Partagez | .
Il ne sera plus possible de retourner chez toi
Invité Invité

-



MessageSujet: Il ne sera plus possible de retourner chez toi   Dim 12 Mar - 0:14


Il ne sera plus possible de retourner chez toi
feat.Shaolan

   Le canasson s'hydratait au bord de l'un des lacs, tandis que je méditais sur la suite du trajet. La carte de Kosaten dans les mains, je tentais d'analyser ce qu'il me restait de jours pour arriver jusqu'aux zones inexplorées. Depuis le temps que j'en entendais parler, il était temps pour moi d'aller visiter les lieux. Mais le temps d'y arriver, il fallait trouver de quoi s'alimenter et faire le plein en fournitures en tout genre. Je n'étais jamais à l'abri d'un trou dans mes couvertures, une rupture de stock concernant la nourriture... En bref, il fallait faire attention aux provisions, donc interdiction de chercher à trouver des raccourcis, tant que je passais par quelques villes ou villages, je n'aurai pas de soucis à me faire.

   En attendant d'arriver à la prochaine ville qui se trouvait dans les environs de ces nombreuses étendues d'eau, je décidais de prendre une pause, histoire que la bête puisse se reposer et lui éviter une blessure inutile.
Le temps qu'elle s'abreuve, je préparais le terrain pour cuire de la viande. Je ne m'étais pas arrêté à l'heure du repas, pensant que je n'avais pas de temps à perdre. Puis pendant que je préparais un support de bois pour allumer un feu, un cri me vint jusqu'aux oreilles.
Ce cri décrivant tout d'abord un prénom "Sakura". Il y avait bien un prénom dans ce genre là qui faisait fureur dans les rangs seikajin, une élue... La protectrice de Seika ou un truc dans le genre. Bref, une élue dont la réputation n'était plus à refaire. Malgré tout, ce prénom hurlé de la sorte me fit m'inquiéter. Comme si un malheur était survenu de nulle part.

   Du coup, je décidais de laisser tomber ma zone de confort, main portée à mon épée, prête à la dégainer. Je parcourais alors les bois qui entouraient le lac où j'étais et cherchais la position d'où provenait ce cri. Mais à peine quelques instants suivant, plusieurs prénoms, de ce que j'en conclus, sortir de cette même bouche. Le timbre de la voix du garçon qui criait ses noms semblait inquiet.. Du coup, je pressais le pas avant de perdre la source d'une telle inquiétude. Et finalement j'arrivais brutalement contre un jeune homme.. Le bousculant sans faire exprès et tombant même sur lui.
A cause de ma maladresse si rarissime, je me retrouvais au sol sur un inconnu.... Me rendant vite compte de la situation peu agréable, je m'écartais rapidement du jeune homme tout en inclinant mon buste et fermer les yeux... C'était un moment gênant.

- Excusez-moi.. C'était intentionnel..!! Je.. J'ai accouru près d'ici après avoir entendu des cris... J'étais inquiète, pensant qu'il y avait un drame. Ce qui m'a parut étrange... Etant donné les lieux désertiques.

   Après m'être justifiée de lui être rentrée dedans aussi brutalement, je relevais mon buste pour planter mon regard dans celui de l'inconnu. C'était un jeune homme qui semblait être dans l'adolescence... Pourtant, ce garçon paraissait malgré tout bien plus mature que ne l'était Natsume. Des cheveux châtains et des yeux marrons... En bref, il ne semblait pas être quelqu'un d'anormal. Certainement un natif.
Me rappelant les noms qu'il avait dû hurler plutôt, je m'empressais donc de savoir ce qu'il lui était arrivé :

- Vous sembliez chercher une ou.... Plusieurs personnes. Quelqu'un vous attaqués? Qu'est-ce qu'il s'est passé? Vous êtes blessé??

A cette pensée, je me dépêchais de me relever.

- Si vous êtes blessés, attendez-moi là, je reviens de suite!


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 14
Yens : 546
Date d'inscription : 03/03/2017
Age : 24
avatar
Shaolan ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Il ne sera plus possible de retourner chez toi   Mer 15 Mar - 10:55



feat. Kachou


Il ne sera plus possible de retourner chez toi


Mon épée rangée dans son fourreau - attendant sagement que je la brandisse à nouveau -, j'étais paré à partir à la recherche d'une quelconque forme de vie qui pouvait répondre à mes questions. Et des questions, j'en avais des tas. Comme à chaque fois que nous traversions une dimension pour une autre. A la seule différence que cette fois-ci j'étais seul. Ce qui avait le don de m'inquiéter et de m'agacer encore davantage.

Je détestais être éloigné de la Princesse Sakura ne serait-ce que quelques secondes. J'avais toujours l'impression que le temps s'écoulait différemment en son absence, que chaque seconde qui passait me pesait lourdement sur la poitrine. Voire même que ma respiration s'en retrouvait entrecoupée. Je haïssais ce sentiment au fond de moi qui me faisait dire qu'Elle pouvait être en proie à une terrible menace, à chaque instant.

Il fallait impérativement que je la retrouve. Quoiqu'il m'en coûte... Quelqu'en soit le prix à payer...

Sur ces pensées, je me mis donc en route, à l'assaut de ces contrées lointaines qui m'étaient parfaitement inconnues. Qui aurait pu imaginer alors, qu'au lieu que ça soit moi qui parte à l'aventure, que c'était plutôt elle qui allait venir à moi...

A peine avais-je aligné quelques pas l'un devant l'autre, que quelqu'un me tomba dessus. Littéralement. Tout se passa si vite. Mon premier réflexe fut d'essayer par tous les moyens de garder mes deux pieds sur terre, malheureusement en vain. Je tombai donc à la renverse, emportant avec moi dans ma chute, ce qui m'avait bousculé.

Roulant des épaules avant la rencontre avec le sol, je m'épargnai au moins ainsi de me cogner violemment la tête en arrière. Ce qui aurait encore en plus contribué à mêler le flou dans ma mémoire, pourtant déjà bien parsemée de zone d'ombres. Même si en effet, en un sens, cela aurait pu être une étrange ironie du sort que je perde mes souvenirs à mon tour, alors que j'étais pourtant parti en quête de retrouver ceux de quelqu'un d'autre.

Suite au choc, à nouveau sur le dos - alors que je venais tout juste de me relever il y a peu – j'entendis et je sentis quelque chose bouger sur mon torse. Une voix cristalline me ramena également quelque peu dans la réalité. Et pourtant, même si elle m'était inconnue. Je ne pus m'empêcher de la prendre pour celle que j'aurais voulu qu'elle soit. Vous devez donc vous imaginer ma surprise lorsqu'en rouvrant doucement les yeux pour découvrir que ce qui se trouvait juste au dessus de moi – et que je mis quelques instants avant de réaliser ce que c'était – s'avéra être de longues mèches de cheveux argentés. Qui encadraient par ailleurs ce qu'il me semblait être un très ravissant visage. Bien que je ne pus en voir distinctement les yeux, et ce, même aux vues du curieux pétrin dans lequel nous nous étions quelque peu fourrés.

En tous cas, visiblement plus gênée que moi par la situation dans laquelle nous nous trouvions, la jeune femme pour qui j'avais apparemment servi de futon - pour amortir sa chute -, se confondait en excuses et en justifications. Elle m'expliquait avec empressement la raison d'une telle hâte qui avait précipité notre collision, mais elle était pourtant étrangement bien décidée à garder les yeux fermés.

'' Il n'y a pas de mal. Vous n'êtes pas blessés au moins ? ''

Ma priorité se porta tout de même d'abord sur son état de santé après un tel choc. Elle m'était certes tombée dessus, et j'avais dû recevoir la majeure partie des dégâts mais cela ne garantissait pas qu'elle n'avait pas pu se blesser tout de même dans la chute ou ce qui l'avait précédé. Et puis, plaqué ainsi au sol, ce n'était pas vraiment comme si j'avais un très large choix de choses dont je pouvais me préoccuper.

Très étrangement, ce ne fut que lorsque je pris la parole à mon tour que je pus enfin assouvir ma curiosité et ancrer mon regard dans les prunelles dorées qui étaient braqués dans le mien. Ses iris dorés assortis à sa longue chevelure argentée dégageait une certaine noblesse, une sorte d'aspect extérieur d'une peut être très grande richesse intérieure que je ne m'expliquais pas. Une richesse intérieure sans doute également appuyée par le fait qu'elle n'avait pas hésité une seule seconde à accourir pour prêter main forte à une personne dans le besoin, et ce, quitte même à lui rentrer dedans. Un sourire presque imperceptible s'installa sur mes lèvres à cette pensée. Mais très vite on me rappela à nouveau à l'ordre.

En effet, on me demandait quelles étaient les raisons de mes cris et de mon inquiétude. Fronçant les sourcils quelque peu, je détournai légèrement le regard sur le côté. Cette partie là, au même titre que les voyages inter-dimensionnels allaient être difficile à aborder. Comment pouvait-on dire à de parfaits inconnus qui ne nous connaissaient pas et n'avaient même aucune idée de qui nous pouvions bien être, que nous voyagions mes amis et moi, entre les dimensions à la recherche de plumes magiques capables de ramener la mémoire à la Princesse d'un lointain pays. Je pouvais clairement comprendre que prononcé de la sorte, cela aurait pu être pris pour les paroles d'un hérétique.

Si j'avais eu le choix, j'aurais préféré éviter cette étape pourtant cruciale lorsque nous arrivions dans un tout nouveau monde pour nous. Mais elle était importante pour pouvoir recevoir ne serait-ce que quelques petites informations sur l'endroit où nous nous trouvions, et une sorte de préambule pour savoir si l'arrivée du réceptacle mnémotechnique avait provoqué ne serait-ce que le moindre désagrément dans l'univers visité. Et puis, un coup de main des locaux dans de pareils conditions était très souvent une aide très précieuse.

'' J'ai seulement dû me cogner la tête, rien de bien grave ne vous en faites pas. Je m'appelle Shaolan. Mes amis et moi nous venons de pays très lointains d'ici et nous sommes à la recherche de quelque chose que nous avons perdu. Seulement, lorsque je suis revenu à moi à l'instant, il semblerait que mes camarades et moi ayons étés séparés, c'est pour ça que je les appelais. Je suis avec un homme très grand ; la mine sombre, tout vêtu de noir avec un protège-tête rouge vif, un autre homme presque aussi grand, blond habillé en blanc, et une jeune femme de mon âge, Sakura, à peu près de ma taille, le visage fin, les yeux émeraudes, les cheveux clairs coupés au carré. Vous ne les auriez pas vus par hasard ? Ah, et ils devraient également être accompagnés d'une drôle de petite créature qui ressemble à un lapin qui parle...''  

Au cours de nos voyages, nous avions rencontrés des personnes exceptionnelles qui n'avaient pas hésité à prêter main forte et à donner de leurs temps pour des inconnus qu'ils n'étaient peut être même pas amenés à revoir par la suite. Sans elles, qui sait où nous en serions encore aujourd'hui. C'était grâce à elles si nous avions pu avancer aussi rapidement. Elles s'étaient montrés si bienveillantes à notre égard et avaient comme un brûlant désir de nous aider dans les yeux. Cette jeune femme ne semblait pas déroger à la règle. Je pouvais le ressentir. Déjà, elle s'était même relevée avec précipitation sans demander son reste pour aller chercher je ne savais trop quoi, je ne savais trop où en me demandant de l'attendre ici. Ce n'était pas vraiment comme si j'avais autre part où me rendre après tout.

Silencieusement, je me remis sur pied à mon tour. Après un très rapide coup d'oeil sur les alentours, et étant donné que j'avais déjà mordu la poussière à deux reprises déjà, je m'attelai alors à tenter d'ôter toutes les plus petites particules qui avaient pu se déposer sur ma cape de voyage beige. Dernier vestige de ce que mon père m'avait laissé derrière lui pour me protéger des violentes tempêtes de sable du Pays de Clow.



hrp a écrit:
hrp: J'espère que ça ira, désolé pour l'attente :S
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Il ne sera plus possible de retourner chez toi   Mer 3 Mai - 20:10


Il ne sera plus possible de retourner chez toi
feat.Shaolan

La tête un peu sonnée à cause du choc, j’avais questionné l’inconnu de sorte à pouvoir agir rapidement en cas de blessures graves. Seulement, le jeune garçon qui se trouvait devant moi s’inquiéta plus pour moi que de son propre état… Chose qui me calma immédiatement. Mettais-je fait des films ? J’avais pourtant entendu sa voix crier quelques minutes plus tôt, non ??
Pour confirmer mes pensées qui s’entremêlaient, l’inconnu déclara s’être seulement cogné la tête, donc en soit rien d’alarmant. Par contre, à peine avait-il apaisé mes craintes de voir quelqu’un de blessé, que le garçon se présenta sous le nom de Shaolan.

Seulement, tout juste après s’être présenté qu’il enchaîna, partant alors dans un sacré récit qui dévoilait une forte inquiétude. Mais alors qu’il commençait tout juste, ses premiers mots m’interpellèrent. Parlant d’un « pays lointain », un doute s’immisça alors en moi. Il n’y avait pas trente millions de choses qui pouvaient décrire sa situation. Soit il était originaire d’une nation différente à celle de Minshu et commençait tout juste à voyager et ne se sentait pas à l’aise, soit…. Soit il était un élu, ce qui expliquerait cette « soudaine » disparition entre lui et ses amis après son fameux réveil.

Mes doutes concernant son statut d’élu se renforcèrent au fur et à mesure de description qu’il me fit, mais je ne pouvais pas non plus être certaine de ce que j’annonçais, je ne connaissais pas toutes les personnes, qu’ils soient élus ou natifs, qui vivaient sur les terres kosatenniennes. Malgré tout, pour qu’un groupe soit autant diversifié dans leur accoutrement, ça ne devait pas être des personnes banales.
Par contre, à l’inverse de toutes les descriptions faites jusqu’à maintenant, le nom de la jeune fille m’interpella « Sakura ». Sur Kosaten, à Seika plus précisément… Il y avait bien une Sakura qui se trouvait être très connue, d’ailleurs cette dernière s’avérait être une élue. Malheureusement, malgré ses descriptions, je ne pouvais guère l’aider à les différencier puisque je ne connaissais pas cette seikajin.
Puis cette histoire de petite créature qui parle… Ca par contre, beaucoup sur Kosaten étaient accompagnés de créatures, que ces personnes soient natives ou non, alors cela n’aidait pas spécialement…

Toutes ces descriptions annoncées d’entrée de jeu n’aidaient pas tellement quant à l’espoir de les avoir déjà croisés… Par contre, peu de personnes étaient vêtues de blanc, à moins de vivre à Fuyu où la neige régnait, mais ça… Si tel était le cas et qu’il s’avérait que ce Shaolan soit un fuyujin, il allait me falloir être tout de même prudente avec mes paroles.
Je soulevais ma frange d’une main en posant ma main sur mon front et méditais sur tout ce que l’inconnu venait de m’annoncer. Avant toute chose, il fallait que je sache vraiment d’où il venait, cela allait certainement m’aider dans la recherche et si telle n’était pas le cas… Alors j’allais tout simplement lui être inutile… Voila tout.

- Huum… Il y a bien une Sakura…. Mais je ne suis pas certaine qu’elle soit celle que vous recherchiez.

Je croisais finalement mes bras tout en ramenant ma main droite à mon menton.

- Mais peut-être est-ce elle, je ne saurais vous le dire, je n’ai jamais eu l’occasion de la rencontrer jusqu’à maintenant. Par contre… Si cette personne s’avère être votre amie alors vous….

Réfléchissant à ce que je m’apprêtais à dire, j’affichais un sourire à Shaolan.

- Il se trouve qu’elle est assez connue et elle ne vient pas d’ici non plus. Elle vient aussi d’un « pays lointain », mais le souci, c’est que plusieurs autres personnes sont venus d’un pays lointain, vos amis sont certainement dans les parages aussi… Mais cela risque d’être compliqué de les retrouver, à moins de me préciser d’où vous veniez.

Décroisant mes bras, je posais mes mains sur mes hanches toujours avec le sourire sur le visage.

- De quelle nation venez-vous ?

Avec pareille question… La réponse ne pouvait qu’être révélatrice. Non pas que j’étais certaine de le savoir élu, absolument pas. Shaolan avait tout de même une tenue assez proche des nombreux voyageurs de Kosaten, il était jeune et ne semblait pas dangereux. Malgré tout, avec ce qu’il venait de dire, je ne pouvais pas avoir des doutes sur son origine… Mais s’il m’avouait venir de Seika, Minshu ou des Territoires Neutres alors qu’il serait fuyujin.. Là… Ce serait une tout autre histoire, la seule problématique serait de vérifier ses dires.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Il ne sera plus possible de retourner chez toi   

Revenir en haut Aller en bas
Il ne sera plus possible de retourner chez toi
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.