer de détruire l'idole, ne voulant pas prendre le risque de se blesser pour rien. Jetant un coup d'œil dans les environs, Halloween remarquait la présence d'un duo aux tenues plus extravagante que celle des autres personnes présentes et c'était donc en partant sur le principe que se devaient être des mages, des nobles, ou des Elus qu'elle décidait de s'approcher d'eux. C'était en adressant un signe de la main ainsi qu'un sourire amical à la jeune femme aux cheveux argentés ainsi qu'à son compagnon, qui ressemblait à un noble de Chikai avec son accoutrement, que la princesse engageait la conversation.

-Yoch~ Je viens pour cette histoire d'idole. Je m'appelle Halloween, enchanté !

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Sam 11 Fév - 4:58


Une chimère venue pourfendre les dieux
feat.Alibaba Saluja & Halloween

Ambiance

   Le temps de rencontrer ses fameux élus, les minutes défilaient... A chaque instant, les plaintes des natifs se faisaient de plus en plus criardes et donc désagréables... Cela en devenait presque pitoyable. M'enfin bon, le simple fait de voir le Phoenix dans une telle position.. C'en était presque jouissif à mes yeux. Cette statue ne me faisait ni chaud ni froid au final, puisque Fenghuang ne m'avait jamais rien donné en particulier.. Seule la pression du sceau m'obligeant à lui rester soumise coûte que coûte... Me faisant de fausses joies, m'obligeant à rependre des risques m'amenant pratiquement à une mort certaine. Alors voir une statue qui lui était dédiée, cela ne m’embêtait pas le moins du monde.

   A cause d'une telle pensée, le sceau me fit quelque picotements, bien moins douloureux qu'à une certaine époque. Haha, tant mieux! Si le sceau devenait peu à peu moins efficace sur ma dissidence, le résultat en était que plus satisfaisant! Cela voulait dire bien des choses.. Tout d'abord, que je devenais, peu à peu, plus puissante. Et ça, c'était vraiment rassurant. Les quelques affrontements que j'ai eu l'occasion d'avoir au court de chacun de mes périples n'avaient été que plus gratifiant, quel... Bonheur en soit. Malheureusement, il fallait se rendre à l'évidence. J'étais encore beaucoup trop loin de pouvoir rattraper le messager des enfers.... Beaucoup trop.

   Du coup, pendant que l'attroupement de natifs désespérés se lamentaient, je méditais sur les moyens à utiliser pour détruire une telle idole. Bah oui.. J'avais beau n'avoir aucun réel lien avec le Phoenix, il était hors de question que je laisse tomber tout ce que j'ai pu entreprendre jusqu'à maintenant. Mon intention de rencontrer Karui Hanja n'a pas changé d'un pouce. Et si le meilleur moyen de le rencontrer et d'être bien vue par lui, c'est de faire toutes ces tâches aussi insignifiantes soient-elles, alors je suis prête à les accomplir.
Bref, la patience paya ses fruits... Un visage familier s'approchait alors de moi, d'une allure quelque peu.. Assurée et fière. Une fois placé à mes côtés, le jeune homme me tutoya, l'air de rien.. Comme si nous étions des compagnons d'armes depuis toujours! En temps normal, je lui aurais bien mit un vent en le vouvoyant et l'envoyer balader.. Mais était-ce le comportement à adopter? Aucunement....

- Effectivement.. Ca remonte à loin. La mission... Concernant l'idole à détruire et partir à la recherche des hérétiques, j'imagine? Eh beh, qui aurait cru que nous nous recroiserions à nouveau pour une autre mission?

Et alors que nous commencions à peine à discuter, une troisième personne avait fini par se rapprocher.. L'air de rien. Une jeune femme, plus grande que moi de taille... Du coup, arrivant comme une fleur, elle nous salua familièrement et nous annonça la raison de sa présence en ces lieux.

- Bonjour... Vous êtes donc une élue vous aussi, c'est ça?

J'attendais sa réponse, puis voyant au loin un villageois en menacer un autre, munit d'un couteau, mon sang se figea. S'ils en arrivaient à autant de violence dès maintenant, on risquait d'avoir beaucoup d'ennuis. Comme prévu la foule s'agace bien rapidement, cherchant certainement les responsables et s'accuser les uns les autres... Ce n'était pas la solution et ils jouaient le jeu de ces provocateurs de malheur.

- Ah, ça commence à chauffer par là-bas, il vaudrait mieux les empêcher de tuer des innocents. On devrait peut-être leur signaler notre présence.. Même si je suis presque certaine que par la suite, nous serions submergés de plaintes et de rallages en tout genre..

Je soupirais et m'avançais vers la foule. Le temps d'arriver à leur portée, j'entendis les dernières paroles de celui qui menaçait.

- ... Je le sais!!! Je t'ai vu! Ne fais pas l'innocent! C'est toi, cette nuit, qui les a guidé jusqu'ici, vaurien!! J'vais t'faire la peau misérable !!!

S’apprêtant à planter son couteau, j'attrapais son bras bien rapidement d'une main ferme rapide. Puis, je dévoilais donc notre présence d'une voix glaciale :

- Oï, pas de gestes que vous pourriez regretter, s'il vous plait.

- Non mais t'es qui toi?!

- Nous sommes venue vous aider, alors... Veuillez lâcher votre couteau.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 180
Yens : 404
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Sam 11 Fév - 16:00

Une Chimère venue pourfendre les Dieux !
A la rescousse de la nation !
Ce n'était pas comme si je m'attendais à ce qu'elle me saute dans les bras ou quoi... Mais, je me sentais légèrement vexé de la manière dont elle m'avait reconnue. Un peu comme si je n'étais qu'un simple élu avec qui elle avait partager de brefs moments sans importance... Ce qui en soit, était vrai. Poussant un bref soupir, je continuais de sourire en venant me gratter l'arrière de la tête, tandis que je confirmais ses dires. Effectivement, c'était lors de cette quête qui avait mal tournée dans un village dont j'avais déjà oublié le nom... Les habitants de ce dernier devaient bien nous détester d'ailleurs.

Mais alors que je ressassais déjà les bons souvenirs, qu'une nouvelle personne forte intrigante fit son apparition. Une jeune femme à la chevelure enflammée qui dépassait la jeune élué aux cheveux de neige de taille. Elle se présenta sous le doux nom d'Halloween, et au vu de son allure, j'avais comme le sentiment qu'elle possédait quelques... Similitudes avec moi, même si je ne saurais dire quoi. Puis, je me souvenais que le nom de celle aux cheveux blancs m'échappait, et alors que je m'apprêtais à lui demander son identité de nouveau, cette dernière fut soudainement attiré par un remue-ménage venue de la foule près de l'idole. Sans attendre, elle se précipita vers le conflit qui s'était crée, rapidement suivit par ma propre personne. Visiblement, un des villageois en accusait un autre d'être complice avec les hérétiques qui avaient érigés un tel autel disgracieux.

Mais alors qu'il s'apprêtait à lancer l'assaut sur la pauvre victime qui n'avait toujours pas pu en placer une, la jeune élue au regard dur lui agrippa vivement la main, l'intimant d'arrêter. Le ton qu'elle avait prit me fit froid dans le dos. Cette fois, c'était clair : Ne jamais essayer de provoquer une telle personne. L'agresseur, visiblement mécontent de la tournure que prenait les choses, demanda l'identité de la femme, qui au lieu de répondre, préféra éluder la question assez intelligemment en expliquant que nous étions là pour les aider. Il était sans doute temps que je prenne la parole. Me raclant la gorge pour attirer l'attention des principaux concernés, je pointais l'autel du doigt avant de m'exprimer.
- Si nous sommes ici, c'est justement pour nous occuper du problème que pose cette statue. Alors, si vous possédez la moindre information à nous transmettre, faites-le maintenant.
L'homme au couteau posa son regard sur moi, avant de me jauger un bref instant, puis de me pointer de sa main libre la personne qu'il comptait agresser plus tôt.
- Alors vous n'avez pas à cherche plus loin, interrogez-le lui ! Il est complice avec les sectaires qui ont crée cette abomination !
Me tournant alors vers le fameux suspect, je lui offrit mon plus beau sourire avant de poser une unique, mais profonde question.
- Eh bien monsieur... Qu'avez-vous à nous apprendre ?
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Dim 12 Fév - 10:12


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
       Résumé jusque là : Zonnant depuis quelques jours à Chikai, Halloween ce décide enfin à essayer de ce remettre en forme.


       Calmer les foules
       feat.Kachou et Alibaba

       


Tout sourire aux lèvres, la princesse à la crinière de feu avait eu, jusque-là, que de bonne rencontre dans son agenda. Un peu spécial parfois, mais toujours amical, les élus dont elle avait croisé la route, c'étaient toujours montrés réceptifs à son sourire et à sa bonne humeur, jusqu'à ce jour-là en tout cas... Contre toute attente, le petit couple qu'elle venait de déranger se montraient très... Fermés à sa présentation. La jeune femme aux longs cheveux ivoire se contentant de poser une question rhétorique froidement avant de tourner les talons, l'homme qui l'accompagnait ne lui prêtant même pas un mot pour la suivre comme un petit chien en direction des voix qui commençaient à monter dans le groupe de natif.

Surprise, ce manque d'intérêt pour elle avait tout de même quelque chose d'assez vexant pour la Witch Hunter qui n'était pas habituée à se prendre des mistrals de cette puissance. Joignant ses mains derrière sa tête, elle se tournait donc pour suivre la situation qui était plus intéressante que sa petite bouille d'ange, observant la froide jeune femme arrêter un coup de poignard, tandis que son compagnon essayait de glaner quelques informations, le natif au couteau hurlant, à qui voulait l'entendre, que sa cible était de mèche avec le groupe qui avait créé cette statue de très bonne facture.

Contournant le groupe, Halloween arrivait dans le dos de celui qui venait de frôler la mort et qui se retrouvait dans un interrogatoire. Forcement, après avoir failli se faire tuer et malgré le joyeux sourire de l'homme accompagnant le glaçon aux poils blancs, l'homme accusait s'apprêtait simplement à prendre la fille de l'air, mais cette bonne idée lui fut coupée sous le pied lorsqu'il sentit la main de la princesse se poser sur son épaule. Un frisson traversait le dos du pauvre homme qui se tournait lentement pour voir le beau sourire que lui offrait aussi la demoiselle avant qu'elle le pousse, gentiment, en direction de ses alliés de circonstance afin qu'il oublie tout envie de fuir.

-Je-Je-Je ne sait rien moi ! Il raconte n'importe quoi ! Laissez-moi partir !

Ceci étant fait, la demoiselle s'empressait de se tourner en direction du reste de la foule qui essayait de faire reculer, laissant l'homme paniquer, pleurant presque. L'élu de Seika voulant éviter tout autre tentative qui pourrait aller à l'encontre de la bonne santé de leur unique piste, elle préférait se concentrer sur les autres natifs. Bizarrement, cette scène lui rappelait ses jeunes années passées avec Lancelot, notamment une journée où ils étaient arrivés dans un petit village de pécheurs, en plein milieu d'une émeute.

Une trentaine de villageois formaient un cercle parfait au milieu du village, hurlant et insultant une personne dans un brouhaha infernal. Arrivant à l'improviste, le chevalier errant et sa jeune écuyère, tout juste âgée de douze ans, se hâtaient donc de se frayer un chemin dans le cercle, découvrant ainsi que les insultes et autre joyeuseté étaient adressé à une petite fille qui devait avoir la moitié de l'âge d'Halloween à l'époque, couverte de bleu et de plais très certainement causé par les nombreuses pierres qui se trouvaient aux pieds de la demoiselle allongée sur le sol. Malgré la réputation et la carrure de Lancelot, celui-ci eut un mal fou à calmer la foule furax qu'un étrange, bien que chevalier, n'intervienne dans leur jugement. Il dut même avoir recours à la force pour ce faire enfin entendre...

Évidemment, Halloween n'avait pas envie d'en arriver là avec les natifs de Seika, ils étaient encore relativement calmes de toute manière, mais elle voulait éviter que les choses ne dégénèrent trop, c'était alors qu'une idée lui naquit dans sa petite tête. Tirant sa mitaine, la rouquine dévoilait son sceau rouge qu'elle faisait en sorte de bien montrer aux locaux et exhibant, de son autre main, la missive de la Capitale qui demandait l'intervention d'élus contre cette idole.

-Nous prenons les choses en main. Je vous demande de reculer et de retourner à vos occupations, merci.

Si elle avait bien compris comment fonctionnait ce monde, les élus avaient été par les dieux de Kosaten, dont celui qui se faisait marcher dessus par l'idole. Logiquement les locaux, qui devaient être assez pieux vu leurs états causés par un simple bloc de pierre, devraient être calmés par l'intervention des choisis de leurs divinités chéris.



Dernière édition par Halloween le Dim 12 Fév - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Dim 12 Fév - 14:13


Une chimère venue pourfendre les dieux
feat. Alibaba Saluja & Halloween

Ambiance

Mon regard planté dans celui d'un natif en colère et menaçant, un bras retenu par mes soins pour éviter un meurtre et surtout.. Une équipe de trois élus, même si fraîchement rencontrés, semblait avoir des capacités toutes plus utiles les unes que les autres.
Alors que le seul garçon de la bande se décidait à commencer l’interrogatoire, la rouquine nous poussa le suspect numéro un avant de dévoiler sceau seikajin aux gens des nations. Sur le coup, je ne pus m’empêcher de sourire. Pas mal du tout, tout ça. Si elle était là pour se faire connaître et bien voir.. Il était certain qu'en agissant ainsi, elle se ferait bien voir... M'enfin, peut-être n'était-ce pas son intention et, à dire vrai, je m'en fichais un peu. Si tel était son désir, alors elle n'avait qu'à continuer. Il n'y avait rien de mal à vouloir se faire bien voir.. Même moi j'avais fait cela, il fût une époque.

Grâce à l'intervention du blondinet, je sentis la tension baisser du côté du natif au couteau. Son bras semblait plus détendu et sa prise sur l'arme était plus décontractée. Mais pour plus de sécurité, je lui pris le canif des mains et, tranquillement, je le lâchais. Je n'avais plus à me préoccuper de lui, en tout cas, pas dans l'instant présent. Et comme les deux autres élus étaient occupés à des tâches tout aussi importantes que d'interroger notre suspect et de calmer les foules.. Mon travail à moi semblait m'ouvrir les bras. Parmi la foule, je remarquais que l'un des grands gaillards était équipé d'une massue assez imposante. Trouvant ici mon bonheur, je m'approchais de lui d'un pas confiant. Tendant alors mon bras une fois arrivée devant lui, je lui offrais mon sourire habituel et passe partout.

- Pardonnez-moi... Vous serait-il possible de me prêter votre massue?

Etonné de me voir lui réclamé son arme, sa poigne se ferma un peu plus autour du manche et me toisa du regard.

- Pourquoi? Vous avez l'intention de faire quoi avec? Si c'est pour chasser les malfrats qui ont construit cette statue... Vous êtes bien assez équipée pour vous en occuper sans ça.

De sa voix grave, il me pointa mon épée d'un coup de menton en avant. Mais, levant les mains en signe de "paix", je continuais malgré tout :

- Cela n'a rien à voir... Je suis certaine que vous serez suffisamment satisfait de ce que je ferait avec votre masse...

Toujours un peu perplexe... Il décida quand même de me faire un temps soit peu confiance. Puisque Halloween avait dévoilé son sceau et que je nous avais désigné tous trois pour leur venir en aide... De surcroît, la logique des choses faisait du blondinet et de moi-même des élus, donc des personnes de confiance.. En quelque sorte.
Me tendant donc sa masse en fuyant mon regard, je pris l'objet des mains en le remerciant sincèrement et, l'instant d'après, je partais me positionner devant l'idole qui défiait Fenghuang. Automatiquement, j'eu une certaine pensée à son encontre... "Je ne t'apprécie pas... Tu ne choisis pas toujours très bien tes élus.. Au risque de vouloir piquer ceux de Long.. Mais, aujourd'hui, tu m'en devras une, Pheonix.".

- Si vous pouviez reculer encore un peu... Histoire d'éviter de vous recevoir un projectile dans la face... Ce serait plus prudent pour vous et, pour moi, plus rassurant. Prenez donc vos distances s'il vous plaît.

Me voyant manipuler l'objet de destruction d'une seule main, tous décidèrent de reculer de quelques mètres. Faisant confiance en la capacité de mes congénères élus seikajin, je ne m'occupais pas de leur présence. Du coup, une fois la foule reculée, j’agrippais le manche de la masse de mes deux mains et d'un coup brutal et puissant, je venais détruire la statue.
Mes aventures et mon expérience avait fait de moi quelqu'un de plus puissant.. J'en étais devenue convaincue avec le temps. Même si je n'égalais, très certainement pas Geleerde.. Ni même Zoro, il était clair qu'avec toute cette puissance accumulée, je me sentais plus libre de mes mouvements... J'avais récupéré pratiquement tout ce que j'avais perdu de force à mon arrivée en ce monde.
Du coup, l'idole se détériora.
Un coup et quelques craquements se faisaient entendre.
Un coup et le support de la chimère se brisa.
Un coup et l'objet de haine partit en lambeau.
Plus rien ne faisait face au dieu des terres arides...
Plus rien...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 180
Yens : 404
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Dim 12 Fév - 15:33

Une Chimère venue pourfendre les Dieux !
A la rescousse de la nation !
J'étais un idiot. Un parfait idiot. J'en étais pleinement conscient et assumait cette partie de moi. D'ailleurs, mes amis ne se privaient pas pour me le rappeler à chaque occasion. Malgré tout, même un idiot comme moi savait reconnaitre ses erreurs, et avait le droit de soutenir ses propres convictions. Pour être tout à fait honnête avec vous, cette histoire de profanation et d'autres hérésies ne m'intéressait guère. Si j'étais ici, c'était uniquement pour gagner les faveurs des hautes instances de Seika, ni plus ni moins. Mais, même pour des objectifs aussi méprisables, je ne pouvais rester indifférent face à la douleur des autres.

Cette jeune Halloween, envers qui d'ailleurs j'avais bien été ingrat de ne pas m'être présenté en retour, commença à agir de manière efficace. Poussant le suspect numéro un vers moi, c'est à ce moment-là que cette femme à la chevelure de feu révéla sa nature d'élue ainsi que la missive de Seika afin de calmer la foule, expliquant que nous allions prendre les choses en main. Belle initiative ! De mon côté, l'homme suspecté regardait les alentours sans s'arrêter, les mains tremblantes. Il avait dû vivre des choses terribles cet homme. D'un soupir, je lui offris mon plus beau sourire avant de l'interroger une nouvelle fois.
- Vous savez, j'aime beaucoup observer le ciel quand les choses vont mal. Cela me permet de me recentrer sur des choses essentielles de la vie, parfois toutes simples... A quoi pensez-vous, mon bon monsieur lorsque vous regardez le ciel, mon bon monsieur ?
Ce dernier me jeta un regard plein d'interrogation, avant de fermer ses yeux, et de se mordre la lèvre. C'était comme s'il luttait contre quelque chose à l'intérieur de lui-même. De ma position, je ne pouvais pas l'aider autrement que par des mots. C'est alors qu'il les rouvrit pour finalement les lever au ciel, tandis que ses tremblements se stoppèrent, et qu'un doux sourire apparaissait au coin de ses lèvres.
- Mon fils... Depuis que ma femme est décédée, je l'élève seul dans notre modeste auberge. Il aime beaucoup jouer avec son ballon, c'est vraiment un b-
Soudainement, il fut stoppé dans ses douces pensées par l'action qui se déroulait devant la statue. La jeune élue aux cheveux blancs tenait une massue face à la statue hérétique. Une massue si imposante que la voir manier cet objet si facilement me laissait pantois. Puis, un bruit assourdissant nous parvint aux oreilles. L'élue venait de détruire la statue. Les coups pleuvaient, et la statue s'effondrait, face à des villageois bouche bée. D'un sourire, je me tournais de nouveau vers le suspecté.
- Pensez-vous que Fenghuang, dans sa grande miséricorde, vous laisserait tomber, vous et votre fils ?
Je n'avais pas d'en ajouter, mon regard en disait suffisamment long sur ce que je voulais, et l'homme semblait avoir compris. Comme apaisé par la chute de cette hérésie qui venait de partir en morceaux par l'intervention de la femme aux cheveux de neige, l'homme prit un temps avant de me faire quelques révélations
- Ils m'ont menacé... Ils ont dit qu'ils viendraient prendre mon fils si je ne les aidais pas... Ce groupe d'hérétiques se tapit au sein de la forêt. En suivant la direction de la statue, vous les trouverez...
Je posais alors ma main sur l'épaule du vieil homme, qui semblait avoir pris vingt ans d'un coup. D'un simple signe de tête, je tournais alors les talons pour me diriger vers mes compagnons du jour, posant mon regard sur les deux jeunes femmes.
- Bon, il semblerait que les personnes à l'origine de cette statue ait érigé leur culte au sein de la forêt, on devrait les rencontrer assez facilement en s'y engouffrant.
Ponctuant ma phrase d'un sourire enfantin, je commençais à me diriger à l'intérieur de la forêt, déterminé à en finir avec cette histoire farfelue... Avant de me rappeler de quelque chose.
- Oh... Au fait, mon nom est Alibaba. Le Prince, Alibaba Saluja !
Règle numéro un : Ne jamais perdre une occasion de se la jouer mec cool.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Mar 14 Fév - 8:30







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
Résumé jusque là : Zonnant depuis quelques jours à Chikai, Halloween ce décide enfin à essayer de ce remettre en forme.


BULLDOZER !!!
feat.Kachou et Alibaba



Chacun son rôle, chacun sa mission. La petite équipe dont chaque membre avait pris l'initiative d'une tâche accomplissait celle-ci avec brio chacun de son côté, notamment notre héroïne qui avait vu juste avec sa petite mise en scène dont elle était fière. Remettant sa mitaine autour de son sceau, elle était contente de constater que les esprits semblaient s'être relativement apaisé, mais c'était alors qu'un violent bruit sourd vint faire trembler la terre et surprendre l'audimat qui n'était pas très concentré sur ce qu'il se passait derrière la rouquine.

Surprise, la princesse se retournait donc pour admirer la femme aux cheveux clairs comme la neige brandir une énorme massue d'une seule main avant de l'abattre avec fracas sur la pauvre idole qui n'avait rien demandé. Observant la scène d'un œil semi-admiratif et semi-craintif, le premier mot qui vint à l'esprit de notre chasseuse de sorcière fut « sorcière », bien évidemment... Mais secouant la tête de gauche à droite, elle tâchait d'effacer cet automatisme de son esprit. En Kosaten, les sorcières ne semblaient pas être du même genre que chez elle et cela était une chose qu'il allait falloir assimiler à un moment ou à un autre...

En tout cas, le bulldozer sur patte malgré sa petite taille et son corps tout fin renfermait une force colossale pour parvenir à un tel exploit avec une simple masse d'armes et elle avait enlevé une sacrée épine du pied de l'équipe avec cette action spectaculaire. Faisant apparaître un bouclier à son bras, la jeune demoiselle à la chevelure de feu s'occupait de protéger les quelques villageois prient pour cible pour des caillasses assassines, accusant quelques remerciements de leurs parts avec un simple sourire avant de rejoindre le groupe pour la suite des réjouissances.

En effet, pendant que les deux demoiselles s'occupaient à leurs petites affaires, le seul homme de l'équipe, c'était chargé de l'interrogatoire du suspect et il était parvenu à glaner des informations plus qu'utile, car ils savaient à présent où se trouvait le culte qui avait érigé cette statue hérétique. C'était donc en se dirigeant en direction de l'entrée de la forêt que l'homme se décidait finalement à décliner son identité dans un sourire, ne cachant même pas son statut de prince, sûrement pour essayer d'attirer ses partenaires dans ses bras. Faisant disparaître son bouclier rond, Halloween répondit au sourire d'Alibaba en massant son bras engourdi par le fracas des pierres, un peu surprise de faire face à quelqu'un de son rang même si elle n'avait pas vraiment de certitude à cela, surtout au vu de son manque de politesse précédent.

Après, la princesse de Kaamelott n'avait jamais vraiment eu le privilège de rencontrer vraiment des princes d'autres nations au vu de l'état de guerre mondiale dont été victime son monde. Les royautés et autres gouvernements ayant d'autres priorités que de faire des rencontres diplomatiques entre leurs héritiers. De plus, Halloween n'était pas du genre à hurler sur les toits son sang bleu, surtout après ce qu'il s'était passé il y a quelques années de ça...

-Ooow... Un Prince, rien que ça ? Et bien... Enchanté votre Grandeur !

Un sourire taquin sur les lèvres, la rouquine fit un clin d'œil amical au Prince alors que l'équipe pénétrait dans la forêt sans vraiment savoir vers où diriger vraiment leurs pas. Cependant, le hasard faisant bien les choses, c'était après une bonne quinzaine de minutes de marche vagabonde que des chants rituels commençaient à se faire entendre, tel un écho chuchoté par les arbres...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Jeu 16 Fév - 18:33


Une chimère venue pourfendre les dieux
feat.Alibaba Saluja et Halloween

Ambiance

Tout semblait se dérouler comme sur des roulettes, chacun à son post... Apportant ce qu'il fallait, au bon moment et d'une manière pratiquement excellente. L'aventure semblait donc partie pour bien fonctionner... Sans aucun soucis particulier on pourrait dire.. Mais cela, ça restait à prouver.
Mais en tout cas, à partir du moment où l'immonde idole fût détruite, un silence se mit à planer pendant quelques secondes qui donnaient l'impression de durer une éternité. Au moment où je me retournais pour faire face au peuple et aux deux autres élus, la vie reprenait son cours... Bon, loin d'être normale, puisqu'il fallait tout de même résoudre cette fameuse histoire. Qui avait donc osé construire une telle chose? Défier les dieux.. Cela n'était pas rien n'empêche. Nous qui étions choisis par eux, on pouvait sentir leur présence en fonction de notre désobéissance... Et le simple fait de récupérer nos forces, cela nous obligeait à garder en mémoire que ce n'était pas simplement grâce à nous... Mais bel et bien parce qu'ils nous "l'autorisaient".

Du coup, je me retournais naturellement pour en savoir plus sur la situation.. Puisque le blondinet s'était occupé du suspect. Et alors que je m'approchais d'eux, j'entendis des bribes de leur conversation... Je ne pus écouter que la fin, parlant de leur position qui était dans la forêt. Du coup, je ne connaissais pas les raison qui ont poussé cet à homme à leur venir en aide... Et j'en venais même à me demander si lui faire confiance était possible. Quelle qu'en soit la raison... Il avait laissé faire des homme qui se retournaient contre le phoenix.. Pour le provoquer. Pas une seule seconde, il se serait dit que ces hors-la-loi n'allait pas tenir une quelconque promesse? M'enfin bon... Je ne connaissais pas l'histoire, je n'avais donc pas de raison de le tourner au ridicule... Encore moins si l'élu ne doutait pas d'un tel homme.

Automatiquement, tous trois nous nous rassemblions pour parler des prochaines choses à faire... Du coup, sans m'en douter une seule seconde, nous prenions chemin pour la forêt. Il fallait désormais s'occuper de ces inconscients. Fenghuang nous avait certainement envoyé ici pour nous occuper d'eux.. Pour leur faire comprendre que cela ne servait à rien de se rebeller contre lui, qu'il serait le seul vainqueur sur ces terres arides.. Voir certainement les terres de Kosaten toutes entières. Si guerre il y avait.. Alors cela serait le plus logique. Dans tous les cas, ce n'était pas mon problème et le Phoenix devait s'en rendre compte. Il connaissait ma position concernant tout cela... Il savait que je m'apprêtais à le connaître davantage. Plus ça allait et plus ma vie en ce monde m'apprenait des choses... Surtout sur Kosaten. Seul le mystère des dieux restait caché des oreilles des nations.. Et surtout des élus.

Alors que le seul gars de la bande prenait les devants, mon regard se posa sur dos, jusqu'au moment où il se retournait vers Halloween et moi-même pour terminer les présentations. Il s’appelait donc Alibaba Saluja et était anciennement un prince. Bon, la manière dont il avouait cette dernière information était chose assez détestable pour mes oreilles... Non mais franchement... Et l'autre fille qui répondait à se dernier, toujours sur le même ton.. A se demander quelles étaient leurs réelles intentions vis-à-vis de la mission. Ce n'était pas du tout le moment de batifoler! Même moi qui n'en avais strictement rien à faire de ce Fenghuang de pacotille, j'étais là et restait sérieuse quant à la mission! Non mais... C'en était presque agaçant... Du coup, je détournais les yeux de cette scène et, remarquant que je ne m'étais, moi non-plus, présentée à la dernière arrivée, je répondais d'un ton lasse :

- J'ai oublié de me présenter.. Vous pouvez m'appeler Kachou.

Décidant de moins me mettre en valeur qu'Alibaba, je pressais le pas pour le devancer et, ainsi, m'enfoncer dans cette fameuse forêt.

- Bon, il n'y a pas de temps à perdre, on les trouve et... Le mieux serait de les éliminer. Sauf si vous comptiez les jeter en prison, mais cela en reviendrait au même. Cela étant considéré comme de la grande trahison.. Surtout envers Fenghuang, ils ne survivrons nulle part. Alors, autant racheter leurs péchés entre guillemets. Sachez que moi... Je compte bien en finir avec eux, vous, vous ferez ce qu'il vous chante.

Cela pouvait sembler dur... Très dur, mais je n'avais plus l'intention de me faire bien voir par qui que ce soit. Je n'avais plus aucune raison de jouer d'un faux sourire, de taire mes réelles intentions... Non pas que je me fichais d'être mal vue, mais je n'en avais quasiment plus riee à faire désormais. De toute façon, il ne m'était plus du tout possible d'avoir confiance en qui que ce soit... Pas même les élus de ma propre nation. Donc désormais, je me contentais de faire ce pour quoi j'étais venue et tant pis si cela devait ruiner mes relations avec le reste du groupe... Ce n'était plus le plus important. Sauf si, bien sur, j'en voyais l'utilité.

- On ne devrait plus être loin maintenant.

Alors que nous avions continué de marcher jusqu'à maintenant, certaines voix commençaient à se faire entendre... De là où nous étions, une odeur de brûlé se faisait sentir.. Mais pas que. Nous pouvions entendre des voix graves.. Prononçant des mots incompréhensibles... D'ailleurs, les paroles semblaient se répéter encore... Et encore........ Comme une sorte d'incantation. Quelques craquèlements retentissaient par là d'où provenaient les voix et l'odeur de brûlé. Avançant à travers les arbres presque à reculon, nous pouvions finalement distinguer une sorte de maisonnée en bois.. Noir. Un feu crépitait non loin de là et cinq homme encapuchonnés se trouvait tout autour de ce feu, les bras levés dans sa direction...
Devant une scène aussi bizarre.. A en donner les frissons.. Il était facile de déterminer qui étaient ces personnes. Ces gars étaient justement ceux que nous recherchions... Ceux qui sont à l'origine de cette statue. Ceux dont je m'occuperai bien de couper les têtes.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 180
Yens : 404
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Ven 17 Fév - 14:50

Une Chimère venue pourfendre les Dieux !
A la rescousse de la nation !
Peut-être avais-je quelque chose qu'il ne fallait pas. En général, il n'y avait que deux réactions possibles face à mes loufoques apparitions. Soit, je provoquais l'hilarité générale, soit je me prenais une grosse mandale. Mais, face à ces deux jeunes femmes, la situation était tout autre. Tandis que la fameuse Halloween me répondait sur ce même ton humoristique et quelque peu prétentieux, celle qui se prénommait Kachou semblait plus réservé, bien plus... Ténébreux. Mon regard s'arrêta un instant sur cette dernière. Elle lui ressemblait. Elle ressemblait à Kassim. Ce garçon, autrefois mon meilleur ami, qui avait sombré dans les ténèbres pour ses désirs de vengeance, et qui avait organisé la rébellion à Balbadd. Cette lueur qui transperçait son regard, jamais je ne pourrais l'oublier. Cette même lueur que j'avais l'impression de voir chez cette Kachou... J'espérais sincèrement que ce n'était le fruit de mon imagination trop prolifique. D'un soupir, je préférais oublier ce détail, tandis que nous nous mettions tous trois en marches à l'intérieur de la forêt.

Notre petite promenade fut... Des plus silencieuses. Après tout, nous n'allions pas faire un pique-nique, c'était certain. Mais ce genre d'ambiance si sérieuse me déplaisait, cela me mettait une pression sur les épaules dont je n'avais absolument pas besoin. Cependant, il fallait aussi que nous soyons sérieux dans notre travail. Notre objectif était de détruire un culte hérétique après tout, je pouvais aussi comprendre cette tension palpable dans l'air. Il fallait que je songe sérieusement à en apprendre plus sur l'organisation de la religion dans ce monde d'ailleurs, il y avait tellement d'éléments qui m'échappaient encore. J'avais accepté cette mission surtout pour passer le temps, je m'ennuyais tellement à la capitale que c'en devenait insultant pour le Conquérant de Donjons que j'étais ! Mais, ce n'était pas non plus une raison pour me permettre d'agir comme je le souhaitais. Il me fallait reconnaître que ma puérilité intempestive pouvait souvent nuire à mes partenaires dans des moments cruciaux...

Comme si le destin m'avait lancé un signe, d'étranges bruits me parvinrent aux oreilles très vite. Des chants... Et un bruît de crépitement qui ne me disait rien qui vaille. Je me souvenais alors des paroles de Kachou, qui avait clairement exprimer son désir d'éliminer ces fanatiques. Je m'en souvenais car, au moment où nous aperçûmes cette maison en feu, entourée par une bande d'hommes encapuchonnés proférant des chants incompréhensibles, une irrépressible odeur de sang me parcourut l'échine. Cette fille comptait réellement tous les tuer ?! Me tournant alors vers Halloween, cette dernière semblait plus apaisé quant à la situation, mais, les apparences pouvaient être trompeuses. Je me rendais alors compte dans quel genre de situation je m'étais fourré, et cette pensée me fit déglutir... Mais, pas le temps de se décourager ! Dégainant ma dague d'un geste, je fronçais les sourcils, avant de prendre une grande inspiration.
- Bon, les filles... Il va falloir faire ça rapidement. Il faut les empêcher de s'enfuir, que chacun prenne une direction différente pour les prendre de tous les côtés... J'attaquerais d'ici, face à eux, postez-vous... Et préparez-vous à les accueillir lorsqu'ils tenteront de fuir.
Qu'est-ce qui me prenait au juste de prendre le commandement avec ces deux tarés à mes côtés ? D'un soupir, je préférais ne pas écouter de vaines protestations, et m'élança sans attendre dans la mêlée. Visiblement, ces fanatiques semblaient véritablement à fond dans leur rituel, à tel point qu'ils mirent longtemps à me voir arriver... A tel point, que j'eus le temps de porter un prodigieux coup de genou dans le dos d'un des sectaires, le mettant instantanément au sol. Les autres, voyant leur cercle brisé, sautèrent sans attendre sur moi. Malheureusement... Ce n'était pas des guerriers. Leur gestes étaient maladroits, leurs armes émoussés. Esquivant négligemment tous leurs coups, je leur fis rapidement comprendre qu'ils n'auraient aucune chance face à moi. C'est alors qu'ils décidèrent de s'enfuir. J'avais assommé le premier, mais il en restait quatre autres. Deux s'enfuirent du côté d'Halloween, et deux du côté de Kachou... Je ne pus retenir un certain regard mélancolique en les voyant s'en aller. Ils n'avaient pas la moindre idée que, de tout notre groupe,

... J'étais bien le plus clément.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Ven 17 Fév - 15:47


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
       Résumé jusque là : Zonnant depuis quelques jours à Chikai, Halloween ce décide enfin à essayer de ce remettre en forme.


       Quand un Prince s'improvise Chef
       feat.Kachou et Alibaba

       


Revenons un peu en arrière, lorsque le Prince auto-proclamé avait daigné se présenter à ses partenaires d'infortunes. Taquin, notre citrouille, c'était permis une petite boutade à son égard, rien de bien méchant après tout, son rang social n'ayant pas grand importance sur un champ de bataille et encore moins en Kosaten. Cependant, celle qui se présentait froidement sous le doux nom de Kachou semblait prendre la situation beaucoup trop au sérieux ce qui eut le don de mettre la rouquine de mauvais poil et c'était donc en croisant les bras qu'elle regardait cette donzelle faire tout un mélodrame sur le fait qu'elle allait prendre la vie des cibles du groupe.

Déjà que son comportement hautain et froid avait tendance à taper sur le système de la princesse de Kaamelott, le fait qu'elle semble être du genre à porter toutes les misères de l'univers sur ses frêles épaules n'arrangeaient rien à cela... La laissant prendre les devants, Halloween s'approchait d'Alibaba pour lui donner un petit coup d'épaule dans le bras afin d'attirer son attention.

-Euh... Elle est désagréable comme ça en temps normal où c'est ma tête qui ne lui revient pas ?

Ne prenant même pas la peine de baisser la voix, c'était en lançant un regard froid en direction de poile de neige qu'elle eut cette petite remarque avant que le duo de sang bleu ne se décide à emboîter le pas du pauvre petit canard.

Maintenant, revenons au moment M de notre récit ! Arrivant à proximité des chants entendus par la chevalière et son groupe dans l'épisode précédent, le trio d'élus du phœnix finirent par apercevoir un petit groupe de cinq énergumènes sous des capes sinistres qui semblaient pousser la chansonnette autour d'un petit feu au milieu des bois. C'était en voyant ce groupe qui ne semblait pas être bien dangereux qu'Halloween commençait à se demander du bien-fondé de l'absolu envi de répandre le sang de Kachou... Après tout, notre héroïne était encore nouvelle dans ce monde et elle ignorait encore comment pouvait fonctionner le système judiciaire de Kosaten, surtout sur l'histoire des Dieux qui semblaient avoir une place importante ici.

De plus, rien ne permettait au groupe d'être sûr et certain que ce groupe de cinq personnes frêles étaient belles et bien les cultistes recherchés ! En effet, pour transporter une idole de plusieurs mètres de haut, ce n'était pas une poignée de gugusses en robe qui allait parvenir à accomplir un tel exploit ! Il restait donc deux choix : Soit ce n'était pas eux, soit d'autres se cachaient dans les parages...

Cela dit, notre équipe ne semblait même pas se poser la question et c'était après que le Prince, ce soit prit pour un stratège de guerre, ne prenant même le temps de consulter ses équipières, que le combat débutait. Poussant un soupir, la rouquine partait donc vers la droite, se mettant à un endroit lui permettant de couvrir le plus de passage possible et faisant apparaître épée et oublié, elle attendait que les choses ne se passent.

Une chose était sûre, ses deux dernières années avec les Witch Hunter et plus particulièrement avec Tasha, avait appris à l'ancienne héritière de la Table Ronde que la mise à mort systématique n'était pas forcément une obligation. Il y avait bien des alternatives à ce genre d'extrême et la chevalière avait bien l'intention d'éviter de tuer sans raison. Déjà pour faire chier Kachou et ensuite, car le doute restait permis sur l'identité des bonhommes.

Alibaba réussissait ses actions, parvenant à maîtriser assez facilement ses nouveaux amis et parvenant même à les mettre en déroute, envoyant deux d'entre eux en direction de la rouquine qui, le prenant par surprise, explosait le nez du premier arrivant d'un coup de bouclier bien placé, l'envoyant au sol et l'assommant grâce à la violence du coup couplé à l'allure de l'homme. Pour le second qui se forçait à ralentir l'allure en voyant son camarade tomber, Halloween profitait de l'élan offert par son premier coup pour balayer la zone d'un revers du pied, mais le coup fut facilement évité par l'homme qui reculait alors d'un pas en se mettant en garde avec son petit couteau rituel, la main tremblante, mais le regard déterminé.

Sortant de son trou, la rouquine fit face à son adversaire pour un duel dans les règles, saluant l'homme avec son épée avant de se mettre en garde sans que celui-ci ne réagisse. L'échange qui suivit fut rapide, et cela, malgré l'arrivée récente de la demoiselle qui profitait de ses connaissances plus que de sa force brute pour désarmer son adversaire avant de lui coller le tranchant de sa lame sous la gorge en lui faisant un clin d'œil, laissant l'homme tomber genoux au sol en guise d'abandon.

Ceci étant fait, la rouquine fit un signe de la tête au chef du groupe pour lui signifier qu'elle avait fini de son côté, mais c'était alors que tout semblait être terminé qu'une voix grave et roque se mit à résonner dans la clairière. Sortant du cabanon en bois, faisant donc face à Alibaba, une femme d'une trentaine d'années vint faire face au Prince d'un autre monde. Habillé d'une armure de métal de bonne qualité par-dessus une robe de prêtresse de guerre, la femme traînait derrière elle une imposante hache qu'elle vint déposer sur son épaule en regardant les trois élus qui venaient déranger ses fidèles.

-Tiens tiens tiens, voici dont les « élus » de ces soient disant Dieux ? Deux gamines et un exhibitionniste... Karui et Fenghuang n'ont donc rien de mieux sous la main ? Vous n'êtes rien de plus que des pions utilisés par les nations, élus, Kosaten n'a pas besoin des malheurs que vous traînez avec vous, comme il n'a plus besoin de ces faux dieux, déchirants les peuples de cette contrée pour une guerre sans queue ni tête ! Non... Seul le Grand Sauveur pourra purifier cette terre ! Seul lui sera notre salut ! Partez, élus, où je m'occuperais personnellement de vous.

Sur ses mots, la femme laissait retomber sa lourde arme sur le sol. Il était clair que ce n'était pas une paysanne, sa posture et sa facilité à manier sa hache de guerre prouvant une expérience du combat. Et il semblait également qu'elle soit au centre du culte de la chimère... Le combat risquait d'être difficile, même à trois contre un, prudence allait devoir être de mise pour Halloween et ses camarades...


La femme à la hache:
 


Dernière édition par Halloween le Dim 19 Fév - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Sam 18 Fév - 10:55


Une chimère venue pourfendre les dieux
feat.Alibaba Saluja & Halloween

Ambiance

Comme je m'en doutais, le groupe était loin d'être une véritable équipe... Si Halloween était ce genre de personne à parler derrière le dos des gens pour se moquer d'eux, de plus quand ils se trouvaient juste devant eux, c'est que franchement, elle n'avait rien d'enviable. Une simple petite peste comme j'en avais déjà rencontré à Shiloa (monde d'origine de Kachou). Ces femmelettes qui adoraient parler en mal des autres, juste pour se faire bien voir, juste parce qu'une tête ne leur revenait pas. Ô combien de fois j'avais du subir se genre de paroles jalouses lorsque j'étais si fière d'être en compagnie de père et mère? Bien sur, aujourd'hui, c'était pour une toute autre raison.. Mais les messes basses de la sorte, elles restaient les même. Sans une seule once de douceur, cherchant simplement à blesser l'autre, à diviser le groupe.
Du coup, je me mis à pouffer de rire tant cette personne était immature. Si son but était de me blesser... Elle était tombée sur la mauvaise personne, car j'avais prit l'habitude de ne répondre de rien. Par contre, si elle en venait à se retrouver en danger... Vallait mieux pas me demander de l'aide. Laisser mourir une personne à la langue bien pendue... Aucun problème de mon côté.

Décidant alors de ne plus faire attention à ce qu'elle dirait désormais et même de savoir ce qu'elle penserait de mes choix... Je me retournais vers Alibaba pour savoir ce qu'il comptait faire. Car, après quelques minutes de marche, nous étions arrivés à un camp... Un camp où une poignée d'hommes encapuchonnés semblaient faire des rituels au sein même de notre propre nation.. Une véritable outrance pour le Dieu de cette nation... Dont bien sur je m'en fichais totalement. Malheureusement, c'était notre devoir de nous en occuper. Du coup, mon regard posé sur le jeune homme de la bande, j'attendais les recommandations qu'il nous proposait. Sans nous demander notre avis, il s'en alla après nous avoir indiqué son plan. Et, sans même jeter un oeil à la gamine du groupe, je m'avançais sur la gauche pour me placer. Nos ennemis du jours n'avaient pas l'air spécialement puissant... Je n'avais donc pas de réel besoin d'user de ma lame pour de telles personnes... Seul mon corps servirait à les punir.. Sauf bien sur, pour le coup de grâce.

Alibaba commença alors à répandre les coups. Pour l'instant je ne me préoccupais pas des morts.. Cela, même si les deux autres élus décidaient de ne pas se charger d'une telle chose, je me ferai un malin plaisir à le faire à leur place. Pas de quartier pour des insolants. Bref, le "combat" continuait de se passer et, après deux trois échanges avec le blondinet, quatre hommes se mis à fuir. Deux en direction de la p'tite peste et deux autres dans ma direction. Etant à user de mes poings, j'attendais le bon moment... Encore un peu... Je devais attendre encore... C'est bon! Le premier passa à côté de moi, alors que je m'étais cachée derrière un arbre. Du coup, après avoir entendu ses pas, j'avais réussit à distinguer le nombre de pas qui lui restait à parcourir jusqu'à moi.
Du coup, passant pile devant moi, au même moment je tendais mon bras au niveau de son cou. Cela le fit tomber au sol avec le souffle coupé et la tête la première. Le choc porté à la tête le fit perdre connaissance. Quant au second bonhomme, il s'était arrêté non loin de nous. Voyant le spectacle... Et posant son regard sur les alentours, dans l'espoir de trouver une échappatoire... Sauf que malheureusement pour lui, à sa gauche, il y avait la rousse et derrière lui, le blondinet. Quant à sa droite... Qu'il essaye d'y aller pour voir! J'étais prête à courir s'il le fallait. Et c'était pile ce qu'il se passa. Courant sur ma gauche, je décidais de lui courir après. La course fut assez courte, sa longue cape ne l'aidait pas dans ses déplacements, tandis que moi, j'étais habituée à porter des armures, je n'avais donc aucun soucis à piquer un sprint vêtue de tel.

Ayant rattrapé le dernier homme, je dégainais mon épée après lui avoir fait un croche patte et l'avoir, ainsi, mit au sol. Au même instant, une femme à la voix puissant sortit de son chez soi pour nous faire face. Loin d'être une femme seulement féminine... Vêtue, elle aussi d'une armure, elle se mit à nous toiser un à un. Malheureusement pour elle, je décidais de ne pas faire attention à ses paroles et décidais de donner le coup de grâce à l'un de ses homme. Mon épée alla se planter dans son front et un filet de sang s'écoulait lorsque je récupérais mon arme. Il fallait enlever le mal... Là où il avait commencé à germer.
Après quoi, je laissais sa dépouille au sol, sans aucune once de pitié, puis je m'avançais droit vers cette femme, le sourire aux lèvre. Elle avait dit que nous étions ds pions... Et elle n'avait pas tord. Sauf qu'il était hors de question de laisse une divinité en bois mettre le chaos dans tout Seika. Nous avions déjà suffisamment à faire avec les traîtres et les élus des autres nations.

- Vous croyez vraiment que nous ne somme pas au courant? Nous savons très bien que nous sommes des pions. Mais regardez-vous.. Vous êtes pire que des chiens.. Vous pensez vraiment, que c'est avec votre idole en bois que vous arriveriez à vaincre Fenghuang? Vous êtes pitoyable.

Par pur agacement, alors que l'ennemie se mit à ricaner de mes propos, elle tenta de m'asséner un coup de pied que j'évitais bien facilement.

- Ne me faites pas rire... Ce n'est pas vous qui nous ferait du mal.

Répondant à son coup de pied évité, je prenais mon élan pour tourner sur moi-même et, ainsi, lui rendre le même coup, plus rapide et plus fort. Cette attaque au corps à corps l'envoya valser vers les deux autres élus. Tombant brusquement au pieds d'Alibaba dans un bruit sourd... Sa hache tomba juste derrière le blondinet. Au moins... Ca c'était fait.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 180
Yens : 404
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Sam 18 Fév - 15:04

Une Chimère venue pourfendre les Dieux !
A la rescousse de la nation !
Alors, c'était cela, l'écart qu'il pouvait y avoir entre les élus ? Que ce soit physique ou psychologique, il existait une telle différence entre nous qu'il était difficilement imaginable de penser que nous ayons tous commencé au même stade. Ce qui justifiait cet écart ? L'expérience, la durée, le temps. Plus on passait de temps ici, plus on s'adaptait et plus on se renforçait. J'étais encore un élu bien trop novice dans ce monde pour me prétendre être assez expert dans ce domaine, mais mon instinct me le disait, et j'avais foi en cet instinct qui m'avait sauvé à maintes reprises. Je repensais à la remarque que m'avait faite Halloween pendant notre route. Visiblement, la tension n'allait qu'en accroissant, et ma seule réaction fut de pousser un profond soupir de désespoir, qu'étais-je censé faire moi ?

C'était une des raisons qui m'avait empêché de demander leur avis avant de me lancer dans le plan. La moindre discussion prolongée entre nous pouvait laisser place à un combat à mort entre ces deux-là, et avec la soif de sang qui se dégageait de Kachou... Mieux valait éviter cela à tout prix. Dans tous les cas, je pus être témoin de la force de ces deux élus de Seika. Du côté d'Halloween, la manière dont elle se servait de son épée et de son bouclier me laisser bouche bée, il était incroyable de voir une jeune femme manier de tels armes avec une telle aisance... C'est ce que j'aurai dis, si j'avais été un individu lambda. Mais, dans mon monde d'origine, des femmes monstrueuses, je ne connaissais que ça -petite pensée pour toi, Morgiana-. Sa force était telle qu'en quelques instants, la princesse aux cheveux de sang mit à l'abandon son dernier adversaire, sans même avoir forcée. Puis, du côté de Kachou, je pouvais en dire autant. Bien plus déterminée dans ses gestes, j'avais comme l'impression de voir un monstre enfermée dans le corps d'une femme.

Battant un des sectaires d'un simple geste à la carotide, ce qui le fit tomber dans les vapes, la femme chevalière s'élança vers son autre ennemi qui tentait vainement de fuir. Tout d'abord effrayé, ce fut un tout autre sentiment qui m'envahit après. Alors que l'illuminé peinait à échapper au monstre aux cheveux de neige, cette dernière n'hésita pas à tuer froidement celui-ci, d'un coup de lame qui transperça son front, laissant jaillir un filet de sang. Mes yeux s'arrondirent alors, et mes dents se serrèrent. Je l'avais connu. J'avais connu la guerre, j'avais connu la mort. J'avais tué. Mais, ça avait toujours été à contrecœur. De voir le corps de cet homme tomber lourdement au sol, ne laissant que son sang pour seul lit mortuaire... M'emplissait d'une étrange rage que je ne parvenais pas à m'expliquer. Cette fille, était une élue de ma nation ? Les poings fermés, je transpirais de colère. Mais, ce n'était pas une colère normale. Ce n'était pas une colère contre Kachou, non. C'était une colère envers ce qu'elle avait dû vivre. Cette femme... Avait souffert. Elle avait connu des choses que je ne pouvais pas imaginer.

Je pouvais le deviner... Parce qu'au moment où elle tua cet homme, ce n'était plus Kachou qui était en face de moi, mais Kassim. Cette colère qui m'envahissait, je voulais la diriger envers ceux qui avait transformé cette femme en ce monstre sans pitié. Je voulais... Mais, ce n'était pas le moment. Alors que je me laissais dépasser par mes émotions primaires, une nouvelle individu apparut face à nous. Une femme, une femme imposante à l'allure guerrière, armée d'une hache qui devait faire deux fois ma tête. A vrai dire, ce qu'elle racontait ne m'intéressa nullement, tout ce que je savais, c'est que le combat allait prendre un tout autre niveau... Et ce fut le cas, mais pas dans le sens que je pensais. Agacée par les répliques de Kachou, la guerrière tenta de frapper l'élue, mais sans succès. En guise de riposte, la chevalière envoya la femme valser dans ma direction, qui tomba lourdement devant moi. Sous le coup de la peur, j'étais même tombé à terre, avant de voir la hache planter à quelques centimètres de moi.
- Héhéhéhé...
Sérieusement ?! Est-ce qu'on existait aux yeux de Kachou au moins ? Déglutissant avec difficulté, je vis la sectaire guerrière se relever péniblement, avant de poser son regard vers moi et Halloween. Me relevant dans la précipitation, je me mettais en position de garde, me préparant à l'assaut, qui vint sans attendre. La femme décocha un prodigieux coup de poing à mon encontre, que je parvins à esquiver sur le côté tant bien que mal... Pour me retrouver face à son genou qui s'écrasa violemment contre ma mâchoire, me propulsant contre un arbre au loin. La force qu'elle possédait... Pouvais-je réellement rivaliser contre ça ? Et dire que Kachou l'avait fait valser comme une poupée... Des monstres, j'étais entouré de véritables monstres. D'un sourire qui se voulait assuré, je me relevais, tandis que la guerrière ramassait sa hache... Laissant Halloween pour cible la plus proche.

... Comment j'étais censé me la jouer cool, avec elles ?
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Mar 21 Fév - 9:04


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
       Résumé jusque là : Zonnant depuis quelques jours à Chikai, Halloween ce décide enfin à essayer de ce remettre en forme.


       Un autre niveau...
       feat.Kachou et Alibaba

       


La bretteuse à la chevelure ivoire m'était KO ses deux adversaires avec une aisance déconcertante, allant même jusqu'à laisser jouer le file de son épée qu'elle plantait dans le front de l'un des adorateurs afin de l'observer agoniser avec sadisme, un sourire mauvais sur son visage de marbre sous le regard médusé de ses compagnons qui préféraient ne rien dire devant cette scène sachant qu'ils avaient été prévenus précédemment par Kachou sur ses intentions.

Se dévoilant au petit groupe, l'imposante chef armé d'une hache venait donc faire son petit discours qui sonnait étrange dans l'oreille de la princesse écarlate fraîchement arrivé en Kosaten, appuyant ses propos sur le statut de pion des élus divins, propos qui ne semblait pas vraiment choqué les deux autres membres du groupe. Allant même validé ses dires, Kachou en profitait pour la provoquer suffisamment, de façon à ce que l'adversaire ne décide de diriger ces coups dans sa direction, mais c'était sans compter sur les réflexes de la froide élue qui l'envoyait balader d'un simple coup de pied.

Observant la scène de loin, la rouquine observait la femme se relevait péniblement avant de porter son regard noir dans leur direction, à elle et à Alibaba. Comprenant alors qu'elle venait de changer de cible, la princesse n'eut pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit, encore trop enchaîné par le sceau du Phoenix, ne pouvant qu'admirer Alibaba effectué un très bref échange de coups avec son adversaire avant d'être envoyé au tapis d'un simple coup de genou. Ne lâchant plus la guerrière du regard, Halloween l'observait récupérer son imposante hache en ce tournant dans sa direction, elle était la suivante sur sa liste.

-Bien Princesse, la leçon du jour portera sur les combats contre des adversaires lourdement armés. Alors vous...
-Mais à quoi ça sert ? Les sorcières ne sont jamais lourdement armées ! Coupait la petite demoiselle d'une douzaine d'années, ses cheveux roux coupés très court sous une coupe masculine, baillant aux corneilles au milieu de cette clairière du Royaume de Logres.
-*Soupire* Princesse... Les sorcières sont toujours accompagnées de leurs familiers, les Supporters. Certains peuvent être lourdement armés et au vu de votre constitution, une seule attaque pourrait vous être fatale, mais cela vous donne également un avantage. Aller, en garde jeune fille. Dégainant une imposante claymore faisant sa taille, Lancelot se jetait subitement sur la petite demoiselle sans la prévenir.

Qui aurait cru que cette leçon allé être utile à Halloween un jour, qui aurait cru qu'elle lui serait utile dans un autre monde que le siens ? En tout cas, notre princesse voyait bien qu'elle n'était pas de taille pour un affrontement directe avec cette montagne de muscle et c'était après avoir jeté un petit coup d'œil à son bouclier noir qu'elle décidait de le remplacer par une seconde épée, la targe risquant clairement de se briser comme du verre aux premiers assauts, la jeune chasseuse de sorcière savait très bien qu'elle allait devoir compter sur sa petite taille, sa vitesse et son agilité, bien que diminuer, pour survivre à ce face-à-face.

Faisant tournoyer ses deux épées, Halloween saluait son adversaire comme le voulait la tradition dans un duel ce qui surprit quelque peu la femme qui lui esquissait un petit sourire avant de faire de même, tapant le plat de sa hache contre son armure. C'était alors que le début des hostilités débutaient, la guerrière essayant d'écraser la petite demoiselle dans des attaques lourdes mortelles, mais particulièrement lentes que la chevalière évitait au dernier moment, visant alors les interstices entre les plaques de son armure pour porter des attaques rapides. Cependant, les lames de mauvaise qualités d'Halloween ne lui permettait que de porter des attaques légères sans conséquence et plus les assauts de la chef se répéter et plus elle gagnait en rapidité, si bien que le troisième coup de hache dû être dévié par la princesse à l'aide de ses épées, permettant alors à la guerrière de lâcher l'une de ses mains de la garde de sa hache pour envoyer une méchante mandale dans la face de la rouquine, l'envoyant rejoindre Alibaba en une seule et unique attaque.

Les deux maillons faibles de l'équipe avaient été envoyés au tapis en un temps record, mais la guerrière préférait se tourner vers son réel adversaire plutôt que de porter le coup de grâce aux deux enfants, qui pourraient attendre. L'ultime face à face aller donc pouvoir avoir lieu entre Kachou et l'imposante guerrière qui se mettait en garde devant l'élue, calme et sur ses gardes, elle savait qu'elle avait affaire à un ennemi de taille. Cependant, malgré que les attaques d'Halloween n'avaient pas eu d'effet néfaste sur la santé de la manieuse de hache, celle-ci voyait les réflexes sur son flanc droit légèrement ralentit à cause des coups répétés qu'elle avait essuyés, cela pourrait faciliter la tâche de Kachou si elle le remarquait.

Laissant le combat aux deux derniers combattants, Halloween se traînait jusqu'à Alibaba avec son bras droit, son épaule gauche semblant avoir été démis de son axe lors de la chute et son nez pissant le sang, sûrement cassé par le coup-de-poing encaissé. Arrivant au côté du prince, la princesse vint poser sa main encore active sur l'épaule de celui-ci en lui adressant un petit sourire inquiet.

-Ça va ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Ven 24 Fév - 1:04


Une chimère venue pourfendre les dieux
feat.Alibaba Saluja & Halloween

Je m'attendais à plus de combativité de la part de cette orgueilleuse de premier ordre. Mais à en croire ses actions, elle était loin d'être l'adverse la plus redoutable. Prenant plaisir à envoyer valser Alibaba sans aucune retenue, puis en avait fait de même pour Halloween. Bon... Comme elle voulait. Si elle croyait que cela allait m'affaiblir, à moins de vouloir un combat à un contre un, elle contre moi? Haha... Si c'était cela, j'accepterai avec grande joie!
Règle numéro une.... Ne jamais refuser un combat! Etant l'un des plus grands moyens de tester les capacités des êtres de cette planète et, surtout et le plus important, de devenir plus fort plus rapidement. L'exercice et la pratique étaient des facteurs à ne pas laisser de côtés, surtout lorsqu'on avait pour objectif d'anéantir le mal de ce monde à la racine. Ou tout du moins.. Le mal de MON monde en particulier. Les autres, eux... N'auraient plus qu'à bénéficier de la paix gagnée grâce à cela.

Pendant que madame envoya valser le duo seikajin qui étaient avec moi dans cette mission, je me lançais sur elle. J'aurai préféré éviter qu'elle les envoie au tapis tous deux du coup, après avoir remarqué comment elle s'en était prise à Alibaba, je me pressais de l'attaquer avant qu'elle ne s'en prenne à la rouquine, mais... Trop tard.
Du coup, dévalant le reste de distance qui me séparais de l'ennemie, je préparais mon assaut à vitesse grand V. Pour qui elle se prenait? Pour la plus puissante?? Déjà qu'elle osait tenir tête à Fenghuang, maintenant elle ne respectait plus ceux qui avaient de la valeur? Haha... L'impertinente! Elle avait bien besoin d'une correction des plus cruelles.

A peine la "guerrière" avait renvoyé la dernière, que mon pied parti avec violence dans sa tête, sur le côté et alors qu'elle se trouvait encore dos à moi. Ce coup l'envoya valser de nouveau plus loin... Ce qui me permit de constater que ma force était vraiment devenue supérieure... En tout cas, elle l'était face à une ennemie de son acabit. Ennemie qui mettait au tapis deux autres élus.
N'importe qui, en cet instant, aurait pu prendre la grosse tête et se trouver vraiment puissant alors.. Sauf que tel n'était pas le cas. Cela me faisait encore plus rager, car ça démontrait, une fois de plus, la cruauté de l'humanité. Aucun scrupule avec la faiblesse des autres... Et ça, c'était chose détestable à mes yeux... Il fallait enlever cette cruauté dans leur coeur. Cette méchanceté gratuite envers des innocents ou des personnes qui désirent le bien. Quoi qu'Halloween, il fallait se poser des questions, mais bon... J'osais espérer qu'il y avait du bon en elle. Il fallait croire en ceux qu'avait choisit le phœnix.. Il le fallait.

- Quel est le but de vos agissements? Pourquoi faire face à Fenghuang? Et depuis quand comptiez-vous faire cela?

Aucune réponse.. Seul un rire, lorsque l'ennemie se relevait, sorti de son immonde bouche.

- Qui-a-t-il d'amusant?

- Toi, bien évidemment. Des pions comme vous, qui cherchent à défendre un dieu de pacotille.. HAHAHA!! Z'êtes pitoyables... Sales marionnettes à la noix!

Si cela ne tenais qu'à moi, je lui aurai bien tranché la gorge dès maintenant.. Mais quelque chose me dit que je devais rester patiente et garder mon calme pour l'instant.

- Des pantins à la merci du dieu qui nous fait croire des choses, sans agir! Peut-être n'étais-tu pas encore arrivée, lorsque ce monde se déchainait, engloutit par les catastrophes "naturelles"... Tous ses fidèles qui réclamaient son aide... Est-ce qu'il a bougé le petit doigt? HAHAHA! Même pas! Et vous voudriez qu'on continue de l'adorer? Le Grand Sauveur, lui, saura répondre aux supplications de chacun... Il surplombera tous les autres dieux! Il sera... AU-DESSUS DE TOUS!

Son discours était intéressant et, malheureusement, je me souvenais de ces fichus événements du passé. Comment oublier? Alors... Que j'étais arrivée sur Kosaten, en plein milieu de l'une des nombreuses catastrophes naturelles! Comment oublier!? Alors qu'en ce premier jour, où tout m'était inconnu et tout me semblait flou.. Quand je n'y comprenais rien, ni sur l'endroit où j'étais, ni même sur ce qu'il venait de m'arriver... En ce jour funeste où un choix dû se faire et où une femme y perdit la vie... Ce premier jour m'avait marqué à vie, alors comment oublier?

- Si telle est votre réponse... Alors nous allons terminer ici et maintenant toute cette histoire. Je ne vous laisserai pas importuner le monde avec vos monstruosités. Vous puez la mort de bon nombre d'innocents.... Je ne laisserai pas une telle chose se perpétuer.

- Le Grand Sauveur m'aidera à vous anéantir, vous et vos amis élus... Après quoi, nous élimineront tous ceux qui se mettront en travers du chemin du dieu tout puissant! Je vais donc vous élimin- HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!!!

Pas le temps de la laisser parler plus longtemps. Hors de question, je m'étais rapidement jetée sur elle pour lui trancher son bras droit.

- Pardon? Vous disiez? Eliminer? Ah oui? Qui éliminerait qui? Pardon? Je ne vous entends pas... Arrêtez-donc d'hurler.... S'il vous plaît.

La bonne femme qui venait de perdre son membre utile et indispensable hurlait à plein poumon, larmes sur les joues. Elle déplorait la perte de son bras, oubliant même que je me trouvais à côtés.

- Silence, j'ai dis. Vous me faites mal aux oreilles à hurler de la sorte. Vous allez finir par...
Réveiller les voisins, haha!


Ce n'était pas drôle, évidemment... C'était une vanne de très mauvais goût, destinée à narguer cette immonde personne. Et comme elle commençait à m'agacer... Je lui assénais un autre coup de pieds et, cette fois-ci, à son torse! Ce qui l'envoya voler quelques instants dans les airs et lui fit rencontrer un arbre avec violence.
Je me dépêchais de la rejoindre, épée en main. Cette dernière qui subissais d'énormes dégâts se rendit compte de sa situation critique et se mit à se défendre avec desmots...

- Attends attends! J'vais tout te dire! J'te ju-

Mais trop tard. Ne jamais me faire répéter.. Et encore moins m'énerver, ni même me prendre de haut. Auquel cas, le combat se finirait en sang. Une fois placée devant elle, dans mon élan, je lui tranchais sa tête.

- Je m'en contre fiche désormais. Il faut assumer.

Concluant le combat de la sorte, la tête se mit à tomber du corps... Et à rouler au sol.

- C'est terminé..

Je chuchotais.

- ...Les conneries.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 180
Yens : 404
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Ven 24 Fév - 19:31

Une Chimère venue pourfendre les Dieux !
A la rescousse de la nation !
Et puis, je me souvenais de ce moment à Sindria, d'une conversation que j'avais eu avec son roi, le guerrier que j'admirais tant : Sinbad le roi de 7 mers. Me plus grand des Conquérants de Donjons. Qui étais-je, à côté de lui ? Un guerrier de pacotille, et idiot de surcroît. A quoi reconnaissait-on un vrai guerrier ? Je l'avais affronter, cet homme. Il m'avait montré de quoi il était capable, j'avais tellement appris à ses côtés et grâce à ses généraux, en particulier Sharrkan. Alors que je me trouvais allongé au sol, totalement défait, le combat continuait contre la fanatique guerrière, et je restais au sol sans rien faire, ne tentant même pas de me relever. Que penserait Sinbad en me voyant assis ?! Cette question, j'en connaissais déjà la réponse...

Puis, allant m'adosser contre l'arbre sur lequel je m'étais écrasé, je voyais Halloween engagé l'affrontement avec la guerrière. Sa manière de combattre ne me rappelait strictement rien, quel était cette curieuse manière de tenir une épée et un bouclier ? Soudainement intéressé, j'essayais de faire attention aux gestes qu'effectuait la jeune rousse. Ses attaques étaient rapides, et concentrés en un seul et même point, elle savait ce qu'elle faisait. Cette fille pratiquait un escrime qui m'était inconnu, mais fortement intriguant, il fallait que je pense à me renseigner un peu auprès d'elle. En attendant, bien que j'eus une lueur d'espoir pendant un moment, la tendance se renversa rapidement au profit de la sectaire qui mit rapidement fin au combat, envoyant Halloween s'écraser non loin de moi.

Décidément, nous étions bien faibles. Cette pensée me fit rire, c'était nous, qui étions si estimé par les Dieux ? Bien qu'ils aient intentionnellement restreints nos pouvoir, devoir faire face à tant de faiblesses pouvait être assez... Fatiguant. Dans tous les cas, c'était au tour de Kachou de faire face à la guerrière, tandis que la rousse s'approchait de moi pour me demander si ça allait. Mise à part ma bouche en sang...
- Disons que je pourrais aller mieux, mais je vais m'en sortir, et toi ?
Ma mâchoire me faisait tout de même souffrir lors que je parlais, elle devait être déboitée. Mais, en voyant les blessures d'Halloween, j'estimais que je m'en sortais plutôt bien. Reportant alors mon attention vers le combat... Ou plutôt, la violente dérouillée qui s'opérait au loin, je prêtais une attention toute particulière à Kachou, je ne parvenais pas à détacher mes yeux d'elle -et pas juste parce qu'elle était attirante-. Son attitude, ses gestes et même ses paroles... C'en était presque chiant à quel point elle lui ressemblait. Tout en me grattant l'arrière de la tête, je voyais alors que l'affrontement tournait à l'exécution publique, alors que la fanatique proférait des menaces et à d'autres éloges envers son fameux Grand Sauver, avant que Kachou n'en termine avec elle. Me rendant alors compte que deux sectaires venaient d'être froidement abattus, j'observais les autres qui étaient toujours inconscients, avant de me tourner vers Halloween.
- Penses-tu que les plus grands combattants, soient les plus puissants ?
Ce n'était pas une question dont j'attendais une réponse. D'ailleurs, je m'étais relevé avant même quHalloween ait pu placé un mot. Mais, pour une raison ou une autre, j'avais jugé nécessaire de lui faire partager mon interrogation.Il y avait un principe que je m’évertuais à faire respecter. La justice n'était pas un concept que tout le monde pouvait appliqué. Même si la profanation de croyances me révulsait, je n'allais pas procéder à une exécution sommaire, sans même passer par un procès... Cette manière d'agir relevait plus du mal qu'autre chose. Après tout, nous ne savions pas comment ni pourquoi ces hommes avaient décidés de croire en un autre dieu, et s'ils avaient été forcés ? Et s'ils étaient sous l'emprise d'un maître chanteur ? Et s'ils étaient hypnotisés ? Personne ne possédait l'omniscience, et personne ne possédait donc le droit de vie ou de mort sur les uns et les autres. Même si je condamnais les actions de Kachou, je savais également qu'elle n'était pas la responsable de son caractère sans pitié. Je pouvais le savoir mieux que personne.

Après m'être relevé péniblement, je commençais à me diriger vers les fanatiques inconscients avant de les ligoter, puis de les rassembler, avant de pousser un profond soupir et de me tourner vers le corps sans vie de la guerrière. Puis, d'un profond soupir, je levais les yeux vers mes deux compatriotes.
- Dites, ça vous déranges de m'aider à porter les sectaires restants jusqu'aux autorités ?
Ponctuant ma phrase d'un immense sourire... Je lâchais presque immédiatement un cri de douleur avant de me plier en deux et d'attraper ma mâchoire de mes mains, tentant de réprimer la souffrance que j'éprouvais à m'exprimer.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Sam 25 Fév - 9:49







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
Résumé jusque là : Zonnant depuis quelques jours à Chikai, Halloween ce décide enfin à essayer de ce remettre en forme.


Bonne question
feat.Kachou et Alibaba



Tandis que Kachou et la femme à la hache échangeaient quelques civilités dans une entente courtoise et polie, Alibaba répondait à la question tremblante de la rouquine en cachant à peine la douleur que lui lançait sa mâchoire fracturée, tâchant tout de même à rassurer sa coéquipière avant de lui retourner poliment la question. Lui adressant un sourire forcé, alors que ses lèvres se teintaient du rouge à cause de son saignement nasal, Halloween se forçait à s'asseoir sur le sol afin de pouvoir observer le combat qui se déroulait derrière elle en répondant au Prince en chemin.

-De même, j'ai connu pire...

Enfin, appeler cela un "combat" était un bien grand mot... C'était plutôt un carnage pur et dur qui suivit ce dialogue de sourds entre les deux protagonistes qui refusaient clairement d'écouter l'autre, leurs esprits bloqués dans leurs idées respectives avant que la patience de l'élue à la chevelure de neige n'arrive à bout. Grossière, arrogante et maléfique, Kachou tranchait nettement le bras de la femme avant de ce foutre royalement de sa gueule en faisant mine à vouloir écouter ses paroles et elle comprit alors pourquoi cette façon d'être la dérangeait autant : cette réaction rappelait facilement à la Witch Hunter les sorcières de son monde... Imbu de la puissance que leurs conférés leurs pouvoirs, nombreuses avaient rapidement succombé à l'ivresse de la puissance, devenant arrogante et sentant absolument supérieur en tout point à toutes autres formes de vie, sans prendre la peine de ce remettre en question ou à écouter les arguments des autres.

Grinçant des dents et serrant le poing d'impuissance devant un tel fanatisme, la chevalière ne pouvait que regarder le dernier combat de cette femme qui avait seulement une opinion différente du reste du monde, Kachou ne lui laissant même pas le temps de s'expliquer ou de fournir des informations qui auraient pu être utile à Seika... Non, elle était flic, juge et bourreau dans cette clairière et elle se réservait le droit de vie et de mort, elle qui n'était qu'une étrangère dans un monde qui ne saurait jamais réellement le sien.

Regardant la tête rouler sur le sol, un regard noir se relevait en direction de Kachou alors qu'Alibaba lançait une dernière question avant de se relever. Une très bonne et pertinente question qui fit baisser les yeux Halloween qui n'avaient pas quoi répondre sur l'instant : Qu'est-ce qui déterminait que quelqu'un était vraiment fort ou non ? Dans sa jeunesse, la rouquine aurait sûrement répondu que la force brute était le seul facteur déterminant cela, mais ses dernières années et toutes les rencontres qui les accompagnés avaient changé sa vision de la chose.

Se relevant difficilement, à l'aide de son seul bras valide, elle tournait son épaule déboîté en direction de l'arbre sur lequel c'était adossé Alibaba, tenant fermement son bras incapacité avec sa main, elle donnait un violent coup d'épaule dans l'arbre, lâchant un râle de douleur alors que son articulation démise se replaçait, technique barbare, mais rapide et efficace qu'elle avait apprise sur les champs de bataille.

Ouvrant et fermant le poing à plusieurs reprises afin de vérifier que la blessure n'était pas plus grave que ça, Halloween se dirigeait en direction de ses lames restaient au sol, les caressants seulement du bout des doigts afin de les retransformer en les manches qu'elle portait sur ses avant-bras avant de se diriger vers le Prince qui réclamait l'aide de ses coéquipières. Ne se faisant pas prier et sans adresser le moindre regard ni le moindre mot à Kachou, Halloween se dirigeait vers les hommes ligotés avec soin par Alibaba et par chance, certains avaient réussi à reprendre conscience ce qui faciliterait grandement leurs déplacements.

En prenant l'un des inconscients sous sa seule aile valide, Halloween adressait un sourire au Prince alors que le reste de l'équipe de malfaiteurs, qui avaient osés poser une statue au milieu des bois, se regrouper afin de rejoindre la Capitale pour recevoir un meilleur jugement que celui dont avait profité leur chef.

-Allons-y, nous n'avons plus rien à faire ici.

Revenant près de l'idole en miette, une patrouille de gardes avaient rejoins l'endroit et elle se précipitait en direction des élus lorsque que ceux-ci débarquèrent. Accoster part ce qui semblait être le chef de cette patrouille, un homme d'une quarantaine d'années, imposant, à la barbe naissante de plusieurs jours et portant une épaisse armure ornée d'un phœnix majestueux, il adressait un salut militaire à la petite équipe avant d'en regarder les membres un par un d'un œil autoritaire.

-J'imagine que ce sont les coupables de cette chose. Dit-il en désignant l'idole derrière lui. Vous semblez avoir fait du bon travail. Sont-ils tous là ?

Alors qu'il posait ses questions dans l'espoir d'avoir un debriefing de la part des élus, les gardes qui le suivait se hâtaient d'aller prendre en charge les cultistes mis hors de combat, deux prêtres guerriers spécialisés dans la magie médicale s'approchant alors d'Halloween et Alibaba afin de leur prodiguer des premiers soins.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Ven 3 Mar - 21:21


Une chimère venue pourfendre les dieux
feat.Alibaba Saluja & Halloween

Ambiance

   Il était temps d'en finir avec ces histoires à tomber parterre. Je n'avais ni le temps, ni l'envie de me faire agresser sans riposter, cette arrogante n'en avait rien à faire des élus. Elle nous méprisait, nous qui avions dû subir un changement de monde, nous qui avions été choisis, certes par des dieux de pacotille mais choisis quand même! Nous, élus, n'avions pas choisit cette vie manipulée par des dieux qui jouaient à se faire la guerre. Certains avaient des objectifs... J'en avais, moi... J'en avais.
Alors son "tout puissant", qu'avait-il fait lui? Existait-il au moins? A mes yeux, ça ne risquait pas. Il fallait donc y mettre un terme et brièvement. Cela devenait un dialogue de sourds, pensant chacune avoir raison, mais en réalité.. Ce n'était pas vraiment le cas. Je ne défendais la cause de personne... Sauf la mienne. Je pointais ma lame contre les ennemis des innocents, c'était là ma seule et unique raison de combattre. Là, ces hérétiques avaient poussé le bouchons trop loin, peut-être que Fenghuang se serait mit en colère pour avoir osé souiller ses terres de la sortes.... Heureusement qu'il ne l'avait pas fait, n'est-ce pas?

   Du coup, c'en était fini d'elle, de ses paroles sans valeur... Fin. Je ne cherchais pas à découvrir le vrai du faux, tant que j'accomplissais la tâche qui m'avait été confiée... C'était le plus important.
Mon regard posé sur le corps décapité, je rangeais mon épée après l'avoir essuyé du sang de ces traîtres. Après quoi, d'un regard lasse et le coeur quelque peu lourd, je vérifiais le moindre signe de vie parmi les adversaires. Malheureusement, lorsque j'en vis, Alibaba avait commencé à les rassembler pour les ligoter...
Bon, tout le monde n'était pas des adepte d'achever une vie... Effectivement, qui avait le droit d'ôter la vie à un être humain? J'avoue m'être déjà posé la question... Lorsque j'étais plus jeune. Lorsque j'ai perdu ceux qui étaient mon monde autrefois. Celui qui fut mon passé, mon présent et mon futur. Oui, je m'étais déjà posé la question.. Et la seule réponse que j'ais u trouver c'était : "Si la justice n'existe plus dans le coeur d'un homme... Son âme entière est pourrie et prête à être détruite". Un homme qui tente de tuer des innocents, n'est-ce pas la conclusion d'un coeur rempli de noirceur? Un coeur.. Condamnable? Pour moi, ça l'était. Mais, cela ne l'était pas pour tout le monde.
Et je m'en rendais bien compte en voyant le comportement d'Alibaba qui fût suivi par celui d'Halloween.

   Les regardant faire, je lâchais un long soupire. Ils étaient mécontent de mon fonctionnement... Mais à quoi bon? Je suis imparfaite tout autant qu'ils le sont. De plus, nous ne fonctionnons pas tous de la même manière... Et je n'avais pas pour principe de suivre la voie d'un autre. Mon seul et unique but désormais... C'était de venger Adakor. Seule elle m'importait, tous les autres n'étaient que des grains de sable...
Alibaba réclamait donc de l'aide, j'avoue avoir été tenté de lui dire d'aller se faire voir, qu'il se débrouille seul.. Mais cela n'aurait pas été un comportement d'équipe. Je lâchais donc un autre soupire et regroupais les derniers survivants jusqu'au blondinet. Ce dernier se tordu de douleurs avant que nous ne reprenions notre route, immédiatement, je lui agrippais son bras, croyant qu'il tomberait au sol.

- Hey... Elle ne t'as pas raté hein...

Je souriais, me voulant compatissante et continuais :

- Comme l'a dit Halloween.. Nous n'avons plus rien à faire ici, donc retournons au village, nous trouverons bien quelqu'un qui pourra t'aider pour ta... Mâchoire je présume, vu que tu sembles souffrir de là.

Je regardais le groupe d'hommes ligotés et reposais mon regard sur Alibaba :

- Je ne pense pas que tu sois en état de traîner ces hommes... Je m'en occupe pour toi. On pas un long chemin à parcourir de toute façon et des gardes doivent certainement être entrain de nous attendre donc bon... Puis je ne me sens pas spécialement mal. Donc bon...

   Je lâchais l'élu du phoenix, prenais un bout de la corde qui regroupait ces traîtres, ensuite de quoi, je suivais Halloween.
Comme prévu, en revenant sur nos pas après quelques minutes de marche, nous arrivions de nouveau devant l'ancien objet de méprises tandis qu'une patrouille nous attendait de pieds fermes. Je déposais à leurs pieds les derniers survivants pendant qu'ils concluaient la situation. Posant alors une question, je fus la première à répondre :

- Ce sont les seuls survivants. Plus loin dans la forêt, vous découvrirez trois corps sans vie.. Deux hommes tentaient de s'enfuir après nous avoir attaqué et la dernière... Etait l'instigatrice de toute cette mascarade. Elle aussi a tenté de nous attaquer... Sans manquer de blesser Halloween et Alibaba.

En prononçant les deux prénoms, j'accompagnais ma parole avec les gestes pour les présenter aux gardes. A savoir que les gardes présents étaient des gardes que j'avais déjà eu l'occasion de rencontrer par le passé. De plus..

- "Aucune pitié pour les traîtres", n'est-ce pas Kachou?

Takeburu était dans les rangs. Lorsque je vis son visage, avec son sourire taquin, les expressions de mon visage s'adoussires et je lui offrais un grand sourire :

- Je n'ai fait que mon travail, Take.

   Il frottait ma tignasse avant de jeter un oeil aux deux autres élus, l'instant d'après il lançait un regard à son chef, lui lançant un regard insistant sur les deux blessés. Le chef sourit et demanda à appeler des personnes en charges de soin médicaux. Rapidement, les médecins se sont ramenés pour s'occuper de ces derniers.
Je m'écartais en compagnie de Takeburu et son chef et terminais de débriefer la mission :

- La femme que nous avons abattue... Etait d'une force assez particulière. D'ailleurs, ses propos semblaient quelque peu étrange. Elle nous a parlé d'un "Grand Sauveur" qui pourrait anéantir les trois dieux de Kosaten. En bref, j'en ai conclu qu'il était bien trop dangereux de laisser de tels énergumènes continuer de déblatérer de telles inepties... C'est déjà suffisamment compliqué avec la guerre qui se prépare, il serait peut-être bon de ne pas laisser d'autres traîtres s'infiltrer dans notre nation. Je pense qu'il faudra surveiller cela...

- Effectivement...

- On va s'occuper des survivants. Nous allons les ramener à Chikai et les interroger avec plus de convictions et si rien ne sort... Nous connaissons tous ce qu'il leur arrivera.

Nous hochions tous les trois de la tête, puis le chef de la patrouille commanda au reste de sa troupe de récupérer les prisonniers. Après quoi tous, y comprit Takeburu qui se trouve toujours en service, partir pour Chikai. Je continuais de les regarder pendant quelques minutes, ensuite je me retournais vers les deux autres élus qui terminaient de se faire soigner, m'avançais vers eux et me plantais devant eux en croisant les bras.

- Nous nous sommes très certainement mal compris.. Mais je ne souhaite pas la mort de l'humanité toute entière. Après, je n'ai pas tellement d'inquiétude concernant le regard que vous porterez sur moi. Une guerre se prépare au coeur de Kosaten, si nous voulons avoir des chances de survivre, il faut savoir faire des sacrifices. Et tels que je vous vois actuellement, vous n'êtes pas en mesure de tenir tête à qui que ce soit. Si vous teniez vraiment à épargner la vie d'autrui... D'ennemis en tout genre... Je me demande bien à quoi peuvent vous servir les armes que vous portez.

Je soupirais légèrement et terminais la discussion :

- Je ne pense pas que nous nous reverrions de si tôt et je ne pense pas non plus que vous le vouliez. Nous n'avons donc plus rien à faire ensemble, je vous souhaite donc une bonne continuation. En espérant que vous ne mourriez pas de suite... Ce serait dommage de mourir en ayant omis d'ôter la vie à un ennemi.

Je concluais en leur offrant mon sourire habituel. Nous n'étions pas spécialement alliés... Et très loin d'être des amis ou des frères/soeurs d'armes. Donc je n'aurai rien à regretter en cette journée. Même si, au final, Halloween semblait avoir les même valeur que mon amie Aki... Mais là encore, toutes deux étaient très différentes tout de même. Certainement ce détail qui diffère, qui fait que je sois l'amie de l'une et pas de l'autre.
Dans tous les cas, ma rencontre et ma mission en leur compagnie se terminait là. Je remerciais les soigneurs pour le travail qu'ils fournissaient, j'allais m'excuser auprès des villageois, pour l'inquiétude qu'ils ont eu pendant ce temps et les rassurer en leur avouant que l'affaire était enfin classée. Après quoi, je retrouvais mon canasson, lançais un dernier regard aux deux élus du phoenix et reprenais ma route en direction de la capitale.



Dernière édition par Kachou le Sam 4 Mar - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 180
Yens : 404
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Sam 4 Mar - 13:38

Une Chimère venue pourfendre les Dieux !
A la rescousse de la nation !
Finalement, mon heure de gloire n'était pas encore arrivé. Bien au contraire, j'avais été totalement inutile lors de cette quête, j'étais vraiment devenu misérable. Et, l'excuse du sceau ne suffisait évidemment pas, combien d'élus qui se trouvaient actuellement en ce monde, détenait déjà une puissance phénoménale ? Ce Zayro Jinn dont j'avais entendu parler de Ferun, puis Kachou... Ne m'étais-je pas promis de devenir toujours plus fort pour pouvoir protéger ce que je voulais ? C'était pathétique, si je me trouvais face à un miroir présentement, je le détruirais sans aucune hésitation.

Le dénouement de toute cette histoire s'annonçait alors. Nous avions ligotés les sectaires, et nous nous apprêtions à rentrer au bercail. Alors que je tentais vainement de réprimer la douleur de ma mâchoire, Kachou vint me porter secours, décidant de porter ces hommes à ma place. Lui lançant un regard remplit d'étoiles, je la remerciais d'un simple signe de tête avant de pousser un profond soupir et suivit d'un pas résigné les deux élus de phénix. Une fois revenu sur nos pas, nous fûmes accueillit par une troupe de la ville qui vint se charger des de nos récents prisonniers. Alors que Kachou et Halloween se chargeait du rapport de mission, je m'étais retiré auprès des infirmiers afin qu'ils puissent s'occuper de ma blessure à la mâchoire. Me retrouvant avec un sacré bandage autour de mon visage, je rejoignis ensuite mes compagnons du jour, effectuant quelques mouvements hésitants avec ma bouche, observant la foule autour de nous.

Finalement, c'était terminé. Nous avions accomplit notre devoir d'élu, et ainsi, gagner des points auprès de Karui Hanja. Devrais-je demander une audience avec lui ? Me grattant l'arrière de la tête, je secouais vivement la tête avant de lever les yeux au ciel. Non, c'était bien trop tôt encore. J'avais des tas de choses à apprendre encore, et puis une force à retrouver. Il fallait en premier lieu que je trouve le moyen de "réveiller" Amon, qui n'avait pas donné signe de vie depuis mon arrivée à Kosaten. Observant ma dague, où était scellé le Djinn enflammé, je fronçais les sourcils, avant de remarquer Kachou qui arrivait face à nous, la mine bien trop sérieuse à mon goût. Semblant vouloir régler la situation avec nous, je prêtais l'oreille à ses paroles, le regard plongé en elle. Puis, me contentant d'esquisser un sourire, je décidais de ranger ma dague dans son fourreau.
- Nous avions une vie avant Kosaten, n'oublie pas ça Kachou.
Alors qu'elle concluait son petit monologue, elle commençait à s'en aller alors, tandis que je me relevais avant de lui faire un signe de main qu'elle ne verrait sûrement pas, dans un murmure inaudible.
-A mes yeux, tu es déjà une personne que je me dois de protéger.
Enfin, je me tournais vers Halloween en lui souriant de mieux que je le pouvais, avant de commencer à préparer mes affaires.
-Voilà une mission rondement menée. Halloween... Il faudra que tu m'apprennes quelques techniques de ton escrime HAHA ! En attendant, j'ai un long chemin qui m'attend, du coup... Au plaisir de te revoir...
M'approchant un peu d'elle, je passais une main sensuelle dans mes cheveux avant de prononcer, dans un clin d’œil.
- Et puis, aussi beau et charismatique que je sois, ne t'en fais pas, je suis sûr que les habitants de ce monde n'oublierons pas ton visage !
C'est alors qu'un nouveau frisson de douleur parcourut mon visage, dans un cri de douleur à peine dissimulé, je commençais à m'éloigner, me dirigeais vers la capitale, histoire de préparer mes prochaines aventures !
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   Dim 5 Mar - 10:09







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, une légère cicatrice sous le menton, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
Résumé jusque là : Zonnant depuis quelques jours à Chikai, Halloween ce décide enfin à essayer de ce remettre en forme.


Au rapport !
feat.Kachou et Alibaba



L'idole était en ruine et le groupuscule qui l'avait installé ainsi au milieu des bois de Seika avait été démantelé par notre petite équipe d'élus du phœnix, mené par la très efficace bretteuse aux cheveux d'ivoire. Faisant son rapport au capitaine de la garde qu'elle semblait connaître, Kachou laissait ses équipiers aux bons soins des soigneurs qui venaient à leurs rescousses, soignant la mâchoire en piteux état du Prince en priorité avant de passer sur l'épaule bleutée de la rouquine.

Assise sur l'un des rochers qui faisaient précédemment partie de l'idole hérétique, Halloween se laissait faire sans broncher, observant en grimaçant son médecin d'un œil curieux, mêlant médecine et quelques notions en magie blanche pour résorber légèrement l'hématome causé par le déboitage d'épaule offert par la guerrière à la hache. Cette sensation de chaleur due à la magie ainsi que l'intention que lui portait le garde soigneur laissaient un sentiment de nostalgie dans le cœur de la jeune fille qui se souvenait, à présent, de toutes les fois ou Merlin l'avait soigné de ses petits bobos lorsqu'elle était petite.

Du bout des doigts, elle allait également caresser une fine cicatrice qu'elle gardait sous le menton, une marque dont elle s'était toujours questionnée sur l'origine, à cause de sa perte de mémoire, jusqu'à aujourd'hui où les souvenirs lui revenaient finalement. Cette cicatrice sous le menton lui ayant offert par son père après que la princesse ne l'ai provoqué en le traitant de sous-Roi et de mauvais père avant de le provoquer en duel. La fougue jeune fille, à peine âgée d'une quinzaine d'années, avait rapidement regretté cet affront envers le Roi Arthur qui remportait le combat très rapidement, mais en blessant sa fille par accident, une blessure que la demoiselle avait refusé de se faire soigner afin de garder une marque de sa stupidité.

Un sourire nostalgique sur les lèvres, Halloween relevait finalement le regard en direction de Kachou lorsque celle-ci se présenta devant le duo au sang bleu, partant dans un monologue qui durcissait à nouveau le regard de la rouquine qui n'eut pas vraiment le temps de rétorquer avant que la bretteuse ne prenne congée. Cette femme n'avait aucun respect pour la vie d'autrui, prodiguant des conseils, bien que réaliste, un peu trop extrêmes pour la rouquine qui se contentait d'offrir un simple soupire en regardant Kachou prendre la route.

-Les plus grands combattants ne sont pas les plus puissants, mais ce ceux qui ont su garder fois en leurs idéaux malgré les épreuves qu'ils ont surmontés et qui continuent de se battre avec dignités et respects.

Souriant à Alibaba après ses mots, Halloween pensait forcement à son père et Tasha en disant cela, tous deux ce battant toujours pour ce qu'ils leur semblaient justes, qu'importe que le monde ou que le destin soit contre eux, ils les affrontaient toujours la tête haute, sans jamais oublier pourquoi ils se battaient.

Le visage momifié, c'était alors au tour du Prince d'un autre monde de prendre congé, profitant de ses au revoir pour faire un peu d'humour tout en sous-entendant souhaiter de recroiser la route de la demoiselle un jour pour échanger des astuces de combat. Affichant un large sourire, Halloween répondait au jeune homme du désert par un clin d'œil complice.

-Plus que mon visage, j'aimerais qu'ils se souviennent de mes actes ! Au plaisir de te revoir, Altesse Alibaba, où nous pourrions, en effet, échanger quelques passes d'armes pour faire plus ample connaissance !

Ce retrouvant alors seule à nouveau, Halloween attendait que ses soins soient terminés pour reprendre la route également, dirigeant ses pas vers sa base opérationnelle actuelle : Chikai.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une chimère venue pourfendre les dieux   

Revenir en haut Aller en bas
Une chimère venue pourfendre les dieux
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?
» Bob marley c'est dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.