Partagez | .
Rencontre avec le danger
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Rencontre avec le danger   Lun 4 Sep - 12:40


Rencontre avec le danger

Voilà quatre mois que nous voyagions à travers Seika. J’avais d’abord prévu de me rendre à ChikaÏ avec Haïko, histoire d’obtenir une bonne protection, mais… hum, je m’étais perdu. Sans compter que le constant mouvement à travers le royaume du Phénix me permettait aussi de semer de potentiels pisteurs. Nous ne nous arrêtions dans un village que pour une semaine maximum, et voilà quelques jours que nous nous étions installé dans un. Il allait donc bientôt falloir partir. J’avais aussi envoyé une lettre à mon patron à Kansei pour l’informer d’une absence à durée indéterminée. Seulement, il n’était pas le seul à recevoir cette lettre, puisque Natsume aussi avait dû recevoir la mienne. Je n’avais pas eu envie de disparaître d’un coup comme les Angler, et lui rajouter une inquiétude en plus.

Malgré ces dispositions, j’étais toujours sur le qui-vive, même si j’essayais de ne pas le montrer à ma charge. Après tout, un grand frère se devait d’être fort devant le plus jeune ! C’était aussi pour ça que j’avais tenu ma promesse de lui enseigner le dessin. Et autant dire qu’il se débrouillait très bien ! Il évoluait à un bon rythme. Sans compter que le fait que je lui redonnai régulièrement le pendentif glacé représentant sa mère. Même s’il arrivait parfois que ça ne suffise pas. J’avais beau distraire et m’occuper du mieux que je le pouvais d’Haïko, il y avait des fois où ça n’était pas suffisant, et l’absence de Rumaki se faisait grandement ressentir. Dans ces moments-là, je me contentais de le prendre dans mes bras et de le rassurer du mieux que je le pouvais. Quatre mois étaient longs pour un enfant sans sa mère. Et j’espérais vraiment que celle-ci nous reviendrait bientôt, même si de plus en plus, je n’y croyais plus, je perdais espoir. Quand ces sombres pensées me submergeaient, je n’étais pas mieux qu’Haïko. Il m’arrivait aussi de pleurer au milieu de la nuit.

Cette nouvelle responsabilité et cette attente qui devenait de plus en plus insoutenable, sans compter ma presque paranoïa, me rongeaient peu à peu. A plus de dix-sept ans, je courais pour ma vie et celle d’un petit garçon, sans savoir si mon amie allait revenir des morts et si je reverrai un jour mes autres amis que je m’étais fait. Je ne m’étais pas permis de les approcher, ayant peur d’attirer de mauvaises attention sur eux, mais ils me manquaient de plus en plus. Depuis quelques jours, j’hésitais à me rendre chez Natsume. Je savais que nous y serions en sécurité. Mais vu ce que j’avais entendu, il avait déjà eu assez de problèmes comme ça. Je ne voulais pas lui en donner plus.

Pourtant, la vie continuait, et je trouvais souvent des choses à faire pour nous distraire. Aujourd’hui, par exemple, je nous avais emmener un peu plus profondément dans la forêt afin que Haïko et moi puissions dessiner des animaux. Nous étions maintenant assis dans une clairière, attendant patiemment, qu’un cerf se montre, ou tout autre animal calme qui ne bougerait pas.

Au bout de quelques minutes, j’étendis mes jambes, et avant que je ne puisse faire un autre mouvement pour me dégourdir, ou m’assurer qu’Haïko ne s’était pas endormi avec cette attente, un animal finit par se montrer. Cependant, je me plaçai rapidement entre lui et l’enfant en voyant qu’il s’agissait d’un loup. Je me souvenais très bien de ma dernière rencontre avec une telle espèce ! C’était d’ailleurs ce jour-là que j’avais rencontré Rumaki et Haïko.

A ma grande surprise, le canidé à la robe sombre et aux yeux d’un bleu ciel s’allongea simplement à quelques pas de nous. Mes sourcils se haussant, je me rassis avant de sortir notre matériel à dessin. Tendant une planche et une feuille à Haïko, et plaçant des crayons entre nous deux, un sourire commença à apparaître sur mon visage. Nous avions tellement de chance d’avoir un tel animal poser pour nous !

- Ne fait pas de geste brusque ou il va s’enfuir.
Chuchotai-je par précaution au garçon assis à mes côtés.

J’évitais bien évidemment de préciser que le loup pourrait aussi nous attaquer. Hors de question de faire peur à Haïko. Tout contant de notre chance, je pris mon propre matériel, mes yeux ainsi que ceux du loup fixés les uns sur les autres. Je commençai mon dessin, me détendant de plus en plus aux simples son des crayons en action et des bruits de la forêt. C’étaient ces moments de calme que je préférais par-dessus tout, quand je ne ressentais pas la pression quotidienne.





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Mar 5 Sep - 21:03






Des talents d'artistes




C'est épuisant. Marcher et encore marcher, ça devient un peu embêtant et moi j'ai des petites jambes, alors je dois faire beaucoup plus de pas que lui, c'est pas juste. Je me demandes d'ailleurs si Téma a une maison, parce-qu'en fait, quand j'étais avec maman, on restait longtemps dans une maison. Y en a une ou il neigeait dehors et où il faisait froid. C'est là qu'on est resté le plus longtemps. J'aimais bien être là moi parce-que la maison était grande, je pouvait courir d'un bout à l'autre sans problème et le soir, en regardant le feu, j'écoutais mamie Mei et maman me raconter des histoires. Ouais... je vivais avec les deux que j'aimais beaucoup... elle me manques d'ailleurs... ça fait beaucoup de dodos que je les ai pas vu toutes les deux, mamie Mei ça fait plus de dodo que maman d'ailleurs... elle est aussi allé chez les grands elle ?

Des fois, quand je dois dormir, me tête me montre des images d'elles, et alors, mon petit cœur n'est pas content. Il me fait bobo et j'ai les yeux qui pleurent. Je peux pas m'en empêcher. J'aimerais bien ne pas embêter Téma, mais je peux rien faire, ça vient tout seul. Du coup, il est obligé de venir et de me consoler. Il est pas aussi fort que maman pour ça, mais finalement, le simple fait de ne pas se sentir seul et de savoir qu'il y a quelqu'un pour veiller sur moi, ça me console déjà un peu. Et pis, lui aussi il pleure des fois. Je l'ai vu plusieurs fois. Est-ce qu'il a envie de revoir maman lui aussi ? Moi j'aimerais bien le consoler, mais je sais pas quoi faire. Je suis pas grand moi, on m'a pas dit comment faire pour faire ça. Du coup, j'imite ce que j'ai vu, et je fais un câlin à Téma. Des fois ça marche, des fois pas... je sais pas ce que je fais faux.

J'ai de la chance quand même parce-que téma, il est super gentil. Quand je suis pas triste, il m'apprend à dessiner et il me montre des animaux quand on change de maison. Bon c'est pas les animaux de la ferme, mais ils sont beau aussi. J'arrive maintenant à tenir le crayon sans que je doive y mettre beaucoup de force. Et pis, il trouve toujours mes dessins jolis, ça me fait plaisir. Du coup, j'en fais plein d'autres pour y montrer. Je dessine les animaux qu'on voit, j'adore ça, et comme il est très gentil, j'essaye de pas trop faire de bêtises. Bon je râle un peu des fois quand on marche trop, mais c'est normal, parce-que je suis fatigué, alors faut qu'il le sache pour qu'on s'arrête.

Aujourd'hui, je suis content, parce-qu'on va encore dessiner des animaux. Du coup, je porte toutes mes affaires de dessin, refusant que Téma m'aide. C'est mon matériel, j'y tiens. Et pis, il faut que j'aie tout prêt, quand il faudra commencer. On va alors dans une forêt que je connais pas beaucoup, et on s'assied à un endroit. Dans les premiers temps je suis impatient, je regarde partout, mais y a rien. Petit à petit, je commence à trouver le temps, à marmonner que c'est trop long et à demander à Téma quand c'est qu'ils viennent les animaux. Mais tout à coup, y a un bel animal qui vient. Je sais pas ce que c'est comme animal, mais il est trop joli.

Woaaa t'as vu téma ?? il est trop beau !!

Mais le jeune garçon se met devant moi. Pourquoi il fait ça ? je vois plus rien moi !

Eeeh pousse-toi, je le vois plus ! je peux pas dessiner !

Je n'avais pas du tout peur. En fait, une capacité surnaturelle que je n'avais encore pas conscientisée, me permettait de me sentir à l'aise face à ce canidé : je pouvais sentir l'aura bonne ou mauvaise des êtres vivants, et là, j'avais pas peur, pas comme devant le monsieur moche aux yeux bizarre. Bon, heureusement, Téma s'enlève, et je peux enfin dessiner. J'enregistre bien sa mise en garde dans ma tête et commence à m'appliquer. Je sors la langues, c'est toujours mieux quand on se concentre. Je vais lui faire un beau loup, comme ça, ça lui fera plaisir.

[/color]

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Mer 13 Sep - 0:07



   
Rencontre avec le danger


   
Le protecteur, l'enfant, l'animal et... Dieu



   




La mort avait une nouvelle fois frappée. Mais celle-ci avait été prévus et annoncée. Le Dieu de la paix voyait là ses plans se mettre en oeuvre. Rumaki Oshigato était enfin morte. Pour combien de temps, nul ne savait le dire, même pas l'Uzumaki. Le monde des tréfonds, lui était encore inconnu. Le ninja manquait cruellement de renseignements et d'information sur son existence. Il le désirait, mais tout ceci lui restait inaccessible. Peut être devrait-il prochainement forcer le destin, afin d'en apprendre plus. Après tout ce monde si mystérieux et inquiétant était une force incontrôlable et aucun être sur Kosaten, même pas les dieux eux même ne semblait pouvoir y résister. Quels étaient les plans du roi de ce monde?

Dans tous les cas Rumaki était morte, et avec elle son enfant, considéré comme l'élu était en grand danger. Minshu, Fuyu. Qui frapperait en premier? Le shinobi devait le retrouver et le récupérer avant qui que se soit. Fort heureusement, les marcheurs d'ombre, l'avait tenu au courant.

Tout lui avait été compté. L'assassin Rinkyu, la mort de Rumaki et le don de l'enfant à un être inconnu. Un élu. Un petit obstacle sur son chemin. Mais comme tous il plierait, ou il mourrait à son tour. Néanmoins, Heiwa retenait chacune de ses interactions avec ses interlocuteurs. Et ainsi, il avait déceler l'étrange pouvoir du gamin, quand à ressentir le fond d'une personne. L'empereur n'était ni bon, ni  mauvais, mais les âmes dans Masamune dominaient entièrement cette neutralité. Voilà ce qu'avait ressenti le garnement! Et il ne se laisserait probablement pas approcher, si Le guerrier silencieux arrivait seul, tout en lui imposant de le suivre. Non, il devait le convaincre de le suivre par lui même.

C'est ainsi que la veille du départ, il rejoint la vieille femme, cette protégée qu'il avait prit sous son aile. Protégé et avait fait en sorte, qu'elle ne manquait de rien. En n'attendant de retrouver sa compagne: la religieuse. Cet instant n'était pas encore arrivé, mais probablement allait-elle accepter de prendre soin de l'enfant durant ses absences. Après tout, il lui avait prouvé qu'aucun danger ne lui avait été fait sous sa protection. Bien au contraire même, elle n'avait plus dû ressentir une telle sensation d'apaisement et de sécurité depuis bien des années. Elle vivait dans un vrai petit havre de paix, oubliant presque ce qui se passait dans le monde. L'empereur lui rendant visite parfois pour s'assurer...De quoi? A proprement parler, il n'en savait rien, puisqu'il gardait toujours un œil sur elle de par ses sbires invisible.

Enfin, il avait discuté avec elle et elle allait l'accompagner dans ce périple. Fort heureusement, le trajet ne la fatiguerait pas, puisque l'un de ses corps divin avait prit de l'avance, afin de les téléporter au plus prêt de l'habitation des réfugiés: L'élu et Haiko. Avant tout de chose, il fit promettre à la vieille femme, de ne pas faire d'histoire et d'attendre encore avec patience le retour de la guérisseuse. D'attendre en sûreté, là où il pouvait la protéger.

Et finalement, ce jour-là arriva. En un instant, les deux silhouettes furent téléportées près du clairière, à l'orée d'un bois. Présent dans les ténèbres du bois, le duo pouvait voir sans être vu. C'est comme ceci, qu'ils eurent l'opportunité de voir l'enfant et sa nounou. Sa main placé en barrage devant la grand-mère, il lui intimait d'attendre. Heiwa voulait s'assurer qu'aucun danger ne se présentait. Et après plusieurs minutes, un simple loup apparut, tissant un étrange lien entre l'enfant, l'inconnu et l'animal. Mais le shinobi se moquait bien de cette rencontre. Il était venu pour bien autre chose: l'élu des élu. Le fruit de l'union de deux élus!

S'avançant d'un pas pour franchir la frontière naturelle, il s'immobilisa au premiers mètres de la clairière, son manteau noir et rouge, fouettant l'air. Sa capuche toujours rabattue sur sa tête. Il observait ces protagonistes qui l'intéressaient tant. Sachant pertinemment, qu'il allait bientôt se faire remarquer à son tour, alors qu'une décharge de puissance fut libérer. Ni agressive, ni maléfique. Bien évidement, toujours aussi prévoyant, le stratège avait disséminé à quelques endroits des marcheurs d'ombre et un corps divin. Ils ne pourraient jamais s'échapper, s'ils tentaient quoique se soit. Il n'allait pas encore présenter sa carte maître pour gagner les ferveurs de l'enfant: Mei.


Comment avait progressé l'enfant, depuis tout ce temps?








   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Mer 13 Sep - 22:55






Une vie sans eux


Quatre mois... quatre mois que je ne les avais pas revu. Ni lui... ni elle... Quatre que je voyageai sans véritables but, au crochet d'un homme qui paraissait sans menace mais qui terrorisaient ces deux êtres que mon cœur désiraient revoir. Je n'avais pas vraiment émis le souhait de partir durant ce temps, car une nouvelle m'avait d'autant plus attristée. Je pouvais m'y attendre, mais mon coeur refusait d'y croire. Rumaki avait péri face à la puissance de Fuyu. D'après ce que je savais, c'était un assassin du dragon qui l'avait envoyé dans l'au-delà. Cette pauvre fille n'avait donc pas pu connaître la paix qu'elle désirait. C'était une catastrophe, et quand Nagato m'en avait fait part, je me souvins m'être effondrée. J'avais beaucoup pleurée, en cachette ou non pendant les premiers jours ne m'en remettant pas le moins du monde et ayant grande crainte pour le petit Haïko. Qu'était-il devenu ? Est-ce que Rumaki avait eu le temps de le mettre en sécurité ? Etait-il actuellement dans les mains de cette détestable nation, en train de devenir un guerrier sanguinaire au service de Sul Hei ? Etait-il mort lui aussi ? Je n'en savais rien, et ça me meurtrissait beaucoup.

En plus, cette jeune élu avait sacrifié une partie de sa liberté pour me voir revivre. Au final, j'aurais préféré qu'elle reste en vie. La mienne était déjà bien longue et bien rempli... elle aurait dû continuer la sienne bien plus que moi... J'avais songé quelques fois à aller la rejoindre, mais je n'avais jamais pu, par manque de courage, mais aussi pour honorer sa mémoire. Elle avait accompli un grand geste pour moi, je ne pouvais pas tout détruire juste parce-qu'elle n'était plus de ce monde. J'étais alors restée en vie malgré ma peine. J'étais même restée auprès de ce nagato pour être en sécurité. Après ma fuite, peut-être que Fuyu en voulait à ma vie, et aussi paradoxal que cela pouvait me paraître, être avec un de leur élu me rassurait. Il paraissait menaçant et peu rassurant, mais il était puissant, et n'avait jamais été violent avec moi. Il avait même veillé à ma sécurité, et à ce que je ne manque de rien. Au fond, il n'était pas le cruel homme que je m'étais imaginé lors de la rencontre avec rumaki.

Il était venu me voir un jour récemment, m'apprenant qu'il savait où était Haïko. Imaginez le soulagement qui m'avait parcouru à cet instant. Ce petit n'était pas à Fuyu, et il était vivant !! C'était inespéré !! Cela voulait dire que Rumaki avait pu sauver cet enfant avant d'être emportée. Une bonne nouvelle dans la vie difficile que je traversais. Du coup, quand le ninja me proposa la garde du petit, je ne fis pas long avant d'accepter. Je devais veiller sur ce petit pour Rumaki. J'étais la seule qu'il connaissait vraiment bien, et puis, si je restais aux côtés de Nagato, j'assurai une sécurité à nous deux. Plus besoin de fuir, nous étions protégés.

Le voyage jusqu'à Haïko fut rapide, car mon protecteur usa d'une capacité de téléportation qui me surpris un peu. Décidemment, les élus avaient de nombreux atoûts en poche. Nous arrivâmes alors dans une forêt qui m'était peu familière. Je me souvenais avoir traversé certains endroits, mais mon image des lieux restait floue. Néanmoins, ce ne fut pas ma préoccupation première. Mes yeux tombèrent rapidement sur lui... lui... que j'attendais... il était là, en bonne santé, heureux, à côté d'un être que je ne connaissais pas. Sentant l'adrénaline monter, je voulus dépasser Nagato pour m'en approcher, mais il me retint d'un bras. Je stoppai alors mon élan pour me forcer à marcher à son rythme. Finalement, nous n'étions qu'à quelques mètres de lui. Je fis tout ce que je pouvais, me mordillant une lèvre, pour ne pas désobéir. Mais la joie de retrouver ce petit être fut plus forte, et finalement, je marchai vers Haïko, les larmes aux yeux.

Haïko... mon petit cœur... fis-je en tendant les bras pour l'inviter à venir vers moi.

Je le vis tourner la tête.

Mamie Mei ???

[/font]


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Jeu 21 Sep - 10:08


Rencontre avec le danger

Nous venions à peine de commencer à dessiner le loup qu'une étrange décharge de magie, ou je ne sais quoi, me fit me tendre comme un arc, tous mes sens en alerte. Quelque chose n'allait pas, ce n'était pas naturel. Je vis l'animal avoir la même réaction, et je me relevai, cherchant la source de cette puissance.

Je me retournai sur moi-même, scannant les environs des yeux. Et mon sang se glaça quand je vis ce qui était, ou plutôt, QUI était à l'origine de la décharge d'énergie. Punaise ! Je ne pouvais pas être tranquille, hein ?! Non loin de nous se tenait une femme assez âgée, et une personne avec un manteau noir aux nuages rouges. Un manteau que je reconnaissais comme correspondant à la description de l'homme contre qui Rumaki m'avait mis en garde.

J'entendis le loup grogner derrière nous, sentant très bien la dangerosité de cette situation, alors que les deux personnes avançaient. Mon rythme cardiaque s'accéléra alors que j'observais leur approche. La femme semblait bien émotionnelle, et lentement je fis le lien. Si je ne me trompais pas, il s'agissait de Mei-san. Haïko me confirma cela en l'appelant ainsi et je me détendis légèrement avec cette connaissance. Mais j'étais toujours inquiet de l'autre homme. Je savais que je n'avais aucune chance contre lui. Et pourtant, je vins me placer entre lui et les deux autres de façon protectrice, le fixant du regard.

- Vous êtes Nagato, n'est-ce pas ? Je suppose qu'il n'y a aucune chance pour que vous nous laissiez partir tranquillement ?

Je portais un faux sourire, essayant de ne pas trahir l'anxiété et la peur que je ressentais. J'étais dans un territoire inconnu, et je devais avancer avec prudence. Je n'étais tellement pas habitué à ça. Je commençais à avoir envie de jurer contre les dieux, s'ils existaient vraiment. J'avais l'impression d'être leur jouet, leur... Leur punaise d'esclave ! Je m'étais juré de ne pas retomber aussi bas de l'échelle, et pourtant, voilà que j'y étais. Oui, j'avais vraiment envie de crier de frustration alors qu'encore un obstacle d'envergure se dressait sur la voie d'une vie tranquille.






Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Dim 24 Sep - 23:16






Retrouver des bras qui nous manquaient




Alors attends... qu'Est-ce qu'il m'a dit déjà ? ah oui, d'abord bien observé ce qu'on veut dessiner... ouais mais... ça veut dire quoi ça en fait ?? parce-que bon regarder une bête pendant des heures, je vois pas en quoi ça nous permet de mieux dessiner... bon... ba on va dire que je l'ai assez observé... la tête... il a un nez pointu... pas facile à dessiner un truc pointu... je me concentre, je choisis une bonne couleur, puis fait un trait tout doucement. Quand je fais un truc que j'aime, je peux me concentrer de longues minutes. DEs fois, j'oublie presque que Téma est là.

Mais là, y a un truc qui m'inquiète un peu... je sais pas ce que c'est, mais quand j'ai fini de dessiner la tête, je ressens quelque chose me parcourir. C'est très bref, mais ça m'inquiète sans que je contrôle quoi que ce soit. J'arrête mon œuvre et regarde un peu autour de moi. Téma est toujours là, mais il ne dessine plus non plus. Ah crotte, ça veut dire qu'il y a vraiment un truc pas bien qui va arriver... Et là se pose un gros paradoxe... j'aperçois une silhouette que j'étais à des lieux d'imaginer voir ici. Elle, elle a rien de menaçant, je la connais très bien.

Haïko... mon petit cœur...

Mamie Mei ???

C'est pas vrai ???? Oooo c'est trop bien !!! Je laisse tomber mes affaires et court vers elle.

MAMIE !!!

Je saute dans ses bras. Elle a un peu du mal à me porter, parce-qu'à un peu plus que trois ans, je faisais déjà un certain poids, mais moi je m'en fous, je me colle contre elle. Je l'ai enfin retrouver !! Je suis trop content. Je lui fais un gros câlin alors qu'elle me bisouille le cou. Je me coupe du monde pour profiter de cette instant de retrouvaille. Quand enfin Mei se retire, je croise le regard de l'homme moche et mon sourire se perd. Celui-là je l'aime pas du tout. Il a fait pleurer maman, et moi aussi. Il a des yeux bizarre. Je m'accroche aux habits de la vieille femme

Mamie, faut qu'on parte, y a l'homme moche qui fait pleurer. Il va encore être méchant, comme avec maman, j'ai peur.

Depuis que j'ai identifié cette aura que j'aimais pas, je me sens de moins en moins à l'aise.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Mer 25 Oct - 23:37



   
Rencontre avec le danger


   
Une rencontre écrite dans les étoiles!



   



Les choses n'avançaient pas totalement comme le ninja l'espérait. Après tout, il aurait dû prévoir que la vieille chouette allait fondre et craquer dans l'émotion à la vue de l'enfant. Elle oublia toute sécurité et toute prudence en s'approchant du petit groupe face à eux. Le shinobi avançant lentement derrière, son regard posé tour à tour sur le loup, sur l'élu qu'il ne connaissait pas et surtout sur l'enfant: le fruit de son travail.

Pour l'instant, il n'y avait aucun danger alentours, mais encore une fois la native de Fuyu avait prit des risques inconsidérés et peut être que des espions des trois nations avaient déjà un œil sur eux. Ce qu'il n'appréciait pas devoir agir avec des insectes pareil. Pourtant, elle lui avait permit d'approcher l'enfant sans qu'ils ne fuient à toutes jambes. L'élu et nounou de l'enfant se tint rapidement en protection des deux. Mais tout dans son corps et son regard exprimait l'appréhension. L'empereur le savait, ce n'était pas la première fois qu'il apercevait ce regard et cette sensation. Pourtant  tout aussi courageux qu'il soit, il s'exclama à l'encontre du Dieu, sans aucun respect.

Le rinnegan tourna son attention sur cet être frêle, analysant et observant son âme. Il lisait en lui comme dans un livre ouvert, comme si aucun secret ne lui était caché. Pourtant comme à son habitude, Nagato ne répondit pas de suite, et même lorsque l'enfant insulta la Paix personnifiée, rien n'ébranla le Dieu.
Et alors qu'il était immobile, un clignement d’yeux plus tard, un léger souffle du vent et il apparut derrière la grand-mère, posant sa main sur l'épaule de Mei. Sans être douloureuse, elle restait ferme comme l'homme l'avait toujours été. Cette fois-ci il s'exprima à l'encontre de l'élu. Son regard sur l'enfant, sans une once d'émotion. Seul le vide pouvait être ressenti.

-Vous vous trompez d'ennemi! Mais je vois que Rumaki vous a parlé de moi. Je lui ai dis qu'à sa mort, je prendrais soin de son enfant, comme j'ai pris soin de son amie, ici présente. Je lui ai donné à nouveau la vie, je l'ai protégé du monde de Fuyu, et l'ai laissé vivre dans un endroit paisible et calme, en attendant ce moment. Le même endroit ou l'enfant sera à l'abri!


Il délaissé finalement l'épaule de celle qui l'avait accompagné, le bras du ninja pendant à nouveau contre son corps, à l'intérieur de la manche épaisse de son manteau.L'enfant était encore naïf et voyait en lui un être horrible. Pourtant, n'avait-il pas ramener à la vie, celle qu'il serrait fort dans ses petit bras?  A présent, son attention se tourna vers la concernée. Il avait veillé sur elle tout ce temps, lui permettant de ne manquer de rien, elle était choyer, en sécurité dans un vrai petit paradis ou cocon. Il avait agit tout ce temps ainsi, pour ce moment unique. Il avait convaincu elle, elle serait donc son porte parole. Le seul lieu en Kosaten qui était suffisamment sûr était auprès de Heiwa, du moins le lieu qu'il avait mis à la disposition de la grand-mère.

A présent, toutes ses manigances et ses actes allaient payer. Son seul véritable obstacle était l'élu en face de lui. Il ne pouvait pas le tuer devant l'enfant sans perdre la confiance qu'il essayait d'instaurer avec lui, ni même agir avec violence. Toutefois, il ne pouvait pas le faire partir tranquillement, comme il le demandait. Le tout jeune garçon n'était pas en sécurité avec ce jeune homme magique. La preuve en était un loup ou un autre animal sauvage aurait pu s'attaquer à eux ou pire encore, les nations elle même aurait pu les tuer. Il devait donc essayer de le convaincre du bien fondé de ses paroles et de le suivre pour leur bien à tous. Après tout, l'élu inconnu serait ainsi libre de vivre sa propre vie:

-Je ne vous considère pas comme mon ennemi. Mei peu en témoigner. Tournez votre colère et votre rancœur contre les dieux qui vous ont mis dans cette situation!


Il s'avança cette fois-ci pour se tenir à son tour devant l'enfant et sa protégée, et surtout juste face à l'élu. La proximité allait provoquer sûrement plus d'inquiétude encore à cette nounou de substitution. Mais ses paroles étaient juste et direct. Il ne pourrait pas le nier! Et puis Mei allait parler, elle le devait. Elle savait les conséquences et les risques qui avaient été pris pour en venir à ce cas présent!








   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Ven 27 Oct - 20:48






Un rejet


Je ne pouvais porter l'enfant très longtemps, car mon âge ne le supportait plus, mais le petit instant pendant lequel je tenais celui que je considérais comme mon petit-fils n'avait aucun prix. Les deux collés l'un contre l'autre, je ressentais un soulagement intense, et une très grande joie de le savoir sain et sauf. L'héritage de Rumaki était entre mes bras, et c'était le plus beau des cadeaux. Je lui donnai plusieurs bisous sur le cou, me coupant presque du monde qui m'entourait. À cette seconde, seul Haïko comptait, et il me le rendait bien, en me serrant tout aussi fort que je le faisais.

Mais la réalité me reprit bien vite quand on relâcha l'étreinte qui pour moi avait été encore trop courte. Le petit remarqua Nagato, et changea bien vite d'expression. Il me tira les habits, visiblement apeuré par cet homme. Déjà lors de notre première rencontre avec le ninja il avait pleuré. Il restait dans son idée d'un homme à éviter. Jusqu'à maintenant, il ne s'était pas trompé, et pourtant ce ninja, bien que froid très souvent, avait un bon fond. Il ne m'avait jamais fait de mal et pourtant, cela faisait plusieurs mois que je vivais auprès de lui. De ce fait, je rassurai le petit en lui soufflant dans l'oreille.

T'inquiète pas Haïko, mamie est là, et le monsieur il est plus gentil que tu ne le crois.

Nan mamie, je le sens, il est méchant, il me fait peur ! À chaque fois que je le vois, je... y a quelque chose là qui tape très fort !

Il montra du doigt l'emplacement de son cœur. J'étais troublée. Que pouvait-il bien sentir qui le mettait dans un état pareil ? Ce ninja avait ses défauts, mais pas de là à le blâmer, et pourtant, l'étrange capacité du petit réagissait... pourquoi ? Je voulus répliquer, mais je sentis tout à coup quelque chose se poser sur mon épaule. Tressautant légèrement, je vis assez vite que le ninja, je ne sais par quel capacité, s'était rapidement rapproché, et c'était sa main qui était posée. Je restai immobile à son geste, mais Haïko se mit à crier.

NAAN va t'en !!! T'es méchant !! touche pas à mamie !!

J'essayai de retenir sa main, mais je vis rapidement que je ne pouvais pas le porter qu'à une main, et je dû par ce fait, le laisser faire. Il s'acharnait beaucoup, sûrement par instinct, et cela continuait de me troubler. J'entendis bien sûr les mots de Nagato, qui tentait de se justifier face à ce garçon que je ne connaissais pas. Alors c'était à lui que Rumaki avait confié le petit. Il devait être du même caractère qu'elle vu son visage inquiet. Je n'intervint pas, tandis que l'élu de Fuyu me lâchait l'épaule. J'en profitai alors pour reposer l'enfant qui devenait lourd. Celui-ci s'accrocha à moi, le regard apeuré, fixé sur le membre de l'Akatsuki. Ce dernier s'avança et prononça d'autres paroles. C'était une habitude chez lui de convaincre par la parole. Je l'avais vu pendant mon séjour avec lui, et surtout face à Rumaki. Il me prenait d'ailleurs à témoin pour convaincre le jeune garçon. Je le regardais, puis l'enfant, avant de revenir sur lui.

Je... je dois avouer que sans cet élu, je serais morte à l'heure qu'il est. Je suis d'ailleurs heureuse qu'Haïko ait survécu, et c'est grâce à vous jeune homme. Je ne saurai assez vous remercier.


Je sentis Haïko serrer un peu plus mon habit, puis crier.

C'est Téma mon papa, c'est pas toi !! lâcha-t-il à l'intention du possesseur du rinnegan


[/font]


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Sam 28 Oct - 18:33


Rencontre avec le danger

Les retrouvailles entre Haïko et Mei étaient extrêmement touchantes, mais je n’arrivais pas non plus à être totalement heureux pour eux. Car le retour de le mamie du garçon était accompagné de l’homme mystérieux qui se tenait devant nous. Je fourrais mes mains tremblantes dans les poches de mon pantalon attendant la prochaine action de l’ennemi.

Je sursautai quand il apparut d’un coup derrière Mei, me faisant reculer d’un pas. Ce mouvement prouvait à quel point il était un être dangereux, et je mis de côté les protestations d’Haïko alors que Nagato s’adressait directement à moi. Et malgré ma peur horrible de cet homme, je n’allais pas non plus rompre ma promesse à Rumaki ! Alors, serrant les poings, je fixais mon regard déterminé sur le sien.

- C’est ce que vous dites ! Mais le simple fait que Rumaki m’ait elle-même dit qu’elle ne voulait pas qu’Haïko vienne avec vous prime sur toute autre chose. Je ne laisserai pas Haïko venir seul avec vous. Que cet endroit soit sûr ou non, le simple fait qu’il soit entre vos mains ne me convient pas.

Mais comme si ces propos ne suffisaient pas, Nagato en rajouta une couche, et bien qu’il se soit rapproché, se mettant ainsi entre mon protégé et moi, me faisant encore reculer d’un pas de frayeur, mon regard prit l’apparence de ma magie, devenant aussi glacial que celle-ci. J’éclatai d’un rire sardonique.

- Je n’ai très certainement pas besoin de votre avis pour en vouloir aux dieux, et bien que je puisse leur en vouloir pour beaucoup de choses, le problème n’est pas là. C’est vous le problème ! A vous immiscer ainsi dans la vie de Rumaki et vouloir contrôler Haïko ! Je ne vous laisserai pas faire ! Haïko est un de mes êtres chers en plus de ma promesse envers sa mère ! Je ne le laisserai pas partir tranquillement avec vous !

Mon regard se fit plus doux alors que Mei souhaitait témoigner pour l’homme qui se dressait entre nous. Mais ce qui me déchira presque le coeur, ce fut la proclamation d’Haïko qui me toucha aux larmes. Il me considérait comme un père, moi qui n’était qu’un adolescent orphelin, sans réelle expérience en paternité. Essuyant mes yeux d’un geste de la main, je sentis la confiance remonter en moi, et je pris un courageux pas contre Nagato.

- Même si ce que vous et Mei dites est vrai, il n’en reste pas moins que je ne vous fais pas confiance, Haïko et Rumaki partageant mon avis. Et c’est suffisant pour vous dire que je ne vous laisserai pas repartir avec lui !





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Jeu 2 Nov - 17:09






Protéger son cocon




Qu'il fait bon dans les bras de mamie Mei. Ils sont aussi doux et accueillant que ceux de Rumaki. ça fait longtemps que j'en n'avait pas profité. Bien sûr, Téma me prenait aussi dans les bras de temps en temps, mais... c'est par pareil... ils sont accueillants mais pas comme ceux qui m'ont entourés dans mes premiers mois de vie. Je sais pas comment ça se fait mais c'est bien comme ça... Je pourrais donc être heureux, portée par mamie Mei...

Mais non, fallait que le moche réapparaisse... je l'aime pas celui-là... d'ailleurs, pourquoi mamie elle dit rien, elle doit l'avoir vu nan ? Moi-même je l'ai vu, et on sait très bien que la dernière fois, maman et moi on a pleuré. Donc Mei, elle doit comprendre qu'on ne veut pas le voir... pourquoi quand je lui dis de s'en aller, elle me dit qu'il y a pas de danger.... elle perd la mémoire ou quoi ?? D'ailleurs, alors que j'insiste pour qu'elle bouge, le monsieur vient poser sa main sur son épaule.

Et là je vois rouge. Il est hors de question qu'il touche à mamie Mei !! C'est mon coin douillet, c'est à MOI. Du coup instinctivement, je protège ce que j'aime, et je me mets à lui taper sur la main avec la force d'un enfant de mon âge, lui ordonnant de lâcher prise tout de suite. Nagato peut d'ailleurs sentir que ma main est anormalement chaude. Elle ne brûle pas, mais il est clair que la chaleur qui s'en dégage est inhabituelle.

Finalement le méchant monsieur cède et lâche mamie. Il s'avance alors que cette dernière me pose par terre. Je reste toujours près d'elle. Ben oui, je viens de la retrouver, je peux pas qu'elle reparte chez les grands... j'ai envie qu'elle reste... Pendant que les adultes parlent, je continue de fixer l'homme en noir... Est-ce qu'il va faire du mal à Téma ? Est-ce qu'on ne pourra plus dessiner des animaux ensemble ?? Oh non, ça ça va pas être possible !! J'adore dessiner, et c'est avec papa Téma que je le fais le mieux !! Hors de question qu'on soit séparé pour l'instant. Du coup, stressé par cette idée, je cris que Téma est mon papa, et personne d'autres. Ce dernier parle d'ailleurs à Nagato. Il doit être de mon avis... je renchéris.

T'as pas intérêt de les faire pleurer, ni Téma, ni mamie Mei  !!


Je réagissais un peu comme une proie qui se montrait agressive parce-qu'elle se savait en danger. Bien sûr, s'il s'en prenait à moi je n'avais aucune chance, mais en l'état des choses, je voulais simplement lui faire comprendre qu'il n'était pas le bienvenu ici...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Mar 7 Nov - 23:57



   
Rencontre avec le danger


   
Explication



   




Le ninja regardait attentivement l'enfant, alors que ce derniers discutait avec sa "mamie". Lui intimant l'idée de se méfier de lui. Mais Mei avait pu voir que le Shinobi n'était pas le monstre pour lequel on le faisait passer. Il était un être qui portait sur ses épaules le poids du monde et de sa mission divine: celle d'apporter la Paix sur tous les mondes. Un objectif considéré comme impossible pour certains, mais le Jigoku avait fait preuve d'une volonté de fer, et il ne pouvait montrer un instant de faiblesse ou de doute. C'est en cela, qu'il était incompris. Mais peut être que l'ancienne natif de Fuyu avait pu voir à travers les lignes et le personnage que représentant Nagato Uzumaki.

Elle tenta, d'ailleurs, de défendre le cas de l'empereur face aux deux détracteurs, mais elle même semblait douter.Ceci s'entendait dans le timbre de sa voix. Après tant de temps passé à ses côtés, le Jigoku reconnaissait les manières de celle qui avait été son invité. Pourtant, il n'en prit pas rigueur et ne réagit pas tout de suite à la situation. Il se contentait d'observait tour à tour les protagonistes. Se maudissant, de devoir agir ainsi et perdre tant de temps, alors que des ennemis pouvaient arriver à tout moment. Pourtant, il devait jouer ce jeu, même si pour cela, il devait rafraîchir la mémoire à chacun.  

Mais pour mieux réussir à convaincre et parvenir à ses fins, l'ancien membre de l'Akatsuki devait entendre et écouter, tout ce qu'on lui disait. Il n'avait donc manqué aucune parole qui venait d'être prononcé, notamment par le jeune élu face à eux. Après tout, s'il lui était convaincu, l'enfant n'aurait plus son mot à dire! Après tout, il semblait le considérer comme son père. Cette révélation lui fit lever son sourcil, alors que son attention était toute dirigée vers le fameux Tenma. Pourtant, aucune émotion ne pouvait se faire ressentir du shinobi. Non, il regardait patientant et attendant une nouvelle fois, le bon moment pour intervenir. Et cet instant approche bientôt, plus déterminé que jamais, alors que l'enfant montre des signes d'un pouvoir caché, dont lui même ne semble pas connaître l'existence. Il se rapproche don de la grand mère, se tenant à ses côtés, lui lançant un regard énigmatique. Mais au fond, elle le sait. L'enfant, même auprès de cet élu garde du corps court un grand danger. Et seul Nagato semble avoir le pouvoir et l'influence pour le protéger. Il s'exclame alors:

-D'après vous, je suis le problème? Votre vision est faible, vous êtes pratiquement aveugle. N'est ce pas les dieux qui nous mettent dans cette situation? N'est-ce pas eux qui ont guider la main de l'assassin de Rumaki? Ce même assassin obéissant aux ordres du représentant du Dieu Long? Comme je l'ai toujours promis à la guérisseuse, j'ai veillé aussi longtemps que j'ai pu sur elle et son enfant. A présent, elle n'est plus ici, et un grand danger vous guette tous les deux. L'enfant a déjà été attaqué et ceci se reproduira sous peu. Si je vous au retrouvé, ce n'est qu'une question de temps.

Il se tourna cette fois-ci vers l'enfant, son regard froid et lointain, alors qu'il s'adressa à lui, comme s'il pouvait comprendre toutes les paroles qui allaient être prononcées. Mais il visait principalement les deux adultes:

-Vous semblez oublier une chose. Mei a perdu la vie par les mains d'un soldat élite de Seika. J'ai utilisé mes pouvoirs pour la ramener à la vie, comme je l'ai promis à la religieuse. J'ai tenu ma parole et je la tiendrais toujours. Je lui ai assuré de veiller sur son enfant, alors qu'elle ferait face au royaume des morts...Même si pour cela, je dois user de la force. Car son destin est bien plus précieux que nous trois réunis. Cet enfant est la clé! Comme je vous l'ai dis, je ne tiens pas à en venir à cette extrémité et... Je ne vous ai jamais empêcher de venir et veiller sur l'enfant. Ses ennemis sont nombreux et puissant, et plus il y a de monde pour le protéger, plus nous assurerons sa vie!


Il reprit le silence, à nouveau, sa prestance et son charisme laissant cette scène dans les mémoires de chacun, alors que ses paroles plein de sens pouvaient encore résonner dans l'esprit de chacun. Il avait mit en avant tout. Le fait qu'il était homme de parole et possédant une puissance colossale, apte à protéger et cacher l'enfant au besoin. Et qu'il avait le pouvoir de prendre ce qu'il désirait par la force. Il faisait ressentir l'urgence de la situation et le danger qui planait sur les deux, tel l'épée de Damoclès. Et mieux encore, il apportait une nouvelle porte de secours au jeune élu. Jamais, il ne l'avait empêcher à les suivre, même si cela ne plaisait guère à l'empereur.

Son regard s'intensifia sur celui de l'enfant, alors qu'apeuré, il se permettait de le menacer. Bien, il avait un esprit combatif. Ceci serait un atout pour l'avenir, même si l'Uzumaki allait devoir composer avec cela. S'approchant au plus proche de Mei et Haiko, il se baissa à son niveau, sans le quitter des yeux. Puis recula à nouveau. Cette fois-ci, il attrapa d'un geste habile sa faux Masamune. A premier abord, on aurait pu penser, qu'il allait les attaquer. Mais, alors qu'il faisait tournoyer son arme, il s'exprima:

-Je me moque que vous me fassiez confiance. Mon objectif est universel et je ne peux m'arrêter ou être ralenti par vos états d'âmes. La survie du monde et de tous les mondes que nous ne connaissons pas encore en dépend. J'ai décidé d'endosser ce rôle et ce poids. Mais peut être que si je vous révèle un secret, vous verrez que vous faîtes fausse route. Même l'enfant et son don si spéciale ne peuvent discerner encore tout.


Arrêtant net son arme devant lui, il se mit à regarder Mei. Cette dernière semblait avoir oublier le secret de la lame millénaire. Les raisons exactes de pourquoi Haiko semblait aussi craintif quand à sa présence. Il devait donc montrer encore une fois cette sombre vérité. Il se concentra un moment, ouvrant les portes de son esprit à la faux. Abaissant les barrières défensives de son esprit, pour laisser les âmes maléfique l'envahir. Ceci ne prit pas de temps, puisque bientôt son corps s’enflamma dans une aura bleutée légère.

-Ce que ressent l'enfant n'est autre que les âmes maléfiques enfermaient dans cette arme. Masamune, la lame millénaire. Forgée par son maître pour purifier les âmes démoniaques, mais rapidement corrompus par ces dernières. Elle a l'horrible pouvoir d'aspirer les âmes de ceux qu'elle a rencontré. Depuis des milliers d'années, elle a corrompu des hôtes pour leur faire causer des catastrophes. Effacé dans les textes et les esprits.

Le sol se mit à trembler autour de nous, alors que je libérais encore quelques âmes, mais j'avais gagné en expérience et en force et je parvenais à les maîtriser. Toutefois, je devais faire attention. Et surtout leur montrer que tout était sous contrôle.

-Je suis le seul être apte à pouvoir les contrôler et à purifier les âmes de ces démons. Je ressens les âmes bénéfiques revenir à elle petit à petit, mais le travail est long. Elles sont si nombreuses, et pourtant, je prend sur moi pour éviter qu'une nouvelle catastrophe n'arrive. Je suis surpris que Mei n'est pas fait le rapprochement.

Cette fois-ci son aura devint un véritable halo qui monta au-dessus de lui, le sol tremblant un peu plus encore. Causant sûrement la crainte du loup encore auprès d'eux. La créature ne pouvait certainement pas supporter une telle pression et un tel mal. Le bleu se changea à un noir profond, alors que des visages apparurent fugace et indescriptible, surtout pour Haiko, trop jeune encore pour identifier et comprendre de tels choses. Puis... Tout s'arrêta instantanément, l'aura fut comme aspirée dans le corps de l'Uzumaki et les lieux reprirent un silence religieux. Comme si rien ne s'était passé. Les yeux fermés, l'empereur reprit la parole, étonnamment plus calme et posé.

-Ce que ressent l'enfant et probablement vous, sont les âmes que je contrôle. Il n'y a rien à craindre tant que l'arme est sous mon contrôle. Mais en échange, Haiko doit les ressentir et prendre peur.

Rien ne pouvait être remis en doute, il avait réfléchit à tout et toutes les pièces du Puzzle s’imbriquaient les unes aux autres. Il ouvrit, alors les yeux, son Rinnegan tourbillonnant sur lui même. Mei devait sûrement réfléchir à tout ceci. Il lui en avait déjà parlé, mais semblait avoir oublié. Pourtant, elle avait bien pu voir qu'il contrôlait tout ceci. Il en avait la force d'esprit et la puissance. Mais alors qu'il semblait sûr de lui, une ombre traversa ses yeux et une inquiétude gagnait son visage. En lien constant avec son corps divin et ses marcheurs d'ombre, il venait d'être mis au courant, qu'un danger rôdait. Ce qu'il craignait, en perdant autant de temps en explication, se produisait. L'ennemi les avait repéré...



   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Dim 12 Nov - 23:13






Ambiguïté


Haïko continuait de crier sur le ninja, sans que je ne l'en empêche. Je connaissais plus l'élu de Fuyu que quiconque autour de moi, et je savais que malgré ses airs menaçants, il savait tenir parole et être honnête. Le simple fait que je sois vivante constituait une preuve irréfutable. J'avais très bien vu que cette capacité l'avait grandement fatigué, il était beaucoup plus prudent dans les minutes qui ont suivi ma résurrection. En clair, il avait prit de grands risques en me permettant de revivre, et en honorant la promesse qu'il avait fait à Rumaki. Même maintenant qu'elle était morte, il ne semblait pas regretter son choix. Alors même si ses intentions restaient flous, je ressentais de plus en plus le besoin de lui faire confiance.

Je ne réagis donc pas quand il vint se placer à côté de moi. Mon corps ne se tendit même pas. Par contre, le petit qui se tenait vers moi serra plus fort mes habits, sans le quitter des yeux. Son visage exprimait une appréhension certaine. Il n'était toujours pas rassuré. Je ne savais pas vraiment quoi faire pour calmer sa tension. Son sixième sens semblait être plus fort que mes mots. Je posai une main sur le haut de son dos, comme pour lui montrer qu'il n'était pas tout seul, et prêtai attention aux dires de Nagato. Comme deviné depuis longtemps, il n'avait d'yeux que pour le petit. Comme si le fait de nous protéger, le dénommé Tenma et moi n'avait pour but que d'exploiter Haïko. Cependant, ces mots reflétait aussi une envie de tenir ses promesses et d'amener cette paix que Rumaki désirait aussi.  Je restai silencieuse jusqu'à ce que le ninja ne fasse une pause. À ce moment-là, je me permis d'ajouter, à l'intention de Tenma.

En fait, ce soldat de Seika avait été engagé pour escorter Rumaki et... lors du combat contre Nagato, celui-ci m'a transpercé malencontreusement de son sabre. Il n'a pas fait exprès j'en suis sûre, nous étions dans les airs, et c'est un coup perdu qui m'a été infligé. J'ai pu voir toute sa panique quand elle m'a vu tomber. Je n'ai pas pu l'observer longtemps, car je sentais mes forces se vider. Quand je me suis réveillée, je suis sortie d'une grande porte un peu étrange. Rumaki n'était plus là, mais j'ai su qu'elle avait demandé ardemment à Nagato de me redonner la vie. Et comme tu le vois, je suis vivante devant toi.

Je ne parlais volontairement pas de la contrepartie qu'avait dû accepter la religieuse pour me voir revivre, d'une part pour la protéger, et d'autres parts pour ne pas m'attirer les foudres du ninja, qui voulait certainement garder ce fait secret. Je me tus alors pour laisser l'élu du dragon s'approcher de Haïko. Celui se crispa d'autant plus quand il se pencha vers lui. Je le vis alors gentiment se décontenancer, et pris de panique, sa main alla frapper la joue du possesseur du Rinnegan. Je le fis reculer vivement, surprise du geste, alors que ses yeux étaient embués de larmes. Il ne pleurait pas mais il se voyait clairement qu'il peinait à se calmer. Je le calai dans mes bras pour le réconforter silencieusement, ou pour au moins essayer. Puis je m'agenouillai vers lui.

Haïko s'il te plaît écoute-moi. Le monsieur a une apparence qui peut impressionner. Je vois à ton visage que tu as très très peur, et je le comprends très bien. Mais je te promets qu'il y a aucun danger. Tu peux essayer de ne plus le taper s'il te plaît ?

Il me regarda sans répondre, un peu perdue par la situation. Je lui souris en lui caressant tendrement les yeux.

Tu fais confiance à Mamie Mei ?

Sans plus de conviction que cela, il finit par hocher la tête. Je le félicitai avant de me relever. Je reportai alors mon attention sur le ninja qui parlait. Et là, je le vis sortir sa faux, et tout me revint. Je savais ce qu'elle refermait. Prenant un regard surpris en sachant ce qui allait arriver, je me plaçai devant Haïko et lui plaçait gentiment sa tête contre mon ventre.

Ferme les yeux Haïko.

Je l'entourai de mes bras, et me plaçai de façon à ce qu'il en voit le moins possible. Il était hors de question que cet enfant ne voit ça. Car si tel serait le cas, il serait inconsolable. La démonstration commença, faisant petit à petit paniquer le petit, qui ressentait de plus en plus l'aura démoniaque entrer en scène. Je m'appliquai à le rassurer, en le caressant et le serrant contre moi alors que le sol tremblait. Il ne put cependant s'empêcher de pleurer. Les secousses devinrent de plus en plus violente, alors que l'impitoyable voix de Nagato résonnait, continuant inlassablement de justifier son rejet du petit. Je n'étais pas sûre qu'en agissant ainsi, il le convainque. Ce n'était qu'un enfant, et lui montrer des démons qui sortaient de son arme allaient plus servir à l'épouvanter qu'autre chose. Par contre, il pouvait peut-être convaincre le mage que les démons et lui ne faisaient pas qu'un.

Je n'eus pas le loisir de contempler sa réaction, tant je voulais qu'Haïko aille bien. Lui-même me serra de plus en plus fort, dépassé par les événements. Quand enfin tout se calma, les gémissement d'Haïko étaient facilement perceptible. À nouveau, je me mis à genou malgré mon âge avancer, et lui libérai enfin les yeux pour le serrer contre moi, lui chuchotant sans cesse.

ça va aller Haïko, c'est fini... y a plus de danger... voilà... chut... tout va bien...

Je lui caressai le dos pour le calmer.

[/font]


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Jeu 23 Nov - 19:15


Rencontre avec le danger

Le témoignage de Mei ne m’influençait guère, et je restais toujours aussi suspicieux. Un tel miracle semblait possible, et d’où je venais, c’était rare, peu de personnes l’avaient accompli. Mais ce n’était pas assez pour que je puisse accorder un tant soit peu de confiance à cet individu.

Nagato ne cessait d’insister avec ses dieux, me faisant douter de moi-même. En un sens, il avait raison. Tout était, à l’origine, de la faute de ceux-ci. c’étaient eux qui nous mettaient dans des situations pas possibles à tous les tournants de notre vie sur Kosaten. Mais sa remarque suivante me fit arquer un sourcil, me faisant me rendre compte, d’une chose. Une chose très importante. Alors, exécutant un nouveau pas vers Nagato, je le fusillai de mon regard glacial.

- Vous les protégez ? Alors dans ce cas, comment se fait-il que Rumaki ne soit pas là ? Comment se fait-il qu’elle se soit retrouvée obligée de me confier Haïko parce qu’elle savait que la mort venait taper à sa porte? Hum ? Vous clamez que vous voulez les protégez, mais jusqu’ici, vous n’avez fait cela que pour Mei, et même pas la principale intéressée !

Je repris mon souffle, ne répondant pas à la mise en garde de l’homme. Je savais que je ne ferai très certainement pas le poids face à des assassins. Punaise, il y avait une raison pour laquelle nous ne cessions de bouger avec Haïko. Mais si Nagato avait été capable de nous retrouver, qui nous disait que les ennemis de Rumaki et ceux après l’enfant ne feraient pas bientôt de même ?

Le doute commençait vraiment à s’insinuer en moi. Cependant, pas au point de confier Haïko aux mains de cet individu. Surtout quand il continua sur sa lancée, et me fit penser à Jellal quand il contrôlait la Tour du Paradis. Timbré, parlant ainsi d’Haïko comme d’un garçon unique, un élu parmi les élus.

Mais ce qu’il fit ensuite, me pétrifia de terreur. Son arme, ce truc, c’était horrible, et dégageait une telle aura. J’arrivais à peine à me concentrer sur les propos de Nagato tellement j’étais submergé par cette puissance. Mais ce qui me fit encore plus frissonner, c’est que ma MAGIE réagit au contact de ces démons, comme si, comme si c’était familier. Choqué et terrifié par cette révélation, ainsi que le spectacle qui se déroula sous mes yeux, il me fallut un certain temps avant de retrouver l’usage de la voix, une fois que l’homme eut rangé son arme.

- Vous… Vous avez peut-être ce… ce truc comme excuse. Mais il n’en reste pas moins, que vous êtes aussi votre propre personne. Qu’il y a une raison supplémentaire pour que Rumaki ne vous fasse pas confiance.

Je m’apprêtais à me lancer dans une nouvelle tirade quand je vis son visage s’assombrir. Mais je devinais bien vite que ce n’était pas à cause de la situation. Même le loup qui avait encore la queue entre les pattes se redressa, les oreilles à l’affût. Je fronçai les sourcils, me tendant encore plus que je ne l’étais d’origine.

- Un problème ?





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Ven 1 Déc - 20:29






Point de rupture




Quand Mei me retire, je ne cris même pas. Pour moi, ce geste est justifié. Je dois éloigner le méchant aux yeux bizarre de Mei et moi. Et que peut faire un petit être comme moi de même pas 4 ans, face à l'un des pires fléau du monde shinobis ? Pas grand chose en somme. En plus j'en ai peur, je ne peux pas faire preuve de courage face à lui. Les pleurs de maman me reviennent en tête et me tétanisent. J'ai les yeux rivés sur lui, le visage vraiment inquiet et perdu. Pourquoi Mamie Mei et papa Téma ne s'enfuient pas ?

La vieille dame me cale un instant contre elle, et je m'accroche à ses habits, comme pour chérir ce cocon qui m'est offert. Je tremble un peu mais ne pleure pas encore. Ensuite, elle s'agenouille devant moi et me regarde droit dans les yeux. Elle me redit une fois que le moche n'est pas méchant, et me demande de promettre de ne plus le taper. Quoi ?? mais... pourquoi ?? Je baisse la tête, j'ai pas envie du tout. Je sais que c'est mal de taper les gens, mais là, je peux pas faire autrement. Je reste statique, sans oser répondre "non à Mei. Je viens de la retrouver, je veux pas qu'elle me gronde. Mais je peux pas dire "oui" non plus, parce-que j'ai pas envie de me retenir...

Alors que je réfléchis, elle en rajoute une couche. Lui faire confiance ? Ben oui... normalement, je le fais... je sens de l'eau compresser mes yeux. Contrarié, mais bien obligé devant l'insistance de Mei, je hoche la tête, mais je ne le pense pas du tout. S'il faut retaper le moche, je le ferai. Mamie me félicite, ce qui me laisse indifférent pour une fois, et se relève. J'ai toujours la tête baissée. Je ne me sens vraiment pas bien. Je commence à mordiller le haut de mon pull, pleurant en silence.

C'est alors que la goutte d'eau finit par faire déborder le vase. Soudainement affolée, Mei me plaqua contre elle, m'ordonnant de fermer les yeux. Hein ?? tu rigoles là ?? Alors que j'ai peur, je devrais en plus fermer les yeux ? J'en suis incapable !! Tremblant encore plus, je ressens petit à petit les secousses du sol. Je ne sais pas ce qui se passe, mais ça me terrorise, d'autant plus que l'aura menaçante que je ressens se renforce.

Puis je ne me retins plus. Voyant du coin de l'œil de drôles de forme sortir d'un grand couteau, je me mis à crier de peur, serrant encore plus fort les habits de ma protectrice. J'hurle mon épouvante, à rendre quiconque autour de moi sourd. C'est le bouquet final, je ne peux plus rester calme. Les quelques minutes que durent la démonstration sont éternelles pour moi. Je vis un enfer sans nom, qui finit de me faire détester cet être. En plus d'être moche et méchant, il a des copains encore plus bizarre.

Quand tout ça se finit, je tremble comme jamais je n'ai trembler. Je suis inconsolable et paniqué comme jamais je l'ai été. Même quand mamie se baisse pour m'enlacer, je la repousse et lui prend la main.

MAMIE, FAUT QU'ON S'EN AILLE, IL EST DANGEREUX !!! J'AI PEUR VIENS !!!

Je la tire par la main, la faisant perdre l'équilibre. Elle se relève comme elle peut alors que je continue à tirer, lui criant qu'il fallait partir. J'étais horrifié par ce qui venait de se passer.

TEMA, DIS A MAMIE QU'ON S'EN VA, JE VEUX PLUS ETRE ICI !

Mamie fait de la résistance et m'adresse un regard très inquiet. Elle semble réfléchir un instant, puis, lâchant une larme se tourne vers le méchant.

Nagato, je suis désolée de ce que je vais vous dire. Je vous respecte grandement, je sais tout ce que vous avez fait pour moi, j'ai eu la preuve que vous n'êtes pas mauvais, mais regardez le petit. Il est épouvanté, au summum de sa terreur. Je ne parviens pas à le raisonner. S'il continue ainsi, il va perdre sa santé. Vous qui désirez son bien, tout comme moi et ce jeune garçon, accordez à Haïko ce qu'il désire. Ne pourriez-vous pas trouver un moyen de le garder sous surveillance, sans que vous vous montriez vous-même ? Je sais que vous y tenez beaucoup, et c'est sûrement impertinent de ma part de vous demander ça, mais je n'ai jamais vu ce petit aussi horrifié que lorsque ces démons qu'il a vu se sont montré.

Je tire toujours plus fort, pour qu'elle arrête de parler et vienne. Mais malgré la fatigue, elle prend quelques secondes pour essayer de contrôler sa voix tremblante, et ajoute. Son visage est maquillée de larme.

Je vous en pris, faites un geste pour lui, et pour nous tous. Vous pourrez toujours suivre l'évolution du petit, mais pour sa santé, je vous demande humblement de trouver un autre moyen que de le surveiller directement vous-même...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Lun 4 Déc - 21:12



   
Rencontre avec le danger


   
L'ennemi de mon ennemi est mon allié!



   






Pourquoi était-ce si compliqué de raisonner les mortels. Qu'est ce qui avait été raté au moment de leur création? Pourquoi ainsi s'opposer devant la raison et une divinité. Mais la réponse s'imposa à son esprit. Une seule raison les pousser à agir ainsi. Leurs émotions, leurs sentiments qu'ils soient négatifs ou positifs. Encore une fois, il devait faire face à cette force incroyable des émotions, celle-ci même qui poussait les hommes et les femmes à détruire leur monde, leur proche, à souffrir et désespérer... Le cercle vicieux que le Dieu de la Paix s'était juré d’annihiler. Pourtant, il devait encore composer avec cet ennemi invisible... Et bientôt avec un autre ennemi...

Mais sentant le danger venir, il ne pouvait encore agir, sans passer pour le méchant de l'histoire. Peut être que devant le fait accompli, peut être que devant la souffrance et la haine des natifs de Kosaten, ils comprendraient. Nagato devait juste rectifier une information que lui avait dit le père adoptif.

-Toute cette histoire te dépasse! Essayes de réfléchir, un petit peu!J'ai prévenu de sa mort prochaine, mais aussi de son retour sur ce monde. Tout aussi incroyable que cela puisse paraître les élus assez puissant reviennent d'entre les morts. Personne n'explique encore ce miracle, mais c'est un fait. Elle devait mourir, je l'ai prévenue et elle l'avait compris. Elle l'avait accepté, en partie. Pour le bien de son fils, pour éloigner le mal. Notre seconde vie ne semble pas encore ébruitée auprès des nations. Sa mort la ferait devenir invisible pour elle et son enfant à son retour.  Mais pour l'instant, un danger plane autour de vous, et rien ne pourrait vous protéger sauf moi... Quand à Mei, oui je l'ai fais pour Rumaki. Mais je me refuse à ce qu'une innocente perde la vie. Je me bats pour que le monde obtienne la Paix universelle et que les méritant connaissent ce monde, comme cette vieille femme...

Aussitôt, il fut interrompu par le garnement paniqué. Peut être était-il trop jeune pour comprendre encore?! Parfois le Jigoku oublié que la clé n'était encore qu'un enfant inconscient du monde qui l'entourait.Pourquoi fallait-il confié l'espoir des mondes sur les frêles épaules de cet élu. Il regardait froidement la réaction du gamin, ne sachant pas comment réagir. Après tout, il n'avait jamais dû gérer un enfant aussi bruyant. Même celui qu'il élevait avait acquis une grande maturité, mais ce secret restait encore obscure. Deux êtres connaissaient encore l'existence de son " trésor", l'un avait disparut, son plus grand ennemi Jason, quand à l'autre le vieux chat, il ne semblait pas avoir ébruité l'affaire.

Mais Mei revint à la charge, pour suivre le chemin de l'élu de Minshu et de l'enfant. Un regard glacial et sans émotion se posa sur elle, alors qu'elle terminait son discours.Il ferma les yeux un instant, avant de les ouvrir, sa voix posée et calme retenti:

-Je vous pensez plus intelligente que cela, natif de Fuyu.

Sa voix s'estompa peu à peu dans les airs, alors qu'il reprit, tel le Dieu qu'il était. Son corps vibrant d'un charisme incroyable:

-Il est évident que je ne pourrais veiller sur lui directement. Ma mission d'apporter la Paix prend du temps et de l'attention. L'enfant n'est pas encore prêt! Toutefois, il n'y a qu'un lieu ou cet enfant de la prophétie sera en sécurité et ou je pourrais le surveiller et voir son évolution. Vous le savez vous même, je pensais que vous étiez déjà parvenu à cette réponse par vous-même.

Il attendait qu'elle comprenne par elle même. Après tout, elle avait pu voir que le lieu où elle avait vécut jusqu'à présent était isolé de tout et sous la surveillance du shinobi. Aucun être de Kosaten, ni aucune créature n'était passé de près ou de loin. Elle avait été en sûreté tout ce temps. Et pas seulement parce que la cachette où elle était, fut éloignée de la civilisation. Mais bien parce que Heiwa et ses sbires protégeaient un tel endroit. Et quand l'un des élus les plus puissant, influent et stratège que lui agissaient rien n'était laissé au hasard. Peut être comprendrait-elle, qu'il n'y avait pas d'endroit plus sûr et discret pour l'enfant et elle. Peut être même le mage de glace, comme il lui avait déjà proposé.

Le plan de l'Uzumaki avait été ainsi depuis le début. Bien sûr, qu'il ne pourrait pas garder auprès de lui l'enfant. Même avec ces différents corps divin Kosaten recelait de surprises, de mystères et de danger qu'il ne pouvait ignorer.Garder l'enfant tout proche de lui incombait de plus grand danger autant pour l'enfant roi que le Dieu de la Paix.  Non son plan était simple réunir la grand-mère et l'enfant dans ce même lieu où il gardait un œil sur elle. Il ne perdrait jamais de temps à les chercher, et pourrait quand il le désire les observer et allait les voir. Voir l'évolution de l'enfant. Il souffla la réponse:

-L'endroit même où vous étiez depuis tout ce temps!


A peine avait-il soufflé ses mots que ses sens alertes déclenchèrent une sonnette d'alarme dans son esprit.Mais ceci fut trop tard, un étrange filet se précipita dans sa direction, qu'il esquiva avec habilité. Aussitôt, deux autres suivirent, qu'il évita de la même façon. Mais dansant ainsi sur ses pieds, il entendit un son de mauvaise augure et qui n'avait rien à faire ici. Ses pieds claquèrent sur un sol mouillé et où une flaque d'eau était apparue. Aussitôt, des éclairs tombèrent dessus, et électrifia l'élu. Les dégâts étaient minimes, mais l'adversaire ne cherchait pas à le tuer, juste à l'immobiliser. Suffisamment, pour envoyer à nouveau des filets qui cette fois-ci attrapèrent l'élu tel un poisson. Apparemment, rien de méchant en soi, excepté que lorsqu'il désira user de ses pouvoirs, ils furent comme emprisonnés. Comme si cet étrange matière inhibé ses pouvoirs. L'ennemi était rusé... Aussitôt, ils sortirent de la forêt avoisinante. Une vingtaine d'homme leur firent face, certains portant les couleurs de Seika, d'autres encore de Minshu. Alors qu'à l'opposé d'autres hommes apparurent portant les effigies de Fuyu.

C'est un regard interloqué que Heiwa posa ses yeux dessus. Pourquoi des hommes des trois nations étaient présent ici? IL s'était attendu à un ou deux contingents de l'une des nations...Mais les trois? Un élément lui manquait. Mais aussitôt, l’inquiétude le gagna, car leur regard n'était pas rivé sur lui, mais bien sur l'enfant et Mei. Il n'était pas leur cible... Tournant son regard vers Mei, c'est avec un grand sérieux, qu'il se mit à élevé la voix, plus intensément que prévus. Montrant l'urgence de la situation.

-Fuyiez! Retournez vers la maison ou je te protégeais! C'est l'unique endroit assez sûr, ils ne vous trouveront pas!

Il prenait un risque en faisant confiance à la grand-mère. Après tout, celle-ci pouvait en profiter pour fuir à l'opposé. Certes il les retrouverait rapidement, mais la question était le ferait-il à temps? Car les trois nations cherchaient cet enfant, et peut être même un autre ennemi dans l'ombre qu'il ne connaissait pas. Il ne pouvait que croire en cette grand-mère qui avait connu plusieurs mois paisible grâce à lui. Oh, il ne s'inquiétait pas pour lui, mais surtout pour l'enfant! Mais peut être qu'enfin ils comprendraient, qu'ils étaient seuls.... Seuls contre tous et qu'il venait de refuser une main qui leur était tendue. Peut être accepteraient-ils enfin son aide. Alors qu'ils n'étaient en sécurité nul part, sans lui!










   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Ven 8 Déc - 20:00






Libération


Les cris d'Haïko étaient insupportables. Je le serrais comme je peux pour lui donner ne serait-ce qu'une infimes sensation de protection, mais c'était vain. Son donc plus les tremblements, sans oublier les démons eux-mêmes qu'il voyait malgré ma précaution le faisait tout bonnement halluciné. Jamais il ne s'était senti autant menacé de toutes parts. Moi aussi ne me sentais franchement pas à l'aise, surtout en étant dos au spectacle. Mon faible cœur battait très vite et j'étais encore bien chanceuse de résister à tout cela avec mon âge avancé.

Quand l'hécatombe fut finie, mon seul objectif était de calmer l'enfant, mais c'était trop tard. Alors que je m'abaissai vers lui pour le prendre tendrement entre mes bras, il me repoussa. C'était la première fois qu'il faisait ça, hormis les rares fois où je l'avais grondé. Je croisai son regard terrorisé, et le mien prit un air surpris. Il était totalement paniqué. Il me tira le bras alors que j'étais encore à moitié accroupie. Je perdis donc l'équilibre vers l'avant et me rattrapai avec mon autre bras. Avec difficulté, je parvins petit à petit à me remettre debout pour observer Haïko d'un œil inquiet. Que pouvais-je faire pour le consoler ? Comment arrêter ce drame émotionnel ?? S'il continuait ainsi, il n'allait pas y survivre, la charge affective était trop grande. Le seul moyen était d'enlever ce qui lui faisait peur. Mais osais-je émettre l'idée à Nagato ? Comment allait-il réagir face à ma proposition, lui qui avait pris soin de moi ces derniers mois ?

Voyant la détresse d'Haïko, je finis par tenter le tout pour le tout. Je me tournai vers le ninja et fut honnête avec lui. J'exprimai l'idée que j'avais, essayant de bien choisir mes mots pour ne pas l'énerver. Le regard glacial qu'il me retourna me fit très peur. Avais-je échoué ? Heureusement ses mots affirmèrent le contraire. Il me traîta d'être peu intelligente mais c'était le moindre de mes soucis en ce moment. Il m'indiqua entre les lignes qu'il était parvenu au même raisonnement et qu'il fallait emmener le petit où il m'hébergeait depuis le début. Je fus un tantinet soulagée de savoir qu'il raisonnait comme moi.

Je comptais le remercier quand un filet fonça contre lui, me surprenant totalement. Puis tout s'enchaîna rapidement, sous mon regard médusé, et aussi celui d'Haïko qui cessa de me tirer par le bras. En très peu de temps, Nagato fut maîtrisé et une vingtaine de soldats apparurent. Je ne comprenais plus rien à ce qui se passait. Pourquoi ces hommes étaient-ils là ? Pourquoi les trois nations ? Encore Fuyu qui venait rechercher le fils de la traîtresse j'aurais compris, mais pourquoi les deux autres nations ? Cherchaient-ils les trois à mettre la main sur le ninja ? ou sur Haïko et moi ?

Je fus tirée de ma torpeur par le Fuyujin qui m'ordonna clairement de fuir au "repaire". Je n'attendis pas pour tenter d'exécuter son souhait, mais quelque chose me glaça le sang. Haïko venait de me lâcher la main pour courir vers un des soldats. Choquée, je m'entendis hurler.

HAÏKO NON !!!

Il fit un geste dans le vide, ressemblant à un coup de poing, pour essayer d'intimider les soldats et leur demander brutalement de s'en aller. Mais contre toute attente, des flammes sortirent de sa main pour aller légèrement brûler le bras de l'officier visé. Je restai clouée sur place. D'où sortait ce pouvoir ? Je n'avais jamais vu ça. Et ce qui m'horrifia encore plus, c'est que le soldat ne se gêna pas pour répliquer. Un nouveau cri aigu sortit de ma gorge. Le petit ne dût son salut qu'à Tenma qui contra le coup qui lui était porté. Reprenant mes esprits, j'en profitai pour courir vers l'enfant et le prendre de force par le bras pour le tirer.

Viens !

Nous nous mîmes alors à courir sans nous arrêter en direction de la maison où j'habitais. Mon âge avancé rendait mon souffle court, mais l'adrénaline alimentée par la peur des événements me permettait pour l'instant de tenir le coup.

Spoiler:
 

[/font]


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Dim 10 Déc - 10:59


Rencontre avec le danger

Je dus vraiment fournir un gros effort pour ne pas rouler des yeux face à la tirade de l’homme. Je n’en croyais pas un mot. J’était toujours buté sur l’idée que Rumaki ne voulait pas qu’il se retrouve proche de son fils. Et cette idée de paix universelle ? Pfff… Mon année passée sur Kosaten et toutes mes aventures m’avaient fait mûrir. Je n’étais plus l’adolescent naïf que j’avais pu être. Je savais donc que c’était la nature humaine que de toujours se battre. Bien sûr que je rêvais d’un monde sans conflits. Mais clairement, la méthode de Nagato n’était pas forcément la bonne si Rumaki ,e lui faisait pas confiance.

Le cri d’Haïko me fit tourner mon regard vers lui, incertain. Je savais que je ne pouvais pas fuir face à cet homme. S’il était parvenu à nous retrouver aussi facilement, qui nous disait qu’il ne recommencerait pas ? C’était pour ça que, malgré la peur et les larmes d’Haïko, je continuai de me placer devant Nagato, écoutant ce qu’il avait à dire. Et je me retins de pousser un soupir de soulagement quand Mei-san vint à ma rescousse. Cependant les propos suivant de Nagato me firent tiquer. Il parlait encore d’Haïko comme d’un élu d’une certaine prophétie. Et il affirmait qu’il serait sous bonne garde.

- Qu’est-ce que vous avez à identifier ce garçon comme spécial ? Je connais ses origines, mais en quoi serait-il lié à une prophétie ? Vous voulez qu’on vous fasse confiance, mais vous ne nous donnez aucune information pour créer un tel lien. Sans compter que je ne veux pas qu’Haïko reste enfermé dans une cave quelque part. Vous semblez très bien le surveiller sans cela. Ça ne vous suffit pas ?

Malheureusement, la situation pris un tournant drastique quand des projectiles étranges visèrent Nagato. Pétrifié, je le vis éviter le tout, avant d’être finalement immobilisé. Je pâlis quand je vis la quantité d’ennemis qui débarquèrent dans notre clairière. Comment avions-nous fait pour ne pas sentir leur présence. Je savais que j’étais encore peu puissant, mais tout de même, mon interlocuteur aurait dû les sentir… Etait-ce pour ça qu’il s’était figé plus tôt ? Il repirs cependant ses esprits et cria à Mei de fuir. J’étais tout à fait d’accord avec ce plan. Cependant, malgré le fait qu’il soit un potentiel ennemi, je ne pouvais pas le laisser à la merci de ces autres ennemis. D’ailleurs, je fronçai des sourcils en voyant qu’ils venaient des trois nations. Bordel, je détestais ce monde. Comment des adultes puvaient-ils s’en prendre à des enfants… ? uh, j’avais vécu la même situation, mais quelque chose me disait que ce serait pire pour mon protégé. Et jamais je ne laisserai ma situation se reproduire. Encore moins sur Haïko !

Alors serrant les poings, je fis un signe de tête à Mei-san pour lui dire de suivre les ordres de Nagato. Je resterai en arrière pour retarder les ennemis. Mais ce fut une autre chose qui se produisit, glaçant mon sang.

- HAÏKO !!!

Mon cri avait été poussé en même temps que celui de sa grand-mère, et je me précipitai vers lui. J’hésitais une seconde quand je le vis utiliser un pouvoir sur le soldat, mais je me remis bien vite en action quand ce dernier tenta de répliquer sur mon protégé. Je bloquai le coups dépée du soldat avec un petit bouclier de glace quand celle-ci allait s’abattre sur l’enfant. Sans perdre de temps, j’envoyai ce même bouclier sur la tempe de l’officier, l’assomant d’un coup. Puis, érigeant un mur de glace entre moi et les autres soldats, je me tournai vers Haïko, m’agenouillant pour être à sa hauteur. Aussitôt je le pris dans mes bras, faisant des petits cercles sur son dos pour le calmer.

- Suis Mamie Mei, je vais vous protéger d’accord ?

Sur ces mots, la personne en question arrive et repris l’enfant, le tirant au loin. J’érigeai un autre mur de glace entre eux et les soldats avant de me retourner vers ceux-ci. Un coup d’oeil à Nagato me permis de savoir, que je devais le libérer. J’avais beau avoir tenu ces propos envers Haïko, je ne ferai pas le poids, seul contre une vingtaine de soldats. Surtout que ceux-ci avançaient maintenant contre moi, l’oeil mauvais.

Sans demander mon reste, je formai une épée de glace dans ma main, et des ailes de la même matière apparurent dans mon dos. Je m’envolai vers mon possible alli, avant de donner un coup d’épée sur son entrave, la tranchant sans problème. Flottant à ses côtés, je lui jetai un regard en coin, avant de serrer les dents, suivant la fuite des nos protégés.

- Un plan, monsieur “je suis le plus à même de vous protéger” ?

Spoiler:
 





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Ven 15 Déc - 22:03






Besoin de souffle




Mamie Mei ne veut rien savoir. J'ai beau tirer, elle ne vient pas, et pire encore, elle parle au méchant. Pourtant, dans toutes les histoires que me racontaient maman, à la fin, les méchants ils meurent, et surtout, personne ne les aime. Pourquoi mamie elle aime le méchant ? C'est pas une méchante pourtant... nan décidemment, je comprends pas les grands. Déjà que maman va chez les grands alors qu'apparemment elle en avait pas du tout envie, et maintenant, mamie Mei parle au méchant en pleurant... on peut m'expliquer ?

C'est ce que j'aurais voulu poser comme question, mais quelque chose m'en empêche. En fait, pendant que les grands discutaient, y a un truc qu'a foncé contre le méchant. Il a bougé pour pas se faire prendre, mais y a d'autres trucs qui sont arrivés, et finalement ils se fait capturé. Normalement, je devrais être content, mais le voir se faire électrisé a le don de me choqué. J'arrête de tirer le bras de mamie, et regarde la scène. Il a l'air mal en point, et vu l'état de stress dans lequel je suis, j'arrive pas à me réjouir. Tout me fait peur en fait.

D'ailleurs, c'est pas fini. Ceux qu'ont capturé le méchant apparaissent. Je les regarde l'air surpris et perdu. Je m'approche de mamie, puis sent quelque chose monter en moi. C'est désagréable, et... et ça m'envahit. Je me dis de plus en plus que j'aimerais juste rester seul avec Mei et papa. Oui, tout seul, sans tous ces gens avec. La seule autre personne qui peut venir, c'est maman, mais bon, elle est encore chez les grands. Cette sensation qui m'envahit devient plus forte : la colère s'empare de moi, et elle se mêle à la peur que j'ai emmagasiné jusqu'à maintenant. Du coup, j'ai envie de tout repousser, et je me jette sans réfléchir dans la bataille en courant vers un soldat.

Du haut de mes 3 ans, je fais un geste de ma main rapide de droit à gauche pour dire à l'adulte "va t'en, je te veux pas". À ma grande surprise, je ne fais pas que brasser de l'air, mais y a un truc chaud qui sort de ma main. Du feu !! d'où il vient ?? je regarde ma main incrédule, me posant plein de question. Ce n'est qu'au dernier moment que je vois le soldat essayer de me faire mal. Je pousse un cri de surprise et place mes mains devant ma tête pour me protéger. Heureusement, Téma court devant moi et l'arrête.

Papa ?

Il fait un mur tout transparent puis me prend dans ses bras. Les événements vont un peu vite pour moi, et du coup, je n'ai pas le temps de l'entourer de mes petits bras. Par contre, je l'entends me souffler de suivre mamie.

Totalement perdue, j'ai envie de lui demander pourquoi, et de rester un peu dans ses bras, mais Mei en décide autrement et me prend par le bras pour me tirer et me faire courir. Lui faisant confiance, je la laisse faire et je la suis, comme l'a dit papa. Par contre, je fais une remarque.

Mamie ! On a oublié papa !  


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Mer 20 Déc - 0:16



   
Rencontre avec le danger


   
Quand la situation l'exige...



   




Coincé sous le filet anti-magique, le shinobi était à priori à la merci de ses adversaires. Sans défense et aussi faible qu'un nouveau-né. Pourtant même ses étrangers devaient savoir qu'on ne pouvait défier un élu de son envergure en toute impunité. Mais leur plan était aussi clair que de l'eau de roche. Il devait juste gagner du temps pour récupérer , ou pire, tuer l'enfant. Et pour cela, il suffisait juste de mettre hors d'état le seul véritable obstacle sur leur chemin: Nagato Uzumpaki, en personne.

Et alors, que la divinité ordonna à sa protégée de fuir vers un lieu plus sûr. Les événements qui suivirent le surprirent mais attisèrent d'autant plus sa curiosité et sa détermination. Dans le feu de l'action, aucun des trois protagonistes n'avaient vu l'enfant s'approcher de la troupe, usant d'une colère intense et rare pour son âge, d'un pouvoir ou du moins un embryon de pouvoirs. Il était encore faible et n'avait causé que peu de dégâts, pourtant au vu de son âge, son pouvoir semblait immense. Et mieux encore, il ne demandait qu'à croître avec le bon enseignement.  Après tout, comment un simple garnement, comme lui, et possédant une mère aussi faible et peu combative que Rumaki, pouvait déceler un tel potentiel? La réponse venait aux yeux: il était l'élu des élus! Les yeux du ninja brillèrent d'une lueur étrange à cette vision. Mais cet instant dura une brève seconde, alors que l'homme partiellement brûlé, visa à son tour l'enfant. Encore coincé, c'est impuissant qu'il essaya de se relever, pour voir intervenir le magicien de glace à l'ultime seconde. Finalement, il pouvait s'avérer plus utile que ne le pensait Heiwa.

Surtout que ce derniers vint, avec toute surprise, le libérer, lui demandant, s'il avait un plan. Il était  peut être plus intelligent que ce qu'il n'avait laissé paraître jusqu'à présent. Et avait compris, qu'il ne ferait pas le poids face à l'adversaire. Ainsi, libéré de cette entrave, il senti le chakra revenir en lui, telle une seconde vie. Retirant avec grâce ce qu'il restait du filet, il se releva, son pouvoir gigantesque se libéra de son corps, laissant le sol s'enfonçait de quelques millimètres sous la pression.

-Je ne pense pas qu'il vous plaise. Malheureusement, si nous ne les arrêtons pas maintenant, notre protégé ne leur échappera jamais. Et je ne pense pas qu'il coopère docilement. En d'autres termes, c'est eux ou non!

Le message était clair, leur petit duo ne devrait pas hésiter une seconde à leur ôter la vie, sans prendre aucun risque dans cette lutte. Du coin de l’œil, il regarda ce mage de glace atypique. Était-il assez fort, tant physiquement que mentalement pour affronter une telle épreuve? Le destin était parfois si énigmatique, alors que celui qui était son opposant quelques minutes plus tôt devenait son allié. Néanmoins, il reprit la parole aussitôt:

-Nous devons les ralentir coûte que coûte et faire gagner du temps à la native et l'enfant. Je ...


Il ne put jamais terminer sa phrase, alors que l'un des hommes sonna un cor, plus qu'inquiétant. Et derrière eux, la forêt se mit à bouger dans tous les sens. Bientôt l'origine de ce vacarme se fit voir. Premièrement de nouveaux hommes apparurent et sans attendre se mirent à bondir à une hauteur et une vitesse hallucinante au-dessus du mur de glace pour rattraper la grand mère et l'enfant, alors que des forêt, de nouveaux filets couvraient leur fuite et visant directement les deux élus. Mais pire encore, d'ignoble créatures montées par des hommes apparurent à leurs yeux. Il y en avait de toutes sortes, certaines connues comme des Hiuma, des Uchi-oni et d'autres encore inconnues des élus. Les deux héros faisaient face à une véritable petite armée.

Plein de questions venaient en tête du Dieu de la Paix. D'où ce groupe sortait et comment ils avaient pu se former ainsi dans l'ombre sans être remarqué par personne. Il n'était pas de vulgaires soldats de nation ou autres scélérats de campagne. Ils semblaient sur-entraînés et organisés. Malheureusement, un plus grand dilemme s'imposer à eux. S'ils partaient à la recherche du contingent qui avait prit en chasse Mei et Haiko, cette petite armée en profiterait pour avancer et les submergeait. S'ils se séparaient, rien ne garantissait la survie de chacun. Pour l'instant, il n'y avait qu'un seul plan... Et avant même, qu'il s'explique, une pluie se mit à tomber sur toute la région. Les yeux momentanément fermés, il les ouvrit aussitôt, alors que sa puissance se déversa:

-Nous ne pouvons nous éloigner tout de suite d'ici. Mais je ressens la présence de l'enfant et sa bienfaitrice... Et aussi de leurs poursuivants. Rassures-toi, ils seront protégés...

L'Uzumaki resta vague sur ce qu'il disait, mais évidement, le shinobi envoya ses marcheurs d'ombre en protection et en escorte du petit duo. Allant même envoyer un de ces corps divins. Un fait lui fit néanmoins arquer un sourcil, quelques uns de ses hommes semblaient avoir disparut de la surface de la terre. Les inconnus avaient-ils réussi à les débusquer et les tuer?

-Je les trace parfaitement, et je te préviendrais au moindre danger de leur côté. Concentrons-nous ici, nous avons fort à faire. La moindre erreur peut nous coûter la vie!

Une fois terminé son discours, le Jigoku posa sa main au sol déclencha un épais nuage de fumée, qui se dissipa rapidement par le battement d'aile ou le sabot des créatures ennemis. Le magicien de glace pouvez ainsi, voir un caméléon géant qui disparut aussitôt. Invisible. Un panda géant et quelques autres créatures invoquées. Bien insuffisant pour égaler la ménagerie en face d'eux, mais des renforts non-négligeable dans cette bataille. Une véritable guerre allait se déroulait en ce lieu si paisible....

De l'autre côté, Mei qui devait courir à en perdre haleine vit bientôt apparaître un homme sorti des ombres. Mais tout dans son comportement et sa gestuelle pouvait lui faire penser à son protecteur. Elle possédait un guide, mais déjà derrière eux le bruit du combat faisait rage et plus proche des silhouettes humaines se découpaient se rapprochant à vive allure. Même le ciel semblait envahit de quelques créatures volantes à leur recherche...


   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Jeu 28 Déc - 22:38






guide


Alors que je me concentrais pour courir et pour surpasser ma fatigue, le petit me fit remarquer qu'on avait pas emmené le jeune garçon avec. En fait, d'un point de vue adulte, c'était tout à fait compréhensible, ils étaient tout deux des élus venant d'un autre monde, et ils recélaient les deux des pouvoirs que des gens comme moi n'avaient pas, alors si on voulait s'en tirer, il n'y avait qu'un moyen: fuir et ne pas les gêner. La seule chose que j'espérais, c'était qu'ils s'en sortent tous les deux. Comme réponse à Haïko, je lâchai en vitesse.

Papa vient plus tard mon chérie, pour l'instant, il faut continuer à courir.

Il n'insista pas et me suivit tant bien que mal, sa main dans la mienne. Je ne savais pas vraiment où était le repaire depuis ici. On s'était téléporté dans cet endroit, et du coup, je n'avais pas vu le chemin pour y retourner. Je commençais à paniquer, devais-je me cacher dans un endroit en attendant le retour de Nagato ? Mon battit encore plus fort quand j'entendis le son d'un cor au loin. Qu'Est-ce que cela pouvait signifier ? Est-ce que Tenma appelait à l'aide par ce biais ? ou était-ce... l'arrivée de renforts ennemis ?

Je souhaitai de toute mes forces que Tenma s'en sorte, mais je ne pouvais pas aller vérifier. Je vis soudainement un homme au visage dissimulé se planter devant moi. Prise de court, je m'arrêtai et pensai tout de suite à un nouvel ennemi. Mais il s'exprima avant que je ne fasse quoique ce soit.

Mei... nous n'avons pas beaucoup de temps. Les marcheurs de l'ombre se battent pour vous en ce moment. Suivez-moi.

Je le regardai un instant, interloquée. Comment savoir s'il disait vrai. Pour trancher, j'eus l'occasion d'entendre des bruits de combat dans mon dos. Je me retournai en même temps que le fils de Rumaki, pour voir de nouveaux soldats aux prises avec des homme difficilement identifiables à cause de leur accoutrement. L'inconnu s'impatienta.

Mei, ne m'obligez  pas à vous faire obéir par la force. Pressons, le repaire est encore loin.

N'ayant pas vraiment le choix, je décidai de lui faire confiance, et emmenai Haïko dans la direction que le guide devant moi me montrait. Je me remis donc à courir, sentant grandement la fatigue s'installer.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Dim 21 Jan - 17:49


Rencontre avec le danger

Je me serai cru dans un vrai spectacle d’horreur. Même dans mon monde il n’existait pas de telles créatures. Enfin, je ne crois pas, à part, peut-être, les démons de Zereph. Mais le pire, c’était leur nombre. En plus des mercenaires des trois nations, il y avait leur nombre, on aurait pu croire à une armée ! Et ils étaient après Haïko ? Mon dieu… Le pauvre petit. Cependant, ces informations ne firent que me motiver plus à défendre ce petit auquel je m’étais déjà bien attaché.

Et malgré les propos rassurants de Nagato, je n’avais qu’une seule envie : filer m’assurer que Mei et son petit-fils étaient parfaitement en sécurité. Mais je ne pouvais pas faire cela. Je devais suivre les recommandations de celui qui venait de s’imposer comme le chef de notre petit groupe. Et à la perspective du combat à venir, l’habituel calme glacial vint s’emparer de moi, enfermant toutes mes émotions. Malgré ce qu’il s’était passé la dernière fois que c’était arrivé, je laissais le phénomène se produire. Je n’avais pas le choix si je voulais être capable défendre celui que je considérais maintenant comme un fils.

Je me figeais une fraction de secondes, éberlué par la propre ménagerie de Nagato. En voyant cette démonstration de force, je ne pus que sentir une légère vague d’angoisse me submerger. Même si j’avais voulu me battre contre lui pour la garde d’Haïko, il était clair que je n’aurais jamais fait le poids.

Mais la question n’était plus là, et maintenant que les créatures étaient occupées par les bestioles de mon compagnon d’infortune, je me concentrai sur les humains restant. Une épée de glace apparue rapidement dans ma main gauche, alors que je levai la droite en direction d’un groupe de cinq ennemis. Aussitôt, des lances de glace se dirigèrent vers eux, visant les organes vitaux. Deux en sortirent indemnes, et je profitai de la distraction pour voler dans leur direction et les éventrer avec mon arme.

Voilà qui était fait. Je me relevai, promenant mon regard glacial sur les autres, beaucoup d’autres. Ma concentration fut abruptement détruite quand une vive douleur me parcourra le bras gauche, et je ne pus que lâcher mon épée, mon biceps maintenant en sang après qu’une flèche eut déchiré une portion du muscle et de la peau.

Je serrai les dents, balançant une lance de glace derrière moi, à l’aveugle, et fut récompensé par un juron. Me retournant, et faisant apparaître une autre épée dans ma main droite, je restai maintenant sur mes gardes avant d’aller trancher la tête de mon assaillant qui avait maintenant un genou à terre. J’essuyai distraitement le sang qui m’avait giclé sur le visage, avant de me relancer dans le combat avec d’autres soldats, remarquant à peine le sang que je perdais de mon bras blessé. J’étais en auto-pilote, avec une seule pensée : détruire ceux qui s’en prenaient à mes proches.





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Jeu 1 Fév - 14:43



   
Rencontre avec le danger


   
Au coeur de la bataille



   




Tout ne se déroulait pas comme il avait prévus. Ils avaient perdu trop de temps à discuter et négocier, et voilà ce qu'il était advenu. Mais maintenant que ceci était fait, il devait gérer en conséquence cette situation. Les marcheurs d'ombre ralentissait les poursuivants de Mei et de L'enfant. Toutefois, ils avaient pour ordre de ne pas risquer leur vie. Si certains de ses soldats avaient succombé, il ne voulait pas en perdre plus. Surtout qu'il ne comprenait pas comment ceci était possible. Un être suffisamment puissant et averti les avait repéré? Mais s'il existait vraiment où était-il? Dans son champs de vision, il n'apercevait que des mercenaires, des guerriers ou on ne savait trop quoi encore. Trop faible , à priori pour localiser ses marcheurs de l'ombre.

Au milieu de cette bataille, ses invocations frappaient, emprisonnaient, mordaient. Une véritable bataille enragée. Alors que le magicien de glace prouvaient de ses talents de guerrier. Ainsi, il le voyait se donner à fond. Il ne pensait pas voir ça, mais en pris note. Une chose étaient sûr, si cet élu avait essayé de l'attaquer, il n'en aurait fait qu'une bouchée. Il montrait une certaine puissance, mais rien comparé au Jigoku. Quand à lui, le Dieu de la Paix, il économisait son énergie, évitant flèches, coup d'épée ou de griffes des assaillants, tout en les projetant de sa seule force de l'esprit. Pourtant l'ennemi continuait, non sans un sourire fugace sur le visage. Pourquoi persistaient-ils, alors qu'ils voyaient bien, qu'ils ne pouvaient rien contre lui.

Du côté de Mei et Haiko, il poursuivait leur chemin, guidé par l'un des marcheurs d'ombre. Par moment, un adversaire parvenait à les atteindre ou du moins à les rejoindre. Et lorsque cet ennemi pensait réussir à capturer le duo, son corps fut propulsé au loin dans un cri strident. Ou son corps semblait s'arrêtait, le visage stupéfait et surpris, avant de s'effondrer sur place. L'enfant et la vieille dame forçait à continuer, pousser par leur guide, qui tentait de les empêcher de voir cette horreur.  Bientôt le bruit des batailles derrière eux s'amoindrit, pour totalement disparaître. Mais il s'engagèrent dans les profondeurs d'une forêt lugubre, mais accès plus direct pour le refuge.Cette fois-ci le marcheur d'ombre ralenti le pas, sur ses gardes, tel un animal...

De leur côté les deux combattant continuaient leur bataille, il y avait des morts ou des blessés au sol, pourtant leur attaque semblait ininterrompu tel le déferlement d'une rivière en crue. Plusieurs invocations de Heiwa avaient disparut, ayant emporté avec elle nombre de créatures. Mais quelque chose dérangeait Heiwa, tout semblait les mener à la victoire et pourtant une émotion désagréable s'insinuait en lui. Aussitôt une puissance impressionnante s'échappa de la forêt d'où était venu les mercenaires. Puis plus rien. Il posa son regard sur Tenma qui combattait vaillamment, et c'est là où la surprise gagna le Jigoku. Alors qu'il virevoltait tel un damné avec son épée de glace, une silhouette transparente et sombre se matérialisa derrière le mage. L'étrange créature leva le bras pour l'abattre sur le jeune élu, il allait le tuer et étonnamment, il ne pouvait ressentir sa présence. Qu'est ce que c'était?

Usant de son pouvoir du Tendô, il libéra une grande puissance pour repousser la créature dans le dos de Tenma. Peut être prendrait-il ceci, pour une attaque contre lui, mais le cri strident du monstre allait probablement le surprendre. S'il se retournait, il verrait une silhouette floue s'éloigner d'eux. Au même moment un des mercenaires perdit la vie, un sourire aux lèvres. Mais ce qui suivit interloqua l'empereur de Fuyu, alors qu'une énergie pure s'envola du corps du mort, pour rejoindre la créature floue et transparente. Soudain tout devint plus claire. Un rituel devait avoir lieu dans la forêt, les sorciers devaient concentrer leur pouvoir pour que chaque morts unissent leurs âmes ou leurs énergies pour créer cette puissance pure.Son regard parcourut le champs de bataille et aperçut les différents corps sans vie. Ils avaient été piégés. Que faire? Combattre ce monstre, détruire le rituel et les invocateurs, sans avoir l'assurance que ceci ferait disparaître ce monstre? La bataille sembla s'arrêter un instant, tel un flottement, alors qu'il regardait l'être fantomatique. Puis sans prévenir, la créature s'envola dans les airs et prit la direction de Mei et Haiko, sous le regard neutre du Jigoku.

Toutefois, il se tourna vers Tenma qui allait probablement perdre ses moyens et partir sans réfléchir. Seulement que le Dieu de la Paix prit aussitôt la parole:

-Ne te précipite pas tête baissée. Nous devons partir de ce lieu, mais il faut éviter de tuer plus d'homme ici, nous rendons plus fort ce...Cette chose.


Une fois d'accord sur cela, à moins qu'il avait à redire, le Jigoku baissa la tête et parti dans la direction qu'avait prit Mei et Haiko. Aidé de la pluie, il arriverait à les localiser facilement....


Spoiler:
 




   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Mar 6 Fév - 12:55






Le poids des années


note au correcteur:
 
Dans les premiers instants, c'était moi qui tenait Haïko par la main. Il était rassuré d'être auprès d'une personne qu'il connaissait, et à qui il faisait confiance. L'expression inquiète en entendant les bruits de combat, il continuait tout de même à courir, tentant avec son esprit enfantin de comprendre ce qu'il se passait. Même pour moi tout n'était pas encore clair. L'arrivée de ces mercenaires étaient inexplicable, et la seule que je voyais était qu'ils en voulaient à Heiwa pour une action qu'il aurait fait. Car tout gentil qu'il était avec moi et le petit, je sentais en lui une indifférence à agir de manière violente. Et il était tellement mystérieux dans sa façon de penser que personne ne pouvait prévoir ses actions. Du coup, tuer du monde était une option encore possible pour lui.

Il n'y avait qu'à voir ces serviteurs, qui nous protégeaient sans aucune pitié pour nos assaillants. Malheureusement une fois de plus ma faible corpulence leur mit des bâtons dans les roues. Tout d'abord, voyant que je n'allais plus tenir ainsi, je confiai le petit à un marcheur qui lui prit la main et le tira sans trop lui faire mal. Je tins encore un petit quart d'heure avant que mes jambes ne chancellent. J'avais beau être déterminée à les suivre, j'avais désormais 80 ans et je ne pouvais pas les suivre. Je ne pouvais plus. Je tombai donc à genou, le souffle court et un peu des étoiles dans les yeux. J'entendis Haïko crier mon nom. Il se défit de la poigne de son guide, et vint vers moi en même temps que ce dernier. Les serviteurs essayèrent de me forcer à me lever, pour continuer la course, mais malgré une volonté qui résidait en mon cœur, je ne pouvais plus tenir sur mes jambes vidées de leur force.

C'est à ce moment-là que la créature que durent affronter Tenma et Nagato foncèrent contre nous. L'enfant me tenait par le bras pour me tirer vers le haut.

'Faut que tu cours mamie Mei !!

Je ne pouvais même plus lui répondre, tellement le souffle me manquait. J'essayai une énième fois de me lever, sans succès. La chose approchait à grande vitesse. Le petit ne savait plus quoi faire, et commençait à paniquer. Du côté des marcheurs d'ombre, une décision fut vite prise. Les quelques-uns qui étaient présents se placèrent entre notre duo et la créature qui arrivait à grand pas. Ils constituèrent un rempart près à recevoir l'ennemi et honorer la mission de leur souverain : protéger le fils, et accessoirement la vieille dame, élément indispensable à l'enfant.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Jeu 5 Avr - 18:56


Rencontre avec le danger

Alors que j'étais totalement concentré sur mes combats avec mes ennemis, je fus soudainement projeté dans une direction totalement différente, et il je ne pus me réceptionner sur mes pieds que de façon un peu maladroite, parant aussitôt l'attaque d'un autre ennemi. Je jurai, avant de fusiller brièvement du regard mon supposé allié qui était sans aucun doute responsable de cette attaque en traître.

- Non mais vous faites quoi-

Je m'interrompis, les yeux écarquillés, quand je vis ce à quoi j'avais en réalité échappé. Une créature invisible, dont je discernais à peine les traits. Déglutissant, je me tus avant de débiter une autre bêtise et me reconcentrai sur mon adversaire, l'envoyant au sol après avoir coupé ses ligaments au niveau de ses genoux. Tellement prit par mon occupation, je ne pus voir l'étrange phénomène se produire avec la créature, et je fronçai donc des sourcils au commentaire de Nagato. Pourquoi voulait-il que nous épargnions nos ennemis ? J'aurais cru qu'il était du genre sans pitié. Mais il était aussi le plus expérimenté, et mieux valait que je me fie à ses ordres.

- Okay.

Je poussai un juron en le voyant partir du champ de bataille avant de me rendre compte avec effarement que la créature était partie à la poursuite de nos protégés. Hors de question que je laisse ça se produire ! Fichant un coup de pied dans le thorax de mon actuel adversaire, je pris ensuite de nouveau mon envol, suivant l'homme et la bête étrange, le coeur battant à la chamade. Il fallait que nous l'arrêtions !

- Une idée de comment se débarrasser de cette chose ?
demandai-je d'une voix tremblante.


Spoiler:
 





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1989
Yens : 518
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 120
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
1/12  (1/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   Ven 6 Avr - 21:07






Instinct de survie




D'abord tiré par mamie, puis par un mec bizarre, je cours tout ce que je peux. Mais bon, j'ai encore des petites jambes et le gars tire fort. Alors je m'essouffle aussi un peu. Mais il a pas trop envie de s'arrêter et il me tient bien, alors je suis comme je peux. En plus, j'ai beaucoup de mal à suivre ce qui se passe. Les bruits de chose qui s'entrechoque me font peur, et j'ai vraiment envie que ça s'arrête. Un court instant, je jette un regard en arrière, et là je vois mamie tomber.

Alors là, plus question de continuer à courir. Elle est encore plus fatiguée que moi, elle tient plus debout. Je me stoppe et me débat un instant pour me libérer de la main du bonhomme qui me tire, puis je cours vers mamie.

Mei !!

Je vois quelques hommes essayer de relever ma mamie, mais soit ils ont pas assez de force, soit c'est mamie qui peut plus. Je commence à m'inquiéter pour elle, mais pire encore, quand je vois les hommes regarder au même endroit dans la forêt avec une expression qui est tout sauf joyeuse, je suis leur regard et tombe sur... un truc tout bizarre qui fonce sur nous. Oh zut, il va taper mamie !! ni une ni deux, je la prends par le bras.

'Faut que tu cours mamie Mei !!


Pas moyen avec mes petits bras de la relever. Alors quelque chose s'enclenche en moi. Je ne le sais mais mon instinct de survie prend le dessus, et je décide de courir devant les hommes pour faire disparaître la menace. J'ai aucune idée de quoi faire, mon petit corps bouge tout seul.

Va t'en !!


Mais alors que je dépasse l'un des hommes, il m'attrape par la taille et me tire en arrière.

Reste là-bas !!

Je me débats et lance malgré moi quelques flammes contre la forme qui s'approche.  


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec le danger   

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre avec le danger
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Flirt avec le danger, ou dans les Limbes, faut se tenir à carreau...
» Flirter avec le danger [TERMINÉ]
» Mélanie reçoit un appel d'un ex séropositif [pv Mélanie]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.