Partagez | .
La rose et l'acier
Invité Invité

-



MessageSujet: La rose et l'acier   Dim 19 Mar - 15:52



La rose et l'acier
feat. Ellen



Miho Nishizumi
A coté de la maison



La pénombre

Deux heures du matin…

C’est à cette heure tardive que l’on pouvait voir lentement avancer le panzer à travers la plaine. Quelques phares à l’avant éclairaient très faiblement la route que le blindé suivait, tandis que le bruit du moteur pouvait s’entendre à des lieux à la ronde. Mais pourtant, tout le monde, tous les villageois étaient en proie à un profond sommeil. Dire que d’ici quelques heures, la plupart seraient déjà dans les champs, en train de travailler durement pour gagner juste de quoi subsister. La vie était dure pour beaucoup, et la jeune fille pouvait s’estimer heureuse de ne pas avoir véritablement d’heure pour se lever demain matin.

Mais actuellement, c’était bien fatiguée qu’elle rentrait à la maison. Elle avait enfin put récupérer les derniers papiers qu’il lui fallait (moyennement quelques négociations de plus et du travail supplémentaire pour ses petites mains, qui étaient maintenant habituées à signer à la plume et à l’encre), et au moins des fonds pour aménager maintenant l’intérieur de la bâtisse. Si la structure, les murs et le toit étaient présents, le confort restait relativement sommaire, et l’endroit cruellement vide. Cela allait être les prochaines étapes de ce qu’elles devaient faire, mais il faudrait attendre tout de même le retour du reste du groupe, parti à Chikaï.

Elle regrettait un peu tout de même de ne pas pouvoir revoir la druidesse, mais malheureusement ce qu’elle devait faire monopolisait son temps. En tout cas, elle était restée déjà plusieurs jours à Kansei, et il était tout de même grand temps pour elle que de rentrer se reposer. Demain, elle comptait passer un peu de temps avec la Reizei, l’androgyne et Harall, qui étaient les seules autres personnes qui gravitaient actuellement autour d’elle.

Ne prenant même plus la peine de cacher un bâillement, elle ralentit un peu l’allure afin de prendre lentement un virage, et de continuer la route. La maison n’était plus qu’à quelques minutes, et elle était assez impatiente de trouver le confort de ses draps, afin de dormir bien longtemps. Ses précédentes nuits avaient été assez courtes, et elle prenait la route en tant fatiguée, ce qui n’était pas du tout recommandé. Mais elle n’avait pas d’autre choix. Et puis, elle n’avait que peu de chance de croiser quelqu’un à une heure aussi tardive, et encore moins de croiser un véhicule motorisé.

En tout cas, l’éclairage intérieur du blindé était un peu grésillant. Il faudrait qu’elle s’occupe de vérifier les câbles aussi, puisque certaines fois, plusieurs fonctions ne répondaient pas correctement. Bref, très loin était le jour où elle pourrait se reposer pleinement. Etre la chef de ce petit groupe n’était pas simple tous les jours, mais elle avait prit ses responsabilités, et pour rien au monde elle n’abandonnerait ses amies ! C’était un peu une fanatique sur certains points, notamment sur ce qui concernait ses relations avec les autres. Elle était prête à tout donner, quitte à se replonger dans ses cauchemar, comme elle avait put le faire.

Et enfin, elle arriva. Il faisait bien évidement nuit, et elle espérait que le panzer ne réveille personne. Elle diminua donc la vitesse et coupa les lumières, s’éclairant uniquement avec une petite lampe de poche. Telle une filoute, elle gara rapidement le blindé avant de l’arrêter, et de soupirer. Peut-être aurait-elle dût passer la nuit à l’intérieur du blindé ? Cela aurait certainement été plus simple. C’était ce qu’elle avait fait plusieurs fois à Kansei, mais cela manquait bien de confort… Bref, s’extirpant du Maus, la jeune fille posa pied à terre, et secoua la tête pour rester lucides sur les derniers mètres qui la séparait de l’entrée de la bâtisse ! Continuant d’avancer à la lueur de sa lampe, elle était à mi-chemin, en train de chercher ses clés afin d’ouvrir la porte, mais ce fut un bruissement dans les herbes qui la fit sursauter et pousser un petit cri de surprise !

Qu’est-ce que c’était, elle ne le savait pas. Probablement un petit animal, ou autre… Elle restait néanmoins un peu paniquée, et c’est en éclairant l’endroit d’une manière craintive qu’elle mettait en même temps l’emplacement de son arme, avant de se rendre compte que le pistolet était resté dans le blindé… Tout s’annonçait pour être un drame affreux…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1567
Yens : 67
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Forêt Luxuriante

Progression
Niveau: 111
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Dim 19 Mar - 18:59



Feat. Miho-chan ~
Un dur choix.
Je ne pouvais pas dormir. 

J'étais sortie du tank, après que l'équipe des cinq jeunes filles nous ait assez éloigné du camps d'hérétiques à la statue de chimère. 
Viola et moi sommes parties nous promener dans les plaines verdoyantes. Cependant, elle ne m'a pas pardonnée de si tôt, et m'a même insultée de "traître" plus de cent fois. Mon cœur fut brisé en mille morceaux, et dès qu'elle m'eut tourné le dos, j'eus éclaté en sanglots. Des pleurs silencieux, des couinements retenus, je ne voulais pas qu'elle me voye ainsi, qu'elle m'entende pleurer... Je ne cherchais pas la pitié. Ce serait une honte marquante, inoubliable, traumatisante. 

Je n'ai pas dormi pendant des jours. Je marchais, la tête baisse, inlassablement, le visage éternellement ruisselant de larmes, mon corps tremblant de tristesse, mon âme se remémorant désespérément tous les moments passés avec ma très chère Viola. "Ne fais pas de bruit, quelqu'un pourrait t'entendre, te voir en train de pleurer." me murmurais-je sans arrêt pour me calmer, mais pas pour mon réconforter.
Rien ne pouvait me consoler. Une mélancolie trop profonde, trop lourde. Cette séparation fut dure, elle m'eut cruellement tranché mon cœur. Serait-ce dû à mon égoïsme ? 

Je me mis à réfléchir, difficilement. Rinkyu voulait que je lui montre mes talents, me voir fonder un nouveau monde par la terreur; Jason voulait me voir me battre pour le bien; Natsume et Mako voulaient que je ... Devienne ... Humaine. Du moins, mentalement. Ils voulaient me voir sourire, rire, être... Normale. Mais était-ce vraiment pour moi tout ça ? J'avais fait le dur choix d'être sorcière, il est bien trop tard de tenter de changer. Cela sonne bien pessimiste en y pensant, mais c'est la dure vérité. J'avais eu la chance d'être née humaine, je l'ai gâchée, tant pis pour moi. 

Je marchais, mes yeux fixant le vide, rôdant dans les hautes herbes. Finalement, je sentis une aura familière qui m'extirpa de mes sombres tourments. Je relevai les yeux, une mignonne petite maison se dressait devant moi. Mon regard se posa alors sur une jeune fille, ... Miho Nishizumi ! La chef du groupe à tank ! Mes larmes avaient séché par elles-mêmes. J'arquai un sourcil, me demandant ce qu'elle faisait ici, à cette heure-ci. Je m'avançai, intriguée, puis une idée me vint à l'esprit. 
Un sourcil malsain se dessina alors sur mes lèvres. 
Si Viola ne me voulait pas, alors je me dirigerai vers une autre... 

« Miho Nishizumi ! Que fais-tu réveillée à cette heure-ci ? »

Lui dis-je d'une voix grave, remettant une mèche derrière mon oreille, déjà bien séductrice. Mes yeux se plissèrent, je me glissai alors tel un serpent derrière elle, penchant ma tête sur la droite, essayant de revoir son petit minois.

J'y irai doucement. 
Mais si elle ne m'accepte pas... Je ne me retiendrai pas. Car je ne supporterai plus un seul refus... Plus un seul.




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Dim 19 Mar - 20:43



La rose et l'acier
feat. Ellen



Miho Nishizumi
A coté de la maison



Une sorcière familière

La jeune fille était sous pression, totalement désarmée et désemparée par rapport à ce qui pourrait arriver par la suite. Sa main tenant la lampe était fébrile, ne sachant pas quel endroit elle devait éclairer, tandis que l’autre, qui avait ses clés en main, était en train de trembler. Que devait-elle faire ? Rentrer dans la maison et s’y enfermer pour que le problème disparaisse de lui-même ? Pour que la probable créature puisse tranquillement vivre sa vie sans déranger personne… C’était une idée, mais sa main hésitante avait perdue la clé qu’elle devait prendre, et dans cet état, elle n’osait même pas quitter un seul instant des yeux ce qu’elle pointait de sa lumière…

Elle pouvait aussi retourner dans le panzer. Au moins, elle y serait en sécurité. Mieux que cela, elle serait armée pour se défendre contre cette chose, de part l’arme qui se trouvait à coté du siège pilote que par les énormes canons et autres blindage de l’infernale machine. Oui, cela pouvait donner un sentiment de sécurité, de quoi rassurer la chef de char toute paniquée actuellement…

Et elle avait une troisième solution, celle de s’engouffrer immédiatement dans la maison de l’androgyne. Même si elle le réveillerait ainsi, elle serait au moins sûre d’être en sécurité, car quand bien même c’était encore un enfant, il était incroyablement puissant, bien plus que les natifs, et bien plus que bon nombre d’élus. Les Anglers, sans le panzer, étaient bien évidement impuissantes face à lui, même si le cas qu’elles étaient restait très spécial. Elles étaient plus faibles que bien des natifs, restant avant tout des jeunes adolescentes.

Mais alors qu’elle entendait de nouveau les herbes bouger, et que son cœur s’accélérait, que l’adrénaline prenait possession de son corps, ce ne fut pas un animal que la jeune fille vu débouler de l’ombre, non… Ce fut une personne qu’elle avait déjà rencontrée, une humaine, une élue, une sorcière… Ellen de son nom, qui prit la parole, posant une question simple qui pouvait être aussi reposée à la sorcière, qui elle aussi restait éveillée à des heures bien trop tardives…

Pour le moment, la Nishizumi tentait de calmer des nerfs, posant la main gauche au niveau de son cœur pendant qu’elle soufflait longuement. Elle avait eu peur pour un rien, même si la présence de l’élue de Manshe ici était une chose assez surprenante, la maison de l’androgyne et celle des Anglers étant tout de même assez éloignés des routes principales. Mais bon, il fallait tout de même avouer que l’arrivée nocturne d’une personne avait de quoi en surprendre plus d’un, notamment une jeune fille dans un monde dangereux lorsqu’elle se déplaçait seule dans la pénombre…

Bref, elle reprit péniblement son calme, avant de se redresser plsu amplement, et de faire un léger sourire à cette personne, envers qui elle n’avait pas d’animosité, pour répondre gentiment :

Ellen, je suis heureuse que tu ne sois pas une creature sauvage. Hum… Je rentrais chez moi en fait, j’avais beaucoup à faire à Kansei, et ça a prit beaucoup de temps à se régler… Mais finalement c’est bon. Et toi ? Je ne m’attendais pas à te voir ici, encore moins après ce qui s’est passé la dernière fois…


La jeune fille baissa un peu le regard en disant ça, un court instant pourtant, mais cela eu pour effet que la sorcière en profita pour se glisser dans le dos de la lycéenne, qui ne le vit pas venir. Elle sursauta à cette occasion, et se retourna rapidement, l’adrénaline coulant à nouveau au maximum dans son corps. Un frisson parcourut en même temps son dos, avant qu’elle ne se rende compte que tout de même, il faisait bien froid à une heure aussi tardive… Balançant son regard de gauche à droite, elle finit par regarder la porte d’un air certains, avant de faire plusieurs pas en direction, pour prendre la bonne clé, et dévérouiller, pour l’ouvrir en faisant signe à la sorcière :

Je t’en prie, entre, il fera meilleur à l’intérieur. C’est encore en travaux par contre, la maison venant à peine d’être finie à l’extérieur.


C’était avec beaucoup de gentillesse qu’elle disait ça, mais ce qu’elle ne savait pas, c’était qu’elle pourrait être amenée à regretter ce geste… Ne venait-elle pas d’ouvrir la bergerie aux loups ? Car sous les traits amicaux et sensuels de la sorcière… Pouvait se cacher bien des démons…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1567
Yens : 67
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Forêt Luxuriante

Progression
Niveau: 111
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Lun 20 Mar - 18:12



Feat. Miho-chan ~
Un pas vers la folie.
Elle se retourna alors, d'un bond, surprise par le fait que je me sois glissée aussi rapidement dans son dos. Je ris gracieusement, les yeux fermés un court moment. Elle semblait si innocente, si pure, ... Une partie de moi voulait que je parte, que je m'en aille loin d'elle, pour ne point lui faire de mal... 

La seconde partie la voulait entre mes griffes, désirait planter ses crocs dans sa peau qui semblait si douce et si tendre. Envahie par le désespoir, par terrible manque d'affection, je sombrai dans le côté obscure, marchant comme une enfant à qui on lui tendait de charmantes sucreries, vers une folie qui me mènera sûrement à commettre des actes irréparables...

Je souris poliment à la jeune Miho, de temps normal j'aurai eu trop pitié d'elle, de part par son jeune âge, mais surtout par le fait qu'elle était devenue une amie. Récente peut-être, mais une amie quand même. J'allais définitivement regretter ce que j'allais faire... Mais j'étais devenue aveugle, aveuglée par une atroce envie de jeter ma colère sur une pauvre proie qu'était désormais devenue la Nishizumi.

Elle m'ouvrit la porte sagement, j'y entrai, pleine d'assurance, dans une démarche élégante, la tête haute, naturellement. Je semblais si orgueilleuse, si narquoise, et cela reflétait parfaitement la réalité, je l'assumais. 
L'intérieur, comme me l'avait fait remarquer Miho, était à peine faite. Il y avait juste un toit, des murs et... C'est tout. Je tournai alors autours de moi pour examiner les alentours... Beaucoup de pièces, il est vrai, mais c'était surtout très vide. C'était bien loin de mon manoir dans la Forêt de la Mort (même si celui-ci est carbonisé désormais, à cause des flammes provoquées par Zayro Jinn...) qui était dans un style gothique impressionnant : beaucoup de motifs, de meubles, de tableaux, de petites chandelles... Cela me manquait terriblement...

« Charmant. »

Dis-je simplement, avant de me retourner vers Miho. C'était vrai, il faisait bien moins froid ici. Mais je pouvais très bien supporter la température extérieure... J'avais pris l'habitude. Si j'étais rentrée, c'était pour le bien de Miho, ironiquement. La voir trembler ainsi me peinait, mais plus profondément m'excitait, et je n'étais plus assez normale pour en avoir honte. 

Je m'avançai vers elle, fermant la porte doucement de mon bras gauche, tout en restant devant elle. Ma main droite vint lui caresser le menton, après lui avoir légèrement relevé ce dernier, les yeux plongés dans les siens :

« T'a-t-on déjà dit que tu étais terriblement mignonne, chérie ? ~ »

Lui murmurai-je voluptueusement, mes yeux mis-clos devenus plus perçants et brillants, luisant dans la pénombre. 
Ma main vint alors s'enrouler dans ses cheveux, s'amusant à les boucler, gardant un regard lascif, se voulant délicieusement séducteur.




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Lun 20 Mar - 19:43



La rose et l'acier
feat. Ellen



Miho Nishizumi
A coté de la maison



Une sensation de malaise

La sorcière semblait partir assez loin dans ses terribles envies… Même si elle n’était pas encore passée à l’acte, elle laissait dans son sillage en présence de la Nishizumi une impression de malaise, que la lycéenne n’arrivait pas du tout à identifier… Elle savait tout de même, peut-être à tort, que la sorcière était une bonne personne, et qu’elle ne lui ferait probablement pas de mal, mais une partie de son corps lui hurlait de s’enfermer, loin de cette femme aux cheveux violets. Mais ces idées, la jeune fille les chassait, en accueillant avec le sourire la Minshujin.

Mais à peine était-elle rentrée que cette étrange impression la suivit, laissant un grand frisson parcourir le corps de la chef de char, qui alla pour fermer la porte, mais qui fut prise de court par la sorcière, et qui commença à s’engouffrer en terrain glissant, ce qui ne présageait rien de bon. La jeune fille était en tout cas troublée par les choses que commençait à faire la sorcière, et cette dernière put voir tout l’inconfort et le malaise qui envahissait la lycéenne…

Mais alors que la sorcière commençait presque à jouer avec le corps de la Nishizumi, en enroulant ses fins doigts autour des cheveux de la jeune fille, cette dernière secoua la tête, et entra à l’intérieur, encore un peu choquée et médusée de ce que venais de faire la sorcière, sans savoir comment elle devait réagir ou pourquoi cette dernière agissait ainsi… Il y avait des questions sans réponses qui demeuraient… Et qui turlupinaient la jeune fille, qui, en rougissant un peu, essaya de répondre de manière claire à Ellen, qui avait très facilement prit ses aises dans la modeste demeure de l’équipage du blindé.

Je… Je dois être fatiguée, excuse moi… Je… je t’ai surement mal comprise…


Elle secoua de nouveau la tête, avant de se tapoter les joues, pour bien se ressaisir. Elle devait rester calme, elle devait être attentive, sinon quel type d’hôte elle pourrait faire ? Enfin bref, ce fut avec un simple regard qu’elle continua la discussion, sur des bases qu’elle espérait beaucoup plus saines :

Mais tu ne m’as pas répondue ! Que fais-tu ici, à une heure si tardive ? Tu voulais voir Natsume ? Ou quelqu’un précisément ? Si c’est pour une urgence, on peut toujours aller toquer chez lui. Même si ça va le réveiller, il prend très à cœur son rôle de gardien de la plaine.


Elle soupira lentement, en admirant tout bas ce que faisait l’androgyne, qui avait son âge et souvent bien la tête sur les épaules, tandis qu’elle… Et bien souvent vacillait, même si elle essayait le plus souvent de le cacher, afin de pouvoir aider au mieux ses amies, qui devaient pouvoir compter sur quelqu’un, compter sur elle… Le rôle de chef de char n’était pas simple tout les jours, mais c’était ce qui correspondait le mieux à la jeune et brillante fille. Toutefois, en se tournant vers la cheminée, elle eu comme une illumination, et elle se retourna vers la sorcière, pour lui demander :

Est-ce que tu voudrais quelque chose à boire ? A manger peut-être ? Il doit y avoir quelque chose ici, normalement. Par ailleurs… Je ne m’attendais pas à te voir seule. Viola n’est pas avec toi ?


En effet, la blonde qui avait été rencontrée en même temps que la sorcière, manquait à l’appel. Elle était une sympathique personne, même si elle n’avait pas put beaucoup discuter avec, et le fait de ne pas savoir où elle était inquiétait un peu la jeune fille, qui naturellement prenait soin des autres.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1567
Yens : 67
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Forêt Luxuriante

Progression
Niveau: 111
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Sam 25 Mar - 16:14



Feat. Miho ~
....
Je pouvais sentir la gêne brûler en cette pauvre Nishizumi. Je la lâchai donc, elle s'en alla vivement plus loin dans la pièce, vers la cheminée. Je me tournai alors vers elle, les yeux toujours plissés, gardant un air aguicheuse. Elle semblait si perturbée, ... Plongée dans un malaise profond... Un sourire d'avantage plus malsain s'esquissa sur mes lèvres... Elle m'excitait tellement. 

Sentir sa peur créait une nouvelle sensation en moi, d'autant plus voluptueuse. Cependant, une infime partie de moi-même en avait honte. Mais qu'importait ! Toutes ces ténèbres submergeait cette dite infime partie et ne laissait donc aucune place à la raison. Pourquoi s'y faire ? Cette sombre, charmante hystérie me poussait à faire ce que j'avais envie de faire, sans aucune loi, sans aucun semblant honneur qui puisse me retenir ! Et sous cette maudite mélancolie, je ne souhaitais qu'une seule chose : m'abattre sur cette innocente jeune fille, qui pourtant était devenue une amie récemment. Ah ! Mais que dis-je ? Une amie, une vraie, ferait tout pour aider ses proches, ... N'est-ce pas ? 

Me rapprochant d'elle en faisant glisser mon index sur les bords d'une table, la tête légèrement baissée, la fixant sournoisement de mon regard de félidé, je vins lui répondre à sa question, c'est-à-dire le pourquoi de ma présence ici, à cette heure si tardive :

« Je me promenais, c'est tout. Je n'avais pas sommeil. »

À ces mots, mes yeux dorés se mirent à scintiller de légère tristesse en songeant de nouveau à Viola. Je me mis alors alors à éviter le regard de la brune, sentant mon regard visiblement trop nostalgique pour faire inaperçu. Je me ressaisis vivement en secouant légèrement ma tête et en revenant plonger mes yeux à pupilles de chat en ceux bien adorables de la Nishizumi. Elle me demanda alors si j'avais soif, mais avant même que je réponde, quelque chose que je ne voulais pas visiblement entendre sorti de sa bouche... 

Mon cœur rata brusquement un bond à l'entente de la remarque de Miho sur ... L'absence de Viola. Mes yeux s'élargirent d'un coup... Ma main tenant un bout de la table vint arracher ce dernier sauvagement en se resserrant brutalement. 
Mes sourcils se froncèrent, mes dents se frottèrent avec rage, ... Je n'en pouvais plus.
« Pas... Pas maintenant... Argh ... ARRRRRRGHH !!! »

Mes crocs poussèrent d'un coup, et un puissant rugissement bestial vint sortir de ma gorge. Je courus vers elle, l'attrapant avec une telle impétuosité, la portant dans une allure malgré tout princière, et m'en allai foncer vers la porte qui se brisa sous toute cette puissance. Il fallait partir d'ici. J'avais l'horrible pressentiment que quelqu'un nous observait... 

Galopant le plus vite possible en ignorant irrespectueusement ce que pouvait penser la chef des filles à tank, je m'arrêtai, entre les plaines et la forêt luxuriante, me sentant assez éloignée de la maison de tout à l'heure. 
Sans un mot, j'examinais les alentours... Personne d'autre pouvait roder ici à cette heure-ci. Je reposai alors Miho au sol, doucement. Je la fixais un long moment, l'air stoïque. Je réfléchissais. Mes crocs disparurent alors. Mes yeux mis-clos, j'attendais comme une réaction de la part de la Nishizumi. Mais en réalité, je n'en avais que faire. Son destin était tout tracé. 




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Sam 25 Mar - 18:07



La rose et l'acier
feat. Ellen



Miho Nishizumi
Au milieu de la plaine



L'heure du soupçons

Cette étrange sensation continuait de rendre la jeune fille mal à l’aise. Avait-elle fait une erreur ? Après tout, même si la sorcière ne s’était pas montrée hostile, elle n’en restait pas moins une inconnue, d’autant que selon ce que Natsume avait put donner comme informations à l’origine, elle n’était pas ce que l’on pouvait qualifier comme étant une gentille personne… Manger des gens, qu’importe le monde, restait un acte barbare et horrible… Mais malgré tout, elle avait cet espoir au fond d’elle que ce soit faux, que la sorcière puisse montrer de la sympathie, de l’amitié…

Mais à quel point s’était elle trompée ? Jamais Ellen n’avait voulu agir par amitié. Chacun de ses gestes, ses mouvements… Toutes ses actions étaient dirigées, avaient un but très simple, et tout simplement horrible. Tous les détails n’étaient que l’ensemble d’une funeste danse à l’issue macabre, dont la Nishizumi était à la fois spectatrice et, malheureusement, la principale victime… Elle n’avait qu’une seule envie, aller dormir, que ceci ne prenne fin, et que tout rentre dans l’ordre… Mais ce qui allait suivre était tout sauf anodin, et peut-être que son sommeil ne serait plus jamais le même, à jamais marqué par cette enfer qui allait être sa nuit…

Car si la sorcière continuait à se montrer sociable et assez perturbante, expliquant qu’elle se promenait à des heures interdites en furetant autour de la maison des tankistes, simplement parce qu’elle n’avait pas sommeil, elle n’en restait pas moins suspecte. Avait-elle des pulsions, des envies à assouvir ? Malheureusement, c’était le cas, mais pas du même acabit… Si l’on pouvait craindre que la jeune fille soit dévorée par les ténèbres, elle était très loin d’imaginer le tourment que lui réservait l’obscure dame…

Car dès lors que vint la question concernant la jeune tête blonde qui avait été vu en compagnie de la sorcière, cette dernière s’énerva grandement, ses yeux se révulsant, sa colère contrôlant chacune de ses actions, de ses émotions… Elle se transformait avec force et haine en une créature difforme, qui conservait tout de même quelques traits de la sorcière. Et là, l’on pouvait très clairement voir la lycéenne en avoir très clairement peur, d’autant que la table fut à moitié arrachée d’une simple pression… Mais elle n’eu pas le temps de réagir, juste de crier, avant de se faire arracher du sol, et être enlevée. La porte fut fracturée, et toute la maison en trembla…

La jeune fille fut en tout cas tétanisée par ce qui se produisait sous ses yeux… Elle criait, elle essayait de se débattre… Mais en vain… Elle n’avait pas assez de force pour lutter contre la sorcière, elle ne pouvait rien faire pour le moment, juste attendre la bonne occasion, qui viendrait… Un jour… l’espérait-elle… Elle avait beau être transportée comme une princesse, elle en tremblait de peur…

Jusqu’à ce que la sorcière se calme un peu, après l’avoir déplacée pendant des minutes… Une fois au sol, elle reculait de plusieurs pas, ne sachant à vrai dire même pas où elle se trouvait… C’était la pénombre, et voir quelque chose risquait d’être très compliqué. Sauf qu’heureusement, elle avait toujours sa lampe, qu’elle pointait non sans peur en direction de la sorcière,  qui reprenait forme humaine… La lycéenne était véritablement terrifiée, et essayait de trouver un endroit où se cacher, où se mettre à l’abri, mais il n’y en avait pas… Elle devrait se défendre d’elle-même, car après toutes les bonnes volontés qu’elle avait put présenter face à elle, cette personne, qu’elle considérait pourtant comme sympathique, prenait une voie dangereuse, et venait, après tout, d’enlever la Nishizumi !

Ellen, je ne sais pas ce qu’il te prend... Pourquoi as-tu fais-ça ? Je ne te comprend pas…


En même temps qu’elle disait ça, la jeune fille tremblait de peur… Il n’y avait probablement personne ici, et elle devrait compter uniquement sur elle-même. Fort heureusement, Manshe l’avait bénie, et quand bien même elle était effrayée, poru se défendre, pour survivre, elle n’hésiterait pas un seul instant à utiliser tous les atouts qui seraient dans sa manche, quand bien même la sorcière était bien plus dangereuse et forte que pouvait l’être la chef de char.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Sam 25 Mar - 18:42








La rose et l'acier

feat Ellen & Miho Nishizumi

Musique

Un horrible cauchemar. Une torture mentale. Un sentiment d'étranglement. Une personne inconnue serrant puissamment le cou de Natsume. Ca ne voulait pas s'arrêter et il était impossible de se débattre. Tout ce qu'il était possible de lire sur le visage de l'adolescent était le manque d'oxygène, des yeux révulsés, une bouche aux mouvements titubants et incontrôlables.

De longues minutes, non de longues heures s'écoulaient durant ce spectacle macabre qui pourtant, ne se déroulait que dans le sommeil d'un androgyne. Finalement ce sommeil fût interrompu par un rugissement, un hurlement et un son de bois brisé.

Le Gardien de la Plaine se réveilla en sursaut, le front couvert de sueur et réalisant qu'Erimaki l'étranglait, tentant de sortir de la pièce. Harall entra l'air affolé mais restant silencieuse pour ne pas réveiller Mako.

Natsume, t'as entendu ça ?!

Oui, quelqu'un doit être en danger vu le cri ! J'y vais, toi reste là si le problème est toujours proche !

Natsume se leva brusquement avant de sortir de la maison, regardant autour de lui. Si tout semblait aller bien, il put remarquer que le panzer était rentré et que la porte de la maison de son équipage était brisée. Il jeta un coup d'oeil à l'intérieur, s'apercevant que la table était elle aussi cassée en deux.

La Nishizumi devait venir d'être rentrée et par conséquent, elle devait être la victime... La jeune fille étant d'un naturel timide et peu sûre d'elle hors du tank, il y avait fort à parier qu'elle n'aie pas pu se défendre.

Et merde ! Miho !

En effet, cela ne pouvait être personne d'autre. Quant à savoir ce qui avait poussé le rugissement, les lourdes marques sur le sol laissaient penser à quelque chose d'humain. Dans tous les cas, ces traces allaient en direction de la forêt luxuriante.

Natsume courut en suivant les traces, imaginant que l'agresseur devait avoir ralenti sans se douter d'avoir été suivi.

Qui que ce soit, il allait payer... Il ne fallait jamais faire de mal aux proches de l'adolescent, JAMAIS. Soit la personne serait bannie de la Plaine à jamais, soit l'androgyne lui ferait amèrement regretter son acte.

Une lueur rouge de rage pouvait déjà se lire dans son regard et Erimaki effectuait des mouvements erratiques de bas en haut, créant de violentes ondes de choc au sol.

De plus, une énergie démoniaque commençait à se faire sentir...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1567
Yens : 67
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Forêt Luxuriante

Progression
Niveau: 111
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Sam 25 Mar - 19:18



“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Sam 25 Mar - 20:31

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Sam 25 Mar - 20:59








La rose et l'acier

feat Ellen & Miho Nishizumi

Musique

Plus Natsume suivait les traces de pas et plus il s'éloignait, plus les ondes de choc provoquées par son écharpe devenaient violentes, bruyantes et visibles. Les yeux rouges sang de l'adolescent qui laissait agir sa part démoniaque brillaient dans la nuit d'une rage qui grandissait de plus en plus.

Il accélérait de plus en plus, à tel point que le mouvement de ses jambes devenait irréel. L'adolescent n'était que rage incarnée, tout ce qu'il désirait était faire payer la personne ayant emmené Miho car personne, non PERSONNE n'avait le droit de s'en prendre aux proches du Gardien de la Plaine.

Il approchait, l'aura démoniaque qu'il pourchassait était si proche qu'il n'avait même plus à suivre les traces de pas. Cette fois-ci, il était le prédateur, suivant la proie de sa rage. Cette proie était plus proche, toujours plus proche, si proche. Les yeux de Natsume ressemblaient à des rubis, brûlant de haine de plus en plus intense.

A tel point que tout ce que l'on pouvait apercevoir au loin était deux points rouges accompagnés d'ondes de choc au milieu de la pénombre...

L'endroit était en vue, des arbres, deux personnes, une proie se pensant prédatrice d'une victime n'ayant strictement rien fait, c'était sûr. Le démon ne faisait même pas attention à qui se trouvait là, il n'avait pas à faire l'effort de reconnaître cette énergie démoniaque quand bien même il la connaissait bien.

Finalement, il arriva à proximité, pile en face de la sorcière en réalité. Il la saisit par le menton, la forçant à regarder ses yeux qui n'avaient plus rien d'humain.

Salut.

L'une des extrémités d'Erimaki se changea en poing qui en une fraction de seconde frappa de toutes ses forces le ventre de l'agresseuse, la propulsant au loin et libérant Miho.

Il aurait pu s'arrêter là mais avant toute chose, il enleva sa veste pour la mettre sur les épaules de la Nishizumi. Le peu de lui-même qui restait pensait que cela pourrait réconforter un minimum la pauvre jeune fille.

Il rejoignit finalement sa proie, cette sorcière. Il le réalisait finalement, elle avait abusé de sa confiance et peu importait ce qu'elle avait entre les jambes à l'heure actuelle.

Avec l'extrémité d'Erimaki, toujours changée en poing, il la saisit par le cou avant de la plaquer contre un arbre à son tour.

J'imagine que tu apprécie la sensation d'être dans cette position vu que tu prends plaisir à le faire à quelqu'un d'autre.

Son regard se durcit à nouveau, fixant intensément de ses yeux démoniaques les yeux félins de la sorcière.

As-tu quelque chose à dire pour ta défense, Ellen... ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1567
Yens : 67
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Forêt Luxuriante

Progression
Niveau: 111
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Dim 26 Mar - 11:10



Feat. Miho ~
....
Musique

Cette aura... Surpuissante... Qu'est-ce que— ?!
Une force surhumaine me jeta au loin, et je n'ai pu rien faire, comme une onde de choc dont l'origine avait violemment frappé mon ventre, ce qui me valut cracher un peu de sang. Écroulée au sol, mes yeux rougirent brutalement, mes pupilles disparurent, et ma voix n'avait plus rien d'humain. Plus de parole, juste des grognements, rugissements terriblement, atrocement aiguës, démoniaques. Mais avant même que je puisse me lever, une main géante, faite de tissu, me cogna contre un arbre, et me garda contre celui-ci. Le sang qui sortit de ma gorge était noir cette fois.

Je me mis à m'agiter, griffer le tissu pour tenter désespérément de le déchirer, grondant sauvagement. Non, je n'avais plus une once d'humanité. Mais heureusement, si puis-je dire, cela ne dura point longtemps : mes yeux reprirent vivement de leur couleur, et mes griffes, crocs, se rentrèrent tout aussi rapidement. Ma voix devint plus faible, voire presque inaudible :

« Ah... Ah... N–N... Nat ?... »

Et tout me revint à l'esprit. Tout devint si clair à présent.. J'étais devenue un monstre. Un vulgaire, horrible monstre. Une bête sauvage, sans aucune once d'empathie envers autrui. Aucune pitié. 
Des larmes vinrent perler mes joues, pour finalement mouiller tout ce qui se trouvait sous mes yeux.

« Je... Je n'ai pas voulu faire ça... Je voulais juste... Je... J'ai cru que... 

Je me mis à sécher mes larmes d'une main, reniflant comme une enfant. J'hurlai alors, de toute mes forces, comme si j'avais retenu ma respiration pendant une éternité, et qu'il fallait enfin que je reprenne de l'air : 

« Je me suis laissée faire tu m'entends ?! C'est de ma faute tout ça, et je le sais ! J'en ai honte ! Je leur ai fait confiance... J'ai fait confiance aux ténèbres en moi... Et j'ai succombé à la folie... Oui mon désespoir n'a fait qu'exciter ma folie !... Tout est de ma faute... Je ne suis qu'une idiote ! Une FOLLE ! Une SORCIÈRE !... Un monstre horrible qui n'a pas le droit de vivre... »

Faire confiance à la folie... Oui... J'avais fait ça. À mon plus grand malheur... Je continuais à lui faire confiance, même après tout ce qui s'est passé... Je voulais... Tout ça pour...

Flashbacks :

Maman... Tu m'aimes ? 
Bien sûr ma chérie, très fort même.

Je me souviens. J'étais sur mon lit, mes jambes étaient paralysées, je ne pouvais pas bouger, il fallait qu'on me porte pour aller "jouer" dans le jardin, ou plutôt pour admirer les fleurs, la nature... Je n'avais pas le droit de sortir du manoir. Oui, le jardin se trouvait au centre du manoir. Même si le toit était ouvert, cela ne m'était pas suffisant. Je voulais sortir, et je n'en avais pas le droit. Mes parents disaient que le monde extérieur était dangereux, qu'ils avaient peur de me perdre parce qu'il y a des kidnappeurs dehors. Des gens qui attrapent les gens, les garde, et les rendent parfois en échange d'une rançon. "Surtout quand leur prisonnier est une princesse, comme toi", disait si souvent mon père. "Tu n'auras aucun moyen de t'échapper par toi-même en plus de cela... Tes jambes sont inutilisables... Tu comprends pourquoi on ne peut pas te laisser jouer dehors ?"

Ma mère était si belle. Elle avait les cheveux châtain clair, les yeux toujours fermés, je n'avais jamais pu admirer leur couleur. Elle souriait souvent, tendrement. 

Je t'aime aussi maman. Mais maman... Est-ce que tu aimes papa ? 
... »

Elle n'avait jamais répondu à cette question. Elle changeait toujours de sujet. Mais je le savais bien. Elle ne l'aimait plus. Mais si elle m'avait réellement aimée... Elle ne m'aurait pas abandonnée avec. Elle m'avait trahie.

« Elle nous a abandonnés ! Pour un autre ! Pour une famille plus riche, plus heureuse, hein ?!
Papa... »

Mon père avait toujours sa pipe d'émeraude avec lui. Et quand il était stressé, il inspirait je ne sais quoi de l'intérieur, et cela laissait s'échapper de la fumée quand il la relâchait. 
Mon père était le roi, il avait les cheveux violets, comme moi, et les yeux d'un rouge très sombre. Je n'avais rien de commun avec ma mère physiquement, mais rien de commun avec mon père mentalement non plus.

Mon père m'avait toujours ignorée. Et quand il était énervé, il me frappait. Mais je ne lui en voulais pas. C'était mon père. J'étais juste indisciplinée. Mais je savais qu'il ne m'aimait pas. Je le sentais. Il ne m'avait jamais voulue. Il voulait un fils, et il ne voulait surtout pas d'une fille handicapée comme moi...

C'est pour ça que je les ai X. Mes parents ne m'ont jamais aimée. Démon m'a dit de les X. Il me disait qu'en faisant cela, je deviendrai sorcière et...

« En devenant sorcière, ma chère Ellen, tu auras ce que tu auras toujours souhaité. De plus, tout le monde t'aimera. Crois-moi.
Vraiment ?
Vraiment. Maintenant, fais ce que tu dois faire. »

Et je m'étais rendue compte de mon erreur plus de mille ans après. C'était Viola qui me l'avait fait voir.

« Tu sais ce que ça veut dire "aimer", Ellen ?
Non...

J'avais perdu tous mes sentiments à l'époque. Et c'était Viola qui m'apprenait à en avoir. À comprendre autrui. 

"Aimer", Ellen, c'est lorsque tu es éprise d'un sentiment profond pour quelqu'un. Tu veux toujours rester près de lui... Tu veux le protéger... Tu veux passer toute ta vie avec lui. Tu es toujours là pour lui prêter main forte... Tu... Je... ... Hum ... Tu as déjà aimer, Ellen ? 

Elle me regardait toujours d'un air adorablement attendrissant quand elle me faisait voir sa définition du verbe "aimer". Je n'ai jamais compris pourquoi. Mais maintenant... Je le sais. Elle m'aimait. Et je ne l'avais jamais cru.

Non... Jamais. »

Et puis maintenant... Je l'aimais. Et elle ne m'aimait plus. Ironique, n'est-ce pas ? Je cherchais à présent tout moyen pour me faire aimer. Y compris me laisser plonger dans les ténèbres les plus sombres et profondes en moi... Comme aujourd'hui.

« Ellen... Ellen... Tu veux être... Aimer... N'est-ce pas ?
Oui...
Alors laisse-toi faire... Nous te guiderons... Tu atteindras ton objectif... Tu seras aimée ! Démon te l'avait déjà dit, n'est-ce pas ? Et bien... Écoute-le. Laisse-toi succomber par les ténèbres... Nous t'aiderons...
Mais... Viola... Tout ce qui s'est passé la dernière fois... Je ne veux plus que cela se re—
Fais-nous confiance... Tout est dans notre plan...
Je... Je vous fais confiance... »

Fin Flashbacks


J'avais fait une erreur. Encore une erreur. Je devais mourir.

« TUE MOI. Tu feras une terrible erreur si tu me gardes en vie... »

Mes yeux se dirigèrent alors vers la pauvre Miho, un court instant, mis-clos. Non... J'avais trop honte... Trop mal au cœur... Mon regard se posa alors sur le poing de tissu, je ne voulais plus regarder personne... Je n'en avais plus la force. J'avais tort. Et croiser leurs regards... Les voir aussi frustrés... Cela me rappelait Viola... Quand je l'ai laissée... Se faire tirer dessus... Trois fois... Et agoniser seule sous la pluie... 

« Je suis un monstre... »




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Dim 26 Mar - 11:59



La rose et l'acier
feat. Ellen



Miho Nishizumi
Au milieu de la plaine



A l'agonie

La jeune fille était traumatisée. Des séquelles ? Elle en aurait, d’aujourd’hui jusqu’à la fin de sa vie. Des blessures mentales qui seraient là, pour toujours, et celles physiques qui ne guerriraient pas. Elle avait été blessée d’une manière intime, mutilée, et ce cauchemar, ce qu’elle venait de vivre… Ne s’émanciperait pas… Et le pire, c’est que l’horreur ne semblait pas avoir de fin… Cela semblait durer une éternité, ne jamais se terminer… Combien de temps devrait-elle encore souffrir le martyr ? Combien de temps allait-elle devoir avoir si mal, à cause de la perversion d’une personne ?

Elle regrettait… Elle regrettait amèrement d’avoir fait confiance à la sorcière, de lui avoir ouvert la porte, de lui avoir parlé… Elle n’aurait jamais dû inviter l’élue de Manshe, elle aurait dû s’empresser d’aller voir le gardien, de se mettre en sécurité, et à la place… Voilà ce qui lui arrivait… Et même, que se passerait-il après ? Serait-elle dévorée vivante ? Serait-elle tuée de nouveau, après avoir été trahie et souillée ? Enlevée sans aucune piste, et condamnée à n’être que ce pantin sans vie ou âme qu’elle commençait à devenir contre cet arbre ?!

A vrai dire… La mort semblait être dans cette situation quelque chose… D’enviable…

Et ce fut d’un regard presque vide qu’elle vit l’androgyne arriver, trahissant une aura sombre, une aura si maléfique que n’importe qui pouvait se douter que les choses ne pouvaient que s’aggraver encore une fois. Elle n’eu pas de sourire, pas de joie, pas de colère. Elle ne pouvait plus ressentir cela actuellement, tant elle souffrait énormément… Elle ne faisait que le voir, de voir un individu. Et dans quel camp se trouverait-il ? Elle n’y pensait plus, et se préparait au pire…

Mais ce fut un choc immense qui suivit l’expulsion de la sorcière d’un très violent coup, faisant souffrir que davantage la lycéenne. Tombant au sol, elle ne réalisait même pas ce qu’il se passait, trop choquée, trop vulnérable. Elle avait envie de courir, loin, très loin, mais son corps ne réagissait plus, emplie d’une douleur monstrueuse. Elle n’en avait plus la force, elle ne pouvait même plus être assisse ou debout, elle n’était qu’allongée, gisant sur le sol telle la blessée qu’elle était. A jamais mutilée, à jamais scarifiée… Elle ne réagissait plus, le regard se perdant au loin dans l’obscurité, dans la nuit, la lune et les étoiles…

Et de l’extérieur, l’on pouvait croire qu’elle avait succombé, ou qu’elle était inconsciente. Ne bougeant pas, respirant d’une manière très faible, presque inaudible, elle ne réagissait pas, ne faisant plus rien… Sans force, l’esprit et le corps à l’agonie, elle ne pouvait plus rien faire, ni même penser.

Elle qui avait menée les autres vers les plus hautes strates était immobile. Elle qui chaque jour se démenait pour les autres était prête à se laisser dépérir. Elle qui abordait la vie d’une manière timide et souriante ne gardait que la douleur et le choc… Qu’importe ce qui allait advenir là, qu’importe ce qui se passerait entre l’androgyne et la sorcière, elle n’y pourrait rien… Elle ne réalisait même pas encore comment et pourquoi elle avait été sauvée, ni même pourquoi tout ceci avait débuté…

Elle… Voulait juste…Dormir un peu… Fermer les yeux…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Dim 26 Mar - 20:32








La rose et l'acier

feat Ellen & Anglerfish Team

Musique

La sorcière se débattait, faisant elle aussi apparaître son côté démoniaque. Elle tentait désespéramment de déchirer Erimaki... Mais pour faire quoi ensuite ? S'enfuir ? Se prendre d'autres coups d'un Natsume enragé ? Se défendre ? Peu importait car aucun des mouvements débraillés et erratiques d'Ellen n'atteignaient l'adolescent qui la fixait sans rien dire de ses yeux rouges.

Comment avait-il pu croire que cette personne méritait sa confiance ? Elle l'avait aidé, lui et Mako. N'était-ce qu'une façade ? Faisait-elle semblant d'être une personne pouvant potentiellement changer ? Que voulait-elle ? Tisser un lien suffisamment fort pour que la destruction de ce dernier ne soit que plus déchirante ?

Voilà qu'elle se calmait, ou qu'elle remettait ce masque de fausse compréhension. Elle n'avait pas voulu faire ça ? Cela ressemblait pourtant à quelque chose de parfaitement conscient. Elle avait été contrôlée par les ténèbres en elle ? S'il avait été si facile de se laisser submerger, Natsume aurait mis fin aux jours de la sorcière depuis bien longtemps.

Elle était folle ? Oui. Elle était une sorcière ? Oui. Elle ne méritait pas de vivre ? Si elle culpabilisait tant que ça, le pire châtiment possible était de la laisser en vie, traînant le boulet de ses mauvaises actions au pied. L'adolescent était en colère mais il était hors de question de tuer qui que ce soit.

Du plus profond de son coeur...
Il ne voulait pas la tuer...

Elle le supplia de mettre fin à ses jours, continuant de s'insulter à raison. La rage continuait de grandir. Erimaki se resserrait sur la gorge d'Ellen.

Il ne voulait pas la tuer...

Finalement, il colla violemment son front contre le sien de façon à ce qu'elle n'aie pas le choix de le regarder dans le fond des yeux.

Qu'est-ce que tu crois ? Que mourir rachètera tes péchés ? Donne-moi une seule bonne raison d'avoir pitié de toi au point de te tuer. Donne-moi une seule bonne raison...
de te refaire confiance...


Sans même qu'il ne s'en rende compte, sa voix s'était étranglée et des larmes coulaient sur ses joues. Ses dernières paroles étaient un appel du coeur, une recherche désespérée de preuve que la sorcière n'avait rien fait Il refusait de l'admettre, il refusait d'admettre qu'Ellen aie pu faire une chose pareille.

Il ne voulait pas la tuer...

Ses yeux étaient revenus à leur marron habituel bien qu'ils étaient toujours grands ouverts et emplis de larmes. Il avait si mal au coeur. D'avoir été trahi... Encore une fois...

Il ne voulait pas la tuer...

Pourquoi Ellen ? Pourquoi... ? Si tu voulais autant détruire la confiance que j'avais placé en toi, pourquoi ne pas m'avoir attaqué, moi ? Pourquoi Miho ?! Dis-moi que t'as rien fait... Dis-moi que tu es toujours la Ellen que je connais et que j'aime... Pitié...

Pourquoi tout n'arrivait qu'à ses proches ? Pourquoi n'était-il jamais attaqué ? Il avait l'habitude de souffrir alors... Pourquoi n'était-il jamais une cible ? Pourquoi, les seules personnes visées étaient celles qu'il aimait ? Et pourquoi fallait-il que la personne visant soit quelqu'un qu'il aimait aussi ?

J-Je veux pas te tuer ! J-Je veux pas !

Réussit-il à formuler entre deux sanglots. C'était trop pour lui, il n'arrivait plus à suivre le fil, tout était confus dans son esprit. Et pourtant, Erimaki tenait toujours aussi puissamment le cou de la sorcière...

Personne n'était là pour changer le cours des événements. Personne n'était là pour trouver une solution. Personne n'était là pour simplement effacer cette nuit de l'histoire de Kosaten...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1567
Yens : 67
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Forêt Luxuriante

Progression
Niveau: 111
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Lun 27 Mar - 19:56



Feat. Miho & Nat ~
....
Il ne me croyait pas. Personne ne me croyait. Même pas Miho. Et je les comprenais. Je les comprenais parfaitement. 
Ils croyaient que je mentais. Que je les manipulais de nouveau. Hinhin... Je ne leur en voulais pas. Ils avaient raison après tout... Si j'avais réussi à leur mentir sans problème auparavant... Pourquoi pas maintenant après tout ? 
Quel horrible acte... Quelle abjection... Je n'étais qu'une traître, infâme... Abominable... Aberrante... Horrible... Cruelle... Sans pitié. Et dont les restes de son cœur se dissipaient petit à petit... 

Et soudain quelque chose me surprit, bloqua ma respiration, mon cœur... Ma peau se pâlit brutalement... Je me mis à suer abondemment... Il... Il...
Il m'aimait...

« Ellen... Ne crois pas que tout le monde te déteste. Bien au contraire... Des gens, tes amis t'aiment autours de toi ! Comme... Moi. Ne l'oublie pas Ellen. Ne l'oublie pas... Aie confiance en toi. Tu es si ... Incroyable ! Ne ne laisse pas submergée par la paranoïa... »

Viola avait raison... Tellement raison ! Pourquoi ne l'ai-je pas vu, pourquoi ne l'ai-je pas remarqué plus tôt ?! 
Son front collé au mien... Natsume... Mon petit frère... Je peux entendre ton cœur... Je peux voir tes yeux larmoyants me déchirer le ventre... 
Je t'aime aussi, petit frère. Mais me croiras-tu... Quand je te le dirai ?

« Je t'aime aussi Nat !... Je... Je... J'aurai dû... J'aurai dû... Je suis tellement désolée... Je sais que cela ne va rien changer... Mais... Je veux juste... Que... 

J'avais si mal... Mais je devais continuer... Satan, tu ne me retiendras pas... Je ne suis pas.... Je ne suis pas un démon...

Vous êtes mes amis... Je... Toute ma vie... J'ai cherché..., je commençais à tousser, sous l'emprise qu'avait Erimaki sur moi, qui se resserrait, petit à petit... Mais me gardant toujours... En vie... À être aimée... Et j'ai été aveugle... Hypnotisée par ces démons sur qui j'ai posé tout mon espoir pour que ce rêve ne soit plus une utopie... J'ai été aimée... Depuis le début... Et maintenant que j'ai trahi... Votre... *toux* confiance... Ce n'est plus cas... Et je peux comprendre... Je comprends. »

Je commençai à faiblement sourire, les yeux mis-clos, regardant tendrement dans les yeux ... Mon petit frère... Que je devais protéger... Et que j'ai trahi... Désormais...
Quelle sœur indigne...
Ma main se leva, difficilement, tremblant atrocement, pour venir caresser sa joue toute mouillée, trempée de ses larmes qui ne cessèrent de couler...

Traître... Sœur indigne... Monstre... Sorcière... Démon.
Voilà ce que j'étais à présent. Ce que je devais retenir de moi-même.
Je ne méritais aucune pitié. 

Je voulais mourir. Non pas pour me libérer de ce lourd fardeau... Non... Parce que je risquais de leur faire du mal. Encore du mal.
Je n'étais pas assez sûre de pouvoir dompter ces vices qui brûlaient en moi...
Je ne méritais pas de vivre.

« Je vous aime... Mako, toi... ... Miho... Hana, Yukari... Saori aussi... »

Je chuchotai le nom de Viola au plus profond de moi...
Je me demandais si j'étais digne de prononcer leur nom à tous. 
Non... Viola était une amie aussi.

« Viola... »

Tous égaux. Je les aimais tous, avec tous les restes de mon cœur encore présents...
Je vous aime. Je vous aime tous. Et maintenant... Ce n'est plus réciproque.
J'ai encore tout gâché.
Je ne suis ... Qu'un monstre...




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Lun 27 Mar - 22:44








La rose et l'acier

feat Ellen & Miho Nishizumi

Musique

La douleur était partagée. Front contre front, les aveux se faisaient. Ellen venait de faire quelque chose d’irréparable, quelque chose qui changerait Miho à tout jamais, quelque chose qui ne méritait aucun pardon, aucune pitié. Natsume haïssait la sorcière, du plus profond de son coeur. Mais pourtant, il l'aimait, elle était une partie de ce qu'il avait comme famille. Les sentiments de l'adolescent envers Ellen devenaient paradoxaux et contradictoires.

Blanc et noir se mélangeaient sans former de gris.
Amour et haine se mélangeaient sans que l'un ne prennent le dessus sur l'autre.
Un équilibre parfait, presque malsain, une balance mêlant harmonie et dissonance.

Le désespoir de ne pouvoir revenir en arrière et l'espoir de pouvoir pardonner étaient pris dans une bataille acharnée.

Il fallait un vainqueur. Mais comment répondre à une question dont la réponse était toute trouvée ? Impossible de trouver un contre-résultat... Pour le moment.

Les larmes continuaient de couler tandis qu'Ellen disait tout ce qu'elle avait sur le coeur. Elle avait conscience de tout ce qu'elle avait fait. La sorcière manipulatrice s'était faite manipuler. "Je t'aime aussi Nat !" Ces mots étaient si douloureux, ils faisaient couler encore plus de larmes sur les joues de l'adolescent...

"Vous êtes mes amis..." Tout ce que disait Ellen faisait aussi mal que du fer rouge sur la peau d'un nourrisson. Tout ce qu'elle disait hurlait au pardon et à la rédemption et ce dilemme auquel faisait face Natsume ne trouvait toujours pas de réponse.

Pourtant, cette réponse était sous ses yeux mais il ne la voyait pas. C'est quand il sentit une main sur ses joues mouillées accompagnée d'un sourire sincère que la réponse lui sauta aux yeux. Une chance, il allait laisser une chance à la sorcière, une chance presque insaisissable mais si elle y parvenait, cela prouverait son honnêteté et la possibilité d'envisager de lui refaire confiance...

Erimaki se desserra de son cou et Natsume la prit dans ses bras.

Juste... Une dernière fois...

Finalement, il recula, les bras croisés, le dos parfaitement droit, un air sérieux sur le visage. Il avait le contrôle, il savait quoi faire et pourtant, des flots de larmes continuaient de couler devant ce stoïcisme.

Très bien. Je vais te laisser une chance. Une toute dernière chance de récupérer au moins ma confiance. En tant que Gardien de la Plaine, je t'interdis d'y remettre les pieds tant que tu n'auras pas trouvé de moyen de te rattraper. Une fois que ce sera fait, tu pourras revenir me voir. En attendant, si je te croise, je ferai tout mon possible pour te tuer.

Ses yeux virèrent au rouge à nouveau, fixant encore ceux de la sorcière, mais laissant couler toujours autant de pleurs.

Ta nouvelle chance commence maintenant. Alors vas-t-en ! Avant que je change d'avis !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1567
Yens : 67
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Forêt Luxuriante

Progression
Niveau: 111
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Mar 28 Mar - 20:07



Feat. Miho & Nat ~
Ce n'est qu'un au revoir...
J'étais prête. Prête à mourir. Et pourtant...
Et pourtant ce jeune garçon... Ce... Cet homme que j'avais devant moi... Mon... Mon petit frère... Prit le choix... De... Me garder en vie...

Mon cœur, du moins... Ses pauvres restes... Se figèrent d'un coup. Plus de douleur au cou... Je me laissai tomber dans les bras du gardien des plaines. Il me serra contre lui, j'en fis de même, de toutes mes forces, mes yeux fermés un moment. Nous n'allons... Après tout... Ne plus nous revoir... Pendant... Longtemps... Peut-être était-ce un adieu... Non... J'y croyais, je croyais fermement en cette chance, ce précieux trésor, plus précieux que tout au monde... 

Nous allons nous revoir... Très bientôt. Même si chaque seconde qui passera... Me sera... Terrible torture...

Il me relâcha alors, ... Tandis que moi voulait le garder dans mes bras... Pour toujours... Je ne voulais pas le quitter... Mais il le fallait.

Il prit un air plus sérieux malgré ses larmes, et m'ordonna de partir, pour ne revenir quand "j'aurai trouvé un moyen de me rattraper". J'acquiesçai, sans mot, il hurla, désespéré, un cri qui résonna longuement en mon âme, en mon cœur qui semblait se reconstituer... Petit à petit... Lentement... Doucement... Délicatement... Comme si quelqu'un tentait de reconstituer un miroir avec de petits morceaux de verre, comme pièces de puzzle. 

« Je reviendrai, ... Petit frère... Je reviendrai ! Nous... Nous nous reverrons... Bientôt... Je te le promets. »

Je partis alors, après l'avoir embrassé tendrement un court instant. 
Nous nous reverrons... C'est une promesse.
Je m'arrêtai alors, dos à eux. J'inspirai un grand coup, me retournai pour les regarder une dernière fois... Je souris, faiblement, puis galopai, m'éloignant vivement de ce lieu qui était si cher à les yeux... 

« Vous me manquerez... Vous me manquerez vraiment... Mes amis...
Mais cela ne sera pas long. Nous nous retrouverons... Nous sourirons ensemble... Nous rirons ensemble... 

Je ne vous oublierai jamais. »




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Mar 28 Mar - 23:35








La rose et l'acier

feat Ellen & Miho Nishizumi

C'était fini... La relation qui unissait Natsume et Ellen avait été changée à tout jamais. C'était un pacte qui avait été passé et les conditions étaient des plus compliquées à remplir. La sorcière pouvait elle le faire ? Oui, elle le pouvait, c'était clair et net. En y mettant de la volonté, tout était possible.

L'adolescent regarda les yeux remplis de larmes celle qu'il considérait comme une grande soeur s'en aller jusqu'à ce que sa silhouette disparaisse totalement dans les ténèbres de la forêt luxuriante. C'était terminé pour cette nuit. Du moins, ça l'était pour lui car pour Miho, c'était une toute autre paire de manches.

Natsume était parfaitement calme mais des larmes coulaient en continu sur ses joues. Il se retourna vers la Nishizumi avant de l'asseoir et de la regarder dans les yeux.

Je vais te transporter jusqu'à la maison, tu dormiras avec nous ce soir.

Il prit la jeune fille sur son dos avant de se mettre en route pour la maison. La route fût longue, au beau milieu d'une nuit lourde de sens, d'émotions et d'horreurs. Et finalement l'adolescent arriva. Il fût accueilli par Harall, un air grave sur le visage. Elle avait tout entendu par l'intermédiaire d'Erimaki.

Tu es trop gentil Natsume...

Peut-être... C'était trop dur de juste en finir... Je suis sûr qu'elle va y arriver.

Si tu le dis...

Natsume se rendit dans la chambre là où dormait encore Mako, puis il allongea Miho à ses côtés. L'adolescent ne rejoignit pas les deux jeunes filles tout de suite. Il sortit de la pièce et fonça dans les bras d'Harall qui lui caressait la tête affectueusement. l'androgyne pleurait mais cette fois, il ne contrôlait rien.

Tout va bien... C'est fini pour ce soir...

A-Aaaaaaaah.... C'est pas- c'est pas juste ! Dis-Dis-moi que c'est pas vrai !

La miniature se baissa pour être à la hauteur de son fils. Elle posa sa main sur sa joue en le regardant avec un doux sourire. C'était tout ce qu'elle pouvait faire pour lui.

Tout va s'arranger, pas vrai ?

O-Oui...

Alors va te coucher, tu auras tout le temps d'y penser demain.

Natsume acquiesça et alla finalement se coucher, en compagnie de sa bien-aimée et d'une fille qui serait marquée, traumatisée à jamais. Allait-il lui expliquer les décisions qu'il avait prises ? Sans doute mais pour le moment, il dormait, rêvant d'une sorcière qui, à maintes reprises, lui avait prouvé son affection avant de détruire la confiance établie.

Mais cette histoire n'était pas finie, pas encore...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 664
Yens : 0
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   Dim 10 Sep - 16:50

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La rose et l'acier   

Revenir en haut Aller en bas
La rose et l'acier
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Fouet d'acier et coup critique .... !!!
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.