Partagez | .
Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]
Messages : 1220
Yens : 623
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 19
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 142
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

- En ligne



MessageSujet: Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]   Ven 14 Avr - 16:42





スタンス

feat. Jay Z & Gelgel




Aujourd'hui, Zoro s'était perdu. Il errait quelque part au pied d'une montagne minshujin..

Majestueuses se dressent-elles au sommet,
Telles les élites de Kosaten, maîtresses de la vallée,
Beautés brutes, elles blessent, brisent, brûlent
Sans préjudices, sans artifices, elles vous  désarçonnent
Désolé.

La traversée de l'Himalaya de Kosaten fut éprouvante, à croire qu'elles ne chômaient jamais ces biatch. Mais maintenant, cette redoutable chaîne montagneuse se trouvait derrière lui, et se dissipait sous la forme d'un souvenir. Pourquoi avoir franchi ces montagnes ?... Euh... Bah... Aucune idée, il ne savait pas plus que vous. Il les trouvait cool et jolies alors il s'y était aventuré et le voilà de l'autre côté, en terre ennemie. Bien joué. Au moins, il était sorti de ce labyrinthe des territoires neutres.
Il prévoyait un pique-nique pour se féliciter : après l'effort, le réconfort. Alors il se posa sur un caillou et piocha dans ses dernières réserves d'alcool et de bouffe. Il avait chassé du renard en montagne, et cette fois-ci, aucun chat errant pour le lui dérober ! Il avait stocké quelques restes qu'il croqua aussitôt assis. Dormir était également au programme, bien que le soleil tapait fort aujourd'hui. La lumière, ni même la chaleur, ne le priverait de son sommeil cela dit. Il roupillait en toute circonstances, encore une de ses nombreuses capacités loufoques inexplicables.

Tandis qu'il s'apprêtait à mâcher sa dernière bouchée, sa main se stoppa nette devant sa bouche ouverte, comme paralysée. Forçant dessus pour la mener à sa bouche, il tremblota comme un type atteint du Parkinson. Il ne parvenait pas à lutter contre cette neutralisation, bien qu'il y mettait du sien, et que ces virulents tremblements en témoignaient.
Puis, sa main tomba le long de son corps, lâchant le bout de renard, ses lèvres se clouèrent,  pendant que ses jambes se dressaient contre sa volonté. Mais que se passait-il encore ?! Il n'arrivait même plus à ouvrir la gueule pour exprimer son mécontentement. Liberté de mouvement, comme d'expression se réduisaient à néant. Une sensation qui lui rappelait drôlement quelque chose...

Puis, comme un parfait automate, ses cuisses se passaient l'une devant l'autre pour entreprendre une marche vers une destination inconnue. Interloqué, il laissa faire.. De toute façon, la lutte ne servait vraisemblablement à rien si ce n'était de fatiguer son esprit inutilement comme un k-sos. Par contre, si c'était ce qu'il se pensait... Il risquait de l'avoir mauvaise. Toutefois, pourquoi ce kéké prendrait-il le contrôle de son corps maintenant ? Il n'y avait absolument aucun intérêt, il était complètement seul en bas de cette montagne...


Quelques heures plus tard

On avait eu le temps d'apercevoir le soleil tirer sa révérence pour aujourd'hui, tandis que les étoiles commençaient à prendre le relais. Leur apparition était l'unique réconfort du pirate actuellement, car il se dirigeait toujours contre son gré dans une direction inconnue. Spirituellement, il se résignait comme un guerrier; acceptant son destin. Il n'y avait pas besoin de crier au loup sans avoir compris sa destination, ni ce qu'il se tramait exactement, alors pour le moment, il laissait les choses se faire, non sans une pointe d'appréhension. Il restait humain quand même.

Depuis un moment, il circulait dans la zone des grands lacs. S'y étant paumé un long moment il fut un temps, il connaissait le décor comme sa poche et reconnaîtrait le coin entre mille, même s'il était toujours incapable de s'y repérer.
Des nuages obscurs voilaient progressivement la seule lueur céleste de l'épéiste, mais il n'y tint pas particulièrement rigueur au vue du décor qui se dessinait sous ses yeux. Il semblait il y avoir de la vie là-bas, il cernait des mouvements, voire des formes. Etait-ce le lieu de sa destination ?! Et Zayro était-il le responsable de cette manoeuvre ?!

Un fort entouré de marécages se tenait non loin de là, mais le camp où il se dirigeait se trouvait à l'abri des regards, derrière une espèce de colline, et une barrière d'arbres.
Une fois débarqué sur place, le groupe de soldats fuyujins accueillirent le bretteur. D'abord farouches envers lui, tendant leurs multiples armes vers le suspect, il n'eut qu'à pencher la tête sur le côté pour exposer son sceau à la vue de tous : un élu fuyujin. Sur ce, il s'invita contre son gré à l'intérieur, prêt à écouter la stratégie mise en place, et la peaufiner sous les décisions de Zayro agissant à travers lui.
.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]   Ven 14 Avr - 16:49


PRISES DE POSITIONS (Quête)

feat.Zoro, Geleerde & Jason



Déjà Presque une semaine que le nippon avait rejoint le fort de Mikawa. Il y avait été dépêché pour commander la garnison. Depuis des mois, les rumeurs de la guerre contre Fuyu enflaient, grossissaient. Et environ une semaine plus tôt, alors que l’alliance faisait face à une demande populaire Minshujin de quitter la guerre et de rompre les relations avec Seika, le nouvelle était tombée brutalement : la guerre avait commencé !
Les rapports étaient pour le moment fragmentaires et peu nombreux, mais les échauffourées entre troupes d’éclaireurs se multipliaient aux frontières, particulièrement autour des montagnes de Minshu. Heureusement, dans les derniers mois, la nation du serpent n’était pas restée inactive et avait fait construire plusieurs places fortes aux endroits stratégiques où l’ennemi avait toutes les chances de passer.

L’un de ces forts était celui de Mikawa. Dressé sur une presque île entourée de marécages, il n’était pas facile d’y accéder, et tout mouvement de cavalerie était rendu impossible par le terrain boueux et la fange. C’était une excellente position défensive. Une garnison d’une centaine d’hommes y avait été affectée, et c’est Rock qu’on avait désigné pour la commander dans les semaines à venir. Contre toute attente, le brun à la réputation égoïste et sans pitié avait finalement décidé de s’engager pleinement dans la défense de Minshu. Evidemment, lorsqu’on le titillait là-dessus, il clamait haut et fort qu’il ne faisait que défendre son propre avenir et la vie qu’il s’était bâtie récemment à Kansei, mais ce n’était pas la seule raison pour laquelle il se tenait sur l’une des lignes de front prêt à faire barrage à Fuyu.

Un détachement de Seika avait été envoyé sur place pour renforcer la position ainsi que les relations de l’alliance, mises à mal par les derniers évènements politiques imprévus. Ce détachement Seikajin fut accueilli avec plaisir par Jason, car il était commandé par une élue qu’il avait croisé déjà deux fois par le passé, et qui l’intriguait beaucoup : la belle et mystérieuse polymorphe Geleerde. Une combattantes encore meilleure que lui. De toute évidence, les renseignements des deux nations étaient tombées d’accord sur un point : Mikawa était une zone à risque qui avait toutes les chances de connaître une offensive ennemie prochainement. En attendant, la garnison connaissait quelque chose que l’épéiste n’aimait pas : l’attente…

Assis près d’un feu à l’intérieur de l’enceinte du camp, il mangeait une brochette d’un air absent alors que les premières étoiles apparaissaient. Encore une soirée qui débutait, et une longue nuit d’attente et de veillée en perspective. Lorsqu’il avait quitté Kansei, Rock avait discuté avec ses deux amis et appris que chacun d’eux ferait partie d’un groupe de saboteurs. L’alliance avait planifié un assaut massif dans les prochains jours, afin de viser Fuyu et de la frapper aussi efficacement que possible dès le début du conflit.

Alors qu’il était perdu dans ses pensées, le bretteur fut interrompu par une demi douzaine de Minshujins rentrant de patrouille :
- Rock ? L’appela un des hommes.
Comme toujours, et malgré son rôle de commandant du fort, le nippon avait demandé à ses hommes de ne pas faire de manières avec lui et de l’appeler par son surnom. Les premiers jours avaient été difficiles, mais le regard noir lancé par l’épéiste à chaque fois qu’on l’appelait messire ou commandant avait eu raison des plus maniérés.
- Alors ? Quelque chose à signaler ? Répondit celui-ci tout en continuant à manger.
- Rien. Le marais est même particulièrement calme ce soir. La faune ne fait pas de bruit.
- Vraiment ? Répondit le nippon en levant les yeux vers le soldat qui lui faisait un rapport avec un air soudain plus attentif. Doublez la garde enceinte et les archers sur les murs, ordonna aussitôt le pourfendeur qui ne souhaitait prendre aucun risque.

D’un regard perplexe, il leva les yeux vers le lieutenant qu’il avait posté sur l’un des murs et siffla dans sa direction. Celui-ci sut aussitôt que le bretteur cherchait à attirer son attention et répondit par un non de la tête signifiant qu’il n’y avait rien à signaler pour le moment. Satisfait, il se tourna à nouveau vers le feu, et poursuivit son repas.

Description du Fort:
 


Dernière édition par Jason Rokuro le Mar 25 Avr - 0:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]   Sam 22 Avr - 1:08



Un pour tous, tous pour un



La guerre était désormais aux portes de Kosaten. Pendue sur toutes les lèvres, la crainte et l'appréhension des trois peuples concernés par cet événement tremblent d'inquiétude tandis que les combattants s'élancent, vers une destinée incertaine. Combien de morts seront à déplorés ? Combien de soldats, ne reviendront jamais ? Combien d'Appelés des Dieux, devront être sacrifiés ?

Les premières batailles approchent, avec leur lot de conséquence.

Presque six mois s'étaient écoulés depuis que l'indomptable avait refait surface en ce monde et durant lesquels, elle n'avait toujours aucune nouvelle du regretté Schneiden. Ses pistes s'amenuisaient de jour en jour, semaines après semaines. Les nuits devenaient les mêmes, bercées par ses insomnies incessantes et ses souleries abusives. Sous un masque d'alcoolique, la louve s'entêtait à retrouver le maître de l'espace. Des cernes parfaitement visibles sur sa blanche peau, avaient eu raison de son sommeil. Pourtant, elle conservait cette prestance sauvage qui la qualifiait tant.

Car un loup reste toujours fier face aux épreuves de la vie.

***

La nuit commençait lentement à bercer Kosaten de ses étoiles et de sa fraîcheur printanière, pendant que notre louve restait toujours à sa juste place, l'esprit visiblement ailleurs. Se tenant non loin du fort, perchée à un arbre et une jambe pendue dans le vide, elle lisait son cahier de note, désormais usé par le temps et les nombreux écrits de Geleerde. S'enfermer dans le fort semblait lui être inconcevable, ce pourquoi elle s’éclipsait volontairement - et avec discrétion - des autres combattants. De plus, étant un animal de nature, il lui était aisé de se faufiler sans éveiller les soupçons de quiconque. À sa grande surprise, Jason fut convoqué pour représenter la nation du Serpent. Une troisième rencontre entre les deux élus. Le hasard avait le don pour rassembler les êtres visiblement en désaccord l'un envers l'autre. Toutefois, la présence du bretteur fut appréciée : à Kupuo, il avait été un compagnon des plus fiables, avec la présence de Sakura et Aki à leurs côtés. Nul doute qu'une nouvelle collaboration entre eux, porterait leurs fruits.

L'érudite avait eu également vent de l'annonce concernant l'alliance entre Seika et Minshu et de sa possible rupture future. En toute franchise, la louve ne s'y intéressait guère : il est vrai que conserver un soutien militaire à l'heure actuelle, était primordiale, mais elle estimait que ce choix restait principalement celui du peuple du Serpent. La seule chose dont elle pouvait se méfier, c'était bien une possible trahison. Stratégie bien connue en temps de guerre, car après tout...

On fait mourir ses ennemis en devenant leurs amis.

L'écharpe de Nashar fermement maintenu au creux de son cou virevoltaient par à-coup au gré du vent sauvage et de ses nombreuses pensées. Qu'elle ne la quittait jamais, la question ne se posait : seul souvenir d'un frère de substitution aujourd'hui perdu, elle l’honorerait jusqu'au bout.

- Yare yare daze...

Dans un soupir, elle referma son manuscrit, le ramenant dans sa sacoche de cuir fermement tenu contre ses hanches avant d'observer la stratosphère étoilée.

Qu'adviendrait-il ce soir ?




NB JASON & ZORO:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1220
Yens : 623
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 19
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 142
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

- En ligne



MessageSujet: Re: Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]   Mar 25 Avr - 18:16





スタンス

feat. Jay Z & Gelgel


" Mais qu'est-ce que je fous là.. à écouter leurs conneries ?! J'en ai rien à cirer d'vos plans d'attaque merdiques... ! ". Participer à la guerre ?! Pourquoi pas. Le pirate avait déjà dans le passé rempli des missions tels que, récupérer de la paperasse importante ou autre.. Bah d'ailleurs, l'objectif de cet assaut semblait être similaire. Mais en revanche, il détestait être impliqué dans une affaire contre son gré.
Si ça ne tenait qu'à lui, il se serait contenté de défendre ses propres forts, mais le voilà plutôt sur le point de semer la zizanie comme jamais. Zayro pourrait au moins avoir la décence de demander. Quel mal poli ce type, il n'avait vraiment rien pour lui !

" C'est emmerdant... Je veux dégager.... Je sais, j'vais simplement leur expliquer le bordel et basta, ils m'laisseront tranquille ! ". Attendant sombrement dans un coin  que les discussions se terminent, bras croisés, son mollet droit sur sa cuisse gauche, il pensait encore contrôler sa parole un minimum. Mais au moment d'ouvrir la bouche, ce ne fut pas un " J'me casse " qui s'évacua mais plutôt un sévère :


Bien. Maintenant, veuillez vous taire et écoutez-moi.
  


Okééééééééééééé.... Ca, c'était pas Zoro. Jamais il ne dirait un truc aussi chiant. Et élaborer une stratégie ne se trouvait pas souvent en son ressort. Encore Zayro qui discutait à travers lui. Bordel, ce putain d'enfoiré le réduisait à une marionnette ! L'homme vert n'avait plus que sa conscience allumée pour chialer.

Il écoutait Zay... Enfin, il s'écoutait parler plutôt en fait. Donner des instructions, organiser les placements, prévoir la défense ennemie, répartir les tâches, pondre le programme. Jamais le pirate ne ferait une chose pareille. Il était un leader dans le combat, mais non dans ce type de stratagèmes. Il incarnait le rôle du meilleur soldat en général, du bras droit, mais pas du chef en lui-même. Là, c'était le cas, et ça lui chatouillait le bidon le fait que tant d'hommes suivaient ses ordres. Bien qu'il savait que ces mecs ne regardaient pas Zoro, mais Zayro Jinn. Il prenait totalement les rennes en main pour mener à bien, ou plutôt à mal, cette mission légèrement suicidaire. Mais il s'en contrefichait, puisqu'il envoyait la face de cactus ramasser les pots cassés à sa place. Fils de lâche ! Là, il devait être confortablement installé dans son fauteuil, pépère, comme un joueur d'échec manipulant ses pions... CHIANT !
Ah oui, car Monsieur Jinn avait fait savoir aux soldats du camp qu'il agissait à travers le Roronoa. Et connaissant la réputation royale de ce Zayro, les soldats n'avaient pas l'ombre d'un doute sur ce propos. Et puis, qui serait assez mongole pour se prendre pour un être aussi infâme que Zayro ? Y'avait des jeux plus amusants donc... Pas de risque d'imposture aux yeux des soldats fuyujins, en dépit de l'apparence du bretteur bien différente que celle du messager de l'enfer, donc qui suivaient à la lettre tout ce que ZOYRO commandait...  

Bref... L'heure du stratagème pouvait débuter. Les archers rampèrent dans l'obscurité,demeurant quand même à une certaine distance du fort pour ne pas se faire repérer. Le groupe était divisé en deux. D'un côté les archers aux flèches enflammés et de l'autre, les hommes armés pour le corps-à-corps avec Zoro.
La première étape fut, une fois les archers correctement placés, d'ordonner aussitôt de décocher une première vague de flèches qui puissent s'abattre sur les remparts. Le but de cet acte était de leur annoncer la couleur....

L'une des flèches qui s'abattit au sein du fort portait un message écrit : "Les forces fuyujins vont vous écraser, Zayro Jinn est avec nous". Techniquement, si les têtes responsables de ce fort se souciaient un minimum de leurs soldats, ils prendraient les devants et sortiraient de leur trou à rats pour venir arrêter Zayro Jinn au dehors... Jason et Geleerde, venez venez venez ! PAR ICI LA BONNE SOUPE
Evidemment aussitôt le message transmis, d'autres soldats rappliquèrent pour se mettre en ligne et s'approcher davantage pour élancer vagues de flèches et de poids enflammés, dans le but de foutre le boxon au coeur du fort. Il était temps que ces flemmards de minshujins fassent quelque chose de leur vie.
.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Jeu 27 Avr - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]   Jeu 27 Avr - 10:11


PRISES DE POSITIONS (Quête)

feat.Zoro, Geleerde & Jason



Une fois encore, la louve avait fui le fort pour s’isoler dans les bois environnant Mikawa ce soir là. Rock s’y était habitué, à présent. Elle était encore bien plus sauvage qu’il ne l’avait cru au départ, et bien plus renfermée que lui. Dahlia lui reprochait de plus en plus d’être trop secret, de ne pas assez compter sur les autres, et d’être replié sur lui-même. Mais Geleerde était sans conteste encore pire que lui. En fait, elle était comme lui avant qu’il ne soit transporté à Kosaten.
Avant qu’il ne devienne un élu, avant qu’il ne fasse des amis, il était un tueur froid et impitoyable. Il était seul au monde et ne comptait sur personne d’autre que lui. Chacune de ses décisions était sous pesée avec un pragmatisme effrayant, et il était totalement dépourvu de remords. Comme une machine. Un assassin parfait, dépourvu de la moindre faiblesse. Le tueur ultime.

Les changements provoqués par son arrivée dans ce nouveau monde avaient fait de lui quelqu’un d’autre. Moins sombre, moins égocentrique, moins froid. La cicatrice zébrant son cœur provoquée par la perte de la seule femme qu’il avait aimée dans sa vie s’était quelque peu refermée au contact des autres élus, et il était devenu un autre homme. Moins isolé, et moins sauvage.
Mais en un sens, cela l’inquiétait, car il avait peur de créer des faiblesses dans sa carapace, et de perdre ces capacités qui avaient fait de lui le tueur craint et redouté dans son monde. Il ne savait pas encore si c’était une bonne, ou une mauvaise chose. Sa vie actuelle était un voyage, dont il ne connaissait pas encore la destination…

Assis près du feu, le nippon terminait de manger tout en portant une attention particulière aux bruits de la faune suite à la remarque de son éclaireur. C’était vrai. Le marais était calme. Trop calme, peut-être. Lorsqu’il eut terminé sa brochette, il jeta le petit morceau de bois dans le feu et se redressa. Une bourrasque de vent vint alors caresser son visage. Une bourrasque qui lui donna un étrange sentiment. Son instinct s’était éveillé, et ce qu’il lui murmurait ne lui plaisait pas du tout.
- Takeshi ! S’exclama t’il en appelant un de ses lieutants qui mangeait de l’autre côté du feu.
- Oui ?
- Ordonnes aux hommes de se préparer à l’assaut, mais restez discrets ! Ajouta-t-il en tournant son regard vers le soldat.
- Mais…
Le lieutenant allait répliquer, mais en croisant le regard du pourfendeur, il sut que Jason ne plaisantait pas. Quelque chose se préparait peut être, et il agissait par prudence.
- A vos ordres… lança t’il en se levant soudainement et en commençant à donner des instructions.

Tout autour de Rock, les hommes commencèrent à s’affairer, à s’armer, tout en chuchotant, pendant que sur les remparts, les sentinelles donnaient le change, et ne bougeaient pas plus qu’avant. D’un œil extérieur au fort, il était impossible de comprendre que Mikawa était en train de se préparer à l’attaque.
De son côté, toujours préoccupé, l’assassin grimpa rapidement sur les remparts à l’aide d’un pas de l’ombre, et scruta la nuit. Il ne vit rien, bien évidemment. Mais s’il n’y avait vraiment rien, pourquoi son instinct lui transmettait-il de si mauvaises vibrations ?
Machinalement, il saisit son médaillon entre ses doigts, pour constater qu’il ne vibrait pas. Se serait il trompé ?

La réponse à cette question ne tarda pas, et une volée de flèches enflammées atteignit le fort brusquement. En une poignée de secondes, plusieurs Minshujins furent abattus, et l’alerte « officielle » fut donnée. Prêt à diriger ses troupes au combat, Rock allait se dirigeait vers le rempart ouest du fort qui était attaqué, mais il s’immobilisa brusquement : son médaillon vibrait bel et bien, cette fois. Et la menace ne venait pas de l’ouest, mais bien de l’est.
Aussitôt, il comprit que l’assaut enflammé n’était qu’une diversion visant à permettre à un groupe armé d’attaquer par derrière et de prendre le fort en tenaille. Avec un sourire étrange, le Minshujin murmura :
- Intéressant…

Il mit alors deux doigts dans sa bouche et siffla en direction du lieutenant avec qui il avait pris l’habitude de communiquer de cette manière. Malgré le chaos ambiant, celui-ci se tourna vers son commandant, et ce dernier lui fit quelques gestes de la main signifiant que le fort était pris en tenaille. Il lui ordonna de défendre l’ouest pendant que lui-même gèrerait l’est. Son homme comprit aussitôt et hocha de la tête avant de donner des ordres en conséquence.
Sans attendre, l’épéiste se mit à courir le long du rempart sud en direction de l’est, avant de se saisir brusquement l’arc d’un de ses hommes :
- Donnes moi ça ! Lui ordonna-t-il.

Il saisit une flèche, l’enflamma, et la tira dans les airs en direction de l’est. Un signal convenu avec la louve signifiant deux choses : le fort était bel et bien attaqué, mais cela, elle le savait sans doute déjà. Ensuite, la direction dans laquelle partait la flèche enflammée lui indiquait précisément vers où elle devait se diriger pour tomber sur l’ennemi. Un signal que le Rokuro avait convenu avec elle quand il avait constaté qu’elle s’absentait souvent hors du fort.
Satisfait, il rendit l’arc à la sentinelle et poursuivit sa route vers l’est. Il n’était plus temps d’hésiter. La bataille avait commencé ! Et si les fuyujins voulaient un combat, ils allaient être servis !

Capacités Contextuelles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]   

Revenir en haut Aller en bas
Un pour tous, tous pour un [Quête de guerre]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP DERIVE] Tous pour un, un pour tous
» Départ pour la Guerre || PV Tous les Sang-Purs||
» Capturer tous les pokémon légendaires.
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» LE SENAT MET SOUS ENQUÊTE POUR CITOYENNETÉ TOUS SES MEMBRES ET LES MINISTRES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.