Partagez | .
Le Shinobi, le Mage et le Délinquant
Messages : 157
Yens : 387
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ton c...coeur mon amour, tu veux un bisou?

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Tristan Von Goldmann ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Lun 7 Aoû - 18:28

Il aura fallu du temps pour arriver vers un lieu civilisé. J'avais marcher assez longtemps dans la foret tropical. Plusieurs heures à avancer entre les arbres. Minami s'était tellement fatiguée a gesticuler dans tous les sens qu'elle fini par tombé raide endormie de fatigue. Lorsque l'on venait d'arriver dans cette ville plutôt festive. Un villageois nous accueilli chaleureusement. Un peu comme si on étaient ces potos. La ville était assez illuminée, malgré qu'il fasse nuit. Il y avait beaucoup d'illuminations faites de façon rustiques. Feu de camps, torches le longs des maisons, lanternes aussi. Il y avait aussi des gens faisant les boutiques ou marchants dans les rues de cette ville. C'était aussi très festif. Je fus souvent interpellé par des habitants pour venir faire la fête avec eux. Mais j'avais plus important à faire. Il me fallait l'argent de la demoiselle que je portais. Je la posa sur le sol avant de lui donner une gifle pour la réveiller.

-"Hé oh! Debout la marmotte! Il est temps de se réveiller! Et plus vite que ca!"    

Minami se releva, bailla un grand coup et frotta ces yeux. Elle avait apparemment bien dormis. Encore heureux qu'elle n'est pas pisser a coté de moi lorsque je la portais. Ca m'aurais un peu fait chier. D'ailleurs ca aurait puer lors du trajet enfin ne parlons pas de ca, nous étions arriver et c'était le principal.

-"Ca y est on est arriver? Bon je pense que je vais devoir te filer l'argent nécessaire."

-"Tu a tout compris! Maintenant amène moi à une banque!"

Elle se retourna avant de répliquer d'une façon autoritaire.

-"Non! Tu m'attend ici le temps que j'aille chercher ton fric!"

-"Et pourquoi ca?"

-"Parce que je n'ai pas totalement confiance en toi et si tu persiste j'appel les autorités pour qu'ils te mettent en cabane! C'est clair?"

Je ne m'attendais pas cela. Enfin pour ma sécurité il valait mieux que je dise oui à ce qu'elle m'a dit. Je n'avais pas envie d'encore m'attirer des ennuies avec les gorilles de la plage. Et puis l'autre con qui était grimé comme un métalleux m'avais mis dans un état pitoyable alors si ca recommençait, j'avais pas de Ferun pour m'aider. Et c'était spécial. Maintenant il fallait que je fasse gaffe à moi et pas trop croiser des gardes. Même si perso si j'était plus fort je les aurait bien démolis. Mais pour l'instant il fallait que je m'entraine pour devenir plus fort et vaincre les dangers.

-"Ok! Je vais attendre que tu raboule la thune et après j'irais faire quelques trucs!"

Elle se retourna avec un regard surpris.

-"Quels trucs?"

-"Ca te regarde? Alors tais toi au lieu de poser des questions mongoliennes!"

Elle partie alors entre les ruelles de Tokonatsu. Moi je l'attendais assis sur un rocher qui était au milieu de la rue. D'ailleurs je m'était posé la question de ce que je pouvait faire de cet argent. C'est alors que me rappelais de ce que m'avais dis Ferun. *Je te conseille d'aller à Minshu, les gens y sont plus libres là-bas à ce qu'il se dit. Je ne connais aucun endroit qui n'attendrait que toi pour que tu y loges mais devient fort et tu ne trouveras plus jamais aucune porte fermée... Crois-en mon expérience!*
Si c'était vrai, il fallait que je met en route pour Minshu. D'ailleurs ce n'était pas la seul chose que je devait faire, il fallait aussi que je devienne plus fort et me fasse des alliés de choix. Après quelques minutes d'attentes je voyais revenir Minami avec un sac assez gros. Probablement l'argent qu'elle devait me donner. Elle me donna alors le sac que j'attrapais.

-"Voila maintenant que tu a ton fric, fout moi la paix!"

-"Et tu compte aller ou maintenant? Tu sait j'ai bien envie de te revoir t'est grave sexy! Et en plus j'adorerais toucher tes cheveux! Ils doivent sentir le bon champoing putain!"


Elle se retourna alors qu'elle marchais dans une rue. Elle me regardait d'un air agressif, mais elle pleurait en même temps.

-"Court toujours pauvre connard! Toi ca se voit que tu pense pas aux gens qui on des problèmes de santés!"

Elle se mit alors a courir jusqu'au fond avant de disparaître de mon champ de vision. Elle avais beau être autoritaire, je comptais bien la revoir et la mettre de mon côté. Enfin j'ai toujours été nul en manipulation, mais plutôt en lui montrant que je suis pas un mauvais type. Loin de là j'aimais beaucoup rigoler avec des potes. Mais ce qui m'intriguais aussi c'est pourquoi elle avait dis que je ne pensait pas à ceux qui avaient des problèmes de santés? Peu être qu'un de ces proches était malade? M'enfin peu importe, il fallait que j'aille prendre un petit quelque chose pas loin d'ici. Histoire de me remplir le ventre et de boire un petit coup. Je marchais alors dans les rues histoire de trouver un endroit qui pouvait me faire bouffer et manger. Dormir je verrait ca après. Je repérais alors un restaurant et bar. c'était marqué sur le devant "Aux délices du phénix"  
Je rentra alors dedans et un homme m'interpella pour me montrer qu'il fallait retirer ces chaussures. Ce que je fit aussitôt. Je repéra alors une place au coin de la pièce. Je m'était assis en tailleur. Contrairement aux autres clients qui était assis sur le talons. Je faisait ca car je me sentais plus à l'aise. Un homme venu vers moi pour me montrer demander ce que j'allais prendre.

-"Je vous sert quoi monsieur?"

-"Une pinte de Saké simple et un Ramen!"

-"Ok! Le tout vous fera 4 yens!"

Je sortie alors de mon gros sac un billet de 5 yens que donnais alors à l'homme au bandeau blanc autour de la tête. Qui partie aussitôt allez voir les cuistots pour qu'ils me préparent cela. Sérieux le mec s'est pris pour Rambo avec ca autour de la tête?! Bref quelques minutes plus tard mon plat était servis je me mis alors à manger, même si je galérais un peu pour manger avec mes baguettes. D'ailleurs je trouvais que c'était très bon, je bu complément le saké qui avait dans ma pinte avant de continuer à déguster de ce repas. J'espérais seulement que les emmerdes n'allais pas recommencer.


Dernière édition par Tristan Von Goldmann le Ven 11 Aoû - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 71
Yens : 420
Date d'inscription : 26/07/2017

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Leon Bastia ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Mar 8 Aoû - 22:35




Il me tarde vraiment de me tirer d’ici, mais par où, personne n’a pu encore me le dire. A croire que tous les mecs que je rencontre sont complètement demeurés, comme ce squelette à crâne d’oeuf que je viens de quitter.
Me voilà de nouveau seul, dans une ville qui n’a de ville que le nom, comparée à celle d’où je viens, à me demander ce que je cherche vraiment. Qu’est-ce que je veux en priorité, me sortir de là ou montrer que je suis le meilleur en bastonnant un mec de passage ?
Et pendant ce temps, cet avorton de Grey qui doit raconter n’importe quoi à Julia pour l’embobiner, il doit jouir de me cracher dessus. Qu’il en profite, mais un jour je le retrouverai et là, on verra qui se servira de l’autre comme tapis, on verra dans quels bras ira se blottir Julia. Maudit soit Grey et ceux qu’il a payé pour m’expédier ici, maudit soit-il jusqu’à sa mort, et même après.

Ma rage est telle que mon gosier trop sec réclame à boire. L’enseigne qui se dresse face à moi, un bar restaurant, ne fait que se trouver au bon endroit, au bon moment, j’y entre sans réfléchir. Le gars qui se précipite vers moi en gesticulant comme si j’avais commis un crime, me désigne mes bottes en expliquant tant bien que mal que je dois les retirer. J’en profite pour me mettre torse nu aussi, fait trop chaud ici.
Il ne me reste que mon pantalon que je n’ose ôter, de peur de gêner les autres clients de l’établissement. Non, je ne suis pas pervers comme on me l’a souvent dit mais quand on a subi un entraînement comme le mien avec Oul, on ne peut que trouver qu’il fait toujours trop chaud.

Quelques présence dans le lieu donc, dont un type assez particulier dans un coin. Le mec en question a sur la tête une touffe d’un violet douteux, avec une coupe improbable, hirsute, le genre guitariste fou furieux qui démonte toute la sono quand il fait un concert. La façon dont il est assis est aussi peu conventionnelle que sa tronche, en tailleur, comme pour révéler à tout le monde les attributs qui se trouvent entre ses cuisses.

Qu’est-ce qui fait que je me dirige vers lui ? Le mec est là, tranquille, il bouffe dans son coin, et j’ai envie d’aller voir ça de plus près. Inconsciemment, je sais très bien pourquoi. Je me dis qu’un gars comme ça, aussi ...anormal, il ne doit pas être difficile à provoquer et donc bagarre en vue. Et autour d’une bagarre, il y a du monde, spectateurs pour assister à ma victoire, propagation de l’histoire, rumeur, Leon Bastia le vainqueur, le plus fort de tous. Vive Leon, le héros !

Je m’avance donc vers le hérisson mauve, bombant mon torse musclé et encré de la Lamia, et debout devant lui, j’entame le prélude.

Tu bouffes quoi, mec ?


Puis je m’installe délibérément face à lui, fesses contre les talons, et fais signe au serveur.

Tu vois, on doit s’asseoir comme ça pour ne pas paraître plouc, mec.

GARÇON....DEUX PINTES !



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 161
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Jeu 10 Aoû - 23:04

Shinobi Mage et Délinquant
Mizoku s’installa confortablement après avoir enlevé sa cape de voyage qu’il avait plié et déposer à côté de lui. Son sake lui fut amené quelque minute plus tard. On en lui versa et après en avoir bu une gorgé, il remercia le serveur qui retourna à sa besogne.

Après avoir bu quelque verre, le Sowano fixa son verre à nouveau rempli et il ne put s’empêcher de repenser à cette organisation sur cette île à des kilomètres de Seika. Après ce qu’il avait vécu, il commençait à comprendre ou du moins il tentait d’essayer la vision de ces membres. Quand un client entra dans le bar, Mizoku ne leva même pas les yeux pour voir qui c’était. Il était trop occupé à boire et à réfléchir.

« Leur vision du monde semble si chaotique entre l’esclavage des humains par les dieux et ce désir d’apporter la paix. J’ai du mal à comprendre leur point de vu. J’ai tant vécu dans ma vie, tant vu la trahison et avoir eu le désir d’amener la paix sans y parvenir. Il est si difficile de faire un choix éclairé dans la vie. »

Quand il termina son énième verre, il leva la tête quand un autre client et qui lui contrairement au premier se fit remarquer par son langage familier et très cru. Mizoku le regarda s’approcher de la table d’un jeune homme aux cheveux mauves. Le Sowano pouvait clairement ressentir cette tension dans l’air et surtout l’énergie bagarreur qui se dégageait du jeune homme aux cheveux argents qui venaient d’entrer. D’ailleurs, celui-ci c’était bien mis à l’aise en enlevant son chandail choquant un peu le vieillard.

« Quel manque de respect pour tous les clients … et son langage, il manque beaucoup de tact. Du calme, je ne suis pas ici pour changer quiconque, mais juste pour me reposer. »


Il retourna à son verre qu’il sirota tranquillement sans faire attention aux deux personnes un peu plus loin.

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 157
Yens : 387
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ton c...coeur mon amour, tu veux un bisou?

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Tristan Von Goldmann ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Ven 11 Aoû - 16:26

J'était posé à manger tranquillement mes nouilles. C'était un véritable plaisir. Cela me rappelait lorsque j'était avec mes potes, qu'on trainait le soir en ville puis qu'on allaient dans un restaurant asiatique. Parfois, voir même souvent faisaient les kékés, mais cela nous empêchait pas d'apprécier la nourriture. Après on allaient dans un peu toute sortes de restaurants. Tantôt des KFC, le lendemain un Macdo, puis le surlendemain un Flunch etc... On se prenaient pas la tête. Parfois on tombaient sur des petits restos pas cher ou la bouffe était un peu dégueu, mais nous on s'en foutaient. Le principal c'était qu'on soient entre potes à déconner et se raconter des histoires loufoques. Bref j'aimais vraiment ces moments là j'en était nostalgique. J'aurai tellement voulu les revoir, histoire de se montrer mutuellement ce que chacun était devenu. Je continuais de déguster mon Ramen qui était assez imposant, un autre client venait d'entrer. Celui-ci était de taille moyenne, les cheveux presque coiffés comme moi, mais argentés. Celui-ci était habillé un peu comme un mec sortant tout droit d'une pièce de théâtre anglaise. Il retira non seulement ces chaussures, mais aussi son manteau. Il était plus mince que moi et avait un tatouage de type tribal représentant une Lamia. Celui-ci s'avançait vers moi d'une manière assez patibulaire. On aurait dit qu'il cherchait à m'impressionner avec son torse bombé. Il me demandait ce que je mange tel une racaille du collège. Pour montrer que je ne flippe pas je me mis a aspirer mes nouilles de manière dégueulasse. En le regardant avec un air niais. Puis je me mis à rigoler comme si je me foutais de sa gueule.

-"Un Ramen au porc! Je peu manger ce que je veux car je suis ni Vegan ni Musulman! Après toi vu ton teint de peau tu ferait bien d'aller au soleil et bouffer un peu plus de viande!"  

Je continuais alors de manger calmement. Enfin j'essayais de pas trop m'énerver. Je mangeais tout en faisant beaucoup de bruit. Je m'étais dit ca histoire de le chasser ce blanc bec qui se prenait pour le caïd du coin. Je rotait, je pétais, je faisait gicler un peu de bouffe autour de moi. Je rattrapait cette dernière pour la manger. J'espérais faire fuir ce con. J'ouvrait même ma bouche pour lui montrer l'intérieur. Je curait mon nez pointu. Rattrapait les crottes de nez pour les catapultés sur les autres personnes du restaurant. Serveurs et clients compris. Bien sûr sans que ces derniers me voient. Je faisait surtout ca pour le gars en face de moi. Celui-ci s'assis et me disait aussi que je m'était assis comme un plouc. Il voulait vraiment chercher la merde. Mais avant que je pète les plombs celui-ci commanda deux pintes de saké. Une idée m'était venu en tête. Après que les pintes étaient arriver. Je me mis a boire l'une des deux en faisant beaucoup de bruit. Un comme si je roulait une pelle à la pinte. Je pris l'autre que je mis son contenu entier dans ma bouche avant de lui cracher tout le saké sur lui.

-"Puisque tu me traite de plouc voila ce que tu gagne!"

Je me leva en prenant mon sac d'argent, pour aller prendre mes chaussures, les remettre pour être plus a l'aise. Je pris le mec par la main pour l'emmener avec moi de force dehors. Avant de sortir je fis un clin d'œil à un inconnu qui avait tout à fait la tête d'un vieux samouraï. Pourquoi ca? Peu être pour me montrer classe et branché vers quelqu'un au hasard histoire de faire comme un jeune devant des personnes âgées. Bref pour ce qui était du terrain de fight. J'avais préféré le faire à l'abris des regards indiscrets.  Comme ca si il y a un combat on sera plus à l'aise pour se fritter dessus. J'avais choisit un coin dans la rue un peu plus au fond. Lui était peu être torse nu et pied nu, mais moi j'avais pris mon fric et mes godasses. Je t'était fasse de lui dehors je craquait mes doigts et mon coup avant de répliquer.

-"J'aime pas les petits arrogants comme toi qui se croient supérieurs aux autres. Alors tu voit pour éviter d'effrayer le reste du resto on va se battre d'hommes à hommes ici et maintenant! T'es prêt?"

Je me mis alors à le frapper au visage d'un grand coup. J'enchainais ensuite avec un grand coup de pied dans son genou gauche. Après l'avoir déséquilibrer je me mis a le frapper d'une multitude de petit coups tout en criant. "Atatatatatatatata" puis pour finir avec un gros coup de pied dans ces bijoux de famille. Ma puissance n'était certes pas aussi intense que celle de Ferun mon compagnon. Mais j'optimisais les coups au endroits qui font mal histoire de le mettre KO le plus vite possible. Malgré que j'était un élève médiocre j'était le plus doué de mon école en baston. Après mon but n'était pas de le tuer, mais juste de lui faire comprendre qu'il ne faut pas me chercher. Puis surtout pour gagner son respect. Je lui fit mon regard de dur tel mes rappeurs préférés. Je lui fit un fuck tout en tirant la langue. J'aimais bien me donner un style pour mieux impressionner mon adversaire.

-"Alors? C'est tout? Aller relève toi! Présente toi donc au lieu de te la péter!"

Comment allait réagir a mes dires? Je ne le savait point. Mais j'espérais gagner ce combat et le faire cesser sa frime. J'avais horreur de ce genre de personne. Après je dit ca, mais il m'était souvent arriver de faire le guignol pour impressionner mes potes. Mais si vous savez quand on est en groupe c'est plus facile de s'autoriser a faire des trucs qu'on feraient pas habituellement. C'était un peu mon cas. La preuve je m'était déjà fritter avec des inconnus pour des raisons totalement stupide. Et là c'était aussi le cas. Peu être que ma vie en ces terres n'était qu'un cercle vicieux ou je m'attirerait les foudres d'un peu tout le monde?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 71
Yens : 420
Date d'inscription : 26/07/2017

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Leon Bastia ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Lun 14 Aoû - 18:18




Le gars semble directement sorti d’une porcherie, jamais je n’ai vu un mec manger comme ça, à croire qu’il vient de muter, le passage du cochon à l’humain n’est pas achevé. Quoique
à bien l’observer, je pense qu’il vient plutôt d’un asile psy, avec son air con. Finalement je ne vais pas rester plus longtemps, le mec ne sera pas un adversaire convenable pour moi, il lui manque une case, ce ne serait pas vraiment un combat équilibré.
Quand je vais pour partir, le débile m’insulte, sur mon physique en plus, lui, avec la gueule qu’il a ! Je serre les poings, je ne vais rien lui répondre, encore moins lui tomber dessus comme ça me démange, je risque de m’attirer des ennuis à toucher un handicapé du cerveau. Qui sait, si je hausse le ton ou agite une main, tous les autres clients vont venir à sa rescousse, c’est comme ça, on aide toujours les demeurés.

Et le spectacle continue, après les bruits de mangeaille improbables, on a droit aux pets, rots et autres manifestations venant d’un manque d’éducation ou d’un manque de cervelle, le cas ici. Il en rajoute encore et encore, à croire qu’il le fait exprès...ou pas.
Quand mes pintes arrivent, il en boit une d’office et me recrache la seconde au visage. S’en est trop, je n’en peux plus, débile ou pas, il va y avoir droit

Non mais t’es pas bien le débile, tu veux que je te remette ton cerveau en place ?


Il m’ignore ou n’entend pas, toujours est-il qu’il se lève pour partir, mais avant de sortir il vient  me capter la main et m’entraîne illico dehors, sans chaussures et torse nu. Moi, peu m’importe d’être à moitié à poil, au contraire, mais c’est surtout vis à vis des passants, même si j’ai un corps parfaitement constitué, on m’a souvent fait comprendre que dans la rue on doit être habillé.
Il m’entraîne donc dans un coin retiré et visiblement veut la bagarre.
Il me frappe alors un peu partout, terminant par le très classique entrejambe et se gargarise ensuite de paroles ventardes, croyant m’avoir achevé. Certes j’ai un peu mal mais de là à me rouler par terre, il y a de la marge.

Me relever ? Encore faut-il que je sois à terre et il y aurait fallu que tu frappes plus fort mec, parce qu’avec l’entraînement que j’ai subi avec Oul, je peux te garantir que tes coups ne sont que des caresses appuyées.


Je fais alors rouler mes mains l’une contre l’autre, je n’ai pas beaucoup de possibilités moins qu’avant depuis que j’ai perdu mes pouvoirs dans ce satané monde, mais il me reste de quoi lui répondre. On va commencer par un petit jeu, juste pour lui montrer ce qu’il risque en continuant.
Mes Aigles de Glace...Malheureusement je ne suis plus capable de donner vie à la centaine habituelle de ces oiseaux, il me faut me contenter de la dizaine qui foncent vers lui et vont le torturer de leurs becs et griffes, le blessant sérieusement sur la moindre parcelle de son corps.

Ce n’est qu’un début, si tu ne te calmes pas, le reste sera plus violent, crois moi !


Je regarde mes Aigles fondre sur leur proie, et comme toujours je me prépare à entendre ses cris avec délectation.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 161
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Mer 16 Aoû - 20:19

Shinobi Mage et Délinquant
Il était impossible de se reposer nulle part dans ce monde! Pensant trouver un moment de répit dans ce bar dans cette petite ville de Seika, ce fut plutôt la cacophonie et le comportement inapproprié d’un jeune homme aux cheveux violets hérissé qui vint davantage le déranger et faire monter de plusieurs crans son impatience. Lui qui était habituellement calme et réfléchi, il était plus à cran à perdre patience et à exploser dû aux derniers événements dans sa vie qui avait chamboulé son quotidien. Meurtre, combat, haine, tout ça mélanger ensemble créait un cocktail explosif que le Sowano ne pouvait plus endurer, du moins, pas autant que dans sa prime jeunesse.

Il conclut assez rapidement que les deux jeunes hommes entrés il y a peu était des élus. Premièrement, il pouvait apercevoir le sceau de Seika sur le jeune homme aux cheveux argenté. Pour Tristan, son comportement enfantin, son langage vulgaire et certains mots tels que Musulman et Vegan faisait en sorte qu’il était automatiquement classé dans le rang des élus, mais de quel faction? Impossible de le dire sans voir son sceau, mais cela ne l’importait guère.

Le Sowano tentait de les ignorer en regardant le fond de son verre de saké, mais s’était difficile à cause du bruit que l’un deux faisait en plus de son comportement vulgaire soit de rot et de pète. C’était dégoûtant et Mizoku était même encore surpris qu’on ne les pas encore sortie du bar. Un jeune homme comme lui ne devrait même pas être dans ces lieux. Le vieillard se demandait même si les deux énergumènes étaient majeurs.

Il termina son verre et au même moment celui aux cheveux violets obligea l’autre à sortir. Mizoku en conclu qu’ils allaient régler leurs comptes à l’extérieur. Tant mieux, se disait le vieillard. Ainsi, ils ne causeraient pas de souper au bâtiment.

Se pensant enfin en paix, Mizoku pu enfin se reposer convenablement quelques minutes, mais cela ne dura pas qu’il sentie une forme de magie non loin d’ici. Décidément, il en était persuadé que ces deux élus useraient plus que leurs poings pour savoir qui est le plus fort. Le Minshujin se leva et laissa un généreux pourboire en plus du montant du saké. Il quitta ensuite le bar pour suivre cette énergie qui le mena dans une ruelle. Ceux-ci pensaient peut-être qu’en se mettant là ils ne causeraient d’ennui en personne, mais la magie pouvait vite déborder et facilement venir causer des dommages aux bâtiments autour ainsi qu’aux civils. Il se positionna à l’entrée ou la sortie de la ruelle dépendamment des points de vue et il regarda les deux individus qui ne l’avaient pas remarquer, trop occuper à se cracher dessus.

- Assez! Dit-il d’une voix forte.

Il s’avança vers les deux personnages en leur jetant un regard sombre. On pouvait clairement voir qu’il était impatient, mais cela n’allait en aucun cas troubler son jugement pacifique. Il avait bien trop souvent été emporté par ses émotions dernièrement qu’il devait maintenant reprendre le dessus sur lui-même.

- Je ne sais quelle mouche vous a piqué à vouloir vous battre. Je vous observe depuis votre entrée dans ce bar et vous agissez comme des gamins! Vous voulez régler vos comptes? Allez faire ça en dehors de la ville si non vous allez blesser des innocents et personne ici ne mérite d’être blesser à cause de vos idioties.


Il s’arrêta à quelque mètre d’eux et il se déplaça sur la droite pour les laisser passer si ceux-ci désiraient de quitter les lieux. Mizoku se doutait par contre que ceux-ci riposterait face à ces propos. Qui écoutait un vieillard de toute façon.

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 157
Yens : 387
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ton c...coeur mon amour, tu veux un bisou?

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Tristan Von Goldmann ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Jeu 17 Aoû - 17:48

J'avais frapper le mec aux cheveux argentés avec mes poings et pieds. Celui ci devait à présent comprendre qu'il ne fallait pas me faire chier. Celui-ci continuait a se la péter avec ces dires. Il commença ensuite par faire une sorte de numéro de cirque, enfin quand je dit ca je me comprend. Il fit apparaître une dizaine d'aigles glacés qui fonceraient vers moi. Il fallait que je fasse quelque chose pour me défendre. C'est alors que je me rappelais de l'entrainement que m'avais fait subir mon grand-père pour devenir un sorcier. Une technique lié aux armes à feu devrait faire l'affaire. C'est pour je me mis à concentrer mon aura doré autour de moi. Plusieurs parties de mon corps, bras, jambes, torses et tête. S'ouvraient pour laisser sortir des canons de tailles différentes. Ceux ci visaient les aigles, avant de les mitrailler de balles dignes de plusieurs kalachnikov et cela faisait un bruit assez fort. Ceux ci furent aussitôt réduit en débris avant de s'écraser à mes pieds.  Mon sort se désactiva, les canons disparurent alors de mon corps. Je concentra ensuite ma magie dans mes mains. Une aura doré les entourais. Je couru en direction du mec torse nu. Lui saisit la tête avec mes deux mains et déclencha deux explosions simultanément. Avec ca il devrait le sentir passer. Même si dans mon monde d'origine mes explosions étaient beaucoup plus puissantes que des missiles. Là a cause de ce putain de monde magique, mes explosions étaient juste aussi fortes que des pétards de manifestant lors d'une émeute. En plus que mes mains étaient sur ces oreilles, il devrait peu être devenir sourd. En plus que j'avais de plus grandes mains que lui. Un cocktail explosif et c'était le cas de le dire. Quelques instants après je vit un vieillard d'a peu prêt les 70 ans nous dire d'arrêter. Celui ci avait l'air vraiment fâché.

-"Wesh qu'est ce qu'il nous veux l'ancêtre? J'allais pas le tuer t'inquiète! Je voulais juste que ce fumier arrête de me prendre de haut! D'ailleurs c'est dommage que je soit obliger de le frapper, car je le trouvais mignon!"

Le vieil homme nous expliquait aussi les risques que cela encourait de se battre en ville. Ils nous disait que l'on pourrait blesser des gens et aussi que l'on agissaient comme des enfants. Je comprend que c'est risqué de blesser des gens, cela me faisait penser que j'avais été confronter à l'empire avec mon compagnon Ferun. J'avais causé la mort d'un gamin en voulant dissuader un garde de vouloir m'assassiner. Et surtout j'avais tué deux putains de gardes! Ce qui était pas rien pour quelqu'un de ma trempe! Ce qui était sûr c'est qu'ils auraient envie de se venger. C'est pourquoi il fallait être vigilent. Même si la discrétion n'était pas ma spécialité. C'est pourquoi il fallait arrêter de se battre. Je me tournis vers le me aux cheveux d'argent.

-"Mec! On va arrêter la stonba! J'ai pas envie que des gardes viennent nous chercher des noises! Non pas parce que j'ai peur de toi, mais parce que si des gardes raboulent et qu'ils nous amènent en prison! Hé bah on est mal! On peu même dire qu'on a foutu notre vie en l'air! Hé perso j'ai pas envie de me faire taper dessus voir pire en taule! Je préfère investir de mon argent dans mes projets, comme une maison et un salon de tatouage que d'être enfermer chez des mongoliens!"

Je tourna alors mon regard là ou était mon sac d'argent, mais il n'était plus là. Malheur! Qui avait bien pu toucher à ce sac! C'était vraiment pas mon jour encore! Je regardais un peu autour de moi, fouillait même sur le coté des maisons. Bref je cherchais partout dans cette rue. Je comprend que cela puisse être intéressent de l'argent comme ca, mais sérieusement voler comme ca alors qu'il y a des gens à coté cela ne se fait pas! Putain, là j'était vénère, j'aurai bien envie de défoncer celui ou celle qui m'avait voler cet argent! Puis tout lui reprendre en lui pissant dessus! Voir même pire! Enfin là j'imaginais trop des trucs absurdes voir impossible, donc mieux vaut que je me calme et ce même si c'était difficile. Facile à dire, mais pas facile à réaliser. Bref je me tourna vers le vieux et le mage.

-"Dites! Vous saurez pas ou est passer mon sac remplis d'argent? Il était là il y a deux minutes et pouf! Plus rien, il n'a tout de même pas disparu par magie?! Ce serait de la poudre de perlimpinpin! C'est pourquoi j'aurai besoin de votre aide pour retrouver ce foutu sac! C'est très important pour moi! Sinon je n'aurais pas de maison, pas de quoi vivre! Bref je serait un clochard! Et j'ai pas envie de finir à la rue!"

J'attendais leur réponse. Je ne savait pas comment allaient t'il le prendre, surtout que les deux on l'air d'être hostile à moi. Ce qui veut dire que cela s'annonce plus difficile que prévu. Après si je montrais assez convainquant cela pourrait se faire! Qui sait? Tout est possible si on y donne du sien et surtout quand on en à la volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 71
Yens : 420
Date d'inscription : 26/07/2017

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Leon Bastia ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Mar 22 Aoû - 15:40



Le fou furieux possède une magie du type des canons qui sortent de son corps pour détruire les aigles de glace. Ça marche cette fois-ci, parce que dans ce con de monde, mes pouvoirs sont faibles mais normalement ma glace résiste à tout, sauf aux chocs les plus violents, et ce ne sont pas ses vulgaires canons qui viendraient à bout de mes aigles, si nous étions ailleurs.
Il se précipite ensuite sur moi et place ses mains façon écouteurs sur mes oreilles. Des bruits d’explosion me claquent dans les pavillons, mes tympans en prennent un sacré coup, celui de gauche se met à saigner un peu. A cause de cet abruti, je vais moins bien entendre pendant quelques jours. Remarque, il me rend peut-être service, parce que si c’est pour l’écouter débiter ses conneries, autant être sourd !

Mais voilà que mon demeuré semble maintenant préoccupé par autre chose que moi, il invective un vieillard que j’avais remarqué dans le bar et qui nous a suivi. Le sage vient de nous faire la leçon de ne pas se battre, sans doute est-il droit sorti d’un monastère où tout le monde il est gentil. Toujours est-il que le tout-fou le remet en place avant que je ne le fasse.
Pourtant, tout aboyeur qu’il est, le chevelu se laisse influencer par le vieux sage, il me dit qu’il faut stopper le combat, enfin c’est ce que je crois comprendre parce qu’il emploie un langage venu d’ailleurs. Arrêter la stonba...n’est-ce pas un code employé dans  l’asile d’aliénés d’où il sort ?
Et en plus, c’est qu’il a de grands projets, ce mec, avec sa maison et son salon de tatouage ..non, je me marre !

Attends mec, on n’arrête pas de combattre parce qu’un vieux croulant nous le dit, et ta fierté ? Moi, je n’ai pas peur de finir enfermé, tu parles qu’ils doivent être habitués aux bagarres, ici,les gardes ne vont pas débouler comme ça.

Et ton envie de t’installer, laisse moi rire,  tu es si bien ici que tu ne veux pas retourner chez toi ? Manque de courage, d’ambition, pfff...



Je me tourne vers l’ancêtre, porte parole des anges et des bisounours réunis.

Désolé papy mais on a un truc à finir là, et sans toi. Tu ferai mieux de retourner au chaud pour boire une tisane.


Mais l’autre clown se remet à faire son cinéma. Il a oublié qu’il devait défendre sa fierté, trouvant un nouveau sujet pour attirer l’attention sur lui et se défiler devant moi. Il s’agit maintenant du vol de son sac d’argent, que le vieux et moi nous devons le retrouver, sans quoi il est presque mort...Qu’est-ce que je m’en tape, de son sac ! C’est peut-être le vieux qui lui a pris, son sac, pour se faire refaire la face.
Je commence vraiment à en avoir marre de ces mecs là, il est temps que je me tire.

Bon mec, moi je n’ai pas ton sac, je suis à moitié à poil, je ne cache rien. Ecoute, on s’est bien marré, je te laisse chercher ton fric, regarde du côté du vieux, on ne sait jamais. Allez, je vais chercher mes fringues et je vais voir ailleurs, je n’y trouverai pas vos tronches, c’est certain.

Et salut l’ancêtre, sois sympa, rends-lui son sac.  


Je me dirige alors vers le bar pour récupérer mes affaires. Je n’ai pas fait trois pas que j’entends qu’on m’interpelle.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 161
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Dim 27 Aoû - 0:00

Shinobi Mage et Délinquant
Le bon samaritain qu’il était s’était encore fourré dans une histoire pas possible. Après leur avoir exigé d’arrêter le combat, l’un d’eux obtempéra aussitôt, ne voulant pas croupir en prison. Au moins, il arrivait à avoir un peu de jugeote malgré son comportement mal élevé et son langage à faire grincer des dents. Le deuxième par contre, qui utilisait des pouvoirs de glace, ne désirait pas plus que ça arrêter le combat. Décourager par ses deux énergumènes, Mizoku se frotta la tête en soupirant. Il comprenait à peine ce que disaient les deux jeunes hommes devant lui. Leur langage familier le faisait saigner des oreilles et il n’était pas habituer à ce genre de parler ce qui le rendait plus que confus.

« Mais où ont-ils été élevés ces enfants? Ils vont me donner la migraine à force de parler comme ça. Ils n’ont jamais appris à parler convenablement avec un langage un minimum soutenu? À la jeunesse de nos jours. »

Il ne se préoccupait pas des insultes que lui envoyait le jeune homme à moitié nu. D’ailleurs, celui-ci ne voulait-il pas s’habiller plutôt que de se pavaner torse nu devant tout le monde. Décidément, il passait une drôle de journée. Lui qui voulait avant tout se reposer tranquillement dans un bar à boire tranquillement une boisson chaude, il fut déranger par deux adolescents qui cherchaient la bagarre.

Voilà maintenant que le premier avait perdu son porte-monnaie et qu’il demandait aux deux autres de le chercher avec lui. Leon lui qui n’était très coopératif à aider Tristan préféra tourner les talons et quitter la ruelle. Mizoku ne pouvait pas l’en empêcher si cela pouvait cesser le combat entre ces deux personnages. Le vieillard tourna ensuite la tête vers Tristan qui finirait bien par accusé le Sowano bien assez tôt. Pour se défendre il dit calmement :

- Je n’ai pas ton porte-monnaie Petit, peut-être l’as-tu oublié dans le bar tout à l’heure ou bien il est quelque part dans tout ton fouillis. Je n’ai pas le temps pour chercher ton argent, il faudrait que tu apprennes à mieux gérer tes choses si tu ne veux pas les perdre. Sur ce, essai d’évier les ennuis, le mal rode partout dans ce monde.


Il tourna les talons à la suite de Leon, mais il s’arrêta, ressentant une atmosphère étrange qui les entourait. Tout ça était bien étrange. Le vieillard hésita un instant à se retourner. Était-ce Tristan ou bien Léon qui dégageaient cette énergie où s’était quelque chose de bien plus obscur encore?

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 157
Yens : 387
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ton c...coeur mon amour, tu veux un bisou?

Progression
Niveau: 3
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Tristan Von Goldmann ¤ Inconnu ¤

- En ligne



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Sam 2 Sep - 17:48

Je m'était interroger sur le pourquoi de mon sac avait disparu. C'est vrai que ce n'était pas habituel, enfin je pensait ca, mas c'était la première fois que cela m'était arriver. Du coup le mec torse nu se foutait encore de ma gueule. Putain! Si j'avais eut ma puissance d'antan je lui aurait fait rabattre ces dires en moins de deux. Mes explosions étaient aussi puissante voir plus que celle des bombes nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki. Avec ca il serait réduit en lambeau, puis même si il aurait survécu, il aurait des maladies et ces enfants seraient handicapés à vie! Enfin là je partais dans un délire chelou. Bref celui-ci parlait fierté et aussi de flemme. Mais putain il était con ou il le faisait exprès? Il cherchait vraiment à m'énerver ce boloss avec un look tout droit sortie d'une mauvaise télé réalité! Mais bon si je m'énervait l'autre vieux allait probablement s'énerver et je ne veux pas de ca. Il faut toujours respecter ces ainés. Or si le mec presque à poil était plus âgé que moi je m'en foutait. Car il respectais personne ce petit impertinent. Enfin je disait ca, mais je suis mal placé pour dire ca. Mais je me retenais tout de même de l'insulter de tout les noms.

Le pépé et lui mes répondirent à leur manière qu'ils n'avaient pas mon sac. J'avais eut la formule hautaine du jeune pour me dire qu'il était presque nu comme un vers. Il était vrai que comme ca il ne pourrait pas cacher grand chose, mais qui sait il avais peu être un sortilège pour dissimuler tout ca? Enfin il y avait peu de chances, ces sorts sont rares. Et puis vu comment il agis je le voyais mal me piquer mon fric pour ces propres besoins. Surtout qu'il s'en foutait royalement de moi. L'ancêtre lui se montrait plus compréhensible et poli. Ce qui me faisait d'autant plus plaisir. Il me disait aussi de faire attention à mes affaires. Ce qui était primordial si je contais partir pour Minshu. Je tacherais aussi par la suite de faire attention.

-"Merci papy pour tes conseils je ferait attention la prochaine fois! Bon je vais tacher de trouver un autre moyens de gagné de fric!"

Au moment ou je m'apprêtais de saluer le papy et faire un gros fuck à l'autre con, je sentis au même moment une présence assez lourde. Je ne savait pas pourquoi, mais tout à coup je me sentais angoissé comme si un psychopathe m'observait sans que je le sache. Je tourna alors mon regard derrière moi et vis une personne de taille moyenne venir vers nous d'un pas léger. Cette dernière était tout vêtu de noir, avec du cuir, une capuche on ne distinguait pas son visage. L'individu avait aussi des bandages, mais ce qui m'intrigua encore plus c'est qu'il avait mon sac dans la main. Celui ci se dirigea vers moi. Je me sentais un peu mal à l'aise.

-"Est ce que c'est votre sac?"

-"Euh oui c'est le miens! Pourquoi? "

Il me fila alors mon sac, que j'attrapais pour le saisir de nouveau. J'était soulagé d'avoir récupérer mon argent!

-"Très bien alors prenez le! Vous aviez eut de la chance que j'était de passage un petit chenapan s'en était emparer probablement pour vous faire une blague de mauvais gout! Ou pour des desseins plus sombres qui sait? Nyark! nyark! Nyark! Nyark!"

Sa voix était assez troublante. Elle était assez métallique et l'individu parlait d'une manière glacial. Il continua alors son chemin. Il bouscula le vieux et poussa légèrement l'autre mec. Mais toujours d'un pas léger. Puis c'était quoi ce rire démoniaque qu'il avait fait? Je me posait des questions, je me mis alors a courir pour aller voir d'où il viens. Mais je vis un spectacle plutôt macabre. Deux petits garçons ensanglantés. Il avais plusieurs morceaux de chairs d'arracher, des brulures et surtout leur sexe d'arracher et mis à la place de l'endroit ou devait être mis leur cerveau. Une vraie boucherie. Tout ca me donnait envie de vomir. Mais je me retenais. Je me dirigea alors vers le pépé et l'autre gars pour les avertir du danger.

-"Les mecs! Faites gaffes putain! Cet individu est dangereux il à tuer d'une manière abominable des enfants! Et regarder quand il marche, il laisse des traces de sang par terre!"

La personne encapuchonné tourna son regard vers moi, enfin si il avait des yeux déjà.

-"Nyark! Nyark! Nyark! Tu n'aurais jamais du voir cela! Maintenant je vais être obliger de tous vous transformer en tas de chair humaine! Préparer vous à mourir bandes d'humains!"

L'individu changea son ton de parole pour opter pour un ton plus sévère. Il voulait apparemment nous tuer. Nous n'auront pas le choix. Cette fois c'était une question de vie ou de mort. Celui ci préparait entre ces mains très crochus des éclairs violets et rouges crépitants comme un orage synthétique. De mon coté je préparait mon aura pour lancer une potentiel riposte. Le vieux avait raison, ce monde est dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 71
Yens : 420
Date d'inscription : 26/07/2017

Progression
Niveau:
Nombre de topic terminé:
Exp:
0/0  (0/0)
avatar
Leon Bastia ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Jeu 21 Sep - 12:23



Celui qui m’interpelle est un gars que je connais, pour l’avoir affronté plusieurs fois. Sans doute veut-il une revanche, ça me va.
Je me tourne vers le débile et le vieux.

Allez salut, et à jamais !


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 161
Yens : 1120
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 32
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Mizoku Sowano ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   Jeu 28 Sep - 0:26

Meurtre invisible
Les événements se déroulèrent bien trop vite pour que le vieillard puisse tout suivre convenablement. D’ailleurs, ces mêmes événements furent très étranges entre l’apparition d’un homme louche qui redonna la bourse à Tristan et le départ soudain de Léon qui devait aller voir ailleurs s’il y était, Mizoku ne put ressentir le massacre qui s’en suivi. D’ailleurs, il n’avait même pas entendu de cri apeuré ou aucun signe de violence provenant de la rue principale. Comment était-ce possible? Était-il devenu si vieux et faible qu’il ne pouvait plus ressentir les énergies de son environnement? Ou bien c’était cet individu louche qui arrivait à cacher son aura et ces actes.

Alerté par la réaction de Tristan, Mizoku l’avait rejoint et tout comme lui, il fut surpris par les images macabres qui se dessinaient devant ses yeux. Il détacha son regard des restes pour voir la population autour. Personne ne réagissait! Pourquoi? Ses yeux croisèrent ceux de l’assassin. Trop perturber, il ne vit que ses lèvres bouger, mais aucun son ne parvint à ses oreilles. Les éclairs quant à elle foncèrent dans sa direction et ses mêmes éclairs, il n’arrivait pas à en ressentir l’énergie sans dégager.

« Comment est-ce possible. »


L’attaque sembla disparaître à ses yeux, mais ce n’était qu’un subterfuge, car celle-ci vint le traverser de plein fouet et une explosion électrique raisonna sur tout son corps. Quand les éclairs l’ont traversés, il eut l’impression que son âme fut tout simplement séparé de son corps et que son existence en elle-même venait de disparaître aux yeux du monde. Son corps, lui, venait d’être projeté plus loin.

Quand il reprit conscience, il vit l’individu s’approcher de Tristan, mais étrangement, le Sowano ne pouvait voir les cadavres des enfants assassinés ni même les fameuses trace de sang. L’individu quant à lui paraissait tout à fait normal. Mizoku se releva tranquillement et fonça du plus vite qu’il pouvait vers l’assassin. Plus il se rapprochait et plus les images macabres se dessinaient devant lui jusqu’à devenir clair et précise. Mizoku comprit enfin ce qui se déroulait!

- Attention! Il utilise une magie qui efface toute trace de sa présence et des actes qu’il commet aux yeux des autres. Nous sommes les seuls à pouvoir voir se massacre, car nous sommes assez près de lui pour annulé les effets de cette magie.

Au moment où il terminait sa phrase, Mizoku sortie son kunai pour frapper de gauche à droite l’assassin qui fut légèrement blesser au torse. Celui-ci éclata d’un rire cynique quand il aperçut son sang perlé sur ses vêtements. Le Sowano était essoufflé, étrangement, la dernière technique de l’assassin l’avait vidé de son énergie. Il était beaucoup plus fort qu’il ne le pensait, il espérait que Tristan puisse faire quelque chose de son côté.

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le Shinobi, le Mage et le Délinquant   

Revenir en haut Aller en bas
Le Shinobi, le Mage et le Délinquant
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heinrich Bors (Guerrier-Mage de Malal)
» Maelle Till [assassine, mage du vent]
» Elvira Heian [Mage du vent & Danseuse]
» Mysteria, Mage Elementaire Aquatique.
» Erian [Mage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.