Partagez | .
Un justicier et un cannibale
Messages : 314
Yens : 0
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 41
Nombre de topic terminé: 12
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Un justicier et un cannibale   Jeu 15 Juin - 15:26



Quelqu'un...
feat. Seiru ~

Tsh, tu n'étais vraiment pas de bonne humeur aujourd'hui...

Tu n'avais pas dormi de la nuit, dû au fait que tu n'avais pas trouvé d'auberge où sommeiller. Alors, les yeux ornés de noir, tu passais pour un véritable gothique.

Tes yeux plissés, tes paupières avaient l'air de peser plus de 150 000 tonnes. C'était un terrible combat sur lequel tu t'engageais ! Il fallait tenir debout, au moins jusqu'à la soirée ! Alors, grimaçant, tu te glissais dans la foule, sans aborder personne, bousculant avec les nerfs ces pauvres civils innocents.

Tu te sentais point assez présentable pour aller voir monsieur le roi Sul Hei pour ce jour-ci, alors tu songeas à ne pas y aller.

Tu te retenais de te frotter les yeux. Cela te donnait un ait puéril que tu trouvais exécrable. Cela salissait ton honneur. Les dents serrées, tu décidas de quitter la capitale un court moment pour faire face à la nature gelée, pour ne point rester une seconde de plus enseveli par la foule qui t'étouffait. Tu préférais mourir de froid plutôt que rester là, chauffé par des corps inconnus.

Reboutonnant ta cape, mettant ta capuche nerveusement, tu ne cessais de secouer ta tête de droite à gauche pour te garder éveillé, sans oublier de grogner lourdement, avec certaine virilité.


Tu marchais dans la neige, tremblant de froid. Tu t'y étais malgré tout assez habitué depuis quelque temps. Et c'était tant mieux ! Mais l'heure n'était pas à crier de joie. On disait que le froid réveillait, et pourtant, cela, présentement, n'avait pas l'air d'être le cas !

Tu choisis alors de t'asseoir sur un rocher, te frottant les mains en marmonnant des mots incompréhensibles, même pour toi-même, soufflant avec un semblant terriblement exaspéré. Comme d'habitude, si je puis dire !

Levant la tête vers le ciel bleu foncé d'hiver perpétuel à Fuyu, tes yeux d'une particulière couleur gris-bleu brillait, assez pour montrer ta légère tristesse. Les yeux presque larmoyants, tu repensais à ta famille.

Séchant tes larmes en grondant, tu pensai que les Baskervilles n'aimeraient point te voir ainsi. Tu étais leur représentant en ce monde. Les justiciers ne pleuraient jamais. C'était un signe de faiblesse. D'ailleurs, il était dit que les hommes ne pleuraient pas non plus. Alors tu ne devrais pas chialer. Car tu étais un mâle, un vrai, tu en étais convaincu.

Jouant avec le conteneur cylindrique doré accroché à tes cheveux, tu t'amusais parfois avec les chaînes pour stimuler ton stress. Jusqu'à-ce qu'une présence inconnue vienne faire son apparition. Pris de stupeur, tu bondis sur tes pieds, rugissant furieusement.

QUI VA LÀ ?!
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 26
Yens : 346
Date d'inscription : 07/06/2017
Age : 17
Localisation : Au sommet de la chaîne alimentaire

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seiru Fumetsu ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Un justicier et un cannibale   Jeu 15 Juin - 21:04



Un justicier et un cannibale

Feat.Zwei

Seiru avait quitté le village de Rin avec satisfaction. Grâce à son intervention en tant que chasseur de primes à mi-temps, il était non seulement parvenu à récupérer une somme importante de yens qui lui permettrait de ne plus avoir de soucis financiers, mais il avait aussi réussi à récupérer de la nourriture.

Il s'était nourri sur le moment avec l'un des cadavres et avait préféré conserver une partie du second en réserve dans son sac. L'une des poches hermétiques du sac de Seiru contenait donc des morceaux d'être humain découpé en tranches. Ainsi si jamais la faim le prenait à cause de ce maudit sceau d'affaiblissement, il aurait des réserves avant de sauter sur la première personne venue.

La traversée pour arriver jusqu'à la capitale avait été facilitée par la présence d'une grande route commerciale. Mais le climat de la nation du dragon avait tout de même causé de nombreux torts à l'élu, n'ayant plus ses pouvoirs il dut se contenter de ses vêtements comme seule protection. Au bout de cinq jours il était donc enfin à destination, mais le trajet avait été loin d'être aussi simple qu'il ne l'avait pensé.

Lui qui avait été habitué toute sa vie à l'architecture de Tokyo dû bien reconnaître que Yuki possédait un certain charme. La ville entière avait été creusée dans la montagne ce qui lui conférait une aura puissante et majestueuse. Un sentiment renforcé par les gigantesques remparts qui entouraient la cité pour la protéger de n'importe quelle attaque. Pour finir, le plus impressionnant était sûrement les nacelles de bois montant à l'aide de mécanismes complexes afin de relier les nombreux niveaux de la ville.

"Hmm... Je suis un élu de Long ce qui devrait m'aider à passer si jamais les gardes se montre trop curieux. Maintenant le problème c'est qu'il faut que je trouve quelqu'un capable de me donner plus d'informations sur Zayro Jinn." Réfléchit la goule qui avait toujours sa capuche rabattue sur la tête. Le cannibale souffla une nouvelle fois dans ses mains pour se réchauffer, lui qui était habitué aux grandes villes sans hiver ne supportait pas vraiment ce froid omniprésent.

Mon ventre se fait ressentir. Au fur et à mesure que je suis obligé de supporter cette neige, le sang qu'il me reste dans mon organisme se consomme petit à petit. Bientôt je n'aurais plus de réserve alimentaire dans ma poche RC, je n'aurais pas d'autre choix que de remplir mes stocks de bouffe.

Pour patienter encore, Seiru s'accroupit et tira un morceau de chair humaine de son sac qu'il commença alors à mastiquer avec un plaisir non feint. Il était facile de croire que l'homme était simplement en train de manger un morceau de viande séchée pour quelqu'un qui venait à croiser le fuyujin. Et puis qui aurait imaginé ce que le garçon était vraiment en train d'avaler?

Alors qu'il continuait sa route vers la capitale, il entendit des bruits suspects. En tendant l'oreille il entendit des sanglots. S'approchant de l'endroit, il découvrit une jeune fille assise sur un rocher, des larmes roulants sur ses joues. Celle-ci entendant quelqu'un arriver se retourna immédiatement pleine de méfiance. Mais qui était-elle?

-Doucement, pas la peine d'être si agressive! Je me nomme Seiru, et toi t'es qui? Tu fais quoi à pleurer comme ça en dehors de la capitale? Tu t'es perdus? Lui demanda-t-il en fronçant un sourcil, continuant à mâcher son bout de "viande".

"Peut-être qu'elle peut me renseigner sur ce que je cherche..."

-Dis moi tu connais bien Fuyu? Je chercherais à trouver un certain Zayro Jinn, tu saurais où il est? Ou bien connaîtrais-tu quelqu'un capable de me mener à lui? Je suis nouveau par ici.
Déclara-t-il en doutant fortement que la demoiselle puisse lui être d'une quelconque utilité.


Seiru


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 314
Yens : 0
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 41
Nombre de topic terminé: 12
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un justicier et un cannibale   Sam 17 Juin - 13:52



Zayro Jinn...
feat. Seiru ~

Surpris par cette nouvelle présence ressentie si soudainement, ton cœur battait à la chamade.

Une silhouette inconnue venait d'apparaitre devant toi. C'était un homme, assez grand, les cheveux ébènes et en bataille. Son regard sanglant te perturbait, et, frissonnant, tu remis une mèche derrière ton oreille gauche pour reprendre de ta coupe originale. Tes yeux bleu-gris étaient désormais bien réveillés, la surprise ayant fait chauffer tout ton corps, éveiller tous tes sens. Tu le fixais d'un regard noir... Sa peau était blanche comme de l'ivoire. Tant qu'on pourrait croire à un sale vampire. On pouvait s'attendre à tout sud Kosaten !...

...Tu avais rêvé ou... Il avait dit "agressive" ?... "Perdue" ?... "En train de pleurer" ? Envahi par la rage tu fis relever ta cape en relevant le bras d'un geste puissant, impétueusement. Grognant comme une bête enragée, tu t'avanças, l'attrapas brutalement par le col, et mis son visage près du tien pour bien lui montrer tout ton impitoyable courroux, montrant les dents comme un chien sauvage.

Tu va te calmer tout de suite gamin... Je suis loin d'être ce que tu appelles "femme" !! 

Tu le relâchas en le pensant ignorant. Ce n'était qu'un adolescent stupide qui venait te chercher les ... Noises. Hehe, bonne blague hein ? Ton second nom était Noise... Chercher les noises... Oh oubliez !

Tu le poussas brusquement, avant de poser une main sur ta nuque, cape ouverte malgré le froid, l'autre sur une hanche. Réfléchissant quelques instants, grimaçant en pensant que tu y étais allé un peu fort. Frottant ta paume contre le sceau du dragon bien visible sur ton cou, tu poussas un "humf" grincheux avant de reprendre la parole d'une voix habituellement grave et sévère, tes yeux bleus plongés dans les siens, rouges :

Fais gaffe à ce que tu dis la prochaine fois. Regarde bien avant de parler....

Continuant en faisant grincer légèrement tes dents, tu vins te rasseoir, coudes tu tes genoux, le dos légèrement penché vers l'avant, la tête baisse mais légèrement relevée pour surveiller le gamin tout pâle devant toi :

Wowowow !, t'exclamas-tu à son encontre, Une question à la fois, tu veux ?! Tu sors de nul part et après tu me balances un océan de questions ? Putain !, juras-tu en te grattant la tête nerveusement.

Tu réfléchis quelques instants avant de reprendre la parole après avoir passé une main dans tes cheveux d'argent :

Je me suis cassé de la capitale parce que je voulais prendre l'air, c'est tout. Y a trop d'gens, j'aime pas être étouffé., corrigeas-tu, reprenant un peu ton calme. Tu frappas alors ton poing contre ta poitrine, Mon nom est Zwei ! (prononcé "Tsuvaï", à l'allemande) Zwei Baskerville, fier combattant pour la justice ! 

Reprenant la même position que tout à l'heure, tu redressas légèrement la tête, des petits coups vers le haut, un sourcil haussé, comme pour lui demander parler :

Et toi, l'vampire ? 

Puis vint le nom de Zayro Jinn... Écarquillant des yeux, tu grondas, le visage sombres, après avoir grommeler pour toi-même :

Zayro Jinn... Pourquoi cherches-tu à le voir ? C'est bien la dernière personne que quelqu'un de normal voudrait connaître ! Faut être suicidaire ma parole... Sinon, j'en sais rien, et j'en n'ai rien à foutre. Tant qu'il vient pas me chercher des problèmes, je m'en balek.

Tu étais connu pour ne point être aimable envers les autres. N'importe qui il pouvait être. Tu pourrais même faire un double fuck à ce connard de criminel, sans même penser aux conséquences qu'il pourrait y avoir. Tu étais quelqu'un d'assez casse-cou, alors pourquoi critiquer ce pauv' gamin ? Tu n'en savais rien. À vrai dire tu n'aimais pas voir quelqu'un de similaire à toi-même. Car tu avais quelque part honte de toi.
 
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un justicier et un cannibale   

Revenir en haut Aller en bas
Un justicier et un cannibale
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GOUSSE UN JUSTICIER CELEBRE ,MEME LES GENS JUSTE SONT EN ENFER !
» Demande de récompense du justicier masqué
» Quelques images
» Herbert Trottenouille, Le Vengeur Masqué.
» Virus Cannibale !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Capitale de Yuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.