Partagez | .
La triste vérité
Invité Invité

-



MessageSujet: La triste vérité   Sam 8 Avr - 22:18



La triste vérité
feat. Solo



Nishizumi Miho
Recroquevillée

Takebe Saori
Dans la chambre

Isuzu Hana
Dans la chambre

Akiyama Yukari
Dans la chambre

Reizei Mako
Dans la chambre



L'arrivée

Un long vent soufflait aujourd’hui sur la plaine, habituellement calme et tranquille. De très sombres nuages gris couvraient l’horizon, en direction de la mer. Une véritable tempête était en train de malmener ce coté-ci de la région. Il ne suffirait que de quelques heures pour qu’à leur tour, les vastes étendues d’herbes ne soient totalement aux mains mises d’une pluie déferlante et de rafales cinglantes. Fort heureusement, le groupe aurait très largement le temps de rentrer et de se mettre à l’abri.

Cela faisait bien une longue semaine que les jeunes filles avaient quittées Chikai, la ville bien festive, capitale de l’empire du sud. Elles étaient plutôt bien fatiguée d’un tel voyage, mais enfin, elles retournaient à la plaine, en étant on ne peut plus sereine ! Elles étaient entièrement guéries, et la Kitsune avait de son côté fort à faire grâce au carnet qu’elle avait reçue de sa sensei, la druidesse Aki Nishiie. Tout tester, tout compléter, refaire à sa sauce, expérimenter… Et bien évidement, se faire un petit coin où elle pourrait s’adonner à l’alchimie. Bon, elle ne comptait pas en faire sa vocation, mais si au moins elle pourrait faire ceci sans trop de problème, alors ce serait de bon début. Savoir faire de quoi lutter contre un mal, improviser lorsque la potion tournait mal, suivre une rigueur… C’était des qualités utilisable partout, pas qu’en médecine !

Mais bref, la maison de l’androgyne était en vue, à quelques dizaines de minutes de marche. Les jeunes filles en tout cas étaient pressées, pressées de revoir la Nishizumi, de revoir la Reizei, de revoir l’androgyne, de revoir Harall… Elles étaient impatientes, mais ne forçaient pas inutilement l’allure. Après tout, cela faisait parfois du bien de simplement prendre son temps, sans se forcer. Elles qui voyageaient si souvent avec le panzer s’en retrouvaient à utiliser leurs jambes.

Toutefois, l’on pouvait entendre le tonnerre gronder à l’horizon, et de très brefs éclairs. L’orage était loin, très loin, mais il ne saurait tarder. C’est au moment d’un grand grondement que les jeunes filles arrivèrent enfin entre les maisons. Si la vue du blindé bien rangé rassura les jeunes filles quant à la présence ou non de la Nishizumi, la vue beaucoup plsu inquiétante de la porte totalement défoncée, rafistollée rapidement, eu un impact nettement plus grand sur elles…

Qu’est-ce qu’il s’est passé ici ? Miho ?! Mako ?! Natsume ?! Harall ?!


Tels avaient été les mots de l’Isuzu en arrivant dans la pièce principale, où plusieurs meubles avaient été renversés. L’endroit semblait presque avoir été abandonné depuis un peu de temps ! Mais aucune réponse ne lui vint. Elle se tourna, inquiète, vers les autres, avant de se diriger vers la maison de l’androgyne rapidement. Une petite lueur en émanait, et à l’ouverture de la porte, l’on pouvait voir que le gardien de la plaine était absent. A cause d’un temps pareil, ce n’était pas étonnant, mais il y avait nettement plus inquiétant…

Toutefois, la pièce principale de la maison était elle aussi vide. Harall était-elle aussi absente ? Néanmoins, en ouvrant précipitamment l’une des pièces, le groupe put se rassurer en voyant qu’il y avait, dans un lit, recroquevillée sur elle-même, la Nishizumi… A coté, assise sur le bord, la Reizei était là, semblant être perdue et totalement dépassée par les événements. En voyant cela, celles qui venaient d’arriver se permirent un soupir de soulagement, avant de s’asseoir sur le lit en face, tout en disant :

Dieu soit loué, vous allez bien… On a eu peur en arrivant, en voyant la porte de la maison… Que s’est-il passé ? Est-ce que… Vous allez bien ?


En effet, plutôt que de commencer par les réjouissances, ce fut les inquiétudes qui primèrent. Voir ces lieux dans un tel état, voir leurs amies en proie à un malaise… Il fallait découvrir le pourquoi du comment… Et ce serait par les paroles qu’elles le découvriraient… Mais… Etaient-elles vraiment prête à le savoir ? Ou plutôt… Pouvait-on vraiment être prêt un jour à apprendre une telle histoire ? C’était ce qui allait suivre…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La triste vérité   Sam 8 Avr - 22:19



La triste vérité
feat. Solo



Nishizumi Miho
Recroquevillée

Takebe Saori
Dans la chambre

Isuzu Hana
Dans la chambre

Akiyama Yukari
Dans la chambre

Reizei Mako
Dans la chambre



Soutien

Sitôt qu’elles furent assises, la Reizei ferma le livre qu’elle lisait, avant de lancer un regard dans la direction de la Nishizumi, qui restait dans sa position fermée. Elle était coupée du monde, coupée de cette histoire, coupée de tout… La cadette cherchait à savoir si elle devait le dire… Ou rien que si elle pouvait… Après tout, l’histoire était encore récente, et les blessures trop ouvertes pour que le simple fait de l’entendre ne soit pas sans douleur… Mais… En voyant le regard perdu de ses camarades, elle n’eu d’autre choix que de prendre la parole…

Ellen...


Un simple nom, qui était connu de l’équipage. Tout le monde la connaissait comme étant une sorcière assez étrange, mais pas forcément méchante. Restait toutefois à savoir quel était son rapport avec ça, et c’est ce que commença à expliquer la jeune fille, en fermant les yeux, tout en prenant aussi une grande inspiration, avant de vider son sac sur le sujet…

Lorsque Miho est revenue à Kansei, en revenant à la maison, elle a croisée Ellen… Mais cette dernière avait de mauvaises intentions, de très mauvaises intentions… Elle… Elle a… Abusée de Miho…


Il n’en fallait pas plus que la Nishizumi ne se mette de nouveau à pleurer, se serrant un peu plus contre elle-même… Elle se sentait soudainement mal, très mal, et le simple fait que de soutenir le regard de ses camarades était dur. Mais pourtant, c’était l’incompréhension qui dominait chez celles qui venaient d’arriver… Ellen… La sorcière… Avait… Vi… Violée Miho ?!

Il ne fallut pas attendre plus de temps pour que des réactions se fasse. L’Akiyama se leva précipitament, et s’assit à côté de la Nishizumi, avant de serrer ses bras autour d’elle, se collant peut-être un peu trop… Et là, Miho ne chercha pas à retenir plus longtemps ses larmes, qu’elle vida en répondant à cette étreinte avec tout son désespoir… Elle… Elle se sentait si mal... Elle avait besoin d’un soutien… Et celui qui s’offrait… Elle savait qu’elle pouvait avoir confiance en Yukari… Elle le savait pertinemment…

Et de l’autre, la Takebe se leva, pour poser une main sur l’épaule de la victime de cette histoire, en gardant sa bouche entrouverte, sans savoir vraiment quoi dire. L’Isuzu était quand à elle abasourdie, confuse, ne sachant pas quoi faire… Elle devait soutenir Miho, elle aussi, et c’est ce qu’elle fit, en posant sa main sur elle, comme avait put le faire sa camarade… Tandis que la Kitsune elle… Semblait être énervée. Elle venait de se lever avec fracas, comme si elle allait frapper quelqu’un !

Comment ?! Pourquoi ?! Qu’est-ce que Miho a put faire pour mériter ça ?! Rien ! Bordel ! Cette… Cette… Sale…


Elle se mordait les lèvres pour ne pas exploser, mais si elle en avait l’occassion… Oh bon sang, elle ne préférait pas y penser, sinon la suite serait sanglante… Mais elle demanda, rapidement, en sentant ses membres s’enflammer :

Qu’est-il advenu d’elle ?! Ça fait combien de temps ?!


La Reizei baissa le regard, ne sachant pas quoi dire, le temps de trouver ses mots, avant de dire d’une petite voix :

Je… C’était il y a une semaine, et… Natsume l’a chassé de la plaine…


Mais cette réponse ne semblait pas satisfaire la Kitsune, qui frappa le mur de colère, de rage :

Mais bon sang ! Il aurait dût en finir ! Qui peux savoir si elle ne complote pas pour recommencer ?! Bordel ! Si je la vois, je jure qu’elle ne verra pas le jour se lever !


Puis, finallement, elle quitta la pièce, ayant besoin de se retrouver seule, besoin d’extérioser sa colère d’un grand cri dehors, avant de revenir à nouveau, pour elle aussi soutenir la Nishizumi… Mais alors que les Anglers se tenaient serrées autour de celle qui était leur chef, ce fut l’Akiyama qui murmura à l’oreille de son amie :

On est là Miho… On est toutes là… Ça n’arrivera plus jamais… Je suis là Miho… Je suis là…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La triste vérité   Dim 9 Avr - 17:39



La triste vérité
feat. Solo



Nishizumi Miho
Recroquevillée

Takebe Saori
Dans la salle

Isuzu Hana
Dehors

Akiyama Yukari
Dans la chambre

Reizei Mako
Dans la salle



Conséquences

Autant rester clair, cette journée n’avait pas été des plus heureuses, pour personnes. Certes, la Nishizumi sut que ses amies étaient là, pour l’aider, pour l’épauler dans ce sombre passage de sa vie, mais elle n’était pas pour le moment très active, passant la majorité de son temps à pleurer, à renifler ou à ne rien faire, se mettant le plus possible en boule pour essayer de ne pas ressortir, pour se fondre dans cette masse… Mais c’était toujours contre l’Akiyama, qui ne la lâchait plus. S’installant contre Miho, la pourvoyeuse du blindé était comme scotchée à sa camarade, lui prouvant par l’étreinte qu’elle lui portait qu’elle n’était en aucun cas seule.

Après tout, depuis bien longtemps… L’on pouvait savoir que Yukari prenait soin de des autres... Mais bien souvent, Miho était un peu au dessus du lot… Comme si la Nishizumi avait été longuement étudiée par la camarade, qui pouvait être une véritable passionnée lorsque le sujet lui plaisait. Il suffisait de voir comment elle pouvait donner les caractéristiques de presque tous les tanks, en raconter l’histoire, les origines… Mais en plus de cela, elle était capable d’anticiper certains comportements de son ainée… En plus du fait qu’elle en connaissait les mensurations, mais c’était un détail ça…

Alors existait-il quelque chose de plus grand que de l’amitié ? Il y avait déjà l’immense admiration que pouvait vouer l’Akiyama à son amie. Une passionnée de blindée qui rencontrait une personne de l’une des plus grandes familles de combat de tank… Elle l’avait immédiatement reconnue, même si au départ la jeune fille était restée en retrait, ne sachant pas comment l’aborder… Et au final, avec un peu de hasard et de chance, elle avait finie dans son équipage, pour son plus grand bonheur. Ce simple fait était peut-être l’une des plus grandes illuminations de sa vie…

Mais de là, a ce que cette amitié… Cette admiration… Ce soutien… Devienne une chose… Différente… Personne ne pouvait en être sûr, absolument personne. En tout cas, les deux étaient l’une contre l’autre, dans la chambre, seules… En effet, la Takebe et la Reizei étaient parties dans la grande salle pour discuter, beaucoup discuter… Même si la jeune fille n’était pas la victime dans cette histoire, elle compatissait grandement de ceci, de voir lentement son amie dépérir, d’avoir été trahie par une autre, par l’éloignement qu’avait prit récemment l’androgyne… Elle avait elle aussi besoin d’en parler.

Et pour les deux autres, l’Isuzu et la Kitsune, ce fut pour extérioriser ses émotions qu’elle se mit en tête de refaire la porte. Elle fut assistée par la lycéenne dans cette histoire afin d’éviter de se retrouver seule. Le travail la calmait, un peu, mais elle restait… Très remontée. Si par malheur la sorcière montrait le bout de son nez, l’affaire serait réglée une bonne fois pour toute…

Mais ultimement, cette journée… Etait triste, et les drapeaux eurent été mit en berne. Une tristesse régnait actuellement sur le domaine… Mais une chose était sûre… Plus jamais quelqu’un ne ferait ça à Miho… Plus jamais…


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La triste vérité   

Revenir en haut Aller en bas
La triste vérité
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ⪀ La triste tragédie de la vie, c'est d'avoir un pas de vérité pour trois de mentis ... ⩿
» Perte des points en dextérité après Up
» Caniche mâle 9 ans triste état Béthune (62) ADOPTE
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Un retour sans gloire et une révélation infiniment triste [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.