Partagez | .
▬ Protection brutale [Quête de guerre]
Messages : 1340
Yens : 885
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Sam 15 Juil - 10:13

Détails de la quête:
 




feat.Zayro

Devant les portes

Une fois encore, je parcourais les territoires neutres de mon regard sempiternellement stoïque. Détaillant tous les alentours calmes et paisibles de la route en terre battue que je parcourais, mon esprit était en pleine réflexion, concernant la mission qui nous avait été confiée. Par ‘’nous’’, il était question de l’ensemble des élus de Fuyu : Garder Shiryoku des attaques intruses. Depuis la négociation réussie avec le général, l’armée de Shiryoku avait décidé de nous prêter main forte, à moi ainsi qu’à Fuyu. Mais les nouvelles allaient vite. Il fallait s’attendre à une répression de la part de Karui et de ses hommes. Considérant désormais la ville de Shiryoku comme une sorte d’extension Fuyuenne, ils auraient certainement tout fait pour la prendre à revers.

C’était la raison même pour laquelle j’étais présent. Assurer la protection sur toutes les échelles autour de la cité. Malheureusement, la paisibilité de mon voyage allait bientôt être interrompue. Tout au long de mes marches, je repérais soudainement du mouvement au sein même de la forêt qui encadrait la voie publique. Aucun doute qu’il s’agissait des ennemis. Bien évidemment, je n’en fis rien, continuant mon périple jusqu’à la grande cité de Shiryoku. Il me fallut une vingtaine de minutes pour y être. Arrivé aux portes principales, je fis volte-face pour observer longuement de gauche à droite. Ma posture ne trahissait aucune panique, aucune frustration. Tout n’était que confiance et assurance.

-Combien de temps comptez-vous encore rester caché bande de scélérats ? Est-ce donc là tout le potentiel des combattants du phénix ? Se cacher dans l’ombre ? N’oubliez pas que mon œil peut percer les mystères des ténèbres.

Ambiance

Laissant mon œil faire luire ma pupille divine, don céleste des plus grandes puissances cosmiques, j’analysai avec une précision monstrueuse les arbres autour de moi. Il me fut aisé de discerner l’énergie de cinq personnes. Qui étaient-ils ? Ils ne bougeaient pas malgré mes avertissements. Quoi qu’il en soit, en tant qu’ennemis, j’allais devoir les anéantir. Fléchissant donc des jambes, le visage toujours au repos, je disparus soudainement de leur champ de vision, laissant derrière moi une trainée de poussière qui se reposait doucement. Ma cible fut la personne qui était la plus proche de ma position. La pointe de mon épée dirigée vers la nuque de l’intrus, mon œil rougeoyant scintillait dans l’ombre dans laquelle il était dissimulé. Le mécréant me cherchait encore qu’il fut transpercé avec aisance par mon épée. Alors même qu’une ambiance victorieuse voulait s’installer en moi, une autre silhouette se précipita sur ma gauche. Ce nouvel ennemi avait en sa possession un glaive dont le tranchant fusait bien vite jusqu’au sommet de mon crâne.

Ma pupille roula dans sa direction, et soudainement, la célérité de son mouvement devint pour mes yeux, bien trop ridicule. Frappant son poignet par le bas, je détournai à la seconde l’attaque qui m’était destinée, pour enchaîner directement avec un coup d’épée sur son torse. Seulement, le plastron de mon assaillant fut assez solide pour empêcher mon épée de l’atteindre, et assez bruyant pour laisser entendre le bruit du choc à des lieux de là. Cela ne fit donc que le repousser pour le moment, à quelques mètres de moi. Une autre personne apparut soudainement dans mon dos, pour me frapper à coup de hache. Évitant cela en une rotation rapide sur la droite, ma lame fendit l’air, loupant de justesse le cou désormais hors d’atteinte de mon assaillant. Ils étaient tout de même assez rapides, il fallut le dire.

C’est alors que, tous quatre surgirent sur une seule face pour m’attaquer simultanément. Mon œil percevait tout cela, mais ne put trouver la faille dans les diverses attaques. Utilisant mon épée comme seul bouclier, je fus expulsé des bois pour aller heurter un arbre non loin de là. Dans la poussière qui s’est générée, je me relevai, pour observer les quatre hommes qui me faisaient face. À ma grande surprise, il ne s’agissait non pas de Seikajins, mais plutôt, de Minshujins. Que faisaient-ils ici ? Leur impact dans la guerre avait cessé depuis bien longtemps.

-Minshu n’a rien à faire ici.

-Uchiha Rinkyu, ennemi de Jason Rokuro, ainsi que de tous les Minshujins. Nous savons que vous n’éprouvez rien d’autre que de la haine envers notre nation. Raison pour laquelle nous sommes venus vous capturer.

-Sous quels ordres agissez-vous ?

-Nous sommes de ceux qui feront tout pour notre pays, même aller contre les règles. Suivez-nous ou périssez ici même. Nous avons des questions pour vous.

Les observant avec la même impassibilité, je dépoussiérai mon vêtement, les montrant clairement que c’était tout ce dont ils étaient véritablement capables. Me jeter un peu de poussière dans les vêtements. Je ne les craignais pas, même si je savais bien que tous réunis pouvaient me causer de gros ennuis.

-Je vois… Dans ce cas, vous allez tous périr.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Dim 16 Juil - 6:31



Protection brutale

feat.Rinkyu



Encore cette discussion ? Chaque nuits seront pareilles ?
Elles ne seront jamais pareilles.
J'ai déjà entendu la même tirade...
Tu ne peux vivre sans âme, tu en a maintenant conscience.
Je crois comprendre ou tu veux en venir, entité.
Tu penses ? Alors, tu devras faire un choix. La reprendre pour la corrompre ou la perdre et mourir.
Nous verrons bien...

Il demeurait rare que le messager des enfers ait les yeux clos. Cependant, il se leva au beau milieu d'une pièce, une chambre qui se trouvait dans une auberge de Shiryoku. Oui, il se souvenait d'y être venu la veille, en chemin. Cette missive était tombée après tout, avec l'ordre d'y aller et de mettre à mal la rébellion et les terroristes du phénix. Depuis le temps que cette guerre se profilait, il était temps d'avoir un peu d'action.

Pourtant, ça ne changeait rien au caractère du colosse, il restait lui même, une arme qui faisait tout pour tuer, remplir son objectif, devenir puissant, avancer et écraser ses cibles. Non, rien ne changeait. Sa transformation en démon lui avait bien sur donné accès à plus de pouvoir, mais cette étape qu'il cru bon, n'avait pas été si florissante que cela.

Retrouver Ellen n'était pas encore devenu sa priorité, mais si la chance de la recroiser se profilait, alors elle s'en mordrait les doigts. Bien entendu, pour son propre bien dans son avancée, Zayro avait prit le soin de ne garder en mémoire que ce qu'il désirait. Le pouvoir de l'inconscient dirons-nous. Cependant ici, il savait très bien quoi faire et à quoi était dû sa présence.

Il était seul dans la ville, entendez par là, que ce dernier n'était pas venu accompagné. Se levant de son lit, il s'engagea dans le centre ou quelques troupes de soldats Fuyujins étaient amassés. Un bataillon qui soutenait les forces en présence de la ville. Etre une capitale marchande avait des avantages... Et son lot de mercenaires prêts à défendre la cité pour recevoir leurs paiements. Tous étaient sous ses ordres, car il était le plus haut gradé et le plus puissant en ce lieu, élus ou natifs confondus. De toute manière, il n'y avait pas d'élus à l'horizon.

Sir Zayro, Monsieur, nous attendons vos ordres.
Voici un plan de la ville, des égouts et de la périphérie de Shiryoku.
Nous n'avons pas encore vu d'activité suspecte dans les proches environs.



Je vois. Vous aller boucler le périmètre dans ce cas. Posez des explosifs magiques dans les égouts de la ville, libérez le barrage du fleuve par la suite. Cela va creer des rapides.




Bien, mon groupe va s'occuper des égouts, nous partons de suite.
Vous voulez bloquer les passages. Mais nous n'aurons aucun replis en cas d'attaque lourde.

Face à la dernière attaque, Zayro lança un laser en pleine tête du soldat hésitant sur son ordre, le tuant sur le coup. Le corps s'écroula en arrière et le dernier de la troupe, la sueur au front, devant les autres soldats stupéfaits par tant de cruauté, répondit ;

Je... Je vais m'occuper du barrage.



Bien. Une fois fait, laissez un peloton de sentinelles au fleuve et aux entrées de la ville. Installez des barrages de fortune. Les soldats de Fuyu en première ligne, le surplus aux remparts de Shiryoku.





Les soldats et les sentinelles avaient plus d'entrainement que les mercenaires et pouvaient à la fois mieux prévenir en cas d'attaque, mais aussi mieux résister. Zayro préféra donc user d'une stratégie qui visait à utiliser toutes les forces en présence, du coté Fuyujin, pour défendre les pourtours du village. Mais aussi en coupant les accès indirects comme les égouts ou le fleuve, ce qui condamnait un replis des troupes de l'intérieur, mais permettrait d'empêcher les troupes exterieur de venir également.

De toute manière, Jinn partait du postulat qu'avec sa seule présence, les ennemis auraient bien du mal à venir jusqu'ici. Si jamais ils tentaient, ils seraient éliminés. Il restait maintenant les mercenaires... Un peu plus dissidents, certes, néanmoins, tous craignaient le colosse et son comportement parfois imprévisible, alors ces derniers l'écoutèrent.



Vous tous, protegerez l'intérieur de la ville, patrouille de trois, et contact aux points donnés toutes les quinze minutes. En cas d'alerte, vous passez en binome et la personne qui se sépare du trio viendra soutenir les points attaqués en priorité. Le reste, vous gardez vos positions.



Chacun savaient alors ce qu'ils avaient à faire, on pouvait dire que Zayro était un sacré meneur d'homme dans le feu de l'action. Mais soudain, l'une des sentinelles vint le prévenir que ça chauffait dans la forêt alentour. Des bruits de combats, des coups et des chocs de fer vint alerter les sens aiguisés du soldat.

Monsieur, nous avons entendu des bruits à quelques lieux d'ici. C'est peut être des ennemis.



Je l'ai senti. Il s'agit d'Uchiha Rinkyu, je connais ces atomes... C'est lui qui doit se battre la bas. Je sens plusieurs autres signes de vie, mais pas assez pour que ce soit nos ennemis. Gardez vos positions, je vais voir...


A vos ordres monseigneur.

C'est donc la dessus, que le géant de Fuyu se dirigea vers la position ou se trouvait l'Uchiha. Il n'avait aucun mal à le faire, puisque celui ci savait se téléporter, au moins sur 300 kilomètres. Autant dire qu'il surprit les ennemis de son "allié" du jour, avec facilité. Ces types étaient entrain de tailler le bout de gras, la causette avec Rinkyu, rien que ça.

Saisissant l'un d'eux en arrière, par le cou, sans qu'il n'ait le temps de réagir, Zayro lui trancha la tête en faisant chauffer ses doigts et sa poigne à grand renfort de laser atomique. Evidemment, les autres furent sur le qui-vive aussitôt et se mirent en position de combat.

Mais ils n'étaient plus que trois, face à deux élus de Long, et pas les plus faibles, fallait t'il encore le souligner ? Le messager de l'enfer regarda et dévisagea chacun d'eux, tout en parlant, avant de finir par fixer l'Uchiha.



Vous n'êtes clairement pas Seikajins. Une attaque pour profiter de la situation, ne peut signifier qu'une chose... Vous êtes des lâches de Minshujins. Pourtant, la guerre vous avait effrayé, alors que faites vous ici ?




Zayro Jinn, toi aussi tu es notre ennemi... Peu importe que la guerre soit finie, nos contentieux sont encore grands avec les élus de Fuyu. Sachez que l'un de nous porte une bombe en lui, qui peut exploser à notre mort ou volonté, nous sommes prudents. Vous avez tué l'un des nôtres, ça aurait pu vous couter cher. Mais pensez vous qu'on attaquerait des élus aussi puissants sans sécurité ? On sait que vous tenez à proteger cette position des troupes de Karui, mais si nous n'obtenons pas nos réponses et ce qu'on veux, on rasera tout, même si on meurt, je suis certains que Sul Hei vous le fera payer.



C'est que ces soldats de Jeong n'étaient pas si bêtes après tout... Plutôt prévoyants même. Malgré tout, cela n'effrayait pas Zayro et Rinkyu n'avait pas non plus l'intention de changer de faciès pour leurs plaisirs. Chacun des deux élus avaient sans doute sa méthode, son petit atout pour désamorcer la situation. Un pouvoir ? Des mots ? Que sais-je encore ...



Et quelle est donc cette question ? Même si ça ne vous apportera rien d'en connaitre la réponse, une fois morts.









Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 885
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Dim 16 Juil - 9:23




feat.Zayro

Rencontre inattendue

Ambiance

Ils étaient à quatre, et voulaient se battre contre ma seule personne. Leur objectif suicidaire qui était de me capturer allait forcément échouer, vu que je ne comptais pas perdre mon temps avec eux. L’importance était à Shiryoku, et non à ses portes. Même si le combat allait être assez long, pour la simple raison que je n’allais pas m’épuiser à les combattre à pleine puissance, j’allais les écraser, sans qu’il n’en reste une seule trace. Je leur avais déjà donné l’issue de notre rencontre, toutefois, ils semblaient entêtés et voulaient me tenir tête quoi qu’il arrive.

-Vous, élus de Fuyu, êtes si arrogants que ça en est même répugnants. Aujourd’hui, Uchiha Rinkyu, vous allez vous soumettre à Minshu.

C’est alors, qu’une personne dont le visage ne m’était pas inconnu apparut derrière eux. Il s’agissait très clairement de Zayro Jinn, l’une des deux personnes que je devais ramener à tout prix à Sul Hei. Seulement, il n’était pas comme je l’avais imaginé, même si son accoutrement avait grandement changé. Que faisait-il ici ? À première vue, le colosse ne semblait plus être dominé par la volonté de la sorcière. Il y avait une erreur. Les choses ne devaient pas se passer ainsi. Quoi qu’il en soit, je gardai mon calme, observant clairement son meurtre vis-à-vis de l’un des soldats qui me fit face. Aucun changement, c’était bien le messager des enfers qui était en face de moi. Ellen m’aurait-elle trompée ? Quoi qu’il en soit, j’allais devoir faire avec. Le trainer vers Sul Hei, était ce qu’il fallait faire.

Les soldats Minshujins encerclés, n’avaient pas perdus de leur confiance, ni même de leur perfidie. Selon leurs propos, ils avaient en leur possession une bombe qui aurait été capable de raser tout ce qui se serait trouvé aux alentours de nous. Pensait-il seulement que ça lui procurerait une quelconque sécurité ? Mon sharingan apparut bien vite dans mon œil découvert. Une seule seconde aurait été suffisante pour régler le misérable problème. Quoi qu’il en soit, le colosse ressentit le besoin d’apprendre quelles étaient les questions qui poussaient ces gens à agir de la sorte. Ils ne tardèrent pas à prendre la parole, avec un sourire hésitant affiché sur le visage.

-Jason Rokuro a disparu sans laisser de traces depuis bien des jours, et ceux qui le suivent également. Nous avions pour objectif d’observer les élus prometteurs de la république, et il était clairement en train de sortir du lot. Seulement, du jour au lendemain, Jason a soudainement disparu. Dahlia aussi. Tenkei, le dernier du trio n’a plus donné de nouvelles depuis bien longtemps. Et une disparition aussi soudaine, ne peut pas être une coïncidence. Dîtes nous, où ils se trouvent et ne tâchez pas de mentir.

En effet, selon ce qui avait été dit de la part de Roronoa Zoro, Jason avait disparu au cours de leur combat, laissant tomber son épée dans cette soudaine disparition. Toutefois, les autres élus, je n’en savais rien jusqu’à présent. Et il fallait bien dire qu’ils ne m’intéressaient pas réellement. Avec cette sempiternelle monotonie dans la voix, je repris la parole :

-Pourquoi diable mentirait-on à des lâches incapables de frapper à la lumière du jour ? J’ignore ce qui leur est arrivé. Vous devriez aller régler ça avec votre Jeong. Est-ce donc la seule raison pour laquelle vous avez mis votre vie sur le fil ?

-Non !!! NOUS L’AVONS AUSSI FAIT POUR VOUS EMPORTER AVEC NOUS !!! JIN !!! ACTIVE !!!

Alors même que le véritable possesseur de la bombe fut identifié, et qu’il s’apprêta à l’activer, j’avalai en quelques tierces la distance qui nous séparait pour le prendre par le cou et le relever à quelques centimètres du sol. Mon regard plongeant dans le sien, ma pupille tourna à une vitesse extraordinaire, jusqu’à ce qu’elle se reproduise dans l’œil de celui que je fixais.

- Dirige-toi loin d’ici et active la bombe.

Un sourire se dessina sur les lèvres de Jinn alors même que je lâchai. Il se précipita alors à vitesse grand V dans le lointain, promettant d’activer la bombe une fois assez éloigné. Cela fait, ma main se revêtit de foudre pour aller transpercer l’armure d’un soldat, le tuant sur le coup. Il ne restait plus qu’un seul alors, abandonné à lui-même. Ce dernier retira son armure pour arborer une autre bombe qui était accrochée à son torse.

-Ha ha ha !!! Il y en avait deux !!! On se verra dans un autre monde, misérables !!!!

J’étais déjà occupé avec un soldat. Il fallait donc que Zayro, agisse dans les plus brefs délais, à défaut de compromettre la mission.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Lun 17 Juil - 8:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Lun 17 Juil - 6:09



Protection brutale

feat.Rinkyu



Jason Rokuro avait disparut de la surface de Kosaten, comme d'autres apparemment, cela semblait gêner ces personnes. Leurs mission ressemblait à du babysitting. C'était des sortes de chercheurs de trésors, mais pour les élus, surveillant ceux qui pouvaient donc sortir du lot tel qu'il le disait lui même. Mais la disparition d'élus, ce n'était pas non plus une nouveauté, certains disparaissaient sans aucune explication et ainsi, de grands noms ou des élus puissants s'étaient évaporés, quand bien même cette possibilité paraissait parfois impossible.

Jason n'était qu'un nom parmi d'autres, comme Rhadamanthys, Schneiden, Madara, Neo... La liste pouvait s'allonguer à l'infini. Parfois malgré tout, les atomes de certains restaient palpables, présents et pourtant, sans leurs présences. Zayro en avait parfois fait les frais, en pensant revoir certains, sans que ce ne soit le cas. D'autres avaient juste laissés des traces autrement, par les amis, les enfants, les raisons étaient multiples.

Mais voila, ces fanatiques de Minshu, pensaient que Fuyu était responsable de cette disparition en particulier. Jinn n'était en tout cas pas au courant, mais il est vrai que l'absence de la marque était étrange. Aki et le Rokuro en avaient et celle ci n’émettait plus, comme un traceur sans cible...  Pour le géant cela signifiait donc trois possibilités. La première et celle à laquelle il croyait le moins, étant que ces deux là étaient devenus plus puissants que lui et avaient donc surpassés la marque du Z. La seconde possiblitée, plus terre à terre, demeurait leurs morts. La dernière était, la possibilité théorique d'une exclusion de Kosaten par disparition ou un moyen inconnu... Divin peut être ?

Quoiqu'il en soit, Rinkyu prit la parole pour répondre sur le même ton, ce qui ne plu definitivement pas à ce type qui s'enerva et voulut déclencher la bombe. Mais le ninja avait du répondant et parvint à aller jusqu'au gars comptant jouer les kamikazes pour lui faire un curieux tour de passe passe, qui permit à ce dernier de ne pas la déclencher. Tombé dans une illusion, l'obligeant à courir dans la forêt au loin. C'était un moyen comme un autre, mais voila, la fourberie du serpent ne s'arrêtait jamais...

Et c'est donc sans surprise que le dernier participant ajouta avoir lui aussi une bombe et la déclencha sans sommation ou presque. Le Uchiha étant déja occupé à ce moment là, dans cette pure attaque synchronisé, c'est donc le messager des enfers qui dû s'occuper de cette erreur de la nature.



Même si vous aviez réussi, nous serions revenu du royaume des morts. Vous êtes tellement prévisibles et abrutis par vos idéaux... Disparaissez donc tout seul.




MANSHE EST GRAND ! Fit t'il en s'explosant


Mais ce qui aurait dû creer une intense et immense déflagration, sembla se stopper dans une sorte de tourbillon de matières qui se compressait au niveau atomique. La lumière émise par l'explosion en cours était très dense, mais peu à peu, une sorte de voile de tenebre, comme un trou noir absorbant celle ci, se refermait comme un piège.

Du point de vu exterieur, l'ont avait l'impression que sur une bulle d'environs six mètres sur six, le temps s'était relativement stoppé ou tout du moins ralenti. La matière à l'horizon des évenements fluctuait, tremblait, comme une vision de floue artistique. Puis cette même bulle, rétrécissait en gobant, destructurant les atomes sur son passage, pour qu'il ne reste rien. Ni matière, ni lumière... Juste un néant.

L'homme qui s'était explosé était déjà mort de toute manière, mais s'il ne l'avait pas été, son corps aurait été comprimé de la même manière que les molécules en l'état actuel des choses. Peu à peu, cette compression finit par n'avoir plus que la taille d'une cacahuète, puis d'une bille, puis d'une pièce, puis d'un grain... Jusqu'à... Ce qu'il n'y ai plus que du vide. Le temps reprit son corps, le vent souffla et la forêt retrouva son calme.

Il ne restait ni trace d'une éventuelle explosion, ni même d'un corps. Zayro fixa ensuite Rinkyu en se retournant.



Si je me souviens bien de notre dernière rencontre, vous aviez une mission autre que celle ci, une mission de ma part. Suivez moi et dites moi ce que vous avez fais depuis.
Depêchez vous...



C'est toujours d'une manière froide, sèche et autoritaire que le messager de l'enfer s'adressa à l'autre élu, sans ménagement et sans l'attendre plus longtemps, tout en se dirigeant vers la ville. La véritable attaque allait peut être bientôt commencer. Tout ceci n'avait été qu'un malheureux contre-temps, peu productif et sans interêt qui puis-est...








Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 885
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Lun 17 Juil - 9:14




feat.Zayro

Rapport

Dans l’élan de mon attaque, ma main était encore en train de transpercer le corps de l’un des soldats du serpent. Toutefois, un autre soldat de Manshe, avait déjà une autre bombe de secours, qu’il n’hésita pas à activer à la suite des évènements. Une lumière puissante due à l’explosion s’en allait grandissant jusqu’à ce que… rien. En réalité, elle fut contenue dans une sorte de sphère noire, un pouvoir que je connusse bien du titan sombre. Quoi qu’il en soit, mon Susano’o, n’avait plus besoin de me protéger plus longtemps qu’il ne l’avait déjà fait, raison pour laquelle je fis disparaître cette armure que j’avais appelée à moi en cas de soucis. Le kamikaze fut la seule cible de son attaque, qui se referma d’ailleurs sur lui-même totalement, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Une bien stupide mort, il fallait bien le reconnaître.

Le problème réglé, il ne restait plus qu’un autre, qui allait être bien plus complexe à régler que le premier : Zayro. Encore que, lors de notre dernière entrevue, une mission m’avait été donnée, celle de tuer Oshigato Rumaki et de rassembler les élus. Le temps était passé, et le moment était venu pour moi, de faire le compte-rendu de tout cela. Bien évidemment, il ne fallait pas oublier la mission principale qui nous avait certainement amenés tous deux dans ce lieu, celui de protéger la cité.

Le langage du colosse n’avait pas changé. Il restait toujours aussi brutal que ses agissements. Bien évidemment, je marchais à ses côtés, continuellement sur mes gardes. Jamais on était trop sûr avec un individu de sa trempe. ‘’Un coup en traitre était trop vite parti’’ aurait-on dit de ma mort.

-Je sais parfaitement ce que j’ai à faire… Quoi qu’il en soit, j’ai retrouvé Rumaki Oshigato et l’ai abattu il n’y a pas longtemps, avant qu’elle ne rejoigne la capitale de Seika. Ce faisant, quand ferais-je la rencontre avec le dirigeant du conglomérat ?

Bien évidemment, si tout ce que j’avais appris au sujet de cette organisation était vrai, elle avait une puissance suffisamment importante pour me donner accès à des données confidentielles, qui auraient très certainement pu mettre à mal les trois grands dirigeants ou bien l’un de leurs proches politiques. Mais encore, ce n’était pas tout ce qui avait à faire. Il fallait également que je capture Heiwa Jigoku et que j’amène au monarque le colosse le plus instable du monde. Longeant les ruelles de la ville, je repris dans mes propos

-Concernant les élus, ils sont rappelés à l’ordre, continuellement. Mais j’ai été contraint de livrer Mist, l’élue, à Sul. Cette fillette ne suivait rien, ni personne. Et ne rien suivre, signifie défier Fuyu, chose qui n’était pas dans l’intérêt de notre royaume. Quoi qu’il en soit, son attitude lui a certainement fait penser à vous. Et votre absence du champ de bataille a clairement été remarquée.

Cessant de tourner bien longtemps autour de ce qui devait être énoncé, je m’arrêtai un moment avant de l’observer avec dureté.

-Zayro Jinn, Sul Hei vous réclame.

Bien évidemment, le départ n’aurait pas été fait avant la fin de la mission, toutefois, il devait être fait. Combattre Zayro Jinn aurait été une folie furieuse, pour la simple raison, que ma mort aurait été immédiate. N’étant pas de ceux qui tuaient à moitié, il ne m’était pas difficile de visualiser la fin d’une possible confrontation. Malgré toutes ces pensées intérieures, ma posture ne changeait pas. Bien au contraire, il restait bien établit et aucun sentiment n’était visible sur mon visage.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Mar 18 Juil - 3:07



Protection brutale

feat.Rinkyu



La mission était accomplie. A priori, Rinkyu avait abattu Rumaki, ce qui ne permettait pas forcément de l'empêcher de remettre son plan à bien si elle revenait du royaume des morts, mais d'influer sur elle, par un moyen de pression constant. Si sa vie était menacée souvent, celle de ses proches pouvaient l'êtres aussi. C'est surtout autour de cela que tout avait été construit.

Mais evidemment, le Uchiha se demanda dans la foulée, quand est-ce qu'il pourrait enfin rencontrer le chef du conglomérat. L'ambition puait à des kilomètres dans la voix, les pensées et idéaux du jeune homme. Il irait certainement loin, et Zayro le voyait de plus en plus comme un second Rhadamanthys. Arrivé sous ses ordres, avant de se rebeller pour lui coller le train en terme de puissance. Même si toutefois, ces deux là n'avaient jamais pu se battre serieusement...

Au contraire de cet homme. Jinn l'avait combattu ou plutôt massacré à chaque fois, et cette rancoeur ne devait pas s'en aller de si tôt, non, le shinobi se servait surement de tout ceci à ses fins. Monter monter monter, jusqu'à dépasser le messager pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Mais ça, le colosse en était conscient.



Qu'en saurais-je ? S'ils ne vous ont pas contactés, je ne le ferais pas à leurs places...




Question ridicule, recevant une réponse du même niveau. Zayro n'était ni vraiment ami, ni chef du conglomérat. Cette organisation avait certes un intérêt, mais rien que de penser à Nukumi, qu'il pouvait voir déjà surgir d'un buisson ou du coin d'un mur, qu'une sorte de mauvais atmosphère s'installa... Elle n'avait pas intérêt de débarque celle la. Il ne s'en portait que mieux. C'est vrai que ça faisait un moment qu'on avait plus de nouvelle de cette folle d'ailleurs ?

Puis Rin' raconta un peu de son épopée, comme demandé après tout. Il avait capturé une dissidente de Fuyu du nom de Mist, pour la ramener à bon port, aux pieds de Sul hei. Elle avait dû soit passer un mauvais quart d'heure, soit avoir le cran de le défier assez pour qu'il change d'avis. Bien que le doute était largement permis sur cette seconde possibilité.

Puis il se permit de parler de son absence du champ de bataille, faisant sans doute référence au temps ou il demeurait chez Ellen la sorcière. Celle ci lui avait bien causé du tort, un tort qui profitait peut être un peu à l'uchiha vu son excès soudain de confiance.



Mon absence ? J'étais en mission et Sul hei le sait très bien. Un incapable comme vous peut t'il le concevoir ?




Et puis enfin, comme la cerise sur la tarte à la mirabelle, Rinkyu finit en apothéose avec sa réclamation du roi, du tyran, qui voulait le voir. Hors, par ce tour de passe passe, il esperait bien entendu remplir lui aussi sa mission. Zayro, sans même se retourner, continuant à marcher vers Shiryoku, indiqua alors d'une voix froide et rauque ;



J'y retournerais à la fin de ma mission, nous nous étions déjà tout dis. Et s'il le désire tant, j'enverrais un de mes clones. Satisfait ? Avançons.




Evidemment, les détours ce n'était pas trop dans l'habitude du messager de l'enfer. En revanche il pouvait bien sur envoyer un clone de lui même, un clone atomique et sans substance, sans âme, une partie de son pouvoir, une extension seulement, mais pas lui... Rinkyu aurait tôt fait d'être désappointé suite à cette réponse. Puis enfin les portes de la ville se dessinèrent et c'est sans surprise qu'une attaque arriva quasiment au même instant, sur les flancs de rempart, coté fleuve.

Une explosion ne tarda pas à retentir au niveau des égouts. Les forces seikajin avaient sans doute voulut attaquer en synchronisation, sur deux points clés. Manque de pot, Jinn avait quand même bien organisé les choses et ralentissait leur avancée. Les soldats de la première ligne tenaient bons grâce à cela, cette stratégie payait et les troupes ennemies tombaient comme des mouches. Cela sonna un premier replis de leurs parts, mais ce n'était qu'une courte accalmie.



Maintenant, prenez votre poste... En première ligne. Aidez donc les soldats à endiguer la prochaine vague. Je m'occupe du centre de la ville.




Fit t'il sans se retourner encore une fois (ou presque), délaissant Rin' à sa tâche, comme s'il n'était qu'un soldat parmi tant d'autres...



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 885
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Mer 19 Juil - 21:47




feat.Zayro

Début des opérations

Jinn n’était clairement pas un être de confiance, c’était un fait établi et bien connu de tous. La seule chose encore qui permettait qu’il avance, était l’importance de la mission qui nous avait été donné. Même lui, aussi puissant se voulait-il, devait se plier à une partie des exigences de Sul, si jamais il tenait à avoir une certaine assurance dans ses agissements. Il était bien la seule personne à avoir une prime aussi grande sur sa tête, qui se permettait d’avoir accès à l’ensemble des données confidentielles du royaume. Et ce n’était pas sans l’accord de celui pour qui il travaillait en ce moment.

Quoi qu’il en soit, cela m’importait peu. La seule chose qu’il fallait faire, était bien de le ramener à Sul Hei, et il ne faisait aucun doute que son clone n’allait certainement pas faire l’affaire. Connaissant bien le monarque, je le voyais déjà en train de me rire au visage, avec toute la désinvolture dont il pouvait bien faire preuve. Ce monde appartenait bien personnes bien misérables, et ça allait changer bientôt.

Concernant le conglomérat, Zayro se détacha totalement de cela, comme s’il n’avait jamais joué un rôle dans le contrat que j’avais avec lui, et avec le conglomérat par extension. Il me pensait stupide ? Que j’allais simplement attendre que les choses se déroulent à un rythme que j’ignorais ? C’était une chose que je ne pouvais tolérer. En même temps, le moindre écart autant physique que verbal m’aurait sans doute coûté la vie. Loin de la désinvolture de Sul Hei, le colosse était simplement impitoyable, réglant le moindre de ses soucis par une mort pure et simple. Que ça soit une simple mouche gênante ou bien une armée, c’était par l’assassinat qu’il apportait le calme autour de lui. De ce fait…

-Vous êtes bien un membre imminent du conglomérat. Et je vois difficilement qui pourrait refuser de vous écouter quand vous parlez. Je tuais Rumaki, et vous m’assuriez une place au conglomérat, c’était ce qui était convenu. Quoi qu’il en soit, vous devez remplir totalement votre part du marché.

Concernant son absence, il énonça clairement le fait qu’il était en mission pour le compte de Sul Hei, une mission qu’ils auraient étrangement convenus ensemble. Je n’en savais rien… En même temps, le monarque n’était pas de ceux qui partageaient les détails des missions importantes avec ses élus. Ellen… les chances qu’elle m’ait menti ne cessaient de grandir. De plus, en dépit du fait qu’elle avait une certaine trace d’honneur dans ses agissements, elle n’en demeurait pas moins une Minshujin.

Ces vipères mentaient autant qu’ils respiraient. Certes je ne faisais pas totalement confiance en cette dernière… toutefois, elle ne m’avait jamais menti. Ou bien l’avait-elle toujours fait et pas une fois je m’en suis rendu compte…. Malédiction, si jamais une erreur venait à être commise par sa faute, ses supplices auraient été sempiternels. Mais j’étais déjà parti trop loin pour faire marche arrière. Le chemin du risque n’avait qu’un sens.

-Jamais une fois le monarque n’a convoqué un élu. Vous oseriez présenter un clone plutôt que d’être là en personne ? Vous le connaissez tout autant que moi. Sur un coup de tête, il peut retirer votre grade. Et il est certain, qu’à vous seul, vous ne pourrez pas le vaincre pour obtenir son poste et son pouvoir par la force. Sinon, vous l’auriez déjà fait.

Sur ces mots, plusieurs explosions retentirent et confus de la situation, mon regard se balada autour de nous. Le colosse ne sembla pas étonné du tout. En réalité, il ne fit que me demander de regagner mon poste. De ce fait, j’allais donc devoir m’occuper des soldats ainsi que la protection sur plusieurs fronts. J’avais pour habitude de diriger deux à trois personnes, mais tout un bataillon armé, c’était clairement la première fois. Quoi qu’il en soit, j’achevai à l’encontre du Jinn :

-D’accord, nous achèverons plus tard.

De ce fait, je me retournai pour observer les soldats qui étaient autour, avant de répliquer :

-Dorénavant, je prendrais le commandement. Quelle est la situation actuelle ?

-Une détonation a causé la perte d’une bonne partie de nos soldats, mais nous avons réussi à repousser l’attaque dans les égouts. D’autres ont également attaqué sur les remparts du côté de la rivière, mais ils se sont bien vite repliés. De plus, les soldats montent la garde partout autour de la ville.

Les égouts étaient donc inaccessibles, et de ce fait aucune attaque n’était envisageable de ces côtés là. De plus, l’ouverture du barrage avait entraînée la montée des eaux. Si une attaque devait encore être amorcée, elle n’aurait très certainement pas été sur le même flanc. Il aurait été bien trop stupide de répéter deux fois la même tentative, toutefois…

-Que tous ceux qui sont sur les remparts se tiennent prêts au combat. La première ligne devra se préparer pour un affrontement à distance, explosifs de préférence. La deuxième ligne sera constituée de combattants de front, qui prendront à revers nos assaillants dans le cas où ils franchiront la première ligne. Pour ma part, je me tiendrai ici.

-Tout sera fait selon vos ordres.

Tout était déjà bien en place, préalablement établis. Tout cela était certainement l’œuvre de Zayro Jinn. Mais pourquoi me donnait-il un travail qu’il avait déjà eu à commettre ? C’était très étrange. Quoi qu’il en soit, j’allais remplir ma mission.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Jeu 20 Juil - 18:16



Protection brutale

feat.Rinkyu





Non.
 



Fit t'il, suite à la première question de Rinkyu, dés lors que ce dernier pensa bon de préciser que Zayro était un membre important de cette organisation. Cette coupure tranchante dans le dialogue, vint alors faire immédiatement comprendre au Uchiha, à quel point Jinn, ne soutenait pas forcément cette organisation, ni ne voulait y avoir un parti éminent. Non, le colosse ne se sentait pas comme un chef, un roi, ou quoique ce soit du genre dans cette secte de fanatique ou de profiteurs, de petits politiques en mal de pouvoir ou même d'économiste machiavélique. Cela aurait bien plus plut à des types comme Heiwa Jigoku.



Cet organisme était utile, point. Contactez les vous mêmes, vous êtes dans la bonne ville pour ça. Ou trouvez donc cette folle qui ne faisait que me suivre... Maintenant, si vous me reparlez d'eux encore une fois ou de ce que je vous dois, je vous tue.




Toujours en vouvoyant, mais toujours avec la même aisance dans cette sempiternelle froideur avec laquelle il parlait. Zayro continuait de marcher en direction du centre, avec la ferme intention de reprendre son poste dans la bataille. Mais il fallait dire de Rinkyu, qu'il n'aimait pas lâcher prise.

Ce dernier revint donc encore une fois, non pas sur l'organisme en question précédemment, mais sur le roi tyrannique cette fois ci. Son intention ? Faire comprendre à Jinn, l'importance d'une convocation. Pensait t'il que le colosse ne le savait pas, lui qui était là depuis bien plus longtemps déjà ? D'ailleurs, le jeune homme n'hésita pas à dire que Sul pouvait retirer son grade et grosso modo, que l'épée de Damoclès trainait sur le sommet de son crâne en cas de refus.

Sur cela, le messager de l'enfer s'arrêta un court, très court instant, le temps d'épiloguer, mais presque à sens unique.



Je ne crains pas Sul hei et je ne veux pas de son poste. J'ai demandé à le combattre quand nous nous sommes vu et je doute qu'il me rappel pour l'accepter. Alors je me fiche de sa convocation et il le sait bien, s'il pouvait me tuer, il l'aurait déjà fait depuis longtemps... Il se contentera de ce que je lui donnerais.




Puis rajouta, dans une intonnation plus glaciale, mais calme, que les autres ;



Sauf si vous voulez m'y contraindre. Si seulement vous en aviez les moyens.




Petite pause, qui permettait de remettre cette discussion un peu tendue sur la fin, à plus tard. Rinkyu prit donc le poste aux murailles de la ville, coté fleuve d'abord, se brieffant sur ce qu'il advenait des attaques. Les égouts bouchés, ça ne laissait plus que L'Ouest, le Nord et le Sud. Mais le tout était bien gardé. Cependant, comme prévu, une autre offensive synchronisé eut lieu.

Sur la défense du Sud, coté de l'Uchiha, qui devrait donc s'en occuper. Il s'agissait sans doute des forces repliées dans la forêt, qui avaient fait le tour pour attaquer la prochaine position. Si ce dernier se débrouillait, il en viendrait à bout.

Le nord serait sous l'égide de Zayro et quelques troupes.. Ah non, Zayro seul en fait, puisqu'il laissa le reste de la garnison derrière, ordonnant à ce que la force soit maintenu coté Ouest. Lui, alla seul au nord, puisqu'il s'agissait d'un endroit plus étroit que les autres. Le quartier se concentrait en entonnoir, avec quelques maisons anciennes et celle de Lilith qui n'était plus là, tout au bout. C'était sans doute une partie de Shiryoku très ancienne, le début du village peut être même, avant que ce dernier ne s'agrandisse.

Quoiqu'il en soit, il était évident de comprendre pourquoi les ennemis étaient passés par là, bien que stratégiquement, sans entrée et sortie, le repli soit plus difficile, le fait est que les murs étaient ici moins hauts, plus vieux et donc donnaient une défense plus fébrile. Seulement, c'était sans compter Zayro Jinn, ce qui renversa un petit peu l'équilibre des forces en présence.

Les ennemis étaient surpris de le voir, mais pas au point de fuir...



Acceptez votre défaite unilatérale et sans condition. Nous avons déjà gagnés.




Au loin, des cris qui s'entendaient depuis le centre ville et peut être même la position du Uchiha, qui était un shinobi et donc, avait le sens de l'ouïe aiguisé. Cela dura quelques minutes avant le silence, puis les soldats en faction à l'entrée Ouest sursautèrent un peu à la vue d'une silhouette vers eux. Mais c'était en fait le colosse, qui avait simplement fait le tour depuis le mur nord jusqu'à l'entrée ouest.



J'ai nettoyé la zone.





De son coté, Shiryoku était sauf et n'avait plus grand chose à craindre désormais. C'est en retrouvant sa position initiale au centre, devant des caisses et des plans de la ville, que le colosse s'attendait à finir sa conversation. Enfin, si bien sur le ninja s'en était aussi bien sorti. La menace semblait en tout cas écartée...



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 885
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Ven 21 Juil - 21:51




feat.Zayro

Victoire

Le manque d’informations, était toujours une faiblesse, c’était bien connu. Et cela faisait donc, de l’information une sorte de force. Bien évidemment, elle n’avait pas forcément une valeur supérieure à la force brute, parce qu’il existait des choses que l’on ne pouvait tout simplement pas empêcher, bien qu’on sache qu’elles allaient se produire. Le conglomérat était un organisme qui devait certainement avoir des informations extrêmement importantes sur la guerre et ses acteurs, étant donné qu’elle se nourrissait de cette dernière pour fleurir.

Toute information, me permettant de surpasser le colosse, m’aurait été extrêmement utile, raison pour laquelle le conglomérat avait son lot d’importance dans mes plans. Toutefois, le messager des enfers fut assez catégorique concernant le sujet. Il n’allait pas lever le petit doigt pour quoi que ce soit. Bien au contraire, il n’en voulait même plus en entendre parler, sous peine de mort comme il fallait bien s’y attendre.

De plus, concernant le monarque, il resta bien fixé sur sa décision, n’hésitant même pas à me demander de le livrer, si j’en avais la capacité. Une remarque qui rappelait clairement mon impuissance, et de ce fait, de l’inutilité de mon insistance. Sur ces mots, il s’en alla, me laissant donc m’occuper des opérations sur cette facette de la ville. Bien évidemment, toutes les troupes avaient été bien placées, et rien n’avait été laissé au hasard. Toutefois, il ne fallut pas bien longtemps pour que des flèches viennent depuis la forêt, pour tenter de neutraliser la première ligne qui devait justement attaquer à distance. L’offensive venait du sud, et il était certain que l’ennemi allait nous attaquer sur ce front. De ce fait, sans même me gêner, je repris d’un ton parfaitement monotone :

-Que la deuxième ligne, des combattants au corps-à-corps se mettent en formation devant le mur avant, avec les boucliers cette fois. Et les blessés de la première ligne doivent être ramenés au sein de la ville pour être soignés et être parés à la suite du combat.

À la suite de ce petit discours, ils s’exécutèrent. J’avais bien évidemment, laissé une ligne arrière au sein même de la ville pour pouvoir parer à toute sorte d’attaque et prendre soin des blessés des premières lignes. Suite à l’attaque, un silence régnait. Aucune attaque n’avait été envoyée, aucun n’homme n’était sorti de la forêt, tout d’étrange il fallait le reconnaître.

Aucun signe de vie de leur part n’avait été donné, comme si, ils nous attendaient dans la forêt. Mais nous attirer là-bas, aurait très certainement enclenché des mines ou autres choses du genre. De ce fait, j’entrepris de m’avancer seul dans la forêt, avant de plonger mes mains dans ma pochette à outils, et activer mon Sharingan pour analyser le terrain de combat.

Plusieurs personnes étaient dissimulées dans les bois, patientant tout en m’observant. Visant préalablement cinq personnes, je lançai des kunais explosifs qui détonèrent, provoquant de grandes explosions. Et ainsi, une explosion en chaîne se produisit, faisant régner les flammes et la poussière au sein même de la forêt. Une grande partie des soldats ennemis avait été anéantie. J’avais utilisé les mines ennemies contre eux-mêmes. Mais bien évidemment, sous un unique cri qui disait :

-Pour Seika, chargez !!!

Les ennemis vinrent de tous les côtés, sortant de la forêt pour essayer de me traverser et percer les lignes défensives. Seulement, les gardes que j’avais mis en position les attendaient de pieds fermes, et n’hésitèrent pas à se jeter contre les rouges, pour livrer une bataille sans merci. Les portes bien gardées à l’extérieur, ainsi que ma présence sur le front, eurent un impact important, empêchant de ce fait l’entrée d’une seule personne au sein du camp. Mais c’était avant qu’une détonation se fît entendre sur le flanc droit su champ de bataille, créant de ce fait une percée dans nos rangs.

Mais c’était avant qu’une détonation se fît entendre sur le flanc droit su champ de bataille, créant de ce fait une percée dans nos rangs.

-Doton…

Soudainement, le sol sous les soldats qui cherchaient à pénétrer au sein de Shiryoku, s’enfonça dans le sol, immobilisant le groupe de soldats ennemis qui visaient à traverser les lignes. Il ne fallut pas longtemps pour qu’ils soient totalement abattus et que la formation reprit sa forme d’origine.

Le combat dura encore quelques minutes, mais à la fin, Fuyu remporta, bien que des blessés et des morts fussent relevés. Mais l’objectif avait été atteint. Cela fait, je m’avançai doucement vers la ville, en vainqueur. Il ne fallut pas longtemps pour que je trouve le colosse en place. Il m’énervait au plus haut point, cela ne faisait aucun doute, mais dans mon état actuel, j’étais incapable de le livrer à Sul Hei. Mais le clone, un clone… il m’était bien trop difficile d’accepter cela pour le moment.

-Les ennemis ont été repoussés. De ce fait, il ne reste plus donc qu’à aller voir le monarque pour lui faire le rapport de la situation.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Sam 22 Juil - 17:52



Protection brutale

feat.Rinkyu



Rinkyu semblait s'en sortir finalement, il avait dirigé la premiere et la seconde ligne de front face aux derniers assauts. La majorité des forces étaient finalement en déroute ou avaient étés écrasées par Zayro Jinn. Les ennemis ne devaient pas s'attendre à une telle resistance. L'effet de surprise avait un grand rôle dans une tactique. Ainsi, tous purent êtres vaincus sans trop de dommages.

Même si Jinn et le Uchiha n'avaient pas étés présents, Shiryoku aurait eu de quoi serieusement en découdre. La masse de mercenariat bien payés ici bas, permettait de faire ne sorte de sauvegarder la capitale économique des territoires neutres. L'un des plus grands village indépendant de tout kosaten.. Ce n'était pas rien non plus.

Mais finalement, il n'y eut pas vraiment besoin de faire appel aux amateurs et autres fripouilles. La garnisons de soldats de Fuyu, ainsi que leurs deux commandants Elus, fut largement suffisant. D'autant plus qu'aucun élus de Seika ne commandait l'assaut de l'autre coté, ce qui était à la fois risible, mais en même temps, montrait à quel point la nation rouge avait peur et était plus faible que jamais.

Même pas les moyens de mettre en avant de bons héros... L'ancien temps pouvait presque rendre Zayro nostalgique. Des héros comme Schneiden et Geleerde, ou même Jason, prêts à tout pour leurs nations et allant au front, ça n'existait décidement plus.



C'est véritablement la fin de Seika.




Minshu ne tarderait pas à tomber derrière, c'était une certitude dans le temps. Quoiqu'il en soit, le brun tenebreux arriva de nouveau au centre ville, dans l'intention de faire peut être son rapport ? Mais en fin de compte, il revint un peu à la charge en prétendant faire un rapport en personne au monarque. Le colosse secoua légèrement la tête de droite à gauche.



Et bien allez y donc. Moi j'ai autre chose à faire, j'enverrais un rapport écrit, comme je le fais habituellement.




Regardant encore un peu la carte de la ville, le géant donna quelques ordres finaux pour assurer la victoire finale, une sécurité de plus qui indiquait qu'il ne prenait jamais de missions à la légère. Puis, il se releva, les soldats prirent la carte et leurs positions pour sécuriser la ville de potentiels prochains assauts. Mais la bataille d'ici était belle et bien terminée. Lui, croisa les bras et fixa une ultime fois Rinkyu.



Je me trompe peut être, mais je vous trouve bien insistant pour me faire venir voir Sul hei et je connais assez bien le monarque pour savoir que s'il envoie quelqu'un pour me faire allouer à lui, cela ne signifie rien de bon. Je n'ai aucune confiance en vous, ni au tyran. Mais si vous essayez de me pieger, je vous jure que je vous ferais regretter cela, à un point que vous ne pourriez imaginer.




Comme la mission était de toute manière terminée, le messager de l'enfer tourna enfin les talons pour se barrer de la ville, il avait, comme dit précédemment, quelques trucs à faire. C'était un homme occupé, enfin si tenté qu'il était encore humain. Pas sur que si le jeune élu le retienne, ça ne se finisse en bons au revoir, mais il pouvait encore tenter cependant de le retenir ou lui parler... A ses risques et périls comme on dit !




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 885
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   Dim 23 Juil - 13:58




feat.Zayro

Risques

La mission était terminée, du moins, celle qui nous avait emmenés. Les ennemis du Sud sont venus comme un seul homme, essayer de prendre la cité de Shiryoku, sans succès. Il fallait dire également que dans les forces défensives, il y avait en plus des soldats de Fuyu, des élus de Fuyu. Un soutien militaire qui avait complètement fait pencher la balance à l’avantage des bleus, sans même qu’on ne puisse dire quoi que ce soit d’autre. Il était donc certain, qu’une confrontation future avec le peuple du phénix, aurait été suivie d’une victoire claire et sans précédente. Difficile de le dire, mais à l’heure actuelle des choses, le territoire vert était même le plus dangereux des adversaires, si bien sûr on oubliait Tenshi, cette cité volante dont on ne savait rien.

Bien évidemment, je n’y accordais qu’une importance secondaire, depuis le moment où j’avais vu le titan sombre. Mais ce dernier refusait de se laisser diriger, même par qui que ce soit. Vivant déjà sur un principe simple – tuer ou être tué – il n’accordait pas réellement sa confiance en qui que ce soit, aussi bien ses alliés que ses ennemis. Il fallait bien dire que lui aussi, m’avait appris à ne pas lui faire confiance à sa façon et jusqu’à présent, la leçon était bien enregistrée. Quoi qu’il en soit, une fois qu’il fut temps de s’en aller, au lieu qu’il constitue uniquement son clone et le laisse aller, il me rappela que, si jamais j’essayais de le trahir, je le regretterai amèrement.

S’il pensait que je pourrais encore une fois craindre ses menaces, il se mettait bien le doigt dans l’œil. Une chose était bien sure, les élus ressuscitaient et à chaque action que Zayro aurait entrepris, j’avais un coup d’avance sur ce dernier, à l’exception bien sûr d’une exécution immédiate. Chose qu’il ne pouvait pas faire bien évidemment.

-Pas besoin de vous piéger, Jinn… Vous le faîte très bien tout seul. Je ne suis qu’un soldat de l’armée de Fuyu. Si aujourd’hui, je suis devant vous, c’est bien en tant que tel. Un autre viendra certainement après moi, pour vous livrer toujours les exigences du monarque. Ne pas vous y plier serait une désobéissance.

Cela dit, je repris par la suite, toujours avec un accent aussi calme.

-J’ignore ce qu’il vous a confié comme mission et sincèrement, je n’aurais aucun intérêt à le savoir. Mais le fait est, que vous devez vous rendre au palais du monarque, que vous soyez occupé ou pas.

La réalité était bien cruelle, c’était un fait avéré. Et en présence d’une force qui n’aurait très certainement jamais été plus basse que la mienne, il aurait fallu une autre approche. Comme disait un dicton, pour avoir la puissance que l’on n’a jamais eu auparavant, il fallait faire des choses qu’on n’avait jamais faites et donc, prendre des risques inconsidérés. Certes, les risques étaient importants, très importants même, mais c’était une chose qui était réellement nécessaire. Mon regard restait fixé vers le titan partant. Il ne m’était même pas difficile d’envisager dès lors un combat immédiat.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: ▬ Protection brutale [Quête de guerre]   

Revenir en haut Aller en bas
▬ Protection brutale [Quête de guerre]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» protection d'hivernage essais
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Shiryoku-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.