Partagez | .
Virée sous la lune
Invité Invité

-



MessageSujet: Virée sous la lune   Mar 2 Mai - 1:11



Virée sous la lune
feat. Solo



Nishizumi Miho
Face à la fenêtre

Akiyama Yukari
Face à la fenêtre



Somnanbules

Musique

Il faisait cruellement sombre actuellement… Quelle heure était-il... Bien trop tard, évidement, et à la fois trop tôt. L’heure indiquée par le réveil, rechargé de temps à autres via le blindé, indiquait… Minuit vingt-trois ? Comme quoi, il était difficile de s’endormir actuellement. Bien au contraire. Actuellement, l’Akiyama n’avait pas du tout réussie à trouver le sommeil. Pourtant, toutes les autres fois, elle tombait de fatigue à force d’être une véritable pile d’énergie, et se couchait sans demander son reste, mais il arrivait, quelques fois, qui lui était impossible de trouver le sommeil… Et il arrivait que pendant ces moments, elle était incroyablement profonde…

Se redressant lentement, passant d’allongée à assise, avant d’observer. Hormis le cliquetis du réveil et les respirations de ses camarades, aucun bruit ne semblait transparaître, comme si toute la plaine, ses habitants, ses créatures, ses dangers s’étaient éteints le temps des obscures heures. Toute la vie reprendrait tranquillement son cour avec le levé du soleil, mais pour le moment… Et bien, elle se trouvait dans une bulle bien particulière, où elle était seule…

Enfin, pas totalemennt. En effet, éclairée par les lueurs de la pleine lune, la jeune fille pouvait voir qu’il manquait une personne à sa droite… En effet, si à sa gauche l’on trouvait Saori, Hana et Alycea, toutes trois plongées dans un profond sommeil, la Nishizumi était absente actuellement. C’était plutôt étrange par contre… La chef de char, avec toutes les responsabilités qu’elle avait, n’était pas réellement une couche tard… C’était plus la Kitsune qui était un peu plus sauvage bien souvent, plus nocturne, mais actuellement, elle essayait de s’adapter à un rythme plus… Régulier, même si elle avait besoin de moins d’heures de sommeil que la moyenne…

Néanmoins, pour l’Akiyama, c’était un sentiment d’inquiétude qui naissait en elle… En effet, Miho n’avait pas pour habitude de se balader seule la nuit, en particulier depuis ce qui était arrivé… Se relevant sans prendre la peine de quitter son pyjama aux teintes militaires… Elle avança sur la pointe des pieds, pour ne pas réveiller ses camarades, mais elle essayait d’être relativement rapide, afin de retrouver au plus vite son amie. Mais elle n’eu pas besoin d’aller très loin, car à peine était-elle partie de la chambre qu’elle vit la Nishizumi accoudée à la fenêtre, observant les étoiles éclairée à la seule lueur d’une bougie… Elle s’était inquiétée pour rien, bien évidement, et elle en soupira intérieurement… Mais elle préférait s’inquiéter une fois que de ne pas le faire si cela arrivait.

Cela avait sans doute été une envie pressante, rien de plus, et elle aurait put se baffer d’avoir été si prompte à tirer une sonnette d’alarme… Elle avait comme un peu envie de laisser couler, et de fermer les yeux, mais… Manquant d’envie d’aller de dormir, elle se rapprocha doucement de sa camarade, veillant bien à ne pas la prendre par surprise. Le plancher étant ce qu’il était, imparfait et grinçant, ce qui en quelques pas eu l’effet que la concernée ne se retourne, un peu surprise tout d’abord, mais son sourire amical n’était en rien contre le contact de son amie. Néanmoins, elle semblait être mélancolique, observant les étoiles d’une manière profonde…

L’Akiyama continua en tout cas de s’avancer, jusqu’à être juste à coté de son amie, pour lui passer les bras dans le dos, remontant jusqu’à l’épaule tandis que qu’elle commençait elle aussi à regarder le ciel étoilé, pour répondre ensuite, d’une légère voix :

L’on pourrait en voir plus… Si on allait dehors…


La proposition pouvait mal passer malheureusement, quand on savait ce qu’elle avait vécue par une nuit ainsi… Mais néanmoins… Alors qu’elle savait que cela était tendue… La Nishizumi lui rendit un regard doux, avant d’hocher lentement la tête. Tant qu’elle n’était pas seule… Cela ne la dérangeait pas… Et elle n’avait pas sommeil… Aucune des deux en vérité n’arrivait à le trouver…

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Virée sous la lune   Mar 2 Mai - 20:46



Virée sous la lune
feat. Solo



Nishizumi Miho
Contre Yukari

Akiyama Yukari
Assise sur la pierre



Face aux étoiles

Musique

Bravant le froid, l’obscurité, un vent bien frais et leurs interdits, les deux jeunes filles se dirigeaient d’un pas certains à l’extérieur, telles les deux petites souris qu’elles pouvaient être. Le ciel étoilé de minuit offrait de nombreuses lueurs, et pourtant, elles n’avaient fait que sortir dehors, avançant de quelques dizaines de mètres avant de toutes deux s’asseoir sur une grosse pierre assez plate, qui devait être là depuis des lustres. Mais les lycéennes avec d’autres préoccupations que d’étudier de manière géologique leur environnement. Elles n’étaient en tout cas pas des astrônomes, et c’était juste prise par une étrange curiosité et nostalgie qu’elles regardaient les cieux sans maîtres…

Qui pouvait savoir ce qu’il y avait au loin ? Etait-ce les mêmes étoiles qu’elles pouvaient habituellement voir ? Est-ce qu’il y avait des points communs ? Des planètes ? Est-ce que le monde d’où elles venaient était là, quelque part ? C’était l’une des nombreuses questions qu’elles avaient actuellement, alors qu’un silence tranquille s’installait, s’entrecoupant de quelques murmures alors qu’elles assemblaient quelques constellations.

Si la Reizei avait participée, elle aurait surement déjà mémorisée un livre sur les étoiles, et aurait citée la constellation du Lionix, celle de l’Umihebi, celle du Kitsune… Elle était surement capable de bien en citer une bonne trentaine si on lui en laissait la possibilitée… Mais actuellement, endormie dans les bras de son amant, personne n’irait la réveiller, laissant la jeune princesse à son conte de fée… Et puis finallement… Ce fut d’une voix un peu hésitante que l’Akiyama vint à poser une question qui… Et bien, trottait dans l’esprit de tout le monde… Et pas seulement des Anglers, mais de chaque personne qui se trouvait sur Kosaten et qui n’aurait pas dût y être…

Tu penses que l’on rentrera un jour ?


Miho ne sut pas vraiment quoi répondre à cet instant. Elle regarda son amie, un peu inquiète, qui lui rendit un regard, sans exprimer de malaise. Elle souhaitait juste poser une question, obtenir une réponse qui pourrait l’orienter dans une voie ou une autre… Mais elle se doutait bien qu’en aucun cas son amie pouvait avoir une certitude. Elle ne lui demandait que son avis… Mais ce dernier comptait déjà beaucoup pour elle… Mais elle n’eu pas le temps de répondre qu’elle recommença à parler, évoquant un point qui… Pouvait être vrai…

Et si l’on revient… Combien de temps se sera-t-il passé ? Cela fera bientôt une année et demie que nous sommes ici… Est-ce qu’il ne s’est passé qu’une heure ? Ou bien dix ans sur terre ? Est-ce que… Les gens pensent encore que nous reviendront ?


Par réflexe, la Nishizumi passa son bras autour de son amie, en posant sa tête contre son épaule… Elle n’en savait rien… Tous ceux qui cherchaient à partir… N’y arrivaient pas… Comme le dénommé Natsu avait put le dire le premier jour où elles étaient arrivées en ce monde… Elles ne s’enfuiraient pas facilement de cette prison qui les retenait… Peut-être même n’y avait-il aucune issue possible… Les deux le redoutaient bien malheureusement… Elles avaient toutes deux beaucoup soufferts en ce monde…

Je ne sais pas… Yukari… Mais l’on sera ensemble quoi qu’il arrive… Nous seront toutes ensembles…


C’était le seul réconfort qu’elles avaient… Celui de savoir qu’elles étaient unies dans l’adversité, dans la mort comme dans les épreuves, dans la joie des meilleurs instants et dans la peine des pires… L’obscurité masquait cela, mais l’on pouvait tout de même voir que les deux rougissaient comme deux adolescentes qu’elles pouvaient être. Juste le fait qu’elles étaient dans des tenues relativement légères, l’une contre l’autre… Les frissons qu’elles avaient n’étaient pas nécessairement dût au froid de minuit, non… Il y avait bien d’autres raisons qui faisaient qu’elles se sentaient toutes étranges…

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Virée sous la lune   Mer 3 Mai - 14:59



Virée sous la lune
feat. Solo



Nishizumi Miho
Assise sur la pierre

Akiyama Yukari
Devant Miho



Prémices d'une déclaration

Musique

Qu’étaient-elles en train de faire lorsqu’elles avaient été arrachées du monde d’où elles étaient originaires ? Il avait fallu qu’elles réfléchissent un peu pour raviver ces souvenirs qui leur manquait. Elles étaient sur le point de faire un match amical contre l’équipe de Pravda. Même si elle avait put aider Oarai en leur fournissant son assistance, Katyusha, la féroce capitaine de l’école aux enseignements soviétiques, surnommée la chasse neige, avait toujours désirée une revanche contre celle qu’elle désignait comme étant sa plus grande rivale…

Il fallait tout de même avouer que trois derniers affrontements que la Nishizumi et la bruyante petite russe avaient été de grosses contestations. Le plus récent avait été le même jour que lorsqu’elles avaient apprises par malheur que malgré le titre qu’elles avaient obtenues avec beaucoup de difficultés, Oarai allait fermer, et qu’elles étaient impuissantes face aux pressions qu’exerçait le ministère sur elles… Oser utiliser les familles, les membres d’équipages comme argument, en leur ordonnant de ne pas tenter de recours auquel cas toutes ces personnes ne retrouveraient pas d’emploi… Cela avait été une chose ignoble, et le combat, qui avait été à l’avantage de la soviétique par une action combinée avec Kay de St Gloriana, avait été entaché après coup…

Le second… Et bien, fut surement le plus intense. Les demies-finales du 63ème tournoi national de Panzerfahren, opposant les deux équipes, avait été une victoire des plus délicates pour Oarai, grâce à de nombreux points mais aussi à cause de l’égo de la chasse neige, qui pensant sa victoire certaine n’avait pas modifiée le blocus qu’elle avait effectuée contre ses adversaires, permettant à ces dernières via une reconnaissance de savoir comment se sortir de ce guêpier, sans tomber dans le piège que la capitaine avait tendue…

Et le dernier... La finale du 62ème tournoi… Avait mené à la défaite de Kuromorimine, où la Nishizumi était anciennement vice-capitaine, contre l’équipe soviétique, suite à l’action de Miho qui avait préférée sauver ses camarades plutôt que de continuer le combat. Ceci avait mit fin à une série de 9 titres consécutif de Kuromorimine, ce qui reste un record des plus difficiles à vaincre…

Mais même si elle pouvait se montrer arrogante, se comporter comme une vraie petite peste et tout un tas de défauts, c’était qu’il était assez difficile d’obtenir son respect. Néanmoins, Katyusha restait une bonne personne, et c’était pour se confronter dans un esprit sportif des plus sains que le combat avait été proposé. Mais jamais elles ne pourraient le faire ou en savoir le dénouement… Etant donné qu’elles étaient bloquées ici, sans véritablement savoir si, un jour, elles s’en iraient de cette terre pleine de rêve et de cauchemar…

L’Akiyama passa en tout cas son bras autour de son amie, avant de lentement poser sa tête contre elle. En effet… Quoi qu’il se passerait… Ce serait ensemble qu’elles le feraient… Même s’il restait à définir ce qu’était ce… Ensemble… Peut-être qu’elles pouvaient avoir une définition plus… Intimes entre elles deux, alors que les étoiles n’étaient que les rares témoins de ce qui pouvait s’ensuivre… L’Akiyama se releva un peu, avant de se mettre devant la Nishizumi… Elle… Elle semblait être un peu hésitante, et réfléchissait à ce qu’elle voulait dire ou non. Son visage était en tout cas coloré inhabituellement, alors qu’elle avait un peu de mal à serrée, comme si toute sa gorge était comprimée. Mais elle avait un message à dire, d’une importance… Extrême…

Et si la Nishizumi était un peu confuse, plongeant son regard dans celui de son amie, elle était dans l’expectative, n’agissant pas… Elle aussi avait ses pensées qui ondulaient, qui se perdaient… Qu’est-ce qui allait pouvoir être si important pour qu’elle en vienne à devenir si solennelle…

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Virée sous la lune   Mer 3 Mai - 16:39



Virée sous la lune
feat. Solo



Nishizumi Miho
Contre Yukari

Akiyama Yukari
Devant Miho



Coeur ouvert

Musique

Les cœurs des jeunes filles battaient avec force pendant qu’elles se regardaient d’une manière toujours aussi confuse l’une l’autre. Elles… Elles n’arrivaient pas à dire ces mots qu’elles avaient en têtes, et qui pourtant étaient on ne peut plus clairs dans leur cœur… Les deux éprouvaient quelques choses envers l’autre… Elles en étaient sûres… Mais pouvaient-elles vraiment se confesser ? Pouvaient-elles vraiment mettre leur grande amitié en péril ? Elles qui étaient de véritables confidentes, unies comme elles l’étaient… Que se passerait-il si l’une d’entre elle n’était pas sûre… Si elle n’oserait pas… Après tout… Cela était déroutant, elles… Elles étaient toutes deux des filles…

Mais ce n’était pas pour autant qu’elles allaient refouler ceci… C’était sur le point d’exploser, de les consumer entièrement. Le cœur de Yukari se serra alors qu’elle prit une grande respiration, qui s’entrecoupa d’un léger hoquet tout en fermant les yeux, avant de lentement expirer alors qu’elle se tenait juste devant elle, pour ouvrir ses yeux, qui transparaissaient toujours ce même doute, cette même hésitation de sauter le cap… Néanmoins, elle trouva la force de dire quelque chose, de prononcer quelques mots…

Je… J’ai quelque chose à te dire Miho…


Rien que ces mots eurent l’effet de faire rougir de plus belle la concernée, qui entrouvrit sa bouche, confuse, sans en faire sortir un son… Son cœur battait véritablement la chamade, alors qu’elle se perdait maintenant complètement à regarder les milliards de reflets qu’elle pouvait trouver dans les yeux de sa camarade… Elle se sentait légère et pourtant engourdie, comme si toutes les fourmis de Kosaten étaient en train de marcher sur elle…

Depuis que j’ai fait ta rencontre, je… Je t’ai toujours admirée… Je voulais tout savoir, tout apprendre de toi, comme tu étais… Mon idole…


La jeune fille eu du mal à respirer alors qu’elle cherchait ses mots. Cela semblait être une difficulté extrême pour elle, n’arrivant pas à savoir quoi dire ou non… Si un mot mal placé risquait de tout détruire, de briser ce climat qui s’était installée entre elles deux…

Mais ça a changé… C’est devenu quelque chose de plus fort… De plus puissant que… Que je garde au fond de moi…


Ses lèvres tremblaient, tout son corps tremblait. Le froid n’en était aucunement la cause, c’était tout le stress qui la dominait actuellement. Elle avait même chaud alors qu’elle ouvrait son cœur. Elle… S’était engagée dans cette voie… Elle y avait mit les pieds… Elle… Elle devait terminer, le dire concrétement, même si sa camarade, stupéfaite, avait bien comprit de quoi il en retournait…

Miho, je… Je t… Je t’aime


Elle l’avait dit. Elle l’avait finalement dit, mais elle n’eu pas le temps de comprendre, pas le temps de réaliser ce qu’il se passait… Qu’un doux contact surprise paralysa son corps entièrement. Miho, elle s’était relevée, et… avait posée ses lèvres sur celles de Yukari, sans prononcer un mot, sans rien dire, juste en fermant les yeux…



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Virée sous la lune   Dim 7 Mai - 1:20



Virée sous la lune
feat. Solo



Nishizumi Miho
Contre Yukari

Akiyama Yukari
Contre Miho



Un monde pour deux

L’esprit de la jeune fille était complètement embrumé, alors que son corps était juste paralysé. Il n’y avait que son cœur, qui battait avec force au fin fond même de son buste. Elle le sentait rebondir contre toutes les parois, se jeter avec fracas contre sa poitrine au point que cela en devenant douloureux. Ses sentiments étaient en train de la submergée totalement, de prendre le contrôle de son être. Elle s’était attendue à bien des réactions, d’un sourire à une fuite honteuse… Mais cela… Jamais elle n’avait eu l’audace d’imaginer ceci… Et même, elle commençait à en imaginer mille et un sens… Oui ? Non ? Peut-être ? Je ne sais pas ? Tout existait…

Mais pourtant, elle sentait cette douceur, unique, des lèvres de son amie. Elle s’était approchée, fortement, et malgré l’obscurité et le vent frais, avait osée ce contact qui la eu comme effet de la faire intégralement frissonner. Elle avait fermée les yeux, s’abandonnant d’une manière confiante à sa camarade, ne se concentrant que sur l’importance de ce moment, sur le goût inimitable de son premier baiser. Certes, il était volé, l’Akiyama ayant été prise par surprise, mais au lieu de la repousser, elle restait dans un premier temps stoïque, avant de joindre ses mains dans le dos de Miho, en fermant elle aussi ses yeux.

Ainsi se créait cette petite bulle, ce petit monde entre elles. Hors du temps, hors de Kosaten, hors de toute juridiction et de tout autre chose, il n’y avait qu’elles, l’une contre l’autre. C’était difficile d’y croire, mais elles s’abandonnaient complètement, comme-ci cela avait été la clé de ce petit univers, brisant les inhibitions qu’elles auraient put avoir avant… Et pourtant, il ne s’agissait que d’un contact, mais si pur et si puissant qu’il était capable de faire l’impossible… Ce baiser était l’une des formes les plus puissantes formes de magie, et à ce titre, les deux lycéennes pouvaient être des sorcières…

Néanmoins, au bout d’un long moment, qu’un semblait être une seconde comme une éternité dans leur esprit, les deux se séparèrent de quelques centimètres. Leurs joues étaient rougeoyantes, leur respiration haletante, et elles étaient toutes confuses et gênées, mais… C’était le cœur qui avait parlé, d’une manière bien plus puissante que l’esprit, d’une manière unique et surpuissante… La chef de char afficha bien sa gêne, en n’osant soutenir le regard de son amie, qui passa lentement sa main sur la joue de sa camarade…

Miho, je...


Cette dernière trembla, en saisissant la main de son amie, elle l’immobilisa contre elle, sentant une nouvelle fois le contact de la peau de son amie… C’était enivrant… Mais elle répondit, d’une douce voix, émue :

Yukari, je… Je t’aime aussi…


L’Akiyama tressailit ! Elle ne savait guère comment prendre cela ! Elle voulait exulter sa joie, le crier haut et fort, mais de l’autre côté… Comment le prendrait les autres, leurs amies ? Elles risquaient d’être au moins surprises… Il allait falloir qu’elles se montrent discrètes, au moins les premiers temps… Elles semblaient s’accorder dessus… Mais de nouveau, elles vinrent à se coller l’une contre l’autre, sentant chacune quelques larmes de joie venir, avant que, telles des souris, elles ne repartent là où elles devraient être actuellement, s’endormant bien rapidement, l’une contre l’autre, mais en y rêvant de communes aventures...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Virée sous la lune   

Revenir en haut Aller en bas
Virée sous la lune
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Solitude sous la Lune (PV Miriane Lonira) [ ABANDON ]
» Sous la lune éclatante [Libre]
» Cynthia
» Rendez-vous sous la lune (PV Mymy =3)
» Chanter sous la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.