Partagez | .
Des retrouvailles
Invité Invité

-



MessageSujet: Des retrouvailles   Sam 11 Mar - 17:21


Des retrouvailles
feat.Aki Nishiie

   Le retour à Chikai ne fut pas spécialement compliqué, juste plus long que prévu. Les événements précédents étaient assez particuliers... Entre les missions en tout genre qui s’enchaînent et tous ces élus dont je ne connaissais même pas l'existence avant. Comme quoi, les choses ne s'étaient pas arrêtées dans le temps, contrairement à moi. Cela faisait plus d'une demi année maintenant que j'étais revenue à la vie, beaucoup de choses se sont déroulées et beaucoup d'autres qui ne se sont absolument pas passées... Depuis le temps, je n'avais toujours pas revu Aki, ni même Seryu. En réalité, le nombre de personnes que je n'avais pas revu se comptait au moins sur les doigts de mes deux mains. Si je devais faire le compte, il y avait donc :
Aki Nishiie, ma première et véritable amie... Seryu Ubiquitous, justicière de Seika dotée d'une puissance qui m'étais enviable autrefois. Four, l'espèce bizarroïde dont je m'étais attachée sans même que je le veuille réellement... Lara Croft, certes nous n'étions pas des amies, mais nous nous tolérions toutes deux, au point de partager une expédition ensemble.. Takeru, un jeune homme que je désirais sincèrement revoir. Je ne savais pas ce qu'il était devenu, je ne savais même pas si Patamon a pu revenir à la vie... Geleerde, jeune femme rencontrée qu'une seule fois tout au long de mon existence en ce monde, mais que j'espérais tant revoir. Qui plus est, depuis les événements avec Bashô, j'avais besoin de savoir si tout allait bien de son côté...

Bref, trop de personnes dont je n'espérais qu'une seule chose et c'était de les revoir.

   Il m'était difficile de ne pas me lamenter sur mon impuissance, sur mon incapacité à les retrouver. Entre mes voyages de Chikai aux territoires neutres, j'avais eu l'espoir de les revoir, mais rien de tout cela ne s'est fait. Pourquoi? Comment je devais m'y prendre?? Etait-ce impossible pour moi de les revoir? De m'assurer que tous allaient bien? Fenghuang voulait-il me punir de quelque chose que j'aurai mal fait?
Pensant à cette possibilité, un souvenir lointain mais qui ne cessait jamais de me hanter... Peut-être voulait-il me punir.. Pour ne pas avoir su protéger comme j'aurai dû, ma chère et tendre Adakor?
Peut-être qu'il faisait en sorte que je ne puisse revoir mes amis pour leur éviter un drame...?

   Si cette possibilité était la réalité, comment faire pour changer le court des choses?? Je désirais sincèrement les revoir, certainement plus que n'importe qui. Aki avait certainement du pleurer ma mort! Lorsque je repensais à Fumiko et sa disparition, la Nishiie avait pleuré sa mort.. Peut-être avait-elle agit pareillement avec la mienne? Avait-elle souffert? ... Elle devait très certainement me savoir morte, sans espoirs de me revoir. Si seulement... Si seulement je pouvais ne serait-ce que la revoir. Tant pis si lui parler était impossible, ni même la toucher et pleurer de soulagement en la sachant en vie, en bonne santé et heureuse.
C'était un véritable poids pour moi que de ne point pouvoir lui faire savoir mon retour à la vie dans ce monde pourri.

   J'étais donc de retour à Chikai depuis hier, je ne savais pas quoi faire de ma journée. Quoi que... Le visage de Zoro me revint en mémoire, souvenir de sa prime. Je voulais m'assurer d'une chose...
Me dirigeant alors jusqu'au tableau des recherchés, le visage de Zoro y était encore et toujours placardé. Ainsi que celui de Natsu et Bashô.
J'effleurais l'avis de recherche de Roronoa Zoro du bout des doigts, avec un visage triste. Il m'était encore difficile de penser en mal de ce fuyujin. J'avais bien compris ses raisons concernant sa prime, mais il m'était impardonnable de le savoir ami avec ce traître de Bashô. Qui plus est, la haine dans son regard lorsque nous avions dû faire de nouveau équipe ensemble.. Tout cela me plongeait dans de sombres sentiments.
Etais-je devenue une personne détestable? Pourtant, ma conviction avait changé. Je n'étais plus une sectaire.. J'acceptais la différence de nationalité, alors pourquoi en étais-je arrivée là?
Je n'étais pas mauvaise, j'en étais sure et certaine... Alors cette haine qu'avait le fuyujin à mon encontre, elle ne pouvait être totalement de ma faute. Il avait changé, ça j'en étais persuadée.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Des retrouvailles   Dim 12 Mar - 12:45





Des retrouvailles



feat.... KACHOU !



La jeune femme se leva avec difficulté et regarda autour d’elle, craignant pendant quelques secondes de ne plus savoir où elle était. Elle se rassura bien vite en reconnaissant sa chambre et le grand lit qui l’ornait, et en captant le rayon de soleil qui passait à travers la fenêtre. Tanith devait être levé depuis longtemps, et elle regretta que la place à côté d’elle soit vide, et s’extirpa doucement des couvertures en se frottant les yeux. Ce lit était trop grand pour elle seule, c’était clair. S’habillant sommairement, elle descendit se faire une infusion à la menthe qu’elle sirota en lisant un “traité des afflictions mentales diverses dans les terres du phénix” qui était beaucoup plus intéressant que le titre le laissait présumer. Ainsi elle avait appris de multiples choses quant à la folie traumatique. Cette passion étrange pour les maladies du cerveau l’avait prise lorsque les Anglers, et plus particulièrement Mako, était venus à elle suite à son amnésie. Elle avait dû alors se renseigner plus que jamais sur la perte de mémoire, et lire de lourds ouvrages, mais l’expérience finale qu’avait été le soin, bien que fatigante et douloureuse, avait été passionnante. Ainsi, elle s’essayait maintenant au soins de diverses afflictions qui affectaient les patients de l’hôpital et qu’auparavant, elle se contentait d’éviter. La veille au soir, elle avait d’ailleurs prévenus le vampire qu’elle ne l’aiderait pas à la boutique en cette journée, préférant faire quelques heures supplémentaires au centre de soin. Cela lui arrivait régulièrement, et légèrement plus depuis qu’elle était revenue de son long périple. En son absence, les malades s’étaient multipliés et entassés sans personne pour les soigner assez efficacement, et l’effort était plus important.



Elle sortit donc en direction de l’endroit qu’elle cherchait, lorsque soudainement, une apparition la fit stopper net sa progression. Une femme, plus grande qu’elle, aux longs cheveux argentés, portant une épée … Elle ne pouvait pas faire erreur c’était …  

Mon nom est Kachou... Je suis heureuse de faire ta connaissance, Aki.


Non, ce n’était pas possible ! Kachou était morte, Kachou était morte depuis bien trop longtemps pour être là, de nouveau face à elle. Kachou ! Rien que la pensée de ce nom fit naître des larmes chez la Druidesse.

Je crois bien que lorsque j'ouvrais le ventre de cette fille aux cheveux blancs, elle vous appelait à l'aide. Comment se nommait t'elle déjà... Un nom ridicule... Je me souviens, Kachou c'est cela ?


Elle était morte ! Morte! Pourtant lorsque la personne qu’elle fixait se retourna légèrement, elle put reconnaître le visage de celle qu’elle n’avaient pas vus depuis bientôt deux ans, de celle qui était morte tout ce temps …

Aki! Avec Adakor, on retourne à Seika, en direction de Chikai... Cela te dirait de nous accompagner toi et euh... Comment s'appellent tes compagnons de voyage?


Elle fit quelques pas dans sa direction … Il n’y avait plus d’erreurs possibles. Plus de doutes à avoir. C’était elle. Elle est personne d’autre. Tentant de garder une contenance, de ne pas fondre en larme, l’archère s’avançait. Chaque pas était un effort horrible, inextricable. Kachou. Les larmes roulaient sur ses joues sans s’arrêter. Elle tremblait de terreur. Et si ce n’était pas elle ! Et si c’était une illusion de son esprit ?! Et si c’était faux ?

Ka … chou ?

Tiens d'ailleurs Aki, je ne te l'ai jamais dit, mais en fait, j'ai rencontré Adakor pas loin de là... Tout comme toi d'ailleurs!! Wouaah, que de souvenirs. Si j'avais su qu'un jour, je trouverais deux personnes importantes à mes yeux dans un lieu si... Dépravé.. Haaa…


Kachou ? C’est toi ? Dis moi que c’est toi …

Il n’y avait plus question de garder une quelconque contenance. Les gens se retournaient légèrement. Ils la connaissaient bien, et la voir dans un tel état n’était pas commun.

Je me prénomme Kachou, voici mes amies Aki et Adakor.


Sa plus grande amie. Sa plus grande souffrance. Sa plus grande perte. Face à elle. Vivante.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Des retrouvailles   Mer 22 Mar - 16:24


Des retrouvailles
feat.Aki Nishiie

Ambiance

   Enlevant mes doigts des avis de recherches, je lâchais un lourd soupire. Toutes ces rencontres faites sur Kosaten n'étaient pas anodines, toutes produisaient quelque chose en moi.. Je le savais mieux que personne. Tous était différents, il y avait des bonnes et des mauvaises rencontres partout, dans chacune des nations. Il fallait accepter ce fait.. Je ne pouvais me fier qu'à un nombre très restreint de personnes.
C'était donc avec le coeur lourd que je commençais à me retourner pour m'en aller retrouver l'auberge où je séjournais, désormais habituée à ne croiser aucune connaissance. Sauf que là, sa voix parvenait jusqu'à mes oreilles. Est-ce que je me l'imaginais? Par réflexe, je tournais la tête dans la direction d'où provenait la voix cristalline de celle qui fut ma première amie. Alors mes yeux se posèrent sur elle, ses cheveux frisottants et roux... Ses yeux vert et sa taille quasiment identique à la mienne.... Aki.

   Elle prononçait mon nom, mais je n'arrivais à rien. Aucun son ne sorti de ma bouche, ni même bouger le petit doigt était possible. Seules mes larmes montèrent à mes yeux pour commencer à couler le long de mes joues... Je devais être entrain de rêver, je ne voyais pas d'autres solutions. Elle? Ici? Je l'avais pourtant cherché partout, j'étais allée là où elle pouvait être susceptible de venir, allant là où il y avait potentiellement du danger... Mais jamais jusqu'à maintenant je n'ai eu la chance de la voir, ni même de l'entendre. Alors, ici? Maintenant? Impossible.... Cela devait être le fruit de mon imagination, n'est-ce pas?
Pourtant, cette personne qui lui ressemblait exactement et qui avait le même timbre de voix que mon amie ne me lâchait pas du regard. Elle m'appelait et avançait vers moi, la voix tremblotante, comme si elle aussi n'en revenait pas. C'était elle, hein? C'était.... Vraiment... Elle...?

- A...... Aki...?

   Les personnes autour de nous nous dévisageaient. On devait avoir l'air de deux idiotes, mais qu'est-ce que j'en avais rien à faire! Aki... Aki était là, devant moi! Je pouvais désormais courir vers..... Non.... Non non non..!
Je reculais d'un pas, les larmes coulant davantage et le visage quelque peu mal à l'aise.
Si c'était bel et bien elle... Je n'avais pas le droit de la voir. J'avais cru comprendre que tout nous empêchait de nous revoir, c'était impossible pour moi d'être là avec elle. J'allais lui porter malheur et souffrance... Car... Car combien de fois l'avais-je fait souffrir? Ô combien de fois avait-elle pleuré à cause de moi?? Si même Ieta était au courant pour ma propre mort.. De ses propres mots, il m'a expliqué que c'était la Nishiie qui lui avait raconté. Comment avait-elle apprit pour moi? Est-ce que..... Est-ce qu'elle me détestait pour ne pas avoir été prudente? Pour ne pas... Avoir protégé Adakor??

   Je cachais désormais mon visage de mes deux mains, mes larmes coulant encore et encore.. Il m'était difficilement possible de m'arrêter. Est-ce qu'elle comprenait ma situation? J'étais là... Vivante... Sans ma petite citrouille à mes côtés. J'étais désormais seule, j'avais perdue celle que je m'étais promise de protéger à tout jamais. Et elle alors? Est-ce qu'elle allait me traiter d'incapable?? JE.. JE le savais, je n'avais pas besoin que me le dise..! Surtout pas... Non.... Je m'en voulais déjà suffisamment.... Et elle... Combien de fois l'avais-je fait pleurer? Est-ce qu'elle m'en a voulu d'avoir disparu ainsi?
Il m'était vraiment difficile de rester de marbre dans une telle situation... Je me rappelais notre dernière rencontre, en compagnie de Seryu et d'autres seikajin. Nous nous étions de nouveau séparées dans un simple au revoir. Lui avais-je fait regretter notre amitié? Je me souvenais encore du premier jour de notre rencontre... Elle avait fini en pleure, en souvenir de Fumiko une amie à elle qui avait disparue.. Et imaginer qu'Aki ait pu pleurer ma mort d'une telle façon, cela me brisa complètement.

- Aki... Par... Pardonnes-moi Aki...!

Je la regardais tout en pleurant toute les larmes de mon corps... Cela faisait combien de temps que je n'avais pas pleuré ainsi? Est-ce que... Je lui ferai comprendre à quel point je regrettais...? Arriverait-elle... A me pardonner? Je craignais tellement qu'elle ne le veuille pas, qu'elle ne le puisse pas... Que j'en pleurais davantage.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Des retrouvailles   Jeu 23 Mar - 15:56





Des retrouvailles



feat.... KACHOU !



Doucement, la rouquine tendit sa main vers l’apparition qu’elle avait devant elle, croyant presque qu’elle allait passer au travers. Les élus revenaient. Certains étaient déjà revenus, mais jusqu’ici, Aki était resté persuadée que la grande majorité restaient morts, et que Kachou faisait partie de cette majorité. Les élus revenaient. Et Kachou … Kachou était revenue. Elle aussi pleurait, des larmes qui ne pouvaient être que sincères, que … réelles.

Oh par Gaea … c’est vraiment toi.

Elle n’osait plus bouger, de peur de se réveiller, de peur de lui faire peur, de crainte qu’elle disparaisse. Que fallait il faire ? Que devait elle penser ? Pourquoi son coeur se serrait il encore et encore et encore et encore ? Pourquoi ne pouvait elle pas cesser de pleurer ? Tout s’évaporait. Tout n’était que mirage. Le sommet blanc et glacé, le visage de celui qui l’avait tué, celui d’Adakor figé à jamais dans la glace éternelle, l’air froid et indifférent de leur meurtrier. La conviction qu’elle ne la reverrait jamais. La honte de n’avoir pus la protéger. La haine. Contre elle même, contre Zayro, contre la vie et ses règles stupides qui voulait que les gens disparaissent. Et la douleur. Le désespoir. L’impression que plus jamais le soleil ne se lèverait. Les longs jours d’errance. Mourir de désespoir avait alors semblé être la chose la plus cohérente à faire. Cette impression que l’air glacé des territoires de Fuyu allait lui déchirer les entrailles. Et puis Kaede, Zinnia, Haru. Et puis Orina et Tanith. Et de nouveau la vie, et de nouveau l’espoir, mais toujours cette douleur au fond de son coeur. Toujours cette souffrance. Une compagne qui se levait avec elle, qui se couchait avec elle, et qui pleurait dès qu’elle en avait eu l’occasion. Tout. Tout ça était partis.

L’amour d’une femme, l’amour d’une mère, maintenant Aki connaissait tout ça. L’amitié également, il n’y avait pas de doute, Kaede et Ieta étaient deux personnes auxquelles elle tenait vraiment. Mais cette amitié là. Cette amitié là était unique. Pourquoi Kachou et pas une autre ? Pourquoi tant d’importance pour une seule personne ? Il n’y avait aucune raison particulière. Il n’y avait pas de réponse à ces questions. Juste la vérité inaliénable que Kachou était la meilleure amie que la Nishiie n’avait jamais eu, et qu’elle n’aurait jamais. Brisant le silence, la guerrière en larme s’excusa. S’excuser de quoi? Au nom de Gaea, ce n’était pas à elle de s’excuser, pas à elle du tout. Incapable de savoir ce qu’il fallait faire, l’archère finit par céder à son instinct en se jetant contre sa meilleure amie, pleurant contre elle comme une enfant.

Kachou tu es vivante ! Tu es vivante ! Pardonne moi milles fois Kachou ! Je suis tellement désolé ! Tellement désolé ! J’aurais dû … J’aurais dû être là ! J’aurais dû vous sauver je … oh je m’en veux tellement de ne pas avoir pus vous aider ! C’était … Kachou je … je … je suis tellement heureuse que tu sois là.

Elle s’écarta légèrement pour fixer les yeux si particuliers de son amie. Des yeux … jaunes ! Tout comme ceux de Tanith ! Et à travers son rideau de larmes elle ne put s’empêcher de sourire. Si elle savait ! Si elle savait tout ce qui s’était passé depuis.

Promets moi Kachou … promets moi une chose … je t’en supplie … ne meurt plus jamais.

Stupide demande, demande que personne ne pouvait accepter. Et pourtant son air était suppliant. Plus jamais. Elle ne voulait plus jamais avoir à la perdre. Son coeur se serrait au rythme de ses battements alors que la réalité peinait toujours à se frayer une place. Kachou. était. vivante.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Des retrouvailles   Dim 23 Avr - 19:53


Des retrouvailles
feat.Aki Nishiie

   Je pouvais sentir les battements de mon cœur, tant l’idée qu’elle puisse me détester me hantait. Elle qui fut ma première amie, ma première alliée… Elle qui fut mon plus grand réconfort, avais-je le droit à son pardon ?
Mes larmes coulaient à flot, roulant sur mes joues, tandis que la Nishiie, elle, tendait la main vers moi. Son visage semblait lui aussi souffrir, mais plus que la souffrance, il était aussi question d’incompréhension. C’était normal après tout. J’étais là, devant elle, la chair sur mes os, ma voix vibrant jusqu’à ses oreilles… J’étais vivante. Plus que vivante. Pourtant, j’étais bel et bien morte. Peut-être pensait-elle que j’étais une illusion ? Il y avait des chances oui… La mort n’était pas rien et revenir à la vie, ce n’était pas non plus quelque chose d’anodin.

Pendant un moment, il n’y avait plus rien. Juste nous qui nous dévisagions dans un silence des plus horribles qu’il soit, sans un mot, sans nous quitter des yeux.. Le temps de réaliser… le temps de regretter… Le temps des souvenirs… Le temps des retrouvailles. Seules les larmes pouvaient exprimer nos regrets.. Et notre silence qui évitait de briser l’autre… Ni pour elle, ni pour moi ce fut une expérience des plus faciles à vivre. En revenant des ténèbres de la mort, mon seul espoir était de la revoir. Cela faisait un long moment que j’avais réapparut, pourtant… A aucun moment je n’ai eu l’opportunité de la revoir. Ma conclusion fût qu’il m’était désormais interdit de revoir mes amies… Ma plus grande amie. La première étant… Adakor. Disparue à jamais…. Aki, dont je pensais ne plus avoir le droit de recroiser sa vie…

Pourtant, elle était là devant moi. Pleurant à chaudes larmes tout comme je le faisais. Mais il y en avait marre de ce silence… Je ne désirais plus qu’une seule chose, qu’elle me pardonne. Qu’elle pardonne ma faiblesse, ma bêtise. Qu’elle me pardonne de n’avoir jamais su lui exprimé à quel point elle comptait pour moi.. A quel point j’aurai tant aimé soulager ses craintes telle une amie qui était censée le faire… Mais j’avais fuit. Je n’avais fait que ça. J’avais mené Adakor droit à la mort, moi de même, laissant seule la Nishiie, laissant derrière moi… Ma première et véritable amie.
Pourtant, malgré mes excuses, ce ne fut pas une réponse que j’eus d’elle… Mais un geste. Le visage défiguré par la souffrance, la druidesse s’était jeté droit sur moi, me serrant contre elle. D’un mouvement simple et automatique, j’enroulais mes bras autour d’elle, la serrant aussi fort que je le pouvais, avec pour seul besoin de ne plus jamais la laisser souffrir… J’avais besoin d’elle… De son sourire, de ses conseils… J’avais besoin d’elle pour un tas d’autres choses dont je ne saurais les énumérer tant elles étaient nombreuses… Mais Aki était la seule que je désirais ne jamais voir disparaitre… Jamais.

Finalement, elle aussi se mit à me réclamer son pardon.. A de nombreuses reprises qui plus est. Les larmes coulaient de plus belle sur son joli visage, criant une réalité incroyable.. Celle de mon existence pourtant détruite il fut un temps. Elle aurait aimé être là pour sauver Adakor. Elle aurait aimé être là pour me sauver. Nous éviter à ma petite citrouille et moi-même ce massacre causé par le messager des enfers…
Tout le long, j’avais fermé les yeux en resserrant mon étreinte… Sans un mot je l’écoutais parler, j’aimais le son de sa voix, l’odeur agréable qui se dégageait d’elle… Mais son ton suppliant ne faisait qu’amplifier ses larmes, les miennes aussi. Mon cœur était serré, tous mes membres tremblaient… Elle était là… Devant moi… Je pouvais la toucher… Et même la serrer dans mes bras. Elle… Mon amie.

Après m’avoir demandé pardon… Vint alors le moment qui me fit le plus d’effet… Dès l’instant où Aki se mit à prononcer ses dernières phrases… Ses derniers mots… Mon cœur rata un battement et mes jambes tremblèrent encore plus.
« Je suis tellement heureuse que tu sois là » …. « Ne meurs plus jamais ».
A quel point lui avais-je fait souffrir ? A quel point… J’avais détruit une partie de sa vie ? Comment dire « non » à sa dernière demande ? Mais comment répondre un « oui » lorsqu’on connaissait les dégâts de la vie ? Tout pouvait arriver à tout moment, surtout dans ce monde qui n’était pas le notre ! Comment lui promettre une chose que moi-même je craignais ? Une chose que je ne pouvais pas considérer comme terminée ? La mort me guettait… J’en étais presque certaine…. Certes j’étais revenue à la vie, mais la mort, elle… N’avait pas eu son compte… Sinon je ne serais pas là.

- Aki…. Aki… Oh Aki… Je suis tellement heureuse de te savoir encore vivante… Et je suis tellement désolée de ne pas avoir su rester en vie… De ne pas avoir pu te remercier comme il se doit pour tout ce que tu as fait pour moi… Aki… Pardonne-moi… Pardonne-moi de ne pas t’avoir prévenu… Pardonne-moi… De ne pas avoir su revenir jusqu’à toi à temps.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Des retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
Des retrouvailles
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.