Partagez | .
Combat en quartiers clos
Invité Invité

-



MessageSujet: Combat en quartiers clos   Lun 10 Avr - 13:55






Combat en quartiers clos



Avec : Bashô PNJ
   
Cela faisait quelques jours que j’avais reprit ma route en direction du sud. L’air était toujours animé d’un vent frais, qui se réchauffait au fur et à mesure que j’approchais de la direction de l’empire du soleil. En comparaison de ce que j’avais put apprendre lors de ma première traversée des territoires neutres, je pensais pouvoir dire sans trop me tromper qu’à la fin de la journée, j’aurais passé la grande et large frontière de Seika. En tout cas, cela serait confirmé par les villages limitrophes qui s’étaient installés un peu partout, afin de pouvoir profiter tout autant du commerce offert par les territoires neutres, mais aussi de la protection de l’empire et de tous les soldats qui se présentaient.

Par ailleurs, beaucoup de ces hameaux étaient en fait de véritables petites poudrières, des cabanes remplies d’armes et de gardes, qui n’attendaient qu’un instant pour faire des raids sur l’ennemi, ou pour défendre leur grande nation contre ces mêmes adversaires, ceux qui venaient du nord, les hommes et femmes de Fuyu, dont après tout, je devais mener les rangs. Mais bon, ce n’était que la théorie, et beaucoup de personnes que j’appréciais se retrouvaient être au final des élus de l’alliance. Citer ne serais-ce qu’Emily ou Aki était déjà largement suffisant…

Du coup, j’avançais tranquillement sur une route plutôt fréquentée, à en voir le nombre de charrettes et de migrants que l’on pouvait croiser. Chacun avait ses affaires à mener, d’autres avaient l’espoir d’une meilleure vie, pleine d’opportunité, mais… Elle pouvait se terminer bien rapidement sur un trajet aussi pourvu en richesses… J’avais, rien que cette dernière semaine, éliminé deux troupes de bandits, et en avoir fait fuir une troisième juste à l’entente de mon nom. Il fallait avouer que j’avais obtenu au fil du temps une prestance, une sorte d’aura qui me servait dans bien des situations. La majorité des territoires neutres avaient déjà prononcés mon nom une fois, alors que… Et bien, je ne recherchais pas particulièrement la gloire.

En tout cas, je devais avouer qu’encore une fois, cela aidait. Un marchand avait accepté de me transporter, en échange d’un peu de protection. J’étais même bien gagnant dans cette histoire, puisqu’il me fournissait en plus un lit et de quoi manger, tandis que lui s’abreuvait de certaines de mes épopées que j’avais put traverser. Les natifs de Seika (le marchand en était un) semblaient accorder une grande importance tout de même aux histoires et aux récits d’aventures. A croire que c’était une passion commune de ceux qui adoraient le phénix.

Mais ce fut une zone beaucoup ravagée qui attira mon regard, au loin. Les restes d’un campement… D’une zone totalement détruite par une puissance immense… Les arbres avaient été déracinés, calcinés par endroit… C’était un véritable carnage, comme pouvait l’indiquer les restes de sangs et de corps… Il y avait quelques soldats, probablement des mercenaires qui inspectaient d’une manière confuse la scène, tout en ne manquant pas de piller ce qu’il restait de richesses. En tout cas, ils m’informèrent rapidement de la situation :

‘’Holà, vous feriez mieux de vous payer une véritable escorte, marchand. Non pas que je mets en doute les capacités de votre compagnonne, mais un dragon sillonne la région. Il a été tiré de son sommeil il y a peu, et voilà qu’il se prend pour le maître incontesté de tous les territoires neutres. Si vous voulez rejoindre Seika sans prendre de risque, vous feriez mieux d’y réfléchir un peu plus…’’

Le marchand ouvrit la bouche, un peu surprit d’une telle offre, avant de regarder le massacre. Il était vrai qu’il y avait eu un véritable massacre ici… Et ce n’était en aucun cas l’œuvre de ces hommes, tant la puissance déployée ici était immense… Mais le mercenaire ajouta rapidement :

‘’Ne vous inquiétez pas, moi et mes hommes, on en mange au petit dej de ces écailleux. Elle ne résistera pas bien longtemps à nos fers et à nos arcs !’’

Finalement, plutôt perplexe, le marchand se tourna vers moi, pour me demander mon avis sur la situation, afin de savoir si c’était nécessaire ou non…

‘’Dame Honjo, votre avis ?’’


Je laissais un souffle se faire alors que je descendais de la charrette, l’arme en main, pendant que la surprise envahissait ces hommes. Même le plus bavard, qui était le capitaine, semblait être sous le choc.

‘’H… Honjo ?!’’

Et d’autres voix se firent entendre depuis ses rangs. Véritablement, j’avais fait sensation.

‘’Cette faux… Ces cheveux violets… C’est elle !’’

Un sourire se fit sur mon visage, alors que je posais l’un de mes mains au niveau de ma hanche. Je laissais transparaître ma confiance, et ce fut en rigolant un peu que je proposais une autre alternative à ces hommes qui profitaient d’une bien malheureuse situation.

‘’Je n’ai guère besoin de me présenter on dirait. Bon, plutôt que de s’occuper des conséquences… Pourquoi ne pas s’attaquer à la source elle-même ? Après tout, comme vous l’avez dit précédemment, chasser du dragon n’est pas un problème pour vous, n’est-ce pas ?’’

‘’Vous… Vous voulez dire… Allez dans l’antre de la bête ?’’ Demanda l’un des hommes, en devenant très pâle… Visiblement, il ne semblait pas véritablement d’accord avec ce qu’avait put annoncer son chef… Mais bon, même si ces hommes n’étaient pas les plus recommandables, ni les plus braves ou autres, ils n’en restaient pas moins des êtres en quête de gloire et d’argent… Et c’est sur cet argument que j’allais m’avancer…

‘’C’est ça. Tuer un dragon est un acte reconnu, et généralement, ils possèdent un antre rempli de richesses et de merveilles… je comprendrais pleinement si vous refusiez d’y aller, mais… C’est une belle opportunité que vous avez là.’’
Je me tournais rapidement vers le marchand, en lui faisant un sourire en coin, pour continuer : ‘’Attendez-moi au prochain village. Si je ne suis pas là à l’aube, vous pourrez partir.’’

Puis, je croisais les bras, pendant que les mercenaires se concertaient, afin de savoir si oui ou non c’était une bonne idée. Certains étaient clairement hésitants, tandis que d’autres voyaient avec optimisme la nouvelle qu’il y avait. Je ne pouvais pas les influencer, mais néanmoins, s’ils décidaient de venir, ce serait entre leurs mains que seraient leur vie. Non pas que je n’y accordais aucun crédit, mais… Disons que si je devais surveiller chacun de ces hommes afin qu’ils évitent de mourir, je n’avancerai à rien. C’était à leurs risques et périls, même si cela pouvait très clairement en valoir la chandelle. Finalement, il fut décidé qu’ils vinrent, quand bien même je me douterais qu’une grande partie d’entre eux allaient rester en arrière, ou fuir, dès lors qu’ils en auraient la possibilité.

‘’On vient. Le nid de la bête à été vu à l’est, à une heure de marche environ. Il y a une très grande crevasse là-bas, remplie de grotte et de tunnels. Une ancienne mine abandonnée, à cause des monstres que l’on y trouve. Ce ne sera pas sans danger, mais c’est là que le dragon se terre.’’


Et c’est ainsi que je me retrouvais un peu à la tête de cette bande d’hommes. Et étrangement… Et bien, ils n’étaient pas contre le fait d’entendre mes aventures et mes exploits. Etais-je devenu une si grande figure ? Dans tous les cas, nous arrivions alors à la crevasse, pour commencer à explorer. Les hommes avaient des torches pour s’éclairer, et c’est ainsi que nous commencions à arpenter les différents tunnels.

Il y avait eu bien des petites rencontres, des araignées, des gobelins, mais qui avaient été très rapidement écartés d’un seul coup d’arme. J’avais ainsi prouvé bien plus que ma valeur à ces hommes, qui s’en trouvaient galvanisés. Mais alors que nous arrivions dans une salle bien plus grande… Une odeur bien particulière était là…

La bête… Etait-ici…



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 39
Yens : 110
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar
Bashô PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Lun 10 Avr - 21:29

Dragon commun
- ドラゴン -

Combat en quartiers clos


Dans ce monde peuplé par énormément de bêtes différentes, toutes plus dangereuses les unes que les autres, être faible est dangereux. Cela, Ragnar l'a bien compris quand ses deux parents sont morts, tués par de simples humains. Ils n'avaient fait que chasser parmi l'un de leurs enclos appelé "village" mais cela n'avaient pas plu à leur garde manger resté en vie. Ils étaient alors venus en masse pour combattre leurs prédateurs. Ces humains étaient courageux pour oser s'opposer ainsi à leur supérieur dans la chaîne alimentaire, il devait bien leur reconnaître ça... En revanche, la pitié est un vilain défaut. Il ne fallait pas laisser ce petit dragonnet en vie, si mignon soit-il. Pas quand le seul sentiment qu'il vous voue est de la haine. Mais lui ne fera pas la même erreur, il ne connaîtra aucun remord, aucune compassion, se contentant d'exterminer ses proies pour se nourrir, mais aussi pour le plaisir.

Il était bien conscient de sa faiblesse, c'est pourquoi il s'entraîna dur chaque jour dans son antre, ne ménageant pas ses efforts pour devenir plus fort. Un jour, il se vengerait, c'était une certitude. Personne ne pourrait l'en empêcher. Et en effet, personne ne l'en empêcha. Lorsqu'un chevalier de l'empire vint en quête de gloire pour le pourfendre et qu'il s'en débarrassa comme une vulgaire mouche, Ragnar se rendit compte qu'il était temps pour lui de rendre à l'humanité le fruit de la graine qu'elle avait plantée il y a maintenant trente ans. L'énorme créature descendit alors jusqu'aux mondes peuplés pour y déverser toute sa rage...

***

Cela faisait maintenant trois longs jours que le dragon se reposait de la semaine de dévastation qu'il avait offerte au peuple bipède. Il se délectait de ce temps d'attente, sachant pertinemment qu'il laissait le temps aux villageois de reprendre espoir. Il ne pourrait ensuite que mieux les briser. Alors qu'il faisait de doux rêves de ce genre, son instinct le réveilla, une odeur particulière était apparue! Une odeur d'humains...

Le monstre se releva alors, de toute sa hauteur, toisant de ses dix bon mètres de haut la troupe de soldats qui venait d'arriver. Ils portaient tous, ou presque, le même uniforme, le même uniforme qu'il y a vingt ans... "Je remercie le destin pour le succulent plat qu'il vient de m'apporter, il ne me reste plus qu'à le faire cuir..." pensa la bête. Alors, sans dire le moindre mot, Ragnar pris dans sa gueule une bonne partie des richesses qu'il possédait. En effet, cette dernière semaine lui avait rapporté beaucoup de ce minerai dont ceux de sa race sont si friand. Mais ce n'était pas cela qui l'intéressait le plus.

Il s'envola alors, aussi haut que la grotte le lui permettait, pour offrir aux soldats les richesses qu'ils étaient venus chercher. Seulement, dans sa gueule à la température phénoménale, tout l'or avait fondu. Voilà maintenant qu'il le recrachait pas salve sur ses adversaires qui finiraient certainement tous calciné dans la seconde.

-Recevez le châtiment que vous méritez, humains! rugit-il.

Combat:
 

©MangaMultiverse


Dernière édition par Bashô PNJ le Mar 11 Avr - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Mar 11 Avr - 15:01






Combat en quartiers clos



Avec : Bashô PNJ
   
Le dragon était un impressionnant spécimen ! Peut-être pas aussi majestueux ou suffisament bien mis en valeur en comparaison de ceux que j’avais put voir récement, dans les territoires neutres, mais tout de même il avait de quoi obtenir le respect. Des écailles très solides, une musculature très bien batie, et une taille redoutable. Le fait de combattre en intérieur allait peut-être l’empêcher de voler, mais cela allait aussi rendre complexe toute chance de sortie. Nous étions dans son territoire, dans son domaine, et même malgré toutes nos prudences, il aurait certainement plein d’avantages et d’autres atouts…

‘’La voilà, cette créature ! Terrifiante, n’est-ce pas ? J’en ai des frissons. Elle semble dormir, cela facilitera la tâche. Un grand coup dans la nuque, et même les plus grands prédateurs trépassent.’’ Commença à dire le chef, en arborant un sourire confiant dans ses forces et ses capacités. Je restais en tout cas neutre, et prudent. Sous-estimer une proie, c’était la devenir à son tour. Je préférais être grandement sur la défensive, contrairement aux hommes qui commençaient à se rapprocher de la bête… Jusqu’à ce que cette dernière ne commence à bouger, et que la panique commence à emporter les mercenaires !

‘’L-Le dragon ! I-il bouge !’’ Criaient-ils, comprenant bien qu’il fallait se replier un peu, ou tout du moins se mettre à l’abri. Le capitaine tenta quand bien que mal de les raisonner, de les faire passer à l’offensive, mais face à une bête aussi terrifiante et aussi énorme, avait-il un moyen ? Même tout l’or du monde ne pourrait racheter une vie perdue bêtement. Néanmoins, je haussai un sourcil lorsque je vis la bête commencer à prendre dans sa gueule une somme conséquente d’argent, avant de s’envoler.

Un simple battement de ses ailes avait de quoi projeter contre les murs les plus vacillants des hommes, tandis que des cailloux étaient projetés un peu partout. Mais cela ne m’importunait pas, j’étais concentré sur ce qu’allait faire la bête, cherchant un moyen de l’atteindre. Devrais-je essayer de faire tomber le plafond sur elle ? Cela serait risqué, d’autant que son trésor risquait aussi de disparaître avec lui, mais… C’était pour tuer cette créature que je faisais cela, et non pas pour la richesse ou la gloire.

‘’C-Capitaine… Q-que fait-on ?!’’


Il n’eu pas le temps de répondre que la créature ouvrit la bouche, avant de projeter dans notre direction de très nombreux petits projectiles. Les pièces avaient fondues, et devenaient avec le souffle de l’être ailé un mur de balle qu’il crachait sans s’arrêter !

‘’Lever les boucliers et trouvez-vous un abri !’’ Hurla-t-il, s’exécutant par la même occasion, en reculant, se protégeant derrière un petit monticule de pierre. Mais tous ses hommes n’eurent pas cette chance, et plusieurs d’entres-eux, les plsu avancées, périrent dans d’atroces cris d’agonies, à moitiés brulés et transpercés par les coups. Mais dans cette histoire… Je m’étais protégé comme je pouvais, utilisant la chaine pour dévier plusieurs tirs, avant d’être forcé de tout encaissé. Bien évidement, cela aurait put être très dangereux, et ce le fit, je devais avouer saigner un peu au niveau de mes bras, qui avaient encaissés la majeure partie des tirs, tout comme sur le reste de mon corps…

Mais j’étais debout, après avoir soufflé un peu pour écarter la douleur, je pris fermement en main mon arme, avant de me concentrer. Le dragon voulait combattre ? Il allait être servit ! Bondissant contre la paroi, je tendis mes jambes pour encaisser, avant de bondir à une hauteur folle, jusqu’au dragon, pour arriver dans son dos, et multiplier les attaques contre lui. Je n’avais fais qu’un seul passage, mais chacun des coups que j’avais put porter avaient été monstrueusement dangereux pour la créature. Je retombais peu après au sol,  avant de me préparer pour voir comment la créature allait réagir. Ce combat… S’annonçait comme étant un duel de force.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 39
Yens : 110
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar
Bashô PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Mar 11 Avr - 16:31

Dragon commun
- ドラゴン -

Combat en quartiers clos


Au décollage du dragon, tous les humains s'étaient mis à courir dans tous les sens, dominés par leur cerveau reptilien. "Et après c'est nous que vous traitez de "lézards"..." pensa-t-il. Il trouvait tous ces humains pathétiques et était bien content de pouvoir se dégourdir en les tuant tous un à un. Ils étaient à peu près une vingtaine, c'était satisfaisant pour un réveil. Il se délectait de leurs sales visages d'humains apeurés et leurs cris de douleurs sonnaient comme une douce mélopée à ses oreilles. Déjà plusieurs succombait à la pluie d'or qu'il venait de faire tomber sur eux. C'était un peu facile mais que voulez-vous, ils n'étaient qu'humains! Dans les contes et légendes, un héros venait toujours s'interposer sur la route du méchant dragon mais cette fois, ce serait différent. C'étaient eux, les méchants. Lui ne faisait que se venger.

-Vous n'auriez jamais dû venir ici, misérables myrmidons, mais maintenant c'est trop tard! Ma maison sera votre tombeau! Vous ne sort... hurla-t-il avant de s'arrêter net, perturbé par quelque chose.

En effet, l'un des hommes sautait en s'appuyant sur la paroi de la grotte pour arriver à la hauteur du monstre. C'était une prouesse remarquable malgré le fait que le dragon n'était pas si haut étant limité physiquement par la présence du plafond de la grotte. L'attaquant semblait avoir été touché par son attaque mais n'en paraissait pas trop affecté. En tout cas, ses mouvements ne le laissaient pas paraître. Il allait si vite que Ragnar fut rapidement submergé par ses attaques. Il put esquiver la première, bloquer la seconde avec ses griffes, éviter de justesses la suivante... Mais la suite fut trop intense pour lui et il reçut une pluie de coups digne de celle d'or qu'il venait de déverser sur les pauvres soldats. La puissance de chacune de ses attaques était dévastatrice. Qui était cet ennemi mortel?! Ragnar se retourna alors pour voir son adversaire qui n'était autre qu'une simple femme aux cheveux violets. "Comment??!!" se demanda la bête.

Il s'éloigna alors aussitôt d'elle comme pour la fuir, tentant de la tenir en respect en crachant des geysers de flammes dans sa direction. Il ne voulait pas qu'une telle personne entrave ses rêves de vengeances. Il avait été pris par surprise mais maintenant il était prêt. Sa garde était plus défensive que jamais. "Je t'attends, défie du destin..." se résolut le dragon.

Combat:
 

©MangaMultiverse


Dernière édition par Bashô PNJ le Mar 11 Avr - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Mar 11 Avr - 17:17






Combat en quartiers clos



Avec : Bashô PNJ
   
Ah oui, petit détail, la créature pouvait parler. Trop concentré, trop focalisé sur chacune des actions de l’écailleux, je n’avais pas entendu ses premières menace. Il fallait aussi avouer qu’avec toute la cohue que généraient ces soldats dans mon dos… Bref, cela avait été un véritable tintamarre, qui se soldat par la surprise de la créature lorsque je lui assénais de nombreux coups. Elle avait réussit à se contorsionnée suffisamment pour éviter une majorité de dégâts, mais elle n’en restait pas moins bien affaiblit. Visiblement, ses écailles ne paraient pas les coups que je pouvais lui donner, ce qui me donnais l’impression qu’en continuant ainsi, je pourrais vaincre cette créature redoutable.

‘’Allez-y dame Honjo, pourfendez la bête !’’ Hurlait l’un des hommes qui avait survécu, devenant semble-t-il l’un de mes plus fervents supporters… C’était un peu ridicule que de tels mercenaires en viennent à se cacher en attendant que la situation ne s’apaise… Et le pire était qu’ils récupéreraient une part de gloire pour la lâcheté dont ils allaient faire preuve… Mais bon, je ne pouvais pas non plus cracher sur l’aide qu’ils m’avaient donnée en m’amenant jusqu’ici…

‘’Archer, fournissez un support, immédiatement !’’ Répondit le capitaine, comprenant bien que je risquai de faire tout le travail. Il voulait au moins avoir la conscience tranquille avant de pouvoir nager dans l’or et les richesses du dragon, qui actuellement étaient sans surveillance, étant donné que le propriétaire était aux prises avec moi. Par ailleurs, il semblait avoir comprit que l’affrontement direct ne serait pas une vrai solution, puisqu’il commençait à tourner talon, crachant de nombreux flammes dans ma direction, pensant surement que cela suffirait pour me stopper… Qu’il était naïf…

Me protégeant facilement de ces attaques, par l’intermédiaire de mon arme ou de plusieurs mouvements rapide pour m’éloigner de la zone d’effet, je décrochais rapidement la chaine de mon arme, avant de la laisser tomber à terre. L’incompréhension pouvait surement gagner les hommes qui me voyaient poser une partie importante de mon arme. Mais pouvaient-ils se douter que je comptais utiliser une technique pareille ? Plantant les deux petits picots d’acier entre les maillons qui gisaient au sol, je soulevais rapidement en commençant à faire tourner rapidement ceci, pour donner un projectile terrible ! Une technique très puissante… Que je nommais en ces mots :

‘’Benten Mawashi !’’

Une redoutable attaque, qui me demandait pas mal d’énergie certes, mais qui avait toujours des résultats dévastateur ! Le coup se dirigeait vers la bête, encore en vol, pour l’atteindre sous peu. J’étais curieux de voir comment elle pourrait se défaire de ceci, et si cela allait la rendre immobile et donc bien plus simple à achever. Qu’importait au final, je restais pour le moment immobile, guettant la moindre opportunité d’agir sur mon adversaire…




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 39
Yens : 110
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar
Bashô PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Mar 11 Avr - 18:53

Dragon commun
- ドラゴン -

Combat en quartiers clos


Si Ragnar fuyait, c'était dans une optique pure de défense. Il n'y avait aucune couardise derrière cet acte malgré le fait qu'il avait totalement réalisé l'état de sa situation pour la moins... Critique. En effet, s'il se reprenait un combo comme le précédent, il succomberait à coups sûrs. Mais la première fois, il n'était pas prêt, ça ne comptait pas. Cette fois ci, il était à l'affut du moindre mouvement de son adversaire. Je me permets d'utiliser un singulier tant les soldats autour étaient d'une inefficacité remarquable. C'était à se demander ce qu'une héroïne comme elle faisait avec de tels pétochards. Pour le dragon, c'était plus qu'un manque de veine...

Alors qu'il envoyait plusieurs salves de boules de feu toutes les plus redoutables le unes que les autres, Ragnar continuait d'évaluer la force de son adversaire. Peut-être que celui-ci cachait encore certains atouts? Il se devait de ne pas le sous-estimer. Il était fort, c'était certain, mais toute personne a sa faiblesse, la créature en était convaincu. En tout cas la sienne n'était pas la mobilité. Il esquiva ou para chacune de ses attaques sans la moindre difficulté, ne maculant pas plus de la moindre tâche ses vêtements. Le dragon se sentait écrasé par une telle supériorité.

Puis elle détacha la chaîne de sa faux pour préparer une technique que le monstre redoutait. Mais avant qu'il ne put s'en soucier plus que de raison, elle fondait déjà sur lui, mortelle. Heureusement, il s'était préparé à tout, prêt à contrer la moindre attaque. Il put alors lui faire éviter un point vital en lui donnant un grand coup de griffe. Cela ne l'empêcha pas de souffrir plus qu'après n'importe lequel des précédents coups. Il put alors réaliser ceci: Il ne gagnerait pas ce combat, pas aujourd'hui.

Il courut alors en direction du tunnel de la sortie, conscient qu'il était plus vulnérable mais qu'une fois sorti il serait certainement sauf, pouvant alors s'envoler. Il avançait aussi vite qu'il le pouvait, ne pouvant plus que courir au sol à cause de l'étroitesse de la veine troglodyte. Il continuait de tout incendier derrière son passage afin de ralentir ses poursuivants. Désormais, il ne lutter plus pour gagner mais pour survivre.

Combat:
 

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Mer 12 Avr - 10:26






Combat en quartiers clos



Avec : Bashô PNJ
   
Aussi fière que pouvaient être certains membres de l’espèce que je combattais actuellement, il y avait aussi les plus lâches, ceux qui voyant une situation tourner un peu mal commençaient immédiatement à fuir, sans chercher à redoubler d’efforts. Décidement, d’un membre à un autre, les dragons étaient un véritable puits de mystère, chacun de ces êtres avaient bien son petit caractère… D’une certaine manière, comme les humains. Zinnia me l’aurait surement rappelé avec son petit caractère moqueur… Mais bref, je n’allais pas le laisser fuir, au contraire…

Le combat n’était pas encore fini, quand bien même il souhaitait partir. M’élançant de mur en mur après avoir récupéré la chaine qui était retombée à terre, je bondissais avec rapidité à sa poursuite, ne me souciant que peu des flammes et autres projectiles que je recevais. J’avais beau me faire blessé ainsi, et les bouts de mon kimono prenaient peu à peu feu, mais si je le laissais survivre, il y aurait d’autres blessés, d’autres morts, et ce n’était pas une chose que j’allais accepter. Certes, je devenais de plus en plus amoché, mais avec les bonds que j’effectuais, je réussissais à arriver au niveau du reptile à sang froid.

En effet, ces galeries n’avaient pas vraiment été prévues pour une telle bête. Certes, elle pouvait sortir, mais le faire rapidement était une autre paire de manche, tandis que de mon côté j’avais toute la place d’agir. Une fois juste derrière la créature, je recommençais le même mouvement que j’avais fait tantôt, et qu’il avait reçu sans pour autant être vaincu. De nouveau, ma chaine tourbillonna d’une manière très dangereuse, avant qu’elle ne soit projetée dans une longue galerie, arrivant sur la créature en même temps que moi !

J’avais utilisé une roche pour faire de nouveau un grand bond, laissant par ailleurs mon empreinte dans la pierre, pour arriver juste à côté de la créature. Et sans attendre, connaissant les points forts d’une telle bête, je la bombardais d’attaques, au niveau de son cou. Même si j’arrivais à lui couper les ailes, mon objectif était de mettre fin à sa vie ici et maintenant. Morte, elle n’aurait pas l’occasion de s’enfuir, pas une seule… Mais il restait à savoir si elle aurait un dernier soupir avant de mourir, ou bien que dans sa couardise, elle continuerait de s’aveugler par la possibilité de survivre. Je n’étais pas là pour faire une quelconque morale sur cette bête, sur une condition de prédateur ou de proie…

J’étais juste là…






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 39
Yens : 110
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar
Bashô PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Mer 12 Avr - 15:41

Dragon commun
- ドラゴン -

Combat en quartiers clos


La tactique de Ragnar eut un succès modéré car, même si elle lui permettait d'avoir une chance de survie, elle ne ralentissait que très peu son adversaire. En effet, cette dernière ignorait les projectiles de flammes que l'écailleux lui lançait en permanence. Cela lui vaudrait de belles blessures mais elle n'en semblait pourtant pas affectée, comme si sa détermination effaçait toute la douleur qu'elle pourrait éprouver. C'était d'autant plus étonnant que quatre-vingt-dix neuf pour cent de la population de Kosaten serait déjà mort après avoir reçu de pareilles blessures. Son adversaire possédait une puissance totalement hors du commun.

Cependant, il n'y réfléchissait qu'à moitié, préférant se concentrer sur le combat qui durait contre son gré. Comment cela se faisait-il que lui, le grand Ragnar, pourfendeur de peuples et destructeurs de mondes se fasse si facilement malmener?! A quel point s'était-il entraîner pour avoir une telle force?! Et tout cela pour se faire terrasser par la première humaine venue! C'était inacceptable! Elle lui en avait déjà trop fait, ses écailles ne seraient plus maculées par la moindre tâche de sang supplémentaire!

Cependant, cette résolution était plus facile à dire qu'à tenir. Il fut d'ailleurs obliger de l'enfreindre au premier coup de son adversaire, le même que le précédent. L'attaque était trop vivace pour pourvoir l'esquiver. Il put tout de même la bloquer avec ses ailes mais les dégâts furent tout de même effroyables! Le cri de douleur que la bête lâcha fit trembler la grotte toute entière mais ça ne lui donna que plus de courage pour esquiver les attaques suivantes.

Et en effet, sa détermination était palpable. Il réussit à esquiver chacun des six coups qui suivirent, de manière toujours aussi spectaculaire. La plupart du temps, il se cognait aux murs qui menaçaient de s'effondrer à cause de l'étroitesse de la cavité. Toutefois, redoublant d'efforts tous plus incommensurables les uns que les autres, il put tout éviter. Son honneur était sauf. Sa vie certainement aussi quand il put voir le ciel bleu. Malheureusement, il ne décolla jamais...

Lorsqu'il tenta de le faire, il parvint à peine à se soulever de quelques mètres au dessus du sol avant de retomber lourdement. Ses ailes avaient été bien plus endommagées par l'attaque à distance du maître de l'Honjo-Ryu qu'il ne le pensait. De plus, il était physiquement à bout. L'entièreté de son corps avait reçu des chocs, que ce soit de la lame de son adversaire ou simplement de la paroi de la grotte en tentant des esquives trop justes. Il ne pouvait plus s'enfuir. Il était fait.

Cela ne l'empêcherait pas de se battre jusqu'au bout. Pour la race des dragons. Pour leur honneur. Pour ses parents... "Père, mère, je m'en vais vous rejoindre noblement" leur dit-il par la pensée. Il fonça alors sur Kaede Honjo, rugissant plus bruyamment que jamais.

-Essaye de me tuer si tu t'en sens capable, ou meurs à jamais, humaine!!! hurla-t-il tout en recrachant les produits de sa fournaise intérieure.

Combat:
 

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Ven 21 Avr - 13:42






Combat en quartiers clos



Avec : Bashô PNJ
   
Physiquement, le dragon était à bout. Les blessures qu’il avait subit le faisaient souffrir un peu plus à chacun de ses mouvements. Pourtant, animé d’une honorable volonté, il continuait de se battre, de se défendre, d’agir de telle manière à ce qu’il soit toujours un problème. Il essayait de mettre toutes ses chances dans sa survie, de lutter, de tout faire pour s’échapper et continuer encore et encore ses massacres. Mais il était tombé sur la mauvaise personne. Simple malchance ou destin capricieux ? Je ne pouvais le savoir, mais je comptais bien mettre un terme à ceci. Race noble ou non, divinité ou simple mortel, une fois que j’avais une cible, cette dernière était bien souvent condamnée.

Mais sa défense était admirable. Il réussissait à fuir à travers tous les tunnels possibles pour me semer, alors que j’étais sur ses talons, mais une fois à l’extérieur, il ne put s’envoler, il ne put utiliser cet avantage. Les attaques que je lui avais donné sur ses ailes l’avait mutilé. Il était maintenant à l’agonie. Cela en était presque touchant, me donnant presque un peu de regret à frapper cette créature, mais je ne me faisais pas d’illusion que si je ne l’achevais pas, elle continuerait ses méfaits.

Et dans un dernier sursaut d’orgueil, de colère, de haine, il continua de m’attaquer, voulant jouer ses dernières forces dans l’espoir de gagner. Il savait que c’était futile, mais j’étais obligé de reconnaître l’énergie qu’il mettait dans ce combat, dans la volonté de vivre… Mais c’était trop tard, car je lui lançais de nombreuses attaques après m’être protégé efficacement contre ses coups. Avait-il une chance de survivre ? De voir l’aube se lever demain ? Peu probable, il lui aurait fallut un nombre considérable d’effort qu’il n’était plus en mesure de faire, tout du moins à ma connaissance. Mais peut-être que par orgueil, elle serait capable de survivre, auquel cas je ne répondrai plus de rien.

Dans tous les cas, une fois ma série de coup finie, je pus voir sortir les bras pleins de joyeux et de pièces plusieurs mercenaires qui avaient profités de l’absence de la bête pour piller son trésor. Pas même le temps de pleurer leurs camarades qu’ils s’en allaient récupérer de précieux bien. L’avarice n’avait donc ni dieu ni maître, et absolument aucun respect…






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 39
Yens : 110
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar
Bashô PNJ Non-validé

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Ven 21 Avr - 15:59

Dragon commun
- ドラゴン -

Combat en quartiers clos



Afin de satisfaire l'honneur de sa race, Ragnar allait se battre jusqu'au bout. Le bout paraissait de plus en plus près et il avait toujours du mal à réaliser qu'il allait mourir des mains d'une humaine. Quelle triste ironie, s'entraîner si dur pour être plus fort que quiconque et pourvoir battre n'importe quel membre de la race humaine; pour finalement se faire battre par une simple femme. Un empereur ou un roi après avoir réussi à vaincre son bras droit aurait beaucoup mieux convenu. Tant pis, il se satisferait de cette mort là. Acculé, il l'acceptait.

Alors qu'il fonçait sur son adversaire en tentant tant bien que mal de lui infliger des dégâts, celui-ci abattit sur lui une rafale de coups à l'aide de son arme atypique pour l'achever. La créature, estropiée, ne put tous les éviter. Elle en esquiva la plupart, se battant jusqu'au bout, mais s'en prit un sur le sommet du crâne, ce qui l'arrêta dans son élan. Elle fit encore quelques pas en avant, titubant, puis reçu un coup de plus de la part de son adversaire. Elle s'affaissa alors d'un coup, chutant de toute sa hauteur sur le sol. Du sang coulait abondamment de ses plaies. Il était évident qu'il n'allait pas tarder à mourir.

Il garda les yeux ouvert alors une dernière fois avant de les refermer à jamais pour pouvoir demander:

-Quel est ton nom, guerrière? Je veux connaître le nom de celle qui mit fin à mes jours pour pouvoir partir en paix, celle dont les contines des enfants conteront les exploits... Je devine que tu n'en n'es pas à ton premier pour arriver à me défaire si facilement. J'espère que tu te souviendras de moi... finit-il en dernier souffle.

Quelques secondes plus tard, il était mort. Cette mort respecta sa mémoire puisqu'il ne put voir les humains qu'il considérait comme pathétiques piller son butin. Eux qui n'avaient rien fait pour le mériter, contrairement à son adversaire.

Combat:
 

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   Ven 21 Avr - 16:28






Combat en quartiers clos



Avec : Bashô PNJ
   
Ça y est, le combat était fini. J’étais tout de même assez essouflé suite aux affrontements que j’avais dût mener contre ce dragon, sans compter que j’avais tout de même bien des hématomes et autres légères brulures, mais rien de grave. Cela me confortait tout de même dans l’idée que je devenais de plus en plus fort, et que j’aurais de quoi défendre ce en quoi je croyais, mais… La bête avait aussi droit à son dernier souffle, que je respectais. Même si elle avait été mon adversaire, et que mon objectif n’avait été que de la tuer pour cesser les massacres dont elle était l’origine, je devais respecter ses derniers instants.

Ainsi, il souhaitait connaître mon nom… Fermant les yeux en m’approchant, alors que son sang ruisselait au milieu des herbes à causes des nombreux coups que j’avais put lui donner, je posais ma main contre son museau écailleux, avant de lui répondre, pendant qu’il perdait toute trace de vie :

‘’Kaede Honjo…’’

Tels étaient les derniers mots qu’il put entendre, avant de rendre l’âme, s’immobilisant pour l’éternité. La bête était morte, et je me mis à souffler, décompressant un peu de toute l’adrénaline qui circulait dans mon corps. J’étais victorieux, et quand bien même j’avais été le témoin de ses derniers instants, je savais que cela était la chose que je devais faire, que j’aurais dût faire, dans tous les cas…

M’asseyant contre un arbre, je commençais à me reposer un peu, veillant pour le moment à ce que rien ne se passe, pendant que les mercenaires extirpaient de plus en plus de trésor et autres babioles. A aucuns moments ils ne songèrent à enterrer ceux qui étaient tombés au combat. Après tous, ils étaient déjà sous terre, et personne n’avait songé bon prendre une pelle ou une pioche… Je ne savais pas ce que je devais faire face à eux. Certes, ils avaient eu le courage et le culot de venir ici, mais… Méritaient-ils vraiment de devenir si riches ? Je ne savais pas vraiment, cela n’étant guère de mon ressort. Dans tous les cas, en preuve, je me permis de récupérer plusieurs griffes de la créature, en tant que trophée et preuve, avant de voir que les mercenaires sortaient en courant et blessés de ceci, blessés par les autres créatures qui infestaient ces caves.

L’avarice avait ses maux, et cela allait servir de leçon. Une fois que les survivants sortirent, je me permis de prendre une majeure partie du butin, sans demander leur avis par ailleurs (et dans tous les cas, ils ne cherchèrent pas à contester) , avant de me rendre au village, et d’en donner une grande partie aux habitants, pour qu’ils puissent se refaire. Ils avaient souffert à cause du dragon, et ils fallaient qu’ils survivent à l’hiver…

Bref, c’est ainsi que je repartais, vers le sud. Seika m’attendait encore.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Combat en quartiers clos   

Revenir en haut Aller en bas
Combat en quartiers clos
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP CLOS]Combat face au champion !
» Attaque Close combat
» Début mouvementé et combat acharné [Clos]
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.