Partagez | .
Entre Orgueil et Modestie
Messages : 1207
Yens : 1130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Entre Orgueil et Modestie   Sam 1 Juil - 17:37

HRP:
 








Entre Orgueil et Modestie

feat Sayo-hee Yun Fang


Je commençai à m'ennuyer en restant presque constamment à vagabonder dans le château d'Ellen. Je connaissais presque tous les couloirs par coeur, j'entendais la voix du démon totem derrière sa porte tous les jours. Tous les habitants de la demeure me regardaient passer avec un oeil mauvais à part Ellen, Viola et Elena...

J'avais besoin de prendre l'air, j’étouffais vraiment et mon amnésie n'aidait pas. Je n'avais pas osé demander à la sorcière si elle avait trouvé une solution pour me redonner la mémoire, je ne voulais pas faire mon impatient.

Par contre, je lui avais plusieurs fois demandé de faire un tour dehors. Elle avait refusé à chaque essai mais ce jour-là, elle avait enfin cédé tout en posant plusieurs conditions : La première était de ne pas sortir de la forêt et la seconde était qu'elle me surveillerait depuis son château grâce à ses pouvoirs.

C'était bien le minimum mais j'en étais satisfait. Je n'avais vu cette forêt qu'à mon éveil non loin de la demeure de la reine des démons et elle me semblait plutôt belle.

J'ouvris donc la grande porte de l'entrée, tombant sur des arbres assez sombres sur lesquels se reflétaient une lumière bleutée. Je ne bougeai pas dans un premier temps, subjugué par la beauté de ce que j'observais. Cela changeait de l'intérieur noble du château. Je me demandai si tous les endroits de ce monde étaient aussi beaux.

Eh ben... Est-ce que je connaissais cette forêt avant ? Elle me dit rien...

Me murmurai-je à moi-même. Je commençai à vagabonder entre les arbres, admirant la végétation. Je pus même apercevoir des espèces de petites formes spectrales ressemblant presque à des dragons. Ces animaux étaient vraiment magnifiques et visiblement inoffensifs.

C'était vraiment agréable de se promener. Admirer l'environnement m'apaisait et j'en oubliais presque mes problèmes qui étaient pourtant assez primordiaux. De toute façon, aucune solution ne pointait le bout de son nez.

Ellen était une sorcière, allait-elle créer une potion qui me rendrait mes souvenirs ? Aucun moyen de le savoir, si cela se trouvait, elle n'avait même pas l'intention d'y travailler et à vrai dire, c'était ce qui m'effrayait le plus...

A force de marcher en réfléchissant, j'aperçus une silhouette humaine au loin, peut-être était-ce quelqu'un qui me connaissait ! Je devais aller voir ça de plus près. Je fonçai donc, arrivant face à une femme. Sans la regarder en détails, j'eus un réflexe devenu habituel malheureusement...

Salut ! Vous êtes qui ? Vous avez besoin d'aide ? Vous êtes perdue ? Vous avez faim ? Qu'est-ce que vous faites dans la forêt ? Vous me connaissiez avant ? Parce que j'ai perdu la mémoire du coup, je voudrais connaître mes anciens amis d'avant !

Au diable les présentations, ce n'était visiblement pas dans ma nature et ma curiosité semblait prendre le pas sur toute logique mais bon, c'était habituel à ce moment-là...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Dim 2 Juil - 1:29







Entre Orgueil et Modestie

Feat. Natsume








Où je me trouvais déjà? Ah oui, la Forêt Luxuriante! Pourquoi? A vrai dire, je n'en sais rien. Mais comme j'étais une princesse me fallait-il une raison? Je retrouvais toujours mon chemin, j'avais un sens inné de l'orientation et tout ce que j'entreprenais, se terminait sur un véritable succès. Chacune des décisions, que je prenais était la meilleure, je ne pouvais donc jamais me tromper. Et malheur à celui qui me disait l'inverse en ce jour. Dans tous les cas, ceci était impossible, j'étais bien trop parfaite pour cela. Trop parfaire même pour ces pauvres mortels, dont mon charisme et ma prestance devait éblouir à chaque instant. Il était si difficile de vivre cette perfection au quotidien, le genre humain se sentait rabaissé par ma simple présence. Forcément, pour quoi d'autre pouvaient-ils se prendre?

Enfin bon, me voici à illuminer de ma simple magnificence ce lieu, quelque peu... Sauvage et hideux? Enfin, j'irais pas jusque là, mais sa beauté était si pâle comparé à la mienne. Après tout les dernières nuits l'avaient prouvées que j'étais irrésistible. Un élu avait succomber sous mon charme et avec Luxure on s'était bien amusé. Qui j'étais aujourd'hui? Vous vous le demandez encore? OH quel ennui, je soupire d'exaspération. Mais comme je suis magnanime et très bonne, je vais vous aider. Ça commence par O et ça finit par -rgueil. Ben oui, faut vous donnez tout dans le bec, pour que vous compreniez. Mais en même temps je vous excuse, je suis tellement intelligente et superbe. Je sais, je sais j'ai trop bon cœur.

C'était indéniable, et tout le monde ne pouvait que le confirmer. Tient comme cet homme-Cette Femme? Qui était-il? Qui était-elle. Oh il m'embrouille lui, il peut pas être normal. J'arrivais même pas à savoir si s'était une femme ou un enfant... Mais... Mais tout apparut plus clair, tout d'un coup. Je l'avais déjà rencontré. Mais où déjà? Il était si dure de se souvenir de toutes ces personnes qui me demandaient des autographes. Fort heureusement, j'avais bonne mémoire, tout de même. Dois-je vous le rappeler? Je suis parfaite! Et bien sûr, il était impossible, que je m'attire des problèmes, qui voudrait m'en faire? Je ne comprenais jamais quand on me disait souvent que l'orgueil était le pire des pêchés et le plus dangereux, non mais sérieusement. Mis à part attirer un peu la jalousie des autres...

Enfin la chose qui s'approchait de moi, je la connaissais. Quel était son nom déjà? Ah oui, Nikulus. Ah non, ce n'était pas ça. Nametsu? Non toujours pas. Je devais chercher encore un peu. Mais je le trouvais avec ma superbe mémoire. Natsume! Oui c'est ça! Mais euh... il était pas sensé être mort lui?Oui, parce que cette chose incertaine était un jeune homme. Allez savoir! Je voulais pas connaître ou voir les mocheté qui avait fait un être incertain. Mais quand j'allais ouvrir la bouche pour le saluer. Une princesse saluant un vaurien, j'allais lui faire la journée à celui-là. Et pourtant, j'allais vite être déçu. Moi qui pensait qu'on ne pouvait pas m'oublier j'en tombais des nus. Il m'empêcha de m'exprimer en me harcelant de questions. Forcément, je le regardais plus froidement. Non mais il s'attardait même pas sur ma beauté légendaire. NI ne semblait atteint par mon aura de fascination, il m'ignorait complètement.

Quelque peu blessé dans mon orgueil, j'allais faire volte-face pour repartir sur mes pas. Mais juste à l'instant, je compris la situation! Mais oui bien sûr, il était tellement aveuglé et subjugué par ma prestance qu'il n'osait me regarder et mon apparition resplendissante l'avait tant surpris, qu'il en avait perdu la mémoire. Ceci coulait de source, évidemment! Je me mis finalement à lui sourire.Un peu de manière hautaine tout de même. Il était un moins que rien, j'étais une princesse!

- Ce n'est pas la politesse et le savoir-vivre qui t’étouffe, Natsume! Envahir de questions la première apparition que tu vois, et en plus une princesse. Heureusement, que je suis magnanime, généreuse et très bonne.

Bon, je devais dire que j'étais tout de même intriguait, même si je ne voulais pas le montrer. Comment diable avait-il survécut? Ah non il était bien mort, même la femme étrange du nom de Gally l'avait expliqué. Alors quoi, il ressuscitait comme cela. Pouf, je suis vivant! Pourquoi les choses les plus moche et insignifiante étaient les plus résistant? Enfin, il avait combattu à nos côtés et était un allié. Je devais bien prêter mon aide à mes alliés. J'étais indispensable!

-Je suis Sayo-Hee, on a combattu ensemble, un monstre sorti de je ne sais où mais lié à toi. Je ne peux t'en dire plus, j'espérais avoir des réponses directement de ta part. Mais tu es... Mort au cours de la bataille!

Bon j'étais pas reconnue, pour avoir le plus de tact, encore moins avec l'Orgueil comme pêché. Mais tant pis, je n'aimais pas perdre du temps. Et comme j'étais parfaite, je donnais les informations qu'il désirait, un point c'est tout.

-Par contre, je ne dirais pas non pour déjeuner un petit encas. Si tu as cela!

Bien sûr, il était hors de question, que je paie, quoique se soit, il me proposait, il m'invitait donc. Qu'il continue son rôle de gentleman servant, surtout avec ses manières déplacées. Il avait perdu la mémoire? Ce n'était pas une raison. Il voulait récupérer la mémoire, il fallait me récompenser pour les informations. Qui sait par la suite, il m'amuserait peut être un peu. Enfin, je devais pas oublier qu'il était un allié de Minshu à priori. JE devais me comporter tout aussi convenablement.Mais bon j'étais Orgueil, alors forcément, je le faisais par nature. Bref j'étais curieuse de connaître sa réaction et surtout recevoir ses excuses!




















©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1207
Yens : 1130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Lun 3 Juil - 15:34








Entre Orgueil et Modestie

feat Sayo-Hee Yun Fang

Mon assaut de questions ne sembla pas réellement faire perdre son sang froid à ma nouvelle connaissance. Tout du moins "nouvelle" était un mot qui ne convenait pas. En effet, m'appelant par le prénom que m'avait donné Ellen, mon interlocutrice me connaissait de l'époque ou j'avais tous mes souvenirs. La sorcière ne m'avait donc pas menti...

Dans tous les cas, ce n'était pas la modestie qui étouffait la nouvelle arrivante. Je n'étais pas du genre à exhiber mes qualités et je n'en avais jamais compris l'intérêt. Peut-être était-ce à cause d'un réel besoin de reconnaissance. Je me contentai de me gratter l'arrière du crâne d'un air perplexe.

Euh... D'accord. Si vous le dites...

La jeune femme se présenta ensuite sous le nom de Sayo-Hee avant de m'expliquer que nous avions combattu une créature. Une créature qui apparemment, entretenait un rapport avec moi. Mais n'ayant aucun souvenir, de tout ce qu'elle me dit, le seul élément qui me surpris fût que j'étais mort durant le combat.

J'ouvris et écarquillai brutalement les yeux. J'étais supposé être mort et je ne l'étais pas ? Etait-ce là la cause de mon amnésie ? Ce n'était pas possible, la mort était censée être définitive. Je n'aurais pas dû ne serait-ce que pouvoir penser à revenir à la vie. Ma mémoire avait peut-être été le prix de ma résurrection ou étais-je un spectre...

Plus j'essayais de me figurer tout cela dans mon esprit, plus j'avais mal à la tête. Des flashs me venaient, une forme squelettique à plusieurs bras, une immense silhouette sombre. Et ma propre voix résonnait dans mon crâne tel un violent écho :

"Vulgrim... Tuer... Faveur... Démon..."

L'écho m'était si puissant qu'il m'était impossible de distinguer des phrases et soudain, tout s'arrêta, comme si rien ne s'était passé. Cela n'avait duré qu'à peine quelques secondes. C'était la seconde fois qu'un de mes souvenirs me revenait. C'était comme s'ils luttaient contre moi pour reprendre leur place, c'était si douloureux...

Mais bon, j'étais retourné dans la réalité. Je secouai la tête histoire de me remettre les idées en place avant d'écouter ce que continuait de dire Sayo. Et décidément, elle se pensait réellement importante pour demander si naturellement à manger au premier "inconnu" venu.

Enfin, cela ne me posait pas problème, cela me semblait même naturel, comme si j'avais oublié de proposer de la nourriture. Je me rappelai que ma sacoche contenait une quantité presque illimitée de sortes de raviolis. Je plongeai ma main à l'intérieur avant d'en sortir un et de le tendre à la jeune femme.

Tenez, c'est un genre de ravioli. Je sais pas ce qu'ils faisaient dans ma sacoche mais j'en ai plein et c'est plutôt bon.

Il me fallait plus d'informations sur le contexte de ma mort, je devais en savoir plus.

Vous pourriez me raconter comment s'est passé le combat ou je suis mort ? Qui il y avait, comment je suis mort. Plus j'en saurai, mieux ce sera.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Sam 15 Juil - 23:18







Entre Orgueil et Modestie

Feat. Natsume








Il avait vraiment un étrange comportement ce gamin. Peut être était-il impressionné par ma prestance? Surpris de ma beauté infini? Ou encore de mon intelligence? Tant d’élément en moi qui pouvait l'émerveillait, je devais, dans ma grande bonté, lui pardonnait son comportement irrespectueux. Bien sûr, j'étais très bonne aussi, une personne de pure bonté et de compréhension.

Donc je ne montrais pas mon agacement et ma surprise, quand cet enfant, écarquilla les yeux quand à la nouvelle de sa mort. Aucun doute, je n'avais pu mentir ou passer à côté de cela, son corps avait totalement disparut et un élu nous avait expliqué qu'il avait déjà vu une telle situation, auparavant. A la mort d'un des élus.Donc il était mort et n'avait plus aucun souvenir. Moi qui voulait en apprendre le plus possible, je devais me contenter du néant comme réponse. J'étais orgueil, alors être en manque de cette information me déplaisait. Je devais tout savoir, j'étais la plus intelligente, et là je ne savais pas ce qui s'était passé la dernière fois...En plus voici, qu'il se comportait vraiment étrangement. Il se tenait la tête, semblait complètement absent. J'avais souvent une solution dans ces instants. Un bon coup sur la tête et ça réglait bien des choses.

Mais je n'eus pas le temps d'en venir à là, puisque son changement de comportement n'avait duré qu'une fraction de seconde. Il m'avait même proposé de la nourriture sortant de sa sacoche. Je regardais cette chose infâme d'un air totalement dégoutté. J'étais une princesse est ça ne devait pas être un met à mon niveau, mais ça suffirait bien pour l'instant. J'étais la plus humble et je devais m'abaisser au niveau du bas peuple. En plus, je ne pouvais m'empêcher de penser que la créature de tissu que nous avions détruit avait un fort lien avec ce Natsume, et vu son comportement inquiétant, j'en venais même à demander, si ce n'était pas lui qui l'avait crée. Alors pouvait-il encore l'invoqué? Ce qui causerait bien du grabuge encore.

Curieuse et intriguée d'en apprendre, plus j'attrapais ce fameux raviolis pour n'en faire qu'une bouchée.Le goût était correct, mais en rien suffisant pour combler un estomac. Ben oui que croyiez-vous, malgré mon corps svelte et bien athlétique, j'avais l'appétit le plus grand de ce monde. Encore un domaine, où je pouvais battre n'importe qui! Enfin, je soupirais, alors qu'il m'en demandait encore plus sur ce qui s'était passé.

-Que dire? A vrai dire c'est un mystère, une créature immense est apparut dans une ville des territoire neutre et a fait un joli massacre. Plusieurs guerriers d'une puissance médiocre, mais qui m'ont bien aidé sont intervenu pour prêter main forte à la destruction de ce monstre. Oh, j'aurais pu m'en débarrasser toute seul, mais je voulais qu'il s'amuse aussi un peu. Et tu étais là aussi à combattre ce monstre et à chouiner comme un enfant. Et puis, ce Erimaki ou je ne sais quoi, avait une dent contre toi, et avant d'être anéanti, il est parvenu à te tuer...


J'avais fais un bref résumé, mais suffisant. Après tout les événements de sa mort avait été rapide et un simple enchaînement de combats. Comme toujours lors d'une bataille après tout. Mais j'avais aussi des questions, que j'allais pas me gêner de lui répondre.

-Et toi? Quels sont tes derniers souvenirs. Je suis bien intéressée à savoir comment tu es revenu d'entre les morts et pourquoi tu as perdu ainsi la mémoire. Depuis quand es-tu revenu à la vie, et pourquoi ne pas être allé à la capitale ou en ville pour te montrer, depuis tout ce temps?


Je sentais que cette conversation aller être longue, il aurait sûrement tant de questions autant que j'en avais. Autant profiter pour en apprendre encore plus sur la mort en Kosaten. Pas qu'un jour j'allais être confronté à cela, j'étais la meilleure d'entre les meilleures. J'en profitais donc pour m’étendre nonchalamment dans l'herbe, mon regard ne quittant jamais mon interlocuteur.




















©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1207
Yens : 1130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Dim 16 Juil - 15:17








Entre Orgueil et Modestie

feat Sayo-Hee Yun Fang

Le combat ayant provoqué ma mort semblait alors très énigmatique. Une grande créature sortie de nulle part, détruisant tout sur son passage et en ayant après moi. J'espérais ne pas être responsable de tout ceci. En un sens, c'était logique. Pourquoi le monstre m'aurait-il tué si je l'avais volontairement fait apparaître ?

De plus, j'avais apparemment pleuré. Je commençais à sérieusement douter de la personne que j'étais avant mon amnésie. Mais je me disais que si j'avais pleuré, il devait y avoir une raison. De plus, le comportement de Sayo laissait présager une vision assez biaisée de la réalité.

Peut-être que ce qu'elle avait vu comme des pleurs était autre chose ou peut-être que c'était la première fois que je pleurais depuis longtemps. Je ne pouvais me fier qu'aux faits qu'elle m'expliquait, je devais faire abstraction de son point de vue subjectif et dégager le vrai du faux.

Par exemple, quand elle évoqua les autres guerriers du combat, je préférai les imaginer puissants. Je devais d'ailleurs être le plus faible du groupe si j'étais mort. L'attitude de Sayo me laissait perplexe et la tournure des événements me paraissait de moins en moins crédible.

Si la créature nommée "Erimaki" avait pu détruire des villages entiers, comment des combattants "médiocres" avaient pu en venir à bout ? Sans compter que la jeune femme ne semblait pas si puissante qu'elle voulait bien le laisser entendre.

Mais c'est bizarre comme histoire... Si le monstre était si fort, pourquoi il a réussi à me tuer et comment des guerriers nuls, comme tu dis, ont pu le battre ?

Dans tous les cas, il était temps que je réponde aux questions moi-même. Des questions assez simples à répondre pour la simple raison suivante : Je ne me rappelais de rien avant mon réveil.

Je me souviens de pas grand chose, je me suis réveillé y a une semaine dans la forêt sans aucun souvenir de ce qui s'est passé avant. Je suis tombé sur un manoir dans lequel vit Ellen, elle me connaissait avant et je crois qu'elle peut m'aider à retrouver la mémoire. Mais elle veut m'avoir à l'oeil donc je peux pas sortir de la forêt. D'ailleurs, elle nous écoute depuis le manoir, là...

Autant que Sayo sache que tout ce qu'elle disait était entendu par Ellen. La sorcière s'inquiétait juste pour moi, je ne lui en voulais pas. Ce n'était pas comme si j'avais quelque chose à cacher de toute façon. De plus, il était important qu'elle soit mise au courant de ma mort.

Il n'empêchait qu'avec toutes ces révélations, je n'étais plus sûr de ma force. J'avais résisté à un coup de Zayro Jinn, n'en subissant que le recul et selon Elena, il était très puissant. Ma curiosité était piquée et j'avais besoin de doser ma force afin de savoir d'une part si ma mort était due à ma faiblesse et d'autre part si Sayo était si puissante qu'elle le disait.

Vu qu'Ellen observe, on devrait être en sécurité. Dis, si je suis si faible et toi si forte, on peut faire un genre de combat amical ? Ce serait pour savoir où j'en suis à ce niveau...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Dim 16 Juil - 16:38







Entre Orgueil et Modestie

Feat. Natsume







Qu'il était bon d'être ainsi allongée sur l'herbe tendre, avec la température idéale autour de nous. En même temps partout ou j'allais, je faisais irradier la perfection de chaque chose. Bien sûr, ceci n'arrivait jamais à ma cheville mais était amplement suffisant. Je regardais mon petit garnement, tout en apportant à ma bouche, une herbe spéciale qui ressemblait à une de mon monde. J'allais voir si elle fonctionnait de la même façon, en attendant que l'enfant enregistre ce que j'avais dis et qu'il ne réponde à mes questions.

Ainsi je l'apportais à ma bouche, la faisant prendre un arc de cercle. Puis, je me mis à siffler dedans. Un léger son strident se fit entendre. A quelques détails prêt, j'avais trouvé une chose quelque peu similaire à la cité de la montagne: l'herbe-siffleuse, ou encore la chanson verte. Une plante très étrange avec laquelle certains humains parvenaient à faire une mélodie qui d'après les légendes pouvait calmer les monstres les plus enragés de la montagne de Yama. Écoutant, d'une oreille le garçon ou peu importe ce qu'il était. Je rapprochais à nouveau la plante proche de mes lèvres, quelques son d'ajustement,et je me mis à entamer une douce mélodie. Hehe, et oui je n'étais pas que rudesse et force pure. Je pouvais parfois être dotée d'une rare douceur. Et puis comme j’excellais dans tous les domaines, autant dire que mon petit chant était sublime et magnifique. Personne n'aurait pu dire l'inverse, même pas les dieux.

D'ailleurs, comme s'il me remerciait de ma magnificence, une bourrasque vint soulever ma chevelure éclatante, alors que des fleurs s'envolèrent tout autour de moi. JE devais ressembler à une magnifique déesse. La déesse de l'amour et de la beauté. Mais je devais écouter mon camarade non-mort. D'ailleurs celui-ci mettait en doute ce que je disais, ce qui me fit bouillonner de l'intérieur. Pourtant, j'étais la plus sage d'entre tous et j'avais un parfait contrôle de mon sang-froid. Je devais montrer la perfection. JE continuais donc ma mélodie les yeux fermés, mon visage rayonnant et magnifique comme seule vision à ce petit nabot mi-femme mi-homme. J'en vins même à me demander s'il avait des partie intime à moitié masculine et une autre moitié en partie féminine. Une petite erreur de la nature peut être.

Mais rapidement, j'ouvris les yeux instantanément, lorsqu'il répondit à mes questions et m'apprit qu'une femme du nom de Ellen les espionnait et le maintenait enfermée dans cette prison végétal. Tous les élus de Minshu étaient-il aussi naïfs que cela? Tenma, Haru... Natsume! Qui était ce nouveau protagoniste? Une élue? Et pourquoi contenir cet enfant? Mon cerveau en posait des questions, pourtant ceci était le rôle de ma sœur, pas du bien. J'étais trop bien pour descendre à de tels réflexions. Je poursuivais donc ma mélodie, jusqu'à ce qu'il pousse l'audace à me défier. Aussitôt, j'arrêtais mon petit concert, éloignant la feuille de ma bouche. Je me relevais lentement et avec tant de charisme et d'agilité que personne ne m'égalait.

Je m'éloignais de quelques pas, mon regard se posant un peu partout dans cette forêt, comme si j'essayais de chercher quelque chose de plus intéressant que le jeune homme qui me tenait compagnie. Et puis je me mis à parler assez fort pour être entendu dans toute cette forêt.

-Que fais-tu avec cet enfant? Tu arrives peut être à le berner, mais ça ne marchera pas avec moi. Tu arrives à manipuler les êtres plus faible d'esprit, mais je te suis supérieur. Profites bien de la conversation, espèce de tarée psychopathe.

Bien évidement, je m'adressais à la fameuse Ellen. Que croyait-elle que je ne voyais pas dans son petit jeu. Enfin certes, je connaissais pas ses plans machiavélique, mais elle ne m'inspirait rien de bon. Elle semblait être le mal personnifié. Et j'allais faire justice. En commençant par ouvrir les yeux à cet élu(e). Oui je savais toujours pas dire ce qu'il était, mais il était vivant et c'est tout ce qui m'importait! Quand on avait mes dons, on devait bien aider les plus faible.

Je revenais aussitôt, vers Natsume, posant ma main sur sa tête comme une mère le ferait avec son enfant, avant de lui lancer le plus parfait des sourires rayonnant et apaisant.

-Tu n'écoutes pas attentivement, mon petit Natsume. Je n'ai pas dis qu'ils étaient nuls. En soi, il avaient une certaine puissance, tout comme toi. Mais personne ne m'égale en stratégie militaire ou en force brute et rapidité. J'ai été la meilleure guerrière de mon monde, et je le suis tout autant dans ce monde, même si les satanés Dieux m'ont volé une partie de ma puissance. Et puis le travail d'équipe permet de grandes prouesses. Plusieurs petites fourmis pourront renverser un insecte plus gros encore. Gardes cette leçon en tête! Le travail d'équipe est toujours plus bénéfique. Et dirigé par moi, c'est la victoire assurée!


Mon regard se tourna de droite à gauche cette fois-ci plus froid et meurtrier. Je devais faire ouvrir les yeux à cet élu totalement manipulé et contrôlé. Gardant un regard sérieux et calme, je m'adressais à nouveau à lui.

-Je ne sais qui est cette Ellen, mais méfie toi de cette femme. Elle tente de te garder en son pouvoir, pour je ne sais qu'elle raison! Tu es dans une prison dorée, elle t'enlève ta liberté et je ne supporte pas cela. Tout être vivant à le droit à sa liberté! Sache que le monde est vaste et cette personne n'est pas ton seul espoir. Kosaten est peuplé de créatures et de magie toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Et je t'aiderais à les trouver si tu le désires. Si tu reprends ton envol!

J'avais bien des noms pour cette bougresse qui le manipulait et qui n'était certainement pas de bonne fréquentation. Alors que moi vous voyiez? J'étais le modèle à suivre. Et je tenais mes promesses donc si je pouvais le libérer des griffes de cette sorcière, j'allais pas me gêner. Et aussi parfaite que j'étais, j'étais persuadée de pouvoir y parvenir. S'il fallait assommer ce jeunot, pour l'éloigner d'ici, je le ferais. D'ailleurs, j'insistais mon regard profond dans les siens, pour qu'il comprenne bien le message.

Puis reprenant un sourire rayonnant, je me mis à lui donner un coup sur la tête. Je retenais bien évidement ma force, pour pas lui faire bouffer les pissenlits par la racine, ou le rendre encore plus petit qu'il ne l'était, alors qu'il allait s'enfonçait dans le sol. J'avais une maîtrise parfaite de mon, corps, de ma force, je vous l'ai déjà dis, non?

-Malheureusement pour toi, je dois refuser ton invitation. Si le pêché de la colère était là, tu serais déjà dans un sale état. Mais aujourd'hui c'est le pêché de l'Orgueil qui possède mon corps. Et nous ne nous abaisserons jamais à pareil action. Il sait ou pense que je suis meilleur que toi et n'a rien besoin de prouver. Il est au-dessus de tout et ne me salira pas pour cela.En plus... Je doute que nous soyons à l'abri comme tu le prétends avec cette garce... Pardon cette femme dans les parages.

Dans n'importe quelle autre situation, je serais aller toucher deux mots à cette "sorcière" de bas étage, car je ne pouvais définir cette femme que de sorcière au vu de son comportement. Sans savoir, bien sûr qu'elle en était réellement une. Mais cette fois-ci, j'avais la vie de cet enfant, et même si rien ne pouvait me résister et que je dépassais tout le monde. Je devais le protéger lui et prévenir les personnes de la supercherie qui se déroulait en ces lieux. Elle ferait bien moins la maligne et reviendrait à la place qui lui revenait. Bien en dessous de moi. Mais allais-je convaincre cet enfant amnésique. Il était dommage qu'il est perdu la mémoire, sans pouvoir rien m'apprendre. Moi l'éclair de Yama! Mais une mission plus importante me concernait à présent, je discuterais avec lui plus tard du monde des morts.












©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1515
Yens : 381
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, Forêt de la Mort (Zones Inexplorées)

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 44
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Jeu 20 Juil - 15:58



Feat. Natsume & Sayo ~
Une mortelle insolente...
...Il avait quitté le château pour aller gambader dans la forêt...

Lui qui était devenu encore plus innocent qu'auparavant... Je m'inquiétais pour lui. 
Voyant à travers les murs de mon domaine royal, à travers les arbres et les herbes, je pouvais le voir discuter avec une étrange femme. Une femme qui semblait le connaitre. Ils avaient donc soit-disant combattu ensemble contre une créature... J'en étais bien intriguée. Alors, debout, accoudée au balcon, je les voyais de loin, je les entendais de loin, fidèle spectatrice, attentive à chacune de leurs paroles.

......... ... .... . .......

Quel orgueil...! Comment une vulgaire mortelle pouvait-elle se trouver autant de qualité ? Je pouvais lire en ses pensées orgueilleuses qu'elle était une personne tout à fait exécrable par son côté narcissique. Mais elle possédait visiblement d'autres personnalités. Elle possédait les sept péchés capitaux... Mais ce n'était pas une sorcière, juste une humaine de pacotille. Elle ne valait absolument rien, du moins, face à ma grande personne. 

Mais ce qui m'enragea le plus ne fut point cela... Non... C'était ses paroles remplies de haine inexpliquée à mon encontre. Elle avait choisi le pire moment pour cela... Elle venait d'attiser ma colère déjà présente depuis un moment... Viola était partie... Natsume ne semblait guère bien la reconnaitre... Alors... Envahie par un puissant et intense courroux, frénésie meurtrière, je bondis hors du balcon pour user de mes pouvoirs ténébreux et me changer en ombre dans le sol. 

Me mouvant jusqu'à eux, tandis que les animaux courraient et hurlaient de peur, je repris forme humanoïde derrière l'inconnue vantarde, mes yeux rougis de rage profonde. D'une violence inouïe, je plaquai une main contre sa bouche, lui griffant le visage impitoyablement, collée à elle, mon bras libre lui entourant les siens pour la bloquer. Ramenant mes lèvres à son oreille, plus sombre que jamais, mes ongles arrachant sa chair désormais ensanglantés, je lui chuchotai, autoritaire :

Ô vulgaire mortelle insolente... Je ne sais où tu peux te trouver autant de qualités... Car aucune d'entre elle ne semble exister... Ah ! Mais si ! J'en ai trouvé une, tas de viande, tu es sûrement la reine du mensonge...

Resserrant l'étreinte en plongeant mes griffes profondément dans sa peau, sortant les crocs et prenant une voix abyssale, je continuai, sévère, avant de lui lécher violemment la joue, affamée :

Il faut être sacrément culottée pour oser provoquer la reine des démons... Tu ne mérites même pas d'entendre ma voix... Tu ne peux te vanter que d'avoir une délicieuse odeur de nourriture...

Je voulus la mordre mais en croisant le regard de Natsume, je la relâchai, attendant que la demoiselle narcissique se retourne pour admirer l'allégorie de la beauté et de la sensualité que j'étais. 
Je me mis à déguster le sang dégoulinant entre les doigts... Vraiment exquis... Et excitant... 
Je gardais cependant un faciès dur et froid. J'étais offusquée, outrée. Je possédais une susceptibilité très grande. Cependant...

ELLEN !

Non... Elle était là... Encore elle ! 
Anxieuse, je reculai, cherchant où elle pouvait être. J'avais reconnu sa voix reflétant parfaitement son courroux profond. 
Quand soudainement, une lame fut mise à ma gorge. Je pouvais la voir briller, si proche de ma peau... Elle était derrière moi.

Tu n'as pas intérêt à lui faire du mal...
Humf !... Que viens-tu faire ici ? Je te croyais partie !

Elle ne me répondit pas. Elle baissa donc sa hache, et s'éloigna de moi pour se diriger vers l'inconnue, faisant une courte révérence banale assez niaise.

Excusez-moi... Mon nom est Viola ! Et voici... Hum... Ellen.

Elle me montra du regard, assez embarrassée. Ne supportant pas d'être ainsi ridiculisée, je poussai gentiment viola en me mettant devant l'Orgueil incarné, un sourire sarcastique aux lèvres :

Miss veut me faire du mal ?... Alright, let's dance ! <3
ELLEN !

Mes sourcils se froncèrent d'un coup, je me tournai donc vers Viola, grognant sauvagement, frustrée :

LAISSE-MOI FAIRE CE QUE J'AI À FAIRE !
TU N'AS ABSOLUMENT PAS BESOIN DE TE BATTRE POUR ÇA ! 

En guise de réponse, je prononçai un "humf" exaspéré, me retournant vers la semblant ex-amie de Natsume, souriant à nouveau, malsaine, essayant difficilement d'ignorer Viola qui se retenait d'exploser de colère.

Très bien, très bien... Je vais être gentille pour cette fois.

Agitant mes ongles aiguisées, ma main droite tenant mon bras gauche, main gauche devant mon visage moqueur.




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1207
Yens : 1130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Jeu 20 Juil - 16:36








Entre Orgueil et Modestie

feat Sayo-Hee Yun Fang

Je devais avouer que j'avais été perdu durant un moment. Sayo avait commencé à monologuer en hurlant à Ellen de me laisser libre mais... Je n'étais pas prisonnier et je n'avais rien dit qui aurait pu être pris en ce sens. Je ne savais pas trop quoi dire ou faire à part tenter de calmer l'orgueilleuse. Ce n'était clairement pas le moment de provoquer Ellen vu son état psychologique..

A-Att-

Je n'eus pas le temps de dire quoique ce soit que Sayo avait changé de sujet de conversation, revenant sur les autres combattants durant la bataille et en profitant pour se lancer à nouveau des fleurs. Que pouvais-je dire, j'arrivais à peine à placer le moindre mot et j'étais presque sûr qu'Ellen allait finir par s'énerver.

A-Attendez, c'est juste pas une bonne idée de-

Et c'était reparti pour le déluge d'insultes injustifiées envers la reine, me disant enfermé et destiné à voir les merveilles du monde... je développai un rictus agacé, Sayo n'essayait même pas de comprendre ma situation. De plus, j'avais l'impression de bondir de sujet en sujet avec elle vu qu'elle avait rejeté ma demande en duel. Ce n'était pas bien grave mais Ellen arrivait, et vite.

A partir de là, tout s'enchaîna très rapidement entre Ellen apparaissant derrière l'orgueilleuse et la blessant par la même occasion.

Mais Ellen, calme-t-

Et apparut sans délai Viola qui arrêta la reine dans son élan.

Est-ce qu'on peut essayer de se calm-

Puis les deux habitantes du château commencèrent à se hurler dessus, calmant au final la reine mais je me doutais que Sayo allait s'énerver en suite et mes nerfs lâchèrent finalement prise. Mes yeux s'ouvrirent violemment avant de virer au rouge tandis que trois extrémités de mon écharpe s'élevèrent, menaçantes.

MAIS VOUS ALLEZ LA FERMER OUI ?!

Hurlai-je avant de saucissonner Ellen, Viola et Sayo dans mon écharpe. Un peu de calme, était-ce possible ?. Les trois femmes étaient donc au sol enroulées dans mon écharpe tandis que je me frottai les yeux, agacé et usé. J'allais m'y prendre au cas par cas. Tout d'abord Sayo.

Sayo ! Va vraiment falloir que t'écoute les gens ! Si je ne sors pas de la forêt c'est parce que JE l'ai décidé ! J'ai pas DU TOUT envie de parcourir le monde sans mes souvenirs et de blesser les gens que je connaissais avant ! Et s'il y a bien quelqu'un qui peut me rendre la mémoire, c'est Ellen ! Donc avant d'insulter gratuitement et sans rien savoir, on écoute jusqu'au bout !

Je me tournai ensuite vers Ellen.

Ellen ! Est-ce que ça valait vraiment le coup de partir au quart de tour à cause d'une incompréhension ?! Non, pas du tout !  Tu aurais pu simplement l'ignorer ! On ne règle pas tous les problèmes par la violence !

Puis enfin, je me tournai vers Viola.

Viola ! Toi c'est pareil qu'Ellen, on résout pas tout par la violence ! Tu aurais simplement pu lui demander de se calmer au lieu de péter les plombs directement !

Je pris ensuite une grande inspiration avant de conclure.

Mais peu importe parce que le problème se serait réglé de lui-même si l'une d'entre vous m'avait laissé parler !

Une fois ma leçon de morale terminée, je libérais mes trois interlocutrices de leur prison de tissu avant de fermer les yeux, de remettre mes mains dans mes poches et de reprendre un sourire innocent comme si rien ne s'était passé.

Ellen, Viola, vous rentrez au château. Moi je continue de discuter un peu avec Sayo, d'accord ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Mer 26 Juil - 0:11







Entre Orgueil et Modestie

Feat. Natsume







Je pensais pouvoir avoir une discussion tranquille avec l'androgyne, mais s'était sans manquer l'intervention d'une vieille folle, aigrie et prétentieuse. Décidément, j'avais bien trop de prestance que j'en venais même à attirer les petites mouches insignifiante et exaspérante comme la maîtresse des lieux. Et autant vous dire, que je pouvais vous faire un descriptif, bien senti, sur cette petite personne aussi prétentieuse qu'inintéressante. Autant vous dire qu'elle pétait vraiment plus haut que son cul, la petite mémère. Mais que je vous explique ce qui s'est passé, surtout de mon point de vue. Attendez! Vous pensez vraiment que la folle décérébrée allait ainsi voler la vedette? J'étais l'actrice principale avec mon petit garçon au foulard. Elle n'était qu'un second rôle raté et mal doublé.


Enfin, pour vous dire, qu'elle vint apparaître derrière moi, aussi discrète qu'un éléphant enragé, et autant vous dire que la comparaison était vraiment réaliste au vu de sa grossière morphologie et sa laideur. Quoique on pouvait avoir pitié et s'attacher à elle autant que l'animal à trompe. Mais revenons à nos moutons. Par, je ne sais qu'elle contorsion, la sorcière, parvint à amener sa main à ma bouche, tout en étant dans mon dos, parvenant à me gifler de cette même main qui me retenait mes lèvres parfaites. De quelle façon, je ne sais pas, peut être que sous ses airs de femme, se cachaient un mille-patte, encore un animal aussi hideux qu'elle, me direz-vous... Et en effet! Non parce que parvenir à me maintenir ma sublime bouche, tout en me giflant- en passant son coup était digne d'une caresse, elle n'avait aucune force dans les bras ou quoi- et de son autre main, elle parvenait, d'après elle, à me tenir les deux mains.

Je lui avais laissé cette chance, je voulais toujours jauger mes adversaires, avant de faire quoique se soit, et suicidaire ou non, je me laissais souvent faire. Autant vous dire, qu'à tout moment, j'aurais pu éviter chacune de ses actions. Au vu de sa discrétion et de son réel manque de force, je me demandais même à qui elle faisait peur. Mais passons, car le gros pachyderme vint à s’exclamer avec une fureur bestiale. Oui, oui, nous restons dans le thème animal.

Elle était un véritable cliché de mauvais film avec cette voix d'outre-tombe à essayer de faire peur les petits enfants du coin.Pire encore, elle se prenait pour un être surnaturel et surpuissant.En quoi, elle était effrayante? D'ailleurs, je ne sentie même pas ses ongles pénétraient un peu plus mes joues. En faites, elle me donnait envie de partir dans un fou rire tonitruant. Mais mes lèvres ainsi maintenues, ceci était difficile. Quoique cela pouvait se voir dans mon regard, dans le rictus de mon visage. Ah, j'étais reconnue pour avoir un humour débordant, probablement comme l'une des meilleure humoriste, mais j'admets, qu'elle avait du niveau, elle aussi.

~Je ne mérite pas d'entendre ta voix? Ben alors qu'est ce que tu fou là, reine de bas étages. Je me serais bien passée de sa présence grotesque!~


Je ne savais pas si elle pouvait lire mes pensées. Mais, j'aurais presque pu m'en amuser et l'espérer presque, au fond de moi. Elle se disait la reine de démon et blabla et blabla, mais ne semblait avoir guère de pouvoirs aussi utile, que ma personne pouvait l'être. D'ailleurs, elle m'avait lâché aussitôt avoir creusé le regard de Natsume. Comment perdre encore plus de crédibilité, alors qu'un simple enfant la retenait autant. Je devais réprimer de rire, pour ne pas la faire pleurer. La pauvre, elle était déjà en pleine crise de nerfs. Peut être était-elle enceinte? Ceci expliquerait ses formes peu attirantes et ses sautes d'humeurs.

Mais la suite n'allait pas arranger mon envie de rire, puisqu'une nouvelle personne débarqua. Et prit par surprise la reine des animaux. Elle était novice dans l'art de la guerre et du combat ou quoi? Elle se faisait avoir comme une débutante, sans avoir ressenti ou vu l'arrivé de cette troisième personne. Mes yeux pétillaient de malice et d'amusement. En plus, si je me mettais à rire, ils pourraient tous comprendre où était la perfection personnifiée. En d'autres mots: moi. Cette nouvelle protagoniste fit une révérence devant moi, pour mon plus grand plaisir. Elle avait compris mon importance. Et je devais bien avouer, qu'elle était bien plus intéressante que la baleine à ses côtés. En parlant du mammifère, elle revint à la charge imposant son royal postérieur et me provoquant. Oh sache ma petite sorcière, que dans l'art de la provocation, tu étais bien loin dernière moi. Aussitôt, je repoussais du revers de la main, l'ignorant complètement, pour m'adresser à la gentille Viola.

-Je suis enchantée de rencontrer, une personne aux bonnes manières dans ce lieu désolé. Qui s'installerait ici, avec votre charisme vous pourriez voyager dans le monde.

Bien sûr, elle ne possédait pas autant de charisme que moi, mais j'étais aussi douée dans l'art du compliment, je ne vous l'avais pas dit? Maintenant vous le savez. Mais finalement, un nouvel intervenant vint interrompre la présentation de la chasseuse à la hache. Celui-ci n'était autre que Natsume, que j'avais presque oublié. Enfin presque, car j'étais tellement bonne et parfaite, que je pensais à tout en même temps. Et puis comme l'on dit souvent, les femmes sont bien plus habile à se souvenir, à penser à plusieurs choses en même temps, etc. Le sexe fort avait toujours été les femmes. Bon il y avait quelques exceptions, comme la sorcière en face de moi.

Mais revenons à notre homme-femme qui vint à son tour à exploser dans une véritable colère. Un gamin qui osait faire la morale et imposer le calme, alors que lui même avait perdu patience. Quelle ironie. Il était parvenu à nous envelopper de son étrange écharpe, me rappelant les attaques de Erimaki et confirmant son lien avec la créature. Mais cette fois-ci hors de questions, que je subisse sans agir. Ellen avait des coups aussi faible qu'un nourrisson, mais l'enfant à l’écharpe avait une certaine puissance. Je l'avais vu à l'oeuvre. Alors, usant de mon agilité et de ma force hors du commun, je parvins à me maintenir debout, tel un ver de terre. Sautillant sur place pour me tourner dans sa direction.  Alors qu'il entama des explications à assommer un chameau. Je me permis de répondre, d'ailleurs qu'à la partie qui m'était concerné:

-Encore à culpabiliser, craindre la vie. Quand apprendras-tu que la vie est difficile pour quiconque et que si une chose doit arriver, elle arrivera même si tu te caches. Affronter tes problèmes et tes craintes te feront grandir et te permettront d'affronter les danger bien plus facilement. Les voyages forgent la jeunesse. Et puis comme je te l'ai dis puisque, tu ne sembles pas m'écouter non plus. Il existe des pouvoirs supérieurs à cette mégère, qui te permettraient de retrouver rapidement la mémoire, autant que des connaissances ou amis qui t'aideraient.

Oui, il semblait proche de certains élus qui étaient présent lors de la bataille. Dont le tas d'os ambulant.

-Mais su tu souhaites fuir et te cacher, libres à toi. Mais je doute que ceci soit la seule raison. Je te pensais plus combatif que cela et moins naïf, lors de notre première rencontre!

Oui, j'avais aussi une très bonne mémoire pour de vrai en plus. Même sans le pêché de l'orgueil , je me reconnaissais cette qualité.Enfin, il réprimanda la reine des vaches, qui atteignait le niveau zéro en crédibilité. Puis la fameuse, Viola. Sur ce point, je ne comprenais pas sa réaction. N'avait-il pas vu la colère incontrôlée de la créature infernale. Ce n'était pas par des paroles, qu'ils allaient l'empêcher de se comporter comme une enfant pourri gâter qui manquait d'éducation et de gifles. Enfin, je ne dis rien à ce sujet, la chasseuse était une grande fille, elle saurait probablement se défendre et répondre à l'enfant qui faisait son petit adulte.

Puis, il ordonna au duo féminin de se retirer, et dans tous les cas, elles n'auraient jamais dû être là. JE regrettais un peu pour la jeune Viola, certes je n'étais pas sous le pêché de la Luxure, mais elle semblait intéressante. Par contre, j'étais curieuse des questions que Natsume avait encore à me poser. Bien sûr, comme je vous l'ai dis en parfaite provocatrice, je n'allais pas manquer cette occasion pour remettre en place la petite vache.  Mon regard moqueur, amusé et hautain se posa sur elle, et d'une voix douce, je l’interpellais, enfin indirectement, comme si elle n'était pas vraiment là.

-Au plaisir de te revoir Viola, dans d'autres circonstances. Raccompagnes bien, ta gentille petite fille à la maison. Mais je ne me fais pas d'inquiétude, elle va écouter docilement les paroles de notre cher et mignon Natsume!

Comment montrer, que la sorcière semblait bien peu convaincante et impressionnante à se faire autant remettre en place par la chasseuse et le gamin. Et qu'elle allait ou devait à coup sûr obéir aux ordres de son amie et de l'enfant. Probablement un coût dur pour elle, mais elle aurait dû réfléchir à deux fois avant de venir, d'agir et de se ridiculiser. Cette petite accroche passée, je me tournais à nouveau vers le garnement, le regard interrogateur. Qu'avait-il encore à me demander. Je pensais avoir tout dit. Mais j'étais fort curieuse de l'entendre. Après s'il désirait encore fuir et cacher, c'était son problème, je n'allais plus m'en mêler. Une femme aussi importante que moi avait d'autres chats à fouetter!










©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1515
Yens : 381
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Au manoir, Forêt de la Mort (Zones Inexplorées)

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 44
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Ellen ♀ La grande dévoreuse ♀

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Mer 26 Juil - 1:22



Feat. Natsume & Sayo ~
...
Comment..... Résister... À la tentation.... 
Cette douce folie... Qui commençait à m'envahir... Était si agréable... Si désireuse... Petit à petit elle me dominait... Me submergeait... Et je la laissais faire... Délicatement... Efficacement...

Natsume avait tenté de parler à de nombreuses reprises... Et, par colère, nous avait piégé de son écharpe, nous trois... Dont l'autre mortelle exécrable et pitoyable qui méritait que de finir en tas lambeaux de chair... Oui, cela la rendrait plus belle... Elle qui n'était même pas comparable à un babouin niveau beauté et élégance...! Elle n'était qu'une misérable, qui se mentait à elle-même... S'imaginant charismatique et digne de nombreuses admirations. Mais elle n'était qu'une moins que rien. Rien que de voir son sale visage déjà bien ridé me faisait pitié. Oui, elle attirait la pitié. Car il n'y avait que elle pour se trouver jolie... Pauvre fille. Pauvre fille !... 

Oh oui, ô je ne pourrai dire à quel point j'avais envie d'éclater de rire en l'écoutant parler, après que l'androgyne nous ait toutes libérées. Comment osait-elle, cette pimbêche venue de nul part, qui osait pénétrer sans crainte mon territoire ? J'avais bien envie d'écouter mon cher petit frère... Mais ma haine était devenue trop grande... Tant que je ne voulais que la mort de cette bipède aux cheveux couleur bouse de vache. Oh pauvre d'elle, qui était dans le faux ! Elle jalousait bien ma beauté ! Tous étaient fascinés par mon corps voluptueux. Mais elle, n'avait rien pour égaler, ni moi, ni personne d'autre. Un monstre horrible et dégoutant, une créature hideuse, qui voyait un reflet qui n'était pas sien ! 

Mon cœur palpitant, une lueur sanglante s'échappant de mes yeux, du sang coulant doucement de ces derniers, mes crocs sortis, mes mains transformées en pattes de monstres dont les griffes étaient aiguisées et longues d'un mètre ou deux. Mon aura démoniaque se faisant bien ressentir, je commençais à grogner, fixant sauvagement l'autre garce, catin qui méritait d'être sodomisée jusqu'à la mort... Oh oui ! Oh OUIII ! C'était cela que j'allais lui faire ! Je... Je voulais lui... Lui faire du mal... La faire souffrir ! Aaahhh ! Aaah ... Aahh ! Oh oui ! La voir pleurer, hurler, me supplier de l'épargner ! AAAAH.... Son sang... Je voulais le voir gicler... Se verser comme une fontaine ! Oui, c'était ce que je souhaitais ! Une fontaine, une cascade de liquide écarlate !!... AHAHAHAHAHAHAHAH !!!~

JE VAIS... FAIRE EXPLOSER TON CORPS DÉGOÛTANT... ENTRE MES MAINS...!!! Aaahh.... Ahhh...

M'avançant doucement, difficilement, dans la démarche d'un mort-vivant, bavant abondamment, je me dirigeais vers cette âme pestilentielle, ce corps dégueulasse, qui m'attirait tant ! Cette chose, qui ne méritait pas de porter de nom, devait être... Anéantie !... 

Ahhhh... Aahhh... JE VAIS... CROQUER DANS TA CHAIR... LA MÂCHER SAUVAGEMENT... EN CRACHANT TON SANG... Ahhhh... ET EN ÉCLATANT TES OS DE MES DENTS...

Faisant claquer mes dents, je montrais parfaitement à quel point j'étais affamée... 
Viola sortit sa hache à nouveau, se mettant devant l'intruse, devant cette nourriture moisie, pourrie à l'odeur plus qu'étouffante... 
Non... Il fallait... Que je la massacre... Que je... L'oblige à goûter à ma puissance... Je voulais voir son cadavre joncher le sol... À moitié dévoré !...
Je voulais voir... Les corbeaux déguster les restes avec les loups...

.....

ELLEN !! ELLEN STOP !! ARRÊTE, ARRÊTE ! JE T'EN PRIE !! ARRÊTE !!... AAAAAAAAAARGHHH !!!...

.....
Que... Qu'étais-je en train de faire ?
Pourquoi est-ce que je... Pouvais sentir des choses visqueuses dans ma main ?
La retirant doucement, je relevai la tête... Pour découvrir, à mon plus grand malheur... Que j'avais plongé ma main dans le ventre de Viola... La transperçant en lui arrachant de nombreux organes. 
Les yeux écarquillés, la bouche entrouverte, je la laissai tomber sur moi, le par-terre envahi par du liquide de vie. Sa peau devenait violette au niveau du trou dans son ventre, à cause du poison de mes griffes. 

Viola...? Viola... VIOLA RÉPONDS-MOI !...

Redressant faiblement la tête, je pouvais sentir son corps trembler contre moi...

Ça va.... Allez... Il faut... Qu'on retourne... Au château...

Les yeux larmoyants, je repris ma forme humaine, la portant en partant en courant, effrayée pour elle.
Je n'avais même pas laissé Natsume et l'autre réagir... Mais nous n'avions pas le temps pour cela... Il fallait que je la soigne, et vite...




“A girl who was hated...”
Ellen's voice ~ Battle theme
Viola ~:
 


L'Impératrice des enfers... (+ dessin):
 


Dernière édition par Ellen le Mer 26 Juil - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1207
Yens : 1130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Mer 26 Juil - 12:44








Entre Orgueil et Modestie

feat Sayo-Hee Yun Fang

Décidément, quelle était l'utilité de m'énerver, de tâcher d'être autoritaire si personne ne m'écoutait de toute façon ?Si j'avais pu retenir Ellen, c'était que j'étais au moins un minimum puissant, alors pourquoi que ce soit Sayo ou Ellen n'avaient pas ne serait-ce que tenté de se calmer ?Leur orgueil était insupportable, leur stupide orgueil qui les poussaient à absolument se montrer meilleures alors que je voulais juste avancer. De plus la situation ne se calmait clairement pas.

Il y eut tout d'abord Sayo qui ne put s'empêcher à nouveau sa madame jesaistout. Je gardais sa réponse dans un coin de ma tête pour plus tard puis Ellen lui fonça à nouveau dessus et évidemment ma colère n'avait servi à rien. En attendant que les deux abruties aient fini leur concours de stupidité, je m'assis en tailleur sur le sol, le visage dans le creux de mes mains. J'observais la scène d'un air détaché. Viola s'était faite trouer le ventre. Heureusement qu'Ellen avait de bons pouvoirs de guérison sinon, j'en aurais eu quelque chose à faire...

Pourquoi la moindre histoire dans cette forêt doit se terminer comme ça... ?

Murmurai-je en me frottant les yeux, regardant les deux habitantes du château regagner leurs quartiers. Je poussai un grand soupir. S'il y avait une chose que je pouvais accorder à Sayo, c'était bien que chaque dispute dans cette zone impliquant Ellen finissait systématiquement en bain de sang.
Je me relevai doucement les bras croisés.

Tu vois où ça nous mène tes conneries ? Remue la langue dix fois dans ta bouche avant de parler la prochaine fois...

Annonçai-je avant de pousser un grand soupir las. Il allait falloir que je réponde à ce qu'avait dit miss péteuse plus tôt.

Je comprends à peu près comment tu marche. Tu te crois tellement au-dessus de tout le monde que tu crois tout savoir sur les gens, pas vrai ? Et puis tu donne l'impression de ne pas faire attention à eux... Je ne suis pas le Natsume que j'étais avant ma mort, je ne connais rien de cette personne. Actuellement, oui je suis inquiet, oui je crains de sortir. J'ai peur d'aller dans la rue, que quelqu'un m'interpelle et que je ne puisse pas le reconnaître.

Je marquai une pause, la gorge nouée.

Je sais qu'Ellen a les moyens de me redonner la mémoire, Viola me l'a dit et je lui fais confiance. Si j'ai décidé de rester c'est au nom de cette confiance et je ne peux pas te laisser juste cracher dessus. Si je suis toujours amnésique, c'est simplement parce qu'il nous faut du temps. J'ai besoin de temps pour me préparer mentalement à retrouver mes souvenirs et Ellen est dans un sale état émotionnel, elle doit se calmer elle aussi. On avait vraiment pas besoin de ta crise de nerfs, vraiment pas...

Chaque parole de Sayo avait été douloureuse. A chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, c'était pour rabaisser quelqu'un ou trouver du sens là où il n'y en avait pas et au final, elle avait joué un rôle de frein. Et pourtant, tout avançait déjà si lentement.

Est-ce que tu sais ce que c'est d'être amnésique ? De te regarder dans le miroir, de voir un visage inconnu mais de te rendre compte que c'est le tien ? De te rendre compte que les gens voient une personne mais que ce n'est pas toi ? Est-ce que tu peux le comprendre ?

Mon corps et ma voix commençaient à trembler, qui était-elle pour me juger ? Que lui avais-je fait pour attiser son mépris ? J'avais décidé d'avancer dans une direction, pourquoi se sentir obligée de la ritiquer ?

Si tu ne peux pas comprendre tout ce que je ressens depuis mon réveil... Alors ne te permets pas de juger mes choix ! T'en as pas le droit !

Lui hurlai-je finalement, me retenant de la frapper de toutes mes forces. Pourtant ce n'était pas l'envie qui me manquait, je savais simplement que ce n'était pas la solution.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Dim 30 Juil - 22:12







Entre Orgueil et Modestie

Feat. Natsume








Bien au moins une bonne chose de faîtes, le pachyderme allait partir comme un bon chien. Puisqu'elle ne semblait pas avoir son mot à dire face à Natsume et Viola. Et ça se prétendait Reine des démons, et vas y qu'elle m'avait menacé à tout va. Pour finir par rentrer, la queue entre les jambes. Enfin c'est ce que je pensais, car rapidement, la vieille folle déploya son aura tout autour d'elle, avançant tel un mort-vivant. Du moins c'est ce que je suppose quand on est entre les deux. Décidément, elle avait vraiment un grain. Non seulement, la situation s'était calmée, mais en plus on était prêt à converser avec Natsume, pour revenir sur de bonnes bases. Mais non madame la schizophrène désirait plus me tuer encore. Enfin , elle était pas discrète en tout cas. Explosion d'énergie maléfique, avancée telle un zombi. Il manquait plus que les feux d'artifice et la grande pancarte luminescente: "attention, je vais t'attaquer" pour compléter ce spectacle ridicule.

D'ailleurs, je mettais tournée vers elle, le regard penché sur le côté, curieuse. Que voulait-elle faire vraiment, ainsi repérée à des kilomètres à la ronde? Bon vous allez me dire que miss-règne-du-monde-animal avait toutes les prédispositions pour être bien visible. Énorme postérieur, visage hideux et sûrement aussi vieux qu'il ne le laissait paraître. La seule preuve d'ailleurs, qu'elle pouvait être aussi vieille qu'un démon. Et puis aussi stupide que ses pieds si s'était possible, ou peut être qu'une méduse. Attendez cette créature est composée à un pourcentage tellement élevé d'eau, qu'elle ne possède pas vraiment de cerveau. Enfin bon j'exagérais peut être, chaque être vivant trouvait chaussure à son pied comme on disait souvent. Il y avait bien quelques personnes qui pouvaient la trouver un minimum belle et attirante. Ou peut être que son côté fille facile lui donnait un succès éphémère, allez savoir. Mais c'est sûr que comparé à ma beauté, à mon charisme, à mon charme et en plus à mon aura de fascination, dont j'oubliais l'existence à chaque fois. Et ben, elle faisait pâle figure. Je devais bien pardonner son manque d'information.

Mais rien ne se passa comme prévus. Enfin est-ce que j'avais prévus quelque chose? Pas vraiment, mais là c'était dramatique, puisque la belle Viola vint à s'interpose et la grosse mégère, vint à empaler son amie. Enfin amie... Elle n'arrivait même pas à se contrôler, qui aurait voulu d'une telle chose dans son entourage. Et pour ma part, malgré Orgueil, je fus gagner par une froide colère. Certes, j'étais meilleure que tout, mais je ne supportais pas voir une innocente, qui en plus avait attiré mon attention, se faire embrocher de la sorte. Une haine commença à naître dans le creux de mon ventre envers cette sorcière ridée et ignoble. JE fis un pas en avant, pour dégagez la folle, et m'occuper de la chasseuse. Mais Ellen me prit de court, larmoyante et entraînant comme une furie sa chère amie. La scène prenait momentanément des allures comique, malgré la gravité. Je ne savais pas comment réagir, à la fois inquiète et interloquée. Mon visage interrogatif et surpris se tourna vers le mi-homme et mi-femme.

Celui-ci n'avait qu'à peine réagit à la situation. Ce qui m'agaça d'autant plus. Était-il insensible lui aussi, où connaissait-il les pouvoirs de guérison de la sombre hystérique? Et voilà qu'en plus, il me réprimandait. Si il pensait que ça allait passer comme ça, il se trompait totalement. Je rétorquais, la voix plus tremblotante, que je ne l'aurais désiré, toujours inquiète pour la chasseuse.

-Mes conneries? Il faudra choisir bien mieux tes camarades à l'avenir. Si tu t'entoures de tels hystériques, je comprends mieux pourquoi, les gens fuient cet endroit, autant qu'ils te fuiront. Je ne comprend même pas ton manque de réaction, suite à ce qui vient de se passer? Cette soit disante reine des sorcière perd si facilement le contrôle et tu espères autant d'elle? Et puis tu ne t’inquiètes pas de la vie de cette Viola... Elle va bien allée?



Je me tournais dans la direction où avait fui les deux femmes, mon regard dans le lointain, montrant un peu de empathique. Je montrais que peu souvent mes émotions, enfin façon de parler avec les pêchés. Mais la peur ou l'inquiétude me gagnait rarement, alors les montrer ainsi... Mais je repris, assez rapidement, mon sang-froid, pour revenir vers mon cher interlocuteur. Avant d'entendre la suite de ses paroles. Cette fois-ci, je ne me retint pas d'éclater de rire. Attendez, il disait me connaître après quelques minutes, alors qu'il ne se souvenait plus rien de moi? Il était sérieux ce morveux prétentieux? Et en plus, il avait des peurs aussi stupide que la grosse vache qui était partie. Peur de ne pas se souvenir d'une personne qui l'aborde? Était-il sérieux? Je ne reconnaissais, même pas le guerrier, que j'avais vu lors de notre combat. Se rendait-il compte de la débilité de sa peur. Quiconque n'aurait rien dit à ce simple oublie et aurait même compris, sauf certains qui se vexaient facilement. Mais même encore là. Je partie dans un rire, les larmes me venant aux yeux. Non, mais je faisais l’ascenseur émotionnel avec eux et cette forêt. J'allais finir par croire que ce lieu était réellement maudit par la bêtise.

Mais ce rire s'arrêta instantanément, lorsque l'enfant se plains encore une fois de sa situation. Ce garnement passait son temps à se plaindre et de victimiser ou quoi? Il y avait bien pire et plus douloureux dans la vie. A ces mots, mon visage fut marquer par une veine de contrariété et d'énervement. Pourtant, je ne dis rien, je le laissais à nouveau chouiner, comme je l'avais lors de l'apparition d'Erimaki. Il était si fragile? J'en venais presque à être dégoûtée.

Une fois qu'il avait fini toute sa crise, je m'approchais de lui. Mon visage froid et fermé, immobile à le fixer de ma petite taille. Momentanément, je semblais plus sérieuse, comme si des années et des années s'étaient écoulé en un instant. Silencieuse, je fini par lever mon bras, au-dessus de sa tête pour lui donner un petit coup sur le sommet du crâne, comme une grande sœur le ferait. avant de hurler à mon tour, plus fort qu'il ne l'avait fait:

-Tu n'as pas fini de te plaindre et de pleurer sur ta situation? Saches que nous vivons tous des moments difficiles, et tu n'es pas le plus à plaindre. Dans ce monde et les autres mondes, chacun de nous vit et lutte pour sa propre survit, pour atteindre le bonheur. Tu n'as en aucun cas le droit de te lamenter ainsi. Puise cette peine et cette souffrance, pour te relever et te rendre plus fort. Non pour t'abaisser.

Je calmais ma voix peu à peu, pour revenir à la normale, mais son intensité était toujours aussi forte, maîtrisée. J'avais été une princesse, j'avais été une guerrière. Mais aussi une générale de notre armée. JE devais motiver mes hommes, même lorsque le combat semblait perdu d'avance: J'étais Sayo-Hee, l'étoile du Soir. Le démon de Yama. Des flammes vrillaient mes yeux, alors que je ne le lâchais pas du regard, essayant de raviver la flamme de l'espoir en ce petit bonhomme.

-Tu parles de ne pas critiquer, tu dis de ne pas parler sans savoir et pourtant c'est exactement ce que tu fais. Ta situation est peut être difficile, mais je peux la comprendre en soi. Mais tu ne me connais pas! Seule ma jumelle que j'ai perdue, me connait vraiment. Comme toi, je ne me souviens pas de toutes les journées, car comme toi j'ai une malédiction. Seulement qu'à l'inverse de toi, je dois vivre avec pour le reste de mes jours et ceux depuis mon enfance.

Ma malédiction me fait vivre dans une prison. Cette prison est mon propre corps car enfant un démon a possédé mon corps et malgré le fait qu'il soit parti... Il a corrompu mon corps des sept pêché capitaux. Je ne peux donc aller à l'encontre de leur volonté. Chaque jour, je dois accepter le fait que l'un d'entre eux va prendre le contrôle de mon corps, sans que je puisse m'y opposer, ou seulement pour un temps très court.


Je revenais vers lui, cette fois-ci le prenant par le col, sans agressivité, mais je le soulevais légèrement pour qu'il plonge son regard dans mes yeux. Qu'il ne les lâches jamais et ne s'en détourne pas.

- Est-ce que je pleure? Est-ce que je m’apitoie sur mon sort? Non, je me bats chaque jours. Je lutte contre cette vie maudite à chaque instant. Je profite de la vie et je ne m'isole pas, comme tu semble le faire. J'affronte mes peurs! Quand à Ellen est dans une face difficile, est-ce une raison de vouloir assassiner et tuer tout le monde? Sérieusement, comment faire confiance à une personne qui pique une crise de nerfs pour si peux? JE continue à dire qu'elle n'est pas la seule solution. Le président Jeong Tekina est plus ancien et bien plus savant et connaisseur de ce monde que cette sorcière. Il t'apportera plus de renseignements que tu ne le désires, il trouvera un remède contre ton problème et te protégera des peurs que tu possèdes. J'avais même pour idée de t'accompagner jusqu'à lui et d'en discuter avec lui.


Je n'arrivais plus à taire le flot continue de mes paroles. Je voulais faire ouvrir les yeux à ce mioche, même si je savais qu'il aurait toujours à dire car possédé par la pire des merdes: la peur! Peur de l'inconnu et de je ne sais quoi d'autre. Je le reposais bientôt, tout en continuant:

-Je ne t'ai pas jugé comme tu sembles le faire. Je ne t'ai pas condamné, comme tu le fais. Je me suis battue pour toi, pour te trouver une autre porte de sortie, une autre possibilité et un autre chemin. Tu désires la fermer? Libre à toi!Mais à présent, deviens un homme! Laisses l'enfant derrière toi, tu es un élu... Un élu de Minshu, et il est temps d'enterrer l'enfant et de laisser place à l'homme!


J'en tremblais cette fois ci. Non d'énervement ou de colère. Je ne pourrais même pas d'écrire ce que je ressentais.  Mais une vive émotion s'était emparée de moi, et même si je me savais meilleur que tout, je me sentais meilleur que le Pêché de l'orgueil et réussissant sans m'en rendre compte à m'opposer à lui. Révélant ainsi, une partie de mes faiblesses!Réfléchissait-il vraiment? Pensait-il que je restais là à discuter et me faire insulter de la sorte, voir m'attirer les fourbes de la pimbêche, juste par plaisir.  Non, j'avais aussi agis pour lui, mais aveuglé il ne s'en rendait même pas compte.

Cette fois-ci, je fis volte-face, m'éloignant légèrement. Pouvait-on continuer après de tels discours, autant de lui que de moi? Je savais, qu'il n'ouvrirait pas les yeux, et même si je savais être capable de le convaincre, je ne voulais pas perdre de temps à cela. J'avais peut être placé une graine de doute, peut être que cette rencontre allait petit à petit lui faire entendre raison. Avant de se faire tuer par une saute d'humeur de la folle sorcière nauséabonde. Mes poings fermés, jusqu'au sang: je mentionnais dans un souffle, mes dernières paroles de mon discours:

-Le jour où tu seras prêt, j'attendrais pour t'aider à trouver ton chemin, une solution et un espoir. Le jour où tu perdras patience d'attendre, tu pourras me retrouver, j'en suis sûr! En espérant que tu ne tardes pas trop, alors que la guerre se déroule déjà entre les nations et que nous savons pas de quoi sera fait demain!

Lui tournant le dos, mon visage était légèrement tourné vers lui. Mon œil bleuté magnifique fixé sur lui. Allait-il réagir ou répondre à cela. Probablement, comme un enfant gâté et prétentieux, comme s'il savait tout sur tout....












©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1207
Yens : 1130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Mer 2 Aoû - 17:36








Entre Orgueil et Modestie

feat Sayo-Hee Yun Fang

Pour être honnête, dans mon for intérieur, j'avais été choqué par la scène qui venait de se dérouler. Si je ne m'étais pas énervé plus tôt, j'aurais sans doute paniqué et foncé au château pour voir comment allait Viola. Mais la lassitude provoquée par le fait de n'être écouté par personne me faisait avoir un regard plus lucide sur ce qui s'était passé. En l'occurrence, en début de semaine, Elena avait été violemment blessée par Zayro et la sorcière l'avait soignée sans soucis. C'est pourquoi je restai calme à la panique de Sayo.

T'en fais pas, Viola ira bien. Ellen a des capacités de guérison vraiment impressionnantes. Un de ses serviteurs m'a dit qu'elle pouvait réparer un corps entièrement brisé, que ce soit les organes ou les os.

La réaction à ma première remarque de la part de Sayo me laissa perplexe. Un rire. Je n'avais strictement aucune idée de comment réagir à cela à part me gratter le crâne d'un air dubitatif. Ce fût sa seconde réaction qui me fit serrer les poings. "Tu n'es pas le plus à plaindre". Je n'avais aucun souvenir, aucun. Mais j'avais ce sentiment très désagréable d'avoir entendu cette phrase au moins un million de fois. Peut-être passais-je un peu de temps à me morfondre, je ne pouvais pas dire le contraire. Mais j'étais sûr d'une chose, mon moi d'avant passait son temps à sourire pour mettre de côté ses émotions négatives.

Je l'avais vu, je l'avais lu. Mon journal de bord montrait une dégringolade morale invisible de l'extérieur. "Masque de joie", "Cacher ma tristesse", "Rester fort". Toutes ces expressions revenaient souvent dans les lignes que j'écrivais. Il y avait bien une différence notable entre le moi amnésique et le moi avec souvenirs. Je laissais aller mes émotions, je les laissais faire ce qu'elles avaient à faire mais pas lui.

Je ne répondis rien, arborant un regard neutre. Après tout, Sayo ne semblait m'avoir vu qu'une fois avant mon amnésie. Si elle était tombée pile au moment précis durant lequel je laissais aller mes émotions, tant pis pour elle et effectivement, de ce qu'elle avait vu, je passais mon temps à me plaindre. Cela dit, elle eut raison sur un point, je l'avais moi-même jugée lors de ma première réplique. Cependant, j'avais le mérite de le reconnaître, moi.

Oui c'est vrai, je t'ai jugé, désolé...

C'est alors, que Sayo commença elle-même à me raconter son histoire. Au final, c'était à titre de comparaison pour me prouver que ce que je vivais n'était pas si terrible mais je vivais ce récit d'une toute autre manière. J'écoutais tout cela avec grand intérêt, c'était fascinant. Son corps était possédé par sept démons ? Je ne l'avais pas vraiment remarqué mais il était vrai qu'elle dégageait quelque chose de démoniaque mais ça ne semblait pas assez puissant pour que je la prenne en empathie comme les autres du manoir. J'étais très curieux au final, qui était sa soeur ? Comment était Sayo avant d'être possédée ? A quoi ressemblait-elle possédée par chacun des péchés ? Mes yeux pétillaient de curiosité et ce, même quand je fus saisi par le col.

Cette action me ramena bien vite sur terre, écoutant à nouveau le reste de son discours. Je mettais de côté les insultes envers Ellen mais aussi les acclamations envers Jeong. J'avais décidé de rester dans la forêt et je ne reviendrais pas sur cette décision. Cependant, quelque chose m'avait échappé dans tout ce que Sayo avait fait. Elle l'avait fait par inquiétude, par compassion malgré son ton si orgueilleux. J'avais l'impression de voir une autre personne, j'avais l'impression de voir... la vraie Sayo.

Un sourire sincère se forma sur mon visage.

Merci de t'inquiéter pour moi, c'est gentil. Mais pour tout avouer... Si j'ai décidé de rester ua château, au-delà d'être soigné par Ellen en particulier, c'est aussi parce que je m'y sens à ma place. J'adore Ellen, Viola et Elena et les démons sont tous intéressants. Je les aime tous et si je peux retrouver ma mémoire grâce à eux, j'en serai content.

Je laissais donc Sayo se retourner, l'écoutant, toujours persuadée qu'Ellen ne pourrait pas m'aider. Ce fût donc à mon tour de rire puissamment !

Haha ! Tu vas voir quand j'aurai retrouvé la mémoire, ce sera grâce à Ellen et je viendrai te le dire juste pour te montrer que t'as tort ! A ce moment, on verra qui est l'homme et qui est le gamin ! En attendant, je vais rester un enfant, ça me plaît, pas que je sache, d'avoir le droit de dire ouvertement ce que je ressens...

Je fonçai et passai devant elle avant de la prendre dans mes bras avec un grand sourire.

Merci d'en avoir tant fait ! T'as pas mal de questions, pas vrai ? Je te promets que j'y répondrai la prochaine fois qu'on se verra !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Lun 7 Aoû - 22:56







Entre Orgueil et Modestie

Feat. Natsume








J'étais prête à partir, alors que ce petit homme sans virilité m'avait bien agacé. Mais je ne sais pour quelle raison, ses paroles me revenaient à l'esprit. J'avais été rassurée de savoir que Viola allait s'en sortir. Mais je restais tout de même sceptique. Même si elle avait tant de pouvoir que prétendait l'enfant à l’écharpe, je ne pouvais que me méfier de celle qui se nommait la reine des démons. Après tout mon expérience avec des démons n'avaient pas été positive, alors pourquoi leur reine, supposément si le pachyderme l'était, irait à soigner et sauver une vie humaine. Ceci n'avait aucun sens, mais je le gardais bien pour toi. J'étais sûrement trop intelligente et mon interlocuteur trop naïf.

Enfin quand on parlait de guérir et de sauver des vies, mon esprit s'abandonnait au passé. Je ne connaissais qu'une personne avoir de tels dons guérisseur. Cette personne n'était autre que Sae-Hee, l'étoile du matin... Ma Jumelle!Que devenait-elle? Oh je savais qu'elle s'en sortait sûrement bien, mais sans moi le monde était perdu. Notre monde et notre village devait être au bord de l'implosion, sans leur belle déesse de la guerre, que je suis. Je pouvais faire confiance à l'ange de Yama. Ma sœur était-celle qui diriger le village et ses manipulations politiques à travers le monde. Dire qu'elle me manquait? Oui c'était fort possible, mais j'étais bien trop fier et orgueilleuse pour l'admette. Et puis la tristesse dans mes yeux n'avaient aucun rapport à ce moment. Juste une petite gêne, peut être que le loup-garou femelle de tout à l'heure, m'avait atteint plus que je ne l'avais pensé. Du moins tout était relative vu sa faiblesse et son manque de force...

Mais revenons à nos moutons, je ne sais pourquoi, je ne partais pas de ce lieu maudit,continuant à le fixer de manière absente. Alors que je lui avais fait la morale, de manière assez agressive et expéditive, je n'avais pas fais attention à son sourire, à ses yeux curieux et pétillant. Mais à présent, que j'étais calmée, toute la scène se déroula à nouveau dans mon esprit.Pourquoi me souriait-il? Pourquoi ce radical changement envers ma personne. J'étais certes très persuasive, magnifique et toutes les éloges qu'on pouvait me faire. Mais un fou pouvait changer autant, en si peu de temps. A moins que d'avoir raté un épisode. Et là, il s'était exclamait de son innocence enfantine.

Si les premières paroles m'avait touché droit au cœur, et me faisait jeter des éclairs de mes yeux- qu'attendez-vous d'une personne ayant été maudite par des démons, entendre une tierce personne dire qu'elle appréciait ces immondices. Autant dire que moi, Sayo-Hee,vouais une véritable haine pour ces créatures. Et ceux même si je n'en avais jamais vu et que ma mémoire avait été effacée.- Mais ce sentiment négative s'envola bien vite, suite au comportement du garnement.

Tout d'abord, il avait remarqué que je m’étais inquiété pour lui, chose que le pêché allait nier en bloque, bien sûr. Chassez le naturel, il revient au galop. Mais ensuite, il se prenait à faire de l'humour sur sa condition d'enfant, ce qui me laissait dubitative. Mais il m'acheva aussitôt, alors qu'il s'approcha de moi, pour faire la chose à laquelle je m'attendais le moins au monde: un câlin.

Personne à Yama ne s'était permit une telle proximité avec moi. Ou même osait, ainsi me prendre dans mes bras - hormis quand Luxure était présente et qu'on était dans un lieu...ou même dans une ruelle, d'ailleurs- mais actuellement, Orgueil était présent. J'en perdis mon latin, du moins mon Kosatien. J'allais encore une fois ne rien admettre, mais le rouge me monta aux joues. Est-ce que j’appréciais ceci? Jamais je n'aurais pu le dire. J'étais totalement perdue et prit au dépourvue, je savais plus ou me mettre et pour la première fois, un être était parvenue à me gêner et à me faire perdre mes moyens.

Quelques secondes, après cette innocente étreinte, je repris mon sang froid. Puis me détachant de lui, comme une personne allergique au contact, je le chassais du revers de la main comme s'il était une mouche. Sans toutefois, être trop brusque. Inconsciemment, je ne désirais pas qu'il prenne mal mon geste, mais n'étant pas dès plus tactile, je devais être aussi tendu que mon string que je ne portais pas. A peine son contact se défit, que je m'éloignais un peu comme un animal sauvage. Un peu craintif qu'il réitère la situation. Les yeux bien ronds et interloqués, que je ne pouvais cacher, je devais bien me faire à cette idée.

-Oui, oui, oui, nous verrons ça... Je te le souhaite... Enfin j'espère que... Oui, quoi! J'espère que tu retrouveras ta mémoire. Je... Enfin tu sais que ayant énormément de contacts et de pouvoirs, je pourrais toujours t'aider, si tu as besoin. Bref, je crois, que je dois continuer mon chemin et toi aussi.


A vrai dire, je voulais vite m'éloigner de cet être si étrange et spécial. Oui, je l'avais pas vu venir celle là.mais accepterait-il ainsi mon départ? Peut être avait-il d'autres questions. Et puis bien sûr dans ma grande générosité, j'allais accepter de lui répondre. J'étais bien trop bonne...












©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1207
Yens : 1130
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   Ven 11 Aoû - 22:50




Entre Orgueil et Modestie
FEAT. Sayo-Hee Yun Fang



J'étais certain d'une chose sur mon identité : Que j'aimais faire des câlins. Depuis mon éveil, j'en faisais à tout le monde, j'adorais cette sensation. Que ce soit à Ellen, à Elena ou même à Viola, la sensation de tenir quelqu'un dans mes bras était si agréable que c'en était presque devenu un réflexe. Et quand je compris que Sayo ne voulait que mon bien, elle ne fit pas exception à la règle. Cependant, en y faisant attention, je pus remarquer qu'elle avait rougi. Elle ne devait pas y être habituée.

Cela fût appuyé par le fait qu'elle me repousse assez nerveusement au final. Je pouffai de rire, main devant la bouche, cette réaction était absolument adorable ! De plus, son ton décontenancé lorsqu'elle me répondit était vraiment drôle à entendre, surtout de la bouche d'une telle orgueilleuse, à peine quelques secondes plus tôt.

Si j'ai besoin d'aide, j'hésiterai pas à penser à toi alors !

Lui répondis-je un grand sourire sur les lèvres, cependant, je n'avais pas encore fini.

Et aussi, quand j'aurai répondu à tes questions sur ma mémoire, tu me parleras un peu plus de ton passé ! Ca a l'air d'être vraiment intéressant comme histoire !

Je pouffai à nouveau de rire avant de terminer.

Et je te ferai autant de câlins que tu veux !

Je rangeai alors mes mains dans mes poches, changeant les extrémités de mon écharpes en mains et les agitant pour dire au revoir. Cette sortie m'avait fatigué, comme tous les jours en fait, je devais rentrer au château et me reposer un peu.

A la prochaine Sayo !

M'exclamai-je avant de tourner les talons et de rentrer en direction de la grande demeure d'Ellen. Y arrivant enfin, je soupirai, fermant la grande porte derrière moi. Je tombai immédiatement sur une gargouille qui me dévisageait étrangement. Je m'accroupis alors pour me mettre à sa hauteur.

Ellen a fini de soigner Viola ?

La créature de pierre acquiesça. Je me demandais si elle n'était pas muette au final. Ces démons n'avaient que si peu de conversation, c'était dommage. Je posai la main sur sa tête, la caressant gentiment. Même si elle essayait de la cacher, je voyais bien sur son visage que la gargouille aimait ça. Cela me fit sourire. Je me redressai avant de me diriger finalement vers ma chambre.

Je m'écroulai finalement dans mon lit, fatigué, comme chaque jour.



© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Entre Orgueil et Modestie   

Revenir en haut Aller en bas
Entre Orgueil et Modestie
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.