Partagez | .
Un mouton noir dans les rangs de l'armée rouge...
Messages : 1054
Yens : 912
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 17
Localisation : Minshu

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 43
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Bashô ℣ Traître ℣

-



MessageSujet: Un mouton noir dans les rangs de l'armée rouge...   Dim 2 Juil - 20:09



Un officier prétentieux



Ah! Bashô était content de sa journée, il avait enfin mis la main sur des membres de l'armée seikajine. Il commençait à désespérer, cela faisait tant de temps qu'il n'en avait pas vu... Le seul défaut de Minshu en somme, c'était ça: pas assez de soldats de Seika pour se défouler, même si c'était logique. Et oui, c'était bien pour se défouler qu'il les aimait, sinon pour tout le reste ils étaient chiant, notamment quand ils essayaient de le convaincre de rejoindre la prison de Chikai. Pourtant, après quelques semaines seulement passées sans avoir à faire à eux, ces derniers lui avaient manqué. Il s'était alors mis à leur recherche.

Le maffieux, après avoir discuté un peu autour de lui, avait appris qu'en traçant droit vers la frontière, prêt du grand lac le plus au Sud-Ouest, stationnaient plusieurs troupes de l'Empereur. Ces troupes étaient essentiellement là pour faire acte de présence et non pour réellement se battre. L'Empire avait un ennemi extrêmement puissant et ce n'était pas le petit volte-face de Minshu qui allait changer ses priorités. La plupart des gardes de service là-bas étaient donc généralement de risibles fils de bourgeois qui craignaient pour leurs fils et qui avaient donc soudoyé les autorités pour que leurs progénitures accomplissent leurs services militaires en zone à bas risques avant de revenir reprendre l'entreprise familiale. Malheureusement cette zone avait peu de chances de subir un assaut de la part des Minshujins, certes, mais pas de la part d'un élu en colère. Pauvres d'eux...

N'étant pas très loin de la zone qu'on lui avait indiqué, il y était donc allé seul à cheval. Volé le cheval, si certains se posent des questions. "J'ai hâte d'emmerder du seikajin!" s'était-il dit lorsqu'il galopait vers son but, tout excité à l'idée de s’amuser comme un fou avec ceux qu’il détestait. Bien évidemment, il restait conscient des réalités, il savait que son sceau l'empêcherait de trop en faire comme de s'en prendre physiquement à un soldat. C'était bien dommage mais bon, à une époque, rien que penser à nuire à la nation du phénix lui aurait valu une petite douleur, maintenant il pouvait presque donner des coups en cas de légitime défense. Dans ce cas là les faire chier ne serait pas bien dur.

Et voilà, vous savez tout, c'est pour ça qu'il était en train de sourire bêtement à la vue d’une troupe à l'uniforme rouge. Celle-ci était apparemment l'escorte d'un ambassadeur qui voulait "parlementer" avec les représentant militaires de la République. Muni d'un nouveau masque pour l'occasion, l'ancien ayant été identifié par Seika et les territoires neutres, il s'approcha d'eux. Il allait enfin pouvoir s'amuser...

-Halte-là nobles soldats! Si vous voulez passer il vous faudra au préalable régler la taxe de passage de… Euh... Trois mille yens! leur ordonna-t-il.

C'était pas mal pour faire chier ça, surtout qu'ils n'avaient certainement pas trois mille yens sur eux. Si jamais ils ne payaient pas, en bon huissier qu'il était, il commencerait à les dépouiller de tous leurs biens comme leurs vêtements par exemple. Honnêtement déshabiller un seikajin n'était pas vraiment "nuire à la nation", il doutait que son sceau ne l'en empêche... Malheureusement, la réponse qu'il eut n'était pas du tout celle qu'il attendait.

-Hin hin, très drôle le masqué... Adresse moi encore une fois la parole en postillonnant comme le bouseux que tu es et je demande à mes gardes de filer tes parties génitales à bouffer aux chiens, c'est clair? déclara l'ambassadeur d'un ton hautain et agressif avant de se remettre à avancer comme si le hunter n'avait jamais été là.

Bashô n'en revenait pas, l'assurance avec laquelle l'homme avait répliqué était impressionnament sonnante! Pourtant le seul pouvoir qu'il possédait était celui que son grade lui donnait sur ses hommes, sinon il était tristement faible. Comment avait-il alors fait pour lui parler avec tant d'assurance, à lui qui était si puissant?! Et voilà que maintenant il l'ignorait? Ce n'était pas juste! L'élu avait une profonde envie d'enfoncer sa tête dans le sol tant le ton condescendant qu'il avait employé avec lui touchait profondément son honneur...

-Je serais vous je ne ferai pas ça... murmura-t-il au bord de l'explosion.

L'officier s'arrêta alors net et ne dit rien pendant quelques secondes avant de répliquer, sans toutefois que son regard ne cesse de fixer l'horizon:

-Hum, je ne devrais pas m'énerver pour un simple roturier, il ne saisit certainement pas l'ampleur de ses paroles après tout. Est-ce que les insectes ont réellement conscience de ce qu'ils font? se demanda-t-il comme s'il réfléchissait à voix haute. J’en doute fort. Messieurs, veuillez attacher cet homme à un arbre et lui imposer un bâillon si vous le voulez bien, il ne s'agirait pas qu'il continue de nous importuner... ordonna-t-il poliment à ses hommes.

Inutile de dire que ce fut le fleuve qui fit déborder le verre à raz-bord. Oui Bashô n'était pas quelqu'un de patient quand on lui faisait affront. Son code d'honneur ne lui permettait pas de se faire tant insulter. Sans qu'il s'en rende compte, il envoya un coup de poing d'une force phénoménale dans la tête de celui qui avait osé lui manquer de respect. Il mit quelques secondes à se rendre compte de son geste et regarda sa main comme si elle était le symbole de sa puissance. L'homme était mort sur le coup, lui venait de se rendre compte que son sceau ne le retenait plus. "Incroyable..." se dit-il aussitôt calmé par la stupéfaction. Il attendait ce moment depuis tant de temps.

Tremble Fenghuang, ton pire ennemi
Sa force perdue vient de retrouver,
Jusqu'ici tu n'as pas pu l'arrêter,
Ta faiblesse lui construit un abri...


©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1054
Yens : 912
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 17
Localisation : Minshu

Progression
Niveau: 112
Nombre de topic terminé: 43
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Bashô ℣ Traître ℣

-



MessageSujet: Re: Un mouton noir dans les rangs de l'armée rouge...   Mer 5 Juil - 19:22



Tous les Éléments Sont Enfin Réunis...



Alors ça y était, le moment tant attendu était enfin arrivé, son sceau ne le retenait plus. Les forces seikajines n'étaient plus à l'abri de la menace qu'il représentait, Fenguhang n'avait plus aucune emprise sur lui. Mais avait-il réussi cela simplement sous le coup de la colère ou le pouvait-il encore? Rien de plus simple à vérifier, plein de gardes l'encerclaient voulant le punir pour ce qu'il venait de faire, ils feraient un parfait test. Il en profiterait pour tenter d'utiliser sa technique la plus puissante. S'il parvenait à utiliser son attaque ultime, c'est que toute sa puissance d'antan était revenue.

Prête-moi ta force
Dieu Raiden
Que je puisse vaincre!

D'un coup l'air se fit lourd et de petits éclairs crépitèrent partout aux alentours. D'abord faibles et étendus sur une large zone, ils finirent par devenir de plus en plus intense et à se rapprocher de l'élu. Tous les témoins de la scène restèrent subjugués face à ce spectacle. Combien de volt restaient emprisonnés dans son bras? Un million? Dix millions? Cent millions? C'était très dur à estimer mais s'il avait l'équivalent d'un éclair dans son bras alors malheureusement pour eux c'était la troisième proposition la bonne. De quoi arrêter à tous leur petit cœur d'humains fragiles. Muni, voir même "équipé", de toute la puissance du dieu japonais de la foudre et de la tempête, il frappa le sol et de multiples éclairs fondirent sur chacun des faibles soldats qui virent la mort elle-même les frapper. Aucun ne survécut. "Et une unité de soldats pour Izanami, une!" se félicita-t-il. Il se réjouissait à l'idée qu'elle n'était que la première d'une longue liste...

-Je suis prêt, il est temps que je parte en guerre... déclara-t-il à la nature qui n'avait pas bougé malgré le carnage qui venait d'avoir lieu.

En effet, la suite de ses projets était de s'enrôler dans l'armée de l'Empire. Pourquoi cela me direz-vous, étant donné ses agissements. Et bien la raison était d'une simplicité enfantine, il avait toujours rêvé de trahir sa nation en beauté pour faire définitivement regretter à Fenghuang de l'avoir arraché à son monde. Seulement voilà, pour trahir, il fallait déjà s'engager. Maintenant qu'il avait la capacité physique de rompre ses engagements, c'était le moment d'en prendre. Il décida donc de remonter le chemin qu'avaient pris ses victimes sur son fidèle destrier, il finirait certainement par tomber sur un poste militaire seikajin frontalier. Aucun doute qu'il pourrait s'enrôler là-bas.


***Quelques heures plus tard***


Le lieutenant Saburo, assis dans sa tente de fonction, remplissait nombre de paperasses lorsque qu'un garde vint annoncer la visite d'un homme masqué. Évidemment, personne n'étant annoncé sur le registre, il demanda à ce que cette aimable personne soit raccompagnée jusqu'à la sortie du camp sous peine de se prendre un méchant coup de hallebarde dans les noix. Malheureusement une autre information vint lui faire changer d'avis: l'homme demandant audience portait le sceau de son dieu. Dans ces circonstances, le congédier violemment était bien moins envisageable. L'officier se permit tout de même de demander quelles étaient les intentions de l'élu, et apparemment celui-ci voulait s'enrôler dans l'armée. Les élus faisaient les meilleurs soldats, c'était bien connu, c'est pourquoi il le reçut malgré le fait que ce n'était normalement pas à lui de se charger du recrutement.

L'homme entra, grand et imposant, entouré de deux de ses hommes. Il enleva alors sa cape qui dévoila le sceau du phénix sur son épaule gauche. Son masque était simple, unis blanc. Les raisons pour lesquelles il le portait étaient encore inconnues, mais l'homme était bien déterminé à percer ce mystère.

-Bonjour élu, prend place je t'en prie, lui dit-il posément. Tu viens pour te faire enrôler n'est-ce pas? Je ne vois aucun problème à cela, je vais juste avoir besoin de ton nom, ton prénom et ta date d'apparition s'il te plaît, lui demanda-t-il en attrapant une fiche de recrutement officielle. Il faudra également que tu enlèves ce masque, nous devons bien évidemment vérifier que tu n'es pas un criminel notoire.

C'est alors que sans dire un mot, l'homme se mit à libérer toute sa puissance! Elle émanait de son corps comme la lumière émanait du soleil, c'en était stupéfiant! Elle écrasait tout le monde et leur faisait réaliser qu'il pouvait tous les tuer en un instant s'il le voulait. Leur vie était si fragile... C'est alors que deux ailes de feu se mirent à jaillir de son dos comme pour prouver son appartenance au phénix. Elles étaient si belles est majestueuses... à couper le souffle, vraiment. Cet homme n'était clairement pas n'importe qui, peut-être l'une des principales armes de son dieu.

-J'ai toujours œuvré pour mon dieu qui a su mettre fin au calvaire que je vivais dans mon monde, mentit-il, alors excusez-moi de prendre votre demande comme un affront. Je m'appelle Ferun Nostrade, et je suis apparu en ce monde il y a maintenant trois ans. Vous n'obtiendrez rien de plus de ma part. Maintenant dites-moi de suite où dois-je me rendre pour pouvoir être utile à l'Empire, je ne le décevrai pas. Je doute très sincèrement que même les plus forts élus de Fuyu comme Roronoa Zoro puissent me tenir tête...

- J-je ne voulais en aucun cas vous offenser monseigneur! begaya l'officier effrayé. L'autorité que je représente se voit honoré de votre participation au bien suprême que tente d’établir l'Empire! Je vais sans plus attendre officialiser votre engagement si vous le voulez bien!

Il remplit alors en quatrième vitesse le document qu'il avait sous les yeux avant de reprendre:

-La zone de front se trouve à Shiryoku, vous trouverez certainement d'autres troupes de Seika là-bas ainsi que d'autres élus! Vous pouvez partir dès maintenant, tout est en règles! Bonne chance!

A peine eut-il finit sa phrase que l'élu répondant réellement au nom de Bashô quittait la tente. Il n'avait pas une minute de plus à perdre dans ce camp miteux. La gloire l'attendait. "Tous les ingrédients sont maintenant réunis pour te faire regretter tes actes mon poulet enflammé, sois très attentif à ce qu'il va se passer..." se dit-il. Jusqu'ici il n'avait fait que plaisanter, maintenant la guerre contre Seika était réellement déclarée; et il la commencerait dans leurs rangs…

Épure tes rangs, cher Dieu au titre usurpé
Car c’est d’eux que l’infecte nécrose naîtra,
Ne te laisse pas par ta confiance aveugler
Et tu verras qu’un faux espoir apparaîtra


Technique:
 

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Un mouton noir dans les rangs de l'armée rouge...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI
» SOS PR FRANKLIN CROISE RATIER MALE NOIR DANS LE 62
» Ayton le bouledogue américain
» L'oiseau messager
» caniche noir dans le couloir de la mort (adopté)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.