Partagez | .
Des montagnes de cadavres
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Des montagnes de cadavres   Dim 13 Aoû - 23:12



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;


Musique
Le village de Mizumi, aux abords des grands lacs de Minshu, venait de voir le chaos et la fin arriver. Depuis que Zayro y avait mit les pieds, c'était inexorable, inévitable, même s'il avait épargné la ville avec Bashô devant lui, c'est quelques jours plus tard qu'il revint ici, comme rompant une promesse. Une fumée épaisse et noirâtre s'élevait désormais dans les airs et une odeur de corps carbonisés se faisait sentir à des kilomètres à la ronde. De tout ceci, se dégageait un bien triste spectacle. A l'entrée même du village, était pendu le corps de Mirya, la fille adoptive de Schneiden, torturé par Jinn et achevée par Bashô. Mais aussi le corps du défunt maitre du mafieux, tué des mains du colosse.

Les deux cadavres, pendus, faisaient offices d'avertissement pour la suite. Un écrit avec du sang laissait entendre qu'ici, gisait la fille du héro de Seika, une attaque visant clairement Schneiden, même si ce dernier avait disparut depuis des lunes... Mais aussi pour Geleerde, dont la disparition était tout aussi brutale. Le reste n'était pas mieux à voir.

Si Bashô n'était plus en ville, le géant de Fuyu, lui, oui. Il avait empalé tous les habitants et soldats restants, survivants de son attaque atomique précédente. Il n'avait pas fait cela dans la plus grande destruction, non. Il avait laisser les atomes et les radiations corrosives atteindre tout le monde dans la lenteur. Les gens étaient tombés d'eux mêmes, même encore en vie pour la majorité. Seuls les vieux et les nouveaux nés étaient morts sur le coup. De ces retombés, l'élu en profita pour saisir chacun des citoyens, pour les empaler au bout d'une pique assez haute mais peu acérée, pour les maintenir encore plus longuement en vie.

L'agonie à l'état pure, mais pas dans un soucis de sadisme, non, dans un soucis de faire transmettre un message aux opposants. Ce sanglant message était destiné tout autant aux opposants à la guerre, la neutralité Minshujin, que ceux y participants du coté de Seika, mais encore aux admirateurs de son ancien ennemi et ses nouveaux adversaires bien entendu.

Ainsi, il serait comprit. Le paysage était donc glauque à souhait, la brume noire et la lumière rouge des flammes envahissait peu à peu Mizumi, puisqu'une grande partie était incendié, suites aux ravages, la panique, les bandits profiteurs de dernière minutes... Plantant enfin le dernier habitant en vie, dans un cri assourdissant de douleur, de peur, de stress et de tant d'autres choses insoutenable, le messager de l'enfer se satisfaisait de l'accomplissement de cette tâche.

Tuer la fille adoptive de Schneiden était un petit tribu, un vieux projet, bien que la frustration de ne pas tuer son ennemi de ses mains reste ancrée quelque part en lui, ce genre de sentiments étaient bien trop surfaits pour êtres écoutés et maintenus, il passa donc à autre chose. Observant simplement l'horizon, Zayro s'offrit alors une pause assez mérité, en croisant les bras et en restant droit comme un i, inébranlable, dans le chaos qu'il venait de perpetrer. Des natifs en moins, un village en moins, tout ceci n'était qu'une goutte d'eau dans le vaste océan qu'il se devait de secouer et d’assécher pour de bon.

Il était encore loin de pouvoir vaincre Karui, Jeong ou même Sul Hei...



Vous qui voyez tout... Oracle... Contemplez donc cette nouvelle victoire, elle me rapproche de la puissance qu'il me faut obtenir.





Se dit t'il alors à lui même, sachant peut être que l'oracle de Fuyu l'aurait entendu ou que Long lui même l'ait fait. Après tout, le dieu dragon avait déjà sauvé une fois Zayro des griffes de Karui, mais pourtant l'objectif du tueur restait inchangé. Tout passerait par la destruction et ici, les habitants étaient encore en vie. Là, au bout des piques, les corps se déhanchaient sous la douleur, et la corrosion atomique si forte, avait grignotée la peau, les muscles, parfois les os de certains et certaines.

Les visages étaient méconnaissables et parfois, on pouvait douter sur le fait d'y voir un homme ou une femme, tant la chair était rongée par ses atomes, les radiations. La vague de feu crépitantes aussi, avait brûlé plus d'un corps, c'est vrai, tous n'étaient pas en vie, c'était pour le mieux, pour les plus chanceux...








Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 


Dernière édition par Zayro Jinn le Lun 14 Aoû - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1338
Yens : 875
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Lun 14 Aoû - 9:29




feat.Zayro Jinn

Cruauté Zayrienne


Ambiance

«Zayro Jinn est à Minshu, dans les territoires neutres plus exactement.»

C’était là, les informations que j’avais reçu de la part de mes informateurs, ceux-là même que j’avais envoyé aux trousses du colosse. Les données reçues ne pouvaient être que générales et non-spécifiques. Et je le comprenais bien. Aucun homme sain ne prendrait le risque inconsidéré de s’approcher plus près qu’il ne l’aurait fallu de ce monstre sur pattes. Ses motivations échappaient à ma compréhension, de même que ses ambitions et ses rêves. Ce misérable ne faisait que semer la mort autour de lui, tuant, de la plus cruelle des façons, les personnes qui étaient autour de lui. Il fut un temps où le simple fait d’entendre son nom, m’aurait fait perdre mes sens, mais aujourd’hui, les choses étaient différentes. J’étais devenu plus fort. Suffisamment en tout cas pour avoir une bien grande confiance en moi.

Depuis les cieux où je planais, j’observai de mon seul œil visible les étendues de terre de Minshu. Le Messager des enfers avait une bien trop grande énergie qu’il ne dissimulait heureusement jamais. Pour un assassin, il faisait trop de bruit, laissait trop de traces. Et par cette simple imprudence, je le retrouvai, remarquant une grande variation énergétique dans un petit coin de Minshu. Ayant localisé les lieux, je me dirigeai dans la direction dudit village, avant d’atterrir à l’entrer de ce dernier, découvrant un spectacle horrible. Ma pupille s’écarquilla quand je vis un enfant méconnaissable, ainsi qu’une personne âgée plantés à des piques. Quel genre de personne, pourvue d’une parcelle d’honneur s’abaisserait à cela ?

Mon cœur battait vite, et ma colère montait proportionnellement au rythme de mes émotions. J’étais à la base venu pour capturer le malheureux et le livrer à Sul Hei… Mas ne pouvant faire cela par la voie d’une paisible discussion, j’allais devoir utiliser la force, quitte à en mourir. Pour mes ambitions, je devais me jeter dans la gueule du loup, et tenter le tout pour le tout. Dégainant mon épée, je tranchai les pieux, laissant tomber les corps sur le sol. Zayro n’étant pas très loin et de ce fait, je ne pouvais pas prendre le temps de les enterrer. À coup sûr, il avait certainement déjà repéré ma présence.

Minshu était un camp d’ennemis, et je le savais mieux que personne. Rempli de lâches, de fourbes et de bandits, aucun autre territoire ne méritait une extinction complète comme lui. Mais ce à quoi j’assistai… ces cris de douleur… ces cris de désespoir qui raisonnaient dans mes oreilles… comment pouvait-on être aussi cruel ? Cela dépassait tout ce que j’aurais pu imaginer. Enchaînant mes enjambées, je traversai les pieux encore et encore, avant de repérer avec mon Sharingan, l’amas grandiose d’énergie, il s’agissait à tous les coups du titan. Plus je m’approchais, plus il était visible et au final, j’étais là, à une distance de trois mètres de lui. Mon Sharingan était bien visible, toutefois je me permis de retirer mon cache-œil pour laisser arborer mes deux yeux. Braquant mon épée jusqu’à lui je pris la parole :

- Pourquoi diable… pourquoi avez-vous tué hommes, femmes et enfants ? Alors même qu’ils ne pouvaient pas se défendre ? Votre lâcheté… n’a-t-elle donc aucune limite ?

Sur ces mots, une quantité insoutenable de chakra fut générée autour de moi, après quoi, je me mis en position de combat. Les mots me manquaient… je n’arrivais pas à aligner mes pensées correctement. Ma colère était bien trop grande. Et l’image de cette fille me revenait continuellement à l’esprit, encore et encore.

- Zayro Jinn. Aujourd’hui, je vais mettre fin à vos pratiques immondes. Votre attitude montre clairement que vous n’avez aucune estime de la vie, ni même des personnes innocentes. Minshujins ou Fuyujins, rien n’a d’importance à vos yeux. Aujourd’hui, sera le dernier jour où vous respirerez… Votre vie sera arrachée comme toutes celles que vous avez arrachées auparavant… POUR LA SEULE GLOIRE DES UCHIHAS.







--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Mar 15 Aoû - 21:31



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;


Musique


Les corps finirent par s'effriter, certains tombant en morceaux, d'autres en squelette et finalement, crânes après crânes, corps après corps, les ossements s'amoncelèrent sous ses pieds, au fur et à mesure qu'il marchait, désormais, le colosse n'était plus sur la terre ferme. La chair détachait des colonnes vertébrales les sommets rachitiques et sans peaux, pour que finalement, peu à peu, une montagne chaotique ne se forme. Il était le tueur au sommet, le monstre tangible, la fin des temps en chair et en os... Zayro Jinn.

Et tandis que le soleil s'illuminait une dernière fois pour se coucher, comme s'il partait se cacher à l'horizon et laisser l'obscurité envahir à nouveau ce monde, c'est encore une fois, un homme que connaissait bien le géant de Fuyu, qui fit son interruption sur ce terrain de jeu ou le sang, le feu et les cadavres régnaient en maitre. Rinkyu, une énième rencontre oui, que voulait donc le Uchiha ? Visiblement, ce n'était pas par courtoisie que celui ci décida de s'arrêter ici, non, pas du tout.

La première réaction, horripilé des actes du messager des enfers, fut de lui demander, dans un total état de consternation, pourquoi ce dernier avait agit de la sorte. Pourquoi avait t'il tué, empalé, effrité femmes et enfants, homme et vieillard et jusqu'ou sa cruauté se limitait ? Zayro se tourna alors vers cet interlocuteur non convié, qui avait forte tendance à tenir tête et s'inviter là ou il n'était pas attendu. Sa venue était signe de plusieurs choses.

La dernière fois, Rinkyu avait ravalé le refus et sa fierté face à Jinn, celui ci ne désirant pas le suivre devant le tyran Sul hei. Une charge qu'il remettait en oeuvre, pour gagner ou alors... Ou alors, comme le laissait sous entendre ses derniers propos, le Shinobi téméraire voulait devenir le héro de cette ère et mettre un terme à la terreur qu'inspirait le colosse ? Futile utopie, même lui le savait... Il était temps de recadrer la jeunesse.



Un mouton noir, se décide enfin à admettre qu'il veut plus que suivre des ordres, et amène enfin son ambition à le dépasser pour de bon. Intéressant... Rinkyu Uchiha.





L'energie générée par la suite, par le ninja, ne laissait aucun l'ombre d'un doute sur ce qui suivrait. Un combat sans doute sanglant et sans pitié. Puisque ce dernier avait l'ambition de stopper le mal absolu de ce monde, et que Zayro le savait au moins assez intelligent pour ne pas attaquer sans un plan potentiel, c'était donc que la menace devait être prise pour un fait indéniable.

Pleinement tourné vers ce qui allait devenir son prochain adversaire, Zayro soupira légèrement tout en ayant le regard plissé et dédaigneux envers son opposant. Les poings fermés, écrasant quelques nouveaux crânes sur son chemin, avec ses pas qui semblaient toujours plus lourds les uns que les autres. Le bruit de ses bottes sur les os fragiles et la terre humide de Mizumi... Le son du feu crépitant derrière lui, les cris de souffrances des ultimes survivants comme orchestres. Melodie glauque, qui accompagnerait les coups !

Tout en prenant un crâne au sol, l'exposant à lui et l'écrasant d'une main, il fit ce discours ;



Je ne vais pas vous tuer, je vais vous briser si fort, que vous regretterez de m'avoir provoqué ce jour ci. Gravez cet instant et cette erreur dans votre mémoire.








Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1338
Yens : 875
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Mar 22 Aoû - 10:32




feat.Zayro Jinn

Maître de la terre

Ambiance


Au milieu de ces lieux complètement défaits, au sein de ces cadavres entassés qui criaient depuis le lointain, il se tenait là, les bras croisés le regard toujours aussi dénué de sentiments. Son inhumanité me laissait même penser qu’à la limite, il n’avait jamais eu d’âmes. Lors de la naissance, les enfants sont pour la plupart des cas, innocents et prêts à être recadrés dans les principes de la moralité. Peut-être n’était-ce pas le cas du titan sombre qui avait d’ores et déjà une affiliation aussi sombre avec une violence. Mais ce n’était pas pour des raisons aussi stupides, que j’allais le prendre en pitié. Sa mort était ma priorité et actuellement, je n’étais même pas en position de négocier quoi que ce soit ou bien de faire le juste.

Soudainement, pour une raison qui m’échappa totalement, la combustion des êtres situés autour de nous s’accéléra à un rythme incroyable, pour ne laisser finalement rien d’autre que la mort la plus totale. Une montagne de crânes s’était laissé dessiner situé entre moi et le soleil. Étrangement, mon adversaire y était, toujours aussi droit et glacial.

Comme à son habitude, mon interlocuteur ne répondit pas à mes questions, me laissant plutôt comprendre qu’il était intéressant que je me soit décidé à venir l’affronter. C’était même comme ci, il savait que ce jour arriverait tôt ou tard. Il avait bien raison sur ce point-là tout au moins. J’étais destiné à l’affronter, et même à un jour le tuer. Zayro ne sembla pas plus effrayé que cela, et me confia d’une façon explicite, qu’il n’allait non pas me tuer, mais plutôt me briser. Seulement, je ne craignais pas la mort… je ne la craignais plus désormais parce que je l’avais déjà connue. Il me fallait simplement garder un calme suffisant pour me battre avec mon adversaire. Sous la colère, les erreurs n’allaient faire que se multiplier. Avant tout c’était ma vie qui était en jeu, pour les ambitions de mon clan, pour mes ambitions. Et je ne pouvais pas me donner le luxe de me laisser aller.

Je me redressai, abandonnant ainsi ma position de combat, jusqu’à être en position droite avant d’inspirer et d’expirer profondément tout en ayant les yeux fermés. J’ouvris mes yeux à moitié lentement, dévoilant mon regard rougeâtre qui avait perdu cette étincelle qu’était la fougue. Je m’étais désormais assimilé aux ténèbres, à l’ombre et mes émotions s’étaient enfermées en moi. Mon visage initialement baissé vers les crânes qui s’étalaient sur le sol, je le soulevai pour qu’il aille faire face à Zayro Jinn. Les préparations achevées, le calme de mort atteint, la sérénité et la logique installée, je pouvais désormais combattre.

- Nous verrons donc… si vous êtes aussi incroyable qu’il se dit souvent. Faisons un peu de ménage….

Soudainement, un brin électrique traversa le long de ma main gauche, avant que, de mes deux mains, ce soit deux masses foudroyantes et importantes concentrées qui soient à ma disposition. Mes mains s’abattirent sur le sol, et des colonnes de foudres s’échappèrent de partout autour de moi sur un très vaste rayon, nettoyant dans pratiquement tout ce qui s’y trouvait tout ce qu’il s’y trouvait. Certains crânes étaient effrités et les plus résistants étaient brûlés. Et dans cette attaque meurtrière qui n’allait certainement rien faire à Zayro, je pris mon envol. Ce faisant, quand la poussière retombera sur le sol, je serais dans les cieux, les mains jointes et serrées, fixant de mon œil ma cible que je ne pouvais d’ailleurs pas perdre du regard.

-Doton.

Le sol se changea soudainement sous les pieds de mon ennemi, en marécages épais. L’objectif était donc de planter l’adversaire-là, contre le sol. Et dans ce cas-là, j’aurais été capable de le vaincre, ou du moins d’augmenter mes chances de victoire. Il ne faisait aucun doute, j’étais bel et bien capable d’achever ce mécréant de Zayro. Les cieux encore assombris par la montée fulgurante de foudre, mon corps dans son entièreté demeurait sombre, à la seule exception de mon Sharingan rougeoyant.

IllustrationRP- Je n’en n’ai pas l’air… mais sur un terrain doté de terre, je suis proche du statut d’imbattable. Même en face d’un être aussi puissant que vous, misérable…









--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Mar 22 Aoû - 23:09



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;


Musique


Ce combat serait définitivement serieux, très serieux. Le soucis dans le cas ou l'ont combattait Zayro, c'est qu'il fallait au mieux être aussi endurant que lui. Rinkyu avait la volonté et était devenu certainement très puissant, sinon, sa confiance ne l'aurait pas amené à menacer le messager des enfers en personne. Jinn leva légèrement la tête, une brise parcourut alors son visage et fit danser une dernière fois les cendres et les flammes autour d'eux.

Le match pouvait donc commencer et aussitôt que le shinobi fit les premiers mouvements, le colosse pu donc constater sa vitesse explosive. Le ninja ne bluffait donc pas ? Mais la vitesse ne permettait pas de remporter un combat, il fallait y mêler force et tactique, intelligence et précision. Le géant de Fuyu, n'était pas aussi lent qu'il ne le laissait paraitre, mais admettait néanmoins être surpassé par la fougue de cette jeunesse actuelle.

Tant pis, il était prêt au moment ou la vague Electrique arriva vers lui, tout en laissant son aura s'évader de son energie et les atomes corrompus envahir peu à peu les lieux, Zayro suivant du regard le Uchiha, activa un puissant bouclier que Rinkyu devait aussi connaitre. C'était l'arcane secrète du camp de la nation et sachant cela, son adversaire en connaîtrait aussi à la fois les qualités et les défauts et à son tour l'exploiterait surement.

Mais contre l'assaut assez violent qu'il fit, ce n'était pas négligeable de se défendre. Les mains fumantes et serrés, il les laissa tomber près de ses hanches pour dire ceci ;



Rapidité et force, vous vous êtes rapidement forgé à ce monde n'est ce pas ? Mais si vous pensez qu'il ne faut que cela pour me vaincre...





Sans continuer sa phrase pour le moment, le colosse vit très bien ce qu'essayait de faire le Uchiha à présent. Remuant le sol pour en faire une sorte de bouillie épaisse, cette mélasse servait à la fois à rompre la matière solide et aussi le piéger. Non, Zayro ne se laisserait pas faire ainsi. Sautant dans les airs, il laissa déferler une vague atomique assez puissante pour annihiler la boue autour de lui.

Cela le gardait en même temps maintenu dans les airs et c'était tant mieux, car il n'y avait que peu, voir pas de moyen d’atterrir. La zone était piégée de remous par Rinkyu, qui s'assurait donc d'empêcher le messager de l'attaquer. Voila donc que venait la "tactique". On dirait bien que le shinobi essayait de réunir tous les éléments pour gagner une fois pour toute.

Jinn n'était pas inquiet, c'était un assassin froid et sanguinaire, ne montrant absolument rien, même s'il était un jour en difficulté. Quoiqu'il en soit, les vagues se succédèrent jusqu'à ce qu'il touche terre. Une fois fait, ce dernier eut le temps de sauter pour esquiver la terre une fois de plus.



Qu'il y'ait autant de terre pour vous, est assez contraignant en effet. Mais si vous êtes imbattable sur la terre ferme, dites vous que je le suis tout court. C'est la différence entre vous... Et moi.





Habitué des punchlines qui faisaient mal, la suite de ce discours libéra un bouclier si puissant qu'il annihila des attaques sans difficultés, et dans cet élan d'invincibilité, qui demandait néanmoins de grandes ressources d'energie, le colosse en termina avec trois puissantes attaques, d'une magnitude différente. Commençant léger en approchant le shinobi pour lui asséner un coup de poing retentissant.

Dans la foulée, ignorant s'il l'avait touché ou si celui ci s'était assez défendu, Zayro recula d'un bond, avant de déclencher son soul destructor, écrasant la matière autour du ninja. Il ne pourrait pas y réchapper, restait à savoir comment il s'en défendrait et y résisterait... Alors, comme pour bien finir les choses, le messager y ajouta une autre technique.



J'ai récemment mis au point celle ci... Cela tombe donc bien, que vous veniez me défier, insecte insignifiant.





Le quasar se déclencha, et la lumière du monde fut comme absorbé en un instant, ainsi que la matière. Une force d'aspiration et de compression que la boue du terrain le fut aussi, la terre s'arrachait, les crânes, les corps, les maisons, il ne restait finalement plus grand chose mis à part une sorte de trou noir magnifique et coloré... Tournant quelques instants sur lui même, avant de disparaitre pour laisser place à la suite du combat. Zayro expira légèrement, la technique était encore instable, même pour lui, et la demande en energie trop gourmande. Heureusement, le colosse n'avait pas dit son dernier mot et fort heureusement, car le duel ne faisait que commencer !



Je vais m'assurer que vous ne voyiez plus jamais la lumière. Je vous promets les ténèbres Rinkyu Uchiha. Tiens..




S'interrompit alors Zayro, en voyant de son ombre sortir Glaugan, son fameux lion noir. Ce dernier arrivait presque après les assauts de chacun, mais il voulait ajouter son lot à la bataille. Sans dire un mot a part rugir, le fauve sauta sur Rinkyu pour le griffer de toute ses forces !



Je n'ai pas demandé ton aide, mais soit.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1338
Yens : 875
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Ven 1 Sep - 13:21




feat.Zayro Jinn

La puissance Zayrienne

Ambiance

Dans mon esprit, je revoyais clairement tout ce que j’avais traversé pour être aussi puissant que je l’étais actuellement. Les coups d’épée répétitifs pour améliorer ma précision, les combats contre les plus imposantes des bêtes de Kosaten pour améliorer mes réflexes, les camps d’entraînement tous aussi rudes les uns que les autres pour me forger continuellement... Je n’avais jamais lâché prise, ni par l’obstruction d’un bras, ni même par la confrontation avec la mort. À chaque fois ma vie se rapprochait de la fin, je me relevais deux fois plus puissant. Tout cela, n’était qu’une préparation au jour même, où j’allais devoir me battre contre cet individu allait arriver tôt ou tard. Et étonnamment, le jour en question était arrivé bien tôt. Nos comptes devaient être réglés une bonne fois pour toutes, et ce à l’ancienne, par le sang et l’épée.

Mon regard mi-clos, j’observais depuis le sommet des cieux, le titan sombre qui semblait ne pas avoir reçu le moindre choc de mon attaque pourtant dévastatrice. Jinn était vraisemblablement puissant, plus que je ne l’aurais pensé. Les fibres électriques circulaient encore dans la fumée épaisse qui s’était dessinée dans le terrain, quand la terre se modifia sous les pieds de mon ennemi juré. Oui, je ne comptais pas sur une attaque pour le vaincre, surtout qu’elle était incroyablement épuisante. Le nombre d’utilisations de ce pouvoir destructeur était d’ailleurs limité. C’est alors que mon ennemi, comme doté d’un sixième sens, ressentit les remous du sol et évita le tout, en lançant des vagues d’atomes dessus. Il fallait bien reconnaître que son pouvoir était incroyable. Face à ce dernier, même le temps et l’espace n’étaient pas en mesure de le vaincre totalement.

Suite à tout cela, il atterrit en zone sécuritaire et pour ma part, mes pieds rejoignirent le sol, me permettant d’observer ce qu’il restait de Zayro. Malheureusement pour moi, il était plus en forme que jamais et cela ne semblait être qu’un échauffement à son égard. De toute évidence, je n’avais pas réussi à l’essouffler comme je le voulais initialement. Face à d’autres élus, il aurait été plus simple de combattre avec l’assurance de la victoire. Mais lui, il était très différent. Son chakra était immense, me rappelant presque l’écart qu’il y avait entre moi et Jason lors de notre affrontement. Toutefois, je n’allais pas me laisser faire. Le regard mi-clos, je me mis de profil, les pieds bien cramponnés dans le sol, mon bras tenait mon épée en formant un angle droit. Je n’allais pas une seule seconde baisser ma garde. De plus, c’était à l’adversaire de répliquer.

Mon Sharingan me permit de voir venir Zayro à moi, avant qu’il n’essaie de m’assener un simple coup de poing. Aussi fou que cela puisse paraître, cette attaque aurait pu s’avérer mortelle. Cela démontrait bien la dangerosité de l’ennemi. Je fis une rotation complète sur la droite pour éviter d’être touché, sans jamais empêcher lâcher mon ennemi du regard. Un sourire se dessina sur mes lèvres quand je vis son échec. Seulement, il se dissipa bien vite quand un chakra anormal se fit ressentir partout autour de moi.

-Qu’est-ce que… ?

Mes pupilles essayèrent d’analyser du mieux qu’elles pouvaient, sans un quelconque résultat. Il était déjà trop tard. Une désagréable sensation s’empara de mon corps. J’étais comme pressé comme une éponge pour être étiré jusqu’au sang. Du sang s’échappa par mes pores, et légèrement par mes narines. Mon corps se laissa aller, guidé par la seule force de la gravité qui ramenait progressivement mes genoux vers le sol. Les globes oculaires déjà dépourvus de pupilles, il était certain que j’avais déjà perdu. Seulement, au dernier moment, avant de toucher le sol, je repris connaissance. Mon épée se planta dans le sol, me permettant donc de tenir debout. Ma veste ainsi que mon cache-œil avaient été détruits, me laissant plus qu’avec mon armure et un kimono abîmé. Ce n’était qu’une seule attaque de l’ennemi, et j’avais déjà tant de mal à tenir. Non, ce n’était pas son attaque, mais son pouvoir… il était maléfique et semblait ne pas avoir de barrières… il affectait tout le corps en lui-même, qu’importe le nombre de protections nous pouvions avoir.

Par la suite, Zayro exposa une de ses techniques qu’il me lança. Pas besoin de mures réflexions pour comprendre que je ne devais surtout pas entrer en contact avec un tel pouvoir. Je fis donc un bond arrière, mais malheureusement, mon saut se trouva interrompu par une force absorbante qui émanait de la boule.

-Impossible… le pouvoir de Jigoku…

Elle absorbait tout ce qui était autour d’elle à une vitesse ahurissante et je savais que j’allais en mourir si je ne m’opposais pas à cette puissance. Je fis soudainement apparaître de mon chakra le Susano’o pour faire face à cette chose étrange et complexe. Malheureusement, la force de ma plus grande barrière fut balayée en un seul instant, et je dus me cramponner avec mon épée pour ne pas me faire emporter. Fort heureusement, tout cela s’acheva bien vit, ne laissant plus qu’un silence et une monotonie surprenante. Mon souffle était instable et mon visage était recouvert de mon propre sang. Je me relevai alors, mais c’est alors qu’une bête jaillit de nulle part pour m’attaquer. À en juger par sa taille et son poids, la bête n’aurait pas été à même de percer la défense de mon armure. Je n’en fis rien, me concentrant sur l’ennemi le plus imposant.

-Comment ?!!!

Contrairement à mes attentes, la bête m’infligea bien plus de dégâts que je ne l’aurais imaginé. Mes jambes étaient toutes engourdies. Et je prenais peu à peu conscience de l’ennemi que j’avais en face de moi. Il était réellement à la hauteur de ce qu’on disait de lui. Seulement, j’étais loin d’avoir dit mon dernier mot. Me remettant droit, avant de rabattre ma tête en arrière pour observer les cieux un instant, je reprenais mon souffle doucement. Cela fait, mon regard reprit son sérieux originel.

La haine que j’avais pour lui refaisait peu à peu surface. Même si mes muscles peinaient à répondre, ma colère seule les faisait obéir selon mes recommandations. La tête légèrement relevée et les paupières bien ouvertes, je laissais ma pupille aussi rouge que le sang présent sur mon corps se poser sur mon ennemi comme un ultime châtiment.

-Je vais te réduire à néant… Kaminari no…

Une fibre électrique parut soudainement sur mes mains, alors même que le chakra se concentra massivement dans mes bras.

-Kami no namida…

Comme précédemment, le terrain fut retourné sous la puissance électrique des colonnes qui jaillissaient un peu partout. Les coups étaient très puissants et les effets extrêmement dévastateurs. Bien que ça n’ait pas été un problème pour le titan la dernière fois, cette fois-ci, ça allait l’être. Par la suite, ce fut la terre qui se retourna directement sous les pieds de l’ennemi, pour essayer de l’engouffrer dans les profondeurs du sol. Toutes ces techniques étaient extrêmement coûteuses en chakra, chakra qui manquait cruellement au fil du temps. Mon endurance n’était pas aussi grande que le voulait ce combat et je le savais. Toutefois, ce n’était pas pour autant que j’allais laisser tomber.

Immobile, je ne faisais que bouger mes mains pour effectuer des mudras successifs et rapides, dans le seul objectif de coincer mon ennemi dans les marécages. J’allais le vaincre, ou du moins, lui laisser la marque de mon passage.










--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Ven 1 Sep - 22:06



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;


Musique


Un challenge n'était pas un challenge sans un adversaire de taille. Etait-ce le cas de Rinkyu ? Nous le saurions rapidement, mais pour le moment, Zayro jinn lui faisait face avec toute sa force, sa puissance et sa resistance. Aidé de Glaugan son lion dans l'ombre, une main loyale et des crocs ravageurs capable de fendre l'acier. L'uchiha fut surpris quand le spectre atomique de la gravité vint s'effondrer sur lui, comme attiré par un trou noir béant et géant, dans l'idée de le briser en morceau.

Mais le shinobi avait de quoi répondre aux attaques du colosse, comme lui l'avait fait précédemment en esquivant habilement son marécage. Tous deux, apprenaient l'un de l'autre au fur et à mesure du combat et chacun des coups qui irait sur le prochain, deviendrait un avantage en cas de rencontre suivante. L'avantage de ne plus être surprit.

C'est avec une bonne technique que le jeune homme s'en sorti indemne, enfin indemne était un grand mot, mais il avait su faire preuve de suffisamment de ruse et de sang froid pour se sortir des griffes du soul destructor, plantant son épée pour y prendre appuis et avoir suffisamment de distance. Celle ci, le géant de Fuyu voulut la rompre à nouveau, et ce ne fut pas le petit bond en arrière qui allait suffire au ninja pour s'en dépétrer cette fois ci.

Mais contre toute attente, encore une fois, ce dernier activa une sorte de bouclier, cela ne dura qu'un bref instant, une forme géante et imposante se forma, brilla de mille feux et absorba l'immensité de l'attaque de Zayro. Le quasar si puissant, que le maitre du chao avait mit en place, fut balayé. C'était une prouesse de la part de cet élu... Chance ou talent ? Le second mot commençait à se confirmer et Jinn devait reconnaitre que depuis, ce type avait fait du chemin. Pourtant, sa noyade, un bras coupé dans le marécage, ne datait pas tant que cela, ni même le voir effrayé devant l'auberge rayé de la surface. Que lui était t'il arrivé ?



Vous avez donc plus de talent que vous ne le montriez à première vu. Mais ce ne sera pas suffisant.





Bien qu'il le pense, il n'en demeurait pas moins que l'une de ses plus féroces techniques avait subit un echec cuisant et les echecs, ça, le tueur sans coeur n'aimait pas.  Glaugan avait mis sa patte à la pâte et son aide, bien que non cruciale, apporta sa pierre à l'édifice de la prochaine défaite du Uchiha. De plus, cela destabilisa la défense adverse, ce dernier étant surpris que les assauts passe sa défense. Il ne fallait pas sous estimer la bête, un ancien démon sous la crinière de l'animal ébène.

Cependant, au travers de l'ambiance morose et de combat qui s'installait, par dessus le nuage encore electrique, la contre attaque de Rinkyu était imminente et Jinn déjà prêt à l'encaisser. Lors des tous premiers assauts déjà, son bouclier encore présent s'occupe d'annihiler tout espoir de le voir fléchir et flancher sous ses coups. Malheureusement, le Lion était sous les feux ennemis qui touchaient toute la zone.

Il ne pouvait, ni ne voulait protéger son laquet de si pitoyable offensives, alors tant pis, sa concentration se porta sur une défense maîtrisée et aiguisés selon la circonstance. Le shinobi avait choisit de faire en sorte à ce que ses premiers dégâts soient lourds et concentrés. Il voulait faire en sorte de nuire à de possibles retraits et/ou esquives de la part de ses opposants, ce qui marcha parfaitement contre Glaugan, moins contre l'élu Fuyujin.



Et bien ? Je croyais que vous deviez me réduire à néant ?





Etant donné que la défaite de son animal, ne lui soulevait pas le petit pincement de coeur qu'escompterait quiconque, Rinkyu continua sa bataille en donnant plus que nécessaire. Lorsque les colonnes de pierres arrivèrent sur lui, Zayro en brisa une par son blocage puissant, même si cela l'érafla quelques peu. Il fut de ce fait légèrement projeté sur le coté et touché par le double assaut qui suivit, le doton du ninja était assez écrasant en soit, mais lorsque les éclats de pierres se dissipèrent dans la fumée et les rochers éparpillés un peu partout, le colosse se releva, le sang coulant un peu de sa joue et son visage quelques peu salit par tout cela.



C'est tout ? Oh, encore ça...





Oui, encore le marécage des limbes. Facilement esquivable par Jinn, ce dernier mit ses deux mains en arrière, et se propulsa simplement plusieurs fois pour être hors d'atteinte, tout en se rapprochant très rapidement de son ennemi et le frappa directement en ouvrant sa paume devant son visage. Créant cette fois ci le soul destructor à bout portant.



Ca... C'est un véritable coup.




Pas un soul destructor comme les autres, on pouvait sentir que l'aura même de la technique avait changé, transcendé par l'aura destructrice de Zayro, rendant cette dernière encore plus intense et écrasante que jamais ! Les os se briseraient, les muscles se déchireraient, la peau se craquerait comme une couture mal agencée et le sang s'éparpillerait sur le sol ! Mais il n'en avait pas fini...

Il utilisa le fameux chaos orb qui avait servit à parer habilement son marécage, contre lui. De l'autre main qui s'ouvrit, jaillit un torrent de feu atomique destiné à tout raser devant. Suivit d'un coup de cape qui lui était profitable à courte portée, tout en faisant cette fois ci jaillir son propre poing au travers de ce feu flamboyant. L'avait t'il touché ? Ou les rifles précédentes avaient suffit à le terrasser ?

Retombant sur ses deux pieds, le colosse était un peu plus essoufflé bien qu'il essaie de ne rien en montrer, une goutte de sueur perla de son front. Il l'essuya d'un revers de la main, les sourcils froncés. L'energie... Toujours un point faible... Enfin, plus pour longtemps se disait t'il.

Le terrain était ravagé, pas de signe de vie évident, pourtant, Rinkyu était en vie, ses atomes étaient encore largement présents sur la zone !



Je vous ai promis la destruction... Je vais tenir ma promesse.




Glaugan avait disparut dans les ombres, cela redevenait donc un duel, un vrai.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1338
Yens : 875
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Sam 2 Sep - 23:40




feat.Zayro Jinn

Rage Uchiha


La poussière ainsi que la fumée régnaient en grand-maître. Du moins, c’était ce qu’il se produisait quand j’attaquais mon adversaire. Quand c’était Zayro qui utilisait ses pouvoirs, cela était suivi d’un calme béant et perturbant. Son pouvoir complexe et particulièrement dangereux ne semblait pas être conçu pour causer des dégâts externes uniquement. Il était plus déstabilisant que la foudre et plus destructeur que la terre. Face à ce redoutable pouvoir, il était difficile de tenir dans un combat singulier bien longtemps. C’était certainement parce que je résistais que j’étais à présent aussi essoufflé. La réalité était claire, je ne pouvais pas le vaincre. Mais je repoussais cette réalité, e toutes mes forces et de toute mon énergie, au point d’approcher doucement de la fin. La quantité de chakra que j’évacuais continuellement était beaucoup trop grande. Et canaliser le malaise qu’occasionnait cette trop grande dépense, demandait un effort physique bien important. Haletant avec la bouche grande ouverte, je ne perdais rien de ce qu’il se passait. Mes yeux étaient toujours rivés sur mon adversaire alors que je maintenais toujours une certaine distance entre le colosse et moi.

Ses attaques pouvaient surgir à n’importe quel moment et une seule aurait été aussi dévastatrice que l’attaque d’un Susano’o sous sa forme la plus parfaite, dans mon monde d’origine. D’ailleurs, le mien avait rendu l’âme bien vite, me rappelant de ce fait son inutilité flagrante face à ce genre d’adversaires. Mes mains bougeaient vite, aussi vite que mon chakra fuyait mon corps. Et face à mon attaque électrique, le Zayro demeurait toujours de marbre. Cela ne l’affectait aucunement, et il en profita bien pour me placer une phrase des plus narguâtes. Mes dents se serrèrent sur le moment, mais sans plus. Je devais rester concentré.

Mes techniques firent leur effet, parce que tout au moins, l’ennemi fut blessé – bien que trop légèrement. Il évita encore les assauts de mon Doton comme si de rien n’était. Il fallait dire, que bien que cela soit facile à éviter pour lui, cela permettait tout de même de le distraire et de me faire gagner un peu en temps. J’allais le vaincre, ça en était une certitude. Du moins, c’était ce que je me disais avant que ce misérable ne s’approche de plus en plus de moi au fur et à mesure que j’enchaînais les marécages. Tss… était-il donc immortel ? Je fronçai les cils avant de fléchir les genoux et faire un bond arrière supplémentaire dans l’optique de conserver l’écart entre nous.

Seulement, il était trop tard. Mon ennemi était déjà en face de moi, la main tendue dans ma direction, avec toute son énergie qui se rassemblait dans sa main. Je savais de ce fait, ce qui allait suivre. Une attaque que je connaissais déjà, mais dont le choc n’était toujours pas encore assimilé par mon système nerveux.

-Merde… encore ça…

La zone entière fut submergée par la même énergie que précédemment. Non, cette fois-ci c’était bien pire. Une aura malsaine s’était ajoutée à l’énergie initiale, rendant l’attaque encore plus dévastatrice qu’elle ne l’était éjà. Je n’aurais certainement pas pu l’éviter, qu’importe la volonté que j’aurais pu employer pour cela. Cramponnant mes pieds contre le sol, et croisant fermement mes bras en face de moi, j’attendais que cette fatalité s’abatte, en espérant ainsi réduire un maximum les dégâts. Malheureusement, mes précautions furent totalement inutiles. Mon corps tout entier fut porté, tourné dans une position encore jamais exécutée, recroquevillé contre lui-même pour déchirer encore plus les muscles préalablement affaiblis. Un cri de douleur perça le ciel comme un tonnerre, alors même que, après la compression à l’extrême dont j’avais été victime, ce fut la décompression qui s’en suivit. C’était à la limite du supportable.

Mon corps une fois de plus, chuta progressivement contre le sol, alors même que mes yeux furent dépourvus de pupilles. Ce qu’il restait de moi s’étala contre le sol, avec le sang qui fuyait de mon être. Mon plastron écrasé et émietté montrait bien la puissance de l’assaut dont j’avais été victime. Mon corps semblait avoir survécu à cela, à ma grande surprise d’ailleurs. Malheureusement, ce n’était pas encore terminé.

Comme doté d’un sens aigu du combat, même dans l’inconscience la plus totale, je ressentis la puissance de Zayro s’approcher de mon être. Mes pupilles sombres – dépourvues de Sharingan – revinrent au centre initialement blanc de mes globes oculaires. C’est alors que je roulai sur le sol pour éviter l’attaque, qui explosa le sol où j’étais. Ce fut de justesse, il fallait le dire. Les autres attaques également furent habilement évitées, après quoi mon corps tomba à nouveau contre le sol. J’étais réellement exténué.

La force élémentaire du sol me restaurait petit à petit mon énergie, et me permit de me relever avec bien plus de peine cette fois-ci. Mon Katana n’était plus entre mes mains. Lors de l’assaut du Zayrien, il était allé se planter à quelques mètres de là, encore intact bien heureusement. Mon souffle me revint doucement après quoi, je me redressai avant de serrer les dents face à la colère que je ressentais sur le moment. Mon corps était pratiquement peint de mon propre sang, et mes mains semblaient trembler à cause de la douleur, mais également à cause du manque de sang dans mon corps. Si le combat se poursuivait, j’allais mourir. Et sa technique, était celle que je craignais le plus. Quoi qu’il en soit, je n’avais pas encore dit mon dernier mot. Criant de rage et de douleur à la fois, j’exécutai ma technique.

- Raiton !!!

Une fois encore, j’utilisai ma technique la plus destructrice. Elle était assurément, une attaque anodine aux yeux de mon adversaire, mais c’était encore la seule qui me permettait de lui infliger suffisamment de dégâts sur son être. Canalisant cette fois la foudre dans mon corps, je pulvérisai la zone entièrement à l’aide de rayons électriques. Cela fait, avec les muscles qui me rappelaient continuellement les techniques destructrices de mon ennemi, j’exécutai une série de mudras, tout en me rapprochant de mon épée qui n'était pas plantée très loin. C’était avec elle, que j’allais attaquer la prochaine fois, cela ne faisait même pas l’ombre d’un doute.

-Je te tuerai, Zayro… Je t’écraserai pour la gloire des miens…

Chuchotais-je doucement tout en avançant. Ma rage était si grande, que mes blessures se refermaient doucement. Une bénédiction de mes ancêtres, ou bien simplement la force de la colère… rien ne pouvait clairement justifier cela tout du moins. Jinn devait mourir, même mon corps entier le savait. Je n’allais pas lui laisser la victoire. Non, il allait périr même si pour cela, je devais user d’une puissance interdite.

- Pour la gloire des Uchihas…


J’empoignai alors bien vite mon épée après un déplacement rapide, avant de me précipiter vers mon adversaire lui donner plusieurs coups d’épée. Mon chakra était pratiquement épuisé et mes muscles également. Toutefois, je pouvais encore me battre, et j’allais le faire avec toute ma détermination.










--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Lun 4 Sep - 16:44



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;


Musique



Rinkyu avait largement progressé, il tenait tête au messager des enfers, oh, il y'avait peu de chances que ce dernier remporte une victoire écrasante, voir même une victoire tout court. Un certain creux les séparaient, mais ce n'était plus aussi immense qu'auparavant. Le shinobi avait commencé à grimper les marches d'un podium qui s'était ouvert à bien des élus par le passé. Mais la plupart des "champions" de l'ancienne ère avaient disparus, laissant les places vacantes aux plus pugnaces. Zayro et maintenant lui... Deux élus de la même nation, était-ce un signe ?

Etonnament et avec brio, le ninja parvenait à se sortir du pétrin dans lequel il était, soit en usant de sa rapidité pour eviter les coups les plus directs, profitant également du chaos du terrain, de la fumée et de tout ce qui pouvait lui permettre de s'enfuir en sécurité. Mais même quand il ne pouvait pas, le bougre resistant de la plus costaude des façons. Il n'était pas adversaire à tomber facilement, ce qui faisait un point commun entre lui et le colosse.

Deux dragons s'affrontaient aujourd'hui, mais un seul d'entre eux continuerait de voler après ce duel de titans. Oui, Zayro n'avait pas affronté quelqu'un d'aussi puissant depuis très longtemps, il ne se souvenait presque plus d'ailleurs. Il avait écrasé tellement d'élus et tellement d'autres avaient eu peur de l'affronter, l'évitait, que finalement ce combat était une bonne surprise. Il pouvait mieux contempler sa force et ses acquis, mais aussi ses nouvelles faiblesses.

Pragmatique, le tueur se savait encore loin d'être à son niveau maximum. Il n'était pas immortel et n'était plus le seul qui avait affronté la mort en en revenant. Tiens... Un autre point commun. Décidément, ce Uchiha serait mieux rayé de la carte, mais lui aussi devait reconnaître une certaine futilité à l'issue d'un combat mortel. Puisque les élus revenaient, forts de nouvelles expériences, du royaume le plus sombre des morts, bien qu'affaiblis un temps, il était parfois risible de tuer dans ce monde. Zayro l'avait comprit, mais Rinkyu semblait s'accrocher à son idéal de vengeance et de victoire.

Ceci étant dit, Jinn avait fait une promesse, et il était homme de parole, malgré tout. Le shinobi allait être détruit !

Quand ce fut à son tour de passer une nouvelle fois à l'offensive, le messager de l'enfer pressenti rapidement une monté en puissance, le chakra, l'energie accumulée allait être lâché, nulle autre comparaison avec les fois précédente, il voulait tenter le tout pour le tout. Bien qu'il veuille se mettre en garde, le géant baissa finalement les bras, tendis ce dernier en direction de son opposant et dit ;



Je vais encaisser vos minables coups et vous montrer à quel point nous sommes différents. Un monde nous sépare et ce n'est pas votre nette progression qui me fera dire que j'affrontes un adversaire digne de ce nom. Vous n'êtes rien de plus qu'un enfant, doté d'un peu trop de pouvoir. J'attends...





Et lorsque dans son mouvement et son cri de rage, le ninja arriva avec tout son raiton et son doton, Le géant prit tout de plein fouet sans bouger d'un pouce, il saigna, recula sous la pression des coups bien entendu, mais son corps resta de marbre, laissant simplement un soupir s'exprimer une fois les trois premiers assauts finis et pleinement encaissé.

Par la suite, évidemment et comme il fallait s'y attendre, le sol fit encore des remous, cette fois, Jinn ne comptait pas parer et compta d'avantage sur son extraordinaire vitesse (vis à vis du commun des mortels et d'autres élus) pour échapper à tout ceci, faisant face cette fois aux coups d'épées. Il bloqua la lame par deux fois avec ses avants bras, puis une autre fois en plaquant ses deux paumes sur l'acier trempé pour le devier.



Inutile !





C'est là que Jinn débuta son nouveau tour, frappant alors avec son soul destructor, pleine puissance comme l'autre fois. Mettant une dose d'energie bien plus grande, la lumière s'aspira pendant une seconde, le sol se compressa, la matière également, autour de Rinkyu, de sa chair et de tout ce qui composait son organisme ! La sensation donnait l'impression de passer d'abord dans un mixer à toute vitesse, avant de se retrouver stoppé net dans un étaux écrasant, sans pouvoir s'en défaire.

La puissance d'une double attaque combiné et le messager sentant son energie baisser, se soigna grâce à la technique apprise dans le camp, son corps brilla un moment, mais ce fut presque inconscient et cela lui donna une idée pour la suite. Il avait été assez blessé en comparaison de tous ses autres combats, mais il fallait qu'il récupère à tout prix ce qui lui permettrait la victoire, le nerf de la guerre, sa magie !

Sa concentration extrême et rapide, mais aussi efficace, lui permit de changer la nature de ses atomes et la constitution même de sa propre matière, pour redistribuer son energie dans son corps. Cela avait un coup, le blessait encore plus, mais sa résistance étant à toute épreuve, le colosse n'était pas fou au point de se suicider non... Il le faisait, car il savait qu'il pouvait, mieux, qu'il devait le faire. La suite en dépendait, c'était un quart d'heure stratégique et le Uchiha avait aussi de la ressource.

Une fois fait, le géant sans coeur pointa du doigt le shinobi et tira plusieurs laser dans toute la zone et dans sa direction, normalement ces derniers étaient particulièrement infâmes à éviter,  ne laissait que peu de place à l'esquive, mais la fatigue du moment ne lui permit pas d'être aussi précis qu'il l'aurait désiré. Tant pis, si ça ne marchait pas, il n'aurait pas non plus gaspillé trop de ressources...

Les dernières cartes étaient entrain de se jouer sur la table.



Visiblement, j'ai encore largement l'avantage sur vous. J'ai quelques égratignures, c'est vrai... Mais ma victoire ne fait plus aucun doute et je suis certains qu'en tant que combattant, vous le savez. Je n'aurais aucune pitié, mais je vous l'ai dit, je ne vous tuerais pas, ce serait une délivrance et je ne délivre pas mes ennemis.





En terme d'energie, de résistance, Zayro Jinn était encore assez bon malgré les assauts répétés et violents et ceux encaissés pleinement sans même se défendre, économisant de ce fait des esquives possibles. C'était une tactique qui payait. Il jouait aussi sur le fait que Rinkyu était un guerrier et savait dans quelle direction pencherait la victoire. On se savait perdant ou non, avant même de commencer un duel ! Le visage sans émotion du messager de l'enfer, ne laissait pas de place à l’interprétation, mais celui de Rinkyu, plein de sueur et de sang, ne laissait plus planer le doute.



Quand vous serez vaincu, je vais m'assurer que vous sachiez qui est le maitre pour de bon.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1338
Yens : 875
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Ven 8 Sep - 16:11




feat.Zayro Jinn

Dernier recours

Ambiance


Le messager des enfers était bien un adversaire surpuissant. Bien qu’il fut bouleversant pour mon honneur de l’admettre, je n’étais pas encore à son niveau. La technique initialement utilisée pour le vaincre – du moins celle que j’avais prévue d’utiliser – était désormais celle qui gardait mon ennemi légèrement occupé. Combien de temps allais-je encore devoir m’entraîner pour combattre son incroyable pouvoir ? C’était réellement difficile à estimer, toutefois, même au prix de ma vie, j’allais aller au bout de mes efforts. Étais-je un lâche pour m’enfuir ? Étais-je un lâche pour m’enfuir ? Non, je n’étais rien de tout ça. Mon nom avait toujours été le même, symbolisant à lui seul ce dont j’étais capable de faire et ne pas faire. Et aujourd’hui, ça aurait été jusqu’à mon dernier souffle que j’allais combattre, inévitablement.

Zayro, trouva judicieux de baisser sa garde volontairement pour me montrer à quel point j’étais encore bien loin de l’atteindre avec mes attaques. Sans me retenir, je le foudroyai avec une puissance extrêmement grande, sans succès. J’en avais pris conscience, le souci venait de ma puissance, qui était incroyablement faible malgré toutes mes années d’entraînement. C’était un problème gigantesque que j’allais devoir régler bien évidemment. Certainement dans ma prochaine vie. Pour l’heure, je ne cessai pas de l’attaquer, que ça soit avec la maîtrise de la terre, ou bien les coups d’épée. Dans tous les cas, il contrait les attaques avec un peu trop de simplicité. C’était à la limite du possible. Aussi étrange que cela aurait pu être, Jinn avait bien raison, c’était inutile. Mais qu’avais-je d’autres à ma disposition ?

-Tu mourras….

Ces deux mots furent la seule réponse que je pus lui donner. Oui, j’avais perdu la prestance généralement présente dans ma voix. Mais cela était dû à la douleur bien trop grande et au choc incroyable qu’infligeaient les attaques étranges de mon ennemi. En parlant même de ces dernières… il refit une fois de plus son tour le plus agaçant. Je savais que si je l’encaissais encore, j’allais très certainement en mourir. Je ne pouvais pas laisser cela se produire. Cela m’énervait au plus haut point, mais j’étais contraint d’utiliser une puissance qui n’était pas mienne… Sentant la puissance devenir de plus en plus ample autour de moi, je me revêtis d’écailles de dragon, observant dans toutes les directions pour me préserver de l’attaque que je connaissais fort bien. Mais malgré ma volonté, et la puissance que j’avais invoquée, rien ne se fit. Mon corps fut tout de même emporté par la puissance du souffle grandiose de l’attaque ennemie.

Après avoir voltigé quelques secondes dans les airs, je m’étalai par la suite contre le sol, mon être – ou bien ce qu’il en restait - était déjà à bout. Mon souffle se faisait de plus en plus court, bien que la sueur et les blessures abondèrent sur mon être. C’est alors que, encore une fois, je fis appel au pouvoir de Long pour soigner mes blessures les plus abondantes. Cette technique fermait certaines blessures et laissait d’autres ouvertes, alors que j’exigeais un soin complet.

Même face à mes blessures, mes pouvoirs étaient limités. C’est alors que, je plongeai ma main dans ma pochette, pour prendre une fiole qui y était installée. Ôtant son bouchon avec mes dents, je vidai la fiole avant de la jeter sur le sol pas très loin de moi. Mon corps retrouva alors une infime partie de son chakra. Cette infime partie, allait très certainement me donner la victoire, ou bien m’en rapprocher an maximum.

Me remettant droit sur mes pieds, j’enchaînai les mudras rapidement, pour par la suite modifier encore la structure de la terre. Oui, j’allais encore le refaire. S’il évitait cette attaque, ce n’était pas pour rien. Et j’avais bien compris quelle était son importance. J’allais l’utiliser jusqu’à la toute fin. Cela m’épuisait considérablement certes, mais infligeait amplement le sacrifice en chakra que je faisais.













--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Lun 11 Sep - 2:56



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;


Musique


Le champ de bataille était désormais complètement ravagé, le portrait macabre des débuts du village, avec les gens sur les pics, n'était plus. Maintenant, seul les ruines de roches, de bois et autres immondices submergés par le feu atomique ou la foudre de Rinkyu, voir la boue des remous divers et variés recouvraient le terrain. C'était dans ce chaos que les deux adversaires évoluaient à présent.

Zayro avait su trouver refuge sur les parties encore émergées, il en restait peu. C'était assez stupéfiant de voir que l'élu de Fuyu en face lui, tenait le coup sous ses assauts répétés et violent. Cela ne lui plaisait clairement pas, même s'il se sentait plus fort, même s'il lui était supérieur et garanti de la victoire, non, ça ne lui plaisait pas. Jason avait plié plus rapidement, Rhadamanthys avait fuis devant lui, Schneiden avait eu de la chance, la Louve avait été vaincue, Aki avait volé par dessus la montagne.

La resistance du Uchiha était donc sans précédents... Son envie de vengeance, son ambition de puissance, un curieux mélange d'anciens opposants tous très puissants, il devenait une menace. Le tuer ne pouvant pas résoudre advitam aeternam son problème, le colosse cherchait déjà l'issue fatidique pour le shinobi, de quoi lui infligé assez pour qu'il recule, cesse d'avancer ou abandonne. Mais attaquer la fierté d'un homme et d'un guerrier, était bien plus difficile que le mettre au tapis.

C'est d'ailleurs cette fierté qui poussa encore une fois le ninja à attaquer, presque trop de front cette fois, prenant des potions, faisant même appel à la technique du camp que Jinn connaissait aussi. Il était enfin acculé, sur la défensive totale, enfin... Jusqu'à ce qu'il use des forces temporairement récupérées pour frapper. Il ne cherchait même plus à tuer ou faire mal, simplement à se laisser une marge d'attaque en ralentissant le messager de l'enfer. C'était une stratégie plutôt efficace en vu des contraintes paralysantes de sa technique.

Mais elle n'avait pas marché une seule fois durant tout ce duel. Zayro l'avait contrée, parée, esquivée et c'est donc ce qu'il fit, assez prévisible n'est ce pas ? Ce n'était pas si grave que ça, puisque le géant sans coeur se laissait aussi une marge de manoeuvre pour frapper un peu plus qu'avant. Après avoir usé d'assez de rapidité pour faire s'effondrer toute l'attaque de Rin', le colosse chuta sur une pierre qui était à l'abris de la boue. Surplombant un peu le Uchiha pour lui parler ;



C'est terminé. Vous êtes à bout de souffle, acculé dans votre défense, vous êtes encore assez rapide pour esquiver quelques uns de mes coups, mais je suis en bien meilleur état et vous le savez. Vous espériez vraiment me vaincre ? Ridicule...





Ouvrant ses deux paumes pour frapper en un éclair le corps de son adversaires, le messager de l'enfer fit une double attaque surprise, compressant du plus qu'il le pouvait les bras du shinobi, pour l'empêcher de faire ses mudras ! Le soul destructor n'était plus aussi puissant qu'avant, mais il n'était pas aussi faible qu'au tout début.

Pendant que la compression atomique se faisait dans la chair, les muscles et l'organisme de ce dernier, le géant sauta pour se rapprocher du mieux qu'il pu, passant derrière lui pour le frapper à la nuque d'un énorme coup de poing, puis dans la joue.



Vous baissez votre garde..





Enfin, tout n'était pas terminé, le ninja avait prouvé sa ressources et Zayro aurait tôt fait de peut être avoir frappé un clone de boue... Il fallait attendre pour être sur, néanmoins, lui, commenta la suite des évenements sans vraiment se soucier du reste. La victoire était sienne, ça ne faisait plus l'ombre d'un doute.



Laissez moi deviner, vous aller enchainer cette vulgaire technique pour me ralentir, encore et encore... Je vais la contrer encore jusqu'à ce que vous ne puissiez plus rien faire. C'est ce que vous voulez ? Vous battre comme un faible entêté ? Reconnaissez donc votre défaite et gardez le peu de fierté qu'il vous reste.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1338
Yens : 875
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Lun 11 Sep - 21:31




feat.Zayro Jinn

Jusqu'au dernier moment

Ambiance

L’enfer.

C’était à cela que je pouvais comparer l’était actuel du village dans lequel nous étions initialement. Des cratères issus de la compression de mon ennemi, de la foudre qui parcourait encore quelques lieux sur le sol, ainsi même que le temps qui était à l’orage une fois encore, certainement à cause de toute la perturbation électromagnétique. Tout cet ensemble faisait de ce lieu un endroit invivable. J’étais essoufflé, bien que j’aie eu un peu de force récemment. Les potions, les soins de Long, ainsi même que sa protection, tout ça semblait inefficace face aux attaques de mon adversaire. Des cratères issus de la compression de mon ennemi, de la foudre qui parcourait encore quelques lieux sur le sol, ainsi même que le temps qui était à l’orage une fois encore, certainement à cause de toute la perturbation électromagnétique.

Devrais-je me laisser mourir sous les coups de mon adversaire sans opposer de résistance ou bien les subir et m’efforcer de me battre jusqu’à la fin comme un digne guerrier ? Mon sang coulant tout au long de mon corps, mes nombreuses plaies ainsi que les déchirures musculaires dont j’avais été la seule victime, m’amenaient à croire que je devais baisser les bras.

- J’en peux plus…

Malheureusement, mon sang, me rappela également mes gênes, mon clan, ainsi que ma fierté guerrière. Je ne pouvais pas me laisser frapper, perdre, laisser tomber sans combattre. Même le plus faible des Uchihas, ne se laisserait jamais vaincre sans avoir infligé le maximum de dégâts à son adversaire. Combien de fois moi… qui avait tout de même récupéré une bonne partie de mes capacités. Je n’allais pas abandonner.

- Mais je ne mourrai pas sans t’avoir mortellement blessé…

Les mudras s’enchaînèrent encore et encore, sans relâche. La terre, parallèlement, se mit en mouvement pour essayer d’atteindre mon ennemi. Et encore une fois, je n’arrivai pas à toucher ce misérable. Il bougeait beaucoup trop, me coupant l’herbe sous le pied. Mes efforts étaient vains, mais pas totalement, parce que faire tant de mouvements prouvait bien qu’il était presque à bout d’énergie. C’était du moins, ce qui justifiait son changement de réaction vis-à-vis de mes attaques. Un sourire se dessina sur mon visage suite à cette pensée. Il atterrit par la suite sur une pierre en hauteur avant d’ouvrir soudainement ses deux paumes de main. C’est alors que, sans que je ne m’y attende, deux sphères jaillirent autour de moi, mais se concentrèrent sur mes bras.

C’est quand toute la pression se referma sur les jonctions de mes os, que je compris que mon adversaire essayait de neutraliser ma faculté à exécuter des mudras. La douleur à peine supportable par mon corps s’abattit sur mes bras avec une violence inouïe, c’est dans un autre cri perçant de douleur que je pris l’attaque, avant de me déséquilibrer. C’est alors que, mon Sharingan détecta rapidement son déplacement dans mon dos. Et avant qu’il ne m’atteigne avec son attaque, je fis un grand saut sur la gauche, pour finir par ralentir mes mouvements avec mes pieds. Mes mains répondaient difficilement, presque au statut d’inutile. C’était pour moi la fin.

- M-Merde… Mais je n’ai pas encore dit mon dernier mot… Jinn..

Mon visage tordu de douleur, je modifiai encore mon chakra pour le rendre plus foudroyant que jamais. La foudre se concentra sur mon corps dans son intégralité et mon regard fixait attentivement mon ennemi. Il devait mourir à tout prix. Je me précipitai dans sa direction, manquant de m’effondrer à une ou deux reprises, avant de faire un bond dans les airs et chuter droit sur lui avec un coup de boule surpuissant. La foudre passa par le corps du titan, pour entrer dans le sol et détruire une bonne partie du sol autour de nous. J’étais encore en l’air, quand mes mains, semblaient plus légères qu’il y avait peu.

Les rayons électriques avaient de toute évidence stimulé les muscles pour les réanimer alors même qu’ils semblaient presque morts tantôt. C’est alors là que je fis encore quelques mudras pour atteindre mon adversaire cette fois. Cette fois, après cela, j’avais des doutes immenses quant au fait que j’utilise à nouveau mes mains. Mais qu’importe. La mort, m’accorderait un nouveau corps, et je n’aurais plus à souffrir de ce handicap.

- Je me battrais jusqu’à la fin…












--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Mar 12 Sep - 4:10



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;


Musique


Rinkyu était exténué à présent, il l'avoua, le confessa, bien silencieusement c'est vrai, sa voix ne portait pas enormément, mais ce n'était pas grave. Ce premier aveux de défaite ne tombait pas dans l'oreille d'un sourd. Il l'avait admis une première fois, peu importe qu'il recule ou non à présent, le fait était là. Quand un adversaire mettait un genoux à terre, il n'était pas moins dangereux, assurément, mais cela n'allait que dans le sens ou l'opposant le mettait à terre. Si c'était lui même, alors c'était une toute autre affaire. Un guerrier aussi fier, reconnaissant sa fatigue, les premiers traits de la victoire de son ennemi souriait ouvertement dans la bataille.

Zayro n'avait pas besoin d'afficher l'assurance sur son visage, elle était naturellement omniprésente, en cause de ses faits et gestes toujours plus destructeurs, ou du fait qu'il tenait bon, debout, sans être aussi essoufflé que le shinobi. Son energie allait bien, son intégrité physique avait vu de meilleurs jours, mais il n'était pas en danger... Contrairement au ninja. Ce dernier avait tout de même eu la ressource nécessaire pour survivre une ultime fois.

Qu'il était contraignant et lassant, peut être qu'il ne cherchait qu'à gagner du temps finalement. Repousser l'échéance et l'inévitable ne ressemblait pas à un adversaire de sa trempe, mais tels étaient les héros. Les ordres de Sul hei furent clairs après tout... Faire rentrer de gré ou de force les dissidents à sa cause et la cause de Long. Oh bien sur, Jinn s'en fichait éperdument, mais cela lui donnait une raison officielle de botter les fesses d'un élu de sa nation en temps de guerre. Heureusement, aucun opportuniste ne viendrait sonner le glas de ce duel pour en profiter. C'etait en duo que la danse mortelle se continuerait, jusqu'au bout. Glaugan en moins, Zayro pouvait toujours utiliser autre chose, mais il observa la suite et comme dialogue, on vu mieux.  

L'assaut qui se préparait serait puissant, car ce serait vraisemblablement le dernier.



Toute cette energie, pour rien... Je vous pensais plus intelligent que cela.





Il concentra alors une forte et dense energie de foudre au travers de son corps, que Zayro s'apprêtait à encaisser... La force physique du maitre du chaos permit de contrer une bonne partie de l'attaque, mais un peu de foudre vint égratigner le front du colosse, qui se contenta ensuite de bloquer de sa main la prochain attaque sans dire un mot, tout en fixant le shinobi qui s’efforçait de tout mettre en oeuvre pour le blesser.

Puis vint alors la fameuse technique, déstabilisante et paralysante, que le géant esquiva d'abord d'un saut, puis para en rebondissant avec sa vague atomique, avant d’enchaîner un autre saut, pour se retrouver sur une berge à l'abris. La bas, il se toucha le front, laissant alors une goutte de sang perler de ce dernier et s'écouler sur le sol moite et boueux. Sans vraiment se tourner vers son adversaire, il dit d'une voix rauque et calme à la fois ;



N'est ce pas enervant pour vous... Que de savoir que ce sont ici, les toutes dernières blessures que vous m'infligerez ?





Puis enfin, se tourna vers son seul auditoire possible. Il était temps de mettre un terme à ce combat, pour de bon. Rinkyu n'aurait plus de quoi riposter, mais sa vie tenait encore assez bien. Pouvait t'il l'achever ? Une chose était certaine, la riposte ne serait plus la même, Rinkyu ne pourrait plus rien faire au messager de l'enfer. Il n'y avait plus de salut pour lui.



Il est temps que je vous montre autre chose.





Tout en disant cela, une forme noire se matérialisa à nouveau, mais ce n'était pas glaugan, non. Pour sur, le shinobi l'avait bien vaincu, c'était autre chose. La forme devint humanoide, portant les attraits de Jinn, un corps ébène, des ailes, des yeux rouges, des cheveux blancs et le même bas d'armure. Une sorte de double maléfique... Enfin, si on pouvait seulement esperer plus maléfique que Zayro lui même ?! Quoiqu'il en soit, celle ci se tenait là, droit devant, avec une energie et une force débordante.

Pendant qu'elle était apparut, il multiplia les assauts avec une nouvelle salve de soul destructor, moins fort qu'avant bien entendu, puis usa de sa vitesse pour surprendre et frapper l'adversaire en face de lui, de tous les cotés, esperant le briser comme il faut ! Neanmoins, ceci fut conclus entre temps par une aura radioactive et nocive émanant du black destroyer spirit.





Vous ne pensiez pas que je n'avais plus d'energie pour ça ? Mon Black destroyer spirit peut creer un environnement radioactif que je ne crains pas, mais vous...





C'était du bluff et la sueur qui perla à nouveau du front de Jinn le laissais sous entendre, son energie avait drastiquement baissé avec cet assaut, mais l'invocation pouvait intercepter les prochaines attaques et frapper avec sa propre consommation d'energie, ce qui en faisait un adversaire supplémentaire auto géré. Maintenant, tout se ferait dans un mouchoir de poche... Mais jamais au grand jamais le colosse n'avait eu à livrer un tel combat. Quel niveau avait cet élu au juste ? Rinkyu avait bien caché son jeu durant tout ce temps. Si Zayro était en pleine forme physique, on ne pouvait plus en dire autant de sa vitesse qui perdait en reflexe et en vivacité, ni même de son energie qui frôlait l'impardonnable ! Heureusement qu'il pouvait se remonter à ce niveau là et que le shinobi ne pouvait plus rien faire d'autre qu'attendre la mort... Sinon...



* essoufflement *... Et maintenant, le coup final.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1338
Yens : 875
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 157
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Jeu 14 Sep - 20:48




feat.Zayro Jinn

Jusqu'au dernier moment

Ambiance


Mes blessures étaient innombrables, et ma force incroyablement faible. J’étais incapable d’utiliser mes bras, et mon chakra était arrivé à son état le plus critique. Dans le monde des combattants, on disait d’un être comme moi, qu’il avait perdu. C’était certainement mon cas à moi aussi, parce qu’à ma grande surprise, Zayro avait survécu à mon dernier assaut, avec une blessure bien évidemment, montrant que ma dernière attaque n’avait pas été vaine. Pour ma part, mon corps peinait à tenir sur ses deux pieds. Mais cela ne m’empêchait pas de me tenir droit en face de mon adversaire, en dépit du fait que mes pieds tremblaient. Ils ne tremblaient non pas de peur, mais de faiblesse. Une faiblesse cruelle qu’était celle de ne même pas pouvoir se me permettre de me déplacer avec aisance.

Comme pour me montrer que j’étais loin de l’avoir vaincu, alors que je respirais bien trop fort pour pouvoir dire quoi que ce soit, Zayro me montra quelque chose. Il généra de son ombre, une énergie étrange, qui avait la silhouette de Zayro Jinn, à la seule exception qu’elle était plus ténébreuse et beaucoup plus constituée d’énergie. Jusqu’où pouvait donc aller le pouvoir de mon adversaire, je me le demandais véritablement. Quoi qu’il en soit, comme tout bon adversaire qui se respectait, Jinn décida de me porter le coup fatal, qui allait sans doute me faire aller dans le royaume des morts.

L’espace se modifia autour de moi, avant que, une fois encore, il ne se comprime, me brisant cette fois-ci bien des os au sein de l’organisme. Ma chair déformée et pressée pour être étirée par la suite, laissait fuir du sang encore et encore, au point même où je risquais la mort par manque de sang. C’était vraisemblablement la fin. Mon corps tombait doucement, jusqu’à ce que mes genoux se heurtent contre le sol pour directement amortir la chute brutale de mon corps. Mes paupières dénuées de pupilles, j’étais à l’article de la mort. Et une fois encore, des souvenirs me revinrent.

En venant dans ce lieu, je savais pertinemment que j’allais mourir. Pourquoi donc, mon esprit semblait troublé de cet évènement futur ? Pourquoi repensais-je à tout ce que j’avais vécu ? Craignais-je d’être retenu pour de bon dans les limbes ? Peut-être avait-il un nombre bien précis de vies en ce monde. Et si c’était bien le cas, rien ne me garantissait ma prochaine résurrection.

Mon corps n’avait pas encore fini de souffrir, parce que quand mon torse s’approchait du sol, Jinn m’asséna plusieurs autres coups, occasionnant bon nombre de blessures internes, de brisements d’os, et bien d’autres. Je m’étalai contre le sol, avec du sang qui jaillissait de ma bouche en permanence. J’étais sur la ligne fragile qui séparait la mort et l’inconscience. Mais la ligne rétrécissait continuellement, avec les ondes nocives qui attaquaient en permanence ma peau, pour la corrompre. Et les plaies ouvertes, mes pores ouverts, facilitaient la contagion de mon corps.

Bien que je ne fusse plus là, mon corps changeait de lui-même et je le ressentais continuellement. Doucement, je mourrais. Doucement, je perdais de ma vie. J’ignorais même par quel miracle j’étais encore vivant, mais… j’étais encore parmi les vivants. La vrai question était… pour combien de temps encore ?









--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5666
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   Ven 15 Sep - 17:00



Des montagnes de cadavres

feat.Rinkyu



* Ce rp se passe à Mizumi, quelques jours après avoir quitté le village, reprenant la route de shiryoku, Zayro y revient ;





C'était terminé, enfin ! Zayro serra les poings et ses derniers tremblèrent, mais seul lui pouvait le sentir, une veine se forma même sur cette dernière, c'était à s'en faire péter les vaisseaux. Mais, il soupira subitement en voyant que son adversaire continuait de tenir droit, alors qu'il ne pouvait plus rien faire. Rinkyu s'était battu sans rien lâcher, jusqu'au bout, sans lâcheté, seul à seul, comme un véritable guerrier. Un ninja était normalement un assassin fourbe, prêt à tout pour gagner. S'il était prêt à tout pour gagner aussi, il ne l'avait fait que dans un certain esprit d'honneur, presque chevaleresque.

La forme humanoïde se plaça alors sur le coté et croisa les bras, elle avait sa volonté propre, bien qu'obéissant à son créateur. Jinn observa la sol et son ombre, Glaugan avait été vaincu, ce combat fut peut être courut d'avance, mais ça n'était certainement pas une victoire facile. Le bruit du corps qui s'écroula rappela le colosse à la réalité. Il observait alors un homme vaincu, à terre, en sang, attendant la libération par la mort. Le royaume des morts l'accueillerait, mais un type comme lui... Il irait jusqu'au bout de l'épreuve pour en revenir plus fort.

Toutefois, il y'avait aussi la guerre, la bataille finale pouvait intervenir à tout moment et vu sa force, ainsi que sa loyauté pour faire gagner Long et Fuyu, son sort se complexifiait vraiment. Laissé ainsi il mourrait, mais pouvait également se soigner, se refaire une santé. Ca ne serait pas d'ici au lendemain bien entendu, mais c'était une possibilité. Ou alors... Le punir.



Vous choisissez vraiment une mauvais moment pour m'affronter et perdre, Rinkyu Uchiha.





C'était à se demander profondément quoi faire de lui. Par le passé il l'avait manipulé, vaincu, coupé un bras, enterré vivant, transpercé et comme un cafard impossible à tuer, ce dernier était revenu. Revenu de la boue, revenu de l'enfer, revenu de la mort comme lui. Zayro réfléchissait, il n'avait pas ou peu d'alternative, alors il s'approcha du corps presque sans vie du shinobi, le souleva par le cou jusqu'à sa hauteur.

Plaqua alors sa paume sur le sommet de son front, légèrement sur la droite, en haut de son oeil normalement borgne avec son cache oeil. Un peu au dessus de l'arcade, il laissa un "Z" clair se dessiner. Ce dernier permettrait de suivre l'élu, savoir ce qu'il ferait, ce qu'il dirait ou il serait. Mais ce n'était pas là le seul but du messager de l'enfer.



Vous aller diriger cette secte d'imbéciles, les Zayriens. Je vais m'assurer qu'ils le sachent. Vous allez m'obéir, parce-que vous ne me surpasserez jamais... Et vous le savez.
Mais la mort serais trop douce pour vous et vous êtes bien trop fier pour vous laisser mourir comme un faible.





Jouant alors sur la seule force encore présente dans l'esprit de Rin', sa fierté, Zayro le forçait à prendre le seul choix de vivre, avec la conséquence possible ; Devenir le chef des Zayriens, le sous fifre de Jinn et continuer en étant sous son joug, sa surveillance et son influence. Mais il ne s'arrêta pas là... Saisissant alors la main gauche, puis droite de chacune de ses propres mains, le géant brisa les doigts de ce dernier, un par un.

*Crrakk* *CraACK* *CRraack*...

De façon assez spectaculaire, les phalanges s'inversèrent, les doigts devinrent noirs et mous, puis il brisa les os des paumes de la main, peut être dans le but de le punir de ses mudras précédents. En pressant des points précis il n'avait aucun mal à éclater les mains du ninja. Après avoir effectué cette barbarie, le tueur au sang froid regarda le corps de Rin, tout en continuant de le saisir par le poignet, l'empêchant de retomber.



J'avais dis que je vous briserais.





Il approcha cette fois ci sa main de son oeil et l'arracha, c'était pas fait dans la douceur, détail, il prit celui du cache-oeil, au moins cette fois ci, celui là aurait une raison évidente de porter son voile de misère. Lâchant alors le ninja, le laissant certainement s'écrouler à nouveau, le colosse observa l'oeil si particulier du clan si connu dans son monde. Le "Sharingan" !

Il recréa alors doucement le même oeil, d'abord un peu instable, après tout la manipulation de la matière, des atomes et par conséquents des molécules n'était pas si évident. Cependant, avec un exemplaire dans son autre main et donc les molécules de l'original le traversant aussi, son contact rendait la duplication plus simplissime. Après quelques minutes, un autre oeil apparut dans sa main.




Voici donc... Ce que j'ai pu lire sur ça, dans quelques dossiers sur vous ou sur Madara.





Eclatant alors le véritable oeil dans sa main gauche, il laissa intact sa création, puis s'arracha alors lui aussi un oeil, avant de replacer celui créé de sa main. Rinkyu désormais vaincu, véritablement borgne, les mains broyés et un Z au front, faisait face au vainqueur, disposant maintenant d'un Sharingan à lui ! Inactif bien entendu, le temps de le gérer ne se ferait pas tout de suite...



Et maintenant, vous et moi... Nous avons des choses à faire.




Ce qui s'en suivit, furent trois jours et trois nuits de torture tout en gardant Rinkyu en vie, assez en tout cas pour le laisser dans la limite entre vie et mort. Il arracha sa peau à partir du cou jusqu'au cheville, laissant les muscles à l'air. Puis il retira quelques os, des côtes notamment. Trancha des ligaments pour voir leurs régénérations grâce au chakra, puis les trancha lorsque ceux ci s'apprêtaient à se régénérer complètement et ce, à chaque fois. Pour éviter une trop grande régénération, il affamât le shinobi, idem pour l'eau et lui donna que de quoi soigner lui même les blessures les moins graves.

Ca, ce n'était pas que lors du premier jour, car le second, le colosse irradia les muscles à découverts grâce à ses atomes. Cela nécrosa les plaies, mais il s'arrêtait juste avant que les possibles membres ou zones touchées ne soient si irradiés qu'elles ne tombent d'elles même au sol comme un plat de lasagne trop chaud... Nan, il ne désirait pas que ça aille jusqu'à ce poing, il n'empêche que la plupart de sa peau encore présente ressemblait au sommet d'un hachis parmentier.

L'esprit de Rinkyu ne se briserait pas si facilement, alors Zayro compressa sa cavité cérébrale pour comprimer le liquide cérébro-spinal, ce liquide qui permet de garder le cerveau oxygéné, assez pour ne pas tomber dans le coma ou devenir fou, voir faire une rupture d'anévrisme. C'était dangereux, mais bon... Une fois trop compressé Jinn s'arrêtait et faisait un trou dans son crâne avec un laser très fin, du bout de son doigt, pour laisser le liquide s'évacuer. Comme la régénération s'occupait de sa survie avant tout, la priorité était sans doute mis ici pour bloquer la plaie et ainsi, il pouvait recommencer... Encore et encore. C'était la première nuit.

Ainsi, les jours et nuits se succédèrent de pire en pire. Compression atomique, radiation, coups, lacérations, écorchement, il alla même jusqu'à ouvrir la cage thoracique pour laisser le coeur à l'air libre. Après les trois jours et trois nuit, il laissa le corps du ninja se reconstruire, en le laissant attaché dans le coeur du village désormais détruit.



N'oubliez pas... Non, ne m'oubliez pas. Je serais l'ombre derrière votre ombre. Quand vous pensez me rattraper, rappelez vous que le soleil fait toujours l'ombre plus grande que celui qui est éclairé. Vous ne me vaincrez jamais.





Puis tourna les talons et s'en alla, presque comme ça... Aussi simplement, sans avoir soigné Rinkyu évidemment. Celui ci était encore bien fatigué, certainement encore affamé et ses blessures liés à ses tortures bien visibles.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Des montagnes de cadavres   

Revenir en haut Aller en bas
Des montagnes de cadavres
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [flashback] Campagne contre les brigands des montagnes
» Les Montagnes Froides.....
» montagnes bleues
» LOT N°5 : un séjour à la découverte des montagnes du Texas
» « Car on marche sur les cadavres, ils sont dans la terre et nous fixent. » || LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.