Partagez | .
Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Mar 5 Sep - 23:42







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Bon je dois dire que j'avais prit du temps pour moi ces derniers temps. A vrai dire, je n'avais rien fait de bien intéressant à la suite de ma rencontre avec le jeune garçon à l’écharpe, de la folle harpie et de leur amie si charmante la chasseuse. Je flânais de région en région, sans réel but. Après tout que pouvais-je faire, Mon royaume adoptive avait quitté la guerre contre Fuyu et l'alliance contre Seika. Possiblement la plus grosse connerie que ce président avait fait. Comment, nous, élus pouvions revenir dans notre monde s'il n'y avait pas un vainqueur parmi les trois royaumes. Après tous les conditions pour nous faire revenir chez nous étaient clair. Que l'une des trois puissances remporte la victoire sur les deux autres et place la divinité de leur pays sur le trône des cieux. Ou peu importe où il pouvait poser leur cul divin et inintéressant. D'ailleurs à la réflexion, comment un serpent, un piaf déplumé et un lézard givré pouvait poser leurs fesses sur quoi que se soit? Par définition, il n'en avait pas, du moins pas vraiment. Mais ceci était un autre sujet.

Dans ma course à trouver une raison de vivre dans ce monde et une solution pour retourner chez moi, j'avais atterrie dans une région que je n'avais encore visiter.A croire même qu'elle était sorti des eaux un beau jour d'été . Oui , je fais dans le poétique aujourd'hui. En même temps que voulez vous, la plus belle femme de cette terre et je dirais même de ce monde. N'avait que d'égal sa perfection dans tous les domaines qu'elle entreprenait. En sommes, si j'avais décidé de faire de la poésie, forcément, j'en devenais la meilleur. Et ceci devenait aussi magnifique que ma beauté physique mais aussi intérieur, évidement.

Bon comme j'étais la parfaite perfection, oui j'utilise des pléonasmes, mais il faut bien cela pour montrer la vérité et insister sur cela. Même si personne en doutait, une piqûre de rappel ne faisait jamais grand mal. Mais revenons à nos moutons, car comme j'étais l'unique et la seule, je devais faire une activité tout aussi intéressante que ma personne.Vous l'aurez probablement devinez... Oui je sais que vous le savez et que ça vous brûle de le dire: Parfaire mon bronzage. Oui exactement, quoi de mieux pour se rendre encore plus belle-si cela était possible- que de se reposer paisiblement au soleil dans un lieu calme et reposant.

A priori cette journée allait être exactement ce que toutes femmes rêveraient. Plage paradisiaque, dans des calanques, petit village non loin, pour savourer les plats alléchants. Allongé sur un transat ou à même le sable. Dévoilant mon corps parfait, qui ne manquerait pas d'attirer les rares belles créatures du village ou des touristes. Peut être même, assurément, certains se proposeraient pour toucher mon corps dans un massage décontractant. Un rêve à ma hauteur!

Malheureusement, même si l'orgueil se voyait déjà en tant que l'attraction et la perfection de cette journée, je ne pouvais m'attendre à ce qui allait se passer et encore moins à la rencontre que j'allais faire. Et surtout qui allait gâcher ma journée...









©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Jeu 7 Sep - 18:09




Byakuya avait pris quelques jours pour réfléchir sur les derniers événements. Tout s'était déroulé un peu rapidement il fallait dire. Après cette défait à l'auberge, il avait déjà trouvé un allié pour contre attaquer et élaborer un début de plan. Le principal maintenant était de rapidement s'habituer à combattre sans sabre, de devenir plus fort plus rapidement et surtout, ne pas céder à la colère comme il avait failli le faire face à Mist. Cette petite peste avait presque réussi à le mettre hors de lui, chose qui n'était pas aisé quand on connaissait le personnage. De ce fait, le shinigami devait s'exercer à penser à cette ignoble personne, en gardant sa flamboyante envie de la faire déchanter face à lui, mais en ne cédant pas aux émotions utiles et affaiblissantes qu'il ressentait en son for intérieur.

Pour se faire, il avait décidé durant ces cinq jours de s'offrir une petite pause, dans un coin calme et reposant. Il n'avait pas eu à chercher loin car ses connaissances du royaume lui avais permis d'atteindre un endroit encore peu fréquenté : les calanques. Endroit paradisiaque et parfait pour apaiser son âme et son esprit. N'étant revêtu que de son kimono noir, il s'était assis sur le sable ayant couché une couverture au préalable. Puis son regard fixait l'océan. Ses extra-sens avait bien sentit une deuxième présence non-native à cet endroit, mais il s'en moqua royalement. Il voulait être seul pour une fois, sans être constamment dérangés. Le bruit des vagues et le vent venant du cours d'eau était vraiment agréable à ressentir. Mais les lois Kosateniennes n'avait que faire des désirs de ses pauvres élus.

Tapis dans l'ombre, fondant leur énergie corporelle banal dans la foule de telle sorte que Byakuya ne les détecta pas, cinq bandits observaient la foule. Leur yeux se baladaient d'une personne à l'autre, à la recherche de leur proie. Certaines étaient bien plus alléchante que d'autres. En effet, ils cherchaient une catégorie précise, et le guerrier au cheveux noir ne les intéressaient pas le moins du monde. Non... par contre, cette jeune fille étendue sur le sol, désirant probablement assombrir son teint était parfaite. La tête ailleurs, le corps attirant... les formes divine... oui, la cible était toute trouvée.

D'un signe de tête, l'accord fut passé. Le plan pouvait être mis en action. Les cinq hommes, en slip de bain tout à fait normal, se rapprochèrent alors lentement de Sayo. L'un l'aborda... Byakuya lui n'avait rien remarqué, l'esprit totalement à des considérations autres que cela. Qu'allait-il se passer ?

                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Dim 29 Oct - 0:53







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Qu'est-ce qui pouvait gâcher une telle journée. Rien à priori. Et pourtant, c'est toujours dans ces instants que des habitants décidaient de faire des siennes. Alors que je profitais du soleil, non dérangé par le cri des enfants qui s'amusaient ou de l'étrange homme en kimono noir qui contrastait vraiment avec le décor- en plus avec cette chaleur à mourir. Enfin, il me dérangeait pas, et pourquoi le voudrait-il. J'étais une créature parfaite on ne désirait que mon bien être. Enfin peut être était-il expert de ses mains pour masser mes courbes avantageuses et plus encore à l'avenir.

Mais non, bientôt le soleil fut voilé par cinq silhouette. Je me permis d'ouvrir mes yeux sublime pour les poser sur les nouveaux étrangers.Ils importunaient la princesse que j'étais. Alors que pouvaient-ils me vouloir? Quand j'aperçu leur sourire machiavélique et surtout pervers, je ne tardais pas à comprendre ce qu'ils attendaient. Après tout ayant été le chef d'un village de bandits et autre mafieux qui désiraient une deuxième chance, je connaissais leur passé. Certains même pour les avoir combattu en personne.

Alors mesdames et messieurs, pour vous prouver encore une fois de mes qualités- qui ne sont plus à confirmer bien sûr- je vous présente l'homme numéro un: Monsieur bedonnant et puant. L'homme numéro deux: un véritable singe tant son corps était poilu et donnait la gerbe. Monsieur nain qui toutefois devait en avoir une bien grosse au vu de son paquet... Et puis vous savez ce qu'on dit sur les nains. Mais je ne vais pas entrer dans ce genre de détail aujourd’hui. Et puis je vais perdre le compte. Nous avions monsieur muscle qui malgré un manque d'esprit flagrant compensé par une belle musculature qui je ne doute pas pouvait attirer certaines jeune demoiselle. Après tout je ne crachais pas dessus non plus. Et puis probablement, monsieur chef de la petite tribu. D'ailleurs les premiers m'interpellèrent par une tactique d'approche digne des plus grand rustre. Un sifflement et une simulation de... Enfin j'ai pas besoin de vous faire un dessin.

Au vu du tableau, je poussais un long soupir. Certes, monsieur chef était plutôt un bel homme et monsieur muscle plutôt intéressant pour une partie de jambe en l'air. Mais premièrement je me doutais que je n'aurais pas le plaisir d'avoir uniquement les deux pour moi, mais les trois autres moches aussi. Et de surcroît, j'étais venu ici pour peut être montrer ma plastique magnifique, ou exhiber ma perfection; Mais aussi pour profiter du calme et de la tranquillité.

-Dégagez, avant de le regretter!

J'avais pourtant prévenu, mais je devais me rappeler que ça ne marchait jamais avec ce genre d'homme. Ils comprenaient que lorsqu'on leur infligeait une bonne correction. D'ailleurs, après qu'ils partirent tous d'un fou rire monumentale, me brisant les oreilles et probablement celui de l'homme en kimono noir. Monsieur le singe se permit de me toucher les jambes de ses mains poilues et dégelasses. Je me mis à leur sourire, comme si je les invitais à continuer leur découverte. Mais en une fraction de secondes, je fis une magnifique figure de mes jambes, pour faire valdinguer Monsieur singe, sans réellement savoir où il allait atterrir. Le destin voulu qu'il passe de très près l'autre élu dans son dos, ricochant dans le sable comme une pierre dans l'eau, faisant voler des morceaux de sable dans le ciel et sur les personnes sur son passage.

Mais bien sûr, je ne m'arrêtais pas là, car les quatre hommes n'allaient pas laisser mon geste impuni. Et la surprise passée, ils se jetèrent tous sur moi. C'est ainsi que monsieur Bedonnant prit la même direction que son compère, mais cette fois-ci, il passa devant l'homme au kimono noir, répétant le même schéma que le précédent. Même si je n'avais jamais voulu viser mon cher collègue, je n'aurais pas pu faire mieux. Mais le prochain candidat allait être le vrai jackpot, puisqu’il s'agissait du nain qui au lieu de ricocher parti dans le ciel pour atterrir à l'exacte endroit ou était assis le shinigami. A croire que je le prenais pour cible, mais rien avoir. J'avais plus important à m'occuper. Monsieur muscle et monsieur chef le beau gosse. Monsieur chef vint embrasser mon poing fermé pour finir à l'eau, dans un grand plongeon non contrôlé et surtout éclaboussant tout le monde proche du rivage. Quand à Monsieur muscle, et bien je l'enterrais simplement dans le sable. Seulement, qu'il se releva vite rouge de colère. Mais ce rouge allait vite changer, alors que des éclats de rire retentirent sur toute la plage.

En effet, dans sa précipitation monsieur muscle avait perdu son slip de bain qui lui arrivait aux chevilles. Causant l'hilarité générale. Je riais aussi, mais son entre-jambe ne me laissait pas indifférente. Que croyiez-vous, je suis orgueil, mais Luxure n'est jamais loin. Enfin dans tous les cas, je m'étais débarrassée en quelques secondes de ceux qui m'avaient importunés et qui s'échappèrent à toutes jambes. Sous un tonnerre d'applaudissement des spectateurs, faisant une révérence pour les remercier. Oh oui que j'étais la meilleure. Mais deux choses. Je ne savais pas comment allait prendre le "dieu de la mort" à mon petit spectacle surtout qu'il avait été malencontreusement était prit comme cible. Deuxième fait, je ne m'attendais pas que le petite groupes d'homme qui fuyait la queue entre les jambes, allaient bientôt se venger sur tout le petit village côtier avec leur petite bande perché dans un campement plus loin. J'allais probablement assister à une bonne petite bataille....








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Mar 31 Oct - 22:17




Tout se passait bien pour le moment. Cette brise apaisante venant de la mer n'était vraiment pas désagréable, et contribuait à détendre l'épéiste dépouillé de son arme fétiche. Cela ne valait pas ses soirées à la soul society, contemplant la lune sous un cerisier, mais il fallait avouer qu'il ressentait une grande sérénité petit à petit se profiler à l'intérieur de son corps. Quoi de plus appréciable qu'un instant avec soi-même pour se remettre les idées en place et continuer d'avancer dans cette merde de vie qu'était Kosaten...

Tient, en parlant de ça, il fallait évidemment que ça ne dure pas. Comme si le fait de sentir bien avait alerté le destin et lui avait confié la tâche d'y mettre un terme. Ce fut son extra-sens qui le coupa de sa méditation. La seconde d'après, quelque chose atterrit derrière lui, soulevant sa part de sable. Il se retourna doucement pour découvrir le corps couché d'un natif tout ce qu'il y a de plus normal, si ce n'est son aspect repoussant. Le shinigami se releva et voulut s'épousseter, quand il sentit une nouvelle énergie lui foncer dessus. Du moins, elle passa devant lui et alla s'étaler un peu plus loin. Il commença à s'agacer de cette situation ridicule et réellement dérangeante. Il jeta un œil dans la direction d'où venait les projectiles.

Il le fit juste à temps pour voir la troisième victime directement foncer sur lui. Réellement en colère de cette manigance idiote, il tendit son doigt vers elle, et attendit qu'elle ne soit plus qu'à quelques mètre de lui pour appliquer une technique.

1ere Technique de destruction : Poussée.


L'homme ainsi envoyer en l'air dévia de sa trajectoire pour finalement finir dans l'eau, provoquant quelques vagues qui giclèrent les baigneurs proche. Byakuya s'épousseta enfin, et lança un regard plutôt dure à la source des tirs. Il tomba alors sur cette jeune fille qui avait une énergie plus élevée que les natifs présent ici.

Interrompre ainsi une séance de méditation a le don de m'agacer. Ne daignez même pas recommencer

Il ajouta encore après un silence.

Veuillez gardez vos problèmes pour vous.
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Mar 7 Nov - 22:40







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Bien débarrassée des goujats sans cervelle, je pensais reprendre une journée bien calme et reposante. J'étais une princesse, je ne méritais donc que cela et tous devaient se prosterner devant ma magnificence. Je me tenais d'ailleurs dans une posture altière et princière, on peut le dire. Une véritable reine devant ses sujets. Mais je voulais profiter du soleil et mettre à la vue de tous mon sublime corps. Malheureusement, un nouvel homme vint à n'importuner. Non mais sérieusement, ils avaient quoi aujourd'hui? Le soleil leur tapait trop sur la tête?

Voilà, qu'il s'attaquait à mon humble et parfaite personne, sous les yeux de mes fans. Mais vraiment pour qui il se prenait celui-là. Peut être devait-il enlever le balai qu'il avait dans le cul. Je le regardais simplement de haut pendant un long moment, chassant de la main sa présence, comme s'il s'agissait d'une simple mouche. Enfin, c'est ce qu'il était devant ma personne. Mais je n'allais pas le laisser s'en sortir à si bon compte. Mon aura de fascination entouré les lieux, à tel point que j'attirais les regards d'envie et de désirs des habitants des alentours. Aucun doute qu'il prendrait parti pour moi, à présent. Du moins, je ne me doutais que rarement de cette capacité passive qui se dégageait de mon corps. Mais bref, revenons à notre monsieur balai dans le cul.

-Je recommencerais si j'en ai l'envie, mon cher! Ce n'est certainement pas vous, aussi coincé qu'une gargouille, qui m'empêcheras quoique se soit. Vous êtes face à une princesse guerrière et une déesse de la guerre, en outre. Alors surveillez votre langage.


Pour enfoncer, un peu plus le clou, je me mis à lui sourire d'une manière hautaine et supérieure. Mais j'allais pas en finir là. Surtout, que mes gentils petits sujets, nous entouraient déjà, les hommes les plus fort, juste devant moi pour me protéger de leur corps musclé et brillant. Ils interviendraient au moindre geste de sa part. Je n'allais pas me salir les mains pour si peu et surtout pour cet énergumène.

-Si vous étiez un gentleman et un chevalier servant, vous seriez intervenu, alors que ces hommes tentaient de m'importuner. Mais non, il faut croire que la vie d'autrui, vous importe peu. Et ça se dit élu!

Bon bien sûr, je n'avais aucune idée qu'il en était un, je jouais la comédie. Mais après tout, j'étais si intelligente et si vive, qu'il ne pouvait s'agir que d'un tel être comme moi. Une certaine puissance se dégageait de lui, et puis peu d'habitant de Kosaten semblait aussi étranger que lui. Ne parlons pas de sa tenue démodé et inutile pour le combat.

Il fallait croire que j'allais devoir mener un autre combat avant la bataille de la petite ville thermale. Enfin pour l'instant, ce n'était qu'une bataille des mots, je n'allais pas le frapper. Je l'ai déjà dit, j'allais pas me fatiguer pour ce coincé du cul....Au mieux mes nouveaux hommes de mains allaient s'en occupés, sûrement se faire éclater, mais au moins, ils feraient du spectacle... Et j'étais au première loge pour cela.






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Sam 11 Nov - 22:48




La jeune femme énerva encore plus le shinigami, même si extérieurement, seul un regard un peu dure le prouvait. En plus de déranger un de ses seuls moment de répit, cette arrogante osait lui répondre et lui dire de surveiller son langage. Quelle ironie. Il ne l'avait pas insulté que je sache. Et puis, que faisait-elle à présent ? Le traîter de gargouille n'était-il pas bien plus offensant que simplement faire remarquer qu'elle importunait tout le monde ? En colère par rapport au caractère de cette insolente, il ne mâcha pas ses mots.

Princesse guerrière dites-vous ? Vous n'en êtes pas dignes madame. Une telle personne ne s'abaisserait pas à reprocher à autrui ce qu'elle-même est en train de faire. C'est à vous de surveiller votre langage et de respecter le bien-être des êtres ici présent. C'est la moindre des choses pour un rang auquel vous prétendez avoir eu accès. Votre éducation de princesse est à revoir.

Il fit une pause avant d'ajouter.

De plus, une princesse guerrière n'aurait besoin d'aucune aide pour se débarrasser de natifs du genre, d'autant plus quand celle-ci est une élue. Revoyez vos principes...

Il ne s'occupa même pas des vulgaires roturiers pendu au corps de la jeune femme. Elle ne lui inspirait aucun respect, alors eux, c'était encore pire. De simples chiens sans la moindre importance. De plus, il avait bien mieux à faire que d'essayer de raisonner cette orgueilleuse personne. Les quelques mots qu'il avait prononcer servaient juste à lui faire comprendre qu'elle ne s'était pas adressée à la bonne personne si elle voulait compter un élu dans ses admirateurs.

Il n'avait aucune envie de parler avec une telle insolente, qui de temps en temps lui rappelait cette connasse de Mist. Il se retourna et commença de s'éloigner. Ce n'était pas ici qu'il allait pouvoir se reposer de la façon qu'il souhait. Pourquoi ce monde était peuplé de personnes désagréable partout.... c'était désespérant... Il finit par soupirer d'agacement.
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Dim 7 Jan - 1:17







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Décidément de par les différents mondes, les hommes pouvait être tous pareil. Aussi incompréhensible et incompétent qu'une larve. Le monde était destiné aux femmes, ceci était une certitude. Elles avaient la beauté, la force, le courage, la puissance et plus encore. Des qualités qui faisaient défaut à la gente masculine. Alors quand on pense à ce fait, et sachant que j'étais encore meilleure que toutes ces femmes. J'ai pas besoin de vous montrer que un plus un égale à deux. Mais vous l'aurez compris.

Pourtant, je devais bien lui admettre un point. Il était obstiné ce coincé du cul. Et il n'avait pas sa langue dans sa poche. Mais cette personne restait un homme et ils avaient tous des faiblesses. D'ailleurs les femmes étaient souvent la leur. Il parti dans un long monologue ennuyeux, alors qu'il me critiquait, tout en paraissant pour le brave homme, preux et chevaleresque. Mais qu'avait-il fait? Rien au final! Il avait laissé ce petit groupe de vauriens embêter la terre entière sans même s'en préoccuper. Ce fut encore elle qui les avait fait fuir. Pour qui il se prenait. Mais comme j'étais magnanime, parfaite et plus intelligente que lui, je n'allais pas prendre pour moi de telles balivernes, je secouais de ma main une mouche invisible pour montrer mon ennui, tout en mettant ma seconde main devant ma bouche qui s'ouvrit en grand alors que je baillais. Mais l'homme penait s'en aller tranquillement, en lui tournant le dos, après de tels absurdités.

D'ailleurs même, l'un des hommes tombés sous son charme, sa beauté incommensurable ou peut être son aura démoniaque, se permit de poser une main sur l'étranger, l'obligeant à se retourner. Face à lui la princesse guerrière, que j'étais, lança un sourire narquois mais à la fois charmant et attirant. Toujours aussi compliquée que j'étais, je pouvais présenter plusieurs émotions en même temps. Je m'exclamais alors sur un ton chaleureux et ironique:

-Je respecte parfaitement le bien être des ces gens, comme vous le dîtes. En me débarrassant purement et simplement de ce petit groupe qui importunait tout le monde. N'est-ce pas, après tout, le boulot des élus. Protéger le peuple? Là où vous avait purement et simplement ignoré ce qui s'y passait? Mais vous avez raison, je n'ai besoin de l'aide de personne pour me débarrasser de tels énergumènes, j'en ai fais la preuve, il me semble!

Tout le long de mon discours, homme et femme sur la plage s'exclamèrent en cœur pour confirmer et approuver mes paroles. Le pauvre malheureux semblait se retrouver seul contre tous. Après tout, il avait assisté à l'arriver des abrutis et les problèmes qu'ils avaient causé sans même réagir, là ou j'étais intervenue pour les protéger et assurer la tranquillité de ce lieu , comme il disait. D'ailleurs une tranquillité dont il avait profité aussi. Mais comme j'étais plus vif d'esprit que lui, je me rendis rapidement compte, qu'il ne servait à rien de discuter. Et puis plusieurs hommes l'avaient déjà entouré, quelque peu sur les nerfs de s'en prendre à leur muse que j'étais, mais qu'en plus un élu n'est pas protégé le lieu. Que pensez-vous, il croyait les paroles que j'avais prononcé et donc le prenait pour un élu, même s'il ne l'était peut être pas.

Sans savoir ce qui allait suivre, je tournais le dos, prenant un tissu pour le mettre autour de la taille et m'éloigna aussitôt, disant au revoir d'un simple signe de la main. Le tout pour rejoindre rapidement une auberge de cette ville thermale et profiter de ces bien être. JE me moquais un peu de ce qui pourrait lui arriver. Il semblait assez fort pour se débrouiller tout seul. Ce que je savais pas c'est que nous allions bientôt avoir besoin l'un de l'autre pour un événement moins comique et serein que celui-ci. Mais bien au contraire plus dangereux...

Car en effet, alors que je profitais d'un bain de nuit dans une des sources thermales, le calme laissa place à un bruit de fond dans la ville dont je ne comprenais pas l'origine. Mais surtout une épaisse fumée noire s'élevé du centre même du village. que se passait-il encore? On faisait un grand feu de joie en mon honneur?






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Dim 14 Jan - 17:39




La façon si familière qu'eut le larbin de l'orgueilleuse énerva au plus haut point le shinigami. Il avait beau n'être pas grand chos aux yeux de Kosaten, ses principes nobles restaient ancrés en lui, et ce geste l'importuna beaucoup. Tout en se retournant, il envoya son poing dans le visage de l'adorateur, ce qui le fit lâcher son emprise. Un regard froid et dure était posé sur le visage du capitaine.

Ne me touche pas de manière si familière...

Il posa ensuite ses yeux sur celle qui le fatiguait le plus avec ses propos totalement ridicule : l'élue. Il se retint de soupirer, mais intérieurement il se désolait d'entendre de tels absurdité sans queue ni tête. Elle n'était pas cohérente, et qui plus est arrogante. Pour fignoler ce tableau, le adorateurs ridicules la soutenaient, de quoi augmenter l'égo de cette pimpêche.

Raison de plus pour me laisser en paix jeune insolente. Si vous pouviez vous débrouillez, ce n'était pas la peine de me déranger, et de vous pavaner de manière si ridicule.

Il ignora superbement les lèches-botte qui était pendu comme des cons à la jeune fille. Elle s'en alla d'ailleurs, heureuse de son piètre coup, et le capitaine fit de même, ne voyant pas la pertinence d'essayer de raisonner une Mist n°2. Lui qui voulait se reposer après cette amère défaite dans les montagnes, voilà qu'il était de nouveau sur les nerfs. Monde de merde....

L'épéiste trouve un endroit où dormir, et passa la soirée assis à sa fenêtre à admirer les étoiles pour se étendre. Dans deux jours, il songeait à l'entraînement qu'il allait pouvoir suivre avec Haru et à la force que ça lui donnerait. Il était loin de penser que beaucoup d'événements allaient l'en détourner et changer sa vision des choses à jamais. Il eut son regard posé sur la beauté de la nuit jusqu'à ce qu'il entende des bruits venir d'en bas. Lui-même sentait une chaleur inhabituelle pour l'heure avancé qu'il était.

Il se tira de ses pensée et se pencha à la fenêtre. Il vit alors un coin de maison dans la rue où était l'auberge qu'il fréquentait être en proie aux flammes. Il soupira. Les éléments se déchaînaient pour l'empêcher d'avoir du calme on dirait... mais bon, l'esprit chevaleresque et noble qu'il avait acquis durant sa longue vie ne pouvait ignorer ce genre d'accident qui pouvait faire des victimes, alors qu'il était sur place pour intervenir. Il enfila sa cape de capitaine qu'il avait enlevé pour se sentir à l'aise et prit appui sur la fenêtre pour sortir du bâtiment.

Il courut sur l'air quelques mètres pour se rétablit sur le sol avec grâce et assurance. Puis il s'avança pour constater les dégâts. La maison était déjà bien entamée, et une dame était affolée devant. Déjà un attroupement s'était formé. Mais pire encore, Byakuya sentit très clairement une présence à l'intérieur de la maison. Quelqu'un était encore prisonnier des flammes.

AYUUU AYUUU !! criait la dame paniquée.

Il s'approcha d'elle.

Madame, qui est la personne qui se situe encore dans le bâtiment.

Ma fille !!! ELLE VA MOURIR !!

Byakuya reposa ses yeux sur l'incendie et se concentra pour trouver la petite avec son extra-sens. Il la localisa dans une des pièces du haut, pas encore touché par les flammes.

Je m'en charge...

Il courut contre la maison sous les cris affolée de la mère qui pressentait un nouveau blessés en le voyant se jeter ainsi dans le danger. Mais Byakuya commença à léviter et à passer au-dessus des flammes. Il atteint la fenêtre derrière laquelle se trouvait la fille et la brisa avant d'entrer. Il remarqua la pauvre prisonnière blottie contre elle-même dans un coin de la pièce, pleurant de peur. Il s'approcha et la prit gentiment par le bras.

Viens avec moi.

Elle lui lança un regard perdu et se laissa faire. Il l'a pris dans ses bras et entendit quelque chose craquer en dessus d'eux. Le temps de lever la tête, il put comprendre que les structures cédaient. Il utilisa donc son shunpo, et en une fraction de seconde, se trouva près de la mère, la fille dans les bras. Une partie de la maison s'effondra la seconde d'après. Les deux filles s'enlacèrent, heureuse de s'être retrouvées. Mais il restait une question.

Comment arrêter l'incendie pour éviter qu'il ne se propage aux maison voisine ?


                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Jeu 18 Jan - 22:12







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Non mais sérieux! Quand je vous disais que dans ce monde, quand on était élu, on attirait les problèmes comme le miel attire les abeilles ou les ours. A croire que nous, élus, étions un véritable aimant à problèmes. Enfin c'était pas pour me déplaire en soit, j'aimais follement quand ça bougeait et qu'il y est de l'action. Mais en ce jour, j'espérais trouver un sens à ma présence en ce monde. Enfin fort heureusement, j'étais meilleure à agir qu'à réfléchir. Et j’insiste bien sur la m-e-i-l-l-e-u-r-e. Si vous le l'aviez pas encore compris!

Enfin après m'être dirigée en direction du feu de joie en mon honneur, je me rendis rapidement compte que tel n'était pas le cas. En effet, des hommes, des femmes et des enfants courraient en tout sens, dans une vague de panique incontrôlable. Au loin un incendie parcourait toute la ville... Et au milieu de tout ça... Une horde de malfrats qui saccageait tout, certains allant même massacrer des villageois, ou d'autres kidnappant des femmes et des enfants pour en faire ... Hum, nous n'allons pas détailler cela. Quels êtres abjectes. Alors bien sûr, étant une magnifique princesse-guerrière, il en fallait peu pour enflammer mon âme de fureur et de rage. J'allais tous les ...Massacrer.

Et c'est ce que je fis pour le début. Les corps des ennemis pleuvaient dans le ciel, alors que j'avançais au milieu de cette jungle humaine. Et puis c'est là que je les vis. Le groupe de rustres à qui j'avais donné une leçon. Mais je n'eus pas le temps de m'exprimer, qu'une puissance surprenante me balaya et m'expulsa plus loin. Détruisant des bâtiments sur mon passage. Qu'est-ce qui venait de se passer? Cette fois-ci la puissance se fit ressentir, et je parvins à l’esquiver in-extremis, un fier sourire sur le visage. Un sourire qui se dissipa rapidement, alors que du coin de l’œil, j'aperçus deux jeunes femmes et... Non ça ne pouvait pas être ce même énergumène que ce matin?

~Quelle nuit de merde!~

Malheureusement, la puissance dont je devais être la victime continua son parcours comme une lame aérienne et invisible, dont les prochaines cibles étaient les deux femmes et mon "ami" élu. Je ne sais pas ce qui se produisit dans mon esprit, mais j'agis plus vite que mon cerveau. Oh, l'élu avait sûrement la puissance et les réflexes pour s'en échapper, mais j'étais souvent poussée par mon envie de protéger que je niais à chaque fois. Tout ceci pour dire, que l'éclair de Yama montrait son potentiel illimité. Dans la même fraction de seconde, je poussais l'élu coincé du cul, pour lui éviter d'être prit par cette lame de puissance, qui étrangement ne pouvait être ressenti qu'une fois sur soi. Comme si l'attaque ne pouvait se faire ressentir hormis quand elle était déjà sur nous. Sûrement la raison, pour laquelle, je m'étais fais avoir la première fois. IL n'y avait rien puis d'un coup...pouf.

Enfin avec tout ça, j'avais "sauvé" les fesses de monsieur balai dans le cul, mais pas encore des deux femmes. Que j’attrapais dans un même mouvement pour les protéger de mon corps. Oui ceci devait être ridicule alors que j'étais guère plus grande et épaisse qu'elle. Néanmoins, je parvins à les attraper, et m'écarter d'un bond sur le côté. La lame invisible vint détruire plusieurs bâtiments sur son parcours, pour mourir dans le lointain. Aucun doute que ce pouvoir était étrange, particuliers et dangereux, même pour des élus. Il était quasi-indétectable. Mais... mais qui en était l'auteur. Invisible, lui aussi. Pas comme la bande du matin qui s'approcha de nous, sourire carnassier et bestial aux lèvres:

-oh la pimbêche du matin, et monsieur l'élu trop bien pour le commun des mortels. Je crois qu'on va s'amuser avec l'un.

Le premier s'était prononcé en frappant son poing dans la main pour monter qu'ils allaient lui en faire baver, alors que son compatriote compléta, par des gestes obscènes:

-...Et on va passer une bonne nuit avec l’autre. Plus elles se débattent, plus c'est excitant!

J'avais bien compris, qu'ils voulaient mon corps. En d'autres situations ou pêchés, ceci ne m'aurait pas dérangée... Mais ce soir. Je leur souris avec défi, mais encore une fois, je réprimais rapidement cela. Cette nuit voulait à tout prix casser chacune de mes émotions et mes joies. Car rapidement, j'aperçus les trois autres hommes tenir un villageois, couteau sous la gorge. J'étais rapide, certes, mais même moi, je ne pouvais sauver les trois, sans qu'un périsse. Ils étaient trop éloignés les uns des autres, et puis la menace invisible planait toujours aux alentours.

-Maître, on peut s'amuser cette nuit avec elle s'il vous plait!

Comme pour confirmer mes soupçons, il y avait bien un supérieur dans les environs. Et il n'hésiterait pas à détruire encore le village, et des vies si nous tentions quoique se soit. J'étais la plus intelligente de cette ville et même que l'élu à mes côtés, à présent.  J'espérais juste qu'il n'intente rien d'irréfléchi, comme il m'avait montré ce matin. Pour l'instant la seule option était de se plier à leur volonté...La petite fille me regarda désemparée:

-Non.... non... mais...mais...

Elle pleurnichait. Elle avait peur pour elle, mais pour moi aussi. Je lui souriais. L'un des bâtards face à nous arma une arbalète sur elle, prêt à tirer. Du revers de la main, je la protégeais, mon regard brûlant se posant sur le gang des cinq, vu que je ne pouvais localiser leur étrange chef.

-Ne leur faites rien! C'est moi que vous voulez. Je me rends à vous... Faites ce que vous voulez de moi!


Je crachais mes derniers mots à leurs visages, leur donnant probablement l'ivresse de la victoire. Heureusement encore que j'étais bonne comédienne, car j'avais déjà un plan en tête. Dans mon ingéniosité légendaire, je savais qu'on pouvait s'en sortir, sans que j'en vienne jusqu'à descendre à leur niveau et m'unir charnellement avec de tels êtres odieux. Néanmoins, j'espérais pour le coup faire confiance à l'autre élu-coincé. Un regard dans sa direction:

-Protégez les! Mais attention aux environs. Un des leurs parvient à se cacher. Vous avez pu le comprendre vous aussi. Il menace toute la ville... En espérant qu'il n'y est que lui de si dangereux!

Je commençais donc ma marche vers mon destin. La tête haute comme la guerrière que j'étais. Non correction, j'étais une héroïne, prêt à se sacrifier pour leurs vies à tous. Du moins, j'en donnais l'impression. Un peu théâtrale peut être pour ceux qui me connaissaient bien. Fort heureusement, ces personnes n'étaient pas là et comme j'étais la meilleure, je pouvais tromper tout le monde de mon manège. Une scène plein de bravoure qui allait tirer sa petite larme à n'importe qui. Oui, oui, même vous cher lecteur. Après tout, je suis parfaite et personne ne me résiste.



L'étoile du soir avançant vers son destin...






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Ven 26 Jan - 21:14




Le capitaine de la 6e division sondait encore les environs, pour voir s'il y avait encore du monde à sauver. À part des énergies de natifs tout à fait normales et en dehors du bâtiment, il ne sentit rien, si ce n'était l'énergie de prétentieuse de ce matin, ce qui n'était pas très étonnant vu qu'il s'était quitté il n'y a pas encore si longtemps. Il n'y prêta pas plus attention, et commençai de songer à la suite à donner à tout ça quand il fut bousculé volontairement et fis quelques pas en avant. Alors qu'il se retournait, il put voir un drôle de rayon d'énergie détruire plusieurs bâtiment. C'était très étrange, il n'avait rien senti, pourtant, la puissance semblait haute. Qu'Est-ce qui clochait ? Il fut tout de même ravi de voir les deux jeune natives sauvée par cette prétentieuse. Comme quoi malgré son caractère de roturière, il résidait en cette élue un soupçon de bon sens.

Sans lui adresser un seul merci, il porta son attention sur les quelque zigotos qui voulaient s'amuser de façon adulte avec les femmes présentes ici, ne se gênant pas pour l'insulter lui. Sans avoir la moindre peur il répliqua.

Ne dites pas des aberrations aussi grandes que votre ignorance.

Byakuya était parti pour les dérouiller propre en ordre quand l'élue orgueilleuse décida de se sacrifier, lui conseillant de protéger les civils du tireur invisible. Il remarqua à cet instant qu'elle avait des blessures sur elle. Il y réfléchit une petite seconde avant de la soupçonner d'avoir déjà subi un tir. Cela expliquerait peut-être qu'elle ait pu le sauver du tir tout à l'heure. Il ferma un instant les yeux pour se concentrer.

Les protéger est une évidence... je m'en charge...

Il laissa les malfrats s'en aller quelques mètres, fignolant son plan dans sa tête, puis il entendit la petite voix de la fille qu'il avait sauvée des flammes.

Vous allez faire quoi monsieur ?


Le shinigami rouvrit les yeux et les posa sur elle.

Regarde bien...  

Il se plaça entre la fille et les malfrats de manière à mettre la famille innocente hors de porter de ce qu'il avait prévu. Puis, il tendit son doigt et simula une attaque sur l'un des "géôlier" de Sayo. Comme il s'y attendait, il reçut une attaque du tireur invisible et vola sur quelques mètres. Il se rétablit dans les aires, et fonça dans la direction d'où venait le tir.

À nous deux...

Il utilisa son shunpo pour éviter les tirs suivants et pu ainsi progresser rapidement en direction du tireur qui était la plus grande menace pour la maman et sa fille.

contextuelle utilisée:
 



                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Mer 7 Fév - 22:25







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Je m'avançais vers mon destin dramatique. Oh oui, telle la princesse au grand cœur que j'étais. Un dernier sacrifice, alors que j'allais offrir mon corps et ma virginité à ces êtres ignobles et sans foi- moi l'être dont la beauté égalait les déesse- oh quelle triste avenir on m'avait confié. Enfin, peut être que je jouais un peu trop le mélodramatique. Mais ceci était mon moment de gloire. Alors oui j'allais certainement pas mourir, ni même souffrir avec eux. Eh oui quand on était reconnu dans son monde comme l'être ayant le plus goûté au pêché de la chair, et ayant testé tout ce qui était possible et inimaginable. Ce n'était pas cinq bon vieux abrutit qui allaient y faire quelque chose.

Je poursuivais mon chemin, non sans l'appel de pitié de la jeune fille qui me voyait avancer pour leur sauver la vie. Un véritable sacrifice digne des plus grandes pièces de théâtre, écrit ou même cinéma. Quelle bonne actrice, j'étais. Enfin en même temps je l'avais déjà prouvé à mainte reprise, non? J'étais la meilleure dans tout ce que je faisais. J'avais le droit à ce moment magique, à moins que... Un second tir fut lancer sur le shinigami, au même instant ou la bande des cinq avaient leur visages qui se décomposaient. Pas besoin de réfléchir longtemps, pour comprendre la stratégie de l'homme au balais. Il avait misé sur une feinte vieille comme le monde: Viser l'un des hommes pour être la cible de l'être invisible. Je poussais un long soupir. Il était puissant cet élu, mais pas très intelligent...

Après tout, si l'inconnu était parvenu à me propulser à l'autre bout de la ville et d'arriver dans la même seconde à l'endroit ou j'avais atterrie, c'est soit qu'il avait une vitesse hors du commun, soit un sort de téléportation. Je lançais un sourire amicale à la bande des cinq quoiqu'un peu narquois et moqueur, avant de me tourner. Monsieur coincé du cul s'élevait dans les airs, tel un magicien pour se diriger vers l'origine des tirs, qui comme prévus s'arrêta bien rapidement. Mon regard se précipita un peu partout sur les lieux, s'attendant à une attaque par derrière. Mais c'est avec une surprise et dégoût, que je vis ce qui allait se passer au ralenti.

L'étranger invisible avait changé de localisation, et cette fois-ci il s'en prenait directement à la mère et sa fille. Comme une punition pour avoir désobéi aux ordres de la bande des cinq. Autant moi et l'autre brun, on pouvait résister aux attaques, autant les deux natives allaient y passer.Il était probablement trop loin pour intervenir et surtout ne voyait peut être pas la scène, alors qu'il avait le dos tourné. Il n'y avait que moi pour agir, mais en temps normal, tout était tracé déjà et la seule finalité qui pouvait y avoir était la mort des deux femmes. Enfin c'était mal me connaître, on me surnommait pas l'éclair de Yama pour rien. La femme la plus rapide du monde!  Le temps d'un battement, un simple mouvement de cil, une forte pression s'exerça sur mon corps et tout autour de moi. Je jouais avec le temps et les distances, tout ceci n'avait plus aucune importance pour moi. Une fraction de seconde plus tard, mes jambes m'avaient propulsé en direction des deux pauvres victimes, parvenant avec ma force sur-humaine à les attraper toutes les deux, sous mes bras pour apparaître plusieurs mètres plus loin. Bien évidement dans un parfait contrôle... Bon peut être que j'avais été un peu emporté par le poids de mes " bagages" et j'étais apparut un peu plus loin que je ne l'avais pensé ou même souhaité. Mais le résultat était là, elles étaient sauves. On pouvait moins en dire sur le mur de l'habitation qui s'était prit la rafale d'air.

Je devais être la plus rassurante possible, alors que je m'exprimais envers la mère et la fille:

-Je crois qu'il vaut mieux vous éloigner. Amenez avec vous toutes les personnes que vous croisez et éloignez-vous d'ici le plus loin possible. Que ce soit dans les terres ou sur la plage! La Plage !?... Mais bien sûr!


Mon dieu comme j'étais intelligente, j'avais formé un plan rapidement dans mon esprit.Je pouvais même être grossière. Bordel de putain de merde que j'étais douée. Je devais en faire part à mon alter-ego du soir. Usant de la même vitesse, je me retrouvais auprès de monsieur balais dans le cul, dos à dos, sur mes gardes, prêt à toute manœuvre de la bande des cinq ou de monsieur invisible.

-J'ai un plan où même cet être ne pourra rien. Pour cela, il faut l'amener dans le lieu où nous nous sommes vu la première fois!

Bon maintenant j'espérais qu'il soit un minimum intelligent pour comprendre et se souvenir. Je ne pouvais en dire plus, car même je savais pertinemment que les loubards face à nous, ne pouvaient nous entendre, je ne connaissais rien des autres capacités de notre véritable ennemi.Je misais le tout pour le tout. En espérant qu'il voit où je voulais en venir. Après tout, une fois sur la plage, même invisible, tout pourrait montrer sa position, à priori. Le sable, en lui même, pour commencer. Il pouvait montrer les pas de l'homme et même s'il se téléportait, ses empreintes le trahiraient aussitôt. Quand à ses attaques, elles soulèveraient le sable et donc nous aveugleraient possiblement... Mais lui aussi. Et c'était dans cette faiblesse que nous devions puiser. Et si besoin j'allais m'occuper des abrutis, s'ils nous suivaient, avant d'aider mon cher confrère dans la bataille décisive. Au moins, je lui tenais un peu plus de respect malgré ses bourdes d'homme de Cro-magnon. Il usait de ses capacités pour aider le peuple, je pouvais que le féliciter pour ça.

A présent, j'étais dans l'attente. S'il bougeait je bougeais... Du moins j'espérais qu'il prenne cette décision...





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Lun 12 Fév - 10:30




Si l'énergie que Byakuya tentait de suivre était évidente pendant une fraction de seconde, elle disparut juste après. Le shinigami stoppa donc ses pas, un peu éloigné des civils, et frustré intérieurement de constater que cet être embusqué maîtrisait l'art du camouflage en cachant l'émanation de son énergie. Il devait alors changer de méthode pour retrouver sa trace. Il avait déjà pu évaluer un brin son niveau en se recevant l'attaque de tout à l'heure, mais cela ne suffisait pas. Il se retourna vers ceux qu'il devait protéger pour comprendre trop tard qu'il avait choisi la mauvaise option en s'éloignant. Ce n'était pas digne de lui de se tromper de la sorte. Intérieurement, il avait honte de voir l'élue protéger une fois de plus ce qu'elle lui avait confié.

Il put observer qu'elle maîtrisait une technique qui s'apparentait beaucoup au shunpo. De plus, malgré son caractère de pimpêche, elle semblait vouloir le bonheur des civils, tout comme lui. Un acte altruiste ou juste un moyen de récolter toute la gloire à la fin ? Il n'en savait rien, et dans ces circonstances, ça ne l'intéressait pas vraiment. Il se disait juste que quelqu'un de totalement égoïste n'irait pas jusqu'à ce sacrifier deux fois s'il voulait être certain d'en sortir vivant. Peut-être était-elle moins insolente que ce qu'il avait pu juger sur la plage la veille.  

Il utilisa sa vitesse pour rejoindre le groupe des natifs et la minshujin, qui venait de leur conseiller de s'éloigner, probablement pour qu'ils puissent se battre plus sérieusement sans attenter à leur vie. Signe de plus, qu'elle ne voulait que leur bien. Ayant des principes de noblesse et d'honneur, Byakuya eut l'humilité de déclarer.

Veuillez excuser ma négligence, ça ne se reproduira plus.

Il avait engagé sa parole, et il comptais bien la tenir. Sa partenaire du jour énonça un plan, ou une surface de plan qui fit un instant réfléchir le capitaine. En effet la plage était un endroit bien plus découvert et traître pour se faufiler en douce. Il n'y avait plus qu'à espérer que ce tireur embusqué ne maîtrise pas la lévitation, auquel cas on pouvait se demander s'il ne s'agissait pas d'un élu comme les deux combattants du jour. Il se contenta d'un :

Allons-y


pour signifier qu'il adhérait au plan et lâcha une dernière recommandation aux civils avant de partir.

Dépêchez-vous de vous mettre à l'abri, et ne nous suivez plus. Je ne tolérerai pas un blessé ou un mort parmi vous.

Sur ces mots, il fonça sur les plages accompagné de Sayo. Une fois sur place, il fit un mouvement machinal pour sortir son sabre, mais il était toujours absent, détenu par cette insolente de Mist. Ce souvenir provoqua une montée de colère qu'il se força à réprimer pour rester concentré. Il sonda les environs, sur ses gardes, pour déceler la moindre émanation soudaine d'énergie. Il se concentra aussi sur les bruits qui pouvaient trahir une présence non-désirée. Heureusement, en pleine nuit, il n'y avait pas de touriste, et donc, quasiment pas de chance d'être parasité par des bruits innocents.

Le capitaine était prêt à se battre, étant dans un état de concentration maximal. À deux, ils parviendraient à faire mordre la poussière à ce roturier bas de gamme...


                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Dim 25 Mar - 16:01







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Bien finalement, mon fidèle second prit la bonne décision et décida de partir en direction de la plage, non sans ordonner aux civils de s'éloigner rapidement. J'opinais de la tête, non sans un sourire empli d'orgueil. Il avait compris probablement que j'étais l'unique et seule chef. Ceci faisait plaisir que ce rustre comprenne enfin ses erreurs du passé. Mais je n'avais pas le temps de le lui faire remarquer. Et puis j'étais tellement bonne et plein de tacts et de savoir-vivre que je n'en avais pas besoin.

Je partie donc sur la belle plage du matin dont les ténèbres avaient envahit les lieux. Sans attendre, je pris les choses en mains imposant le pas. Ainsi dos à dos, nous pouvions couvrir le plus vision possible. Je sentais une étrange adrénaline, non pas de la peur, mais une certaine tension. Une bonne tension exercée par l'excitation à venir. Mon regard devait être brûlant, peut être même pouvait-on voir y danser des flammes. Pourtant, le silence faisant place, je me demandais même si notre ennemi nous avait bien suivit. Mais c'est à ce moment qu'il décida d'agir, non sans surprise. Je m'attendais à voir ses traces de pas, avant même de nous atteindre, mais avec l'obscurité, nos yeux portaient moins loin. Et cet homme exécrable était assez intelligent, pour utiliser le seul endroit ou on ne pourrait le remarquer. Une sorte de gros promontoire rocheux au milieu même de la plage de sable.

L'aura qu'il dégagea avant l'attaque se fit ressentir une fraction de seconde seulement. Je tournais ma tête dans cette direction pour voir le rocher sur lequel il devait se tenir , tout en apercevant l'invisible lame aérienne qui brisait la fluidité de mon champs de vision. Repoussant mon partenaire qui était de dos, je me jetais sur le côté, prenant appui sur ma main pour me propulser en direction du rocher. Je lâchais un gros juron à son attention, et je me mis à sourire de manière sadique, presque démoniaque. Dis donc, ce que l'ivresse de la bataille pouvait me procurer ou me faire faire. Oh je savais qu'il allait vite s'éloigner de ma contre-attaque, j'y tenais bien même. Après tout, mon but n'était pas notre adversaire, mais son seul piédestal où il pouvait encore nous narguer. Je me mis à reculer mon bras en arrière, armant mon poing pour le fracasser à une vitesse hallucinante sur le rocher, qui explosa sous l'impact, non sans une véritable vague de sable qui se créa tout autour de moi.

Je me relevais aussitôt, pour me propulser hors de ces " sables mouvants" - il manquait plus que je m'enterre vivant - maintenant je devais attendre que nous puissions voir encore quelque, au milieu de tout ce sable qui fut projeté dans les airs dû à son attaque, suivit de la mienne. Mais mes sens aiguisés se déplaçaient de partout. Et enfin, ma stratégie porta ses fruits, car du coin de l’œil j'aperçu finalement ses empreintes dans le sable. Je partie aussitôt dans un rire fou, en me précipitant vers lui.

-On te tient, tu es fini!

Mais il semblait ne pas avoir dit son derniers mot, puisque pour ralentir ma course, il enchaîna une véritable salve d'attaque invisible aérienne, qui me demandait tous mes efforts pour les éviter. Malgré cela, je senti mon corps si parfait se faire entailler par les lames aiguisées et invisible. Mon sang si pure et princier coula de mes bras et de mes jambes, alors qu'il perla sur le sable. Je ne ralentissais pourtant pas ma course, comme insensible à la douleur. L'homme invisible décida de se mouvoir pour m'éviter tout en me ralentissant de ses attaques. Mais j'étais aussi bornée que... En faites personne n'était aussi bornée que moi. Mon corps balafré d'entaille, j'esquivais rien que le minimum, tout en évitant de subir des dégâts sur mes points vitaux. J'étais une véritable diablesse, prenant appui sur un de mes pieds pour faire un angle quasi-perpendiculaire pour le surprendre. Je m'approchais de lui de plus en plus dangereusement. Et alors que j'arrivais enfin à porté, je frappais de mon poing le sol où il devait se trouver.

Oh il évita bien sûr, mais il ne nous voyait plus. Je m'y attendais. Alors que moi j'avais mémorisé le dernier endroit où il se trouvait. Sans attendre je traversais le mur de sable, l'attrapant par ce que je pus. Et quand ma main rencontra quelque chose de solide, je compris que je le tenais enfin. Visage, bras ou quoique se soit d'autres, je le tenais. La victoire était à moi. Enfin s'est ce que je cru.

Car aussitôt, j'entre-aperçu devant moi deux sphères lumineuses, surement ses yeux, et surement éveillait-il un nouveau pouvoir. D'ailleurs, la suite me confirma la situation. car un semblant de tornade, toujours invisible apparut autour de nous, de nouvelles lames aériennes me cisaillant tout le corps. Elles étaient plus violente et permirent, bien malgré moi, à me faire échapper un cri de douleur.Mais j'accentua ma poigne sur lui. Je devais tenir:

-Oh non, tu nous échapperas pas à nouveau. Ni compte pas!

Je hurlais mes derniers mots avec rage et détermination. Mon sang continuant à couler le long de mon corps. Mon visage se tourna en direction du Shinigami, un sourire animal sur le visage, mon regard emprunt d'une détermination à tout épreuve.

-Dis-toi. Je le maintiens et je ne le lâcherais pas. Mais je ne peux rien faire d'autre. C'est que je tiens un gros poisson, vois-tu? Tout dépend de toi maintenant, finis-en avec lui. Et n'hésites en aucun cas, même si tu dois passer par mon corps... Je te fais confiance pour éviter de me tuer!


Elle lui sourit une nouvelle fois malgré la souffrance. Que je devais être impressionnante dans cette position. On aurait pu faire une chanson en mon honneur. Tiens ceci était une idée. Une chanson en l'honneur de la grande Sayo-Hee, l'étoile du soir. Bon maintenant, j'espérais que mon compagnon d'arme allait en finir vite, car je faisais la fière, et même si j'étais gagnée par l'ivresse et la joie de ce combat, je ne sais pas si j'allais tenir longtemps encore. Je me relevais donc bravant avec honneur les éléments autour de moi, pour essayer de dominer cet ennemi. Enfin difficile à savoir si je le dominais alors que je ne connaissais même pas sa taille.... Mais on avait pas besoin de le savoir.

....Shinigami à toi de jouer....








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Sam 31 Mar - 20:45




Se battre alors que le soleil était tombée était chose moins aisé, mais heureusement, Byakuya avait d'autres moyens que les yeux pour repérer l'ennemi. Il savait que son extra sens pouvait être biaisé par la capacité qu'avait l'ennemi de cacher son énergie, raison pour laquelle il alternait entre une détection visuelle et magique. Il misait sur une erreur même minime pour exploiter la faille et retourner la situation à leur avantage. D'autant plus qu'ils étaient deux à le chercher, donc deux fois plus menaçant pour le traqué.

Après de bonnes et longues minutes à rester aux aguets, l'extra sens du capitaine repéra l'énergie de l'adversaire, une fraction de seconde avant qu'une attaque similaire à celle déjà subie ne fonce contre le duo. Byakuya réagit très vite en se décalant sur le côté, évitant malgré lui la bousculade de sa partenaire du jour. Il activa un bouclier qui absorba la technique. Sayo elle, était déjà parti au front. Elle éclata sans mal le rocher où se tenait l'ennemi et força donc ce dernier à changer d'endroits. Byakuya ne put plus distinguer les deux combattants que par leur énergie, le visuel étant camouflés par du sable en suspension.

L'attaqué fut le premier à sortir, suivi de près par l'élu de Minshu. Celle-ci commença à subir sans faiblir la salve incessante d'attaque de son adversaire. Byakuya se déplaça dès lors pour attaquer d'un angle différent et mettre en difficulté leur cible. Il projeta alors quelques éclaires blancs qui furent évités mais ralentirent considérablement les attaques lancées contre Sayo. Cette configuration dura quelques minutes, jusqu'à ce que la soi disante princesse frappe le sol pour aveugler l'ennemi, et par extension le capitaine, qui cessa alors ces attaques pour éviter de la blesser.

Il put néanmoins sentir que les deux énergies se rapprochaient, et ne s'éloignaient plus. Soit il s'agissait d'affrontement au corps à corps, soit l'un des deux était enfin parvenu à son but. Il eut sa réponse bien vite quand une tornade vit le jour, chassant le sable aveuglant. Tout devint alors clair : Sayo l'avait attrapé et attendait du capitaine qu'il en finisse une bonne fois pour toutes. Il ne se fit donc pas prier pour tendre son doigt contre l'ennemi et prononcer à plusieurs reprise :

Sōren sōkatsui

Il visa le plus précisément possible, sans pour autant culpabiliser si une ou deux attaques touchaient aussi Sayo. C'était son choix de se mettre elle-même autant en danger. Il ne s'arrêta que quand l'ennemi ne put plus se débattre et n'eut d'autres choix que de se laisser tomber au sol, vidé de sa vitalité et de sa force. À ce moment, et seulement à ce moment, il jeta un œil sur l'état de Sayo. Avait-elle survécut ?


                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 239
Yens : 250
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 67
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Jeu 5 Avr - 18:45







Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugé

Feat. Byakuya







Oh c'est qu'il frétillait le gros poisson que je maintenais. Il en avait de la vigueur, mais il ne me connaissait pas. J'en avais plus encore, et même à revendre. Et ce n'était pas les écorchures de "la tornade" qui allait me ralentir. Au contraire, ça me donner plus de détermination. J'avais réussi à le piéger, et même si je ne pouvais pas prendre le risque de m'en débarrasser moi même, je devais laisser mon compère lui donner le coup de grâce. Il ne se fit pas prier, attaquant aussitôt notre ennemi. J'aurais presque pu le soupçonner de prendre plaisir à me blesser par la même occasion. Mais il était impossible de déchiffrer l'expression de son visage.

Les attaques parvenaient à leur but, car bientôt je vis du sang couler et l'homme invisible devenir..Ben visible petit à petit. Et la tornade de défense qu'il avait crée s'estompa pour rendre le calme mérité à cette plage. Bientôt, je ne sentis plus aucune force ou énergie dans l'homme que je tenais. C'est avec joie et un grande fatigue que je lâchais ma prise, qui alla s'écrouler sur le sable inerte. Je souriais à pleine dent, moi même en sang et écorchée de partout. Puis comme si je me vidais de mon énergie, je posa un genou à terre. Après tout ce que j'avais fais, en même temps. Et puis même les meilleurs de ce monde avaient besoin de repas, non? J'avais prouvé encore une fois que j'avais été meilleur sur tous les points en cette soirée; Et ce village allait bientôt érigé une statue ou des champs de guerre en mon honneur. Je souriais de plus belle à cette idée. Mais je devais finir une chose avant de laisser Morphée m'emporter dans ses bras. Je tournais donc mon visage vers le shinigami, que je respectais de plus en plus, même s'il m'était inférieur, bien sûr.

- Apporte son corps en ville, je pense que les dernières racailles arrêteront leurs attaques dès qu'ils le verront. S'ils avaient un être plus fort que lui dans leur rang, on l'aurait déjà vu. Je suis donc sûr qu'il était leur arme secrète. Moi, je crois que je vais faire une petite sieste. Ce fut un plaisir de combattre à tes côtés...Finalement!

Aussitôt, je laissais mon corps allait à ce repos bien mérité, m'enfonçant de manière confortable dans le sable douillé. Je doutais qu'il allait pouvoir nous porter tous les deux, j'allais donc me réveiller au même endroit dans quelques minutes probablement. J’essayais tout de même de laisser mon esprit éveillé, encore un peu, s'il avait besoin de moi. Et puis on avait toujours besoin de moi...LA belle Sayo-Hee, l'étoile du soir!








©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1538
Yens : 1
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

- En ligne



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   Ven 6 Avr - 18:12




Quand le vent de la tornade s'étouffa pour redonner à l'endroit le calme qui le caractérisait, l'homme pourchassé s'écroula au sol. Les attaques répétées du capitaine avaient eu raison de lui. Il constata aussi que Sayo était au bout de ses forces et qu'elle tomba elle aussi, juste après lui avoir donné un dernier ordre. Elle affirme vouloir faire une sieste, mais ce n'était que foutaise. Elle n'était qu'une combattante peu performante, même pas capable de tenir debout après s'être battu avec trois péquenaud et un mec un tout petit peu plus coriace. Il se dit que sans lui, elle se serait probablement fait tuée. Mais malgré cela, il devait lui laisser un certain courage et un petit respect naissant. Elle n'était plus vraiment la petite prétentieuse chiante du matin à ses yeux. Son image dans la tête du shinigami avait relativement changé.

Il s'approcha du duo à terre, et les observa un instant tous les deux, avant de prendre le corps inerte, et de bouger jusque dans la rue où ils étaient auparavant avec sa technique de vitesse instantanée. Il fit un peu peur à certains passants en apparaissant de la sorte, mais n'y prêta aucune attention. Il fixa du regard ceux qui étaient présents et posa le corps à terre.

Vos ennuis sont terminé. S'ils reviennent, montrez-leur ceci et dites-leur de ne plus jamais avoir l'audace de réessayer. Dans le cas contraire... ils connaîtront ma véritable colère...


Les civils furent partagés entre la surprise du corps sans vie, et la joie d'en être débarassé. Ils finirent par acquiescer et le shinigami repartit aussi sec pour réapparaître quelques secondes plus tard, le corps de Sayo entre les bras. Certains natifs reconnurent celle qui se battait aux côtés du chef des kuchiki et s'inquiétèrent de son état. L'élu quant à lui, garda le calme qu'on lui connaît.

Elle est en vie, je le sens... qui parmi vous est aptes à la soigner ?


Un homme d'une quarantaine d'année se démarqua de la foule et le guida jusqu'à sa maison. Le minshujin allongea l'orgueilleuse sur un lit et laissa au médecin le soin de la remettre sur pied.

Et pour vos blessures ?
demanda-t-il

Inutile, il ne me faut que du repos... contentez-vous de la soigner elle...

Ainsi se termina cette première journée dans les calanques réputées paisibles, et qui pourtant, avaient été cette nuit des plus mouvementées.
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés   

Revenir en haut Aller en bas
Deux guerriers atypique: Orgueil et préjugés
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Orgueil et préjugés (27/11 - 19h55)
» Avec orgueil et préjugés - Loevarez
» Orgueil et préjugé (mini-série)
» Orgueil et Préjugés [Samantha & Jordan]
» « Le Diable a deux cornes, l’orgueil et le mensonge » [1945]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Calanques paisibles-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.