Partagez | .
La clé d'un mystère
Invité Invité

-



MessageSujet: La clé d'un mystère    Mar 14 Mar - 20:29





   
feat. Sayo & Dahlia
La clé d’un mystère


Quasiment un mois était passé depuis notre travail qui nous avait contraint, Jason, Tenkeï et moi, à nous engouffrer dans un repère de gobelins. Depuis ce jour, j’avais bien compris pourquoi les deux minshujins les détestaient à ce point, et j’évitai comme la peste de prendre des contrats les concernant. Ces créatures créaient de sacrés problèmes, et presque chaque jour, on trouvait une prime pour quiconque acceptait d’aider à s’en débarrasser.

Pourquoi je repensais à cela maintenant ? Et bien depuis quelques jours, j’avais décidé de quitter un peu Minshu pour me rendre en territoires neutre. Debout devant un des nombreux tableaux en bois de Shiryoku, où étaient placardés différents parchemins pour des jobs tout aussi divers, une des affiches m’intrigua plus que les autres. Je me rapprochai donc pour mieux lire en détails. On pouvait trouver toutes sortes de demandes les plus farfelues les unes que les autres, celle-ci ne fit pas exception ! Un riche marchand s’était fait volé une précieuse clé, qui avaient selon ses dires, « plus de valeur que sa propre vie ». Je me demandai bien ce que pouvait ouvrir cette fameuse clé. En tout cas, la prime qu’il proposait pour la retrouver était plus qu’intéressante et je me saisissais du papier d’un geste brusque.  

Le propriétaire de l’annonce n’habitait pas très loin d’ici, ces quelques mois passés dans la capitale m’avait permis de bien connaître les lieux, ce qui me feraient gagner du temps. Réajustant d’un geste absent ma cape sur mes épaules, alors que je relisais l’annonce, cette dernière m’échappa des mains et tomba au sol lorsqu’une personne me rentra dedans. Levant brusquement ma tête, j’aperçu un visage qui m’était familier. Il me fallut quelques instants pour le resituer, puis je me rappelai de cette jeune femme aux envies pas très catholiques incessantes.

« Sayo ? Je ne m’attendais pas à te voir par ici. »

J’appréhendai un peu sa réponse, allait-elle me sauter dessus sans aucune retenue ? Ou autre chose du genre ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 157
Yens : 236
Date d'inscription : 26/05/2015

Progression
Niveau: 43
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: La clé d'un mystère    Sam 18 Mar - 18:14







La clé d'un mystère

Feat. Dalhia







Bredouille. Je revenais bredouille de mon séjour en Seika. Peut être étais-je allée au mauvais moment, ou peut être que les pêchés m'avaient rendu impatiente et j'étais rentrée plus tôt que prévus à Minshu. Enfin je désirais y aller plutôt. Néanmoins, mon sens de l'orientation n'était pas fort, quand je réfléchissais à tout un tas de sujet. J'avais fait un léger crochet par les territoires neutres. Au moins, je pouvais m'énerver à loisir dans les vastes paysages isolés. Sauf lorsque j'arrivais dans une ville ou un village, je devais faire attention à quel pêché avait vu le jour à ce moment. Il était mal venu de se mettre à Dos un territoire neutre, dans cette guerre contre Fuyu. Malheureusement, il fallait bien aussi, que je passe par les villes et les villages pour avancer et surtout récupérer nourriture, argent, et de meilleures nuits plus reposantes qu'à la belle étoile. C'est ainsi, que je m'arrêtais souvent dans des petits villages proposant mes services, puis une fois, ma mission accomplie je disparaissais sans demander mon reste.

Et en ce jour maudit des pêchés, je me retrouvais à Shiryoku, ville plus importante que certaines que j'avais traversé. Et une fois n'est pas coutume, je devais gagner de l'argent pour la suite de mon voyage, et puis parce que Avarice appréciait avoir des objets brillant à tenir entre mes mains. J'avais donc eu vent d'une mission très bien payé et suffisamment pour me faire finir mon voyage dans un certain luxe, comme le méritait une princesse comme moi.

De quoi, j'oublie quelque chose. Ah ce qu'il en est de mon pêché. Il n'est peut être pas le pire et le plus visuel va t-on dire. Mais il peut m'apporter le plus de problèmes, si je ne fais pas attention. Enfin façon, j'étais supérieur en tout point à ces habitants et autres individus des territoires neutres, je n'avais rien à craindre. Et quoi? Si je tombais sur un élu? C'était peu probable dans cette immensité. Et puis, je prouverais une fois de plus que j'étais bien plus puissante que lui ou elle.Mais aussi, plus belle et ô combien plus sexy. Bon sans aucun doute Orgueil m'attirerait des ennuis comme toujours. Mais je m'en rendrais compte que le lendemain. Après tout, peut être était-ce une malédiction, mais je devais admettre quand même que c'était un trait de mon caractère par nature. Bon oui il était amplifié. Mais revenons à nos moutons. Mission. Argent. Nourriture. Retour à Minshu et...

Et un carambolage!

A croire que les habitants étaient assez abrutit pour s'arrêter en plein milieu du passage, faire je ne sais quoi, sans prévenir. Et se permettre de gêner le passage à tous. Bon il pouvait faire ce qu'il ou elle voulait aux autres, mais là c'était moi quoi. Princesse de Yama. Quel gueux se permettait tel affront.

Mais j'allais avoir à faire à une toute autre personne. Mon dieu, comme je n'aurais pas voulu tomber sur elle avec un tel pêché au manette de mon corps. Elle avait connu Luxure, chose qui aurait pu être amusant en un sens, et qui n'avait pas été dangereux. Elle était même parti en me disant au revoir, ce qui me prouvait qu'on était parti en bon terme. Du moins, on était pas devenue ennemie et s'était un bon point. Aujourd'hui, rien n'était moins sûre. Bon à la limite, je l'avais prévenus que j'étais maudite par les 7 pêchés mais m'avait-elle prise au sérieuse? Au moins, elle aurait un parfait exemple et une preuve à l'appui.

Néanmoins, une nouvelle idée me traversa l'esprit. Je cherchais à unifier plusieurs élus qu'ils soient de Seika ou de Minshu, pour faire font commun das la guerre contre Fuyu. Et ainsi nous permettre à tous de revenir chez nous. Mon pays ne pouvait pas fonctionner sans moi. Et Sae-Hee, même si elle était un des piliers, ne pouvait pas gouverner sans moi. En plus, elle devait tellement s'inquiéter pour moi. Et à juste titre, en y réfléchissant. Et cette femme que je venais de bousculer, on avait combattu ensemble et je devais le dire en une certaine symbiose face à des gobelins plus puissant que nous. Mais j'étais dans notre duo, on ne pouvait donc que gagner. Mais elle allait, peut être, être utile pour ce fameux groupe d'élu. Elle s'exprima à moi, toujours à moitié au sol, alors que je la toisais de mon regard supérieur. Je la fixais, comme si j'analysais si elle était digne que je lui adresse la parole. Mais comme je l'avais dis, je devais m'intéresser à elle, et ça serait sûrement un honneur. Pour elle, bien sûr.

-Dalhia! Je ne m'attendais pas du tout à te voir non plus. Encore moins sans tes acolytes.

Agissant à mes paroles, je regardais de droite à gauche, afin de voir si Tenkei et Jason n'était pas, eux aussi, dans les environs. Autant viser le plus grand nombre, non? D'ailleurs, toute ma gestuelle était digne de charisme et de grandeur. J'étais Sayo-Hee l'étoile du soir!

Mais à priori, personne en vue. Quelque peu déçu, je laissais échapper un petit soupir. Bien sûr, il n'avait pas été discret. Pourquoi devais-je cacher mon émotion. Et puis mon souffle devait être leur oxygène à tous ces hommes et ces femmes. J'étais la Princesse de Yama. Retournant mon attention sur ma compagne, je repris:

-Je suppose que tu es là, pour la mission dont plusieurs parlent, et qui ferait gagner une bonne petite somme d'argent?

Au moins, même si Kosaten était un monde différent. Il y avait quand même des points communs avec le mien. Après tout notre système de village, puissance d'un pays s'organisait autour d'accomplissement de mission, pour gagner de l'argent et faire la renommée d'un village. Des village qui était en constance course à l'armement, au pouvoir, pour maintenir les autres puissances en respect. Yama était devenu l'une de ces puissances. La quatrième puissance de notre monde. Nous étions jeune, et pourtant nous avions fait rapidement notre réputation. Et autant dire, que nous excellions dans les mission d'espionnage, d'argent et tout ce qui concernait des choses illégales. Yama était le village de la seconde chance et comptait d'ancien mafieux, voleurs et autres scélérats qui désiraient une seconde chance qu'on leur offrait. Mais voilà que je vante encore une fois mon propre village. Un léger moment d'absence, avant de poser mon regard impérieux sur mon alliée.

-Tu seras peut être utile. Je te propose que nous la faisions ensemble. Aucun doute que je puisse y arriver seul, mais autant continuer notre alliance. Et ne laisser aucune chance à nos concurrents. Enfin, face à moi, il n'avait aucune chance. Mais avec toi, ça sera comme volé un bonbon à un enfant.

Sans réellement attendre sa réponse. Elle ne pouvait que me suivre. J'étais un peu la lumière dans les ténèbres. Le phare qui guide les bateaux, ou le berger qui réunit ses brebis. Donc comme je disais, sans réellement attendre sa réponse, je me mis à avancer à nouveau la tête haute, avec une fière allure. Quelle honneur que je lui faisais en l'acceptant dans mon groupe et de l'autoriser à marcher à mes côtés. Et puis qu'on s'entende qu'avec les regards sur nous, il devait m'envier. L'aura de fascination exerçait à merveille ses capacités.

-Que sais-tu sur la mission?

Je l'obligeais ainsi à accélérer le pas. Je n'avais pas besoin de quelqu'un qui me ralentisse. J'imposais donc le pas.






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La clé d'un mystère    Ven 24 Mar - 17:35





   
feat. Sayo & Dahlia
La clé d’un mystère


La première chose qui me frappa chez la jeune minshujin, fut son regard particulièrement arrogant qui me toisa. Elle n’avait strictement rien à voir avec la Sayo avec laquelle j’avais fait équipe contre les gobelins. Puisqu’elle semblait se croire supérieure, j’espérai bien qu’elle ne verra aucun inconvénient à se relever toute seule ! C’était la pensée qui m’avait traversée avant que je ne me souvienne de cette histoire de malédiction dont elle avait parlé. Hum, donc il y a un mois c’était la luxure qui parlait, cela voulait-il dire qu’aujourd’hui j’avais affaire à l’orgueil ? Génial.

Le ton qu’elle employait était des plus hautains et je me dis qu’il vaudrait mieux que je trace ma route. J’avais horreur des personnes comme cela, et puisque ce n’était surement pas sa faute, je n’avais pas non plus envie de me disputer avec l’élue. D’ailleurs cette dernière se mit à chercher Jason et Tenkeï des yeux, mais conclu dans un soupir que j’étais seule. Quoi, pour cette fois je n’étais pas assez bien pour madame ? Tant mieux, ça me ferait de l’énergie en moins à dépenser pour l’éloigner. Non, vraiment, la Sayo aux attitudes bourgeoises m’exaspérait déjà, mais puisque j’étais une personne relativement chanceuse dans la vie, il fallait que mon boulot l’intéresse aussi, bien évidemment. D’un soupir au moins aussi discret que le sien, je lui répondis.

« Oui au risque de te décevoir je suis seule... Je vois que cette mission t’a attiré tout comme moi... »

Alors euh stop, arrêt sur image... utile ? Je haussai un sourcil à l’entente de ces mots. Sans parler du fait qu’elle était directement partie sur le fait que j’acceptai de collaborer avec sa « haute » personne. Sachant que je n’avais pas la véritable Sayo – du moins je l’espérai, qui savait à quoi ressemblait la vraie – devant moi, je tâchai de ne pas être trop cinglante avec elle.

« Et dans tout ça... Ôtes-moi d’un doute mais, je ne crois pas avoir donner mon avis, là. »

Seulement j’étais également consciente qu’à deux, le boulot se ferait évidemment plus facilement. De plus, la somme donnée, même divisée en deux, me paraissait satisfaisante. Sans même un regard, la jeune femme se mit à avancer dans la direction que je suivais précédemment. Après avoir ramasser mon papier, quelques pas rapides me suffirent à la rattraper. Mais lorsqu’elle reprit son ton condescendant, une expression espiègle s’afficha sur mon visage.

« J’imagine que tu dois avoir de fantastiques dons de lecture, n’est-ce-pas ? »

Sur ces mots, je lui appuyai la note au-dessus de la poitrine, la stoppant surement pendant un petit instant dans sa marche digne d’une petite princesse dédaigneuse. Supporter ses manies d’accord, mais je n’allais pas devenir le petit toutou qui la suivrait, des cœurs dans les yeux.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 157
Yens : 236
Date d'inscription : 26/05/2015

Progression
Niveau: 43
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: La clé d'un mystère    Ven 7 Avr - 23:30







La clé d'un mystère

Feat. Dalhia






Bien! Elle parvenait à suivre mon pas. Au moins, elle ne me ralentirait pas. Une bonne chose! Bien sûr, alors que j'avançais droit vers la mission que l'on m'avait proposé...Pardon qu'on NOUS avait proposé - Puis quoi encore si elle voulait avoir la prime, j'allais pas tout faire non plus. Quoique vu mes performances, j'allais tout faire, mais ma gentillesse était tellement grand que j'acceptais sa présence- Bref tout ça pour dire, que je n'avais pas vraiment écouté ses commentaires. Après tout, ils étaient inutile. Je n'avais pas besoin d'elle pour comprendre que Tenkei et Jason n'était pas là. Il suffisait d'ouvrir les yeux. A moins, qu'elle était encore plus lente du cerveau qu'on pouvait le croire. BOn c'est sûr que par rapport à moi, elle était forcément plus lente. Alors ne parlons pas de nos capacités physique qui était ô combien supérieures aux siennes.

Mais revenons à nos moutons, car j'avais à peine écouté ce qu'elle me disait. A moins que ce soit le pêché qui filtrer les paroles. Le pêché se décrétant comme étant le meilleur, il n'allait pas laisser la place à la colère d'intervenir. L'un des rare pêché à pouvoir le concurrencer, mais ne lui dites pas.Mais je m'égare encore une fois. Tellement de choses à dire, et tout ce qui sort de ma bouche est tellement intéressant qu'on ne peut que m'écouter. Et puis quel intérêt de répondre à la guerrière, alors que ses paroles ne correspondaient pas avec ses actes.  Après tout, elle me suivait donc elle avait donné son avis et accepté.

Comme je le disais, au moins elle suivait le pas. Mais venant d'une élue, j'espérais au moins qu'elle tente de rivaliser avec moi. Du moins l'espoir pouvait donner des ailes. Bon j'admets qu'une partie de moi, regrettait mon comportement vis à vis d'elle. On avait bien travaillé ensemble, et je suis sûr que si elle n'avait aps rencontré les deux pêchés les plus gênant, on pouvait devenir amie.Après tout, mis à part Geleerde, je n'avais pas rencontré grand monde. Et moi qui voulait crée un groupe pour faire face à Fuyu, j'étais mal partie. Mon regard se posait sur elle, à la fois triste mélancolique, tel un appel au secours. LA véritable moi faisait surface, mais ne dura pas longtemps. Premièrement parce que le pêché était puissant et fort et deuxièmement car elle m'imposa un arrêt en me collant la note, au-dessus de la poitrine et d'un ton de voix que le pêché ne voulait pas reconnaître, elle me proposa de lire et la conduire auprès de la mission. Mon esprit fit un arrêt lui aussi. Était-elle sérieuse, m'imposer cela?

Mon regard, qui précédemment, était plein de tristesse et d'excuses se transforma en regard assassin et meurtrier, avant de s'adoucir et de devenir aussi hautain que d'habitude lorsque l'Orgueil était présent. Il n'y avait pas à s'énerver et à se rabaisser ainsi avec les personnes du peuple. Elle admettait finalement ma supériorité et se savait moins apte pour accomplir la mission. Elle savait à qui elle avait à faire, et j'allais lui confirmer son point de vue. Tout le monde avait besoin de moi.

-Je vois que tu te rappelles bien de mon rang de princesse de la montagne et chef de mon village.  Donc évidemment que j'ai eu une éducation supérieure à la moyenne. Je suis désolé, si tu n'as pas eu cette chance. Mais compte sur moi, je nous amènerais où on doit aller. J'espère, par contre que tu seras un peu plus utile, si d'aventure il y a des combats.JE sais que je peux tout faire, mais dans ma grande bonté, j'accepte ta présence. Mais n'oublie pas tout travail mérite salaire, donc...

Regardant à nouveau l'annonce, non sans être scrutée par les villageois alentours, subjugués par ma beauté et bien sûr par l'aura de fascination, je pris à nouveau la marche, en direction de l'homme qui nous pariait, une fois la mission accomplie. On avait besoin d'information, et l'annonce ne disait pas grand chose. Il fallait donc remonter directement à la source. Ce qui ne prit que quelques minutes tout au plus. Nous étions déjà toutes les deux très proche de la maison de notre homme. Celle-ci était gardé par deux gardes, notre commanditaire devait être plein aux as.  Les deux soldats nous barrèrent la route, mais un simple regard de ma part et ils nous laissèrent passer. Soit ils avaient comprit pourquoi nous venions, soit ils avaient peur de se frotter à moi-ben oui mon corps irradiait de prestance de beauté, mais aussi de force et de puissance, on ne pouvait avoir que peur de m'affronter-soit, ils étaient émerveillés par ma beauté et fou amoureux, étaient à mes ordres. Faisant signe à mon " amie" de me suivre, nous partirent en direction du vieil homme. Je l'avais amené jusqu'ici, à elle de faire une partie du boulot.

-Je pense qu'il sera mieux que vous vous adressiez à cet homme. Je ne veux pas m'abaisser à parler avec un membre du peuple.

Aussitôt, je fis une grimace de dégoût. Mais je savais que j'allais me faire juger par Dalhia. Malheureusement pour moi, peu de monde était aussi compréhensif que la Louve de Seika. Mais je devais prendre sur moi, et luttant un fort instant contre le pêché, je parvins à souffler un mot, alors que j'ouvris la porte nous menant au commanditaire. UN mot à l'intention de la guerrière, mais que le pêché nierait aussitôt en bloc, si la guerrière le mentionnait.

-Excuses-moi d'avance pour cette journée...

Un simple mot mais lourds de sens. Si l'élu de Minshu réfléchissait bien, son comportement était difficile pour son entourage, mais d'autant plus pour l'étoile du soir, qui devait supporter cela à longueur de temps, comme emprisonner dans son propre corps.

Spoiler:
 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La clé d'un mystère    Dim 23 Avr - 20:54





feat. Sayo & Dahlia
La clé d’un mystère


Est-ce que je devais prendre le temps de répondre à toutes les absurdités que la Minshujin me sortait à la minute ? Sayo était tellement persuadée d’être la femme fatale parfaite, qu’elle pensait que je lui avais demandé de m’indiquer l’endroit à cause d’un analphabétisme. Je l’écoutai déblatérer sur sa personne d’un air continuellement blasé. Franchement, elle avait de la chance que je sois au courant pour sa malédiction, parce que j’avais horreur que l’on me rabaisse comme elle était en train de le faire actuellement. Néanmoins, même en le savant, je ne pouvais pas m’empêcher de lui répondre un minimum, ben oui, on ne change pas les vieilles habitudes.

« Je sais parfaitement où je vais, mais je ne suis pas à ton service, Sayo. Maintenant que ta « fameuse » éducation t’as permis de lire, on y va. »

L’homme ayant besoin de nos services n’habitait pas bien loin, quelques minutes nous suffirent à parvenir devant le portail de son domaine. Sans que je ne comprenne vraiment pourquoi, les deux gardes nous laissèrent passer, je soupçonnai la brune d’y être pour quelque chose. J’avais déjà remarqué qu’elle réussissait à dégager quelque chose pour tenter de mettre les gens dans sa poche, enfin ça n’avait pas vraiment réussi, sauf pour Tenkeï. J’ignorai le geste de l’orgueilleuse qui m’intimait de la suivre et passait devant elle, focalisant mon regard sur la grande porte de bois. Une fois arrivée devant, l’élue fit un autre magnifique commentaire, pour cette fois je me contentai de rouler des yeux, tâchant de ne pas oublier que ce n’était pas sa faute, compliqué tout de même.

La jeune femme se permit d’ouvrir d’elle-même, hum aurait-elle oublié que nous étions chez quelqu’un là ? Je n’eus cependant pas le temps de lui dira, car cette fois, la vraie minshujin sembla s’adresser à moi. Je clignai plusieurs fois des yeux, la fixant pendant plusieurs secondes, avant de soupirer.

« Ouais je sais... »

D’un œil perplexe, je regardai la jeune femme ouvrir la porte, nous nous avancions ensuite dans le hall, où un majordome s’empressa vers nous.

« Mais enfin, qui vous a permis de rentrer comme cela jeunes dames ?! C’est inad-... ! »

« Laissez donc laissez donc Toshiro, l’affaire est trop importante ! Je suis monsieur Hiruo Bankichi, vous venez pour ma clé n’est-ce pas ? Oh vous ne pouvez venir que pour ça ! » Intervient un petit homme trapu en parlant extrêmement vite et gesticulant dans tous les sens.

S’il comptait parler comme ça pendant toute la réunion, la suite risquait d’être terriblement ennuyante à souhait... Le propriétaire nous invita à le suivre dans son bureau pour parler du reste en privé. La pièce était, à l’image du manoir, des plus luxueuse, les riches ne faisaient jamais les choses à moitié. Des tableaux de paysages ornaient les murs, de larges fauteuils de cuir se trouvaient en dessous, tellement brillants qu’on rechignerait à s’y assoir. Le marchand, ouvrit une de ses armoires, et en sortit une boîte noire contenant une énorme serrure.

« Donc, ne perdons pas de temps ! La clé que je veux que vous retrouviez m’a été dérobée alors qu’elle reposait dans ce coffre. Il était dissimulé à un endroit très précis dans l’arrière de mon jardin ! Il renferme... Oh je ne préfère même pas vous le dire ! Retrouvez cette clé par pitié ! »

« Ok d’accord, bon commencez par vous calmez un peu... Qui savait pour elle ? »

« Ahem, oui pardon... Seuls mes deux plus anciens majordomes, dont celui qui vous a accueilli, et mon père sont au courant ! Je suis certain de leur innocence ! À moins qu’un jardinier... Oh mon Dieu, ce serait une catastrophe ! »

Mais quelle chochotte... Bon, de toute évidence il nous faudrait interroger ces deux personnes, ainsi que le père de cet homme... Jetant un regard à Sayo, je me retournai ensuite vers notre client.

« Si vous en êtes certain, ce n’est pas mon cas, vos domestiques sont les plus à même d’avoir dérobé votre clé. »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 157
Yens : 236
Date d'inscription : 26/05/2015

Progression
Niveau: 43
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: La clé d'un mystère    Mar 25 Avr - 23:10







La clé d'un mystère

Feat. Dalhia







Et que nous continuons nos petites joutes verbales, malheureusement pour mon interlocutrice, l'orgueil faisait fit de ce qu'elle me disait. A vrai dire, se sentant en tout point supérieur, le pêché filtrait les mots et les paroles de chacun. Pourquoi s'épuiser à faire comprendre à ses pauvres insectes combien ils étaient inférieurs à moi. Donc même si une partie de moi enregistrait parfaitement ce qui était dit, l'Orgueil ne prenait même pas le temps de rétorquer. Mon corps continuait à avancer la tête haute, même lorsque nous franchisions la porte et qu'aussitôt quelqu'un nous aborda ou du moins tenta de nous stopper dans notre élan. Poussé par le pêché, je lui lançais un regard noir, depuis quand une loque humaine tel que lui, osait parlait ainsi à la princesse que j'étais.

J'allais d'ailleurs même lui donner une bonne leçon, avant d'être interrompu par une seconde personne. Qui s'avérait être le commendataire. Un petit homme trapu qui me faisait penser à un gros crapaud, cours sur patte, des yeux globuleux et plutôt immonde. Je tournais mon regard vers la guerrière qui m'accompagnait, lui faisant bien comprendre que cet homme me dégouttait au plus haut point. Fort heureusement, elle prenait les choses en main, comme elle le lui avait ordonné. Au moins, elle savait ou était sa place. Elle apprenait vite et peut être pourrait-elle la prendre à son service. Mais nous n'en étions pas encore là, surtout que Monsieur crapaud, comme j'allais le surnommer nous montra la source de toutes ses attentions et en soi l'ordre de mission.

Un simple coffret noir, dont la serrure vide, prouvait de la disparition de la clé. Fait étrange, pourquoi le voleur avait dérobé simplement la clé sans finir le travail en volant le coffre et son contenu. Encore des éléments qui ne fonctionnaient pas et qui me semblaient louche, comme lors de notre mission aux grands Lacs avec Dhalia. Mais une mission était une mission et peu importait la raison, j'étais juste ici pour empocher la rançon. Je fixais mon regard sur le coffre, alors que les deux continuer de déblatérer sur les possible coupable. J'avais bien capté le regard de l'élue, et je lui rendis évidemment. Mais aucun mot ne franchit le seuil de ma bouche. J'avais cette femme pour cela. Néanmoins, je devenais de plus en plus impatiente. Me relevant d'un bloc, à la grande surprise du marchand, qui sursauta ses yeux faisant le tour du cadran, je frappais mon poing sur la table.

-Je trouve bizarre que le mécréant ayant fait ce forfait est juste prit la clé sans le coffre, si son contenant vous ai si précieux. Mais soit, s'il ne s'agit que d'une clé, nous pouvons très bien nous en penser!

Je levais ma main dans les airs prêt à l'abattre sur le coffre, délivrant ainsi le contenu. Mais alors que je contractais mes muscles, monsieur crapaud prit de convulsions et de hoquets de panique se propulsa sur son trésor comme une poule couvant son œuf, en hurlant d'arrêter.

- Ne faîtes pas cela, pitié. Ce coffre est un don légué par ma famille. Mais je ne vous ai pas tout dit.Ce coffre n'est qu'une partie de mon trésor. En faîtes, le voleur a dérobé une petite clé ouvrant ce coffre-ci. Dedans, y était déposé une clé noire, ouvrant mon véritable trésor, lui même ayant disparut.

Les larmes aux yeux et la voix cassée, il s'était exprimé ou plutôt bavé, me laissant quelque peu exaspérée. Cet homme était véritablement une erreur de la nature. Mais il était celui qui allait nous payer, je devais donc me plier à son petit caprice. Décidément, j'étais trop bonne et patiente. Même ici j’excellais dans le domaine. Prenant une longue inspiration pour me calmer et ne pas me défouler sur lui, j'abaissais mon bras, tout en m'exclamant à nouveau.

- Nous devons donc interroger vos majordomes, votre père et le jardinier, à priori. Invitez les de suite, sans expliquer les raisons. Mon amie et moi même allons les interroger.

Le commanditaires me regardait avec ses gros yeux globuleux et dégouttant, de façon interdite, comme s'il ne comprenait pas ce que je lui disais. Ou peut être pensait-il que s'était une insulte de lui ordonner cela et d'interroger ses hommes et son père. Mais sans lui laisser le temps de s'exprimait, alors que sa bouche commençait à s'ouvrir, j'aboyais un ordre:

-Plus vite que ça, nous n'avons pas de temps à perdre!

Un nouveau sursaut et le marchand se précipita à l’extérieur de la pièce comme une poule sans tête. Une véritable basses-cours à lui tout seul. Je me tournais vers Dhalia, pour lui expliquer mes idées brillantes.

-Je crois que cette mission va être plus longue que prévus, alors gagnons du temps. Réunissons les au même endroit et voyons ce qu'il font, pendant que nous les observons. Peut être nous les menacerons ou leur ferons peur. Les hommes ne tiennent pas longtemps sous la pression... Et après on ose dire que nous sommes le sexe faible... HA!

Aussitôt, je m'éloignais pour m’asseoir sur une chaise, attendant l'arrivé de nos invités. D'ailleurs, j'entendais déjà le père hurlait dans le couloir, demandant des explications sur cette invitation forcée. JE sens que j'allais m'amuser....Mais alors que je pensais ça, je ressentis une chose qui vint me prendre par les tripes. Tel un appel qui me criait de partir d'ici et rejoindre rapidement mon impression. Sans crie et gare, je sautais par la fenêtre à côté pour disparaître, sans prévenir qui que se soit!






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La clé d'un mystère    

Revenir en haut Aller en bas
La clé d'un mystère
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le mystère de l'Atlantide
» Stardust, le mystère de l'étoile.
» Le Mystère de la Pleine Lune
» cicatrice de shanks mystère résolus.
» Le mystère du club des riches et puissants de Gotham.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Shiryoku-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.