Partagez | .
Il était une fois… Une histoire
Invité Invité

-



MessageSujet: Il était une fois… Une histoire    Mer 26 Avr - 16:02


Il était une fois… Une histoire
feat.Varric Tethras

Traverser tout Minshu pour rejoindre les zones inexplorées, ça avait un coût. Qu’il soit en temps qu’en argent, le trajet semblait interminable. De Chikai à Kansei, je connaissais déjà la route pour avoir déjà fait le chemin, dans un sens comme dans l’autre, raison pour laquelle ma carte ne me servait à rien pendant ce temps. N’ayant donc pas le nez collé sur l’immense bout de papier, observer les alentours n’avait pas de prix et la vue était magnifique.
J’aimais sincèrement découvrir et redécouvrir cette différence de paysage d’une nation à une autre, c’était incroyable comme la température était totalement différente et bien plus tempérée dans la nation du serpent. Du coup, jusqu’à Kansei, mon temps fut occupé tout le long du trajet par l’observation de la nature, par la chasse car il fallait bien se nourrir et le ravitaillement à chaque passage dans une ville ou un village du coin.

Lors du trajet jusqu’à Kansei, tout s’était déroulé dans le plus grand des calmes, aucune rencontre néfaste quant à mon avancée, raison pour laquelle je n’avais guère perdu de temps. Voulant faire quelques économies et dans le but d’arriver à mes fins rapidement, je dormais à la belle étoile et les repas étaient maison… Autant dire qu’il ne fallait pas être compliqué, puisque l’alimentation se résumait à quelques animaux trouvés par-ci, par-là mais aussi par des fruits et légumes achetés à bas prix.
Depuis quelques temps, je m’étais mit à l’utilisation des yens pour me remettre dans le bain de l’économie de la société. Puisque j’avais toujours prit l’habitude de chaparder le minimum nécessaire à mes besoins, j’avais prit le soin d’économiser ce qu’il fallait pour subvenir à mes besoins pour redevenir, en quelque sorte, une citoyenne. Bien sur, cela ne se faisait pas en un claquement de doigts, raison pour laquelle je ne prenais vraiment que le stricte nécessaire au niveau des aliments… Tandis que je continuais de dérober quelques objets de besoin pour la toilette.

Bref, ma route s’était poursuivie jusqu’aux lacs, là où j’avais rencontré Shaolan… Nouvel élu choisit par Fenghuang en personne, tout comme chaque seikajin quoi. Mais depuis ma rencontre et les quelques événements qui se sont déroulés avec lui, j’avais reprit ma route pour les zones inexplorées puisque je n’avais pas changé d’avis, je désirais y aller et m’entraîner là-bas. Etant en quête de puissance, je ne pouvais pas fermer les yeux sur une certaine source de puissance, c’était peut-être même le meilleur moyen qu’il m’ait été donné pour enfin oser utiliser mes nouvelles capacités durement acquises grâce à Tenkei.
Je n’avais, jusqu’à maintenant, jamais osé utiliser ce que j’avais apprit… De toute manière, je n’y voyais pas tellement d’intérêt, étant donné que la magie et moi…. Quoique le nen était une faculté tout de même assez particulière et « naturelle » puisque j’avais, moi la personne la plus banale au monde, réussit à apprendre une certaine forme de magie. Peut-être saurai-je appliquer mes nouvelles connaissances dans un éventuel combat ? Qui sait ? Dans tous les cas, tant que je ne trouvais pas une réelle utilité au nen comme l’avait fait Tenkei, je ne risquais pas de montrer quoique ce soit à qui que ce soit.

J’avais donc traversé les lacs et avais continué jusqu’à ce fameux temple de la terre, temple de Minshu. J’arrivais dans les environs, je le savais puisque mon nez était finalement retourné à sa place, devant la carte ! Je m’approchais des lieux avec certitude et je percevais même quelques similitudes avec ce qui était décrit. Bref, tout ne se résumait plus qu’à quelques mètres ou kilomètres avant que je n’atteigne enfin ce temple. Le voir de mes propres yeux n’allait pas me faire grand-chose, je le savais, c’était tout simplement de la pure curiosité, savoir si sa construction était similaire au temple de Seika.

Sur le chemin, je croisais quelques marchands ambulants qui se déplaçaient en groupe, pour ainsi avoir un marché consistant pour attirer une multitude de personnes. Tous étaient arrêtés car il y avait du monde qui se dirigeait en direction du temple, du coup je commençais à entrer dans ce marché animé dont diverses et variées d’odeurs flottaient dans l’air.
Traversant à pieds, j’étais descendu de ma monture pour ne pas déranger les autres passants par respect pour eux, je ne daignais poser mon regard sur les marchands qu’à de très rares fois. Je n’étais pas là pour dépenser mon argent après tout, puis être dans une nation qui cherchait à couper les liens avec les Seika… Ca ne m’enchantait que trop peu de taper la discute avec des inconnus que je pourrais presque considérer comme des ingrats.

Cela dit, un groupe de personnes se démarquait des autres. Aucune propagande n’était hurlait à tout va de ce groupe. D’ailleurs, au centre de celui-ci, un homme petit… Bien plus petit que tous les autres semblait contait des histoires. Des enfants entouraient cette personne, les yeux remplis d’étoiles… Et les adultes des deux sexes, donc hommes et femmes, semblaient tout aussi intéressés que les gamins.
Ce qu’il racontait était-ce aussi important ? Puisque nous n’étions pas loin du temple.. Peut-être était-ce en rapport avec celui-ci ?
Curieuse, je m’avançais lentement jusqu’au groupe avec une oreille…. Particulièrement attentive.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 32
Yens : 526
Date d'inscription : 20/04/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Varric Tethras ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Il était une fois… Une histoire    Ven 28 Avr - 2:54

Dire que quelques jours auparavant, je me trouvai encore tranquillement dans la forteresse de cette chercheuse. Et voilà que je me retrouvai sans raison apparente dans ce que l’on m’affirmait être un autre monde. De ce qu’avait pu m’apprendre le bon samaritain qui m’avait recueilli durant mon inconscience, je me trouvais dans le nord d’un pays s’appelant Minshu. Chose étrange pour moi, il s’agissait d’une “république”, c’est-à-dire que le représentant du peuple était régulièrement changé et élu par la populace. Drôle de manière de gouverner si vous voulez mon avis. J’avais aussi appris que Kosaten était séparé en deux autres grandes nations, Seika et Fuyu et deux régions “politiquement neutres”. Pour couronner le tout, il m’avait affirmé que j’étais arrivé dans ce monde par la volonté d’un dieu serpent. Même si j’avais du mal à croire à cette histoire, le fait que ce monde n’avait aucun lien avec Thedas et qu’une espèce de marque verte était apparue derrière mon mollet me firent comprendre que ce n’était peut-être pas si fou que ça.

Alors, dans le but d’en apprendre plus sur ce monde, ses coutumes, ses peuples et, surtout et avant tout, des autres “élus” qui sillonnaient Kosaten, j’avais décidé de partir en voyage. J’avais largement le temps de me décider de quand m’installer dans une grande ville et reprendre une vie normale. En attendant ce moment, je m’étais joint à un groupe de caravane marchande. Sans économie et sans connaissance topographique de la région dans laquelle je me trouvais, c’était encore la meilleure chose à faire. Au début, je m’étais contenté de les suivre de loin, chassant quelques animaux avec Bianca pour me nourrir et dormant paisiblement à la belle étoile. Ne pouvant cependant pas continuer ceci éternellement, je les avais finalement rejoints, vendant les fourrures que j’avais pu récolter pour avoir un peu d’argent et rester à leur côté.

Avec mon physique, l’ignorance maladive dont je semblai faire preuve et l’arbalète que je portai dans mon dos, ils comprirent rapidement qu’il n’avait pas affaire à un natif. Dès lors, nombre de jeunes enfants avaient commencé à se rapprocher de moi, souhaitant que je leur raconte mes aventures et mes origines. Moi qui avais toujours aimé cette activité, je ne pus évidemment pas refuser. Alors je leur parlais de Thedas, de ses légendes, des dieux que vénérait les nains, les elfes ou même les humains. Je leur racontai les légendes à propos des premiers Gardes des Ombres. Et plus je parlais, plus mon public s’agrandissait pour, qu’au final, enfants et adultes n’assistent à mes séances de narration. Un jour durant lequel les caravanes s’étaient arrêté près d’un temple pour faire un marché temporaire pour les pèlerins, j’en étais finalement venu à leur parler des origines du Champion de Kirkwall. Où il était né, qui était sa famille et comment il avait été contraint de fuir les démons :
- Garrett, sa sœur Bethany, son frère Carver et sa mère Leandra fuyaient en direction d’un port où attendait un bateau en direction de ce qui allait devenir leur nouveau foyer : Kirkwall, la cité des chaînes. Le petit groupe avançait sur les chemins escarpés de la cote, combattant toujours et encore plus d’Ombre. L’odeur du sang, de la corruption et de la mort empestait dans toute la région. Il n’y avait pas un seul instant à perdre. En chemin, ils tombèrent cependant sur un templier, Wesley, qui se battait au côté de sa femme, Aveline. Malheureusement, au moment de leur arrivée, le templier reçu un violent coup de griffe d’une des Ombres. Si la plaie laissait s’écouler le liquide vital du jeune homme, la corruption des Tréfonds s’insinuait au plus profond de son être. Il savait que ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’il ne meure.
» Mais Aveline refusait d’abandonner son mari. Elle se joignit à la famille Hawke et leur demanda de l’aide concernant Wesley. Les six avancèrent encore un peu, mais tombèrent nez à nez face à un immense ogre. En souhaitant protéger sa mère, Carver se fit balayer comme un fétu de paille et mouru sous le choc. Mais il n’y avait pas de temps pour se lamenter. De plus en plus d’Ombres approchaient, et même si Bethany, Aveline et Garrett se défendaient comme des dieux, ils n’allaient pas faire le poids sur la durée. Par le plus grand des miracles, un dragon apparu, brûla vif les ennemis du jeune homme et se posa en face du groupe.

- Un dragon ? soulevèrent quelques incrédules.
- C’est bien cela, un dragon. Mais le plus incroyable reste à venir. Car ce dragon n’était pas n’importe qui. Il se changea en une femme âgée de plus d’une soixantaine d’année, aux yeux de reptile se cachant sur un visage de ride et aux cheveux coiffés comme les cornes d’un dragon. C’était Flemeth, la sorcière des plaines. Beaucoup de légendes circulaient sur elle, mais personne n’avait jamais prouvé son existence. Elle décida de passer un marché avec Garrett : elle les accompagnerait jusqu’au port si Garrett s’assurait de livrer un petit colis une fois arrivé à Kirkwall. N’ayant pas tellement le choix, ils laissèrent Wesley mourir paisiblement, ne pouvant malheureusement pas le sauver de la corruption et partir. C’est ainsi que le champion est arrivé à Kirkwall.
- Et ensuite ?
- Je vous dirais la suite une autre fois. Je ne peux pas vous raconter mes histoires d’un seul coup, elle perdrait de leur saveur.

Lâchant un soupir de déception commun, la foule s’éparpilla, chacun revenant à ses occupations d’origines. Moi-même, j’avais décidé de profiter de ce moment de calme pour donner une petite révision à ma douce et tendre Bianca. Et pendant que mes yeux et mes mains se concentraient sur mon arbalète, je n’avais pas remarqué qu’une personne n’avait pas bougé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Il était une fois… Une histoire    Mer 3 Mai - 17:58


Il était une fois… Une histoire
feat.Varric Tethras

J’avais donc finit par m’avancer jusqu’au fameux groupe sans un mot et sans oser me démarquer des autres. Rester à l’arrière ne me dérangeait aucunement, tant que l’histoire racontée m’apporterait des réponses.
Malheureusement, étant arrivée après tout le monde, je n’avais pas eu l’opportunité d’écouter le récit depuis le début, ainsi certains termes ou noms ne me dirent rien. De toute manière, lorsque mes pas m’avaient dirigés jusqu’au groupe, la première chose que j’entendis fut « dragon ? » prononcé par plusieurs personnes qui s’échangèrent quelques regard en même temps que la question fut posée.

L’homme qui se trouvait au centre de l’attention se mit à répondre aussitôt, sans laisser les questionneurs dans le doute trop longtemps. Décrétant que cette fameuse créature pouvait se changer en une femme âgée, une personne me vint en tête : Aki. Mon amie avait cette capacité, la seikajin était pourtant une jeune femme, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir des pouvoirs extraordinaires comme celui de se transformer en un énorme dragon, comme elle avait déjà pu le faire auparavant.
A la différence de ce qui venait d’être dit, Aki n’était pas une vieille femme d’une soixantaine d’années, donc là il n’était guère question de la NIshiie. Alors une vint en tête « est-il question d’une autre élue ? » A en croire le récit de l’homme, ça en avait tout l’air. Personne en ce monde n’avait des yeux similaires à ceux d’un dragon, en tout cas pas un natif et j’en étais certaine.
Cette histoire de coupe de cheveux coiffés comme des cornes… Non, jamais auparavant je n’avais rencontré une personne comme telle. Il devait donc être question d’une élue, mais qui ? J’étais certaine de n’avoir jamais pu rencontrer tous les élus vivants sur Kosaten, mais il était clair qu’avec pareille description, si j’avais eu à la croiser, je me serais rappelée d’elle. Ce qui n’est absolument pas le cas. Plusieurs conclusions s’offraient à moi… Croire en ce que disait cet homme ou le considérer comme un menteur.

Si un élu aussi spectaculaire sillonnait les terres de ce monde, son nom devrait être connu aux oreilles de tous. Surtout si, comme il le disait, beaucoup de légendes circulaient sur elle. Le petit homme rajouta donc que personne n’avait jamais prouvé son existence… Cela me mit davantage le doute sur ce qu’il racontait, surtout qu’au final, je n’y comprenais rien et ne trouvais aucun lien avec le temple de Minshu.
S’ensuivit plusieurs noms qui m’étaient totalement inconnus : Flemeth, Garett, Kirkwall, Wesley… Et contrairement à moi, les personnes qui écoutaient le nain semblaient comprendre l’intégralité de ces noms… Du coup, il m’était difficile d’émettre une quelconque supposition ou supercherie à l’encontre du nain. Peut-être était-ce vrai, j’étais à Minshu donc tout était possible après tout, la nation du serpent n’était guère ma nation de rattachement. Il était donc évident que je ne puisse connaître tous ces petits secrets ou légendes.

Ce qui me fit tout de même sourcilier, c’était cette histoire de corruption, me rappelant malheureusement mon aventure dans les montagnes. Dans ce monde de malheur, les natifs étaient capable de choses désastreuses, alors à l’écoute d’un tel terme, mon visage se durcit. Alors que j’avais fait en sorte de venir en aide à cette nation au cours de mes voyages, j’avais du faire affaire à des prêtres démonisés, cela n’avait guère était une partie de plaisir, j’en avais même fini par détester certains élus qui m’accompagnaient… Pour dire à quel point cela avait été une aventure des plus désagréables.
Je me serais bien passée de ces souvenirs…

Enfin, lorsque les présents se mirent à réclamer la suite du récit, le compteur déclara ne pas vouloir faire perdre la saveur de ses histoires, raison pour laquelle il refusa d’en raconter davantage. Dommage… J’aurai certainement pu en apprendre plus en ce qui concernait cette fameuse Flemeth, sorcière des plaines. S’il s’avérait que celle-ci soit une élue, peut-être la verrais-je un jour et quitte à la rencontrer, autant avoir plus d’informations la concernant.
Voici ma raison de rester les pieds collés au sol tandis que la foule commençait à se disperser jusqu’à ne laisser plus que cet inconnu et moi seul à seul.
Au bout d’un moment, l’homme remarqua ma présence et posait alors ses yeux sur ma personne sans un mot, attendant surement que je dise quelque chose… Au moins pour expliquer ma présence à l’inverse d’avoir quitté les lieux comme les autres.

- Bonjour.

Cela ne suffisait pas, j’en étais bien consciente, mais cela restait les politesses et il était hors de question pour moi de bombarder une personne de questions, en ayant omit des salutations.

- Je partais en direction du temple, lorsque je vous ai entendu raconter votre récit.

Me rappelant malheureusement ce qu’il avait répondu à la foule quelques instants plus tôt, je me demandais si cet homme allait vraiment répondre à mes interrogations…

- Je suis curieuse vis-à-vis de cette sorcière dont vous avez cité le nom… Flemeth vous disiez.

Je croisais les bras tout en souriant le plus naturellement possible.

- Vous ne sauriez pas où elle se trouve actuellement ? Vous avez parlé de plaines… Alors j’imagine qu’elle réside aux plaines verdoyantes…

A dire vrai, ceci était plus une réflexion qui m’était destinée. J’avais réfléchit à voix haute… Surement dans l’espoir d’avoir la confirmation de celui qui avait cité son nom.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Il était une fois… Une histoire    

Revenir en haut Aller en bas
Il était une fois… Une histoire
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» « Il était une fois, l'histoire d'une ado. »
» Il était une fois... L'histoire d'un râteau. [PV/ John Stark]
» (Souvenir) Il était une fois… le hockey à Rouyn-Noranda
» L'histoire sans fin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Temple de la terre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.