Partagez | .
La citée engloutie (Quête)
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Ven 10 Nov - 3:19




feat.PNJ Zayro, Zoro, Heiwa

Direction la salle 4

L’action s’était terminée encore plus vite qu’elle n’avait débutée. Mon sang, bouillonnant encore d’envie de combattre, j’observai immobile les couards qui s’étaient faits ennemis. Ces procoriats laissèrent une partie d’eux dans leur course, certainement de façon inattendue. L’une d’entre elles semblait être particulièrement énergétique, raison pour laquelle je la pris d’abord. Tout ce qui renfermait de l’énergie pouvait être utilisée plus tard de façon restituée. C’était juste logique. Raison pour laquelle, je pris cette force cachée attendant le bon moment pour l’utiliser.

Quoi qu’il en soit, Zoro fit une remarque des plus sensée sur le fait de prendre des choses n’importe comment dans ce lieu inconnu. Il fallait le dire, il marquai tout de même un point. Mais sans même qu’il n’ait eu le temps de nous reprocher autre chose, Heiwa Jigoku reprit la parole, rappelant au bretteur à trois sabres une situation passée lointaine, une situation qu’eux-seuls connaissaient. Ce fut à ce moment-là que je sus que ces deux-là se connaissaient depuis bien longtemps, avant même d’arriver ici. Étaient-ils alliés, ennemis ? Je l’ignorais. Dans tous les cas, je devais simplement faire attention. Une pensée légèrement meurtrière de la part d’Heiwa Jigoku, et il pourrait rappeler à Zoro qu’il avait – si je ne me trompais pas – une dette envers lui.

Peu de temps après, Quinzen arriva par la suite, avant de nous présenter une histoire tirée des stèles qu’il aurait trouvé au sein même de la cité engloutie. Leur histoire avait quelque chose de particulièrement attrayant il fallait le dire. Quatrième dieu, livraison des élus en sacrifices, tout était assez étrange. La question qu’on pouvait dès lors se poser, était : depuis combien de temps les élus ont-ils commencés à affluer à Kosaten ? Je n’en connaissais pas beaucoup, malgré le temps que j’avais passé dans ce monde qui m’était étranger. Zayro Jinn lui-même, n’était pas si ancien que cela… Du moins, je le croyais. Ces informations incomplètes m’amenaient à m’intéresser à l’histoire de ce monde. À comprendre les mystères de ces siècles passés qui n’intéressaient personne. Si véritablement ces dieux existaient depuis une époque aussi lointaine, alors le monde de Kosaten, avait toujours vécu ainsi… Où étaient les autres élus ? Serions-nous aussi contraints à disparaître ?

Heiwa, avec ses discours qu’il semblait bien aimer faire, m’extirpa de mes réflexions pour parler de présences qu’il aurait ressenti dans la zone, ainsi que la probabilité qu’on soit les prochains sacrifices pour un dieu qui était très inactif depuis plus de vingt siècles. Mais cela ne m’effrayait en rien. Bien au contraire, le fait de savoir que ma vie était en danger me poussait à aimer un peu plus cette mission qui semblait devenir beaucoup plus riche en sensations. Fallait seulement, que les informations suivent. Il était possible que l’histoire du monde tombe entre nos mains, les mains des élus les plus puissants de Fuyu.

- Qu'importe, nous sommes venus ici pour avancer. Nous n’aurons donc qu’à être prudents dans notre avancée.

Sur ces mots, je repris la route, m’avançant continuellement vers la salle 4. Là-bas, si on se référait bien à Heiwa, nous allions trouver un seul être pratiquement inoffensif. Mais personnellement, j’en espérais un peu plus, suffisamment qui soit à la hauteur de l’Uchiha que j’étais.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Sam 11 Nov - 11:54



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 

Quelques tensions apparurent dans le groupe, en même temps avec de tels élus, ce n'était pas anormal. Chacun ici, possédait un égo surdimensionné. Mais ils réglaient ça entre eux et Quizen ne s'y attardait pas. Il recus le coup de pression d'Heiwa et se tint la tête quelques secondes, avant de reprendre.

J'essaierais, mais.. Je suis si enthousiasmé par le fait d'être dans Byamus ! J'ai passé ma vie à chercher cette antique cité. Perdue dans les âges, dont les rumeurs ont fait de moi un fou pour les uns.. Vous ne pourriez pas comprendre !  

Il continuait en tout cas de noter et gribouiller sur un carnet de bord, les détails qui lui sautait aux yeux. Décrivant aussi bien chacun des pièces traversées. Les élus voulaient avancer un peu, le scientifique resta en retrait comme annoncé et ne s'avancerait que lorsque les pièces étaient sécurisé. Tournant à un embranchement, le groupe décida de chercher à aller plutôt vers la cours du roi,  visible depuis les bulles de la cité, plutôt que la place publique.

Heiwa pouvait sentir que la "présence" de tout à l'heure les suivaient encore, immobile, quelque part autour d'eux. Une fois dans cette nouvelle grande salle, ils purent tout découvrir des nouveauté. Il s'agissait du carrefour central permettant d’accéder à la majorité des coins de Byamus. Il y'avait donc un peu de tout, mais ce qui frappait, était en son centre, la statue du roi des fonds, taillé dans un corail gris et solide ;


Juste en dessous de la statue, sous une sorte de vitrail, un parchemin était visiblement accroché ou attaché, plaqué contre la roche océanique. Le vitrail naturellement transparent permettait de le lire ou plutôt le voir pour le coup, car ce dernier n'était rempli que d'images.

Pour le lire, il fallait néanmoins "casser" le vitrail protecteur. Est ce que les élus allaient le lire ou bien l'emporter ? Quizen en serait très intrigué pour sur, mais les élus aussi sans doute ?

Alors ?! Vous avez trouvé un truc ? Demanda t'il de loin.

Evidemment, d'autres directions attendaient les élus, mais ils pouvaient constater plusieurs choses. Déjà, une autre perle noire était disponible sur le socle de la statue, d'autre part, des ennemis étaient visibles au loin (enfin ennemi...) des formes de vies en tout cas, bien visible vers la cours du roi, au nombre de 5. Des massifs, d'autres un peu moins. Vous pouvez voir aussi plusieurs ossements au sol, la plupart sont blanchis et vieux, presque intégré au sol organique, comme si il s'agissait des habitants de byamus ?

Encore une fois, le bruit sourd intervient, semblant provenir de la cours du roi. Votre direction ? Vous pouvez passer votre tour ici et découvrir la présence étrange qui vous suit. Celle ci ne vous suivra plus après votre prochaine direction.

 ______

* Une perle noire disponible
* Un parchemin derrière vitrail solide et transparent (necessite de casser le vitrail)
* Statue du "roi des fonds"

Objectif et informations
Spoiler:
 


 

_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2148
Yens : 917
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Sam 11 Nov - 15:24



   
La citée engloutie (Quête)


   
Une histoire du passée!



   




Comme on pouvait s'y attendre du ninja, il ne releva même pas les paroles du pirate. Peut être même ne l'avait-il pas écouté.  Il avait poursuivit son chemin et son observation sans même un signe envers le cactus. Après tout, il lui avait déjà fait sous-entendre que sa menace tombait à l'eau, alors que si ce derniers tentait de le tuer, son arme se briserait. Du moins, c'est ce qu'il lui avait fait croire! Et puis le Shinobi avait été attentif à cet homme, et il ne l'avait pas choisi pour rien. L'un comme l'autre, même si leur vision était différente, ils étaient des hommes de paroles. Et en aucun cas, l'escrimeur ne reviendrait sur sa promesse.

Cet échange plutôt froid, terminé pour l'heure. Heiwa se concentra sur le moment présent et principalement la suite des événements. Il ne revint pas sur les paroles du scientifique fou pour autant, celui-ci ayant compris la leçon et ne leur ferait sûrement plus perdre leur temps. Pourtant, alors qu'ils arrivaient vers une place centrale avec en son centre une statue et un parchemin explicatif de ce que Quizen leur avait expliqué, il senti la présence qu'il recherchait non loin, mais immobile, comme si cette dernière se planquait, les espionnant. Malheureusement, pour lui, l'Uzumaki était un maître dans cet art et on ne parvenait pas à le berner si facilement. Il prit donc son temps à le localiser exactement. Observant la stèle, et la perle noire identique à celle qu'il avait. Qu'est-ce que cela représentait? Aucun doute, qu'elles étaient lié et semblaient être les pièces d'un Puzzle. Allait-il la prendre ou l'un de ses compères allaient le faire. Dans tous les cas leur groupe devait la prendre, ceci était une certitude. Regardant tour à tour les deux élus, il pointa du menton la perle et le parchemin, tout en s'exclamant:

-Ce parchemin ne reflète rien de plus que l'histoire que nous a raconté Quizen. Plus en détails néanmoins: La guerre entre les trois Dieux que nous connaissons, un cataclysme qui suivit a précipité la cité dans les abysses. L'apparition des élus et semblent-ils une guerre ou un combat entre les deux "peuples", puis l'arrivé de cette créature et les sacrifices. Néanmoins, nous naviguons encore dans le flou, et ce roi est parvenu on ne sait par quelle prouesse à faire plier le genou aux élus... Peut être que...


Aussitôt, il se tourna dans la direction d'où il ressentait parfaitement la présence qui les suivait. Usant avec rapidité et force son pouvoir du Tendô, il força le corps de cet inconnu à venir vers eux, le privant de ses mouvements et de sa volonté. Si ceci fonctionnait, ils verraient bientôt le corps de cette fouine arrivait.

-Peut être qu'un natif de ce lieu, nous expliquera mieux la situation.


D'ailleurs, plus que l'histoire de la cité et des lieux, Nagato espérait aussi en connaître plus sur les ennemis qu'il pouvait apercevoir au loin, comme ses compatriotes. L'information était la clé du sucés et de la réussite. Et prévenir du danger à venir source de victoire. Mais le ninja ne désirait pas perdre de temps, et ils pourraient interroger sa cible tout en avançant. Suivant la destination que choisirait les deux autres. De plus aucun doute que Quizen, qui devait les entendre se précipiterait pour voir leur découverte.

Spoiler:
 











   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 1189
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 160
Nombre de topic terminé: 68
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Sam 11 Nov - 18:54





沈没の都市

feat. 2 shinobites




Le vioc s’empressa de justifier son engouement d’une vie auprès d’un Heiwa impatient. Compréhensif, le bretteur n’y émettait aucune objection et le cœur de la cité antique fut enfin atteint. Au milieu de ce massif carrefour, se dressait la statue d’un roi pas super beau gosse. La sculpture avait du vécu, et mettait l’épéiste légèrement mal à l’aise. Un pressentiment étrange planait en son esprit. Il n’aimait pas cet homme assis ici. Simple représentation ou pas.

De plus un parchemin illustrait l’histoire de Kosaten, identique à celle de Quizen, à quelques détails près. Au début, ces espèces de poiscaille et natifs coopéraient ensemble à la surface de l’eau. Seulement, la guerre fit craqueler la terre et certains y chutèrent dans la cité antique. Tranquilles, ils décidèrent de s’y installer mais une bestiole des bas fonds n’était pas satisfaite qu’on empiète sur son terrain. Elle exigeait le marché de bouffer de temps en temps de la créature humanoïde. Fin gourmet, elle avait certainement un petit faible pour les élus, ou alors ils subissaient tout simplement une discrimination de la part des habitants. Bah ouais quoi, pourquoi sacrifier des élus venus d’en haut précisément sinon ?
Zoro demeurait sceptique puisque ce parchemin remettait en question sa réflexion à propos de la stèle. Donc déjà, l’idée d’un cinquième Dieu qui invoquerait ses propos élus, on oubliait. Il s’agissait d’élus venus de Kosaten, des rouges, des bleus, des verts. On les amenait ici, pour les sacrifier. Par conséquent, la théorie d’un portail, on zappait également, au plus grand regret du pirate.
Mais comment les élus d’en haut étaient amenés en bas ? Les gars de la cité antique remontait quelques fois pour en kidnapper ? A moins qu’on les apportait ici directement. Comment un élu pouvait se donner de plein gré en pâture à un monstre ? Excepté les seikajins qu’étaient parfois attrapés par des pensées idiotes, personne n’aurait l’idée de s’aventurer ici en sachant le risque.

A moins qu’on les piégeait. Peut-être qu’un type était destiné à attraper trois bons gaillards avides d’aventure, dans le but de les embarquer là-dedans et paf… Ca finissait dans le ventre d’un p’tit monstre des familles. Oh bordel, qu’est-ce que c’était que ce raisonnement de parano ? Les sourcils du pirate se fronçaient durement, cette histoire l’emmerdait, voire le faisait carrément délirer. Il se retourna alors vers le vioc en retrait, perplexe, en qui il développa une nouvelle méfiance. Il était peut-être l’un des types qui s’occupait de ramener la marchandise à bon port. Pourtant, il semblait être comme un enfant dans un parc d’attraction, il semblait avoir attendu ça toute sa vie. Non, impossible qu’il soit un traître, bien qu’il demeurait prudent car il se pouvait qu’il soit juste un excellent comédien. Dans le doute, il le surveillait du coin de l'oeil.
Réalisant que ce parchemin lui faisait plus de mal qu’autre chose, il se secoua la tête afin de retirer toutes ses spéculations sombres, et s’éloigna du papier. Non non non, stop le délire !
Quant à la perle noire, il la remarqua, mais la laissa à son support ou à la merci de Rinkyu, préférant avancer vers ce splendide palais au loin. (6)


.
.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Ven 17 Nov - 5:42



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 

Heiwa ne tarda pas à lire le parchemin, Zoro lui, demeurait assez tranquille, tout comme Rinkyu, mais finalement, le membre de l'akatsuki usa de ses pouvoirs après avoir repéré quelqu'un aux environs. La manipulation de la gravité, même dans cette eau semi-magique, ou tous les élus étaient capables de respirer marchait. Bientôt, au sommet de l'une des bâtisses construite dans du corail, sur ce qui ressemblait à des toits, un morceau s'arracha et s'en suivit une ombre contrainte et forcée d'arriver contre le sol.

Un petit bruit étouffé de choc, quelques poussières de sable et de corail et enfin, une silhouette se dessinait. L'individu qui ressorti de là, légèrement surprit, se redressa et regarda un peu étonné le groupe. Mais eux aussi aurait de quoi l'être. C'était bel et bien un natif de Byamus. Il faisait environs un bon mètre quatre vingt, le corps très svelte et fin, une peau sombre et solide, des branchies... Bref, il n'y avait pas photo.



Vous m'aviez repérés ? Vous êtes des élus n'est ce pas ? Je ne sais pas ce que vous comptiez faire ici.. Mais j'ai peut être besoin de votre aide.

Evidemment Quizen arriva, il n'aurait raté cela pour rien au monde. Se précipitant vers le natif, il le regarda de bas en haut, de haut en bas, un grand sourire sur son faciès. S'approchant même au point de toucher le poiscaille plus grand que lui, lui palpant les bras, les mains palmés. Suivit du regard par l'autochtone un peu gêné, mais calme. Zoro lui, voulait avancer vers le palais, semblant se ficher un peu des ennemis au loin et voulant clore l'aventure !

In... INCROYABLE ! Regardez ! Un natif de byamus, un homme poisson ! Vivant et ici ! Qui êtes vous ? Comment vous nommez vous ? Quel âge avez vous et... OH PAR TOUS LES DIEUX... Ce parchemin est l'histoire de votre nation ! Mais, oh... Ah... Donnez moi ça !  

Votre ami est... Etrange. Mon nom est Wendo, je suis né sur Byamus en effet, j'ai cent de vos années environs. Répondit le natif en laissant Quizen prendre le parchemin et le lire.

Le scientifique n'avait même pas encore remarqué l'immense et imposante statue du roi des fonds. Il lu le parchemin qui était assez facile à comprendre, puis fit son résumé et "enfin" remarqua la statue.

Je vois, votre peuple à sombré suite à un conflit entre les trois divins les plus connus. Des natifs de Kosaten et de byamus ensemble on formé un seul peuple, une autre puissance à conditionné l'ile lors d'un processus inconnu, vous permettant de vivre tous sous l'eau et... Des natifs sont devenus élus, une créature est apparue et la tranquilité de la cité dépendait de vos sacrifices, c'est à peu près ça Wendo ? Et.. Oooooh... Ce doit être la statue de votre roi !  

Mon peuple pense que c'est à cause de l'energie divine résultant du conflit des dieux, que nous avons pu avoir cette eau magique et respirer, ainsi que vivre ici, à l'abris. Certains peuvent même vivre sous l'eau normale, ce n'était pas le cas des habitants de Kosaten... Cependant le gardien est aussi une créature résultant du conflit des dieux, et il menaçait notre habitat et notre avenir. Lorsque certains natifs sont devenus élus, nos traditions ont changés, les élus se pensaient également plus forts, une division à donné place à une guerre civile. Le roi était le plus fort d'entre nous, il a reussi à vaincre le chef des élus de byamus et les autres sont tombés avec. Dés lors, nous avons commencés à sacrifier ces derniers à la bête pour être tranquille. Ce cycle avait lieu une fois tous les cinquante ans environs. Entre temps, mon peuple entre dans une phase d'hibernation, en partie à cause du fait que plus aucun élu n'existe ici, tous ont étés... Sacrifiés. Hiberner permet de ne pas attirer la bête. Mais maintenant que vous êtes ici, cela change tout, les byamusiens vont se réveiller, le roi également, vous allez être sacrifié pour que la cité vive cinquante années sans hiberner. Fit t'il

Vous avez tué tous les élus... C'est... Mais, je n'ai jamais entendu parler d'élus de byamus, pourquoi ne sont t'ils apparus qu'ici ? Certains élus des autres nations apparaissent aléatoirement parfois !  

Il n'y a pas de sceau, nous vénérons la mort, les élus de byamus sont des élus des quatre autres, ils apparaissent juste ici et sont sacrifiés. Il y'a très longtemps, l'un d'eux à reussi à s'échapper, il a voulu remonter à la surface en volant un coffre contenant un trident, des parchemins de notre hydrotheque et nos orbes de pouvoirs, il voulait ramener ces artefacts pour prouver l'existence de notre citée et nous faire la guerre, se venger. Les élus qui apparaissent ici sont très faibles, ça n'a jamais été un problème de les sacrifier.

Ces élus là... Tout en pointant du doigt Zoro, Rinkyu et Heiwa Sont les plus forts que j'ai pu voir, même si j'en ai pas vu beaucoup en fait, ahah... Wendo, dites moi, pourquoi avez vous besoin de l'aide de ceux qui pourraient faire vivre votre nation ?!  

Wendo s'arrêta quelques secondes, laissant le silence s'installer, puis il fixa à son tour chacun des élus présents, se doutant que Quizen avait totalement raison.

Je n'aime pas voir ma citée ainsi morte, ni même en danger. Mais tous les byamusiens ne sont pas pour le massacre des élus. Je voudrais que vous battiez la bête. Cela permettrais à notre cité de revivre. Une prophétie dit que seuls des élus le peuvent, mais le roi ne le croira pas, il voudra vous tuer... Et ici personne ne vous aidera, à part moi.

Les élus semblaient avoir un dilemme et un choix à faire. Continuer bien entendu d'explorer la cité et sécuriser les pièces pour Quizen, du moins s'ils voulaient absolument tout voir de cet endroit. Mais les autres objectifs étaient tout aussi importants : Aider Wendo à battre la bête et libérer Byamus du danger eternel ? Ou bien abattre le roi des fonds et condamner Byamus ? Quels seraient les choix d'Heiwa, Rinkyu et Zoro roronoa ?

D'un autre coté, le palais royal était droit devant. Wendo allait les suivres et même les aider, selon le choix qu'ils feraient.

Avant de vous aider, je dois savoir ce que vous choisissez d'êtres. Mes alliés ou... Mes ennemis.

Quizen se retourna également vers eux, avec un regard insistant.
 ______

* Une perle noire prise par heiwa


Objectif et informations
Spoiler:
 


 

_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2148
Yens : 917
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Lun 20 Nov - 20:47



   
La citée engloutie (Quête)


   
Ennemi ou allié



   





Comme on pouvait s'y attendre, son pouvoir divin n'avait nul autre pareil. Et sa cible fut délogée aussitôt, comme il l'avait désiré. C'est ainsi que maintenant bien son attention sur cette créature pour ne pas qu'elle s'échappe, le ninja aperçut enfin un natif de cette citée. Et là ou bien des personnes auraient pu être surprises, le Jigoku resta de marbre. Après tout, depuis qu'il avait foulé le sol de Kosaten, il en avait vu des choses. Et puis en tant que Dieu, il ne pouvait revenir sur la création de ses compères. Son rinnegan fixait la créature, sans un mot accumulant son énergie pour agir à nouveau au moindre signe de ce derniers.

Pourtant, il ne tenta pas de suivre et s'exprima même dans leur dialecte tout aussi surprenant que cela soit. Mieux encore, il leur demanda leur aide. Allaient-ils avoir eux même la réponse à leurs questions? Existait-il en ce lieu un portail menant aux autres mondes? Bien sûr, il fallait encore qu'un importun scientifique montre le bout de son nez et devienne fou. Interrompant cet instant crucial. Une légère pression se fit aussitôt sur le scientifique qui pu sentir le regard froid de l'Uzumaki. Le rinnegan pouvait être terrifiant, alors même que son porteur n'utilisait aucune magie ni jutsu.  Toutefois, l'intervention de Quizen permit d'en apprendre plus sur leur... Prisonnier?

Il confirma ce que soupçonnait depuis le début le stratège. La guerre entre les dieux avaient indirectement crée ce lieu et invoquer cette créature inconnue. S'en suivit une guerre entre élus et natifs. Mais quelque chose sonnait faux! Aucun élu de la surface était un ancien natif, il provenait tous de mondes différents. Alors comment et pourquoi ceux, de ce monde sous-marin, avaient gagné ce titre. Étaient-ils une autre sorte d'élu? Et comment le roi avait pu à lui seul faire courber l'échine de tant d'être aussi puissant? Tant de nouvelles questions et d'énigmes qu'apportaient cette rencontre. Pire encore, ce Wendo semblait en connaître plus qu'il ne le laissait paraître sur ce qui se passait à la surface. Après tout, les élus de Kosaten étaient arrivé bien après cette apocalypse. Il ne pouvait donc connaître l'existence d'élu de la surface et surtout de leur sceau.

Nagato plongea dans une intense réflexion, tout en gardant un œil sur cet homme. Essayant d'expliquer par la logique ce qu'il venait d'apprendre. Néanmoins, les dernières paroles du natif le fit sortir aussitôt de ses pensées, alors que son corps se volatilisa pour réapparaître dans la même fraction de seconde derrière Wendo. Dos à dos, la voix du Jigoku retenti, froide comme la mort, comme si les âmes démoniaques parlaient, elles aussi, à travers sa bouche.

-Tes ennemis ou tes alliés? Surveilles tes mots! Nous n'avons que faire de ta citée et de ton peuple. Nous sommes venus ici pour chercher des réponses! Néanmoins, si tu parviens à y répondre, peut être que nous réfléchirons à la situation. Du moins pour ma part, les deux autres élus sont libre de leurs décisions et de leurs choix.

Dans un mouvement rapide et fluide, il dégaina sa Masamune, pour poser le tranchant de la lame au niveau du coup de Wendo. Rapide, vif comme un éclair. Mais tout aussi habile et dans une parfaite maîtrise, il s'arrêta à quelques millimètre de son cou. La puissance de l'arme et de son rinnegan appuyait sur ce lâche qui les observait. Sa voix tonna, plus grave:

-Tout d'abord, nous allons voir si tu ne nous tends pas un piège ou si tu nous dis bien la vérité. Mais attention à toi, le mensonge sera tes dernières paroles, j'ai le pouvoir de tirer la vérité de tous.


En effet, s'écorchant le pouce entre ses dents, une goutte de sang apparut, prêt à toucher le sol, ou directement de corps du civil pour invoquer la porte des enfers. Et si Wendo tournait la tête pour regarder son " bourreau", l'intense regard divin lui imposerait une pression auquel le Rinnegan ne quitterait plus son esprit.

-Si ce que tu dis est vrai, et que tu n'es pas d'accord avec le rituel de ton peuple, pourquoi nous espionner depuis quelques temps, sans même te montrer? Et de plus qui sont ces créatures qui attendent devant le Palais, si ton peuple est endormi?

Une multitude de question lui venait en tête et pourtant il avait si peu de temps. Il devait être méthodique rapide et allait droit au but. Peut être que l'histoire viendrait après...Si bien sûr ce nouvel invité survivait. Agissant suivant ses réflexions, il reprit la parole:


-Dis nous en plus sur ces perles noires que nous trouvons pour la deuxième fois. Que représentent-elles? Je sens en elle une importance cruciale. Apprends nous en plus sur cette créature qui vous terrifie et quels sont les pouvoirs de ton roi? Après tout, nous pouvons bien libérer ta cité de l'emprise du gardien...Mais ton roi doit probablement payer pour ses crimes! Tous ces élus que vous avez tué!

Nous parlerons d'histoire plus tard ou si Quizen désire te poser les questions que nous avons tous. Tu y répondras en chemin!


Après tout Quizen pouvait être utile. Même s'il avait ses mauvais côtés, son esprit scientifique viendrait au même pensées que celui du stratège. Et il lui poserait toutes les questions du monde sur le chemin.Par exemple savoir comment des natifs ont pu devenir élus. Comment le roi a t-il pu trouver un tel pouvoir? Et toutes les énigmes auxquelles il pouvait penser. Mais il avait été prévenu, il devait être direct et concis dans ses questions, le cas échéant, le ninja le rappellerait à l'ordre.

Pour l'instant, il attendait ses réponses, tout en se préparant à suivre le pirate et peut être l'Uchiha plus qu'inutile et inactif. La suite promettait d'être intéressante et signerait la mort d'une puissante créature ou d'un faux roi-usurpateur....



















   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 1189
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 160
Nombre de topic terminé: 68
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Mer 22 Nov - 16:40





沈没の都市

feat. 2 shinobites




Ca sentait la poiscaille fraîche. Le flair du bretteur ne le trompait pas puisque à peine quelques secondes plus tard, un fracas se fit entendre. Alerté, il se retourna avant qu’une silhouette ne se découpe dans un nuage de poussière. Oh bordel, un habitant ! Un survivant ! Son voyage vers le palais se voyait remis à plus tard.
Tout comme ses camarades, le marimo analysait la créature fantastique s’approchait d’eux sans émettre la moindre émotion. Bien entendu, cette découverte en excitait comme une puce. Le scientifique regardait le travail d’une vie s’avancer vers lui. Zoro jaugea Heiwa du coin de l’œil, semblant légèrement agacé par le comportement excessif du vioc.

Et puis, la poiscaille entama le récit de sa cité. L’épéiste écoutait loin ses hypothèses se faire confirmer ou écarter une à une, mais il perdit rapidement le fil, ayant déjà fait fumer son cerveau tout à l’heure. Mieux ne valait pas lui demander trop d’effort réflexif dans un temps aussi écourté.
Apparemment, les habitants prévoyaient de sacrifier les trois élus pour sortir de leur hibernation. Mais suite à la réplique de Quizen, l’homme-poisson changea de discours et proposa à l’équipe de choc d’éliminer la bête. Les doutes étaient légitimes et Heiwa n’appréciait pas ce ton menaçant. Vrai que les types qui se la jouaient Anakin Skywalker à la « avec ou contre moi » n’enchantait pas des masses le sabreur, alors il laissa le shinobi opérer une pression avec son arme sur le cou du résident.

Du Heiwa tout craché, il ne perdait pas son temps en futilités, et fonçait droit au but. Sa façon de faire pouvait être remise en question, mais au moins ça semblait efficace. Sur le chemin vers le palais, Zoro ajouta son grain de sel :



- Elle est où ta bête qu’on lui botte le cul pour que cette histoire débile de sacrifice se termine… ? Quant à ton roi, s’il pose problème, il subira le même sort.



Le cheveux vert s’était résolu à ne pas trouver ce qu’il cherchait ici, alors autant ne pas être venu ici pour rien. Affronter une puissante bête s’avérait être le seul élément intéressant ici. Il avait hâte de la connaître et d’apprendre de ses capacités afin d’aiguiser toujours un peu plus son style et développer ses techniques. Si personne n’était parvenu à l’éliminer, c’était qu’elle claquait des races. Cette petite pensée intrigua le marimo, content à l’idée d’affronter peut-être et enfin un adversaire digne de ce nom, car il commençait à rouiller à force de surpasser tout le monde. En fait, c’était chiant d’être trop puissant.
Toutefois, il préféra aussi poser sa question, histoire de se faire définitivement une raison au sujet de la motivation qui l’avait poussé à participer à cette exploration :




- Par hasard, tu ne sais rien sur une manière pour nous, les élus, de revenir chez nous ? T’as entendu parler d’un portail quelconque dans ta cité ?



.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Lun 27 Nov - 20:17



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 

Encore une fois, Heiwa fit pression pour calmer Quizen. Rinkyu restait en retrait, calme et à l'arrière, peut être pour couvrir le groupe ou l'ensemble et Zoro, faisait son Zoro. Tout le monde était à sa place et les questions allaient bon train. Lorsque le membre de l'akatsuki averti wendo sur la nature de ses mots, le poiscaille ambulant le reprit tout aussi soudainement, même s'il était menacé depuis quelques secondes par la lame et la rapidité du Jigoku.


Vous ne devriez pas me sous estimer. Vous n'êtes pas en terrain favorable et j'ai plus d'experience que vous ne le pensez. De plus, je suis votre seul allié potentiel ici, connaissant ce qui pourrait vous arriver. Alors je vous retourne vos mots, choisissez bien si vous me voulez en allié ou en ennemi.

Puis il reprit rapidement

Puis si vous n'avez rien à faire de mon peuple ou ma citée, que venez vous faire ici ?

Oh, ils m'accompagnent, j'avais besoin d'aide pour trouver Byamus, j'ai passé ma vie à chercher votre citée, votre histoire votre... Hum  Dit Quizen, avant de se calmer face a Heiwa et son... Non, ses regards insistants.

Je vois... Bien, posez donc vos questions.  

Pour savoir la vérité vraie, le membre de l'akatsuki usa de ses pouvoirs, faisant apparaitre une porte ou plutôt un visage, une créature, bref une invocation étrange, suivie du puissant rinnegan et sa pression. Wendo pouvait le sentir, pour autant, nul étonnement ou surprise ne se lisait en lui. Il se contenterais de dire la vérité, puisque c'était ce que ces élus étaient venus chercher.

Vous êtes forts, c'est vrai... Je ne me suis pas montré par prudence, vous en auriez fait autant. Vous êtes les premiers étrangers et qui puis est élus, à venir ici depuis presque quatre vingt dix ans. Quand aux créatures plus loin, ce sont des sentinelles royales. Il fallait bien que quelques uns veillent pendant le sommeil des autres. La bête n'est pas attirée par de si petites formes de vie, si toute la citée s'éveillait elle viendrait et ce serait dangereux. Les sentinelles sont peu nombreuses, mais sécurisent le palais, entre autre. Fit t'il

La prochaine question était sur les perles noires, ramassées et pour le moment au nombre de deux, en possession des élus. Wendo l'observa et répondit directement ;

Ce sont les Ursil genrhil, les perles de la bête. Elle contienne le sang de la bête, le seul qui a pu être versé de sa part en la combattant. Elles sont sacrée pour nous. Il y'a longtemps, le roi les a dispersés dans la cité, dans les murs de coraux ou sur le socle de sa statue, il en détient une également. J'ignore leurs pouvoir, mais vous avez raison, elles sont d'une rare puissance. La bête est le résultat du conflit des Dieux, créée en même temps que ne le fût notre citée et notre peuple. Ce sang est considéré par beaucoup comme le lien nous unissant autant à nos créateurs qu'à notre bourreau.  

Evidemment, difficile pour le Jigoku de ne pas évoquer la bête ou le roi de Byamus. Wendo allait donc en parler un peu, mais il ne voulait pas non plus s'étaler, cela pouvait se lire sur son visage poisseux.

Que puis je dire sur elle... Elle vient du fond des abysses, manges ou plutôt mangeait les élus, puis repartait. Une fois repus, nous avions des années, parfois des siècles tranquilles, jusqu'à son retour ou il fallait la contenter. Notre roi n'est pas un criminel, il a fait ce qu'il fallait pour sauver Byamus. Néanmoins... Ces élus étaient parfois innocents. Vous saviez, ils étaient des nôtres au début, avant que certains apparaissent ici, les premiers élus étaient notre propre peuple. Mon roi est le plus ancien des nôtres et le plus puissant. Il peut aisément rivaliser avec vous trois... Et pourtant, il a courbé l'échine contre la bête.

Et puisqu'Heiwa invitait Quizen à poser ses questions, le scientifique revint à la charge.

Nouuus avons trouvé, en descendant, un cadavre, vers les trois milles mètres de la surface. Un coffre rempli d'orbes, d'un trident et de parchemin s'y trouvaient. Est ce que tout ça à un lien avec Byamus ? Y'a t'il d'autre parchemin, document qui relatent votre histoire, cette bête, les dieux. ?

Wendo se tourna vers Quizen

Des orbes ? Je crois savoir à quoi vous faites référence. Il s'agissait probablement des kuntayas, des puissants éclats magiques de l'époque du conflit divin. Un jour, notre roi à décidé d'envoyer plusieurs d'entre nous en surface, pour revenir sur Kosaten. Nous avions les kuntayas avec nous, c'était un cadeau pour les dieux, nous voulions reformer l'ile, établir un temple, mais plus nous nous rapprochions de la surface, plus nos forces disparaissait. Un seul d'entre nous à continué avec le coffre, il contenait ce que vous avez trouvés et si vous avez trouvé son corps, c'est qu'il n'est jamais arrivé à son objectif. Que sont devenus les orbes ?

Ignorant que Zoro en avait absorbé l'une d'elle et que les deux autres s'étaient juste évaporé dans l'océan tout entier, Wendo regarda un peu tout le monde, Quizen semblait légèrement gêné, mais ne voulait pas apprendre la triste vérité.

Zoro fit une remarque sur la bête, paré à lui botter le cul, ignorant tout du danger vers lequel il accourait. Le bretteur téméraire finit tout de même par demande si le natif de ce lieu connaissait un moyen pour que les élus puissent rentrer chez eux.

Non, si ça avait été possible, nous le saurions... Toutefois, connaissez vous l'Haryaka ? C'est une pierre que détient le roi. Encore une fois, ce morceau, cet artefact, est né du conflit divin selon notre plus vieux document. Il est capable de ... Et bien, de montrer aux élus, leurs mondes. Souvent du passé, mais je sais que cela soulageait certains des nôtres à une époque. Cela ne marche qu'avec les élus et uniquement dans Byamus.

Le groupe se dirigeait donc vers le palais. Il était peut être temps d'affronter les sentinelles et le roi ou bien la bête ? L'heure des discussions était pleinement ouverte. Les sentinelles ne tardèrent pas à se mettre sur le chemin des élus.

Vous arrivez dans une cours immense, devant vous le palais royal et de loin le plus gros batiments en or, en marbre, en pierre, en os, en corail... Surmonté d'un large escalier, vous fait face. Les battants de portes grands ouverts, plusieurs gardes se mettent devant vous, menaçants dans la voix et les gestes.


Sentinelles : Vous êtes des élus ! Wendo traitre ! Arrêtez les, pour le salut de notre patrie ! Shaaa !!!

 ______

Sentinelle 1 : 10 000 PV (immunisé poison/dot) (amure ; 50 /réduit les dégâts de 30%/ res : 100)

Sentinelle 2 : 10 000 PV (immunisé poison/dot) (amure ; 50 /réduit les dégâts de 30%/ res : 100)


Attaques et actions :
Sentinelle 1
action1 sur heiwa. Trident infernal inflige 780 PV physique
action 2 sur heiwa Jet empoisonnée inflige 680 PV magique
action 3 sur heiwa Defense de poiscaille (prochaine 1ere attaque adverse divisé par 2)

Sentinelle 2
action1 sur zoro Trident infernal inflige 780 PV physique
action 2 sur zoro Jet empoisonnée inflige 680 PV magique
action 3 sur zoro Defense de poiscaille (prochaine 1ere attaque adverse divisé par 2)


==================
Objectif et informations
Spoiler:
 


 

_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2148
Yens : 917
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Sam 2 Déc - 17:50



   
La citée engloutie (Quête)


   
Derniers Obstacle



   





La créature qui leur faisait face était peut être plus intéressante, qu'il ne l'avait espéré. Elle n'avait point broncher et semblait peu surprise d'être ainsi menacée et attaquée. Elle gardait un sang froid à tout épreuve qui intrigua fortement le ninja. Se pouvait-il que le shinobi croisait un alter-ego mortel dans cette cité endormie. Il écoutait attentivement les nouvelles réponses qui lui était données, tout en relâchant son emprise sur ce Wendo, non sans rester sur ses gardes et sur une certaine méfiance à son encontre.

De nouvelles réponses arrivaient enfin, et le shinobi voyait à cette nouvelle rencontre une véritable opportunité. Un être qu'il pourrait manipuler à loisir et se servir pour atteindre ses propres buts et idéaux. Après tout, ce monde sous-marin avait vu pendant un temps une période de Paix entre élu et natif. Des natifs qui eux même s'étaient transformés en élu. Peut être que cette ville pourrait devenir le centre névralgique de sa guerre pour instaurer la Paix sur le reste de Kosaten et plus tard des autres mondes! Mais chaque choses en son temps, surtout qu'il n'avait pas encore totalement confiance en ce Wendo qui tentait de leur cacher encore des choses. Et s'il les menait à un piège, pire encore s'il était l'empereur de ce monde en personne. Après tout, comment lui seul avait pu se réveiller avant tous les autres. Il y avait encore trop de mystère autour de lui et un véritable manque de logique dans ses paroles!

Au moins, la Divinité pu apprendre l'origine de ces perles et semblaient, comme il s'y attendait, avoir une certaine importance et puissance, même si personne ne pouvait encore lui expliquer. Un fait était sûr, il les garderait bien précieusement, celle-ci pourrait toujours servir. Mais de nouvelles question lui vinrent, et il aurait les réponses probablement plus tard, mais il ne pouvait s'empêcher de les poser:

-Votre histoire est trouble et sans une véritable logique. Je ne sais si je peux vous faire encore confiance. Toutefois, pourquoi croyiez-vous en cette légende qui dit que des élus pourront anéantir la bête? Une bête dont même votre précieux roi des abysses a dû courber l'échine?Vous ne connaissez pas notre puissance, même moi, je ne serais dire la puissance de votre monarque, ni même de nos trois puissances réunies. Les élus de notre monde au fait preuve de miracles, ils ont réussi là ou personne ne les attendait... Mais je suis curieux à vous entendre, nous ne faisons pas le poids face à votre roi ni même envers la bête, alors pourquoi nous aider?

Attendant cette nouvelle information, il se tût, attentif à la découverte qu’énonçait Wendo quand à la pierre que possédait le roi des océans. Cette pierre étrangement lié à leurs mondes. Peut être une clé pour ouvrir un portail.Sans un mot, il se tourna vers Zoro, captant son regard. Pas besoin de mots, l'information était claire, et même s'il s'était mis en froid précédemment, leur but commun les pousserait à agir de concert, une nouvelle fois: L'obtention de cette pierre coûte que coûte. Les études dessus permettrait au Dieu de la paix de trouver une solution, une porte de sortie. Il n'avait aucun doute que ceci pousserait le pirate à combattre à ses côtés, une nouvelle fois.





Ce moment allait, d'ailleurs venir, bien plus tôt que prévus, puisque les créatures, qu'ils avaient aperçut s'opposèrent à eux. Silencieux tout d'abord, il essaya de ressentir leur nombre et les dangers aux alentours par son pouvoir de sa pluie de chakra mélangée à l'eau. Ne ressentant que peu de choses des attaques qui vinrent, il prit même le temps de s'exclamer à l'encontre de ses compagnons:

-Notre présence n'est plus un secret. L'ennemi sait à présent, que nous sommes là. Peu importe ce qui se passe, nous ne pouvons plus reculer. Ne retenez pas vos coups, nous devons nous frayer un chemin jusqu'au roi, nous verrons ce que nous ferons devant lui: tuer la bête ou faire justice à ce roi-criminel!


Tournant son visage et son regard vers leur nouvelle recrue, il s'exprima à son encontre:

-Si vous voulez vraiment aider votre peuple, et obtenir notre confiance, aidez-nous à avancer. Combattez à nos côtés jusqu'à votre roi et la bête qui sommeille. Montre-nous cette puissance que vous clamiez tout à l'heure!

Se concentrant à nouveau sur le combat, tout en gardant une attention particulière sur Wendo et toute mauvaise surprise qu'il pourrait leur faire, le ninja bloqua la première attaque, s'en sortant avec un simple bleu, alors qu'il se prit de plein fouet la seconde attaque, le faisant reculer sur quelques mètres, protéger encore derrière ses bras, il resta un instant immobile. Alors que ses mains s'abaissèrent légèrement, pour laisser apercevoir ses yeux brillaient d'un intense violet.Un mot fut soufflé, et la créature qu'il visait fut secouer d'une puissance invisible.Mais le Jigoku commençait à peine, le temps leur était à présent compté. Faisant des signes avec ses mains à une vitesse folle, il créa l'une de ses sphère noire si atypique qui se précipita droit vers les adversaires, une fois à leur centre, elle libéra sa puissance destructrice aspirant tout en son sein. Les coraux, les pierres, même les maisons les moins solide furent arrachées de leur emplacement pour venir faire un tout au centre de cette gravité magique. Les sentinelles ne firent pas exception peu importe leur nombre.

Quand au Shinobi, il n'en resta pas à ce stade, si ceci pouvait ralentir suffisamment les monstres pour permettre à leur groupe de passer et refermer la porte derrière eux. Ils gagneraient un temps précieux et surtout de l'énergie pour combattre les deux titans qu'on leur promettait. C'est ainsi que visant la créature la plus résistante à sa puissance, il libéra le pouvoir du Tendô directement sur elle, pour la faire reculer de plus en plus et la faire rejoindre ces compatriotes.

-Si nous les ralentissons assez ici, ou même si nous parvenons à les anéantir rapidement, nous essaieront de passer et de fermer derrière nous cette immense porte! Ceci n'est que le menu fretin. Le plat de résistance attend à l'intérieur!


Malgré son calme L'Uzumaki devait lever la voix pour se faire entendre avec le bruit que faisait sa précédente technique qui continuait à faire son office de trou noir. Et en tant que fin stratège, son regard se posa sur chacune des pièces de cette bataille....
















   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Mar 5 Déc - 10:45



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 

Heiwa avait encore un peu de mal à croire à toute l'histoire, mais la gobait en grande partie. Il fit part de ses quelques doutes. Il demanda aussi plusieurs choses, des questions véritables, auxquelles Wendo répondit donc sans tarder ;


Les élus sont les seuls à avoir fait saigner la bête, pas nous. Je suppose que c'est lié aux sceaux. Comprenez que les premiers élus sacrifiés n'étaient pas si puissants, ils étaient assez affaiblis, très peu sont sortis du lot, quand la bête est venu, quelques élus étaient assez fort pour la blesser uniquement au point de lui tirer quatre gouttes de sang. Je suis certains que vous êtes plus puissants que nos ainés. Mon roi est fort, il ne peut rien contre la bête. Voila pourquoi je dois vous aider, vous êtes l'espoir de cette citée, si vous détruisez la bête.

Il croisa les bras et rajouta ;

Nous vous donnerons des trésors si vous voulez... D'un air dépité... Comme si il s'attendait à des guerriers honorables et non des voleurs OU des élus cupides.

Oui, ils vont vous aider ! Nous sauverons Byamus. Tuons la bête, enfin.. Tuez la bête ! Ajouta enthousiaste Quizen.

L'attaque des sentinelles obligèrent les élus à se rendre au combat. Heiwa fut le premier, désirant les occuper, tout en essayant de chercher d'autres formes de vie. Son but était de fermer la porte et éviter d'être prit à revers, avancer coûte que coûte en détruisant s'il le fallait les ennemis devant ! Il demanda l'aide de Wendo contre son propre peuple.

Tch'.. Je suppose que le jeu en vaut la chandelle.

Avant de se joindre à son tour au combat. Il envoya un puissant arc electrique jusqu'à la sentinelle 1, désirant plutôt l'immobiliser que le detruire.

Il s'agit de mon peuple, évitez de les tuer s'il vous plait.


Sentinelles : Ton peuple ! Tu parles, traitre ! Shaaa !!!

Les puissantes attaques d'Heiwa avaient en tout cas touchés les ennemis. Mais les renforts arrivaient en même temps. Les sentinelles répondirent aux précédentes, avec leurs coups habituels.
 ______

Wendo : 8500 PV (capacités inconnues)

Sentinelle 1 : 5008 PV (immunisé poison/dot) (amure ; 50 /réduit les dégâts de 30%/ res : 100)

Sentinelle 2 : 9052 PV (immunisé poison/dot) (amure ; 50 /réduit les dégâts de 30%/ res : 100)


Attaques et actions :
Sentinelle 1
action1 sur heiwa. Trident infernal inflige 780 PV physique
action 2 sur heiwa Jet empoisonnée inflige 680 PV magique
action 3 paralysé par wendo
total : 1460 (détail : 780 physique et 680 magique)

Sentinelle 2
action1 sur zoro Trident infernal inflige 780 PV physique
action 2 sur zoro Jet empoisonnée inflige 680 PV magique
action 3 sur zoro Jet empoisonnée inflige 680 PV magique
total : 2140 (détail : 780 physique et 1360 magique + tour précédent oublie pas)

Wendo
Action 1 sur Sentinelle 1 Fission electro inflige 700 PV magique + paralysie 1 action

==================
Objectif et informations
Spoiler:
 


 

_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Mer 20 Déc - 13:54




feat.PNJ Zayro, Zoro, Heiwa

Combat contre un gardien


Tout cela se déroulait au cœur du monde, dans un lieu que l’on ne connut qu’aujourd’hui. Dans les tréfonds des océans, elle était là, la cité perdue, dont l’existence était totalement inconnue par le monde entier. Les premières minutes passées dans cette atmosphère donnaient l’impression d’être dans un paradis aquatique. Les joyaux décoraient les murs et sols et plus que tout, il était possible aux humains de respirer au sein même de l’eau. L’or, l’argent, les coraux et autres matières qui reflétaient bien l’éclat de la lumière, transmettaient à ce lieu profond une ambiance étonnement agréable à vivre. Il était vrai que depuis notre arrivée sur ces terres, je n’avais prononcé que très peu de mots. Toutefois, cela ne signifiait pas non plus que je ne comprenais pas la situation actuelle.

Pour mieux analyser un évènement, il fallait toujours se mettre en retrait, c’était bien connu. Pour ma part, j’épluchai la suite d’évènements, tout en observant les actions et paroles qui étaient échangées sous mes yeux. L’opération ‘sauvetage de l’île coûte que coûte’ ne m’intéressait pas énormément, bien que la décision nous revînt d’aider la cité ou pas. Ce qui m’inquiétait pour l’instant, c’était ma réserve d’énergie. Trop de petits combats, m’auraient vidé d’une grande partie de mon énergie. Et si à ce moment-là, la bête que nous sommes censés affrontés nous tombait dessus, nos chances de réussite auraient été réduites. Mes chances de réussite auraient été réduites.

Il était vrai que cela représentait un challenge suffisamment palpitant pour qu’un élu de ma trempe ne puisse que s’en réjouir, mais se surestimer était une chose que je ne pouvais plus faire. Agir avec prudence, sans non plus tendre vers la lâcheté, c’était ce que je voulais faire. Sans dire un mot et de mon regard toujours aussi reposé, je vis les autres s’avancer jusqu’à la grande porte où les gardes nous attendaient. Le combat s’engagea rapidement et la puissance fulgurante des attaques était telle qu’un simple individu comme Quinzen ne pouvait plus trouver rester dans les parages. Les mains toujours disposées le long du corps, j’observai ce que disait l’homme-poisson. Ce dernier faisait appel à notre bonne foi et notre respect de la vie afin de nous dissuader d’abattre son peuple.

- Quand je me bats, je n’arrive pas à retenir mes coups. La seule chose que vous pouvez faire pour eux, Wendo… c’est d’espérer qu’ils soient suffisamment forts pour ne pas succomber aux coups du trio que nous formons.

Suite à ces mots, mon épée quitta mon fourreau rapidement, j’étais paré au combat. Toutefois, je m’arrêtai un instant, pour voir le pouvoir d’Heiwa Jigoku en action. J’étais presque fasciné par les capacités étranges que pouvaient lui fournir ses pupilles. Un œil prudent était continuellement posé sur lui, ainsi que ce qu’il faisait de ses mains et de son énergie. Bien que nous soyons dans le même camp, j’avais toujours voulu savoir ce dont le deuxième empereur de Fuyu était réellement capable. Si donc, il utilisait ces techniques actuellement, alors ça prouvait bien qu’il en avait de plus puissantes dans la manche. Cette simple idée déforma mon visage, par l’apparition d’un sourire léger et mesquin, d’un enfant qui venait de trouver une étoile filante ou bien un combattant qui trouvait un nouveau challenge sur son chemin. Suite à ce bref sourire, mon visage reprit sa position initiale, alors même que mon regard revint sur la cible, le deuxième gardien.

Un geste simple de la main droite indiquant le mudra du tigre, et la terre se mit en mouvement d’elle-même. Les rochers jaillirent du sol, pour essayer de capturer le deuxième garde afin de l’engloutir dans le sol. Je profitai de ce moment de diversion pour me déplacer à une vitesse vertigineuse au-dessus dudit gardien. Dans le flot de l’action, ma pupille rougeâtre et luisante, tremblotait légèrement tout en fixant ma cible, située en dessous de moi. Cet œil à ce moment-là analysait chaque micro-possibilité de mouvement, anticipant ainsi, de la plus complète des façons, les mouvements de mon ennemi.

Je tournai sur moi-même pour essayer de lui donner un coup de talon rapidement, afin qu’il aille toujours plus bas, sur le sol. Ce qui l’aurait attendu à ce moment-là, n’aurait plus été des rochers simplement, mais plutôt une marre épaisse de boue immobilisante, qui allait très certainement coincer le soldat surplace pendant un moment.

- Doton – Marécages des limbes.

Suite à cela, j’atterris un peu plus loin de l’adversaire, le laissant admirer mon dos. Mon buste parfaitement aligné avec mon corps, je savais bien que le garde n’était pas capable de s’échapper des marécages sans fournir un effort important. Et même, avant qu’il n’en sorte, je l’aurais déjà tranché en morceaux.

Tournant légèrement ma tête sur la gauche, mon visage ombré par mes cheveux n’affichait rien d’autre qu’un point rouge, mon œil, qui luisait de la plus ténébreuse des façons.. Retournant mon épée dans le sens inverse d’une rotation de la main, je disparus simplement, soulevant légèrement la poussière sur le départ. Mon déplacement se voulait rapide, et s’exécutait sur une courte distance, celle qui séparait la bête de ma position initiale. Des coups d’épée s’enchaînèrent à une vitesse éclair, si bien qu’on ne voyait que le reflet de la lumière sur la partie plate de Jiro – mon katana – au cours de mes multiples déplacements.

La série de coups achevée, je m’arrêtais à quelques mètres de la cible avant de me retourner encore jusqu’à lui faire face. Était-elle encore vivante ? Fallait-il lui administre d’autres châtiments ?


Résumé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 1189
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 160
Nombre de topic terminé: 68
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Dim 7 Jan - 13:45

Roronoa Zoro a écrit:




沈没の都市

feat. 2 shinobites




Grosse tension dans le groupe. Heiwa et son caractère de femme enceinte ne passait pas inaperçue. Toutefois les querelles n’intéressaient pas le bretteur qui préférait inspecter les lieux d’un visage circonspect.
Le poiscaille rentra dans des explications étourdissantes que l’épéiste n’écouta que très peu. Le plus réceptif du groupe aka Heiwa s’occupait de recevoir les informations et de rebondir dessus. Comme à son habitude, il se montrait sceptique, craignant de se faire entuber en beauté. Etre dans sa tête de parano ne devait pas être de tout repos.
Quant à Zoro, il raccrocha à la discussion seulement au moment où il se sentit concerné. En effet, on lui fit part de l’existence d’un artefact capable de montrer aux élus leur monde.
Bordel ! Pouvoir visualiser son monde, ses amis.. Surveiller leur état, connaître les mouvements des ennemis, et arrêter de se tourmenter.

L’alcoolique aux cheveux vert rechercherait ce roi à tout prix, qu’il soit un salaud fini ou non, il lui déroberait son caillou magique de gré ou de force. Ce roi était probablement d’ici, alors autant confier ce morceau aux mains d’un élu, qui userait à bon escient de ce pouvoir.
En route vers le palais royal, la route fut bloquée par les sentinelles protectrices. Ok, on faisait sauter tout ça et on passait tranquillement.

En attendant, Wendo passa pour le traître du village en choisissant de s’opposer à son peuple pour aider les élus à franchir cette barrière de poisson farouche.
Le talentueux monsieur tout vert attrapa ses sabres afin de faire quelques arabesques efficaces. Au passage, il se prit des jets tout pourris à moitié empoisonnés. Ce n’était pas super agréable, sa vitalité diminuait mais il parvint à en intercepter certains et réussit même à sortir le grand jeu : « SHISHI SONSON »..

Et puis, Heiwa étant occupé avec la sentinelle number one, Zoro enchaîna son numéro de sabre avec la seconde. Rinkyu l’endormi spirituel du groupe se réveilla enfin pour participer aux événements. Cet abruti semblait absent depuis quelques minutes, mais il se décida à reprendre de l’activité dés que la menace s’abattit sur eux.
Plus ou moins à deux sur la même sentinelle, ils prévoyaient de ne faire qu’une bouchée de cet obstacle  à bronches.




[/color][/b][/color]


.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2148
Yens : 917
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Lun 8 Jan - 20:25



   
La citée engloutie (Quête)


   
Le chemin que trace la Paix...



   





Le moment n'était plus venu à la parole mais à l'action. Leur trio verrait bien assez tôt, s'ils tombaient dans un piège. Et puis Heiwa avait confiance en ses alliés, il ne l'admettrait jamais, mais pourtant il devait bien le dire: depuis la disparition de Rhadamanthys et Asura, il était au côté des deux autres élus les plus puissants après Zayro Jinn. Et d'après les paroles, leur roi n'avait rien pu faire face à la créature, alors qu'il était plus puissant que les élus qui étaient parvenu à la blesser. Quelle en était la raison? Personne encore ne pouvait le savoir. Une chose était sûr pour le Dieu de la paix la véritable menace était la créature mythique dont il ne connaissait finalement rien. Et puis, il possédait déjà deux perles représentant son sang. Il ne savait dire comment, mais il était persuadé que ceci allait leur être utile d'une manière ou une autre.

A présent, il ne pouvait plus découvrir le reste de cette ville comme il l'avait voulu. Le temps comptait! Le combat s'était engagé et même le discret Rinkyu y mit enfin du sien, laissant un simple sourcil se levait quand à ses paroles et à son combat. Quand au pirate qui semblait se moquer éperdument de ce qui se passait, retrouvait une nouvelle motivation dans les paroles de Wendo. Même le natif de la cité se permit de les aider, du moins il immobilisa une des sentinelles. On ne pouvait guère lui demander plus à l'heure actuelle. Peu importait. Il n'y avait plus qu'un seul objectif, à présent.

Alors que le combat faisait rage le "trou noir", que le ninja avait formé, devenait de plus en plus gros et puissant, entraînant à lui les soldats-ennemis les plus proche, même ceux essayant de résister, devaient en plus esquiver des projectiles qui se dirigeaient droit vers eux:

-Entrez dans le Palais je m'occupe d'eux. Dés que je passe la porte nous la refermerons derrière nous!


Sa voix tranchante et autoritaire ne laissait pas place au commentaire. Le stratège avait prit les choses en même depuis quelques temps déjà, et il craignait que l'une des têtes brûlaient qui l'accompagnait ne leur fasse perdre du temps à combattre cet engeance. Assuré qu'ils avaient franchit la porte du palais, Heiwa se déchaîna. Montrant son art du taijutsu. Pourtant le ninja, même si fort habile, n'était pas tant un adepte du corps à corps. Un battement de cil, il fila à vive allure sur les ennemis, parant une attaque d'un côté, bloquant une autre, enchaînant des corps dévastateurs avec Masamune. Pourtant ses adversaires étaient bien résistant et survivait à sa furie. A moins, que ce derniers ne visait pas directement les points vitales. PLus qu'un combat, on aurait pu comparait ce balais mortel à une danse de lame. Son corps entier s'entourait d'une aura bleutée typique des âmes de Masamune. Plus il s'en servait, plus il libérait son potentiel infini, comme si cette arme millénaire n'avait plus aucune limite. Son pouvoir était infini. Le sol se mit à trembler. Le shinobi devenait plus rapide à chaque secondes, ses coups plus fort et violent, faisant même reculer ses opposants. Certains, pas assez préparé, recevait un coup qui leur fit perdre l'équilibre un instant, se faisant aussitôt aspirer par le trou noir qui exerçait toujours sa pression, le corps disparaissant dans le tas de gravats qui se formait.

Tout le corps du Dieu de la Paix devenait une arme, usant d'une de ses mains au sol pour frapper du revers, sautant par-dessus un adversaire, pour le frapper à la nuque à peine ses pieds foulèrent le sol. Il était si rare que le porteur de Masamune se donne autant sur de simple gardien. Pourtant, il économisait sa mana et n'usait que de ses talents d'escrimeur, tout en se servant de son précédent pouvoir du Tendô pour se débarrasser des hommes poissons. Le temps semblait s'arrêter, son aura grossissait de plus en plus de cette aura bleutée-noire, des tours en corail s'écrasèrent au sol sous la pression que son pouvoir exercé. Il attirait toute l'attention des sentinelles,  comme il le désirait, pendant que ses comparses passaient la porte. Une fois assurée de cela, il utilisa sa vitesse pour se précipiter vers le palais, usant de son pouvoir de répulsion pour aider ses alliés à refermer la porte derrière lui. Laissant le calme revenir, alors qu'on pouvait probablement entendre, ceux qui s'étaient fait duper tambourinait à la porte.

-Continuons...

Comme si de rien n'était, il reposa Masamune dans son dos, et se mit à marcher d'un pas calme. LE chemin leur était tout tracé et ils avaient à présent un guide, qu'il gardait à l’œil.














   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Mar 9 Jan - 14:27



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 

Une fois les débarrassés des gardiens, par les multiples talents et techniques des élus ici présents, dont certains comme Heiwa, avaient utilisés des aptitudes très dangereuses pour la cité, Wendo ne pu s'empêcher de tourner le regard vers la porte se refermant sur ses infortunés compagnons. Certes, il était vu comme un traitre désormais et c'était bien compliqué d'envisager une suite dans la citée à présent. Il devrait probablement partir avec les élus une fois le temps venu.

Evidemment, le savant fou, esquivait un peu tous les combats, mais tâchait de suivre de près, même si à lui aussi, cette violence faisait mal au coeur, comme le fait de ne pas se retourner sur la citée et son histoire... Toutefois, Rinkyu qui était resté si calme s'était réveillé, la motivation de Zoro à l'écoute de la pierre spéciale l'avait également mit en haleine au point de mettre en oeuvre ses coups les plus monstrueux. Heiwa restait fidèle à lui même, l'envie d'en savoir plus surpassait le reste.


J'espère qu'ils s'en tirerons. Le palais est là.

En effet, un immense palais, des escaliers des coraux, des statues du roi et d'ancêtres sans doute, une belle et unique architecture. Laissant donc rapidement place au trône et sa salle principale, avec en son centre le roi endormi qui s'éveilla doucement de son long sommeil. Il faut dire que toute cette agitation n'avait pas facilité son hibernation. Les élus et Wendo n'était pas encore entrée dans cette salle, mais ça ne saurait tarder.

Mais avant que l'équipe ne le puisse, une aura intense surprit tout le monde. Le bruit qu'ils avaient dés lors entendu dés le début de l'aventure, assourdi les environs et une ombre immense plana sur la citée. Une forme noire, des crocs gigantesques, la bête ! Wendo courut de nouveau dehors pour constater ce qui était entrain de se passer.

Elle mortait le bouclier de la cité sans doute pour la broyer et la manger, elle était revenue des temps jadis, sentant l'energie des élus et aussi de leurs pouvoirs. Elle réclamait ses sacrifices.

La.. La bête !  


Par tous les Long, les Manshee, les.. Les Fenghuang ou par ma barbe ! cette horreur est la bête ?! Mais elle .. Elle est ENORME ! Comment on peut battre ça ? Comment même les anciens élus ont pu blesser une telle chose ??? S'interloqua le scientifique inquiet.

Quizen avait suivit la course de Wendo, en se doutant que le bruit et les tremblements dans la cité ne venait pas d'un truc anodin. Maintenant, tous avaient la réponse à cette question. Eh non, ce n'était pas le roi depuis le début, mais bien de la bête qui arrivait inexorablement, attiré par les nouveaux élus, comme un papillon à la lumière !

Elle ne veut que les élus, mais si elle attaque, c'est que sa faim est grande, notre roi va vouloir faire ce qu'il faut pour protéger la citée... Il va se réveiller et sacrifier les élus.

Et il ne pouvait pas dire plus vrai que cela... Dans sa salle du trône, derrière une lourde porte de corail, le roi s'éveilla. Une nouvelle aura de puissance, bien évidemment pas comparable à la bête, se fit tout de même sentir dans le palais, démontrant son réveil. La bête et le roi étaient donc tous les deux là, en vie, l'une prête à dévorer les élus, l'autre à les donner en pâture. Wendo au milieu, dans le camp des traitres, un scientifique agité et inquiet de la suite et trois puissants élus, prêts à tout pour survivre !


* * *

Wendo s'en retourna vers les élus, pour leurs dire ceci ;

La situation se complique, je ne prévoyais pas que la bête soit là si tôt, l'utilisation de vos pouvoirs exagérés, ont dû la faire venir plus vite que prévu. Nous n'avons pas beaucoup de temps pour convaincre ou battre mon roi. Si les choses tournais mal pour moi, j'aimerais que vous me promettiez de ramener ceci sur Kosaten. Dit t'il en donnant 3 boules blanches de moindre taille aux élus. Sans dire de quoi il s'agissait, elles émettaient un peu d'energie, rien de folichon.

Maintenant, les élus devaient aller voir le roi, tenter de le convaincre ou bien l'attaquer et en finir avec lui ? Ou alors choisiraient t'il de foncer vers la bête tout bonnement, sans chercher plus d'aide, tous les choix étaient possibles...
 ______

Wendo : 8500 PV (capacités inconnues)

Roi des mer : 35 000 PV (capacités inconnues)

La bête  : 100 000 PV (capacités inconnues)

Spoiler:
 


 

_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2148
Yens : 917
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Mar 9 Jan - 21:55



   
La citée engloutie (Quête)


   
Une rencontre Royale!



   





Le tumulte de la bataille laissa place au silence du palais. Tout était silencieux et aussi paisible qu'un cimetière. Qui sait peut être que ce lieu en deviendrait prochainement un. Mais au moins ce moment de repos, permettait au stratège à mieux réfléchir à la situation et trouver la réponse la plus intéressante pour leur groupe. Après tout, ils n'avaient pas encore choisi. Tuer le roi de cette cité ou bien tuer la créature qui terrorisé les habitants. Le ninja ne cherchait pas à être gentil ou méchant. Il restait neutre peu importe la situation. On pouvait entendre les rouages de son cerveau, alors qu'ils poursuivaient leur chemin.

Mais comme souvent, en tant qu'élu, rien ne restait aussi posé bien longtemps. Et bientôt toute la cité vint à s'assombrir, alors qu'une puissante aura se fit ressentir. Le Jigoku tourna sa tête dans la direction supposé de la créature. Enfin elle était de partout, il n'était donc pas difficile de la rater. Pourtant le ninja ne semblait pas inquiet. Peut être était-elle plus puissante que ce qu'il avait pu voir. Mais parfois plus elles étaient grosse plus elle tombaient de haut. Chaque créatures mortelles avaient un point faible et susceptible de mourir. Elle ne ferait pas exception.

-Sa taille est impressionnante certes, et sa puissante grande. Mais elle n'est qu'une création des Dieux, d'après les dires de notre guide. Et nous sommes nous même les héros des dieux. Nous ne sommes pas n'importe qui! Si d'ancien élu à la force amoindris on put la blesser, les trois élus les plus puissant ont leur chance! Elle est un papillon et nous sommes le soleil sur lequel, elle brûlera.

Essayait-il de rassurer Quizen et Wendo? Peut être juste avait-il parler tout haut, exprimant ses propre pensées. Mais cette fois-ci sa décision était prise, elle se formait petit à petit dans son esprit. Et comme pour confirmer ses pensées, une nouvelle puissance attira son attention non loin. Son visage se tourna aussitôt dans cette direction. Tout défilait dans son esprit, toutes les idées, toutes les étapes. Il était le cerveau de ce groupe!

Dans la situation actuelle plusieurs offres se présentaient à eux. Soit combattre directement la bête, prenant le risque que le roi et ses soldats ne leur tombent eux aussi-dessus. Ce qui était la pire qu'il pouvait affronter. Elle était aussitôt rejetée. L'autre chemin était de rencontrer ce fameux roi. Soit le dieu de la paix était assez convainquant, pour qu'il les laisse tranquille, voir les aide d'une quelconque façon que ce soit ou en leur donnant même la perle noire dont Wendo leur avait parlé, précédemment. Soit, ce monarque était une cause perdue, et alors ils devraient l'affronter. Il était plus faible et leur groupe se débarrasserait d'une épine du pied, lors de leur combat contre la bête. Oui, ceci était la meilleure solution.

Mais au même instant, les deux perles noires qu'il possédait se mirent à luire. Peut être en réponse à la créature marine. Et il put sentir l'immense pouvoir qu'elle dégageait, on lui soufflait même leur pouvoir. Son regard se posa aussitôt sur son allié le pirate. Il semblait le plus puissant des trois en force brute. Le choix devait être fait sans aucune hésitation. Sans attendre il tendit les deux perles noires à Zoro:

-J'ai découvert leur secret, si tu en asperges sur ton arme et tes bras ta puissance atteindra des limites jamais atteinte, même dans tes rêves les plus fou. Je t'avais promis de te rendre plus fort et d'affronter des êtres qui te feraient progresser. Je tiens toujours mes promesses. Toutefois, ceci ne suffira sûrement pas, utilise tout ce que tu as en tes moyens pour concentrer ta force sur la bête!


L'ombre d'un sourire sincère se dessina sur le visage du Jigoku. Il tenait ses promesses et retirait une certaine fierté de voir son compagnon parvenir à atteindre de nouvelle sphère de puissance. Mais ce sourire s'estompa aussitôt, alors qu'il se tourna vers l'ensemble du groupe, d'abord silencieux, il s'exprima:

-Nous ne pouvons combattre la créature de suite. Si le roi intervient durant notre combat, nous pourrions rencontrer de grandes difficultés. Il faut essayer de le convaincre de nous laisser faire ou dans le pire des cas le mettre hors d'état de nuire, avant notre combat contre la créature des profondeur. Si nous en venons à ce cas de figure: Zoro, tu resteras en retrait pour garder cette puissance que je t'ai confié. Son pouvoir restera éphémère.

Il se tourna vers Rinkyu:

-Je connais en partie le pouvoir de tes yeux, même si je ne comprend pas vraiment pourquoi et comment, mes souvenirs me faisant toujours défaut. Néanmoins, ils pourront nous être utile. Mais ne les utilise qu'en cas de derniers recours. Si je ne parviens pas à convaincre ce monarque, tu devras intervenir pour l'immobiliser, le convaincre ou le manipuler avec. Mais uniquement, si le besoin s'en fait sentir. Sinon mon travail tombera à l'eau et ce roi nous prendra pour des ennemis.

Cette fois-ci son attention se posa sur Wendo:

-Si tu veux sauver ton roi et ton peuple. Tu devras être le plus persuasif possible et nous soutenir


quand à Quizen... Il ne servait à rien et un simple regard suffit probablement pour lui intimer de se taire et ne rien tenter. Il pouvait causer plus de dégâts qu'autre chose.


..............................................

Après seulement quelques minutes, alors que le sol tremblait des attaques de la créature, les grandes portes royales s'ouvrirent devant le trône du roi des profondeur. Laissant apparaître, suivant le plan de Heiwa, le stratège lui même en première ligne. Wendo sur son côté, Rinkyu de l'autre et plus en retrait pour garder sa nouvelle puissance, Zoro.

Sans crainte, il s'avança jusqu'au trône et à une distance respectable, s'arrêta. Son Rinnegan tourbillonnant dans ses orbites, alors qu'il observa pour la première fois cet être "légendaire". Un silence implacable régna sur les lieux. Le roi n'allait sûrement pas prendre la parole de lui même. Alors le Jigoku le fit, plongeant son regard droit dans ceux de son interlocuteur.

-Ainsi voici, le roi des profondeurs! Nous avons beaucoup entendu parlé de vous, et même si à nos yeux vous êtes condamnable, vous avez sûrement agit pour sauver votre peuple.  Et la situation est critique, nous n'avons pas de temps à perdre avec ceci et nous réglerons sûrement ceci plus tard... ou pas.


Il reprit le silence, se préparant à déclarer leur objectif:

-Nous sommes venus, en personne, vous demandez de ne pas intervenir durant notre combat contre la bête! Nous allons l'affronter et la vaincre. Si nos prédécesseurs sont parvenus à la blesser avec un niveau aussi faible, vous avez face à vous les élus les plus puissant de  Kosaten. Ni votre gardien à l'entrée de la cité, ni les créatures marines, ni même vos gardes ont pu nous arrêter ou ne serait-ce que nous ralentir. Nous avons même économisé toute notre énergie et nos forces. Votre citoyen, à mes côtés, peut en témoigner.

Du coin de l’œil, Heiwa regarda chacun des membres de son groupe, espérant que chacun jouerait le rôle qui leur avait attribué. Craignant qu'un ne s'emporte et ne suive pas le plan. Il était parfois difficile de contenir des mortels surtout lorsque ces spécimens étaient de telles tête brûlées.De plus, le shinobi se doutait que de simples paroles ne convaincraient par l'empereur. Il n'avait pas jouer encore ses atouts et reprit son discours:

-Voulez-vous vivre toute votre vie ainsi? Souhaitez-vous pour votre peuple une telle vie. Craindre le retour de la bête à chaque instant, devoir hiberner autant de temps. Dans mon monde, nous n'appelons pas cela vivre, mais survivre et attendre que la mort nous rattrape. Vous n'avez même pas à agir, puisque nous nous rendons par nous même à la créature. Si elle nous bat, elle se nourrira de nous. Si nous la battons, vous n'aurez plus rien à craindre...Nous vous proposons la Paix!


Ouvrirait-il les yeux sur cette vérité? En outre savait-il que la créature était certes leur menace, mais les élus ne pouvaient plus mourir, à priori. Et même si ce fait était mystérieux et inexplicable, il était bien réel. Et aucun doute que Rinkyu, Zoro et lui même reviendrait d'entre les morts pour mettre à feux et à sang la cité. Il n'avait pas besoin de le menacer pour l'instant. Mais il ne manquerait pas de lui énoncer, s'il s'attaquait à eux.

Son regard se balada sur le roi, son trône et son attention fut irrévocablement attiré par la dernière perle. Wendo n'avait pas menti. Peu importe, la décision du roi. Dans un cas, l'empereur des mers pourrait leur confier cette puissance supplémentaire pour anéantir la créature. Dans un autre cas, il s'en débarrasserait rapidement pour la prendre par la force.

A présent, tout pouvait arriver. Wendo pouvait aider, Rinkyu agirait peut être de son Sharingan si le roi se montrait menaçant. Une certaine impatience gagnait le stratège.Qu'arriverait-il?













   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1425
Yens : 405
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Jeu 11 Jan - 7:10




feat.PNJ Zayro, Zoro, Heiwa

Salle du roi


Mon combat était terminé à présent, et il n’a pas fallu plus que quelques coups pour mettre mon adversaire hors d’état de nuire. Un coup d’œil furtif adressé au reste du groupe, me permit de comprendre que je n’étais pas le seul. Tous les ennemis avaient été abattus avec une puissance incroyable, sans qu’ils ne comprennent ce qui leur arrivait. C’était là, le dernier obstacle qui nous empêchait d’entrer dans la salle du trône, le dernier rempart que l’on a balayé du revers de la main avec une certaine simplicité. Un calme froid se lisait sur mes gestes et mes réactions, aidé par mon visage, qui ne laissait transparaître aucune émotion. En tout cas, pour le moment.

Soudainement, comme étant la cible d’une mauvaise surprise, mon corps frémit légèrement. Une aura malveillante et puissante, dont la simple énergie ferait flancher les combattants les moins expérimentés, régnait en maître autour de moi. L’ombre grandissante qui se dessinait sur le sol, me permit rapidement de comprendre ce qu’il se passait. Une chose monstrueuse, d’une puissance incroyablement grande se dressa par-delà la bulle protectrice de la cité. Ma pupille était la cible d’un spectacle surprenant, si bien que je ne pus retenir la goutte de sueur qui fuit ma tempe pour glisser d’une traite sur ma joue. Son corps était tel qu’il pouvait en un pas écraser un cinquième de la cité, approximativement. Et c’était ça, la fameuse bête dont avait parlé Wendo.

- C’est donc ça…. La bête…

Un sourire rempli d’incertitude mêlée à une pincée d’excitation le tout recouvert d’un sentiment de défi, se dessinait sur mon visage. Cela était encore un défi que j’étais appelé à relever pour affirmer plus haut encore ma puissance colossale. Mes doigts serrant bien la manche de mon épée, je m’apprêtais à intervenir au moindre faux-pas de ce monstre. C’est alors que, le deuxième empereur commença à parler. Il semblait avoir une stratégie adéquate pour mener le combat à bien. Premièrement, Roronoa hérita d’un cadeau d’une très grande valeur, des billes qui, semblait-il, décuplait la force un court instant. Nul doute que, le guerrier vert puisse en faire bon usage. Toutefois, je ne lui laisserai pas toute la gloire d’avoir vaincu un pseudo-dieu. Je le tuerai moi aussi.

Peu de temps après, nous nous retrouvâmes dans la salle de trône à observer le roi en attendant qu’il nous donne l’autorisation d’agir contre la bête sans faire intervenir ses troupes. Il n’était biensur pas certain qu’il accepte l’aide des élus. Ce fut d’ailleurs la raison pour laquelle j’étais là, prêt à attaquer l’esprit du roi et le soumettre à notre volonté. Sans dire un mot, j’attendis ce qu’il avait à dire.


Résumé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 1189
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 160
Nombre de topic terminé: 68
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Jeu 11 Jan - 15:37





沈没の都市

feat. 2 shinobites




Deux steaks de poiscaille cuisaient au sol. L’union des trois héros de Kosaten comptabilisait un énième triomphe. S’ils s’associaient plus souvent, ils domineraient Fuyu. Dommage que les objectifs divergeaient.
En attendant, ils partageaient le même but : celui de récupérer l’artefact, et de pourquoi pas botter deux trois culs légendaires qui passaient par là…. Comme par exemple, cette gigantesque créature sortie d’un mythe qui venait tout juste de se ramener. Quand on parlait du loup… On en voyait plus que la queue.

Quel engin colossal. La gorge nouée et la goutte à la tempe, le bretteur se trouvait dans un état similaire à son voisin l’Uchiha. Ce n’était pas de la panique, mais de l’étonnement. Bien entendu, il ne s’attendait pas à affronter Casimir mais… Quand même, ce monstre marin pourrait songer à faire un régime. On ne percevait même plus la lumière océanique tant son gros cul cachait l’horizon, plongeant la cité dans l’obscurité. Ses petits yeux de chinois vicieux fixaient l’élu d’une façon qui ne lui plaisait pas : «  oh là… commence pas à me regarder comme ça toi… baisse les yeux… BAISSE LES YEUX J’AI DIT !  » pensa-t-il bêtement, se sentant agressé.

Le rouquin interrompit cet intense duel du regard pour venir distribuer une perle à Zoro. Ce dernier quitta temporairement la créature de son œil borgne afin de la porter sévèrement sur l’autre shinobi. Par moment, il guetta furtivement la bête d’un œil agressif, s’amusant à jongler entre l’ennemi et son interlocuteur. A tout instant, ce déchet risquait de les attaquer. Il fallait le surveiller minutieusement.
Cependant, Heiwa titilla l’intérêt de l’épéiste avec cette histoire de force décuplée. Il tendit sa paume pour réceptionner l’objet, l’examinant avec curiosité. « Atteindre des limites jamais atteintes » ? Ce synopsis le charmait.
Même si ce type était louche et que de sales histoires tournaient autour de lui, Zoro constatait aujourd’hui qu’on ne pouvait pas lui retirer cette caractéristique ; il était un homme de parole. Portant un pur respect envers ce comportement, il rendit à Heiwa un sourire de camaraderie, avant de tapoter brièvement son épaule :


- J’en ferai bon usage. Tu as ma parole.



Le plan fut prononcé : ne pas affronter la bête avant de discutailler avec le roi Titus Possus Tritonus. Oui, il venait de lui inventer un blaze sans aucune raison, mais bordel que ça lui correspondait bien.
Il se tint à l’écart comme recommandé par Heiwa afin de préserver la puissance offerte, et laissa les deux pros de la diplomatie gérer le game. Enfin, vu les circonstances, seul Heiwa était le pro de l’éloquence. Rinkyu lui… expertisait particulièrement …en branlette, depuis quelques minutes.

.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Jeu 11 Jan - 18:02



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 

Et voici donc le trio, accompagné de Wendo et Quizen qui est en large retrait. Heiwa ne fait pas confiance envers le scientifique, tout de même curieux de voir et rencontrer le roi des profondeur. Dés lors qu'ils entrent dans la large salle du trône en corail, Wendo se met à plier le genoux et baisser la tête par respect, il ne peut pas non plus foutre en l'air des siècles de traditions. Heiwa est donc le premier à prendre la parole, tandis que Rinkyu discret observe comme étant prêt à attaquer et s'inquiète en même temps que son camarade, de l'arrivée de la bête au dessus d'eux et de la citée de Byamus.

Byamus en danger, veut aussi dire que le roi sera prêt à tout pour la sauver et donc, continuer de sacrifier des élus pour satisfaire l'eternel appétit de la chose qui vient et revient, par le pacte qu'ils ont tout deux scellés jadis. Quoiqu'il en soit, le roi se lève, il fait bien dans les trois mètres de haut, imposant face au discours qui commence de l'autre coté. De son dos, s'arrache des morceaux de coraux formé par les années d'hibernation...

Mais en se levant, il n'approche pas pour autant, il jette un regard à Wendo, puis au loin et enfin en l'air, pour constater l'ombre immense qui recouvre les lieux.. La bête ! Enfin, il détourne à nouveau ses yeux lumineux vers Heiwa, pour écouter à travers des orifices invisibles, le discours qu'offre à présent le stratége du trio d'élus.

En s'adressant au roi, il y'avait de la suffisance et de la confiance dans ses propos, peu de courbettes et de respect. Negligence ? Peut être, lorsqu'on désirait gagner la confiance d'un monarque aussi ancien...


Shrêp verk mihir vêk omsoûr te...


Vot.. Votre majesté, ces élus ne parlent pas la langue des profondeurs, ils comprennent le monde sans barrière, grâces aux dieux.

En effet, les habitants de cette ile des fonds marins, avaient appris à exercer un autre langage pour se différencier des autres peuples et tribus du haut, comme un tout autre monde. Même si les Dieux permettaient de n'avoir aucune barrière et frontière de langue en amenant les élus et autres élus ou natifs de ce monde en se parlant, pour se comprendre, il n'était pas impossible d'inventer une langue ici et ainsi rompre le charme permettant à tous de se comprendre. Que ce soit à des fins stratégiques ou non... Le roi savait heureusement parler et comprendre les deux. Il n'apprécia pas l’insubordination de Wendo, mais le laissa vivre.

Il est vrai qu'Heiwa et les deux autres étaient de puissants élus pour avoir mis à mal ses gardiens et les sentinelles, puis oser venir ici confiants. Wendo avait surement dû aider à la bonne marche d'un tel plan... Un rebelle dans l'âme. Ainsi, le membre de l'akatsuki proposait de combattre la bête et au roi de ne pas intervenir, ni même les sacrifier évidemment.

Mais ce fut le dernier discours de ce dernier, particulièrement vrai et poignant, qui parlait de la survie, l'hibernation, le fait est aussi que, si ils combattaient la bête et mourrait, tout le monde serait content et si elle mourrait, la citée revivrait. Mais sur ce dernier point, rien ne disait que les  élus ne s'en emparerait pas après coup. Le roi réfléchissait.

Votre plan... Peut marcher. Mais pas sans mes conditions. Une fois la bête vaincue, vous quitterez cette citée et jamais n'y remettrez les pieds. Vous l'oublierez et nous laisserez vivre nos vies comme nous l'entendons. Vous aurez une récompense, toutefois.. Je n'ai aucune confiance envers les élus, votre arrivée est inscrit dans la prophétie du péril de notre citée ici bas. L'un de vous, doit rester avec moi. Si vous ne remplissez pas votre part du marché, si vous me trompez... L'un de vous mourra. Decidez de qui restera ici et n'esperez pas pouvoir tromper mon pouvoir sur vous, cette eau dans laquelle vous pouvez respirer est ma protectrice et je la contrôle.

Comme le sable pour Gaara, le roi expliquait que l'eau magique qui entourrait les élus et le peuples de Byamus, était sous son contrôle et en même temps, sa protectrice presque divine. L'un des élus était donc choisi pour rester aux cotés du roi et si les élus ne respectaient pas leurs part du marché, cad : Tuer la bête, êtres récompensés et quitter les lieux, il tuerait son otage.


J'ajoute que je ne ferais remonter celui qui restera, que lorsque vous serez revenus en surface. Je n'ai qu'une parole.

Je vais rester ! Je .. Je veux dire, ça me dérange pas de rester, pis, j'ai confiance en eux, ils sauverons Byamus, et partirons une fois tout ça fini, hein les gars !? Pis, si j'meurs, vous aurez jamais la récompense hein, okay, hein  proposa alors Quizen, laissant donc les trois combattants ensemble.

La bête mordit le bouclier de la citée et son rugissement fit trembler le palais royal. Il était temps de passer à l'action.


La bête réclame son repas. J'espère que vous réussirez, mais je ne pleurerais pas votre défaite.

Comme conduit par une force invisible, le scientifique fut mené vers le roi, à ses cotés, bien tenu dans sa grosse main, prête à l'écraser comme une mouche. Il se rassit en attendant et Wendo se releva, se tournant vers les élus.

Beau discours élu. Mon roi tiendra parole, je m'en porte garant. Le sort de notre citée est dans vos mains.

Evidemment, concernant la dernière bille noire, que ne manquait pas de reluquer les élus, le roi la prit la lança dans la direction des élus. Quand à Wendo, il resterait ici, sa présence ne pourrait rien apporter contre la bête.

J'ai bien peur que vous ne deviez sortir dans l'eau, la véritable eau autour de la cité pour combattre la bête. J'attendrais votre retour, vous pouvez nager au sommet vers une sortie cachée... Vous serez quasiment nez à nez avec elle.  
 ______

La bête  : 100 000 PV (3 actions par tours)

Fiche technique la bête (clique):
 


Spoiler:
 


 

_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1340
Yens : 1189
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 160
Nombre de topic terminé: 68
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Ven 12 Jan - 19:35





沈没の都市

feat. 2 shinobites




Les négociations se déroulèrent remarquablement bien. Le roi n’aspirait qu’au bien de sa cité, et il fit jurer aux élus de ne plus jamais remettre les pieds une fois le monstre abattu afin d’assurer la sécurité des siens. En revanche, le marché prit un tournant dangereux avec cette affaire d’otage. Zoro fronça les sourcils,  mais le vieux Quizen se proposa en sacrifice.
Ouais bon, on retravaillerait ce point plus tard…Car ce deal puait du cul. Mais il y avait d'autres priorités.
Simultanément à l’échange, le marimo s’était occupé d’induire son arme ainsi que ses bras de cette magie occulte. Une sombre lumière enveloppait les zones sollicitées par le pouvoir de la perle… Monstrueux.

Arf, il manquait un p’tit coup d’encouragement avant de s’engager dans cet épique massacre… La main affamée de l’épéiste se mit immédiatement à farfouiller dans son kimono à la recherche d’une fiole d’alcool oubliée.. Mais comme il pensait, c’était la dèche..
Ah… Attendez… Qu’est-ce que c’était que ce truc ? Un minuscule flacon ? Combien de temps qu’il moisissait dans sa veste ? Etait-ce de l’alcool ?
Boarf on s’en branlait, n’importe quoi rassasierait sa soif sur le moment. Il but le contenu d’une traite, et balança la fiole par-dessus son épaule tout en relâchant un bon rototo des familles. Pas mal ce petit jus de citrouille. Acide mais… Requinquant ! (potion de force)

Le temps des amusements était terminé. Une terrifiante menace noire attendait sa mort ou sa chichi en dehors de la bulle. A cette heure, Zoro ne vivait que pour ce combat. Il brûlait d’envie d’exploiter son nouveau pouvoir à son maximum. Alors quand on sonna l’heure du combat, le bretteur installé en première ligne, fut le premier à se jeter vers la sortie afin de rejoindre l’eau.
Les batailles aquatiques ? Il en faisait son affaire. Ce n’était ni la première, ni la dernière fois qu’il affrontait une créature marine. Bénéficiant d’une puissante apnée, la respiration ne lui manquerait pas de si tôt. S’il avait su botter les fesses d’un chef de gang, aka Hody le minable accro à la dope, alors il pouvait mener sans problème sa redoutable technique dans l’eau.

De toute façon, ce combat allait se régler rapidement. Débordant d’énergie, il s’élança vers la bête à la nage, et se mit en garde. Porté par une infaillible confiance, le combattant faisait face à cette grosse tête, qui continuait encore et toujours à le regarder de travers. Il cherchait la merde ce foutu damné des enfers.
« Je vais te renvoyer d’où tu viens, gros poisson ! »

Déterrant ses trois katanas, il en plaça un en bouche, et empoigna les deux autres avec ses mains. Activant son haki de l’armement, ses bras et ses katanas se recouvrirent d’une sombre couche pétrole, en harmonie avec cet halo obscur provoqué par la perle extraordinaire.
Cette bête s’apprêtait à mourir sous les lames d’un homme aux arcanes de son art. Un bel honneur que lui accordait la face de cactus.  
Entrant dans un état méditatif intense, le jeune homme rassembla toute sa vitalité afin de former sa technique ultime. Elle exigeait une certaine concentration de la part du bel animal, mais il parvint à la déclencher rapidement. L’autre s’approchait dangereusement mais Zoro ne lui laisserait guère l’initiative.

« Kyûtôryû… »
Un esprit en extension. Trois têtes. Six bras. Neuf sabres. La puissance d’un corps, et d’un mental décuplé par trois. L’iris émeraude virait à un noir pétrole sans fond Le monstre se déployait comme un aigle. Cet être n’était plus l’homme qu’Heiwa et Rinkyu avaient connu. Une aura démoniaque possédait ce corps, ce cœur, cette âme. Le sang circulant à travers ses veines doubla de volume, et provoqua un intense gonflement des artères.
Le pirate ne rigolait plus. Et ce combat empruntait une direction effroyablement sérieuse.

La manœuvre fut brève mais intense. On ne vit que sept éclairs emprunts de noirceur.  En l’espace de trois secondes seulement, l’épéiste se trouvait au dos de la colossale créature, et prononça en son for intérieur, un mot ultime :
« Ashura… »

A l’instar d’un éclair en avance sur le son pendant un orage, l’effet Ashura ne se déclencha que maintenant. La bête pouvait dés à présent ressentir de violentes déchirures tout le long de son gros corps. Presque taillée en pièces.
Net. Précis. Badass.
Il recouvra sa forme originelle, mais n’en avait pas fini avec son puissant adversaire.  



[/color][/b][/color]


.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Ven 12 Jan - 23:29



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 



Les élus d'aujourd'hui, n'étaient pas les élus d'hier, pas les même que ceux d'antan dans cette citée, et pas aussi faible également. La puissance du sang divin de la créature, celle là même qui faisait sa force, était désormais la force de son adversaire et donc... Sa propre faiblesse. Dans un élan héroïque, le bretteur légendaire et pirate, arma ses katanas et commença sa technique Ashura.

La bête ouvrit sa gueule comme pour tenter de le dévorer. Mais après un court et pesant silence, les cicatrices recouvrirent son corps en entier, suivit d'une lumière et une gerbe de sang energétique intense. Après un vrombissement et comme si l'eau elle même avait reculée sous l'impact, la bête se tordait de douleur quelques secondes, puis sa peau craquait de plus en plus. Enfin, dans un cris assourdissant, un rugissement du mal qui venait de lui être infligée, cette dernière commença à exploser !

Une explosion de lumière bleuté magnifique et à la fois... Foudroyante... Faisant éclater cette dernière en particules lumineuse dans le fin fond noir des océans, bien qu'éclairé par la cité de Byamus. La bête était vaincue comme promis par les élus ! Un seul d'entre eux fut suffisant, la force déclenchée était divine. Ces derniers n'étaient pas accompagnés seulement par la chance, mais aussi un grand talent.

Pendant que la poudre de lumière se mêlait au bain sans fin de l'océan, recouvrant les parois de l'antique ville perdue, un autre silence prit alors place et une fine flamme sembla subsister...

 
Zoro... Roronoa... Merci de nous avoir libérés, nous sommes l'energie des premiers élus, sacrifiés à la bête. Grâce à ton action, nous pouvons enfin gagner la liberté absolue.

La flamme d'energie restante, se libéra alors à nouveau en une intense lumière, puis laissa apparaitre une forme humanoïde très particulière, à l'allure certes menaçante, mais c'était bien la même voix que précédemment, une voix très spéciale, ou l'ont entendait de multiples tinte derrière, comme si tout un peuple parlait dans cette nouvelle enveloppe. Enveloppe ou d'ailleurs, la bête restait reconnaissable par les morceaux d'armures.


Ce roi.. Nous a sacrifiés jadis, par pur égoïsme. Nous tentions de maintenir la paix et vaincre la bête, mais il ne nous a pas laissé faire, sans autre choix, nous et tout ceux alliés à nous, furent alors envoyés à la mort. Nous devons terminer notre mission. Nous devons tuer le roi de profondeur. A présent que nous ne formons plus qu'une entité, notre vengeance ne peut plus attendre. Joignez vos forces à nous et clôturons le chapitre de notre passé.

Que déciderait Zoro et le reste des élus ? Le choix final semblait en jeu, en tout cas, il s'agissait bien de la dernière ligne droite, mais elle incluait un choix cornélien, entre venger les anciens élus, par principe, ou bien laisser le roi et son peuple gagner sans être punis des crimes passés.
______

La bête  : vaincue
L'entité libérée : 10 000 PV (force inconnue)

Objectif principal: Alliez vous à la "l’entité libérée" ou alliez vous au roi pour la vaincre.
Battre la bête

_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2148
Yens : 917
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Sam 13 Jan - 17:35



   
La citée engloutie (Quête)


   
Une rencontre Royale!



   







Les derniers événements s’enchaînaient à une vitesse vertigineuse et effroyable. Leur discussion avec le roi des profondeur avait été rapide et expéditive, étrangement. Et tout ce qui avait été prévus s’emboîtait à la perfection, comme le "sacrifice" de Quizen. Le ninja aurait pu être presque déçu, qu'il n'y est pas un peu d'opposition. Mais au moins, ils étaient parvenus, sans violence à obtenir la fameuse perle noire, qu'il prit avec soin. Cette fois-ci, le shinobi la garderait pour lui. Même s'il verrait rapidement, qu'il en aurait pas vraiment besoin. Du moins contre la bête.

Car après que Wendo se soit porté garant, le trio se porta à la rencontre de la bête. Qui ne fit pas long feu face à la puissance que Heiwa avait octroyé à Zoro. Tout semblait fini, mais à croire que dans ses profondeurs, ils allaient de surprises en surprises, un autre fait se matérialisa devant leur yeux. L'unification et l'essence même des élus du passé qui leur demandait de l'aide pour renverser le roi directement.  Les yeux se tournèrent peut être en direction de Heiwa ou non. Pourtant celui-ci resta de marbre, analysant toute la situation. Au final, ceci l'arrangeait. Et un plan s'installa peu à peu dans son esprit qu'il fit part à ses camarades...

.............................

Quelques minutes plus tard, le trio infernal se retrouva, à nouveau dans la salle du trône, sûrement étonneraient-ils tout le monde. Mais avant, que le roi ou Wendo ne prononce un quelconque mot, le Jigoku s'arrêta à une distance plus que respectable. A priori, rien ne pourrait être fait au roi. Aucune aura menaçante ne guidait Heiwa. Son œil se portait tour à tour sur chacun des protagonistes, avant de s'exprimant, empêchant toutes interventions:

-Rassurez-vous, nous tiendrons notre promesse et partirons de ce lieu...


Mais avant même de finir sa phrase une forte pression s'exerça sur le scientifique fou qui dans la même fraction de seconde décolla du sol pour être projeté vers le Dieu de la Paix. Qui, si tout se passait bien, serait rattraper par la main de l'empereur de Fuyu. Ce derniers poursuivant sa phrase:

-... Seulement, nous ne pouvons partir sans lui, il est le seul à pouvoir manœuvrer les nefs qui nous ont mené ici.

Encore une fois le trio n'avait pas menti. Ils désiraient remonter à la surface. Peut être même certains d'entre eux désiraient récupérer cette pierre permettant de voir leur monde. Peut être que d'autres allaient réclamer vengeance ou encore vouloir leur récompense promise. Mais dans tous les cas, ils avaient besoin de Quizen. Et si Quizen était ainsi récupéré, l'être d'énergie des anciens élus allait logiquement apparaître entre eux. Celui-ci ou ceux-ci désirant faire justice.

Heiwa encore derrière, s'exclama, à nouveau en direction de l'empereur des abysses:

-Néanmoins, il faut croire que les fautes du passé doivent être réparées. Et que les victimes du passé réclament Justice. Qu'avez-vous à dire Roi des abysses?

Peut être que les élus de la surface allait enfin apprendre la vérité et plus sur toute cette histoire. Probablement que l'énergie des élus allaient entrer en combat contre le roi, sans même connaître la décision du trio. Car en effet, Heiwa n'avait en rien promis à la créature de se battre à ses côtés, mais encore moins de défendre le roi. Il avait promis de partir et c'est ce qu'il comptait faire. Même si au fond de lui, le chef de l'Akatsuki espérait que cet imposteur de roi les attaques pour répliquer à leur tour.

Quelques secondes encore, et le rinnegan se posa sur Wendo, c'est ainsi qu'il s'exprima par-dessus le possible brouaha du combat.:

-Wendo, il faut croire que votre roi vous est menti à tous. Et cette créature quel qu’elle soit à une autre version de ce sombre passé. Je suis curieux d'en connaitre la fin.

Tout en s'exprima à son attention, il poursuivit son discours tout en gardant un œil sur le roi, pour qu'il entende lui aussi les prochaines paroles qui le concernaient:

-Ce faux-roi n'a jamais expié ces crimes. Et les Dieux, eux même, ont agit pour mettre fin à cette supercherie. Car apprenez que, même si nous ne faisons rien en ce jour, la surface apprendra bien assez tôt votre existence. Ce scientifique ne saura pas tenir sa langue. Ils connaîtront vos crimes et parmi eux, un royaume qui s'auto-proclame celui de la Droiture et de La justice viendra pour juger ce roi! Tandis qu'un autre voudra en apprendre plus sur vos secrets, et le dernier voudra faire de vous ses soldats et trouver ce qui pourrait augmenter sa puissance.

Le visage du porteur de Masamune se reporta sur Wendo, un léger sourire énigmatique sur le visage. Restant silencieux quelques secondes, il reprit la parole:

-Pourtant, un moyen existe pour éviter cela. Wendo! Depuis le début vous avez agit pour le bien de votre cité, de votre peuple. Vous n'avez pas admis les actes passés de votre peuple et vous vous êtes ouvert à l'avenir et à des étrangers. Vous nous avez même offert ces étranges sphères lumineuses que vous désirez que l'on remonte à la surface. Je ne sais encore ce que c'est, mais d'après toute logique, vous voulez ouvrir un échange et un contact avec la surface. Résolution que votre roi se refuse! Votre roi annonce la fin de votre vie! Et la créature ne sera plus là pour vous protéger indirectement... Sauf si...

Tout ceci pour venir à un point précis, son visage devint plus froid et sérieux que jamais, son sourire énigmatique effacé totalement. Pourtant ses yeux pétillèrent d'une excitation étrange. Il avait agit et parler pour en venir à ce point précis. Tout était clair dans son esprit. Ils ne combattraient peut être pas dans ce combat à ce jour, sauf si l'homme-corail s'en prenait à eux- ce que le Dieu de la Paix espérait en un sens, protégé par les pouvoirs de la dernière perle- mais il n'allait pas laissé ce traître royal l'emporter si facilement après le massacre qu'il avait fait!

-... Sauf si... Wendo vous prenez sa place! Que vous deveniez roi de Byamus!

Il laissa le silence s'installait pour que son interlocuteur enregistre ce qu'il venait de lui dire. En effet, Wendo était le meilleur représentant et aucun doute que le roi allait le tuer après leur départ. Heiwa avait depuis le début manigançait, prévoyant plusieurs scénarios possible. Puis, d'une vois implacable, il brisa le nouveau silence, pour faire réagir l'homme-poisson et hurla:

-Devenez le roi que cette cité et ce peuple ont réellement besoin. Ne la laisser pas périr dans les mains d'un roi corrompu!


L'énergie des élus du passé et le roi devaient probablement continuer leur combat, pendant que l'élu de Fuyu restait immobile son regard posait sur Wendo. Heiwa Jigoku tirant les ficelles de ce jeu de la vie. En premier lieu, il avait récupérait leur chauffeur: Quizen. En deuxième lieu, avec ses alliés, ils avaient fait entrer la créature mystique dans le Palais, pour enfin entendre le véritable passé de cette cité et son histoire macabre.  Ils n'avaient pas encore montré leur appartenance à un camp entre les deux. Plutôt neutre, tout en respectant ainsi leurs paroles, prêt à bientôt remonter à la surface. En se préparant néanmoins à être attaquer par le roi de la cité. Mais Nagato n'en restait pas là, puisqu'il plaça les graines du doutes auprès de ses deux interlocuteurs. Leur montrant que leurs erreurs du passé allaient les condamner. Et que la seule issue était que Wendo remplace le roi-fourbe. Nagato Uzumaki était d'ailleurs prêt à l'aider pour parvenir à ce trône. Il ne savait pas si les deux autres camarades le soutiendraient si cet instant devait venir. Mais avec les élus du passé, Wendo et lui possédant le pouvoir d'une perle, ils pouvaient y parvenir. Et puis Zoro n'allait pas le laisser seul combattre après leurs derniers échanges. Quand à Rinkyu, il ne refuserait sûrement pas un combat, vu le personnage!











   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 109
Yens : 10
Date d'inscription : 25/08/2016

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Zayro PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Dim 14 Jan - 17:39



☬ Oeuvres des élus ☬

La légendaire cité engloutie...



Rappel de mission :

Spoiler:
 

_____________________________________________

Sans que l'ont ne sache tout d'abord ce qui fut advenu et quelle décision fut prise. Le trio d'élus arriva, avec Heiwa en ses devants, dans la salle du trône. De toute manière, Heiwa n'avait jamais été très loin d'ici depuis le début, se mettant sans doute exprès un peu au milieu, pour surveiller toutes les éventualités possibles. Au final, une entité avait fait son apparition après l'explosion et la défaite de la bête, celle ci n'était autre que les centaines ou milliers d'élus sacrifiés jadis à elle, et n'ayant pu atteindre l'au delà pour revenir à la vie... Chose qui semblait désormais compromise à tout jamais.

Ces élus ne connaîtraient plus la réincarnation, ayant combiné (sans doute malgré eux) toute leurs energies en une seule. Ces élus n'étaient donc plus uniques comme autre fois, tous ne formait plus qu'un être fusionné n'étant donc plus un élu à part, mais une multitudes d'energies anciennes et dévorés par la vengeance et la rancoeur.

Le sort qui les attendaient dans le royaume de l'au delà, ne pouvait pas être une simple résurrection, ils finirait par disparaitre à tout jamais et clore une page du passé, c'était certain, mais les élus d'aujourd'hui eux, n'en savaient évidemment rien.

Mais pour le moment, Heiwa Jigoku fit face au roi des profondeur, qui s'apprétait à féliciter les élus pour leur bravoure. De plus, le membre de l'Akatsuki commençait sa phrase de la meilleure de manière, en prétendant vouloir partir et tenir sa promesse.


Je m'en réjouis et je suis d'autant plus satisfait de... Que... ?!.

Ne pouvant pas finir sa phrase, une pression inconnue s'exerça et Quizen fut attiré aux cotés d'Heiwa sans avoir le temps de sourciller ou dire quoique ce soit. Le roi comprit bien vite que c'était une haute trahison qui s'exerçait alors ! Quand à Wendo, il était étonné et partagé entre sa majesté qui venait d'être trompé et la fourberie des élus qui ne comptaient donc pas tenir leurs promesses ? Après un tel acte héroïque ?! Cela n'avait aucun sens.


Ma... MALHEUREUX ! Que faites vous donc !?.

Rapidement, il expliqua qu'ils ne pouvaient se passer de Quizen pour remonter à la surface, grâce au fameux NEF. Cet appareil légèrement technologique et un peu magique aussi, qui avait permit la descente et la découverte de ces lieux. Wendo serraient poings et dents, car rien ne disait qu'eux, le peuple d'en bas, n'aurait pas eu les moyens de les faire remonter...

D'ailleurs, le scientifique espérait aussi avoir son mot à dire, tandis que le roi commençait doucement à s'enerver et faire monter son aura rageuse dans l'air, enfin... Dans l'eau.

Mais qu'est ce qu'il vous prend, vous êtiez des héros et là.. J'ai.. J'ai besoin de boire un coup ! Dit t'il en se tournant vers Zoro.

J'aurais dû vous sacrifier. Les élus n'ont aucune parole, ils sont le mal de ce monde. Je n'ai aucun regrets, je vais me débarrasser de vous.

Par la suite, Heiwa s'exprima en fixant Wendo et il donna donc sa conclusion sur tout ceci. Un beau plan, faire de lui le nouveau roi de Byamus, un roi plus clément et enclin aux bonnes relations diplomatiques du futur, en soi, le plan parfait. Seulement, alors que le combat entre les élus et le roi allait débuter, l'entité fit son apparition soudaine entre tout le monde, comme prévu encore une fois par le Jigoku... Quel stratège !

Mais dans les stratégies, tout ne s’amoncelait pas toujours comme il le fallait.

Quel est cette chose ?.

Wendo, Quizen, le roi se tournèrent forcément vers l'entité, tandis que la citée de Byamus s'éveillait peu à peu, avec elle ses habitants, natifs innocents, mais aussi ses soldats...


* * * * * * * * * * Time for the End * * * * * * * * * *


Nous sommes les sacrifiés, les délaissés, ceux qui ont étés jetés et dévorés. Nous sommes les élus et natifs d'antan, qui jadis, vous servirent à fuir la bataille et la bravoure dont on fait preuve les élus d'aujourd'hui. Il est donc temps que vous... Et tous les vôtres ne payent.

Et oui... Une âme esseulés vengeresse aurait peut être pu se contenter du roi. Mais là, il s'agissait de millier d'âmes formés en une entité colérique, réclamant une vengeance insatisfaite depuis des siècles qui semblaient êtres des millénaires... Le roi, Wendo, les sentinelles, le peuple entier de Byamus devait payer et s'éteindre pour satisfaire l'entité.

Je vous condamnes tous... Hormis mes frères élus et libérateurs !


Je ne vous laisserais pas détruire mon monde ! Répliqua le roi à l'entité

Dit.. Dites moi que j'ai trop bu !  Ajouta Quizen paniqué

Je dois faire évacuer la citée, je... Fit tout aussi perturbé, Wendo.

Mais le glas semblait avoir sonné et il était dés lors impossible de faire marche arrière. Une force jamais palpable auparavant, peut être aussi effrayante que celle de la bête, et aussi puissante que celle de Zoro en mode boosté, pu être percus de la part de l'entité pendant une courte seconde. Soudainement, plusieurs rayon bleus et magiques sortirent du corps de l'entité. A l'image de l'arche perdue dans indiana jones, les éclairs qui jaillirent étaient très spéciaux.

Ils se transféraient rapidement du Roi en le transperçant, pour aller sur Wendo, le perçant en plein coeur également, avant d'abattre tout aussi adroitement les sentinelles qui entrèrent dans le palais en un instant. Les victimes restaient tétanisés debout, et les éclairs bientôt firent de même en se transférant d'habitants en habitants de la cité. Femelles, mâles et enfants, créatures et anciens, aucun n'étaient épargnés.

Subissez ma plus profonde colère !

Après avoir ajouté cela, l'entité regagna alors en elle les milliers d'éclairs et explosa en particule de lumière, bien connu des élus... La mort. Libéré de sa vengeance et donc de son fardeau, il ou elle, n'avait plus rien à faire en ce monde. Dans la cité de byamus, après les rayons tueurs, un grand silence pesa de partout. Le corps du roi et de Wendo, ainsi que les sentinelles s'écroulèrent au sol. Tous avaient étés touchés mortellement et se décomposaient en cendre, emporté dans les flots de l'eau magique, impossible à récupérer.

La cité commença à trembler peu à peu... Un vrombissement qui n'annonçait rien de bon... Le temps était à nouveau compté, mais pour tout autre chose cette fois ci. Fuir et revenir à la surface ! Le choix d'Heiwa en ce concernait certaines choses étaient bons, mais il avait sous estimé la colère de l'entité depuis des siècles.

Les élus étaient à présent les seuls êtres vivants, avec Quizen, qui se releva en étant légèrement choqué et laissa même couler ses larmes à la vue de ce terrifiant spectacle. La mort de tout un peuple ancien, la disparition prochaine de la citée légendaire et de ses mystères... Tout ça... Pour une vengeance puerile !

Que... Que... Qu'est ce qu'on a fait... Que.. Comment... Pourquoi !?!  


  ______

Objectif principal : Fuir vite (En un post chacun. Le dernier peut dire qu'il remonte à la surface) Vous n'avez pas le temps de fouiller quoique ce soit ou d'emporter quoique ce soit. (sauf ce que vous a confié wendo) Après le premier post la cité s'écroulera rapidement. Au second post elle sera déjà quasi disparue ensevelie. Au dernier post qui sait si il subsistera une seule trace...

La bille de sang de la bête (que détient heiwa) n'a pas disparue, mais son effet si. Elle est inutilisable.

Bad Ending débloqué


_________


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2148
Yens : 917
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 135
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   Mar 16 Jan - 16:52



   
La citée engloutie (Quête)


   
Une rencontre Royale!



   






Si seulement, il avait pu prévoir ce qui allait arriver. Il avait été atteint par une émotion de mortelle. Lui le Dieu de la paix avait été victime de l'orgueil. Il avait parfaitement maîtriser son sujet jusqu'à présent, et pourtant... Il n'avait pas tout prévus et allait la prendre de la plus difficile des façons.

Il s'était bien moqué de la colère du roi, ce derniers se contre-disant, alors qu'il voulait les voir partir aussitôt la créature morte. Toutefois, il ne pouvait par partir sans le scientifique fou pour conduire l'appareil sous-marin. Donc leurs simples présences auraient pu causer la mort du scientifique, puisqu'il avait dit lui même de partir et que celui restait en arrière repartirait plus tard. Il avait voulu être plus précautionneux. Et pourtant...Qui aurait pu prédire, ce qui allait arriver. Heiwa Jigoku avait été piégé par ce qu'il avait toujours combattu. Le Dieu de la Paix avait été défait par une émotion bien plus fort qu'il ne l'aurait cru. Le désir de vengeance. La colère. La haine. Même si tout ceci était justifié, il ne s'était pas attendu à ce que l'entité soit aveuglé à ce point. Il avait pu le ressentir dés les premières paroles de cette créature, le visage dure et froid de Heiwa perdant de son naturel sérieux, pour s'effondrer, petit à petit.Pour la première fois en sa vie de Kosaten, Nagato Uzumaki regrettait ses actions et ce qui allait advenir.

Au fond de son cœur, la colère laissa place à une point de tristesse. Les âmes bénéfiques profitèrent de cette faille pour s'y engouffrer. Une flamme s'alluma dans l'âme d'Heiwa. Encore trop faible pour l'embraser totalement. Mais il restait encore un espoir pour lui. Il avait fallu l'anéantissement d'une civilisation pour repousser une partie des ténèbres de son cœur. Tout allait s’enchaîner à une vitesse hallucinante, et même impuissant, le shinobi désirait agir. La créature avait à peine commencé à parler, que l'empereur de Fuyu frappa sa main au sol, au devant de Wendo, pour le protéger de son Panda géant... La créature semblait si faible et rien n'avait présagé d'une telle puissance dévastatrice. Le panda fut traversé par le rayon, étrangement indemne, alors qu'il percuta l'élu de Heiwa. Le visage du représentant de l'Akatsuki se durcit, et se décomposa aussitôt.

-Si je peux arrêter les rayons, peut être que je l’arrêterais.

Disparaissant aussitôt de son emplacement, il se mit en travers d'un énième rayon, usant de son pouvoir pour canaliser et absorber ce pouvoir. Il le sentait affluer en lui, mais en vain. Le pouvoir le traversa à nouveau pour continuer sa poursuite mortelle. Que pouvait-il faire. Se tournant vers la créature, il utilisa la puissance du Tendô pour la repousser de ses pouvoirs de gravité, mais cette fois-ci aussi encore inutilement. Il était rare que le Jigoku était confronté à un tel mur. Impuissant. Vaincu.

Le silence revint bientôt. L'Uzumaki était droit, les poings serrés proche de son corps,le visage dans le vide. Ou plus précisément, là ou avait disparut les cendres de Wendo. Silencieux, absent, alors que la cité commençait à s'écrouler sur elle même.Tout était fini. Juste comme ça. En un instant! Heiwa était le Dieu de la Paix... Long, Manshe et Fengshuang, les Dieux de Kosaten. Il existait bien un autre dieu qui permettait l'espoir. Une seconde chance à ce peuple qui n'en avait jamais eu. Un bourreau et toi avait été anéanti, mais avec lui toute une civilisation qui allait disparaître. Étrangement, Nagato ne l'admettait pas.Pourquoi? Après avoir été victime des émotions humaines négative devait-il à en venir à des émotions plus positive. L'amour de la vie? Il ne s'en rendait sûrement pas compte. Mais ne pouvait se résoudre à voir tout ceci se terminait ainsi. Il devait y avoir une solution. Même infime. Une simple flamme dans ce désordre.

Reprenant son sang froid, il se tourna vers le trio derrière lui. Aussitôt, il s'exprima, une nouvelle urgence. Mais ses paroles allaient sûrement en surprendre plus d'un. Il s'approcha d'eux tout en leur confiant quelque chose dans les mains:

-Voici ce que Wendo m'a confié précédemment. Nous devions les remonter s'il lui arrivait quoique se soit. J'ose espérer qu'il y a encore un espoir. Remontez-les!Je.. Je vous rejoindrais à la surface. Filez et survivez!


Les mots pouvaient sembler être un adieu, mais loin sans faux. Heiwa n'allait pas mourir ici. Il devait laver ses pêchés mortels. En tant que Dieu, il ne pourrait jamais abandonner ce qu'il s'était fixé, mais surtout trouver une solution. Posant à nouveau sa main sur le sol, il invoqua une nouvelle créature. Le brouillard dissipé, un immense rhinocéros apparut sous leur yeux:

-Utilisez le pour vous frayer un chemin au milieu des ruines, ou telle une monture, rien ne pourra le ralentir. Mettait Quizen dessus, s'il vous ralenti

Quizen, ce scientifique qui aurait tout fait de raconter cette histoire au quatre coin du monde. Devaient-ils le tuer, maintenant? Plus tard? Ou jamais? Il y réfléchirait plus tard. Il avait pour l'instant autre chose en tête. Un espoir, un pouvoir. Au milieu de tout ceci, il y avait sûrement un trésor quoique se soit qui pourrait faire perdurer cette cité, même si pour cela, elle devait remonter à la surface, sous les yeux ébahis de ceux de la surface. Ou ne serait-ce qu'un trésor utile pour les élus ou les Kosatiens. Tout ce qui pouvait améliorer cette fin plus que néfaste. Peut être même qu'un trésor avait la même signature énergétique que ceux que leur avait donné Wendo, ou que le roi. Ne serait-ce qu'une vie même!

Oui ses alliés ne devaient réfléchir qu'à leur remonté et leur sortie: leur survie pour ainsi dire. Heiwa les rejoindrait plus rapidement que quiconque. Et pour dire, deux de ces corps divins étaient venus au plus proche du corps original, au-dessus de la surface. L'un d'eux était l'invocateur. Le moment fatidique et partageant la même vision, le corps original serait téléporté à la surface auprès de Quizen, Zoro et Rinkyu! D'ici là, il devait trouver quelque chose dans la salle du trône ou la salle du trésor peu importait. Il le fallait! Son regard se posa sur l'étrange boule qu'il portait. Oui, il le devait!

Décidément qui aurait pensé que l'un des êtres les plus dangereux de Kosaten agirait comme un héros?


Spoiler:
 











   

   


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La citée engloutie (Quête)   

Revenir en haut Aller en bas
La citée engloutie (Quête)
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» La cité de Thelxépia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Océans de Kosaten :: Faille océanique-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.