Partagez | .
L'arrivée de l'ancienne reine dans une république
Messages : 13
Yens : 306
Date d'inscription : 30/05/2017
Localisation : Ville de Jiyuu - Minshu

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith Clervie Non-validé

-



MessageSujet: L'arrivée de l'ancienne reine dans une république   Lun 12 Juin - 19:56

Lilith Clervie venait tout juste de se réveiller. Elle était allongée dans une vieille charrette de bois, tentant d'ouvrir ses lourdes paupières alors qu'une légère brise soufflait sur sa joue livide. Peu à peu, l'ancienne reine se leva, et constata le désastre de sa situation. Elle était assise dans une vieille charrette boueuse, entre des étendues verdoyantes et l'entrée d'une ville inconnue. Alors Lilith sortit de la charrette, et au bruit qu'elle fit en sortant, un paysan dont le visage ne lui était pas totalement inconnu se précipita sur elle.


- Vous êtes enfin réveiller ma p'tite dame ?


Lilith ne répondit pas à cette question rhétorique et demanda simplement en se massant les tempes :


- Où suis-je ? Et comment me suis-je retrouvé ici ?


- Oh vous ne vous en souvenez pas ? fit le paysan d'un air benêt. Je vous ai trouvé dans mon champ, vous vous êtes évanoui et vous cherchiez la ville la plus proche pour retourner je ne sais où...


À cet instant, Lilith se souvint de tous les événements précédant son évanouissement. Elle se rappela même le grand flash aveuglant qui l'avait mystérieusement téléporté sur Kosaten. Lilith voulait effectivement trouver la ville la plus proche pour qu'une personne l'aide à retourner chez elle, dans son royaume. L'ancienne reine se dit soudainement à elle même ''Talenham !''. Alors elle remercia vigoureusement le noble paysan qui l'avait conduite, inconsciente, dans sa charrette jusqu'à cette ville qui lui donnera peut-être des réponses. Alors Lilith passa les portes de la ville, tandis que le brave paysan retournait dans sa petite chaumière avec sa charrette.


Aussitôt entrer dans la ville, Lilith fut stupéfaite de l'architecture de cette dernière. Partout où son regard se posait, des chiffres illuminés se trouvaient gravés dans des tuiles, formant tous les mêmes combinaisons continuelles. Pour la reine mère, il s’agissait d'un charabia tout à fait incompréhensible. De plus, l'agitation et la vie qui régnait dans cette ville l'angoissaient, ne sachant pas où aller, à qui parler, ou même que faire.


Lilith entra donc dans un bâtiment qui semblait être une taverne, et partit aussitôt s'asseoir à la première chaise venue et s'y reposa, essayant de canaliser sa peur et ses angoisses. Mais les regards plus qu'indiscrets des clients de la taverne l'empêchèrent de réfléchir sur sa situation. Il est vrai, Lilith n'était absolument pas vêtu comme la plupart des hommes bourrus de la salle. Sa longue robe noire, ses épaulettes d'acier et sa couronne qu'elle avait oublié d'enlever attiraient l’œil. Lilith pouvait presque sentir la jalousie envahissant ces hommes du peuple à la vue de vêtements si prestigieux. Et l'arrogance de leurs regards envieux la répugna, puis la fit tressaillir. En temps normal elle n'aurait eu qu'à donner un ordre pour que ses gardes se chargent de faire baisser les regards des hommes de la taverne, mais ici elle était seule.


Alors, comme pour garantir sa sécurité, au moins l'espace d'un instant, Lilith se leva et marcha lentement jusqu'au comptoir. Là-bas elle demanda à un tavernier, qui ne la dévisagea pas moins vulgairement que les clients, son chemin afin de retourner à Talenham. Ce à quoi le tavernier répondit par un grand rire qui, se dispersant comme un incendie à travers la salle, fit rougir Lilith. Elle savait bien qu'elle était le sujet de moquerie de tous les hommes de la taverne. Et comme il était d'habitude chez Lilith, après la tristesse de l'humiliation, une grande haine l'envahit.


C'est au moment où elle comptait rétorquait quelques paroles condescendantes et véhémentes au tavernier que Lilith entendit s'ouvrir puis se refermer la porte derrière elle. Le nouvel arrivant attira le regard du tavernier, et du même coup, celui de Lilith.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 640
Yens : 209
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 58
Nombre de topic terminé: 21
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: L'arrivée de l'ancienne reine dans une république   Lun 12 Juin - 21:17




feat.Lilith 2.0

L’arrivée de l’ancienne reine dans une république Haru pénétra une nouvelle fois dans l’enceinte colossale qui ceignait Jiyuu. Il était finalement de retour dans la première ville qui avait marqué son long périple à travers Kosaten. Une étape initiale durant laquelle le Dessinateur avait appris énormément, tant sur la condition d’élue que sur le fonctionnement du continent qui était désormais sien. Cela avait constitué un important repère pour lui, une balise à laquelle il pouvait se rattacher à tout moment, à plus forte raison grâce à son statut d’envoyé divin. La bibliothèque de cette cité n’était certes pas aussi complète que le puit de sagesse de la capitale, mais elle avait le mérite d’être suffisamment variée pour aider les nouveaux arrivants à faire leurs premiers pas. La lecture avait toujours été le moteur du Marchombre, et Manshee n’avait rien changé à cela.

Ce n’était pourtant pas la première fois que Haru revenait à Jiyuu depuis qu’il avait entamé sa recherche de point de retour vers les mondes d’origine des élus, suite à une promesse faite à Aki Nishiie. En fait, à chacun de ses passages, le jeune homme avait fait d’incroyables rencontres. Il pensait ainsi à Ieta Ao, le pyromancien, accompagné de la belle Erym. Ces deux-là étaient les premiers véritables amis que le garçon au foulard ait jamais eus, et il les garderait à jamais dans son cœur, peut-être un plus la demoiselle. Une autre fois, en de terribles circonstances, puisqu’il avait fallu libérer des enfants pris en otages, c’était le jeune Tenma, mage de glace au caractère semblable à celui de l’épéiste, qui s’était noué d’amitié avec lui. De très bons souvenirs émanaient de cette ville.

D’une manière générale, Haru appréciait beaucoup la nation de Minshu. Son architecture, son mode de gouvernance, ses habitants… Tout semblait avoir été conçu pour plaire. En tout cas, c’était son ressenti. L’orphelin avait déjà eu l’occasion d’explorer d’autres provinces, mais aucune n’égalait la splendeur des Verts. Le seul bémol à cette condition était le sceau du Serpent, qui l’enchaînait et l’asservissait, tout en lui ôtant ses forces d’antan. Un jour ou l’autre, le garçon aux cheveux bleux trouverait une manière de vaincre Manshee !

Haru nota la présence d’une taverne, à quelques pas de sa position actuelle. La chaleur du jour était pesante, et le bretteur au regard électrique n’était pas contre un petit rafraîchissement. Il prit donc la direction de l’établissement et poussa la porte d’entrée. Une nuée de regards curieux se braquèrent aussitôt sur lui, lui causant un profond malaise. Timide depuis toujours, il avait horreur de devenir le centre d’attention…

Le Minshujin ignora donc les yeux des autres et avança derechef vers le comptoir, désireux de commander au plus vite. C’est alors qu’il aperçut une jeune femme, déjà appuyée contre le meuble qui les séparait du tenancier. Elle ne semblait pas très à l’aise, et Haru en découvrit rapidement la cause : sa tenue pour le moins singulière ne manquait pas d’attirer les railleries de chacun. Le jeune homme se rapprocha d’elle :

« Excusez-moi, vous paraissez mal à l’aise. Puis-je vous offrir un verre ? »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 13
Yens : 306
Date d'inscription : 30/05/2017
Localisation : Ville de Jiyuu - Minshu

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith Clervie Non-validé

-



MessageSujet: Re: L'arrivée de l'ancienne reine dans une république   Lun 12 Juin - 23:22

L'arrivée du nouveau venu dans la taverne détourna l'attention générale, permettant à Lilith de souffler ; pendant un court instant tout du moins. Dans l'encadrement de la porte, la reine mère ne put voir que la silhouette de l'arrivant avec le contraste éblouissant que créait la lumière du jour à l'extérieur. Mais plus il s'avançait dans l'obscurité de la taverne, plus les traits de son visage se détaillaient, et devenaient de plus en plus nets.


Lilith l'observa intensément. Elle constata qu'il s'agissait d'un jeune homme aux cheveux bleu et aux allures fières. De son regard qu'on aurait pu juger fuyant, il semblait balayer les opinions et méprises que les hommes de la taverne semblaient véhiculer par leurs manières de le dévisager. Mais cette allure confiante aurait peut-être pu camoufler une certaine gêne vis-à-vis des regards qui se braquait sur lui...


Quoi qu'il en soit, aussitôt le jeune homme au côté de Lilith, appuyé au comptoir, les regards se dirigèrent une seconde fois sur l'ancienne reine. Mais soudain, le jeune homme au cheveu bleu se tourna vers elle, et lui proposa de lui offrir un verre. Lilith ne répondit pas tout de suite, et plongea son regard dans les yeux aux couleurs électrique, perçant et intense du jeune homme.


Cette couleur et cette intensité dans le regard, Lilith l'avait déjà vu. Aussitôt, elle se souvint de son jeune fils Théo, mort bien trop tôt de la main de son frère. À l'instant où elle tenait son fils mourant entre ses bras, le jeune Théo regardait sa mère de la même façon. Avec cette pointe d'interrogation, et ces yeux grands ouverts qui semblaient déverser leurs océans de saphir. Elle se souvint qu'alors que la vie de son fils fuitait par les flots pourpres de son cœur percés, Lilith se trouvait juste à côté en train d'ordonner à ses gardes qu'ont arrête le meurtrier. La reine mère se souvint qu'elle hurlait à s'en déchirer la gorge, aveugler par la rage qui comme d'habitude avait suivi l'abattement.


Tous ces terribles souvenirs avaient traversé la tête de Lilith en une seconde seulement. Mais l'ancienne reine ne pouvait pas se permettre de s'enfouir plus profondément dans ses songes, voyant bien la gêne qu'engendrait son silence sur le visage du jeune homme. Alors, reprenant subitement ses esprits et ne laissant pas la mélancolie et le deuil l'envahir davantage, Lilith répondit avec un léger sourire :


- Volontiers ! Je n'ai rien bu depuis... ce matin, j'imagine. C'est en tout cas très aimable de votre part de vous conduire ainsi. J'aurais par contre, hélas, besoin de vos lumières sur un point crucial. À vrai dire je n'ai pas d'argent, et je suis venu dans cette taverne afin de trouver un renseignement quant à ma destination. J'essaye d'aller à Talenham, sauriez-vous comment pourrais-je m'y rendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 640
Yens : 209
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 58
Nombre de topic terminé: 21
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: L'arrivée de l'ancienne reine dans une république   Mar 13 Juin - 16:56




feat.Lilith 2.0

L’arrivée de l’ancienne reine dans une république A bien y regarder de plus près, la demoiselle n’était pas aussi jeune qu’avait initialement pu le penser Haru. Elle restait néanmoins radieuse de beauté et sa seule présence semblait illuminer la sombre taverne. Un établissement apparemment remplis essentiellement de natifs peu cultivés, au vu des regards braqués sur les tenues vestimentaires du duo au comptoir. Bien que le Marchombre se soit adapté à différents us de la tradition minshujin, il avait toujours refusé catégoriquement de porter autre chose que ses propres vêtements, qui demeuraient sa seule attache avec Gwendalawyr. La conséquence était assez évidente, comme la situation actuelle le prouvait : il ne passait pas inaperçu.

L’épéiste croisa le regard de la femme, et il lui sembla y percevoir une pointe de tristesse, bien qu’il n’en devine pas la cause. L’évènement était troublant et le garçon aux cheveux bleus n’était plus sûr de ce qu’il faisait. Néanmoins, le contact visuel fut bientôt rompu et le flot de pensées de celui-ci reprit son cours normal.

Après quoi, la jeune femme accepta finalement l’offre de Haru, avant de lui faire part de ses problèmes. Parmi eux, le plus crucial, semblait être la destination que voulait atteindre cette interlocutrice. Un nom, peut-être de ville, dont le bretteur n’avait jamais entendu parler. La signification de ce phénomène avait beaucoup changé pour le jeune homme. Il fut un temps où il en aurait conclu que la vaste superficie de Kosaten empêchait les voyageurs de connaître son intégralité. Mais désormais, de par le vécu qu’il avait, sa vision était toute autre : il supputait que celle qui se tenait à côté était une nouvelle élue, récemment arrachée à sa terre natale.

« Commandez ce que vous souhaitez dans ce cas ! »

Ce détail réglé, Haru fit également la demande d’une boisson légèrement alcoolisée et dont il connaissait déjà les vertus rafraîchissantes. Il reporta son attention sur la femme, avant de la fixer avec un air qui se voulait sérieux.

« Je regrette, mais j’ignore ce qu’est Talenham… Je peux simplement vous indiquer que vous vous trouvez actuellement dans la ville de Jiyuu, de la nation de Minshu. Egalement, je possède une carte. Si vous le souhaitez, nous pouvons essayer de chercher votre objectif ? »

Fort de ses propos, le garçon au foulard avait déjà sorti de son sac à dos la carte qu’il s’était procurée à son arrivée. Elle était assez simple de compréhension, et présentait la géographie complète de Kosaten. Peut-être que ce bout de papier évoquerait plus à la femme que l’évocation des noms de lieux ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 640
Yens : 209
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 58
Nombre de topic terminé: 21
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: L'arrivée de l'ancienne reine dans une république   Dim 17 Sep - 22:21

Note au correcteur:
 




feat.Lilith 2.0

L’arrivée de l’ancienne reine dans une république Les boissons commandées ne tardèrent pas à arriver. Le patron était visiblement un homme minutieux et très professionnel, malgré sa tendance légèrement machiste qu’il avait démontrée auparavant. Toutefois, il s’agit ici d’un défaut facilement effacé lorsque quelques pièces bien sonnantes venaient à apparaître sur son comptoir. Ainsi, il arrêta de jeter des regards curieux à la femme dès que l’argent de Haru glissa dans ses mains. Le devoir d’un hôte est de contenter son client après tout. Ne dit-on pas en effet que le client est roi… ou reine selon l’occasion ? Quoiqu’il en soit, le Dessinateur, fort assoiffé par sa marche à pied, ne tarda pas à engloutir d’un trait son verre. Lorsqu’il eut fini, il réalisa que son invitée en avait fait de même, ce qui le poussait à croire qu’il avait pris une bonne décision.

En sortant sa carte, Haru, se doutant bien que Talenham n’existait pas, du moins pas en Kosaten, espérait prouver à son interlocutrice que le monde qu’elle avait jadis connu n’était plus le sien. Bien évidemment, il ne s’agissait que d’une hypothèse fondée sur son propre vécu et son opinion personnelle : après tout, il n’était pas omniscient, et il se pouvait très bien que le lieu en question soit bien réel. Un petit village guère peu fréquenté et reculé dans les montagnes au Nord de Minshu par exemple.

Après une certaine once d’hésitation, la femme observa attentivement la carte, se crispa en constatant l’effective absence du nom de Talenham de celle-ci, avant de tourner son regard pensif vers l’une des bouteilles d’alcool les plus à sa portée. Pendant un instant, Haru crut qu’elle souhaitait boire de cette boisson dont il connaissait la réputation d’être sévèrement chargée. Il s’apprêtait d’ailleurs à l’interroger à ce sujet, tout en la lui déconseillant, lorsqu’il réalisa qu’elle semblait perdue dans ses pensées.

Haru n’insista pas, patientant tranquillement que l’autre revienne peu à peu à la réalité. Ce qui se passa quelques instants après, même si le Marchombre se retrouva perplexe face à la réaction de l’autre. De fait, elle cligna un peu des yeux, avant de relever brusquement du siège sur lequel elle s’était installée, puis de se diriger vers la sortie, sans prononcer un seul mot supplémentaire.

Le garçon au foulard n’en croyait pas ses yeux. Il ne comprenait vraiment pas ce qu’il venait tout juste de se produire. L’autre était partie ainsi, sans rien dire… L’avait-il vexée en évoquant Minshu et en affirmant avec certitude l’absence de Talenham des cartes de Kosaten ? Haru n’en savait rien, et ne le saurait jamais, puisqu’il ne chercha pas à rattraper la femme. Au contraire, il se commanda un second verre, encore stupéfait par ce départ soudain.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'arrivée de l'ancienne reine dans une république   

Revenir en haut Aller en bas
L'arrivée de l'ancienne reine dans une république
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'arrivée de Mimips dans la forêt (Libre)
» Anymore.
» Pour la liberté d'une reine [Dans Dras Leona]
» reforme?
» Les ONG arrivent au pouvoir en Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Ruines de Jiyuu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.