Partagez | .
Trombe de vent
Invité Invité

-



MessageSujet: Trombe de vent   Dim 7 Mai - 21:20



Trombe de vent
feat. Gally



Hoshino
Gunner

Suzuki
Loader

Nakajima
Leader/Radio operator

Tsuchiya
Driver



Village mécontent

Ce fut au bout de plusieurs heures de routes que le véhicule pénétra enfin dans le village. Relativement inconfortable après les premiers essais, elles avaient put sentir chaque irrégularité de la plage qu’elles avaient longées dans l’espoir de trouver un village. Les patins improvisés étaient par ailleurs assez abimés, et il faudrait les remplacer par des parties plus lisses, plus professionnelles, ou bien par des roues… Mais étant donné que cela avait été un véhicule fait dans l’urgence, qui allait servir qu’une seule fois, elles pouvaient s’estimer déjà heureuses qu’elles soient arrivées à destination sans encombre, d’autant que la bête avait filée telle le vent de la côte, à vive allure. Sentir l’air battre leur visage et faire voler leurs cheveux était une très agréable sensation, mais incomparable à la sensation d’apercevoir les premières habitations qui pointaient à l’horizon !

Ces dernières avaient un côté très rustique, très artisanal. Des bicoques de bois et de chaumes qui faisaient tâches en comparaison du porte avion d’où elles venaient. Mais bon, tout le monde ne vivait pas sur de tels bâtiments, et la vie en autarcie n’était pas forcément une mauvaise chose… Mais il fallait l’assumer, et la seule espérance qu’elles avaient était qu’il y ait quelqu’un qui puisse s’occuper de Suzuki, ou tout du moins qu’elles puissent avoir accès à un téléphone et à une carte. Car en tout cas, paumées, ça elles l’étaient totalement.

Entrant à vivre allure dans le village, qui se nommait par ailleurs Pokanoyo, les jeunes filles firent immobiliser le véhicule au niveau de la place, rangeant la voile et laissant les patins s’enfoncer légèrement dans le sable. Le crépuscule allait arriver d’ici une ou deux heures, et même si elles avaient put grignoter un peu les quelques fruits qu’elles avaient récupérées précédemment, il n’en restait pas moins qu’elles avaient bien besoin d’un bon repas, ainsi que d’une douche bien méritée, car sous cette chaleur, c’était assez dur de ne pas subir quelques conséquences…

Néanmoins, les habitants semblaient être grandement surprit de l’engin qu’elles amenaient avec elles, haussant les sourcils en se demandant qu’elle était la folie qui avait été maîtresse de ces demoiselles atypiques pour qu’elles en viennent à transformer une barque en charrette. Mais dans tous les cas, tous préféraient se montrer prudent, commençant à encercler le groupe qui descendait du véhicule, l’air assez perdu, il fallait l’avouer, sans savoir à qui elles devaient s’adresser pour obtenir des informations…

Hoshino avait en tout cas prit la responsabilité de Suzuki, en la prenant sur son dos, pendant que la Nakajima avançait de quelques pas, se rendant compte très clairement que quelque chose clochait ici… Pourquoi tous les habitants réagissaient d’une manière aussi… Bizarre ? C’était peu commun, très peu… Elle n’en avait au final aucune idée, et alors qu’elle hésitait à aborder quelqu’un, ce fut un vieillard, utilisant une canne pour se déplacer qui avança lentement, très lentement…

Ah, monsieur, excu…

Partez ! Nous ne voulons pas de vous ici ! Retournez d’où vous venez, qu’importe qui vous êtes ! Les étrangers apportent à chaque fois de gros problèmes ! Quittez nos terres, ou nous vous y forceront !


Le message était clair, et en même temps qu’il disait ça, plusieurs personnes, armées de fourches et de quelques lances, s’approchèrent, l’air visiblement très énervés. Qu’est-ce qui n’allait pas avec ce village ?! Pourquoi ces personnes étaient-elles totalement folles ? C’était ridicule bon sang ! Elles avaient une blessée, une personne qui nécessitait des soins ! Elles mêmes avaient besoin de renseignement, d’informations afin de rejoindre rapidement la ‘’vraie’’ civilisation ! Mais de là à se faire chasser par des paysans… C’était inconcevable !

Nan mais vous vous prenez pour qui ?! Notre amie est blessée, on est totalement perdues ! On cherche juste un téléphone ou un gps ! Bon sang on demande pas la lune et on vient pas chercher les problèmes !

La jeune fille s’emportait rapidement. Ses dents étaient serrés et son corps tendue. Elle n’arrivait pas vraiment à concevoir comment des personnes pouvaient fermer les yeux à d’autres ! Visiblement, tout le monde n’avait pas reçu la même éducation, et alors qu’elle commençait à être prête à en venir aux mains, un geste de sa camarade eu l’effet de calmer ses ardeurs, qui se retourna vers le véhicule, en disant :

S’ils ne veulent pas de nous, tant pis, on demandera au prochain village. Je suis sûr qu’on en trouvera un autre avant la tombée de la nuit…


Remontant dans le véhicule, les différentes lycéennes ne cherchèrent pas querelles plus longtemps. S’ils étaient près à sortir les armes contre des gens… Mais qui étaient ces personnes ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 330
Yens : 384
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Gally/Yoko þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Trombe de vent   Lun 8 Mai - 23:57

- Trombe de vent -

Pour cette fois, je vais essayer de vous épargner les détails et de vous la faire assez courte. Un nouveau client m’avait contacté et m’avait donné un travail. Cette fois-ci, c’était une bête livraison de colis à une personne vivant dans un petit village littoral au sud de la capitale. Pour cette occasion, j’avais décidé d’emmener Taki avec moi. Comme ça, il allait pouvoir découvrir un peu plus cette belle nation. En chemin, j’avais commencé à lui apprendre quelques mouvements de base du combat au corps-à-corps. Je trouvais qu’il s’était suffisamment remis en forme pour pouvoir débuter le véritable entraînement qu’il attendait depuis qu’il était devenu mon disciple. Bon pour l’instant, on était encore loin de voir ce que faisait le Panzer Kunst, mais on était sur une bonne voie, je trouvai. Taki était quelqu’un d’attentif, qui faisait toujours le plus d’effort possible pour réussir ce qu’il entreprenait. Si bien que, même s’il ne parvenait pas à accomplir tout ce qu’il voulait, il finissait toujours la journée avec une nouvelle chose apprise en tête. J’étais, du coup, on ne peut plus heureuse de savoir qu’il était mon disciple.

Quelques jours après notre départ de Chikai, nous parvînmes finalement au village indiqué par mon client. En voyant le regard haineux et inquiet sur le visage de la plupart des habitants, je compris très rapidement que l’on n’appréciait pas tellement les élus par ici. J’indiquai à Taki de ne pas répliquer aux possibles injures que je pouvais recevoir et nous nous rendîmes directement chez la personne à qui nous devions livrer le colis. Quand ce fut fait, nous décidâmes d’immédiatement repartir pour la capitale. Mais un événement imprévu stoppa cette pensée. Un groupe de jeunes filles s’était présenté à bord d’un étrange véhicule sommaire ressemblant à un char à voile et demandait à recevoir l’hospitalité. Un vieil homme remarqua sans doute la marque rouge sur l’épaule d’une des filles en même temps que moi et réagit assez froidement à leur demande, prétextant que les étrangers n’apportaient que le malheur. Le groupe devait donc repartir à la recherche de gens plus prompt à accepter leur demande.

J’avais compris que ces élues n’étaient pas à Kosaten depuis très longtemps. Elles devaient être complètement perdu, pas mal effrayé et, pour couronner le tout, une d’entre elles semblait être blessée. Alors qu’elles s’éloignaient, j’échangeais un rapide regard avec Taki qui comprit ce que je comptai faire. Sans attendre qu’il me suive, je m’élançai à leur poursuite, les rattrapant assez rapidement grâce à ma célérité que j’avais bien retrouvée depuis ma renaissance. Je les interpelai :
- Attendez ! Vous avez de la chance d’être passé dans ce village le jour où je m’y rendais moi-même. Je m’appelle Gally et je pense que je peux vous aidez. Si vous avez une seule question n’hésiter pas.

Derrière moi, mon disciple venait finalement de nous rejoindre, en sueur après avoir tracé un sprint pour essayer de ne pas se faire distancer par ma personne. Il salua rapidement le groupe de fille d’un signe de la main, avant de se plier en deux, les mains sur les genoux pour reprendre son souffle.
- Et lui c’est Taki, mon disciple. Il est pas méchant, j’vous rassure.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Trombe de vent   Mar 9 Mai - 13:27



Trombe de vent
feat. Gally



Hoshino
Gunner

Suzuki
Loader

Nakajima
Leader/Radio operator

Tsuchiya
Driver



Une aide inespérée

C’était avec un peu de colère et beaucoup d’incompréhension que les jeunes filles remontaient sur leur étrange machine. Elles ne savaient pas pourquoi ces personnes s’étaient montrées si hostiles, surtout dans l’urgence de la situation d’avoir une personne blessée, mais il semblait que le vieil homme dictait une sorte de tyrannie dans les lieux. En effet, même si elles n’étaient pas de enquêtrices, elles avaient put constatées que certaines personnes semblaient agir à contrecœur, se mordant les lèvres d’une telle situation où elles étaient impuissantes.

Néanmoins, les lycéennes ne cherchèrent pas à demander plus d’explications. Si elles devaient partir, elles s’executeraient. De toute façon, à part peut-être une trousse à pharmacie dans la mairie, elles ne risquaient pas de trouver grand-chose ici. Il n’y avait ni hôpital, ni clinique, ni pharmacie en ces lieux. L’absence de renseignement était plus gênant, mais en suivant la côte elles trouveraient bien des personnes qui se montreraient plus coopératives avec elles. C’est ainsi que le char à voile reprit sa route, même si le démarrage fut un peu délicat à cause de la masse inerte qu’il représentait. Mais quelques rafales suffirent à ce que, de nouveau, l’engin s’engage sur le sable, sans se retourner.

Toutes ne pouvaient pas vraiment être heureuses. Tsuchiya n’affichait pas vraiment son sourire habituel, remplacé au contraire par une inquiétude quant à leurs chances de trouver une ville avant la tombée de la nuit, tandis que Nakajima tenait fermement la main de son amie, tout en essayant de distinguer à l’horizon un quelconque signe de vie… La concernée était par ailleurs toujours bien mal en point, sa blessure ne s’aggravant plus certes, mais lui causant un mal de chien. Dès qu’elle bougeait un tout petit peu, son visage se crispait et se tordait sous la douleur… Pourquoi avaient-ils eu une telle réaction ?!

Hey, c’est quoi ça ?

La question d’Hoshino capta l’attention de la capitaine, qui intriguée regarda dans la direction que la tireuse pointait du doigt. Pour le moment, la concernée était plutôt énervée, mais elle essayait de rebondir, de se concentrer sur d’autres choses. Probablement, sous l’effet d’un début de rage s’était-elle distinguée en imitant intérieurement le capitaine Hadock… Mais ce qu’elle désigna était en effet intriguant… Une forme qui se rapprochait à vive allure, qui semblait être une personne, qui faisait jeu égal avec la machine, même plus !

Tsuchiya-san, Peux-tu nous faire arrêter ? Quelqu’un semble arriver…

La concernée hocha la tête en réponse, avant de tourner un peu en rabattant la voile. Il fallut tout de même quelques dizaines de mètres pour que le véhicule ne se stoppe complètement, alors que la personne, étrangement vêtue, arrivait, conservant tout de même la forme alors qu’elle venait de rattraper le véhicule qui était porté par les vents. Cela méritait tout de même des applaudissements, après tout, elle venait d’égaler le niveau d’un sprinteur professionnel, et sans que cela ne soit trop difficile !

Dans tous les cas, cette personne se présenta rapidement comme étant de passage dans le village qu’elles avaient traversé tantôt. Ainsi, elle se nommait Gally et souhaitait les aider, répondre aux nombreuses questions que les lycéennes pouvaient avoir. Et ça, elles en avaient, beaucoup plus qu’une seule… Hésitant un peu alors qu’une autre forme arrivait, totalement essoufflée, la personne la présenta comme son disciple. Finalement, après quelques secondes, la chef d’équipe se lança, en descendant d’un bond du véhicule, pour se présenter, elle et ses amies :

Enchantée, Gally-san, Taki-san. Merci de nous venir en aide ! Mon nom est Nakajima, et voici Hoshino-san, Tsuchiya-san et Suzuki-san. Et… Nous avons beaucoup de questions. Premièrement, est-ce que vous savez où l’on pourrait trouver un hôpital, une route ou même juste une carte ou un GPS ? Suzuki-san s’est blessée au pied, et les habitants de ce village n’ont pas été très amicaux…

Ainsi les questions commençaient, mais ce n’était que le début, car ce fut à Hoshino de reprendre le flambeau, posant de nouvelles à la dénomée Gally qui s’était proposée d’elle-même :

Je n’en reviens pas personnellement ? Qu’est-ce qui peux pousser un village entier à refuser ainsi d’aider des gens ? C’est quoi ces xénophobes sérieusement ?!

Elle grinça les dents, avant de se rendre compte que si elle continuait, elle risquait de les incendier. Elle laissa donc la parole à la pilote qui elle… Etait impressionnée :

Vous êtes rapides tout de même, pour avoir rattrapé le char ! Il était à quoi… 25… 30 ? C’est très impressionnant ! Vous êtes une athlète locale ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 330
Yens : 384
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Gally/Yoko þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Trombe de vent   Mer 10 Mai - 21:52

-  Trombe de vent -

Je ne m’étais pas trompé, ces quatre filles étaient bien de toutes jeunes élues fraichement arrivées dans la grande bataille royale qui se déroulait dans ce monde qu’était Kosaten. De la chair à canon, certes, mais qui semblait quand même démontrer une sacrée débrouillardise pour avoir réussi à construire un véhicule pareil à partir de vieux bouts de bois et de quelques déchets laissés au pif sur la plage. Au moins, elles arrivaient avec quelque chose qui allait bien leur servir. Mais ce qui m’étonnait déjà plus en revanche, c’était qu’elle semblait toute bien se connaître. Étaient-elles apparues en même temps. Est-ce que c’était possible pour les dieux d’invoquer plusieurs personnes du même monde en une seule fois et au même endroit ? Surement. C’était des dieux après tout... En voyant l’emblème du phénix sur l’épaule de l’une d’entre elles, je supposai qu’elles étaient toutes de Seika. Je l’espérai fortement du moins. Je n’imaginai pas le bordel que ces filles allaient vivre si elles n’étaient pas affiliées à la même nation.

Une des jeunes adolescentes, celle qui devait elle le leader du petit groupe vus sa présence, se présenta sous le nom de Nakajima. Elle m’introduisit au passage ses amies. La blessée était donc Suzuki, celle en débardeur Hoshino et la troisième Tsuchiya. Elle enchaîna par une série de questions basiques, histoire de comprendre mieux la situation dans laquelle elles s’étaient involontairement fourrées. Hoshino poursuivit en m’interrogeant sur le comportement des habitants du village qui venaient de les chasser. J’avais beau réfléchir, je ne trouvais pas vraiment de réponse qui allait lui plaire. Enfin, je doute qu’aucune de mes réponses n’allaient plaire à une seule d’entre elles. Tsuchiya conclut en me questionnant sur mes capacités, ce à quoi Taki répondit au quart de tour entre deux reprises de souffle :
- Et encore, vous avez rien vu. Maitre Gally est plus douée qu’une simple athlète.
- Tais-toi et concentre-toi sur ton souffle si tu veux pas choper un poing de côté ou mon poing dans les côtes. Pour répondre à vos questions, je vais faire dans l’ordre. Oui, oui, oui même si c’est pas les mêmes routes dont vous avez l’habitude, non et vous pouvez abandonner l’idée d’en trouver un ici. Et je vais venir plus tard à tes questions Hoshino. Mais avant tout, voyons notre grande blessée. Je pense pouvoir faire quelque chose.

Je m’approchai un peu plus du char pour jeter un coup d’œil à Suzuki. Elle était assise dans le char, la jambe posée sur le bord de l’engin afin que sont pieds ne touchent pas le sol. Elles lui avaient fait un pansement de fortune à base de chaussette histoire de stopper l’hémorragie. C’était sommaire, mais on ne pouvait pas les blâmer d’avoir voulu aider leur amie. Je lui retirai son “pansement” et attrapai son mollet et le cou de son pied pour manipuler sans lui faire trop mal et pour pouvoir observer la plaie. Déjà, première mauvaise nouvelle, elle était assez profonde. Il n’y avait pas un gros saignement, mais du pus avait commencé à apparaitre sur les bords et au fond de la blessure. Et ça ne signifiait qu’une seule chose : on risquait une infection. Je reposai doucement la jambe et portai ma main dans le bas de dos cette fois. J’envoyai alors une partie de mes cellules imaginos pour qu’elles coupent les liaisons nerveuses de la jambe, histoire de pouvoir quand même anesthésier. N’ayant jamais vraiment cela, je voulais laisser un peu de temps. Je repris donc la discussion :
- Le temps que mon anesthésie fasse effet, je vais vous expliquer la situation. Suzuki, quand tu ne sens plus ta jambe, tu me préviens. Bon... par où commencer... Je suis au regret de vous annoncer que vous n’êtes plus chez vous. Et par "chez vous", j’entends “dans votre monde d’origine”. Vous avez été invoqué dans un monde appelé Kosaten. Et oui, la magie existe ici. Petit point sur la géopolitique, poursuivai-je en sortant une petite carte pour illustrer mes propos. Il existe quatre forces politiques majeures. L’empire de Seika, auquel vous êtes affilié et dans lequel vous vous trouvez. La république de Minshu, qui était allié avec Seika jusqu’à peu, mais qui a finalement coupé court à cette collaboration. Le royaume de Fuyu, le royaume rival contre lequel Seika est actuellement en guerre. Et puis il y a les territoires neutres, remplis de cités-états et qui n’obéissent qu’à eux. Il y a des élus affiliés aux trois premières nations, moi-même, je suis aussi de Seika. Même si Seika et Minshu ne sont plus alliés, la plupart des élus des deux camps s’entendent bien. Je vous conseille cependant de vous méfier des fuyujins, surtout de celui que l’on appelle Zayro Jinn.
» Concernant la réaction des habitants de tout à l’heure, disons que certains natifs ne voient pas d’un bon œil la présence des élus dans leur monde, qui sont souvent responsables pour les catastrophes qui se produisent. Enfin – et sachez que ça me désole de vous le dire – mais en étant affiliées à Seika, vous êtes en réalité liées à son Dieu, Fenghuang, le grand phénix. Voilà, je sais que c’est beaucoup en une fois, mais ça va aller. D’autres questions ?

Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Trombe de vent   Jeu 11 Mai - 8:33



Trombe de vent
feat. Gally



Hoshino
Gunner

Suzuki
Loader

Nakajima
Leader/Radio operator

Tsuchiya
Driver



Indigeste savoir

Gally était ce que l’on pouvait considérer comme étant une personne à l’apparence plus qu’originale. Les marques aux reflets métalliques que l’on pouvait voir encadrer une partie de ses joues étaient déjà assez peu communes, mais c’était aussi le cas de son manteau qui se terminait par une sorte de queue féline. A croire que l’athlète que les lycéennes avaient devant elles étaient en réalité une cosplayeuse locale, et qu’elle était en train de se rendre à une convention pour aller donner de l’affection d’une manière tout à fait gratuite… Mais néanmoins, les informations qu’elle portait étaient beaucoup plus cruciales pour la suite de l’aventure des jeunes filles, qui ne se doutaient pas encore dans quel pétrin elles avaient été engagées…

Dans tous les cas, elle semblait imposer un rythme assez soutenu à son disciple qui pourtant semblait déborder d’éloges pour sa sensei. Elle répondit en tout cas rapidement aux questions de la chef de char, en énumérant les possibilités. Un hôpital était la chose qui la rassura le plus, même si elles se posaient de nombreuses questions concernant l’absence de routes familières et l’inexistence de GPS… Où étaient-elles tombées pour que l’endroit soit aussi peu civilisé ? Elles n’en avaient aucune idée, et étaient plutôt surprises, mais bon… Peut-être qu’un endroit un peu reculé de l’Afrique… Mais pourquoi rencontrer des personnes qui parlaient japonais ici ? Et surtout un village !

Bref, à part dans le cas où les locaux étaient des touristes sédentaires bien spéciaux, cela n’avait aucune logique. La nommée Gally ne souhaitait pas rester inactive : en effet, elle s’avança vers Suzuki et défit rapidement le bandage improvisé que la Nakajima avait put faire. Mais dans l’urgence, en effet, en prenant un vêtement humidifié par de l’eau de mer sur une plaie assez profonde, une infection risquait grandement de débuter… Dans tous les cas, elle toucha rapidement le dos de la blessée, qui ne comprit pas du tout ce qu’était en train de faire cette mystérieuse personne…

Mais elle répondit briévement par qu’elle venait de faire une… Anesthésie ? Les jeunes filles avaient du mal à le croire… Comment ? Sans injection, sans rien ! Mais en même temps, elles ne purent contester celle qui leur venait en aide, car elle commençait à expliquer dans quoi elles étaient tombées… Kosaten était maintenant leur demeure. Elles écoutèrent, abasourdies, les explications que la cyborg, avalant difficilement la pilule… Jusqu’à ce qu’une voix s’élève alors que celle de Gally se tût…

Tsuchiya-san… Rappelle moi de ne plus jamais venir boire des coups avec toi… Je crois qu’on doit toutes être affalées sur une table en commatant…

La concernée haussa les épaules. Généralement, aucune d’entre elle ne finissait dans un tel état… Et si c’était le cas, et bien les responsabilités se prenaient pour éviter que toutes ne tombes dans un si mauvais état en même temps ! Mais cela était étrange, car le souligna Suzuki.

Pourtant… Et ma jambe peut en témoigner… Mes sensations sont… Bien réelles…

Ouais bon. Admettons que ce soit vraie, cette histoire d’invocation, de monde, de dieux et tout… On part comment ? C’est bien beau cette histoire, mais on a pas vraiment la stature de guerrières qui vont faire la guerre sainte.

La capitaine ferma un court instant les yeux, pour digérer l’ensemble des informations qu’il venait d’y avoir… Avant de poser les premières questions sensées…

Pourquoi ? Comment ? Quel est l’intérêt de nous avoir amenées ici ? Pourquoi nous ? La magie… Si cela existe ici… Cela n’existe pas chez nous !

Bien évidement, elles se doutaient que cela pouvait être un tissu grossier de mensonge… Mais quel aurait été l’intérêt pour la cyborg de dire cela ? En quoi aurait-elle put en tirer quelque chose ? Cela, elles l’ignoraient totalement, et du coup, lui accordaient le bénéfice du doute. Mais là, elles étaient un peu sous le choc, un peu surprise d’une telle déclaration… Arriver dans un autre monde, avec de la magie… Cela semblait être fantastique, et pourtant, cela pouvait aussi être d’un danger omniprésent…

Et niveau technologie, y’a quoi ? Voiture ? Moto ? Y’a au moins l’électricité non ? Ou c’est vraiment que des villages aussi perdus que celui qu’on vient de passer ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Trombe de vent   

Revenir en haut Aller en bas
Trombe de vent
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Plage paradisiaque-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.