Partagez | .
Une balade en forêt
Messages : 325
Yens : 209
Date d'inscription : 09/08/2016
Localisation : Paumé dans la préhistoire

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 5
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rihan Nura ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Une balade en forêt    Mar 21 Fév - 0:36


Une balade en forêt

feat.Aki


Cela faisait déjà plusieurs jours que Rihan se baladait dans une forêt luxuriante, où la lumière du soleil ne filtrait que rarement au travers des cîmes des arbres environnants.

Ayant abandonné depuis déjà quelques heures le haut de son kimono, se balançant contre ses jambes, la ceinture autour de sa taille étant la seule chose retenant son Kimono de complètement tomber. Ruisselant de sueur, du fait de l'air étouffant et de l'humidité élevé de la région, il avançait lentement, épuisé. Vraiment, il se demandait pourquoi il avait accepté ce fichu contrat, où il devait trouver une statue suspecte,perdue au milieu de cette fichu forêt,enfin forêt , ça ressemblait plus à une jungle, enfin d'après lui. Car il n'y a pas beaucoup de jungle là d'où il vient. Il se retrouvait souvent à gueuler contre tout et n'importe quoi, mais vraiment, sur le coup, il fait senti qu'il devait faire cette quête,mais si, après une ou deux heures en forêt , il se disait qu'il n'en avait finalement pas grand chose à faire, de ce foutu emblème et de cette statue, que les "prêtres" de Seika trouvaient horrible, et faite par des hérétiques.

Les prêtres, pas son truc, il avait jamais aimé ces abrutis criant sur tout les toits qu'une force invisible les dirigeaient, ou un truc du genre. Lui, c'est un yokai, en gros les boucs émissaires des hommes de foi. Tout ça parce qu'ils ont une grande tendance à jouer des tours aux humains. Vraiment des abrutis....

Le jeune homme enjamba une souche, grimpât sur un gros caillou, faillit se briser une jambe sur les rochers glissants d'une rivière, se prenant mille fois les cheveux dans tout type de branche. Il tomba finalement sur une sorte de falaise , semblant ressembler au croquis sur sa carte, il dressa rapidement un petit camp, préparant un feu de fortune, un petit abris dans une sorte de caverne, sûrement une ancienne tanière de quelque animal. Puis il attendit, on lui avait dit, dans l'auberge où il devait se rendre pour les détails de la quête, qu'il serait rejoint par quelqu'un, apparement un autre élu. Bon au moins Rihan était content, il aurait quelqu'un à qui parler, et, c'était toujours plus sympa de faire un boulot à plusieurs, enfin, sauf quand c'est du nettoyage sur une île de plaisance, transformée en battle royale par des tarés de riches. Comparé à cette île, cette forêt ressemblait au paradis, pas d'odeur de cadavres, pas d'ossements par-terre , pas de gamins à tuer, parce que une demoiselle aux cheveux violets vous le demande gentiment. Et en plus comble du bonheur, il y avait pas de mercenaires sans cervelle qui ne pensaient qu'à taper tout ce qui bouge, même pas un petit peu de stratégie ou de discrétion.

Il s'assit au bord de la falaise, profitant de la vue s'offrant à lui, une sorte de petit lac en dessous de lui, une petite cascade à sa droite, sortant de la roche. La capitale était visible au loin, quelques bâtiments dépassant les arbres.
Il baillât silencieusement, c'était déjà la fin de la journée, le soleil secouchant doucement, embrasant les arbres de sa couleur rougeâtre, avec des teintes d'orange. Il continua de patienter, espérant que son, ou sa camarade arriverait avant que la nuit ne tombe.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une balade en forêt    Jeu 23 Fév - 11:04




Une balade en forêt



feat.Rihan Nura



La jeune femme était rentrée depuis maintenant deux mois à Chikai. Deux mois qu’elle n’avait pas bougé. Et surtout, deux mois que Orina n’était pas rentrée. Il fallait qu’elle s'aère, qu’elle pense à autre chose … La solution lui apparut sous la forme d’une lettre manuscrite et cachetée du sceau de l’empire. Elle soupira légèrement, gardant tout de même un petit sourire en coin. Ces lettres devenaient de plus en plus régulières depuis qu’elle avait accepté de participer à la guerre stupide de Karui, et plus encore ces derniers temps. Mais ce n’était pour une fois par un problème. Elle rentra chez elle pour décacheter la lettre et la lut attentivement. Son aide était visiblement requise pour … une traque d’hérétique ?! Sérieusement ?! Ils s’étaient adressés à la mauvaise personne. Elle ne comptait clairement pas aider les dieux mégalomanes et abrutis qui leur servaient de divinité. Sûrement pas. Cependant quelque chose l’arrêta. L’endroit où se trouvait cette mission. La forêt tropicale. L’endroit où elle allait toujours quand elle se sentais fatiguée de la vie citadine et des contraintes qu’elle imposait. L’endroit où, de toute manière, elle avait décidé d’aller. Si elle pouvait se faire un peu d’argent et par là même trouver un moyen de rencontrer une personne qui se foutait aussi royalement qu’elle de ce dieu phénix, c’était quelque chose d’envisageable. Bien sûr, comme toujours, on ne lui faisait pas assez confiance pour l’envoyer seule. Que leur fallait il ? Elle avait mené avec succès tout ce qu’on lui avait demandé de faire si on omettait … l’épidémie de Kupuo. Cette terrible pandémie dévastatrice qui avait été endiguée par son équipe qui avait, malheureusement, perdus contre un homme étrange. Mais qui aurait pus réussir à leur place ? Personne, car si la grande Geleerde, la soigneuse Sakura, le chasseur de monstre Jason, et elle même n’avait pas réussis, personne n’aurait pus le faire. Peut être était ce tout simplement parce qu’elle n’avait jamais montré de réels engagements envers ceux qui les dirigeait, autre que le sens de sa justice propre qui la guidait? L’autorité, selon elle, se méritait, et l’empereur Hanja n’avait jamais rien fait à son sens pour mériter qu’elle le respecte.

Cependant, elle prévint le vampire qu’elle s'absentait pour un jour ou deux, en lui rendant comme toujours visite à la boutique, et sortit de la capitale sans oublier de s’arrêter à l’hôpital pour les informer également de son absence. Une fois loin de tout regard, elle ôta sa chemise et déploya les deux immenses ailes dans son dos, noires aux nervures légèrement rouges, utiles pour se déplacer à une vitesse qui avoisinait les 300km/h, ce qui était toujours plus efficace qu’une longue marche à pied. Il y avait eu un temps où elle y serait allé avec Murmure, son cheval, mais elle attendait sa fille depuis trop longtemps, et ne voulait surtout pas manquer son départ. Un jour ou deux de simili vacances, c’était largement suffisant, tandis qu’un moyen de locomotion normal aurait ramené son escapade à presque une semaine. Etant partie en milieu de journée, elle arriva en début de soirée à l’auberge du village à côté duquel avait mystérieusement poussé cette statue et où devrait normalement l’attendre son compagnon de quête. Comme toujours, elle chercha avec son Fluide quelqu’un possédant le sceau de Fenghuang (après s’être, bien entendus, rhabillée), et ne mit pas longtemps à le trouver. Son énergie était très faible, la poussant à se demander ce qui avait bien pus mener les dignitaires à croire qu’il serait suffisant pour l’empêcher de faire une bêtise si elle en avait envie. Cependant, il avait tout l’air de quelqu’un de sympathique, ce qui lui tira un petit sourire. S’il était agréable, ce serait toujours une connaissance en plus à ajouter à sa liste.

Bonjour ! Je suis Aki Nishiie, je suppose que tu es là pour la recherche de la statue, je me trompe ? Enchantée de te rencontrer … hum … puis je me permettre de demander ton nom ?

Elle ne s’était pas assise à côté de lui, cherchant avant tout à terminer ce job au plus vite, pour pouvoir passer le reste de son temps libre, seule, à méditer, et espérer qu’il serait aussi motivé qu’elle pour commencer ses recherches dès ce soir. Autrement, tant pis, elle s’en accommoderait.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une balade en forêt    Ven 3 Mar - 0:30




Une balade en forêt



feat.Rihan Nura



La jeune femme soupira. Elle s’était visiblement trompée de personne. Tant pis, voilà au moins une occasion de prouver qu’elle pouvait travailler seule … Ceci dit … Elle ne prouverait sans doute pas grand chose, vus l’état d’esprit dans lequel elle se trouve vis à vis de cette mission. Ce serait bien sûr à voir selon la personne face à qui elle se retrouverait et qui serait l’auteure de ces méfaits, mais il y avait fort à parier qu’elle n’irait pas la livrer ainsi aux autorités alors que ce révolutionnaire risquerait une mort sans autre forme de procès. La mort pour ces dieux stupides ? Non certainement pas. Cependant, il pouvait tout aussi bien être un autre genre de fanatique, de ceux qui vénèrent les dieux sombres et sont peut être encore plus abrutis que les adorateurs des trois dieux principaux de Kosaten. Elle passa une main dans ses cheveux pour dégager une de ses mèches rousses qui dansait trop librement devant ses yeux et l’agaçait fortement depuis quelques secondes, puis finit par se décider à les attacher avec un foulard d’une couleur blanc-gris. Impossible de se souvenir en revanche si elle l’avait acheté en l’état, ou si celui ci avait finit par noircir suite à ses multiples utilisations. Elle commanda malgré tout un repas chaud et le mangea en fixant le mur en bois devant elle d’un air absent. Rien d’intéressant à l’horizon. Elle avait pour but de torcher cette quête stupide dans la soirée, voir la nuit s’il le fallait, mais elle escomptait bien passer les deux prochains jours à méditer à proximité d’une rivière.

Elle tendit distraitement un bout de sa viande à Mune et à Mizu qui s’en emparèrent sans faire de façon et le dévorèrent avec perte et fracas, s’attirant les regards outrés des gens présents. Il fut un temps où Aki aurait regardé ses amis d’un air désapprobateur pour qu’il calme leur mastication et où elle aurait adressé de plates excuses aux clients, mais ce temps était passé. Désormais, s’il y avait des choses auquel elle prenait garde, comme par exemple, venir en aide à tous ceux qui le demandait du moment qu’elle n’était pas certaine qu’il s’agissait d’une mauvaise personne, ou tout simplement tenter d’être le plus utile au monde, elle ne se préoccupait plus des caprices du commun. Tu fais trop de bruit. Tu ne t’habilles pas assez bien. Tu ne souris pas assez. Tu rigoles trop fort. Tu parles trop. Tu ceci, et tu cela, et cela avait fini par l’agacer, surtout venant de ce peuple qui s’inclinait devant une divinité aussi stupide que Fenghuang. Ce fut donc avec un désintérêt total qu’elle constata cette réprobation à son égard, et à celui de ses amis poilus. Ils étaient des animaux à leurs yeux après tout, comment pouvaient ils leur reprocher de manger la bouche ouverte !? Bref, lorsqu’elle eut finit de manger son propre steak (agrémenté de salade de saison), elle régla la note avec le sourire et s’extirpa de l’auberge, laissant derrière elle quelques rumeurs.

Tu as vus sa tête ? Je crois que je la connais …

Moi pareil, ses bestioles me disent un truc, mais impossible de remettre un nom sur ce groupe.

Comme quoi, rien ne changeait jamais. Elle n’escomptait pas que son nom soit sur le bord de toutes les lèvres, et elle était plus que satisfaite de voir que ce n’était pas le cas. La nuit avait déjà commencé à tomber sur la forêt tropicale. Dans cet endroit particulièrement sur-boisé, tout ce qui était obscur arrivait bien plus vite que partout ailleurs dans l’empire, le moindre rayon étant arrêté 5 fois par les rayons du soleil avant de pouvoir toucher le sol, alors dès que la lumière décroissait, tout se paraît d’ombres inquiétantes, de soupirs frissonnants et d’yeux rouges entre les arbres. Un endroit parfait pour elle, qui savait jouer à travers ses vues de l’esprit inquiet.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une balade en forêt    Ven 3 Mar - 0:31




Une balade en forêt



feat.Rihan Nura



Elle souffla sur ses doigts, s’amusant de la faible lueur verte qui en émanait. Semi transformation en luciole. Voilà qui était bien plus drôle, même si elle faisait ainsi une proie immense et si facile. D’ailleurs, cela ne tarda pas. Elle paraissait sans doute alléchante car l’un des prédateurs de la forêt tenta de se glisser dans son dos. Elle se courba pour glisser sous son ventre alors qu’il bondissait, s’agrippa à sa patte pour virevolter sur son dos et retomba sur son échine, lui tirant un miaulement de douleur. Lorsque l’animal commença à se débattre, elle se laissa tout simplement porter par ses soubresauts, se penchant dans le sens contraire à chaque fois, bondissant quand il était impossible de faire autrement. Finalement le Nekomata (car s’en était un, et pas des moindres) se calma, essoufflé. Elle se laissa tomber à genoux sur son échine et alors que son visage se muait en tête de chat en tout point semblable à la sienne, elle se mit à lui parler.

Bonjour, maître félin.

Je ne suis maître de rien si je suis battue par une femelle magicienne.

Détrompes toi, c’est toi qui m’as battue. Je suis à la recherche d’une construction humaine, hideuse, qui dénature cette forêt, et en tant que serviteur des maîtres de cet endroit, je vais la détruire. Il suffit que tu me dises où elle est.

Tu es bien étrange humaine, toi qui te départis de ta victoire. Quels animaux bizarres vous faites. Bien, je vais t’y conduire.

Elle se laissa ainsi tomber sur le sol et suivit patiemment le géant de la forêt en souriant. La liberté. Prenant le temps de mesurer ses pas, elle foulait le sol avec une infinie douceur, presque timide, froissant les feuilles comme le vent, véritable chat, ses bottes accrochées par les lacets autour de son épaule. Le maître des félins était encore plus discret et souple qu’elle, qui était, après tout, une simple humaine. Une simple humaine ?

Elle n’était plus une simple humaine. Animale parmi les animaux, elle naviguait dans son élément parfait, idéal. Qu’est ce qui la retenait de rester ici à tout jamais? Créature d’éternité, parcelle de la vie, fragment de Gaea, une vie insignifiante et inutile qui l’attirait incroyablement. Loin de tout. Loin des humains. Loin du devoir. Loin de la cruauté. Ou la loi de la nature la plus basique se contentait des besoins territoriaux, de reproduction, ou encore culinaires, et se passait de la vengeance, de la cupidité, de l’avarice, de la jalousie. Oh, cette simplicité. Elle se fondit dans un buisson. Oh cette beauté. Elle disparut entre deux arbres. Oh cette … statue. Soudainement revenue à la réalité, elle reprit forme humaine, s’inclina devant le chat géant, et poussa un grand soupir et se grattant le cuir chevelus. Sa place n’était malheureusement pas dans les bois. En tout cas pas comme elle aurait voulus qu’elle le soit. Elle n’était qu’une gardienne de passage. Et ce qu’elle devait protéger ne se trouvait plus ici. Ce n’était plus la perfection naturelle, mais bien l’anomalie des Hommes. Ces êtres étranges et incompréhensibles qui, pourtant, avaient toujours sus l’intéresser.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une balade en forêt    Ven 3 Mar - 10:40




Une balade en forêt



feat.Rihan Nura



Au pied de la statue, une enfant priait. Elle n’était pas seule, d’autres gosses étaient alignés à genoux en cercle, mais ce fut elle qui attira l’attention de la rouquine, elle avant même la statue qui se dressait, sombre édifice de marbre noir qui tendait sa bouche baveuse vers le phénix à genoux. Et elle pleurait. Les mains jointes dans une posture étrange, nouant ses doigts entre eux, les dénouant, cherchant presque à se griffer la peau. Les autres enfants à côté d’elle la regardait parfois avec un air inquiet, s’écartaient un peu. L’archère s’approcha d’elle et s’agenouilla doucement à ses côtés, alors que celle ci ne bougeait pas, ne semblait même pas l’avoir remarquée. La soigneuse risqua une main sur l’épaule de la gamine qui sursauta, tournant sa tête vers elle avec une lenteur cadavérique. Ses joues souillées de larme et de terre ne montrèrent aucune expression alors que ses lèvres continuaient à bouger dans une prière inintelligible.

Le grand Labuli vas nous sauver. Vive le grand Labuli. Le grand Labuli vas nous sauver. Vive le grand Labuli.

La jeune femme s’approcha encore, puis tout à coup, la fillette la saisit par les cheveux et essaya de planter un poignard dans son ventre.

SAUVE NOUS LABULI !

Bien sûr, bien que surprise, la Nishiie ne la laissa pas faire, et son poignet fut intercepté puis retourné dans un geste réflexe qui fit crier la gamine de douleur. Mais il ne fallait pas prendre de risques, si cette enfant était dangereuse, les autres pouvaient tout aussi bien l’être. Elle recula, tenant toujours fermement le poignet de la petite fille qui avait lâché la dague.

Qu’est ce qui se passe ici?

Sa voix était sèche, bien évidemment, on venait d’essayer de la tuer. Mais elle ne mit pas longtemps à sentir une autre présence derrière elle, beaucoup plus dangereuse. Lâchant le bras qu’elle retenait, elle se retourna et envoya aussitôt ses doigts gripper le coude de l’attaquant. L’échauffourée ne fut pas bien longue avant que le malfrat, un homme agé d’une trentaine d’années, ne se retrouve à terre.

Qui es tu ? Que fais tu ici ?

Je refuse de répondre à une hérétique dans ton genre.

Je ne suis pas une “hérétique”, je viens justement ici au nom de l’Empire.



Et bien réponds !



A ce moment seulement, il vint à l’esprit de la jeune femme que l’hérésie était la même, quelle que soit la religion pratiquée, et que les personne qui vénéraient cette chose devaient la prendre pour une non pratiquante de leur propre croyance.

C’est toi qui as construit ce truc ? Que font ces enfants ici ?

Ce sont mes protégés ! cracha t-il. Labuli les sauvera !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une balade en forêt    Ven 3 Mar - 11:05




Une balade en forêt



feat.Rihan Nura



Labuli les sauvera, Labuli vas nous sauver ...Labuli était donc ce dieu immonde, et il ne valait pas mieux que les trois autres. Voir même pire puisqu’il semblait endoctriner les enfants et les pousser à tuer leur prochain. Avant de s’énerver, il fallait qu’elle comprenne.

Pourquoi cette enfant as t-elle essayé de me tuer ?

TU ES UNE HERETIQUE ! Si elle se sacrifie pour éradiquer les hérétiques, Labuli la sauvera !

C’en était trop. Elle saisit le vieil homme par les épaules et se mit à le secouer avec violence.

Labuli ne sauvera personne ! LABULI NE SAUVERA JAMAIS PERSONNE !

Elle se retourna vers les enfants, essayant de se calmer malgré la rage qui l’envahissait.

Vous m’avez entendus ?! Labuli ne vous sauvera pas ! Vous devez vous sauver tout seul ! Ne croyez pas ceux qui vous disent que les autres vont vous sauver. Vous êtes les seuls à pouvoir le faire! Les seuls !

Mais ils ne semblaient pas comprendre, ils étaient plus effrayés qu’autre chose. Il n’y avait qu’une seule solution. Incarcérer ce taré, détruire leur lieu de culte, et les amener dans un orphelinat digne de ce nom le temps de retrouver leur vrais parents. Elle posa sa main sur le crâne de son prisonnier.

Bloque.

Celui ci se raidit soudainement, incapable de bouger pendant un temps extrêmement long. Elle chargea sur son épaule et commença à partir. Les enfant s’étaient remis à prier. Elle aurait aimé que son collègue de quête soit là pour les surveiller, mais elle ne voyait aucun moyen de les convaincre de venir, et ils avaient l’air décidés à rester ici. Elle courut donc le plus vite possible jusqu’au prochain village où un simple poste de garde suffirait à surveiller le malfrat, après tout, il était paralysé. Puis elle revint chercher les enfants qu’elle finit par convaincre de la suivre, en leur mentant pour leur dire que le vieil homme les retrouverait là bas. Une fois arrivés, ils commencèrent à paniquer lorsqu’elle les confia à un petit orphelinat, mais la guérisseuse ne doutait pas qu’ils s’y habitueraient. Elle fit une dernière fois l'aller retour pour détruire la statue d'un simple "Brise" efficace, puis rentra se charger de nouveau du futur condamné et regagner la capitale où elle le livrerait aux autorités. Elle avait oublié la petite rivière et son odeur de fourrés.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une balade en forêt    

Revenir en haut Aller en bas
Une balade en forêt
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Balade en forêt [Pv Noren]
» Balade en forêt (Amandine & Charlie)
» Une balade en forêt? (Avec Evangeline Bishop)
» [Libre ] Petite balade en forêt...
» Balade en forêt [pv avec cedric williams] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.