Partagez | .
Plonge ta lame au fond de mon cœur
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Jeu 22 Juin - 16:05




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœurHaru quitta une nouvelle fois Kansei, l’esprit empli de nouvelles connaissances, pour la plupart inédites, et le cœur chargé en émotions. Le Dessinateur n’oublierait jamais ce séjour à la capitale, tant il avait vécu de trépidantes péripéties. Il se souviendrait éternellement du doux sourire de Sayo, de l’enquête menée de main de maître en compagnie de Varric, ou encore des réponses qu’il avait obtenu concernant Tenshi. Réellement, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas été l’acteur de tant d’évènements, alors même que son passage dans la cité-mère des Verts était censé rimer avec le repos.

Le Marchombre avait pris la décision de diriger ensuite ses pas vers Chikai. Il souhaitait connaître au mieux les positions de la nation de Fenghuang vis-à-vis de la guerre, et en assimiler un maximum à propos de la situation actuelle. En effet, à force de traverser des petits villages, Haru avait été légèrement écarté de la réalité. Le résultat se montrait dès lors : le jeune homme ignorait qui de Seika ou de Fuyu dominait, et comment s’en sortaient les grands noms, tels qu’Aki Nishiie et Zayro Jinn. Ainsi, en se rendant au cœur même de l’Empire, il espérait combler cette absence.

Du coup, Haru avait naturellement emprunté le chemin passant par la forêt luxuriante, souhaitant ne pas y faire de mauvaise rencontre, en se rappelant qu’il n’avait même pas recouvré la moitié de ses forces d’antan… Il pénétra donc dans ces vastes bois avec prudence, tout en ne se lassant pas d’admirer le décor verdoyant qui allait devenir son environnement pendant un moment. La nature était vraiment fascinante et cet endroit semblait hors du temps. Ici, l’on n’entendait plus les bruits émanant de l’extérieur. Cet isolement avait un côté ressourçant, mais également assez inquiétant…

Tout à coup, au détour d’une branche, Haru déboucha sur une vaste clairière, au sein de laquelle se trouvait un immense bâtiment, aux traits d’un château. Il s’en retrouva stupéfait, étant donné qu’il ne soupçonnait pas que la forêt pouvait receler de telles surprises. Le jeune orphelin s’arrêta quelques instants, afin d’observer la bâtisse dans sa globalité.

Le garçon au foulard n’était pas un spécialiste de l’architecture, mais il était tout à fait à même de noter l’imposante prestance de cet édifice. De nombreuses fenêtres parsemaient la façade, illuminant probablement de mille feux l’intérieur du château. Chacune de ses ouvertures abritait un magnifique vitrail, aux motifs encore indistincts pour Haru. Une porte titanesque dominait le centre et semblait être le seul moyen d’accès apparent.

La curiosité du garçon aux cheveux bleus avait toujours surpassé sa prudence. Ne notant pas de présence dans les environs, il s’approcha donc de la somptueuse demeure, tout en apercevant beaucoup mieux les détails. Il y avait un certain aspect effrayant à ce lieu, mais Haru souhaitait désormais avoir la chance d’y entrer. Il poussa donc avec force les lourdes portes qui le séparaient de son objectif.

Contrairement à ses attentes, le manoir était étonnamment sombre, et semblait inhabité. Néanmoins,  une étrange mélodie se faisait entendre et résonnait. Cette ambiance n’était pas sans rappeler à Haru la mission qu’il avait effectuée au temple de la terre, où il avait dû faire fuir des « fantômes ». Quoiqu’il en soit, le bretteur étant entré sans permission du propriétaire, il devait au moins avoir la décence de s’annoncer.

« Excusez-moi… Y’a-t-il quelqu’un ? Je me suis permis d’entrer, je trouvais le château magnifique. »

Haru attendrait quelques instants une quelconque réaction. Si rien ne se produisait, il continuerait simplement son exploration.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1398
Yens : 330
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Ellen ♀ Maîtresse de la luxure ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Dim 2 Juil - 13:23



Feat. Haru ~
...
Ce rp se passe après la rencontre avec Sasuke.

L'orgue était un bel instrument.

Ses sons, abyssales, résonnaient partout dans le château. J'adorais y jouer. Il y avait énormément de touches différentes, et j'appréciais écouter la mélodie que je produisais, qui donnait un petit côté infernal à mon domaine. 

Via ma magie, j'avais pu voir à travers les feuilles et les branches de la forêt pour découvrir un jeune homme, aux courts cheveux bleus en bataille, au foulard blanc et au regard clair comme le ciel. Mais cela ne m'arrêta point pour autant. J'étais bien déterminer à continuer de mettre une belle ambiance sombre et angoissante en ma demeure maudite.

Un sourire s'esquissant doucement sur mes lèvres, je le sentais si proche, du haut de la plus grande tour du château ébène, juste à côté de ma chambre. J'eus un rire étouffé, avant de m'ôter de mon tabouret, lorsqu'il pénétra le seuil de mon territoire officiel. Même si la forêt était en quelque sorte mon terrain de chasse, cela ne m'appartenait encore point réellement. Bientôt, bientôt, ce n'était qu'une question de temps avant le que monde soit entre mes mains...

Elena était partie pour quelques temps. Je lui en avais donné l'autorisation. Je n'étais pas inquiète. C'était l'heure pour elle de faire face à la nature sauvage de Kosaten, et à ses hommes en pleine guerre... 
Non, je ne m'inquiétais pas. J'avais confiance en elle. 
Je descendis alors les escaliers, silencieusement, ma paire de yeux d'or luisant sans le noir obscure. J'avais donné l'ordre à mes démons de rester calme. Il était pour moi. Cet intrus n'avait guère une aura de simple natif. Comme l'autre Sasuke Uchiha que j'avais rencontré assez récemment...

Je l'avais entendu parler. Un bel homme, oui, il l'était. Il avait l'air si naïf, si innocent. Ou bien était-il trop confiant d'entrer dans un lieu aussi ténébreux et dangereux, comme ces enfants que j'avais pu voir dans mon ancien monde ? Que dire ! Il fallait que j'y aille voir par moi-même. 
Me faufilant dans l'ombre, seuls mes yeux étaient perceptibles dans toute cette pénombre. M'arrêtant derrière lui, sans aucun bruit, je m'approchai pour faire glisser l'ongle grenat de mon index tout le long de son cou, jusqu'à arracher un peu de son foulard, involontairement. Ricanant un peu, je rompis le silence pesant en faisant lever ma voix grave et sensuelle :

Bien courageux d'oser entrer un domaine hanté...

Je me glissai vivement face à lui, un sourire sournois sur mes lèvres, mes yeux plissés. Je posai une main sur l'une de mes hanches, relevant un peu la tête pour me donner un petit côté supérieure et orgueilleuse :

Mon nom est Ellen, je suis la propriétaire de ce château que vous avez osé pénétrer...

Poliment, je fis une révérence royale en baissant un peu la tête toujours en le fixant d'un air narquoise, soulevant un peu ma robe en riant un peu. Je me redressai doucement, fière et reprenant ma pose précédente, cette fois, la tête légèrement penchée sur le côté, moqueuse.





“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


Chibi Time ! (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Lun 3 Juil - 20:59




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœurLa musique était grave et profonde, envoûtante par sa puissance. Haru ne parvenait pas à identifier l’instrument à l’origine de ce son, bien qu’il lui semble déjà connaître pareille mélodie. Chacune des notes que l’ouïe du Dessinateur percevait ne faisait que renforcer l’ambiance effrayante qui émanait de ce château, que l’on aurait pu qualifier de hanté en présence d’esprits surnaturels. Heureusement, le garçon aux cheveux bleus n’était pas quelqu’un de facilement impressionnable par ce genre d’endroit, la lecture ayant fructifié son imagination au point de le faire sourire chaque fois qu’il découvrait dans la réalité une invention provenant d’un ouvrage.

Le lieu était réellement sombre, sans éclairage interne, avec pour seule luminosité les quelques traits de l’astre brûlant qui osaient pénétrer la demeure. Les yeux du Marchombre, encore accoutumés à l’éclat extérieur, peinaient à s’adapter à ce brusque changement de condition visuelle, tant et si bien que Haru ne perçut aucunement l’arrivée du personne à proximité. Il fallait dire qu’elle s’était mue avec une certaine discrétion et, l’oreille du jeune homme, recherchant l’instrumental qui s’était tu, n’y avait pas prêté attention.

Haru sursauta lorsqu’il sentit un objet pointu parcourir sa nuque, avant de venir arracher un morceau du foulard blanc noué autour de son cou. Aussitôt, le jeune élu se retourna vers l’endroit d’où était provenu ce toucher, faisant appel au mieux à ses sens pour distinguer ce qui se trouvait face à lui. C’est alors qu’il aperçut, une forme humaine, possédant deux pupilles aux teintes dorées.  L’orphelin se rapprocha afin de mieux distinguer les traits de cet inconnu. Il découvrit alors qu’il s’agissait d’une femme, assez jeune elle aussi, aux longs cheveux violets et au très joli minois.

La demoiselle prit la parole, d’une voix étonnamment grave, constatant la présence de l’épéiste dans un domaine qui ne lui appartenait pas. Haru ne put alors que supputer qu’il se trouvait face à la propriétaire, ce que celle-ci confirma quelques instants plus tard, tout en se présentant sous le nom d’Ellen. Cette dernière fit alors une révérence digne des plus splendides contes de fées, interloquant toutefois le Minshujin qui avait rarement vu ce geste en Kosaten. Néanmoins, en gentleman courtois, il rendit la politesse en s’inclinant à son tour devant la jeune femme, tout en posant sa main gauche sur le cœur, son bras droit décrivant une courbe vers les hauteurs.

« Je suis Haru, pour vous servir, belle Ellen ! »


L’épéiste au regard électrique reprit ensuite sa position initiale, tout en fixant son interlocutrice droit dans les yeux.

« Je m’excuse une nouvelle fois d’avoir pénétré en ce château sans votre accord… J’ignorais s’il était habité ou non, et je souhaitais réellement découvrir l’intérieur de cette très belle façade. Je constate que la magnificence de cette demeure n’est rien comparée à la vôtre. »


Tout en disant ces mots, le beau parleur plongea dans l’Imagination, arpentant des Spires quil lui étaient désormais très usuelles, matérialisant presque instantanément une somptueuse rose aux teintes écarlates, qu’il présenta à la belle.

« Tenez ! Cette ravissante fleur paraît bien pale à côté de votre éclat, mais je ne sais quoi vous offrir d’autre. »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1398
Yens : 330
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Ellen ♀ Maîtresse de la luxure ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Lun 21 Aoû - 11:10



Feat. Haru ~
...
Belle Ellen ? En voilà un homme bien poli ! 
De plus, il s'était incliné le temps d'un instant pour me saluer à son tour. Cela agrandit mon sourire. J'étais satisfaite. Peu de gens sur Kosaten comprenait le sens de la révérence, ou du moins, celle que je faisais à chaque fois que je rencontrai un ou une inconnue...

Les yeux toujours mis-clos, scintillant dans le noir, j'admirais le regard électrique du jeune homme, qui me flatta à nouveau, après m'avoir dévoilé le pourquoi de sa venue ici, qui n'était pas réellement une raison. Mais je lui pardonnai vivement lorsqu'il fit apparaître une rose dans ses mains, qu'il me tendit élégamment. Je la pris volontiers, humant son odeur délicatement, les yeux fermés pendant ce court laps de temps. Je les rouvris doucement, à moitié, pour me rapprocher de ce jeune intrus, assurément, ma démarche étant sensuelle par ses déhanchés de vamp. 

Merci beaucoup... Tant de compliments... Ça fait longtemps que je n'en ai plus entendu autant, et d'aussi poétiques...

Je gardai la rose en main, qui noircit d'un coup... Comme dévoilant tout le mal que j'avais en moi. Tous les ténèbres vivant en moi... Ce corps ne montrait aucunement tout cette obscurité, tout ce côté malsain... Bien heureusement ! Cela m'aidait à manipuler des gens qui ne savaient pas que les apparences pouvaient être parfois trompeuses... 

Tournant alors autours du jeune homme comme une lionne avec sa proie, je le fixais toujours, séductrice, et lui parlais toujours d'une voix grave et suave :

Haru... Vous n'avez pas une aura comme les autres... Je le sens... Êtes-vous un élu ?

Je n'avais encore jamais vu de mage faisant des spirales ainsi pour faire apparaître des choses. C'était comme si... Il dessinait dans le vide, usant de son imagination pour créer... Cela ne pouvait être un natif. À moins que je me trompais... Après tout, je n'avais pas voyagé partout en Kosaten...




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


Chibi Time ! (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Lun 21 Aoû - 12:17




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœur La beauté mystérieuse de ce château émerveillait Haru. Le lieu était plongé dans une pénombre oppressante, mais le garçon aux cheveux bleus ne s’en sentait aucunement gêné. Bien au contraire, c’était une approche intéressante et différente de ce qu’il avait connu jusqu’ici, quand il avait eu la chance de visiter des palaces, du temps où il se trouvait encore en Gwendalawyr. Depuis son plus jeune âge, le Dessinateur avait toujours été fasciné par les décors mythiques et impressionnants dépeints dans les ouvrages littéraires. Parmi eux, les constructions humaines de villas majestueuses et d’édifices non moins imposants, révélant tout autant la puissance que la cupidité de l’Homme, passionnait le jeune épéiste. C’est pour cette raison que, malgré sa nature timide, il s’était introduit sans autorisation dans ce bâtiment.

Haru fut enchanté lorsqu’Ellen accepta le modeste cadeau qu’il lui proposait, en gage de sa bonne foi, en lieu et place de ses excuses les plus sincères. Il se montra légèrement déçu qu’elle ne manifeste pas davantage de curiosité face à son Art, pouvoir qu’il utilisait volontiers en présence de ravissantes jeunes femmes lui ayant dérobé son cœur. La belle qui lui faisait face était de celles-ci. Juste pour cette rencontre, le garçon au foulard, bien que se sachant en tort, ne regrettait en rien son geste, et aurait récidivé maintes et maintes fois juste pour croiser une nouvelle fois les pupilles d’or de cette déesse.

Ellen, après avoir humé le délicat parfum émanant de la rose durant quelques instants, remercia Haru pour ce présent, révélant également avoir été sensible aux compliments du Marchombre, affirmations fondées qui ne lui avaient pourtant pas été octroyées depuis longtemps… En entendant ces quelques mots, la langue du séducteur répliqua bien avant que ses pensées ne s’harmonisent :

« Je vous en prie. C’est moi qui vous suis redevable d’être si hospitalière avec le pauvre inconnu que je suis. Je ne conçois en revanche pas qu’une splendide jeune femme telle que vous ne soit pas davantage louée pour ses charmes. Avec votre permission, je vous complimenterai tout autant qu’il le faudra pour que vous ne soyez jamais plus lésée. »

Tout à coup, la rose tenue dans les mains d’Ellen prit une teinte sombre. Haru eut du mal à dissimuler la surprise qui l’assaillit quelques instants, doutant alors de son propre pouvoir et prêt à s’excuser auprès de la demoiselle aux cheveux d’améthyste. Toutefois, il n’en finalement rien, un peu dépassé par la situation, et se surprenant à penser que la couleur obscure lui allait encore mieux, reflétant bien davantage la beauté de sa détentrice.

Le bretteur remarqua que la jeune femme entamait une marche circulaire autour de lui. C’était assez étrange, mais il ne réagit pas, n’oubliant pas qu’il n’était autorisé à demeurer en ces lieux que grâce à la générosité d’Ellen. Il l’observa donc lentement, admirant amoureusement son visage si parfait, écoutant attentivement ses paroles, buvant chacun de ses mots.

« Une aura différente des autres ? J’avoue ne pas vous suivre… Je suis effectivement un élu, mais n’ai pas la sensation de dégager une quelconque particularité… Puis-je vous retourner la question, Ellen ? »

Haru avait bien vite réfléchi au sens de la question d’Ellen. Il se remémorait le changement de coloris de la rose, et, le comparant à la formulation de l’interrogation de la jeune femme, était arrivé à la conclusion que de fortes probabilités la prétendaient élue également. Sûrement de Minshu, étant donnée sa position actuelle.

« Votre demeure est réellement magnifique, tout autant de l’extérieur que de l’intérieur. Le cadre semble intemporel, presque… magique. Mais la solitude ne vous ronge-t-elle pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1398
Yens : 330
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Ellen ♀ Maîtresse de la luxure ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Lun 21 Aoû - 13:05



Feat. Haru ~
...
J'avais pu remarquer que le jeune et dénommé Haru avait été bien intrigué par le changement soudain de couleur de la rose... Hehe... Oui, je le comprenais...
Du sang noir se mit à dégouliner délicatement des pétales, glissant entre mes doigts qui titillaient les épines de la belle fleur ténébreuse. 

Hum hum... Vous parlez bien, Haru, très bien même... Mais recevoir autant de compliments constamment va me faire rougir....

Je ricanai d'un coup suite à cela... Un rire machiavélique, naturellement. 
M'arrêtant de tourner autours de lui, je croisai à nouveau son regard, qui était bien plus... Intense qu'avant. Haussant un sourcil en souriant toujours, je jetai la rose dans l'air, vers le haut, qui éclata majestueusement pour finir en particules ténébreuses, comme de la pluie sur nous deux, jeunes et humbles personnes.

Le charmant homme au foulard et aux cheveux bleus me dévoila alors qu'il était bel et bien un élu, en rajoutant qu'il ne ressentait pas d'aura particulière en lui. J'eus un rire étouffé, avant de lui répondre toujours gracieusement : 

Je suis une sorcière... Je peux ressentir ce que les humains ne peuvent pas ressentir...

Le magicien me retourna alors la question. Montrant mon œil droit, quelque chose de vert sur ma pupille se mit à briller. Le sceau de Manshe... Ne me contrôlait plus totalement... Mes pouvoirs commençaient petit à petit à revenir...

Je suis une élue comme vous ! Sous la bénédiction du vénérable Manshe !~

La marque émeraude s'éteignit alors, et je croisai les bras sous ma poitrine, toujours avec cet air narquoise sur le visage. Je ne pouvais m'empêcher de sembler sombre et sarcastique... C'était... Habituel...

Haru se mit alors à complimenter ma demeure qui se mit à rire. Je mis mon index sur mes lèvres, relevant les yeux vers le plafond, comme si je m'adressais au manoir :

Chuuuuuut ! Tu vas effrayer notre invité !

C'était un rire féminin. Il appartenait à la sorcière qui m'avait précédée. Elle avait préféré se transformer en domaine royal que de mourir... Un choix respectable. Nous étions devenues... Amies. 

Je reposai mes yeux dorés sur le garçon aux yeux électriques. Une main devant mes lèvres pour cacher mon rire, je lui dis, joyeusement :

Je ne suis pas seule... J'ai mes démons... Qui me tiennent compagnie... Ils sont là... Ils te regardent... Là haut...

Je lui montrai alors le plafond de mon index, presque puérilement.
Plusieurs yeux ensanglantés fixaient Haru, clignant parfois, avant de se transformer en chauve-souris, qui partirent vers les donjons....




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


Chibi Time ! (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Lun 21 Aoû - 16:35




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœur Si dans un premier temps Haru avait été fasciné par l’aspect obscur de sa propre création florale, admirant la capacité qui ne pouvait provenir que d’Ellen à altérer le Dessin, alors qu’il le pensait figé, il ressentit plutôt du dégoût en observant le liquide pâteux semblable à du sang couler le long de son œuvre. Ce coup-ci, cette réaction fut assez bien dissimulée pour que la jeune femme ne le constate pas, mais l’épéiste avait été tout de même un peu choqué par ce changement d’état. A ses yeux, la rose salissait la pureté éblouissante de cette lady si ravissante.

Le Dessinateur esquissa un léger sourire charmeur en entendant les mots qui suivirent. Ellen se montrait à présent plus timide que féline, assurant que les compliments de Haru auraient tôt d’orner ses magnifiques joues de teintes plus écarlates. Amusé et séducteur, comme à son habitude, il s’inclina une seconde fois avec un respect non dissimulé.

« A votre guise, Ellen ! »


L’éclat d’hilarité de la jeune femme était incontestablement glacial et enchanteur. Glacial, du fait de son caractère pratiquement démoniaque et très semblable aux rires les plus malfaisants, qui ne manqua pas de refroidir le sang du garçon aux cheveux bleus ; enchanteur, évidemment, car étant la manifestation de la joie d’une délicieuse créature. Haru ne perdait pas un seul instant Ellen du regard. D’ailleurs, cette dernière stoppa tout à coup ses courbes aussi étranges que charmantes, avant d’offrir à l’air supérieur la rose d’un gracieux lancer. La fleur s’envola de quelques hauteurs, pour soudainement s’éparpiller en une ondée aux reflets noirâtres.

Par la suite, Haru ne manqua pas de faire part à son interlocutrice de son propre désarroi concernant cette mystérieux aura qu’il émettait prétendument. Ellen lui expliqua alors être une sorcière, dont les pouvoirs surnaturels lui permettaient, entre autres, de percevoir la nature même de chaque être, ordinairement invisible pour le commun des mortels. Il était étonnant tout de même de constater qu’au fur et à mesure que l’épéiste en apprenait davantage sur son hôte, cette dernière lui apparaissait de plus en plus bercée de mystères. Dans son propre monde, le terme de sorcière n’avait pas vraiment de connotation foncièrement positive ou négative : il s’agissait pour la plupart d’êtres humains préférant vivre en marge de la société, et par conséquent incompris par les autres. On leur attribuait généralement des pouvoirs divins.

« Vous êtes une sorcière alors ? Cela expliquerait pourquoi votre beauté est si… ensorcelante… »

Peu de temps après, la jeune femme révéla être également une élue, appartenant effectivement à la nation de Minshu. Haru pourrait donc compter sur Ellen à l’avenir, ce qui était forcément une excellente nouvelle pour lui. Néanmoins, à l’évocation du dieu l’ayant privé de sa liberté, l’orphelin ne put s’empêcher de tiquer, détournant le regard avec un mépris non dissimulé.

« Manshee… »


Arriva ensuite l’instant où Haru évoquait la fatale solitude qui devait peser sur les épaules d’Ellen. Après tout, il n’avait pas vu d’autre habitant dans la demeure, et seule la sorcière était venue l’accueillir. La logique poussait donc le bretteur à penser la jeune femme seule. Mais un nouvel éclat de rire, différent du précédent, et provenant des hauteurs du château, fit frissonner Haru. Il leva les yeux, sans parvenir à en identifier l’origine. Et la demoiselle face à lui, s’adressant dans le vide, ne fit que davantage le déstabiliser.

« Que… »

Les mots ne venaient pas… Haru n’était pas effrayé, mais sa surprise allait en croissant, dépassant de loin tout ce qu’il avait pu s’imaginer. Et les choses ne se tassèrent pas, bien au contraire. Ellen lui désigna du doigt le plafond. Fixant de son regard électrique l’endroit pointé, le Marchombre déglutit avec difficulté. Des points rougeoyants semblables à des yeux gorgés de sang l’observaient avec insistance.

« Des… démons ? Je suppose que c’est normal qu’une sorcière leur tienne compagnie… »

Haru soupira un peu, pour faire passer sa nervosité. Il reporta finalement son attention sur la sorcière.

« Je dois vous avouer qu’avant de pénétrer dans ce château, je n’avais jamais entendu parler de vous, Ellen… Pourtant, vous semblez puissante, et êtes une élue de Minshu. Y’a-t-il une raison particulière qui pousse votre discrétion à son paroxysme ? Je doute qu’une femme aussi ravissante que vous puisse passer inaperçue à Kansei… »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1398
Yens : 330
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Ellen ♀ Maîtresse de la luxure ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Mer 6 Sep - 15:27



Feat. Haru ~
...
Haru ne semblait réellement pas apprécier le dieu-serpent Manshe. Je l'avais su en le voyant détourner le regard en répétant le nom de cet idole. Je n'y restai point longtemps. Je le comprenais. Après tout, j'avais eu une haine incommensurable envers cet être divin... Tout simplement parce qu'il avait volé mes pouvoirs. Mais maintenant, je n'y prenais pas attention. À vrai dire, je n'y pensais plus depuis des mois. Peut-être des années... Le temps passe si vite...

En tout cas, la réaction du charmant garçon aux cheveux bleus face au rire de la sorcière transformée en sombre manoir me fit bien rire, encore une fois. Il était vraiment déstabilisé. Pauvre de lui... Après bon, beaucoup d'entre les voyageurs qui venaient ici restaient médusés par ce spectacle. Cependant... Ce qui le différenciait d'eux, en plus de son charisme, son côté élue et sa magie, était que je n'allais pas le dévorer ou le jeter au garde-manger humain... 

C'est alors que le gentleman me demanda pourquoi j'étais aussi... Discrète. Pourquoi je restais ici éloignée du monde pour résumer. J'haussai des épaules, faisant mine de ne pas le savoir moi-même, un sourire aux lèvres. Je croisai les bras avant de lui répondre, sensuellement :

J'aime la solitude. J'ai toujours vécu en forêt. La ville ne m'intéresse pas et puis... Les sorcières dévorent les êtres humains. Je ne veux pas perdre contrôle et tout détruire... Au moins ici, le peuple est en sécurité.

Ahah... La réponse était bien plus joyeuse que celle que j'avais faite à Sasuke Uchiha. Je ne voulais pas gâcher l'ambiance, alors j'avais fait de mon mieux pour garder un semblant toujours joyeuse, pour ne pas inquiéter ce pauvre garçon totalement perdu. D'ailleurs, j'avais pu remarquer que ma beauté ne le laissait pas indifférent, comme avec Sasuke. Mais c'était devenu très habituel. Je ne me sentais plus réellement surprise par cela... Même plus flattée. 

Puis alors, une idée me vint. Je tournai des talons d'un coup, et, sans un mot, je partis vivement vers le jardin. Je savais que l'homme au foulard allait me suivre. C'est pourquoi je ne fus bien anxieuse de le laisser ici. Arrivée là, je me cachai derrière des rosiers, me préparant à effrayer Haru, que j'attendais près de l'entrée du jardin intérieur. 

Plusieurs faisceaux lumineux provenant du soleil ardent baignaient de lumière dorée les lieux. L'herbe était émeraude et scintillante. Les roses étaient toutes magnifiques, et les autres fleurs pleines de couleurs. L'arbre au centre était bien imposant. Des feuilles tombaient parfois, joliment. C'était comme dans un conte de fée. Un endroit contradictoire à l'atmosphère angoissante du reste du palais... Mon coin favoris qui me rappelait de beaux souvenirs...

Haruuuuu !~ Je suis par iciiiii !~

J'avais toujours gardé une âme d'enfant en moi. Car je n'avais jamais eu la chance de profiter de mon enfance. Ou même d'avoir une enfance tout court.




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


Chibi Time ! (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Mer 6 Sep - 18:35




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœur Le caractère de Haru avait toujours été un mystère, non pas par sa complexité ou son imprévisibilité, car ces deux critères n’y étaient pas présents, mais au contraire par son côté timoré et cœur d’artichaut qui ne surprenait plus grand-monde… A chaque fois qu’il croisait une jolie demoiselle, sa réaction était la même, et le Dessinateur s’attelait rapidement à entretenir la flamme de la conversation tout en usant de tentatives de séductions, plus ou moins malhabiles. En revanche, dès qu’il s’agissait de tenir une discussion sur la guerre notamment, il s’effaçait assez promptement, jusqu’à en faire oublier sa présence… Comme beaucoup avant elle, Ellen était subjuguante, et le Marchombre avait été piégé dans sa charmante toile.

La sorcière semblait assez évasive concernant le sujet de son isolement. Ses gestes démontraient sa lassitude et son manque d’intérêt plus que flagrant. Quant à sa réponse, elle était certes assez claire, mais n’était pas vraiment celle qu’attendait Haru. Ellen affirmait préférer la solitude à la vie citadine, ce qui était tout à fait louable, et tout à fait le cas de celui-ci, mais elle ajouta aussi qu’à cause de son statut, la tentation de dévorer des pauvres hères sans défense aurait été trop forte à proximité de ces dernières. A ces mots, le garçon au foulard eut un petit sourire.

« Il est difficile de croire qu’une aussi jolie jeune femme telle que vous puisse représenter un quelconque danger… Toutefois, j’ai appris avec le temps à ne sous-estimer personne, et par conséquent, je ne vous insulterai pas en vous affirmant totalement inoffensive. Notez quand même qu’il ne doit pas être si désagréable de trouver la mort dans vos bras… »

Haru n’évoqua pas le fait qu’il aurait pu rester aux côtés de la sorcière si elle l’avait désiré. Comme à chaque fois, il se devait de contenir ses pulsions amoureuses, afin de ne pas effrayer la demoiselle. Quelques compliments de base suffisaient… La suite ne devait venir qu’avec le temps… Et il aurait été bien peu poli de gâcher l’hospitalité de la femme aux cheveux d’améthyste…

Mais alors, profitant de l’inattention de l’épéiste, Ellen pivota les talons, fit volte-face et se précipita jusqu’à une porte un peu plus loin, d’où perçaient quelques traits lumineux. Intrigué, et totalement dérouté, Haru ne songea même pas à bouger d’un seul cil… Cependant, son cerveau fonctionnait à plein régime, tentant de comprendre la situation actuelle, sans réelle réussite. C’est alors que la voix de son hôtesse résonna au loin, l’invitant à venir la rejoindre. Devinant lentement ce qu’elle avait en tête, le garçon au regard électrique sourit pour lui-même.

« Puisque vous y tenez, j’arrive ! N’espérez pas pouvoir soustraire votre éclat à mon regard, belle Ellen ! »

Haru s’élança alors dans la direction empruntée un peu plus tôt par son interlocutrice, découvrant finalement un vaste jardin d’intérieur. Malgré le cadre artificiel, il n’était guère aisé de ne pas tomber en admiration devant les nombreuses floraisons qui ornaient son parterre, les magnifiques plantes colorées qui décoraient ses contours, l’imposant et vénérable végétal qui dominait son centre. Le bretteur s’offrit quelques instants pour contempler l’ensemble.

Puis, reprenant ses recherches, il découvrit soudain un pan de la robe écarlate de la sorcière, dépassant d’une plantation de rosiers. Haru n’eut qu’à deviner la conclusion qui s’imposait. Puisqu’Ellen avait voulu lui jouer une farce, ce n’était que juste rétribution qu’il agisse de manière similaire. Ainsi, utilisant son Pas sur le Côté, il se téléporta derrière les arbustes, et constata la présence de celle qu’il cherchait. Doucement, il toucha son dos du doigt, avant de murmurer près de son oreille :

« Ne vous avais-je pas dit qu’une telle beauté était difficile à dissimuler ? »


Capa contextuelle:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1398
Yens : 330
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Ellen ♀ Maîtresse de la luxure ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Ven 8 Sep - 22:24



Feat. Haru ~
...
Alors que je l'attendais impatiemment, cachée derrière les belles roses couleur sang, je le vis enfin, avec réjouissance, entrer dans le jardin. Toute excitée de le prendre par surprise, je le laissai contempler les lieux d'un air admiratif, alors que je me mordais la lèvre inférieure pour me contenir. Mais soudain, le bel homme disparut. Surprise, je tournai ma tête de droite à gauche, perturbée. Je me relevai, anxieuse, et alors que je voulus l'appeler, je sentis une courte pression sur mon dos. Je me retournai.

Haru ! Ahah... Vous m'avez fait peur ! Félicitation !

Je ris un peu, main glissée vers mon cœur, alors qu'elle avait été plaquée contre ma bouche pour bloquer un cri suraigu de stupéfaction. Le sourire aux lèvres, je tournai autours de moi-même en tendant les bras pour lui montrer mon jardin royal...

Alors ? Comment trouvez-vous cet endroit ? Magnifique, n'est-ce pas ?

Je clignai des yeux plusieurs fois, les mains derrière le dos, courbée légèrement vers l'avant, menton relevé vers le garçon au foulard. Mon faciès n'était plus malsain ou sarcastique... Ni même séducteur. Il était... Amical. J'avais l'air d'une enfant enjouée. Qui venait de se faire prendre par son propre jeu, et qui n'en était nullement fâchée... Mais plutôt médusée. Positivement médusée.




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


Chibi Time ! (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Sam 9 Sep - 20:54




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœur Haru avait pénétré à pleins pieds dans le jeu de la sorcière, et ce, sans une once d’hésitation. Elle l’avait accueilli gracieusement en sa demeure, il aurait été fort incommodant et très impoli de refuser une telle proposition. Par ailleurs, c’était ici une occasion de pouvoir passer davantage de temps en compagne de cette belle jeune femme… Très souvent, le Dessinateur rencontrait des élues au visage angélique, mais, il ne pouvait guère les côtoyer que durant une mission ou une demande de service… Pour une fois, rien ne le pressait ou l’empêchait de répondre à l’invitation d’Ellen, et c’est avec joie que le Marchombre s’exécuta, laissant ses questions et doutes de côté afin de profiter de l’instant présent.

Haru aurait pu se laisser surprendre par la demoiselle aux cheveux d’améthyste, imiter une mimique stupéfaite, puis rire aux éclats de cette excellente blague, en ne manquant pas de complimenter son interlocutrice sur sa parfaite discrétion. Peut-être Ellen aurait-elle préféré qu’il fasse ce choix ? Mais le garçon au foulard avait laissé son instinct le dominer, et s’était empressé de montrer l’un de ses pouvoirs à l’hôtesse, tout en continuant à la charmer. Il s’était donc téléporté derrière elle, pour la piéger de la même façon qu’elle voulait lui faire peur. Le commentaire n’était qu’additionnel, quelque peu redondant par rapport à la situation actuelle.

Ellen, surprise, se retourna vivement, sa gracieuse main placée devant sa bouche pour marquer stupeur et embarras, avant d’émettre un rire cristallin, prouvant au garçon aux cheveux bleus qu’il avait fait le bon choix. La sorcière jouait également le jeu, affirmant avoir été effrayée par cette approche, ce qui arracha un sourire à Haru. Il ignorait s’il s’agissait de la vérité qu’il apprenait là, mais son entrevue avec la dame en robe se révélait de plus en plus exquise et plaisante. Cela faisait fort longtemps qu’il ne s’était pas prêté à un défi aussi enfantin…

Finalement, remise de ses émotions, Ellen le questionna, afin de connaître son avis quant à son jardin intérieur. Avant de lui accorder la réponse qu’elle souhaitait, et dont elle devait déjà se douter du contenu, Haru s’attarda un peu à admirer une seconde fois les traits magiques de ces plantations. Sans être un botaniste acharné, ou un grand féru de la végétation, il devait bien admettre que le décor était superbe, s’alliant bien avec le style du château en lui-même. Le jeune homme plongea son regard électrique dans les yeux dorés de la sorcière.

« Honnêtement, au risque de vous paraître très peu cultivé, je ne trouve pas de mot soulignant autant sa splendeur que sublime… Pour tout vous avouer, même si j’ai toujours apprécié les châteaux, je n’ai jamais été passionné par les jardins aménagés en intérieur, à cause de leur caractère beaucoup trop artificiel, là où la beauté de la nature est présente hors de ces murs. Toutefois, il n’est guère aisé de faire la distinction entre une cour comme la vôtre et une plantation extérieure, ce qui fait son charme… Quant à sa prestance, l’arbre en son centre apporte beaucoup. J’ignore qui se charge de l’entretenir, mais le travail est excellent ! »

Haru fit quelques pas parmi les végétaux, avant de se réorienter vers la jeune femme, une expression timide sur son visage.

« Je ne voudrais pas abuser de votre hospitalité, Ellen… Mais j’aimerais beaucoup avoir le privilège de visiter votre demeure. »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1398
Yens : 330
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Ellen ♀ Maîtresse de la luxure ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Dim 10 Sep - 11:26



Feat. Haru ~
Une reine et une impératrice...
Le jeune et élégant homme aux cheveux bleus admira quelques instants les lieux une nouvelle fois avant de me répondre. Je souris, me remettant droite, mains derrière le dos. Je fermai les yeux quelques secondes pour réfléchir, me souvenant de beaux moments en cet endroit. Rouvrant les yeux doucement, je soupirai avant de lui dire, toujours l'air heureuse :

Ce jardin n'est certainement pas comme les autres. Celui-ci est enchanté. Et l'arbre au centre l'est aussi. Il est... Immortel. Autrefois c'était la seule chose que je pouvais voir de la nature. Car je ne pouvais pas sortir dehors à cause de... Hum... Une malédiction.

Haru s'avança alors vers la végétation, avant de se retourner vers moi et de me demander... De visiter les lieux. J'haussai un sourcil, surprise. Peu de gens voulaient cela, car l'ambiance assez glauque du domaine effrayait une grande majorité. Refermant les yeux à moitié, satisfaite, je lui dis, d'un air ravie : 

Bien entendu. Venez avec moi. Même si mes sujets m'obéissent au doigt et à l'œil, ils ne se retiendront pas de vous sauter dessus si ils vous voient seul., lui avouai-je en riant. Je vais vous montrer la salle du trône, le lieu où, bien évidemment, je montre le plus ma royauté. 

Je me mis à marcher, rentrant à l'intérieur, déambulant les couloirs obscures au style Europe d'Occident, j'ouvris une porte, et trouva, sur le côté, une immense horloge en bois et or. Je m'arrêtai devant elle, la touchant en rêvassant un instant avant de me diriger vers Haru :

Ceci est un objet datant de plusieurs siècles. L'horloge de mon grand-père. Comme vous le voyez, le mécanisme semble très avancé par rapport à son époque... C'était parce que lui-même était trop avancé. Un roi, certes, mais surtout un génie. 

Je soupirai, avant de poursuivre, me rappelant soudainement d'un très mauvais souvenir :

Ne restez surtout pas seul devant cet objet. Au risque qu'il... Tombe sur vous et vous... Écrase, de manière mortelle. 

Je continuai alors mon chemin, ouvrant cette fois-ci deux vastes portes aux motifs de démons rugissants perpétuellement. Ainsi, j'entrai dans la pièce, qui était gigantesque. Mon siège royal était toujours aussi somptueux, et les joyaux de la couronne se trouvaient près de lui. Cela faisait si longtemps que je n'y avais plus touché... 

Je vins alors prendre la couronne et le sceptre, le caressant délicatement, avant de m'assoir gracieusement sur le trône, une jambe sur l'autre. En face de moi, une myriade de démons à genoux, tête baissée, criant "longue vie à la reine". Mes yeux dorés allèrent donc se poser sur le magicien au foulard, fièrement :

Incroyable n'est-ce pas ? Je suis la reine des démons, et l'impératrice des enfers !~, m'exclamai-je, levant mon sceptre noblement, tandis que mes sujets levaient le poing en approuvant.




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


Chibi Time ! (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Dim 10 Sep - 12:30




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœur Ellen était tout autant admirative du jardin, si ce n’était davantage, que Haru. Il fallait dire que ce lieu avait véritablement un côté enchanteur qui ne pouvait laisser indifférent quiconque appréciait ne serait-ce qu’un minimum les paysages naturels. Le garçon aux cheveux bleus fut impressionné en apprenant l’intemporalité du vaste végétal central, lui pour qui le temps n’était qu’une limite impossible à vaincre. Le concept même d’immortalité échappait à ses sens. Il fut par ailleurs assez surpris en entendant la sorcière évoquant une malédiction l’ayant, par le passé, piégée au sein de sa demeure. Était-ce alors une manifestation de ce traumatisme désormais fané que le simple fait que cette jeune femme passe plus de temps dans son château qu’au dehors ? Dans le doute, et perplexe quant à cette histoire, le bretteur conserva le silence, pensivement.

Par la suite, Haru fut sincèrement ravi de se voir accorder l’autorisation d’explorer les lieux en une si charmante compagnie. C’était la première fois qu’une telle opportunité se présentait à lui et il ne pouvait se résoudre à la laisser lui glisser entre les doigts. Intérieurement, le jeune homme était tout autant excité et impatient qu’un enfant dans l’attente du prochain Noël. Il sourit lorsque la sorcière mentionna les autres habitants du château, susceptibles de s’attaquer à lui s’il avait le malheur de se promener seul, ne sachant pas s’il devait interpréter ceci comme une plaisanterie ou une mise en garde plutôt sérieuse.

« Vous avez par avance toute ma gratitude, Ellen. C’est un véritable privilège et un honneur que vous m’accordez. Je ne l’oublierai pas. »


Haru prit la suite de la demoiselle, rassasiant ses papilles oculaires du mieux qu’il pouvait, bien que l’émerveillement soit omniprésent, peu importe la direction dans laquelle il regardait. Ellen avait réellement beaucoup de chance de vivre en un tel lieu, à un point que le garçon au foulard la jalousait presque. Lui-même, malgré ses économies, n’aurait jamais assez de liquidités pour s’offrir une telle bâtisse… De toute manière, vagabond comme il était, l’épéiste n’y passerait pas ses journées… Un rêve sur lequel il pouvait donc faire une croix.

L’intérieur était sombre, contrastant avec la luminosité verdoyante du jardin. Toutefois, comme Haru l’avait précisé un peu plus tôt, ce n’était pas un détail qui le dérangeait, bien au contraire. L’ambiance pouvait paraître effrayante, mais pour lui, c’était un calme plutôt plaisant. Sauf peut-être en considérant les démons, auxquels il n’était guère accoutumé… Au détour d’une porte, Ellen fit une pause devant une gigantesque horloge en bois massif, et incrustée par endroits de paillettes d’or. Elle présenta cet ouvrage comme celui de son grand-père, sans cacher la fierté qu’elle avait pour lui.

« J’imagine qu’avec cette horloge le temps lui-même se plie à votre volonté ! »


Haru sourit avec ce commentaire, mais sa mimique amusée disparut lorsque la sorcière évoqua une fois de plus la mort qu’il encourait à rester positionné devant l’objet. Un frisson le parcourut, alors qu’il s’empressait de revenir au niveau d’Ellen, une pointe d’inquiétude et de détresse dans son esprit. Il était plus troublé qu’effrayé, mais cela ne remettait pas en cause la joie qu’il ressentait à visiter le domaine. Simplement, la prudence semblait de mise.

Ils débouchèrent finalement sur une vaste pièce, contenant un trône somptueux à l’image des sièges impériaux que l’orphelin avait pu étudier en cours quelques années auparavant. Ellen s’empara d’une couronne et d’un sceptre qui ne paraissaient nullement ternes à côté de celui-ci, avant d’aller s’asseoir à la place qui lui seyait. Se présentant alors comme reine démoniaque et impératrice infernale, elle exhiba son sceptre, et une quantité faramineuse de créatures non-humaines s’agenouillèrent devant elle. Haru posa également une jambe à terre, poing sur le cœur, tête baissée respectueusement.

« Ma reine. »

Non pas que Haru ne ressente l’envie de devenir un pion démoniaque, mais Ellen était son hôtesse, et il se devait de respecter les règles en vigueur dans son domaine.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1398
Yens : 330
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 100
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Ellen ♀ Maîtresse de la luxure ♀

- En ligne



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Sam 16 Sep - 19:33



Feat. Haru ~
...
Si selon certains, être reine ou impératrice était un grand privilège, pour moi, même si je faisais croire le contraire, c'était un gros fardeau. J'avais certes beaucoup d'honneur, mais cela peut être parfois gênant. Il fallait se comporter noblement constamment, garder un air fier, être toujours droit, être impassible et neutre... Vraiment pas amusant. 
Alors que Haru s'agenouillait devant moi, à mon plus grand plaisir, je tournai mon regard ailleurs, me tenant la tête en soupirant. 



Humf...


Je repris cependant un faciès plus doux en me tournant à nouveau vers le garçon au foulard blanc. Je me relevai, reposant ma couronne et mon sceptre. Je ris un peu pour faire comme si de rien était, cachant ainsi mon côté pensive de tout à l'heure. 



Haru... Suivez-moi je vous prie. Notre petite visite n'est pas encore terminée, et est loin de l'être.


Je lui souris avant de me remettre à marcher, après avoir salué mes serviteurs assez intrigués par ce que je faisais. Ils fixaient l'invité mon invité avec méfiance. En voyant que j'étais avec cet élégant magicien, ils se retinrent de bondir sur lui. J'eus un rire étouffé en remarquant cela. 

Trottinant dans les corridors, nous passâmes près de la bibliothèque et la salle de thé, aussi appelée boudoir. Je choisis d'aller voir la pièce aux livres d'abord, ayant plus l'habitude d'y aller. J'ouvris alors la porte, dévoilant une charmante pièce immense, remplie déesse bouquins anciens. Ils n'étaient point poussiéreux cependant. Ils étaient toujours nettoyés par mes larbins démoniaques. Je n'aimais pas la saleté. Je la tolérais qu'aux sous-sols. 

Je m'assis alors sur une magnifique chaise. Un hibou gris se posa sur mon épaule, avant de dévisager ce qui lui était une personne totalement inconnue. Il me regarda, curieux. Je lui dévoilai tout en un chuchotement. Il acquiesça avant de reposer ses yeux ambres sur l'élu de Minshu.



Haru... Je vous présente la bibliothécaire. Elle est trop timide sous sa forme humaine... Alors elle préfère garder une apparence bestiale...


Avouai-je tranquillement. 
L'animal s'envola, allant voir plus loin, rangeant quelques livres que j'avais laissé trainer, à mon dernier passage. 



Haru... Est-ce que vous aimez lire ?...


Lui demandai-je, toujours rayonnante et sensuelle.





“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


Chibi Time ! (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 620
Yens : 1155
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 57
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   Mer 20 Sep - 18:38




feat. Violante Haleine

Plonge ta lame au fond de mon cœur Haru était admiratif, non plus devant la beauté de son hôtesse, qu’il avait déjà grandement, et pourtant guère suffisamment, complimentée, mais face à la noblesse de la jeune femme. Bien que cette dernière possède un vaste et splendide manoir, il n’imaginait pas se trouver en présence d’une véritable reine avant qu’elle ne revête les attributs royaux et ne s’assoie sur le trône. Cela n’aurait bien sûr pas changé sa galanterie et son comportement vis-à-vis d’Ellen. Toutefois, il fallait bien admettre que cette information l’avait beaucoup surpris, et son respect envers la sorcière n’en était que davantage accru.

Cependant, la demoiselle ôta bien vite de sa coiffe la couronne, avant de la reposer, en compagnie du sceptre. Visiblement, le petit numéro royal s’achevait ici, et en le notant, Haru se releva lentement, en jetant quelques regards intrigués aux créatures situées non loin de lui. Il ne s’était toujours pas accoutumé à leur présence, et frissonnait par moments en repensant à certaines paroles menaçantes d’Ellen. Il avait clairement eu de la chance de trouver rapidement la femme aux cheveux d’améthyste… Sans cela, seul Manshee savait, ainsi que celle-ci, le sort qu’aurait connu le Dessinateur…

Ellen proposa alors de continuer la visite qu’elle offrait à Haru, indiquant qu’il restait beaucoup de pièces à découvrir, toutes aussi intéressantes que celles déjà parcourues. En effet, vu l’étendue du château de l’extérieur, il était indéniable que le nombre de salles soit élevé. La curiosité du garçon au foulard était toute émoustillée, il n’y avait aucune raison de refuser. Et puis, plus le Marchombre pourrait passer de temps en compagnie de la belle, mieux il s’en porterait. Il obtempéra donc sans hésiter et prit la suite de la sorcière.

La pièce suivante se révéla être un véritable paradis pour Haru. Il s’agissait d’une immense bibliothèque, remplie de maints et maints ouvrages littéraires, sur une superficie réellement impressionnante. Sans le savoir, la jolie demoiselle venait de toucher le garçon aux cheveux bleus au cœur… La lecture était sa passion d’enfance, ce qui l’avait sauvé alors qu’il vivait une scolarité difficile… Il avait tout appris grâce à ces livres, et tenait même son caractère de gentleman de certains romans qu’il avait beaucoup apprécies. À peine avait-il pénétré dans la salle qu’il se retrouva bouche bée.

Ellen lui présenta alors un hibou, révélant que celui-ci était en fait la bibliothécaire, rendant Haru encore plus perplexe à propos des sujets de la reine démoniaque. Il ne répondit rien, toujours aussi perdu après les explications de la sorcière, et tout autant admiratif de son environnement. C’est alors que celle-ci l’interrogea sur son loisir littéraire. L’épéiste pivota alors pour lui faire face totalement, un sourire rayonnant illuminant son visage.

« Si j’aime lire ? C’est ma passion, Ellen ! J’ai toujours été attiré par les plumes enchanteresses et captivantes des auteurs littéraires ! Je lis depuis ma plus tendre enfance, et, aussi loin que je puisse me souvenir, cela a toujours été un réconfort pour moi. Plongé dans un livre, on oublie assez aisément les affres de la vie réelle… Oui, j’adore lire ! »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Plonge ta lame au fond de mon cœur   

Revenir en haut Aller en bas
Plonge ta lame au fond de mon cœur
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Retou lame dayiti boumboum ou byen se yon pwovokasyon
» lame D'épée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.