Partagez | .
En quête d'enquête
Messages : 500
Yens : 214
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: En quête d'enquête   Sam 3 Juin - 17:17




feat.Tethris

En quête d’enquêteKansei. Il n’existait pas de cité plus resplendissante que celle-ci aux yeux de Haru. Ses teintes émeraude la rendaient tout simplement magique, et ses hauts remparts n’étaient pas aussi agressifs que pouvaient l’être leurs confrères du Nord-Ouest : ils donnaient eux, un sentiment de protection et de chaleur, sans rappeler l’imminence de la guerre. L’architecture de ce lieu impressionnait réellement le Dessinateur, surtout lorsqu’il se rappelait le retard technologique de Kosaten par rapport à son monde d’origine. Tout y était conçu pour émerveiller au premier coup d’œil !

Mais la capitale minshujin n’était pas seulement un joyau artistique : c’était également un incontournable puits de sagesse, dont la bibliothèque n’avait jamais tari de ressources pour s’enrichir culturellement chaque jour. Haru avait plusieurs fois eu l’occasion de parcourir quelques-uns de ses ouvrages, tout en prenant conscience de sa ridicule petitesse en comparaison des quantités astronomiques de recueils en tout genre.

Haru était, pour ainsi dire, tombé amoureux de cette cité-mère, c’est-à-dire que, peu importe où ses pas l’emmenaient, son point de retour était toujours Kansei. Même si le Marchombre ne ressentait aucune loyauté pour Manshe, et ne se souciait guère peu de la guerre des élus verts, il appréciait beaucoup la vie en ces lieux. D’ailleurs, c’était ici qu’il avait fait le plus de rencontres, et qu’il avait vécu le plus de tournants depuis son arrivée.

Pour l’heure, le jeune homme s’était simplement attablé dans une modeste taverne, avait commandé une boisson légèrement alcoolisée qu’il sirotait tranquillement, et repensait aux récents évènements qui avaient ponctué son parcours. Son sceau, au niveau du cœur, était toujours aussi bien dissimulé que le premier jour. Rares étaient ceux qui avaient un jour pu connaître la nation d’appartenance du garçon aux cheveux bleus. Ce n’était pas un sujet qu’il abordait de bon cœur, même si généralement, il répondait avec vérité lorsqu’on le lui demandait.

L’auberge dans laquelle se trouvait Haru était un établissement assez calme. En fait, la majeure partie de son animation provenait de l’extérieur, car de grandes ouvertures permettaient d’observer la rue de l’intérieur. Le garçon au foulard n’avait pas vraiment cherché un style d’endroit particulier. Il se promenait au gré du hasard, lorsqu’il avait aperçu cette taverne. Quelque peu assoiffé par sa marche à pied, l’épéiste avait donc choisi de s’y installer. Il laissa son regard se perdre sur les passages des habitants au-dehors.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 26
Yens : 380
Date d'inscription : 20/04/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Varric Tethras ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: En quête d'enquête   Mer 7 Juin - 21:03

Kansei. Il n’existait surement pas d’autre lieu comme celui-ci. Une cité grande, riche, puissante, influente et même prospère selon quelques fous, qui abritait peut-être la plus grande communauté de brigands, de voleurs, de contrebandier et j’en passe. Au début, j’étais un peu perplexe concernant le système politique qui régissait cette fameuse république. Je n’avais jamais connu que des royaumes ou des empires. Même Kirkwall, cité indépendante de tous les états voisins, reposait sur un système de vicomte qui transmettait le pouvoir à son fils par hérédité. Mais j’étais agréablement surpris de voir, d’apprendre et de comprendre que ce n’était pas le fait de soi-disant donner le pouvoir au peuple que la corruption allait disparaitre. C’était rassurant de voir que les gens ne changeaient pas aussi facilement.

Depuis mon arrivé dans la grande ville, je n’avais pas chômé. J’avais enchainé les petits travaux et les petites primes afin de me payer tous les frais de la vie citadine et j’avais commencé à m’intéresser au fonctionnement de la pègre local. Non pas que je souhaitais m’investir dans des affaires de meurtre ou d’enlèvement, bien au contraire. Personnellement, je voulais surtout me rapprocher des contrebandiers. Dans mon monde d’origine, même si je détestai mon statut de membre du conseil de la guilde marchande naine, je ne pouvais nier que j’avais fait ma fortune sur la gestion de plusieurs commerces... pas très honnête, je dois bien l’avouer. De plus, je voulais un jour ouvrir une petite boutique de secret et les contrebandiers restaient les meilleurs dans l’obtention de croustillantes informations. Du coup, je me promenais sur les différents marchés de la ville, demandant parfois d’où ou de qui provenait la marchandise, espérant glaner quelques noms. Mais rien n’y fit, je restai bredouille. Il faut croire qu’on ne faisait pas facilement confiance à un inconnu, nain qui plus est.

Assez déçu, j’avais reporté mon intérêt sur la découverte la littérature de ce monde. J’avais donc enchainé sur une seconde déception. Je ne savais rien concernant les deux autres nations qu’étaient Seika et Fuyu, mais il était clair que les auteurs de Minshu n’avaient pas beaucoup de talent. Tous leurs récits manquaient d’aventures, de romances, d’exotisme et se baignaient dans un réalisme abrutissant et d’un ennui. En tant qu’écrivain, je ne prétendais pas m’y connaître plus qu’un autre, mais ça ne voulait pas dire que je ne savais pas reconnaitre une merde quand j’en voyais une.

Néanmoins, Kansei, et la nation de la terre dans sa globalité, restaient des lieux très sympathiques à mes yeux. J’aimais beaucoup marcher le soir le long des ruelles sans vraiment savoir où j’allais et sur qui j’allais bien pouvoir tomber. Cela me détendait toujours de marcher à l’aveugle comme je le faisais ce soir-là. Mais ce qui me détendait le plus, c’était de boire un coup dans une bonne taverne bien bruyante. Du coup, quand, durant un soir de promenade, j’en remarquai une au bord d’une mignonne petit rue piétonne, je décidai de m’y arreter quelques minutes.

Avec ma petite taille, l’arbalète qui reposait dans mon dos et un visage aussi beau que celui d’un dieu, je ne pouvais pas dire que je passais inaperçu. Les regards que me lançaient furtivement la plupart des clients me faisaient bien comprendre qu’ils n’avaient pas l’habitude de voir des humanoïdes tels que moi. De ce fait, une fois ma pinte à la main, je vins m’installer aux côtés d’un jeune homme qui ne semblait pas avoir remarqué mon entrée et qui observait d’un air rêveur les gens aller et venir dans la rue à l’extérieur. Son visage m’était sympathique, me rappelant un Hawke bien plus jeune, même si ses habits ne me paraissaient pas familier par rapport à tous ceux que j’avais déjà pu voir dans ce monde. En fait, il me rappelait plus le jeune Thanil :
C’est une bonne soirée pour boire ne croyez-vous pas, l’interpelai-je alors. Le ciel est clair, l’air est chaud et parfumé de mille fragrances. Oui définitivement, c’est une bonne soirée pour boire une bonne pinte auprès de bonne personne. Mon nom est Varric, enchanté.


Dernière édition par Varric Tethras le Mer 14 Juin - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 500
Yens : 214
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: En quête d'enquête   Ven 9 Juin - 18:42




feat.Tethris

En quête d’enquêteC’était à la fois reposant et ressourçant de s’attabler ainsi, sans but ni occupation, à se laisser aller dans le vague. Haru était sans cesse amené à se battre ou à agir au nom de la nation, à parler de la guerre ou à comparer ses pouvoirs aux autres. La condition d’élu ne laissait que peu de répit… D’autant plus que le Dessinateur n’hésitait jamais à se porter au secours de ceux qui le nécessitaient. Par conséquent, il arrivait parfois, comme aujourd’hui, que l’accumulation de fatigue le contraigne à se reposer.

Les passants captaient l’intégralité de l’attention de Haru, si bien que ce dernier ne remarqua pas la présence de celui qui s’installa près de lui, tout du moins jusqu’à ce que dernier ne la manifeste en interpellant verbalement le Marchombre. Surpris, celui-ci eut par réflexe un sursaut de recul, avant de constater qu’un homme de très faible taille, que l’on aurait pu qualifier de nain, s’était attablé face à lui. Pris de court, le garçon aux cheveux bleus n’avait pas saisi la totalité du discours de l’autre… Il savait cependant que le nouvel arrivé se nommait Varric.

« Je suis Haru. Tout le plaisir est pour moi ! »

Le jeune épéiste avala une gorgée de sa boisson, avant de se réinstaller correctement. Il s’en voulait cruellement d’avoir laissé son attention s’égarer au point de ne pas s’apercevoir de l’arrivée de l’autre. Et à cause de cela, il laissait une première impression plutôt impolie à son interlocuteur…

« Je vous prie d’excuser ce geste de recul, je ne vous avais pas remarqué… Vous me disiez que c’était une belle soirée, n’est-ce pas ? Je suis bien d’accord avec vous. Il est rare que cela soit aussi calme… »


C’est vrai qu’en ce moment Kansei était assez peu agitée… La guerre en était principalement la cause. Beaucoup d’hommes avaient été recrutés, et les patrouilles de soldats régulières dissuadaient les plus ivres de demeurer dans les rues trop longtemps. Cela améliorait la sécurité des lieux, même si la gaité de la capitale s’en trouvait amoindrie…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 26
Yens : 380
Date d'inscription : 20/04/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Varric Tethras ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: En quête d'enquête   Jeu 15 Juin - 16:53

Mon interpellation, bien que très sobre et sommaire à mon avis, semblait avoir surpris le jeune homme à qui je voulais parler. Il était apparemment si concentré sur ce qu’il se passait dans la rue, à l’extérieur, qu’il ne prêtait pas une seule attention à l’intérieur même de la taverne. De ce fait, sous l’effet de mes paroles et de l’observation que l’interlocuteur auquel il faisait face faisait près de la moitié de sa taille, il eut un mouvement de recul, que j’aurais pu bêtement assimiler à du racisme ordinaire, s’il ne s’était pas immédiatement repris pour se présenter à son tour. Ainsi, il se prénommait Haru. Encore un nom bien loin des sonorités habituelles de Kirkwall. Mais je commençais à y être habitué à force. Si bien que ça ne me gênât pas plus que ça désormais et que j’y prêtais seulement une attention curieuse et modérée.

Le jeune homme habillé d’étrange vêtement d’une toile qui m’était inconnue poursuivit sa réponse en s’excusant d’avoir agi de manière si déplacée à mon égard. Pendant que j’esquissai un sourire amusé tout en portant ma pinte à mes lèvres, il ajouta qu’il était d’accord avec ma description du bonne soirée et il semblait se réjouir du calme apparent qui régnait en maître sur la ville depuis quelque temps. Dans un sens, il avait parfaitement raison. Pour une ville aussi grande et importante que Kansei, il n’y avait pas autant d’activité qu’usuellement. La faute à la guerre froide et au retrait récent de la nation du serpent de l’alliance entre elle et celle du phénix, qui avait bouleversé les relations économiques marchandes qui étaient parvenues à s’installer entre les deux nations et qui avaient dû se clore depuis. Une bien grave erreur de la part du Président de Minshu puisque cela mettait sa propre nation dans une situation assez délicate d’un point de vue économique. Mais je doutais que le jeune Haru était passionné des enjeux géopolitiques mondiaux liés au commerce entre les nations, donc je lui fis part d’autre de mes réflexions:
Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce que vous avancez. Kansei à peut-être l’air d’être calme, mais tendez l’oreille, plissez les yeux, et vous verrez qu’elle s’anime comme vous ne l’avez sûrement jamais vu. Il y a mille et un secret qui se cache dans les recoins des innombrables rues de Kansei. Et ce sont autant d’histoires qui peuvent être rédigées, concluai-je avec une pointe de nostalgie.

À combien de temps remontait ma dernière aventure avec mes compagnons dans les rues de Kirkwall. Depuis combien de temps, je n’avais pas démantelé un réseau criminel, que je n’avais pas aidé un jeune mage à contrôler ses pouvoirs, que je n’avais pas massacré des démons ou chasser un dragon. J’étais heureux d’avoir été invoqué dans Kosaten, heureux qu’on me donne une occasion de repartir à l’aventure. Mais d’un autre côté, je n’avais pas encore récupéré assez de mes capacités pour fouiller la merde à la recherche de secrets et d’histoires pour m’occuper. Je me sentais comme un âne devant lequel on agiterait une carotte. Je pris un petit carnet en cuir sur lequel j’avais une quantité astronomique de note concernant mes aventures avec Hawke. Je le présentai alors à Haru :
Ce carnet est le résultat de plus de cinq ans passés aux côtés d’un homme incroyable. J’étais à rien de pouvoir en faire un roman, mais nos routes se sont séparées, laissant à jamais la fin inachevée.

Je rangeai mon carnet dans ma poche :
Désolé de vous ennuyer avec mes problèmes, Haru. Mais l’ennui et le calme n’ont jamais été des options de vie pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 500
Yens : 214
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: En quête d'enquête   Jeu 15 Juin - 20:23




feat.Tethris

En quête d’enquêteVarric paraissait être de prime abord un jovial partenaire de boisson. Le sourire aux lèvres, il écoutait les explications fournies par Haru tout en sirotant sa pinte. Puis, à son tour, l’homme émit son opinion, concernant la tranquillité de Kansei. Plus que contredire le Dessinateur, il lui montra clairement qu’il était lui aussi passionné et connaisseur des mystères de la capitale, ce qui suscita aussitôt l’intérêt du garçon aux cheveux bleus. Il était rare pour lui de partager un vrai sujet de conversation, différent de ceux ayant un attrait à la guerre, aux élus ou aux dieux, avec quelqu’un d’autre.

« C’est vrai que Kansei regorge aussi de ses secrets… Mais vous semblez bien vous y connaître la concernant, je me trompe ? C’est plaisant de converser avec une personne aussi instruite que vous sur ce genre de sujet. »


Peu après, le nain dévoila un épais carnet d’aventures, sur lequel il affirmait avoir concilié l’équivalent de cinq années d’intrépides explorations, avec pour compagnie un homme incroyable, selon ses dires. Néanmoins, la divergence finale de leurs chemins l’avait empêché de conclure cette histoire. Alors qu’il rangeait son ouvrage, Haru ne put se retenir de commenter :

« Incroyable… Dommage pour vous et votre compagnon de route… J’espère sincèrement que vous aurez l’occasion de le retrouver un jour ! »

Ensuite, Varric s’excusa d’avoir partagé son passé, indiquant que la lassitude et l’inaction n’étaient pas ses moments favoris. Haru pouvait comprendre ce point de vue, bien que lui-même apprécie un peu de calme de temps à autre, pour se ressourcer. Toutefois, le fait était qu’ici son interlocuteur ne l’ennuyait nullement avec ses contes : bien au contraire, le jeune orphelin appréciait toujours ses discussions avec d’autres personnes ayant vécu d’incroyables aventures.

« Ne dites pas cela. Votre histoire m’intrigue vraiment. Vous m’en raconteriez un bout ? »


Aussitôt que ces paroles furent retombées, Haru fit un geste au tenancier de l’établissement qui passait non loin d’ici, afin de lui réclamer deux nouvelles boissons, puisque celles posées sur la table étaient à l’agonie. Puis le garçon au foulard se réorienta vers l’autre, impatient d’écouter la suite, si tant est que Varric accède à sa demande.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 26
Yens : 380
Date d'inscription : 20/04/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Varric Tethras ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: En quête d'enquête   Mer 21 Juin - 17:13

Ma première impression ne m’avait pas trompé, Haru était bien un jeune garçon très intéressant. Après que je lui avais expliqué mon point de vue concernant Kansei et ses secrets, il avait lui aussi pris compte de la véracité de mes propos. Il me demanda alors si j’avais bien des connaissances sur la grande capitale, ce à quoi je préférais silencieusement suggérer que oui d’un sourire plutôt que de lui avouer que non. Ce n’était pas vraiment un mensonge, puisque j’avais pris soin d’apprendre la cartographie des lieux afin d’être familier avec Kansei le plus tôt possible. Il me fit ensuite part de sa joie de rencontrer quelqu’un comme moi, avec qui il pouvait parler de sujets divers et variés.

Sa réaction concernant la découverte de mon carnet de notes sur les aventures d’Hawke me fit chaud au cœur. J’étais soulagé de voir que, dans ce monde aussi, les histoires de capes, d’épée et de dragon continuaient de plaire malgré les temps difficiles qui courraient avec la guerre. Surtout que, dans mon cas, la plupart de ces histoires étaient vraies et n’avaient pas subi trop de modifications, simplement celle nécessaire à rendre ces histoires plus intéressantes à raconter. Quand le jeune garçon m’annonça qu’il espérait que je puisse un jour retrouver ce merveilleux ami dont je venais de lui parler, je n’osai pas lui révéler que ça ne serait probablement jamais possible puisqu’il se trouvait désormais dans un autre univers que celui où j’étais.

Enfin, il m’invita à lui faire part d’un de mes récits si ça ne me gênait pas. Comme pour me pousser un peu plus à accepter, il appela le garçon pour remplir nos verres qui s’étaient vidés au fur et à mesure que la discussion avançait. Une fois que ce fut fait, je me retournai vers Haru, réfléchis quelques instants à ce que je pouvais raconter et qui pouvait l’intéresser. Je devais faire très attention à ne pas parler de ce qui n’existait pas dans ce monde, donc je mis immédiatement de côté l’histoire de l’attaque des qunaris et tout ce qui était trop sensationnel pour que l’on puisse y croire. Finalement, j’en trouvais une qui convenait à mes critères. Je commençai :
Cette aventure s’est déroulée environ deux mois après ma rencontre avec mon ami. Il travaillait alors en tant que mercenaire et s’était fait engager par le gérant d’une exploitation minière pour enquêter sur la disparition de mineur. Hawke, c’était son nom, m’avait demandé de l’accompagner, craignant du grabuge. En arrivant sur les lieux, nous remarquâmes qu’il n’y avait plus aucune trace d’aucun mineur et nous nous engageâmes dans les mines pour fouiller en profondeur. Mais alors que nous avancions, nous découvrîmes les nombreux cadavres entassés. Sous ces derniers s’étaient caché un survivant qui nous fit pars qu’une bête rodait dans les parages. Mais ni Hawke, ni moi ne craignions une pauvre bête. Nous continuâmes notre chemin jusqu’à tomber sur, et je n’exagère pas, un dragon. Et oui, un dragon avait décidé de prendre possession des cavernes et il n’était pas très content de nous voir. S’ensuivit un duel dantesque entre l’immense créature ailé et mon ami. De mon côté, je n’ai pas vraiment fait grand-chose à part le soutenir de salve de carreau. Mais vous auriez dû le voir, armé de ses dagues et déchirant le cuir de la bête comme si ce n’était rien... Au final, le dragon mourut et nous rapportâmes la nouvelle au gérant, qui n’était pas vraiment heureux d’avoir perdu sa main d’œuvre.

Après avoir fini, je vidai une nouvelle fois mon verre, heureux d’avoir pu partager une histoire à quelqu’un aussi intéressé. Je repris ensuite la discussion :
Mais parlez-moi un peu de vous. Il y a bien des histoires que vous pourriez me confier, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 500
Yens : 214
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: En quête d'enquête   Jeu 22 Juin - 16:03




feat.Tethris

En quête d’enquête En plus d’être un agréable compagnon, Varric se révéla posséder un indéniable talent dans la narration de son récit. Haru n’aurait su dire si ce dernier s’était vraiment déroulé ou non, mais l’histoire était si fluide qu’on y aurait cru les yeux fermés. Le Dessinateur se surprit à se prêter au jeu, à écouter attentivement le scénario révélé peu à peu, à s’imaginer les scènes, à tenter de visualiser le personnage qu’était Hawke. L’espace d’un instant, le jeune Minshujin ne se trouvait plus dans une taverne de Kansei, mais bien au côté de ce formidable aventurier.

Ainsi, sans jamais avoir assisté aux escapades de Varric, Haru n’eut aucun mal à discerner la mine à explorer, les monticules de cadavres amassés, la bête… Le combat avait été féroce, mais le duo était parvenu à vaincre le dragon. Le Marchombre était sincèrement impressionné par Hawke, surtout en constatant le respect que lui vouait le nain. Il aurait bien aimé pouvoir un jour rencontrer un guerrier de sa trempe, apprendre de son style d’affrontement… Mais déjà, la cité-mère des Verts refaisait surface, l’histoire était terminée.

« Impressionnant. Votre ami est vraiment très doué. Et je ne doute pas que vous le soyez également ! »


Peu après, Varric réorienta totalement la cible de la conversation, en incitant à son tour le garçon aux cheveux bleus à s’exprimer à propos de son passé. Un peu surpris, ce dernier passa inconsciemment une main sur sa tête, gêné par la tournure des évènements. Il n’aimait pas trop parler de lui, sauf en compagnie de magnifiques demoiselles, et n’avait pas à son actif de périples aussi extraordinaires que ceux de son interlocuteur. Ce qu’il ne manqua pas de répondre, avec franchise :

« J’en ai bien, même si elles ne sont pas aussi trépidantes que les vôtres… Vous savez, je ne suis qu’un élu aidant ceux qui se battent, sans moi-même prendre parti… Quant au monde d’où je viens, il était déchiré par une guerre terrible, alors que la moitié de sa population ignorait tout de ce conflit… »

Haru s’était laissé aller dans la mélancolie, repensant aux terribles incidents qui s’étaient déroulés à Gwendalawyr. Par moments, il avait l’impression que ses propres parents le haïssaient à cause de sa disparition de cet affrontement. En effet, héritier de deux branches très puissantes de l’un des deux camps de guerre, le jeune orphelin aurait dû logiquement impacté du mieux qu’il pouvait ce combat. Mais Kosaten en avait décidé autrement, et ce n’était pas pour déplaire au tisseur de réalité.

« Désolé, j’ai un peu refroidi l’ambiance… »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: En quête d'enquête   

Revenir en haut Aller en bas
En quête d'enquête
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Enquête Archéologique (libre)
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...
» L'enquête sur la double nationalité de Michel Martelly
» besoin d'aventure ? d'enquête policière ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.