Partagez | .
[QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga
Messages : 563
Yens : -420
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Lun 3 Juil - 20:39



Retour...
feat. Mist ~

Bon, très bien... 
Tu n'avais pas pu aller à Yuki parce que des citoyens de la ville d'Hyouga étaient venus te voir pour te demander de l'aide. Un soit-disant voleur leur prenait tous leurs biens. Et ton devoir de justicier t'avait poussé à les suivre jusqu'à ces lieux, pour venir chercher ce sale criminel qui venait te faire chier au mauvais moment. 
Ces deux civils portaient le nom de Aku et Rin. Aku était la femme de Rin. Elle avait les cheveux noirs, longs et ondulés. Elle portait un kimono bleu qui semblait bien royal. Tous deux avaient une tenue de richards. Cela t'agaçait un peu, car tu te demandais si ce n'était pas juste un clodo qui voulait avoir un peu de sous pour se payer un foyer ou de la bouffe pour survivre. 

Y allant à bonne cadence, accompagné des deux mortels qui étaient venus à cheval — une paire de chevaux blancs. Rin, pour laisser un étalon à Zwei, avait décidé de rejoindre Aku sur l'autre équidé à la robe aussi claire que de la neige. Les bêtes galopant sauvagement, vous arrivâtes assez rapidement à destination. 
Descendant de du cheval, tu lui tapotas l'épaule comme pour le remercier, assez nerveusement mais le geste y était ! Tu appréciais pas mal les animaux. La nature en elle-même te calmait. Et les humains t'énervaient avec leurs injustices. Mais après tout, n'aimais-tu pas ton boulot d'héros du peuple ?

Guidé par le joli couple, ils décidèrent de te laisser chercher, tandis qu'ils allaient fouiller ailleurs avec d'autres policiers. Tu pouvais entendre ces derniers parler, l'air exaspérés que la recherche prenait autant de temps :

Fouillez la zone ! Le dernier vol a eu lieu dans cette maison... Il ne devrait pas être très loin !
Putain mais où s'cache ce petit con !
Oï !, t'exclmas-tu, le visage occulté par l'ombre de ta capuche. 

Lorsqu'ils pointèrent leurs lances devant toi, tu levas un bras, en dévoilant ta tête entièrement, ainsi affichant ton sceau fuyujin que tu pointas du doigt en relevant le menton. Ils baissèrent alors leurs armes doucement, et, fièrement, le chef du groupe s'avança, les bras croisés derrière son dos. 

Vous êtes donc un élu de Fuyu... Votre nom ?
Zwei Baskerville. Je suis venu dégommer le sale clebs qui vous vole vos p'tits bijoux., grognas-tu, le visage grimaçant, le corps droit, la tête haute, l'air arrogant. L'agent de la justice fuyujin ne semblait pas trop aimer ton assurance peut-être un peu osée. Mais il tenta malgré tout de rester calme et impassible. Ce qui te valut un sourire sarcastique et fier aux lèvres.

Mon nom est Hiro Byakuren. Mais appelez-moi seulement chef. Nous sommes la police de fuyu qui vous aidera à trouver le voleur que vous avez sûrement entendu parler.
Heureux de vous connaître Hiroro., provoquas-tu avant de remettre ta capuche, tandis que l'autre marmonnait des choses que tu ne pus, bien heureusement, point comprendre. Tournant la tête de droite à gauche, tu partis directement examiner l'endroit, en commençant par rentrer dans une maison sans permission, sous le regard surpris des gendarmes. Pas l'temps pour faire connaissance, faut r'trouver ce connard...! 

Les habitants du domaine te regardaient avec un air traumatisés qui te fis gronder de rage. Vous voulez ma photo !?' hurlas-tu, agacé, avant de chuchoter à toi-même, sans gêne, Putain... J'les aide et voilà comment on m'remercie... Grotesque.
Ces gens avec leur tas de pognon te fixaient d'une manière intensément exécrable. Tu balançais tout ce qu'il y avait à l'intérieur, sous le regard de quelques gardes. Rien, rien, et rien. Toujours rien. Tu sortis dehors, rouge de rage, impatient. Tu crachas par-terre avant de t'essuyer la bouche... Jusqu'à-ce que tu retrouves, devant toi... La personne que tu ne voulais pas revoir...

Toi ! TOI !... Qu'est-ce que tu fiches ici ?!
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Mar 4 Juil - 19:18



feat. Chienne des Baskerville
Un fauteur de troubles à Hyouga

Mist n’avait pas envie de retourner à Yuki pour l’instant… C’était là-bas qu’elle s’était faite déglinguer pour la première fois, à son arrivée sur ce continent pourri. A l’époque, plus aucun pouvoir ne l’habitait, et seule sa ridicule dague qu’elle pointait fébrilement vers les autres lui permettait de se défendre. Le top du top quoi ! Donc elle ne savait pas où elle avait débarqué et en plus se faisait priver de ses pouvoirs. C’est comme ça que commence un bon film d’horreur en général. Et après, y’a un alien ou un monstre aussi dégueulasse que flippant qui se ramène et croque petit bout par petit bout le héros… Sauf qu’ici, c’était pas un de ces trucs pas propres qui s’était pointé, mais un enfoiré du nom de Rinkyu Uchiha. Sous ses airs de borgne infirme au look débraillé, il avait rapidement expliqué les bases à la tueuse, avant de la martyriser pour lui donner une bonne leçon. Celle-ci n’avait jamais oublié… Tôt ou tard, et c’était quand même mieux que ça arrive tôt, elle lui ferait payer.

En plus, la capitale était la zone où créchait le connard qui dirigeait Fuyu, et Mist n’était pas certaine de survivre après lui avoir fait un doigt… Tant pis, elle remettrait cette provoc à plus tard… Pour l’heure, il suffisait juste qu’elle répande son nom à travers cette nation… A présent que les sans-couilles de neutres la recherchait, la belle aux yeux d’azur cherchait une nouvelle proie. Et le royaume Keskeçakai semblait être une zone sympa pour ça.

C’est donc ainsi que Mist s’était dirigée vers Hyouga, un village paumé dans le fin fond de la cambrousse glacée. Elle s’y établirait quelques temps, dénicherait bien un ou deux contrats sympathiques, et pas du style CDI éboueur, et s’arrangerait pour se faire craindre. Car c’était vachement moins pénible de croiser des gens effrayés que des guignols fantasmant sur sa tenue un peu décalée… Bref, ville à part, pour un max de kills à caler sur son CV, avant de repasser aux choses sérieuses.

Bon, petite ellipse rapide parce que c’est chiant de raconter une traversée sans assassinat…

Mist arriva à Hyouga après avoir alterné le vol et la marche à pied. Elle s’incrusta rapidement dans la cité, avant de chercher une piaule pour crécher la nuit. Quelques pièces de très faible valeur, une lame pointée sur la gorge, et la pension fut rapidement réglée, petit-déj inclus et les compliments de l’hôtesse… Dommage que le wifi gratis soit pas une tradition locale… Quoiqu’il en soit, la demoiselle décida d’aller faire un tour en ville, afin de mater un peu la tronche de ce qui serait sa zone d’action dans les prochaines semaines.

Au détour d’une rue, elle nota la présence d’un groupe de gardes, ameutés autour d’une baraque de riches. Mist se rapprocha discrètement afin de connaître la raison d’un tel rassemblement. En réalité, rien de bien fun… Un voleur qui faisait trembler les gros bourges du coin… La jeune Esper n’en avait tellement rien à faire qu’elle tourna aussitôt les talons… Mais voilà… Une intense douleur à sa main gauche, à savoir le petit con de dragon qui faisait son malin, lui fit comprendre qu’elle allait devoir se bouger le cul pour chopper cet enfoiré.

La fille aux cheveux noirs soupira fortement, mais ne chercha pas à lutter davantage. Y’en avait marre de se faire brûler pour rien. Mist s’approcha donc des gardes, dévoila son sceau bleu, avant de faire semblant d’être vivement impliquée dans l’affaire et déterminée à la résoudre. C’est alors qu’elle nota la présence de Zwei Baskerville, une attardée mentale dont elle avait fait la connaissance un peu plus tôt. Une élue de Fuyu aussi apparemment… Trop faible pour présenter un quelconque danger.

Mist alla donc au-devant de l’autre, captant son attention avec un sourire provocateur. Bien sûr, la vioque beugla encore.

« Je t’ai vue au loin, et je me suis dit : et si j’allais emmerder Zwei un coup ? Tiens au fait ! Des fois, tu veux pas dire que c’est toi la voleuse, que je puisse te déglinguer en toute légalité ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 563
Yens : -420
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Mer 5 Juil - 12:55



...
feat. Mist ~

RAAAARGH !!... Tu m'énerves ! Je suis justicier, me faire passer pour un voleur est un véritable déshonneur ! Maintenant laisse-moi faire mon boulot en paix tu veux ?!

La réponse de Mist t'agaçait énormément. Mais d'un côté, bizarrement, tu te sentais assez heureux, au fond de toi, qu'elle se soit rappelée de ton nom. C'était vraiment puéril en y pensant. Même après toutes ces années d'existence, tu gardais un côté enfantin profondément caché en toi. Une partie adorable qui rêvait désespérément d'être dévoilée un jour...

Tournant des talons, tu remis ta capuche correctement, toujours en grommelant sans élégance des insultes contre l'aérokinésiste. Tu fermas ta cape complètement pour ne plus laisser voir ta robe blanche. Au moins, comme ça, tu ne mourrais plus de froid. 
Cherchant dans les maisons une par une en ignorant royalement la mage de l'air, tu arrivas dans une maison assez malsaine. Elle dégageait une aura intensément angoissante. Perturbé, tu regardas le chef des policiers qui t'avait suivi.

Quelqu'un a été tué récemment ici. D'après nos informations, le voleur serait le responsable de ce crime. Certaines rumeurs disent que le fantôme de la victime rode encore dans le domaine, ce qui expliquerait le côté sombre émané de cette demeure.

Grinçant furieusement les dents, tu restas silencieux quelques instants avant de grogner, presque à toi-même, analysant les alentours nerveusement :

Humf ! Ridicule ! Qui croirait en de telles bêtises ?! 

Toi peut-être ? 
En tout cas ton stress était bien présent. Ton cœur battait fort. Et même si tu t'obligeais durement à te faire croire en l'inexistence des esprits, tu pouvais sentir ton corps trembler d'épouvante. Marmonnant je-ne-sais-quoi, tu fouillas le salon, où tu n'y trouvas rien. Bizarrement tu pouvais comme entendre des bruits semblables à de longs et silencieux souffles funestes. Quelque peu effrayé, tu restas figé sur place pendant un instant. 

Kssss... Qu'est-ce que c'est que ce bordel...

Et comme dans tout bon film d'horreur, des objets se mirent à flotter dans les airs devant tes yeux; et toi, bouche-bée, tu les vis se jeter sur toi à une vitesse fulgurante. En vue de ton INCROYABLE agilité, tu restas sans bouger, te protégeant de ta cape en mettant le bras devant ton visage. 

ET MERDE !

Noise, laisse-moi faire... Même si les esprits sont déjà morts et donc impossibles à vaincre, je peux au moins le renvoyer d'où il vient...
Doldee... Ça fait longtemps...
Oui... Maintenant, laisse-moi faire, ô cher maître...

Tu te tins brutalement la tête, hurlant de toutes tes forces. Ce cri n'avait rien d'humain. Il était féminin, certes, mais infernal. Tes yeux virant au rouge sanglant, s'écarquillant affreusement, un sourire machiavélique s'esquissa sur tes lèvres, jusqu'à en arracher tes joues...

Noise/Zwei possédé par Doldee:
 

Héhéhé... Héhé... Gyéhéhé...

Déboutonnant ta cape, tu tendis les bras. Des fils apparurent de nul part pour venir se nouer autours de tes doigts. Marchant avec le dos courbé vers l'avant en prenant des airs de bête, tu cherchas le potentiel fantôme se cachant dans les environs...

Heeeeey.... Où te caches-tu....? Héhéhé... Ne t'inquiète pas... Je ne te ferai aucun mal... Héhéhé...

Tes ricanements étaient terriblement, atrocement diaboliques. Mais enfin... Cela ne t'appartenait point réellement... 
Mais plutôt à Doldee, ta chain... Le premier monstre que tu avais dompté dans l'Abyss...

Les policiers, inquiets, s'étaient rapprochés pour voir si tu allais bien. Tu acquiesças pour les rassurer, toujours en gardant cet affreux et épouvantable sourire couvrant une grande partie de ton visage. Ils s'éloignèrent donc, assez perplexes cependant, te laissant faire, intrigués par ce changement de personnalité soudain...
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Mer 5 Juil - 20:56



feat. Chienne des Baskerville
Un fauteur de troubles à Hyouga

Trop facile vraiment de faire péter les plombs à cette timbrée aux cheveux aussi décolorés que son cerveau… C’était un peu comme frapper un handicapé : y’a aucun challenge, mais c’est sacrément rigolo ! Quelques mots et l’autre se mettait à brailler comme pas deux, à rameuter tout le quartier juste pour qu’elle soit vue comme un ramassis de merde. Ce coup-ci, Mist avait simplement suggéré à Zwei de se travestir (un thème qu’apparemment cette folle adorait) en voleuse, afin de pouvoir lui taper dessus gratis. Et bingo, celle-ci s’énerva, se prétendant justicière, même si la jeune Esper ne la voyait pas différemment que Super-Connasse, et s’affirmant overbookée par le travail. A ces mots, la belle aux yeux d’azur éclata de rire, avant de poursuivre la provocation :

« Au risque de décevoir ta petite cervelle ramollie, étant une gonzesse, faut dire justicière… ‘fin bon, je te pardonne si tu dis rien du tout en fait ! »


Finalement, la vioque préféra se carapater dans son coin, tandis que Mist allait rapidement inspecter la baraque dévalisée, histoire de faire genre qu’elle bossait sérieusement. C’était vraiment gonflant que l’autre putois de dieu ait choisi ce jour précis pour la forcer à aider Fuyu… Malheureusement, la tueuse n’était toujours pas assez puissante pour résister autrement que par un doigt d’honneur mental tendu vers le ciel… Ce qui n’était pas franchement utile ici… D’ailleurs, la fille aux cheveux noirs se demandait régulièrement comment faisaient les autres élus pour ne pas péter une durite à force de se faire harceler par des guignols jouant à chat couleur.

Quoiqu’il en soit, la Fuyujin fouilla la piaule avec efficacité, c’est-à-dire qu’elle jeta un coup d’œil rapide avant de conclure que rien de bien bien utile se trouvait dans le coin. Elle ressortit donc du bâtiment, pour rejoindre sa victime du jour, en pleine discussion avec un des chienchiens de Sul Hei. Ce dernier était en train d’expliquer la raison de l’aura plutôt dark émanant d’une autre baraque, aura que Mist ne ressentait absolument pas… Mais bon, c’était pas trop sa tasse de thé aussi. Bref, un grand classique pas franchement intéressant : un meurtre, un fantôme… Juste le début d’un film policier à deux balles dont tout le monde connaît le coupable avant même que le crime soit commis…

Mist conserva le silence. De toute façon, avec les cris stupides balancés à tout hasard par la justicière de l’impossible, c’était à peu près aussi utile de parler que de mettre de la Biafine sur un pain cramé… Donc, l’aérokinésiste s’engagea à la suite de Zwei, afin de découvrir un peu la vie dans une maison hantée. A peine le duo était-il parvenu dans le foutoir qui devait servir de salon, que des bruits chelous se firent entendre, en mode très cliché du « Bouh » d’un gamin de 10 ans réclamant ses bonbecs à Halloween. La cinglée semblait un peu paumée, la meurtrière se sentit donc obligée de lui expliquer les faits.

« Wow, c’est du vent… Je peux faire pareil si tu veux ! »

Bon, le truc c’est que Mist perdit aussitôt toute crédibilité, car le mobilier présent se mit à danser la java dans les airs. Tout flottait un peu n’importe comment, et Zwei se mangea même quelques projectiles qui lui fonçaient dessus. Fallait dire qu’à force de rester plantée là comme une trouffionne, c’était un peu évident… Alors qu’elle piaillait une nouvelle fois, la manipulatrice de l’air soupira.

« Je peux aussi faire voler les objets, ça fait pas de moi un fantôme ! Enfin je crois… »


Zwei réagit bizarrement ensuite. Ses yeux rougirent, elle leva les mains vers le ciel, et alors que Mist s’apprêtait à lui rappeler l’inutilité d’invoquer les dieux, des fils sortis de nulle part s’enroulèrent autour de ses bras, ce qui rappela à la nana au look gothique le pouvoir qu’avait utilisé l’autre à leur rencontre. En plus, même la voix de cette dingue avait changé. Mais pour une fois, l’heure n’était pas à charrier…

Mist activa son Mizugan, enflammant son œil gauche, boostant ainsi ses capacités à leur potentiel max actuel. Après quoi, elle écarta les bras pour générer un contrecourant suffisamment fort pour stopper les mouvements improbables des objets flottants. Ainsi, elle éviterait de s’en prendre un en pleine tronche par hasard, même si du coup, ça aidait aussi Zwei… En parlant d’elle, l’assassine se mordit la lèvre pour ne pas exploser de rire une nouvelle fois, en la voyant causer aux murs.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 563
Yens : -420
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Ven 7 Juil - 18:08

[center]

...
feat. Mist ~

N'aie pas peur ! Allez, viens viens...

Tes yeux pourpres se dirigèrent brutalement vers la droite en ressentant la présence particulière d'un autre être. Non, ce n'était pas la meuf à coué-couettes qui s'amusait à rire de toi, tout en faisant une sorte de bouclier. Ouais, reste derrière miss, ton beau chevalier blanc te protégera de tout, Zelda ! 

Ton sourire formant une sorte d'énorme croissant de lune sur ton visage, te donnant un horrible coté de créature affreuse des pires films d'horreur, tu lanças tes fils d'une main se projetant vers la source de magie inconnue.

Ce n'est pas un fantôme... Mais un mage !~ Giéhéhéhé... VIENS PAR ICI MON CHOU ! ~

Tu partis vivement à sa poursuite, attrapant des tas d'objets avec tes fils, que tu balanças sur l'intrus. Celui-ci courrait extrêmement vite; plus vite que toi en tout cas. Tu n'avais pas pu voir qui cela pouvait bien être... Mais ton hystérie te rendait aveugle, et donc, peu importait qui c'était, tu ne rêvais que d'une chose : le faire souffrir. 

Ta voix était bien plus aiguë que celle que tu avais habituellement. Que celle que tu avais avant de te faire posséder par Doldee, ta chain principale. 
Jetant tout ce qui se trouvait sur ton chemin, tu galopais derrière lui en haletant sauvagement, comme un prédateur affamé. Jusqu'à-ce qu'il tomba sur un cul-de-sac. 

Piégé ! Hehehehehehe...!~

Tu utilisas ta puissance magique pour l'entourer de fils blancs quelques peu transparents, lui bloquant ses bras et ses jambes. C'était un homme, assez baraqué, barbu mais pas trop, et un bandana cachait une grande partie de ses cheveux mis en arrière. Il n'avait aucune élégance. Ses vêtements étaient sales, et sentaient la peste. Il te regardait d'un air dédaigneux, terriblement agressif.

Relâche-moi, sale chienne !!

Tu ricanas bruyamment, avec des airs de folle — et non fou — sortie d'asile. Il grognas, assez perturbé. 
Resserrant les fils en tirant dessus, tu continuais de rire, un œil grand ouvert, et l'autre mis-clos, tandis que l'autre hurlait de douleur, comme si il allait exploser.

Tant de vulgarité...! Tu mérites d'être méchamment pu— UH ?!

Les fils se desserrèrent brutalement, et, les yeux du présumé voleur devenant blancs comme la mort, il gronda furieusement avant de se libérer. 
Droit devant toi, lieutenant Baskerville, il fit soulever plusieurs objets qui foncèrent vers toi d'une violence inouïe.

AAAAAAAAAH !! MAIS QU'EST-CE QUE...?!

Tu sautas sur le côté pour éviter la pluie de morceaux de verre. Cependant, certains tombèrent sur toi pour déchirer quelques morceaux de ta cape, et se planter dans ton bras droit que tu avais utilisé pour te protéger par réflexe.

Le vaurien répartit alors, respiration rapide. Reprenant conscience, tu te relevas difficilement en ôtant les fragments tranchants sur ton bras. Tu hurlas douloureusement, un œil fermé sur deux.

.... ARRRRGH !! CONNARD !! REVIENS ICI !!

Tu saignais abondamment, et, affaibli, tu tentas de le suivre en marchant assez vite, essayant de stopper l'hémorragie avec ta main gauche.

Ughhh... Ugh... Arrrgh... Je... JE VAIS T'AVOIR !!..

Tes fils avaient disparu miraculeusement. 
Ahanant, tu finis par tomber sur tes genoux, avant de t'écrouler totalement au sol, sur le ventre, joue contre le par-terre.

PUTAIN !

Tu frappas le parquet en gémissant gravement. Ne voulant pas te laisser abattre, tu rampas jusqu'à un meuble, t'agrippas à lui, et te relevas du mieux que possible. Tu repris ta marche, le visage grimaçant, le sol noir noyé par ton propre sang. 

Ton mental était peut-être admirable, mais ton corps n'en pouvait plus... Et tu n'allais pas tarder à t'évanouir en restant ainsi la plaie ouverte... Qui laissait jaillir une cascade de liquide rouge...
Et tu n'osais pas demander à l'autre nana qui devait t'aider, de te soigner...
Fallait-il qu'elle sache le faire correctement ! Tu n'avais pas confiance en cette biatch...
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Sam 8 Juil - 17:27



feat. Chienne des Baskerville
Un fauteur de troubles à Hyouga

Et ça continuait, encore et encore… La cinglée s’adressait en permanence aux murs, la voix devenue complètement chelou par rapport à d’habitude… Une tête d’ahurie, des expressions ringardes et démodées, un style globalement nul, il n’en fallait pas plus pour que Mist perde le sérieux qu’elle avait jusqu’ici pu conserver en utilisant ses pouvoirs. Le champ d’air toujours sous son contrôle, elle explosa de rire en observant la fofolle explorer la baraque, à l’affût du moindre détail pas net. Sauf que la seule chose ici qui l’était pas, c’était bien Zwei…

« Eh, faut vraiment que tu te calmes ! Déjà que d’ordinaire t’es pas bien fut-fut, si en plus tu pètes les plombs à chaque fois que tu te manges un canapé… »


Pourtant, l’illuminée de service poursuivait sa recherche sans broncher, avec le même faciès idiot. Tout à coup, elle se mit à hurler –encore ! – pour une raison aussi dégénérée que son cerveau. Ainsi, Zwei gueula à tue-tête après un certain mage, s’amusant donc au passage à draguer les murs de sa voix tout sauf sensuelle. Enfin bon, vu la délicatesse dont avait fait preuve cette vioque lors de leur première rencontre, c’était pas étonnant que ce genre de phénomène apparaisse.

La nana aux cheveux blancs se mit à cavaler d’un coup, à une vitesse proche de l’allure de pointe d’un escargot écrasé, invoquant ses étranges fils, beuglant comme si sa vie en dépendait. La jeune Esper, forcée depuis le départ par une enflure de divinité, partit à contrecœur à sa suite, en marchant avec un air blasé. Décidément, la journée de merde commençait bien…  Il fallait bien ce rythme très lent chez Mist, pour permettre à Zwei de prendre une seconde d’avance sur elle. C’est ainsi que l’espace de quelques instants, la belle aux yeux d’azur perdit de vue la cinglée, qui avait finalement réussi à dénicher son chou de mage.

Malgré cette absence de visibilité, la violence verbale de la mémé agissait encore plus efficacement qu’un GPS. Des cris de partout, des bruits sourds, Mist arriva sur la scène juste pour voir la petite salope se manger de nouveau des projectiles, tandis qu’un homme à la carrure assez imposante, et à la coupe de cheveux sûrement immonde vu qu’il la dissimulait sous un bandeau, s’échappait et croisait la Fuyujin un peu surprise.

Donc d’un côté un type suspect et moche, poursuivi jusqu’ici par Zwei ; de l’autre côté, cette cinglée, effondrée dans une mare de sang qui grandissait à vue d’œil… Et le dieu sans couilles qui restait inactif pendant ce temps… Pour Mist, le choix le plus logique était de se tirer, tout simplement… Mais là, ça l’aurait fait chier de s’être impliquée dans une affaire pour laisser le voleur s’en sortir fastoche. Aussitôt, la demoiselle afficha un air supérieur, et tout le sarcasme dont elle était capable s’entendait à chacune de ses paroles :

« T’es pitoyable Zwei ! Encore plus faible que cette blondasse que j’ai tuée dans les bois… Inutile même pour stopper un pauvre gugusse qui faisait joujou avec toi… Tu me dégoûtes ! »


Après quoi, Mist s’élança, à fond ce coup-ci, à la suite du barbu. Portée par les airs, et utilisant toute sa puissance, elle n’eut aucun mal à le rattraper, lui balançant une onde de vent dans les jambes, ce qui fit rétamer ce blaireau. De nouveau piégé, il se retourna vers la tueuse, un air furieux sur son visage, tandis que les objets aux alentours se mettaient à tournoyer autour d’eux. Retrouvant son air blasé, la brume qui apportait le glas commença les hostilités :

« Alors c’est toi le petit malin qui chourave la tune des riches ? Ça me gave de t’arrêter ici, mais j’ai pas vraiment le choix… Résiste un peu, steuplaît, que je puisse te faire souffrir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 563
Yens : -420
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Sam 8 Juil - 18:38



...
feat. Mist ~

Au lieu de te donner un coup de main qui serait bien utile, la loli trop dark émo décida de te narguer et de t'insulter en se donnant des airs de reine insupportable. Enragé, tu lui grognas au visage, et la laissas partir devant toi. Cependant... Tu pouvais sentir l'énorme différence de force qu'il y avait entre elle et lui... Effrayé, tu te mis à avancer plus vite... Cependant ton bras qui pendait te gênait trop...  Une terrible envie de te le couper envahissait ton esprit. Mais rapidement, tout se concentra sur cette terrible puissance magique présente dans le domaine. Toujours te tenant la bras, tu oublias ta douleur sur le moment et poussas Mist de tel à l'éloigner assez du voleur, qui, pris d'une épouvantable colère, fit sortir une myriade de couteaux, qui se jetèrent sur toi... Ce n'était visiblement pas ton jour...

AAAAAAAAAARRRRRGHHH !!!...

Ton corps tremblant affreusement, tu serras les poings, tes yeux rougis de rage profonde. Le brigand, épuisé, sûrement à force de faire des farces avec les policiers qui en croyaient l'existence d'un fantôme, se colla au mur, la respiration rapide, les battements de son cœur audibles.

T'avançant en poussant des grognements similaires à ceux d'un chien en colère, les dents serrées, tu l'attrapas par la gorge et le soulevas facilement. Toujours le corps vacillant, tu retiras un couteau planté dans ton ventre ensanglanté, tu le pointas devant son nez.

PITIÉ ! PITIÉ JE VOUS EN SUPP—

La lame avait pénétré la chair entre ses deux yeux. Faisant glisser celle-ci en haut puis en bas, tu séparas sa tête en deux parties, qui tombèrent au sol comme de la purée. Écrasant l'une d'entre elles de ton talon, tu balanças le corps plus loin, avant de tomber sur un genou, puis l'autre, essayant désespérément de te soulever avec tes bras. Du sang coulait de ta bouche comme si de l'eau débordait d'un lavabo... Et, malheureusement, tu tombas au sol, le corps empalé par un nombre incalculable de couteaux aiguisés. 

Tu respirais encore, mais faiblement. Le liquide de vie noyant ta gorge, tu étouffais. Tu te mis à tousser fort, recrachant un lac écarlate. 
Pourquoi avoir protégé Mist ? 

...... Le devoir ...... D'un justicier ..... Est de protéger autrui ..... Au péril de sa ........ Vie.... 

Criminelle ou pas... 
Garce exécrable ou pas...
Tu n'avais qu'une parole. 
Tu avais juré de remplir bien ton rôle de serviteur de la justice aux Baskervilles.
Et voilà que tu allais mourir ... Encore une fois. 

Tu ne mourras pas Zwei... Pas encore.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Dim 9 Juil - 13:24



feat. Chienne des Baskerville
Un fauteur de troubles à Hyouga

Le type était acculé comme un rat, et Mist allait l’écraser comme une mouche. Mais cette fouine ne comptait pas se rendre, mais au contraire vendre chèrement sa peau d’ours, en utilisant ses dernières ressources pour manipuler les objets tout autour. L’aérokinésiste avait confiance en ses propres capacité, autant pour contrer chacune des frappes de tapette de son adversaire, que pour déglinguer ce dernier. Il n’y avait donc pas à s’en faire, et le combat serait facilement réglé. La jeune Esper, comme promis, prendrait tout de même le soin de taillader sa victime. Capturer la cible, oui, mais pas forcément en un morceau…

Finalement, ce fut le gigolo de service qui prit l’initiative, en balançant une salve de couteaux en direction de la belle aux yeux d’azur, qui se contenta de lever son bras droit, paume vers l’avant, pour renvoyer à leur utilisateur ces armes. Mais alors que Mist allait riposter, elle fut violemment balancée sur le côté, dissipant le flux d’air qu’elle avait accumulé. Jetée à terre, elle se retourna avec un regard meurtrier, prête à buter la personne qui était responsable de sa chute, allant jusqu’à oublier le voleur.

C’est là que la tueuse aperçut la nana aux cheveux décolorés, toute ensanglantée, les couteaux plantés un peu partout dans son corps. Mist comprit rapidement le geste de l’autre timbrée, même si l’intervention de sauvetage était assez pathétique compte tenu de l’état actuel de Zwei. Néanmoins, même blessée, celle-ci continua de martyriser le vieux barbu dégueulasse, lui tranchant la gueule en deux belles pastèques, avant de s’effondrer à son tour.

Le top du top ! Mist se retrouvait donc avec deux semblants de cadavres sous les bras. Elle fixait toujours la vioque avec étonnement, ignorant la cause de sa minable manœuvre d’aide. En y repensant, c’était exactement comme la fois où ses parents s’étaient sacrifiés pour elle. Héroïque… mais tellement inutile… Zwei devait vraiment avoir un cerveau handicapé pour ne pas avoir saisi cette évidence… Tout en toisant le corps de cette fofolle, l’air supérieur affiché, elle l’évoqua à voix haute :

« J’aurai eu aucun mal à parer ces couteaux. Tu n’as servi à rien, vraiment ! »


Après quoi, la fille aux cheveux noirs se rapprocha de la prostituée assumée, s’accroupissant tout en posant sa main apposée de son sceau sur le buste de l’autre. Le dragon bleu s’illumina tandis qu’une aura bleutée entourait peu à peu la meurtrière, qui utilisa alors ce don accordé par la divinité utile à ses heures perdues pour refermer les plaies les plus graves de Zwei. Elle maintint l’énergie régénératrice quelques instants, jusqu’à être sûre de la survie de la malade, avant de se relever, tout en chuchotant ces derniers mots, un sourire, pour une fois sincère et dénué de tout sarcasme sur les lèvres :

« Merci… »


Laissant ensuite la scène telle quelle, Mist ne tarda pas à se tirer de cette baraque pourrie, s’empressa de siffler les deux gugusses armés les plus proches. Quand ces boulets arrivèrent enfin, elle montra du doigt la piaule.

« Dans cette baraque miteuse, y’a votre voleur. Vous verrez, c’est un barbu pas propre ! On l’a un peu abîmé, mais ça devrait vous convenir quand même. Ah, et occupez-vous de soigner la nana aux cheveux de mémé ! Sur ce, je me casse, j’ai pas que ça à foutre ! »


Et sur ces très belles paroles, Mist prit congé de ces messieurs, s’en repartant vers une partie moins chiante à visiter de Hyouga. Quelle journée de merde quand même !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 563
Yens : -420
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 106
Nombre de topic terminé: 39
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   Lun 10 Juil - 17:03



...
feat. Mist ~

Quelle douleur atroce... Malgré tout, tu ne regrettais pas ton geste héroïque mais assez stupide. Tu étais plus faible qu'elle. Si elle aurait pris le coup, elle s'en serait sûrement tiré...
Mais voilà... C'était ça. Seulement "sûrement"...! Et puis, sur le coup, tu en avais oublié ton énorme perte de puissance depuis ton arrivée en Kosaten. 

Anxieux, tu tournai faiblement ta tête vers Mist, tout le bas du visage trempé de sang. Tu continuais de trembler... Mais tu souris tout de même en voyant Mist sans rien de casser, rassuré... RASSURÉ ?! Que... Mais qu'est-ce que c'était que cette histoire ? Une preuve d'affection ? Non, ce n'était évidemment pas dû à cela ! Enfin, tu étais juste justicier, tu étais tout simplement heureux d'avoir bien rempli ton boulot ! C'est tout ! 

Après t'avoir hurlé dessus en te disant que cela était complètement inutile, la mage de l'air à couettes s'agenouilla près de toi, à ta grande surprise. Normalement, elle aurait dû partir, se barrer loin, te laisser comme ça, agonisant, te laisser crever après tout ce que vous aviez pu vous dire... Vous aviez une relation assez fragile... Et pourtant.

Et pourtant la jeune minshujin... Qui, en regardant bien, n'en était pas réellement une — le sceau du serpent avait disparu pour laisser place à celui du dragon. Tu aurais dû t'en douter. Aucun minshujin, aussi lâches soient-ils, auraient osé se gambader librement à Fuyu, jusqu'à passer devant des policiers, sans crainte. Les yeux écarquillés, tu la voyais te soigner, tu la voyais t'enlever toute ta douleur, tu la voyais briller d'une belle lueur bleutée. Les couteaux se dissipèrent, et les plaies commençaient à se fermer. Tremblant toujours un peu, tu l'entendis, après qu'elle eut fini... Te remercier d'un ton remarquable. Oui, elle ne se moquait pas de toi cette-fois. Oui, elle n'était pas énervée... Elle était... Reconnaissante.

Te relevant difficilement, tu toussas gravement, la regardant partir. Tu voulus l'arrêter, en tendant le bras, comme pour la retenir. Mais finalement, tu la laissas s'en aller, souriant avec un air tendre qui t'aurait grandement choqué si tu t'étais regardé dans un miroir. Tu étais... Fier de toi.

Les policiers arrivèrent alors, te questionnant un moment sur ce qui s'était passé. Tu leur expliquas calmement, et tu t'extirpas du domaine à ton tour, remettant ta capuche, sentant tout de même quelques douleurs au ventre. Les agents de la justice voulaient t'aider, mais tu avais refusé. La magie de Mist avait bien suffit, selon toi. 

De rien... 

Chuchotas-tu, reprenant l'étalon blanc qui était sagement resté à sa place. Les deux villageois du début étaient venus te remercier, et te donnèrent même une bourse pleine d'argent, à ta grande stupéfaction. Tu acceptas le présent après qu'ils aient insisté plus de mille fois. Enfin, tu montas sur le cheval, et galopas sur le chemin de Yuki...

Tu espérais revoir cette peste un de ces jours... 
 

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: [QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga   

Revenir en haut Aller en bas
[QUÊTE] Un fauteur de troubles à Hyouga
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Théorie] Hoopa, un Fauteur de Troubles
» Perdu en eaux troubles
» Birmanie: Ca continue
» Soirées au dortoir [Eli, Lou et Ashley] [Carrie en PNJ]
» L'art des troubles-fêtes [Hamayeb]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Ville d'Hyouga-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.