Partagez | .
La Guilde des Chuchoteurs... Partie 2!
Messages : 25
Yens : 279
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 17
Localisation : Chikaï

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Natsu Draguion ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: La Guilde des Chuchoteurs... Partie 2!   Dim 18 Juin - 12:10



Les 5 Doyens!

Feat. des PNJs en masse


Ce rp se déroule à la suite de "La Guilde des chuchoteurs...".

Kosui mena alors Natsu jusqu'à l'entrée de la guilde. Là, un garçon du palefrenier de la guilde vint les voir pour récupérer et prendre soin de leurs chevaux. L'élu dut donc descendre de celui-ci, à regret. "Bon, aller, ne paniquons pas... Tous les gens ici sont tes futurs compagnons, tu n'as rien à craindre d'eux..." essaya-t-il de se persuader. Malheureusement ce n'était pas quelque chose qu'il lui était possible de réfréner, "chassez le naturel et il reviendra au galop!" disait-on. Pour l'instant c'était son cheval qu'il aurait bien aimé voir revenir au galop...

Lorsque les deux hommes pénétrèrent à l'intérieur du bâtiment, le natif remarqua que le pas de son compagnon se faisait moins assuré. Intrigué par ce nouveau changement de comportement, il lui demanda:

-Ça va? Tu ne m'as pas l'air bien dans ton assiette... J'espère au moins que ce ne sont pas les lieux qui te mettent mal à l'aise, ce sera ton nouveau lieu de vie après tout! déclara-t-il joyeusement en ouvrant largement les bras.

- O-oui, bien sûr q-que ça v-va! lui répondit-il. J-je suis s-ûr que je m-me plairai ici!

-Mmm... Si tu le dis... réagit son futur associé dubitatif

Il commençait à mieux le cerner et à se douter de ce qui provoquait ses changements de comportements si soudains. Mais, comme il s'en était déjà persuadé, il n'exploiterait pas cette faille, Natsu était un élément bien trop précieux à ses yeux. Et puis ramener une telle personne à la guilde lui vaudrait certainement la reconnaissance de ses pairs. Il l'amena ensuite dans une salle dans laquelle quelques personnes bullaient. La pièce entière était jonchée de fauteuils confortables et une trentaine de chats la peuplaient. Elle ouvrait sur un petit jardin dans lequel des ruisseaux passaient. Un formidable endroit pour oublier ses petits tracas du quotidien.

-Bien, attend-moi ici et tache de décompresser, ok? Pendant ce temps moi je vais convoquer le Conseil des Cinq Doyens, je reviendrai te chercher une fois fait. D'ici-là détends-toi et profite bien de nos locaux! lui dit-il en s'éloignant.

Natsu se posa alors à un endroit et attendit que le temps passe. Il était un peu tendu, tout lui était inconnu ici après tout. Seulement, lorsqu'il était à pieds, il inspirait souvent la compassion et la gentillesse aux gens l'entourant. Aux gens, et aux animaux apparemment. Rapidement, plusieurs des félins de la pièce vinrent se lover contre lui. C'était très agréable, il se mit alors à tous les caresser. Il était assez content d'être ici finalement, peut-être pouvait-il se permettre d'être optimiste au sujet de son avenir? Toutefois, ses devoirs le rattrapèrent rapidement. En effet, une demi-heure plus tard, Kosui revenait pour lui dire que le conseil était opérationnel et prêt à débuter. Ils montèrent alors au troisième étage pour rejoindre une grande pièce vide.

Dans cette pièce étaient alignés cinq hommes plus ou moins vieux assis sur des coussins à même le sol qui lui demandèrent de s'assoir en face de lui. Kosui le conduit donc et alla ensuite se placer sur l'un des côtés de la pièce. Le conseil allait enfin pouvoir commencer. L'ambiance qui régnait dans ce lieu oppressait l'élu au même titre que les regards puissants et sages de ses cinq nouveaux interlocuteurs. Il n'était pas à l'aise du tout et espérait ne pas avoir à parler. Les doyens mirent plusieurs longues secondes à l'examiner avant que celui du centre ne prenne la parole.

-J'imagine que tu nous l'a amené pour sa ressemblance frappante avec la tête brûlée de Seika, n'est-ce pas Kosui? demanda-t-il. Ton idée m'enchante, si l'on arrive à faire passer ce gars-là pour Natsu Dragnir, il nous sera alors d'une aide non négligeable... Oui, j'aime beaucoup!

-Ne soit pas si enjoué Furudesu, tu sais bien que ce n'est pas si simple... tempéra l'homme à sa droite. Tous les membres de notre guilde se doivent d'avoir nombres de qualités pour pouvoir l'intégrer et servir efficacement l'alliance de Burujowa. En mission son boulot sera certainement de se faire passer pour Natsu, il faudra alors qu'il ait beaucoup de bagout. A-t-il au moins ces qualités-là?

-Tu as raison Seji, mais ce n'est pas tout! répliqua l'homme à l'extrême gauche. En dehors des missions diplomatiques ou de pression qu'il aura à effectuer, il faudra qu'il sache se montrer discret! Il ne s'agirait pas qu'il se fasse capturer par nos ennemis et qu'il dévoile des informations sur nous! Dois-je vous rappeler que chacun de nos hommes met un minimum de cinq ans à apprendre toutes les bases que leur métier requiert? Et je ne parle même pas de se spécialiser...

-Tu as raison Ansei, mais la plupart de nos hommes sont également formés dès leur plus jeunes âges alors qu'ils n'ont aucun passif, rappela à ses confrères l'homme à la droite du dernier à avoir parlé. N'oublions pas que c'est d'un élu que nous parlons là, il a sûrement déjà de nombreuses compétences! Et puis c'est Manshe le dieu de la fourberie qui l'a choisi, pas celui de la loyauté! La où la plupart des élus de Seika seraient certainement inefficaces, lui excelle peut-être! Il aurait alors besoin de bien moins de temps d'apprentissage, ne soyons pas si pessimistes mes amis...

-Raku a raison, mais nous devrions nous en assurer, déclara l'homme à leur extrême droite. Comme il le dit si bien, c'est un élu de Manshe, mais c'est autant une qualité qu'un défaut. Si jamais le gouvernement en venait à apprendre que nous utilisons un élu d'une nation ennemi pour de sombres projets, alors nous pourrions le payer très cher... Il faut donc nous assurer que l'intégrer à la guilde vaille le coût de prendre le risque. Rien de mieux pour ça qu'une petite démonstration de ses talents, non? Qu'en pensez-vous chers confrères?

-C'est d'accord! répondirent-ils tous à l'unisson.

Natsu commençait à transpirer devant la tournure que prenaient les événements. Serait-il vraiment capable de parler avec verve devant eux dans cette situation?! Cela sentait l'échec assuré... "Reprend-toi!" lui hurla intérieurement Kosui. Malheureusement ce n'était pas si facile à faire pour lui...


Natsu

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25
Yens : 279
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 17
Localisation : Chikaï

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Natsu Draguion ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La Guilde des Chuchoteurs... Partie 2!   Mar 20 Juin - 12:19



L'épreuve

Feat. des PNJs en masse


Natsu était en sudation. Tant que ces cinq-là ne lui demandaient rien explicitement, il serait sauf, mais ça ne tarderait certainement pas. Il attendait alors que la sentence tombe, qu'ils lui demandent de démontrer ses talents d'orateur et qu'il ne puisse que se ridiculiser. Tant de faiblesse l'inondait mais il ne pouvait rien y faire, c'était comme ça. Le doyen du milieu reprit alors la parole:

-Bon et bien, puisque nous sommes tous d'accord avec Supika, nous allons te faire passer un petite test, déclara-t-il. Tu vas de voir nous convaincre que tu manies aussi bien les mots que Natsu Dragnir manie les flammes. Montre nous que ta langue est plus acérée que la plus aiguisée des dagues! Pour cela essaye de nous convaincre que tu es La tête brûlée de Seika puisque c'est ce que nous te demanderons sur le terrain.

Ça y'est, ils venaient de lui demander l'impossible. Se faire passer pour quelqu'un qu'il n'était pas, enfouir sa timidité et ses craintes au fond de lui pour déborder d'une confiance en soi factice. Il en était bien incapable.

-Aller vas-y, nous t'écoutons, s'impatienta Seji. Le personnage que tu joues est très charismatique, quelque peu turbulent et sait surtout qu'il est le plus fort. Il faut que tu sois déterminé et que tu nous montres la puissance que tu possèdes sans l'avoir. Prouve-nous que tu es lui quoi!

Bon, il ne pouvait plus se défiler maintenant. Autant qu'il essaye, qu'il leur montre bien à tous qu'il était incapable de faire ce qu'ils lui demandaient et qu'ils le jettent à la rue comme un malpropre! Méritait-il plus? Certainement, mais dans ce monde il n'avait aucune chance de toute façon... "Si je dois passer le restant de ma vie dans un enfer, alors qu'il en soit ainsi..." se résigna-t-il. Il ne supporterait peut-être pas son sort longtemps mais au moins il l'acceptait. Il se leva alors timidement, prêt à échouer.

- T-tremblez p-pauvre fous. Je s-suis le grand N-natsu D-dragnir et le monde s-s'agenouille à mes pieds. J-je...

-Mais que c'est nul, mais que c'est nul... le coupa le doyen Ansei prenant sa tête dans ses mains. Sérieusement, tu crois faire peur à qui avec une telle attitude?! On pourrait presque croire que ce sont même nous qui te faisons peur! Il te faut plus de peps et de panache bon sang! Pour moi c'est un non catégorique, cet homme n'a clairement pas les épaules, pas besoin d'en voir plus...

Les quatre autres décisionnaires se mirent alors eux-aussi à bougonner dans leur barbe, approuvant les dires de leur confrère: un homme aussi incompétent que lui ne pouvait pas rejoindre leurs rangs. L'élu quant à lui était finalement plutôt content de sa prestation. Ansei avait dit qu'il avait "presque" l'impression que les doyens lui faisaient peur alors que c'était totalement le cas. Il avait fait des progrès finalement.

-Kosui, ramène-le à la sortie, lui demanda Raku. Je tiens également à te dire que je suis extrêmement déçu par ton manque de professionnalisme, tu nous a habitué à mieux. Évidemment une fois n'est pas coutume mais tu n'aurais jamais dû mobiliser le conseil pour si peu. Qu'en penseront tes hommes quand ils apprendront que tu recrutes des mauviettes pour effectuer leur travail?

-Attendez, ne jugez pas si vite messieurs! répondit Kosui en haussant la voix. Comme vous aimez me le faire remarquer, je suis assez haut placé dans notre organisation et vous ne vous attendiez pas à ce que je vous fasse déplacer pour si peu. Mais ce n'est pas "si peu"! Je vous assure que cet homme peut faire des miracles! Laissez-le retenter sa chance et je vous assure que tout se passera mieux! Il me suffira juste de changer une toute petite chose à la situation actuelle pour qu'il puisse vous surprendre... déclara-t-il pensant avoir deviné plus tôt ce qui provoquait chez lui ces changements de comportements.

La plupart des doyens se mirent alors à protester en signe de désapprobation, selon eux ils avaient déjà assez perdu de temps. Seulement l'un d'eux n'était pas de cet avis et calma ses confrères en tentant de les raisonner. Celui-ci, comme tout à l'heure, faisait réellement preuve de raison et savait convaincre ses pairs.

-Ne soyons pas si fermés mes amis, Kosui a toujours été l'un de nos hommes les plus fiables, laissons-lui une seconde chance! Je doute que quelqu'un comme lui s'obstine pour quelqu'un qui n'en vaille pas la peine, se serait étrange venant de lui et vous le savez autant que moi! De plus nous le verrons bien si rien ne change! Dans le pire des cas nous aurons perdu seulement quelques minutes de notre vie déjà trop longue, non? Aller, soyons magnanimes pour aujourd'hui chers confrères... tenta-t-il de les persuader.

Cet homme avait un réel poids diplomatique, si bien que Le Conseil des Cinq Doyens se rangea à son avis. Tous ces hommes n'étaient pas si occupés après tout. En revanche, c'était clairement la dernière chance de Kosui et par conséquent de Natsu également. Il n'avait pas intérêt à chier autant dans la colle sinon ce serait la fin. Afin que ça n'arrive pas, Kosui alla voir Natsu pour lui poser une question:

-Est-ce que des patins à roulettes suffiraient à te redonner confiance en toi ou pas? Il me semble avoir deviné quel est le problème dont tu souffres...

-Euh... Il m-me semble aussi q-que tu as d-deviné, lui avoua-t-il.

Il repensa alors au temps passé gamin sur les patins en bois et en métal que lui avait confectionnés son grand-père. Il n'était pas expert en leur maîtrise mais un rapide calcul lui confirmait que cela suffisait. Il se trouvait à cinq mètres de la sortie la plus proche de la pièce et à trois mètres des autres personnes la peuplant. En considérant sa vitesse sur ses patins et la leur, il pourrait clairement les distancer en cas d'attaque de leur part. Oui, même si cette hypothèse était absurde, la considérer le rassurait. De plus, même si quelqu'un de potentiellement dangereux arrivait par l'une des sorties, il pourrait en rejoindre une autre avant que celui-ci ne puisse l'atteindre. Dernièrement, sa maîtrise lui permettrait d'éviter aisément des projectiles comme des shurikens ou des flèches. Il serait donc rassuré avec ces patins et pourrait enfin retrouver sa confiance en soi insolente.

- O-oui, ça fera l'affaire! affirma le pilote.

Il n'était finalement pas si compliqué de lui la faire retrouver, et qu'est-ce que ça en valait le coup...


Natsu

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25
Yens : 279
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 17
Localisation : Chikaï

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Natsu Draguion ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La Guilde des Chuchoteurs... Partie 2!   Dim 25 Juin - 21:59



Natsu Dragnir est dans la place!

Feat. des PNJs en masse


La réunion s'arrêta alors le temps qu'un serviteur aille chercher un patin chez le menuisier le plus proche. "Son meilleur patin" avait ordonné Kosui. Il n'était pas question d'échouer cette fois-là, accorder une seconde chance était déjà généreux, il n'en aurait pas de troisième. Évidemment, il aurait été malhabile de sa part de mettre la pression à l'élu de Manshe pour ça, ça n'aurait fait qu'augmenter ses chances de se planter. Le stress n'avait jamais fait un terreau fertile à la réussite après tout... Kosui n'avait plus qu'à prier pour que le faux Natsu se montre aussi charismatique tout à l'heure devant le conseil que lors de sa petite rébellion à cheval. Si c'était le cas, alors il n'avait plus rien à craindre. Kosui se souvenait parfaitement du regard qu'avait adopté le pilote à ce moment-là, un regard qui ne laissait aucune place au doute ou à la faiblesse...

Alors que les cinq doyens s'étaient tous dispersés le temps que les préparations s'achèvent, l'homme de main de la maison revint avec les "meilleurs patins des faubourgs de Chikai". Les meilleurs menuisiers étaient en centre-ville donc ça aurait pu être mieux mais que ce n'était tout de même pas de la camelote. Natsu les enfila alors, ils étaient parfaitement à sa taille. Pendant que son seul véritable contact allait quérir les hommes dirigeant la guilde, le mage sentait en lui un sentiment de puissance affluer alors que rien ne semblait avoir changé. La peur qui se lisait un instant auparavant dans son regard s'effaça aussitôt, la posture maladroite qu'il avait adoptée jusqu'ici fut remplacée par une stature digne d'un bustier en marbre d'un grand conquérant et toute l'aura qu'il dégageait s'en faisait ressentir: cet homme n'était pas un pleurnichard mais un véritable cador. Il prit alors les gants de moto qui étaient dans la petite pochette accrochée à sa ceinture et abaissa ses lunettes sur ses yeux. Il était prêt pour le show.

-Messieurs, vous voulez que je vous fasse croire que je suis Natsu Dragnir c'est ça, enfin plutôt que je vous le prouve? Mais l'avez-vous seulement entrevu une fois dans votre vie? Bien, ce n’est déjà pas si mal, déclara-t-il voyant trois des cinq conseillers hocher la tête. Remarquez-vous une seule, rien qu'une seule différence entre nos deux corps?! Absolument aucune? Tiens, tiens, comme c'est étrange... Le hasard fait bien les choses dites-donc! C'est dingue les coïncidences que mère nature peut arriver à créer sans faire exprès! Vous êtes bien naïf de croire que nous sommes deux personnes différentes...

Il observa alors les différents conseillers d'un rapide coup d'œil et vit que la plupart souriaient. Si cela était bon signe, cela signifiait tout de même qu'aucun d'eux ne doutaient. Mais il ne venait que de commencer, il n'avait pas encore dit son dernier mot.

-Franchement je ne pensais pas que c'était crédible le coup du jeune Natsu Dragnir tout faible et tout timide, poua, vous y avez vraiment cru?!! demanda-t-il en pouffant de rire. Sans déconner je joue bien la comédie non? Enfin, maintenant qu'on s'est bien marré, j'aimerais qu'on parle business. Combien vous me donnez pour que je n'aille pas tout balancer aux nobles de Chikaï? J'aimerais au moins trente mille yens pour commencer, après tout je vous tiens par les couilles...

Voyant que certains commençaient à douter, il décida d'encore enfoncer le clou. Il était déterminé à se faire passer pour celui qu'il n'était pas.

-Pourquoi vous ne réagissez pas? Vous pensez sérieusement que ce sont les dix cakes qui vous servent de gardes qui vont réussir à m'en empêcher? Faites-moi rire, je me les prends au petit déj vos gars... Vous ne me croyez pas? Vous voulez une petite démonstration peut-être? demanda-t-il en commençant à enlever les accessoires qu'il portait le différenciant du rôle qu'il devait jouer. Ouais, j'enlève juste ça, ça ne me sert plus à rien et ça va me gêner pour me battre.

Il pointa alors nonchalamment un garde du doigt pour le provoquer en duel.

-Eh, toi là! Ramène-toi je vais t'exploser... Pourquoi toi? Ben parce qu'il me faut bien un adversaire pour prouver à ces vioques qui je suis, il n'y aura que comme ça que je serais crédible. Et fais en sorte d'être un minimum intéressant, que j'ai à utiliser mes flammes quoi. Ne vous inquiétez pas messieurs les doyens, je m'efforcerai de ne pas détruire votre bâtiment. En revanche je ne me porte pas garant de la vie de votre garde, m'enfin vous pouvez accepter mon offre et le sauver par la même occasion quand vous voulez...

Le garde approcha alors, hallebarde tremblante en main sous le regard du minshujin qui ne tenait même pas de garde martiale. Il transpirait tellement la confiance en soi que son adversaire ne s'imaginait pas un seul instant pouvoir gagner. En même temps, qui était réellement capable de vaincre le grand Natsu Dragnir?! Ce n'était qu'un doux rêve...

-Bou... dit juste Natsu en rigolant ce qui fit sursauter son adversaire de peur.

L'élu s'approcha alors aussi lestement qu'il le put et lui envoya un méchant coup dans la glotte. Le gars tomba, à terre. Concrètement il n'avait pas grand-chose, mais il était arrivé à se convaincre qu'il venait de se faire frapper par La Tête Brûlée de Seika, son imagination avait fait le reste.

-Même pas besoin d'utiliser le dixième de ma puissance, tout ceci est bien trop facile... Ben quoi, faites pas cette tête-là, je l'ai laissé en vie votre gars... dit-il aux cinq vieux hommes.

Après avoir checké du regard ses compagnons, Furudesu se racla la gorge avant de prendre la parole:

-Bien, nous avons changé d'avis, ton examen semble concluant. Nous pensons pouvoir réussir à faire quelque chose de toi c'est pourquoi nous décidons de t'accepter dans la guilde. Bienv... eut-il à peine le temps de dire avant d'être coupé par Edo-Natsu.

-Ah, ah... mais vous êtes encore là-dessus sérieux? Vous n'avez toujours pas compris que tout ceci n'était que du flanc depuis le début? Regardez ce sceau, dit-il en enlevant sa veste ce qui dévoilà le symbole du serpent divin, vous ne voyez pas qu'il est factice? Je sais qu'il est bien fait et que votre vue n'est plus celle d'avant mais tout de même, faites un effort... Faites un effort et allez me chercher mes trente mille yens si vous ne voulez pas que je crame la baraque sur le champ, ordonna-t-il sur un ton qui n'autorisait aucune remarque.

Le Conseil des Cinq Doyens était cloué sur place, ne bougeait pas d'un pouce. Le temps lui-même semblait figé alors qu'un sourire se dessinait sur le visage de Draguion. A moins qu'il ne s'agissait vraiment de Dragnir? Plus personne n'était sûr du contraire...


Natsu

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25
Yens : 279
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 17
Localisation : Chikaï

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Natsu Draguion ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La Guilde des Chuchoteurs... Partie 2!   Jeu 13 Juil - 10:01



Rite de passage

Feat. des PNJs en masse


Un silence pesant s'installa alors, loin d'être le premier de cette journée. Chacun des Cinq Doyens se regardaient, sauf Supika qui restait étonnamment calme. Le petit jeu de scène de Natsu ne semblait pas l'avoir atteint plus que cela et il était bien le seul. Il devenait petit à petit le phare de calme dans un océan de panique qui rassurait les autres. Tactiquement, c'était le bon moment pour s'arrêter. Plus il continuait, plus il avait des chances de se trahir et que ses quatre juges les plus touchés se calment en observant le cinquième. Edo-Natsu éclata alors de rire, un rire franc et moqueur mais qui laissait encore planer le doute.

-Je ne pense pas me lasser très vite de ce petit jeu mes aînés, il est si amusant... déclara-t-il après s'être calmé. Moi Natsu Draguion vous demande de me prendre dans la Guilde des Chuchoteurs pour pouvoir servir l'Alliance de Burujowa! Je m'assurerai d'être une arme des plus puissantes pour vous servir... finit-il, brisant définitivement le doute qu'il pouvait y avoir.

-... Natsu Draguion...? sur-articula Furudesu n'étant pas sûr d'avoir bien compris.

Et oui, malheureusement le tilt ne se fit pas en un instant. Ces cinq éminents personnages excellaient peut-être à diriger une organisation de l'ampleur de celle qu'il demandait à rejoindre mais ils n'étaient pas toujours les plus rapides pour ce qui était du reste. Enfin, c'était largement pardonnable étant donné leur âge avancé. Heureusement ils se reprirent vite, notamment leur porte-parole qui se rattrapa comme il le put:

-Oui bien sûr Draguion, sacré acteur... ria-t-il gêné de s'être laissé trompé. Permet-moi de te féliciter, j'ai rarement vu des gens avec des capacités si adaptés à leur apparence, sincèrement bravo! Nous te remercions également Kosui, décidément ton œil à l'affut nous sera toujours d'une extrême utilité. Tu l'as bien formé Supika...

-Merci Furudesu, je n'en attendait pas moins de mon petit-fils, mon sang coule en lui après tout, dit-il avec une certaine fierté. Messieurs, si tout va à tout le monde, je propose de commencer le rituel d'intégration de notre respectable guilde!

Personne ne s'y opposant, le vieil homme frappa dans ses mains et plusieurs servant amenèrent une espèce de chaudron qui roulait sur une plateforme chauffante. A l'intérieur de l'eau bouillait. La chaleur qu'il dégageait était perceptible aux quatre coins de la pièce. Draguion ne savait pas ce qu'ils voulaient faire avec mais ça n'avait rien de rassurant en tout cas. Les Cinq Doyens se disposèrent alors de manière à faire une allée pour l'élu qui ne savait pas encore réellement ce qu'il devait faire. C'est alors que Kosui s'approcha de lui.

-Approche-toi du chaudron et tu pourras y voir un signe ressortant du bronze. En appuyant n'importe quelle partie de ton corps dessus les brûlures te laisseront en cicatrice la marque de l'appartenance à notre guilde. C'est un joli passe-partout que tu devras souvent montrer alors évite de te le coller sur la fesse si tu veux un bon conseil... lui murmura-t-il à l'oreille.

Là, dans la tête de Natsu, c'était le gros coup de stress. Heureusement qu'il était monté sur patin, heureusement! Étant donné qu'il était souvent confronté au feu, sa peau avait développé une résistance accrue aux brûlures, mais maintenant qu'il avait perdu ses capacités d'antan il doutait que cette résistance soit encore effective. Si ce n'était pas le cas, il allait vraiment douiller... "Aller, un peu de courage! C'est juste l'histoire de quelques secondes... Tu ne peux pas en mourir après tout!" tenta-t-il de se convaincre. Il s'avança alors au milieu des vieillards qui lui accordèrent chacun leur tour leur bénédiction. Il allait en avoir grand besoin et ce dès maintenant…

Une fois devant le chaudron tortionnaire, il vit la marque symbolisant sa nouvelle guilde, une marque qu'il avait déjà vu dans le cou de Kosui. Il représentait une tête ornée d'une couronne à qui une bouche chuchotait à l'oreille. Une image très explicite en somme, montrant que leur organisation contrôlait la noblesse. Sans plus réfléchir, il plaqua alors son avant-bras contre le côté du chaudron pour que la marque lui soit appliquée. Pourquoi l'avant-bras? Seulement parce que face à une marmite apposer autre chose que cette partie du corps était assez compliqué. Pour que la marque s'implante bien, il lui fallait tenir cinq secondes entières, ça n'allait pas être facile.

Un, je n'ai pas encore mal mais je sens la chaleur gagner mes nerfs à une vitesse incroyable. Le temps que je forme cette phrase, je souffre déjà.
Deux, la vive douleur qui m'atteint ne cesse de croître. Je sais que seul mon inconscience réussit à m'empêcher de faire bouger ma main et dans ma tête les cinq secondes sont déjà passées.
Trois, incroyable mais vrai, ma souffrance ne cesse de croître. La marque doit déjà m'avoir bien atteinte non? Je peux certainement m'arrêter là...
Quatre, pourtant j'y suis encore, ma détermination me pousse à continuer. J'hurle tant la douleur est forte alors que jusqu'ici je n'avais fais que gémir. Étrangement, d'autres sentiments viennent me perturber.
Cinq, ces sentiments me détournent de la douleur et m'aident à l'oublier. Si je ressens cette douleur, c'est avant tout pour pouvoir me venger de ce Natsu Dragnir!
Six, si je ressens cette douleur, c'est avant tout pour me punir d'être lâche par moment!
Sept, si je ressens cette douleur, c'est avant tout pour me permettre de vivre comme dans mon monde!
Huit, si je ressens cette douleur, c'est avant tout pour me permettre de survivre dans ce monde...

C'est alors qu'une main de l'un des doyens me tire pour me dire que c'est largement suffisant, qu'il ne faut pas que je me fasse du mal pour rien. Par réflexes, je retire alors mon bras de l'objet incandescent et me mets à observer ma marque. Les contours ont eux-aussi noircis ce qui le rend moins identifiable à un non-initié. Huit secondes. Trois secondes d'agonie gratuite. Cette marque est bien le symbole de ma bravoure, de ma détermination et de mon abnégation...


Il faisait maintenant officiellement parti de la Guilde des Chuchoteurs et allait pouvoir faire du bruit en son nom. Il avait déjà trouvé sa place en ce monde, n'était-ce pas formidable?!!


Natsu

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La Guilde des Chuchoteurs... Partie 2!   

Revenir en haut Aller en bas
La Guilde des Chuchoteurs... Partie 2!
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Invitation guilde
» Présentation : LGDJ ? oui ! La Guilde Des Joueurs !!!
» [Banniere]Createur de bannieres/rang de guilde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.