Partagez | .
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !
Messages : 373
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

- En ligne



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Lun 10 Juil - 17:45



...
feat. Mist ~

Croquant calmement dans ta pomme écarlate et juteuse, tu écoutais l'aérokinésiste qui râlait encore, dévoilant qu'elle n'en avait rien à battre de la guerre entre nations, et qu'elle aimerait bien qu'on la laisse gambader tranquillement, librement, dans chaque territoire. Tu soupiras... Qu'elle pouvait être idiote. Si ce n'était pas la gamine aux cheveux dorés, ou même toi, ça sera d'autres personnes qui se chargeront de la corriger. 

Quand tout à coup, d'un soudain, la minshujin fit un geste dans l'air après avoir prononcé une phrase qui présageait rien de bon. Suite à cela, les yeux bleus de l'enfant militaire s'éclatèrent brutalement. Surpris, tu recrachas un morceau de pomme, le faciès médusé, redressé d'un coup. Et sans que tu puisses faire quoi que ce soit, la gamine que tu avais toi-même ramenée ici s'écroula au sol, démembrée totalement. Debout, tu regardas la tête décapitée du cadavre entre tes jambes, répugné et choqué. Tu lançai un regard plein de haine à l'autre criminelle, sans rien dire, sans même réagir à aucune aux paroles qu'elle prononça suite à cela. 

Dans un silence complet, tu t'avanças vers elle, t'arrêtant en étant assez proche, grognant sauvagement, sans un mot. Puis finalement, après un long silence, tu repris la parole, d'un ton extrêmement grave, presque trop pour un être humain :

Ça te fait plaisir de faire ça, connasse...?

D'un air sombre et autoritaire, tu serras les poings, la regardant de haut, sans crainte. Tuer avait l'air de bien l'amuser... Tout comme cette Doldee d'autrefois... 
Plein de flashbacks se succédèrent, et, prenant un tout autre visage, presque inquiet, tu reculas, regardant les restes de l'enfant jonchant le sol ensanglanté.

....

Tu mis une main sur ton visage, presque te le griffant, grimaçant sévèrement.
Trop de mauvais souvenirs... Cela te faisait si mal...
 


Dernière édition par Zwei baskerville le Lun 17 Juil - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 573
Yens : 414
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Lun 10 Juil - 20:41



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

La tronche qui tirait la cinglée était à mourir de rire. L’air à la fois niais comme pas deux, surpris par le meurtre plus que sanglant, et à la fois terrorisé. C’était ça aussi que Mist cherchait chez ses victimes : la crainte, le meilleur des répulsifs à grandes gueules. Montrez à ces petits connards que vos actes représentent vos paroles, et que quand vous parler de trucider quelqu’un ce n’est pas une menace en l’air, mais bien une menace d’air, et il la fermera aussitôt. Ainsi, si la belle s’était contentée de tuer cette nana aux cheveux décolorés, il était fort à parier que la blondasse ne l’aurait plus ramenée. Sauf que c’était bien cette dernière qui avait fait chier la Bleue jusqu’au bout…

Une élue de plus de tuée… Les nombres ne représentaient rien pour Mist, pas plus que les nations. Elle l’avait dit à la gamine : tuer n’était qu’un moyen pour elle d’obtenir ce qu’elle souhaitait, à savoir le silence de la Minimoy. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que l’aérokinésiste abattait un kéké à cause de sa langue beaucoup trop pendue… Et à chaque fois, elle avait beau commencer par blesser ce suicidaire, il fallait toujours que ça se termine par une boucherie dans les règles pour que le problème soit solutionné…

Et voilà la vioque qui se dandinait comme une attardée, se rapprochant de Mist avait une dégaine ultra sérieuse et vraiment tordante. Décidément, elle avait de sacrées mimiques cette Zwei… Bref, miss Vénère se cassa trois cordes vocales pour obtenir une tonalité de mémé aux poumons détruits par la clope en demandant si le meurtre était un passe-temps pour la fille aux cheveux noirs. Pendant un moment, celle-ci fut tentée de répliquer par un « Oui ! » assorti d’un sourire moqueur… Mais comme ça rentrait un peu en contradiction avec ce qu’elle avait dit avant, elle se contenta d’afficher son air blasé habituel.

« Ce qui me fait plaisir, c’est qu’elle ait enfin fermé sa gueule ! Je l’avais prévenue pourtant ! Et j’ai fait pareil avec toi d’ailleurs ! »

Par la suite, la folle au visage de déterrée, prise d’une bonne grosse flippe des familles, recula de quelques pas, avant de chialer dans ses mains, comme une gosse de cinq ans.  Son silence était étonnant, surtout au vu des nombreuses provocs qu’elle avait lancées jusqu’ici. Mist était désormais prise au sérieux. Cette dernière s’avança pour se positionner face à l’autre.

« Tuer n’est pas une passion pour moi, mais ça me dérange pas de le faire ! Tant que tu te tiens tranquille, je devrais pas trop te violenter. Mais bon… »

Mist croqua ensuite dans la pomme qu’elle n’avait pas lâche, même pendant l’assassinat de la naine. La peau était dure, le goût acide à mort et la texture à gerber. La jeune Esper recracha son bout par terre, balançant avec nonchalance le fruit sur les morceaux dégoulinants de ketchup de la blondasse.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 373
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 51
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

- En ligne



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Lun 17 Juil - 18:53



...
feat. Mist ~

Doldee... Doldee... 
Toutes ces visions d'horreur dues par cette chain impitoyable revenaient... Et te brisaient le cœur. Abaissant une main à cet endroit, tu plantas tes ongles dans ta poitrine, grognant en te tenant la tête par le visage de l'autre main. Douloureux tourments... Qui ne cessaient jamais d'apparaitre... Tant de regrets te submergeaient... Mais l'heure n'était pas à cela. 

Fut un temps où tu étais un criminel. Le pire de tous. D'une cruauté sans pareille, tu faisais exploser les corps de ta magie, par centaine, un sourire carnassier et sarcastique envahissant épouvantablement une grande partie de ton visage. Et cela, causé par Doldee, le démon avec qui tu avais fait un pacte pour sortir de l'Abyss. 

Te relâchant doucement, le corps vacillant, tu relevas brusquement la tête vers elle, toujours le dos courbé, le regard reflétant un sentiment ambivalent entre haine et mélancolie. Tu la laissais parler, jusqu'à un moment où tu te redressas, tournant des talons, pour être dos à la jeune aérokinésiste. Tes yeux fermés, tu te mis à réfléchir, le visage grimaçant, les sourcils froncés de concentration et d'agacement. Finalement, tu remis ta capuche, avant de te retourner vers l'assassin tarée, la longue chaîne dorée de ton conteneur cylindrique accroché à tes cheveux tintant bruyamment. 

Tuer n'est pas une solution... Tu lui as donné raison en lui ôtant la vie ! Une sale catin complètement hystérique qui n'a rien à faire par ici, voilà ce que tu es...

T'exclamas-tu furieusement. Tu fis les cent pas autours des restes de la gamine, noyés dans un liquide écarlate. Tu t'arrêtas après quelques longues secondes, fixant la loli folle dingue droit dans les yeux :

Tuer une enfant n'a rien de glorifiant... Au contraire, c'est complètement ridicule !

Exaspéré, tu t'avanças jusqu'à la sortie, après avoir cogné l'épaule de la nana à couettes. Restant figé quelques instants, le regard bleu vers le ciel, tu parlas une dernière fois, plus calme :

Les criminels comme toi ne devraient pas trop jouer les malins par ici, surtout quand ils ne sont pas de la même nation...

Le froid ne te gênait plus désormais. Maintenant tu partis, trottinant dans la forêt sans même lui balancer un au revoir, ne te sentant pas obligé d'être poli envers cette vaurien. Cependant, malgré tout, tu lui fis un signe de la main, de dos, silencieusement. 

Tu priais pour elle que des gardes fuyujins ne viennent pas fouiner par ici. Surtout si l'autre coupable restait dans le coin. Ils lui feraient sa fête. 
Enfin bon, te voilà sur le chemin de Yuki, pour aller rendre visite à Sul Hei, le dirigeant de la nation du dragon bleu...

Tu ne pouvais plus rien faire pour l'autre militaire de toute façon... Et tu n'avais plus rien à faire là bas. Surtout en compagnie de l'autre chtarbée, qui pouvait te réduire dans le même sort que cette gamine démembrée...
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 573
Yens : 414
Date d'inscription : 24/10/2016

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Mist Baskerville ☠ Faucheuse de brume ☠

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   Mar 18 Juil - 10:56



feat. Nazia Degurechaff & Chienne des Baskerville
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !

Mist regardait la maboule se scarifier (ce qui soit dit en passant ne pouvait que la rendre plus belle vu sa dégaine actuelle) et grogner comme la chienne qu’elle était. Cette nana était vraiment bizarre… Complètement cinglée, avec des réactions plus qu’aléatoires et totalement inadaptées, à beugler pour un rien… Et puis ce côté malaisant de salope agissant par moment comme un mec… Long avait décidément des goûts de chiottes en matière de sélection de ses élus. Une blondasse grande-gueule et une vioque cougar… L’élite de l’élite quoi !

Bien sûr, Zwei ne parvenait pas à se taire : quand c’était pas des bruits chelous et pas vraiment appropriés, c’était du blabla à crever d’ennui. Encore un sermon inutile sur le fait que la tueuse venait de victimiser une gosse. Après quoi, l’hôpital fit un énorme doigt à la charité lorsque la nana aux cheveux décolorés insulta une nouvelle fois Mist au sujet d’une profession pas forcément impopulaire mais très peu glorifiante. Entendant ces mots, la jeune Esper ne put s’empêcher de reluquer à nouveau la tenue de l’autre.

« Mais regarde toi bordel ! Tu te la joues prosti-pute avec tes allures de gitane, et t’assumes même pas derrière ! Me parle pas d’hystérie alors que tu pètes un câble pour un rien ! »


Finalement, Zwei énonça une dernière leçon de morale, dont Mist ne tiendrait évidemment pas compte, avant de se tirer rapidement, comme une sous-race terrorisée. Un petit coup d’épaule au passage à la tueuse, qui était à deux doigts d’exploser de rire. De fait, au début de leur rencontre, la timbrée se la jouait à donf et avait plusieurs fois essayé de violenter la belle aux yeux d’azur. Désormais, elle rampait comme une larve et cette molle bousculade était à l’image de sa puissance actuelle : dérisoire.

« Allez, casse-toi ! Retourne chialer chez ta mère !!! »

Enfin bon, Mist était maintenant seule dans la bicoque, pouvant profiter comme bon lui semblait de la place. Bien sûr, elle ne comptait pas crécher ici bien longtemps. La fille aux cheveux noirs souhaitait simplement que le froid du dehors se calme un peu. Après, elle repartirait. L’assassine n’avait pas vraiment de but précis, mais c’était pas important…

Un seul objectif en tête : celui de déglinguer Long et Rinkyu Uchiha, une fois que ce tatouage démodé aurait perdu de son efficacité. D’ici là, le sang coulerait, encore et encore. Mist répandrait son nom.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !   

Revenir en haut Aller en bas
Eins, Zwei, Eins, Zwei ! Stillgestanden !
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» eins, zwei, drei, vier ! AWESOMENESS is here~
» Zwei, un chat de mauvaise augure [Belette]
» Si la fumée est immatérielle, elle n'en demeure pas moins toxique. [Pv. Zwei Zéphium]
» Zwei Zéphirum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.