Partagez | .
L'ombre aux vêtements noirs
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: L'ombre aux vêtements noirs   Jeu 14 Sep - 13:22



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Assise

Takebe Saori
Assise

Isuzu Hana
Assise

Akiyama Yukari
Assise

Reizei Mako
Assise



Une mission

Cela faisait une bonne heure que les demoiselles avançaient à travers la végétation et les lacs, qu’elles contournaient ou enjambaient sans difficultés. Depuis la première fois qu’elles étaient venues ici, où elles étaient encore de jeunes élues naïves, elles avaient tant changées… Elles ne risquaient maintenant plus rien face à un Umihebi… Si une telle créature montrait le bout de son nez aujourd’hui, probablement que cela serait la dernière fois qu’il le pourrait, car avec seulement quelques coups, elles pourraient envoyer la bête au tapis, sans la moindre difficulté…

Si longue était la route depuis qu’elles étaient arrivées en ce monde… Et si longue était celle qu’elle emprunterait. Quand bien même le monde entier serait contre elle, quand bien même elles ne seraient que des points au milieu d’une foule… Elles survivraient. Elles avaient montrées cette force, cet attachement à la vie, en surpassant déjà la mort… Et en relevant la tête. Elles se doutaient que le passé était maintenant révolu, qu’elles ne connaitraient pas la tranquillité à laquelle elles aspiraient lorsque les jours étaient doux… Mais elles survivraient…

Dans tout les cas, ce qu’elles faisaient aujourd’hui pouvait s’apparenter à de la basse besogne… S’occuper d’une prime, un dangereux groupe de criminel qui semblaient vouloir procéder méthodiquement à un carnage… Chaque nuit, des échos, des pleurs se réalisaient dans les villages les plus proches… Chaque fois que le soleil se couchait, l’on dénombrait plus d’une dizaine de victimes, frappées indifféremment… Des vieillards, des adultes, des enfants… Rien ne semblait pouvoir arrêter la folie destructrice de ce groupe qui agissait dans le seul but connu que de faire couler le sang…

Rien… Si ce n’était les demoiselles. Ayant eu des échos de cette affaire, elles avaient décidées de s’en charger elles-mêmes. Ce n’était pas pour l’argent, ni pour la gloire… Elles faisaient ça pour elles-mêmes… Elles faisaient ça autant pour savoir si elles pouvaient toujours sauver des vies ou si elles étaient condamnées à ne pouvoir qu’en prendre… A quoi serviraient sinon leurs capacités ? Etaient-elles condamnées à détruire ? Ou pouvaient-elles avoir l’espoir de construire, de protéger, d’aider et d’assister ? C’était ce que cette journée allait démontrer… Mais contrairement à la dernière fois… Elles étaient prêtes… Elles étaient sur le qui-vive…

Néanmoins, le soir arrivant, il était au moins temps de faire une petite pause. Les ventres criant famine, et les corps demandant un peu de repos, c’était une chose nécessaire… Elles avaient beau la possibilité de courir à une vitesse incroyable des heures durant, elles n’utilisaient leurs capacités d’acier que lorsque la chose était nécessaire, ce qui n’était actuellement pas le cas. Elles conservaient en elles cette énergie incroyable pour les situations qui l’exigeaient… Lorsque les risques étaient présent… Courir à une vitesse de cent kilomètres par heure, ce qu’elles pouvaient faire, soit faire un cent mètres en trois secondes et six centièmes, était dans les cas où une personne s’enfuyait…

Mais bon. C’était sur les berges d’un des lacs, où l’on pouvait voir de l’autre côté quelques drequins en pleine siestes, qu’elles s’étaient assises, disposant de quelques rations. Des fruits, majoritairement, et un petit apport de protéine par l’intermédiaire de viande séchée. Elles étaient toutes les cinq ainsi, n’agissant pas plus, juste fermant les yeux, le temps d’un cours instant… Elles savaient que ce soir, elles risquaient de baigner leurs mains dans le sang… Et malgré la puissance qu’elles avaient, c’était une chose qu’elles n’arrivaient pas encore à accepter totalement… Qu’elles devaient en arriver à ce point ultime pour le bien de la communauté…

Mais contrairement à la guerre, elles s’étaient jurées de le faire sur ceux qui le méritaient, pas comme elles avaient put faire autrefois… Soupirant, la Nishizumi sortit de sa poche l’avis de recherche… Une personne… Portant de long habits noirs… Peut-être étaient-ils plusieurs… Toujours était-il qu’elles devaient être prudentes… Un danger était si vite arrivé…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Jeu 14 Sep - 14:28




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








Donc, si j'en crois les informations données par Natsume, normalement Kensai ne devrait pas tarder à apparaître sur ma droite, puis la forêt luxuriante va se dresser face à moi. Mais bon, avec la nuit qui tombe, j'ai beau regarder à droite comme à gauche, je ne vois aucune masse d'arbre assez dense pour former une forêt et encore moins une ville assez grande pour être une capitale.

Voilà ! Je me suis encore paumée...

Vais-je un jour réussir à me rendre à Seika ? Je commence à désespérer de plus en plus. Devant moi il n'y a que de vastes étendues plus ou moins plates, la seule chose qui les différencie des plaines verdoyantes, ce sont tous ces trous d'eau que l'on retrouve un peu partout.

Et justement en parlant de trou d'eau, à côté de l'un d'eux, à plusieurs centaines mètres, je peux deviner les contours de cinq petites masses, aux formes trop étranges pour être des animaux. Je m'approche donc lentement en essayant de faire le moins de bruit possible, afin de connaître la nature de ces choses.

Arrivée à une centaine de mètres environ, je distingue plus nettement les contours de cinq silhouettes humaines sous les rayons de la lune. Super ! Enfin un peu de compagnie. Mais surtout, enfin un moyen de retrouver le bon chemin. Je continue donc à m'approcher avec ma démarche normale, en ne prêtant plus aucune attention au vacarme généré par chacun de mes pas.

Salut ! Moi c'est Shado ! Je me suis perdue, vous pourriez m'aider s'il vous plaît ? Je cherche à me rendre à Chikai. Ou même à Seika d'abord, ça serait déjà pas mal...



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Jeu 14 Sep - 19:58



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout, arme tendue

Takebe Saori
Assise

Isuzu Hana
Assise

Akiyama Yukari
Assise

Reizei Mako
Assise



Mise en joue

Un peu d’eau… Quelques fruits… De quoi tenir suffisamment… Elles étaient restées simple dans le repas, avec des pommes, des poires, et, ce qu’elles avaient put trouver sur place, quelques framboises. Ce n’était pas forcément dans leurs habitudes alimentaires, plus habituées à des produits plus fabriqués, plus manufacturés, plus préparés, il n’empêchait que cela donnait une petite impression d’un pique nique organisé… Enfin, il manquait la nappe, les insectes un petit panier en osier qu’elles auraient soigneusement recouvert d’une petite serviette de table…

Mais ce qui tranchais un peu, c’était qu’elles étaient concentrées plutôt que détendues… Les yeux fixés sur un point, parfois fermés, c’était dans un silence qu’elles s’exécutaient, vérifiant par la même occasion qu’elles étaient bien préparées et équipées. Quelques bruits de métal, la vérification que les armes anciennes n’étaient pas enrayées… Vérifier qu’elles n’étaient pas encrassées… A vrai dire, cela était une vérification méthodique, qu’elles connaissaient maintenant par cœur. Il ne leur fallait que quelques minutes pour faire les vérifications les plus fréquentes, alors qu’auparavant, c’était des heures de travail dans le blindé… Mais depuis sa disparition, elles ne pouvaient plus compter que sur leurs poings et sur ce qui leur servait à se défendre… Comme quoi, même à la retraite, l’on pouvait toujours reprendre du service !

Mais un bruit dans les fourrées les mirent un peu en alerte… Certes, il y en avait partout, à cause de la vie animale des environs, mais cela était un peu trop maladroit pour ressembler à une biche, un daim ou elles ne savaient quoi… Cela ressemblait d’avantage à une ombre, maintenant qu’elles savaient la direction exacte, et avec un peu plus d’observation, elles se rendirent compte qu’il s‘agissait bel et bien d’une personne… Qui s’avançait un peu trop inconsciement vers les Anglers, prenant la paroled’une manière presque confortable…

Ainsi, cette personne se nommait Shado…Une personne perdue, d’après ce qu’elle disait… Si habituellement, les Anglers étaient enclines à aider une âme en peine, dans la situation, ce fut plutôt la prudence qui s’imposa, à cause de leur état d’esprit, mais aussi avec l’avis de recherche qu’elles avaient… Cette personne correspondait à la description du meurtrier… Habits sombres… Relativement long par l’intermédiaire des vêtements qu’elle portait… Un nom qui pouvait faire croire que cette personne utilisait un surnom… Et la demande d’aide qui pouvait très bien être en vérité un piège. Autrement dit, plusieurs raisons de ne pas lui faire confiance, et au contraire… Peut-être que la chasse se terminerai bien vite !

La Nishizumi fut la première à se lever, le regard dur envers la jeune fille, qui pouvait voir le sceau de la chef de char, posé sur son cou… Mais l’objet de son attention fut un peu plus probablement l’arme qu’elle portait, un Luger P08, pointé en direction du visage de l’élue de Seika, qui s’engageait un peu trop rapidement, et qui pouvait être responsable d’une série de crime atroce… Cela restait une hypothèse probable, même si la possibilité d’une simple erreur restait plausible… Elle n’allait pas tirer, ce n’était pas son intention, mais elle avait besoin d’informations, cette personne allait devoir prouver qu’il s’agissait d’une confusion.

J’espère pour vous, Shado, que je suis en train de faire une erreur. Plusieurs personnes ont été assassinées dans les environs, et les rares témoins parlent d’une personne possedant de longs habits sombre, comme vous. Donnez-moi une raison de ne pas vous livrer à la garde immédiatement, et que vous êtes bien une voyageuse égarée, comme vous prétendez l’être.

La jeune fille paraissait dure, et elle s’en excusait par avance… Mais parfois, il fallait l’être. Lorsque des vies étaient en jeu, lorsque la survie d’innocents était dans la balance… La politesse et l’hospitalité pouvait être passée en second plan… Quels allaient être les arguments de la dénommée Shado ? Son sort était entre ses mains…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Sam 16 Sep - 20:42




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








L'une des silhouettes se lève précipitamment suite à mon interpellation, sûrement celle des cinq qui éprouve le plus un penchant altruiste face à ma situation. Ou pas... Désormais, elle pointe vers moi une arme de petite taille. Mais ce qui me surprends le plus ce n'est pas tant le geste de la jeune fille. Non, c'est l'arme en elle-même qui provoque en moi un petit choc.

Un luger P08... Arme semi-automatique fabriquée en masse de 1900 à 1940, qui a notamment beaucoup servi lors des deux guerres mondiales de mon monde. Ce qui veut dire que ces cinq filles proviennent du même merdier que moi. Oui, il n'y a pas d'autres mots pour décrire cet endroit que j'ai quitté.

J'aurais bien aimé parler avec elles, savoir comment elles sont arrivées ici, connaître leur nom et converser sur des sujets aussi multiples que divers. Mais vu la situation actuelle cela a peu de chance de se produire. La détentrice du luger m'accuse d'avoir commis plusieurs meurtres ici, juste parce que je ressemble à la description donnée par quelques témoins. Mais j'ai rien fais moi, je viens juste d'arriver... Dans l'histoire, c'est plutôt moi la victime.

Mais comment je suis sensé vous prouver ça ? J'ai rien fais ! Au passage, si vous pouviez éviter de tirer, je veux pas mourir une seconde fois. Pas que le réveil soit déplaisant, au contraire, mais c'est quand même un peu gênant. Surtout que la dernière fois, Viola m'observait bizarrement pendant... Mon réveil.

Ouais bon pas sûr que ça marche le coup de "je suis trop fragile ayez pitié de moi". Mais bon, elle a tout de même commencé son discours par "J'espère me tromper", ce qui indique qu'elle n'a visiblement aucun autre élément prouvant ma culpabilité. Et c'est normal puisque j'ai rien fait !

Je sais pas comment vous prouver que je suis innocente. Mais si vous êtes si sûre de vous, alors prouvez-moi que je suis la personne que vous recherchez.

Elles semblent êtres des personnes assez censées, le coup du retournement philosophique à des chances de marcher. Mais rien de garanti évidemment. Je suis tellement dans la merde...



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Dim 17 Sep - 12:14



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout, arme tendue

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Les questions importaient

Lorsqu’une personne était mise en joue, qu’elle n’était plus maîtresse de son destin, mais uniquement de ses mots, il arrivait beaucoup de réactions… Des crises de larmes à l’emportement violent, il fallait être capable d’anticiper le comportement qu’allait adopter chaque individu devant une menace plus grande que lui… Et être capable de prévoir ceci… C’était s’éviter de bien mauvaises surprises… Certains étaient prêts à se jeter sur l’arme pour en devenir maître… Sans savoir que celles-ci ne fonctionnaient qu’entre les mains des demoiselles. Pas de risque donc de se prendre une balle dans le dos par un adversaire trop zélé…

Certes, la conversation n’avait rien de drôle ou d’enfantine, et pour tout dire, elles n’aimaient pas spécialement se retrouver en telles attaquantes, mais lorsque la vie d’autrui était en jeu, il fallait parfois accepter de perdre ceci… L’arme toujours pointée vers cette personne potentiellement coupable, la jeune fille ne faillisait pas, restant de marbre aux réactions plutôt surprenantes de la demoiselle… Plutôt que de commencer à se chercher des excuses, elle était plutôt du genre à se lamenter, en disant « Oh non, pas mourir, pas encore, oh là là… », Comme si cela n’avait aucune incidence sur le court de sa vie… Qu’elle craignait ou non la mort, cela ne changerai pas ce que l’équipage allait faire…

Mais elle laissait transparaître en même temps des informations… Elle aussi, avait connue la mort ? Trois des Anglers étaient déjà passées par cette douloureuse étape, mais contrairement à cette opportuniste, cela avait été très difficile pour les lycéennes, qui avaient dût apprendre à se débrouiller seules en ce monde, sans pouvoir, ni force, ni arme… La faucheuse avait ses raisons, et semblait-il qu’elle avait donnée le mode facile à celle qui, potentiellement, aurait bien méritée de reposer éternellement six pieds sous terre.

De plus, le prénom de Viola eu un petit déclic dans la tête des Anglers, qui se relevaient toutes. Viola… L’amie/ennemie de longue date de la sorcière Ellen… L’on ne pouvait être sûre du lien que les deux entretenaient, cela étant bien plus complexe qu’à l’accoutumée… Mais même si la demoiselle aux cheveux d’or était une bonne personne elle… L’était trop, capable d’aider le mal s’il avait besoin d’aide… Cela ne voulait donc rien dire, malheureusement, et elles restaient toutes au point de départ… Sauf qu’elle essaya de retourner la tendance, obligeant les Anglers à prouver ce qu’elles avançaient… Mais ceci, elles l’avaient déjà fait.

Comme je vous l’ai dis… Une personne qui vous ressemble trait pour trait à été l’auteur de nombreux meurtres dans cette région. Et le fait que vous arriviez seule à la nuit tombée ne plaide pas en votre faveur. C’est à vous de vous défendre, Shado, et c’est justement parce que je ne suis pas sûre de moi que je vous laisse cette possibilité…

C’était comme ça que cela allait marcher. Le fort dictait les questions, le faible y répondait… Une simple dérive de la loi de la jungle… Ou peut-être avait-elle besoin d’une démonstration ? Peut-être avait-elle besoin  du sifflement d’une balle à côté d’une de ses oreilles ? Pour l’heure, Miho ne trouvait pas cela nécessaire, mais si Shado continuait à tenter d’éviter de parler, elle devrait se montrer plus… Convaincante.

Qui êtes-vous Shado ? Où étiez-vous ces derniers jours ? Comment et par la faute de qui avez-vous trouvez la mort ? Et enfin… Quel est le dieu responsable de votre invocation en ce monde ?!

Shado était une élue, c’était obligatoire… Mourir et revenir étaient des privilèges que seuls les élus possédaient en ce monde… Il fallait donc savoir quel était le dieu qu’elle était sensée servir… L’une des réponses la disculperait, si elle ne cachait pas sa force… En revanche, aucune des autres ne l’aurait empêché de nuire, avec intérêt, à la population du Serpent… Depuis ce qui avait été considéré comme la trahison de Minshu, Seika s’était beaucoup plus renfermée, et les liens entre les locaux étaient passés de conciliants… A colériques…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Lun 18 Sep - 21:00




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








Pour détourner mon renversement de situation, la jeune fille ne fait qu'énumérer une nouvelle fois toutes les "preuves" qu'elle a contre moi. Autrement dit quasiment rien. Et je me répète moi aussi, mais c'est tout à fait normal, car il n'y a rien à trouver !

Finalement, elle se résigne à me poser de multiples questions afin d'obtenir plus d'éléments à soumettre à son jugement. Enfin des questions simples, précises et courtes auxquelles je peux répondre sans trop de soucis ! Ça au moins ça fait plaisir ! Je vais pouvoir prouver que j'ai rien fait.

Pourquoi ne pas avoir demandé ces choses-là directement ? Ça aurait été plus simple.

Je ne veux pas paraître fière ou audacieuse, ni même insultante, en prononçant ces mots. Mais c'est vrai quoi, pourquoi compliquer les choses ? Ça apporte que des embrouilles en général.

Du coup, je vais tout vous raconter depuis le début et dans l'ordre ça sera plus facile à comprendre. Au début, j'ai été téléportée dans la forêt d'émeraude, je ne savais encore rien de ce qu'était ce monde et je croyais avoir fait une erreur en utilisant mes pouvoirs. Ouais au fait, je peux me téléporter donc ta balle m'aurait pas touchée si t'avais tiré.

Après je me suis rendue à Shiryoku pour obtenir des réponses et une vielle dame m'a tout expliqué. C'est quand je suis sortie de chez elle que je suis tombée par hasard sur Eva. Euh... Mist pardon. Au début j'ai été super contente de la revoir, mais après on c'est engueuler quand elle a appris que j'étais de Seika et moi qu'elle était de Fuyu. Elle refusait catégoriquement de reformer un duo avec moi si je servais la nation ennemie à la sienne. La situation a dérapé et je suis morte.

À mon réveil, j'étais dans la forêt luxuriante de Minshu, et j'y ai fait la rencontre de Viola, c'était assez bizarre. À ma demande, elle m'a indiqué la direction à emprunter pour aller vers Chikai, mais après des heures de marche je suis tombée sur de vastes plaines. Et c'est là que Natsume s'est mis à chanter pour le plus grand malheur de mes oreilles. Du coup, je suis allée naturellement à sa rencontre et on a discuté autour d'un repas.

Avant de le quitter, il m'a expliqué comment me rendre à Seika sauf que j'ai encore trouvé le moyen de me perdre en route. Et me voilà, j'arrive ici et je vous vois au loin alors je me dirige vers vous en pensant trouver un peu d'aide, mais visiblement c'est pas le cas.


Après ce long monologue j'espère que ces filles, plus particulièrement celle qui pointe son arme sur moi, sauront se montrer un poil plus compréhensive. Pas que je veuille me plaindre ou autre, mais faudrait vraiment être sans cœur pour ne pas vouloir aider quelqu'un avec une histoire comme la mienne et qui en plus est dans le besoin.



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Lun 18 Sep - 23:54



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Fin de tension, début de discussion.

Shado ne semblait pas être une méchante personne, mais néanmoins, se fier aux apparences n’était pas une chose prudente… Le diable revêtait bien souvent un visage angélique pour causer ses pires méfaits… Elles… Elles en avaient été un temps les instruments de cette calamitée aveugle et sanglante… Mais maintenant, quand bien même elles endossaient un passé atroce, elles se montraient impitoyable envers celles et ceux qui partaient sur la mauvaise voie… S’il y avait une justice en ce monde, elles tentaient de la suivre. Certes, tout le monde avait le droit à une seconde chance, mais tous devaient aussi assumer ses actes, horribles puissent-ils être…

Et ainsi, elle commença à expliquer son histoire… Ainsi, elle avait rencontrée plusieurs personnes… Mist, Viola et Natsume, c’était les trois noms qui ressortaient de ceci. La première, une Fuyujin, n’était pas véritablement une personne recommandable… Elles semblaient se connaître, mais la situation avait dérapée à cause de la différence de leurs sceaux, et la dénommée Shado était passée de vie à trépas… Heureusement que pour les Anglers, sceau ou non, étaient soudées… Et se connaissant suffisamment, elles ne se seraient jamais attaquées… Les liens de l’amitié dépassaient sans équivoque les limites qui étaient imposés par le monde et les dieux.

Après, elle expliquait qu’elle était réapparue dans la forêt luxuriante, et qu’elle était tombée sur Viola, qui… L’avait aiguillée. C’était tout ce qu’elles pouvaient savoir pour le moment… Mais c’était le nom de Natsume qui fit tilter un peu plus les oreilles des demoiselles… Car c’était la dernière personne qu’elle avait rencontrée, et qu’il se trouvait sur la plaine ! Il n’était qu’à quelques jours de marches ! Elles craignaient de devoir le rechercher des jours durant… Mais ce qu’elles ignoraient, c’était que le retrouver allait être bien plus dur, car l’androgyne serait parti pour l’ouest, bien loin de Minshu, pour participer à un massacre…

Toutefois, ce que pouvaient être sûres les Anglers, c’était qu’elle semblait être bien confiante en ses capacités. Cela ne faisait que quelques temps qu’elle était ici, qu’elle arpentait ce monde, d’autant plus qu’elle avait dût affronter l’épreuve de la mort, mais elle se pensait capable de pouvoir se téléporter en dehors de la trajectoire d’une balle ? Elle était totalement inconsciente, au point que la Nishizumi eu envie de lui prouver que si elle le désirait, elle pourrait réduire à néant la vie de Shado… Un simple tir aurait été beaucoup trop rapide pour celle qui n’avait pas encore retrouvée ses pleines capacitées, contrairement aux Anglers qui avaient brisées le sceau qui fut apposé sur elles… D’un simple tir, d’un calibre relativement faible, le Luger pouvait faire tomber un arbre… Couplé avec la précision et la vitesse mortelles des demoiselles, elle n’aurait pas eu une seule chance de s’en sortir si les choses partaient dans le penchant destructeur…

Mais ce ne fut pas le cas. Rangeant son arme sans faire de fioritures, Miho croisa les bras, expliquant ce pourquoi elle croyait en l’innocence de Shado…

Ça ne peut-être vous. Le sceau de Fenghuang sur votre corps, qu’importe où est-il, est encore trop puissant pour que vous ayez les capacités de commettre de tels actes et de fuir sans difficulté.

Elle ferma les yeux, un court instant, pendant que les autres Anglers soufflaient. Le moment le plus tendu était passé… Il fallait maintenant laisser place à la suite. Elles avaient eu raisons d’agir ainsi, mais en même temps… Cela faisait un peu bizarre de maintenant passer à des sujets plus triviaux… Ce fut la Takebe qui s’approcha, une carte à la main, pour aiguiller l’élue de Seika :

Alors, pour aller à Seika, trois chemins s’offrent à vous : Le premier, que vous sembliez prendre, passe par les territoires neutres. Néanmoins, le conflit entre les deux grandes nations y sévit actuellement... C’est surement le plus dangereux, même si le second, passant par le désert, est très éprouvant… Enfin, il reste la voie la plus sûre, mais la plus longue, qui consiste à prendre un bateau pour longer les côtes jusqu’à arriver au sud de Seika.

Finalement, ce fut la Nishizumi qui reprit tout de même la parole, d’une voix plus hésitante, plus proche de ce qu’elle était vraiment, que ce qu’elle avait put montrer…

Désolée de vous avoir menacer, mais… De nombreux criminels profitent de l’instabilité et de la guerre pour y commettre les pires méfaits... Et ce monde… Nous a déjà apprit à nous méfier…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Jeu 21 Sep - 21:20




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








D'après les paroles de la fille qui vient de baisser son arme, j'ai sous-estimé l'impact du sceau sur mes pouvoirs. C'est vrai, j'avais oublié cette variable... Avant lors de mes entraînements avec Eva, peu importe le nombre de coups qu'elle tirait avec son arme, de projectile qu'elle me lançait grâce à son aérokinésie, ou de coup de poignard furtif qu'elle tentait, jamais elle n'a réussi à me toucher.

Mais à présent, je reviens à mes débuts. Lorsque j'ai découvert que je pouvais influer sur l'espace, je ne pouvais utiliser mon pouvoir qu'avec la force de mes émotions. Plus tard, j'ai appris à utiliser cette capacité en un clin d'œil par ma simple volonté. Toutes ses années d'entraînement gâchées... Quoi que maintenant je dois juste réappliquer ce que j'ai appris.

Une rousse s'approche de moi, munie d'un papier qu'elle déroule devant moi. Je découvre alors la carte de Kosaten, c'est la première fois que j'ai l'occasion de la voir. En réalité, ce monde est plutôt vaste. Pour éviter de m'y perdre à nouveau, je note bien dans un coin de ma tête les trois solutions décrites par la jeune rousse afin de me rendre à Seika, avant de la remercier, naturellement.

Puis la fille à l'arme reprend la parole. Cette fois sa voix est moins assurée. Elle m'apprend tout même que dans ce monde le crime est présent et profite de chaque occasion pour s'étendre. Une légère ombre passe sur mon visage.

Alors ce monde aussi est pourri de l'intérieur... ? Je murmure pour moi-même.

En arrivant à Kosaten, je pensais avoir quitté pour de bon toute la merde qui se trouvait dans ma vie juste avant. Et là, j'apprends que ce monde aux apparences magnifiques n'est en réalité pas si différent du mien. Mais qu'est-ce que j'espérais exactement ? Si mon monde a été capable de rétablir une certaine façade après avoir connu une situation de crise extrême, qu'est-ce qui empêche les autres mondes d'en faire autant ?

C'est sans doute la nature humaine qui veut ça. Peut-être ne sommes nous destiner qu'à nous entretuer. Mais mon apparition en Kosaten n'est pas pour autant la suite de mon ancienne vie. Non, je compte bien prendre un nouveau départ, et pour ça il faut commencer par un peu de nettoyage. J'abandonne ma tête d'enterrement pour retrouver ma mine joyeuse.

Vous m'avez confondu avec ce criminel, mais ça veut dire qu'il est dans le coin ? Vous êtes sur sa trace ? Je peux vous aider à l'attraper ?




Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Sam 23 Sep - 14:05



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Refus d'assistance

Le jeu des apparences et du danger… C’était ce qui avait berné aujourd’hui les Anglers dans cette épisode sous tension… Il y avait de quoi craindre chaque buisson et chaque recoin, quand l’on savait que derrière pouvait se trouver une créature ou un être qui n’avait qu’un seul objectif : la destruction. Le sang et la mort continuaient de faire des ravages en ces terres, et même les plus puissants pouvaient être prit par surprise, et devenir rien d’autre que des proies vulnérables. Il fallait donc rester constamment vigilant, et ne pas se faire manipuler… C’était ce pourquoi la méfiance régnait, ce pourquoi les inconnus devenaient des menaces, ce pourquoi le monde était un danger constant…

Mais pour l’élue de Seika, cela semblait être une chose assez particulière, qu’elle avait peut-être déjà vécue… Le langage qu’elle laissait apercevoir sur son visage, lorsqu’une ombre passa sur sa tête, montrait bien qu’elle avait déjà connue de telles situations… Probable aussi que les armes qu’elles portaient n’étaient pas inoffensives, mais pouvaient-elles véritablement être comparées à celles que les Anglers portaient actuellement tirant littéralement des poutres dans le corps de leurs ennemis.

Ainsi, la situation retrouva son calme, et fut rapidement débriefée. Shado ressemblait à une criminelle, et les Anglers avaient réagit en conséquence pour la sécurité de la région, mais aussi la leur. Cela pouvait être un peu du délit de facies, mais ce n’était pas forcément une chose qui était réprimandée sur Kosaten… Car le racisme était une chose bien présente, sur la simple différence d’un sceau ou d’un dieu… Le fanatisme et le nationalisme étaient aussi des fléaux qui risquaient de détruire le monde s’ils n’étaient pas stoppés dans cette querelle infinissable…

Toutefois, ce fut avec facilité qu’elle trouva une mine plus enfantine, plus joyeuse, presque dérangeante à la vue des événements qui venaient de sévir, et qu’elle ne pose de multiples questions, à laquelle la Nishizumi vint à répondre, prenant les initiatives sur ces points.

Nous sommes sur sa trace, mais oui, il sévit dans la région. Chaque nuit s’accompagne de nouvelles victimes par sa main, et nous comptons faire en sorte que justice soit rendue. La seule chose que nous savons, c’est qu’il est sensé se trouver dans ces bois… C’est pourquoi nous sommes… Un peu tendues.

Elle ferma les yeux un court instant, pour se laisser le temps de la réflexion, alors qu’elle commençait à vouloir proposer son assistance… Est-ce que cela était raisonnable ? Cela se discutait, car même si elle était volontaire… Pourrait-elle suivre le rythme ? Lorsque les hostilités commenceraient… Elle risquait d’être une cible pour les opposants, plutôt que d’être véritablement une aide…Elle se devait de refuser, autant pour la sécurité de Shado, mais aussi pour la leur…

Je suis désolée, mais nous allons devoir refuser ton aide. C’est trop risqué, trop… Dangereux… Tu risques d’être blessée, ou pire… Nous allons nous charger de ceci.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Jeu 28 Sep - 21:42




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








La fille à l'arme me confirme qu'elles sont bien sur les traces d'un individu qui me ressemble et qui est dans le coin. Cependant, elle refuse aussitôt ma proposition d'aide, prétendant ne pas vouloir que je sois blessée. C'est assez ironique venant de la personne qui quelques minutes plus tôt n'aurait pas hésité à me tirer dessus, même si elle me prenait pour quelqu'un d'autre. Ce que l'on croit savoir n'excuse pas tout...

Mais non vous en faites pas, ça va bien se passer pour moi. J'ai connu bien pire alors que je ne maîtrisais même pas mes capacités. Et puis maintenant, même si je reviens à mon point de départ en termes de pouvoirs et tout, j'ai l'avantage d'avoir accumulé une certaine expérience au combat. Laissez-moi vous aider, s'il vous plaît !

C'est vrai que j'avais eu affaire à des criminels alors que je n'étais encore qu'une enfant. Dans les rues du quartier pauvres où je tentais de survivre, il y avait tellement d'ordures que j'avais l'impression que les pires crapules qui soient au monde étaient concentrées dans un petit périmètre autour de moi.

Je n'y avait jamais pensé avant, mais peut-être que les pouvoirs de chaque Espers ont un lien avec sa personnalité ou son histoire. Moi qui restais toujours seule dans mon coin, je voulais garder mes distances avec certaines personnes et me rapprocher d'autres. Maintenant que je contrôle l'espace, est-ce une façon ironique de me montrer que je suis la seule à décider de la distance qui me sépare des autres ? Peut-être bien.

Et Eva, elle contrôle l'air, un élément aussi fluide que libre. Peut-être a-t-elle toujours rêvé de liberté. Je connais son histoire, son caractère, sa façon de penser, sa façon de s'exprimer... Pourtant, j'ai l'impression d'avoir toujours été à ses côtés sans la connaître.

En quelques sortes, je l'avoue, c'est toujours elle qui me protégeait. Alors maintenant qu'elle m'a tué, ici, dans un monde différent, est-ce que je n'essaye pas tout simplement de me prouver que je n'ai plus besoin d'elle pour me protéger maintenant ? Peut-être... Mais ce n'est pas si mal après tout, j'ai aussi besoin d'évaluer à quel stade mes pouvoirs ont diminués.



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Sam 30 Sep - 17:10



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Embuscade

A quel point pouvait-on faire passer l’insouciance au dessus des risques et de la réalité ? Sous-estimer le danger qu’il y avait était une chose qui conduisait systématiquement à l’échec. Prendre une chose à faire trop à la légère conduisait au même résultat. Lorsque l’on avait une étape à franchir, il fallait toujours s’en donner les moyens, faire en sorte d’assurer ses appuis avant de passer à la marche supérieure… Mais ça, la jeune Shado semblait ne pas en être vraiment consciente…

Si les Anglers étaient sur la défensive depuis le départ, c’est qu’elles savaient qu’elles étaient menacées en évoluant dans cet environnement. A cause des bandits qui infestaient cette zone, elles risquaient d’être attaquées au moment où elles s’y attendraient le moins… Peut-être que maintenant, depuis que Shado était arrivée, un archer était en place, étant prêt à faire feu avec une flèche empoisonnée, qui paralyserait sur le coup une des filles, ou pire… Elles prenaient la menace très au sérieux, sachant elles-mêmes qu’elles risquaient leurs vies en ces lieux, tandis que l’élue de Seika ne semblait pas vraiment s’en soucier, se sentant capable de se défendre sans véritablement maitriser ses capacités et ses actions…

Je suis désolée… Mais c’est trop dangereux… Beaucoup trop dangereux…

La jeune fille ne savait pas véritablement comment la convaincre qu’elle était un risque si elle se lançait corps et âme dans la bataille. Il ne s’agissait pas de quereller quelques créatures ou un vieil homme malade, c’était là un bandit professionnel, et probablement étaient-ils plusieurs à sévir… Autant discret que des ombres, aussi dangereux que des lames… Ils pourraient prendre de court et mettre en difficulté l’équipage, qui ne pouvait donc pas s’encombrer d’une personne qui risquerait d’être menacée… D’autant que les lycéennes feraient tout pour protéger une personne innocente, quitte à devoir se rendre…

Je sais que ce n’est pas une chose facile à accepter… Mais être membre d’une équipe, c’est non seulement être en mesure de se protéger soi, mais aussi de pouvoir protéger les autres. Si tu as été invoquée il y a peu, alors ces bandits sont une charge trop grande pour toi, malgré toute ton expérience..

Les filles tentaient de la raisonner, de lui faire comprendre que cela ne serait pas possible… Mais elles se doutaient qu’elle serait tenace et farouche… Plusieurs options étaient donc possible, la laisser en plan… Mais cela en ferait une cible malheureusement, pour les bandits qui arpentaient la zone, et qui pouvaient surgir à n’importe quel moment…

Surtout maintenant en fait.

Un simple bruissement dans les feuilles fit qu’elles se mirent immédiatement en état d’alerte maximum, sécurisant du regard chaque endroit. L’Akiyama attrapa une flèche en plein vol, tirée au niveau de sa tête. Ils voulaient les tuer, au moins le message était clair ! Où étaient-ils ? Partout, chaque arbre semblait être une nouvelle menace, effet renforcé par la multiplication incessante des bruits. Il y avait surement des artifices là-dessous, mais elles étaient encerclées, et dans une telle situation, il valait mieux agir au plus vite, et parfois, laisser son honneur sur place.

Prends une grande inspiration, et bouche ton nez !

L’ordre était clair, mais pas forcément la suite des événements. Sans plus de précision, la jeune fille prit dans ses bras la dénommée Shado, avait de plonger d’un bond immense en direction de l’eau du lac, avant de commencer à nager à toute vitesse vers les profondeurs, s’enfonçant un peu plus à chaque instant. La nouvelle élue devait subir des contraintes immenses sur le coup, prise au dépourvue, mais la Nishizumi elle se pressa d’emprunter des tunnels souterrains des lacs pour arriver, après plusieurs dizaines de secondes, au niveau d’une grotte souterraine, là où il y avait de l’air et de quoi être au sec. Elles furent par ailleurs rapidement rejoints par les autres membres des Anglers, qui étaient trempées jusqu’aux os…

Est-ce que ça va ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Lun 16 Oct - 22:08




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








Chacune des filles devant moi me délivre à son tour son message. Dans l'idée générale, je suis faible, le bandit est trop fort pour moi, je suis une cible facile incapable de me protéger moi-même et encore moins de protéger les autres. Que de belles conneries tout ça...

Leur cible est un meurtrier qui agit de nuit et qui est assez habile pour se faire la malle sans que personne ne le remarque. Je ne vois rien de dangereux là-dedans. D'autant plus qu'attraper ce genre d'individu, c'est ma spécialité. En tant que mercenaire j'ai dû traquer des types qui trempaient dans le commerce illégal.

Par expérience, je peux vous dire que retrouver quelqu'un qui embauche cinq gardes du corps pour sa protection personnelle et qui fait appel aux meilleurs pour camoufler son identité ainsi que sa position, bah c'est pas ce qui a de plus facile, mais en général ça fait que l'affaire de quelques heures avec moi.

Je suis sur le point de répliquer que je sais ce que je fais en leur proposant mon aide, mais à ce moment précis un sifflement se fait entendre. Une seconde plus tard, je discerne la fille à l'arme qui tient fermement dans son poing une flèche pointée vers sa tête. Putain ! Mais c'est génial !

Les bruits que l'on pouvait entendre comme des murmures dans les buissons s'amplifient de plus en plus. Mais à chaque fois que j'essaie d'en identifier l'origine, ça me renvoie vers un endroit différent. Pour finir la fille à l'arme m'arrache au sol et m'ordonne de bloquer ma respiration.

Hein ? Mais pourq... ?

Je n'ai pas le temps de finir ma question que déjà le liquide froid m'entoure et pénètre dans ma gorge. Luttant contre l'envie de reprendre une nouvelle inspiration, ce qui m'aurait fait perdre le si peu de réserve d'air dans mes poumons, je bloque enfin ma respiration.

Après de longues secondes passées sous l'eau, le souffle commence à me manquer. Heureusement, c'est à ce moment que nous refaisons surface. Enfin, si on peut dire. Mes yeux se baladent de haut en bas, au rythme de mes saccades respiratoires.

C'est une sorte de grotte, et le seul accès notable pour le moment c'est ce passage sous-marin. Visiblement, les filles ont l'air de connaître cet endroit. C'est même évident, sinon comment auraient-elles pu deviner son emplacement ? De plus, la fille à l'arme semble avoir agi d'instinct en m'emmenant ici.

Cette dernière me demande si je vais bien, ce par quoi je réponds avec un hochement affirmatif, ne pouvant pas employer de mots pour le moment. Une fois mon souffle normal retrouvé, je formule alors la question qui me tourne dans la tête depuis tout à l'heure.

On est où ici ?



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Dim 22 Oct - 20:08



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Relever la tête

Même si l’endroit était assez sommaire pour se protéger, au moins elles pouvaient être sûres qu’elles ne seraient pas dérangées en ces lieux. Les bandits n’étaient pas les êtres les plus courageux que l’on pouvait croiser sur Kosaten, bien au contraire… Une fois isolé, c’était à peine s’ils étaient capable de s’en prendre à une femme, mais en bande, ils représentaient une sérieuse menace… Qui pouvait être défaite par une preuve rapide et efficace d’une puissance supérieure. Pour les vaincre, il fallait jouer de l’intimidation, sauf lorsque ceux-ci n’avaient qu’un objectif : la mort.

Tour à tour, chacune des jeunes filles rejoignait cet endroit, avant de sécuriser les espaces. Suffisant pour les abriter, elles avaient de la chance, car aucune créature ne s’était logée ici, en attendant des courants favorables… Les villageois racontaient que des serpents géants adoraient les tunnels de ce genre, et ça, elle en avait déjà rencontrée un, il y a bien longtemps. Pour le moment, elles restaient sur le qui-vive, avant qu’elles ne commencent à relâcher l’adrénaline qu’elles avaient emmagasinée en un si court instant. Elles étaient saines et sauves, bien qu’un peu secouées par ce qui venait de ce passer… Shado, quand à elle, avait subit un peu le plongeon inattendu, mais semblait aller bien. Au pire, elle risquait quelques nausées et un mal de tête… Mais finalement, elle restait en mesure et en état de parler avec les lycéennes, posant une question qui allait de mèche avec son incompréhension.

Dans une caverne, sous la surface.

Les grands lacs de Minshu ont la particularité de posséder un véritable dédale de galerie, dont certaines sont respirables. L’on raconte même que l’on peut rejoindre l’océan à partir de ces réseaux !

Quelques informations qui pourraient à l’avenir sauver de nouveau Shado. Maitriser son environnement permettait de se débrouiller bien plus aisément, savoir où se mettre à couvert, et comment piéger ses adversaires avec. Elles auraient put prendre le combat au sommet, à découvert, mais encerclées et sans visibilité sur leurs adversaires, cela aurait été difficile… Et éviter les blessures pour celle qui venait d’arriver dans ce monde n’était tout simplement pas possible. C’était pourquoi elles avaient préférées une solution moins honorable, mais qui au moins leur permettait de conserver leur tête sur leurs épaules.

Néanmoins, elles n’étaient pas pour autant sorties d’affaires…

Mako, peux-tu calculer combien de temps nous pouvons respirer ici ?

Et oui, c’était un point très important… Elles ne pouvaient pas rester ici indéfiniment… L’endroit était sous la surface, et elles risquaient de manquer d’air à force d’être coincées ici… Mais elles avaient une tête parmi elles, et ainsi, elles pourraient savoir approximativement combien de temps… La Reizei commença à faire quelques pas, prenant des mesures sommaires de l’espace qu’elles avaient à disposition…

Hum… Longueur… Largeur… Hauteur… La pièce n’est pas un solide parfait… Troncature par un demi cylindre… Tel volume… A six, nous pourrions tenir une heure je pense… Mais…

Mais ?

L’air que nous expirons sera plus chargé en CO2, ce qui va augmenté sa concentration… Initialement, ce sera imperceptible, mais notre respiration va doubler dans une dizaine de minute... Nous ne pouvons tenir qu’une demi-heure, tout au plus… D’autant que nous allons devenir de moins en moins lucide avec le temps…

La nouvelle tombait avec fracas, comme si elles étaient déjà enterrées vivantes et prête à mourir… Mais renoncer maintenant n’était pas envisageable, pas le moins du monde !

C’est suffisant ! Nos agresseurs doivent penser que nous sommes en pleine apnée, et pour le moment, doivent être sur le qui-vive. S’ils constatent que nous ne remontons pas, ils se disperseront pour surveiller les autres points d’eaux proches, à cause de la connexion des tunnels. A ce moment, nous pourrons sortir, mais il faudra s’occuper silencieusement des sentinelles, et éviter qu’ils ne donnent l’alarme…

J’en serais !

Même si cela ne me ravis pas… Ce sera aussi mon cas.

A peine basculée, elles revenaient déjà avec un plan. C’était surement ça l’une des forces des demoiselles, de s’adapter à n’importe quelle opération, n’importe quelle situation, et en tirer avantage, même au plus mal…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Mer 25 Oct - 18:12




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








Dans une situation comme celle-ci, je fais ce que je sais faire le mieux : me taire et écouter la réflexion des autres. Pour ne pas gêner, j'ai l'habitude d'adopter ce comportement dès que je ne me sens pas très utile. D'autant plus que le groupe semble savoir exactement dans quoi il s'engage et élabore en fonction de cela une stratégie solide.

Ces filles sont assez intelligentes pour aller jusqu'à savoir la quantité d'oxygène à notre disposition. Elles connaissent suffisamment le terrain pour être à l'aise de ce côté-là. Elles savent se mettre à la place de leur ennemi pour comprendre et prévoir ses prochaines actions. Bref, elles gèrent la situation.

Mes méthodes sont complètement à l'opposé des leurs, ce qui me rends inutile ici. En tant que mercenaire de l'ombre je me suis vu attribuer pas mal de missions. Des assassinats, des enlèvements ou encore des escortes. Mais à chaque fois, mes mots d'actions étaient : rapidité, efficacité et sûreté.

Dans tous les cas je m'arrangeais pour garder l'avantage de la surprise sur mes cibles. Quand ce n'étais pas possible, je bouclais la mission au plus vite pour justement ne pas me faire surprendre. Mais ces situations passées diffèrent bien de celle actuelle.

Nous sommes prises dans une embuscade, j'ai perdu ma rapidité et mon efficacité, nous sommes en danger. Tout le contraire du cadre d'action dans lequel j'ai l'habitude d'agir.



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Jeu 26 Oct - 17:12



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Sortir la tête de l'eau

Le plan était fait, et une phase terrible s’enclenchait… Celle de l’attente. Il fallait être patient, et pourtant sur le qui-vive. Il n’y avait pas d’horloge ou de pendule, mais elles entendaient résonner un claquement incessant à chaque seconde, probablement dût à une goutte qui tombait sur la roche, laissant ce bruit agir tel un métronome. Quelques vérifications, notamment sur l’état de leurs armes, avaient été faites, mais ce serait à mains nues et au couteau que les premières actions devraient se faire, dès lors qu’elles sortiraient la tête de l’eau.

Mais une question se posait, demeurant encore intacte… Une fois qu’elles seraient sorties d’ici, que devraient-elles faire ? La bande qui les attaquaient avait réussi à tendre une terrible embuscade, et cherchaient à finir le travail… Et à la vue de la manière avec laquelle ils avaient réussis à les prendre au dépourvu, il vaudrait mieux que la prochaine fois, ce soit les Anglers qui aient l’initiative… Mais il n’y aurait de prochaine fois que la rencontre qu’elles préparaient. La chef de char, les yeux fermés, l’air aussi détendue et concentrée que Bouddha, visualisait intérieurement le prochain champ de bataille, comment ces hommes pourraient réagir, et l’optique qu’elles soient repérées sitôt qu’elles soient sorties. Il y avait beaucoup de facteurs qu’elle ne maîtrisait pas, mais la seule chose qu’elle pouvait faire était de ne pas être prise au dépourvue si tout ne se passait pas comme prévu…

Et une chose qu’elle ne pouvait prévoir, c’était ce qu’allait faire Shado. Elle ne connaissait pas suffisamment la puissance ou le caractère de cette dernière pour agir. Probablement voudrait-elle aller au devant du danger, mais elle risquait d’être prise pour cible, ce qui était dangereux pour toutes… Elle ne serait pas du genre à accepter d’être mise à l’écart, d’être laissée derrière… Et même si elle prenait la peine de lui expliquer, elle n’accepterait pas… La solution facile qui était d’attendre que tout soit sécurisé pour avancer et la mettre en lieu sûr.

Mais il était temps… Temps d’agir… Temps de mettre fin et de débuter…

C’est le moment. Yukari, Hana, l’on vous suit !

Sitôt qu’elle disait ça, les deux concernées plongeait tel des commandos des forces spéciales japonaise, avant de nager telles des sirènes dans les eaux tempérées de Minshu. Elles gardaient une respiration très faible, très calme tant elles étaient intensément concentrées, veillant à ne pas faire la moindre bulle ou le moindre remous… Et dans la pénombre qui s’offrait, c’était un carnage en perspective. Dès lors que leurs yeux dépassèrent la surface, elles identifièrent trois hommes, semblant être plus prompt à vouloir quitter ces lieux qu’à surveiller un endroit d’où elles ne reviendraient pas…

En clair, des cibles. Les deux premiers furent les cibles directes des demoiselles. Le premier eu le droit à la gorge tranchée, le laissant se vider de son sang sur le sol, tandis que le second connu ce qu’on appelle couramment « Le coup du lapin ». Silencieux, et mortel. Le troisième luron n’avait pas encore compris ce qu’il était en train d’arriver qu’un couteau voleta jusqu’à son front le laissant penaud pendant deux bonnes secondes avant qu’il ne tombe à terre, enfonçant encore plus la lame dans son crane qui se brisa un peu plus sous le choc.

Secteur dégagé et silencieux !

Elle avait dit ça à voix basse, pour l’indiquer à sa camarrade, qui hocha la tête en faisant apparaître son fusil, pendant que les autres demoiselles sortaient elles aussi d’ici… En une dizaine de seconde, toutes étaient à l’extérieur, mais la NIshizumi se tourna vers la sixième personne, pour lui dire :

Tu es consciente de la menace maintenant ? Tu es sûre de vouloir risquer ta vie contre eux ? Nous ne pourrons pas te protéger pendant cette escarmouche…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Dim 29 Oct - 7:48




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








Le petit groupe s'organise et je les suis toujours sans dire un mot. Rapidement, la zone autour de l'entrée du tunnel est dégagée par deux des filles et nous pouvons tous faire surface.

Les hommes qui nous ont prit par surprise ne savent pas que nous sommes là, la situation se retourne pour se rapprocher de celles dans lesquelles j'ai l'habitude d'évoluer.

La fille à l'arme se tourne vers moi pour m'assommer une nouvelle fois de ses avertissements. Oui, c'est dangereux. Oui, je n'aurais pas de protection. Mais qu'importe ? Puisque c'est l'occasion idéale.

C'est dans ces moments-là que l'on peut tester ses limites et éventuellement les repousser. Je viens d'arriver, je ne sais plus quelle force je possède, c'est le moment rêver pour le savoir.

Je sais évidemment que la fille bien trop protectrice et trop soucieuse de mon sort ne se contentera pas de ça. Je vais donc lui forcer un peu la main.

Laissez-moi m'occuper d'un petit groupe, genre deux ou trois hommes, et aller vous occuper du reste.

Je marque une courte pause, avant d'ajouter.

J'ai une conscience assez vague de la faiblesse que je représente, mais j'ai besoin de concrétiser ça. Tu peux le comprendre ?



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Jeu 2 Nov - 21:37



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Agir, chacun.

Un sentiment étrange s’emparait de l’esprit de la jeune fille alors que la dénommée Shado continuait d’argumenter sur le fait qu’elle souhaitait se mêler de cette affaire qui la dépassait totalement, autant sur les informations qu’elle pouvait savoir que sur la puissance de leurs agresseurs. Si on lui posait la question sur le nombre d’agresseurs qu’il y avait, probablement dirait-elle quelque chose au hasard, ou un peu près réfléchi, mais sans pouvoir affirmer avec certitude. Les Anglers avaient eu le temps de visualiser la présence ou non de tous les groupes d’adversaires, ceux qui étaient encore en train de se positionner pour leur barrer la route… Elles avaient eu le temps d’étudier les possibilités qui s’offraient à elle, en privilégiant la fuite par rapport à certaines informations encore floues.

Mais pourquoi ce sentiment, dirait-on ? Rien de bien bon. Une sorte de colère. Vexée ? Probablement un peu par rapport à cette tête de mule, mais est-ce qu’elle se devait de tout faire pour l’empêcher de mourir ? Son point de vue sur la question avait évolué, grandement. Il y a plusieurs mois, lors des conflits qu’elles menaient, elles cherchaient à sauver le maximum de personne possible de la mort, et, ironiquement, en prenant d’autres vies. Chaque vie sauvée était au détriment d’une autre... Elles avaient sauvées beaucoup de leurs camarades, au détriment de ceux d’en face.

Mais surtout… Elle était lassée. Lassée d’être une héroïne, lassée de sauver des vies de personnes qui ne la remercieraient même pas, lassée d’être trop prévoyante pour les autres. Ses désirs devenaient plus égoïste alors que son âme se tachait à de multiple reprise d’un gris pâle, comme de chaque personne. Elle n’irait pas plus loin maintenant, elle ne chercherait pas à la dissuader. Elle voulait aller à la mort ? Qu’elle le fasse. Elle n’agirait pas comme une solution de dernier recours. Elle ne l’enterrera pas, ni ne lui tiendras la porte. Elle souhaitait se débrouiller seule ? Elle voulait connaître ses forces et ses faiblesses en situation réelle ? Au moins pourrait-elle les savoir avant d’être à plat ventre dans une mare de sang. Elle en avait marre elle, et elle n’était pas la seule ! Bien que moins affectées, les autres Anglers ne désiraient plus se mêler ainsi de la vie des autres. Elles avaient déjà fort à faire avec elle-même. Pas un mot, pas plus de dialogue, elles partirent, laissant l’ombre Seikajin à ses désirs de combat, de challenge, et de mort…

Elles avaient déjà à faire. Repérer la position des autres ennemis, s’occuper de monter un plan d’attaque, de les neutraliser au mieux et de s’occuper du chef… Tel était le plan. Elles commençaient à suivre les quelques voix qui s’élevaient, les odeurs de saletés et les lumières qu’ils utilisaient. Ce n’était pas bien difficile pour trouver des groupes un peu isolé, mais cela l’était toutefois beaucoup plus que de trouver lequel contenait la personne qu’elles recherchaient…

Il allait falloir la jouer fine et obtenir des informations… Elles pouvaient bien attendre en se mettant à l’abri, pour voir auprès de qui ces individus prenaient des ordres, mais elles avaient une idée plus… Osée. Une infiltration en profitant du clair de lune, elles n’auraient pas grand mal à se faire passer pour des membres, et à se renseigner au plus proche…

En quelques minutes, elles s’occupèrent d’un duo, les assommant avant de les laisser dans un endroit suffisamment écarté pour ne pas poser de problème, avant de commencer à se déguiser. Un peu de marques pour les traits féminins qu’elles avaient, tout comme elles devaient revêtir ces vêtements… Il y avait de quoi être dégouté, mais l’Akiyama et la Nishizumi étaient prête à y aller sans la moindre hésitation ! Au moins, elles savaient ce qu’elles faisaient.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Dim 5 Nov - 16:38




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








Dans le silence total, sans un mot, sans même prendre la peine de me répondre, le groupe des cinq filles me laisse en plan. C'est sans doute le seul moyen qu'elles ont trouvé pour me laisser à l'écart de leur agissements. Je sais bien qu'elles me voient plus comme une gêne que comme une aide et je vais leur prouver qu'à mon échelle, je sais me rendre utile.

Sans avoir aucune idée, même approximative, de la position des filles, je me dirige vers le groupe d'hommes le plus proche. Ils ne sont que deux et leur regard est braqué sur une surface d'eau. Armés de quelques lames, le seul avantage de ces hommes a été la surprise, même si d'autres armes peuvent être dissimulées sous leurs vêtements.

Bon, c'est l'heure de savoir si mon entraînement en tant que livreuse dans les plaines durant toute la semaine dernière va porter ses fruits. Je devrais quand même tâcher de recourir au minimum à mes pouvoirs pendant le combat, histoire de garder un peu d'énergie au cas où je tomberais sur un autre groupe. Ou qu'un autre groupe me tombe dessus ça dépend de la vision qu'on a.

Quoi qu'il en soit je vais avoir besoin de mes fusils à pompe. Mais ils ne sont pas ici, pas à Kosaten. Pourtant, je me souviens clairement les avoir sur moi quand j'étais dans le monde des ombres, juste avant qu'on me transporte dans la forêt d'émeraude. Si ça se trouve ils y sont toujours. Mais suis-je capable de les faire venir jusqu'ici ?

Je ne le saurais qu'en essayant. Fermant les yeux un instant, je me concentre sur la tâche à accomplir. Au bout de plusieurs minutes à attendre que quelque chose se passe, je commence à n’impatienter. Et je me souviens qu'à mes débuts j'étais dans la même galère, et je n'ai pas abandonné pour autant. Je multiplie donc les essais jusqu'à la réussite. C'est vraiment une chance que les deux hommes n'aient pas bougés pendant tout ce temps.

Je m'approche furtivement de ma cible, l'homme le plus à gauche, en tenant fermement mes deux armes fétiches dans chaque main. Puis, dès que je suis à portée suffisante, j'assène un grand coup de crosse. L'homme jure sous l'effet de la douleur avant de se retourner précipitamment. Suis-je si faible au point de ne pas pouvoir l'assommer ? Il va falloir que je m'entraîne physiquement aussi alors.

Mon ennemi envoie sa lame valser dans ma direction. Immédiatement, je la bloque avec mon fusil avant de le pointer sur lui. Son ami fonce sur moi dans l'espoir de me toucher. L'affaire est réglée dans le laps de temps qu'il me faut pour tendre mon bras droit et presser la détente de mon second fusil à pompe. Mon regard retourne dans la seconde vers l'homme avec un canon sous la gorge.

Qui êtes-vous ? Pourquoi nous attaquer vous ? Avez-vous un lien avec les meurtres qui ont eu lieu dans le coin ?

Sans me répondre l'homme me rit au nez. Je vois, il n'a pas l'intention de me dire quoi que ce soit. Je dois donc me montrer plus persuasive. Mais soudain le regard de mon ennemi pivote vers ma gauche, quelque chose ou quelqu'un a attiré son attention. Sans me poser de question je me baisse en vitesse, juste à temps pour entendre une flèche siffler avant de se planter dans quelque chose de flasque.

L'homme face à moi tombe à l'eau et je me retourne pour découvrir ma nouvelle cible. Celui-là est armé d'un arc et il lui reste encore pas mal de flèche à disposition. Il a sûrement dû se cacher derrière un arbre ou un rocher et attendu le bon moment pour passer à l'offensive.

Bravo tu as tué ton ami, maintenant tu as le droit de prendre sa place. Réponds à mes questions.

T'es pas en position de force gamine au cas où tu l'aurais pas remarqué.

En quelques secondes je téléporte son arc jusque dans l'eau pour qu'il n'aille pas le récupérer. Je me sens un peu épuisée, mais beaucoup moins qu'à ma première tentative dans ce monde. Merci Natsume.

Et maintenant ? Tu es prêt à me répondre ?



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Mar 14 Nov - 20:59



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Une déflagration fatale

*Bam*

Une simple détonation, un flash de lumière au loin. Plusieurs volées de corbeaux et d’autres oiseaux s’envolaient immédiatement, inquiétés par le bruit sourd qui s’en allait, comme s’il n’avait jamais été autre chose qu’un éphémère signal dans cette nuit agitée. Dans une vie, ou même dans une journée, c’était tellement peu, après tout, nous entendions en permanence, à chaque instant de lucidité, mais pourtant, certains sons avaient plus de puissances qu’ils n’en devraient… Et ce qui venait de se passer, c’était littéralement se peindre une cible sur la tête en courant au milieu d’un champ de bataille… Ce qui venait de se passer, c’était qu’il y avait maintenant une cible à abattre.

Pour les demoiselles, ce fut la surprise. Un peu d’inquiétude, certes, mais surtout le choc. Avait-elle vraiment été aussi… Idiote ? Avait-elle vraiment utilisée une arme aussi bruyante alors que l’endroit grouillait de bandits ? Il s’agissait d’une détonation d’une arme à feu ! Bon sang, ce n’était pas le simple bruit d’une bille ou du vent ! Celui-ci allait se propager sur des kilomètres, comme le tonnerre qui venait par temps de tempête ! Une cloche en milieu de journée n’aurait pas eu la même efficacité, et là, toutes les personnes qui trainaient dans ces bois étaient au courant de la présence de la demoiselle qui là, courrait droit au suicide, qu’importe ce qu’elle décrétait ou non…

Et même si la Nishizumi lui avait très clairement fait comprendre qu’elle ne la laissait prendre tous les risques qu’elle souhaitait, elle ne put s’empêcher d’avoir du remord. Elle courrait droit vers une mort certaine. Déjà, dans le camp où elles s’étaient infiltrées elle et son amie, les brigands s’en allaient au pas de course, détruisant ainsi les repérages qu’elles avaient put faire précédemment sur qui était le chef… Bon sang, la dénommée Shado se devait d’interférer de toutes les manières avec une tâche qui aurait dût être presque sans danger… L’envie de serrer les dents était présente, l’envie de simplement lui en mettre une aussi, mais elles n’étaient pas genre à se laisser abattre, même avec les pires difficultés, même avec les pires ‘’alliées’’.

Dans tous les cas, elles profitèrent de la confusion environnante pour se mêler davantage à la confusion, conservant les armes qu’elles avaient empruntées. Heureusement qu’elles avaient ça à leur avantage, mais elles n’en restaient pas moins prudente, évitant tout de même de trop se faire remarquée… La discrétion, comme aurait dût le faire l’assassine, car en à peine quelques minutes, elles étaient arrivées en vue de la clairière de la combattante… Les archers délimitèrent rapidement un périmètre, et il n’était guère compliqué de comprendre que ces hommes avaient une organisation militaire, par l’intermédiaire des signes de mains qu’ils utilisaient. Des déserteurs ? Cela expliquait comment une bande aussi conséquente avait put se former et rester efficace… Mais pourquoi s’attaquaient-ils à des citoyens ? Surement pour faire régner la terreur, pour instaurer le chaos, plus lucratif que l’ordre…

Et en parlant de lucratif, ils seraient bientôt récompensés à la hauteur de leurs méfaits… Car dans l’ombre, une snipeuse s’activait à trouver le meilleur angle, deux combattantes infiltrées se préparaient à couper la tête du serpent et du soutien pouvait se pointer à n’importe quel moment…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Mar 21 Nov - 10:10




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








La surprise survole le visage de l'homme, mais rapidement il se ressaisit. Son visage redevient de marbre, et il reste silencieux. Il semble attendre quelque chose... Mais quoi ? En tout cas moi, je vais pas attendre éternellement, il est temps de le presser un peu.

Bon, tu vas me répondre oui ou non !?

Toujours rien. Le silence est si pesant que l'on se demanderais même si le monde ne s'est pas arrêté de respirer la durée un instant. Puis un bruit perce l'obscurité. Les pas d'une multitude d'hommes arrivent de tous les côtés, je suis encerclée.

Il m'a bien eu celui-là ! Mais comment a-t-il pu prévenir les autres de ma présence ? Comment leur a-t-il transmis ma position sans que je m'en aperçoive ? Mais je n'ai plus le temps de me poser ces questions. Je dois rapidement trouver un moyen de leur échapper.

Pour finir, je choisis de copier la technique de fuite du groupe de fille. Je plonge dans le trou d'eau que les deux gars, à présent morts, gardaient avant mon arrivée. C'est dommage, mes vêtements étaient presque secs.

Sous l'eau, je cherche l'entrée d'un tunnel dans la pénombre, mais je n'en trouve pas. Deux options s'offrent à moi à présent. Sois les filles sont dans le coin et je n'ai qu'à espérer qu'elles arrivent à se débarrasser de tous nos ennemis d'un coup, sois je suis seule et je n'ai qu'a espérer tenir assez longtemps pour que tous les hommes aillent se remettre à leur poste.



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Sam 25 Nov - 13:05



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Debout

Takebe Saori
Debout

Isuzu Hana
Debout

Akiyama Yukari
Debout

Reizei Mako
Debout



Gros poisson et bon massacre

*Plouf*

Cela avait été la seule solution de repli qu’elle avait été en mesure de trouver. Pour vouloir se débrouiller seule, il semblait qu’elle était plus douée pour le mimétisme que véritablement l’improvisation. Peut-être que si les Anglers se montraient en train de jongler, on aurait d’ici demain une nouvelle acrobate ? Bref, elle avait préférée au moins se mettre à couvert, ce qu’on ne pouvait lui reprocher. Si elle avait tentée le diable, elle l’aurait très rapidement rejoint, cela ne faisait pas l’ombre d’un doute. Elle aurait put aussi tenter de se rendre, mais son destin n’aurait plus été entre ses mains. Mais bon, lorsque l’on arrive dans une telle situation, à avoir oublié l’une des composantes essentielles de la perception humaine, il fallait s’attendre à ne pas trouver de solution favorable.

Si elle avait disparue sous la surface de l’eau, Shado n’en restait pas moins pour le moment condamnée, car les hommes ne comptaient pas se faire avoir deux fois de la même manière ! Ils se rassemblaient, préparant l’embuscade qui serait mortelle lorsqu’elle émergerait de nouveau. Plusieurs d’entre eux faisaient le guet autour, mais restaient relativement proche du groupe. Elle était condamnée par le peu d’oxygène qu’elle avait put prendre dans ses poumons, et soit elle se condamnait à se noyer, soit elle remontait à la surface et ne devenait qu’un petit lambeau de chair criblé de fer et de flèches.

‘’J’ai une idée pour agréer tout ça !’’
Le chef affichait un sourire pernicieux en même temps qu’il avait tourné son regard vers un des corps de ses subordonnés, qui avait trouvé la mort. Quoi qu’elle était, elle ne semblait pas être très bonne, au contraire… ‘’Vous deux, prenez ce corps et jetez-le dans l’eau.’’

Comme des inconscients, ils s’exécutèrent, ne remettant pas un seul instant l’ordre qu’ils avaient reçus, tels de bon soldats… Ou de bon chiens, tout dépendait du point de vue. Une fois le corps de celui qu’ils avaient connus balancer à l’eau, flottant ridiculeusement à la surface tout en teintant l’eau d’une couleur écarlate, le chef se prit d’un rire sadique, en imaginant le tourment qu’il allait causer à celle qui s’était enfuie :

‘’J’espère qu’elle aime les poissons, car avec ça, ce sont des Umihebis qui vont être attirés… Et elle servira de repas à ces grands serpents’’ Au moins c’était annoncé. Si l’idée avait été trouvée plus tôt, et bien cela aurait été les Anglers qui en aurait fait les frais. Mais là, au cœur de l’action, elles étaient condamnées à se regarder, inquiète et incrédules pour la demoiselle qui ne survivrait pas à une confrontation directe avec une créature d’une telle envergure, surtout que l’humidité n’était pas une chose bonne pour les armes à feu… Si la poudre était mouillée, l’on pouvait dire adieu à toute détonation... Et en parlant de détonation…

*Bam*

Le capitaine surprit, ne comprit pas immédiatement ce qu’il était en train de se passer. La seule chose qu’il put faire fut d’inspecter son corps, incrédule, pour voir que son torse devenait rouge… Et qu’il saignait… Un peu de sang coula de sa bouche, avant qu’il ne mette ses mains à un endroit qui devenait étrangement douloureux, avant qu’il ne s’effondre, perdant à jamais connaissance. Derrière lui, la Nishizumi, tenant son arme tendue, sans même trembler, sans même vaciller. Elle venait de tuer un homme de sang froid, comme elle l’avait déjà tant fait…

Sa camarade alla à ses côtés, en faisant elle aussi apparaître son arme, avant que les deux ne soient confrontées à la rage des partisans qui venaient de perdre celui qui les dirigeaient. Si elles avaient été plus fortes, plus sages, elles auraient tentées de faire un discours, pour les faire fuir, mais là… Ce ne fut que le chant des balles qui traça les écrits divins. Tant d’âmes et de sang… Lorsqu’elle referait surface, Shado pourrait voir un véritable massacre, avec les responsables en plein centre… Mais il y avait aussi la possibilité qu’une créature terrible ne vienne, tous crocs en avant, et ne la croque en une fraction de seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Sam 2 Déc - 12:57




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








La froideur de l'eau me réveille, produisant une sorte de déclic dans mon cerveau. Mais qu'est-ce qui m'est passé par la tête bordel ? Je pensais vraiment qu'en même pas une semaine d'entraînement, plus ou moins intensif, je pourrais rattraper le niveau que j'avais en plusieurs années d'expérience ? J'ai été stupide de vouloir tester ma force, les filles ont pourtant tenté de me mettre en garde...

Maintenant, je dois assumer les conséquences de mes actes. Dans la pénombre, je me dois de chercher un tunnel ou un passage vers une bulle d'air, mais rien de tout ça dans les parages. Seuls les rochers couverts d'algues et de mousse en tout genre m'entourent, ainsi que le corps de l'homme tué quelques minutes auparavant bientôt rejoint par un deuxième. Une traînée de sang s'étends de la surface pour aller rejoindre le corps inerte.

C'est donc comme ça que je vais mourir aujourd'hui ? Noyée bêtement en essayant d'échapper à un danger plus grand. Et puis, je meurs ici, au fond de l'eau, mais où vais-je réapparaître demain ? Comment gâcherais-je à nouveau ma prochaine chance ? Je laisse de temps à autre l'air de mes poumons sortir par petit coup. Tant pis si les bulles se voient à la surface, je suis déjà morte de toute façon.

Un bruit sourd se fraye un chemin jusqu'à mes tympans. Sourd et résonant, il me tire de mes pensées aussi sombres que le fond de l'eau. C'était une arme à feu, j'en suis certaine. Ça veut dire que les filles sont revenues me sauver ? D'autres coups de feu me confirment qu'un combat se déroule à la surface, je choisis donc de remonter avant d'épuiser le si peu d'air que je n'ai pas relâché.

Les balles fusent autour de moi, c'est le chaos. Des cris de douleur, des gémissements d'agonie, mais uniquement des voix d'homme, ce qui me rassure grandement. Je tente également de participer à la fusillade, mais mes armes refusent de tirer. Merde ! J'aurais dû les rendre étanches.

À défaut d'utiliser des armes à feu, je sors mon arme blanche. La petite lame discrète se plante dans toutes les nuques qu'elle croise à proximité. J'aurais peut-être dû commencer par là en fait... Ça aurait éviter beaucoup de problèmes.



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Dim 3 Déc - 17:08



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Face à Shado

Takebe Saori
En arrière

Isuzu Hana
En arrière

Akiyama Yukari
En arrière

Reizei Mako
En arrière



Menace et sursis

Musique

Un regard.

Une balle.

Cela se limitait à ces simples intéractions. Le dialogue, les bonnes intentions, l’espoir de faire changer les choses et même l’optique d’une rédemption… Cela se terminait brutalement lorsque la gachette était enclenchée, que l’explosion se produisait, envoyant le projectile avec une vélocité beaucoup trop forte pour être inoffensive. Comment expliquer que les armes à feu puissent se montrer maintenant aussi destructrices ? Devait-il nécessairement y avoir une raison derrière chacune des choses que l’on pouvait trouver, que l’on pouvait faire ? Est-ce que l’ensemble d’une vie devait être soumise envers un seul objectif ? Les pas de travers étaient de trop, les détours inexistants, et aucun retour en arrière possible.

‘’Marches droit ou égares-toi à jamais.’’

‘’Soit dans le rang ou dans le peloton.’’

Une sorte de manichéisme pervers était en train de faire valoir ses dogmes au creux des lacs. Etre avec les Anglers, ou ne pas l’être. Etre en vie, ou ne pas l’être. La neutralité, l’entre-deux n’était pas une chose qui pouvait se faire valoir maintenant, et avec la charge suicidaire qu’avaient lancée les bandits à cause de cette prise agressive de combat, c’était un carnage qui en résultait. Même les plus hésitants, ceux qui cherchaient avant tout à survivre, qui s’étaient engagés dans cette mauvaise pente à cause de la pression des autres… Connaissaient le même châtiment, la même cruauté, implacable.

Aucun plaisir, aucune émotion au travers des traits de son visage. La machine d’acier qu’elle avait commandée s’était bel et bien transmise à ses manipulatrices. Maintenant, c’était elles qui apportaient la mort, qui l’enlaçait de leurs bras frêles, mais pourtant si apte à répandre la violence, le sang et la mort. Il fallait croire que c’était la seule chose qu’elles étaient en mesure de faire, ou au moins de bien faire… Elles avaient tentées de protéger des populations, leurs amis, les personnes qu’elles connaissaient… Et au final, ce n’était que la mort et la désolation qui avait été la suite de chacun des choix qu’elles faisaient… Lorsqu’elles essayaient de protéger des vies, comme celle de Shado, voilà ce qui résultait… Un bain de sang…

Lorsqu’elles partaient en guerre pour protéger Minshu, c’était d’autres corps qui tombaient. Qu’importent où elles allaient… Qu’importe l’objectif, la position, les gens d’en face et derrière elles. C’était la mort qu’elles croiseraient et qu’elles assisteraient. Elles l’avaient connue en plus, depuis bien longtemps, depuis trop longtemps… Et pourtant, malgré tous les efforts qu’elles faisaient pour éviter de céder à cette solution trop… Facile, elles y succombaient toujours, comme si le monde en avait besoin pour vivre. C’était si simple d’être puissant et méchant, de ne se donner aucune limite, de contraindre les autres au point de les faire plier par la pression.

‘’Suis-moi ou meurt.’’

‘’Si tu ne fais pas ce que je te dis de faire, c’est sur tes amis et ta famille que je me déchainerais.’’

Oh oui, c’était si facile. Facile d’agir comme bon semblait, d’agir et de détruire, de faire du mal, aux autres, autant physiquement que moralement. Mais dès qu’il s’agissait de suivre des règles, des codes et de si tenir… Les choses étaient déjà bien plus difficiles, et l’on trouvait très rapidement des contestataires bruyants, qui n’avaient qu’un seul intérêt, celui de se sentir mieux en faisant évoluer les choses, en bien, comme en mal. Tout partait après tout d’une envie égoïste, qui pouvait être partagée… Et pour se rassurer, rien de tel que d’aller voir d’autres partisans, pour raviver la flamme et en éloigner tous les doutes…

Elles n’étaient pas comme ça… N’est-ce pas ? Les Anglers… Ces lycéennes qui avaient vécues tant d’épreuves… Elles avaient évoluées, c’était indéniable. Elles avaient parcourues le monde, les univers et les horizons. Elles avaient fait des rencontres, des bonnes comme des mauvaises. Elles avaient créées tout comme elles avaient détruites. Elles avaient vécues, mais pourtant elles semblaient être des reliques d’un temps passé, fier d’un âge d’or qui avait connu une fin meurtrie. Et pourtant, elles étaient là. Mais, elles étaient seules. Elles le demeureraient. Pouvait-on parler de trahison ? Ou bien juste d’un éloignement progressif… Mais à quand pouvait-on remonter ceci ? Fallait-il seulement le dater ? Toute vérité était-elle bonne à dire, au risque de blesser cruellement une personne ? ‘’Je vais bien’’ était probablement le mensonge le plus courant, sous toute les formes qu’il pouvait avoir.

Achevant le dernier adversaire d’une balle entre les deux poumons, lui laissant un creux gros comme le poing au niveau du haut de son torse, la jeune fille laissa ce corps dépourvu de vie tomber lourdement au sol, les yeux révulsés, la bouche remplie de sang. La Nishizumi, elle, semblait ne rien avoir. Mais pourtant, les différentes éclaboussures de sang qui tachaient à de multiples endroits ses vêtements, le regard vide, presque amorphe qu’elle avait laissait très clairement voir qu’elle était responsable de ce carnage. Aucune émotion ne semblait être visible sur ses traits… Elle était probablement celle qui en pâtissait le plus… Car à ses côtés, l’Akiyama, avait le souffle court et des nausés, mais… Elle conservait au moins de la lucidité, alors que les autres commençaient à arriver, en ayant assistées comme elles avaient put le combat.

Toutefois, la chef de char se mit à avancer. Quelques pas, lourds, en direction de la seule autre personne qui demeurait en vie. Shado. L’insouciante, la téméraire. Probablement avait-elle envie de lui faire passer un sermon. De lui en tenir rigueur, pour expier un peu la faute… Et ce fut directement en posant le canon encore chaud de son arme contre la gorge de l’assassine que la Nishizumi engagea sa conversation avec elle.

Tu es contente ?

L’arme sous la gorge n’était probablement pas le bon moyen pour essayer de discuter, mais peut-être valait-il mieux ne rien dire, de laisser faire ce qu’on appelait un monologue.

Tu as put voir tes capacités ?

En aucun cas, ce n’était bonne solution pour se faire une amie. Mais est-ce que c’était réellement ce qu’elle souhaitait ? Non, pas du tout.

Tu as put voir des morts, par ma main et la tienne.

Elle était froide, à la différence du canon. La main sur la gachette était ferme, et le doigt sur la détente pouvait oter la vie de la concernée en un seul instant. Pouvait-elle se téléporter, ce n’était surement pas la bonne solution. Si elle tentait d’éviter ce dialogue, dans l’état actuel de la Nishizumi, c’était probablement la pire chose à tenter.

Tu as eu la preuve que j’essayais de te faire comprendre.

Car si elle se dérobait, ce ne serait pas une aversion face à la chef de char prévenante qu’elle aurait…

Et ça, au prix de plusieurs dizaines de vies.

Mais face à la plus cruelle des Minshujins. La sorcière pouvait avoir ses instants, c’était certains, l’androgyne ses crises. Mais dans cet état second, personne ne voulait endurer le tourment qu’elle infligerait.

Sans toi, ces personnes auraient put avoir une seconde chance…

La mort qu’elle avait déjà connue ne serait alors qu’une délivrance.

Nous pouvions éviter un tel massacre, et toi, tu as juste bêtement commis l’irréparable.

Elles avaient eu un plan, mais l’intervention de Shado avait dût réduire celui-ci au plus direct. Et évidement, face à ceci, ils avaient préférés l’ultime solution, celle de la vengeance et de la haine.

Penses-tu que ta vie vaut celle de toutes ces personnes ? La tristesse de tout ceux qui les connaissaient et les appréciaient ?! De leurs familles et de leurs amis ?!

Elle commençait à s’emporter, son visage faisait place à la colère, alors que ses amies demeuraient impuissantes.

Ils ne reviendront pas ! A aucun moment ! Alors que toi, si tu étais morte, tu serais revenue innocemment, comme si de rien n’était.

Elle serait les dents, tout en enfonçant un peu plus le canon de l’arme sur le coup de celle qui avait elle aussi une part de responsabilité là-dedans.

Je n’ai pas voulue que tu meurs, aussi idiote que tu ai put l’être. Sinon, toutes ces personnes seront mortes pour rien. Tout comme je ne veux pas que tu tournes innocemment cette page, comme si rien n’était. Tu va devoir apprendre les conséquences de chacun de tes actes, de la moindre de tes actions.

Disant ceci, elle retirait son arme en reculant de quelques pas, laissant une petite trace de brulure sur la gorge de celle qui avait dût tout écouter.

Trois mois. C’est le sursis que je te laisse. Dans trois mois, nous nous rencontrerons à nouveau. Et je verrais si tu auras évoluée, si tu es en mesure de faire face aux conséquences de ce que tu peux faire. Trois mois, pour faire tes preuves.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 910
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 10
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Mar 5 Déc - 12:26




L'ombre aux vêtements noirs



feat Angler








Les corps tombent les uns après les autres, bientôt, il ne reste encore debout que le mien et celui des filles. Celle à la petite arme pose son canon sous ma gorge. Donc on en est encore là ? Elle commence en me menaçant et finit de la même manière.

J'écoute sans broncher son long monologue, sans quitter des yeux son regard désespéré. C'est ma faute, je ne suis qu'une inconsciente. Tous ces corps sont rependus ici à cause de moi. Ces filles ont du sang sur les mains parce que j'ai voulu tester mes capacités.

Je suis entièrement d'accord avec ça et je l'admets volontiers. Sauf sur un point. Je ne suis pas inconsciente. Ce monde, Kosaten, n'est pas aussi pourri de l'intérieur que le mien. Il comporte de nombreux éléments tous plus magnifiques les uns que les autres.

Mais il faut dire aussi qu'il cache bien ses faces sombres. C'est l'une d'elles que nous avons affrontée aujourd'hui. Je suis habituée à ce genre de massacre qui était monnaie courante là d'où je viens, mais pas ces filles apparemment. Pourtant, il me semble qu'elles sont ici depuis longtemps, n'y ont elles jamais eu droit avant ?

Toujours sans détourner mon regard de ses yeux, j'abandonne cet air débile sur mon visage pour le remplacer par un plus sérieux. Elle veut que j'affronte la réalité en face ? Moi, je pense que c'est plutôt elle qui en a besoin.

Ils sont morts, oui, et alors ? La vie est impitoyable, dans mon monde il n'y a pas de temps pour l'innocence. Mais cette règle s'applique partout. Si tu es faible, tu meurs, tu es condamné à souffrir. Combien d'années ai-je soufferts à cause de ma faiblesse ? Bien trop à mon goût pourtant, je n'ai jamais baissé les bras et j'ai réussi à effacer la douleur.

Je suis morte une fois, je suis revenue. J'ai eu ma seconde chance alors qu'eux n'en ont pas eu. La vie est injuste. Si malgré tout tu tiens à rendre la justice, alors n'oublie pas qu'il n'y a pas d'autre justice que celle que tu te fixes. Les règles n'existent pas, toi seule te les imposent. J'ai appris depuis bien longtemps à passer au travers de l'éthique.

Ces hommes sont mort parce qu'ils étaient faibles, parce qu'ils se sont attaqués à nous. C'était leur choix. Ils sont morts parce que tu les as tués, parce que tu as utilisé l'arme qui se trouve sous ma gorge. Ça, c'était ton choix. Ils sont morts parce que j'ai voulu me tester, mais que je n'étais pas assez forte pour ça. Et c'était mon choix.

On fait tous des choix, tous des erreurs, alors ne me met pas tous sur le dos. Ils sont aussi responsables de leur mort que toi et moi. Pour moi, aujourd'hui n'est qu'un jour comme un autre, un de ceux où on survit ou pas. Et je suis désolée de te l'apprendre, mais ces hommes sont bien mort en vain. La mort, tout comme la vie, ne sert à pas à grand chose, sinon à nous massacrer entre nous.


Une fois mon point de vue clairement exposé, il est temps de lui faire ravaler sa leçon de morale.

Tu m'imposes ton délai comme si j'étais la seule fautive, mais je n'en ai pas besoin. Moi, je vois clairement les choses, contrairement à toi. Moi, j'assume complètement mes actes, contrairement à toi.



Aucune peine n'est insurmontable,
il suffit juste de savoir comment la combattre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 674
Yens : 90
Date d'inscription : 13/08/2016

Progression
Niveau: 116
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Anglerfish Team ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   Mar 5 Déc - 13:40



L'ombre aux vêtements noirs
feat. Shado



Nishizumi Miho
Face à Shado

Takebe Saori
En arrière

Isuzu Hana
En arrière

Akiyama Yukari
En arrière

Reizei Mako
En arrière



Derrière un masque de fer

Musique

Inconsciente. Ça, elle l’était. Son discours rebelle le laissait pensé malgré ce qu’elle le disait. Après tout, énerver une personne qui était à deux doigts de vous tuer n’était jamais une bonne option pour rallonger sa durée de vie, tout particulièrement lorsque la personne qui avait ce pouvoir-ci était dans une passe sombre, où un défilement d’émotion passait sans s’interrompre. Colère, tristesse, mélancolie, euphorie, il y avait cet étrange mélange que l’on appelait folie. La possession, elle pouvait bien trembler intérieurement, mais conservait ce masque de fer qu’elle avait actuellement. Elle l’avait toujours utilisée, dans les moments les plus durs, pour paraître être la personne sur qui l’on pouvait tenir. Ses amies voyaient très clairement qu’elle n’était pas dans son état normal, mais pouvaient-elles y faire quelque chose ?

L’Akiyama tentait de s’approcher, pour la raisonner, pour simplement laisser la seikajin à ses considérations, à cet énervement qu’elle avait, mais elle fut repoussée d’un geste. La Nishizumi conservait dans sa main serrée l’arme qui avait tant répandue le sang. Ses yeux fermés, crispés, cachaient le fait que les plus sombres des émotions étaient en train de fourmiller derrière elle. Exploser, piquer une colère ? Telles étaient les possibilités.

Cette personne ne fichait de la humaine. Ce n’était que des choses qui arrivaient, autant dire un moyen d’arriver à ses fins. Si elle devait tuer, elle le ferait. Et comme elle le disait, les faibles mourraient… Caucase lorsque l’on prouvait à l’instant que la faiblesse était une chose à laquelle elle était familière. Elle était faible, donc sa mort si l’on suivait sa logique était tout à fait normale, puisqu’elle était condamnée. Elle avait beau dire qu’elle avait souffert, aucune compassion ne s’en fit sentir. Elle aussi avait eu ses drames, ses peines et sa souffrance. Elle aussi était morte. A la différence que les Anglers n’effaçaient pas la douleur. Non, c’était une force, elle aussi.

Puis elle s’attaquait à la conception que chaque personne pouvait avoir de la justice. Après tout, un bourreau n’était qu’un tueur au service de la loi. Chaque personne avait son point de vue, mais tous essayaient de le faire valoir, mais pas forcément avec la même force. Mais est-ce que cela voulait dire qu’avoir un avis signifiait s’aveugler aux autres ? Qu’apprécier ou non écartait la possibilité de voir l’opposé ? Cela restait à prouver, si c’était possible. Mon avis sur la question ? Non. L’on pouvait écouter et prendre en compte les différents points de vue, et ce n’était qu’une question d’égo que de réfuter les arguments les plus indéniables.

Mais ce que Shado ignorait totalement, c’était qu’en aucun cas Miho ne lui posait toutes les erreurs de cette situation. Bien évidement qu’elle savait que des choix se faisaient, bien évidement qu’elle connaissait sa part de responsabilité dans cette sordide affaire, dans ce massacre qui s’effacerait bientôt, tant la forêt pouvait être vivante… Les arbres, la végétation, les bêtes… Tout cet ensemble était trop vivace laisser ceci. Les carnassiers se donneraient à cœur joie, d’autant que rien n’était encore fini.

C’était sur les derniers mots, les dernières erreurs de Shado que la Nishizumi se retourna brutalement, faisant feu avec son arme. Ses camarades eurent immédiatement un air choqué, voulant l’en empêchée, mais paralysée tant l’action avait été rapide. Le canon toujours fumant de l’arme empestait l’acier et la poudre. Et la seule chose que pouvait ressentir Shado était un sifflement sur son oreille droite. La balle était passée toute proche, et cela l’avait probablement sonnée un peu… Mais sitôt qu’elle reprendrait lucidité, elle pourrait entendre un cri terrible derrière elle, monstrueux et agonisant… Un Umihebi se trouvait derrière elle, appelé par le sang. Sauf qu’il se trouvait avec un trou gros comme une tête au niveau de son corps, et qu’il s’agitait, énervé juste après avoir été invoqué. Mais il n’eu pas beaucoup le temps d’agir, car la Nishizumi vida son chargeur sur lui, le faisant s’écraser sur le côté opposé de la rive.

Elle rechargea, remplaçant le chargeur avec une dextérité certaine, mais à une vitesse normale, comme si elle avait décidée que changer son contenant de munition était plus fort et symbolique. Son visage n’exprimait plus toutes les émotions fortes qu’elle avait put ressentir, non. Il était sévère certes, mais pas forcément énervé ou autre. Elle glissa juste rapidement une petite remarque.

C’est la troisième fois que je te sauve la vie aujourd’hui, ça commence à faire beaucoup, tu ne trouves pas ?

La jeune fille fit disparaitre son arme en même temps qu’elle prenait une grande inspiration, en fermant les yeux. Peut-être que l’énervement de Shado avait changé quelque chose, mais la jeune fille avait suffisamment travaillée sur elle-même pour savoir que la conversation entre deux personnes énervées ne donnerait rien. Face à n’importe quelle personne en fait, lorsqu’il y avait de l’énervement, il valait mieux tout simplement abandonner la discussion. Pourtant elle continuait. Il était sûr qu’elle cachait quelque chose, mais ça, la Nishizumi ne le dévoilait pas, ou tout du moins pas encore.

Je sais très bien que l’on fait des choix et des erreurs, que ce monde n’est pas rose et que les forts survivent. Je ne le sais que trop bien, je l’ai déjà appris à mes dépends.

Elle demeurait calme quand bien même les propos à son égard étaient salés.

J’ai fais le choix de te sauver la vie face à tout ces hommes. Je sais très bien que c’est mon arme qui a prit leurs vies. Ils s’étaient engagés sur une mauvaise voie selon ma perception des choses, est-ce que cela signifie que j’ai donc la liberté de tous les tuer selon mon point de vue ? Je suis plus forte qu’eux, tout comme je suis plus forte que toi. Et pourtant, je fais le choix de te laisser la vie sauve.

Ses yeux se fermèrent, toujours calme. Elle n’était pas forcément sereine ou apaisée, mais suffisamment sérieuse.

Ce monde a beau être injuste, inégal, est-ce que cela signifie qu’il doit le rester ? Est-ce que personne n’a le droit de se battre pour que les choses changent, ne serait-ce qu’un peu ?

Et elle alla un peu plus pronfondément dans ce qu’elle expliquait, sur ses raisons…

Que l’on soit faible ou fort, ce n’est pas ça qui importe. C’est d’agir ou non. J’ai essayée, maintes et maintes fois, d’éviter que tu ne prennes des risques à cause de ta faiblesse. Et si je te laisse ce sursis, c’est pour te laisser une chance de changer certains points qui t’amènerons à souffrir, une chance de prouver que tu es plus qu’une perte de temps. Que se passera-t-il si tu refuses ceci ? Rien. Tu repartiras. Je ne tue pas parce que je le souhaite. Mais parce que parfois, c’est nécessaire. En en quoi ta mort le serais ? Parce que nous pensons différemment ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'ombre aux vêtements noirs   

Revenir en haut Aller en bas
L'ombre aux vêtements noirs
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'ombre aux vêtements noirs
» Les Eldars noirs.
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
» Les Colons Noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.