Partagez | .
▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Mar 9 Mai - 1:59




feat.Heiwa

Beauté

Le temple du ciel.

Il avait été tout de même assez rare que mes pas m’emmènent dans un lieu aussi reculé dans le Nord. Jamais mes bottes n’auraient écrasé le sol de ces terres, si je n’étais pas à la recherche d’élus dans cette zone encore inexplorée depuis ma résurrection. Régler la dette que j’avais envers Zayro, en rassemblant les élus de Fuyu, ou mieux encore, tenir les élus prêts et parés au combat qui allait approcher d’un moment à l’autre, c’était ce que je faisais dans cette partie du monde. Ma méthode n’était certainement pas celle à laquelle le colosse se serait attendu, mais qu’importe, il ne voulait qu’une chose, que je rassemble les nôtres et j’allais le faire. Me faisant passer pour leur supérieur direct, il aurait été aisé de les réunir quand il aurait été réellement nécessaire.

Les cieux aujourd’hui, étaient favorables. J’ignorais si c’était dû au fait que Long était plus proche du temple du ciel qu’autre chose, mais les torrents de glace ne se déchaînaient pas. Aucun vent grisant ne soufflait en traitre dans cette étrange paisibilité météorologique. Pas de vent, juste suffisamment de givre sur le sol, pour nous rappeler qu’on était sur son territoire. Il y avait par contre, un soleil assez particulier, riche en énergie. Ce dernier était réellement éblouissant, plus que d’habitude même, comme ci une chose était en train de se produire, une chose d’ordre divine, que les humains ne pouvaient finalement voir que sous forme des rayons éblouissants d’un soleil. Ne pouvant pas laisser cette beauté traverser mon être sans réellement y prêter une sérieuse attention, je m’arrêtai, élevant mon regard azuré dans les cieux. Qu’il était radieux d’apprécier un tel rayonnement.

Bien que je fusse situé à quelques kilomètres encore du temple, je me sentais déjà reposé, rempli de la puissance du dieu dragon, une puissance qui coulait le long de mes veines. Les cheveux bruns qui flottaient au rythme de la brise légère s’inclinèrent dans un relèvement de ma face. Un sourire léger qui témoignait bien du fait que je savourais cet instant pleinement, était affiché sur mon visage. Ma longue veste bleue au col légèrement surélevé, se rabattait depuis mes épaules jusqu’au bas de mes genoux. Ouvert, elle laissait voir en son sein une armure solide et moyennement épaisse, recouvrant mon torse dans son intégralité. Épée obliquement accrochée à mon dos par une ficelle qui contournait ma taille, aucune attaque ne pouvait me surprendre en ce moment. La réplique aurait été plus qu’immédiate. Du moins, c’était ce que je croyais. Ma partie inférieure du corps était couverte par un pantalon, lui-même couvert au niveau des cuisses par des plaques cuirassées. Ce pantalon noir, se limitait à la moitié du tibia qui était repris par mes bottes en cuir épaisses, protégeant mes pieds de la violence du froid.

Ce moment de contemplation aurait pu durer une seconde, comme elle aurait pu faire une éternité. Le temps semblait comme altéré, ne sachant plus lui-même si ce moment devait persister ou cesser. Malheureusement, il cessa, et ce, contre mon gré. J’étais un guerrier, depuis mon arrivée sur les terres de Kosaten et certainement même jusqu’à ma mort. De ce fait, il fut assez simple de détecter instinctivement la présence d’un autre individu dans les alentours. J’ignorais depuis combien de temps cette personne était là, si elle venait d’arriver ou bien si elle avait déjà été là sans que je ne l’ai remarqué, mais quoi qu’il en soit, je vis volte-face sur moi-même, pour observer autour de moi, sans dire le moindre mot.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2132
Yens : 695
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Ven 12 Mai - 13:35



   
Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku


   
Un chasseur chassé!



   




La paix n'avait jamais de répits. Et alors qu'il avait mis à l'épreuve l'élu dénommé Sasuke, le Jigoku était reparti dans sa grotte, le lieu même ou aucune personne n'allait le dérangeait. Pas même les sbires de Sul Hei ou du Dieu dragon. Une étrange grotte, où il avait tout le loisir de réfléchir et avancer ses pions. Le partage de son rinnegan avait ses différents corps, lui permettait à la seconde même de savoir ce qui se passait partout ou ils étaient. Malheureusement même ce pouvoir divin avait ses failles et il devait passer par ses propre sujets pour parvenir à surveiller plus encore ce monde et ces habitants.

Il ne fallait que guère de temps pour rejoindre sa grotte, après sa rencontre avec le premier Uchiha. Néanmoins, le destin en choisit autrement et le moment de retourner dans son lieu de calme et de Paix n'était pas encore arrivé. En effet, sur le chemin il ressenti rapidement une présence qui le suivait. D'abord ne se préoccupant pas trop de lui, ce derniers fut plus insistant, continuer ainsi à le poursuivre. Était-il un ennemi, une personne du dit conglomérat ou un nouveau protagoniste sur lequel il allait falloir compter pour l'avenir. Pourtant, Heiwa n'était pas connu pour sa grande patience sous ses airs. Il pouvait paraître toujours calme et garder un sang froid olympien, mais détruire tout sur son passage, la seconde suivante. Les exemples étaient nombreux, mais les plus marquant restaient Handa et Konoha.

C'est ainsi, que l'homme au Rinnegan captura rapidement et avec simplicité cet être. Apparaissant derrière lui sans qu'il s'en rende compte, pour l’attraper à la gorge et le soulever à quelques centimètre du sol. Il n'avait pas de temps à perdre et ni l'envie de l'interroger sans l'assurance d'une quelconque vérité. Cet homme était faible, trop faible pour oser ainsi fraterniser avec le Dieu. Et il allait en payer le prix. Aussitôt le sol tremblait et la porte des enfers s'éleva de la terre. Elle dégrafa ainsi sa bouche pour entrer dans le corps de son prisonnier, l'interrogeant aussitôt, alors qu'il n'avait aucune possibilité de mentir à présent. Un long hurlement se propagea dans la forêt faisant fuir les quelques animaux...



...........................


Quelques jours plus tard, Nagato se trouvait proche du temple du ciel. D'après ses informations, l'homme qui essayait d'en apprendre plus sur lui était présent ici même. Rinkyu Uchiha! Un second UChiha en l'espace de quelques semaines seulement. Un autre homme de son monde d'origine. Mais pourquoi s'intéressait-il à lui? Pourquoi envoyer un simple homme de main pour faire son travail. Désirait-il vexer l'un des quatre empereur? Voulait-il devenir son ennemi?

Des questions que le ninja comptait bien répondre. C'est ainsi que pour la première fois depuis son arrivé en Kosaten, il se retrouva dans ce tel temple de la foi. Ironique, lorsque l'on pense que les projets du Dieu de la Paix était justement de capturer son alter-ego et de le destituer de son trône et de ses pouvoirs. Même si pour l'instant, il agissait en son nom...En apparence! Il ne ressentait donc aucun effet sur l'énergie du lieu, après tout, le shinobi avait toujours été las de tout. Son seul objectif était d'apporter une Paix exclusif à tous les mondes. Et sans cela, aucun monde n'avait d'attirance ou même de beauté. Mais bientôt, il n'aurait même plus besoin de contempler les lieux, car étrangement une puissance égalant presque la sienne s'approcha. L'Uzumaki parvenait à taire sa propre aura, mais le moment de la rencontre était venue. Ainsi se matérialisant derrière lui, il libéra sa propre aura, pour prévenir de sa présence. Acte qui fut rapidement remarquer alors que cet inconnu se tourna dans sa direction.

Mais que pouvait-il voir, exactement?  En réalité, Heiwa ne semblait pas impressionnant par son physique. Une simple silhouette voilée par un long manteau noir aux nuages rouge. Aucune partie de son corps n'était visible. Ses mains retranchées dans les manches et visage caché dans les ténèbres de sa capuche. LE vent fouetta la cape du ninja, alors qu'il toisait l'origine de toutes ses attentions. Aucun bruit, aucun mot. Une simple pression de son aura. Un charisme écrasant. Il n'y avait pas besoin de parler pour simplement montrer que l'homme qui était en face de L'Uchiha pouvait être dangereux et puissant. Après tout, il n'était pas l'un des élus les plus anciens, foulant toujours le sol de ses pas, pour rien. Il n'avait pas affronter les deux autres empereurs comme Rhadamanthys et Zayro Jinn, sans s'en sortir sans une bonne raison. Il avait même gagné la fidélité de la Bête Asura. Non Heiwa, n'était pas le plus puissant des élus en terme de force, mais il était le stratège, le cerveau. L'habile utilisateur des mots et de la manipulation.

L’encapuchonné releva légèrement la tête, toujours sans un mot, l'un de ses Rinnegan brillant dans la pénombre de son manteau. Un œil unique se posa sur l'étranger, transperçant son âme de part en part.Le Jigoku n'avait encore rien fait, mais ainsi présenté, il n'en restait pas moins impressionnant. Le vent balaya la route une nouvelle fois, mais cette fois-ci, le ninja fut d'une rapidité impressionnante, car il envoya en l'air une chose qu'il tenait dans sa main depuis le début. Celle-ci s'écrasa à quelques centimètres du pied du jeune élu, alors que dans la même seconde, la silhouette au manteau noir disparut du champs de vision de l'Uchiha pour réapparaître derrière lui. Aucun geste agressif n'avait été fait, mais la pression exercée était réellement impressionnante.

Quand à l'étranger, si celui-ci se concentrait sur la chose qui gisait à ses pieds, il pouvait voir le visage blafard de son homme de main. Toujours vivant, mais amaigri et aussi blanc que la neige elle même. Ses yeux rougis par des torrents de larmes. Son regard se posa difficilement sur Rinkyu. Le messager n'avait pas la force de parler, vidé de ses forces. Mais le message du Jigoku était clair: Il n'autoriserait pas qu'on envoi ainsi quelqu'un à sa poursuite. Le risque était grand et certainement pas impuni. Il était là pour avoir des raisons d'un tel geste de sa part....










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Ven 12 Mai - 18:12




feat.Heiwa

Le plus étrange des hommes

De tous les êtres que j’avais déjà eu à rencontrer dans le passé, de tous les Minshujins et même, les impitoyables Fuyujins, cet individu était de loin le plus complexe à définir, malgré le fait qu’il était en face de moi, je ne comprenais toujours pas qui il était. Jamais encore, on ne s’était présenté à moi sans rien me dire, ni même une expression de visage. J’avais donc, de prime à bord, été incapable de définir clairement ses intentions. Le regard de cet individu était perçant, et les sphères visibles dans son globe oculaire, me rappelèrent aisément qui était la personne qui me faisait face. Aussi lointaines soient-elles, les paroles de Kaede Honjo, la native que j’avais croisée dans le temps revenaient à moi très clairement. Les quatre empereurs de Fuyu étaient, Mukuchi, un homme qui pouvait être particulièrement bestial, Zayro Jinn, le titan colossal et destructeur d’Hibana, Rhadamantys, le blond à l’armure violacée et enfin, Heiwa Jigoku, l’individu au regard plus que particulier. C’était donc lui, que j’avais enfin devant moi. Après Zayro, il était la seule personne parmi les empereurs que j’avais rencontrée.

Jetant rapidement quelque chose à mes pieds, il se déplaça à une vitesse extraordinaire dans mon dos. Il ne me fut d’ailleurs pas difficile de comparer cela à un Shushin. J’étais rapide, mais lui également, venait de me montrer qu’il n’aurait très certainement rien à envier sur ce point-là. Quoi qu’il en soit, sans baisser ma garde, je fis un bond avant, me tournant sur moi-même dans les airs pour me remettre à bonne distance de mon assaillant, et sans non plus le perdre de vue. Dans ce geste presque aussi rapide que le sien, j’avais laissé derrière moi l’homme qui avait rejoint le sol. Une trainée de neige décrivit mon atterrissage suite à quoi je redressai mon corps encore fléchit.

Le ténébreux ne disait rien et en dévoilait encore moins. La seule chose qu’il ait faite a été de me restituer le corps d’un individu que je ne connaissais pas réellement. Cet homme méconnaissable, travaillait avec mon informateur personnel, mon fou comme j’avais pour habitude de l’appeler. Lors du dernier rapport de ce dernier, il avait fait mention d’une personne ayant disparu lors du rassemblement d’informations sur la dénommée Rumaki Oshigato. Jigoku était, une des connaissances de la femme, mais rien n’a pu avoir été tiré de lui. Absolument rien du tout. Celui qui était même en charge de le surveiller avait disparu, jusqu’à présent en tout cas. Il ne faisait plus l’ombre d’un doute. Le captif avait certainement donné suffisamment d’informations à l’ennemi, afin qu’il me trouve. C’était réellement un échec.

Mon œil mi-clos, ma pupille devint soudainement rouge, arborant en son sein mon Sharingan. C’était davantage une mesure de sécurité qu’autre chose. Parler, d’une quelconque façon, n’aurait pas été avantageux pour moi. De plus, l’individu gisant à même le sol, lui avait certainement déjà révélé bien des choses. À quel point cet empereur était-il mystérieux ? À quel point ne commettait-il pas d’erreurs ? Qu’importe. Si aucune parole ne voulait s’échapper de ses lèvres, j’allais l’amener à le faire, par tous les moyens.

Plongeant mon regard dans le sien, j’essayai de sonder son esprit, d’extirper au mieux les informations dans sa tête. C’était la faculté principale du Sharingan, atteindre ce qui semblait être hors d’atteinte. Dans les ténèbres où il chercherait certainement à se protéger, dans cette tenue qu’il gardait bien haut pour éviter de se faire découvrir, mon œil pouvait le sonder, j’en étais persuadé, mais le résultat n’était toutefois pas certain.

Quoi qu’il en soit, tant que ses techniques m’étaient inconnues, tant que les risques que je courrais en l’attaquant n’auraient pas été minutieusement définis, je n’allais très certainement pas m’y aventurer. Une brise supplémentaire se leva, faisant bouger mes cheveux châtains ainsi même que ma cape bleue. Que savait-il sur moi exactement ? Faisant totalement abstraction de la présence de l’individu qui avait cru bon de se faire avoir, je déployai légèrement mon Chakra, faisant régner en plus de celles de l’élu de Fuyu, une aura oppressante. Les appelés du dragon étaient puissants et dangereux, si bien même qu’entre eux, ils n’hésiteraient pas à se livrer dans un combat sans merci. Et au fond de moi, je nourrissais l’espoir de me mesurer à lui. J’avais la volonté de le vaincre, d’essayer tout au moins, de me mesurer à l’un des plus redoutés empereurs de Fuyu. Le temps était passé, suffisamment pour que je me croie capable de lui tenir tête. Était-ce une erreur ? Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2132
Yens : 695
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Mar 16 Mai - 23:24



   
Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku


   
Sharingan contre Rinnegan



   




Décidément, Heiwa rencontrait des personnes aussi étrange qu'intéressante. Il ne s'était pas laissé démener par l'arrivé du Dieu de la Paix et avait fait preuve d'une réactivité hors norme, en s'éloignant de lui. Ainsi, cet étranger était loin du niveau de l'homme qui l'avait suivit les dernières semaines. Il était tout aussi rapide que lui, et peut être tout aussi puissant. Le Jigoku arqua simplement un sourcil, sous sa capuche, alors que le rinnegan tourbillonna dans ses orbites à une allure folle.

Les deux hommes se jaugeaient ainsi, silencieusement. Aucun des deux n'avaient le désir de parler à l'autre. Et puis après tout, c'était son interlocuteur qui avait envoyé des espions aux trousses du ninja. Il devait parler en premier, en toute logique. Il semblait savoir qui il était, alors que le Jigoku ne connaissait pas grand chose de l'autre. Enfin ce n'était pas totalement vrai, puisque aussitôt avoir volé des informations à son homme de main, il avait envoyé quelques marcheurs d'ombre à la recherche de cet homme.D'après ce qu'il avait appris, il était lui aussi un élu de Fuyu. Alors pourquoi apparaissait-il comme un ennemi en agissant comme il avait fait? Que recherchait-il exactement?C'était aussi une des raisons de sa venue ici.

Mais alors qu'il s'observait mutuellement, l'inconnu activa son œil qui devint rouge. Aussi rouge et reconnaissable que celui de Sasuke Uchiha. Les deux hommes se connaissaient-ils ou avaient-ils un lien de parenté? Au moins, il avait appris certaines connaissance sur ce pouvoir et cet œil, mais que représentait-il à ce niveau et pouvait-il rivaliser avec le Rinnegan?

Il en aurait bientôt la preuve alors que le sharingan tenta de s'introduire dans son esprit. Il était amusant de voir un tel pouvoir, là ou le sharingan pouvait pénétrer l'esprit, celui de Rinnegan pouvait contrôler l'âme de son adversaire. Le Rinnegan était le pouvoir de la vie, mais aussi de la destruction de l'âme. Sans se soucier de sa tentative, le Jigoku laissa l'impression, à cet homme, qu'il était parvenu à franchir la barrière mentale de son esprit. Mais tout ce qu'il pouvait voir ou comprendre était un simple vide et des ténèbres impénétrables. Du moins pour l'instant, car bientôt, le corps de l'empereur fut entouré d'une légère aura bleue-noire. Le Jigoku contrôlait, à ce niveau, la puissance de la Masamune et il libéra un peu les âmes maléfiques, emprisonnées dans la lame. Celle-ci se précipitèrent dans l'esprit du Jigoku faisant une barrière puissante et dangereuse contre le pouvoir de l'étranger. Aussitôt, il allait être envahit par des dizaines et des dizaines d'âmes, le repoussant avec une force inouïe de l'esprit du Jigoku. Elles tentaient de dévorer celui qui n'était pas le bienvenue en ces lieux.

Peut être que l'Uchiha serait épuisé, mentalement, après cette bataille perdue d'avance. Mais Heiwa n'en avait pas fini, il devait comprendre quel était son rôle et son objectif dans cette histoire. Avançant lentement mais sûrement vers le jeune homme, il finit par s'exclamait d'une voix froide et inquiétante:

-Oh! Ainsi l'homme qui tente de m'espionner possède le Sharingan. Tel que Sasuke Uchiha. Un membre du même clan, un élu de Fuyu qui me cherche. Du moins qui envoie des hommes de mains pour faire son boulot à sa place! Une erreur de ta part, tes hommes ne sont pas assez entraînés ou doués pour réussir une telle mission. Tu as encore beaucoup à apprendre, autant que tes hommes de main. D'ailleurs, un ordre de ma part et tu apprendras, toi et ton petit groupe, qu'il faut choisir ses ennemis avant de se lancer dans une telle bataille...Je sens en toi le désir de te battre contre moi, mais réfléchi bien à deux fois avant de le faire. Tu sembles être fort,mais la puissance ne fait pas tout dans ce monde!

Heiwa s'arrêta à quelques mètres du jeune élu, la capuche toujours sur la tête, alors que ses mains ne dépassaient même pas de ses manches. Pourtant, même ainsi, il restait impressionnant, d'autant plus que l'aura bleue-noire de Masamune s'intensifiait autour de son corps. Le shinobi avait prévenu l'Uchiha, les cartes étaient dans ses mains. Soit il parlait gentiment, soit il devrait lui donner une leçon.










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Mer 17 Mai - 18:20




feat.Heiwa

Ombre & Lumière

Mon regard se plongea au cœur du sien, essayant de se faufiler dans son esprit pour trouver le moindre élément qui m’aurait permis de comprendre qui il était ou bien tout au moins ce dont il était capable. Une simple information sur lui aurait fait avancer bien des choses. Jusqu’à présent, ce n’était que son nom, ainsi que les échos de sa puissance que j’avais entendues, sans plus. Il était entre autres un grand point d’interrogation sur pattes. Et il fallait le dire, dans ce monde, c’était rare de trouver des personnes avec une telle sécurité. Mon regard grand ouvert, je ne trouvai que les ténèbres et le vide dans son esprit. Je n’avais clairement pas accès à ses données. C’était une grande première, que je perde avec mon regard, que je n’arrive pas à sonder un esprit. Ça ne pouvait que renforcer encore plus la méfiance que j’avais à son égard. Sans même savoir pourquoi, je fus expulsé à une vitesse folle de son esprit. Une seule conclusion fut faite à ce moment-là : Le Sharingan, avait perdu.

Soufflant légèrement avec le visage rempli de sueur, je savais maintenant que le pouvoir de son œil était bien plus dangereux que tout ce à quoi j’aurais pu penser. Tout aussi calmement, il m’approcha, et rompit le silence suite à mon échec. Pensait-il qu’il n’avait plus besoin de poursuivre dans son silence pour la simple raison qu’il était dans la capacité de me faire flancher avec ses yeux ? Il devait réellement se méfier, car j’avais encore de la ressource. Reprenant mon souffle, je l’observai attentivement. Selon ses dires, il avait lui aussi rencontré Sasuke Uchiha. Il savait également que j’étais un élu de Fuyu. Avec un peu de chances, c’était là toute l’étendue de son savoir. Le mystérieux savait ou poser l’œil il fallait le dire. Décelant déjà mon intention de me battre, il ne fit que me conseiller de réfléchir longuement à mes actes, me donnant presque une leçon de morale.

Mon heure était également venue de rompre le silence d’une façon plus totale. Plissant le regard, je laissai couler quelques secondes après son intervention. Suite à cela, je m’exprimai calmement, mais de façon suffisamment audible pour qu’il puisse m’entendre. Le vent n’interrompait rien de mon message qui se voulait précis. Précis non pas que les mots aient été minutieusement choisis, mais plutôt parce que l’esprit qui s’en dégageait, visait principalement mon interlocuteur.

-Heiwa Jigoku. Élu de Fuyu et Deuxième empereur de Fuyu, je vous rencontre enfin. Depuis mon arrivée sur ces terres, je n’ai eu de cesse d’entendre parler de votre renommée et de votre puissance. Il se dit également que vous vivez dans l’ombre et d’après ce que je vois, ça ne peut pas être plus clair. Seulement, si vous êtes aussi dangereux qu’on le dit, pourquoi vous dissimuler derrière un vulgaire bout de tissu ? N’avez-vous pas l’honneur de montrer votre visage ?

Pour agir comme il le faisait, il devait certainement être un lâche. Je ne connaissais rien de lui, mais son comportement et son attitude furent très révélateurs. Même sans véritablement l’avoir vu à l’œuvre, je m’imaginais bien quel type de personne j’avais en face de moi. Discret, prudent, puissant et certainement très méfiant. Mais cette méfiance ne cacherait-elle pas non plus un certain manque de confiance en lui-même ? Certainement. Loin du Zayro imposant et direct qui semblait être le marteau, il était plus fin et par conséquent plus méprisable, comme un scalpel.

-Un ordre ? À qui donnerez-vous vos ordres ? Aux mêmes personnes qui vous ont livré cet individu au sol ? Il n’était pas entraîné en effet, c’était un fait. Je ne forme pas une armée. Je ne fais que récolter des données un peu partout quand j’en ai besoin. Et votre nom est apparu sur un de mes registres, sans que je n’en sache plus. Raison pour laquelle vous étiez suivi. Quant à ma force…

Je relevai légèrement la tête, écarquillant mon seul œil visible pour signifier mon assurance et seoir ma domination sur l’individu en face de moi. Se dissimuler à vie était sa façon de vivre, et la mienne était de briller dans les rayons du jour, défendant mes intérêts par ma force et mes plans.

-… Elle est suffisamment grande pour que je désire me confronter à un des empereurs de Fuyu. Vous devriez me remercier plutôt… Ça vous permettra de vous statuer, si réellement le besoin se fait sentir.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2132
Yens : 695
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Ven 19 Mai - 23:53



   
Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku


   
Sharingan contre Rinnegan



   




Il avait choisit la solution de parler. Et pour la première fois, le Jigoku entendu la voix, de celui qui désirait tant apprendre sur lui.L'inconnu était tout aussi calme que l'était Heiwa. A croire que lorsque la puissance venait, une certaine patience et sagesse s'installait. Comme s'il ne craignait personne en ce monde. Mais il restait encore jeune et inexpérimenté de la vie et de ses souffrances. Il était un enfant pour le Dieu de la Paix. Un être s'approchant trop du soleil et y risquait d'y laisser des plumes. Enfin, au moins, il s'exprima et il n'aurait pas à user de ses pouvoirs pour lui retirer les informations qu'il désirait. L'homme agonisant derrière eux en étant la preuve. Personne ne pouvait mentir au possesseur du rinnegan. Et encore, il avait de la chance, l'homme n'avait pas menti aux questions de son bourreau. Malheureusement, il ne semblait connaître que peu de choses sur son commanditaire.

Au moins, le shinobi avait appris qu'un petit groupe naissant travaillait pour lui et leur chef avait envoyé enquêter sur les personnes proches de Rumaki Oshigato. Était-ce l'assassin de Zayro Jiin, qu'il avait en face de lui? Enfin, cet homme qui que se soit avait la prétention de rivaliser avec les marcheurs d'ombre. Malheureusement, pour lui, ce n'était qu'une pure prétention irréalisable. Les marcheurs d'ombre foulaient Kosaten depuis bien longtemps maintenant, et le nombre augmentait un peu plus à chaque fois, autant que leur expérience et leurs capacités. D'ailleurs certains étaient déjà poster autour des espions de l'étranger, prêt à les anéantir au moindre signal de leur maître. Ils ne connaîtraient aucune rivalité!

Pour l'heure, Heiwa voulait en apprendre plus. Et tout aussi surprenant que cela soit, l'homme connaissait plusieurs éléments sur lui. Pour commencer, on le surnommait à nouveau l'empereur de Fuyu. Du moins un des quatre. Sa réputation mis au grand jour, depuis les histoires de Handa le précédaient plus qu'il ne l'aurait cru et surtout plus rapidement que prévus. Mis à part cela, il ne connaissait rien de lui, et sous-entendait même qu'il était un lâche d'ainsi ne pas montrer son visage. Une légère pression ondula sur la route, alors que l'aura bleutée de Masamune enveloppa totalement le corps du ninja.Cette fois-ci, même le jeune élu pouvait ressentir qu'il avait en face de lui bien plus qu'un seul être mais des milliers d'âmes qui s'opposaient à lui: Les âmes de Masamune!

Pourtant, l'homme avait ce désir ardent de le combattre et tentait même à le provoquer. Certainement le réveil de la médaille d'une réputation que le Jigoku n'avait jamais désiré. A présent de jeunes jouvenceaux en quête de gloire et de renommé était prêt à venir affronter la mort en personne. Inconscient probablement des risques. Mais Nagato le regarda de son rinnegan sans sourciller et répondre aux menaces voilées. Il patienta comme à son habitude. Peut être ne retirerait-il rien de cet homme. Hormis par la violence. Mais de qui prenait-il, lui même, ses ordres: Zayro Jiin? Dans tous les cas, il devrait rétorquer à cet homme qui le sous-estimait plus que de raisons!

-Tu es renseigné, du moins autant que peut l'être le commun des mortels. Ce qui ne signifie rien. Mais détrompe-toi, je ne recherche aucune gloire ni aucun honneur dans ce monde ou un autre. Alors pourquoi rechercherait tant à montrer mon visage ou mon identité?


Les deux êtres étaient à des années lumière l'un de l'autre quand à leur idéaux et à leur façon de faire.Le jeune homme semblait chercher la simple puissance pure et physique, autant que la renommé et la gloire. Désirait-il une statue à son image. Ne savait-il pas que là ou on érige des statuts, elles peuvent très bien être détruire, alors que les actes, comme faisait le Jigoku marquait leur temps et leur histoire? Même après son départ de ce monde, son nom serait bientôt tout aussi mentionné que Zayro Jiin ou Rhadamanthys.

-Sache que je n'ai aucun besoin de prouver quoique se soit. Seul les être puéril et les enfants ont ce désir constant de prouver au monde de quoi ils sont capable! Comme le désir d'un enfant à rendre fier son père. Mais qui ne pourra jamais marcher seul dans les ténèbres et la lumière! Sache que la force ne fait pas tout! Tu peux certainement rivaliser avec moi. Mais il te manque tant à apprendre, comme je te l'ai déjà dis. Sans avoir marcher dans l'ombre et les ténèbres, comportement que tu sembles critiquer, je ne serais pas parvenu à l'endroit ou je suis, ayant avancé chacune de mes pièces sur tout Kosaten. Le grand Zayro Jiin a détruit nombre de lieux et de temples. Mais qu'en est-il réellement. Juste la destruction de symbole, de lieux, de quelques êtres insignifiant! Mais j'ai agis pour renverser des royaumes entiers. Seika, Minshu dansent dans la paume de ma main!

Aucun intérêt de répondre au sujet du questionnement de l'Uchiha. S'il le désirait, il comprendrait rapidement que ses marcheurs d'ombre allaient fondre sur ses petits espions, comme un lion sur sa proie. Il devait, simplement attendre et se préparait à répondre simplement aux attaques prochaine de cet importun, qui semblait se résoudre uniquement à combattre l'un des empereur!

-Tu es jeune et tu manques de sagesse et de réflexion. Crois-tu vraiment que Rhadamanthys n'est pas venu à moi, pour me proposer une alliance, sans raison. Comment ai-je pu dompter la bête Asura, alors qu'aucun être ne semble parvenir à l'approcher. Le monstre sanguinaire m'a suivit dans mes batailles et me suivra encore. Quand à Zayro Jiin, le messager des enfers a bien compris que nos deux puissances s’harmoniseraient à merveille durant cette guerre!

Étrangement, L'Uzumaki donnait beaucoup de renseignements sur lui et ses plans. Mais tout ceci était calculé, comme une partie d'échec. Comme tout guerrier préparant ses attaques en avance durant un combat. Rien n'était laissé au hasard. Et de tels informations allaient rapidement s'ébruiter, puisque le messager des enfers et le possesseur du rinnegan s'était allié. Mais pourquoi l'élu de Fuyu désirait tant affronter l'un des empereur. Quelles étaient ses véritables raison, alors qu'il n'y avait aucun spectateur pour l'admirer.

-Mais je ne sais pas, s'il est utile de discuter de tels projets, prévus depuis mon premier pas en ces terres.Tu ne comprendras peut être pas l'esprit et la stratégie d'une guerre.

Le jeune élu était plus de l'ordre du guerrier, que du leadeur ou du stratège. Une puissance pure et brute n'égalant même pas l'être destiné à ce poste: le colosse de Fuyu. Il n'arriverait pas à faire sa place dans ce monde face à des Zayro Jiin et des Asura qui occupait déjà le rôle qui aurait pu lui être destiné. En tout cas, il était rare que Nagato parle autant envers un étranger. Il tentait, simplement, de le pousser un peu pour qu'il parle et se mette à tout raconter.

-Mais pourquoi ne pas me demander exactement ce que tu désires, puisque je suis en face de toi, à présent. Au lieu d'envoyer des hommes à ta place! Que désires-tu savoir?

Une nouvelle façon de mettre en avant que le lâche n'était pas celui qu'on pensait. Mais bien l'être qui envoyait des personnes à sa place pour connaître le Dieu de la Paix. Là ou lui même se déplaçait! Allait-il parler ou combattre? Obligeant le Jigoku à le remettre à sa place!










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Lun 22 Mai - 12:17




feat.Heiwa

Motivations

Il ne broncha pas. Aucune modification dans sa posture, ni même encore dans le ton de ses paroles. Tout restait fluide et limpide, comme ci son âme avait quitté son corps. Comme l’ombre qui le cachait, il avait adopté une attitude qui rendait toute tentative de lecture impossible. Il ne laissait donc jamais la moindre faille ? Quoi qu’il en soit, ça m’importait bien peu également. S’il semblait être à son aise dans son cocon, restant en retrait pour voir les autres agir, il n’était donc pas de ceux que j’avais grandement en estime, les combattants qui étaient dans la capacité de décimer une armée entière du revers de la main.

-Mes informations à votre sujet sont faibles, je n’en doute pas. La dernière fois que j’ai essayé de chercher quelque chose sur vous, j’ai perdu un de mes hommes. Vous êtes très prudent, c’est une chose qu’il serait vain de nier.

Contrairement à moi, l’utilisateur de l’œil du sage des six chemins, n’avait rien à prouver. Il ne portait pas l’espoir d’un clan particulier. Il n’avait rien qu’il ne cherchait à défendre par la renommée. Ses agissements lui suffisaient particulièrement. S’étant forgé dans les ténèbres et ayant grandis en leur sein, le deuxième empereur avait toujours eu à agir comme il disait si bien, méthodiquement. Il critiquait les actions de Zayro, qui, il fallait l’accordé ne visait qu’à semer la zizanie.

Selon ses dires, aurait Minshu et Seika entre ses mains, et de ce fait, il était quelqu’un de particulièrement puissant. Mais cela n’était que des mots. S’il avait eu la capacité de renverser Seika ou même encore Minshu, il n’y aurait eu aucunes raisons pour lesquelles il ne l’aurait pas encore fait. À moins biensur que ces divers royaumes lui attribuent des privilèges particuliers. Quoi qu’il en soit, je gardai cette information pour moi. Il était certain que j’en allais avoir besoin plus tard.

Le mystérieux semblait bien connaître Rhadamantys, ainsi même que Mukuchi, plus connu sous le nom d’Asura la bête. Il semblait l’avoir dompté, chose qui n’était pas fausse. J’avais entendu dire que tous deux avaient attaqué Minshu, décimant des villages entiers dans la zone des grands lacs. Une chose bien surprenante il fallait l’avouer. Ses pouvoirs étaient donc bien plus grands que ce que je voyais. D’une certaine façon, cela m’encourageait à me confronter à lui, à voir si j’étais en mesure de tenir tête à cet homme. Mais ses paroles me revinrent encore clairement.

Je manquais d’expérience et de sagesse. La force seule ne suffisait pas. Ses propos n’avaient aucune trace de mensonge, bien au contraire. Toutefois, j’étais un Uchiha et mes motivations premières étaient liées à la renommée grandiose de ce clan. Pour ce faire, c’était par la puissance que je devais me faire connaître, et par la grandeur que le nom Uchiha devait faire trembler la terre dans son intégralité.

Il me pensait enfantin ? Je n’en n’avais cure. Il pensait avoir plus de pouvoir pour détruire tout ce que j’avais bâti, notamment mon réseau d’informateurs ? Ce n’était pas un problème. Il n’allait faire que freiner un moment mon ascension toute tracée, et m’aurais inutilement ajouté à sa liste d’ennemis, qui n’étaient jamais assez exhaustive.

-Une stratégie de guerre hein… Je doute déjà sur vos objectifs de victoire. Vous clamez dis avoir Seika et Minshu dans vos mains, mais tous deux sont bien portants. Minshu s’ouvre à de nouveaux horizons et Seika possède des élus qui gagnent en puissance à chaque instant. Si vous êtes donc en mesure de les écraser… allez-y… faîtes-le…. Montrez-moi donc maintenant la puissance des ténèbres que vous chérissez tant et que vous valorisez plus que tout, au point même de trouver nécessaire de couvrir son visage dans un lieu désert.

Nous en étions là. Il fallait également que j’explique mes agissements à l’égard de cet individu. Deuxième empereur de Fuyu, il méritait bien mieux que des avanies. Mais en même temps, dire à tout-va que j’étais temporairement allié avec Zayro – dans la mesure où je devais faire quelque chose pour lui, et a contrario il devait également me rendre un autre service – n’était pas une chose que j’aimais faire. C’était se maudire soi-même, se condamner volontairement à la mort. Cette pratique était la claire manifestation de l’inconscience et de l’insouciance.

-Oshigato Rumaki est une personne condamnée à mourir par ma main. Vous sembliez donc avoir eu un passé avec elle. De ce fait, je devais à tout prix savoir lequel, et ce, dans les moindres détails. C’était ce que je cherchais à savoir sur vous, principalement. Mais maintenant les choses sont différentes. Ajoutée à ce que je voulais réellement savoir, j’allais chercher à connaître quels sont vos objectifs. Telle une ombre, on ne sait jamais rien de vos réelles intentions. Et je suis certain que, même pour ceux qui sont au-dessus, c’est gênant.

Je faisais mention aux hautes sphères, ceux-là même qui dirigeaient le royaume des glaces.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2132
Yens : 695
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Sam 27 Mai - 1:17



   
Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku


   
Le temple du ciel sous les eaux



   




Le ninja avait dit ce qu'il avait à dire. Froid, implacable, comme il avait toujours été. Espérant que les mots aient autant d'impact. Après tout l'élu avait repris une certaine puissance, et même s'il semblait jeune, il pouvait devenir un atout dans les guerres à venir. Mais comme, il l'avait si bien dit, la puissance et la force pure ne faisait pas tout, bien au contraire même. En aucun cas sa force mènerait la nation du serpent ou du phœnix à leur chute.Les deux nations connaissaient bien des élus tout aussi puissant, et même des natifs dont la force brute les surpassaient. Alors que pourrait-il faire face à cela? Même le Colosse de Fuyu avait bien compris cette situation et les atouts du ninja dans cette guerre.

Mais ce jeune homme ne voyait peut être pas plus loin que le bout de son nez. Possédant probablement un objectif aussi petit et réduit qu'on pouvait l'espérer des jeunots. Et pourtant, même Sasuke Uchiha avait montré plus d'ambition que cet homme en face de lui. Si récent dans ce monde et pourtant bien plus avancé que beaucoup d'entre eux. Sasuke Uchiha été peut être un être d'exception. Pourtant le Jigoku écouta d'une oreille les premières paroles de son opposant. Sans relever une réelle importance à ce qu'il venait de dire. Il énumérait des faits et une réalité que le protagoniste connaissait déjà.

Néanmoins, la suite attira un peu plus son attention. L'homme qui lui faisait face oser remettre en doute ses paroles et ses actes. Était-il aussi bien renseigné qu'il le pensait? Il croyait Minshu et Seika bien portant, d'après ses dires? Était-il exilé dans une grotte depuis tout ce temps? Minshu était au plus mal, son armée ravagé, une alliance détruire avec le royaume du feu et des villages anéantis, alors que Handa avait été désintégré de la surface de la terre, déclenchant des vagues et des vagues de victimes et de sans-abris dans les villes fortifiées du territoire. Quand à Seika, une révolution naissait dans les rues même des grandes villes et peu à peu de la capitale! L'ange de Seika œuvrait à merveille. Mais comme on dit souvent: "Rome ne sait pas construit en un jour". La Patience était mère de sûreté et surtout de réussite. Lui était homme à la tête brûlée qui fonçait dans le tas, ce qui un jour allait lui être fatal. Le Jigoku n'avait aucune recherche de gloire ou de preuves. Sa participation avec les deux autres empereurs à Kupuo parlait tout autant pour lui!

Aux insultes de l'Uchiha, Nagato poussa un léger soupir. A quoi bon restait ici et palabrer avec un inconscient et une créature manquant cruellement de cerveau et d'intelligence. IL ne comprendrait même jamais l'importance et la hauteur des objectifs de l'Uzumaki. Après tout qu'est ce qu'un clan face à une paix universelle et totale!

Puis finalement, il en vint à son but et à son désir envers Pain.Il voulait en savoir plus sur Rumaki Oshigato. La guérisseuse ayant trahit le royaume. Mais plus encore, plus sur lui et ses idéaux. LE regard du shinobi s'assombrit et l'air devint tendu. Cet homme était-il un espion du dictateur de Fuyu? Les officier et politiciens de Fuyu s'inquiétaient-ils de son cas? Et soupçonnaient-ils quoi que se soit sur son compte. Ceci était peu probable. Mais si cet homme espionnait, il devenait un ennemi et un danger pour la suite des événements. Des nuages s'amoncelaient au-dessus d'eux, alors qu'un froid s'empara des lieux. Bien sûr, Heiwa ne ressentait rien, il avait souvent vécut sous le pouvoir de la pluie. Ce pouvoir de contrôler les éléments de dame nature, pour lui être utile. Une technique parfaite de détection, mais aussi révélant à merveille l'émotion cachée du Jigoku. Pourtant, le regard sombre d'Heiwa cessa, alors qu'il se perdit dans le lointain, un instant. Puis il recula d'un pas ample, plein de charisme, comme s'il se désintéressait de son interlocuteur!

-Rumaki Oshigato, la guérisseuse... La religieuse... Mère du premier élu-enfant...Traîtresse!Elle n'est rien pour moi qu'un pion qui m'a été utile. Un pouvoir de guérison qui aurait pu aider dans les guerres à venir. Mais son sort m'importe peu. Lors de notre conversation avec Zayro Jiin, il m'a promis une chose que son assassin me ramènerait l'enfant de la femme. Tu es donc chargé de cette mission, il faudra me ramener l'enfant, sans lui faire le moindre mal!


Un éclair zébra le ciel, alors que le rinnegan se posa sur l'Uchiha. Plus mauvais que jamais, comme s'il lui promettait un sort plus que la mort et tout ce qu'il avait pu connaître s'il touchait à un cheveux de l'enfant! Mais probablement ne le ferait-il pas, alors qu'il semblait porter le messager des enfers sur un piédestal. Jamais, il n'oserait s'opposer à lui. Le cas échéant il aurait deux des élus les plus puissant à ses trousses. Cette menace suffisait probablement à éviter tout problème! La pluie tombait de plus en plus, se transformant en une véritable averse.

-Quand à mes objectifs, tu les sauras bien assez tôt! Mais si tes supérieurs de Fuyu t'envoient pour m'espionner, sache qu'ils n'auront aucune endroit pour se cacher!

Une forte pression fut déployée sur les lieux et se dissipa tout aussi rapidement. Les nuages se dispersèrent peu à peu, laissant une fine pluie tombait d'un ciel grisâtre. Et le Jigoku amorça une marche. Si  Rinkyu désirait que le Jigoku amorce des hostilités contre lui, il se trompait du début à la fin. Car en aucun cas, il s'abaisserait à attaquer un homme dont la vision était aussi étriquée. Toutefois, il avait ressenti son désir de le combattre pour prouver encore des choses inutiles. Mais Nagato était un ninja et un élu de renom. Il était prêt à répondre à une quelconque agression!










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Ven 2 Juin - 14:11




feat.Heiwa

Agis


Cela ne faisait plus l’ombre d’aucun doute, nos points de vue divergeaient grandement. Sa puissance m’était inconnue, ses faits et gestes l’étaient tout autant. Mais bien évidemment, cela n’allait pas durer bien longtemps. J’avais un plan pour changer la donne, catégoriquement, et m’y atteler était une nécessité qui se faisait de plus en plus grande. Pour ma part, il n’avait rien montré de bien surprenant. Attaquer des villages dans les terres du serpent, ou même encore espionner les autres terres qui devenaient de plus en plus dangereuses avec l’avènement des élus, n’avait rien de particulièrement révolutionnaire. J’avais également les yeux dans une bonne partie du monde et bien que détruire des villages était une chose dangereuse, avec un associé tel qu’Asura, cela ne m’aurait pas été bien difficile. Et même si son ancienneté lui donnait une expérience plus large que la mienne dans le domaine, j’en étais toutefois très sceptique.

Seika et Minshu dansaient dans sa main, et il pouvait les écraser quand il en avait envie, disait-il, mais au moment de mettre ses si belles paroles en application, il ne fit rien d’autre que reculer légèrement. C’était presque amusant de voir ainsi un des grands empereurs. Était-ce donc là la puissance des ombres qu’il vantait tant ? Il était certain que je faisais peut-être une grande erreur de le sous-estimer, toutefois, je savais déjà une chose, il était un beau parleur. Oui, j’avais pour habitude de me fixer sur des faits, plutôt que des vaines et inutiles spéculations. Toutefois, si Zayro Jinn en était venu à s’associer avec lui, alors, cela voulait dire qu’il avait quelque chose en plus, une chose que je n’arrivais pas à voir. C’était d’ailleurs ce que je voulais confirmer. Mon épée allait exprimer ma volonté en temps voulu.

Faisant taire davantage le débat sur cette partie-là, et ce sans regrets, nous entrâmes dans le vif du sujet, Oshigato Rumaki. Cette Fuyujin qui devait mourir par ma main, était une connaissance de l’utilisateur des yeux en spirale. Il ne le nia pas, et m’informa même de ce que Zayro et lui avaient convenu. Selon ses dires, je devais lui rapporter l’enfant. C’était une chose assez inattendue. Quoi qu’il en soit, ce n’était pas dans mon contrat. Tuer la Fuyujin et envoyer le rapport à la capitale étaient ce qu’il devait être fait. Et j’allais le faire. Si une autre modalité allait devoir être ajoutée, ça n’aurait certainement pas été de la bouche de cet homme, incapable de montrer son visage, que j’allais le recevoir.

-Ne vous méprenez pas Empereur… La seule mission qui m’a été donnée, est bien celle de m’occuper d’Oshigato, sans plus. Si une promesse a été faite en mon nom sans mon accord, je ne m’y soumettrai pas. Votre puissance est grande, et vous semblez avoir la maison mise sur une grande partie du monde. Retrouver un enfant dépourvu de sa génitrice ne devrait pas être un souci pour vous. Pour ma part, je me tiendrai à mon propre plan.

Tuer une femme, n’était déjà pas supportable pour moi. Alors, livrer un enfant à une personne comme Heiwa, était tout bonnement impossible. Rien n’allait m’être accordé en échange, si ce n’étaient les remords de mes propres actions. Je n’allais donc pas, prendre le risque que ces choses-là arrivent. Encore pourvu de fierté, j’avais des limites que je ne traversais pas. Pouvait-on en dire autant de celui qui se cachait derrière son manteau ? Certainement pas.

Un tonnerre – comme s’il attendait ce moment – illumina les cieux, me permettant de voir encore le regard de verre de mon interlocuteur. Il était certain que, tenter de m’opposer à une personne comme lui, était un risque fou, insensé. Toutefois, nous étions à Fuyu, la terre même où rien n’était fait sans aucune raison. Je ne voulais pas faire de lui mon ennemi, ni même mon allié. Mon objectif était de l’affronter, et jauger mon propre niveau. Sa puissance était grande, et je le ressentais bien. Il ne faisait aucun doute, qu’il était une personne difficile à vaincre, une raison de plus d’ailleurs pour m’attaquer à lui, sans non plus risquer de me faire tuer. Cela ne semblait pas être son credo, de se battre pour mesurer sa force. Son assurance était grande, il ne fallait pas le nier. Le seul problème était que la mienne se forgeait encore. Et pour la permettre d’être établie, il fallait que j’agisse à ma façon.

Ses objectifs étaient un mystère qu’il ne voulait pas me révéler. Bien évidemment, par une force qui m’était inconnue, il dissipa la pluie, et déchira les cieux. Une chose qui était très surprenante, il fallait le reconnaître. Ainsi donc son pouvoir était de dompter l’espace ? Quoi qu’il en soit, il amorça une marche bien vite, sans rien faire d’autre. Ainsi donc, il ne désirait pas se battre. Bien. J’allais donc un peu forcer les choses.

-Jamais vous n’allez vous décider à vous battre je suppose… c’est bien dommage.

Me précipitant droit sur lui, la pupille rougie par ma colère, mes mains qui s’élevaient en arrière sous la pression de la vitesse de mon déplacement, se mirent en mouvement. La main gauche saisit trois Shurikens que j’envoyais de façon circulaire à mon adversaire. Un devait dévier pour l’attaquer sur le flanc droit, un autre par le haut et le dernier par le bas, sur son genou gauche. Ma main droite quant à elle, dégaina Jiro dans un mouvement circulaire, qui ne manqua pas de générer quelques étincelles. Un coup circulaire d’épée fusa pour frapper sa côte gauche, alors même que mes yeux, scrutaient minutieusement tout ce qu’il se passait, et même, ce qui risquait d’arriver.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2132
Yens : 695
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Lun 5 Juin - 16:45



   
Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku


   
Une proposition: un Défi



   




L'Uchiha avait refusé sa demande qui était indirectement une demande de son commanditaire Zayro Jinn. Peut être devait-il en faire part au Colosse, alors que ses propres élus préféraient remettre en doute son autorité et sa force. Nagato réfléchirait le temps venu et lorsqu'il rencontrerait à nouveau le messager des enfers. Pour l'heure, il n'avait plus aucun intérêt pour cet homme qui avait tenté en vain de l'espionner. Maintenant assurer, qu'il ne craindrait aucune poursuite des futurs espions de cet élu, il n'avait plus rien à faire de l'assassin.

Il avait juste, lorsqu'il prononçait le fait que le Jigoku pouvait bien se débrouiller seul, pour capturer l'enfant. IL ne semblait pas comprendre un fait: Les empereurs n'avaient pas de temps à perdre avec la basse besogne. Et même si le Jigoku possédait des corps divins et de nombreux sujets, il y avait toujours un manque d'effectif pour tout ce qu'il fallait faire. Mais soit, il avait fait son choix et l'Uzumaki ferait le sien. Ayant fait volte-face, il s'éloigna donc du chemin, sans plus d'intérêt pour son interlocuteur.Il avait été bon avec lui et ses hommes, et ne voyaient plus d'utilité à détruire le réseau d'un élu de Fuyu. D'un être qui pouvait aider la cause du royaume des glaces et pendant un temps sa propre cause, indirectement. La pluie continuait à tombait, finement, mais suffisamment encore pour détecter tout intrus aux alentours, ou tout déplacement. La phrase fusa derrière lui, la voix plein de défi désirait ardemment se battre et jauger la force de l'empereur. Mais le Dieu de la Paix n'en avait que faire. Après tout qu'avait-il à gagner à cela? Rien du tout. Pire encore, il pouvait perdre du temps précieux.

La pluie prévenue d'un mouvement, mais même avant cela, le shinobi se doutait des prochaines actions de l'Uchiha. Il était si prévisible, un être qui finalement était si malléable. Aucun doute, qu'il n'allait pas le laisser partir, se tournant, alors que son adversaire se précipitait sur lui, Heiwa gardait ses yeux fermés, imperturbable. Il n'avait pas besoin de voir alors que ses pouvoirs divins analysaient tout ce qui se passaient autour de lui. Rien ne pouvait le surprendre, encore moins, alors qu'il possédait un élément infaillible. Une défense parfaite!

La pluie localisa le mouvement de trois projectiles se dirigeant vers lui, rapidement suivit du jeune homme, prêt à en découdre avec lui. Le choc allait arrivé rapidement. Le seuil d'esquive avait été franchit, et en apparence le Jigoku ne pouvait plus rien éviter. Pourtant, il paraissait toujours aussi calme et serein. Plus que quelques centimètres avant l'impact...Puis de grand yeux s'ouvrirent aussitôt. Le Rinnegan usa de son grand pouvoir. Les projectiles restèrent une infime seconde immobile dans les airs, alors que son ennemi s'approchait encore. Une micro-seconde supplémentaire et même le jeune ninja vint à la rencontre d'un mur invisible qui le propulsa aussitôt avec une force inouïe, quelques mètres plus loin. L'offensive avait été invisible et opéré au derniers moment pour éviter toute tentative d'esquive ou d’échappatoire, jouant avec l'élan de son ennemi pour le retourner contre lui. Pain n'avait toujours pas bougé, immobile et observant l'Uchiha.

L'empereur de Fuyu n'était peut être pas le plus puissant, mais si Zayro Jinn s'était tourné vers lui, il y avait toujours eu une raison. Il restait certes l'un des plus puissants élus de ce monde. Mais aussi, le plus ancien, celui qui avait apprit de nombreuses choses depuis son arrivé. Mais surtout pour sa capacité à préparer des stratégies pour défaire ses ennemis. Chacune de ses actions étaient réfléchies et il prévoyait plusieurs coups d'avance et plusieurs possibilités suivant la situation. Le silence régnait à nouveau sur cette étendue désertique et glaciale. Pourtant Heiwa fit un pas en avant, résonnant dans ce paysage étrange.

-Peux-tu me dire quel est mon intérêt à me battre contre toi? Vos désirs de porter en avant le nom de Uchiha ne m'intéresse guère! Vous voyiez si petit...

Il n'avait réellement aucun désir de se battre, et perdre son temps en de tels futilités ou gamineries puériles. Il ne donnerait donc pas ce que désirait ce combattant. Néanmoins, il pouvait se servir de ses envies et de ses désirs contre lui...

-Je pourrais partir sans même que tu puisses me poursuivre. Ton pouvoir n'est pas encore assez grand pour me poursuivre dans les ombres. Mais je te propose une chose. Je suis prêt à m'opposer à toi, si tu ne fais aucun mal à l'enfant et me le récupère lors de ton assassinat. Cet enfant est très important! Ainsi tu me ferais gagner un temps précieux à le récupérer!

Il voulait se battre, le Jigoku le lui offrait sur un plateau d'argent. Après tout, il y avait du donnant donnant. L'Uchiha désirait à tout prix jauger leurs puissances, et Heiwa désirait récupérer l'enfant de Rumaki. Qu'avait-il à gagner d'autre dans un tel combat? Heiwa s'avança pas à pas pour se retrouver bientôt au-dessus de Rinkyu, qu'allait-il répondre à cette proposition?









   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Mar 6 Juin - 6:12




feat.Heiwa

Echange étrange


L’offensive était lancée et pour une fois, j’étais enfin prêt à rivaliser avec un des quatre empereurs. Pour le moment, je ne savais rien sur lui, autant sur sa nature, sur ses objectifs ainsi même que sur sa puissance. Ceci faisait donc de ma première offensive, une offensive-test, pour voir ce qu’il allait faire. Allait-il se battre avec des armes, des techniques ou bien une autre forme de magie unique en ce monde ? Mon Sharingan observait. Il observait bien et il décryptait tout également. Ma vitesse était grande et mes attaques bien trop coordonnées pour être faussées. Mon attaque évoluait et Heiwa ne fit rien, strictement rien du tout. Seulement, j’assistai à un spectacle qui me laissa encore stupéfait. Mes Shurikens s’étaient stoppés en plein air, anormalement. Son regard, ses pupilles, c’était ses yeux.

Je courais encore, quand ma pupille dansait dans tous les sens pour essayer d’ingérer le maximum de données, dans l’optique de me donner une base de réflexion plutôt solide. Mais rien, rien n’expliquait ce qu’il se passait. Était-ce un télépathe, ça aurait pu expliquer bien des choses. Quoi qu’il en soit, mon corps également s’immobilisa sans même que je ne puisse faire quoi que ce soit. Infamie !!! Plus un seul muscle ne pouvait avancer, j’étais figé, comme si pression étrange m’enveloppait. Seulement, je n’avais pas dit mon dernier mot, dans ma manche, j’avais une technique particulière qui ne nécessitait aucun de mes mouvements, le Susano’o.

Malheureusement, alors même que j’eus l’idée de générer mon titan de chakra, je me fis éjecter rapidement, ainsi que mes Shurikens, bien loin de mon adversaire. Je croisais mes bras en X en avant pour empêcher la poussière de me gêner la vue. Tournant sur moi-même à bon nombre de reprises, je roulai dans la neige, jusqu’à ce que je brise un arbre dans le loin. Mes muscles avaient été comme frappés violemment d’une force inconnue. Incroyable, approcher un être pareil était impossible, ou du moins, très difficile. La pluie fine tombait toujours sur le sol, alors même que mon regard croisait le sien. Le mécréant s’avança jusqu’à moi, me faisant une proposition qu’il jugeait comme simple. La vie d’un enfant contre un combat.

C’était tout bonnement insensé, toutefois, il marquait un point. L’élu de Fuyu n’avait aucun intérêt à m’affronter en ce moment même. Il avait encore moins d’intérêt à s’y mettre sérieusement. De même, je n’avais à la base aucun intérêt à lui rapporter l’enfant de l’Oshigato. Mais à présent les choses étaient différentes. Un arrangement était possible. Toutefois, de mon point de vue, ce genre d’attitude était à la limite de la bestialité. Il m’était littéralement impossible de vendre l’âme d’un pauvre garçon innocent qui n’a rien voulu d’autre que vivre paisiblement auprès de sa mère, à une personne aussi mystérieuse et manipulatrice que le Jigoku aux yeux tourbillonnants. C’était tout bonnement impossible, et bien qu’aucun mot ni aucune expression sur mon visage le trahissait, mon opinion sur le sujet avait été fixée depuis bien longtemps.

Je fis un bond arrière, tout en observant l’Empereur. Mon entreprise aurait été vouée à l’échec de toute évidence. Aucun combat n’allait être mené, tout comme aucune livraison n’allait être faite. Mon audace avait été très grande, et pour le moment, si ça n’était le fait qu’il pouvait se montrer très dangereux, je ne savais rien de ses techniques. Seulement, sa renommée laissait sous-entendre bien trop de choses pour que je le prenne comme ennemi.

-Je ne livre pas des enfants innocents et incapables de se défendre pour un simple combat. Vous et moi, savons pertinemment que nous serons, un jour ou l’autre, amené à croiser le fer. Je n’aurais qu’à attendre patiemment l’arrivée de ce jour, tout simplement. Actuellement, j’en resterai là.

Je rangeai par la suite mon épée, observant immobile mon interlocuteur. J’allais prendre cet individu, ou du moins ce qu’il restait de lui. Contre un individu comme Heiwa Jigoku, il me fallait être capable de protéger mes hommes. Libre à lui de rajouter quelque chose à tout cela, ou bien à s’en aller aussi vite qu’il ne vint






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2132
Yens : 695
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Jeu 8 Juin - 0:44



   
Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku


   
Des paroles implacables...



   




Comme le ninja pouvait s'en douter, son adversaire fut projeter à quelques mètres sans comprendre ce qui lui arrivait. Comment pouvait-il interpréter, une chose qu'il ne voyait pas, après tout? Le pouvoir divin du Tendô était illimité, et il en avait fait les frais. Enfin une infime partie avait été déployée contre lui. Juste suffisante pour le repousser. Néanmoins, cet opposant était puissant et il avait usé que le strict nécessaire face à lui. Un nécessaire qui aurait pu tuer un être bien plus faible que lui. Mais son visage se tordit légèrement de surprise, du moins si l'on pouvait ainsi définir les traits de son visage. La raison en était simple. Puisque juste avant d'être repoussé, le shinobi avait senti une importante concentration d'énergie provenir de l'Uchiha. Que préparait-il? Il était parvenu pour la première fois à éveiller sa curiosité et son intérêt. Peut être, après tout, pourrait-il essayer d'analyser son potentiel...

Néanmoins, arrivé à sa hauteur après le petit échange, Rinkyu bondit en arrière sans aucune raison, laissant Heiwa pencher la tête sur le côté, intrigué. A quoi jouait-il? Se préparait-il à lancer une attaque, qui lui demandait un certain recul? Mais non! Il refusait simplement sa proposition. L'Uzumaki redressa sa tête, l'observant silencieusement de ses yeux. Il refusait sa proposition, arrêtant, avant même de réellement commencer le combat. Refusant de lui ramener un enfant qu'il ne connaissait pas sous un prétexte de bien séance et d'honneur. De tels émotions et sentiments allaient tôt ou tard le mener à sa perte. Il ne connaissait rien de l'histoire. Il était jeune et ne voyait pas plus loin que le bout de son nez. En rien, il ne prenait en compte les tenants et les aboutissants de ce choix. Il ne se rendait pas compte, qu'il allait devenir l'assassin de cette femme, mais aussi de l'enfant. Mais Pain allait lui donner peut être une petite leçon, si son cerveau arrivait à comprendre ce qu'il allait dire:

- Tu refuses ton désir de me combattre et de prouver ta valeur pour la crainte de séparer un enfant de sa mère!? Tu n'as peut être pas le potentiel que j'imaginais! Sache que cet enfant est unique. Il est peut être plus important que toi et moi réuni. Il est peut être la clé qui nous libérera tous! Par ton choix tu condamnes cet enfant à la mort. N'oublies pas une chose: Tu vas assassiner sa mère!

Il laissa un moment sa phrase en suspens, ayant bien insister sur ses derniers mots, pour que son interlocuteur enregistre ce qui venait d'être dit et que la vérité ouvre petit à petit ses yeux. Bientôt, le possesseur du Sharingan verrait pourquoi l'Uzumaki était à craindre. Ce derniers voyait bien plus loin que quiconque, il détenait l'information, la vérité et s'en servait de façon implacable.

-Tu seras l'origine de la mort de cet enfant. Il ne pourra survivre sans elle et sans les ennemis que c'est faite sa mère. Fuyu la pourchassera toujours, Minshu voudra récupérer ce garçon, et il deviendra un otage pour Seika. Son destin deviendra plus sinistre que jamais. Et cet enfant de la lumière plongera le monde dans les ténèbres...Tu seras responsable de cet avenir, de son sort, car tu n'auras pas voulu me le ramener! Finalement par ce que tu penses être louable, tu déclencheras sa perte... Et notre perte!

Pourtant, il avait fait son choix, et Heiwa n'avait aucun désir de le combattre. Cette entrevue semblait se terminait ainsi, aucun des deux n'ayant obtenu ce qu'il désirait. Faisant volte-face, il scruta le ciel, comme s'il envoyait un message à celui-ci. Mais aussitôt, toujours le dos tournée au ninja, Heiwa tourna légèrement sa tête vers lui, pour ajouter de nouvelles paroles:

-Ton assurance te mènera à ta perte. Je n'ai aucune assurance que nous nous rencontrerons à nouveau ni même que nos forces s'opposeront. En Kosaten tout peut arriver ta mort, comme la disparition de ce corps...De mon corps!

Le Jigoku ne croyait pas en sa mort, tout au plus ce corps mortel disparaîtrait, et même si inexplicablement, il tenait à cette enveloppe, son essence divine subsisterait. Ce qui n'était pas le cas de ce guerrier. Il n'y avait donc qu'une chance très faible pour une nouvelle rencontre...Ceci dit , leur deux silhouettes furent dominées par une ombre gigantesque, suivit d'un cri à glacer le sang au plus courageux d'entre eux. Heiwa levait les yeux au ciel, alors que sa monture ailée décrivit des cercles dans le ciel, avant de rapidement rejoindre son maître, frottant sa longue tête sur le corps frêle du ninja. Avant de pousser un niveau hurlement en direction de l'Uchiha, toutes dents devant, menaçant. Une simple main sur son cou et le dragon-serpent se calma aussitôt pour entourer le corps de son cavalier, de son immense cou. Fear était une bête terrifiante mais si charismatique et impressionnante, qu'il pouvait attirer l'admiration autant que la frayeur...





   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Mar 13 Juin - 19:05




feat.Heiwa

Convictions

Que savait-il des raisons de mes actions ? Que savait-il de mes motivations, de mes contraintes ? Avait-il seulement une fois voulu protéger quelqu’un qui lui était cher ? Non, jamais il ne s’était attaché à quoi que ce soit, à qui que ce soit. Heiwa n’a toujours été qu’une ombre, rodant de ville en ville pour mettre en place ses plans, sans plus. Et maintenant, il jugeait mes actions, et me rappelait mes contraintes. Espérait-il seulement que je change d’avis pour un être de sa trempe ? Folie. L’honneur n’était pas dans son registre, ni même la droiture.

Il exerçait son influence que dans la partie obscure, où seuls les parias et autres Minshujins – symboles vivants de l’escroquerie – auraient bien pu se complaire à patauger. C’était une des preuves les plus claires, du genre de personne qu’il était. Un Uchiha tel que moi, héritier du divin de mon état, n’avait rien à recevoir de cet individu. Une personne qui ne pouvait même pas comprendre l’infamie qui se résidait dans l’action de livrer un jeune garçon à un maître des ombres de sa trempe. Mon visage affichait un léger mécontentement, avant de reprendre sa neutralité débordante.

-

La suite de ses propos sembla beaucoup plus sensée que les précédents, mais étaient d’un surréalisme beaucoup trop poussé. Un simple enfant, qui était né d’une élue, intéressait un empereur de Fuyu. Cela était particulièrement surprenant. Qu’avait-il de si particulier ? Quel était donc le mystère qui planait autour de lui ? En quoi était-il plus important que nous, qui avions puissance et notoriété ? En quoi aurait-il été une cause de faiblesse pour le royaume ? Je n’avais que trop peu d’informations sur lui pour pouvoir en juger. Une chose était certaine, Limiter ma récolte de données à Rumaki uniquement et ses contacts les plus récents avaient été une bien trop grande erreur. J’aurais dû, me pencher un peu plus sur le garçon. Mes sourcils se froncèrent un moment après ses propos et c’est alors que je repris.

-Ce n’est que la progéniture d’une élue. Un enfant comme je pourrais en faire et vous certainement aussi. La valeur que vous voyez en lui n’est que factrice. Les véritables ennemis de la nation, sont les élus puissants ainsi que les dirigeants qui les utilisent. Non pas un enfant qui a n’a pas encore vécu cinq années en ce monde.

Je pris un moment pour battre des paupières, avant de reprendre avec toujours autant de calme.

-Je tuerai sa mère. Cela est une réalité à laquelle nous ne pourrons pas échapper. Son fils, vivra sans elle, et ça aussi, nous ne pourrions rien y faire. Qu’il soit capturé ou pas, cela n’est plus de mon ressort. Ça n’aurait été que par la faute de son incapacité à rester en sécurité. Dès le moment où l’on naît, on est déjà assez vieux pour périr. La seule chose qu’il puisse faire pour son propre bien, c’est de vous éviter, ainsi que tous ceux qui pensent comme vous. Aussi bien vos alliés, que vous ennemis. Je n’ai aucun regret concernant les choix que j’ai posés. Mes décisions, je les assumerai comme je l’ai toujours fait depuis longtemps. Et aujourd’hui, ma décision est de ne pas vous livrer cet enfant. Les tempêtes qui viendront par la suite, je les arrêterai, ou bien j’en mourrai.

J’allais très certainement revoir cet homme mystérieux et je le savais bien. Aujourd’hui il était venu à moi par le biais de ses ombres. Il m’avait localisé et a eut la générosité de me rendre mon messager vivant. Bien évidemment, je compris qu’il s’agissait à ce moment-là d’un avertissement, de ne plus tenter de le retrouver. Toutefois, aucun de nous ne souhaiter une guerre quelconque. Je n’attendais qu’un combat et lui, un service qui aurait aisément pu déboucher sur bien d’autres. Seulement, je n’agissais jamais contre mes convictions, à moins de protéger quelque chose que j’avais de cher à mes yeux.

-Les portes de la mort ne m’ont pas retenue bien longtemps. Si jamais je tombe, je reviendrai plus puissant. Il se dit que les dragons divins ne meurent pas… ils ne font que sommeiller pour se réveiller avec plus de puissance. En ce moment même, je suis aussi divin que ces dragons. Grâce à mes yeux… grâce à mon clan, le gène de la puissance coule dans mes veines. La mort ne sera qu’un repos temporaire.

C’est alors que l’ombre jaillit depuis les cieux, m’amenant à hausser la tête pour admirer la bête que l’empereur avait en sa possession. Bien imposant était la bête. Bien plus encore que toutes celles que j’avais eu à affronter au cours de mon existence. Bien évidemment, je ne la craignais pas. Bien au contraire. J’étais en ce moment excité à l’idée de me confronter à elle ainsi qu’Heiwa, pour savoir si j’étais en mesure de les battre. Mais si déjà le maître des ombres n’était pas une cible facile, une bête comme elle en soutien, aurait été une victoire assurée de sa part, de quoi me faire réfléchir un moment avant de penser de la sorte.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2132
Yens : 695
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Mer 21 Juin - 1:43



   
Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku


   
Le pion du royaume des morts!



   




L'esprit de l'Uchiha semblait totalement fermé. Pire il était endoctriné dans des idées d'honneur et de droiture. De réputation et d'image. Tant d'objectif puéril et égocentrique qui le mènerait à sa perte. Il allait rapidement désespérer et rapidement connaître la véritable souffrance. Sa véritable souffrance. Mais même en tant que personnification de la Paix, il ne pouvait s'attarder avec un tel être. Après tout que représentait-il? Il n'était qu'un individu parmi tant d'autre, désireux de plaire à on ne sait qui? L'Uzumaki avait des projets plus grand, concernant le monde entier. Il devait apporter la Paix. Son but visait et influencerait tout être vivant.Ironiquement, même si beaucoup devait souffrir et connaître la douleur, c'est dans son intime bonté, qu'il s'attachait à chacun de ces hommes et de ces femmes pour apporter le destin parfait à tous.

Mais son interlocuteur était trop jeune, trop imbus de sa personne. Son visage exprimait encore tellement ses émotions. Et même s'il les voilait rapidement, il était déjà trop tard. Cet être avait été gagné par ses émotions. Il ne les contrôlait pas, finalement, il se faisait contrôlait par elle. Que pouvait bien lui trouver Zayro Jinn? Même le Jigoku ne comprenait pas les pensées du colosse! Mais il était un allié dans cette guerre, il n'avait donc plus besoin de s'adresser à lui. De plus, même Fear ressenti le mécontentement du ninja, alors qu'il se mit à hurler de plus belle, toute dents dehors. Après tout, ne disait-on pas que les animaux avait comme un sixième sens? Il pouvait ressentir les émotions humaines et réagir en conséquence.

Pourtant, le jeune homme s'enfonçait encore et toujours dans sa stupidité et son ignorance. Le possesseur du Rinnegan ne donnait pas long feu quand à la survit de cet homme qui errait ainsi sans aucune connaissance, ni même une quelconque intelligence. C'était déjà un miracle qu'il soit toujours debout et devant lui. A moins que le royaume des morts l'avaient déjà attrapé, ce qui aurait été guère étonnant. Et pourtant, il ne semblait toujours pas avoir appris la leçon. Mais que demandait à un simple novice? Pour la première fois, je roulais des yeux à ses paroles, retenant un soupir. Cet homme désespérer le cavalier de Fear. Comment pouvait-il détenir une véritable puissance, tout en étant aussi stupide et irréfléchi?Pourtant le shinobi garda la silence, sachant à quel moment il devait reprendre la parole. Il écoutait cet homme s'enfonçait dans la bêtise humaine.

Il lui donna néanmoins, plus d'information qu'il n'aurait pu espérer. Ce qui était étonnant, d'ailleurs. Mais ainsi, l'Uchiha confirma les doutes du Jigoku. Il avait connu le royaume des morts et en était sorti, comme n'importe quel autre élu. Mais quel orgueil! Croyait-il réellement que ce fut sa puissance ou sa volonté qui le sortirent de là. La mort avait sûrement d'autres projets et il n'était qu'un pion entre ces mains dont il se servait. Aucun doute, qu'il y avait un don à donner pour retrouver sa vie. Mais Nagato ne pouvait le savoir sans se retrouver dans ce mystérieux domaine.

Sans prévenir, il monta sur sa fidèle monture, alors que Fear se redressa de toute sa hauteur, déployant ses ailes, rendant Rinkyu aussi petit qu'un enfant devant cette créature effroyable. Et pourtant ce fut la réincarnation du sage des six chemins qui attirait le plus l'attention, son aura s'échappant de tout son corps. Sa voix résonant sur le chemin, alors que tous les marcheurs d'ombre des alentours s'éloignait rapidement, baissant la pression exerçait sur les lieux. Autant que les regards posaient sur le  jeune shinobi. Ainsi peut être comprendrait-il, encore une fois son manque d'expérience dans cet univers!

-Peut être reviendras-tu me voir quand tu comprendras que les inepties que tu sors ne sont en rien fondées. Tu ne réfléchis pas assez. Et tu découvriras bientôt qu'un enfant-élu n’apparaît pas si facilement.Aucun texte ne parle d'un tel prodige pour la vague d'élu précédente. Depuis des années que je foule ce monde et malgré la présence de nombreux élus, aucun n'est parvenu à cela. Et plus encore aucun enfant, même avec un peu de sang d'élu n'a été protégé par les Dieux eux même qui ont prit contact avec cet être chétif.Il est autant un élu et un natif de ce monde. Une véritable clé bénie par les dieux, son pouvoir dépassera de loin ceux des élus, car jamais il n'aura été affaibli par le sceau que nous avons porté...


Fear battit des ailes à plusieurs reprises, annonçant son prochain décollage, mais il connaissait son maître et n'attendait qu'un signe de lui pour partir. Le Jigoku arrêta son discours quelques secondes, avant de reprendre aussitôt, après tout, il fallait mettre cet homme devant la vérité crue.

-Ce que tu ne comprends pas, c'est qu'au final tu condamnes cet enfant. Sans sa mère, il ne pourra vivre et tu sauras l'auteur de sa mort. L'enfant béni des dieux...Je suis curieux de voir quel sera leur châtiment! Mais peut être que finalement, tu en subis déjà les conséquences. Crois-tu réellement que le royaume des mort t'a libéré sans aucune conséquence? Le roi des morts semblent avoir des projets plus grand que tu n'imagines. Tous les élus semblent revenir à la vie!

Ce qui allait être probablement le cas pour Rumaki. Mais supporterait-elle cette condition? Rien n'était moins sûre.

-Finalement, tu n'es devenu qu'un pion de la mort.Tu as accompli son projet et elle t'a forcé à agir à son sens. Un Dieu? Quel Dieu se ferait ainsi manipuler par la mort? Un dragon divin qui a subi la mort après si peu de temps après avoir foulé le sol de Kosaten. Une divinité qui s’appuie sur le pouvoir de ses yeux, qui n'a même pas pu s'opposer à ma force d'esprit? Un Dieu qui se base sur son clan pour prouver son essence? Tu ne comprends pas ce qu'est un Dieu. Tu n'es qu'un enfant, un simple mortel qui danse entre les doigts du roi des morts. Tu es devenu son pantin, sa marionnette! N'insultes pas les véritables Dieux


Peu à peu, Fear s'envola, il sentait que son maître désirait partir de ce lieu. Planant légèrement dans les airs, posant son regard prédateur sur l'Uchiha, il l'observait tel une proie qu'il aurait pu dévorer. Malheureusement, son maître ne le désirait pas.

-Si tu fais confiance à ton clan et au simple pouvoir de tes yeux, tu te rattaches à des choses éphémères. Que représente un clan qui est destiné à disparaître au fil du temps? Je ne m'appuie sur aucun clan, ni même le pouvoir ô combien supérieur de mon dojutsu. Non la divinité de la Paix que je suis s'est tourné vers bien autre chose au-delà de ce que tu peux imaginer!

S'il avait pu et s'il était encore influencé par ses sentiments, le Jigoku aurait pu rire à de tels absurdités. Un homme faisant confiance à son sharingan? Un regard certes puissant, mais qui n'était pas parvenu à faire face à son Rinnegan?Il n'impressionnait guère Heiwa, alors qu'à présent la vérité avait éclaté. Il n'était rien d'autre qu'un pion du royaume des morts. Néanmoins cette information intrigua le Jigoku. Que désirait le puissant roi des défunts? Personne ne semblait se préoccupait de lui, il pouvait donc agir en toute impunité... De nouvelles questions que ce monde mettaient en avant. Mais le dragon ailé s'éleva de plus en plus dans le ciel prêt à partir, pour une destination inconnue de Rinkyu.





   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   Mer 21 Juin - 19:45




feat.Heiwa

Fanatique

Hâbleur, fabulateur, fanatique.

C’était là tout ce à quoi se résumait le deuxième empereur de Fuyu, le maître des ombres Heiwa Jigoku. Il était bien triste de constater cela de mes yeux rougeoyants, ceux-là même qui perçaient dans l’obscurité les réalités les plus sombres. Comment pouvait-il imaginer, songer, ramener l’importance d’un vulgaire enfant à une telle échelle? Au fur et à mesure qu’il alignait des propos, ma déception ne faisait que grandir. J’avais entrevu en lui, une puissance forte de ce monde, qui savait exactement ce qu’il faisait. Qui diable avait donc réussi à lui faire croire de telles sottises ? Croire que la clé d’un mystère d’ordre universel résidait dans un enfant. Son œil, même comme étant pour lui une défense importante, ne semblait pas pouvoir voir aussi clairement que le mien et c’était bien amer à découvrir.

Zayro Jinn, bien qu’étant un être des plus imprévisibles et des plus barbares, avait les pieds sur terre et savait faire les choses comme il fallait face à des situations logiques. Ses actes étaient grands, bien que mystérieux. Mais ses croyances me faisaient douter de cela. Quoi qu’il en soit, je n’allais pas m’enfoncer dans les affabulations qu’il était bien le seul à croire. Seule sa puissance m’intéressait, ainsi que son influence. Mais si toute son influence était fondée sur le mensonge, la manipulation et la supercherie, ce n’était alors pour moi que de la poudre aux yeux.

-Un enfant-élu n’apparaît pas aussi facilement dîtes-vous ? Je refonderai le clan Uchiha de mes propres mains, et je bâtirai à nouveau ce qui a été détruit dans le monde d’où je viens. Ici, je restaurerai la puissance d’antan que les Uchihas prônaient. Et vous verrez encore, si les enfants-élus n’apparaissent pas aussi facilement. Vous ne vous élevez pas par vos paroles et vos croyances. Mais que puis-je y faire ? Mes propos ne vous atteindront pas, quoi que je dise. Que de perdre ainsi mon temps, je vous observerai depuis le lointain. Nous verrons au bout du compte, qui est dans le vrai. Même si je ne doute déjà pas du résultat.

Le royaume des morts ne m’avait pas retenu longtemps. Je m’en suis extirpé, comme Zayro Jinn de par le passé. Et maintenant, j’évoluais droit vers une gloire prochaine, plus grande que celle que j’avais connue dans mon ancienne vie. Seulement, une nouvelle vint me frapper à l’esprit : tous les élus ressuscitaient. Comment cela se pouvait-il ? Etait-il lui aussi allé dans le royaume des ombres ? Avait-il rencontré la faucheuse, déesse de la mort ? Je ne savais rien, si ce n’était ce qu’il me disait. En même temps, j’avais déjà eu à tuer une élue de Minshu, mais plus jamais je ne l’avais recroisé. Se pourrait-il qu’elle soit revenue à la vie depuis lors ? Cette possibilité restait bien planquée dans un coin de mon esprit. J’étudierais la véracité de ces informations plus tard.

Quoi qu’il en soit, il n’avait pas tort. Une mission m’avait été confiée lors de mon séjour dans les ombres, et si je ne l’accomplissais pas, alors, j’allais devoir périr et ce, bien plus vite que je ne le pensais. Il me fallait remédier à cela, un jour ou l’autre et je le savais. Mon interlocuteur me prenait véritablement de haut, au sens propre du terme. On pouvait dire d’une part qu’il avait raison de le faire. Une grande armée était à sa disposition, une bête toute aussi grande l’était aussi.

Son influence allait bien au-delà de ce que je pouvais voir et je le savais bien, mais rien de tout ça n’était vrai. Il avait certainement menti ceux qui le suivaient, pour avoir ce qu’il voulait d’eux. Quant à la bête, ça devait certainement être dû grâce à la force qu’il avait eue à la suite de multiples entraînements, qu’il réussit à la dompter. Notre entrevue tendait vers sa fin, et c’est dans un élan majestueux, qu’il s’en alla avec sa bestiole. On pouvait dire, qu’il avait à sa disposition une artillerie suffisante pour renverser une armée. C’était ce que j’allais devoir apprendre de lui. Manipuler, pour mieux régner.

-Misérable… Nous nous reverrons bientôt Jigoku. Je m’en assurerai personnellement. Et ce jour-là, vous allez devoir rendre des comptes.

Avançant doucement, jusqu’au messager qui gisait sur le sol, mon regard scruta autour de moi, pour vérifier si nous étions à nouveau seuls. Je portai l’ancien prisonnier sur mon épaule, avant de m’avancer et continuer ma route. Aux alentours du temple du ciel, un petit village allait nous recevoir, afin que le blessé et torturé, puisse avoir les soins dont il avait besoin. M’occuper de mes informateurs était une nécessité, même si, en temps normal, je ne devais même pas m’en préoccuper.

-Il me faut une armée… une armée puissante et immortelle. Et je sais, comment je l’aurai


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: ▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku   

Revenir en haut Aller en bas
▬ Deuxième empereur de Fuyu - Heiwa Jigoku
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heiwa Jigoku, L'enfant-Divin
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Le verdict. Le deuxième tour à quand?
» Napoléon Bonaparte, Empereur des Français
» L'Empereur le plus naze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Temple du ciel-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.