Partagez | .
Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len
Messages : 30
Yens : 280
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 21

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Killua Zoldyck ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Mer 26 Juil - 1:30

Difficilement, j'avançais sans savoir vers où je me dirigeais. Je ne connaissais absolument rien de cet endroit, tout comme j'ignorais la raison de ma présence ici. Tout mon passé s'était envolé visiblement, c'en était effrayant. J'étais complètement perdu, et je n'avais pas d'autre choix que d'avancer encore et encore, afin de trouver une solution à ce problème. Peut-être que quelque chose ici me rappellera quelque chose ? J'en doutais. Tout ce que je voyais, c'était une grande plaine, parsemée de fleurs et d'arbres. Il y avait également des chemins faits de pierre, que je suivais. Ils devaient très certainement mener quelque part. Et ce quelque part m'apporterait peut-être quelques indices, qui sait... ?

Encore faudrait-il que j'y arrive.

    ▬ C'est pas vrai... c'est lourd.


Si. Même si j'avais finalement réussi à me lever, les deux yoyos que j'avais retrouvé dans mes poches étaient une vraie calamité. Pour les transporter, je me devais de les traîner au sol, profitant de leur forme circulaire afin de les faire rouler. C'est d'ailleurs pour cela aussi que je suivais ces chemins de pierre... c'est plus pratique. Je commençais à sérieusement envisager le fait de les abandonner sur la route, seulement je ne pouvais m'empêcher de me dire qu'ils étaient très certainement reliés à mon ancienne vie, celle que j'ai perdue. J'ai besoin d'eux, ils me seront très certainement utiles afin de retrouver la mémoire. Du moins, je l'espérais.

En marchant, je ne pouvais m'empêcher de me répéter sans cesse la même chose, à savoir mon nom et mon statut d'assassin. C'était tout ce dont je me souvenais, et je creusais pour me souvenir de quoique ce soit d'autre. Et, il n'y avait pas que ça aussi qui me travaillait.

    ▬ Un assassin, hein... ?


Marchant la tête baissée, j'y songeais. Je ne me souvenais pas éprouver le moindre plaisir de tuer, tout comme je ne me souvenais pas avoir mis fin aux jours de quiconque. Cependant, ce titre était resté dans mon esprit, comme si on me l'avait attitré. Est-ce que c'est réellement ce que je suis, ou plutôt ce que j'étais ?

Au fond de moi, je ne pouvais m'empêcher de me poser cette question. Et plus j'y pensais, plus je me disais qu'il n'y avait certainement qu'un seul moyen de le savoir, d'en avoir le cœur net. Peut-être que... tuer me remémorera quelque chose. Rien qu'en y pensant, je sentis mes membres frémir, comme si un réel besoin de tuer commençait peu à peu à s'installer. Je ne voyais de toute manière pas d'autre solution pour le moment...

Le regard noir, comme perdu dans l'obscurité, j'avançais. Cette idée s'immisçait de plus en plus dans mon esprit, et je ne parvenais plus à m'en défaire. L'idée de tuer venait de me monter à la tête, et je ressentais comme des pulsions de meurtre. Il n'y avait cependant personne. Voilà un peu plus d'une heure que je marchais dans cette plaine, sans ne jamais croiser personne. Jusqu'à ce moment.

Au loin, une petite maisonnette avec un homme à l'extérieur, qui semblait cultiver quelque chose. Chance ou malheur ? Aucune idée. Toujours est-il que je m'avançais vers cette proie, seulement animé par mes pulsions. Comme si toute raison s'était envolée.

Je marchais dans sa direction, sans même savoir comment j'allais m'y prendre. Je ne m'écoutais de toute manière plus. Le pauvre homme n'était plus très loin, je m'apprêtais à lui sauter à la gorge, et...

    ▬ Oh bonjour petit, tu es perdu ?


Je me figeais sur place en l'entendant parler, un instant... avant de reprendre mes esprits. Il s'agissait d'un vieil homme, qui me souriait. Je restais silencieux, en l'observant. Il m'avait repéré, avant que je ne parvienne jusqu'à lui, et puis... j'étais dans un état étrange, comme si j'avais complètement perdu contenance de mon corps et de mon esprit.

    ▬ Je...
    ▬ Je sais, tu as faim ? Attends un peu !


Sans hésitation, l'homme s'éclipsa à l'intérieur, et revint avec un sachet qu'il me tendit.

    ▬ Emporte ça avec toi, et n'oublie pas tes jouets que tu as laissé derrière toi !


Mes jouets... ? Je me retournais, et voyais que dans ma marche j'avais laissé mes deux yoyos. C'était quand même une étrange sensation que je ressentais, j'étais parti pour le tuer, et le voilà qu'il m'offre quelque chose, et paraît tout content de me voir. J'ai vraiment failli lui ôter la vie à ce pauvre monsieur... monsieur ?

    ▬ Nanii ?


Après m'être retourné vers lui, il n'était plus là. Il s'était complètement volatilisé, et n'était plus nulle part. Il n'y avait plus que ce sachet dans mes mains, et rien d'autre. Je devenais fou, ou bien ?!

Écarquillant les yeux un moment, et après avoir regardé tout autour de moi, il n'y avait plus aucune trace de cet homme. Cela me semblait complètement inconcevable.

Je regardais le contenu du sac qu'il m'avait passé, et il se trouvait qu'il y avait des friandises à l'intérieur, qui semblaient... vraiment bonnes. J'y goûtais, et je fus rapidement conquis.

Satisfait, je repartis en direction de ce sentier de pierre que je suivais, friandises en main, tout en m'en gavant. J'ignorais tout de ce monsieur, mais j'étais bien content de finalement pas l'avoir tué. Toujours est-il d'ailleurs que je n'avais toujours aucune réponse à cette question... étais-je réellement un assassin ? Le suis-je toujours ? Et cette pulsion meurtrière que j'avais ressenti, qui m'avait complètement fait perdre la boule... c'était quoi au juste ?

Boarf, le plus important était de manger en premier lieu, on verra pour la suite après. Je continuais donc d'avancer, toujours sans savoir vers où je me dirigeais.

Après une dizaine de minutes, voire plus, j'avais repris correctement mes esprits, les friandises y jouant beaucoup sans aucun doute. Au loin, je pouvais voir un petit village, et je m'y dirigeais d'instinct. Encore une fois, je n'avais de toute manière nul part d'autre où aller.

Ce qu'il mange :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Mer 26 Juil - 18:01



feat. Killua Zoldyck


Mais c'est mes bonbons !

Oui, mais maintenant, ils sont à moi !




Empoisonné quelqu'un pour des bonbons, cela semble acceptable quand on a faim, non ?






Len continuait son chemin, marchant tranquillement vers la capitale. Il avait privilégié un voyage en discrétion, marchant à l’extérieur de la route, tout en la gardant en vue. Sans connaître la nature exacte des relations entre ce royaume et l’Empire, il était dangereux de se promener à toute insouciance… Surtout qu’il n’avait plus aucun pouvoir ! Mieux fallait-il donc rester en retrait, jusqu’à ce que la situation se décante d’elle-même.

Alors qu’il continuait sur une route qui semblait de plus en plus déserte, il aperçut un garçon traînant de gros yo-yos derrière lui. Len leva un sourcil de surprise, mais aussi d'interrogation. En voyant le comportement de l’adolescent aux cheveux blancs, on aurait dit que ces derniers pesaient chacun une tonne ! Mais qui aurait l’idée de transporter des Yo-yos aussi lourds ? D’autant plus que cela était clairement inutile. Enfin…

Il observa au loin la scène, suivant avec discrétion l’adolescent qui semblait de plus en plus animé par une envie de meurtre. Si Len était un symbole de courage, il aurait eu l’amabilité de prévenir la personne du troisième âge qui semblait clairement être la cible de cette folie meurtrière. Mais Len était plutôt du genre à se saisir de l’occasion pour jauger la puissance de son adversaire, ses capacités, pour pouvoir envisager et élaborer le plan le plus efficace possible.
 
Mais il eut un… Retournement de situation, plutôt inattendu… « A 180° même » pesta l’adolescent, qui avait donc perdu l’occasion de jauger la force du garçon aux cheveux blancs. Le vieil homme offrit des bonbons à celui qui allait clairement l’assassiner il y a quelques minutes à peine, avant de disparaître comme s’il s’agissait d’un mirage. Si bien que Len se frotta les yeux pour être sûr qu’il avait bien vu ce qu’il avait vu. Retournant son regard sur l’adolescent, et son sac toujours présent pour voir ce qu’il comptait faire, il soupira d’un air désabusé lorsqu’il vit qu’il avait accepté et dévoré les bonbons sans aucune hésitation.N’avait-il donc même pas envisagé, ne serait-ce qu’une seule seconde, que ses derniers soient empoisonnés ? Enfin, il semblait que cela ne fût pas le cas. Et au vu des réserves de nourriture qu’il disposait, chercher à rafler le paquet de bonbons n’était pas de refus ! Récoltant quelques baies pas véritablement comestibles, il s’avança vers l’adolescent, Len lui lança un amical :

    « Je ne mangerais pas ça, si j’étais toi ! »


Avant d’adresser un sourire chaleureux à son interlocuteur. En l’observant d’un peu plus près, ce dernier devait avoir environs l’âge du blondinet.

    « C’est probablement empoisonné, ce vieux est recherché activement à Fuki, un village non loin, pour meurtre par empoisonnement. Tiens, ce sont des baies contenant un antidote pour le genre de psychotrope qu’il utilise, ça devrait neutraliser les effets, mais tu risques d’avoir un peu mal au ventre. Tu n’as rien vu d’anormal jusque-là ? »


En vérité, les bonbons ne devaient pas véritablement contenir du poison. Enfin, pas plus que les baies qu’il avait offertes en échange à l’adolescent. De deux, il ne connaissait pas du tout ce vieil homme, mais bon, vu qu’il avait l’air perdu, ce bluff était de mise.

    « Mon nom est Len. Tu devrais me donner les bonbons, je vais les rapporter à un apothicaire, car si on te voit avec ça, tu risques de te faire accuser à sa place ! Tu as de la chance que j'ai réussi à voir la scène ! Et toi, tu t’appelles comment ? Tu vas quelque part avec tes deux gros yo-yos ? »


© Code de Anéa pour N-U



Dernière édition par Len le Jeu 27 Juil - 3:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 280
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 21

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Killua Zoldyck ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Mer 26 Juil - 22:21

Mangeant les premières sucreries comme si rien n'était, je continuais d'avancer. Je ne savais pas vraiment par où j'allais, j'étais toujours convaincu que suivre ce chemin de pierre finira par me mener quelque part. Qui sait, après tout... ? Peut-être que je tomberai sur un village ? Une grande ville ? Ou simplement des personnes ? Ils sauront peut-être m'expliquer ce qu'il m'arrive, et où est-ce que j'étais. Et ça, je ne pouvais pas le savoir avant, alors autant continuer, une bonne surprise m'attendait peut-être.

Me sortant de mes pensées, une voix surgit de nul part, et semblait m'interpeller. Je me retournais en direction de cette voix. Il y avait en effet quelqu'un, un garçon d'environ mon âge d'apparence, aux cheveux blonds. Il s'était approché, en me conseillant de ne pas manger les bonbons que le vieil homme m'avait refilé. Il me souriait, alors que je le regardais bizarrement, me demandant ce qu'il me voulait. Pourquoi je ne devrais pas les manger ? Qu'en savait-il  au juste ?

    ▬ C’est probablement empoisonné, ce vieux est recherché activement à Fuki, un village non loin, pour meurtre par empoisonnement. Tiens, ce sont des baies contenant un antidote pour le genre de psychotrope qu’il utilise, ça devrait neutraliser les effets, mais tu risques d’avoir un peu mal au ventre. Tu n’as rien vu d’anormal jusque-là ?


C'est... empoisonné ? Je le regardais un moment, perdu. À croire que je n'étais pas encore réveillé, ou que je n'avais pas encore repris du poil de la bête. Mon regard se porta ensuite sur le sachet de bonbon, et je sursautai légèrement, faisant voler le sac de quelques centimètres. Je ne l'avais pas envisagé, mais pour une raison qui m'échappait, ça ne m'avait même pas traversé l'esprit. Comme si c'était une habitude que j'avais prise, étrange.

    ▬ Quoi, vraiment ? Euh... non, ces bonbons me paraissaient tout à fait normaux, je n'ai rien remarqué.


Ce vieil homme était donc un meurtrier ? C'est assez ironique de penser à que j'ai failli assassiner un assassin. Sauf que ses méthodes semblaient différentes... quoique, qu'est-ce que j'en savais au juste ? Je ne me souvenais de rien après tout.

Je grimaçais à cette idée. Lui remettre mes bonbons, vraiment ? Il semblait savoir de quoi il parlait, et il est vrai que je ne savais absolument pas si ces bonbons étaient réellement empoisonnés ou non. Et puis, il me proposait en échange des baies, qui contiendrait un antidote naturel au poison que cet homme avait utilisé. Troquer des baies contre des bonbons... un échange que je n'aurais sans doute jamais fait dans une situation normale. Et le pire, c'est qu'apparemment il y avait juste un risque qu'un mal de ventre se déclenche.

Il se présenta ensuite sous le nom de Len, et me conseilla de lui donner les bonbons afin qu'il les amène à un apothicaire. Il disait même que j'avais eu de la chance de le rencontrer sur le chemin, et qu'il ait pu voir la scène... la scène ? Aurait-il vu également l'état dans lequel j'étais précédemment ? J'osais espérer que non. Il me posa ensuite quelques questions sur mon identité, et si j'allais quelque part.

Je regardais le sac de bonbons, et grimaçant je lui tendis.

    ▬ Tiens, les voilà.


Je n'étais pas du tout satisfait de ça. Si je retrouve ce vieil homme, je lui refais le portrait direct. Et là, je ne changerai pas d'avis. Je regardais les baies qu'il m'avait tendu, avant de les manger dans la foulée.



    ▬ Beeeh elles sont pas bonnes...


Une nouvelle grimace se poursuivit, alors que je repensais au délicieux goût de ces bonbons. Ils étaient peut-être empoisonnés, mais avaient le mérite d'être bons. Dure vie...

Après quelques secondes à pester contre le goût de cet antidote, je regardais de nouveau le garçon afin de lui répondre.

    ▬ Moi c'est Killua ! Je vais vers... hm... je sais pas en fait.


Je croisais les bras derrière ma tête, en détournant du regard vers le ciel.

    ▬ Je suis complètement perdu, je me suis réveillé ici et j'ignore tout de cet endroit. Alors je me suis dit qu'en suivant ce chemin, cela me mènerait sans doute quelque part, et c'est ce que j'ai fait. Ah, et pour les yoyos, c'est des jouets... enfin je crois. D'ailleurs, si tu veux m'aider à en porter un je ne dirai pas non !


Tant qu'à faire, hein. Parce qu'au final, je n'en savais absolument rien. Ces yoyos se trouvaient dans mes poches, et c'était à se demander comment je faisais pour les transporter avant. Tant que je resterai dans cet état, je n'en saurais sans doute rien. Toujours est-il que ce poids démentiel était là, et que j'allais en baver pour les transporter avec moi. L'idéal serait de trouver un endroit où je pourrais rester quelques temps, afin de les entreposer en lieu sûr. Mais ce n'était pas gagné, car je ne connaissais rien de cet endroit.

Par contre, ce garçon semblait s'y connaître un peu plus !

    ▬ Tu vas les ramener à un apothicaire donc ? Je peux t'accompagner ?


Qui dit apothicaire, dit certainement village ou ville. Et c'est justement ce que je cherchais après tout. D'autant plus qu'il semblait connaître les lieux, d'après ce qu'il me disait concernant cet empoisonneur. Sans attendre sa réponse, je poursuivis.

    ▬ Et... tu sais où nous sommes, Len ? Tu te souviens de quelque chose, toi ?


Je pensais avoir eu de la chance d'être tombé sur lui, il allait peut-être m'en apprendre un peu plus sur cet endroit, et me guider dans une ville. Du moins, je l'espérais. Quant à la dernière question, elle me tenait à cœur également. Cette situation était quand même étrange, et j'avais besoin d'explications. Parce qu'intérieurement, je ne me sentais absolument pas à ma place, comme si je ne devrais pas être ici. Ma présence en ces lieux, ainsi que mon amnésie étaient-elles liées ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Jeu 27 Juil - 3:19



feat. Killua Zoldyck


Mais c'est mes bonbons !

Oui, mais maintenant, ils sont à moi !




Len, ou comment troquer des bonbons contre des baies immangeables !






Il n’avait rien remarqué ? Vraiment ? Ça semblait pourtant tellement évident aux yeux du blondinet que cela en était presque risible. Ne lui avait-on jamais dit de ne pas manger les bonbons offerts par les inconnus ? Enfin, tant mieux pour Len qui raflait un petit paquet de bonbec gratis, tandis que l’autre avalait les immondes baies qu’il avait récolté presque au hasard. D’ailleurs, il ne tarda pas à se plaindre du goût.

    « Je sais, mais c’est nécessaire pour éliminer le poison… »


Si Len fut sincère à ce moment-là, il aurait tenu à peu près le discours suivant : « C’est normal qu’elles ne soient pas bonne parce qu’elles sont pas comestibles, je t’ai arnaqué, Baka ! ». Mais mieux fallait-il passer sous silence cette version des faits.


Il disait qu’il s’appelait Killua, et qu’il était complètement perdu. Coup de veine pour le blondinet, mais qui avait un goût mi-dates, mi-bananes (Parce que Len n’aime pas les dates, mais adore les bananes ♥). Mi-banane parce qu’il pouvait aisément le manipuler, sans prendre trop de risques. Mi-dates parce qu’il ne pourrait certainement rien en retirer de plus que les maigres informations qu’il avait livrées (et dont il disposait déjà).

Lui porter un de ses yo-yos ? Alors qu’il devait peser plus… D’une demi-tonne ? Est-ce qu’il l’avait bien regardé, lui, avec son poids plume ? Non mais il c’était pris pour qui lui ? Est-ce qu’il le connaissait déjà ? Non ? Paysan ! Ils n’avaient pas non plus élevé les vaches ensembles… Enfin lui, probablement. Le blondinet avait vécu dans un château, faut pas non plus déconner.

    « Mhh… Bah je suis herboriste, et je dois récolter des herbes en chemin, je vais donc m’éloigner du sentier. Puis tu risques de me ralentir avec tes yo-yos. Mais tu peux rejoindre la capitale du Kansei en suivant la route, et si tu remontes, tu vas à Fuki, le village d’où je viens. »


Len lui fit un sourire amicale, maintenant cette ambiance bon enfant… A son avantage.

    « Je ne sais pas vraiment quel royaume c’est, ni où on est. J’ai vu une lumière blanche, et c’est comme si j’avais été téléporté ici. Je suis tombé dans une ruelle du village de Fuki, et je me suis réveillé. Après, j’ai fait la rencontre d’un apothicaire, et comme je m’y connais en plante, il m’a engagé. Et toi, tu comptes faire quoi Killua ? Rejoindre la capitale avec tes deux gros yo-yos ? »



© Code de Anéa pour N-U



Dernière édition par Len le Jeu 27 Juil - 23:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 280
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 21

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Killua Zoldyck ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Jeu 27 Juil - 19:06

Le garçon semblait compatissant à mon égard. il aurait peut-être du me prévenir que ses baies avaient un goût aussi infect, non ? Tout ce que je savais du coup, c'était que ce goût allait très certainement persister pendant encore un bon moment, et j'étais apparemment voué à avoir mal au ventre prochainement. -Et si je savais ce qu'il manigançait, je les lui aurais fait bouffer par les trous de nez !- Il n'avait pas tort, c'était nécessaire afin de me guérir, mais quand même. Je soupirais, un peu frustré par cette situation. J'aurais peut-être du manger tout le paquet de bonbons, et manger ces baies après ? Pas sûr que cela aurait marché, mais au moins je me serais régalé.

Il était sceptique quant au fait que mes yoyos soient des jouets. Et ça, je pouvais le comprendre parfaitement. À vrai dire, moi non plus je n'en savais trop rien. Dans tous les cas, il ne pouvait pas m'aider à les transporter, ce qui était plutôt prévisible. Après tout, qui accepterait ça ? Haussant les épaules, je soupirais.

    ▬ Oh, dommage.


Que voulez-vous dire de plus ?

Il m'expliqua ensuite ce qu'il faisait ici, et pourquoi il se devait de refuser ma proposition de m'accompagner. Visiblement, il était herboriste, et devait ramasser des herbes avant de se rendre chez l'apothicaire. Ma présence risquait donc de le ralentir, à cause des deux yoyos que je transportais. Ils ne payaient pas de mine, mais étaient dérangeants, il faut bien le reconnaître. Sans eux, j'aurais tellement pu traverser bien plus de kilomètres, raah.

Néanmoins, il m'indiqua que la capitale ainsi qu'un petit village n'étaient pas si loin que ça, et me montra la direction par la même occasion. J'avais donc raison, le chemin de pierre que je suivais menait bel et bien quelque part, et plus précisément à la capitale; nommée Kansei. Kansei, hein... bien entendu, ce nom ne me disait absolument rien. Une fois de plus, je soupirais.

C'est ensuite qu'il m'expliqua qu'il ignorait où nous étions exactement, tout comme moi. Cependant, il était toujours doté de ses souvenirs de son côté, à l'inverse de moi. Il fit mention d'une lumière blanche, qui l'aurait téléporté jusqu'ici. C'est après qu'un apothicaire l'aurait engagé comme herboriste, afin qu'il vende des herbes pour lui.

Cette lumière blanche... ça me rappelait quelque chose tout de même. J'ignore s'il s'agissait d'un rêve ou de la réalité, mais maintenant que j'y repense j'ai en effet souvenir d'une lumière blanche, un peu avant que je me réveille ici. C'était même mon plus vieux souvenir, bien que flou. L'avais-je réellement vécu ? J'avais envie de croire que oui, que ce n'était pas mon imagination. Tout était bon à prendre après tout. Je croisais les bras en y repensant.

    ▬ Une lumière blanche... ça me parle. Je crois que je m'en souviens aussi. Il y a eu cette lumière, puis... plus rien. Je me suis réveillé ici, avec le sentiment de ne pas être à ma place, et avec aucun souvenir de mon passé. Depuis, je n'ai rencontré que toi, et le criminel de tout à l'heure.


J'avais beau me creuser les méninges, je n'avais en effet aucun autre souvenir. Tout ceci était très étrange, et je ne comprenais vraiment rien de rien à ce qu'il m'arrivait exactement. C'était perturbant, à tel point que c'en était ma principale préoccupation.

    ▬ Je pense oui, je vais me diriger vers la capitale, je pourrais peut-être en apprendre davantage. Puis y aura sans doute des bonbons là-bas... enfin, des vrais !


Rien qu'à y penser, j'avais faim. Mon ventre me le faisait bien comprendre par ailleurs. J'espérais trouver quelque chose de plus bon que... ces baies. Bien qu'elles m'aient sauvées... tiens, d'ailleurs.

    ▬ Oh mais j'y pense, Len. Je ne t'ai pas remercié pour tout à l'heure. Merci, je te revaudrai ça, un jour !


Je ne voyais pas ce que je pouvais vraiment faire pour lui, mais si l'occasion se présente, je lui devrais bien ça. Après tout, il m'avait un tout petit peu sauvé la vie, non ? Dommage que ses baies ne peuvent pas m'aider à retrouv... attendez, mais j'y pense.

    ▬ Dis, est-ce que tu penses que tes plantes pourraient m'aider à retrouver la mémoire ? Ou peut-être l'apothicaire qui t'a engagé, tu penses qu'il pourrait avoir une solution ?


J'hésitais à mettre comme condition d'avoir un truc pas dégueulasse, mais... ce serait ridicule de passer à côté d'une occasion pareille. J'ignorais tout des plantes qui pouvaient pousser par ici, et si nous étions vraiment dans un endroit surnaturel, alors peut-être que ça se tentait ? Qui sait, ça se tentait ! En espérant que je ne le regretterai pas... -kof kof-
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Jeu 27 Juil - 22:51



feat. Killua Zoldyck


Mais c'est mes bonbons !

Oui, mais maintenant, ils sont à moi !




Une collaboration fructueuse... Enfin pour moi !






Len écouta attentivement le garçon amnésique, qui lui confirmait une information plutôt perturbante : il n’était pas le seul à avoir vu cette lumière blanche. Et il n’était non plus pas le seul qui était étranger à ce royaume, et à avoir perdu ses capacités. Toutefois, il ne se garda pas de faire le commentaire. Disons que la réaction de Killua était tellement naïve que ça en devenait presque trop facile pour le blondinet de l’amener là où il voulait. Mieux fallait-il donc jouer la carte compatissante, les alliées dans une zone potentiellement ennemie pouvait se faire rare…

    « Ça confirme que nous ne sommes pas les seuls dans cette situation. »


Il confirma cette évidence, afin de permettre à l’autre paumé de suivre un minimum la conversation. A vrai dire, il semblait déjà assez perdu comme ça… Lorsqu’il le remercia, Len adressa un sourire avant de prendre un air un peu gêné.

    « C’est normal haha, mais je compte sur toi pour me rendre la pareille du coup ! »


Qu’est-ce qu’il adorait lorsque quelqu’un avait une dette envers lui. C’était une position de pouvoir particulièrement confortable, vu que beaucoup d’être humain était sensible à la culpabilité. Pour Len, malheureusement, ce n’était pas le cas… Enfin, presque pas. Parfois, il lui arrivait de se sentir coupable, mais c’était seulement envers les personnes qu’il chérissait. Autant dire, pas grand monde.

Alors qu’il s’apprêtait à quitter Killua pour reprendre la route (après tout, ne dit-on pas que le temps c’est de l’argent ? Et Len aime l’argent. Oh oui, il adore ça même), ce dernier posa une question au blondinet. S’il ne connaissait pas des plantes capables de lui rendre la mémoire ? Drôle de demande. Forcément, il devait y exister des psychotropes ou des hallucinogènes suffisamment puissants pour faciliter le passage en mémoire autobiographique, mais disons pas sans altérations, ou du moins, pas sans moyen de savoir si les souvenirs n’étaient pas seulement que le fruit d’un délire quelconque.

Ou alors, il fallait taper du côté des potions magiques. Mais là, le blondinet n’était pas suffisamment calé en herboristerie, ou même en alchimie, pour pouvoir le dire.

    « Désolé, je ne suis pas assez savant dans ce domaine pour te dire si cela existe, voir même si cela est possible… »


Mais soudains lui vint une idée. Si ce gosse pouvait être si aisément manipulé… Alors il pourrait peut-être s’en servir ? C’était à essayer, après tout, il ne risquait rien. Mais avant cela, il devait s’assurer que Killua soit persuadé qu’il avait, effectivement, de bonnes intentions à son égard.

    « Néanmoins… »


Il lui fit un sourire, le plan avait pris forme dans sa tête.

    « Si je retrouve mes pouvoirs, je serai peut-être apte à te rendre ta mémoire. »


En plus, c’était vrai. Len était un enfant de l’Empereur, un Desper pouvant manipuler l’essence même de l’esprit ! Et donc, manipuler la mémoire, les souvenirs, et la plupart des fonctions cognitives.

    « C’est un peu long à expliquer, mais grosso-modo, si je retrouve mes capacités, je pourrai probablement réactiver les souvenirs de ta vie passée, forçant à te faire revivre à vitesse grand V toute ton histoire. Jusqu’au flash blanc. Mais je risque de faire ce voyage avec toi, donc je pourrais tout savoir de toi. »


Ou disons qu’il allait se servir au passage.

    « Qu’est-ce que tu en dis ? Tu pourrais aller à la capitale, commencer les recherches en rassemblant des informations, puis on pourrait se rejoindre et s’échanger ce que l’on sait ? »


Il lui fit un sourire.

    « Essaye de voir comment on peut se faire de l’argent aussi, parce que bon, je ne compte pas faire ça toute ma vie ! Qu’est-ce que tu en penses ? »


© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 280
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 21

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Killua Zoldyck ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Ven 28 Juil - 1:09

Visiblement, il avait raison, et nous n'étions tous les deux pas les seuls à nous retrouver dans une telle situation. Si ce dont je me souviens, bien que vaguement, était exact, alors nous sommes tous les deux arrivés ici de la même façon, pour une raison qui me dépassait encore. La seule différence entre nous était qu'il soit en pleine possession de ses propres souvenirs, à l'inverse de moi. Si cela nous est arrivé à tous les deux, il y avait fort à parier que de nombreuses autres personnes soient dans notre cas. Ou alors, le hasard faisait bien les choses que l'on se rencontre tous les deux, aussi rapidement. Non, le plus probable était la première option.

Il semblait gêné lorsque je le remerciais, alors que c'était juste la moindre des choses. Il était clair que je ferai ce que je peux pour rembourser ma dette, simple question de principe. Après, nous serons quittes et il n'y aura plus de problème de ce côté-là. Néanmoins, il pouvait peut-être m'aider encore un petit peu... voire beaucoup, car ce que je lui demandais pouvait très certainement changer ma vie, une fois de plus. Ses connaissances en herboristerie pouvaient peut-être m'être utiles afin que je recouvre la mémoire. Ce n'était pas impossible après tout ! Les plantes d'ici avaient peut-être des propriétés bien utiles ! Je ne perdais, de toute manière, rien à le lui demander.

Néanmoins, il disait ne pas avoir les connaissances nécessaires pour me dire s'il c'était possible ou non.

    ▬ Je vois, tant pis !


Je croisais les bras derrière la tête, en regardant le ciel. Ce n'était pas grave, je trouverai bien une solution. C'est ce que je me répétais. Il y avait sans doute une autre solution que celle-ci, et ce Len m'avait déjà bien aidé en me sauvant -ou pas- la vie.

Je m'en allais donc le saluer, mais il ne m'en laissa pas l'occasion. Il semblait avoir eu une idée, et je le regardais, curieux d'en apprendre un peu plus sur ce qu'il lui était passé par l'esprit. Je le voyais sourire, et je ne savais pas trop si je devais m'en réjouir ou m'en inquiéter. Je ne le connaissais pas encore pour juger ça. Et à vrai dire, je ne m'étais pas attendu à ça !

    ▬ Tes... pouvoirs ?


Il disposait de pouvoirs particuliers, mais ne les possédaient plus ? Était-ce un effet supplémentaire de son arrivée dans ce monde ? C'était possible après tout, non ? J'avais perdu la mémoire, lui ses capacités. Peut-être même que j'avais mes propres pouvoirs auparavant ? Waaaaaaaaaw ! Ce serait génial ça ! Il m'expliquait alors en quoi il pouvait m'aider, et il s'avérait que j'étais décidément tombé sur la bonne personne. Si c'était le hasard, il faisait bien les choses. Seulement, il y avait un hic à tout ça. Il disait qu'il pourrait tout savoir de moi en retour. Je ne savais pas trop quoi penser de cette dernière information.

    ▬ Woooow, génial ! Ton pouvoir a l'air top ! Par contre, je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne sais rien de mon passé, alors tu peux sans doute comprendre que je ne sais pas trop ce que tu pourrais toi y découvrir. C'est embarrassant. Mais d'un autre côté, une telle occasion ne se représentera peut-être pas de si tôt...


J'étais pensif. Il fallait avouer que cette proposition était alléchante, mais j'étais assez mal à l'aise quant au fait qu'il puisse avoir accès à tout ce qui concerne mon passé. Je ne savais même pas sur quoi il pourrait tomber ! Tant j'étais un criminel recherché dans le monde entier, et je n'en ai même pas conscience. Mais comme je lui ai dit... est-ce qu'une autre opportunité comme celle-ci se présentera un jour à moi ? Je ne savais pas trop, après tout j'ignorais tout de cet endroit et de ce que je pouvais y trouver. Alors bon.

Il me proposa de partir dans un premier lieu à la capitale, afin de récolter des informations en y faisant des recherches, pour ensuite se retrouver et partager ce qu'on a chacun trouver de notre côté. En plus d'un moyen efficace de se faire de l'argent. Ça se tenait.

    ▬ Vendu, je vais faire des recherches de mon côté sur ça, et je te dirais ce que j'ai décidé au sujet de ta proposition ! J'ai besoin d'y réfléchir un peu avant de te confirmer ça. On se fait ça donc !


Je lui souriais en retour, lui tendant la main pour qu'il tape dedans.

    ▬ Et avec l'argent qu'on se récoltera, on pourra s'acheter des vraies friandises au moins. Oh, et je vais aussi faire des recherches sur ce vieil homme, il va me le payer.


Je tapais mon poing droit dans ma main gauche, légèrement agacé de m'être fait embobiner de la sorte. Il allait voir de quel bois je me chauffe celui-là.

    ▬ Je te propose donc qu'on se retrouve à la capitale, dans un mois ! Ça nous laissera le temps de faire nos recherches chacun de notre côté au moins, t'en dis quoi ?


Un mois, ce sera amplement suffisant pour que l'on mène à bien nos recherches, mais aussi pour que je m'adapte à cette nouvelle vie, et que j'en apprenne un peu plus sur moi. J'en avais besoin afin de prendre ma décision. Et, de plus d'ici là, j'en saurais peut-être un peu plus sur cet endroit, et si j'ai des pouvoirs de mon côté aussi. Qui sait, on peut toujours rêver !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Sam 29 Juil - 1:23



feat. Killua Zoldyck


Mais c'est mes bonbons !

Oui, mais maintenant, ils sont à moi !




Un rendez-vous dans 20 lunes






Une occasion qui ne se représentera pas de sitôt ? Peut-être même jamais. Len n’avait que rarement des élans de générosité pareil. Bon, d’accord, il allait se servir au passage dans la mémoire de l’amnésique afin de constituer un dossier sur lui, enfin ce n’était que peu cher payé pour savoir d’où on vient, non ? Après tout, personne n’en saurait rien. Sauf lui et le blondinet, bien sûr.

Len lui afficha un sourire amical, avant de récupérer sa gourde et de boire quelques gorgées. À l’intérieur de lui, il jubilait tant son mensonge était presque parfait. Pour une première dans ce royaume, il s’était surpassé ! Et puis, il ne fallait pas s’y tromper : c’était Killua qui allait payer pour les bonbons. Len n’allait pas débourser ne serait-ce qu’une petite pièce pour acheter quelque chose à quelqu’un, et surtout pas à un amnésique sans valeur. On ne mélange pas les riches princes aux pauvres mécréants, question de principe !

Il avait donc décidé d’un délai d’un mois pour se rejoindre à la capitale. Un mois, c’était large, mais alors vraiment large ! Mais c’était peut-être ce qu’il avait besoin pour la pêche aux informations. En tous les cas, ce n’était pas le blondinet qui allait attendre ses trouvailles pour s’orienter dans ce royaume. Ouais… Un mois, c’était quand même vachement long.
 

    « Je dirais… Dans vingt lunes. À partir de maintenant bien sûr. Ça nous laisse deux semaines et demi. Je ne peux pas trop m’attarder dans la région. »


Il reposa sa gourde dans son sac, souriant à Killua.

    « Sur ce, je te souhaite bonne chance pour transporter tes yo-yos. A plus, Killu’ ! »


Et le blondinet commença à marcher en direction des plaines verdoyantes, cherchant un endroit pour puiser de l’eau. Sa gourde était déjà à moitié pleine, mieux fallait-il donc trouver rapidement un endroit où s’approvisionner.


Et surtout parce que les bonbons sucrés allaient probablement lui donner soif !


 

©️ Code de Anéa pour N-U



Hey:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 30
Yens : 280
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 21

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Killua Zoldyck ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   Sam 29 Juil - 14:57

Attendant patiemment une réponse de sa part, je réfléchissais déjà à comment est-ce que j'allais m'y prendre. Une fois à la Capitale, la priorité sera de trouver un endroit où m'y loger, que ce soit à l'intérieur de cette dernière ou dans les alentours. Il ne fallait pas oublier que je n'avais, ici, pas un seul rond. Sans doute que pendant quelques temps, ça allait être la merde. À vrai dire, j'avais surtout besoin d'entreposer mes deux yoyos, car je ne tenais vraiment pas à me les trimbaler partout où j'irais.  Je doute fort d'être capable un jour de les soulever, vu le poids qu'ils font.

Ce n'est qu'ensuite que je pourrais commencer à me renseigner sur l'endroit où nous sommes, et aussi essayer d'en apprendre un peu plus pour moi. Je n'allais pas me mentir : si je pouvais retrouver des bribes de ma mémoire sans forcément passer par la case où Len va lire en moi comme un livre ouvert... bah je n'allais pas dire non, hein. C'était particulièrement embarrassant comme situation, surtout que je ne savais absolument pas sur quoi on pouvait tous les deux tomber.

Le garçon aux cheveux blonds rectifia la date que j'avais donnée, et nous laissa donc une vingtaine de jours avant de se retrouver. Pourquoi pas après tout ! Ça allait me laisser un peu moins de temps que prévu, mais ce sera sans doute suffisant afin d'en apprendre un peu plus sur cet endroit. Et sur moi-même.

    ▬ Ça me va, on se fait ça !


Je croisais les bras derrière la tête, observant les deux yoyos qui traînaient à mes pieds. Rien que d'imaginer devoir les porter à nouveau me rendait chèvre. Je n'avais... absolument pas envie, mais j'avais encore du chemin à parcourir. Satanés soi-disant jouets.

D'ailleurs, lorsqu'il me salua, il me souhaitait bonne chance pour les transporter. Je pense, très honnêtement, qu'il n'avait pas idée d'à quel point j'en aurais besoin de cette chance. Cependant, ce n'était pas ce qui m'avait le plus frappé dans sa phrase... non. Le surnom qu'il m'avait donné, qui était un diminutif de mon prénom en soi, ne me laissa pas indifférent. Ce surnom me faisait réagir... et pour une raison que j'ignorais, ce que je ressentais n'était en rien quelque chose de positif. Comme si un souvenir enfoui négatif y était rattaché.

Hm... dans un premier temps, je préférais ne pas trop me prendre la tête avec cela, et lui répondait avec le sourire, bien que légèrement forcé.

    ▬ Je vais en avoir besoin, ouais. À la prochaine Len !


C'est ainsi qu'on se quittait, et retournait tous les deux vaquer à nos occupations. Il allait très certainement ramener les bonbons à l'apothicaire, tandis que j'allais me diriger vers Kansei, la Capitale. Nous nous reverrons donc dans une vingtaine de jours, d'ici là on avait encore pas mal de choses à faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len   

Revenir en haut Aller en bas
Mais c'est mes bonbons ! | PV. Len
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.