Partagez | .
La fin d'une aventure ?
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: La fin d'une aventure ?   Ven 24 Mar - 17:40





冒険の終わり

feat. Zwei








L'astre flamboyant domptait l'azur du ciel, tandis que la mer pointait le bout de son nez. Seule une ligne d'horizon découpait ce vaste océan de ce ciel infini, sans laquelle nous ne serions ni où l'étendue salée s'arrêterait, ni où l'espace céleste commencerait.
Quant au voyageur vert, et bien pour une fois, il n'était pas perdu. Quelle exception, CHAMPAGNE !

En fait, il devait la garantie de son orientation à sa nouvelle partenaire, bien que temporaire : Zwei. Si l'on se remémorait quelques jours plus tôt, leur rencontre conflictuelle ne promettait rien de tel. Si l'on avait annoncé au bretteur qu'il voyagerait aux côtés de cette hystérique maladive, il se serait bien fendu la poire. Mais les circonstances faisaient que même les caractères les moins conciliables étaient en mesure de s'allier. Et encore, si une pluie de tensions s'abattaient sur ces deux là, c'était, certes, de part leurs différentes valeurs, mais aussi de part leur caractère un tant soit peu similaire.

Il se traînait ce boulet (♥) depuis le désert de Seika, et le voyage ne fut pas de tout repos. Toutefois, les mésaventures rencontrées avaient permis un rapprochement inévitable entre eux. L'escrimeur avait appris à tolérer la dame au tempérament de feu, et parvenait même dorénavant à passer outre ses crises d'agressivité. Il savait qu'un rien l'effarouchait alors il se murait dans une impassibilité durant la tempête, et revenait de plus bel une fois la créature calmée.
Mais, leur voyage à travers le royaume de Seika leur avais permis d'atteindre un sentiment plus aboutie qu'une simple histoire de tolérance.. L'attachement. Zoro apprit à se familiariser à cette personnalité des plus spéciales, jusqu'au point d'éprouver assez d'estime pour la compter parmi ses relations les plus précieuses de Kosaten.

Un sentier du vaste plateau les menait jusqu'à un petit village maritime... Quelques mouettes voltigeaient au-dessus d'eux, tandis que le parfum océanique vint lui chatouiller les narines pour lui raviver de tendres souvenirs. Zoro connaissait cette chanson, ils se trouvaient tout à côté de la mer... Bien longtemps que le garçon n'avait pas croisé ce bleu splendide, s'étirant jusqu'à l'inconnu.

Subitement, une immense vague de nostalgie le submergea, et le  poussa à lâcher soudainement la jeune demoiselle, pour accourir jusqu'au charmant petit port. La brutalité de cet abandon pouvait surprendre tant son calme jusqu'à présent semblait être imperturbable. Quelle mouche le piquait ?

BORDEL ! Qu'est-ce que j'fous ?...  J'suis en retard ! Ils m'attendent...


Sur cette exclamation inattendue, il s'entraîna dans une course folle vers la mer. Impossible de se perdre, l'avenue principale sur laquelle ils déambulaient descendait droit jusqu'à la zone convoitée par le bretteur.
Il s'immobilisa à la limite de la bordure du port, pour ne pas chuter comme une merde dans l'eau, tandis que des petits cailloux y plongèrent sous la pression exercée par les chaussures du gars qui freina maladroitement au dernier moment. Sa prunelle vacillante naviguait déjà sur les flots de cet océan, et le mistral caressait sa chair. Cette sensation de fraîcheur si familière... La mer était si tranquille aujourd'hui...

Une force l'avait sollicité à se précipiter ici. Sans aucune raison, pendant un instant, son esprit s'était imaginé que ses nakamas l'attendaient au port, au bord du Sunny. Mais arrivé à "bon port", il ne reconnut pas son navire, seulement quelques bateaux de pacotilles mais non le sien : " Luffy, tout le monde, où êtes-vous... ? " Le fil de ses pensées marqua une pause, avant de reprendre : " ... Vous n'êtes pas là... C'est vrai... "
Le sourire de ses camarades lui revenaient un à un.... Une éternité qu'il n'avait pas pensé à eux, comment pouvait-il les oublier à ce point ?! ... Pourquoi n'avait-il jamais testé de se barrer ?! Maintenant, il avait regagné sa puissance d'antan, il était en mesure de rejoindre son équipage sans les couvrir de honte !

La décision était prise : Aujourd'hui était le jour où il reverrait ses nakamas ! Trop longtemps qu'il s'éternisait sur cette île de dingue. Le corps en alerte, son visage s'affola de tous les côtés, à la recherche d'une barque ou quoique ce soit à dérober pour le naufrage.
.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Jeu 30 Mar - 21:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Dim 26 Mar - 15:13



Souvenirs...
feat. Zoro ~

Eh bien, cela faisait longtemps que tu voyageais aux côtés ce vaurien. Plutôt surprenant d'ailleurs ! Toi qui le haïssais si fermement au début, toi qui souhaitais plus que tout le mettre derrière des barreaux... Tu te promenais avec lui comme de bons amis. En fait... C'était devenu le cas. Même si tu avais encore un peu de mal à te l'admettre, tu l'aimais beaucoup, ce sale hérisson vert borgne et ivrogne. Tu l'aimais énormément. Tu voulais le protéger même. Tu ... Tu le considérais comme un ... Des tiens. 

Quand il ne te regardait pas, il t'arrivais de le fixer avec un air tendre. Tu rougissais souvent en te pensant trop idiot. Tu t'es promis de ne plus jamais te faire d'amis, pour ne pas un jour les perdre et pleurer devant leur tombe. Mais il fallait l'avouer... Tu ne pouvais pas le nier. C'était devenu quelqu'un de très cher à tes yeux. 
Vos disputes étaient drôles, voir grotesques. Tu en riais souvent à la fin. C'était si ridicule. Tant d'insultes, de violence pour si peu. 

Pendant votre voyage, tu repensais à ta "famille". C'est d'ailleurs en arrivant devant une plage que tu te mis à imaginer leur présence. Tu entendis comme une voix, qui te semblais si familière, t'appeler. Tu te retournas alors, brutalement, ignorant Zoro qui s'en était allé. Tu te mis à courir, hurlant leurs noms :

« LOTTIE ! FANG, DOUG, LILY !... Vous tous !... J'arrive ! 

Tu te fichais pas mal des gens qui t'entouraient. Ceux qui te bloquaient le passage, tu les poussais d'une sauvagerie inouïe. Tu ne rêvais plus que d'une seule chose : revoir ta famille. Elle te manquait tellement... Et dans ton monde, tu n'avais pas pu bien exprimer ton amour envers elle... Toi qui semblais si fier, si orgueilleux et si craint... Désormais tu voulais les prendre tous dans tes bras, leur dire que tu les aimais ... Quand soudain tu t'arrêtas, doucement. Tu tournais en rond depuis le début... Et tu t'étais retrouvée à côté de ton partenaire à trois sabres, devant la belle mer bleue, scintillante comme tes yeux à présent. 

Quel idiot... »

Te chuchotas-tu à toi-même, la tête baissée, retenant sévèrement de potentielles larmes. Tu la relevas cependant assez rapidement. Tu posas alors ton regard sur le Roronoa... Visiblement, lui aussi avait été victime d'un mirage... Tu haussas alors des épaules, et faisant mine de rien, tu grimaças, lui frappant le dos pour le réveiller, sauf que tu avais oublié qu'il... Était trop proche de l'eau. Et PLOUF ! Le voilà tout trempé ! Eh bien voilà, l'eau, le meilleur moyen pour bien réveiller quelqu'un ! 

Pouffant de rire, tu te mis une main contre ta bouche pour te retenir de rire plus fort pour ne pas trop gêner le pauvre cheveu vert :

« Désolé vieux ! J'ai pas fait exprès ! ~ 

Tu lui tendis alors le bras en te penchant légèrement pour l'aider :

Un coup de main, Roronoa ? »

Lui dis-tu, moqueur. Cependant, tu avais un très mauvais pressentiment... Tu ne savais pas vraiment d'où cela provenait, et tu commençais à avoir peur...

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Ven 31 Mar - 15:49





冒険の終わり

feat. Zwei







Déterminé à dérober une barque, le garçon balayait le port des yeux à la recherche de son objet convoité. Zwei, sa partenaire, lui était totalement passée au-dessus des sourcils. Il ne se souciait plus d'elle actuellement, car plus rien n'existait si ce n'était ses nakamas, et son monde d'origine. Kosaten ? Jamais entendu parler !

Immobilisé à la bordure du quai, il ne surveilla guère ses arrières. Vile erreur quand une telle gourdasse nous accompagnait. Cette dindasse s'amusait à charger droit en direction du port également, apparemment victime des mêmes visions nostalgiques. A croire que ce port était enclin aux souvenirs, et titillait la zone mémoire du cerveau.
Arrachée de sa torpeur avant la face de cactus, ce pot de nouille de Zwei frappa brusquement le bretteur halluciné. C'était comme taper un somnambule, mauvais, très mauvais. Cette femme manquait cruellement de jugeote, elle ne remarquait pas qu'il se situait à la limite du quai bordel ?!

Alors évidemment, arriva ce qui devait arriver, et sans en connaître les raisons, le sol glissa sous ses pieds et il palpait du vide. Pourquoi ne sentait-il plus le bois du port ?! A la place, une rafale d'eau vint submerger son corps entier. Un phénomène qui eut le don de l'éveiller. Qu'est-ce qu'il foutait à barboter comme un poiscaille, ce n'était pas le moment !
Une fois sa conscience revenue, il pensa à Zwei, et remonta à la surface pour comprendre sa position actuelle. Il sortit seulement sa tête et son cou, le reste du corps flottant encore sous l'eau, tandis que son oeil valide se leva vers un visage amusé de la Baskerville. Pas besoin de chercher midi à quatorze heures, cette chipie était responsable de sa posture, il n'y avait qu'à regarder son expression partagée entre de l'hilarité et de la fierté. Bah ouais, cette dominante amatrice prenait certainement son pied d'avoir foutu à l'eau un homme sept fois plus puissant qu'elle.

Au moins, elle présenta ses excuses mais ses lèvres se crispaient, preuve qu'elle se retenait de s'esclaffer. Son "désolé" n'était rien d'autre qu'un magnifique foutage de gueule. De plus, elle osa l'humilier davantage en lui proposant son bras pour se ramener sur le bord. Comme s'il n'était pas capable de remonter seul ?! Par ailleurs, il saisit son sarcasme dans ce ton agaçant, elle se payait littéralement sa tête...

Je vais te découper garce !  


Son impulsivité le poussa à grimacer sévèrement, sur le point de l'engueuler davantage... Mais pour une fois, sa raison prit le dessus, et à la place de lui remonter les bretelles, une idée plus machiavélique lui vint à l'esprit.

Cette mine calmée après une telle catastrophe ne lui convenait pas, Zwei était en mesure de constater que cette réaction n'était ni naturelle, ni normale venu du Roronoa. Serein, il tendit son bras vers la jeune femme pour s'agripper au sien, l'air de rien, afin de remonter.
Mais à l'instant même où il fut à demi sorti de l'eau, il se relaissa violemment tomber en arrière afin d'entraîner la jeune femme à la flotte, tirant brusquement son bras. Maintenant, ils étaient tous les deux à l'eau, et Zoro obtenait sa vengeance. Par ailleurs, un vilain sourire traînassait sur son visage quand un type les interpella. Certainement le responsable du port.

- Eh vous ! Que faites vous ?! Ce ne sont pas des bains ici, c'est un port ! Sortez immédiatement de l'eau ! Non mais dis donc... Ces jeunes qui se croient tout permis ... !

.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Dim 2 Avr - 17:52



...
feat. Zoro ~

Il gueula, tu éclatas de rire. Tu crus qu'il n'allait prendre ton bras et pourtant ce fut le cas... 

Et comme prévu tu tombas la tête la première dans l'eau. Il fallait s'en douter ! Comme un idiot tu t'es laissé berner ! Bon après, tu y avais pensé implicitement, mais voilà. Cette douche froide aurait pu facilement être éviter...
Au plus profond de l'eau, tu remontas vers la surface, les joues gonflées, les yeux grands ouverts, ta cape devenue lourde par l'eau s'était comme changée en tentacule qui tentait de te noyer. 

T'extirpant la tête de là, tu inspiras un grand coup, comme si tu avais tenu en apnée pendant une éternité. La respiration saccadée, tu te tournas vers ce satané bretteur aux cheveux verts, les sourcils froncés, les cheveux cachant tes yeux, trempés. Secouant ta tête de droite à gauche pour voir mieux, tu remis ta mèche gauche derrière ton oreille avant d'attraper le sabreur à la gorge en hurlant à pleins poumons :

« SALAUP, TU VAS PAYER RORONOA !!... »

Mais tout-à-coup, un autre cri résonna, te surprenant et t'obligeant à lâcher le Roronoa. Tu relevas la tête vers l'origine de ce cri en remontant vers la rive. Épuisée, tu n'écoutas rien de ce qu'il eut pu dire, écroulé sur le sable chaud, respirant bruyamment, la tête tournée vers ce maudit Zoro. En le voyant tu grognas, son sourire ne faisait qu'attiser ta colère déjà bien forte. 

Tu te relevas après quelques minutes ainsi par-terre. Tu pris un bout de ta cape pour l'essorer, sans l'ôter parce que trop gêné par cette robe que tu portais en dessous. Tu te dirigeas alors vers l'homme qui vous avait interpelés, sachant pertinemment ce qu'il avait bien pu hurlé :

« Désolé pour ce qui s'est passé... On est tombés par... Accident... »

Tu te retournas vers cet âne vert en lui faisant un gentil doigt en posant ton bras sur ton biceps pour bien afficher ta colère, ton visage stoïque. Tu revins alors le rejoindre, lui balançant du sable de plusieurs coups de pieds avec terrible furie (et puérilité) en marmonnant "Crétin, crétin, crétin, crétin" inlassablement.
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Lun 3 Avr - 18:50





冒険の終わり

feat. Zwei







Le regard de la fille fut dissimulée sous un rideau de cheveux lors de sa réapparition à la surface de l’eau. On assistait clairement à un remake de The Grudge version féerie au vue de la couleur de la crinière bien plus pâle que l’originel. En tout cas, il ne put anticiper le prochain mouvement de la femme puisque son regard perfide, annonciateur de mauvais coups se trouvait absent.
Résultat des comptes, la gorge du garçon fut saisie entre la poigne joueuse de cette folle dingue. A tous les coups, elle essaierait de le couler, pour lui faire boire la tasse ?! Pourtant, il s’agissait seulement d’une petite vengeance. Maintenant effectuée, elle n’avait aucune raison de se la jouer Revenge à son tour. Son cri sortait du cœur, ainsi que l’insulte accompagnatrice.

Toutefois, ce fut sans compter sur un sauveteur inconnu venu d’un hors champ. En effet, alors que le cactus s’apprêtait à réagir, voulant contrer la tentative de cette fille, une râle provenue de nulle part intervint dans l'altercation. Les deux se figèrent, et un vieillard surgit de derrière un cabanon pour les déglinguer verbalement. Vraie que la baignade n’était pas fortement conseillée, ni très répandue dans les ports.
Une fois la rive regagnée en silence, comme de bons petits soldats obéissants car ils étaient clairement en tort, Zwei affichait encore une frimousse boudeuse, voire enragée. Ce petit air lui convenait véritablement bien, mais à force de contracter ses traits pour faire la gueule, les rides risquaient de fleurir plus rapidement.

Les deux compères se relevèrent, s'essorèrent,  avant de se diriger vers le responsable, tandis que Zwei s’occupa de présenter des excuses pour le compte des deux élus, sublimé par un sublime doigt en fin de repentir. Ah bah c’était fin tout ça, elle ne manquait pas de subtilité. Elle se pressa alors de bombarder le sable à coups de pieds pour venir emmerder le bretteur. Le sable sur le kimono trempé, ça collait, ça faisait chier ! . Il esquivait de justesse, sans réel intérêt, laissant la gaminerie maladive de cette dindasse opérée avec lassitude, quand soudainement le vieillard les interrompit une nouvelle fois :

- Attendez ! vous êtes des élus de Fuyu ?!

S’il bougonnait dans sa barbe quelque chose d’incompréhensible, témoin du comportement pitoyable et enfantin de Zwei, il changea vite d’expression lorsque ses yeux fripés mais encore efficaces rencontrèrent le sceau du dragon posté sur le cou du jeune homme.
Sur cette interrogation douteuse, le pirate força la femme à s’arrêter en lui maintenant les bras contre la taille pour qu’elle se calme :

Qu’est-ce que ça peut te faire vieil homme ?!  


Remballant ses grognements de tout à l’heure, le responsable local répondit formellement, en désignant des bateaux de sauvetage amassés devant le port :

- j’attends des soldats de Fuyu, un de leur navire est parti en exploration il y a déjà quelques semaines, et n’est jamais revenu. Le contact a été totalement rompu. Ils ont pour ordre de le retrouver, et de ramener les survivants, en espérant qu’il y en ait… Ils sont censés arriver dans l’après-midi, je pense qu’ils ne seront pas contre une aide de votre part… Y’a moyen d’en tirer une bonne récompense si vous vous arrangez avec eux…


.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Sam 8 Avr - 10:39



...
feat. Zoro ~

Eh bien ! Comme tu t'acharnais sur le sable ! Tu ignorais même la chaleur que provoquait cette matière sur ton pied droit qui la frappait sauvagement. Tu ne t'arrêtais pas, tu étais bien déterminé à faire bouffer du sable à ce sabreur de pacotille. Cependant... Cependant il esquiva tes coups sans problème, amplifiant ta rage intérieure qui éclata brutalement :

« PRENDS ÇA DANS TA G— GNÉ ?! 

Il s'était faufilé si rapidement près de toi que tu n'as pas pu réagir. Il avait bloquer tes bras, mais pas tes jambes, ce qui t'offrir l'opportunité de lui éclater l'entre-jambes d'une force inouïe. Cependant... Cependant c'était un homme puissant et aguerri, et même un coup dans le zigounet ne lui ferait pas de mal. Tu étais encore trop faible pour lui infliger ne serait-ce que la douleur d'une piqûre sans patch dans le bras. Et ça te frustrait, terriblement. Tu n'arrivas pas à te libérer, alors tu hurlas, agacé :

LÂCHE-MOI SALAUP !! ARGH ! »

Tu t'arrêtas brusquement en entendant l'homme de tout à l'heure parler. Tu haussas un sourcil, l'écoutant, intrigué. Une histoire de bateau qui n'est jamais revenu et blah blah blah. Ce n'était pas trop travail mais soit. Il y avait de l'argent à gagner, et ça, il en fallait. Car après tout, tu ne pouvais rien t'acheter parce que tu foutais rien depuis un moment, mis à part voyager avec un ivrogne à trois sabres, borgne et ronchon...

Sans même attendre la réponse de ton partenaire qui était surtout ton retardataire, tu répondis sévèrement : 

« On accepte. Balancez-nous un bateau, on va voir c'qui s'passe là bas. Et vite, j'aime pas attendre. » 

Tu cherchais toujours à te libérer de l'emprise du bretteur aux cheveux verts qui te maintenait les bras depuis un bon moment, tout en regardant avec un  terrible sérieux le vieil homme inquiet pour ses compères. 
Tu n'avais jamais monté sur un bateau de toute ta vie. Cependant, ce n'était pas plus dangereux que de monter sur le dos d'un griffon géant... Alors pourquoi pas ? 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Sam 8 Avr - 14:17





冒険の終わり

feat. Zwei






Cette Zwei, irrécupérable. Cependant, elle lui en avait fait voir toutes les couleurs pendant tout le trajet donc comme pour tout, l'homme finissait toujours par s'adapter, même dans les cas un peu extrêmes. Et puis parfois, il lui arrivait miraculeusement de se la fermer, alors il savourait ces brefs instants de tranquillité. Mais aujourd'hui, elle décidait de faire chier son monde, encore une fois, et plus on ripostait, plus elle persévérait ! L'ignorance était la meilleure des armes contre elle.

L'oeil émeraude calé sur le vieillard, en position écoute intensive, Zoro tenait toujours la femelle sans pour autant y prêter attention. Grossière erreur puisque soudainement, une vilaine souffrance lui cogna les corones. Même avec sa force de mouche, les bijoux de famille restaient cette partie universellement sensible chez tout homme normalement constitué. Zoro n'était pas une exception, et il ne portait pas de protège-couilles. Bah cet événement le pousserait peut-être à économiser pour une coque prochainement, ça anticiperait les dangers publics, dont cette saloperie de gonzesse !

Pendant les explications du vieillard, on pouvait voir le jeune homme morfler. Il résistait comme un bonhomme, mais en vérité, il ne demandait qu'à s'effondrer pour atténuer la douleur. En effet, difficile de tenir sur ses deux pattes après un tel coup. Il suffoquait, voire s'étouffer afin de retenir un cri de pucelle qui ne demandait qu'à s'échapper, bien que ses cordes vocales ne pouvaient s'empêcher de couiner malgré lui. Il se courbait légèrement sur lui-même mais sans plus, tandis que son visage s'imbibait d'une couleur tomate. Mais : garder la face !
Quand leur interlocuteur acheva son discours, elle prit les devants. De toute façon, Zoro n'était pas en mesure de s'exprimer présentement.

Il lâcha la demoiselle, tandis que son comportement étrange interloqua le gardien du port. Il lui demanda si tout allait bien, et le balafré se contenta d'un pouce levé pour lui signaler sa "bonne"santé ! C'était juste un choc à encaisser.

- Vous ne préférez pas attendre les soldats au lieu de vous aventurer seuls? Vous ne connaissez même pas les coordonnées...

Quelle impatiente cette gamine ! Elle pensait vraiment qu'ils se tireraient tous les deux sur les flots ! Il leur fallait un bon navire pour affronter les potentiels risques, et surtout un navigateur. Boarf.. Elle n'avait jamais pris la mer, ce qui expliquait son effrayante connerie cérébrale. Il lui accorda par ailleurs une vilaine frappe dans le dos lorsqu'il eut reprit une certaine forme

Abrutie ! Ne prends pas de décisions hâtives sans me consulter ! On va tranquillement attendre l'escouade de soldats, compris ?!


Il espérait que le ton autoritaire qu'il employait à l'égard de la tomboy suffirait à la destituer de son idée profondément débile. Alors, il partit s'asseoir sur un banc contre le cabanon, chaud pour se taper un nouveau petit somme pour récupérer avant la grande aventure.

Quelques minutes plus tard, les soldats en questions apparaissaient enfin. Ils étaient au nombre d'une dizaine, et se préparaient à grimper le navire. Quant au vieux, il en profita pour leur expliquer la situation des deux élus, et leur envie de les accompagner. Proposition alléchante que le capitaine ne refusa guère ! Avec deux élus, ils réduisaient leurs chances d'y rester.
Sur ce, il n'y avait plus de temps à perdre, on réveilla la face de cactus, lui annonçant qu'il était temps de partir en voyage !


.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Dim 9 Avr - 14:14



...
feat. Zoro ~

Ouais... Il fallait mieux attendre les autres, Zwei... Car y aller avec le sabreur défiguré uniquement serait trop dangereux. Il fallait un bon navigateur, et tu n'avais jamais conduit un navire de ta vie ! Tu soupiras alors, puis tournas les yeux vers ton partenaire aux cheveux verts qui semblait agoniser à cause du coup violent dans le zigounet. 

Il te lâcha enfin, tu en profitas pour t'étirer et remettre ta cape correctement, sans pitié pour le bretteur. En fait, tu étais plutôt fier de ton acte. Tu grimaçais toujours cependant, et croisas les bras ta poitrine qui avait du mal à s'aplatir, malgré la tonne de bandage qui la compressaient — ça faisait un mal de chien ! Mais il fallait rester de marbre. Du moins, en garder un semblant pour ne pas trop attirer de curieux. 

Tu poussas un "humf" grognon après la réflexion du responsable du port. Mais tout à coup, dès que tu fermas les yeux pour méditer, un coup dans le dos te réveilla brusquement. Tu écarquillas brutalement les yeux, te retournas pour faire face au coupable, et levas ton poing pour le frapper... Mais tu ne fis rien, car c'était Zoro... Et ce Roronoa était bien plus fort que toi... 

« GRRAAAAGH !! SALAUP ! ON NE T'A PAS JAMAIS DIT QU'IL NE FAUT PAS FRAPPER UNE F— 

Tu t'arrêtas d'un coup dans ton élan, abaissas ton bras en tremblant un peu. Quelle erreur... Quelle terrible erreur ! Tu lui tournas le dos, remettant bien ta cape pourpre de nouveau, les yeux fermés, grimaçant comme pas deux :

Humf ! Oublie ce que j't'ai dit ! »

 Il partit alors se coucher sur un banc, tu ne fis rien contre, et, commençant à avoir mal aux jambes à force de marcher, tu t'assis près de lui, les bras croisés, la tête ne bougeant pas d'un pouce même dans le sommeil... 

Enfin, le navire arriva avec ses soldats. Tu te réveillas par toi-même, tu ne t'étais pas gêné de t'asseoir sur les jambes du cheveu vert. Tu te relevas en baillant sans gêne et tendis les bras, ce qui fis craquer quelques os. Tu secouas ta tête de droite à gauche pour enfin donner un coup dans la nuque du bretteur tout juste réveillé, avant de rejoindre les soldats dans le bateau :

« Allez Zoro, dépêche-toi ! Je— On a pas qu'ça à faire ! »

Toi qui te fichais pas mal des autres, tu étais devenu un peu plus empathique depuis ta rencontre avec Zoro... C'était étrange... Toi qui avais l'habitude de travailler en solo, malgré ton affection auprès des Baskervilles... Ça avait changé... Et ce n'était pas désagréable...
Tu souris discrètement, plutôt heureux de toi-même.

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Lun 10 Avr - 14:31





冒険の終わり

feat. Zwei






Les couilles du bretteur risquaient de le tirer durant le voyage.. Tout ça à cause de cette saloperie de Baskerville. Quelle emmerdeuse de première classe... ! Pire qu'un gosse insupportable en bas âge. Ouais voilà, elle lui rappelait ces gamins intenables et turbulents qui vous balançaient leurs jouets à la face alors que vous sacrifiez gentiment du temps pour eux afin de les accompagner. Et en plus, ils trouvaient ça amusants de vous mettre à bout, c'était un jeu. Zwei détenait cette même mentalité. On avait dû rater l'étape autorité lors de son éducation.

Un truc marrant s'était cela dit produit avant la petite sieste. En effet, la spontanéité de la gamine était sur le point de lâcher une réplique défensive à l'encontre de la frappe du bretteur. Une réplique typiquement femme, témoignant d'un instinct féminin refoulé. Elle se rattrapa de justesse, avant de prononcer le mot interdit, mais Zoro avait parfaitement compris où elle voulait en venir. Passer 2-3 ans aux côtés d'un gentleman comme Sanji lui avait permis de savoir que les filles ne devaient pas être frappées... dans la mesure du possible. Certains idiots poussaient cela à l'extrême, en préférant crever plutôt que de lever la main sur une vilaine femelle... Style cet abruti de cuistot justement.
Quant à l'épéiste, il évitait de se frotter aux femmes, mais si elles l'engrainaient ou entravaient son chemin, il se résignait et attaquait.
Quant à cette frappe, c'était plus amical que violent, mais le tempérament enflammé de Zwei ne tolérait pas cet acte.

La réaction de la Baskerville faisait presque de la peine. On voyait combien elle s'en voulait pour s'être prise pour une fille, alors qu'elle n'en était pas une dans sa tête. Zoro comprenait ce décalage perturbant entre un corps et un esprit, parce qu'il s'était retrouvé dans sa position quand il fut transformé en femme. Lui était persuadé d'être un mec, mais personne ne le croyait parce qu'incapable de fournir des preuves, pourtant c'était évident quand on le connaissait !
Il l'observa en coin d'un air interrogateur, désirant respecter ce silence réparateur et non en rajouter une couche, bien qu'il vint à sourire légèrement car au moins, ce choc l'avait calmé.

Il put ainsi s'endormir paisiblement, sachant pertinemment qu'il ne risquait pas de subir les mauvaises plaisanteries de Zwei puisqu'elle était trop occupée à bouder sa condition.

Le groupe de sauveteurs bruyant réveilla les deux élus à leur arrivée. Ils étaient prêts à embarquer, prévenus de la participation de ces deux là, mais à condition de se faire discrets, car ils connaissaient le sang-chaud des fuyujins et leurs aptitudes à s'attirer des emmerdes. Ils ne voulaient pas subir leur malédiction.
Du mal à émerger, la racaille aux côtés du bretteur lui cogna la nuque pour le secouer. Cette charge le surprit, et il bouscula l'autre élue pour se venger, et se frayer une route jusqu'au navire sur le point de décoller.

Reste tranquille fillette!  


Grimpant à bord du bateau de sauvetage, Zoro sa cala sur une caisse et comptait regagner un état de sommeil, en attente de la prochaine urgence.
Mais au final, il ne parvint pas à dormir, submergé par quelques souvenirs. Les sensations d'être bordé, ou ce parfum d'eau de mer... La nostalgie le contaminait comme le choléra. Alors il préféra s'éclipser du reste du groupe pour se poser à l'avant du bateau afin de contempler le magnifique océan qui s'étendait à perte de vue devant lui... Le regard sévère jeté à l'horizon, il paraissait particulièrement mélancolique...

.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Jeu 13 Avr - 15:27



...
feat. Zoro ~

Et te voilà bousculé en retour... Humf, comme si tu ne t'y attendais pas ! Tu haussas des épaules, ricanant avec une main devant ta bouche pour cacher un vilain sourire. Le satané bretteur aux cheveux verts s'en alla vivement s'assoir dans le bateau, tandis que toi, tu t'accommodas sur un rebord, admirant la belle mer qui s'offrait à toi. Les yeux pétillants de fascination, bouche bée d'admiration, tu restas sans voix face à tant de beauté. 

Le bateau avançait, la mer était calme aujourd'hui... Il y avait peu de vagues, et celles présentes n'étaient pas bien méchantes. Le vent était doux... Paisible, relaxant... Il soulevait délicatement et faiblement ta cape, ... Pendant que toi, tu restais figée, bloquée... Stupéfaite. 

Quand tout à coup, tu sentis une pression sur ton épaule gauche. Tu sursautas et bondis sur l'homme qui avait fait ça pour le frapper de toutes tes forces sur le visage avec pour seul but de lui briser celui-ci. Cependant... Cependant cela ne dura pas longtemps car tu te rendis vite compte que cet homme était un membre de l'équipage et ne voulait pas te faire de mal. Gêné, tu eus un rire jaune avant de te relever et lui tendre la main. Il ne la prit pas, frustré et le visage rempli de bosses, méconnaissable par ses autres coéquipiers. 

Il s'éloigna de toi, toi si honteux, qui te frottais la nuque niaisement, en marmonnant je-ne-sais-quoi. Les autres soldats avaient les yeux tout rond, médusés de ce qui s'était passé devant eux. Dès que tu les vis, tu levas les bras, légèrement, en faisant mine d'être innocent, épaules haussées. Quel moment gênant...

Finalement, après quelques minutes à fixer le paysage bleuté, tu partis rejoindre le bretteur pour le secouer un peu; il semblait si perturbé... 
Inquiet, tu l'attrapas par les épaules, face à lui, le regardant droit dans les yeux après lui avoir levé le menton :

« Hey, ça va pas l'bretteur à trois cure-dents ? T'as pas l'air comme d'habitude... Y a quelque chose qui t'chagrine ? »

Limite il allait pleurer comme une madeleine. Pauvre hérisson vert, tu étais si anxieux pour lui... Peut-être qu'il repensait à son passé, lui aussi... Aux bons moments passés dans son monde... Comme toi...


 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Lun 17 Avr - 14:02





冒険の終わり

feat. Zwei






Il était pépère à piocher dans ses souvenirs du passé, face à la mer... Pourquoi fallait-il que cette nouille vienne une fois de plus l'interrompre au milieu de ses rêveries. La tranquillité, elle ne connaissait guère. A croire qu'elle chassait à tout prix la solitude, quitte à venir emmerder le monde.
Arraché de sa berceuse nostalgique par les mains excitées de la femelle, Zoro écouta d'une oreille ce qu'il lui arrivait. Apparemment, Madame s'interrogeait sur le regard dark emo que le bretteur jetait au loin pour plus de profondeur.

... Arg, casse-toi... ! La seule chose qui m'chagrine, c'est ta présence ! Tu veux pas aller emmerder ton monde ailleurs plutôt hein ?! Et m'laisser tranquille ?!  


Agacé, il s'extirpa de l'emprise amicale de l'autre, et lui tourna le dos pour retourner vaquer à ses songeries. Mais à ce même instant, le navire se retrouva plongé dans le noir. Le soleil s'était barré comme par magie en un claquement de doigt, comme si quelqu'un avait juste appuyé sur un interrupteur. A la place, une épaisse masse sombre recouvrait le ciel, et une pluie torrentielle s'abattit sur le bateau. Les vagues augmentaient de volume, et des éclairs insonores déchiraient les nuages. La particularité : ni l'orage, ni la pluie, ni les vagues mouvementés ne faisaient de bruit.

Interloqué par cet apocalypse silencieuse, Zoro accourut vers les matelots qui tentaient de contrôler le bateau. Le capitaine affolé mimait des signes pour ordonner à son équipage de se bouger le cul, mais aucun son ne sortait de sa bouche.
Qu'il fasse nuit en un coup d'oeil, ok, il avait déjà vécu ça sur Grand Line ça ne le choquait pas... A la différence que dans ses expériences précédentes, ils n'étaient pas privés de son.
Il vira vers Zwei pour soutenir son regard, lui demander si elle aussi n'entendait plus rien ?! Et vu la façon dont le capitaine agitait les bras, ce phénomène problématique semblait atteindre tout le monde.

C'était comme si on se retrouvait sur une mer spatiale, vu que dans l'espace le son ne se transférait pas par manque d'air... Par ailleurs, sa respiration devenait de plus en plus difficile...

.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Ven 21 Avr - 20:05



...
feat. Zoro ~

Quel crétin il pouvait être celui-là ! Vexé de sa réponse et de le voir s'éloigner avec un air agacé, tu t'assis à sa place, les bras croisés, une jambe sur l'autre, poing sur la joue, la soutenant avec le coude sûr ta cuisse droite. Tu continuais cependant à le regarder, les yeux plissés, le visage grincheux. Tu te sentais terriblement frustré. Toi qui t'inquiétais tant pour lui, il ne te remerciais pas de manière appréciable. Tu ne t'attendais pas à ça à vrai dire. Même si il fallait se douter que le bretteur n'allait pas bien réagir. 

Tu soupiras, ... Quand d'un soudain, tu n'entends plus rien. Tu ne faisais plus de bruit. Ou bien était-ce un soupir silencieux ? Médusé, tu tournas tes yeux bleus vers le capitaine qui s'agitait dans tous les sens comme pour dire quelque chose. Le bateau se mit à brusquement bouger, t'effrayant d'un coup. En te relevant tu pus remarquer que le chef de ce navire semblait parler. Ou vouloir parler en tout cas. Aucun son... 

La tempête, la pluie diluvienne qui te trempa d'un coup — à ton plus grand malheur, toi qui venait à peine de te sécher tout à l'heure — et les éclairs ne faisaient aucun bruit. Perdu et devenu intensément nerveux, tu te retournas vers ton partenaire à trois sabres, te croyant devenu sourd. Tu voulus hurler, mais rien ne sortit de ta bouche. Horrifié par ce long silence éternel, horriblement stressé, tu fixas, perturbé, le sabreur aux cheveux verts qui le semblait tout autant que toi. 

Tu n'étais pas habitué au silence.
Toi, autrefois schizophrène, qui étendait des voix inlassablement...
Le silence était devenu ton pire cauchemar. 
Tu te laissas tomber sur tes genoux, ta cape envahissant pratiquement tout l'espace par sa trop grande taille. Les yeux écarquillés, tu fixais le vide, bras lâchés comme devenus trop lourds à supporter. La pluie te gelais le corps, mais cela, tu ne le ressentais pas. Tu avais peur. Tu étais paralysée par l'épouvante...
Tu tremblais cependant, énormément, comme un pauvre squelette qui frôlait de tomber en morceaux...

Pour toi, le silence était loin d'être "le plus beau des sons"...

"J'ai peur... J'ai peur... Zoro... Aide-moi... Je... Tout ceci ne peut-être qu'un terrible cauchemar..."

 


Dernière édition par Zwei baskerville le Sam 22 Avr - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Sam 22 Avr - 15:19





冒険の終わり

feat. Zwei






La virulence de la flotte atteignait un stade titanesque. Pratiquement aveuglé, le garçon avait l'impression qu'on le fouettait sauvagement, et plus le navire progressait vers le mur surnaturel, plus les gouttes se transformaient en rasoir tranchant. En effet, après quelques rougeurs apparaissant sur sa peau, cette dernière s'égratignait légèrement. Douloureux, mais surtout dérangeant.
De plus, être privé de son n'arrangeait pas leur cas, et intensifiait le stress humain.

Zoro s'efforça soudainement de placer sa main en parasol au-dessus de son oeil pour tenter de percer quelque chose à travers ce déluge, et ses efforts furent récompensés. Un gigantesque mur se dressait devant le navire. Un véritable mur de Berlin, inébranlable, s'élevant jusqu'aux cieux et s'abaissant jusqu'aux profondeurs océaniques. Un mur composé d'éléments comme de l'eau, du vent, de l'orage. Tout ça suffisamment mélangé et agité pour réduire les chances de le traverser à zéro.
Sans compter sur la multitude de rochers parsemés un peu partout ici et là. Les matelots donnaient tout leur sang, et toute leur sueur à l'ouvrage, afin d'esquiver de justesse chacun de ces rocs meurtriers.

Un peu dépassé par ces événements si soudains, le bretteur ne savait plus où donner de la tête. Il gigotait son visage dans tous les sens pendant que la pluie continuait de lui griffer le visage. Ce fut alors que décidé à prêter main forte à l'équipage, il courut en direction du lieu d'action jusqu'au moment où sa prunelle croisa une forme claire en boule sur le ponton. Ces couleurs sombres et pastelles ne pouvaient appartenir qu'à Zwei. Il reconnut cette longue cape qui la recouvrait comme une enfant à protéger coûte que coûte. Elle paniquait..
Tout ceci ressemblait à un film muet complètement grotesque mais peu importait. Il ne s'y attarda pas et voulut poursuivre sa route...

Elle était sur le point de mourir. La garçonne aux cheveux pâles. Le boulet qui fonçait droit sur elle lui briserait la colonne vertébrale de plein fouet, aussi facilement qu'une chips.
Maintenant, plus que trois mètres les séparait... Le boulet écraserait sa cible impitoyablement. Mais... Une silhouette s'interposa entre la femme, et l'objet assassin. Un coup ravageur et... Le boulet fut découpé en deux aussi tranquillement que du jambon...
Un boulet ?! Qui avait été tiré d'un canon ?! D'où cette attaque surprise provenait-elle ?! Le sauveur vert balaya les environs à la recherche du coupable, et il lui semblait capter du mouvement non loin. Mais bref, s'ils restaient plantés ici, ils s'exposaient au danger.

Alors il rabattit son regard sur Zwei, apeurée, toujours planquée sous sa cape. Elle ne se doutait même pas qu'elle venait de frôler la mort... à cause de ce silence qui régnait en maître sur les lieux. Le bretteur rangea son katana ; et  se contenta d'attraper la fille par les épaules afin de la relever, et l'obliger à se déplacer vers l'arrière du bateau, car la proue était un terrain bombardé par on ne savait quel canon ennemi à cette heure.

Ne reste pas toute seule ici crétine !  


Elle ne l'entendrait pas, ses lèvres ne faisaient que bouger avec indifférence, mais il s'en contrefichait. Il la guiderait dans ce silence mortuaire....
.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Sam 22 Avr - 15:48



...
feat. Zoro ~

Tu étais totalement perdu. Tu étais tétanisé. Tu ne savais pas quoi faire et tu as été comme retiré de ce monde, déconnecté. Le regard vide, les yeux écarquillés et perdant de leurs pupilles — signe que tu n'étais pas humain, mais une poupée qui perdait petit à petit son âme. D'ailleurs tes yeux bleu saphir n'avaient pas l'air bien "humains" non plus. Un point noir, la pupille, était entouré des deux côtés par deux arcs de cercle noirs. Personne ne sait encore pourquoi ils étaient aussi différents. Même toi. 

Quand tout à coup, tu le vis. Tu le vis bondir derrière toi pour découper un boulet en deux, comme une tomate par un couteau MasterChef. Tes pupilles revinrent rapidement, et alors tu vins te relever de force par Zoro, qui venait de te sauver la vie en silence. Les gouttes de pluie étaient si forcenées qu'elles te brûlaient la peau. À croire qu'elles la trancheraient presque.

Tenu par les épaules, tu plongeas tes yeux dans l'œil émeraude du sabreur aux cheveux verts. Il t'avait sauvé la vie. Ton cœur battait si fort que ta main vint se serrer contre ta poitrine. Ça te faisait mal. Tes joues se mirent à rougir, et ton visage affichait une grande admiration envers le Roronoa. Une ... Admiration ? Non, c'était un sentiment différent. Mais quoi donc ? Tu secouas vivement ta tête de droite à gauche; ce n'était vraiment pas le moment pour un shojo romantique. 

Tu le suivis vers l'arrière. Il sembla parler pendant un court moment, mais tu ne compris rien à ce qu'il eut pu dire. En fait, tu n'entendais vraiment rien. Mais cela avait peu d'importance maintenant... Car tu te sentais protégé, en sûreté lorsque tu étais avec lui... Cependant, tu avais toujours quelques frissons, ce qui te poussa à te réfugier dans les bras de l'ivrogne borgne, les yeux fermés. Tu avais confiance en lui.

Tes yeux se rouvrirent rapidement pour analyser l'immense mur qui se trouvait devant le bateau. Un mur de tornades, de nuages noirs, d'éclairs... Une horrible tempête muette. Tu avais mis ta capuche pour pouvoir mieux regarder car la pluie te rendait pratiquement aveugle. 

Tu ne savais vraiment pas comment t'en sortir. 

Tu te tournas alors de nouveau vers Zoro, tentant de lui parler, désespérément : 

« Zoro, toi qui es pirate, tu as déjà vu ça non ?! »

Rien ne sortit de ta bouche. Malheureusement. 

 


Dernière édition par Zwei baskerville le Sam 22 Avr - 18:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Sam 22 Avr - 17:24





冒険の終わり

feat. Zwei






Comme à son habitude, la demoiselle ne fit pas dans la demi-mesure, et se réfugia  contre le bretteur lorsqu'il lui offrit ses bras en protection. Décontenancé par cette réaction aussi excessive qu'inattendue, il fut pris d'un mouvement de recul malaisé, avant de reprendre le fil des priorités. Peu importait la façon dont elle s'accrochait à lui, l'objectif était de l'emmener en sécurité.

Quelques bombardements persistaient, et la coque du navire s'explosait sous la fureur des canons. Mais qu'est-ce que c'était que cette merde ?!
L'épéiste vit que la femme tentait de communiquer mais rien à faire, il ne lisait pas sur les lèvres. Il secoua alors la tête de gauche à droite pour lui signaler son incompréhension, quand soudainement un matelot lui attrapa le bras pour lui désigner de son index une ombre ressemblant à un bateau. Les rares boulets de canon venaient de là.

Ce même matelot lui prêta une longue-vue où il découvrit une épave échouée sur un roc. A moitié détruit, il ne pouvait plus naviguer et seul un canon demeurait fonctionnel. Mais pour que le canon soit utilisé, encore fallait-il une vie derrière. Il restait certainement des survivants !
Le type à ses côtés essayait de lui faire comprendre un truc mais Zoro ne voyait pas où il voulait en venir avec ses mimes étranges. On aurait juste dit un mauvais spectacle de carmes.
L'homme le poussa à foutre son oeil contre la longue-vue et le dirigea vers le point qui l'intéressait ! Le bretteur capta enfin ce que le marin désirait lui montrer : le nom du bateau assaillant ! Il correspondait exactement à celui qu'on recherchait ! Quelle chance...

Mais au même instant, Zoro perçut à travers la longue vue un boulet de canon qui chargeait droit sur leur position. Il était trop tard pour sortir les katanas, alors le pirate eut pour réflexe de redonner la longue-vue au type, en profitant pour le pousser violemment avant que lui-même ne vienne à bondir pour éviter le canon, tenant fermement la fille contre lui. Il ne la lâcherait pas pour le moment.

Des milliers d'éclats de bois jaillirent derrière eux, alors que Zoro et Zwei se retrouvaient couchés à plat ventre. Un énorme trou au milieu du parquet avait été formé, et le navire se secouait dans tous les sens. Entre canon et vagues, un bon nombre était déjà tombé à l'eau. En parlant de vague, une géante s'amusa à vouloir recouvrir la partie où les deux élus se trouvaient. Décidément, tout était contre eux, ils semblaient comme être les cibles principales.
Une nouvelle fois, il redressa sa partenaire précipitamment pour reculer brusquement avant de se faire emporter par ce mini tsunami. Cette fois-ci, ils chutèrent tout deux sur le dos. Ca tanguait de partout ,le rythme devenait intenable et tout ceci sans la moindre sonorité. Déstabilisant. Cela dit, entendre le bordel de ce temps pourri ne l'intéressait pas des masses finalement.

Et ... Ce fut le drame ! Le navire complètement hors de contrôle se cogna à son tour contre un massif rocher. Impossible de se tirer d'affaire. la secousse fut terrible et provoqua un déséquilibre général de l'équipage. Le capitaine, tête froide, ordonna par des gestes significatifs de descendre en bateaux de sauvetage pour se diriger vers l'autre navire et récupérer les survivants sans se faire attaquer par le canon. Même s'ils galéraient, ces hommes d'honneur avaient le sens de leur devoir, et ne renonçaient guère à leur mission de secouristes. Le navire perdu était enfin repéré, alors ils s'occuperaient de remettre correctement leur propre bateau une fois les naufragés récupérés. L'équipage se divisait en deux : ceux qui partaient secourir, et ceux qui restaient sur le bateau pour limiter les dégâts....

Zoro décida de les accompagner, et ne demanda guère l'avis de Zwei. Il préférait qu'elle le suive car son instabilité l'angoissait plus qu'il ne le laissait paraître. Elle était beaucoup trop imprévisible et tarée pour se démerder toute seule dans cette situation, alors même si prendre la mer dans ces eaux agités était monstrueusement dangereux, ce serait toujours mieux que de la confier à une bande de bleusailles qui ne pensait qu'à leur gueule.
Il la traîna alors jusqu'à un bateau de sauvetage, et ils prirent place aux côtés de trois autres bonhommes. Ramer dans de telles circonstances paraissait mission impossible et pourtant, l'autre navire était si prêt qu'on se voyait déjà y être. Tout était largement possible... ! Et d'ailleurs, Zoro prêta sa force pour diriger le bateau dans cet océan déchaîné.... En attendant, il espérait que Zwei se tienne correctement.


.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Dim 23 Avr - 13:38



...
feat. Zoro ~

Que se passait-il ? Tu n'en savais rien. Tu n'étais vraiment d'aucune utilité, voire étais même le pire fardeau dans cette situation. Tu n'étais vraiment pas habitué à la mer, et cela te rendait terriblement faible ! Surtout que le silence infini te rendait atrocement nerveux. 

N'entendant visiblement toujours rien, Zoro secoua sa tête de droite à gauche pour afficher son incompréhension. Tu soupiras une nouvelle fois, avant de le suivre jusqu'à une longue-vue prêtée par le capitaine du navire. Le sabreur y resta un court moment, tandis que toi, serré contre lui, aveuglé par la pluie, tu réussis à percevoir une ombre gigantesque qui ressemblait à un autre bateau. Puis une boule de canon. Sans même que tu puisses faire quoi que ce soit, le Roronoa bondit sur le sol, à plat-ventre pour esquiver cela. 

Le navire tombait en miettes, et l'eau commençait à monter, pour venir se jeter sur vous deux, mais aussi sur d'autres membres de l'équipage. Le capitaine, vite relevé, comme habitué, vous dirigea vers des bateaux de sauvetage, pour but d'aller visiter l'autre bateau voisin qui semblait être l'origine de ces averses de boulets de canon. Le bretteur aux cheveux verts ne t'avait pas laissé de choix, car tu pouvais bien rester sur le bateau avec les plus peureux de l'équipage, mais d'un côté, tu ne voulais pas quitter ton partenaire; mais surtout, tu ne voulais pas être considéré comme un faible, même si tu l'étais, pour le moment.

Ainsi, vous navigâtes, accompagnés de deux-trois autres petits bateaux de quelques personnes seulement, vers ce navire naufragé. Toi, tu ne pagaillais pas comme le faisait cet ivrogne balafré, non, tu restais assis, bras croisés, les regardant faire sans un mot, capuche relevée, cheveux aplatis par la force de l'eau. Tu réfléchissais, tu te demandais qu'est-ce que tu aurais pu faire si tu avais toutes tes forces d'antan. Toi qui combattais de puissants démons sans aucune magie, seul, pendant une centaine d'années, tu n'arrivais à rien faire désormais. Tu te sentais ridicule, grotesque, les dents grinçantes, claquantes, le visage grimaçant, les yeux fixant le sol avec rage. 

Tu n'étais plus rien.
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Jeu 27 Avr - 13:09





冒険の終わり

feat. Zwei






Et ils ramaient encore et encore.. Ils se portaient chanceux d'avoir le courant de leur côté. Certes, le mouvement n'était pas à négliger, mais les vagues ne percutaient pas tellement la barque. Enfin, il fallait tout de même avoir le coeur bien accroché, car à coté par exemple, le canot s'était renversé, et ils peinaient à le ramener. Heureusement, l'autre équipe se munissait pour les secourir.

Avec de la sueur et de l'effort, on arrivait toujours à ce qu'on voulait. Et le bateau de sauvetage ne tarda pas à percuter le roc sur lequel avait échoué le navire perdu. Par ailleurs, le canon ne tirait plus depuis un bon moment. En pénurie de boulets probablement.
Zoro jeta un vif regard à Zwei, troublée plus que ces eaux sombres, et escalada aussitôt le rocher, accompagné des autres hommes. Certains galéraient, surtout quand l'océan venait vous frapper le dos pendant que vous montiez, mais la plupart s'en sortirent indemnes. Ils étaient entraînés pour cela après tout, et le pirate possédait une grande expérience de la mer ! C'était son terrain.

Il ignorait en revanche si Zwei réussirait à grimper dans son état, et si elle restait là, la barque risquait de virevolter. Il redescendit alors pour venir la chercher et ne lui laissa guère d'autre chose que de grimper. Evidemment, il l'aidait, en lui tendant la main de temps à autre, et encore une fois la hargne des élus porta ses fruits.
Enfin, ils pouvaient atteindre le ponton. Seule une courte distance les séparait du navire, réglable en un saut de cabri. Ils s'exécutèrent sur le champ, et furent bien surpris de trouver le ponton plus vide que le ventre du bretteur. Pas un chat... Et une atmosphère toujours plongée dans un calme angoissant.

Aventurier, un jeune marin ouvrit une porte de cabine, mais au moment même où il l'eut entrouverte, qu'un homme sortit en trombe, bondissant sur le malheureux jusqu'à le reverser par terre. Il lui planta une précieuse dague dans la gorge et leva ses prunelles de loup menaçant vers Zoro, Zwei et les autres. Merde...
EN tout cas, ils avaient foutu un grand choc au sein de l'équipage, apparemment non formatés pour gérer ce genre de cas. Pour le moment, le sanguinaire demeurait à califourchon sur sa victime et se contentait de les dévorer du regard, prêt à les agresser à tout mouvement.

Un nouveau marin se permit de tenter la diplomatie, avançant vers le vilain dévoré par la folie, plaçant ses mains en avant pour lui démontrer aucune mauvaise intention à son égard. Il lui demanda ce qu'il se passait ici dans un langage des signes approximatifs... Mais le meurtrier ne répondit pas, muré également dans le silence et alors qu'il semblait se calmer, il montra à nouveau ses dents pour venir sauter sur son interlocuteur.
Mais cette fois-ci, Zoro avait anticipé cette action et s'empressa de dégainer un katana pour le planter dans le corps du malade mental avant qu'il n'atteigne sa cible...

Bravo... Cette croisière s'annonçait top...
Un des marins mima la méfiance par les gestes, supposant que ce type n'était probablement guère seul. Il fallait fouiller prudemment ce bateau.

Spoiler:
 
.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Ven 28 Avr - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Ven 28 Avr - 13:50



...
feat. Zoro ~

Bon, il était temps de sortir de tes songes, Baskerville ! Vous étiez enfin arrivés à destination. Alors, frustré de ce qui s'était passé tout à l'heure, tu repris du poil de la bête, et lorsque Zoro t'aida à monter à bord, tu mis même pas quelques secondes à arriver en haut. Ce changement de personnalité soudain effrayait même toi. C'était si brutal, comme si tu avais longuement réfléchi à préparer cette transformation mentale. Le lieutenant surexcité était de retour. Il était encore perturbé par le silence mais pas autant qu'avant !

Grognant sans bruit, les dents serrées, tu te mis à fouiller la zone, accompagné des marins et de ton sauv— du satané bretteur aux cheveux verts, stupide, borgne et ivrogne. Bon, fallait avouer qu'en repensant à tout à l'heure, à comment tu t'étais blotti dans ses bras, ton visage s'était mis à rougir indiscrètement. Les joues gonflées, tu semblas pousser un "humf" de tsundere, avant de rejoindre les marins qui s'étaient rassemblés autours de quelque chose. Curieux, presque anxieux, tu poussas deux d'entre eux pour voir ce qui se passait et tu te trouvas nez à nez devant un psychopathe hystérique qui avait défoncé un membre de l'équipage. 

Dégouté, tu grimaças. L'un des marins autours de lui s'avança en mimant qu'ils n'allaient rien lui faire. Cependant, le fou furieux, au regard sauvage, bondit sur lui pour lui faire la meme chose que ce qu'il avait fait avec l'homme desormais cadavre sous ses pieds. À la fois effrayé et enragé, tu te précipitas pour brandir une dague, mais avant même que tu puisses la sortir, ton partenaire à l'œil balafré l'empala d'un de ses sabres. Tu eus un mouvement de recul de surprise. C'était si rapide... Trop pour toi. 

Les sourcils froncés, les yeux plissés, les crocs sortis, même si tu n'étais pas un animal à proprement parler, tu ressemblais bel et bien à un chien. Un loup peut-être, indomptable, mais qui pouvait devenir quelque peu docile si on s'y mettait vraiment. 
Plus que méfiant, remettant bien ta cape, tu ne te gênais pas de marcher avec brutalité. Mais vu que le son avait été coupé, tu ne voyais pas pourquoi cela dérangerait ou te faisait repérer par d'autres psychopathes comme la bête de tout l'heure. Ne trouvant rien, tu revins chez le cheveu vert, trop nerveux pour continuer de chercher. Cela te rappelait la terrible scène où tu avais perdu Ada et que tu peinais à la retrouver en soulevant des tables, frustré de ne pas arriver à l'attraper. Horrible moment. 

Tu frappas alors le dos du bretteur, pas très fort pour ne pas l'effrayer, et lui fis un signe de tête comme pour lui demander si il avait réussi à percer quelque chose. Tu n'étais pas fainéant, juste trop nerveux. 
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Dim 30 Avr - 13:55





冒険の終わり

feat. Zwei






Les circonstances devenaient sérieusement oppressantes avec ces deux cadavres. D'ailleurs, le naufragé ravagé glissa sordidement le long du katana de Zoro, jusqu'à se ramasser contre le sol dans un bruit ragoûtant. Qu'une autre barque de sauvetage avait atteint le navire, les autres renversés en cours de route avaient rebroussé chemin. Le concentré d'arrivants ne dépassaient donc pas une dizaine. Que faire s'ils se retrouvaient face à tout un équipage de sauvages ?

Prenant leur courage à deux mains, le bretteur ainsi que les autres pénétrèrent dans les cabines, ou visitèrent le bateau en son ensemble. Les comptes : la pagaille ! Des tableaux décadrés, des miroirs brisés, des tonneaux renversés, de la bouffe et des objets éparpillés. Un véritable bordel hétéroclite.
Mais en enfonçant dans les pièces, Zoro découvrit avec regrets plusieurs corps contre le sol, plus ou moins déchiquetés et pourris. Certains étaient plus frais que d'autres, les survivants.

Une folie semblait avoir dévoré l'équipage dont l'autre sauvage de tout à l'heure se révélait être le gagnant du combat. Apparemment, ils s'étaient littéralement entretués, chose un peu dommage... Il n'y avait plus rien à sauver. En tout cas, cette visite de navire désolé lui rappelait de grands souvenirs... Au passage, il découvrit quelques yens camouflés par ci, par là pour lui renflouer la bourse.
Il ne s'y attarda pas et revint sur le ponton où son dos se fit frapper par le jeune fille au regard inquisiteur. Un peu bêta, il ne comprit pas son geste sur le moment, avant de finalement capter. Il secoua alors la tête de gauche à droite et poursuivit son chemin vers les sauveurs. Eux aussi signalaient qu'il n'existait pas le moyen de ressusciter alors il ne restait plus qu'à se sauver.

Les canots récupérés, on navigua vers l'autre navire; Zoro ayant accueilli également la demoiselle. C'était plutôt expéditif.
Mais pendant la route vers l'autre navire que les autres avaient plus ou moins réussi à réparer, le regard du pirate ne se détachait pas de cette gigantesque muraille à la mêlée surnaturelle. Plus il la matait de son oeil déterminé, plus l'envie de le tenter le saisissait. Etait-il assez fou, il n'en savait rien ? En tout cas, il ne désirait pas entraîner des innocents dans son périple alors soudainement, il chopa le matelot accompagnant afin de le jeter à la mer. Il en restait qu'un puisque le second avait été tué par le fou furieux. Evidemment, il l'avait balancé en direction de l'autre canot qui s'empressa de le réceptionner sous des yeux affolés et incompréhensifs
qui le fusillaient.

Il se tourna ensuite d'un air décidé vers Zwei, lui transmettant un message visuel du genre : " Tu restes ou j'te balance ici ?! Je ne garantis pas notre survie... ! "
Si ça ne tenait qu'à lui, son instinct protecteur l'empêcherait de le suivre, mais elle était une élue et assez grande pour prendre ses responsabilités. Il savait combien ça pouvait être humiliant de se faire protéger par un autre quand on avait un caractère comme celui de Zwei, car il possédait le même sur ce point là. D'où le fait qu'il la laissait choisir, sans lui imposer quoique ce soit, bien qu'en tant que femelle en quête d'aventure, il devinait sa réponse qu'il redoutait.
.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Dim 30 Avr - 21:46



Faire face à la mort...
feat. Zoro ~

Rien. Il y avait rien mis à part des cadavres pourris qui te dégoutaient tellement que cela te donnait l'envie de gerber. Que s'était-il donc passé pour qu'il y ait autant de cadavres ? C'était la boucherie ici ! 

Grimaçant à la réponse de Zoro, qui n'avait donc rien trouvé, vous vous en allâtes rentrer au navire qui vous avait emmenés ici. Cependant, ... Cependant ce fichu sabreur de pacotilles voulait étudier de plus près le "mur d'orage", du moins, il avait l'air de vouloir faire ça. Quel idiot ! Quel crétin sans conscience il pouvait être ! Enfin, malgré tout, tu acceptas d'un signe de tête, déterminé. Est-ce que cela te rendait idiot et crétin sans conscience ? Tu n'en savais rien, et tu t'en fichais pleinement. Tu voulais croquer la vie à pleines dents, quitte à perdre la raison comme tu le faisais. 

Tu plongeas en pique à l'eau... Tu n'aimais vraiment pas être mouillé mais il le fallait... Tu rejoignis rapidement à la nage l'autre marin qu'avait balancé l'ivrogne aux cheveux verts pour monter dans le petit bateau. Tu l'aidas au passage car ce pauvre matelot, choqué de s'être ainsi fait jeté, n'avait plus toute sa tête et ne concentrait plus assez pour réussir à grimper à bord. Tu en profitas pour tendre le bras au Roronoa qui fut vite venu, et, debout face au mur épouvantable, tu songeas à retourner au bateau de tout à l'heure pour rentrer. Cela te faisait peur... Mais ... Étrangement, un nouveau sentiment vint brûler en toi... Oui, cela n'avait pas de nom... Cette peur s'était vite changée en une sorte de courage, d'envie d'aventure... 

Tu le savais, tu étais devenu complètement fou. Fou à cause de ce bretteur à trois cure-dents. Mais en même temps, tu le remerciais pour ça. Car pour faire face à d'aussi terribles choses... Pour faire face à Kosaten... Il fallait changer. Il fallait non pas vaincre sa peur... Mais la transformée en force. 

Les poings serrées, tu souris discrètement, fier de toi, avant de te tourner vers le cheveu vert, remettant bien ta cape et une mèche derrière ton oreille. Tu acquiesçai, signe que tu étais prêt. Prêt à faire face à la mort, une nouvelle fois...
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1326
Yens : 1371
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 154
Nombre de topic terminé: 65
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Dim 30 Avr - 22:16





冒険の終わり

feat. Zwei






Bien, tout était prêt pour aller affronter le mur de la mort. Impossible qu'il soit infranchissable,ce mut possédait certainement une faille, et Zoro comptait bien la découvrir. C'était une occasion en or qui se présentait à lui, s'il n'essayait pas maintenant, il n'essaierait jamais. Il ne pensait sincèrement pas qu'on puisse les retenir éternellement prisonniers sur cette île de fous... C'était carrément inimaginable !

Bref, sa puissance retrouvée, il était temps de retourner chez les siens, se les coltiner de nouveau pour poursuivre leur aventure de rêves. Pourvu qu'il ne soit pas dans la merde.... Bien qu'il ne se faisait pas trop de soucis pour leur cul, ses compagnons étaient très forts, il croyait en eux. Mais ça l'emmerdant, car il connaissait Luffy, il était sûrement à sa recherche à ce moment précis, et ne continuerait pas sa route sans Zoro. Ce dernier s'en voulait presque de ralentir à ce point la destinée de son capitaine, le futur roi des pirates.

Blindé d'enthousiasme à l'idée de rejoindre son univers, il en oublia presque les circonstances désastreuses : la tempête, la tonne de flotte salée qu'il se prenait en pleine gueule à la moindre vague, ce silence plombant et surtout... Cette femelle à ses arrières.
Femelle à qui il avait confié une rame, en espérant qu'elle mette un peu la main à la pâte.

Ils ramaient jusqu'au pied du mur, ils s'en approchaient si près que ça en intimidait le pirate, comme s'il avait l'impression d'entrer dans le ventre de quelqu'un. Mais pas une seule once d'hésitation ne scintillait dans son regard ! Il franchirait ce mur ou il mourrait en essayant !
Mais avant de le franchir pour de bon, il devait s'assurer d'une chose : Zwei. Il tourna son visage vers elle, l'air de communiquer : " si tu veux sauver ta peau, il est encore temps de sauter hors de la barque ". Les chances de noyade étaient tout de même moindres que la fatalité que présentait ce mur...

Après cela, il se repositionna, n'attendant pas de visualiser le choix de la fuyujin. Il ignorait totalement si elle se trouvait encore sur le canot ou non, bien qu'au fond, il préconisait qu'elle ne le suive pas. Il faisait un des choix les plus égoïstes de sa vie, alors il ne voulait pas non plus l'imposer à Zwei. il misait sur le tout ou rien, la vie ou la mort... Mais ce dilemme était à effectuer, pour sa bonne conscience !

...
.....
.......

Aspirés dans le mur, le canot flotta dans les airs, comme en apesanteur, dans un élan au ralenti. Que se passait-il ?! La tempête avait disparu, tout semblait si tranquille ici, tel l'oeil d'un cyclone... Et une vive lumière l'aspergeait. Le soleil ?! Son soleil ?!
Il n'eut à peine le temps de se réjouir que soudainement, le canot se fracassa violemment contre le sol d'eau glacé, et en dépit de cette brisure, le canot continuait de tomber dans un trou infini à toute vitesse. C'était du moins l'impression que ça donnait.

Comment pouvait-on transférer aussi brusquement d'un état planant à une force gravitationnelle aussi monumentale ? Surnaturel, comme gobés par un trou noir. Pourvu qu'ils ne se désintègrent pas...
Sans compter cette horrible pression électrique qui lui bousillait littéralement les tympans. Sa cervelle semblait sur le point d'exploser, soumis à multiples nausées éternelles...  jamais il n'avait connu plus désagréable souffrance... De plus, le temps était comme déformé ici, et cette phénoménale torture sembla comme perdurer 100 années tandis qu'il ne se déroulait en réalité que seulement 10 pauvres secondes...  Un peu comme un rêve... Ca le rendait complètement marteau... ! "Que ça s'arrête, que ça s'arrête, que ça s'arrête !"

Finalement, un homme vert fut littéralement éjecté de ce mur meurtrier. Projeté à des kilomètres, en direction de la terre de Kosaten, son corps choqué, encore fumant s'écrasa dans une mer calmée. Le soleil brillait comme au moment du départ du port... Et le son était revenu...
Totalement détraqué, quasi inconscient, le pirate échoua sur une rive.... Sans Zwei... Avait-elle sauté avant cette entrée infernale ? Ou avait-elle connu le même sort ?! Dans le dernier cas, où se trouvait-elle ?! Probablement qu'elle venait de subir la même projection, en espérant qu'elle soit sauve....
Qu'en était-il aussi de l'équipage ?! Avaient-ils réussi à dégager le navire de son roc ? Appeler de l'aide ? Ou demeureraient-ils coincés ici jusqu'à s'entretuer également ?!
Cercle vicieux...

.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Yens : 195
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 63
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   Lun 1 Mai - 13:32



Séparation inattendue...
feat. Zoro ~

Tu étais bien déterminé à continuer. Mais cela t'agaçait énormément de voir à quel point le bretteur s'inquiétait pour toi. Tu ne voulais pas être visionné comme un faible qui avait peur de tout. Car ce n'était pas le cas. Ce n'était pas juste une vulgaire tempête, aussi puissante soit-elle, qui allait t'arrêter ! Toi, le grand justicier, Zwei Baskerville, avait vécu bien plus d'horreurs ! L'Abyss était bien plus effrayante que ça ! 

D'ailleurs... Ton envie de plus d'aventure... N'était pas totalement responsable du fait que tu voulais suivre le bretteur borgne. Tu n'avais jamais ressenti ce sentiment auparavant. Quelque chose de nouveau... ARGH ! Cela te rappelait les scènes stupides à l'eau de rose des filles amoureuses, mais qui ne voulaient pas se l'admettre. Tsundere, voilà le mot qu'on donnait à ces filles... Tu... Tu étais une sorte de tsundere, n'est-ce pas ? Même si tu étais un homme... Non ?

Gonflant tes joues en grognant intérieurement, honteux, gêné, tu pris timidement la rame que te tendit le sabreur aux cheveux verts, sans croiser son regard, parce que trop humilié. Lorsqu'il te tourna le dos cependant, tu en profitas pour l'admirer dans sa posture héroïque, debout face au danger. Bizarrement tu le voyais stupide à la fois. Il te ressemblait. Il te ressemblait énormément. Et tu haïssais ça. 

Tu restas à bord, usant de toutes tes forces pour faire avancer le canot, accompagné de l'autre marin apeuré à qui tu jetas un sombre regard noir, terriblement agressif. Tu n'acceptais pas les peureux, visiblement. Et ça, l'autre le sut vite et prit un air plus sérieux, ce qui te fit sourire. Tu aimais commander. C'était vraiment pour ça que tu étais né. Ton destin...

Mais cette timide joie ne fut que de courte durée. Car désormais, le bateau se brisa en mille morceaux, et l'orage vous propulsa tous dans les airs, vous aveuglant d'une lumière trop blanche pour appartenir au soleil. En panique, quelque chose te rendit complètement fou. Une atroce migraine te parvint, qui ne voulait pas s'enlever. Une seconde de cette torture était pour toi presque une éternité ! Te tenant la tête en hurlant sans bruit, les yeux grand ouverts de terrible souffrance, tu fus projeté loin cela, pour atterrir dans une eau plus calme. Commençant à te noyer en profondeur, tu nageas désespérément vers la surface, à cause du lourd poids de ta cape. Mais tu ne voulais pas l'abandonner, à tes risques et périls. C'était tout ce qui te restait de ton monde... 

N'y arrivant pas, à ton plus grand malheur, tu commençais à te fatiguer, et même si mentalement tu continuais de te battre, ton corps abandonna rapidement... 
L'eau, petit à petit, entrait dans ta gorge pour t'ôter tout possibilité de respirer.  Tes yeux se fermèrent... Et tu te laissas partir à contre-cœur...

EH BEN NON ! Car tu te réveillas brusquement sur un rivage, couché sur le dos... Tes yeux se rouvrirent délicatement pour apercevoir ... UNE FEMME ?! Qui ne s'arrêtait pas de te secouer aussi... Horrifié, tu reculas d'elle brutalement, te redressant à la vitesse de l'éclair, d'enlevant tout le sable sur ton corps. 
Tu hurlas alors, même si tu savais que cela ne sortira aucun s—

« QUI ES-TU ?! OÙ EST RORONOA ?! ... Uh ? »

Te rendant enfin compte que le son était revenu, tu te retins de t'exécuter dans une danse de la joie, un sourire joyeux aux lèvres, montrant toutes tes dents. Malgré tout, cela ne dura point longtemps, car ton cœur se resserra sauvagement en repensant au stupide sabreur... Tu étais inquiet pour lui. 
Le poing serré contre ta poitrine, les yeux fixant le vide, tu inspiras un grand coup pour calmer ton intense anxiété. L'autre demoiselle, une simple marchande visiblement, s'en était allée, sans même que tu puisses la remercier. Tu soupiras, puis te tournas une dernière fois vers la mer, en repensant à lui. 

« J'espère que tu vas bien... »
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La fin d'une aventure ?   

Revenir en haut Aller en bas
La fin d'une aventure ?
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partons à l'aventure !
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Event RP "aventure"
» Le début d'un grande aventure...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Vaste plateau-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.