Partagez | .
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Jeu 25 Mai - 19:57


Tanya avait fait route vers le nord, lentement, longuement, dans un décor peu à peu changeant, dans une atmosphère toujours plus froide. Suivant plus ou moins une route, la nouvelle élue devait simplement avancer droit devant pour se rapprocher de son premier objectif. Mais la route était longue, bien plus qu'elle ne l'avait pensé. Après quelques jours à avancer sans rien avaler ou presque, la jeune blonde prenait alors le temps de faire un peu de cueillette dans les arbres et autres buissons, consommant des fruits pas toujours très bons, mais assez nourrissant pour lui permettre de continuer.

Le plus difficile était de s'approvisionner en eau, la miss ayant eu la glorieuse idée de laisser sa gourde à un certain félin. C'est donc à l'aide d'un petit récipient en cuir qu'elle s'abreuvait au bord d'un cours d'eau, pas forcément pratique, mais c'était toujours mieux que de fourrer son nez dans le flot froid cristallin. Ainsi, malgré de petits apports, Tanya perdit peu à peu de ses forces. Seule dans une environnement de moins en moins accueillant, la petite tête blonde peinait toujours plus dans sa progression solitaire. Ses nuits n'avaient rien d'agréable non plus, la nature n'offrant que peu d'abri aux intempéries.

A l'arrivée, la fatigue, le manque de sommeil et une nutrition insuffisante rendait le périple de plus en plus difficile, tant physiquement que mentalement. Cependant, sans le savoir, Tanya était finalement entrée sur le territoire de Fuyu, un camp auquel elle était liée de force.
Malgré cette épreuve difficile, la blonde ne lâchait pas son objectif, s'en rapprochant pas à pas, ne croisant que quelques bêtes qui préféraient voir ailleurs.

Têtue, la jeune teigne avançait autant que possible, mais elle approchait de ses limites. L'air devenu bien frais se faisait de plus en plus sentir malgré sa combinaison de vol. Cette impression était aussi due à ses réserves d'énergie, réduites au minimum. Dans cet état, le corps ne fournissait pas des efforts suffisants pour produire une chaleur permettant de contrer le froid extérieur.
La situation devenait toujours plus périlleuse alors que la capitale de Fuyu semblait encore à des kilomètres au loin.

Tanya semblait même ressembler à un zombie au premier abord. Entre sa démarche lente, ses bras ballants et son regard perdu dans le vague, n'importe qui de censé irait décapiter cette chose venue d'outre-tombe. D'ailleurs, une silhouette humaine semblait avoir remarqué ce petit être perdu dans ce lieu inhospitalier. Qui était-ce ? Que ferait cette personne ? Tanya était-elle encore plus en danger en sa présence ?
Toujours est-il que la blondinette n'avait rien remarqué de cette apparition et qu'elle poursuivait inlassablement son chemin.


Note :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Jeu 25 Mai - 20:55



Une gamine aux yeux bleus...
feat. Tanya ~

Ça caillait par ici...
Tu avais voulu aller vers la capital pour discuter avec le roi, ou semblerait-il, dictateur d'après les rumeurs. Mais cependant, tu avais décidé de prendre un peu l'air, aller te promener dans les bois comme le petit chaperon rouge — ironique en y pensant, vu que tu portais une cape à capuche rouge... 
Mais pour toi, il n'aura jamais de grand méchant loup. Car tu étais cette bête, mentalement.

La capuche bien mise, ta cape boutonnée, tu te frottais les bras pour te réchauffer, car il faisait bien froid en cette forêt gelée. Le visage grimaçant affreusement, tu détestais le fait que cette température négative te faisait frissonner, tressaillir sans arrêt. 
De la vapeur sortait de sa bouche, bien visible, pour presque se transformer en stalactites sous l'immédiat, et tomber pour se poser sur le sol enneigé. 
Il faisait froid dans ton ancien monde, mais point autant qu'ici. Heureusement que ta longue cape te protégeait, mais tu aurais bien pu te couvrir un peu en dessous aussi; ce n'était pas bien pratique d'avoir une robe courte, blanche et flottante, laissant tes bras nus ainsi que tes jambes. 

Tu n'avais pas revu ton partenaire d'aventure, Zoro Roronoa, depuis un long moment. Mais qu'importait ! Tu avais d'autres affaires à régler, et cette idée de rencontrer le gouverneur de Fuyu datait de depuis ton arrivée sur Kosaten ! 
Ton rêve était d'intégrer la garde royale, rappelant ainsi ton rang de lieutenant des justiciers Baskervilles, qui avaient peut-être réussi à sauver le monde, même après ton décès tragique... Tu avais confiance en Lottie, ton ex-compagne de quêtes. La cheffe remplaçante qui finalement, en était devenu l'officielle... Tu espérais qu'ils allaient bien.

« Putain ! »

Juras-tu, agacé de tout ça. Oui, tu avais voulu vivre, pour protéger tes alliés, pour prouver ton amour pour ton frère adoptif, Vincent... Mais il était trop tard...

Tu étais submergé par tes tourments quand tout à coup, tu perçus une silhouette d'enfant à l'horizon. Intrigué, grognant de méfiance, tu t'approchas, et trouvas une gamine, blonde, vêtue d'un vêtement bien chaud pour tenter de supporter le froid de Fuyu.

Plutôt anxieux, ton instinct de grand frère t'obligea à aller la voir. Après tout elle était toute seule, dans les bois, et c'était plutôt dangereux... Surtout en ce nouvel univers, qui semblait plus hostile que le tien. 

« Hey, toi là bas ! Qu'est-ce que tu fiches seule ici ?! Retourne chez tes parents ! »

Tu t'arrêtas alors devant elle, deux trois mètres vous séparant. 
Grelottant de froid, tu la regardais, ronchon, mais le visage plus adouci que le précédant. 

« C'est dangereux de roder par ici, surtout pour un gosse de sept piges comme toi ! »

Lanças-tu d'une voix grave et sévère.
Tu faisais ça pour son bien. Mais peut-être que cette enfant avait l'habitude de l'aventure... Ce que tu ne pensais pas du tout.
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Jeu 25 Mai - 22:14


Tel un marabout en plein désert, Tanya déambulait lentement, dans le froid et la neige qui ne semblait jamais s'arrêter de tomber. Consciente à moitié, la petite blonde avait même le bout de quelques mèches portant une couche de flocons. Le crâne en lui-même émettait trop de chaleur pour que l'eau garde sa forme cristallisée.

Puis soudainement, une personne plutôt jeune s'exclama à l'attention de l'enfant-soldat, tout en se mettant sur la route de celle-ci, qui s'arrêta net, la tête légèrement baissée.


"Rentrer...chez mes parents ?"

La personne se fit entendre à nouveau, parlant du danger que représentait l'environnement pour une enfant âgée d'un peu plus que sept ans.
Tanya leva un peu la tête, dévisagea Zwei pendant deux seconde, puis descendit son regard tout en décortiquant la tenue de cette inconnue au bataillon. Celle-ci portait une grande cape, sans doute pour se protéger de ce froid mordant. Mais le plus surprenant était en-dessous, une robe blanche, courte, qui ne couvrait ni les bras, ni les jambes.

Redressant le crâne, Tanya fixa à nouveau le visage de Zwei en arborant un air à moitié endormi, contrastant avec la sévérité de son interlocutrice. Finalement, le front de la petite blonde se plissa un peu, avant que la réponse orale ne se fasse entendre, de manière très mollassonne.


-Tu devrais déjà t'habiller correctement au lieu de dire n'importe quoi. Tu ne tiendras pas plus de deux jours comme ça.

Un conseil rendu, pour un donné. Tanya n'avait pas vraiment réfléchi à sa réponse, ayant simplement évoqué ce qui lui était venu sur le moment.
Cependant, son cerveau sembla se remettre à fonctionner un peu plus normalement.


"Hum...c'est la première personne que je croise depuis que je suis dans ce pays glacé. Avec un peu de chance elle saura m'indiquer la direction à prendre."

Sans réfléchir plus loin que ça, la petite blonde s'adressa une seconde fois à Zwei.

-Dis, tu saurais m'indiquer la direction de la capitale de Fuyu ?

La politesse passa à la trappe, Tanya allant à l'essentiel, son cerveau fatigué réclamant un sommeil urgent. Cela se voyait sur son visage marqué de cernes visibles, tout autant que dans sa posture à peine digne d'un être humain civilisé. Le bout du rouleau n'était plus très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Ven 26 Mai - 10:37



Aucune permission...
feat. Tanya ~

La gamine avait l'air fatiguée, anémique même, les yeux plissés. En la regardant de plus près, tu pouvais remarquer qu'elle allait pas tenir debout assez longtemps pour aller au moins demander de l'aide dans un village avoisinant. Les dents serrées, tu grondas en réfléchissant à ce que tu pouvais faire, la tête légèrement relevée, penchée sur le côté, les yeux bleus plongés dans le vide, ne remarquant point que l'autre blonde te reluquait de la tête aux pieds. C'était lorsqu'elle prit la parole que tes yeux revinrent la fixer foudroiement. 

Mais pour qui se prenait-elle ? Si elle n'était pas aussi jeune, tu l'aurais sûrement giflée ! Mais... Mais il y avait autre chose qui te bloquait aussi, qui te retint presque immédiatement : la pitié. Oui, elle ne semblait plus arriver à se tenir debout, et sa voix était faible, frêle... Comme si elle avait voyagé depuis un long moment sans avoir la chance de dormir à cause de la faune belliqueuse de Kosaten. Soupirant, exaspéré, tu l'attrapas sans même lui demander la permission, la portant sur ton dos, ses bras autours de ton cou, ses jambes tenues fermement. 

« Repose-toi. Nous allons vers Yuki, la capitale de Fuyu. »

Dis-tu en marmonnant. Une partie de ton cœur ne voulait pas l'aider, mais la majorité pensait le contraire, donc le pourquoi de cet acte inattendu. Tu te mis à marcher, la supportant sans problème malgré le froid et ce vent te glaçant le sang. Malgré tout tes dents claquaient bruyamment, ... Hors de question de changer de tenue ! Il fallait apprendre à résister au froid ! Après tout tu avais réussi à combattre la haute température des Abysses, alors pourquoi pas la neige de Fuyu ?

Sans aucune féminité ni élégance, tu avais le dos légèrement penché vers l'avant. Tu essayais peinement d'aller le plus vite possible vers la capitale. 
Finalement, tu t'arrêtas devant un village proche, et, t'avançant vers une maison abandonnée, tu ouvris la porte sans toquer, et entras.

Rien de spécial à l'intérieur, c'était une maison banale avec un salon, trois chambres, un étage, pas de chauffage. Tu déposas la petite sur un lit. Depuis tout ce chemin, tu ne lui avais pas laissé de chance pour descendre, ni de faire passer son avis. Rien. Tu étais vraiment têtu comme une mule.

Lui mettant la couverture sur le visage par pure provocation, tu lui grognas dessus d'une voix lourde et autoritaire :

« Dors. »

Tout simplement.
D'ailleurs, en l'examinant de plus près, tu avais pu remarquer qu'elle n'était pas si petite que ça. Jeune, oui, mais vers la dizaine d'années sûrement. Et pas du tout sept ans comme tu le pensais au début...
 


Dernière édition par Zwei baskerville le Ven 2 Juin - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Ven 26 Mai - 17:53


Il y avait un certain malaise palpable entre les deux élues. L'une grelottait comme une feuille, l'autre ne demandait qu'à tomber par terre et dormir pendant une semaine. Les premiers échanges entre les deux furent aussi glaciaux que l'air environnant. Tanya avait toujours cet air un peu vague, son regard trahissant toute sa fatigue, tandis que Zwei continuait de faire des claquettes avec sa mâchoire, sans que l'on puisse vraiment danser sur cette percussion involontaire. Cependant, il  n'était pas question de rester planté là et attendre que le froid fasse son oeuvre funeste.

N'ayant pas de réponse à sa demande, la petite blonde s'apprêta à reprendre mollement sa route, mais la demoiselle s'anima en premier et d'une manière inattendue. Ne pouvant réagir promptement, Tanya se retrouva vite hissée sur le dos de l'inconnue.


"Je ne lui ai pas demandé de me porter."

Cependant, Zwei donna une brève indication à son chargement : Nous allons à Yuki, la Capitale de Fuyu.
Épuisée et tout juste capable de converser, la blondinette murmura un simple mot avant de laisser sa tête reposer doucement sur le haut du dos de la porteuse.


-Merci...

La fatigue était telle que Tanya ne ressentait même pas l'inconfort d'être portée ainsi. En même temps, sa combinaison permettait de garder un maximum de chaleur, lui permettant d'entamer un sommeil plutôt paisible, alors que Zwei supportait une bonne trentaine de kilos sur le dos.
Le temps passa, inlassablement, amenant le duo à un petit village local, puis dans l'une des maisons sans permission quelconque, comme si c'était la journée portes-ouvertes.

Tanya eu un léger sursaut de conscience quand elle fut déposée sur le lit par Zwei, pour se rendormir peu après, sans avoir remarqué quoique ce soit. Cependant, au réveil, ça allait probablement être une autre histoire. La petite blonde avait son tempérament, tout comme la femme, jeune d'apparence.

Les heures passèrent à nouveau, Tanya profitant de ce sommeil qui lui manquait depuis de nombreux jours. Mais il lui faudrait aussi de quoi se sustenter correctement pour reprendre vraiment des forces. Mais est-ce que Zwei s'occuperait de cette tâche ? Ou laisserait-elle les riverains dorloter la nouvelle élue à sa place? Dans quel état allait se réveiller la petite terreur ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Sam 3 Juin - 8:03



Inquiétude...
feat. Tanya ~

Les bras croisés, tu ôtas promptement ta capuche avant de t'asseoir sur une chaise qui traînait dans le coin. Les jambes légèrement écartées, les coudes sur les cuisses, le regard songeur, tes yeux bleus restaient en train de fixer cette enfant endormie. Les heures passèrent, une par une, et toi tu fermas les yeux après un bon bout de temps. Le froid gênait ton sommeil, c'est pourquoi tu restais en veille, le visage dur et grave.

Tu rêvais de ton monde, de ta famille de justiciers... Oh oui ils te manquaient énormément... Lottie, Fang & Doug, Lily, ... Tout le monde... Vincent...
Un grognement pesant et sévère rompit le silence. Que tu pouvais être ridicule lorsque tu étais nostalgique ! 
Tu te relevas grincheusement en t'appuyant sur le dossier de la chaise pour te soulever avec fainéantise et fausse difficulté. Tu quittas la chambre pour descendre les escaliers vivement, et enfin sortir du domaine.

« Je ne pourrai donc jamais revenir chez moi... »

Le grincement de la porte s'ouvrant était presque aussi désagréable que le bruit de frottement de tes dents...
Tu te retins de claquer la porte derrière toi, pour ne pas réveiller la gamine aux cheveux blonds. Tu levas la tête vers le ciel, et puis d'un seul coup, la pluie s'abattit sur ce petit patelin paumé. 

Soupirant avec exaspération, tu eus un frisson sur le coup. Mais en restant un moment planté là sans rien faire, le regard plongé dans le ciel gris et nuageux, tu te rendis vite compte que ce n'était point si mal. Cela te rafraîchissait, c'était réconfortant. 
Les gouttes qui tombaient de plus en plus vite te faisait greloter d'avantage, mais tu appréciais cela. Ton courroux t'avait rendu si chaud que même si ce monde était à une température de -15C°, ton corps prendrait malgré tout du temps à se refroidir. 

Tu ne restas point longtemps ici, car en repensant à la jeune fille de tout l'heure, l'inquiétude te submergea de nouveau. Tu remontas précipitamment les escaliers pour la rejoindre et voir si elle était réveillée.
En espérant qu'elle le soit, ... Tu ne voulais pas rester ici indéfiniment. 
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 580
Yens : 464
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Sam 3 Juin - 16:57

HRP:
 


feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

Mist détestait la nation de Fuyu. Bon, déjà, le fait de se faire chouraver ses pouvoirs par la divinité des Bleus, ça aidait pas à les aimer… Mais en plus, non-content d’être manipulés par un psychopathe fou furieux et un dragon sans tripes, les habitants vivaient sur un territoire aux caractéristiques à peu près aussi sûres d’attirer des touristes que Zayro Jinn de daber… Ça caillait tellement que le sexe devait pas être un sport national dans le coin… Et puis y’avait de la neige partout : quand il y a un peu de poudreuse, c’est marrant à rassembler et à balancer dans la tronche du voisin ; mais là, c’était trop… En bref, un climat pourri et des dirigeants à deux balles…

C’était l’une des raisons qui expliquaient le fait que Mist se tienne à l’écart de la guerre. Avec ces conditions, il aurait été bien con de sa part d’aller se faire tuer pour les beaux yeux de Sul Hei… En plus de ça, la petite guéguerre et tous ces autres délires d’hommes, c’était pas vraiment le truc de la jeune Esper. Elle souhaitait simplement vivre peinarde, en tuant des cibles et en se servant de ses pouvoirs pour ne pas être embêtée.

C’est ainsi que la belle aux yeux d’azur passait une grande partie de son temps à glander dans les Territoires Neutres. Là-bas, c’était facile de se planquer et de menacer les petits glandus isolés par-ci par-là. Mais du coup, à force de faire mumuse avec son aérokinésie et sa dague préférée, Mist avait reçu une prime plutôt sympatoche pour sa capture. Toutefois, comme elle était discrète, et que les gens semblaient n’en avoir rien à carrer, elle n’était pas inquiétée à ce sujet.

Malgré cela, il arrivait de temps en temps que Mist retourne à Fuyu, histoire d’aller faire chier un coup les autorités locales.  C’était le cas en cette journée aussi dégueulasse que la météo de la nation. Un froid à faire geler même les cinglés de Seika (ce qui en aurait alors fait des givrés)… La tueuse s’était offerte, c’est-à-dire qu’elle avait volé ce qu’elle voulait, une cape assez épaisse pour lutter contre cette température pas très élevée. Mais même comme ça, elle se les pelait.

Alors qu’elle traversait une forêt, Mist eut la surprise de tomber sur un petit bled paumé. Quelques maisons se tenaient là. Voyant une chance de pouvoir se réchauffer, la Fuyujin s’approcha de la première, donna un grand coup de pied dans la porte qui s’ouvrit dans un vieux grincement des familles, avant d’entrer. Alors que l’ouverture se refermait, l’assassine chercha à s’assurer d’une chose :

« Eh oh ! Y’a du monde dans ce bordel ? »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Dim 4 Juin - 1:14


Réchauffée, Tanya profitait de cette période de calme suite à son arrivée dans le monde nommé Kosaten. Quand à ses rêves, ils étaient focalisés sur son existence précédente, dans cette période de guerre et de chaos, là où l'enfant-soldat était connue et reconnue comme un démon par ses paires comme ses ennemis.

Stratège, sans pitié sur le champ de bataille, la petite blonde avait mené de nombreuses opérations à risque sur divers fronts de guerre. Frôlant la mort à plusieurs occasions, Tanya avait su vaincre l'adversité, grâce à sa capacité à diriger et prendre des décisions cruciales. L'expérience de sa première vie avait aidé à anticiper l'évolution du conflit global.

Cependant, notre tête blonde n'avait jamais ambitionné quelque chose comme diriger le monde. Sa motivation était plus dans l'éradication des problèmes pouvant entraver la possibilité de vivre en paix. Si cela avait été fait durant sa vie de bureau au Japon, notre teigne n'avait pas pu atteindre pleinement ce but dans la vie suivante, ayant simplement pu profiter de quelques semaines de paix relative avant que la guerre ne la rappelle ensuite, son talent étant devenu indispensable selon les grosses têtes.

Difficile de dire dans quel domaine la fillette excellait le plus. Entre le combat aérien ou la mise en place de stratégies vicieuses, le choix était cornélien. Tanya ne reculait devant presque rien pour parvenir à l'objectif. Néanmoins, elle savait reconnaître la valeur de ses alliés et faisait de son possible pour garantir des pertes minimales. C'était aussi ça la guerre, vaincre sans trop perdre.

Pour l'heure, la blondinette fusait librement dans les nuages de ses songes, suivie par son escouade de mages entraînés et dévoués en toute circonstance. Tous connaissaient leur mission, l'objectif, les dangers, comment se battre face à un ennemi plus fort en nombre. Chacun d'eux valait plusieurs unités adverses et Tanya bien plus encore. Tous filaient vers un même but, la victoire totale.

Puis il y eu un bruit sourd, suivit d'une brève exclamation, réveillant la petite chose plutôt brusquement. Ses premiers mots furent plutôt inattendus.


-Mmh...j'suis dans quel monde déjà ?

Tournant la tête, elle pu jauger de la réaction de Zwei par rapport à l'intrusion absolument pas discrète d'une tierce personne. La guerre allait-elle éclater ici aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Lun 19 Juin - 19:09



Une biatch...
feat. Mist & Tanya ~

Elle dormait encore.
Elle respirait doucement, calmement. Elle avait un visage angélique, et ressemblait à Boucles d'Or avec ses cheveux dorés. Posant une main sur son front, tu pus sentir sa peau froide qui te fit lâcher brusquement. Remettant correctement sa couverture, tu repensas à Vincent, ton petit frère adoptif. Il avait bien grandi depuis la dernière fois... Des tas de problèmes s'étaient succédés à ta sortie de prison. Vous aviez vécu longtemps sous une belle relation fraternelle... C'était la seule personne qui arrivait à calmer la bête que tu étais. Ce Nightray avait été longtemps très compréhensif envers toi... Bien dommage que cela n'avait pu duré.

Ouais, cette gamine te rappelait trop frangin. Elle était blonde, comme lui, elle était jeune, comme lui... Autrefois. Elle avait réussi à t'adoucir en si peu de temps... Incroyable.
Lorsque tu voulus te rasseoir sur ta chaise, un brusque bruit fracas de porte te fit sursauter. Hurlant de rage, sans attendre tu bondis au dessus de l'accoudoir des escaliers, pour éviter de perdre du temps en descendant les marches. Atterrissant sur tes pieds, face à l'inconnu, ou plutôt l'inconnue, qui avait provoqué ta colère.

Elle avait de longs cheveux ébènes attachés en deux couettes qui lui donnaient un air puérile, une paire de yeux d'un charmant bleu brillant, azur, et des vêtements noirs assez chelous avec une cape qui la réchauffait... Bah pour pas crever de froid, pourquoi ne prenait-elle point des vêtements plus chauds ? Ah, les jeunes de nos jou— ah mais toi aussi tu n'étais pas mieux avec ta robe évasée qui laissait tes jambes — parfaites et féminines — à l'air ! Boarf, tant pis... Te retirant l'idée de la gronder sur son style vestimentaire, tu sortis un glaive au manche doré, le pointant devant l'intruse qui se croyait tout permis :

QUI T'ES TOI ?! QU'EST-CE QUE TU FICHES ICI À M'EMMERDER ?!

Son aura était puissante, plus que la tienne, et tu pouvais le ressentir. Marmonnant pour toi-même, tu te rappelas que ton aura était assez sombre pour effrayer les bêtes du coin... Ouais, tu l'avais remarqué... Toute la faune s'éloignait de toi, et la flore se fanait... C'était dû à cette énergie que tu dégageais. Cette énergies héritée des Abyss, l'enfer des pires criminels. Tu l'étais, il y a longtemps, l'un des plus cruels qu'il soit. Tu avais été réhabilité, pour finir haut-gradé dans la famille des Baskervilles, les incroyables justiciers  de ton monde... 
Celle-ci allait peut-être effrayer cette petite biatch qui avait défoncé la porte sans autorisation ?

Tu posai alors ton regard bleu-gris sur le tas de planches de bois brisées, avant de reposer tes yeux sur la loli brune :

Tu vas la repayer cette porte, biatch. De ta peau si il le faut.

Le regard tranchant, froid et dur, le visage grimaçant et dédaigneux, tu avais la tête haute, du haut de tes 1m75, ne te gênant pas de frimer avec ta grande taille. 
C'était connu, le lieutenant Baskerville, le dangereux loup blanc, était un homme orgueilleux et hautain, quelque peu mégalomane...
Mais surtout, c'était un misogyne en force. Il haïssait les femmes... 

Elles te dégoutaient. Allez savoir pourquoi... Ironique en sachant que tu avais l'apparence d'une d'entre elles... Malheureusement.

Ta cape rouge flottant sous le vent, tu n'avais point honte de porter une robe. C'était devenu si habituel pour toi de l'arborer que tu en avais oublié le fait qu'elle était terriblement féminine... 
Elle laissait tes épaules à l'air, et étaient assez mouillantes au niveau de la poitrine qui se voyait malgré les bandages que tu mettais. Vraiment pas efficace... 

Contextuelle utilisée:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 580
Yens : 464
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Lun 19 Juin - 22:08



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

Au moins, Mist n’était pas entrée sans frapper. On ne pouvait donc pas dire qu’elle s’était montrée impolie. Et puis, si la porte était défoncée, c’était uniquement à cause de ceux qui avaient construits la baraque, incapable d’installer un truc solide. Après on se demandait pourquoi c’était la dèche dans les banques, mais si l’on rémunérait tous les blaireaux sur des travaux aussi pourris, fallait pas s’étonner.

A peine la tueuse avait-elle eu le temps de jeter un regard à droite à gauche qu’une voix hystérique et ultra pucelle se  fit entendre. Une nana aux cheveux presque aussi blancs que ceux de Zayro Jinn, à croire que c’était la mode de ressembler aux vieux croûtons, se pointa devant Mist. Les fringues de celle-ci étaient au moins aussi dégueulasses que sa tête. Franchement, niveau look, y’avait un tas de choses à changer… En plus de cela, la vioque se permettait de pointer vers la jeune Esper le dildo pointu avec lequel elle faisait sans doute joujou avant que ne débarque cette dernière. Devant la tête de déterrée que tirait l’autre, la Fuyujin ne put s’empêcher de provoquer :

« Ouais, salut, contente de te rencontrer ! »


La folle furieuse à l’apparat démodé continuait à gueuler pour rien, affirmant d’un air très sûr, ce qui ne semblait pas évident avec le peu de neurones chez celle-ci, que Mist paierait pour la porte, ce qui fit pouffer de rire quelques secondes cette dernière. Décidément, les Bleus avaient un sacré sens de l’humour ! Lorsqu’elle redevint sérieuse, la meurtrière recherchée plongea un regard aussi froid que la mort dans le regard benêt de son interlocutrice.

« Ça y est, t’as fini ton monologue, connasse ?! Déjà, range-moi ton jouet, le bac à neige c’est dehors ! »

Pour ponctuer ces mots, Mist agita la main et un courant d’air vint arracher l’arme de la nana, pour la balancer en vrac un peu plus loin. Encore une faible qui braillait tout le temps, et repartirait en chialant après son entretien avec la belle aux yeux d’azur. C’était gonflant à force, ce trait de caractère présent chez la plupart des habitants de Fuyu. Tous persuadés d’être les maîtres du monde, alors qu’ils étaient pas foutus de tenir une épée dix secondes sans se froisser un muscle…

« Ça y est, t’es calmée, pouffiasse ?! Je peux en placer une ?! C’est ta baraque ici ? Parce qu’elle est vraiment moche ! Remarque, ça s’associe bien avec ta tronche de cake ! »


La sincérité désarmante de Mist. Une très belle qualité qui lui attirait bien peu d’amis. Pas comme si elle en cherchait, de toute façon. Un sourire provocateur aux lèvres, la demoiselle était curieuse de savoir comment réagirait la givrée.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Mer 21 Juin - 13:47


Allez savoir pourquoi, mais Zwei fila comme une flèche pour se confronter à la nouvelle arrivante, ajoutant une nouvelle dose de hurlements façon fille capricieuse. Tanya soupira et fit un bref résumé de sa situation : elle n'avait plus froid, mais la faim et la soif se faisaient se sentir mine de rien, contrairement aux deux autres qui continuaient de se faire entendre bruyamment dans tout le village, l'avantage d'une porte ouverte.

Cependant, la nouvelle élue eu une étrange impression, comme une lourdeur dans l'air. Impossible de savoir à quoi cela était dû, mais la petite blonde n'était pas plus dérangée que cela par cette sensation. Décidant à se lever, Tanya prit quelques secondes pour s'assurer de bien tenir debout, ne sachant pas combien de temps elle était restée endormie sur le dos de Zwei et donc, l'impact du froid sur ses mains ou ses pieds.

Posant ses bottes sur le sol, la blondinette ne sentit rien d'anormal, pas de douleur, tout en ayant un retour d'information nerveux, signe que rien ne semblait clocher. En bas, la discussion était bourrée de charmants qualificatifs sans une once de civilité. Tanya prit note de l'agressivité commune qui caractérisait Zwei et l'autre demoiselle qui était entrée avec fracas.


"Il semblerait que ce soit deux écervelées. Difficile de tirer quoique ce soit d'intéressant de ce genre d'individu, à part en faire des pions."

Calmement, la petite élue marcha vers l'escalier, puis descendit quelques marches jusqu'à voir Zwei faisant face à une fille assez jeune, une quinzaine d'année à vue d’œil. Tanya nota la présence d'un fusil de précision au dos de la nouvelle arrivante, une arme redoutable à longue portée, mais difficile à manier en combat rapproché. Son style vestimentaire était tout aussi léger que Zwei, mais bien plus moderne et très porté sur le noir.

"Il fait un froid de canard et ces deux là n'ont rien de plus que trois bouts de tissus sur le dos."

Affichant pour l'heure un air neutre ainsi que son sceau sous la mâchoire, la cadette des trois descendit les marches suivantes, pour aller vers ce qui pouvait s'apparenter à une cuisine, sans dire quoique ce soit aux deux excitées et malgré une certaine envie de leur fermer le camembert. Cependant, la faim était plus urgente que le besoin de faire entendre raison à deux petits pois.

En parlant de légumes, Tanya ferait bien d'en trouver quelques uns à manger dans cette baraque délabrée et laisser les idiotes régler leur compte par elles-mêmes, au risque d'attirer l'attention des villageois.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Ven 23 Juin - 7:48



Une biatch...
feat. Mist & Tanya ~

"Contente de te rencontrer" ?! Mais qu'est-ce que c'était que ces conneries ? Elle se fichait de ta gueule ? Tu rugis brutalement en l'entendant te parler ainsi. Son sourire provoquait en toi une tempête de rage qui voulait exploser pour t'obliger à la réduire en pâtée pour chat. Cette femme, oui, ce genre de personne de la genre féminine qui espérait avoir de l'estime de la part du sexe le plus fort, devait être dressé par la force. 

Tu l'écoutas parler, sans un mot, le regard agressif et sauvage. Mais tes yeux s'écarquillèrent en voyant le vent se mettre contre toi lorsque l'autre agita sa main. Ton couteau avait fini par-terre... C'était une magicienne ! Une sale mage de pacotille qui maniait le vent comme une lâche ! Ces femelles, jamais capables de se défendre avec les poings...

Sans attendre, tu usas de ta magie pour faire sortir des fils de tes doigts, pour attraper la dague perdue et si éloignée, et la ranger sous ta cape. Grognant comme un chien enragé, tu te mis à réfléchir à la situation... Mais les mots à qualificatif féminin tels que "pouffiasse" ou "connasse" te rendaient hystérique. Cela t'empechait de te concentrer... Mais finalement, tu éclatas de rire. Était-ce dû à de la folie ? Non, c'était tout simplement parce que tu rentrais dans son jeu. 

Wowow, tu vas te calmer sale putain ? Tu te rends compte que tu t'énerves parce que je t'ai demandé de repayer une porte ? Ah, les femmes ! Les femmes alors !

Tu continuas, poussant tes cheveux en arrière avec un air terriblement sarcastique et agaçant. Ta voix avait pris un air cynique, atrocement insolent. 
Une main sur une hanche, tu la regardais avec un air orgueilleux et moqueur :

Les petites salopes comme toi, qui cherchent à se la jouer dominante devant un mâle, je les encule jusqu'à les foutre en enfer...

Après avoir poussé un court ricanement malsain, tu fis une révérence assez élégante mais surtout ironique en te tenant la cape. Tu te redressas vivement en dominant bien l'autre par ta grandeur.

Tout aussi enchanté de te connaître, horrible putain !~

Quelles belles paroles... 
Cela ressemblait bien à un combat d'insultes et de moquerie. 
L'autre gamine paraissait adulte comparée à vous deux...

Concentré à humilier l'autre, tu ignorais totalement le froid provoqué par le fait que la porte soit brisée par l'autre enculée en sous-vêtements...
Aucune pudeur, jusqu'à en oublier le froid de l'hiver, juste pour montrer son corps de pute à autrui... Ah, les femmes...
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 580
Yens : 464
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Sam 24 Juin - 10:21



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

En fait, Mist était vraiment tombée sur une folle dingue, probablement évadée de l’asile des blaireaux de Fuyu… A peine la fille aux cheveux noirs avait-elle prononcé quelques mots sarcastiques que l’autre se mettait à hurler de tous les dieux, imitant assez fidèlement la sirène des pompiers. Ceci dit, si elle ne se calmait pas assez rapidement, la belle aux yeux d’azur se chargerait de la faire hurler à la mort…

Bon, la dingue réussit tout de même à récupérer son arme en faisant apparaître des fils de sa main. Mist observa silencieusement l’opération, prête à attaquer si l’autre connasse se montrait agressive. Pendant ce temps, l’autre grognait comme une chienne… On pouvait presque voir de la bave écumer de ses lèvres, tandis que ses babines se retroussaient pour sauter au coup de la tueuse. Décidément, cette dernière était vraiment tombée sur la pire cassos du coin…

Et puis la chtarbée éclata d’un rire de tapette, ignorant sans doute qu’elle se ridiculisait. A côté d’elle, même la tronche de cactus paumée faisait pâle figure… Après quoi, l’autre salope répliqua, essayant de rabaisser Mist plus bas que la nana aux cheveux de vieux l’était, sans comprendre que c’était impossible. Mais dans les réponses de celle-ci, un détail étonna la Fuyujin, l’empêchant d’écouter le reste des propos de son interlocutrice. Pas comme si elle en avait envie de toute façon…

« Attends… Où est-ce que tu vois un mâle ici, pétasse ? Faut s’acheter des lunettes, mamy ! T’es aussi une femme, au cas où t’aurais pas pigé… En principe, t’as pas le matos nécessaire pour m’enculer… »

Malgré cela, l’autre continuait à tenter de placer des réparties aussi mal foutues que ses fringues. Sérieusement, Mist avait passé l’âge de faire la gamine avec d’autres adeptes du « Nan, c’est toi ! »… Elle voulait juste s’abriter du froid quelques instants, et se retrouvait maintenant avec une nunuche comme pas deux, hystérique au possible et beaucoup trop sûre d’elle.

« C’est pas parce que tu fantasmes sur les putes que faut te jeter sur la première nana venue, salope ! Regarde-toi, toute baveuse, complètement timbrée ! Tu veux pas simplement la fermer, histoire qu’on ait un peu de calme… Je préfère entendre le vent souffler que le son de ta voix. »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Dim 25 Juin - 4:22


Tanya n'avait pas franchement attiré l'attention des deux excitées pour se consacrer à la recherche d'un peu de nourriture, histoire de retrouver assez de forces pour supporter correctement le froid extérieur.

La pièce, où la blonde était entrée, ne contenait pas grand chose. Une table en bois, quelques chaises d'aspect rustique ainsi que des meubles d'un luxe inexistant. Cela n'avait rien d'étonnant et Tanya ne s'en formalisa pas, vu sa situation. En d'autres circonstances, elle aurait fait son possible pour obtenir un logis plus confortable et digne de ses compétences.

Hors des compétences, à part son cerveau, elle n'en possédait plus visiblement et c'était problématique. Sans moyen de pression ou d'asseoir une quelconque autorité, la jeune guerrière ne valait pas plus qu'un larbin envoyé au front vers une mort certaine.

Bref, Tanya farfouilla dans les quelques meubles et placards, découvrant peu de couverts, mais heureusement de la nourriture conservée dans des sacs en tissu. Sans se poser la question de savoir à qui cela pouvait appartenir, la blondinette fouina à l'intérieur et en ressortit quelques fruits et légumes.


"Avec ça, il y a de quoi manger pour quelques jours sans soucis. Le problème est de savoir si je vais devoir partager ça ou non."

A l'entrée, les répliques continuaient de fuser, les insultes avec. C'en était même ridicule après à peine une minute d'échange entre Zwei et Mist. Tanya devait faire un choix assez important pour l'avenir proche : continuer seule ou embarquer une des deux écervelées. Cependant, avant toute intervention, la petite blonde remit la nourriture en place tout en gardant une pomme dans laquelle elle croqua sans hésitation. D'un pas serein, la fillette revint vers l'entrée, savourant le mélange acide-sucré.

-Oi !

Ayant élevé la voix, Tanya voulait capter l'attention, malgré sa petite taille. Elle lâcha un bref commentaire sur l'engueulade puérile.

-Vous n'avez pas fini d'aboyer vous deux ?

Le ton était sec, autoritaire à souhait, glacial, la marque d'un leader. Cependant, Tanya n'attendit pas de réaction, positive ou négative et enchaîna posément.

-Petites questions pour toi la nouvelle : nom, affiliation et comment tu es arrivée ici.

La cadette croqua à nouveau dans sa pomme, tout en fixant Mist sérieusement. Allait-on enfin avoir une discussion civilisée dans cette baraque miteuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Dim 25 Juin - 12:53



...
feat. Mist & Tanya ~

Bon... L'autre n'était pas prête à s'arrêter de te provoquer on dirait... Et avait touché visiblement ton point faible. Ahah, ta légère misogynie avait des conséquences ! Car oui, avec ce corps féminin, tu n'étais point bien crédible. Reculant de quelques pas en entendant les propos de l'autre, perdant brutalement le sourire, tu te sentis pris d'une terrible gêne, et alors que tu voulus rappliquer, un cri dur et sévère te raidit brusquement, t'obligeant à te mettre limite en garde-à-vous, un réflexe dû à ton expérience de justicier.

.... Tsh ...

La sale petite catin timbrée qui se trouvait devant toi se la jouait beaucoup trop avec ses grands pouvoirs. Si seulement tu avais la totalité des tiens... Tu l'aurai faite souffrir cruellement, tu l'aurai faite subir mille et une tortures pour la faire taire... Bien dommage que cela ne soit pas le cas... 
Cela te frustrait tellement...

Tournant tes yeux vers la source de cet hurlement autoritaire, tu trouvas avec surprise que cela provenait de la gamine blonde, encore endormie il n'y a même pas quelques minutes. Haussant un sourcil, les bras maintenant croisés sous ta légère poitrine visible — d'ailleurs plus volumineuse que l'autre, ironiquement — tu la dévisageais, intrigué. Ses vêtements faisaient penser qu'elle venait de l'armée. D'où cette attitude de chef de guerre. Bien intéressant.

Tu ne cessais point de la regarder, jusqu'à-ce que tu soupires, avant de tourner ton regard bleu vers l'autre meuf à coué-couettes qui paraissait plus puérile que l'autre blonde. 
Redressant ta tête, souhaitant bien la dominer de ta taille, le visage sombre et dur, tu ne prononças aucun mot, sérieux et attentif. 

...

Le vent était si froid... Mais tu avais pris l'habitude. Tu ne tremblais même plus.
La petite militaire croquait dans sa pomme bruyamment... Comment est-ce possible qu'une enfant ait un rang dans l'armée ? Certains élus étaient bien étranges... Car quelqu'un d'aussi particulier n'était sûrement pas un natif. L'autre putain non plus...

Tu frottas alors ta main contre ta nuque, passant sur ton cou, là où se trouvait le sceau de Long le dragon bleu. Cela te donnait un côté assez rebelle et bandit aguerri, alors que bien au contraire, tu étais un fidèle servant de la justice... Un ex-criminel, peut-être, mais désormais réhabilité.
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 580
Yens : 464
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Mar 27 Juin - 11:41



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

La grognasse presque ridée finit par la fermer, une fois qu’elle comprit qu’elle n’était pas en position de force. Aucune de ses répliques d’attardée n’atteignaient Mist, qui l’insultait de plus belle, rabaissant sans cesse plus bas que merde la folle furieuse. Elle était complètement perchée et critiquait un genre dont elle faisait partie… Quoi de plus con ? La tueuse continuait de la fixer d’un air assassin et provocateur, signe qu’elle était prête à démonter l’autre autant de fois qu’il le faudrait.

Toutefois, un cri suraigu par loin de frôler l’ultrason se fit entendre, et l’autre salope aux cheveux blancs se mit aussitôt au garde à vous. Devant cette réaction totalement abusée, Mist ne put s’empêcher d’éclater de rire, pointant du doigt la plus ridicule de la pièce. Elle réagissait ainsi à chaque ordre, la chienne ? Et si on lui demandait d’aller chercher la baballe ?

Au final, Mist reporta son attention sur l’origine du cri, constatant alors la présence d’une naine aux cheveux blonds et vêtue d’une sorte d’uniforme militaire complètement démodé… Elle essayait de se tenir droite, mais ne parvenait qu’à grand peine à dépasser la barre du mètre… Certes, elle demeurait moins grotesque que la cinglée d’à-côté, mais cela semblait quand même être un sacré numéro. A croire que la jeune Esper était tombée sur une bande de clowns pas drôles…

La Fuyujin ignora la reproche de la blondasse. Personne ne lui dictait sa conduite, et ce n’était certainement pas une gamine qui s’en chargerait. Toutefois, la Minimoy continua sur sa lancée, interrogeant Mist sur ses origines. Cette dernière plongea ses yeux froids dans ceux de l’autre, avant de répondre sur un ton qui ne dissimulait en rien ses intentions meurtrières :

« Écoute, t’es bien gentille, mais du haut de tes 80 cm, va falloir arrêter de se la jouer ! »

Après quoi, Mist soupira… Elle n’avait de toute manière rien à faire… Il fallait tuer le temps et causer à ces deux chtarbées était malheureusement la seule option. La belle aux yeux d’azur reprit donc, d’un ton plus calme, tout en défaisant les bandages de sa main gauche, qui dissimulaient son sceau. Grâce au pouvoir illusoire de la demoiselle, le dragon bleu était remplacé par un serpent vent.

« Je suis Mist. Je viens de Minshu. Et je suis rentré ici en démolissant la porte, comme tu peux le voir ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Mer 28 Juin - 1:02


L'intervention de Tanya avait mis fin aux hostilités entre les deux élues fougueuses. La jeune femme aux cheveux d'argent avait littéralement fermé son clapet, alors qu'elle avait été la plus virulente, tant en niveau sonore qu'en qualificatifs. En revanche, la seconde n'avait pas perdu sa langue, répliquant de manière plutôt puérile, donnant raison à Tanya qui esquissa un petit sourire en coin.

Cependant, la petite blonde ne répondit pas à la pique sur sa taille d'enfant, ne trouvant aucun intérêt à cela. Elle attendait plutôt la réponse à ses questions, tout en gardant un œil sur Zwei et l'autre sur sa pomme marquée par plusieurs coups de dents. Une nouvelle attaque dentaire eu lieu, écorchant toujours plus le fruit qui n'avait rien demandé.

Mist se présenta donc brièvement, non sans oublier son côté provocateur qui avait fait enrager la miss en robe. L'assassin montra le sceau de Minshu, représenté par un serpent vert. Tanya ne remarqua évidemment pas le subterfuge cachant le sceau de Fuyu. La blondinette tiqua plutôt sur la raison de la venue de la miss au fusil, complètement occultée.


-Mh, je vois que tu as de la jugeote quand il s'agit de provoquer les autres. Je prend aussi note de ta présence sur un territoire ennemi au tien. En combinant ces deux éléments et ton accoutrement, j'ajouterai même la mention : sacrément culottée.

Commentant les faits sans le moindre sourire, Tanya arracha encore un bout de sa pomme, son regard allant vers Zwei qui était maintenant trop silencieuse.

-Pareil pour toi, miss opéra : nom, affiliation et la raison pour laquelle tu m'as amenée dans ce taudis.

Interrogatoire pour tout le monde, qui en veut ? Des volontaires ? N'ayez pas peur d'une enfant voyons !
Blague à part, Tanya était parfaitement sérieuse et paraissait presque inflexible. Son regard perçant montrait toute son expérience de vie de bureau, à l'époque où son âme était dans un corps masculin d'une quarantaine d'année. En ce temps là, Tanya était un chef de service intransigeant ayant croisé toute sorte d'individus. Selon les cas, les personnes devenaient meilleures ou finissaient par être virées après seulement quelques jours.

Une drôle de manière de confirmer l'adage : méfiez-vous des apparences. Cependant, la plus petite des trois donzelles attendait de voir combien de temps s'écoulerait avant une reprise de la guerre des mots entre les deux zouaves.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Dim 2 Juil - 14:41



...
feat. Mist & Tanya ~

Et un rire s'en suivit... Rugissant de rage à l'encontre de l'inconnue aux cheveux ébènes, tu grondas bestialement, mais rien mis à part des grognements sévères ne sortit de ta bouche. Inutile d'essayer de la faire taire, elle était décidément bien déterminée à avoir le dernier mot. Fermant les yeux quelques instants, tu ne cessas pas de marmonner des mots incompréhensibles pour calmer ton stress intense. 

Ahah ! Elle provoquait même l'autre gamine. Elle n'allait donc jamais s'arrêter ? Quelle petite sotte. Elle méritait vraiment les punitions les plus cruelles qu'il soit. Un sourire, malgré tout, se dessina sur tes lèvres, assez sournois. Oui, tu en riais. Tu riais de toi, qui avais râlé inutilement. Mais tu riais surtout d'elle qui osait tout de même rabaisser une enfant de dix piges... Pitoyable.

Elle se nommait Mist. À l'entente de ce nom, tu ouvris un œil en perdant le sourire, un sourcil arqué, intrigué. Elle se mit alors à enlever des bandages qui entourait sa main, dévoilant ainsi un sceau de Minshu. Ahah, elle, une élue du serpent vert ? Elle avait donc la lâcheté de ces derniers ? Ces pauvres minables de rusés, avaient osé quitter l'alliance avec Seika... Ils voulaient s'éloigner de la guerre... Ils avaient donc si peur de se faire déglinguer par les fuyujins ? Pauvres petites personnes...

Une minshujin... Ici... Il faut vraiment être bien con pour oser pénétrer le camps adverse...

Tu ne la comprenais pas... Était-elle suicidaire ? Ou bien complètement tarée ? Les deux peut-être ? Tu soupiras, et quand l'autre blondinette te questionna à ton tour, tu remis ta cape correctement, restés bras bien serrés contre ton buste volumineux. Tu fermas les yeux en grimaçant.

Zwei Baskerville., dis-tu d'une voix pesante et autoritaire. Élu Fuyujin.

Tu avais — difficilement — ignoré le petit surnom bien exaspérant que t'avait donné la miss militaire qui croquait dans sa pomme avec le faciès impassible.
Tu continuas, pragmatique :

Le chemin est long pour aller à Yuki. Je me suis donc arrêté ici. Je ne pouvais pas supporter plus longtemps de te porter. Alors j'ai attendu que tu te réveilles pour me barrer. C'est tout....

Sans faire de pause, tu ouvris les yeux pour fixer dédaigneusement la fausse minshujin :

Jusqu'à-ce que l'autre garce vienne ramener son cul ici...!

Elle t'énervait. Oh oui elle t'agaçait ! Tu avais un terrible désir de l'attraper par la gorge et l'étouffer jusqu'à-ce que mort s'en suive. La faire souffrir était bien ton envie la plus profonde actuellement. Presque qu'autant que la fois où tu avais cherché la sista à Oz, dans ton ancien monde...
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 580
Yens : 464
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Lun 3 Juil - 17:12



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

Non seulement la petite blondinette avait moins de présence et de prestance qu’un bousier, mais en plus elle se permettait de la ramener, cherchant à son tour à montrer qu’elle connaissait plus de trois mots du dico en retournant à Mist sa provocation. Quelle naïveté… La jeune Esper afficha aussitôt un sourire sadique, tandis qu’elle fixait d’un air froid la gamine. Sa manipulation de l’air lui permettait de contrôler les courants aériens environnants, même sans effectuer le moindre geste, pour une efficacité tout de même amoindrie dans ce dernier cas. C’est ainsi que, sans un mot, sans un mouvement, une lame d’air aussi invisible que tranchante fut envoyée sur le front de la naine, arrachant quelques mèches avant d’entailler le front.

« Seuls les forts ont droit à la parole. Ne joue pas à ça avec moi, blondasse ! A moins que le scalp soit un look qui te convienne. »


Mist renoua ensuite le bandage autour de sa main droite, avant de laisser son illusion se dissiper. En même temps, elle écouta la salope beuglante faire son petit show à propos de la guerre entre nations, et de la présence d’une Verte en territoire ennemi. La belle aux yeux d’azur n’y répondit pas, ne laissant apparaître à la folle qu’un air blasé. Ses commentaires la lassaient, ses mimiques la gonflaient, ses sautes d’humeur l’insupportaient.

Après quoi, suivant les instructions de la petite, la nana aux cheveux décolorés se présenta sous le nom de Zwei Baskerville, indiquant par la même occasion son statut de Fuyu. De toute façon, vu comment elle suçait le kiki de son camp, il était facile de comprendre d’où elle provenait. La timbrée ajouta ensuite qu’elle s’était arrêtée dans cette piaule délabrée pour y poser la Minimoy, avant de repartir.

Et puis ensuite, la vioque ne put s’empêcher de relancer les hostilités verbales, en insultant à nouveau Mist. Cette dernière soupira, dégaina tranquillement sa lame, et vint la placer sous la gorge de l’autre, faisant couler quelques gouttes de sang. Elle plongea ensuite un regard meurtrier dans les yeux difformes de cette malade mentale.

« Oublie pas. Selon toi, je viens de Minshu, donc je suis ton ennemie. Un mot de trop et je te tue. »

Quoi de mieux que reprendre la manière de pensée de cette mémé pour la menacer. Cela pourrait au moins la faire réfléchir. Mist n’avait pas spécialement envie de commettre un crime aujourd’hui, mais si on la poussait à bout, c’était une forte possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Mar 4 Juil - 1:27


Tanya fut attentive, mais avait baissé sa garde vis à vis de Mist, encore trop habituée à dominer les débats et fermer facilement le clapet des pions récalcitrants. Si Zwei avait répondu presque calmement mis à part une pique, la seconde décida de taillader soudainement le front de la blondinette, sans user d'arme visible ou de geste laissant penser à une action de sa part. Sur le coup, Tanya termina sur le cul, la main au front pour ensuite regarder sa paume ornée de quelques traces rouges, surprise.

"Comment a-t-elle fait ça ?"

La menace orale suivit rapidement, une histoire de scalp, rien de bien effrayant. Zwei eu droit aussi à sa menace personnelle de la part de l'intruse, mais quelque chose sonnait bizarrement dans le discours de miss culotte.

"C'est bizarre sa façon de faire...Si elle a l'avantage de force, en plus d'être affiliée a un camp adverse, pourquoi simplement nous menacer en faisant tout ce cinéma ?"

Rapidement, Tanya pensa au coup de la rançon, mais dans ce cas là, il aurait été plus simple pour Mist de s'introduire discrètement et mettre KO les deux élues de Fuyu. Au lieu de ça, elle était entrée bruyamment, sans finesse et semblait plus se défendre des piques successives qu'autre chose.

"Je ne sais pas à quoi tu joues, mais je ne vais pas attendre pour te le faire cracher, sans compter ça aussi."

Un sourire en coin à l'idée qui venait de germer dans son esprit tordu, Tanya s'approcha lentement de Mist tout en la fixant avec un air de défi cloué sur le visage. La blonde prenait un très gros risque, mais ce n'était pas différent d'une mission suicide, une de ses spécialités de sa vie d'avant.

-Dis moi, Mist. En tant qu'ennemie, ne serait-il pas plus simple de nous tuer tout de suite ? Si tu es aussi forte que tu le prétends, cela ne devrait pas te poser de soucis. Alors pourquoi toute cette scène ?

Faisant un pas sur le côté, Tanya empoigna la lame aiguisée à main nue pour la tirer vers elle, la pointe à quelques centimètres de son propre buste.

-De plus, ton pouvoir semble te permettre de te passer de cet outil ravissant, non ? Je me demande à quel jeu tu joues en réalité.

Affichant un sourire étrange, la petite blonde serra le métal entre ses petites mains, s'entaillant les doigts sur le côté saillant de la lame. Les yeux azurs de la cadette affichaient alors cet air de chien fou à lier qui faisait tout son charme.

-Montres-moi toute cette force dont tu sembles si fière Mist. Ou est-ce que ta réplique de tout à l'heure était comme ton pouvoir : juste du vent ? Tu n'as qu'une chose à faire pour me donner tort et garder intacts certains de tes mensonges...

Écartant les bras, Tanya s'offrait à la merci d'une supposée ennemie. Mais, derrière cette grande mascarade se cachait un souhait de quitter ce nouveau monde. Si cela lui permettait de revenir à l'une de ses deux anciennes vies, cela en valait peut-être la peine. Tanya n'avait encore aucune attache en Kosaten pour la retenir. Elle semblait presque persuadée que X reviendrait faire des siennes, comme cela fut le cas par le passé, l'empêchant de reposer en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Mer 5 Juil - 11:03



...
feat. Mist & Tanya ~

Soudainement, tu sentis une énorme dose de magie dans l'air. Le vent devint violent de manière inattendue, et fonça contre la gamine militaire, lui arrachant quelques cheveux, et lui tranchant légèrement le front. Surpris, tu eus un mouvement de recul, et suite aux paroles de Mist, tu te rendis vite compte que cela venait d'elle... Une mage de l'air ? Ce qui expliquerait le pourquoi elle disait "préférer écouter le vent" que de t'entendre parler. Ce n'était pas vraiment convainquant dit comme ça mais cela restait une petite preuve.

Grognant, les dents serrées, tu ne te sentais plus à l'aise avec l'autre nana à couettes. Elle était plus puissante que toi, et cela se ressentait grandement. Et, après soupiré, elle se dirigea vers toi, après avoir menacé l'autre blondinette, te mettant une lame à la gorge, faisant saigner celle-ci. Tu reculas précipitamment, et déglutis. Tu t'essuyas le cou du revers de la main, et grondas en guise de réponse à ce geste, la tête haute. Cependant... Cependant quelque chose de surprenant arriva. 

La 10 piges s'était avancée, un sourire malsain aux lèvres. Haussant un sourcil, tu la regardais faire, lançant quelques regards à l'autre minshujin pour voir comment elle allait réagir. Et puis elle attrapa le couteau de la garce en pleines mains, ce qui lui entailla tous ses doigts, et fit couler énormément de sang. Inquiet, tu l'écoutais parler, jusqu'à-ce qu'elle tendit les bras en attendant sa mort, après avoir provoqué intensément Mist. C'en était trop, terriblement anxieux, tu poussas violemment la gamine, lui lançant un regard noir des plus sérieux qu'il soit :

Ne dis pas d'aussi graves conneries ! Personne ne mourra ici, tu m'entends ?!

Tu te tournas vivement vers l'aérokinésiste, lui attrapant le bras droit brusquement d'une main, et lui tenant le manche du couteau fermement de l'autre. 

Toi, avec ta satanée magie, tu vas tout de suite te calmer...

Plongeant tes yeux bleu-gris dans les siens azur, tu lui fis vite comprendre via ton faciès que tu ne rigolais plus. Tu la relâchas d'un coup en la poussant un peu vers l'avant. Malgré la différence de force, tu gardais un air supérieur, fier et imposant. 

Les bras croisés de nouveau, tu continuas, en reprenant un air plus calme :

Enfin bref... Je suis fatigué de tout ça.

Tu t'en allas alors vers les cuisines, et, cherchant quelque chose à bouffer, tu trouvas à ton tour une pomme, et une autre. Tu croquas dans une, et balanças l'autre à Mist après t'être extirpé de la salle à manger.

Tiens, pour toi, et ferme ta gueule. 

Tu mangeais sans élégance, les joues gonflées, une main sur une hanche, en regardant l'autre mage. L'autre militaire ne semblait pas trop amochée, même si ses doigts baignaient dans le sang. C'était sûrement une élue à cause de son accoutrement qui n'était pas habituel sur Kosaten. Alors elle devrait surmonter cela sans problème...
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 580
Yens : 464
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Jeu 6 Juil - 16:37



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

Ah ces gamins… Toujours les premiers à la ramener, toujours les premiers à chialer après être tombés sur le cul… Ils étaient vraiment pénibles à gérer, car de simples menaces orales les faisaient simplement marrer… Il fallait donc faire usage de la force, pour qu’enfin ils la ferment. Enfin, dans la plupart des cas… Car ici, la naine ne semblait pas prête à se la boucler pendant plus de cinq secondes…  Bien sûr, Mist n’avait fait qu’égratigner son front, et donc cette petite conne se pensait sûrement invulnérable.

En effet, la blondasse chercha aussitôt à provoquer la tueuse sur un terrain qui pouvait se révéler très glissant pour la première. Elle voulait savoir pourquoi Mist n’avait pas simplement abattu les deux élues dès son entrée, plutôt que de défoncer une porte et de les insulter. La suicidaire, forte de ses stupides convictions, agrippa l’arme pointée jusqu’ici vers une Zwei pétocharde, s’entaillant les doigts et se la plaçant directement sur la gorge. Elle se déclara prête à mourir, pour prouver que la jeune Esper n’avait pas le cran d’aller jusqu’au bout.

Une lueur assassine s’alluma alors dans les yeux de la belle aux yeux d’azur, qui plongea un regard froid comme la mort dans les petites pupilles naïves de l’autre. Si celle-ci voulait crever, y’avait absolument aucun problème. Et vu les positions actuelles, Mist n’avait qu’à presser un peu sa dague pour faire pisser le sang à la poufiasse au QI faisant honneur à sa teinte capillaire, un peu comme on appuierait sur un bouton pour le faire éclater.

Malheureusement, la fille aux cheveux noirs fut à son nouveau interrompue dans sa besogne par la cinglée beuglante, qui écarta rapidement la lame de la gamine, avant d’essayer de défier Mist au duel du regard. La belle soutint ce regard aussi longtemps qu’il le fut, avant de se faire bousculer légèrement par la vioque. L’aérokinésiste balança alors son bras dans le vide, faisant le geste d’une baffe, et un courant de vent alla percuter cette connasse sur sa joue.

« Calme ta joie toi ! »


Etonnamment, les choses se tassèrent par la suite. La nana aux cheveux décolorés alla récupérer de quoi grailler un bout, filant au passage une pomme à Mist qui la capta au vol sans un remerciement. Elle ne mordit pas dedans, préférant ignorer la timbrée qui s’était mêlée de ce qui ne la regardait pas, fixant avec le calme d’une meurtrière sa prochaine victime.

« Gamine… J’ai absolument rien à gagner à te tuer ici… Sauf si jamais tu continues de l’ouvrir, et que le seul moyen pour que tu te taises, c’est que je trucide. Si c’est le cas, crois-moi, j’hésiterai pas, et ce coup-ci, l’autre demeurée mentale te sauvera pas la mise ! »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Yens : 808
Date d'inscription : 14/03/2017

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Tanya Degurechaff ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Ven 7 Juil - 16:47


L'offre était évidemment tentante et Tanya ne loupa pas la lueur dans le regard de Mist. Oui c'était ça, l'envie de meurtre à peine retenue. Mais l'instant fut bousculé...ou plutôt interrompu par une bousculade de Zwei, qui hurla à nouveau. La petite blonde se retrouva encore sur le cul, une mauvaise habitude qu'il faudrait régler l'avenir. La Miss en robe avait vraiment une tendance à casser les oreilles à la moindre de ses émotions, quelque chose qui était insupportable à la longue.

-Pff...

Soupirant à sa propre situation, le destin semblait vouloir enfermer Tanya dans ce nouveau monde, ce Kosaten. Satanés Dieux, il fallait en finir avec eux le plus vite possible, peu importe les moyens qu'il faudrait mettre en oeuvre, leur existence même était une aberration à corriger. La blondinette ne fit pas vraiment attention à Zwei qui fit un petit tour en cuisine, après avoir été baffée par la main invisible, pour revenir avec sa belle paire de ... pommes ! Vous avez cru quoi là ?

Un des fruits vola vers Mist qui l'intercepta de manière nonchalante. C'est là que Miss culotte décida de proférer encore une menace à l'encontre de Tanya, qui eu un nouveau sourire en retour, soutenant sans mal le regard assassin qui la toisait de haut. La petite blonde se remit finalement debout pour poursuivre cet échange oculaire intense.


-Je dois admettre que tu es forte, que tu dispose d'un pouvoir te donnant l'avantage, cependant je ne comprend vraiment pas pourquoi tu perds ton temps à menacer un ennemi plus faible que toi.

La blonde changeait son angle d'attaque, Mist l'intriguait et elle voulait savoir pourquoi celle-ci se comportait de manière si étrange. Tanya voulait débusquer l'anguille sous la roche, mais avant cela, elle corrigea un petit détail.

-Oh, avec tout ça, j'en ai oublié de me présenter...Tanya Degurechaff, élue affiliée à Fuyu.

Elle leva le menton, tout en désignant le sceau du dragon d'un bleu aussi pur qu'un ciel d'été. Ainsi fait, notre miss poursuivit la discussion.

-Je disais donc...Ah oui, tu pourrais vraiment nous tuer ici et maintenant avec ton pouvoir, à moins que tes menaces ne viennent que de ta frustration. Quelle tristesse.

La petite blonde haussa les épaules, pour soupirer peu après. Mist n'était pas plus affiliée à Minshu qu'un chien errant entre deux poubelles. Elle aboyait, mordait quand on la titillait un peu plus, mais au final, la Miss culotte ne semblait servir à rien. De l'autre côté, Zwei était plus le chiwawa qui hurlait à la moindre contrariété, s'agitant pour oui comme pour un non, avec pour conséquence d'avoir envie de taper dessus pour la faire taire.

Aucune des deux n'avait de réelle utilité à part pour provoquer une diversion. C'était simplement risible, mais Tanya ne pouvait rien faire pour les corriger. De plus, voyager avec l'une des deux n'était plus une option valable désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 382
Yens : 80
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Sam 8 Juil - 11:13



...
feat. Mist & Tanya ~

Tu te frottas la joue.
Elle saignait. 
Tu grognas lourdement... Giflé par du vent ? Du jamais vu. C'était très douloureux en tout cas. Tu t'essuyas le sang avec ta cape écarlate, exaspéré. 
Tu regardais les deux meufs. L'une voulait souffrir. L'autre voulait faire souffrir. Quel parfait duo pour du sado-masochisme. Dommage que l'autre soit trop jeune pour ce genre de chose... Ou bien est-ce que Mist serait pédophile ? Tu secouas ta tête de droite à gauche à l'idée, répugné et traumatisé. 

Finalement, tu vins t'asseoir sur une chaise qui traînait par là, les cuisses écartées, coude sur le dossier de la chaise, la tête haute, croquant la pomme bruyamment. Tu fixais l'autre assassin trop gothique à couette-couettes, un sourcil arqué. Finalement, après quelques minutes de silence, tu parlas enfin, plus calmement :

Pourquoi être venu dire coucou à tes ennemis... Mist ?

Tu n'avais rien à dire de particulier. Et puis, tu en avais marre de gueuler tout le temps. Alors pourquoi pas chercher à connaître la biatch qu'elle était ? 

Mist... Quel nom étrange. Après, tu parlais bien toi, qui en avais plusieurs. Zwei, Noise, Tweddledee... Le dernier était sûrement bien le seul que tu ne diras point. Jamais. Il n'avait aucun charisme. 

Puis, tu repensas à Écho... Où était-elle actuellement ? Tu ne l'avais plus vue depuis un moment déjà... Que faisait-elle ? Tu espérais qu'elle ne soit pas morte... Après tout tu devras te refaire un clone... Et c'était très épuisant. À force, tu finiras par tomber littéralement en poussières, comme dans ton monde, en faisant face à Doldee...

En te rappelant d'aussi mauvais souvenirs, tu serras les dents, qui grincèrent brutalement sur le coup. 
Puis, en regardant la nana aux cheveux noirs de haut en bas, tu eus un sourire mesquin :

Hum... N'est-tu pas trop vieille pour porter des couettes ...? 

Peut-être était-elle une sorte de meuf qui jouait l'enfant pour plaire aux fans de lolicons... Étrange prostituée... Qui, même si elle était assignée à une nation, voyageait tranquillement, et se faisait payer par plein de gens en échange d'un mignon petit show sensuel bizarre avec une sucette. Tu eus un ricanement malsain à l'idée. Finalement, tes insultes de précédemment n'en étaient pas vraiment...
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 580
Yens : 464
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Sam 8 Juil - 17:25



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

La naine devait être très sûre d’elle pour afficher un tel air supérieur, ridicule en comparaison des cinquante malheureux centimètres qu’elle devait mesurer, et répliquer ainsi. Mist en avait ras le cul de passer pour une enfant de cœur en avertissant cette blondasse des risques encourus, alors que cette dernière ne la prenait absolument pas au sérieux. Elle semblait chercher à humilier la jeune Esper, tout en mettant en avant la faiblesse des convictions de celle-ci, à savoir qu’elle aboyait sans mordre. Mais la seule chienne inutile ici se nommait Zwei…

Alors que la tueuse s’apprêtait à cingler la Minimoy, ce fut la vioque, une nouvelle fois, qui l’interrompit dans ses gestes, avec ses provocations aussi débraillées que son apparence. Mist ne remarqua qu’alors la position déplacée de cette salope, qui devait chercher à aguicher les pauvres types passant à sa portée en écartant les cuisses. Fille de joie ? Nan, une bonne vieille grosse pute comme on les aime, réchauffant les membres frigorifiés des soldats de Fuyu. Et à côté de ça, cette salope trouvait le moyen de la ramener…

« Commence pas à me gaver avec ça ! J’en ai rien à battre de la guerre et des nations ! Je vais où je veux, quand je veux ! »

La belle aux yeux d’azur profita de cette réplique pour se rapprocher de la petite écervelée. Il fallait apparemment qu’elle illustre ses paroles pour qu’on comprenne ses véritables motivations. Puisque la gamine n’avait cessé de manifester son envie de clamser, c’était assez logique que ce soit elle qui crève… Quant à l’autre timbrée, Mist s’en occuperait si elle devenait trop gênante. C’était ainsi avec elle. Soit la personne était supportable, et potentiellement utile, soit elle était tuée.

« Quant à mes ennemis… Je me contente pas simplement de les trucider ! »


Tout en disant ces mots, Mist, d’un geste de la main, balança deux piques d’air dans les yeux de sa cible, lui crevant alors la seule vision qu’elle avait de ce monde. De même, dans la foulée, l’aérokinésiste trancha d’un coup de dague la langue bien trop pendue de cette malade. Lentement, mais efficacement pour que Zwei n’ait pas le temps de réagir, la belle aux yeux d’azur usa de courants aériens tranchants, pour découper les bras, les jambes, puis finalement la tête de cette cible. Après quoi, elle jeta le crâne aux pieds de la nana aux cheveux décolorés, un sourire sadique dessiné sur son visage éclaboussé de sang.

« C’était mon ennemie ! Zwei Baskerville, es-tu mon ennemie ? »


La remarque sur la coupe de cheveux de Mist ? Une répartie aussi puérile que cette cinglée. D’ailleurs, la fille en sweat n’eut qu’à déplacer son regard vers la position actuelle de l’autre, afin de lui faire comprendre ses propres pensées.

« On en parle de ta position de pute ? Tu sais que y’a pas de mec dans les environs ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   

Revenir en haut Aller en bas
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» eins, zwei, drei, vier ! AWESOMENESS is here~
» Zwei, un chat de mauvaise augure [Belette]
» Si la fumée est immatérielle, elle n'en demeure pas moins toxique. [Pv. Zwei Zéphium]
» Zwei Zéphirum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.