Partagez | .
La guerre des crêpes
Invité Invité

-



MessageSujet: La guerre des crêpes   Jeu 2 Mar - 16:34




La guerre des crêpes
FEAT. Solo

Il y a des défis que l’on doit faire seule… Des faits dont on doit s’absoudre à force d’efforts et de travail, dont seule la persévérance nous permet d’atteindre la finalité… Et il suffit d’une bonne raison pour ne jamais vouloir renoncer, de travailler sans relâche jusqu’à arriver à ses fins… C’est une chose difficile et délicate que de toujours aller de l’avant, mais c’est bel et bien une chose que je comptais m’imposer, alors que du haut de ma petite taille je peinais à arriver en haut du comptoir pour payer les différents et nombreux ingrédients qui étaient dans mon panier. Le marchand, me connaissant, m’avait fait une petite réduction quand il voyait que j’étais terriblement motivée aujourd’hui, et afficha un sourire agréable e-en relatant les folies de la jeunesse…

Peut-être avait-il raison ? Peut-être que ce que je faisais aujourd’hui était purement de la folie… C’était une idée qui m’était venue en tête durant la nuit, et qui m’avait poursuivie durant toute la journée alors que j’essayais d’étudier à la bibliothèque. Autant dire que les livres sur les différentes théories économiques qui régissaient le commerce de Kosaten avaient rapidement fait place à des livres plus farfelus, et pourtant communs… La jeune fée en tout cas s’en réjouissait, trépignant d’impatience à l’idée de pouvoir mettre la main à la patte… à crêpe…

Car c’était bel et bien ce que je comptais faire ! Maman et Papa travaillaient beaucoup, d’arrache pied, et ne rentraient que tard le soir pour aller dormir, pour se lever avant même l’aurore. Cela me faisait un peu de la peine, mais je savais qu’ils faisaient ça autant par devoir que par passion… Papa était un grand alchimiste, tandis que je savais que Maman ne pouvait rester inactive à la maison, et qu’elle avait en permanence le besoin d’aider les autres… Et aujourd’hui, j’avais décidée de faire une petite surprise !

Arrivant à la maison, je posais contre le plan de travail les différents ingrédients que j’allais devoir utiliser… J’avais des œufs, du lait, de la farine et tout le nécessaire pour faire un très bon repas ! Les placards de la cuisine étant remplis d’ustensilles, j’avais largement de quoi faire ma petite affaire, et c’est avec un sourire aux lèvres en fredonnant un air que j’avais entendue dans la rue que je posai un peu de bois dans la cheminée, qui allait me servir de four. Il me semblait qu’il fallait qu’au moment venu, le four soit déjà chaud, alors je m’exerçais du mieux que je le pouvais, avant de prendre un tablier (qui par ailleurs était largement trop grand pour moi, de sortir plusieurs gants de tissus pour éviter de me bruler, et de poser mes mains sur les hanches en regardant tout ce qui était proprement rassemblé, en échangeant un sourire complice avec la jeune fée, qui avait je ne sais comment trouvée un tablier et une toque à sa taille !

‘’L’on va y arriver, j’en suis sûre ! Au travail !’’



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La guerre des crêpes   Jeu 2 Mar - 16:38




La guerre des crêpes
FEAT. Solo

C’était donc toute motivée que je commençais l’élaboration de ce plat. Je n’en avais à vrai dire jamais mangée, et c’était l’une des premières fois où j’allais vraiment aux fourneaux pour préparer quelque chose de complexe (les rares fois étant pour faire du thé, et encore avec maladresse). C’était un enfant, dont les parents venaient de Kansei et qui étaient en voyage pour affaire, qui m’avait parlé longuement de ce plat sucré, et qui trouvait ça délicieux ! J’avais été un peu appâtée, et l’idée de reproduire ça pour ceux qui se dévouaient tant m’avait paru comme étant la meilleure idée ! J’avais donc étudiée ce matin même la recette à la bibliothèque, et je l’avais mémorisée du mieux que je pouvais ! Et voilà que j’étais en train de commencer, portant un grand bol de verre pour le poser sur un plan de travail accessible, avant d’amener les ingrédients un à un !

‘’Première étape, battre les œufs en neige, non ?’’ Demandai-je à la jeune fée, essayant de me rassurer sur ce que j’avais put mémoriser. Ce à quoi elle répondit directement, en haussant les épaules alors qu’elle voletait un peu partout dans la pièce :

‘’Je ne sais pas, mais j’ai hâte !’’


Cela voulait tout dire. Nalya n’était pas une personne qui retenait grand-chose. Elle s’émerveillait parfois deux fois sur la même excentricité d’une maison, deux fois dans la même journée, comme si chaque jour elle portait un regard nouveau sur le monde qui l’entourait. Non pas qu’elle n’était pas intelligente, au contraire, elle connaissait des histoires passionnantes, mais… Elle était assez lunatique, pour ne pas dire totalement dans la lune. C’était donc sur ce que j’avais appris ce matin que tout allait reposer.

‘’Il faut casser les œufs donc…’’ Dis-je en saisissant doucement un œuf, avant de me retrouver un peu perdue sur la manière qu’il fallait faire… Je savais ce que je devais faire, mais j’ignorais comment… C’était une tâche un peu compliquée en fait… J’aurais vraiment dût revoir ça avant, et je commençais à me retrouver toute confuse, sentant mes dents s’entrechoquer, jusqu’à ce que Nalya n’arrive, prenant elle aussi un œuf, et le jetant au fond du bol, l’explosant alors qu’elle criait :

‘’Yaaaah ! Nalya 1, Œuf 0 !’’


Je regardais la jeune fée d’une manière toute confuse, pendant qu’elle brandissait un air fière, mais cachant aussi une certaine forme de fatigue. Les œufs étaient assez lourds tout de même pour elle, mais je ne voulais pas entacher sa joie, jusqu’à ce que mon regard se pose au fond du bol, et que j’observe l’amas d’éclats de coquilles qui siégeaient dans le fond…

‘’Je… Je crois que… Qu’il faut juste… L’intérieur, et non la coquille…’’ Dis-je à ma meilleure amie, toujours confuse, laissant sur son visage un sentiment mitigé, a la fois un peu énervée de s’être trompée, et honteuse d’avoir gâchée un œuf… ‘’Je vais laver le plat, je reviens !’’

Si tôt dis, si tôt fait ! J’allais tranquillement jusqu’à dehors, vers la plus proche fontaine de rue, afin de laver le plat de tous les éclats qu’il contenait. J’essayais de frotter un peu contre les plus récalcitrants, et je fus rapidement satisfaite du résultat, et je revins rapidement jusque dans la maison, où Nalya s’était retroussée ses manches imaginaires, en annonçant fièrement :

‘’Second round !’’




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La guerre des crêpes   Jeu 2 Mar - 16:38




La guerre des crêpes
FEAT. Solo

J’essayais de me rappeler comment l’on pouvait faire pour ouvrir un œuf sans trop de problème… Il fallait réussir à enlever toute la coquille, ou tout du moins réussir à faire sortir l’intérieur de cette protection ! Cette mission, qui était pourtant la première et donc la plus simple, était déjà très difficile… Mais tout comme avec l’alchimie, il y avait des méthodes, et il fallait que je les apprenne… Comment Maman faisait-elle ? Ce n’était pas simple, puisque je n’avais pas vraiment eu l’occasion de l’observer très souvent…

J’avais toujours un œuf en main, essayant de savoir comment il fallait faire… Je le gardais, le jaugeant de tout mes doigts, pendant que de l’autre je me grattais la nuque… C’était véritablement complexe… Et Nalya avait proposée plusieurs fois, puisqu’elle s’ennuyait, de recommencer sa méthode, même s’il y aurait des morceaux de coquilles, qui, selon ses termes ‘’ne se sentiraient même pas’’. Je craignais malheureusement que cela ne serait pas aussi bien qu’elle le pensait, et ce fut en tapotant la table de mes doigts que l’illumination me vint ! Oui, il fallait taper l’œuf ! Un peu, je crois… Il fallait casser une petite partie de la coquille, pour ensuite l’ouvrir en deux !

Prenant l’œuf, je commençais à le tapoter doucement contre le bord du bol, plusieurs fois, un sourire étant placé sur mes lèvres, mais… Le manque de résultats ou même d’égratinure sur l’œuf me laissa une nouvelle fois confuse… Il fallait que je sois un peu plus forte, un peu plus brute avec, pour espérer le casser, et c’est ce que je fis, en tapant plus fortement, réussissant à casser la coquille ! Et je regardais tout fièrement la coquille cassée, avant ce l’approcher du bol pour y mettre le contenu, mais… Elle s’affaissa avant, laissant tomber le précieux contenu sur le sol, me faisant un peu paniqué, jusqu’à ce que je soupire, maudissant ma maladresse, pour dire ensuite :

‘’Il faudrait nettoyer tout une fois que l’on aura finie…’’

Je savais que cette simple phrase n’enchantais pas la jeune fée, qui poussa un soupir de protestation, avant de se résigner… Le ménage ne me dérangeait pas vraiment, mais je préférais éviter de devoir en faire en plus, n’aimant pas salir les choses…  Mais il fallait déjà que j’avance, les crêpes devant être prêtes avant ce soir… Et ce fut d’un geste beaucoup plus prudent que je m’occupais des œufs, sans trop d’accident, avant de constater au fond du bol le résultat…

‘’Il y a des coquilles…’’ Pestiféra Nalya à mon encontre, constatant que ma méthode et la sienne n’étaient pas si différentes l’une de l’autre… Certes il y en avait moins, mais il y en avait tout de même, parce que je manquais cruellement d’expérience… Mais je ne me décourageais pas, et j’enlevai du mieux que je le pouvais les plus gros morceaux, avant de dicter la suite de ce que nous allions devoir faire :

‘’Maintenant, il faut les mettre en neige… Je crois qu’il faut les mélanger beaucoup, en plus de mettre la farine et le lait… Je ne suis pas vraiment sûre…’’


Mais même si notre organisation était maladroite ou pire, erronée, ces paroles allaient être notre plan à suivre…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La guerre des crêpes   Jeu 2 Mar - 16:42




La guerre des crêpes
FEAT. Solo

Versant la farine au dessus des œufs, je commençais à mélanger le tout à l’aide d’une grande cuillère en bois. C’était un peu laborieux à vrai dire, la pâte que nous étions en train de faire ne se mélangeant pas très bien, pendant que Nalya était en train de verser petit à petit un peu de lait dedans, essayant d’être régulière mais, à cause du poids de ce que le liquide représentait, elle n’y arrivait pas vraiment, donnant un résultat pour le moment très mitigé. Je n’étais pas suffisamment adroite de mes mains et non plus très régulière pour mélanger, ce qui pour le moment, ce que je craignais, risquait de ne pas prendre…

Plusieurs fois, Nalya renversa un peu de lait par terre, tout comme à cause de mauvais mouvement, j’envoyais un peu de pâte à l’extérieur du bol… J’avais en plus la désagréable impression d’avoir oubliée quelque chose… Qui pourtant était capital dans cette histoire de repas… Le garçon m’en ayant parlé avait beaucoup insisté sur quelque chose… Il disait qu’il aimait beaucoup parce que… C’était… Bon… Mais aussi parce que c’était… Sucré ?

Le sucre ?! Voilà ce qu’il manquait ! Me levant immédiatement, j’arrêtais de mélanger avant de commencer à ouvrir tous les tiroirs à la recherche désespérée de sucre… Où pouvions-nous en avoir ? Je l’ignorais, et je craignais que toute cette délicate opération de cuisine ne prenne fin à cause d’un oubli aussi critique que celui-ci… Mais fort heureusement, j’en trouvais, bien caché, et ce fut une libération, que je mis en quantité dans la pâte… Peut-être en avais-je mis un peu trop en fait ? Je me souvenais des ingrédients, mais… Pas v-vraiment de leurs proportions…

Et dès lors le travail reprit avec ardeur, la jeune fée se surmenant pour amener le lait, pendant que je suais à mélanger vigoureusement, pour obtenir une sorte de pâte blanche, un peu jaune en fait, avec quelques rares morceaux de pâtes que je ne parvenais tout simplement pas à faire disparaître… Je n’étais pas du tout adroite de mes mains, et j’ignorais si ce que nous avions fait était correct ou non… Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir, et c’est en posant le bol que je regardais la cuillère en bois, sur laquelle il restait encore un peu de pâte… Il faudrait bien que… Que l’on voit si c’était bon…

‘’On… On goûte ?’’ Demandai-je d’une voix timide.

‘’Oh oui ! Il faut faire quoi après ?’’ Répondit-elle, pensant à moitié que ma proposition était un piège, pendant qu’elle s’approchait de la cuillère un regard visiblement très intéressée…

‘’Je… Je crois qu’il faut préparer un plat où nous allons faire les crêpes à partir de la pâte et… Il faut laisser cette dernière reposer au moins une heure, je crois… Mais avant, il faut voir si c’est bon, non ?’’

‘’Vendu !’’
Cria-t-elle en se jetant sur la cuillère pour en prendre un gros morceau pour elle, avant de manger en laissant transparaître qu’elle aimait beaucoup : ‘’Sucré !’’

Je m’y tentais à mon tour, léchant en tremblant un peu l’instrument, pour au final ne pas être trop déçue par mes talents culinaires, pour dire d’une voix rassurée :

‘’Sucré.’’




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La guerre des crêpes   Jeu 2 Mar - 16:44




La guerre des crêpes
FEAT. Solo

La pâte devait pour le moment se reposer, et pourtant, théoriquement, ce ne devait pas être notre cas… Nous devions profiter de cet instant pour faire déjà le ménage sur tous les petits cafouillages qui s’étaient déroulés pendant la préparation de la pâte, mais… Je devis avouer être un peu exténuée par le fait d’avoir vigoureusement mélangée. La jeune fée en tout cas ne s’était pas privée de s’endormir sur la table après avoir tant travaillée. C’était très dur pour elle que de préparer un repas à taille humaine, alors qu’elle-même ne faisait qu’une vingtaine de centimètres de haut… Si j’étais fatiguée, elle devait être éreintée à un point inimaginable…

C’était pourquoi je n’allais pas l’empêcher de se reposer… Et à vrai dire, après avoir approchée le plat que je comptais mettre au four afin de faire les tant attendues crêpes, je m’occupa de mettre quelques nouvelles bûches dans le feu, afin qu’il ne s’éteigne pas. Il était vrai après tout que j’aurais put le démarrer bien plus tard, étant donné que j’avais oubliée que la pâte devait longuement reposer avant de pouvoir être utilisée comme ingrédient. C’était ma faute, je le savais, mais… Il ne fallait pas que je me démoralise, au contraire ! Le plus dur était fait, c’était ce que je me répétais le plus pour ne pas abandonner.

Mais m’asseyant sur une chaise pour me reposer quelques minutes, je fit l’erreur de poser mes bras sur la table, et d’y caller légèrement ma tête, comme pour me reposer un tout petit peu. SI je devais dormir, j’espérais que ce ne soit que quelques minutes, tout au plus, et je me réveillerai en sursaut, en luttant pour ne pas m’assoupir, mais… Ce ne fut pas quelques minutes qui eurent raison de moi, mais bel et bien plusieurs heures, et c’est en voyant le soleil se coucher que la panique me gagna, et que ne sachant pas dans combien de temps ils allaient rentrées que je me mis à angoisser le plus, ne sachant plus quoi faire, ne sachant plus du tout ce qui était nécessaire !

Il fallait que je me calme, il le fallait… Inspirant… Expirant… Il fallait que je ressaissise. J’avais, dans ma panique, réveillée Nalya qui, comme à chaque fois, n’était pas très matinale les premières minutes. Je n’avais pas le choix, je devais faire vite… Remettant de nouveau du bois dans le feu, duquel il ne restait que quelques braises, je dût recourir à mon œil pour embrasser immédiatement le bois, qui prit feu instantanément. Puis, plat ! Je versais un peu de pâte à l’intérieur, avant de me dépécher, et de le mettre au four, observant avec inquiétude la pate gondoler un peu, qui frémisais de plus en plus, pendant que Nalya, de nouveau d’attaque, venait à mes côtés :

‘’Et maintenant, il faut faire quoi ?’’

‘’Je… Il faut verser de la pâte dans un plat, pour remplir uniquement le fond. On met ensuite le plat dans le four, pour chauffer un côté, puis… L’on doit sortir le plat, retourner la pâte, et la remettre à cuire. E-ensuite… L’on sort la pâte, devenue une crêpe, on la met de côté, et on recommence jusqu’à ce que l’on n’ai plus rien !’’


‘’Chef oui chef !’’
Répondit au quart de tour la jeune fée, en se préparant à être utile, qu’importe la manière…

Je l’ignorais encore, mais l’étape la plus difficile était encore à venir…



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La guerre des crêpes   Jeu 2 Mar - 16:45




La guerre des crêpes
FEAT. Solo

La pâte était prête, je le sentais, je pouvais le voir… vérifiant bien que mes gants en tissus me tenait bien les mains, je pris le plat encore brulant dans le four, grimaçant presque de peur de me brûler, avant de me retrouver un peu ballante, la pâte à moitié cuite dans le plat, mais ignorant comment pouvoir la retourner correctement… Il… Il allait falloir, je crois, la lancer en l’air, et réussir à la faire atterrir de nouveau dans le plat… C’était assez difficile, mais il allait falloir le faire ! C’était la dernière étape, cela aurait été trop bête d’abandonner maintenant…

Prenant une grande inspiration, je donnais un brusque coup avec le plat, réussissant à faire décoller la pâte à crêpe à au moins deux mêtres de hauts ! Elle était toute légère, toute dorée en dessous, et je la regardais presque avec émerveillement, heure de voir que ce que je faisais allait régaler Papa et Maman, j’en étais sûre ! Mais je la regardais tellement que j’en oubliais que je devais tout autant m’occuper de la réception, si bien qu’elle m’arriva en plein visage, me faisant immédiatement secouer la tête, ce qui fit qu’elle arriva malheureusement par terre, toute salit…

‘’Oh… Non…’’ Dis-je en voyant le premier échec, avant de me remotiver, en regardant la pâte à crêpe qu’il nous restait ! ‘’Bon, on recommence ! On n’abandonne pas !’’

Mais bien vite, je me rendis compte que c’était vraiment la partie la plus difficile… Une crêpe par terre… Une autre par terre… Une agrafée au mur suite à une idée de Nalya, celle d’utiliser l’un de ses sortilèges pour directement renvoyer la pâte dans le plat… Je commençais à croire que nous n’allions par y arriver, et cela commençais à me désespérer, alors que je voyais la pâte diminuer lentement mais surement… Chaque essai ne serait pas mangé malheureusement… Et il fallait assez pour sustenter tout le monde…

Toutefois, la solution vint de la jeune fée, qui réussit à trouver un miracle ! Lorsque je lançais en l’air, elle s’occupait de la recevoir, et de la jeter sur le plat, de l’autre côté, c’était assez difficile au début, mais petit à petit, nous améliorions notre synchronisation, et… Des crêpes se faisaient ! Elles sortaient du four ! C’était un exploit pour nous deux ! Mais il ne fallait pas ralentir la cadence, ô que non… Nous étions en retard, et j’ignorais quand les adultes allaient rentrer ! Il fallait que tout soit propre pour eux !

Au final… Je tombais de nouveau de fatigue, exténuée, peinant à reprendre mon souffle, n’ayant pas très bien récupérée… Tout comme la jeune fée… Une dizaine de crêpe étaient là… Mais la cuisine… Etait devenue un véritable champ de bataille… J’ignorais toujours quand ils rentreraient, mais l’endroit ne serais jamais propre d’ici là… Le repas était prêt… Mais à quel prix ? Je ne le savais pas… Mais quand bien même je n’avais pas été très efficace… Un sourire était sur mes lèvres, celui de savoir qu’en fin de compte, même si j’allais devoir tout nettoyer… J’avais réussie… Et tout le monde… Pourrait manger des crêpes…



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La guerre des crêpes   

Revenir en haut Aller en bas
La guerre des crêpes
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.