Partagez | .
A la claire fontaine (ft Len)
Messages : 91
Yens : 364
Date d'inscription : 07/07/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Giles A. Yard ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: A la claire fontaine (ft Len)   Mer 26 Juil - 21:54

img_rp
A la claire fontaine
ft Len


Illaoi avait quitté la forêt luxuriante. Après l'épisode qu'elle avait vécu dans le château d'Ellen, (où les événements qui s'y sont passés n'avaient nullement besoin d'être cités), elle décida qu'il valait mieux reprendre sa route et son voyage dans Kosaten.
Son but, à présent, était de parcourir le continent à la recherche d'élus dont elle pouvait croiser la route. Elle avait compris une chose : c'était en côtoyant ces derniers que ses pouvoirs revenaient.
Elle pouvait sentir une nette amélioration quand au flux sacré émanant de son idole. A présent, des tentacules en ressortaient et se tortillaient, mais, malgré ses efforts, il lui était encore impossible de les contrôler.

Bien entendu, elle se trouvait en territoire ennemi à Fuyu. Mais elle avait appris d'Ellen que tous les élus ne participaient pas à la guerre, et que, si la providence était de son côté, elle pourrait visiter Minshu sans encombres. Evitant la capitale, Kansei, elle espérait ainsi ne pas tomber nez à nez contre un élu puissant pouvant lui faire la peau.
De toute manière, elle s'en fichait ; c'était une femme débrouillarde, et risquer le danger lui apportait un certain frisson de plaisir.

Ainsi, en quittant la forêt luxuriante, elle s'était dirigée vers l'est, en prenant soin de contourner Kansei. Grâce à la carte qui lui avait été donnée par Rinkyu, elle connaissait les chemins à prendre pour se diriger vers sa prochaine destination : les plaines verdoyantes. Le nom de l'endroit l'avait attirée. Illaoi n'était pas habituée à côtoyer les terres et la verdure ; à Bilgewater, la ville de pirates où elle avait élu domicile dans son monde natal, la mer qui bordait les côtes était omniprésente.
Il lui arrivait parfois de dire qu'elle passait plus de temps en mer, sur un bateau, que les pieds sur la terre.

Elle s'était habituée au climat de Minshu, et l'appréciait à sa juste valeur. A Fuyu, où le froid régnait en maître, elle ne s'y plaisait pas. Elle hésita à renouveler la ruse qu'elle avait utilisée pour cacher son sceau à Ellen, un jour plus tôt. Cela consistait à étaler de la boue sur sa peau, la terre mouillée séchant jusqu'à former une croûte cachant l'emplacement du sceau. Mais, après y avoir réfléchi quelques secondes, elle réalisa qu'on ne pouvait pas réellement qualifier ça de ruse, mais plutôt d'une tentative désespérée, idiote et inutile de ne pas se faire repérer. Et puis, qui sait quelle rencontre allait-elle faire sur sa route ?

Elle arriva à l'abord des plaines. La Prêtresse de Nagakabouros s'immobilisa un instant pour admirer le paysage. Elle se trouvait sur une colline, surplombant les plaines plates tapies d'herbe s'étendant à perte de vue.
Posant sa lourde idole à ses pieds, Illaoi respira une bouffée d'air frais, et cela lui fit du bien. Elle sourit, contente que sa décision de se rendre ici fut la bonne. Elle observa l'objet en or qu'elle avait à présent l'habitude de porter chaque jour, à chaque instant. L'Oeil du Dieu, son nom officiel, renvoyait des reflets dorés. L'idole, représentée par une tête à l'allure monstrueuse ouvrant grand la gueule, montrant ses dents pointues, était le compagnon d'Illaoi depuis de nombreuses années. Elle avait été témoin de chacun de ses combats. La Prêtresse la regarda d'un air heureux et nostalgique.

Au loin, elle aperçu un point d'eau. Le ciel s'y reflétait et les rayons du soleil, tapants, miroitaient sur l'eau dansante, portée par une légère brise. Par cette chaleur, Illaoi se dit qu'elle avait bien besoin de se rafraîchir. Aussitôt pensé, aussitôt fait ! Elle se mit en route, en direction dudit point d'eau.

Arrivée aux bords de la mare, elle s'y agenouilla posant son idole à ses pieds. Elle joignit ses deux énormes mains, paumes vers le haut, et les plongea dans l'eau cristalline. Elle les ressortit, contenant une quantité d'eau non négligeable qu'elle jeta à son visage, frottant le liquide au contact froid sur sa peau. Des gouttes tombèrent dans l'eau, formant des ondes s'effaçant au fur et à mesure, créant une image trouble qui se dissipa après quelques secondes, laissant place à un reflet de son visage... et d'un autre, derrière elle, qu'elle ne connaissait pas.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Jeu 27 Juil - 1:49




feat. Illaoi


A la claire fontaine !

Le sale gosse et la géant apôtre s'y rencontraient !

À la claire fontaine
M'en allant promener
J'ai trouvé l'eau si belle
Que je voulais la goûté,
Au risque de finir écrabouillé ! ~ ♫






Après avoir réussi à quitter Killua, Len se déplaça en direction du point d’eau qu’il avait réussi à repérer. Regardant sa sacoche pleine de friandises, Len souriait comme un enfant. Après tout, c’était encore, quelque part, un gosse. Et quand on « offre » à un gosse des friandises, autant dire qu’il est plutôt content, la plupart du temps du moins ! Les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas !

Enfin, le blondinet continuait sa route pour aller récupérer un peu d’eau. Après tout, sa gourde était déjà au trois-quarts vide… Mieux fallait-il donc faire des réserves. D’ailleurs, après plusieurs heures de marche, il commençait sérieusement à fatiguer. Il avait plus l’habitude de se déplacer dans le monde astral, lui dévorant son aura et non pas son endurance.

Essoufflé, il arriva finalement au point d’eau. Une sorte de mare, mais moins vaseux qu’une mare. Ouais, un petit lac ! Malheureusement, il n’était pas seul. Il y avait avec lui une femme, plutôt grande, voir géante si on le comparait à elle. Lui, avec son petit mètre 44 semblait minuscule à côté d’elle. Et vu qu’elle semblait transporter cette grosse sphère qui semblait être en métal, et qui devait pesait un poids tout aussi important, autant dire qu’elle le surpassait en puissance physique. Mieux fallait-il donc adopter la méthode douce et pacifiste…
Se faufilant tel un chat derrière son dos, Len attendit qu’elle ait fini de boire avant de s’annoncer. Pour ne pas prendre le risque de la froisser plus que par respect, enfin… Il l’observait, avant de voir un tatouage de dragon sur son épaule. S’approchant pour l’observer de plus elle, elle se retourna brusquement, probablement surprise de la présence du blondinet. Len tomba d’ailleurs aussitôt sur les fesses.

Levant les bras au-dessus de son visage pour se protéger d’un éventuel assaut, Len hurla de toute ses forces. D’un côté parce qu’il avait vraiment peur, d’un autre côté parce qu’il ne connaissait pas beaucoup de gens qui serait capable de frapper un gosse de 15 piges aussi frêle et mignon que lui.

    « AAAAH ! S’il te plaît, ne me frappe pas ! Je… Je suis désolé, ok ? Je voulais juste boire. Ne m’écrase pas avec ton gros truc en métal ! »


Et il disait vrai. Un coup de ce machin sur la tête, et il n’allait pas se réveiller avant demain. S’il se réveillait…

    « J’avoue que ça m’a intrigué… Pareil que ton tatouage… S’il te plaît, ne me fais pas de mal, tu ne vas pas me frapper… Si ? J’suis jeune, je ne veux pas mourir ! »


Et surtout qu'on abîme mon si beau minois ! Comment je vais abuser des gens moi sinon ? Il préféra sauter cette partie pour apporter deux / trois précisions.

    « Que ce soit écrasé par ton gros machin métallique, par tes poings ou de soif… »


Avant de se risquer à dire…

    « Je… Peux boire du coup ? »



© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 91
Yens : 364
Date d'inscription : 07/07/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Giles A. Yard ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Jeu 27 Juil - 13:37

img_rp
A la claire fontaine
ft Len


Illaoi regarda la silhouette se former dans le reflet de l'eau en plissant les yeux. Dès qu'elle vit que c'était un humain, elle se retourna brusquement pour découvrir qui, dans un plaisir pervers, avait été amené ici derrière elle et l'observait.
Elle se retourna d'une manière nonchalante et brusque, fidèle à elle-même. Le colosse se releva de toute son impressionnant hauteur avec un air solennel et effrayant qu'on lui connaissait bien. Ses deux yeux jaunes transperçants toisait son interlocuteur du regard. Et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir que c'était en fait... Un gamin.

Le blondinet s'était retrouvé à terre, surpris pas le volte-face d'Illaoi. Elle pouvait déceler une expression de peur dans son regard. Cependant, son incrédulité et son innocence contrastait avec son air terrifié face à la Prêtresse.
L'enfant, qui ne devait pas avoir plus de 13 ans, commença à débiter des phrases implorant la pitié d'Illaoi. Elle le regarda avec un air surpris. Elle savait qu'elle avait le don de souvent faire peur aux enfants dû à sa carrure et son visage effrayant. Son apparence atypique laissait rarement indifférent ceux qui croisaient sa route. Mais tout de même, elle n'allait pas écrabouiller un innocent enfant avec son idole !

Elle rit de bon coeur, d'un rire fort et tonitruant suite aux déblatérations enfantines et apeurées du blondinet.
Après ça, elle lui parla de sa voix la plus douce possible.

« Ne t'inquiète pas, petit, je ne te ferais aucun mal. Pas la peine d'être aussi effrayé ! » dit-elle, ponctuant sa fin de phrase par un dernier petit rire qu'elle ne pu contenir.

Suite à ça, le gamin lui demanda s'il pouvait boire. Illaoi, touchée par une demande aussi mignonne, afficha un grand sourire.

« Mais bien sûr, vas-y ! »

Elle observa attentivement le petit. Son accoutrement laissait à penser qu'il était n'était pas de ce monde. Illaoi chassa cette idée de sa tête rapidement. Non, impossible, un gosse ne peut pas être aussi puissant que pour être un élu. Et puis, de toute façon, quel dieu retirerait un enfant aussi jeune de son monde natal pour le mettre en Kosaten ? Ce dieu là serait abjecte.
Ainsi, elle décida d'engager la conversation.

« Que fais-tu ici, petit ?  Tu as perdu tes parents ? » lui demanda-t-elle. « Je ne connais aucun village à proximité d'ici, d'où viens-tu ? »

Elle afficha une pause de quelques secondes et y réfléchit. Le pauvre gosse ne pouvait pas venir de Kansei. La capitale était beaucoup trop loin pour qu'il y habite.
A moins qu'il ne soit... Non. Illaoi se refusait à y croire. Un gosse ne pouvait être un élu. Elle chassa de nouveau cette idée de la tête.

Elle s'assit sur son idole, les jambes écartées (ce qui n'était pas vraiment élégant pour une femme!), puis, arrachant un brin d'herbe, commença à jouer avec, en le faisant tournoyer entre ses gros doigts. Elle attendit calmement la réponse du blondinet.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Jeu 27 Juil - 15:48




feat. Illaoi


A la claire fontaine !

Le sale gosse et la géant apôtre s'y rencontraient !




La Géante et l'Orphelin






Elle explosa de rire… Sérieusement ? Il se demandait ce qu’il pouvait y avoir de drôle d’être en position de force face à quelqu’un de plus faible que soit. Ah, non, il ne se le demandait pas. Il adorait cette position d’ascendance sur les autres. Ce petit frisson de se savoir tout-puissant lui donnait souvent une sorte d’excitation et de fièvre agréable. La puissance, le pouvoir étaient tous deux des formes de richesses. Et Len adorait la richesse.

Enfin, Len baissa les bras pour observer et mémoriser le visage de la géante lorsque cette dernière lui informa qu’elle ne lui ferait aucun mal. Tant mieux, Len n’avait aucune envie de se mesurer physiquement à un colosse comme elle… Pas la peine d’être effrayé ? Il avait pourtant toutes les raisons du monde de l’être. Sans pouvoir, terra incognita, sans eau, à la merci d’une géante…

Acceptant sa requête, Len se releva avant de chercher la gourde dans son sac. Buvant la fin de sa gourde, Il s’avança prudemment vers le point d’eau, avant de la remplir et de reprendre plusieurs gorgées. Après tout, il n’avait aucune idée de quand il retrouverait une source pour remplir de nouveau ses réserves. Mieux fallait donc être prévoyant.
Aux questions de la porteuse de sphère, Len se figea quelques secondes. Il ressentait un pincement à la poitrine, tandis que la colère montait en lui. Il détestait qu’on le questionne sur sa famille. Laquelle d’ailleurs ? La biologique qui l’avait vendu, ou l’autre qui s’était fait massacré par sa faute ? Il baissa les yeux, regardant l’eau.

    « Je survis. »


La réponse avait le mérite d’être claire, et par-dessus tout sincère. Il ne savait pas du tout où il était. Il avait prévu de rejoindre la capitale, afin de trouver un moyen de rejoindre l’Union Républicaine, ou la Fédération. Mais après ? Il n’en savait rien. La vie d’Assassin au sanctuaire avait au moins eu le mérite de lui offrir un semblant de foyer.

Maintenant, comment devait-il répondre à la Géante ? Elle avait l’air de connaître les environs, peut-être pourrait-elle alors le renseigner ? Mieux fallait-il donc user d’un récit convainquant, proche de la réalité, mais suffisamment parsemé de mensonge pour cacher sa vraie nature d’enfant de l’Empereur.

    « Mes parents sont morts. Ils ont été tués par le Saint-Empire, tout comme l’ensemble de ma famille. Je suis seul, maintenant. »


Len finissait de remplir sa bouteille en eau, avant de regarder la géante.

    « Je cherche à rejoindre la Fédération, ou l’Union Républicaine. J’ai emprunté une arche-portail avec le reste de mes économies, mais il y a dû y avoir un problème. J’ai vu un grand flash blanc, et je suis arrivé dans un village du nom de Fuki, dans ce pays. J’essaye de rejoindre la capitale, pour trouver quelqu’un pour m’aider à rejoindre soit l’Union, soit la Fédération. »


Et une fois là-bas, il aviserait. Premièrement, il chercherait à récupérer ses pouvoirs, car sans ça, ses chances de survie étaient minimes.

    « Mais le Saint-Empire ne doit pas me trouver, tu comprends ? Je ne veux pas mourir. Je dois vivre ! À tout prix ! »


Il tendit sa main.

    « Je m’appelle Len. Et toi, comment tu t’appelles ? J’ai croisé un garçon de mon âge un peu plus loin, il ne se souvenait de rien, on aurait dit qu’il était lui aussi un étranger, tu trouves pas ça bizarre ? D’ailleurs tu sais où on est ? Et c’est quoi ce truc en métal, on dirait une tête de monstre ? Et ton tatouage, ça veut dire quoi ? Et puis tu fais quoi ici ? »


Il disait ça avec un ton plutôt innocent. Mieux fallait jouer la carte de l’innocence le plus longtemps possible, afin d’avoir le plus d’information possible.


© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 91
Yens : 364
Date d'inscription : 07/07/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Giles A. Yard ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Lun 31 Juil - 17:36

img_rp
A la claire fontaine
ft Len


Le blondinet, toujours un peu méfiant, laissa transparaître de l'hésitation et s'enquit de remplir sa gourde. L'esthétique de celle-ci semblait vraiment étrange à Illaoi. Le gamin lui semblait vraiment bizarre.

A la question que lui posa Illaoi sur ses parents, le garçon laissa apparaître une expression étrange, comme s'il était vexé ou en colère. Illaoi tenta de se raviser, pensant qu'il ne lui répondrait pas, mais se fit coupée dans son élan par le blondinet qui lui lâcha une réponse froide et sèche, plein de sous-entendu.

Je survis. Une phrase qui faisait mal sortie de la bouche d'un enfant. A cet âge, quels que soient les obstacles qu'il a dû franchir, il n'aurait pas dû les avoir rencontrés.
Mais Illaoi ne se doutait pas que le garçon pouvait très bien se débrouiller seul, et ce fût ses réponses prochaines qui le lui firent réaliser.
Le blondinet parla d'une certaine union ou fédération qu'il devait trouver, ou quelque chose dans le genre.  Illaoi afficha une expression surprise. Il ajouta avoir assisté à un grand flash blanc et avoir atterri ici.

A ces mots, le cerveau d'Illaoi s'arrêta quelques instants. Réalisant que le garçon était un élu, sa surprise fût telle qu'elle n'écouta même pas ce que lui disait ensuite le gamin. Elle reprit ses esprits au moment où il se présenta à elle sous le nom de Len, expliquant qu'il avait rencontré un autre jeune garçon.
Réalisant qu'elle l'avait beaucoup sous-estimé, elle rit d'un rire qui se fit entendre dans toute la plaine.

Une fois calmée, elle répondit à son interlocuteur.

« Aaah, gamin, il y a des choses que tu vas devoir apprendre. Mon nom est Illaoi, et je suis la Prêtresse d'un dieu se nommant Nagakabouros. »


Elle marqua une pause, lui laissant le temps d'assimiler cette information.

« La première chose que tu dois savoir, mon grand, c'est que tu n'es plus dans ton monde d'origine à présent. »

Sachant que c'était un choc à encaisser la première fois, elle laissa quelques secondes à Len pour ne pas le brusquer avec d'autres éléments susceptibles de le surprendre.




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Jeu 3 Aoû - 18:53




feat. Illaoi


A la claire fontaine !

Le sale gosse et la géant apôtre s'y rencontraient !




Trop gros mensonge pour être vrai... Ou l'inverse ?






« Nagakaquoi ? ». Len leva les sourcils en écoutant la prêtresse du Dieu au nom imprononçable (ce sera plus facile de le nommer comme ça). Bien sûr qu’il avait beaucoup de choses à apprendre, mais il n’était pas ignorant. Il connaissait beaucoup de lieux en Ashnora, et globalement, toute la géopolitique qui allait avec. L’Académie de l’Empire avait eu la gentillesse de l’instruire comme le Desper qu’il était.

Alors, certes, il ne connaissait pas le nom de ce « Dieu » local, mais quand même, il était loin d’être ignorant ! Elle fit une pause qui sembla interminable pour le blondinet, avant de dévoiler la première des informations.

« La première chose que tu dois savoir, mon grand, c'est que tu n'es plus dans ton monde d'origine à présent. »

Quoi ? Comment ça il n’était plus dans son monde ? Len crut au début à une blague, ce qui lui arracha un sourire désabusé. Mais pourquoi cette inconnue lui balancerait une information de cette nature ? Un mensonge aussi gros ? Quel but nourrissait-elle à son égard ? Elle aurait pu mentir en usant d’un nom d’un pays connu, alors pourquoi tenter le diable et le manipuler avec une chimère aussi impossible qu’improbable ?

Ashnora avait des lois physiques et magiques très strictes. Si bien qu’aucun homme ou Dieu n’aurait pu les dépasser. Len savait très bien qu’une des lois stipulait que les frontières de l’univers sont immuables pour un corps physique. On ne pouvait pas changer de monde aussi facilement, et encore moins par inadvertance comme il l’avait fait. Mais pourquoi avait-il alors perdu ses capacités dans ce nouveau monde ?

    « Tu mens. On ne peut pas changer de monde comme ça. Même les plus grands Desper n’ayant jamais existé ont tous échoué. C’est une magie trop complexe et trop instable que de jouer avec les frontières invisibles d’Ashnora. »


Il défia du regard la géante, d’un regard mélangeant méfiance, peur, incompréhension et colère. La carte de l’innocence avait manifestement échoué, il était temps de changer de registre.

    « Et même si c’était vrai, comment expliques-tu que je n’ai plus accès à ma magie ? On nous aurait transporté dans un monde inconnu en nous supprimant nos pouvoirs ? C’est absurde. »


Len s’était déplacé de manière à lui offrir une porte de sortie. Il était assurément plus rapide et agile que la géante, même sans ses pouvoirs ! La fuite était donc une option plus que souhaitable en cas de danger. En même temps, elle était sa seule source d’information.

    « Pourquoi je te croirais ? Et si tu connais si bien ce monde, explique-moi ce que je dois savoir pour survivre. »



© Code de Anéa pour N-U



Dernière édition par Len le Dim 6 Aoû - 2:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 91
Yens : 364
Date d'inscription : 07/07/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Giles A. Yard ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Jeu 3 Aoû - 21:06

img_rp
A la claire fontaine
ft Len


Illaoi ne fut pas surprise de la réaction de Len. Elle aussi, quand elle était arrivée en Kosaten et avait rencontré Rinkyu, elle ne l'avait pas cru quant audit changement de monde. Cela paraissait trop improbable pour être vrai pour la plupart des élus. Du moins le supposait-elle. Personne ne prendrait la nouvelle au sérieux. Ainsi, elle décida d'être patiente et calme avec l'enfant.

Ce dernier tenta de démentir ce que la Prêtresse venait de lui dire avec des noms de villes et de pays qui étaient inconnus à Illaoi. Cela l'attrista, car elle était exactement comme lui à son arrivée. Elle le laissa digérer l'information et tenter de nier la réalité ; ainsi, le plus dur pour lui serait fait.

Len lui lança un regard qui changea du tout au tout. On aurait dit qu'il avait troqué son innocence contre de la colère. Parfaitement compréhensible pour notre Apôtre, qui, encore une fois, se reconnaissait dans le garçon qu'elle avait en face d'elle.

Toujours assise confortablement sur son idole, elle l'écouta parler en lui souriant, d'un air doux, comme une mère qui regarde son enfant dont la naïveté la touche au plus profond de son coeur.
Illaoi avait remarqué que depuis son arrivée en Kosaten, et dû à la perte de ses pouvoirs, la colosse s'était radoucie et un côté maternel était né en elle. Elle avait cependant pour projet de redevenir la Prêtresse crainte, comme en Runeterra. Par conséquent, une fois qu'elle aura retrouvé ses capacités, elle ne serait plus aussi gentille avec les gens.

Len lui demanda donc pourquoi il avait perdu ses pouvoirs. A question facile, réponse facile. Il rajouta quelques mots, lui demandant comment survivre dans ce monde, tout en la traitant de menteuse en passant. Il commençait à comprendre mais... Elle, Apôtre de la Vérité, une menteuse?! Fort contradictoire. Elle lui répondit d'une manière calme tout en le regardant changer de place (dans quel but?).

« Mon garçon, tu es arrivé en Kosaten. Ce monde est régit par trois dieux certes aux capacités puissantes, mais au comportement faible et lâche. »


Elle s'arrêta, sentant un lancement dans son épaule, là où son sceau bleu se trouvait. Elle venait tout juste d'être punie pour blasphème. La colosse ne broncha pas, c'était une grande fille après tout. Elle continua.

« Chaque dieu a une nation qui lui est propre. Ici, tu te trouves à Minshu, appartenant au dieu serpent Manshe. Ces dieux sont en constant conflit entre eux-mêmes, et au lieu de se battre ensemble, ils ont décidés d'obliger des héros à combattre pour leur cause. Ces héros sont appelés élus. Ce sont des personnes comme toi et moi. »

Elle laissa un nouveau silence pour qu'il comprenne tout ce qu'elle venait de lui dire.

« Tu dois l'avoir compris à présent. Chaque dieu choisit des élus et les tire de leur monde d'origine, pour les amener ici, en Kosaten. Cependant, ils doivent être sûrs qu'ils seront prêt à se battre pour eux. Ainsi, ils nous prennent nos pouvoirs et nous les rendent, petit à petit, au fur et à mesure qu'on sert notre nation. Tu comprends ? »

Prise de nostalgie, et par soucis de prouver ses dires, il sembla à Illaoi que se lancer dans un lon monologue sur sa vie passée et ses pouvoirs perdus seraient utiles.

« Autrefois, j'étais une grande Prêtresse, crainte partout et par tous dans mon monde d'origine. Le titre officiel d'Apôtre de la Vérité m'a été donné. C'est pour cela que tu ne dois pas me traiter de menteuse. »

Elle le regarda d'un regard malicieux, avec un grand sourire, l'air de dire qu'après tout, elle avait raison.

« On m'appelle aussi Prêtresse du Kraken car, en effet, je sers un dieu nommé Nagakabouros, comme je te l'ai déjà dit. Déesse des océans, du chaos et de la vie, elle n'idolâtre que les héros au fort potentiel qui vivent leur vie pleinement. Tout le monde le craignait. Je canalise son pouvoir grâce à cette idole d'où en sortent des tentacules, comme tu peux le voir. »


Sans s'en rendre compte, Illaoi avait pris un air menaçant et terrifiant en disant ces mots. 
Elle réfléchit s'il n'y avait pas autre chose à dire. Elle pensait avoir fait le tour, mais un autre détail lui vint à l'esprit. Aussitôt, elle montra son sceau.

« Regarde, c'est un sceau qui montre mon appartenance à Fuyu. Tu dois aussi en avoir un, si tu es un élu comme je le pense. »




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Yens : 353
Date d'inscription : 03/07/2017

Progression
Niveau: 2
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Len ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Dim 6 Aoû - 3:18




feat. Illaoi


A la claire fontaine !

Le sale gosse et la géant apôtre s'y rencontraient !




Prêtresse Nakamachinchose raconte.






Len écoutait attentivement Illaoi. Il regardait la géante d’un air sérieux, analysant et décryptant le maximum d’information qu’elle pouvait laisser paraître. Paroles, gestes, expressions du visage… Tout y passait. Si elle mentait, elle finirait bien par se trahir d’une manière ou d’une autre. Enfin, c’est ce qu’il espérait.

La Prophète de Nakamachinchose disait qu’il était sur Kotasen, régit par trois Dieux. Ainsi, ce nouveau monde avait un nom et des Dieux, qui devaient être effectivement très puissants pour l’avoir amené ici. Mais rien dans ce monde est invincible. Après tout, Len était un “mini-Dieu” à son échelle, est-ce que pour autant, il était invulnérable ? Loin de là. Ces Dieux devaient donc avoir une faiblesse, idée qui se confirma lorsqu’elle s’avança sur les moyens de combattre de ces Dieux.

Len nota le temps d’arrêt difficilement expliquable d’Illaoi. Pourquoi avait-elle décidé de s’arrêter en plein élan ? Apparemment, ces Dieux aimaient voir des étrangers à leur monde se battre pour eux. S’ils se battaient par intermédiaire, cela voulait bien supposer qu’un affrontement direct serait bien trop cataclysmique. Mais aussi qu’il était possible d’avoir un gagnant et un perdant de ce combat… Et donc que ces Dieux, aussi puissants soient-ils, pouvaient être mis en échec.

L’information la plus intéressante fut celle concernant ses pouvoirs. Ainsi, Len devait servir le Dieu qui l’avait amené ici. Est-ce que c’était une blague ? Jamais le blondinet ne servirait la volonté d’un être autre que lui-même. Où en tous les cas, pas en totale servitude. Il pouvait servir, c’était même une bonne décision que d’être dans les bonnes grâces d’un être Divin, mais cela serait une relation, sans aucun doute, totalement intéressé.

Dommage que la Géante se soit arrêté dans une si bonne lancée. Apparemment, elle avait le titre d’Apôtre de la vérité. Est-ce qu’elle pensait qu’un simple titre allait lui offrir plus de crédit ? D’autant plus que toujours dire la vérité avait un inconvénient majeur : on ne pouvait ni tromper, ni mentir. Parvenir à ses fins devenait alors bien plus difficile. Certains diraient que c’était une méthode franche, honorable. Mais les gens oubliaient bien vite l’honneur dès que le doux son des pièces d’or tintait à leurs oreilles. Ainsi, le plus noble des cœurs pouvait être corrompu, si toutefois, on en mettait le prix. Rien était infaillible. Et en pensant ainsi, personne ne devenait plus honorable que le plus arriviste des mercenaires.

Len recula instinctivement au regard mauvais et terrifiant d’Illaoi. Sa main rejoignit doucement le senbon dans son sac, tandis qu’il scrutait la géante d’un air particulièrement méfiant. Il n’aimait pas du tout son regard, bien qu’il partageait des points communs avec l’idole chimérique que la Prêtresse servait. Il afficha un sourire.

    « Tu n’as pas vraiment l’air de mentir… Mais tout de même, c’est difficile à avaler. Désolé... »


Il afficha une mine embarrassé... Même si, à l'heure présente, il était tout sauf désolé. Le jeune blondinet avait réussi à garder son calme. Il ne savait pas si la géante disait vrai, mais ce qu’il savait, c’est qu’elle ne mentait pas. Il ne restait alors que deux possibilités : soit elle était totalement convaincu par son délire… Soit son délire était la réalité. Pour le savoir, il ne restait plus qu’à poser la même question à d’autres, et de comparer la version des faits.

    « Je compte vivre ma vie pleinement, comme je l’ai toujours fait. Ma famille a fait don de sa vie pour sauver la mienne, et je compte faire ce qu’il faut pour rester en vie. »


Bien qu’il ne croyait pas cette histoire bidon de déesse à tentacule bon pour meubler l’histoire insipide d’une BD érotique qui ne plairait qu’a des pervers (#Ellen), Len observa l’énergie verdâtre sortir de l’idole. Pour l’instant, elle était faible… Trop faible pour être une réelle menace, il ne comptait pas vraiment que ça change.

    « Un tatouage de Dragon ? Ca veut dire que “Fuyu” c’est le nom du Dieu Dragon ? On a donc Minshû, le Dieu Serpent. Fuyu, le Dieu Dragon… Et le dernier ? »


Len posa son regard de nouveau sur Illaoi.

    « Je suis peut-être un élu, mais j’ignore ou se trouve mon tatouage, et lequel de ces Dieux est celui qui m’a amené ici. Tu sais comment le savoir, toi ? »


Il détourna le regard, faisant mine d’être gêné.

    « Et je n'ai pas vraiment envie… Fin tu sais… De me déshabiller… Je suis un peu pudique alors… »


© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 91
Yens : 364
Date d'inscription : 07/07/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Giles A. Yard ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   Ven 11 Aoû - 14:02

img_rp
A la claire fontaine
ft Len


Bon, le petit semblait vite comprendre, malgré sa perplexité apparente. Il allait de soi qu'Illaoi ne lui en tenait pas rigueur. C'était difficile à avaler, et c'est exactement les mots qu'utilisa Len pour décrire la situation que venait de lui expliquer Illaoi. Et c'en était aussi la définition parfaite.
Len sembla être pris de peur lorsque la Prêtresse lui conta son histoire. Ce n'avait pas été son but, de l'effrayer, mais il y avait un point positif à garder dans tout ça ; au moins, elle n'avait pas perdu son charisme imposant qui faisait frémir les petits pirates des bas-fonds de Bilgewater.

Le gamin afficha cependant un sourire pour lui répondre. L'Apôtre fut surprise. Malgré son jeune âge, il était très courageux. Elle l'avait peut-être sous-estimé. Après tout, si c'était un élu, il devait sans doute avoir la même puissance qu'elle dans son monde d'origine. Cela la remplit d'un sentiment étrange, que de penser à un gamin aux capacités meurtrières. Même si, après tout, elle était habitué à en voir plein ; d'où elle venait, à Buhru, les enfants tuaient déjà des serpents à mains nues. Et c'était de cette éducation, qu'elle ne regrettait nullement, qu'elle tenait sa force et son tempérament hors pair.

Len expliqua, à son tour, un peu de sa propre histoire. Ses parents avaient apparemment donné leur vie pour le sauver. C'était quelque chose de triste, mais qui pouvait endurcir un homme, surtout un enfant. Encore une fois, Illaoi pensa qu'il avait sûrement bien plus de ressources qu'elle ne le pensait.

Suite à ça, il lui posa des questions par rapport aux noms des dieux, qui fit remarquer à Illaoi qu'elle avait omis ce détail. Puis, voulant chercher son tatouage, il lui avoua qu'il était assez pudique. Elle lui expliqua à nouveau la chose en ajoutant des informations.

« Non, mon petit, Fuyu est le nom d'une nation. Je n'ai peut-être pas été assez claire, excuse moi. Pour résumer, la nation Fuyu vénère le dieu dragon Long. Cette nation est la plus guerrière des trois, et, crois en mon expérience, il vaut mieux que tu te tiennes éloigner de mes comparses, ils ne sont pas très commodes. Ensuite, on a Minshu, qui vénère le dieu serpent Manshe. Ils agissent de la ruse et de la fourberie pour arriver à leur fin. J'en ai rencontré une il y a quelques jours, mieux vaut t'en méfier aussi. Puis on a Seika, qui vénère le dieux phénix, Fenghuang. Ceux-là, je n'en ai jamais rencontré ni entendu vraiment parler, je ne sais pas de quoi ils sont capables. Mais méfie toi quand même. »

Elle marqua une pause, et regarda le garçon droit dans les yeux, histoire de lui faire comprendre que ce qu'elle s'apprêtait à dire était très important.

« Ecoute, je ne connais pas tes capacités, et tu m'as l'air bien jeune. Je n'aime autant pas te sous-estimer, mais prends ce conseil d'ami : ici, en Kosaten, tu pourras faire de bonnes rencontres avec les élus comme de très mauvaises. Certains vont t'aider, et d'autres, généralement ceux qui ont retrouvé leurs pouvoirs, vont sans doute essayer de te tuer. Reste dans ta nation le plus possible lors de tes premiers pas, et, une fois que tu sauras te débrouiller, tu seras libre de voyager et de faire ce que bon te semble. »


Une nouvelle pause qu'elle marqua par un tapement de pied. Elle voulait vraiment que le petit ne se fasse pas tuer dès les premiers jours. De plus, elle ne savait même pas ce qui pouvait arriver si on mourrait en Kosaten. Peut-être retournait-on dans son monde ? Illaoi frissonna à cette idée, elle qui ne portait pas les morts ramenés à la vie dans son coeur.
Elle continua sur sa lancée pour rassurer le petit.

« Pour ce qui est du tatouage, je peux comprendre que tu n'aies pas envie de te déshabiller devant une inconnue » dit-elle en riant. « Mais il vaut mieux que tu saches le plus vite possible à quelle nation tu appartiens. Il faut aussi savoir que Seika et Minshu sont alliés contre Fuyu. Prends en bien compte quand tu apprendras de quel côté tu te tiens. »





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: A la claire fontaine (ft Len)   

Revenir en haut Aller en bas
A la claire fontaine (ft Len)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la claire fontaine m'en allant promener j'ai trouvé l' eau si belle que je m'y suis baigné (PV Souris)
» A la claire fontaine, j'ai vu un Héron, Héron, petit patapon {PV Pandore}
» À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]
» À la claire fontaine ♪ Lydia
» Permission méritée [Claire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.