Partagez | .
Croyance meurtrière
Messages : 162
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 34
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Croyance meurtrière   Mer 7 Juin - 23:11

Croyance meurtrière
« Il doit certainement se trouver dans les environs. » pensa le vieillard.

En effet, ses recherches pour retrouver un certain John Snow l’avait mené devant un monastère au sommet de montagnes enneigées de Fuyu. De là-haut, le vent était fort et la neige, balayé à grande vitesse par le vent, venait pincer le visage gelé du septuagénaire.

Ce qui l’avait poussé à faire ses recherches s’étaient une affiche de prime sur un certain John Snow qui assassinait des gens pour faire, semblait-il des offrandes. Attiré par cette mission et aussi pour se changer les idées, le Sowano avait pris la décision de retrouver cet homme et de l’arrêté, car il semblerait que les autorités de Rin ne parvenait pas à le retrouver. Mizoku repensa aux moyens qu’il avait employés pour récupérer ces informations et ce qui l’avait mené devant ce monastère.

La réservation de sa chambre toucha à sa fin et Mizoku n’eut d’autre choix que de quitter l’auberge où il s’était installé pendant plusieurs semaines. Il s’y était enfermé, ne sortant que pour manger et boire, mais le reste du temps, il méditait ou pensait à ce qu’il allait advenir de lui dans ce vaste monde. Il en était venu à la conclusion qu’il ne pouvait pas continuer à s’apitoyer sur son sort et qu’il devait agir. Il était peut-être vieux, mais il avait l’expérience de la vie et il devait user de cette expérience pour servir Kosaten. Il avait sûrement fait une erreur avec ce garçon, mort depuis déjà plusieurs jours, mais des erreurs, il continuerait à en faire jusqu’à sa mort. C’est donc avec un regain d’énergie que le Sowano avait quitté cette auberge pour chercher du travail. Il devait agir, bouger, être un vrai shinobi.

C’est ainsi qu’il avait vu, sur un panneau de prime, la photo de ce John Snow, qui avait maintenant une prime sur sa tête pour avoir tué plusieurs femmes et enfants. Sentant le besoin d’agir, le Sowano avait pris la missive et il s’était dirigé vers le bureau des autorités. Si un individu comme John Snow avait causé autant de meurtre crapuleux, les gardes s’était sûrement mis sur son cas. Fuyu fermait peut-être les yeux sur la violence, mais devant une telle cruauté, ils ne pourraient pas rester de marbre. C’était ce que pensait le septuagénaire qui entra dans les bureaux.

- Comment puis-je vous être utile?

- Bonjour, j’aimerais parler à l’enquêteur qui s’occupe de l’affaire de John Snow.


- Suivez-moi.


Mizoku suivi le garde qui le mena dans un bureau où un homme dans la quarantaine maximum buvait un café en relisant ses papiers. Le garde expliqua la venue du vieil homme et quitta la pièce, laissant les deux hommes seuls.

- Je vois que vous vous intéressez à ce John Snow. En quoi je pourrais vous être utile?


- Oui, j’aurais besoin d’informations pour tenter de le retrouver.


- Des informations? J’en ai, mais elles ne m’ont mené à rien…


- Puis-je vous les emprunter?

- Pourquoi devrais-je faire ça? Comme je vous les dis, ces informations ne m’ont mené nulle part et je doute qu’un homme comme vous puisse dénicher quoi que ce soit.

- J’essaie seulement de vous aider et je pense que l’avis d’une deuxième personne pourrait vous aider à trouver une piste.

- Vous pensez que je ne sais pas faire mon travail. Je suis désolé, mais je ne peux pas vous donner l’accès à ces informations. Et même si je le voulais, il faut passer par l’administration et avoir l’accord du supérieur pour que vous puissiez y avoir accès. Je vous conseille de faire une demande pour les obtenir, mais de mon côté je ne peux pas vous aider davantage.

- Merci quand même. Dit-il déçu

Il quitta les bureaux des gardes, mais entretemps il avait observé les yeux, la ronde des gardes et les différents moyens qui pourraient s’offrir à lui pour pénétrer à ces lieux sans se faire repérer. Une fois dehors dans le froid persistant de Fuyu, Mizoku prit la décision qu’il devrait agir illégalement pour obtenir ce qu’il voulait.

« Ce serait trop long d’attendre après l’administration, je vais devoir utiliser mes atouts de shinobi pour récupérer ces informations. »

Ainsi, le Sowano attendit quelques jours qu’il utilisa pour récupérer suffisamment d’information sur les bureaux des gardes pour y entré furtivement. Il avait appris la ronde des gardes par cœur et il avait localisé deux lieux en particulier où pourrait se trouver les informations qu’il recherchait. C’était maintenant le moment pour le vieillard d’agir, maintenant que la nuit était tombée après ces trois jours.

Sa cape noire sur les épaules, Mizoku entra dans le bâtiment après avoir crocheté une porte adjacente à celle principale. Sans attendre, il prit la direction du bureau du garde qui avait fait l’enquête sur John Snow. Après s’être assuré que les gardes n’allaient pas passé par là, il crocheta la porte et entra dans le bureau en refermant la porte derrière lui. Il chercha dans les classeurs un dossier sur John Snow, mais il ne trouva rien. Ce qui devait dire que le dossier avait été déplacé.

Après avoir quitté le bureau et avoir refermé derrière lui à clé, il se dirigea vers le deuxième lieu où pourraient se trouver le document, dans les archives. Il esquiva quelques gardes grâce à la noirceur jusqu’à atteindre la salle des archives. Après avoir crocheté la porte, il entra et commença à chercher. Il devait se dépêcher à trouver ce qu’il voulait, car il avait l’étrange impression qu’on suspectait sa présence.

« Il doit bien être quelque part… »

Il chercha la catégorie des S, puis il trouva enfin ce qu’il cherchait après plusieurs minutes. Un document sur le cas de John Snow. Le Sowano commença à lire les informations et tenta d’en enregistrer le plus possible dans son esprit. Sa lecture rapide lui permis de découvrir que cet homme assassinait des femmes avec énormément de violence et qu’il les disposait de manière étrange. Le Sowano eut accès à quelque croquis dessiné des scènes de crimes et Mizoku en vint presque aussitôt a deviné que c’était des crimes reliés à une certaine religion. À cause de la position des corps, des écritures faites sur les murs ainsi que des symboles dessinés. Mizoku recopia sur une feuille vierge les symboles étranges avant de remettre le dossier dans son classeur. Au moment où il le refermait, il entendit un bruit suivi d’une voix.

- Qui est là?

Le vieillard se faufila dans la noirceur pour quitter la salle des archives et rejoindre la sortie, mais en chemin, il croisa un garde qui ne l’aperçu pas. Du moins, pas au début, mais dès que le Sowano quitta le bâtiment, ce même garde l’aperçu ou plutôt aperçu sa cape noir qui disparaissait dans la nuit.

Ainsi, après quelques recherches auprès des habitants de la ville ainsi que dans un bar, le Sowano avait appris qu’un monastère dans les montagnes arborait ce symbole étrange. Mizoku avait pris la direction de ces monastères au sommet des montagnes et c’est ainsi qu’il se retrouva devant ce monastère, l’endroit où il était persuadé retrouver le meurtrier.

« Il est maintenant temps que justice soit faite. »


Le vieillard entra dans le monastère calme en apparence. Une aura étrange se dégageait de ce lieu sacré. Le Sowano avait honte qu’un homme sans scrupule puisse se cacher en ces lieux. Par respect, Mizoku se mis à genou devant la statue au centre du monastère et déposa ses deux mains devant lui collé l’une contre l’autre. Il sentie une vive douleur au niveau de son sceau, signifiant que le dieu serpent, Manshee, n’acceptait pas cette prière faite indirectement au dieu dragon. Le Sowano cracha du sang sur le sol à cause de la douleur et se tordit de douleur, mais ce mal se dissipa aussitôt que le vieillard entendit un rire.

- Hahahahahahaha! Le village de Rin n’envoi qu’un vieillard pour m’arrêter!


Mizoku se releva lentement et se retourna vers John Snow qui sortit de l’ombre, une lueur de fou dans le regard.

- Ce n’est pas le village de Rin qui m’envoi… je suis venu seul pour t’arrêter. Tu vas cesser de tuer des innocents pour les croyances que tu t’es créé. Ton règne de terreur s’arrête maintenant John Snow!

- Si tu penses être capable de m’arrêter le vioc, tu te mets le doigt dans l’œil.

Les deux individus se chargèrent chacun leur arme à la main pour débuter un combat qui mettrait fin ou non à ce massacre gratuit.

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Ven 9 Juin - 22:09




feat.Mizoku Sawano

Nous entrons en scène

John Snow.

Son nom, comme bien d’autres était malheureusement tombé sur notre tableau chasse. ‘’Notre’’ oui, parce que nous fonctionnions en duo, comme toujours. Son visage nous était inconnu, tout comme son origine. Tout ce qui nous importait, était le seul fait qu’il gênait nos supérieurs. Et ne gênaient nos supérieurs que tout ce qui gênait nos employeurs. Un nettoyage allait devoir être fait, et il n’allait pas tarder à être fait. Se faisant passer pour des civils de seconde zone, nous traversâmes les océans fluctuants qui séparaient notre base du continent. C’est dans les cabines les plus reculées que nous restions, que nous nous reposions pour le seul plaisir de pouvoir rester éloignés de cette plèbe malsaine, qui n’était qu’un frein à notre évolution.

Deux jours ont suffi pour que nous accostâmes sur le continent Kosatenien, plus précisément dans le domaine glacial. D’après des sources sures, notre cible devait se trouver dans les alentours de cette zone. Si nous avions déjà fait le plus important, c'est-à-dire venir dans le lieu où résidait notre proie, le reste allait être un jeu d’enfant. Selon le plan d’action, il nous fallait à peu près trois heures de temps pour le retrouver, le tuer et détruire toute trace de notre passage. C’était ainsi que nous fonctionnons, ça avait toujours été ainsi depuis trois longues années d’existence. Quoi qu’il en soit, portant nos masques, avant de nous revêtir de nos manteaux noirs, nous nous précipitâmes dans les rochers gelés de Fuyu. En accord avec l’organisation préétablie, nous devions retrouver une personne bien particulière dans la zone.

Sous les vents de la neige, sous les flocons qui enchaînaient leurs chutes sans cesse, nous encrions nos jambes dans la neige qui devenait de plus en plus profonde au fur et à mesure que nous avancions. Quand le sol représentait davantage un frein pour notre évolution qu’autre chose, c’était de rochers et rochers que nous sautions pour accélérer. Finalement, après une heure de course sans arrêt, nous entrâmes dans une grotte située dans les sommets des montagnes. C’est là, qu’un autre homme masqué, mais vêtu en kimono traditionnel nous attendait. Une personne du duo que nous formions, s’avança et prit la parole. Bien évidemment, c’était une voix masculine qui émanait du masque de la personne en manteau noir.

-Avez-vous les coordonnées ?

C’est alors que, l’individu en kimono masqué, acquiesça de la tête, avant de prendre du fond de sa veste, une série de bouts de papier qu’il remit gracieusement à l’homme qui s’était avancé. Sur ces fiches, il y avait les informations récentes de ses déplacements ainsi que de ses agissements. Selon ce qui était écrit, nous devrions le trouver dans un temple situé en hauteur. Une aubaine, nous n’étions plus très loin de là. La transaction réussie, nous rejoignîmes l’extérieur, avant de parcourir les rochers et les montagnes. Il ne nous fallut pas très longtemps pour nous situer sur des rochers, depuis lesquels on avait un monastère en contrebas, dans le visuel. Aucun doute, Snow était ici. Une personne du duo qui était dans les sommets, prit parole, avec une voix féminine cette fois-ci.

-Je vais inspecter les alentours.

Elle se déplaça par la suite, et sous le clair de lune, le mâle du duo observa le monastère attentivement. De la manche de son manteau, glissa une épée luisante et très affûtée. Le massacre allait avoir lieu, bien plus vite encore qu’on ne l’aurait imaginé. Après un signal lumineux de la part de la personne qui inspectait, le mâle se mit en mouvement. Dans un rapide déplacement, le duo initialement dispersé, arriva parfaitement à l’entrée du monastère, au même moment. La lumière de la lune, ne laissait paraître que deux silhouettes bien évidemment.

Stoïques, nous observâmes la situation qui nous faisait face avant de parler, assez fort pour pouvoir s’entendre, mais assez bas pour que les autres présents n’entendent que des chuchotements.

-Nous avons un problème… un intrus dans les parages.

-Nous ne tuons pas les innocents inutilement

-Mais il nous a vu, il doit mourir.

-Occupe-toi de lui, je m’occuperai de John.

Suite à ces mots, nous nous se séparâmes. Un passa par l’aile droite, et l’autre par la gauche. Avec une vitesse qui ne laissait pas à désirer, une personne attaqua John, qui s’éloigna automatiquement du Shinobi. L’autre personne par contre, vint enchaîner plusieurs coups d’épée, notamment un au genou, un autre à l’épaule gauche et un troisième sur le bras droit du Minshujin. Suite à cela, un bond fut exécuté pour aller sur le toit et rebondir sur ce dernier pour arriver dans le dos du vieillard. Bien vite, la lame fusa pour aller lui trancher le dos obliquement de bas en haut. Aucune pitié n’allait être attribuée.



Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 162
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 34
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Dim 11 Juin - 3:24

Self-defense
La situation dégénéra avant même que le combat entre les deux hommes ne commencent. En effet, un, non deux intrus se mêlèrent à leur affrontement. John Snow pris de la distance avec le Sowano pour se concentrer sur l’intrus. Mizoku de son côté sentie une présence qui vint de la droite, non de la gauche. Finalement, le vieillard se retourna juste au bon moment pour bloquer un coup d’épée avec son kunai créant des étincelles. Rapide, l’individu masqué contre-attaqua avec un second coup qui vint trancher l’épaule gauche du vieux.

« Il est rapide! »

Pris au dépourvu par cette série d’attaque, il parvint à faire un bon à l’arrière, esquivant le troisième coup d’épée. Une fois les deux pieds sur le sol, Mizoku suivi les mouvements de l’inconnu qui avait pris de la hauteur pour effectuer un bon vertigineux pour atteindre le vieillard :

- Par derrière!

Il n’était pas dupe, mais il était surpris de voir la vitesse à laquelle pouvait se mouvoir l’individu. Il n’était pas comme les autres et il avait sûrement fait un entraînement en conséquence pour parvenir à de tel compétence.

Effectuant une combinaison de signe avec ses mains, le Sowano préparait une contre-attaque pour ne pas être à nouveau blessé par l’homme masqué. Mizoku ne pouvait pas déterminé à cause du masque et de la cape noire le genre de la personne devant lui ou plutôt derrière lui actuellement. Au moment où il atterri sur le sol préparant son épée pour frapper Mizoku dans le dos, celui-ci s’écria :

- Gansetsukon!


Jaillissant du sol derrière lui, des pics de pierre s’hérissèrent pour venir transpercer son agresseur, trouant au passage à plusieurs endroits sa cape noire et même égratigner son masque qui voilait son identité. Le Sowano prit de la distance en effectuant quelques bons puis il se mit face au personnage. L’adrénaline coulait dans ses veines. Ses pupilles avaient élargis et une soudaine poussé d’énergie venait de remplir le vieillard. Il n’avait pas ressenti cette puissance depuis si longtemps. Son expérience semblait avoir monté en Kosaten et il reprenait lentement sa force d’antan. Il en était même fier, mais ne le montrait pas en ces circonstances.

- Qui êtes-vous? Pourquoi m’attaquez-vous? Vous êtes des chasseurs de primes? Des assassins? Dit-il d’une voix forte.

Mizoku était conscient que ces deux personnages en avaient sûrement après John Snow, il avait une forte prime sur sa tête et peut-être qu’on avait suivi le vieillard pour arriver au tueur, mais le Sowano était un peu déboussolé de se faire attaquer s’il n’était pas la cible première. Peut-être était-il une gêne? Peut-être était-il un témoin il devait disparaître? Plusieurs hypothèses que le Sowano se passait en boucle dans sa tête tout en restant à l’affut du moindre mouvement offensif de ces inconnus.

©MangaMultiverse


Aperçu des techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 370
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Mar 13 Juin - 19:17




feat.Mizoku Sawano

Tuons le

Sous les jets lumineux de la lune, le monastère était le lieu de remous et de bataille en tous genres. Le fait qu’il soit isolé de la population, faisait de ce lieu un parfait champ de bataille, étant donné que les choses s’avéraient beaucoup plus complexes que prévues. Complexes oui, parce que sur le plancher où le duo masqué était, ça ne fut non pas une personne qui était présente, mais deux. Un imprévu qui n’avait été mentionné nulle part. Bien évidemment ce n’était pas la première fois que ce genre de problème les tombait sur les mains. En cas de pépin les vêtus de noir se débarrassaient tout simplement de l’intrus et l’ajoutaient dans les décomptes des dégâts collatéraux. L’expression : ‘’être au mauvais endroit, au mauvais moment’’ prenait tout son sens, et l’âgé de la pièce n’allait pas tarder à le découvrir.

Alors même qu’une perso des hommes masqués s’attarda sur John Snow – qui d’ailleurs faiblissait de plus en plus sous les coups de l’arme de son assaillant – l’intrus quant à lui montrait des talents qu’ils étaient bien loin d’envisager. Dans un premier temps, il évita avec une prestance sans pareille tous les coups qui lui étaient destinés, rendant les choses encore plus compliquées. Alors même que la dernière attaque se frayait un chemin dans les airs pour aller droit sur lui, le sol se modifia juste dans son dos pour faire jaillir des pics qui ne manquèrent pas de surprendre l’assaillant du vieil homme. Derrière le masque de l’attaquant du Shinobi, la surprise était visible dans l’écarquillement de ses pupilles. Mais cela ne l’empêcha bien sûr pas de réagir au dernier moment. On pouvait effectivement remettre ces réflexes à ses entraînements extrêmes.

Les pieux transpercèrent totalement le bout de tissu, sans pour autant que le masque ne chute. Et dans un rapide déplacement de la part de celui qui avait été pris en chasse, il alla se dissimuler derrière un mur, écoutant les propos que son interlocuteur énonçait à voix haute. Parallèlement, le tintement des lames se faisait entendre, ainsi que les rapides déplacements qui étaient effectués entre les deux autres membres de la réunion surprise. Le combat faisait rage dans la partie la plus profonde du monastère. C’était l’inverse de la partie qui était juste située à l’entrée du monastère, là même où le brun observait son ennemi dissimulé.

Sans même dire le moindre mot, la personne qui était désormais vêtue d’une tunique blanche aux manches décorées d’arabesques jaunes ainsi que d’un pantalon plutôt ample en tissu léger qui couvrait la partie inférieure de son corps, se mit à découvert. Bien que le voile noir qui le couvrait eût été retiré, il n’en restait pas moins totalement mystérieux. Son masque n’avait pas quitté son visage, en dépit du fait que quelques gouttes de sang fuyaient de son bras gauche pour retentir sur le sol.

Le Shinobi était fort, il n’y avait aucun doute. Toutefois, trop de temps avait déjà été écoulé dans ces lieux pour la mission qui leur avait été confiée. Bien que la mort de John fût leur priorité absolue, celle de l’intrus venait directement de passer au stade de ‘’besoin imminent’’. La jeune femme qui se battait contre Snow, ne tarda pas à lui trancher le bras, pour par la suite le clouer contre le mur à l’aide de multiples couteaux. Une décapitation simple et nette s’en suivit, mettant ainsi fin à la vie du malfrat. Contrairement à l’invité-surprise de la soirée, John n’avait pas des capacités qui le démarquaient réellement de la moyenne. Il était en quelques sortes, une cible ‘’habituelle’’.

À découvert, l’homme dévêtu, au bras saignant, se positionna en face du Shinobi. Parallèlement, sa partenaire se plaça à l’exact opposé. Il ne fallait pas vraiment être malin pour comprendre que le combat allait bien vite devenir un deux vs un. Dans leur regard et leur imperméabilité, on pouvait clairement entrevoir les bêtes qu’étaient ceux à qui l’élu avait affaire. Des monstres qui ne savaient rien de lui, mais qui n’allaient pas hésiter à l’abattre de sang-froid. Bien que cela ne les enchantât pas, c’était un must qu’il ne fallait pas se permettre de négliger.

-Allons-y
-Ok

Suite à ce signal, les deux chargèrent simultanément dans la direction du Sawano. L’homme envoya trois coups d’épée à l’épaule droite, à la jambe gauche mais aussi à sa gorge. Les endroits visés étaient des lieux qui assuraient soit une inaptitude au combat, soit la paralysie, soit les deux. La jeune femme quant à elle, envoya deux couteaux dans la direction de leur ennemi dans le cas où ce dernier essaierait encore de s’enfuir. Si à tout hasard il venait même à survivre à tout cela, la mission devait prendre un terme et ce, radicalement.

-PL - 23
-Ok

Un code. Simultanément, les deux cessèrent leurs attaques, pour lancer dans les airs plusieurs bouts de papiers volants. Ils étaient innombrables. Un œil attentif, y aurait vu quelques runes, symbole par excellence de la magie runique. Suite à cela, les deux assassins se retirèrent, allant à l’extérieur du monastère, à une dizaine de mètres à l’extérieur. Cinq secondes supplémentaires et le bâtiment explosa depuis son sein. L’explosion était anormale, parce qu’était majoritairement constituée de flammes bleutées encore plus brûlantes que le feu ordinaire. La pression du vent fut énorme, mais tout était allé en fumée. Il n’y avait plus rien, absolument rien du tout, si ça ne fut ces flammes dansantes qui se changeaient peu en peu en flammes rouges

-Est-il mort ?
-Je l’ignore…



Couleurs:
 

For the corrector:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 162
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 34
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Mar 13 Juin - 23:30

Évasion du démon
Évidemment, aucune réponse ne permis au Sowano d’éclaircir ces idées sur la venue de ces deux individus masqués. Alors que son adversaire s’éloignait de lui après la projection des pics de pierre, le vieillard tourna la tête en direction de John Snow qu’il devait appréhender. Il fut alors témoin de la mort brutale et rapide de Snow qui se retrouva sans tête. Une lueur brilla dans ses yeux quand il croisa le regard sans vie de l’agresseur. Il était fâché, contre ces deux assassins qui n’avaient même pas essayer d’arrêter Snow, le tuant de sang-froid. Il était aussi fâché contre lui-même de ne pas avoir réussi à le mettre en état d’arrestation avant les deux inconnus masqués.

- Ce n’est pas comme ça que l’on rend la justice.
Dit-il pour lui-même.

Au même moment, les deux assassins se positionnèrent un en avant et l’autre à l’arrière. Mizoku serra les poings, il tenta de contenir sa frustration fasse à cette situation qui le mettait en désavantage. Il tenta une dernière fois de communiquer avec les deux individus.

- Vous avez eu ce que vous voulez, vous pouvez partir maintenant … avec vos masques je ne pourrais vous dénoncez à qui que ce soit. Vous pouvez me laisser maintenant.


Mais s’était inutile, ces paroles entraient dans l’oreille d’un sourd. Le premier agresseur fonça dans sa direction, épée en main et porta plusieurs coups rapides et vifs vers le Sowano qui dégaina son kunai pour bloquer le premier coup qui venait au niveau de sa gorge. Le deuxième coup vint le toucher au bras, mais le dernier qui devait être porté à sa jambe mis l’homme masqué en position délicate permettant au vieillard de l’agrippé par le bras qui tenait l’épée. Il se retourna sur lui-même en projetant son agresseur épéiste sur les couteaux destinés au septuagénaire.

« Je n’ai jamais voulu en arrivé là »


Tous ces efforts physiques commençaient à l’épuiser. Ce qui l’empêcha de contre attaqué quand ceux-ci lancèrent des parchemins au-dessus de lui avant de s’enfuir. Levant la tête vers le plafond pour regarder les rouleaux, il aperçut une petite lumière puis des symboles. Ses yeux s’élargirent de peur et il tenta de fuir, mais la détonation fut si puissante que le vieillard fut projeté de tous les côtés avant de voir la roche s’effondrer sur lui.

- NOOOOOOOOOOOON!

Il était facile de croire que le Sowano s’était fait écrasé par le temple, mais il fut sauvé en faisant jaillir du sol des pointes de pierre qui vint le protéger des fondations s’effondrant sur lui. Couché sur le sol, le vieillard était couvert de sang, son corps portait plusieurs brûlures plus ou moins grave et il sentait que son bras droit avait été broyé par la chute du temple.

« Tu ne peux pas te laisser mourir maintenant … »

« Je sais, j’en suis conscient. »

« Tu sais quoi faire dans ce cas-là, tu ne pourras pas t’en sortir tout seul. »


« Je n’ai malheureusement pas le choix cette fois-ci… tu as gagné cette manche… »


Quelques minutes plus tard, une ombre jailli des décombres. Sa silhouette se dessina au travers des rayons de la lune. Mizoku Sowano était vivant! Mais quelques choses avaient changés dans son regard, une lueur meurtrière qui brillait dans ses yeux. Son bras gauche se balançait dans le vide, impossible pour le vieux de le faire bouger. Il s’arrêta, au-dessus des décombres, prenant de l’avantage sur la hauteur vis-à-vis de ses agresseurs.

- Vous ne m’avez pas laissé le choix … vous m’avez obligé à sortir
le démon de sa cage.

Le shinobi disparu pour réapparaître derrière l’assassin féminin et avec son kunai il la prit en otage, son dard métallique sous la gorge, la pointe légèrement enfoncé laissant s’écoulé une perle de sang.

- Je te conseille d’abandonner si tu tiens à sa vie!


©MangaMultiverse


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 370
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Jeu 15 Juin - 7:53




feat.Mizoku Sawano

Choisis

Certains débris de bois craquaient encore sous l’impulsion des flammes qui se frayaient divers chemins au sein de ce qu’il restait du monastère initialement trouvé. Il était difficile pour ces assassins de laisser les traces de leur passage sur leur lieu du crime. Que ça soit par le feu, par l’ensevelissement ou même encore par le nettoyage manuel, les traces de leur présence disparaissaient aussi vite et efficacement qu’elles apparurent. Les deux assassins pouvaient donc, cette fois encore, se venter d’avoir fait les choses dans les règles en brûlant la demeure. Toutefois, ils n’excluaient pas non plus l’hypothèse selon laquelle leur étrange et pourtant puissant ennemi s’en soit sorti indemne. Les talents de leur adversaire étaient exceptionnels et le Shinobi aurait pu leur réserver bien des surprises, raison pour laquelle ils restaient très attentifs.

Une blessure supplémentaire s’était ajoutée sur le corps de l’homme du duo. Il s’était fait prendre par mégarde dans l’attaque de sa partenaire, et leur ennemi n’y était pas totalement pour rien. Bien sûr, ces dégâts n’étaient que minimes, parce que si une lame s’était plantée dans le dos de l’homme, le reste des couteaux qui lui furent désormais destinés, avait été évité avec une grande simplicité. Le couteau qui s’était planté dans le dos du mâle, fut retiré par son associé avant même qu’ils ne remarquent l’apparition de leur commun ennemi sur le toit. Il parlait, mais son accent, ainsi que l’aura qu’il dégageait, avaient subitement changé, comme si une autre personne se présentait désormais à nous. Bien évidemment, les blessures que le mâle avait encaissées le mettaient déjà dans une bien mauvaise posture. Un repli était nécessaire, et dans les plus brefs délais.

- F-001
- Ok

Le code désignant la première tactique de repli avait été énoncé et bientôt, tous deux allaient le suivre. Alors même que les bonds arrières furent exécutés par les tueurs, le Mizoku disparu pour soudainement faire son apparition derrière la personne la plus apte à combattre. L’état dans lequel il était, le plongeait dans une ambiance qui contraindrait bien des personnes à réfléchir sérieusement de leurs actions. Seulement, il avait oublié une chose. Ses adversaires étaient des assassins, qui tuaient de sang-froid. Éliminer l’otage parce qu’elle était une gêne pour par la mission, et se retirer était une procédure applicable. Malheureusement, elle ne pouvait pas tout à fait être exécutée ici et maintenant. Pour la simple et bonne raison, que les deux partenaires en questions, avaient enfreint les règles, en se liant d’amitié. Ce faisant, le meurtre avec son compagnon n’était plus envisageable. Ne pouvant plus réellement agir selon la pensée rationnelle, mais plutôt émotionnelle, pour la première fois dans leur existence, le duo allait devoir négocier.

- F-002 !!! F-002 !! Vas-t’en !!

Immobile, la personne à qui s’adressait Mizoku avait le poing serré. Entre les supplications de la jeune femme ainsi que la position stratégique du Minshujin, le troisième acteur de la scène brisa le silence tout en soulevant légèrement les bras en signe de rémission

-Tu es fort, très fort même. Me blesser deux fois et survivre à une explosion pareille nécessite des capacités que la plupart des individus n’ont pas. De plus… ton regard est aussi bestial que le nôtre, une chose peu commune dans le monde. De ce fait, je vais te laisser toi-même décider de ce qu’il t’arrivera. Nous pouvons tous périr ici même, et toi avec. À moins que… tu acceptes de nous suivre dans l’endroit d’où nous venons.

Ce furent là, les seuls propos qu’énonça le jeune homme. Ses paroles étaient totalement véridiques et les prendre à la légère aurait été une erreur monumentale. Tous les assassins de l’organisation pour laquelle ils travaillaient, avaient en leur possession des parchemins runiques qui étaient dans leur manteau ainsi que leurs casques. Les activer afin qu’ils explosent violemment ne nécessitait aucun geste. Et au vu de la proximité qu’avait le vieil homme avec la jeune fille, il serait mort balayé par l’explosion. C’était un gros risque certes, mais laisser s’en aller le vieil homme, serait défier leur organisation, chose qui se soldait très souvent par la mort. Le duo le savait parfaitement. Il ne restait donc plus qu’à savoir ce qu’il allait faire au vu de tout cela.




Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 162
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 34
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Ven 16 Juin - 22:20

Choix
Un large sourire de satisfaction, limite sadique se dessina sur le visage du vieillard possédé par le mal. Un sourire qui se dissipa lentement quand il prit conscience de la position dans laquelle il se trouvait. En effet, vu sa position, il crut bien apercevoir sous la cape de la jeune femme des parchemins semblables à ce qui lui avait été jeté un peu plus tôt dans le temple.

L’adrénaline se dissipant après l’abandon de l’homme masqué, le Sowano se sentit faiblir et il prit la décision de laissé la femme en vie. Il ramena son bras armé vers lui et il repoussa l’assassin vers son compagnon. Pris de vertige, le septuagénaire déposa un genou au sol et cracha du sang. Il laissa tomber son kunai dans la neige. Essuyant sa bouche avec sa main valide, il leva la tête vers les deux assassins qui lui proposait de les rejoindre dans leur organisation.

- Pourquoi devrais-je rejoindre une organisation qui a tenté de me tuer et qui n’y arrive même pas.


On pouvait sentir que sa voix vacillait entre son côté obscur et sa voix normale. Il n’avait pas toléré qu’il puisse mourir écrasé sous des décombres et le voilà maintenant coincé entre deux personnalités. Il gardait toujours une certaine rancœur envers ces deux inconnus qui avaient tentés de le tuer voir même se sacrifier pour parvenir à leur fin et ça, ça le dégoutait encore plus.

- Vous me dégoûtez à vouloir sacrifier vos vies pour parvenir à vos fins. Je ne suis pas dupe, j’ai vu les parchemins. Vous êtes faible… si vous vouliez vraiment me tuer vous y seriez parvenu sans être obliger de sacrifier vos vies. Vous êtes en supériorité numérique et qui plus est, je suis malade et très loin de ma force maximale. Si je n’avais pas mon bras gauche broyé, je vous aurais tué tous les deux! Votre chef devrait être mis au courant de votre incompétence.

Mizoku les regardaient avec colère et honte. Il s’attendait réellement à ce qu’ils contrattaquent ou tente le tout pour le tout sans devoir se sacrifier, mais ce ne fut pas le cas. Alors qu’il les aurait tout simplement questionnés dans son état normal, maintenant le Sowano désirait seulement leur faire comprendre qu’ils pourraient être beaucoup plus forts s’ils ne laissaient pas leur émotion les envahir ou encore moins décider de sacrifier leur vie inutilement comme ils étaient prêts à le faire quelques minutes plus tôt.

- J’accepte de vous suivre, vous devez être remis sur le droit chemin. Vous devez mieux exploiter vos compétences au lieu de mourir bêtement. On vous aurait oublié de toute façon.
Dit-il en se relevant et en replaçant ce qui pouvait rester de sa cape sur son épaule qui cacha son bras gauche ensanglanté de chair pendante.

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 370
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Lun 19 Juin - 6:41




feat.Mizoku Sawano

Retour sur de bonnes bases


Le Shinobi était persuadé être en supériorité face à eux. Seulement, ce n’était pas le cas. Certes l’adversaire des assassins avait des techniques particulières, qui lui permettaient de faire certaines choses toutes aussi particulières. Cependant les assassins n’avaient même pas encore sorti la moitié de leur artillerie, parce que oui, ils étaient lourdement armés, même pour un être insignifiant comme John Snow. Les propos du Sawano ne furent donc qu’une série de paroles qui les traversèrent, sans plus. Le meurtre était dans leur sang, même si, ils n’étaient pas encore prêts à abandonner l’un des leurs au profit de la mission. En réalité même, c’était déjà une grande faiblesse qu’ils avaient, de ne pas pouvoir se débarrasser l’un de l’autre. L’homme aurait bien pu lui expliquer tout cela en détail, mais à quoi bon ? Il l’aurait compris de lui-même, tôt ou tard. Avec ou sans l’appui de l’organisation.

Il relâcha son otage, faisant ainsi preuve d’une grande intelligence. Cette dernière me rejoignit, honteuse de ses propres actions. Indubitablement, sa honte était bien dissimulée derrière son masque, ainsi que toute autre émotion d’ailleurs. Aucune présentation d’excuse n’a été faite, tandis que la décision du Shinobi se fit entendre. Il détestait leurs pratiques, leurs visions ainsi même que leurs méthodes. Malgré cela, il les suivait. Une ambiguïté qui laissait l’homme du duo assez perplexe. Deux cas de figure se présentaient. Soit, l’individu préparait un mauvais tour, soit il tenait à sa vie. Dans les deux cas, il allait nous suivre, de gré ou de force.

-Tu parles beaucoup vieillard. Mais n’oublie pas que c’est toi qui as perdu l’usage de ton bras. N’oublie pas non plus que nous sommes encore en mesure de te tuer, si le combat doit se poursuivre. Il est très souvent conseillé de connaître la nature d’un insecte avant de s’y frotter. Certains d’entre eux ont des venins plus mortels que d’autres. Tache de ne pas l’oublier, vieil homme.

Sur ces mots, ils cherchaient avant tout à repartir sur une bonne base. Le deal était simple. S’il acceptait de les suivre, il vivait. Dans le cas contraire, il mourrait. Leur interlocuteur prit donc la bonne décision de les suivre, ce qui signifiait que ce dernier allait devoir suivre leurs consignes à la lettre quoi qu’il arrive. Même si cela se voulait assez évident, il semblait important de rappeler cela.

-C’est bien beau d’énoncer tout cela, mais tu aurais pu t’arrêter à ‘’j’accepte de vous suivre’’. Quoi qu’il en soit, maintenant que tu as décidé de nous suivre, tu devras être soumis à nos restrictions et obéir à nos indications jusqu’à ce que nous seyons là-bas. Tu viendras initialement en tant que prisonnier, mais ça sera à nous de parler de toi à nos supérieurs. Si cela te convient, met ceci.

Dis-je en lui lançant un bracelet qui avait une rune à son dos. Il était en fer et ne pouvait aller que sur un bras. Le bracelet étant légèrement ouvert autour de la main, il suffisait de la fermer d’une pression de la paume de main autour de la main, pour la fermer et l’activer. La magie était ce qu’ils utilisaient dans la plupart des cas, c’était bien connu. Le bracelet encore dans son trajet aérien, le jeune homme poursuivi.

-Une fois que tu l’auras mis, tu seras privé de ton énergie jusqu’à notre arrivée. Mais tu pourras tout au moins te déplacer. La personne qui est en mesure de l’enlever réside dans notre base.



Note pour Mizoku:
 

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 162
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 34
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Ven 23 Juin - 21:57

Retour à la normale
Un large sourire sadique se dessina sur le visage du vieillard. Il était clair qu’il n’était plus lui-même mentalement et qu’il avait maintenant un esprit beaucoup plus sombre. Malgré tout, le bon Sowano gardait encore un certain contrôle sur son corps et il arrivait encore à prendre un peu la parole, même s’il lui était difficile de clairement s’exprimer sans devoir affronter verbalement les deux assassins.

- Et pourtant, c’est toi qui n’as pas réussi à en finir quand j’ai pris ta copine en otage. Ça vous aurait évité de vouloir crever comme deux imbé....


« Assez! Tu vas finir par nous faire tuer! »

« Ils n’ont pas eu le courage jusqu’à maintenant. »

« Justement, ils peuvent le faire assez facilement. Nous ne sommes plus en état de nous battre. Nous devons obéir et les laisser nous mener à leur chef. »


« Tu crois vraiment que je vais les laisser m’amener comme un vulgaire animal. »

« Tu n’auras pas le choix, c’est moi qui mène la danse maintenant. »


La lueur sombre et machiavélique qui brillait dans ses yeux se dissipa. On pouvait voir aussitôt la fatigue apparaître dans le regard du vieillard qui venait de reprendre ses esprits. Ses prochaines paroles montrèrent également un changement radical dans son esprit.

- J’accepte de vous suivre … veuillez excuser mes paroles de tout à l’heure… il serait difficile d’expliquer la raison qui m’ont mené à vous traiter ainsi. Vous êtes forts et vous avez bien failli me tuer, je suis soulager de voir qu’il vous reste un peu d’humanité et que vous m’aillez épargner.


Sur ces dernières paroles, le Sowano entoura le bracelet autour de son bras gauche brisé. Au moment où le clic se fit entendre, Mizoku ressentit aussitôt une baisse d’énergie soudaine et la voix énervante de son double se dissipa dans son esprit. Au moins, il n’aurait plus à l’entendre le reste du trajet. Il se releva lentement et suivi les deux assassins tout en tenant son bras gauche fermement à cause de la douleur.
©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 370
Date d'inscription : 11/05/2017
avatar
PNJ Rinkyu Non-validé

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   Dim 25 Juin - 10:13




feat.Mizoku Sawano

Île de Matsuri

Les hommes étaient ondoyants et divers. C’était une réalité qu’on avait déjà su assimiler avec le temps et ce, malgré nous. À un moment, un homme pouvait vous considérer comme l’être le plus important qui existait dans ce monde, mais la seconde d’après, vous considérer comme le pire des ennemis. C’était une faiblesse supplémentaire, une chose que nous n’avions pas pour habitude de faire au sein de l’organisation. Les assassins, contrairement au commun des personnes, se voulaient direct. Ils devaient toujours suivre la procédure continuellement, sans jamais flancher, pour réussir dans la plupart des missions qui leur étaient confiée. De ce fait, voir le Shinobi vaciller entre une personnalité et une autre, entre un point de vue et un autre, n’était pas réellement chose surprenante étant donné de sa nature particulière commune avec le reste de la plèbe. Nous prenions plutôt cela comme étant une chose totalement normale pour le commun des mortels, pour tous ceux qui subsistaient dans ce vaste monde sans voir l’obscurité qui y régnait.

Le plus important fut qu’il accepta de porter le bracelet, nous donnant donc l’autorisation de l’amener dans notre repère sans nécessairement utiliser la violence. Cela fait, l’homme prit deux tissus noirs encore pliés, qu’il extirpa de sa poche avant d’en prendre un qu’il utilisa pour se couvrir totalement. Enveloppé totalement de noir, il tendit un au Shinobi pour qu’il le revête aussi. C’était leur tenue qu’ils utilisaient toujours en mission ou bien au cours de leurs déplacements, de peur de se faire détecter au moment où ils ne s’y attendaient pas. Une fois toutes les précautions prises, le duo se mit en route, reprenant le même chemin qu’ils avaient emprunté plus tôt quand ils sont venus.

Luttant contre le vent glacial et l’obscurité de la nuit, ils se frayèrent un chemin dans la neige des montagnes, pour finalement arriver à la lisière qui séparait la terre de glaces et l’océan. La mer, partiellement gelée, s’étendait jusqu’à perte de vue et aucun bateau n’était présent sur ces lieux. C’était du moins, ce que l’on pouvait croire quand on observait ce qui se présentait en face de soi.

C’est alors que le duo longea la rive, jusqu’à une grotte qui était suffisamment dissimulée. Au sein de cette dernière, il y avait une barque à voilier qui attendait patiemment l’arrivée de ses propriétaires. L’eau de l’océan entrait par la galerie pour s’interrompre après une dizaine de mètres. Il y avait sur la partie rocailleuse, un rocher assez imposant autour duquel une corde solidement liée au bateau était attachée. Une fois assez près de la barque, le binôme se jeta au sein de leur tas de bois tout en invitant le Mizoku à le suivre. La corde fut tranchée par la suite, et à l’aide des pagaies ainsi que de la voile, le groupe se mit en mouvement, voguant vers d’autres terres.

***

Les lueurs du jour finirent par trahir la position des voyageurs nocturnes, qui n’étaient plus très loin d’une île bien particulière. Depuis le lointain, on pouvait voir une ombre titanesque qui venait tout juste de se lever depuis le cœur de l’île. Cette dernière s’élevait jusqu’aux cieux et semblait être vivante, sans avoir une forme reconnaissable. Camouflé derrière le brouillard permanent qui s’était installé, l’œil d’un jaune luisant de la bête colossale, scintilla une seconde avec intensité, accompagné d’un cri qui fit écho dans les cieux. Ce spectacle ne dura qu’une seconde, après quoi l’ombre disparu, avec le cri suivi de la lueur jaune. Était-ce réalité ou illusion ? Rien n’était certain. Toutefois, le danger était perpétuel dans ce milieu, et à moins d’être parfaitement protégé, la mort frappait durement et sans prévenir.

Ils ne tardèrent d’ailleurs pas à amarrer sur la rive, près à passer à la phase la plus importante. Ce lieu, était connu sous le nom de l’île de Matsuri. Les radiations y étaient importantes et les chances d’en mourir pour une personne qui y était trop exposée, étaient grandes. Ce lieu bien éloigné et certainement presque jamais exploré, faisait office de base pour l’organisation pour laquelle ils travaillaient. Une cachette parfaite, un lieu où le mal n’avait pas de limites et ne se mettait jamais en pause.

-Nous y sommes. Suis-nous à présent, nous allons te conduire à la base. Il faudra faire vite, avant de demeurer totalement fou.



Pour Mizoku:
 


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Croyance meurtrière   

Revenir en haut Aller en bas
Croyance meurtrière
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enora, la flamme meurtrière
» Di Ana [Prostituée & Meurtrière]
» Discussion ...
» Une Musique Hésitante... [ with Diablesse; Démon de Minuit & Ombre Meurtrière ]
» Folie Meurtrière ♥ Joyeux anniversaire ! ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Sommets blancs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.