Partagez | .
Affaire étrange sur les pics
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Affaire étrange sur les pics    Lun 24 Avr - 16:03




feat.Roronoa Zoro

Les montagnes

Une fois encore, j’étais de nouveau dans ce monde. De nouveaux objectifs se présentaient à moi, et des missions bien particulières étaient déjà à ma charge. J’avais déjà rencontré bien des personnes, à l’instar de Zayro Jinn et Uchiha Sasuke, nouvel élu et petit frère d’un homme que j’admirais. Ce monde était toujours aussi plein de surprises qu’à son habitude et personne n’aurait pu croire que j’allais marcher encore sur le sol froid de Fuyu, libéré de toute charge. Comment même encore imaginer que j’aurais eu des personnes que je devais rassembler, et d’autres que je devais éliminer dans les plus brefs délais ? La chose qui avait dépassé ma compréhension, fut bien le fait que ce soit le titan sombre qui soit à l’origine de ce privilège.

C’était bien loin derrière ces tendres moments où au réveil, ça n’était que des baisers suaves auxquels j’avais droit. Bien évidemment, par moments, je n’aurais voulu qu’une chose, y retourner pour une fois de plus profiter de ce paradis dans lequel j’étais noyé. Une euphorie qui n’avait pas de fin. Toutefois, les choses étaient différentes, complètement. Et nous revoir n’aurait pas été avant un bon moment.

Lors de mon entretien avec l’autre Uchiha, le seul que j’ai pu trouver au sein de Kosaten, j’ai été contrait de lui donner tout l’argent que j’avais en ma possession. Ce n’était certainement pas suffisant pour un nouveau venu qui ne connaissait pas réellement les prix des bien,s sur le marché, toutefois, c’était ce qu’il fallait pour qu’il puisse démarrer sur une bonne base. Le seul bémol dans cette histoire était bien le fait que, dépourvu d’argent, mes gestes et actions étaient grandement limitées. De ce fait, je devais très vite remonter la pente.

Entrant dans une taverne, silencieusement, le regard toujours aussi vide, je scrutai dans un premier temps la masse d’individus qui s’y prélassaient. Visage de marbre et avec pour seul camouflage mes pas lents et silencieux, je m’avançai doucement et progressivement vers celui qui semblait être le barman. Il nettoyait avec une application qui vouait le respect, le comptoir qui était en face de lui. Bien évidemment, ses talents en cette matière ne m’intéressaient aucunement. Mon seul intérêt résidait en son savoir et ce qu’il était capable de me donner comme information utile.

-Salutations.

Son regard s’éleva pour me fixer, après quoi, il sursauta un moment de frayeur. Peut-être avait-il reconnu mon visage sur une affiche qui faisait mention de la prime qui pesait sur moi. Comme crispé, il plongea son regard émeraude dans le bleu saphir du mien. Il lui fallut quelques secondes pour revenir à lui et de poursuivre.

-Qu… que puis-je faire pour vous Monsieur Uchiha ? Dit-il d’une voix frémissante.

Bien évidemment, c’était la première fois que j’arrivai dans un lieu et que mon nom était directement prononcé. Aucun doute, il me connaissait bien. Toujours dans ma posture de base, les bras le long du corps, j’observai, passivement le quinquagénaire. Avant de le laisser davantage suer et de ce fait tremper le vêtement qu’il portait. Suite à cela, je repris :

-Je suis à la recherche d’une affaire qui pourrait rapporter suffisament à d’argent à un voyageur de ma trempe. Quelque chose d’assez difficile pour que seule une faible poignée d’individus puisse s’y intéresser.

-J… Je v…vous conseillerais d’aller voir sur le tableau de quêtes et requêtes à deux maisons d’ici. On y affiche fréquemment des… des… des demandes pour emplois !! Sa respiration était irrégulière, et ses paupières se rejoignaient beaucoup trop souvent. Bégayant presque, les mots semblaient lui venir difficilement.

-Je comprends. Je vous remercie pour cette indication.

Sur ces termes le débat se clôtura. Je fis volte-face par la suite, disparaissant comme j’étais venu. Mes pieds écrasant la neige, il ne me fallut pas longtemps avant d’atteindre le tableau que je scrutais continuellement jusqu’à ce que j’arrache une affiche pour la lire avec une meilleure proximité. Ça semblait être un travail particulièrement difficile, et qui rapportait assez pour me permettre de tenir un bon bout de temps.

-Je vois…





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Lun 1 Mai - 15:53





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro






Les bourses étaient vides en ce moment... Enfin, pas toutes, d'autres se trouvaient pleines à craquer... mais.... PEU IMPORTAIT !
Les bourses de la thune se plaignaient de ne pas contenir de yens. La dèche encombrait la vie du sabreur une nouvelle fois. Pas de riz, pas d'alcool. Il se contentait de fruits sauvages, de viande, et parfois même d'herbe...
De l'herbe à Fuyu ? Bah de la neige alors, histoire de se rafraîchir l'oesophage. De plus, dans les sommets blancs, y'avait ni grand monde, ni grande bête à chasser excepté le yéti de l'autre jour fini en fondue avec Alibaba et... Non, mieux valait ne pas se souvenir.

Plus loin, une espèce de regroupement villageoise où quelques activités commerciales se déroulaient, se dressait. Si cet endroit possédait une taverne, il y avait de fortes possibilités pour que des affaires s'y trouvent accrochées contre les murs. Il les fréquentait assez pour le savoir, il remportait son gagne-pain de cette manière.

Après quelques minutes, il tomba sur la bâtisse en question.
Il s'y posa, discuta avec le tavernier intimidé qui lui indiqua la même façade que Rinkyu. Mais cet événement eut lieu bien avant l'arrivée du ninja, alors comment expliquer que Zoro n'avait toujours pas choisi sa prime ? ... Et bien tout simplement parce qu'à sa sortie, il les avait lus attentivement, dont une qui l'intéressa fortement jusqu'au moment où une envie pressante l'interrompit. Alors... il s'était arrangé pour s'engouffrer dans un pâté de maisons afin de se vidanger discrétos, puis au moment de retrouver son chemin.... Il s'était paumé.. de quoi lui foutre les nerfs. Impossible de regagner le bâtiment.

Profondément agacé, ce ne fut qu'une heure plus tard qu'il parvint à retrouver la taverne, et notamment à mettre la main sur ce fameux mur de primes. Il comptait le longer à nouveau bien que son choix s'était fait sur celle remarquée.
Mais tandis qu'il s'approchait, un homme mystérieux se posta également devant les papiers, avant de s'arrêter devant l'affaire repérée par Zoro... Non... non... non ! Comme il le redoutait, ce type arracha l'affiche pour mieux la scruter, à tous les coups, il désirait s'en charger aussi. C'était après tout la plus récompensée.

Cependant, le pirate ne laisserait pas cette opportunité lui filait sous le nez, surtout qu'au final, il était dessus bien avant ! "Qui va à la chasse perd sa place ?!" hein?!!! C'est ce qu'on verrait tiens !
De dos, cette silhouette paraissait menaçante et s'il se sentait capable de s'occuper d'une affaire aussi dangereuse, alors cet homme n'était pas à sous-estimer, à moins qu'il soit pourvu d'une prétention démesurée. De ce fait, sachant que le pirate comptait l'agresser pour récupérer son bien, il ne se risqua pas et dégaina directement un katana pour montrer qu'il ne rigolait pas.

Ainsi, Shusui s'exposa à la lumière blanchâtre du ciel, et fraîchement sortie de son étui, elle vint se poser sur l'épaule du brun, le côté tranchant tourné vers son cou :

Cette prime m'appartient. Je n'ai rien contre toi, alors contente-toi de tranquillement me la refiler et il ne t'arrivera rien.


Dans sa détermination à récupérer l'affaire, Zoro ne s'attardait même pas sur le physique extrêmement familier du ninja. Il n'avait la moindre idée de qui il s'agissait, le considérant comme un simple voyageur ou mercenaire lambda... et puis,  il ne voyait que ce bout de papier présentement. De plus, le fait que l'Uchiha soit mort était malheureusement tellement bien ancré dans son esprit que même s'il avait repéré la ressemblance, il ne l'aurait pas cru, et se serait cantonné à passer outre.
.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Mar 2 Mai - 0:35




feat.Roronoa Zoro

Monsieur le pirate

Ambiance

Kosaten renfermait son lot de mystère, et cela était connu de tous. Même des personnes qui y vivaient ne pouvaient se venter d’avoir tout exploré, découvert tout ce qu’il y avait. Si même certains avaient réussis cet exploit, de tout connaître, alors deux possibilités majeures se présentaient. Soit il s’agissait d’individus aux pouvoirs extraordinaires ne s’appliquant que dans le domaine cognitif, soit il s’agissait de personnes qui transmettaient leur savoir de génération en génération, continuant l’œuvre des découvertes au fil des générations. Quoi qu’il en soit, cela était toujours complexe à imaginer. Les seules certitudes qu’on pouvait avoir étaient bien qu’il n’y avait qu’à Fuyu que, lorsque l’on essayait de se trouver un travail tranquille, on finissait avec une épée contre le cou. J’étais bien à Fuyu, raison pour laquelle la surprise devant la situation ne fut que partielle.

Bien évidemment, être en mauvaise posture ne me plaisait pas réellement et la seule chose que j’avais envie de faire sur le moment était bien de dégainer Jiro et de montrer à cet impétueux qui osait rapprocher sa lame de mon cou, qui était le véritable prédateur de nous deux. Naturellement, mes yeux virèrent au rouge, arborant avant tout mon Sharingan, qui allait de ce fait me communiquer une fluidité plus poussée dans la suite d’actions qui allait se dérouler. Mon faciès quant à lui, affichait une mine contrariée, chose normale au vue de la situation. Bien évidemment, mon ennemi n’était pas dupe. Si je ne l’avais pas vu arriver, alors m’en débarrasser n’aurait pas été une chose aisée.

Ha ha ha, il n’y avait aucun doute, c’était bien ma terre… Là où l’ennui se dissipait aussi vite qu’on trouvait des hommes courageux, ou assez fou pour défier l’Uchiha que j’étais.

-Le fait qu’elle soit dans ma main… devrait en dire long sur son possesseur… n’êtes-vous pas de mon avis ?

D’un geste aussi rapide que fluide, je me baissai, tournant sur moi-même dans le sens contraire à la disposition de la lame ennemie. Dans ce même geste, ma main alla prendre Jiro, et le dégainer assez vite, pour le diriger, d’un geste toujours aussi fluide vers mon adversaire. À la fin de ce mouvement qui souleva un peu de neige autour de nous, mon épée aurait été placée au creux du cou de mon adversaire. Et c’est alors là, que je remarquai les trois boucles qui pendaient au vent, ainsi que cette mine ennuyée qui ne lâchait jamais le visage de mon compagnon, celui-là même qui avait été à mes côtés depuis le début de mon aventure. Son œil à la couleur d’émeraude ainsi que sa tenue –et ses cheveux – qui avaient la même couleur, aucun doute possible. Une mine stupéfaite me stabilisa un moment dans ma position, après quoi, mon visage esquissa un sourire sadique. Même après ma résurrection, certaines choses ne changeaient pas.

-Roronoa Zoro… qui aurait cru qu’on se reverrait un jour… Monsieur le Pirate.

Suite à ces propos, je me redressai, rangeant doucement mon sabre dans mon fourreau.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Lun 8 Mai - 15:50





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro






Une aura vibrante émanait de cet étranger à la mystérieuse silhouette. Une aura pratiquement aussi sombre que les cheveux de l'homme, qui pouvait bien posséder une âme aussi tourmentée par les ténèbres ? Jamais il n'imaginerait cela de son ami, et pourtant, maintenant qu'il se trouvait à ses côtés en toute objectivité, non aveuglé par son affection pour le ninja puisqu'il ignorait son identité, il le percevait clairement.
S'il lui découpait le cou, il ne culpabiliserait peut-être pas tant que ça. Il y avait des possibilités pour qu'il débarrasse le monde de cette présence douteuse, mais non certain, Zoro ne se lança guère. Même s'il ne remettait pas en question son haki de l'observation, il ne préférait pas juger sans connaître, à ses risques et périls. Mais sa méfiance était à son apogée, et il se préparait à un retour du bâton, son adversaire ne se laisserait pas faire... pas avec une puissance si élevée...

Il était préparé à anticiper n'importe quelle contre-attaque de son voleur de prime, jusqu'au moment où ce dernier prononça quelques mots sur un timbre de voix particulier, reconnaissable entre mille et une sonorité. Son oeil émeraude s'écarquilla sur le champ tandis que des sueurs froides coulaient le long de son visage, au même titre que sa main tenant le katana devenait tremblotante car fébrile...
Il ne paniquait pas face aux menaces de cet inconnu, il s'en contrefichait, il n'avait même pas écouté, seule la voix lui importait et lui provoquait cette réaction saugrenue. Il y eut comme une vitre teintée posée sur la zone mémorielle du garçon vert qui explosa spontanément, avant même que sa raison n'ait le temps de réfléchir sur l'origine de cette voix. Il se souvenait !
L'Uchi.... ?!

Le fauteur de trouble ne lui laissa guère le temps d'aligner sa pensée. Alors dans un retournement habile, créant comme effet une jolie relevée de neige, un katana plongea vers le cou du pirate. Par réflexe, le bretteur parvint tout de même à reculer d'un pas pour éviter de se faire empaler comme une brochette. Mais profondément déstabilisé, il fut incapable de parer le katana. S'il le voulait, l'homme pouvait transpercer la gorge de son agresseur puisque sa pointe frôlait sa peau, c'était moins une.

Ceci dit, la face de cactus n'en tint pas rigueur et se retrouva face à face vers le portrait craché de son ami. il portait sa fierté noblement comme la dernière fois qu'il l'avait aperçu. Qu'est-ce que c'était que ce bordel ?! On lui avait annoncé sa mort... un mensonge ?! S'était-il fait passer pour mort ? Peut-être avait-il survécu au fléau Jasonien, suite à quoi il aurait choisi de s'entraîner davantage en silence pour un jour pouvoir prendre sa revanche ?! Vicieux comme manière de faire, et ça ne ressemblait pas aux méthodes du ninja qui préférait tout assumer comme un homme, et non prendre en traître comme un lâche pour se planquer comme un rat... Ce n'était pas son fonctionnement, en principe.
La théorie sur la résurrection ne traversait pas encore l'esprit du vert, bien trop surnaturelle à son goût même si Kosaten, et y compris son monde lui prouvait chaque jour que même l'impossible se produisait et ce, dans le plus grand des calmes.

UN IMPOSTEUR ?! Ouais c'était ça... ! Jusqu'à l'instant où son propre nom sortit de la bouche du ninja... Mais non, comment un imposteur serait en mesure de savoir que les deux hommes se vouaient loyauté. Et cette façon de sourire, inimitable ! Un imposteur ne serait pas en capacité de le réaliser, et puis qui voudrait la sale place du traqué par tous que Rinkyu portait ?!
A la fois perdu, et sous le choc, le jeune homme aux lèvres légèrement entrouvertes par la surprise, perdit l'équilibre. En effet, ses jambes devinrent du coton et l'obligèrent à poser son cul dans la neige. Il en lâcha son sabre durant la chute. Une fois en position assise, en appui sur ses mains, il leva son visage médusé vers le ninja, dressé honorablement devant lui. il n'en revenait pas son oeil !

... Toi ?!... Qu'est-ce que.... ?! Pas possible... .


Aussitôt que Zoro réalisa qu'il était choqué au point de se retrouver le cul par terre, il agita le visage de tous les côtés et se redressa à une vitesse éclaire ! Non non, personne n'avait rien vu ! Ca ne pouvait pas arriver, Zoro ne tombait pas de surprise, ça va pas ou quoi ?! Arrêtez ces diffamations !
Difficilement perturbé, impressionnable, il était aussi rare de voir le pirate dans cet état d'étonnement intense qu'une vache se déplaçant en roller.

Une fois relevé, il reprit un semblant de sérieux en se raclant la gorge, tout en s'essuyant  son postérieur couvert de poudre blanche, mal à l'aise :

Content de te revoir l'ami... j'te pensais au trou, ils ont dû se gourer ces crétins.. mais tant mieux.


Se rattrapa-t-il, d'une voix sobre, s'efforçant d'être impassible bien que son visage, et surtout sa langue mourraient envie de s'exprimer, ce qui provoquait d'étranges grimaces de retenu. Comme tout bon samouraï, il n'assumait pas totalement ses émotions, et les refoulait pour ne pas être atteint. Et la raison était évidente : il avait failli se faire trouer le cou à cause de son immense surprise. Les émotions nous tuaient, car elles abaissaient notre garde. Plus jamais il ne se laisserait prendre ainsi au dépourvu.
Bon sang... les questions lui bouffaient l'intérieur de la bouche tant elles demandaient à sortir, et ça se voyait au vu de ses lèvres qui se dandinaient d'une bien étrange façon sans pour autant n'émettre aucun son.
Cela dit, il ne résista pas à le toucher pour tester sa présence. Sa main lui palpait étrangement le haut du bras, plus l'épaule, d'un regard tout à fait solennel comme si c'était tout à fait normal de tripoter quelqu'un ainsi. Une fois cette réalité vérifiée, le sabreur se gratta la tempe, retenant un sursaut de joie...
Jamais il ne lui sauterait au cou, ce ne serait pas lui, mais s'il se laissait aller, il crierait son ravissement jusqu'aux cieux... Son meilleur ami kosatenien était là, bel et bien vivant, en chair et en os. Il se tenait devant lui, et c'était beau, c'était bon, c'était vrai.
Mais bon, déjà que tomber sur le cul au sens littéral relevait du miracle, il ne fallait pas trop en demander... Zoro ne faisait pas partie du club des excessifs.


.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Lun 8 Mai - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Lun 8 Mai - 18:11




feat.Roronoa Zoro

Mon compagnon,
mon ami, mon frère


C’était bien lui, l’homme en vert, le seul individu avec lequel j’avais déjà partagé les moments aussi joyeux que sombres, mon allié de combat qui m’avait arraché des griffes de Minshu, mon frère d’armes avec qui j’avais survécu à Zayro, mon précieux compagnon. Comment ne pas sourire quand on se retrouvait devant celui qui était de loin devenu ce qu’on pouvait appeler un frère ? Nous ne nous étions plus revus depuis plusieurs mois, et il n’avait pas changé, toujours avec cette force légèrement supérieure à la mienne. C’était à croire qu’il ne voulait absolument pas me laisser le surpasser. Bien que mon œil n’ait pas été activé, je pouvais clairement le ressentir. La force se ressentait chez les guerriers et entre nous, la force avait toujours été un peu différente.

Contrairement à mon sourire, c’était davantage une stupéfaction que je lisais dans le regard de mon compagnon d’infortune. Il semblait bien surpris de me voir là, devant lui. Aucun doute qu’il avait eu vent de ma mort dans ce cas. Mon sourire s’effaça un moment , laissant place à un visage neutre, situé entre le dépit et la joie des retrouvailles. De ce combat-là, je me rappelais tout. Depuis les premiers échanges avec les coups d’épée jusqu’au moment où la lame de mon ennemi me transperça le cœur, en passant par les coups de tonnerre et les coups torrentiels de mon géant de chakra.

Contre toute attente, le puissant pirate toujours dans sa surprise, se laissa tomber en arrière, chose qui me surprit un peu. Il devait certainement croire qu’il avait affaire à un fantôme. Ne pressant pas les choses, je le laissai reprendre lui-même ses esprits. Une blague sur son incapacité à se tenir debout et droit me brûlait les lèvres, mais je fis taire cet esprit ridicule. L’homme en vert devait avoir tout le respect qui se devait, même si la blague avait été faite en toute amitié. Il fit ce qu’il put pour se ressaisir mentalement. Et une fois tout ce lot d’émotions traversé, il se redressa, m’adressant à sa façon, qu’il était plutôt content de me revoir, ce qui me fit sourire à nouveau. Un sentiment tout à fait partagé bien évidemment. Mon ami et certainement unique rival sur les terres de Fuyu : Roronoa Zoro.

-Ha ha ha, je vois que tu n’as pas perdu de ton humour… c’est une excellente chose.

Mon sourire accroché à mon visage se dissipa pour finalement laisser place à un brin de sérieux, qui ne se voulait toutefois pas menaçant. J’avais des explications à lui rendre, certainement. Mais la situation était bien trop complexe. Nous deux voulant faire une quête pour un revenu suffisamment intéressant, précédemment séparés par les frontières de la mort.

-Tu as certainement dû avoir eu vent de ma mésaventure à Minshu. Mon combat contre Jason Rokuro. C’est compréhensible. Je te propose d’aller mettre les choses au clair autour d’un bon verre comme dans le bon vieux temps. D’ailleurs, j’ai vu une taverne lors de ma venue ici.

Bien évidemment, deux personnes ne possédant presque rien, qui décidaient d’aller boire un coup dans une taverne dont le gérant était aisément influençable… c’était bien là une idée à laquelle l’Uchiha que j’étais n’aurait même pas songé à penser normalement. Toutefois, cette fois-ci, exclusivement, je pensais que c’était quelque chose de nécessaire. Affichant encore une fois un sourire le long de mes lèvres, j’ajoutai avant de prendre la route

-Ne t’inquiète pas, je te tiendrai la route pour éviter que tu t perdes s’il faut.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Mar 9 Mai - 15:57





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro





Rationnel, l'hypothèse du fantôme n'intéressait pas des masses le bretteur. Toutefois, cette apparition ninjatique relevait du paranormal, les morts n'étaient pas censés revenir. Et ici, les fruits du démon de la résurrection n'existaient pas, à preuve du contraire. Les lois différaient, alors peut-être y'avait-il un moyen propre à Kosaten pour revenir à la vie ?  Chaque monde possédait ses propres méthodes, y compris éventuellement dans la manière de ressusciter..Dans ce cas, il apprendrait cette curieuse technique, et il comptait bien sur son frère d'armes pour ce faire.

De l'humour ? Si la situation de prendre au dépourvu le pirate l'amusait, ce dernier ne partageait pas le même avis. A croire que cet homme aimait troubler ses amis ! Voilà, il agissait déjà comme un fantôme à tourmenter les vivants ! Mais ça restait son ami, alors il se contenta de froncer les sourcils pour appuyer son incompréhension contre ce sourire malicieux que l'interlocuteur portait.
Un sourire qui s'envola comme par magie, remplacé par la mine sérieuse et habituelle du ninja ! Ah, le mec qui faisait la gueule de l'emo dark à longueur de temps : ça c'était son Rinkyu !

En même temps, il narrait un souvenir, une défaite, qui le connaissant, ne le réjouissait pas et l'obligeait à replonger dans une noirceur sans pareille. En parlant de noirceur, quelle était cette aura bizarre que Zoro avait senti sur le fuyujin avant de connaître son identité ?  Maintenant qu'il savait, il redevenait aveuglé par son amitié, et ne ressentait à nouveau plus que la puissance du ninja, sans l'ombre qui pesait sur lui tout à l'heure.... " Une hallucination" se dit-il, perplexe, fixant son pote comme s'il désirait percer le secret de sa prunelle.

Par ailleurs, il affirma les faits divers le concernant : son combat défaillant contre Jason. Une lutte apparemment terrible où Rinkyu s'était donné à fond, contraignant l'élite de Minshu à repousser ses limites pour obtenir sa victoire. Il en avait fait baver à son adversaire, qui pourtant détenait la réputation d'être le plus balèze de la terre du serpent. Dans quelques temps, le ninja surpasserait le pourfendeur car sa détermination, sa volonté de puissance s'avérait bien plus ardente, et plus imposante.

...mh... J'ai quelque chose à te dire aussi à ce sujet ..


Lui aussi avait affronté le mercenaire...
Il acceptait volontiers l'alcool qu'on lui proposait, bien que les yens manquaient. S'ils le voulaient, ils étaient tous les deux suffisamment munis pour terroriser un tavernier influençable.
Avec tout ça, le garçon en avait oublié son katana par terre. Il le ramassa alors sur le champ pour le ranger. Sa surprise intarissable du moment le rendait négligent, il était donc vraiment temps que le brun lui éclaircisse l'esprit.

Par contre, la petite taquinerie amicale créa une aride grimace sur le visage du pirate qui fusilla son pote du regard :

Si tu ne veux pas retourner de là où tu viens, surveille tes paroles enfoiré !


Susceptible, l'épéiste ne faisait pas de quartier, bien qu'il n'appliquerait jamais ses paroles pour si peu. Il avait beau être sérieux car l'ego touché, il fallait vraiment que Rinkyu commette la pire des crasses pour qu'il puisse le tuer. Il se tourna alors vers la "taverne" contre laquelle il était :

Et puis dans quelle foutue taverne tu comptes aller quand tu en as une juste devant toi ?!



.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Jeu 11 Mai - 0:25




feat.Roronoa Zoro

Les sources

Le monde des ombres. C’était ainsi que l’on appelait communément l’autre côté, celui qu’on ne pouvait voir, celui auquel on ne pouvait accéder qu’une fois que le cœur ait cessé de battre. D’autres l’appelaient les abysses et d’autres encore, le monde des morts. Mais un nom ne pourrait suffire à définir clairement ce qu’était ce lieu. Cela ne suffisait pas parce qu’il n’était défini que par sa fonction première, faire sombrer les humains dans le néant et diriger certains élus vers la résurrection. C’était du moins ce que j’avais compris lors de mon cours séjour dans cet endroit macabre et sombre. Peut-être ce monde était-il un passage obligatoire pour tous les êtres et élus qui étaient dans ce monde, mais il fallait le reconnaître, cet endroit ne dégageait rien de bien positif. Y retourner était une chose que je ne voulais absolument pas faire.

Bien évidemment, ça avait été suite à ma confrontation contre Jason que j’y suis allé. Et pour une raison qui m’échappe encore, on m’avait remis mon corps, dans son entièreté. Une deuxième chance m’avait été offerte, celle de mieux faire ce que j’avais déjà eu à faire dans le passé. Aujourd’hui, c’était devant mon compagnon de voyage que je me retrouvais, mon vieil ami. Bien évidemment, quant à ma proposition d’aller discuter autour d’un bon verre, il n’y vit aucun souci, et même, avait également certaines choses à me dire. Cela eut le mérite de me rendre un peu perplexe, comme si j’avais loupé quelque chose. Mais quoi qu’il en soit, nous allions en discuter, pas la peine de se presser pour si peu.

-Il y a de grandes chances que nous parlions du même établissement. Dis-je en observant dans la direction du bâtiment.

Quelques secondes après, j’entamai la marche. Quelques pas dans la neige, observant bien évidemment si le sabreur me suivait par-derrière, et nous étions déjà au sein de l’établissement. Si déjà individuellement le gérant ne nous supportait pas, nous voir à deux, a été un choc pour lui. Son état troublé, n’arrêta pas mes pas qui se dirigèrent vers lui, et une fois à bonne distance, à un point où il pouvait m’entendre, je repris.

-Apportez-nous votre meilleur Sake.

Sur ces mots, j’allai sur une table à deux chaises qui semblait un peu plus éloignée du reste de la foule. Après avoir retiré mon Katana pour le poser au bord de la table, je m’installai dans un léger soupir de fatigue. La marche avait été longue et tortueuse, le tout dans un climat torride. Bien que je fusse résistant, il y avait des jours où ça en devenait juste épuisant. Attendant que le bretteur en vert ne prenne place devant moi, je débutai les histoires.

-Jason et moi avons eu des différents depuis très longtemps déjà. Cela remonte certainement à l’époque ou nous nous sommes rencontrés. Pour faire simple, nous avons travaillé dans la même affaire et alors que nous projetions de régler un problème important, il m’a dupé, provoquant la mort d’une personne qu’on avait conclue de protéger.

Mon regard mi-clos, j’avais cette histoire ne me faisait plus autant d’effet qu’auparavant, certainement parce que j’avais changé, beaucoup changé. Cela ne me vexait même plus et en réalité même, c’était certainement la meilleure chose à faire sur le moment. Ce que j’ignorai encore par contre, était bien le fait que, si on rentrait dans le passé et me remettait dans la même situation, j’aurais été capable d’agir de la sorte.

-Sur le moment, je n’avais pas assez de force pour l’abattre. Je me suis calmé et j’ai décidé de faire de lui une personne que je devais tuer avec Zayro. En réalité même, c’est depuis cette soirée-là, que j’ai le regard dépourvu d’émotions. Un regard qu’il a si bien su arborer au moment de la mort Darla, c’était ainsi qu’elle s’appelait.

Le Sake ne tarda pas à arriver à moi, et j’en profitai pour boire une petite gorgée avant de reprendre.

-C’est ça, qui est à la base de notre conflit. Il m’a dupé et a causé la mort d’une femme meurtrie par ses actions passées. Ne pas le tuer, signifierait ne pas avoir d’honneur. J’en ai fait une affaire personnelle. J’ignore si je t’en avais déjà parlé, mais c’était ce qui animait ma recherche de pouvoirs, ma volonté de puissance. Nous nous sommes donc croisés dans la forêt luxuriante, et la suite, elle est connue de tous…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Mar 23 Mai - 16:17





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro





Apparemment, la taverne du brun ressemblait fortement à celle du vert puisqu'en fait, bah c'était la même. Ah ! Ca facilitait bien des choses.
Les deux compères s'avancèrent vers le lieu du saké, laissant derrière eux quelques lourdes empruntes dans la neige. Il était chiant à force : ce bruit grinçant de poudre blanche écrasée sous les pieds.

L'entrée engendra angoisse au fond des yeux du tavernier. Deux fripouilles réunies ensemble pour semer la zizanie muahahaha, pas de chance.
En tout cas, le ninja semblait tout à fait motivé pour s'en aller commander le meilleur saké de l'endroit. Cet homme avait tout compris, et comme il profitait d'une gentillesse infinie, il paierait bien le verre du pirate, son grand ami de toujours.

Il suivit ses traces jusqu'à la table ciblée, et imita les mêmes gestes que lui, à savoir déposer ses trois katanas sur l'autre coin de la table. Il était à présent temps d'écouter les périples de son ami, tout en dégustant un breuvage divin qui ne tarderait plus.

En position petit enfant écoutant un conte avant de dormir, Zoro reçut l'introduction du ninja. Résumé de l'histoire, sans entrer dans les détails pour commencer : Jason avait piégé l'Uchiha.. Quelle idée suicidaire...
L'origine de tous les conflits prenait la forme de la trahison, pas tant surprenant.

Alors voilà où s'était évaporé l'éclat aventurier du ninja : dans les méandres de la trahison. Un minshujin responsable de la perte de cette lueur.. encore. Sa version différait de celle du pourfendeur, mais à choisir... Sa confiance se penchait vers son ami. Il ne lui mentirait pas. L'autre assassin possédait l'âme de la sournoiserie, que valait sa parole a côté de celle de son compagnon au sens de l'honneur prononcé?  

Tant de comportements mystérieux trouvaient enfin explications. Rinkyu vengeait la mort d'une femme, mais avant tout, vengeait sa dignité. Jason s'était ouvertement foutu de sa gueule, avait osé piétiné la confiance du ninja en l'utilisant pour parvenir à ses fins. Les raisons de ses motivations s'éclairaient, ainsi que cette obscurité inexplicable apparue en lui du jour au lendemain, bien qu'il préservait sa part d'humanité, envers Zoro en tout cas.

Tout prend sens... mais il ne m'a pas raconté la même chose....


Après, il se pouvait que la situation se soit envenimé car Rinkyu avait inscrit Jason sur sa death list.

J'ai entendu dire que tu avais tenté d'atteindre l'un de ses proches... D'ailleurs, ça m'étonne que toi, shinobi, ait pu accorder ta confiance à un minshujin comme Jason. Il te l'a mise à l'envers en beauté.


Bah ouais quoi... A quel moment il pensait que le pourfendeur du serpent  suivrait une démarche honnête, sainte et fière ? Tous les moyens étaient bons avec la perfidité, ils agissaient sans foi, ni loi, aucune limite à leurs actes immoraux, toujours entrain de  franchir la ligne de l'abus, et ça le bretteur ne supportait pas. Rinkyu pensait quoi de sa part ? Qu'il laisserait le plan se dérouler comme prévu et qu'il lui offrirait des chocolats en fin de collaboration ?
Marquant sa phrase d'une pause pour ingurgiter une violente gorgée du saké arrivé entre temps, le garçon calqua son regard sérieux sur l'homme :

J'ai affronté Jason.... Et si tu penses à prendre ta revanche, oublie, ravale ta fierté et passe à autre chose.. car tu ne le retrouveras pas.


Spoiler:
 

.

.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Mar 20 Juin - 15:01




feat.Roronoa Zoro

Tiraillé entre deux sentiments

La salle était remplie d’individus, tous concentrés sur leur petit monde ainsi que la façon dont il devait évoluer. Pouvais-je seulement les en vouloir ? Ainsi était la nature humaine, elle avait une conscience centripète. Tant que les choses ne se ramenaient pas à eux, alors rien n’était fait pour un quelconque avancement. Humain de nature, je n’étais pas différent d’eux. À la seule exception, que je privilégiais l’honneur de mon clan avant la mienne. À mes yeux, tant que dans l’esprit des hommes de ce monde, le nom Uchiha n’est pas suivit du grincement des dents, du tremblotement des mains ainsi que de la perturbation du rythme respiratoire, alors ma mission n’aurait pas été totale.

J’avais connu les rayons solaires de vie, les ombres froides de la mort et à présent, le renouveau de la résurrection. On ne comptait plus mes ennemis, ni même ceux contre qui j’avais croisé le fer. Dans ce lot d’humains, de plébéiens tous aussi faibles qu’insignifiants, il y avait mon partenaire, mon compagnon, le seul membre de ma famille qui ne portait pas le nom d’Uchiha, Roronoa Zoro. Et aujourd’hui, avec toute la honte ainsi que le mépris de ma propre personne, je lui présentais mes blessures les plus profondes, les épreuves auxquelles j’ai été confronté et face auxquelles j’avais échoué. Mon honneur en prenait un sacré coup, mais c’était mon ami. Un ami que j’avais en bien trop grande estime pour me complaire dans ma fierté qui ne valait même plus ce qu’elle était.

- Essayer d’atteindre l’un de ses proches ? Tous ceux qui sont autour de lui ne méritent même pas de supporter l’intensité de mon regard pourpre. Tenkei, un être aussi impropre que l’homme qu’il suit, ainsi que Dahlia Gardilho, une femme faible, incapable d’abattre ses adversaires quand il le faut. J’ai déjà rencontré les deux élus, à deux reprises et jamais l’envie de les atteindre ne m’a effleuré l’esprit. Je ne m’attaque pas aux individus incapables de se défendre.

Toutefois, je reconnais bien mon erreur d’avoir une fois dans mon existence cru à un rejeton du territoire perfide de la vipère. Dans mes premiers jours dans ce monde, les réalités telles que la dureté des Fuyujins, le courage et l’impulsivité des Seikajins, ainsi que la fourberie des Minshujins m’étaient totalement inconnues. J’ai accordé ma confiance en un individu que j’avais considéré comme partenaire de travail. Mais depuis ce jour, jamais je n’ai commis une fois de plus cette erreur.


De la rancœur se ressentait dans mes derniers mots. Mais ce n’était pas une rancœur envers le Minhsujin, non, elle m’était destinée. Vaincu et tué par une personne qui m’avait dupé, n’était pas un des meilleurs slogans qu’on aurait pu présenter au monde, surtout en faisant mention du plus grand représentant Uchiha que Kosaten n’ait jamais connu. Cette partie de mon existence, avait été tâchée à jamais. Certes, personne ne connaissait d’échecs. Mais dans mon cas, l’échec avait été bien trop grand. Je pris une autre gorgée pour me libérer l’esprit, qui s’était déjà embrumée dans mes pensées néfastes. Mais alors même que j’avalais de ce breuvage, Roronoa prit la parole et m’interrompit dans ma dégustation. Mon corps se figea un moment, alors même que ma pupille rapetissait dans mon œil qui s’ouvrait de plus en plus. La nouvelle qui venait de m’être délivrée, m’avait laissé sans voix : Zoro… avait vaincu Jason.

-Tu as vaincu Jason Rokuro ?

Comment devais-je réagir ? Je ne le savais pas vraiment. D’une part, j’étais émerveillé, que mon frère d’armes ait décidé de me venger et de battre celui qui m’avait vaincu, de nettoyer mon honneur entaché. Mais d’autre part, mon corps bouillonnait de colère. Non pas parce qu’il avait affronté Jason, mais que ce dernier avait perdu. Si mon honneur avait donc été nettoyé, cela signifierait surtout que, j’étais moins puissant que le bretteur à trois sabres. Détournant honteusement le regard pour fixer le plancher à ma droite, mes poings se serraient légèrement alors même que mon esprit se tiraillait entre deux pensées totalement opposées.

C’est alors qu’une chose me vint à l’esprit. Si jamais j’allais devoir me prouver à moi-même que j’étais en mesure de vaincre Jason, alors j’allais devoir battre Roronoa Zoro. Pas besoin de le tuer, bien évidemment. Toutefois, il fallait à tout prix, que je gagne, pour regagner ce qui avait été perdu, une partie de ma dignité. Et pour cela, le temps semblait bien assez long pour le faire. Un jour certainement, notre combat allait avoir lieu.

-Tu m’as vengé… je dois reconnaître que cela me va droit au cœur. Je suppose qu’il est mort à l’heure actuelle, n’est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Mer 5 Juil - 19:53





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro






Rinkyu soutint que le sort réservé à Dahlia était mérité. En fait, il n’avait apparemment même pas daigné la regarder, bien qu’il ne s’agissait là que d’une image. Et pourtant, selon les dires de Jason, il avait tenté de la « corrompre », de la rattacher à sa cause, de le détourner du minshujin. De toute façon, Zoro s’en branlait pas mal de tirer le vrai du faux de cette histoire secondaire.
Bref, cette erreur du débutant, la trahison de Jason avait servi de leçon à L’uchiha. On apprenait de ses fautes, alors le pirate était en mesure de comprendre sa position. On y discernait un dégoût démesuré pour l’élu du serpent, et une haine envers soi-même pour la naïveté dont il avait fait preuve au moment d’accorder sa confiance au serpent. Pourtant, ce passé devenait lointain mais le temps ne semblait cette fois par effacer les traces de la répulsion cette fois.
De plus, la fierté combattive du ninja avait été sévèrement atteinte. Terrassé par son ennemi juré, il rejetait ce goût dégueulasse de la défaite. Il se détestait tant à l’heure actuelle que ça en était presque triste, mais Zoro demeurait avec cette face glaciale, tel le mur de pierre qu’il était, même devant les révélations touchantes de son meilleur partenaire. Insensible. Pourtant, il captait tout à fait son ressenti, lui aussi l’avait plus ou moins vécu bien qu’il comptait prendre sa revanche et se certifiait la victoire (coucou Byakuya). Mais Rinkyu reprendrait la face, comme un homme, car il était l’ami du pirate, et le pirate savait que ses amis étaient fascinantes. Il les choisissait après tout pour leur force, et leur détermination.

Ensuite, la parole de l’épéiste fit l’effet d’une bombe larguée au beau milieu de la table, entre les deux élus. En effet, Rinkyu en eut la gorge coupée, son visage à l’accoutume passive se déforma d’étonnement. Il semblait à la fois touché, honoré, flatté par la vengeance de Zoro, mais aussi légèrement dérouté, peut-être envieux ?
Cependant, ça ne s’était pas passé dans ces circonstances exactes, et n’étant pas l’un de ceux qui s’attribuait une victoire qui n’était pas la sienne, il préféra rectifier avec honnêteté !

T’emballe pas. Je n’ai rien fait. Il a disparu tout seul. Nous étions entrain de combattre sous une pluie torrentielle en forêt, et il y a eu un flash, similaire à celui qu’on a eu en quittant notre monde.. Et là, disparu, envolé, il n’en restait que son sabre. J’ai pensé à la fuite d’un lâche, il n’est pas un minshujin pour rien mais… Jason, aussi peu vertueux et honorable soit-il,  n’aurait jamais abandonné sa lame. A ce jour, ça reste un mystère, je ne sais rien de plus et.. C’est pas comme si c’était ma priorité ! Le résultat est que cet homme n’est plus, alors reprends-toi et cherche-toi un nouvel objectif!  


Il ne nuira plus à Rinkyu, ça ne risquait pas, il pouvait gérer ses affaires en paix maintenant. Sur ce récit palpitant ; plus mystérieux que les facettes de la lune, le bretteur s’autorisa une nouvelle gorgée rafraîchissante.


.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Jeu 6 Juil - 13:29




feat.Roronoa Zoro

Ton histoire

Jason Rokuro était un de mes nombreux objectifs au sein de Kosaten. Il était de ceux que je voulais anéantir, de ceux que je voulais détruire, pour qu’il n’en reste plus rien d’eux. C’était sur les corps des personnes de son acabit que j’allais poser la marque de la mort, une marque qui allait promouvoir l’ascension du nom Uchiha. Ma vision avait été depuis bien longtemps figée sur cet état d’esprit, si bien que la possibilité d’une victoire sur Jason, obtenue par une autre personne que moi, n’était même pas envisagée. Perturbante premièrement dans le fait que j’avais perdu un objectif sans l’atteindre, mais également parce que je n’avais pas été capable, une seule fois tout au long de mon existence, de lui infliger le châtiment réel qu’il méritait. Le désarroi était de taille, mais il devait être surmonté quoi qu’il en coûte.

Selon les propos de mon compagnon, le Rokuro avait soudainement disparu, sans laisser aucune trace derrière lui. Une chose inexpliquée et d’ailleurs inexplicable. En tant que manieurs de sabre, on ne connaissait que trop bien la valeur d’un Katana. Ce dernier prenait de l’importance au fur et à mesure qu’on enchaînait des combats avec, mais avait déjà à la base une importance significative au moment où l’on l’obtenait. Cela voudrait donc dire, qu’il n’a pas intentionnellement disparu.

Serait-il possible que la même lumière qui l’avait initialement emmené au sein de Kosaten, qui avait réapparut pour l’expulser à nouveau ? Serait-il possible qu’il ait trouvé le moyen de s’extirper de ce monde ? Rien n’était moins sure. De toute évidence, je devais suivre le conseil de mon compagnon et me fixer un autre objectif. J’en avais plusieurs, et maintenant, avec la disparition de Rokuro, j’allais simplement pouvoir me concentrer sur le reste.

-Disparu hein… Il est étrange de disparaître de la sorte. Mais tout remettre sur le hasard serait une erreur également. Quoi qu’il en soit, je m’entraînerai, au cas où il referait son apparition. Et d’autre part, je vais poursuivre mes plans comme je l’avais initialement prévu, avant sa rencontre.

Elever le nom des Uchiha, devenir l’être le plus puisant du monde, anéantir zayro Jinn, tels étaient mes objectifs avant la rencontre du Rokuro. Notre rivalité n’avait pas eu que des effets négatifs sur mon existence, il fallait le reconnaître. Mon évolution s’était faite clairement, très clairement et quelque part, son absence aurait pu créer un certain relâchement.

Non, ça ne devait surtout pas créer un relâchement, encore que je connaissais très bien quel était le potentiel de mon compagnon d’en face. Si jamais la volonté de vaincre animait encore mon corps, il faudrait donc, que je commençasse par établir clairement notre situation de force. Qui de nous deux était le plus puissant ? Quoi qu’il en soit, je pris une autre gorgée de Sake, avant de me prélasser sur ma chaise, observant le plafond d’un regard mi-clos.

-Tu ne m’as jamais parlé de ton passé, Zoro… Jamais une fois, si ma mémoire est exacte, tu ne m’as expliqué qui tu étais, ainsi même comment tu vivais. Voilà donc une occasion parfaite de faire ce qu’il y a à faire.

En dépit du fait que je marquasse un gros point, je n’avais pas tort non plus. Jamais une fois, nous ne nous sommes échangés nos passés ainsi que nos épreuves. En parfait compagnons de combats, nous n’étions pas de ceux qui expliquaient leurs vies au premier venu. Bien que cela ne m’intéressât que partiellement, je voulais avant tout changer de sujet rapidement. Mes pensées se corrompaient au fur et à mesure que j’y pensais, une chose qui allait très certainement très mal se terminer.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Ven 6 Oct - 19:32





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro






Les explications du bretteur laissaient le shinobi perplexe, sans surprise. Cependant, il saisit l’occasion pour reprendre en main ses objectifs initiaux, mis de côté jusqu’ici pour péter de la margoulette minshujine. S’il s’était égaré dans les méandres d’un territoire hostile, le garçon décidait de revenir dans le droit chemin, ce que ne pouvait qu’approuver le pirate. Son ami ne méritait pas de gaspiller ses compétences pour des conneries pareilles, il était destiné à accomplir bien plus glorieux.
Dans ses souvenirs, Rinkyu se souciait particulièrement de l’image des siens. Il souhaitait marquer au fer rouge le nom de son clan dans le ciel, afin que quiconque lève la tête, ou qu’il soit, puisse contempler la splendeur des Uchihas. Toutefois, ça prenait davantage des traits utopiques à l’heure actuelle. Tout le monde s’en battait les steaks de cette famille, mais Rinkyu se déterminait à réparer ce scandale.

A tes futurs projets l'ami !   


Sourire en coin en l’honneur du retour du ninja sur le marché, il leva son verre de saké en direction de son interlocuteur, puis le dirigea finalement vers ses lèvres pour en prendre une gorgée.
Une interrogation aussi surprenante que déstabilisante entra alors en scène. Rinkyu, ou l’arrogance à l’état pur, s’intéressait au passé mystérieux du pirate. Stupéfiant. Et bien que l’épéiste n’était pas accoutumé à raconter sa vie, il fit l’effort de résumer son histoire en quelques phrases concises :

Mh… savoir mon passé n’apporte rien, c’est pourquoi j’n’ai jamais pensé à t’en parler… Et je n’ai surtout pas l’habitude de le faire…
En résumé, je fais partie d’un équipage de pirate, on navigue sur une route maritime où tout est possible, qui sépare elle-même quatre océans. On recherche le One Piece, un trésor laissé par le roi des pirates.. ça ne te parle certainement pas, mais le roi des pirates est celui qui règne sur les océans. T’fais pas d’illusion, j’ai quand même mon propre objectif, tout comme mes compagnons ont le leur. Mon but est d’honorer une promesse que j’ai fait à ma meilleure amie quand j’étais gosse… celui de devenir le plus grand sabreur de tous les temps. Que ce soit là-bas, ou dans ce monde, j’atteindrai cet objectif !
   


Rentrer dans les détails n’apparaissait pas comme une nécessité aux yeux du bretteur. Il savait que le shinobi se satisferait de cette bribe déjà bien informative sur la personne en face de lui. Toutefois, le pirate espérait obtenir un échange. Il se délivrait, certes superficiellement, à lui, alors il comptait bien entendre ce qu’avait à dire son pote, histoire d’approfondir davantage ses connaissances autour de ce mystérieux personnage.

Et toi shinobi... Qui es-tu ? D'où viens-tu ? Quels étaient tes projets dans ton monde ?!   


.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Dim 15 Oct - 9:30




feat.Roronoa Zoro

Mon histoire

Face à moi, séparé par une vulgaire et simple table en bois, se situait mon compagnon, le seul et véritable ami que j’avais pu me faire en ce monde. Roronoa Zoro. D’une allure peu commode, mais aux vêtements qui trahissaient un air samouraï, il était désormais l’un des plus puissants élus de ce monde. C’était tellement loin de nous, ces moments où nous nous battions contre des sangliers pour manger, quand nous étions encore extrêmement faibles et incompétents. Mais actuellement, c’était ensemble que nous filions comme des étoiles dans les sommets de ce monde. Ce faisant, en plus d’être mon ami, mon frère d’armes et mon compagnon, il était aussi une sorte de rival. Un rival digne de ce nom, contre qui je mourrais d’envie de me confronter, juste pour savoir à quel niveau je me trouvais.

- Ha ha ha, à mes futurs projets, Zoro…

En guise de réponse, je joignis mon verre au sien avant d’avaler quelques gorgées et poser le verre sur la table. C’était donc à lui de prendre la parole et de m’expliquer en quelques mots qui il était, ainsi que ce qu’il a vécu dans son monde. Pirate, équipage, maritime, one piece, étaient davantage des termes descriptifs qu’autre chose. Son rêve par contre, lui, était intéressant et me fit même ouvrir mes paupières plus que d’habitude. Devenir le plus grand sabreur de tous les temps. Je ne voyais pas véritablement cette ambition comme on pouvait lire mon ambition en moi. Mais maintenant que j’y pensais, ça prenait véritablement son sens. Il avait trois épées, et ne se battait qu’avec cela. Son évolution était toute aussi grande, sinon plus grande que la mienne. Il allait très certainement atteindre son objectif. Dommage que je ne sois pas un épéiste, mais un Shinobi, ça aurait pu être très intéressant.

Souriant également, tout en soulevant mon verre préalablement rempli, je repris :

- Le parcours sera long, mais je serais là quand ça arrivera. À tes futurs projets, pirate !!

Je bus également une petite gorgée après cela, avant de poser mon verre sur la table. C’était maintenant à mon tour de parler, et de dire ce que je vivais dans mon monde. Mais cela serait bien sûr très compliqué à expliquer, déjà que ma vie n’avait rien de particulièrement agitée ou mouvementée. Bien au contraire, j’avais été un observateur, jusqu’au moment où j’ai décidé de partir. Je soupirai un peu avant de parler une fois encore :

- Contrairement au monde de Kosaten, le mien n’a pas de nom. Toutefois, j’ai grandi dans un petit village ninja et j’étais dans le clan le plus puissant, mais le plus mis à l’écart aussi. Mes parents ont dû quitter le village parce que notre clan comptait s’en prendre au village pour reprendre le pouvoir et s’imposer comme ils le devaient. Dans leur départ, mes parents m’ont amené avec eux. Ça n’a été qu’après, que j’ai compris ce qu’il se passait vraiment. Mes géniteurs sont morts bien vite par la suite, et au moment où je voulais enfin mettre mes projets de restauration en exécution, je suis arrivé ici. C’est donc ici, que je vais achever mon œuvre, que je rendrais célèbre le nom de mon clan. Aussi simple que cela.

Mon air était toujours aussi sérieux, comme à chaque fois qu’il s’agissait de mon ambition ou bien de mes objectifs. Quoi qu’il en soit, il me fallait aussi savoir ce que cet individu faisait dans les parages. C’était bien le dernier lieu dans lequel je m’attendais le trouver, c’était une évidence.

- Sinon, qu’est-ce que tu viens faire dans un lieu aussi peu commode et surtout peu commun ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Ven 20 Oct - 13:48





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro





Assis tout deux au milieu de cette taverne, afin d’échanger les verres de l’amitié à nouveau, Zoro et Rinkyu échangeaient leurs rêves et expériences. Un résumé de leur vie à l’arrache qui éclairait l’un sur les motivations de l’autre.
Le plus cher ami du bretteur souleva un verre en l’honneur de son camarade. Un verre blindé d’encouragements que l’homme en face s’empressa de cogner contre le sien pour boire. Bien que leurs objectifs divergeaient, il savait que le shinobi comprenait cette ambition mieux que quiconque.

Toutefois, Zoro avait exigé en retour d’écouter les péripéties du ninja dans son monde. Il voulait connaître les raisons de ses actes surprenants, de son caractère ambiguë, et de ses objectifs ambitieux. Savoir si comme Zoro, il était un grand homme chez lui.
Lorsqu’il entama son petit récit, l’épéiste se montra très attentif aux paroles de son rival. Tout deux souhaitaient imposer leur puissance, d’une façon ou d’une autre, même si le contenu différait légèrement. Pour le pirate, il servait sa propre cause, alors que Rinkyu désirait redorer le blason d’un clan tout entier.
Le borgne offrit un court résumé au sabreur, une histoire de désertion tout ça. En fait, il n’avait pas eu le temps de devenir quelqu’un car trop lent à la détente, il s’était retrouvé ici avant de faire quoique ce soit. En tout cas, tout s’expliquait. L’Uchiha luttait pour orner son clan d’un royal diamant, symbolisant sa toute puissance.

Ce rêve généra une esquisse régalée sur le visage de son ami. Bordel, qu’il appréciait cette force de volonté : un trait de caractère qu’il respectait dans la plupart des cas, excepté quand cela nuisait à l’ensemble de la population comme il avait pu le voir. Par exemple, les utopies malsaines comme détruire le monde.. Cet atout dominant, aussi honorable qu’il était, ne devait pas se retrouver entre les pattes d’un fou. Telle était la condition.
Une vie sans rêve était une marionnette sans ficelle. Posséder une détermination déraisonnée allant de pair avec un objectif dingue prouvait le taux de contrôle qu’un homme portait sur sa vie.


.. Te fais pas d’illusion, ton nom sera toujours caché par le mien…
  


Le taquina-t-il exprès, bien qu’au fond il lui souhaitait une brillante réussite. Puis, titillé dans sa curiosité, le shinobi s’interrogeait sur la présence du bretteur en ses lieux insolites. Et beh, surprenant que Rinkyu puisse poser la question. La raison principale : il s’était paumé. Après, ça tombait bien qu’il ait atterri ici car le p’tit estomac en sous-nutrition réclamait de l’énergie :

Je cherchais à me ressourcer, et à m’faire un peu de pognon. D’ailleurs, la fiche que t’as arraché tout à l’heure m’intéresse, je compte m’y rendre pour gagner la récompense…
Qu’est-ce tu comptes faire toi ? Tu restes ou tu marches ?
  


S'appropriant la prime comme sienne avec culot, puisque c'était Rinkyu qui la possédait, il proposa néanmoins au shinobi de l'accompagner ou pas. Bien entendu, s'il le suivait, ils partageraient le butin, ce n'était pas un problème avec cet ami là.
Il se leva, prêt à partir, attendant la réponse de son poto.

.
[/size]
[size=15]
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Lun 19 Fév - 20:53




feat.Roronoa Zoro

En route

Il était toujours aussi agréable de partager entre amis, autour d’une bonne bouteille de Sake. Le nombre d’amis que j’avais en ce monde était très faible, et j’étais bien assis avec celui avec qui les idées passaient le mieux. Tous deux avions un objectif démesuré, une vision extrêmement grande de son avenir. Et c’était dans le monde cruel et gigantesque qu’était Kosaten, que ça allait devoir être fait. Conformément à la demande de mon compagnon du jour, je lui racontai une partie de mon histoire et de mes ambitions. Bien évidemment, il semblait également enjoué de constater que j’avais toujours des rêves aussi grands. Et sa taquinerie me fit bien comprendre qu’il aurait été possible qu’à un moment ou à un autre, nous allions devoir combattre. C’était bien vrai, mais bien trop improbable pour le moment.

Je ne fis rien d’autre que boire la coupe après avoir ricané légèrement. Il était certain désormais, qu’il allait devoir m’expliquer ce qu’il faisait dans les parages. Chargeant une fois encore la coupe de Sake, j’écoutai les paroles du pirate, qui me disait exactement ce que moi également, je cherchais. Un point pour s’alimenter, ainsi qu’un endroit où j’aurais pu défouler ma colère et ma rage. Oui, j’avais décidé moi aussi de faire quelque chose qui allait me changer les esprits. Et ce fut là que je rencontrai le bretteur vert. Quoi qu’il en soit, ce dernier semblait être prêt à me venir en aide à tout moment et bien évidemment, connaissant son état d’esprit, je ne pouvais qu’être heureux d’être en sa compagnie.

- Ce que je vais faire ? Faire ce qu’il doit être fait, aussi simplement que cela. Et ainsi, évaluer ma puissance par la même occasion.

Sur ces paroles qui semblaient résumer suffisamment bien mon opinion, je me redressai machinalement, pour saisir mon katana qui était posé au rebord de la table. D’une poigne ferme et déterminée, je la soulevai ; ni une, ni deux, mon épée enfourchée sans son fourreau avait retrouvé ma taille, obliquement disposé à l’arrière. Un mouvement semi-circulaire de la tête, me permit de localiser le gérant qui nous observait avec une certaine crainte, et des sueurs froides qui étaient visibles en dépit de la distance. Au moment où ma pupille unique croisa la sienne, son regard alla écraser le sol, et le grincement de ses dents, me fit comprendre qu’il n’allait certainement pas venir demander la somme qu’on lui devait.

Cela ne m’empêcha pas de plonger ma main dans ma veste pour retirer la somme qui correspondait à notre repas, pour déposer le tout sur la table. Étant donné que nous n’avions plus rien à faire dans ce lieu dépourvu de guerriers et d’adrénaline, j’invitai mon compagnon à s’en aller d’un simple geste de la tête. Et par la suite, écrasant le parquet de mes bottes et chargée d’une assurance qu’il me sied parfaitement, je poussai non sans grincements les battants de la porte pour par la suite affronter la fraîcheur hivernale qui nous attendait à l’extérieur.

Avançant suffisamment pour ne plus entendre les bruissements des ivres morts qui demeuraient dans cette taverne, je plongeai ma main dans ma poche pour soutirer de là un bout de papier. C’était la mission qui était affichée sur le tableau, et qui promettait une somme suffisante pour une sorte de dératisation. Seule exception faite que, au lieu de retirer les rats, ça aurait été des fantômes et autres entités douteuses, dont on se serait débarrassé. Tout cela, dans le seul but de trouver un objet, une sorte de portrait. Il aurait été utile et surtout important de préciser que la seule raison pour laquelle cette mission était acceptée, reposée bien évidemment sur l’étrangeté de l’adversité qui se faisait ressentir. Il n’était pas très commun d’avoir ce genre de requêtes, même dans un lieu aussi fou et insensé que Kosaten.

En soi, cela constituait donc un défi, qu’il fallait à tout prix relever. Me retournant vers le sabreur, je lui tendis l’affiche que j’avais arrachée du mur avant de laisser se dessiner sur mon visage un sourire mesquin, qui froissait ma passivité pour laisser place à une soif de combat particulière, digne d’un habitué des champs de bataille :

- Alors, ça te dit d’aller tuer des fantômes ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    Ven 13 Avr - 13:18





ピークの奇妙な場合

feat. Le bro





Grand moment ! Rinkyu accepterait-il le défi ? Oui ou non ? Suspens insoutenable.. Ce n'était pas comme si la réponse s'avérait aussi évidente que prévisible, ni comme si ce shinobi était la tête brûlée de Kosaten, aux côtés du bretteur vert.
Mais enfin, le verdict tomba ! Heureusement parce que, oulalalala, on n'en pouvait plus, trop de pression : " Faire ce qu'il doit être fait ". Réplique très professionnelle, à l'image de cet illustre camarade, n'en déplaise à certains. La fossette réjoui de l'homme aux trois sabres se prononça davantage. Quelque chose lui prédisait qu'ils allaient bien s'amuser tous les deux.

Payer ? Et puis quoi encore ? Qui se rabaissait à de telles conneries ? Payer était bien trop surfait pour un grand gaillard comme Zoro. De plus, le tavernier ne semblait pas voir d'inconvénient à les servir dans la gratuité la plus totale vu son air de chien battu planqué derrière son comptoir. Une information visuelle qui n'échappa pas à l'oeil aguerri de son ami, qui pourtant, dans un élan de bonté, dégaina quelques pièces qu'il largua sur la table. Tiens, Rinkyu accomplissait son devoir envers la communauté... C'était qu'on pourrait presque le confondre avec un parfait petit citoyen le bougre. Cet homme ne cessait de surprendre son entourage, tout en restant fidèle à ses principes.

Les deux animaux de la contrée se dirigeaient vers les portes battantes avec la virilité d'un cow-boy sortant du saloon. Ce fut le moment que choisit Rinkyu pour tendre l'affiche convoitée par Zoro à Zoro. Gentil dis donc. La façon dont il opérait ce geste invitait l'épéiste à la fête. L'esquisse provocatrice de l'Uchiha n'attendait qu'une réponse, et bien entendu, Zoro le lui offrit, en même temps qu'un sourire challenger. Comme s'il cracherait sur une occasion de s'en foutre plein les poches tout en s'éclatant aux côtés de son frère. Leur regard fourmillaient d'excitation liée au danger inconnu auquel ils s'exposaient. Leurs yeux se comprenaient, ils étaient stimulés par les mêmes sujets.


Mh... Je ne crois pas aux fantômes, mais je suis intrigué...
  


A Thriller Bark, on avait essayé de le convaincre que les fantômes existaient. Au moment où il était à deux doigts de gober cette histoire loufoque à cause d'un enchaînement de phénomènes d'apparence inexplicables rationnellement, toute la supercherie éclata au grand jour, preuve que ce n'était que'un ramassis de conneries pour effrayer les enfants la nuit. Quelle espèce de déluré croirait à un récit sur un type en lévitation caché sous un drap blanc et qui crierait " bouuuh bouuuuh " ?!! Franchement les gars.... Abusez pas.

Le jeune homme intensifia son sourire à destination de Rinkyu, afin de lui transmettre son plaisir de participer à cette aventure, notamment en la partageant avec lui. Il savait qu'il capterait ce message facial car le régal était probablement réciproque.


Ne perdons pas plus de temps, allons botter du cul de morts.
  


Maintenant, on appelait Maître Rinkyu à la barre afin de guider ce zigoto vers le lieu dit "des tourmentes" car ce n'était pas ce dernier qui indiquerait le chemin.

.
[/size]
[size=15]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Affaire étrange sur les pics    

Revenir en haut Aller en bas
Affaire étrange sur les pics
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Un bien étrange rêve...
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Sommets blancs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.