Partagez | .
La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]
Messages : 42
Yens : 606
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Dim 30 Avr - 0:22

Si à l'époque, on m'avait dit un jour que je me retrouverais dans une situation comme celle-là, je ne l'aurais pas cru. Je n'ai jamais eu de projet dans ma vie, ma seule volonté était de mener une vie paisible avec l'héritage de mes parents dans mon coin, je n'aurais même pas eu besoin de travailler ! Pourquoi faut-il que ce soit au seul moment où je quitte cette stupide bourgade que les problèmes me tombent dessus d'un coup ? C'est injuste ! Je mérite mieux que ça bordel ! Et puis d'abord, c'était quoi cette espèce de tatouage vert sur ma main gauche ? En y regardant de plus près, on aurait dit une espèce de serpent, mais je ne vois aucune raison valable à ce qu'on m'en pose un. Qu'est-ce que cela voulait dire ?

J'étais énervé, j'avais envie de rejeter ma colère sur quelque chose, quelqu'un, mais je ne savais pas sur quoi ou sur qui, tout simplement, car j'ignorais la raison pour laquelle mon corps s'est retrouvé comme... téléporté à l'intérieur de cette ferme. Et juste en face de ce mec hyper effrayant en plus ! Cela devait être la faute à ces enflures de villageois... Ils ont sûrement dû prévoir que je reviendrais, et ils ont donc agi en conséquence en engageant un type où je ne sais quoi pour m'envoyer loin de leur village afin de s'assurer que je n'y retourne jamais. Ah, les enfoirés ! Ils avaient bien réussi leur coup ! Je ne me suis rendu compte de rien ! Mais peu importe ! S'ils croyaient pouvoir se débarrasser de moi aussi facilement, ils se mettaient la patte dans l’œil jusqu'à la queue ! J'allais revenir ! Je ne savais pas trop comment, mais je m'en faisais la promesse. Je ne pouvais accepter qu'on se joue de moi comme cela. Ces idiots me doivent toujours une leçon ! Mais en attendant... J'avais d'autres chats à fouetter...

Le fermier que je venais de croiser il y a quelques minutes m'avait tellement apeuré que j'ai couru vers la forêt la plus proche sans même faire attention où je mettais les pieds. Du coup, je me suis bêtement enfoncé dans les ténèbres les plus totales. Pour un Miaouss tel que moi, l'obscurité n'était pas forcément un problème puisque nous sommes nyctalopes, mais j'aurais tout de même préféré avoir une vue sur le ciel.
Les arbres de cette forêt étaient si grands, et leur végétation si dense, qu'elle recouvrait la lumière du Soleil. Déjà que je ne possédais pas de carte, et encore moins de boussoles, pouvoir déduire approximativement l'heure en regardant le positionnement du Soleil n'aurait pas été de trop.

D'habitude, j'aurais escaladé le tronc pour traverser le feuillage, mais depuis mon réveil, je ressentais une sensation bizarre. Comme si mon corps s'était subitement affaibli. Cela ne me dérangeait pas spécialement, car ce ressentiment était plutôt faible, vu qu'après tout, je n'ai jamais été très fort. Mais j'avais tout de même l'impression d'avoir perdu mon agilité naturelle, et je ne me sentais pas très chaud pour escalader des arbres maintenant. Alors je restais au sol à marcher plus ou moins lentement. J'hésitais sur la direction à suivre, vu qu'il n'y avait pas de route, je ne pouvais pas me permettre de tourner en rond, sans quoi, j'allais vite devenir fou. Un dilemme s'affichait devant moi, est-ce que je devais continuer tout droit et risquer l'inconnu ou bien retourner en arrière au risque de revoir le vieux crouton qui fait peur ?

Le traumatisme du fermier était toujours là, mais si ça se trouve, en face, il y a des créatures encore pires ! Je n'arrivais pas à me décider, je me secouais le crâne à l'aide de mes deux mains et je commençai à paniquer.

"- Aaaah ! Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire ?"

Des larmes commençaient à couler sur mes joues, j'étais perdu, désorienté, seul et pour la première, je regretté mes actions passées. Peut-être que si j'avais été plus sympa avec les habitants du village, je serais toujours en train de me prélasser dans ma salle au trésor ? Peut-être que je suis en train de subir une punition du destin ? Dans tous les cas, je ne voulais plus qu'une seule chose.

"- Je veux sortir d'ici !!! Aidez moooooiiiii !"

Mon appel à l'aide se perdit dans l'immensité de la forêt. Crier n'était pas une approche discrète en cas d'attaque, mais mon esprit avait bien trop chamboulé pour que je pense à ces choses-là. Je ne contrôlais déjà plus mon corps, je n'étais plus qu'une proie facile pour le premier venu...
"Oui, je suis nyctalope. Et non, je ne suis pas une sal*pe !"


Dernière édition par Chuster le Lun 1 Mai - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 343
Yens : 30
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

- En ligne



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Dim 30 Avr - 19:11



feat.Chuster
La rencontre de deux félins




Et encore un ! Un bandit qui avait été la victime du chapardeur agile ! En revenant de Seika, claquant une partie de son argent dans l'achat d'une meilleure armure de cuir renforcée, pour résister un peu plus aux coups, Sherkhan s'était ruiné et c'était insuportable pour quelqu'un d'aussi avide et proche de ses sous. Alors pour se refaire la main, tout en se dirigeant à nouveau vers Minshu, pour quitter pour de bon le bord de mer chaud, le matou avait fait quelques larcins.

Cette fois, c'est les voleurs qu'il volait, un bon karma pour une fois. Bien sur, dans le lot, les mercenaires et autres criminels de bas étages étaient sa cible, pour peu que ces derniers aient une bourse bien rempli, de quoi grailler et que la prise de risque demeurait mesurée, ça irait. Avec sa rapidité de léopard, inutile de vous le dire, le fauve mettait un écart entre ses proies et lui même.

Après avoir passé une bonne partie de la journée à faire cela, celui ci constatait avec un certain sourire, que la forêt bordant tout Minshu avait été atteinte. Ses grands arbres cachant le soleil, rendait le clair obscur, la lumière, ombre. Ce n'était pas un soucis pour lui non plus, car comme tous les félidés, la nyctalopie lui permettait de voir dans le noir. Grimpant sur un tronc un peu humide et plein de mousse, il s'assit sur un branchage en humant l'odeur de mousse et de champignon, qui donnait ce parfum à la fois si naturel et si fort à une forêt.

Mais ses narines et son ouïe affûtées ne s'arrêtèrent pas à cela, lorsqu'une odeur étrangère s'approcha et avec elle, l'odeur du stress et de la crainte, encore légère. Puis un cris, un appel à l'aide ! En temps normal, Sherkhan n'aurait peut être pas réagit, c'était sans doute un de ces nombreux humains à vivre sur Kosaten... Et pourtant son instinct le poussa à aller voir de plus près. Restant donc au sommet des branches, en parti caché, jusqu'à apercevoir Chuster.

Ce miaouss avait toutes les caractéristiques d'un Ayns, l'un des siens. Peut être était t'il plus petit, peut être était t'il un enfant tout simplement ! Mais il marchait, parlait, avait l'apparence de l'un des siens, ce ne pouvait pas être une coïncidence ! Ou alors, c'était une des races ressemblant à la sienne et venant d'un autre monde ou encore une créature du coin ? Trop de questions fusèrent dans son esprit, le fauve devait en avoir le coeur net ! Sautant d'un grand bond, juste devant le chat et se relevant du haut de ses deux mètres douze, tout en s'accroupissant légèrement par la suite pour être à hauteur, Sherkhan ajouta ;

Hey ! Tu... Tu es un Ayns ? Tu es perdu ? Je suis Sherkhan et toi ?

Attendrit par le fait de voir un comparse et compère, l'Ayns avait rarement été aussi gentil et bienveillant qu'aujourd'hui. Mais restait encore à savoir si Chuster était bien un Ayns. En espérant qu'à son tour, ce dernier ne prenne pas peur. En tout cas, le félidé mit ses pattes sur son torse pour se présenter. Habillé comme un Humain, d'une armure de cuir légere et solide, quelques sacoches et poches remplies de choses diverses et variées, ses yeux rouges sur son pelage sombre, se fixèrent sur Chuster.

Raconte moi, comment tu es arrivé ici... Un flash blanc ? Je penses pouvoir t'expliquer certaines choses. Ne t'en fais pas pour le chemin, je t'aiderais. Tu veux me suivre ? Demanda t'il



[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 42
Yens : 606
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Dim 30 Avr - 23:25

Plongé dans mon désespoir, je priais pour qu'une âme charitable me sorte de cet enfer. Je voulais rentrer chez moi coûte que coûte. Mais au fond de moi-même, je n'y croyais pas au miracle, à tous les coups, avec mon appel de détresse, j'allais me faire poursuivre par des prédateurs qui seront plus rapides et costauds que moi. Le moral en dessous de zéro, je me disais à moi-même.

(- Mais qu'est-ce que j'espère ? Je suis fini... Comme si un type pouvait apparaitre comme par magie et...)

Cela va sans doute paraitre un peu cliché, mais dès cet instant précis où je me suis imaginé cette phrase dans mon esprit, un être gigantesque apparut juste en face de moi, d'un coup, sans prévenir. Je basculais en arrière subitement devant cette apparition si soudaine, je ne trouvais même pas la force de crier d'étonnement tant le choc fut intense. J'avais l'impression que mon cœur allait exploser ! Mon dos atterrissait sur de l'herbe humide et je fixais l'inconnu avec des grands yeux ronds, tout en tremblant comme jamais.

L'étranger qui me faisait face était un géant musculeux d'au moins 2 mètres, voir encore plus grand que ça ! Il avait une fourrure ténébreuse qui recouvrait tout son corps et son visage rappelait celui d'un félin... un peu comme moi. Il était pourvu de yeux perçants d'un rouge scintillant, on aurait dit que son regard me perçait à jour, c'était flippant ! Par-dessus son pelage, il portait des espèces de vêtements étranges que je n'avais jamais vu. Bizarre, si c'était un Pokémon, pourquoi se gênerait-il avec ce genre d'accoutrement ? Dans la peur, je me retrouvais incapable de chercher une réponse à la question, ce type me ressemblait vaguement peut être, néanmoins, il s'apparentait en tout point à un prédateur... et puis cette balafre qu'il avait sur son museau... brrr... J'en frissonnais rien qu'en la regardant.

J'étais déjà prêt à lever ma main en sa direction et lui implorer sa pitié, mais le géant se pencha à ma hauteur, et prit la parole sans même me laisser le temps de prendre la parole. Je devais être trop effrayé pour pouvoir agir rapidement.

Il me questionna d'abord sur ma nature, il voulait savoir si j'étais ce qu'il appelle un Ayns. Puis, il me demanda si j'étais perdu, et enfin, il se présenta sous le nom de Sherkhan. Moi, dans ma crainte, je ne trouvais pas la force de lui répondre, à la place, j'essayais de comprendre ce qu'il me demandait. Un Ayns... Qu'est ce que c'était qu'un Ayns ? Une autre espèce inconnue de Pokémon ?

Dans tous les cas, je devais bien avouer que je ne pensais pas tomber sur un type comme ça. Son air était si effrayant et pourtant, il avait quelque chose d'apaisant dans sa voix. Je ne saurais trop expliquer ce sentiment, c'était comme si je ressentais le besoin d'être protégé, et que cette personne... Ce Sherkhan, pouvait m'offrir cette protection. Après tout, quel genre de chasseur se présenterait devant sa proie avant de la tuer froidement ? Personne à ce que je sache. Cela voudrait donc dire que mes prières ont été entendues ? L'apparition de cet être était une véritable bénédiction !

Je reprenais petit à petit confiance en moi, me relevant doucement et essuyant calmement mes larmes avec ma patte où se trouvait le tatouage vert étrange. Je lâchais un soupir de soulagement avant de répondre en bégayant un peu.

"- A... Alors... Tu ne vas pas me manger... Je... je m'appelle Chuster, je suis un M... un Miaouss ! Je suis bien perdu mais par contre... Je ne sais pas du tout ce qu'est un Ayns..."

Quelque chose me dit que l'étranger aurait préféré que je sois bien un Ayns, mais quand le grand félidé me proposa son aide, mon regard pétillait de joie. Il était même prêt à m'accompagner afin que je retrouve mon chemin. Par contre... Comment pouvait-il être au courant de mon rêve avec le flash blanc ? Il connaissait définitivement des choses que j'ignorais...

"- Je... j'accepte ton aide avec plaisir ! Tant qu'on ne passe pas par ce chemin-là ! je pointais la route menant à la ferme que je venais de fuir il y'a peu. Il y'a un ... truc tout vieux et rabougri dénué de poil avec une fourche dans une ferme. Il fait super peur ! Mais à part ça... comment est-ce que tu sais pour le flash blanc ? Je veux dire... Ce n'était qu'un rêve ! Il n'y a que moi qui peux l'avoir vu !"
"Et puis un "flash blanc", c'est un peu tendancieux non ?"


Dernière édition par Chuster le Lun 1 Mai - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 343
Yens : 30
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

- En ligne



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Lun 1 Mai - 7:25



feat.Chuster
La rencontre de deux félins




La petite créature qui faisait face à la grande, semblait un peu effrayée pour le moment. Il l'était tellement que des larmes avaient même coulées sur ses joues, c'était triste, Sherkhan espérait qu'il ne lui soit rien arrivé. Puis, remarqua lorsqu'il essuya ces dernières, le fameux sceau sur sa patte. Celui de l'Ayns était situé sur sa hanche et sous l'armure, c'était plus difficile de le voir. Mais pour le coup, celui du Miaouss était vraiment visible.

C'était donc un élu, le fauve pouvait le savoir avant même de lui demander. Autre bonne nouvelle, c'était le fait que le sceau de Minshu ornait cette petite Patoune. Penchant la tête sur le coté, puis laissa un sourire se dessiner en entendant le chat demander s'il n'allait pas se faire manger. Puis ce dernier se présenta, sous le nom de Chuster et étant un Miaouss.

Cela ne disait rien à l'Ayns, mais hey, le félin en face ne savait pas non plus ce que représentait sa race après tout !

Non, bien sur que non. Je ne mange pas mes semblables. Enchanté Chuster ! Ah, si tu ne sais pas ce qu'est un Ayns ce n'est pas grave, c'est ma race, je vais te raconter cela en détails, après.

Evidemment le petit être était perdu, mais venait sans doute d'arriver en ce monde. Un nouvel élu, différent des humains qui puis est, ce pouvait être dangereux pour lui. Heureusement qu'il était dans la bonne nation et tombé sur un semblable physique, c'était déjà un bon point.

Chuster acceptait en tout cas l'aide avec plaisir et cela rassura un peu Sherkhan, qui sur le coup se releva, tout en s'étirant légèrement. En l'écoutant parler, celui ci comprenait que sa peur, sa crainte, provenait en partie d'un lieu à quelques mètres en amont, une ferme et un humain (Evidemment) qui l'avait terrorisé. Le félidé se concentra donc sur la route en question et dit ;

Oh ? Cet humain t'as fais du mal ? On peux lui faire peur si tu veux... Moi je ne le crains pas.
 Fit t'il confiant.

Mais évidemment, là ou le léopard se recentra, c'était sur la fameuse question du flash blanc, il était en effet temps de donner quelques réponses au Miaouss apeuré. Le pauvre, déjà que celui ci débarquait dans ce monde totalement inconnu.

Non, en fait ce flash... Comment te dire ça... Tu es sur un autre monde. J'ai eu ce flash aussi et ce tatouage que tu portes, j'ai le même. Tiens regarde. Dit t'il en relevant un peu de son armure et de son pelage pour lui montrer.

Le sceau du serpent était encore visible sous les poils sombres du félidé. Ce n'était pas encore une grande preuve de tout ce qu'avançait l'Ayns au pokemon, mais c'était un début. Laissant le cuir recouvrir la marque dont lui même n'était pas si fier que cela, il finit par lui reparler de ce flash et du reste aussi ;

Ce monde, ici je veux dire, ça s'appelle Kosaten. Moi je venais d'un monde nommé Alloon. J'ai eu un peu de mal à m'y faire, d'autant plus qu'il y'a ici beaucoup d'humains. Tu dois avoir du mal a comprendre tout cela, mais c'est la vérité. Je peux t'en dire plus si tu veux.


Attendant tout de même de savoir si le miaouss avait l'esprit vengeur, Sherkhan resta pour le moment sur place. Mais si ce dernier ne le souhaitait pas, le nouveau duo poilu pourrait reprendre leur route en direction de la sortie de la forêt et trouver un village ou une auberge.

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 42
Yens : 606
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Lun 1 Mai - 13:38

Je n'en étais pas encore conscient, mais je devais être un type drôlement chanceux pour tomber sur un type aussi balèze et qui me considère en plus comme un allié, voir un semblable ! L'Ayns était encore plus bienveillant que je l'imaginais, m'assurant qu'il ne me ferait aucun mal et qu'il m'expliquerait un peu plus tard les détails à propos de sa race. Il se proposa même à ce qu'on prenne ma revanche sur le sale vieillard de tout à l'heure, l'appelant un humain.

"- Humains ? Je n'ai jamais entendu ce terme jusqu'à présent. Mais si, à nous deux, on peut lui faire peur, je suis complètement partant !"

D'habitude, je n'aurais jamais osé m'attaquer seul à des espèces dont je ne connais rien, mais là la situation était différente. Il y avait un gigantesque félin musclé, imposant et effrayant, il devait être très fort ! Avec lui à mes côtés, je n'avais absolument plus peur de l'inconnu ! Ma crainte du vieil homme s'était transformée en rancune, et si je pouvais lui montrer qu'on n'effraie pas Chuster impunément, eh bien, je n'allais certainement pas rater cette chance !

"- Le vieux habite par là bas, ce n'est qu'à quelques minutes d'ici ! J'suis sûr qu'en avançant un peu, on pourra voir sa maison au loin ! Si je me souviens bien, c'était un petit bâtiment fait en bois et en pierre. Ah ! Quelle idée de construire une maison en pierres ! Ce n'est pas confortable la pierre..."

J'étais si enchanté à l'idée de la vengeance, que j'en oublié l'essentiel, et l'Ayns ne rappela sur terre. Il m'annonça que le flash blanc que j'avais vu dans mon rêve n'était pas anodin, et qu'en réalité, c'était ce... truc qui m'avait envoyé ici... Dans un autre monde.

J'écarquillais à nouveau les yeux, signe de ma surprise la plus grande surprise... et de mon incompréhension, aussi. Et lorsque le grand félin me présenta son espèce de tatouage au niveau de son bassin, j'étais définitivement perdu.

"- Ce... cette marque ! C'est la même que...."

Je fixais d'un coup le sceau qui se trouvait sur ma main gauche, pas de doute possible... Une marque verte à l'effigie d'un serpent. Lui et moi nous avions le même tatouage. Mais... Pourquoi ? C'était l'unique question qui me trottait à l'esprit. Pourquoi ? Cela voullait donc dire que les villageois n'avait rien à voir avec cette histoire ?

"- Ma... Mais... ça n'a aucun sens ! Un autre monde ? Kosaten ? Alloon ? Mais... Pourquoi ? Pourquoi nous sommes ici ? À cause de qui ? C'est... C'est de la faute aux humains ?"

J'étais à nouveau désorienté, je ne voulais pas y croire. La situation était encore pire que je ne l'imaginais. J'avais bien vite remarqué qu'on m'avait volontairement déplacé loin de mon village, mais pas à ce point-là ! Un autre monde ? Le mien était donc devenu inaccessible ? Je devais savoir...

"- Mais... Mon... monde d'origine... Je ne pourrais plus y retourner ? Mon village me manque !"


Je ne connaissais rien de cette espèce qu'étaient les humains, mais pour le peu que j'en ai vu, et voyant à quel point l'Ayns en faisait aussi peu d'éloges, cette race ne m'inspirait rien. Et si c'était bien eux les fautifs dans cette histoire, je pense que la peur sera une bien maigre vengeance pour le vieillard...
"On pourrait limite créer un groupe anti-humain à ce stade..."
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 343
Yens : 30
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

- En ligne



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Lun 1 Mai - 23:38



feat.Chuster
La rencontre de deux félins




Il était rare de trouver quelqu'un ne sachant pas ce qu'était un Humain. Eux qui pullulaient partout et sur tous les mondes. Le miaouss n'en avait absolument aucune idée, quelle chance ce petit être avait, de ne pas connaitre la race humaine, d'être passé outre leurs travers. Sherkhan l'envia presque à cet instant, non, il l'envia tout court. Chasser cette rancune, cette haine intérieur de son coeur. Même si avec le temps passé sur Kosaten, celle ci s'était calmée, elle ne s'était pas pour autant envolée.

Ce n'était pas un bobo qu'on pouvait guérir à coup de pansement et crème, non, c'était une cicatrice qu'on pouvait parfois oublier, mais qui revenait à chacun de ses regards posée sur elle. Faisant un mou légèrement triste, l'Ayns pensait justement au monde de Chuster et aurait bien voulut y mettre les pattes. Tant pis, on ne pouvait pas avoir tous la même chance après tout. Au moins, celui ci acceptait de prendre une petite revanche sur le papy qui l'avait effrayé.

Tu as de la chance de ne pas les connaitre. En tout cas, on va bien s'amuser ! Et puis, s'il à quelques trésors, on pourra les lui prendre. Tu aimes l'or ? .

En marchant tous les deux, tout en s'écoutant l'un et l'autre parler, le félidé pensait encore à ce que venait de dire le pokemon. Était ce bien raisonnable de lui faire rencontrer un humain, non, après tout ce dernier en avait déjà vu un. C'est vrai que tous n'étaient pas si mauvais, mais leurs âmes étaient corrompues, vraiment.

Basho alias Jémial, lui était différent, il était devenu un Ayns via un pacte, un résolution de tout son être et toute son âme. Chuster indiqua que le vieil homme habitait non loin, dans un batiment de pierre et de bois et ria de l'inconfort d'une telle construction ou plutôt de ses matériaux. Le léopard le fixa et ria inconsciemment à ce propos ;  

Ahah tu as surement raison. Je préfère un bon hamac ou le sable chaud.  

Evidemment, le sujet sur la marque était sur toutes les babines. Le serpent de Minshu encré sur leurs chairs respectives. Sherkhan devait donner quelques explications, naturellement.

C'est le sceau de Manshee, de la nation de Minshu. Ce monde se compose de trois nations. Minshu celle ou toi et moi nous nous trouvons et à laquelle nous faisons partis. Puis il y'a Seika et Fuyu, le phénix et le dragon, dont le nom des Dieux m'échappe complètement. Il faut savoir que ces trois nations et plus particulièrement les deux dernières, se livrent une guerre ouverte.. C'est la faute des humains ça et c'est un chantier dans lequel on est des braves petits soldats. Moi je refuse ce conflit, je préfère vivre ma vie et ma liberté comme je l'entends... Pardon je parles trop.

Evidemment, après tout ça, le Miaouss percuta que ce monde n'était plus le sien, doutant, se demandant le pourquoi du comment. Sherkhan se frotta le museau, c'était toujours délicat d'annoncer que son monde était loin, ses amis, sa famille, tout ce qu'on avait pu connaitre de bon ou de moins bon, ne pouvait être revus... En tout cas jusqu'à preuve du contraire.

Quand Chuster demande si c'était la faute des Humains, son arrivée en ce monde, L'Ayns avait bien envie de répondre que "oui", mais c'était mentir. Ce n'était en tout cas pas prouvé pour une fois. A un autre Humain, le fauve aurait embobiné l'esprit, mais pas à l'un de ses semblables ;

J'aimerais te dire que oui, mais non. Les humains de ce monde n'y sont pour rien dans notre arrivée. Ce sont ces fameux Dieux dont je t'ai parlé plus tôt. Apparemment c'est de eux que tout vient... Je comprends ce que tu ressens.

Le félin s'accroupi une nouvelle fois et posa sa patte amicale sur le sommet du crâne du petit chat qui lui faisait face, à l'image d'un ami sincère, se voulant rassurant. En plus, Chuster ne tarda plus à se demander s'il pouvait rentrer chez lui, s'il reverrait les siens et que son village lui manquait... Quelle tristesse.

Son monde sans humains paraissait si bien et le voila plongé dans un conflit auquel celui ci n'appartenait pas. Cela énerva profondément le léopard qui se releva en serrant le poing.

Je ne sais pas. J'espère que tu pourras et si tu le peux... J'aimerais t'accompagner la bas. A quoi ressemble ton monde, raconte moi, je veux... Je veux savoir... Ce que ça fait d'être dans un monde sans humains.

Tout en marchant, la bâtisse en question pointa le bout de son nez et le paysan avec sa fourche également. Seulement ce n'était plus pour chasser un petit pokemon cette fois. Cet homme faisait face à un fauve de deux mètres et d'une parfaite constitution.

L'Ayns courut et fit un impressionnant bond pour se réceptionner sur les épaules du bougre, qui s'écroula sous sa force et son poids, lâchant sa fourche et s'évanouissant sur le coup ! Oh bien entendu, ce dernier n'était pas mort, juste un peu blessé, mais ça irait bien pour lui... A présent vengé, le félin se tourna vers son homologue et ajouta  ;

Je te promet que je t'aiderais à retrouver ton monde. Mais tu devrais essayer de penser à autre chose pour le moment. Viens et prend ce qui te plait à l'intérieur ! Fit t'il alors, tout en ne se gênant pas pour entrer le premier et commencer à fouiller.

Un voleur restait un voleur.


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 42
Yens : 606
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Mar 2 Mai - 2:20

Alors que nous étions en train de nous rendre chez le fameux fermier à la fourche, j'écoutais ce que me disait Sherkhan, et dans sa voix, je ressentais une certaine haine envers ces humains. Cette espèce était vraiment si terrible que ça ? Je n'osais pas questionner sa rancœur à propos de cette race, après tout, cette simple phrase "Tu as de la chance de ne pas les connaître." voulait tout dire. Je déglutis en y repensant, peut-être que j'avais sur-estimé notre duo, pour qu'un géant comme Sherkhan porte un mépris aussi profond envers les humains, ils ont vraiment dû lui en faire voir de toutes les couleurs, et rien que de m'imaginer toutes les blessures physiques et morales qu'il a subies, outre cette affreuse balafre au museau, me tiquait l'esprit.

Toutefois, ma satisfaction remonta lorsque l'imposant félin me proposa de délester le vieillard de tous ses objets de valeur. Me demandant même si j'aimais l'or. Quelle question ! Je répondis avec une énergie à peine dissimulée, en pointant un pouce vers la pièce qui s'affichait sur mon front.

"- Tu vois ça ? Nous les Miaouss, sommes nés avec cette pièce. Elle représente tout ce qui est le plus précieux chez nous, on aime tout ce qui brille, tout ce qui est étroitement lié à l'argent, et quand il s'agit de trouver un travail, nous formons d'excellents marchands... Ou voleurs ! Mais pas officiellement parlant, pour des raisons d'éthiques. Tiens, pour te donner un exemple, mes parents étaient des banquiers, et je passais des journées à me baigner dans le trésor familial qu'on gardait jalousement au fin fond de notre demeure, dans un gigantesque coffre fort ! L'argent... c'est ce qui fait parti de notre nature... alors on tente de vivre avec positivement !"

Cette perspective m'enchantait tellement que j'en oubliais presque ma situation peu envieuse. Mais encore une fois, Sherkhan me ramena à la réalité, m'expliquant enfin tout ce qu'il savait à propos de ce monde étrange. Tout d'abord, j'ai appris que le tatouage qui se trouvait sur ma patte gauche depuis mon arrivée ici était en réalité un sceau posé visiblement par un Dieu du nom de Manshee. Cette marque représentait mon lien avec ma nouvelle patrie, Minshu, et visiblement le grand félidé et moi-même faisons parti de cette nation. Ce monde contenait également deux autres pays, Fuyu et Sekai, tenus eux aussi par des Dieux. Jusque-là, je ne fus pas trop déboussolé, et puis, Sherkhan s'était mit à parler d'une guerre...

Minshu, Fuyu et Sekai étaient en guerre, et nous, nous avons été envoyés dans ce monde-ci afin de combattre en nom du Dieu qui venait de nous envoyer dans son pays à notre insu. Qu'est-ce qu'était que cette histoire ? Si mon arrivée en Kosaten avait une raison militaire, pourquoi est-ce que ce Dieu... Manshee a jugé utile de m'envoyer me battre pour son honneur ? Je veux dire... Toute ma vie, je ne fus qu'un paresseux sans aucune autre volonté que de mener une vie calme et paisible. Je ne trouvais aucune raison de me retrouver ici, et j'avais encore moins l'envie de risquer ma vie pour protéger le pays d'un Dieu qui m'a fait quitter mon monde d'origine de force. Visiblement, Sherkhan pensait la même chose que moi puisqu'il m'annonça ne pas être intéressé par la guerre. J’acquiesçais cet état d'esprit.

"- La guerre... Je n'ai aucune envie de me retrouver mêler à toute cette histoire. À vrai dire... Ça va te paraître sans doute un poil pathétique, toi qui es gigantesque, mais je n'ai jamais combattu de toute ma vie. Je vais me faire tuer si je participais à tout ça !"

Ce n'était pas très glorieux, mais je ne pouvais pas cacher la vérité dans un moment pareil, et puis, je suis persuadé que si je tentais de mentir, Sherkhan parviendrait à me percer à jour sans mal. Il inspirait une sagesse et une connaissance si précieuse, que je ne pouvais pas me permettre de jouer à l'idiot avec lui. Ce devait bien être la seule personne au monde que j'ai jamais respecté de toute ma vie. Il me redonna même un petit peu confiance à propos des chances que j'ai de retourner là d'où je viens, m'avouant même qu'il aimerait m'accompagner. L'Ayns semblait véritablement porter une attention toute particulière à mon monde d'origine, et je n'y voyais aucun inconvénient à ce qu'il vienne avec moi si cela lui faisait plaisir. Après tout, avec quelqu'un comme lui à mes côtés, plus personne n'oserait me chercher des noises ! Ah ! Si ces idiots de villageois me voyaient, ils baisseraient directement les yeux ! Je souriais bêtement à cette idée, mais ma grimace disparut très vite lorsque le grand félin me demanda de lui en apprendre plus sur mon monde. Je ne savais pas trop par quoi commencer. Ni même quoi lui raconter, vu que je n'ai jamais été tenté par l'exploration. J'aurais bien voulu refuser, et dire simplement "Désolé, mais je ne connais pas très bien mon monde", mais Sherkhan fut tellement sympa avec moi que je me sentirais mal si je ne lui racontais pas deux ou trois trucs.

"- Hum... A vrai dire, je sais très peu de chose de ma terre natale. Ce que je peux dire, c'est que mon monde est entièrement habité par des Pokémon, mais je ne crois pas que tu en ais déjà entendu parler... C'est le nom que nous donnons à notre race, nous sommes des êtres vivants qui vivent en communion avec la nature, il y a plusieurs espèces de Pokémon... Je ne saurais donner un chiffre exact, mais je peux affirmer avec certitude que nous sommes plus d'une trois-centaines d'espèces différentes !
En ce qui concerne mon monde en lui-même, eh bien... Comme je l'ai dit tout à l'heure, je ne le connais pas très bien. J'ai toujours préféré passer mes journées au chaud, sous un toit. Je sais juste que dans mon village, d'un point de vue générale, nous vivons tous plus ou moins en harmonie. Les gens s'entraident, oublient leurs différents pour régler un souci commun, tout ça quoi.
Mais ça, ce n'est uniquement d'un point de vue générale. Malheureusement, chacun d'entre nous possède sa propre nature, et parfois... Une espèce de Pokémon peut faire quelques petites choses qui peuvent déplaire à d'autres... Mais ça... Je n'ai pas envie d'en parler..."


Je n'oubliais toujours pas l'affront que les villageois m'ont fait subir, et tant que je ne m'en serais pas vengé d'eux, il était hors de question que je me ridiculise à raconter cette histoire. J'ignorais si ce que j'ai dis suffisait à l'Ayns, voir même s'il m'écoutait, mais de toute façon, tout cela n'avait désormais plus d'importance car la fameuse ferme était visible droit devant. Comme j'étais incapable d'étaler ma colère sur ces fichus habitants, j'allais le faire sur cet humain. Alors que le paysan en question devenait enfin visible, Sherkhan fit un gigantesque bond de plusieurs mètres avant d’assommer le vieil homme d'un coup sec ! Je n'en croyais pas mes yeux, ce saut, cette réception et cette neutralisation... Tout était si parfaitement exécuté, le grand félin se permit même de lancer un message d'espoir vis-à-vis de mon retour dans mon monde avant de m'appeler à piocher n'importe quoi à l'intérieur du bâtiment. Mon regard pétillait de joie. À peine l'invitation donnée, que je courais déjà joyeusement en direction de l'entrée, passant juste à côté de l'humain. Le fixant avec un regard de dégoût, je m'arrêtais quelques instants et lui lança en le pointant du doigt.

"- Ah ! On n'effraie pas Chuster impunément ! Espèce de débile !"


Une fois à l'intérieur, je me rendis compte que le fermier avait une demeure plutôt modeste, rien de bien transcendant ne semblait se trouvait à l'intérieur. Il y avait l'essentiel... Des fauteuils, une cheminée, un lit... Visiblement pas de deuxième étage et peu de murs... Je laissais le soin à l'Ayns de fouiller les meubles pendant que je m'occupais des recoins de la maison, le tout en réfléchissant à la situation.

"- Je me demande... Si jamais on doit vivre dans un monde comme celui-ci, il faudra bien qu'on trouve un foyer ! Toi, tu as l'air d'être ici depuis bien plus longtemps que moi, tu vis où exactement ?"
"De toute façon, moi aussi je pouvais l'assommer !"
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 343
Yens : 30
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

- En ligne



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Mar 2 Mai - 4:40



feat.Chuster
La rencontre de deux félins




En chemin et en parlant de tout cela, Sherkhan passa sa patte sur sa cicatrice, il sentait bien sur le regard pesant du Miaouss, à force de voir ses petits yeux se fixer dessus. Peut être le lui dirait t'il plus tard, pour le moment, c'était un instant de joie, lorsque Chuster avoua adorer l'or, les trésors et l'argent. En effet, sur sa tête était orné une sorte de plaque dorée et c'était également un trait de caractère bien ancré visiblement.

Le pokemon expliqua, qu'entre autre d'aimer ce qui brillait, la nature des siens étaient un mélange subtile entre voleur, tout comme lui et marchand, que ses parents avaient étés banquiers, et que dans une autre vie, ce dernier s'était baigné dans des mer de pièces. Cela laissait bien évidemment rêveur. Ce monde ressemblait de plus en plus à un véritable paradis. L'Ayns écouta avec attention et sourit, heureux d'apprendre que son compère avait des points communs avec lui.

C'est super ! J'adore l'or, les trésors et l'argent aussi. Sur mon monde, les miens étaient des récupérateurs et des marchands également. Je dois t'avouer que j'aime bien ... Voler aussi et je ne me soucis pas vraiment du jugement que l'on me porte. Je peux aussi bien voler de quoi me nourrir, qu'une bourse bien remplie. C'est savoir se débrouiller au final et tout en s'amusant, nan ? Ajouta le léopard en haussant les bras, tout sourire.

En tout cas, la perspective de se faire de la monnaie supplémentaire était toujours agréable à ses yeux. D'hors et déjà, le filou avait amassé quelques belles sommes. De celle piquée aux pirates avec Jémial (alias Bashô) ou encore le vol du casino avec Vulgrim et tous les bandits, mercenaires et autres fripouilles dépouillées... Avec le temps, le félidé avait voulut rentabiliser.

Gardant une partie pour lui et pour tous les jours, ce dernier s'était occupé de planquer le reste dans un endroit connu de lui seul. Un jour, si jamais l'impossibilité de revenir chez lui se manifestait (et ce n'était pas si mal) et bien, celui ci aurait mis assez de coté pour bien vivre la fin de ses jours. Heureux et riches, mais également fort avec un peu de chance. Que demander de mieux ?

En parlant de force, le sujet dériva sur quelque chose de moins joyeux, bien sur. La guerre, celle qui mettait les élus au centre de toute cette histoire. Chuster ne semblait visiblement pas très partant pour finir soldat sur le front et servir à son tour les intérêts d'un tiers. Il avoua par ailleurs, mettant certainement une partie de sa fierté de coté, mais courageusement et humblement, ne jamais s'être battu. 

Oh tu sais, si tu es assez malin, c'est inutile de se battre. Je me suis pas mal battu, mais je n'hésite pas à dégager si l'adversaire est trop fort. Et j'ai connu des Ayns de ta taille qui savaient bien se défendre tu sais. Je suis certains que tu peux être fort si tu le souhaites... Mais si tu préfères fuir, tu as bien raison. Rester en vie est plus important que le reste.  

La lâcheté n'avait pas que de mauvais coté et Sherkhan admettait bien volontier que fuir, être opportuniste valait parfois plus que rester fierement devant un ennemi qu'il était soit impossible, soit inutile à vaincre ! Certains demeuraient bien ridicules avec leurs idées et idéaux de héros de bas étage. Se sauver, c'était parfois sauver quelque chose au moins ! Puis, qui profiterais des richesses une fois mort ? Personne...

D'ailleurs à ce propos, ce sceau, il t'affaiblit volontairement, du moins temporairement... Ca passera et tu retrouvera tes réflexes, ton agilité, ton endurance et le reste. Je ne sais pas pourquoi ça fait cela, j'ai mis du temps à récupérer la mienne et je sens que je ne suis pas encore à mon plein potentiel. J'ai bien une théorie, mais bon c'est ennuyeux à expliquer.

En effet, les sceaux des élus avaient leurs lots de mystères. Mais pour continuer sur une note plus douce, plus curieuse aussi, le chat en dévoila un peu plus sur son monde. Le regard rêveur derrière les yeux si rouges du léopard se fixèrent à nouveau sur la voix du Miaouss et son monologue explicatif. Ainsi, ce monde était rempli de ce qu'on appelait les Pokemons, peuplant des bourgades ou tous semblaient sympathiques et même s'il ne connaissait pas tout de sa terre natale et du reste, cela avait suffit.

Ne t'inquiète pas, je ne connais pas tout de mon monde non plus. Je sais que j'ai vécu dans un grand desert, une partie de mon enfance. Je sais qu'il y'avait aussi de vaste forêts tropicales que je n'ai jamais vu. Une grande ville technologique de Vasm, enfin je ne l'ai pas vraiment vu non plus... Mon histoire est un peu compliquée et bien moins.... Enfin... Moins amusante à raconter. Ajouta t'il en remuant sa nuque de droite à gauche.

Chacun cacherait donc une partie déplaisante de son histoire. Mais il est vrai qu'à coté de celle de Chuster, celle de Sherkhan était assez horrible et ne ferait pas passer un bon moment au Miaouss, alors autant éviter... Pour l'instant. Au moins, se défouler un peu sur cet humain, même si ce n'était qu'un pauvre natif et paysan de surcroît, avait été plutôt efficace. Le chat en profita même pour l'insulter, gentiment et gratuitement, en passant devant lui.

Le reste de l'amusement pouvait commencer, même si c'est vrai que l'intérieur était plutôt modeste. C'était un cultivateur de salade ou d'autre chose, alors ce n'était pas un énorme trésors que ces deux voleurs allaient trouver, mais quelques yens devaient traîner par ici et au pire, un peu de nourriture. C'est en fouillant chacun de son coté, que le Pokemon se questionna en se demandant comment et ou vivait l'Ayns. Vivre au jour le jour dans Kosaten ne devait pas être une partie de plaisir et peut être s'en rendait t'il compte.

Le fauve trouva dans une commode quelques bijoux, facilement revendables, même si c'étaient pour la plupart des trucs familiaux. Bagues, colliers, quelques pièces, rien de folichon, mais ce n'était pas un détour pour rien au moins. Mettant tout ça dans ses sacoches, le léopard se retourna pour répondre calmement ;

Hmm, je crois que les capitales de chaque royaume accueillent volontiers les élus, mais je ne veux pas avoir de compte à leur rendre. Je vis dans la nature, je me couche à la belle étoile, je me nourris en volant. Parfois je fais quelques missions pour le compte des royaumes, vu que ça rapporte pas mal. Sinon y'a des auberges un peu partout. Mais si tu préfères la sécurité, tu devrais aller à la capitale. Moi en tout cas,
le monde est ma maison, je suis libre !


Et c'était bien là, l'un des meilleur est plus grand attrait qu'il portait à Kosaten. Même si croiser certains élus compliquait parfois cette envie... La plupart du temps, sa liberté lui convenait. Se balader de royaumes en royaumes, de terres en terres, sans limites, frontières, bordures ou autre chose. Les risques pouvaient êtres parfois grands, mais le jeu en valait la chandelle dans quatre vingt pour cent des cas.

Tiens ! L'Ayns trouva une sorte de pièce en or, en tout cas assez brillante pour plaire au Miaouss. En jonglant un court moment avec, il finit par la lancer dans la direction de Chuster.

Tiens attrape ça ! Tu as trouvé quoi de ton coté ? On devraient pas trop trainer, on sait jamais...
Je suis pour éviter les risques au maximum !
 



[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 42
Yens : 606
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Mar 2 Mai - 18:44

Plus le temps passait et plus j'en apprenais sur Sherkhan, et je devais admettre que l'Ayns et moi avions une mentalité tellement semblable... Et pourtant si différente à la fois. Lui aussi aimait l'argent, et tout ce qui concerne le vol en général. Pour une fois que quelqu'un ne me jugeait pas sur ma passion pour l'or ! Il a fallu tout de même que je change carrément de monde pour trouver quelqu'un qui me comprenne enfin ! Après tout, bien que le grand félin était bien plus impressionnant que moi au niveau du physique, il me ressemblait un peu. Peut-être que l'attrait pour la monnaie n'était pas seulement spécifique au Miaouss mais pour toutes les autres espèces de chat en général ? Dans tous les cas, lui et moi ne cherchons pas à nous juger pour ce "passe-temps", et cela devait faire du bien pour l'un comme pour l'autre, de ne pas recevoir une critique pour ce que nous sommes.

"- C'est la première fois qu'on ne me reproche pas ma nature chapardeuse ! C'est si exceptionnel que ça en devient bizarre. Peut-être faudrait-il que je te vole aussi afin que tout redevienne normal ?" Annonçais-je en ricanant doucement."


Évidemment, il ne s'agissait que d'une simple boutade prononcée sans réfléchir. Je n'ai rien contre le fait de me remplir les poches dans la gratuité la plus totale (sinon je ne serais pas en train de dépouiller une maison de ses biens les plus précieux), mais quand la cible est bien plus compétente que soi à ce sujet, c'est généralement une très, très mauvaise idée de tenter un vol. Et puis l'Ayns était spécial. Je n'ai jamais eu d'amis de toute ma vie, donc je ne savais pas ce que procurait ce sentiment d'amitié, mais je pouvais affirmer sans problème que Sherkhan représente l'image que l'on pouvait se faire d'un ami. Des goûts communs, des discussions sereines sans jugement de valeur ni d'arrière-pensée. Je me sentirais franchement mal si je devais tromper la seule personne à avoir été sympa avec moi.

Alors certes, l'imposant félin semblait avoir un passé plutôt sombre, et quelque chose me disait que ses crimes ne s'arrêtèrent pas seulement au vol. Toutefois, je ne cherchais pas à comprendre sa vie privée plus que ça. Le plus important, était-ce qu'on allait dénicher à l'intérieur de cette ferme.

Pendant mes recherches, l'Ayns me parla un peu de la marque du serpent que l'on arborait tous les deux. M'affirmant que ce sceau avait le pouvoir de réduire nos capacités que ce soit en combat, ou même dans la vie de tous les jours. Outre le fait que je trouvais stupide de nous envoyer en guerre en limitant volontairement nos pouvoirs, cela me rappelait ma perte d'agilité que je ressentais auparavant. C'était ce foutu tatouage qui était à l'origine de tout ça...

Après quoi Sherkhan me raconta un peu sa vie dans son monde, mais je dois avouer que je n'écoutais qu'à moitié, trop occupé à chercher quelque chose de valeur. Tout ce que je retenais, c'était que le grand chat était d'une nature aventureuse, ce qui constitue enfin une différence entre lui et moi.

"- Ah, tu arrives à t'adapter à une vie sans toit ni demeure ? Moi, je n'ai pas la même aisance naturelle que toi, je pense que je suivrais tes conseils du coup."

A ma droite se trouvait le lit du vieillard, et quelque chose me disait que j'allais trouver quelque chose de valeur quelque part par là. Pas mal de personnes cachent des objets importants sous le matelas de leur lit en espérant y trouver une cachette appropriée... Avec un peu de chance, j'obtiendrais un truc super cher ! Je tentais de soulever le matelas, en usant de toute ma force possible, mais aucun moyen de le faire bouger, pas même un tout petit. Tant pis... puisque je ne pouvais pas porter le matelas, j'allais le déchirer en lambeaux !

Je sortais mes griffes, retirai la couverture et... je découvris que le lit en question n'avait aucun matelas, à vrai dire, le vieux dormait sur de la pierre...

"- Un lit en pierre ! Pouah ! Quelle horreur !"

Quelle idée de dormir sur de la pierre sérieux ? Cet humain était donc si pauvre pour ne pas s'acheter un lit en bois comme tout le monde ? À côté, l'Ayns me fila une jolie pièce en or en me demandant si j'avais trouvé des choses, me hâtant de me dépêcher.

"- Heu... Nan. De toute façon, tu as déjà dû trouver tous les objets intéressants, cet homme n'est pas très riche... Mais tu as raison, on ferait mieux d'y aller !"
"D'ailleurs, je ne serais pas contre une seconde pièce..."


Dernière édition par Chuster le Sam 6 Mai - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 343
Yens : 30
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

- En ligne



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Ven 5 Mai - 21:23



feat.Chuster
La rencontre de deux félins




Ces deux là s'étaient bien trouvés finalement. Deux voleurs, ou pour un mot plus doux, dirons nous chapardeurs, qui ne se jugeaient pas et avaient de nombreux point commun. Seul le courage et le gout de l'aventure faisait défaut à Chuster, mais ce dernier n'avait pas passé sa vie enfermé comme Sherkhan. En tout cas, certainement pas enfermé de la même manière. Entre des experimentations et un bain d'or, il n'y avait pas photo.

Ainsi, lorsque le Miaouss annonça être étonné de sa réaction, l'Ayns lui ne le fut guère. Les humains l'aurait bannis, tabassés et peut être même tué pour ce genre de chose et ce, qu'importe sa condition faible ou non. Le vol ce n'est rien, d'ailleurs le vol n'existait pas vraiment. Pourquoi ou plutôt comment pouvait t'on oser dire que telle ou telle chose nous appartenait ? La vie, notre vie nous appartenait, mais les choses qui composaient ce monde était à tout le monde. C'était avec cette notion que le félidé marchait en tout cas.

Pourquoi est ce que je te jugerais ! J'apprécie ta compagnie, j'apprécie que tu sois toi même et que tu penses comme moi. Nous ne faisons rien de mal en prenant ces choses. Le monde est vaste et offre tout gratuitement. Disons que nous, nous sommes juste plus malins.  

En continuant chacun de son coté la fouille et leur discours, les félins en arrivèrent au point clé. La vie en Kosaten et à quoi faire face. Le monde était difficile, malgré sa beauté et sa magie, les journées n'avaient parfois rien de très tendre à donner. Souvent Sherkhan failli y passer, mais le fauve ne pensait pas que c'était une bonne idée d'effrayer le miaouss en racontant ses avaries de tous crins... Ce n'était pas lui mentir, juste eviter le sujet.

Comme prévu, Chuster prévoyait donc de rejoindre la capitale de Minshu, peut être même voir son dirigeant. C'était plus rassurant pour lui et pour l'Ayns aussi, de voir l'un des siens ou tout comme, se mettre à l'abris. Même si les humains le protégerais là bas, c'était mieux qu'être ici, dehors. En y repensant, lui même n'était jamais allé faire un tour à cet endroit, peut être se recroiseraient t'il là bas ?

C'était en tout cas une possibilité. 

C'est statistiquement le meilleur choix et des gens ou des élus pourrons répondre à d'autres de tes questions, c'est certain !  

Puis le chat aux allures égyptiennes, alla du coté du lit en pierre, pas très agréable pour dormir. Cet homme avait dû prendre une ancienne étable pour l'aménager, c'était assez rude comme confort. Comme le pokemon n'arrivait pas à soulever le matelas, il le déchira simplement de ses griffes , pour y découvrir le fameux granit en dessous. Une pointe de déception visible sur son faciès.

Il était à présent temps de filer et en écoutant les conseils de l'Ayns, les deux félidés se dirigèrent ensembles vers la sortie. Mais le vieux à la fourche se releva, difficilement. C'était admirable d'avoir aussi bien resisté. Maintenant que Sherkhan y pensait... Le lit en pierre, cette vie reclus, cet homme devait avoir été un garde, un soldat ou quelque chose du genre.

V...Vous... Rendez moi.. Mon or ! C'est familial !

Ce type ne peut pas nous reconnaître sous nos masques Jiro ! Il est trop vieux et trop lent ! Fit l'Ayns en regardant le Miaouss.

Nommer Chuster Jiro et dire que tous les deux portaient des masques, c'était évidemment pour brouiller les pistes éventuelles sur eux. Parce qu’il y'avait un témoin du vol à présent, mais le matou n'était pas un tueur et son acolyte surement pas plus non plus. Passant simplement à coté pour l'assommer d'un coup à la nuque, l'Ayns se dépêcha de filer en compagnie du pokemon qui le suivait surement.

Une fois assez loin de la zone en question, l'heure était à l'éclaircissement. Parce que cela aurait pu tourner au drame en un instant et que Sherkhan se sentait responsable. De quoi prévenir l'avenir du petit être avec qui il venait de prendre du bon temps.

Tu dois te méfier des humains, mais certains... Certains ça va. De toute manière tu en rencontrera obligatoirement, alors mon conseil sera d'être plus malin qu'eux. Je suis sur que tu en sera capable. En tout cas je veux bien t'accompagner hors de cette forêt si tu veux. Si tu as d'autres questions d'ailleurs, n'hésite pas... Tiens, tu as faim ?.  

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 42
Yens : 606
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Ven 5 Mai - 23:45

J'avais tendance à l'oublier, mais dans ma vie d'antan, j'ai toujours agi seul, pour mon propre compte. Étant donné que je ne possédais aucun ami et que mes parents étaient trop occupés à leur travail, la solitude a toujours été ma seule compagnie. Ici, à peine la patte foulée sur ce nouveau monde que je commettais déjà un vol avec un inconnu qui se révèle être un allié de taille. Et je dois avouer qu'agir en groupe avait quelque chose de gratifiant. Certes, à la fin, le butin doit être partagé, mais au moins, on se dit que nous ne sommes pas une erreur de la nature, et qu'ailleurs, dans le monde, il y aura toujours des gens pour vous ressembler et vous comprendre. Je ne pouvais m'empêcher de ressentir de la satisfaction à cette idée.

Ce sentiment se développa encore plus lorsque Sherkhan m'expliqua sa vision du vol, en tant que Miaouss, je ne pouvais qu'adhérer à sa philosophie. Tout le monde n'était pas un guerrier, un marchand un politicien ou un fermier. Chaque être né avec un don et une passion, nous n'existons pas pour être égaux. Tout le monde n'a pas l'envie de se retrouver à cultiver la terre et affronter la météo capricieuse pour survivre, tout le monde n'aime pas forcément la violence et l'idée de se battre au nom de quelqu'un, tout le monde n'a pas l'esprit voyageur nécessaire pour se retrouver à commercer à travers le monde. Parfois, il arrive que certaines personnes se plaisent dans le crime, oublier volontairement cette vérité serait tout bonnement malhonnête. L'Ayns et moi-même, avons au moins le mérite de s'assumer, comparé au reste de la société. Dans un certain sens, c'est même nous qui sommes les plus légitimes dans cette histoire car nous, nous étions honnête avec notre esprit. Oui, nous aimons l'argent, et non, nous n'en avons pas honte.

Mais le temps n'était plus à la philosophie, quoiqu'on pouvait penser de nos actes, nous nous retrouvons en train de commettre un délit, et si jamais le vieux devait se relever... Qui sait ce qui pourrait se passer ? S'il en venait à voir nos visages, nous serions poursuivis par la justice. Le meurtre n'étant pas envisageable comme option, on ne pouvait pas se débarrasser du paysan, et on n'allait certainement pas lui redonner tout son or en s'excusant. C'était impensable... Et proprement ridicule. C'est pourquoi devant peu de possibilités, on devait partir. Cela m'embêtait grandement car j'aurais voulu trouver bien plus qu'un simple lit en pierre... Mais un voleur doit savoir retenir sa gourmandise, sans quoi, il se retrouverait très vite en prison, voir pire si la peine de mort était réservée aux voleurs dans ce monde-ci.

Nous ressortons alors de la demeure, et devant nous se trouvait le vieil humain, debout, titubant, se retenant sur sa fourche pour ne pas tomber. Il scandait de lui rendre or.

Malgré notre prudence, le vieillard avait fini par nous voir, et bien qu'il soit âgé, ses yeux n'allaient certainement pas le tromper sur notre apparence, et encore moins sur notre visage ! Je vois déjà l'information dans les journaux, "Deux chat-pardeurs tentent de voler un vieil Ermite". Maintenant que cet homme nous a observés, il allait à tous les coups prévenir les autorités, et on serait activement recherché à travers tout le pays ! Je restais sur place, effrayé à l'idée de notre futur, quand Sherkhan eut l'idée de notre échappatoire. Il m'annonça à voix haute une phrase... Plutôt étrange. Parlant de masque et d'un certain Jiro, avant de se tourner vers le vieillard, dénonçant sa faiblesse.
Sur le coup, je restais dubitatif, qui pouvait bien être ce Jiro ? Je me retournais même afin d'observer les alentours pour voir si l'Ayns ne s'adressait pas à quelqu'un d'autre, et ne voyant personne, le plan de l'homme-chat me traversa enfin l'esprit, avec un peu de retard.

"- ... Ouais ! Ces déguisements d'élus sont super utiles !"

Après quoi, Sherkhan assomma le vieux d'un coup bien senti à la nuque, nous laissant le temps de prendre la fuite. J’ignorais si j'en avais fait trop en clamant cette histoire de déguisement. Le coup des masques de l'Ayns aurait dû suffire, mais suite à ma maladresse du début, j'ai voulu réagir sans réfléchir, et par pur réflexe, je me suis mis à crier ça. Sans trop de raison supplémentaire. Ma crainte d'être reconnu coupable devant la justice ne m'aidait pas non plus.


Néanmoins, j'étais étonné de la capacité d'improvisation de Sherkhan, il avait sorti cette phrase si naturellement, comme s'il avait l'habitude de...

Et cette histoire me rappela son fameux saut, lorsqu'il assomma le fermier pour la première fois. Je me rendis compte que l'Ayns n'était pas un voleur par passion, mais parce qu'il est un voleur. Le vol n'était pas un passe-temps, c'était sa vie. Ce devait donc être la seconde différence qui séparait moi de lui. Il est vrai que j'aime m'enrichir, mais le vol n'était pas spécifiquement ma spécialité. Il suffisait de voir ce qui s'est passé pour s'en rendre compte, sans compter la différence du butin. Si l'imposant félin ne m'avait pas généreusement donné cette pièce, je serais reparti les mains vides... et peut-être en prison ! La différence de niveau n'était pas seulement physique, mais aussi morale. Alors que je commençais à me plaire dans ce monde, la dure vérité me rattrapait brusquement. Qu'on soit un guerrier, un voleur ou même un simple civil, la vie n'était simple pour personne. Chacun devait faire face à des difficultés, et cet aspect même de la vie, je ne l'avais jamais connu.

Il me restait énormément de choses à apprendre. Que je le veuille ou non, j'allais devoir sortir tous mes souvenirs de la tête, et passer du petit Miaouss qui flemmardait sur le trésor familial, à un élu de Kosaten.

En partant, Sherkhan me donna une leçon supplémentaire, me lançant que je devais toujours me méfier des humains, même si certains n'étaient pas aussi pire qu'on pouvait l'imaginer. Il me fit également part de sa confiance en moi pour que je sache être plus futé qu'eux, cela me toucha. Suite de quoi il me demanda si j'avais d'autres questions et si j'avais faim.

"- Ouais, sur le moment je n'y ai pas pensé, mais je crève de faim ! Je ne refuserais pas une pomme parfaite ou deux. En fait, merci pour tout ce que t'as fait jusqu'à présent. Si tu n'avais pas été, je serais encore coincé dans cette stupide forêt ! En attendant, j'aurais bien une question ou deux... En ce qui concerne la justice de ce monde, et qui gouverne le pays où nous nous trouvons ? Je ne te cache pas que ce qui s'est passé avec le vieux me fait un peu peur concernant le futur..."

Ca me donne l'idée d'ouvrir une agence appelée "La forêt" tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 343
Yens : 30
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

- En ligne



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Dim 7 Mai - 0:49



feat.Chuster
La rencontre de deux félins




Improviser pour se sortir d'une situation compliquée, c'était un peu la spécialité de l'Ayns. Ce vieux ne se souviendrait peut être même pas d'eux après tout, mais deux précautions valaient mieux qu'une. Alors avec cette histoire de masque, appuyée quelques secondes après par celle des déguisements d'élus de Chuster, et l’assommoir en guise de fin, ce devait être suffisant.

Pour être tout à fait honnête, Sherkhan espérait que le terme "déguisement d'élus" n'éveille pas le besoin de mener l'enquête sur des élus. Le mieux étant d’espérer que le coup dans la nuque suffise à ce paysan pour oublier l'histoire. Ceci étant dit, après avoir échappé à des véritables élus, ou la justice du casino avec Vulgrim, ce serait ironique de se faire coincer pour si peu.

Le plus important demeurait de garder son sang froid, en toute circonstance ! Le miaouss et lui même s'en allèrent rapidement dans la forêt en mettant cette histoire de coté pour le moment. Jusqu'à ce que le pokemon ne demande une pomme et ne pose ses questions. Tout en l'écoutant d'une oreille à la fois attentive et pensive dans son attitude, le léopard chercha dans sa besace. Des fruits ce n'était pas ce qui manquait la dedans et il trouva une pomme, qu'il lança habilement dans les patounettes du chat à ses cotés.

Puis, le félidé réfléchit aux questions concernant la justice de ce monde. A priori, l'Ayns n'y fut confronté qu'une seule fois et ce n'était peut être même pas de la vraie justice. Ne pas vouloir inquiéter son acolyte, c'était lui mentir, mais ce n'était pas son intention. Cependant, le fauve peserait ses mots ;

Hmm... Il peut y avoir des chasseurs de primes je dirais. Des élus même parfois... Je me souviens aussi d'avoir capturé des voleurs pour une prime et ils ont finis au cachot sans autre forme de procès. Ils ne sont pas très procéduriers selon la peine. Alors mieux vaut être plus malin et rapide.  

Eviter de se faire capturer dans tous les cas, restait la meilleure solution. Cependant, le miaouss était encore jeune, frêle, fragile, récent en ce monde. Ce n'était pas une si bonne idée de l'avoir mis dans de tels draps. En tant qu'ami et que voleur lui aussi, l'Ayns se devait de le conseiller au mieux ;

Tu vas devoir rapidement dépenser ce que tu as volé, mais pas ici, plus loin et evite d'être trop visible. Si jamais la piste remonte à toi, tu pourras dire que tu as été agressé par cet humain, mais c'est vraiment dans le pire des cas. Tu n'as pas trop à t'en faire je pense... Ce vieux paraissait un peu dingue.  

Que pouvait t'il lui dire d'autre ? A mesure que le duo marchait, la forêt et ses arbres se faisait de plus en plus éparse et un chemin précéda un croisement avec quelques panneaux en bois. L'un indiquait la capitale et l'autre une ville. C'était bientôt l'heure des séparations... Chuster allait dans tous les cas devoir analyser et vivre en ce monde au mieux. Ce pouvait être difficile, même pour les plus farouches et féroces élus. Mais ce pokemon avait du potentiel.

Voila la fin de la forêt, tu vois ce n'était pas si dur. Si tu suis les routes, ça devrait aller. Autre chose, méfie toi de ceux qui ont le sceau du dragon bleu, la nation de Fuyu est la plus craint et ses élus sont les pires. Il y'a un l'un d'eux, qui ressemble à une machine et possède des yeux étranges, rempli de cercles,
... Evite le à tout prix. On m'a aussi parlé d'un certains Zayro Jinn... Enfin, même ailleurs il y'a des fous furieux. Soit prudent et malin et compte sur moi pour t'aider si nos chemins devaient se recroiser. Je ne pars pas tout de suite à la capitale, mais j'irais c'est certains.
Fit l'Ayns

Que comptait faire le chat à présent  ? Les cartes étaient en main, mais l'avenir restait flou.

Il y'a un humain spécial en qui tu peux avoir confiance, il vient de Seika. Son nom d'humain est Bashô, mais son nom d'Ayns est Jémial. Oui c'est un Ayns, enfin nous avons passés un pacte. En lui, tu peux te confier si tu le croise. Il porte parfois un masque étrange, sinon il possède une coupe de cheveux qui ressembler à... A ça...  Fit t'il en mimant une sorte de banane sur la tête Hum... Enfin bref, c'est un allié et un frère d'arme. Il est souvent avec un vieux et un bébé, tu ne pourras pas le louper.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 42
Yens : 606
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   Dim 7 Mai - 2:18

Sherkhan me fila une pomme que je dévoras pendant que je le suivais hâtivement, un vol, et une agression récidive sur un natif paysan, cela pouvait nous coûter gros si on devait se faire attraper. En parlant de justice, l'Ayns répondit à mes différentes questions à ce propos, me parlant notamment des chasseurs de primes. Je connais bien ce concept, puisque dans mon monde la chasse au criminel existait aussi, seulement, ceux qui s'occupaient de stopper les parias n'étaient non pas considérés comme chasseurs de primes, mais comme Explorateurs, ou Secouriste. Cependant, j'en avais vu très peu dans ma vie, ces gens-là passaient bien plus de temps dehors, dans la nature que dans une ville. Ainsi donc ce système était également présent en Kosaten, je devais me méfier, je n'avais aucun envie de me retrouver en face d'un combattant aguerrit. Surtout si ma capture devait enrichir celui qui m'aura arrêté. Je me promettais de faire attention, me mettant dans le crâne l'idée de ne jamais agir précipitamment, quitte à être patient. Au fond je savais que je n'allais pas respecter ma propre promesse, me connaissant, il était tout bonnement impossible que je reste indifférent devant l'appât du gain, surtout si ce dernier se retrouvait sous mes yeux. Mais cela me donnait confiance, et c'était suffisant.

l'homme chat me raconta également la fois où il était chasseur de primes, comme quoi, être un voleur n'empêchait pas d'agir pour le compte de notre nation. Après tout, c'était un moyen de gagner de l'argent comme un autre, et vu le côté aventureux de l'Ayns, il était tout à fait normal qu'il fasse preuve d'un peu de mercenariat.

"- Je vois... Fais attention quand tu pourchasses les criminels, même si je me doute que tu n'as pas vraiment besoin de mon conseil !"

Je me doutais bien qu'un simple Miaouss de l'âge de 5 ans n'allait pas faire la leçon sur un voleur et combattant professionnel, mais j'avais envie de lui faire part de ma bonne humeur, car nous étions désormais des amis, du moins je le considérais comme tel, et il était normal de se souhaiter la bienveillance mutuellement entre pote. Justement, quand on parle de prudence, Sherkhan me donnait quelques conseils afin de ne pas être pisté suite à l'infraction que vous venons de commettre. Il me conseilla d'éviter de dépenser la pièce offerte aux lieux alentours, sans doute au cas où le vieillard signalait sa disparition et de me faire petit. C'était des astuces assez logiques quand on y pensait, mais il était bon de les rappeler de temps en temps afin d'éviter les erreurs stupides.

Quoiqu'il en soit je n'avais pas entendu le terme "exécution" dans les répliques de l'Ayns, j'imaginais donc que je ne risquais, au moins, nullement la mort pour le moment. Même si je m'imaginais bien que les mises à mort étaient présente dans ce monde-ci.

On arrivait enfin vers l'intersection, avec un panneau indiquant la route vers la ville de Kansei, la fameuse capitale de Minshu. J'imagine que je n'avais d'autres choix que de prendre le chemin et de faire mes adieux à Sherkhan. À l'époque, je me fichais des adieux, car je n'aimais absolument personne dans mon village, mais ici, c'était différent, ce fut la première fois que je disais au revoir à un être que j'appréciais. L'imposant félin me fit part de ses derniers conseils, à savoir éviter au maximum les élus venant d'un certain royaume ennemi : Fuyu. Me donnant au passage quelques descriptions comme leur sceau désignant un dragon bleu, et même un nom, un certain Zayro Jinn. J'ignorais quels genre d'individus pouvaient bien être ces soldats de Fuyu, mais m'imaginer cela me donnait des frissons dans le dos. Toutefois, l'Ayns me donna également une autre identité d'une personne qui pourrait m'être utile plus tard. Un homme du nom de Bashô, qui aurait conclu un pacte avec Sherkhan et qui serait devenu à son tour un Ayns. Une histoire assez compliqué, j'imagine ! Je reteins également son nom d'Ayns, Jémial. Qui sait ? Si jamais je devais croiser ce Bashô, il faudra bien que je lui prouve mon histoire ! Dans tous les cas, il était temps de prendre des chemins différents !

"- Je vais tâcher de retenir tout ça, j'suis sûr que tes conseils me seront utiles plus tard ! Je te remercierais jamais assez pour tout ce que t'as fait jusqu'à présent ! Un jour... Ouais, un jour, je tâcherais de te rendre la pareille !"

Je lançais un regard vers le chemin menant à ma destination, et me retourna une dernière fois vers l'Ayns.

"- T'en fais pas ! Je ne laisserais aucun humain me causer du tort, ni personne d'autre même ! Je survivrais et un jour, nos chemins se recroiseront, et je serais devenu bien plus fort, plus prudent et surtout plus riche ! Enfin... Je l'espère ! Sur ce, j'y vais !"

Je saluais mon nouvel ami et je me mettais en route, direction Kansei. J'ignorais encore ce que me réservait l'avenir... Mais je croyais en mes propres capacités, bien qu'elles semblaient toujours aussi bridées, j'allais devenir enfin quelqu'un. Oui, mon nouvel objectif était fixé. Je devais rentrer chez moi... Mais pas sans avoir obtenu un gigantesque trésor. Puisqu'on m'a invité en ce monde, j'allais gentiment me servir dans les poches de mes convives et devenir le chat... Non... L'être le plus riche de ce monde ! Et je reviendrais avec toute cette richesse à mon village. Ah ! J'imaginais déjà leur étonnement devant tout mon or que j'aurais acquis moi-même...

Ceci marquait le début de mon histoire en Kosaten.
"A moi la richesse !""
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]   

Revenir en haut Aller en bas
La rencontre des deux félins ! [PV Sherkhan]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.