Partagez | .
Rencontres à la chaîne
Messages : 62
Yens : 0
Date d'inscription : 11/06/2017

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Nyo Fukazaki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Rencontres à la chaîne   Mar 15 Aoû - 23:07

Nyo, après son petit exploit personnel en compagnie des gardes locaux, durant lequel il avait arrêté un redoutable voleur, s’était vu un peu plus pris au sérieux par les autorités du coin. Forcément, jusqu’ici, outre cet énorme cristal violet incrusté dans sa joue qui prouvait son statut d’élu, il n’avait pas fait ses preuves aux yeux de Tenshi, et si les rumeurs concernant l’apparition d’êtres dotés de pouvoirs surnaturels se répandait peu à peu comme une trainée de poudre, il n’avait pas eu l’occasion de se présenter aux petits commerces du quartier dans lequel il s’était installé. En fait, hormis les hommes et femmes de renseignements présents dans la bibliothèque, rares étaient ceux ayant été sollicités par le blond.

Comme tous les matins, au réveil, le jeune étudiant vérifiait toujours s’il avait pu retrouver une parcelle de son Alter de manipulation du temps, en essayant de réduire en poussière une chaise en bois, par le vieillissement de celle-ci. Malheureusement, pour l’heure, rien n’y faisait, et il ne sentait pas bien différent des autres habitants de l’île céleste. Cela pouvait être handicapant, mais Nyo était un garçon débrouillard capable de s’adapter à diverses circonstances peu avantageuses, et il avait pu faire fi de cette perte pourtant considérable.

De temps à autre, Nyo croisait l’autre élu dans le même cas que lui : un rouquin répondant au nom de Haïzen et qui disposait d’une panoplie surprenante de gadgets tous plus loufoques les uns que les autres. Mais aujourd’hui, le chronokinésiste avait pris la décision, suite à certains conseils offerts par les dirigeants de la zone, d’aller à la rencontre des personnalités les plus influentes à proximité. S’il voulait pouvoir accéder au téléporteur menant à Kosaten, il devait tout d’abord apprendre à connaître les habitants de Tenshi, et obtenir leur pleine confiance.

C’est sur cette idée que le garçon au foulard quitta son domicile pour partir explorer autant qu’il pourrait la magnifique cité de Shiriai. Nyo n’avait pas réellement de plan de parcours en tête. Il se promènerait au gré du hasard dans un premier temps, pour souhaiter le bonjour aux commerçants chez qui il ne s’était pas encore approvisionné. Une fois cette étape initiale réglée et jugée suffisante, le terrien réfléchirait alors aux quelques personnages d’influence qu’il lui était possible de rencontrer sans souci ni modalité contraignante.

Ainsi, en se tenant à cet itinéraire imprécis, Nyo commença sa tournée des boutiques de l’endroit, qu’elles vendent des denrées alimentaires ou bien des vêtements. Le choix était large, et le jeune homme n’eut aucun mal à discuter avec un nombre plutôt important d’artisans locaux. A chaque fois, le procédé était le même : l’élu entamait la conversation par une banale politesse, se présentait et répondait avec le sourire aux interrogations de son interlocuteur, avant de lui acheter une babiole bon marché. Cela pouvait paraître long, mais en réalité, il ne passait guère plus d’un quart d’heure dans un magasin.

Cette étape lui occupa l’intégralité de sa matinée. Nyo s’était levé aux aurores pour cette visite, et l’heure du déjeuner était bien avancée quand il acheva cette première partie. Le jeune homme aux yeux verts rentra chez lui, le temps de déposer ses emplettes, de s’accorder un repas bien mérité, et de se poser un peu. Il ne tarderait pas à repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 62
Yens : 0
Date d'inscription : 11/06/2017

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Nyo Fukazaki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Rencontres à la chaîne   Ven 18 Aoû - 11:00

Durant toute la matinée, le refrain général avait été légèrement porté sur le reproche. En effet, Nyo avait été précédé dans différents endroits par Haïzen, qui avait également choisi de faire son petit tour du propriétaire. Il était vrai que le blond se sentait gêné de n’avoir pas su se coordonner avec l’autre élu. Sa décision de se présenter à chacun et à chacune avait été un peu appuyée par le Grand Conseil, et il était parti sur cette impulsion. Quant au rouquin, le garçon au foulard avait dû mal, depuis leur ample discussion, à le croiser à des horaires fixes : la plupart du temps, ils se voyaient sur un coup de vent, et au moins l’un d’entre eux était pressé par les horaires. Ironie du destin en songeant à l’Alter du plus jeune de ce duo.

Nyo avait préféré commencer par les commerces locaux, car il s’agissait de personnes qu’il rencontrerait assez souvent, pour faire ses courses. Les artisans étaient tout autant présents sur Tenshi qu’à Tokyo, voire même davantage, car ici la boulangerie semblait davantage manutentionnée qu’industrialisée, ce qu’appréciait grandement le chronokinésiste. Au moins, il ne sentait pas totalement dépaysé. Et puis, il devait bien admettre que de nombreux efforts avaient été déployés pour faciliter leur intégration, à Haïzen et à lui. Donc, après les magasins du coin, le jeune homme attarda son dévolu sur les quelques tavernes populaires du quartier, dont il avait pu récolter les adresses le matin même.

Le repas terminé, Nyo ne fit pas attendre le destin davantage, et il se remit aussitôt en route. Tandis qu’il se dirigeait vers l’établissement le plus proche de sa position actuelle, il se mit à penser au téléporteur qui le conduirait à Kosaten. Cela faisait quelques jours déjà qu’il avait été mis à leur disposition, avec certaines règles bien entendu, mais, n’ayant pas encore récupéré suffisamment de forces, l’étudiant ne se sentait pas tout à fait prêt à découvrir cet inconnu, alors que sa curiosité le poussait pourtant à s’y jeter les yeux fermés. Cruel dilemme tout de même. Heureusement, le Japonais avait prévu de faire un tour au camp d’entraînement de l’île volante, dans l’espoir de regagner un peu son pouvoir.

Finalement, le garçon au foulard arriva bientôt au niveau de son objectif. La façade n’était pas extraordinaire, mais on lui avait bien vendu cette taverne, et de toute façon, Nyo avait besoin de découvrir les environs. Un homme barbu, un peu ventru, mais guère chevelu, était justement en train de passer un coup de balai sur le parvis de la devanture. L’élu s’approcha.

« Bonjour Monsieur. Est-ce bien ici l-»

« C’est fermé !!! Et de toute façon, t’as pas l’âge gamin !!! Retourne plutôt téter ta mère !!! »

« Je vois. Bonne journée à vous. »


Vraiment très peu accueillant cet endroit en fait… Nyo regrettait un peu de s’être déplacé ici. Il raya le nom de la taverne de la liste qu’il s’était dressé, avant de prendre la direction de la suivante, espérant y être mieux traité qu’ici.

Après quelques minutes de marche tranquille, le terrien d’origine trouva sans souci la fameuse adresse. Ne notant personne à l’extérieur, il prit la liberté de pénétré dans le bâtiment. Nyo fut alors chaleureusement accueilli par une vieille dame au sourire rayonnant, qui après discussion, lui offrit un bon chocolat chaud. L’ambiance était totalement différente du bar précédent…

Nyo continua sa tournée, et fut globalement très bien reçu dans les bistrots suivants. Comme pour les commerces, il se présentait, expliquait un peu son histoire, parlait de Tokyo aux patrons les plus curieux, et des liens se formaient peu à peu avec certains. Le manipulateur du temps avait déjà quelques bonnes adresses qu’il comptait bien partager avec Haïzen.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 62
Yens : 0
Date d'inscription : 11/06/2017

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Nyo Fukazaki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Rencontres à la chaîne   Dim 20 Aoû - 13:23

Donc, les petits commerces, c’était fait ! Les tavernes, c’était fait ! Et évidemment la bibliothèque, c’était fait depuis un bail ! Nyo avait déjà bien avancé dans son périple de connaissance. Au moins, pas mal de gens d’une certaine influence avait désormais conscience de sa présence à Tenshi. Bien évidemment, ici l’on ne parlait pas d’influence politique, ou d’une idée dans le genre, mais du simple fait qu’un commerçant ou un tenancier d’établissement était le plus souvent assez bavard. Ainsi, ces braves personnes auraient tôt fait, via le bouche à oreille, de répandre la nouvelle parmi leurs clients, et ainsi de suite.

Le blondinet en profita également pour passer au poste des gardes à qui il avait déjà rendu service peu de temps avant, en aidant à l’arrestation d’un voleur récidiviste. Au départ, lorsqu’il était entré pour la première fois, expliquant son statut, le chef lui avait ri au nez, avant de lui laisser tout de même une petite chance. Mais désormais, les choses étaient différentes, et le respect mutuel. De fait, quand Nyo y arriva, un chaleureux accueil lui fut réservé.

Un café offert, et le chef lui demanda ce qu’il faisait de beau en ce moment. L’étudiant lui expliqua alors que, poussé par le Grand Conseil, il s’affairait à se présenter à la communauté de Tenshi, afin de faciliter son intégration, initiative que son interlocuteur salua. Toutefois, Nyo devait bien admettre ne plus avoir d’idées concernant la suite de son parcours. Il espérait donc trouver un peu de boulot au poste. Malheureusement, ou plutôt heureusement, ces temps-ci, c’était plus calme et mêmes les professionnels peinaient à s’occuper. Le chronokinésiste soupira un peu, déçu. Surpris, l’autre ne manqua pas de le questionner au sujet de cette mine ennuyée, et, comprenant la situation, il indiqua à celui-ci une nouvelle adresse essentielle à visiter : celle de l’un des plus anciens sur l’île, une personnalité respectée et très informée.

N’ayant pas vraiment d’autre alternative, Nyo obtempéra, et prit finalement congé des soldats. En chemin, il se demandait comment l’autre élu s’en était sorti. Au vu de son caractère, le garçon au foulard aurait presque pu parier que Haïzen se contente d’explorer les différentes tavernes de la capitale, buvant quelques verres à chaque fois, sans s’intéresser au reste. Bien sûr, il se doutait que le rouquin était un minimum sérieux et ne manquerait pas de rendre visite à d’autres commerçants. Mais en fin de compte, le manipulateur du temps se demandait s’il aurait réellement de meilleurs plans boisson que l’autre.

Sa réflexion ne poussa pas davantage, puisque son objectif était atteint. Nyo était arrivé à l’adresse indiquée, au niveau d’une maison assez modeste d’apparat, mais aux décorations assez sympathiques et harmonieuses. Un joli décor bon marché en somme. Poliment, le jeune homme frappa à la porte.

« Monsieur Tenzu ? Excusez-moi de vous déranger… Je m’appelle Nyo Fukazaki, et je suis un élu, tout juste arrivé sur Tenshi. C’est le chef de la milice qui m’a indiqué votre adresse. »


La porte s’entrebâilla tout d’abord, le temps qu’un œil s’y glisse pour examiner Nyo. Et puis elle s’ouvrit intégralement, dévoilant un vieil homme élégamment vêtu, et ce de manière bien plus luxueuse que son domicile. Il souriait à pleine dent, même si la plupart lui manquaient, et s’empressa de serrer la main du garçon, ravi de faire sa connaissance. D’après ses dires, il lui était effectivement parvenu l’information de l’arrivée de deux jeunes hommes élus provenant de mondes différents. Mais il n’avait pas eu l’occasion de les voir, ce qui confirma au terrien que Haïzen n’était pas venu ici.

Faisant honneur à ses devoirs d’hôte, Tenzu proposa un siège confortable à Nyo, avant de lui offrir une boisson s’apparentant au café. Décidément, à force d’en boire, le garçon allait finir aussi excité qu’une pile électrique… Mais il aurait été impoli de refuser, et le jeune adulte accepta avec plaisir. Bien entendu, en échange, il dut raconter sa vie passée et son arrivée au vieillard très curieux. A force de devoir s’expliquer, le blond avait pu ficeler un récit plaisant à entendre, sans détails inutiles, et défilant doucement sans difficulté. Le grand-père ne relâcha pas son attention une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 62
Yens : 0
Date d'inscription : 11/06/2017

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Nyo Fukazaki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Rencontres à la chaîne   Dim 20 Aoû - 18:13

Tenzu réclamait toujours davantage de détails, faisant honneur à la réputation assoiffée de connaissance de Tenshi. En effet, il voulait tout connaître à propos de Tokyo, du Japon, et même concernant la Terre elle-même. Il était vrai que la planète bleue regorgeait de secrets mystérieux et magnifiques, mais Nyo n’avait pas toutes les cartes en main pour faire un globe-trotter fiable. Il ne put qu’indiquer les généralités connues et répandues à travers le monde. La géographie terrestre était épatante et les yeux du vieil homme brillaient à chaque nouvelle anecdote contée.

Par la suite, Tenzu, très au courant des spécificités des élus de Kosaten, interrogea l’étudiant sur les capacités particulières qui avaient faites de Nyo le choix du Grand Cristal. Ce dernier avoua sa perplexité à ce sujet : le seul pouvoir dont il disposait était celui de la manipulation temporelle, à savoir qu’il était capable de restaurer le passé d’un objet, pour le remettre à neuf, ou au contraire d’explorer son futur pour le réduire en poussière. Sur ce même principe, la téléportation lui était également assez facile. Par ailleurs, son Alter lui permettait aussi d’accélérer ses mouvements tout en ralentissant ceux des autres. A son paroxysme, il pouvait même figer le temps. Mais ces détails concernaient uniquement sa présence dans la capitale nippone. Car désormais, il n’était qu’un simple humain dénué de toute capacité extraordinaire, et ne cacha pas son désarroi quant à cela. Mais son interlocuteur demeura silencieux, ignorant vraisemblablement l’explication de ce phénomène.

A la demande de Nyo, Tenzu raconta à son tour son passé. Modeste garçon né dans une famille austère, il avait eu la chance de faire de bonnes études pour le placer quelques années plus tard dans des sphères influentes de Tenshi. Sa richesse était assez visible à ses vêtements, mais le grand-père expliqua qu’en mémoire de son enfance, sa demeure restait assez sobre. Par ailleurs, le vieillard ajouta avec un peu de dépit qu’il n’avait pas rencontré l’âme sœur, et que c’était son seul regret dans la vie. Pour compenser, il s’était lié d’amitié avec de nombreuses personnes, et c’est pour cela que le chef lui avait indiqué cette adresse.

Mais bientôt arriva l’heure de prendre congé de cet homme. Nyo le remercia chaleureusement pour cet incroyable échange, tandis que Tenzu lui retournait la pareille, complimentant sa politesse, tout en assurant au chronokinésiste qu’il répandrait la nouvelle de sa venue à quiconque voudrait l’entendre. Un dernier salut, et le garçon au foulard s’en retourna chez lui, notant à quel point le soleil avait décliné durant cette conversation.

Il se faisait tard, et Nyo n’avait plus grand intérêt à trainer au dehors. Il était heureux de sa journée qui avait été bien remplie. Le Grand Conseil ne pourrait pas dire que le garçon ne s’était pas investi pour s’intégrer. De toute façon, ce dernier n’avait pas prévu de quitter l’île céleste tant que certaines zones n’auraient pas été davantage explorées par ses soins.

Nyo aurait quelques informations à partager avec Haïzen, et espérait en recevoir tout autant du rouquin. Une autre bonne nouvelle qui le transportait de joie était cette sensation que son pouvoir lui revenait peu à peu. Tenzu lui avait montré quelques-uns de ses livres. Tous de vieux bouquins usagés. Mais en les rendant au vieil homme, le manipulateur du temps avait constaté que l’un d’entre eux était tout neuf. Mauvaise observation ou réelle utilisation de son Alter ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Rencontres à la chaîne   

Revenir en haut Aller en bas
Rencontres à la chaîne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Tenshi l’île céleste :: Shiriai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.