Partagez | .
Une fine lame ? [PV. Nyang]
Messages : 179
Yens : 383
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 16

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Uchiha Sasuke þ Challenger þ

-



MessageSujet: Une fine lame ? [PV. Nyang]   Mer 12 Avr - 20:02

Une fine lame ?
Avec Nyang
Sa décision était prise. Voyager et explorer. Deux mots qui lui tenaient à cœur depuis son arrivée dans ce nouveau monde. Enfin, cette expression était peut-être un peu trop forte. Il ne s’agissait pas de son unique envie. Retrouver sa puissance et rentrer chez lui étaient bien évidemment ses deux priorités. Mais pour le moment, il désirait observer les lieux qui l’entouraient, ainsi que les personnes foulant cette terre inconnue. Ne sachant pas quand est-ce qu’il pourrait retourner sur le champ de bataille qui l’attendait, il devait passer le temps. Puis, sa curiosité était à son paroxysme. Tant de choses mystérieuses l’entouraient et n’attendaient qu’une chose, être vues et analysées par ses pupilles si spéciales. Oui, ces diverses excursions avaient un but précis ; récolter des informations. Sasuke n’était pas le seul à être apparu soudainement dans ce monde. Il désirait en savoir plus sur les élus, sur leur univers et leurs capacités. Si jamais le jeune homme était condamné à rester ici, il serait au moins préparé à d’éventuels conflits ou à des rebondissements inattendus.

C’est ainsi qu’il marchait, la tête haute et le regard fixé vers l’horizon comme à son habitude. Il s’était levé très tôt ce matin, quittant une petite auberge au bord d’une route, pour se diriger vers la ville de Yuki. L’avenir appartient à celui qui se lève tôt ! Plus qu’une cité, il s’agissait de la capitale de ce pays glacial, à savoir, Fuyu. Il espérait sincèrement que l’endroit serait plus accueillant que le village précèdent. Heureusement pour lui, il eut la chance de tomber sur Rinkyu Uchiha qui lui enseigna les bases de ce monde. Il put également mettre les choses au clair avec cet individu qui faisait partie de son clan. A présent, il avait toutes les cartes en main pour réussir. Il manquait une seule chose au ténébreux : la puissance. Les relations, ils pouvaient les nouer et les dénouer à loisir si nécessité il y avait. Mais la force ne s’obtenait pas en un claquement de doigt. Il fallait s’entraîner d’arrache-pied, comme l’avait souligné Rinkyu.

Arrivant aux abords de la capitale, il s’arrêta. Observant les alentours, il nota la présence de remparts, signe d’équipements et d’installations militaires. Ces grands murs firent sourire le Shinobi. Ils lui rappelaient Konoha, le village qu’il avait aimé, déserté, haï et qu’il avait juré de détruire pour au final se « réconcilier » avec lui. Une vraie girouette ce Sasuke ! La ville semblait gigantesque, mais surtout bien sécurisée. Il n’y avait rien d’étonnant. Elle abritait le roi de cette contrée et pouvait être une cible potentielle pour d’éventuels ennemis. Mieux encore, les bâtiments se présentaient au jeune homme, dévoilant la blancheur de la pierre qui les composait. Les toits étaient recouverts d’une épaisse couche de neige, marquant la séparation entre la terre et le ciel. Ce dernier était bleu, sans aucun nuage. Une légère brise soufflait, faisant virevolter quelques flocons. La lumière du soleil aveuglait les alentours.

Devant Sasuke, une grande porte se dressait devant lui. Ouverte, elle était cependant très bien gardée par de nombreux soldats et gardes. Ici, il était impossible de se faire remarquer et de transgresser les lois. Un groupe d’enfants entouraient le Shinobi, le fixant attentivement. Au départ, Sasuke n’y prêta pas attention, continuant à observer les alentours. Cependant, ils devinrent lourds, très lourds. Ils l’assiégeaient de question, lui demandant s’il était un élu, s’il pouvait faire un tour de magie. A en voir leurs yeux ébahis, ils n’étaient rien de plus que des natifs. Sasuke n’avait donc aucun intérêt à s’intéresser à eux. Tout ce qu’il désirait, c’était rencontrer d’autres élus.

▬ Eh, monsieur. Est-ce que vous pouvez nous montrer votre épée ?

A cette question, Sasuke songea à lui faire plaisir. Après tout, il ne s’agissait que d’un entraînement. Il soupira, s’avança en direction d’un arbre, toujours suivi par la dizaine d’enfants. Dégainant son katana, il fit un pas et bondit, tailladant une branche, puis une seconde avant de finir par un coût horizontal, donnant la mort à cet arbre sans feuille. L’exécution de ses coups était lente, très lente. Cela contraria le jeune homme, agacé par une telle faiblesse.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


Dernière édition par Sasuke Uchiha le Dim 16 Avr - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 104
Yens : 752
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Une fine lame ? [PV. Nyang]   Jeu 13 Avr - 12:56

Une fine lame


  • Pour Nyang, il était vraiment difficile de réaliser ce qu'il lui arrivait. Elle qui n'avait jamais cru à la magie, qui n'avait jamais craint aucune divinité, s'était retrouvée projetée dans un autre monde, forcée de servir le dragon Long. Cela relevait de l'incroyable, elle devait bien l'admettre.

    Après avoir rencontré le plus puissant des élus, Zayro Jinn, la Ki comprit rapidement que son ancien monde à elle n'était peut-être pas aussi différent de Kosaten. À la seule différence qu'ici, les femmes avaient le droit de se battre. C'était la raison pour laquelle Nyang avait décidé de laisser tomber son déguisement d'homme, pour redevenir une femme. Si elle se faisait passer pour un garçon à Goryeo, c'était parce que les filles nées dans des familles trop modestes étaient prises de force pour qu'elles deviennent des concubines. On ne leur laissait aucun choix, et Nyang ne voulait pas d'une vie qui serait controlée par des personnes plus puissantes. Elle voulait être la seule maitresse de son destin, et à Kosaten, elle savait qu'elle pourrait vivre librement en tant que femme.
    Ici, seule sa force servira à la démarquer des autres, pas son sexe.

    Nyang trouva une petite auberge sur la route enneigée qui la menait à la capitale de Yuki. Ce fut ici qu'elle décida de changer entièrement son apparence.

    Une fois dans sa chambre, elle retira son armure pour enfiler une tenue beaucoup plus légère, similaire à celle qu'elle portait en tant qu'homme à Goryeo. Puis, elle détacha ses longs cheveux accrochés en queue de cheval pour les laisser retomber le long de son dos. Lorsqu'elle se regarda devant le miroir, voir un visage aussi féminin la surprit elle-même. C'était bien la première fois de sa vie que Nyang se voyait en tant que femme, et elle était forcée d'admettre que ça la déstabilisait quelque peu. Ces cheveux si lisses, ces lèvres rosées, ces longs cils noirs...elle ne savait pas qu'elle ressemblait à cela.

    La Ki jeta alors un coup d'œil à son armure qu'elle avait porté durant la bataille et qui lui avait été donnée par son père. À la vue de celle-ci, elle sentit sa gorge se nouer. Son regard s'attrista, jusqu'à se border de larmes. Le Commandant Ki lui avait donné un ordre, celui de ramener l'Empereur en dehors de la zone de combat, mais Nyang avait failli à son devoir lorsqu'elle avait été transportée à Kosaten.


    « Père...j'ai échoué. Je n'ai pas su protéger l'Empereur, pardonnez-moi... » chuchota-t-elle, la voix tremblante.


    Mais elle savait que ce n'était pas le moment pour avoir des regrets. Elle était consciente du fait que dans ce monde, elle ne devrait jamais faiblir. Elle devait s'entraîner, devenir plus forte pour venger sa mère. Les responsables de ce meurtre mourraient tous, Nyang les tuerait de ses propres mains.


    ***


    Nyang reprit sa route le lendemain de bonne heure. Un vent frais se dispersait gracieusement entre ses longs cheveux désormais détachés, et faisait voleter les flocons de neige qui tombaient du ciel. En voyant un immense portail gardé par plusieurs soldats, au centre d'un grand mur, elle sut qu'elle se trouvait à l'entrée de la capitale. Alors qu'elle s'apprêtait à pénétrer à l'intérieur, des bruits d'enfants attirèrent son attention. Elle détourna son regard et vit alors un petit attroupement de bambins qui, à en juger par leurs yeux ébahis, semblaient fascinés par quelque chose...ou plutôt par quelqu'un. Un jeune homme testait ses capacités contre un arbre à l'aide d'un long katana, une arme que Nyang n'avait jamais vu jusqu'ici. C'était vraiment intéressant, la manière dont il effectuait ses gestes, si agile et rapide. Tellement que la Ki ne parvenait plus à détacher son attention de cet élu.

    Son arc accroché derrière son dos, elle s'approcha de lui d'une démarche assurée, se frayant un passage parmi les enfants qui continuaient de l'observer.


    « Vous êtes un élu ? Vous semblez être vraiment doué au combat. » dit-elle, un léger sourire dessiné sur ses lèvres.


    Elle reporta ensuite son attention sur le katana qu'il tenait à la main.


    « Je n'ai jamais vu une arme pareille, elle semble facile à tenir. Je peux ? » demanda-t-elle tout en tendant sa paume en direction de l'épée du jeune homme.


    Nyang n'avait pas pour habitude d'aborder les individus, mais ce garçon l'intriguait énormément. Peut-être acceptera-t-il de lui donner quelques conseils sur ses techniques de combat ?
    Comme l'avait dit Zayro, elle devait se renforcer avant tout.




Dernière édition par Nyang le Sam 29 Avr - 19:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 179
Yens : 383
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 16

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Uchiha Sasuke þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une fine lame ? [PV. Nyang]   Jeu 13 Avr - 18:18

Une fine lame ?
Avec Nyang
Les enfants devaient être satisfaits à présent. Les yeux écarquillés, la bouche ouverte, ils poussaient des cris de stupéfaction devant l’arbre, ou du moins, ce qu’il en restait. Tandis que certains restaient immobiles, choqués et émerveillés par l’action du Shinobi, d’autres s’en allèrent en courant. Ils étaient joyeux, sifflotant des airs inconnus pour l’oreille du jeune homme. Ils avaient vu ce qu’ils voulaient voir et à présent, ils partaient s’intéresser à autre chose certainement. Néanmoins, ce n’était pas le cas de Sasuke, énervé par la tournure des événements. Ses coups étaient lents et manquaient de force. Ce fut étonnant que l’arbre tombe d’ailleurs, tant la puissance du ténébreux était absente. Dès qu’il le pourrait, il s’isolerait dans un coin tranquille où là-bas, il pourrait aisément s’entraîner sans être dérangé. Si seulement, il pouvait trouver un mentor, comme l’avait été Orochimaru à ses yeux. Ainsi, il retrouverait rapidement sa puissance et se ferait une place dans ce vaste monde.

Parmi tous les enfants qui l’observaient, il y avait une jeune femme qui le regardait attentivement. Rien n’échappait au regard du jeune homme, rien. Ses habits et sa façon de se comporter laissaient penser qu’il s’agissait d’une élue. En effet, hormis les personnes de bas-âges, les natifs de ce monde avaient plutôt tendance à se méfier des élus ; un fait qui sautait aux yeux du jeune homme. Pourtant, ils n’étaient pas tous mauvais. Sasuke était persuadé qu’il y avait parmi les élus, des entités remplies de bonnes intentions. En faisait-il parti ? Pour le moment, il n’en savait rien. Il ne voulait causer de mal à personnes, mais il ne comptait pas aider qui que ce soit en retour. Juste observer et échanger. Ce nouveau personnage vint machinalement vers lui.

Il s’agissait d’une drôle de manière pour venir aborder quelqu’un. A vrai dire, Sasuke n’était pas une personne très causante et très gaie. Habitué à peu parler, il n’abordait que rarement les gens, jugeant cela comme une perte de temps inutile. Le Shinobi était glacial dans son monde et le resterait ici également. Seuls les élus plus ou moins puissants attisaient sa curiosité et donc son envie de les approcher. Cette fille était très directe avec le jeune homme, oubliant les salutations et les présentations, passant directement par la case question et le complimentant au passage. De plus en plus étrange. Doué au combat ? A l’époque, oui. Mais aujourd’hui, il était faible. L’enchaînement des coups de sabre n’avait rien d’un exploit. Les soldats qui gardaient la porte auraient pu en faire autant, voir même mieux. Comment avait-elle deviné qu’il était bel et bien un élu ? Certainement à cause de son accoutrement. Ou bien, le Rinnegan dans son œil gauche l’aurait-il trahi ?

▬ En effet, je suis un élu. Merci, mais ce n’était rien. D’autres auraient pu faire beaucoup mieux.

Jouer les faux modestes n’était pas du genre de Sasuke. Depuis longtemps, il avait pris un air arrogant, se pensant supérieur aux autres. Mais ici, il n’était qu’un petit nouveau, un faible et un moins que rien. Il ne pouvait pas se permettre de montrer ce sentiment de supériorité aux autres, ce serait ridicule et dénué de sens.

Elle lui tendait la main, désirant sincèrement empoigner le sabre. Sasuke la regarda attentivement. L’épée de Kusanagi. Cela faisait longtemps qu’il l’avait en sa possession. C’était un cadeau d’Orochimaru. Penser au serpent blanc le fit sourire. Cet être machiavélique, mais si doué, le rendait nostalgique. Sasuke avait passé trois ans de sa vie en sa compagnie. Orochimaru l’avait entraîné et lui avait transmis tout son savoir. Le Shinobi lui devait beaucoup de choses. Hochant la tête, il fit tournoyer l’arme avant d’insérer la lame dans la glace qui recouvrait le sol. Elle ne semblait pas remplie de sentiments malhonnêtes. Dans le pire des cas, si elle tentait de s’enfuir avec cette précieuse épée, il la neutraliserait avec l’aide des gardes qui étaient un peu plus loin. Voler en ces lieux était un risque suicidaire.

▬ Qui es-tu ? Comment es-tu arrivée ici ?

Interrogatoire de police ? Oh non. Sasuke avait besoin de savoir certaines choses sur cette jeune fille, c'est tout.  

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 104
Yens : 752
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Une fine lame ? [PV. Nyang]   Dim 30 Avr - 1:12

     
Une fine lame ?




 

Nyang ne s'était pas trompée, le sabre était aussi léger qu'une plume. Cette arme devait être vraiment efficace pour les combattants agiles et rapides, et ce jeune homme semblait avoir ces deux qualités. C'était ce que la Ki avait pu constater en voyant la rapidité déconcertante avec laquelle il avait tranché cet arbre en deux.



▬ Tu peux m'appeler Nyang. Je suis arrivée dans ce monde il y a quelques jours, répondit-elle tout en manipulant l'arme entre ses doigts fins, mais pourtant rugueux.

 


Rien n'échappait à la jeune femme, elle avait comprit très rapidement que ce garçon était un élu. Nyang avait deviné à quelle nation celui-ci appartenait rien qu'en voyant son regard sombre et dénué d'émotion. Un regard qui ne différait pas vraiment du sien, en réalité.

Plus comme une affirmation plutôt qu'une supposition, la Ki ajouta alors :


▬ Tu es un élu de Fuyu je suppose. Quel est ton nom ?

 


Depuis sa rencontre avec Zayro Jinn, Nyang avait la ferme intention d'acquérir en puissance, afin de devenir plus forte. Ainsi, lorsqu'elle reviendra dans son propre monde, elle sera en mesure de protéger les êtres qui lui sont chers. Son père, ses coéquipiers, le roi, l'Empereur...elle espérait sincèrement qu'ils étaient toujours en vie et qu'ils n'étaient pas morts durant la bataille.

Alors qu'elle était complètement absorbée par la beauté de ce katana qu'elle trouvait sublime, une voix enfantine et aiguë vint l'arracher brusquement à sa contemplation.



▬ Eh madame ! C'est quoi ce gros truc que tu portes sur ton dos ?

 


Ce gros truc devait probablement faire référence à son arc. Après avoir rendu le sabre au jeune homme, la Ki détourna son attention sur la fillette qui se trouvait juste à côté d'elle. Avec une voix pleine de douceur, elle lui répondit :



▬ Ça c'est un arc. Regarde.

 


Attentifs, les enfants fixaient désormais la jeune femme avec des regards émerveillés. Nyang s'empara de son arme, puis rejeta ses cheveux lisses derrière son dos pour éviter qu'ils ne viennent gêner sa vision.

Un vent frais souffla, caressa son visage et fit voleter sa longue chevelure. D'un geste habile et rapide, elle releva son arc à sa hauteur et en une fraction de seconde, elle tira une flèche en plein dans un tronc d'arbre qui se trouvait à une trentaine de mètres d'eux. Comme elle s'en était doutée, les bambins s'étaient tous précipités vers la flèche lancée. Au moins, ils ne traîneront plus dans leurs pattes pendant un bon petit moment.

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Contrairement à ce qu'elle avait pu penser, Nyang n'avait pas complètement perdu la main finalement.

La Ki reporta alors son regard sur le ténébreux aux cheveux noirs. Son katana avait réellement attisé la curiosité de la jeune femme, et elle ne comptait pas s'en aller avant qu'il ne lui ait donné quelques précisions sur son style de combat.



▬ Comment manies-tu ton sabre ? Ça m'intéresse vraiment.

 


Accepterait-il de lui donner quelques conseils sur sa façon de se battre ? Nyang voulait devenir plus forte, ce serait là un bon moyen pour elle de s'entraîner.





Dernière édition par Nyang le Mar 27 Juin - 22:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 179
Yens : 383
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 16

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Uchiha Sasuke þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une fine lame ? [PV. Nyang]   Dim 30 Avr - 22:39

Une fine lame ?
Avec Nyang
On raconte que cette lame était capable de trancher n’importe quoi, mais également qu’elle était incassable. Jusqu’à présent, l’Uchiha n’avait pas à s’en plaindre. L’épée de Kusanagi ne l’avait jamais déçu en plein milieu d’une bataille. Légende ou mythe ? Etait-ce vrai ? Sasuke l’ignorait, mais le tranchant de l’arme se combinait parfaitement à son élément de prédilection : le Raiton, l’art de manipuler la foudre. Son chakra accentuait sa capacité à « découper » l’adversaire et les obstables qui lui barraient la route. Qui plus est, sa prise en main était plutôt agréable et sa légèreté rendait la maniabilité fantastique. Les poignets ne souffraient pas et les mains n’étaient pas irritées. Ce katana était l’une des meilleures armes que Sasuke avait en sa possession. Faire sans aujourd’hui serait très dure pour lui, à moins de trouver une meilleure lame. Son style de combat reposait principalement sur cette dernière, couplée avec les pupilles de son clan. La perdre serait synonyme de faiblesse pour le jeune homme. Interdiction de l’égarer ou de se la faire voler.

Satisfaite comme les enfants qui étaient venus un peu plus tôt, voilà comment était l’inconnue. Sasuke comprenait ce qu’elle ressentait, conscient de la chance qu’il avait de la posséder. Elle maniait la lame délicatement, ses fins doigts posés sur le manche de cette dernière. Des doigts qui paraissaient faibles, mais qui pourtant semblaient avoir connu la guerre, le combat et les conflits. Intéressant. Il s’agissait d’une guerrière. Du moins, ce n’était qu’une théorie. Depuis son arrivée en Kosaten, l’Uchiha émettait beaucoup d’hypothèses. Certaines s’étaient révélées être vraies, d’autres ne l’étaient pas. Au moins, la possibilité que la jeune femme soit une voleuse était à présent écartée. Elle ne semblait pas avoir ce vice que d’autres possédaient. Le ténébreux n’aimait pas les voleurs. Il ne pouvait s’empêcher d’essayer de comprendre l’intérêt de subtiliser, en vain. Ceux qui croiseront sa route à l’avenir, mourront.


▬ Nyang, tu es une élue du dragon, je me trompe ? Tout juste arrivée, tes capacités doivent être limitées, n’est-ce pas ?

En période de guerre, la nation de glace n’était pas réputée pour être la plus sûre, du moins, pour les étrangers des autres nations. Les natifs de Fuyu et les serviteurs de Long n’étaient pas en sécurité non plus. Les attentats par exemple étaient des pratiques courantes en période de conflit. A l’avenir, il fallait faire très attention. La jeune femme appartenait certainement à la même faction que lui. Personne de censé n’irait s’aventurer dans les terres du nord à un moment pareil. Un idiot oui, mais une personne de bon sens, non. L’inconnue ne semblait pas idiote, difficilement manipulable. Malheureusement, elle affichait trop ses émotions à ses yeux. Un grand défaut aux yeux du ténébreux, dont le visage restait grave. Les sentiments étaient révélateurs, ils apprenaient bien des choses sur les autres. Des informations parfois sensibles pouvant courir à sa perte. Méfiance, méfiance.

▬ Uchiha Sasuke, élu de Fuyu depuis peu.

Cette phrase sonnait comme une plaisanterie dans son esprit. Elu de Fuyu ? Ridicule. Le beau brun ne se considérait pas comme tel. Dire une telle chose, ce n’était pas dans son habitude. Peut-être que cela viendra à l’avenir ? Sasuke avait l’habitude de se présenter comme le frère d’Itachi, ou bien comme l’héritier de son clan, mais certainement pas de cette manière si peu commode. Le ténébreux était tristement connu dans son monde. Déserteur du village caché des feuilles, membre de l’Akatsuki. Des tas de titres et rumeurs circulaient sur lui. Une réputation désagréable à porter dans la plupart des situations. Mais son nom était su par tous, craint et haï. Uchiha Sasuke était synonyme de puissance et de haine. Sans cette force, cette appellation perdait tout son sens.

Perdu dans ses pensées obscures, le jeune homme fut ramené à la réalité par une petite fille, curieuse. Cette dernière semblait soucieuse d’apprendre le nom de l’objet que portait l’inconnue dans le dos. Les enfants de ce monde ne semblaient guère habitués aux armes et cela était fort bien. Dans son monde, l’Uchiha avait assisté à la montée en puissance de nombreux gosses. Dès leur plus jeune âge, on les entraînait à devenir des tueurs, des espions capables de tout et n’importe quoi pour protéger le village de leur faction. Une telle chose irritait le jeune homme. Les choses changeraient, coûte que coûte. Bref, l’inconnue possédait un arc et bien  évidemment des flèches, sinon ce serait complétement inutile, comme cette remarque d’ailleurs. Douce et attentionnée, Nyang décida de faire une démonstration, certainement pour faire plaisir à la gamine et aux enfants qui la regardaientt, émerveillés. Chacun son heure de gloire, l’Uchiha avait eu le sien. La jeune femme dégagea ses cheveux afin d’avoir une meilleure vision, puis décocha une flèche qui vint s’abattre sur l’arbre qu’elle convoitait. Intéressant. Sasuke rengaina son sabre, songeur. Une légère brise soufflait, faisant virevolter ses mèches de cheveux.

De nouveau satisfaite, voilà comment était l’inconnue. Un sourire aux lèvres s’était dessiné sur son visage. Au moins, elle était heureuse du résultat, contrairement à l’Uchiha qui depuis quelques temps, boudait. Ce dernier était loin d’être satisfait par ses capacités actuelles.

▬ Quelle est le but d’apprendre une telle chose ? Tu te débrouilles bien avec ton arc, non ? Explique-moi.

Le ténébreux ne lâcherait pas de conseils aussi facilement. Nyang devait les mériter, mais également justifier une telle demande. L’Uchiha détestait perdre son temps. Si cette fille ne valait pas le coup, il était inutile de poursuivre cette discussion. Néanmoins, pour le moment, ses capacités intriguaient le jeune homme, curieux de connaître la réponse de son interlocutrice. Il ne fallait pas oublier une chose : Sasuke savait tirer à l’arc lui aussi.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 104
Yens : 752
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Une fine lame ? [PV. Nyang]   Mer 28 Juin - 2:27

     
Une fine lame ?




 

Les suppositions de la Ki s'étaient donc révélées vraies. Ce dénommé Uchiha Sasuke était bel et bien un élu de Fuyu. Et tout comme elle, il n'avait été attribué à la nation du Dragon que depuis quelques jours seulement.

Depuis son arrivée à Kosaten, les capacités de Nyang étaient limitées, comme l'affirmait le ténébreux. La maîtrise de ses armes de combat n'était plus aussi habile, aussi souple qu'avant, et même si elle faisait tout pour ne pas le laisser paraître, elle n'était plus aussi confiante en utilisant son épée ou son arc depuis qu'elle était ici. Dans son monde, la Ki était sûre de toucher sa cible, mais ce n'était plus le cas à Kosaten. Elle avait toujours fait preuve d'assurance lorsqu'elle combattait, jugeant ses ennemis bien trop faibles pour elle. C'était là une facette de son caractère qui avait le don d'agacer ses adversaires.

Levant vers lui un regard qui trahissait une certaine contrariété, elle lui répondit alors :


▬ En effet, j'ai l'impression de ne plus savoir manier mes armes aussi facilement que dans mon ancien monde. C'est pareil pour toi, je suppose.

 


Si sa force était limitée en tranchant cet arbre en deux, alors Nyang ne pouvait imaginer jusqu'où sa véritable puissance était susceptible de s'étendre. La remarque qu'elle s'était faite lors de sa rencontre avec le Fuyujin lui revint alors en mémoire. Ferait-elle le poids face à des élus avec de telles capacités ? Elle, une simple humaine, qui ne pouvait se servir que de ses mains et de sa tête ? « J'ai vu des poings gagner face à la magie. Ne vous préoccupez pas de cela... Pas encore. »
Ces paroles résonnaient dans son esprit tel un écho. Bien qu'elle n'appréciait guère ce Zayro Jinn, elle ne pouvait nier qu'elle s'accrochait sans cesse à cette phrase dans le but de se rassurer elle-même.

Afin de se faire une idée sur la présumée puissance de cet élu, la jeune femme lui demanda alors avec un intérêt sincère :



▬ Sasuke, ferais-tu partie de ceux qui manipulent la magie ou quelque chose de ce genre ?

 


Peut-être qu'elle ne s'exprimait pas assez bien, mais ce vocabulaire était nouveau pour elle. La magie n'ayant jamais existé dans son monde, en parler lui procurait une sensation étrange. Comme si elle-même ne parvenait pas à y croire.

Lorsque la Ki lui demanda quelques précisions sur sa manière de combattre, celui-ci l'observa avec circonspection, lui demandant alors quel intérêt aurait-elle à apprendre une telle chose, puisqu'elle se débrouillait si bien avec son arc. Sa question demeurait légitime, quel bénéfice en tirerait-elle ? En réalité, depuis l'âge de sept ans, l'âge où elle avait perdu sa mère, Nyang s'était toujours entraînée sans relâche dans l'espoir qu'un jour, elle puisse la venger. Elle s'était battue aux côtés de grands guerriers au cours de nombreuses batailles, tout cela en se faisant passer pour un homme. C'était grâce à ses nombreux entraînements qu'elle avait pu s'en sortir dans son monde ravagé par les conflits et les batailles.

Les hommes ne seront jamais parfaits, ils sont perfectibles. Toujours en quête de connaissance, en apprentissage constant, ils apprennent davantage chaque jour. La Ki est de ceux qui recherchent le savoir. Elle avait tendance à vouloir se perfectionner dans n'importe quel domaine, et le combat était le principal. Jamais elle ne raterait une occasion d'en apprendre plus.

Nyang posa alors un regard sincère sur l'Uchiha, prête à lui dévoiler ses intentions sur un ton sérieux et réfléchi :



▬ Tu as raison, l'arc est l'arme que j'utilise le mieux. Quand on est un guerrier, on doit se surpasser, et ce n'est pas en me contentant de mes capacités actuelles que je pourrai devenir plus forte. C'est pour ça que je veux perfectionner mon maniement de l'épée. Tu devrais savoir de quoi je parle, puisque tu es un combattant, toi aussi.

 


Sur cette affirmation, la Ki lui adressa un léger sourire. Ce garçon devait être très fort autrefois, cela se ressentait. Son regard dénué d'émotion laissait deviner un passé tragique, c'était peut-être la raison pour laquelle il paraissait aussi froid et silencieux. En ce sens, il ressemblait presque à Nyang.


Une idée frappa alors l'esprit de la jeune femme. Peut-être serait-il moins réticent si elle lui apprenait quelque chose en retour ? L'Uchiha ne semblait pas passif, s'il était aussi fort, c'était probablement grâce à de nombreux entraînements laborieux.



▬ Sasuke, as-tu déjà vu de telles flèches ?

 


Nyang sortit de sa besace une de ses flèches divisées qu'elle ne quittait jamais.
C'était son arme favorite, mais qui lui avait demandé trois ans d'entraînement pour qu'elle puisse enfin la manier à la perfection.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 179
Yens : 383
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 16

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Uchiha Sasuke þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une fine lame ? [PV. Nyang]   Ven 30 Juin - 16:42

Une fine lame ?
Avec Nyang
Désirée et convoitée, la puissance était la propriété des êtres animés par un but et un objectif nécessitant son utilisation. Sans cette volonté et ce désir, il était impossible de l’obtenir et de la maîtriser. La jeune femme qui se tenait devant le ténébreux devait certainement être semblable à lui, animée par des idéaux. Afin de faire bouger les choses, l’Homme n’avait pas d’autres choix que de devenir fort et ainsi, dominer ses opposants. Cette règle était établie depuis la nuit des temps et elle n’était pas prête de changer. Bon nombre d’entre eux avait en effet prouvé l’efficacité de ce principe au fil du temps. Leur seule renommée faisait frémir les faibles. Quant à leurs capacités, n’en parlons même pas ; ils pouvaient aisément faire trembler la terre et faire rugir les cieux à leur guise. Chacun de ces conquérants, chacun de ces guerriers étaient animés par une volonté qui nécessitait de ne pas être faible. C’était ainsi, on ne pouvait rien y faire.

Le sceau qui ornait la peau du jeune Uchiha l’empêchait d’agir ; il le réduisait à l’état d’esclave, condamné à agir et à servir un dieu qu’il n’appréciait pas particulièrement. Son éducation et le milieu dans lequel il avait vécu le poussait à ne croire en rien. Les habitants du village caché des feuilles avaient foi en l’Hokage et seulement en lui. A leurs yeux, il s’agissait d’une divinité ; un être divin capable de toit afin d’assurer leur bien-être. Bien évidemment, ce n’étaient que des balivernes. En effet, à travers toutes ces belles rumeurs et toutes ces jolies paroles, il y avait la face cachée du village ; face dont Sasuke était la victime. Aucun villageois n’avait la capacité d’imaginer ce que le clan de l’éventail avait pu vivre jusqu’à présent.

La puissance du ténébreux était certes, suffisante pour trancher cet arbre en deux, mais trop faible pour s’opposer à qui que ce soit. Un natif aux capacités nulles serait tout à fait capable de le mettre au sol et qui sait, de le tuer froidement. Ses réflexes ainsi que sa facilité à encaisser les coups et enchaîner les techniques étaient réduites à leur plus bas niveau. Toutefois, il était encore capable de manier le katana, à son plus grand soulagement.  

Le visage de Nyang trahissait l’irritation qu’elle pouvait ressentir quant à sa faiblesse. Le beau brun comprenait ce ressentiment et cette frustration d’être réduit à l’état d’un minable. Tantôt, vous chevauchiez les champs de batailles et à présent, vous n’étiez plus qu’un vulgaire civil. Récupérer sa puissance prendrait du temps, comme l’avait souligné Rinkyu et de nombreux entraînements seraient à venir. Il était donc capital de se faire des alliés, des connaissances avec qui tester sa force.

▬ Je suis polyvalent ; je maîtrise aussi bien le combat au corps-à-corps que ce tu appelles « magie ». Mes capacités ne s’arrêtent toutefois pas là.

Sasuke n’était pas ici pour dévoiler ses capacités à la première personne rencontrée, bien au contraire. La clef du succès était l’effet de surprise et le côté mystérieux des capacités d’un adversaire. L’envie de vanter ses talents était tentante et compréhensible, mais l’Uchiha devait se retenir. Pour le moment, la femme qui se tenait devant lui n’était pas une ennemie, mais un possible allié avec qui il pourrait à l’avenir tester ses capacités. Elle semblait similaire à lui, se nourrissant du désir de vaincre et de retrouver son pouvoir d’antan. Ils pourraient aisément s’entendre et s’entraider.

Quant au refus immédiat de lui accorder son précieux conseil, l’Uchiha y avait mûrement réfléchi. L’entraide était certes, un noble sentiment, mais il n’y avait pas de place pour cela. Ils étaient dans un monde où il ne fallait donner sa confiance à personne et le ténébreux ne désirait pas lui apprendre une technique qui pourrait se retourner contre lui. A moins que... Il y avait bien une possibilité pour qu’il puisse accepter. En retour, elle devrait lui rendre un service, quitte à lui apprendre une technique à son tour, puisque son élément prédilection était l’arc. Sasuke ne s’imaginait pas un jour se battre avec une telle arme, mais les connaissances supplémentaires et offertes sur un plateau d’argent étaient bonnes à prendre.

▬ Oui, je comprends. Cette volonté, cette haine qui nous anime au plus profond de notre être et qui nous pousse à toujours devenir plus fort, à surpasser quiconque qui se mettra au travers de notre chemin.

Ses paroles étaient dures et dénuées de sentiment. Son regard s’était assombri, tandis qu’un léger sourire se dessinait sur le visage de son interlocutrice. La haine et la vengeance lui avaient donné cette volonté de vivre et de se battre et ce, depuis toujours. Encore aujourd’hui, il était animé par ces deux sentiments, le poussant à agir afin de faire cesser ce cercle infernal. Ses ténèbres l’avaient amené sur un chemin incertain, un chemin qui lui avait accordé la permission de tuer son frère et de tenter de détruire le village caché des feuilles. Aujourd’hui, il essayait de s’en écarter et d’agir différemment.

▬ Non et je compte sur toi pour me montrer de quoi elles sont capables.

Elle semblait avoir compris comment faire changer d’avis notre héros. C’était « donnant-donnant ». Sasuke lui donnait un conseil, elle lui en donnait un également. Ainsi, tous deux repartaient avec des connaissances et des aptitudes supplémentaires.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une fine lame ? [PV. Nyang]   

Revenir en haut Aller en bas
Une fine lame ? [PV. Nyang]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fine fleur et fine lame, un détonnant mélange !
» Aïnomora Morna - fine lame de l'assassinat
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Capitale de Yuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.