Partagez | .
Aventure: La "sainte" guerre
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 1:28

À la recherche de l'artefact
La magie de Licht révéla quelques choses au fond de la grotte, mais ce ne fut pas ce qu’ils cherchaient et ils en furent sûrs quand le mage leur demande de s’éloigner de la grotte et de poursuivre leur route, car quelques choses de gros approchaient et qu’il ne sentait pas l’artefact. Le trio n’eut pas le temps de faire un pas que le sol trembla. Cela aurait très bien pu venir des combats en provenance de la zone de guerre, mais deux yeux jeunes s’illuminèrent dans l’obscurité et une forme robuste apparue dans l’ombre puis devint beaucoup plus claire aux Minshujin.

« Qu’est-ce que c’est? »


Eu-t-il le temps de penser avant que la bête ressemblant à un mini ogre défiguré se mettent à rugir de colère d’avoir été déranger par la magie de Licht. Mizoku fit signe à son coéquipier élu de reculer tranquillement pour ne pas affoler le mini géant.

- Nous ferions mieux de nous retirer… il pourrait y avoir d’autre de ces bêtes et nous ne sommes pas ici pour combattre, mais pour trouver un artefact.

Tout en essayant de s’esquiver calmement, le Sowano espérait que le trio parviendrait à s’éloigner de ce monstre sans l’affolé et évité sa colère. En effet, il pouvait y en avoir d’autre comme lui de caché dans la grotte et Mizoku n’était pas ici pour combattre, mais pour récupérer l’artefact. Il ne pouvait pas se laisser distraire par un combat futile. Si évidemment, il lui était possible de l’esquiver.

Action:
 

Technique contextuelle:
 

Équipement:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 2:12

The « Holy » War ♪

La douce mélodie se répercute contre les parois rocheuses de la grotte. Je ferme les yeux pour l’écouter avec attention, tandis que mon clavier magique disparaît quasiment aussitôt après avoir joué quelques notes. Le son qui m’est retourné m’indique clairement que la grotte s’étend assez profondément. Mais ce n’est pas tout. La musique ne me revient pas en une seule partition. Non, elle sonne comme… divisée. Il y a quelque chose d’autre. Cette grotte n’est pas seulement immense. Elle se sépare en plusieurs couloirs plus ou moins longs. Voilà pourquoi la chanson me revient de manière coupée, différemment de comment je l’ai composée. Je plisse les yeux. Ça ne va pas être facile de trouver l’artefact divin si ces grottes sont aussi grandes.

À cet instant, l’homme pourvu d’un bâton comme les sorciers déclare qu’il ne sent pas le pouvoir de Dieu dans cette grotte. Il ajoute qu’il faudrait mieux s’éloigner de celle-ci et vite, d’ailleurs, précisant certainement à mon attention que j’aurais dû éviter de jouer du piano pour essayer d’analyser la profondeur de la grotte. Je me tourne vers lui pour en savoir plus lorsqu’un grondement semblable à un faible tremblement de terre secoue la zone. Des cailloux roulent sous mes pieds et autour de moi, confirmant que ce n’est pas une illusion. Ne m’y attendant clairement pas, je trébuche, posant une main au sol, avant de me redresser et de regarder autour de moi, les sourcils un peu plus froncés. Le tremblement de terre semble se calmer doucement. Que s’est-il passé ?

C’est lorsque je repose mon regard sur l’entrée de la grotte devant laquelle je me trouve encore que je réalise à cause de quoi est dû le tremblement de terre. Au même moment, un rayon de soleil perce les nuages et éclaire l’entrée, dévoilant encore plus l’ignoble créature. Qu’est-ce que… c’est que cette chose ? Une espèce de Démon dont je n’ai jamais entendue parler ? Comment une telle monstruosité démoniaque a pu arriver sur les ‘Terres Sacrées’ de Dieu ? Un rictus pour le moins ennuyé se forme sur mes lèvres. Je suis un Ange ! Je ne me laisserai pas vaincre facilement par cette horreur démoniaque ! Est-ce à cause de mon morceau de piano qu’il est là ? Impossible, mon piano n’invoquerait pas de Démon. Cette hideuse chose dormait dans la grotte ? Et je l’aurais réveillée, cela est plus probable. Cependant, ça n’explique pas comment il est parvenu jusqu’au ‘Jardin Céleste’ de Dieu. Via l’invitation d’un autre Ange, peut-être ? Sans doute.

En tant qu’Ange, je n’aurais pas hésité à l’affronter. Mais je remarque à nouveau trembler l’une de mes mains faiblement, suite à la simple invocation de mon piano magique. Je suis, une fois de plus, à court d’énergie angélique. Quel Ange pitoyable je fais ! Le dénommé Mizoku nous conseille de nous retirer, et nous rappelle que nous sommes venus chercher l’artefact. Or, le Mage a clairement déclaré qu’il ne se trouvait pas dans cette grotte. Même si mon instinct angélique me dit de combattre, je vais me replier et suivre l’Élu de Minshu. Ma mission de retrouver l’artefact de Dieu passe largement avant. Je me recule donc lentement de l’entrée de la grotte pour rejoindre l’homme aux cheveux grisâtres afin d’emprunter une autre route.

« Je suis d’accord. Je te suis. Même si, je ne peux m’empêcher de me demander comment cette créature démoniaque a pu arriver sur les ‘Terres Sacrées’ de Dieu. Et mon instinct angélique me demande de la renvoyer d’où elle vient, en Enfers. »




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 197
Yens : 300
Date d'inscription : 27/09/2016

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Li-Ming ☞ Arrogant ☞

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 2:40

 
 
LA GUERRE
feat.Des élus, des natifs des MJ


AMBIANCE
Mon discours plaisait à certains tandis qu'à d'autres, le simple fait que j'avais tué des hommes pour récolter leur puissance, ne leur plaisait absolument pas. Celà se sentait sur mon regard, les gens qui m'avaient côtoyé au temple du ciel me suivait sans demander justification... Il ne me restait qu'à les convaincre tout en continuant d'envoyer mon énergie avec l'aide des catalyseurs pour le blizzard que je voulais faire abattre sur le champ de bataille. Mon objectif était de convaincre l'ensemble des mages de l'assemblée pour avoir le maximum d'essence pour transformer ses terres en une extension de Fuyu avec le même climat froid...

Mon seul objectif était de convaincre les derniers tout en entendant les reproches, je me mis à réfléchir tandis qu'Agrael restait calme à mes pieds sans grogner trop fort. Je me remis à parler sans relâcher ma concentration :

Oui j'ai arraché des vies pour remplir ses catalyseurs de leur énergie, mais ils étaient tous volontaires afin d'aider leur prochain qui se trouve encore au front. Certains avaient hontes d'être éloigner du combat, d'être la honte de notre dieu. En sachant que leur force allait pouvoir servir notre nation pour la victoire... Vous n'allez quand même pas rejeter cette puissance, cette volonté de continuer le combat... Ces sacrifices ne doivent pas être vains.

Mes dernières paroles finirent par convaincre les dernières réticents de joindre leurs pouvoirs avec les miens et les défunts pour procéder à notre rituel. C'est alors qu'un soldat Fuyu entra dans la tente, certaine pour apporter des informations aux officiers présent dans la tente et il ne fit pas perdre ma concentration. Rien ne pouvait m'indiquer qu'il me fixait car j'étais trop concentré sur mon sortilège... Seulement son aura meurtrière envers ma personne n'échappa point à un prédateur qui se trouvait dans la pièce : Agrael. Le dragonnet qui était resté calme jusqu'à l'entrée du soldat, il s'était mis en position d'attaque en faisant claquer sa queue lourde sur le sol en signe d'avertissement tout en grognant : son avertissement était clair. "RECULE OU J'ATTAQUE". Enfin c'était ce que j'avais compris des premières fois que je l'avais vu faire ses gestes... Car juste après ses grognements, il donna une forte impulsion sur ses pattes arrières afin de foncer en direction de la gorge de l'homme.

Je me tournai lentement vers la zone du bruit tout en gardant une grande partie de mon esprit focaliser sur le sortilège puissant en cours pour y voir Agrael attaquer. Je libérai l'une de mes mains pour la recouvrir de mes arcanes pour y créer des lames spectrales afin de les lancer en direction de la cible de mon compagnon de route en évitant de le blesser. Cependant malgré ceci le reste de ma puissance était voué à la création du blizzard... Oui je suis une femme, je peux faire deux truc à la fois. Prenez exemple les hommes... Et ne voulant pas perdre la maigre confiance  de certains magiciens présent et je sortis cette phrase stratégique pour les convaincre que mon attaque était justifiée :

Voici un peu d'aide de votre serviteur, maître Agrael.

Je misais sur cette réplique ainsi que la religion et le respect qu'avait le peuple de Fuyu envers son dieu et ses représentants : les draglongs. Ma phrase n'avait pour but que de leur faire "croire" que j'étais l'esclave de mon petit Agrael et que j’obéissais à sa volonté afin d'obtenir de l'aide des autres gardes tandis que mon pouvoir continuait de s'écouler de l'autre main pour créer un sortilège digne de notre dieu.

Equipement:
 

Résumer du post:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 3607
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Localisation : En lune de miel :3

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Amaya Dragnir ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 9:52


La "sainte" guerre

À peine le deuxième homme est-il soigné que la réplique de Long ne tarde pas à se faire sentir. Cette douleur intense se répend à nouveau dans mon corps. La souffrance est telle que je suis paralysée, encore une fois. Cependant, ce châtiment diffère du précédent. Ma vision des choses reste nette et les sons qui me parviennent sont clairs. Alors que je suis toujours pliée à cause de la douleur, un homme s'approche de moi, sans doute un soldat.

Ne vous inquiétez pas, je vais bien, ça va passer.

Mais à ce moment, je croise le regard de l'inconnu. Un regard que j'ai déjà pu observer chez ces hommes à Minshu, ces hommes que j'ai tué... Ses yeux ne reflètent aucune empathie, ils lui confèrent un aspect meurtrier. Le soldat, d'un geste rapide, sort son arme. En ce même temps, le châtiment de Long cesse immédiatement.

Je n'ai pas le temps de m'interroger sur le pourquoi de la chose, je dois faire face au danger imminent. Une main venant au contact du sol, je fais sortir la terre du sol dans le but d'emprisonner les jambes de l'homme. Puis sans me préoccuper de savoir si j'ai réussi ou non à immobiliser l'homme, je me précipite en dehors de la tente. Je dois trouver quelqu'un qui pourra m'aider, mais chacun semble déjà avoir quelque chose d'important à faire.



Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1389
Yens : 905
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 13:15



Alliance



Si en apparence la trahison de Bashô avait eu un effet mitigé, il était certains que la plupart des soldats qui choisirent de ne pas déserter doutaient tout de même. Cela voulait donc dire qu'ils mettraient moins d'ardeur au combat pour les moins pragmatiques d'entre-eux, et donc qu'ils seraient moins efficaces. Évidemment ça n'aurait jamais assez d'ampleur pour influer le cours de la bataille, mais ce n'était de toute manière pas le but. Le traître voulait que Fuyu gagne, mais avec un maximum de perte possible, l'idéal étant bien sûr l'entre-déchirement des trois nations. Au bout d'un moment, il sentit un homme d'Heiwa s'approcher de lui dans son dos. Ils étaient alors seuls.

-Heiwa se demande pourquoi j'ai fais cela n'est-ce pas? Qu'il sache déjà qu'en le faisant, j'étais parfaitement conscient qu'il n'aurait aucun mal à trouver le coupable de mes étranges agissements, je ne l'ai donc pas vraiment fait sans son dos, commença-t-il en se retournant vers son interlocuteur. Ensuite, mes raisons sont bien simples. Je me suis rendu compte que rares étaient les élus approuvant réellement la politique de Sul Hei, que beaucoup voulaient le renverser mais que personne n'osait par peur. Seulement Hei n'est rien sans ses élus et ses soldats. Si ses élus sont soudés et que nous commençons à le soulager de ses hommes en faisant des manœuvres comme celle que je viens de mettre en place, le tyran ne mettra pas longtemps à tomber. Inutile de préciser que mes projets ne sont guère différents pour Seika...

Il laissa un blanc pour essayer de deviner l'état d'esprit de son interlocuteur, sans grand succès. Ces hommes étaient des tombes, des esclaves entièrement dévoués à leur maître. Comme des extensions même du corps de pain...

-Tenez, voilà qui devrait prouver mes premières paroles: je savais que vous me trouveriez, déclara-t-il en lui tendant un parchemin. Amenez ça à votre chef, il saura prendre la bonne décision.

Sur ce papier était inscrites ses paroles:

"Je me souviens que tu m'avais promis de renverser Seika avec mon aide. Je te demande maintenant de voir plus grand. Notre association pourrait nous rendre capable de faire chuter des royaumes, j'en suis persuadé. Tu vas m'avancer que tu as plein d'hommes et que moi je n'ai rien, mais n'en sois pas si sûr. J'ai la force individuelle qu'aucun de tes hommes n'a, tu as pu l'en attester. Je peux remplir des rôles très dangereux comme celui d'aujourd'hui que seul toi aurait la puissance de reproduire, malheureusement vous et moi savons que ce n'est pas un risque que devrait prendre un leader de rébellion. J'ai l'autonomie suffisante pour agir intelligemment sans que nous ayons besoin de correspondre. Et enfin, si on comptes rallier des élus à notre cause, sans personne tu ne pourras pas faire figure de propagande et rester dans l’ombre, ce sera incompatible. Tandis qu’avec moi...

Évidemment, je me doute que mes précédentes trahisons peuvent vous laisser perplexe, mais je pense sincèrement que notre alliance me sera plus profitable que ma trahison. Et puis je ne vous ai encore jamais vu depuis notre première rencontre, comment trahir un être que je ne vois jamais? Votre prudence vous en préviens. Regardez le peu de temps que vous avez mis à détecter ma mascarade, ils vous aurez été facile de l'avorter, pourtant vous m'avez laissé faire. Pour la simple et bonne raison que vous savez que cela peut vous être bénéfique, je me trompe?

Vous trouverez avec ce message un autre parchemin. Lisez-le et apportez-le aux dirigeants Seikajins si vous souhaitez, non pas me faire confiance, mais collaborer avec moi. L'Empire à déjà certainement eu vent de la vague inexpliquée de désertion qu'à subit notre camp, je souhaiterai m'en servir pour rejoindre de nouveau leurs rangs. Vous savez comme moi que je fais bien plus de dégâts à l'intérieur d'un camp qu'à l'extérieur."

L'autre papier contenait ces quelques phrases:

"Bonjour, dirigeants du Phénix,

Ceci est mon rapport, Bashô 24/09/2017. Depuis que j'ai quitté Chikai, je n'ai eu de cesse d'essayer d'intégrer les rangs de Fuyu ce qui a été facilité par le plan de Geleerde, celui faisant croire à ma trahison. En effet, le monde entier hormis elle et moi était persuadé que j'avais trahi Seika en m’en prenant à elle. Associé à ma force, je n'ai pas eu à attendre longtemps avant que Le Messager des Enfers ne vienne me dépêcher. Il me fallait maintenant attendre de pouvoir frapper un grand coup.

Et ce jour est maintenant arrivé. J'ai réussi à convaincre de nombreux soldats que la bataille était perdue d'avance, que les officiers les avaient abandonnés, et cela a suffit à en faire déserter plus d'un. Vos espions pourront facilement confirmer cela. Mais je sens que de mon côté je ne vais pas tarder à perdre ma couverture. Je pense être bien plus utile à vos côté, je connais par cœur toutes les forces ennemis, leurs positions et les élus qui la composent ainsi que la faiblesse de certains. Nos stratèges devraient pouvoir s'en servir pour faire tourner la bataille à notre avantage.

Je sais également que Geleerde est portée disparu depuis quelques temps, mes soupçons se portent sur des Zayriens qu'elle traquait dernièrement. Tout cela pour dire qu'elle n'a peut-être pas pu vous expliquer ce plan qui était le sien, celui d'infiltrer un élu de Fenghuang capable de détruire la nation du dragon de l'intérieur. Si elle préférait ne rien dévoiler à personne, c’est simplement par prudence, vous savez comme nous le danger que représentent d’éventuels espions. Je n'ai aucune preuve de ce que j'avance mais si vous êtes un tant soit peu pieux, vous savez que le Dieu de la nation de la loyauté n'aurait jamais pu se tromper à se point sur la nature d'un de ses élus.

J'attends votre réponse.
L'infiltré de Geleerde."

Voilà, tu connais désormais son plan, Heiwa. Tu as le pouvoir de le condamner ou de t'associer avec lui pour te rendre plus fort. Quel choix feras-tu?

Bashô est moins un irrécupérable traître
Qu'un homme fidèle à ses idéaux fantasques
Mais il manque d'alliés, il a perdu son maître
Aidez-le, pour vous il enlèvera son masque


Action:
 

©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1529
Yens : 40
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 13:25




Les deux élus continuèrent donc le chemin, sans contestation de la part de Tenma. Cela surpris un peu notre shinigami qui s'attendait à une niaise contestation d'ordre humanitaire, avec l'argument que c'était un allié et qu'on pouvait pas le laisser comme ça. Au lieu de cela, le mage continuait de le suivre. Peut-être le capitaine s'était-il trompé à son sujet... en même temps ils ne s'étaient vus qu'une seule fois, et ils n'avaient pas eu beaucoup de temps pour faire connaissance.

La course aérienne continuait donc Byakuya sentait que leur présence ne plaisait pas aux soldats se battant actuellement, mais dans un premier temps il n'y fit que guère attention. Il se disait que s'il ne commettait aucun acte agressif envers eux, ils allaient finir par comprendre que le drapeau blanc de tout à l'heure n'était pas un leurre. Il sentit plutôt une énergie se déplacer à une vitesse incroyable. Zayro agissait. Il pouvait très bien le suivre, et le voir sous forme de démons le surprit. Pourquoi cette forme ? Etait-il devenu si puissant que son corps n'avait plus supporté sa force ?

Il se dirigea à vive allure sur le camps de Seika, et vola un instant au-dessus. Le capitaine se demanda pourquoi Seika n'agissait pas, puis pensa que c'était la vitesse qui les freinait. En effet, le shinigami arrivait à le suivre, mais peut-être que les personnes restées là-bas n'en avait pas la capacité. Zayro finit par tirer sur des tentes et retourner dans son camps. Le chef des kuchiki sut alors que cet être au-delà de sa force pouvait se déplacer extrêmement rapidement et qu'il allait falloir être très réactif s'il en venait à s'en prendre à Tenma ou à lui. Il garda alors cette information dans un coin de sa tête, prêt à avertir le mage en cas de mouvement suspect de la part de ce Zayro.

Il dut ensuite faire face à des tirs de flèches de Seika. Si les premières ne l'atteignirent pas du tout, il sentait que les archers visaient de mieux en mieux. Il eut très envie d'augmenter la pression atmosphérique pour les empêcher de continuer, mais dût se retenir pour ne pas laisser les soldats confirmer leurs doutes quant à leur menaçante présence. Il se contenta alors dans un premier temps d'éviter les flèches et de réfléchir, sans stopper sa course. Puis il décida d'utiliser son écharpe blanche pour signaler aux archers ce que Haïzen n'avait pas pu communiquer.

Il défit son écharpe et en attacha une partie à son poignet. Il leva alors le bras et la laissa flotter dans l'air en guise de drapeau de paix. Si Tenma avait compris son geste, le shinigami espérait qu'il n'allait pas le faire foirer avec une action pris pour une attaque par Seika. Cette nation les retardait et menaçait indirectement les nobles qu'ils devaient aller chercher. Espérons que cette manœuvre leur ouvre un plus grand passage.


Equipement :
 

Capacité contextuelle:
 

Actions :
 
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3658
Yens : 128
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 145
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 14:11



- Se diviser encore -


Toujours fidèle à mon poste, je reçus plusieurs rapports successivement, alors que l'aura menaçante avait complètement disparu. Je ne savais que Fuyu possédait une telle chose, déjà bien puissante pour tirer un si grand laser sur la tente des généraux. Quoi qu'il en soit, les mages, après avoir courageusement essayé m'informèrent qu'ils n'étaient pas aptes à suivre la forme. Elle était trop rapide. Ils avait pu un peu récolter des infos sur sa structure, mais c'était très faible. ça ne m'arrangeait pas, car elle était clairement capable de revenir et de tirer sur d'autres tentes, mettant en péril l'équipe de soin que j'avais sous ma responsabilité.

Je... je suis désolé Mlle Sakura.

Ce n'est rien, vous avez fait de votre mieux. Continuez de surveiller les environs. Venez me trouver dès que vous détecterez quelque chose de suspect.


Très bien !

Il retourna alors à son poste alors qu'une des divisions de Katsuyu s'approchait de moi.

Sakura, une dizaine d'hommes a pu être sauvés pour l'instant.

Des morts à déplorer ?


Malheureusement oui, certains sont brûlés vifs, je n'ai rien pu faire.

Et les généraux, comment vont-ils ?


Nous les cherchons encore. Peut-être ont-ils pu échapper à l'attaque.

Possible, Karui m'avait parlé de leurre... continue à fouiller cette zone jusqu'à ce que tous soient retrouvés, morts ou vifs.  


Compris !

Puis je me reconcentrai avec plus d'ardeur sur ma tâche. Je priais intérieurement pour que les généraux s'en soient sortis. Ils sont une pièce importante de l'échiquier de la guerre, au même titre que les élus.


~~~~Au même moment dans les tente : Yuki~~~~


Sans s'arrêter les soldats amenait de nouveaux blessés. Yuki courait d'un endroit à l'autre avec méthode et sans froid, mais ne pouvait s'empêcher de se sentir anxieuse. Comment ça se passait chez les autres médecins ? Comment allaient-ils s'en sortir si le nombre de blessés augmentait encore ? Beaucoup était déjà reparti défendre leur nation, mais allait-ce suffire ? Yuki observait aussi de temps en temps la petite de Fuyu. Elle semblait vraiment aider Seika, contrant le sceau qu'elle avait. Sakura avait raison apparemment.

Mais soudainement, alors que la cheffe des médecins terminait de soigner un patient, elle observa un soldat agir bizarrement à l'endroit où était Amaya. S'arrêtant une seconde pour l'observer, elle le vit tenter de l'agresser. Et merde, il ne manquait plus que ça, des patients qui perdent la tête. Heureusement, la petite se défendit et érigea une prison de terre au niveau des pieds. Elle sortit ensuite de la tente, cherchant probablement de l'aide. Yuki prit alors le relai pendant ce temps et sortit un somnifère de ses affaires pour courir vers le dérangé. Elle tenta dans un premier en lui tenant les bras de le calmer.

Calmez-vous monsieur !! Vous n'êtes plus sur le champs de bataille, vous êtes en sécurité ici.  


Yuki décida qu'en cas d'échec par la parole, elle allait essayer de l'endormir avec le somnifère qu'elle avait en main.


équipement:
 

Action saku:
 

action PNJ:
 




MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 673
Date d'inscription : 24/06/2017
Localisation : Beep, beep, I'm a sheep

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haïzen ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 14:39

FUYU : Vous pouvez lire ce post si votre personnage se trouve encore dans le camp de votre nation et observe le champ de bataille.

La douleur était un peu une vieille amie du fossoyeur. Rendu virtuellement presque immortel par les nanites qui emplissaient son sang, il savait très bien qu’il n’y avait pratiquement pas de blessure dont il n’aurait pu guérir. Et même si un organe vital était touché, les robots étaient assez intelligents pour, non contents de réparer la défaillance, assurer le rôle de la partie touchée. Il n’était pas sûr que la chose fonctionne très bien pour le cœur, ou les poumons … mais il lui était déjà arrivé de vendre un rein. Dans les semaines suivantes, un nouveau avait repoussé au même endroit … et il s’en était tiré sans même une cicatrice. On lui avait également percé le foie à plusieurs reprises. Il s’en était sorti. Partant de ce postulat … pourquoi faire attention ? Soudainement, des plans d’évasion tels « se jeter du 3ème étage d’un bâtiment » ou « foncer sous les balles en espérant ne pas trop être touché » devenaient possibles … Douloureux, mais possible. Mais aujourd’hui, ses nanites n’étaient plus là. Plus en assez grande quantité en tout cas. Et alors qu’il recommençait, comme plus tôt, à slalomer entre les combattants pour atteindre son but … Il sentait absolument chacune des lésions que sa peau, ses muscles, tendons, et même certains de ses os avaient subis. Un homme n’ayant pas autant eu l’occasion d’avoir mal que lui dans sa vie aurait perdu connaissance. Et même lui peinait à maintenir sa conscience éveillée et active. Heureusement qu’il conduisait partiellement grâce à sa mémoire musculaire …  

Mais au final, ce ne fut pas son envie de fermer les yeux et sombrer qui le força à s’arrêter, mais l’intensité des combats qui prenaient lieux devant lui. Frappant le centre de son guidon, le rouquin lâcha un juron entre ses dents lorsque, devant lui, les duels s’étaient faits si nombreux qu’il ne pouvait même plus progresser … Ou en tout cas, pas plus vite qu’un fantassin. Or, l’option était inacceptable : seule sa vitesse leur fournissait une sorte d’immunité aux attaques. Personne ici n’avait le temps, l’énergie ou la volonté de tenter d’occire quelqu’un qui n’était,  au plus, que quelques secondes dans votre champ de vision, et ne semblait pas particulièrement hostile. Observant la situation, le mercenaire souffla lourdement par le nez, réfléchissant à un moyen. Se tournant sur les côtés, il remarqua que, outre les endroits où se déroulaient les combats, il y avait également des archers dans chaque camps : occupant des positions surélevés, ils maintenaient devant eux un genre de no man’s land dans lesquels quelques malheureux ayant trop tenté de s’approcher gisaient, criblés de projectiles.

… Tarcus ? J’ai une mauvaise idée.
Encore pire que « provoquer les armées des deux camps » ou « brandir un drapeau blanc et le faire suivre d’un geste agressif » ? Je suis curieux.
J’aurais fait ni l’un ni l’autre si j’étais parti assez vite pour passer entre les combattants, ce qui était mon plan de base. Là on s’éternise ici, ça me les brise. Ton armure résiste aux flèches ?
Il y eut un moment de « silence », rendu relatif par les combats autour, avant que le tenshin ne réponde. Pas aux balistes … Mais si nous allons assez vite, je ne m’en inquièterais pas particulièrement. Et toi ?
M’nan. Le kevlar de ma tenue est devenu aussi résistant que du tissus ordinaire … J’me suis rendu compte quand j’ai réussi à l’entailler profondément avec un simple couteau. Mais bon … Autant croiser les doigts. Je pensais envoyer une autre grenade, peut-être …


NON. Non. On arrête les grenades. C’est une idée de merde. Ça fait du bruit, ça attire l’attention de tout le monde, et c’est le meilleur moyen pour te prendre un nouveau tir laser. Contentes-toi de te protéger et de passer le plus vite possible.


Et je me protège comment, au juste ?
Pardon ?


Avec un truc que je n’ai quasiment jamais utilisé de ma vie … Il y en a un à ta gauche, par exemple, sur le cadavre d’un lancier. He he … Ce style de saloperie me faisait toujours rire sur les champs de bataille, mais ici, ça peut servir. Chez les connaisseurs, on appelle ça "une porte".



Le fossoyeur observa à sa gauche, tirant une moue. Lâchant un « T’inquiète, je … réfléchissais à moitié à voix haute. » à l’intention de son passager, il remit la moto en marche, et roula juste à côté du cadavre d’un soldat Fuyujin. Ce dernier, un lancier, s’était fait ouvrir la gorge … Il semblait encore vivant, mais n’en avait plus que pour quelques secondes, au mieux. Et juste à côté de lui, un grand bouclier de fer, éraflé mais encore d’un seul tenant, sur lequel un dragon était gravé en bas-relief. Le saisissant au passage, le fossoyeur le tendit à son passager, un petit sourire sur les lèvres.

Baisses la tête et protèges-moi avec ça.

Il ne fallut, partant de là, que quelques secondes pour traverser les dernières lignes du « champ de bataille central », et quitter les combats les plus violents à proprement parler. Le mercenaire sentait petit à petit certaines de ses lésions le quitter … ce n’était pas de refus. Lorsque, subitement, ils passèrent entre 4 hommes qui faisaient deux duels à l’épée longue, le rouquin fut, l’espace d’une seconde, face à une ligne d’archers et arbalétriers. Par chance, ils venaient vraisemblablement de tirer une salve, car la majorité semblait en cours de rechargement … Mais autant ne pas prendre de risque. Pivotant tout de suite sur la gauche, le fossoyeur se remit à accélérer à une vitesse phénoménale, faisant de nouveau rugir sa moto à pleine puissance alors qu’il profitait de ce terrain dégagé pour tenter d’être la cible la plus compliquée possible à viser.

Désormais placé entre les archers de Fuyu et le champ de bataille, plusieurs questions se posaient. Est-ce que les archers allaient lui tirer dessus, sachant qu’il ne se dirigeait en aucun cas vers eux, et ne faisait pas le moins du monde preuve d’hostilité ? Prendraient-ils le risque de le viser, sachant que s’ils calculaient mal le temps que mettrait leur flèche à atteindre une cible atrocement rapide et relativement éloignée, ils pouvaient potentiellement toucher leurs alliés ? Reconnaîtraient-ils le blason de Fuyu sur le grand bouclier, et hésiteraient-ils assez longtemps pour qu’il puisse s’éloigner ? Tarcus, dont l’armure lourde n’était pourtant pas parfaite, prendrait-il un carreau ou une flèche à l’un des endroits de faiblesse ? Le fossoyeur, n’étant lui-même pas entièrement couvert par le lourd bouclier que tenait son passager pour lui, n’essuierai aucun tir ?

Il n’en avait aucune foutue idée, mais il priait que non non oui oui non oui.

HRP:
 


Dernière édition par Haïzen le Dim 24 Sep - 14:45, édité 1 fois (Raison : Un jour, j'arriverais à poster sans oublier quelque chose ... (là, c'était la carte qui manquait))
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 17:51


La "Sainte guerre"

Nous avions donc continué notre route en direction de notre objectif sans échanger un mot de plus, nous concentrant plutôt sur notre vol. De mon côté, je commençais à m'inquiéter pour Natsume. Mais aussi pour Haïko et Mei. Étaient-ils en sécurité ? Les fameux larbins de Nagato les traitaient-ils bien. Plus encore, Rumaki était elle revenue parmi les vivants ? Tant de questions qui me hantaient et se rajoutaient à mon angoisse que j'éprouvais du simple fait de voler à travers un champ de bataille.

Ce fut un OVNI, c'est à dire objet volant non identifié, qui me tira de mes pensées alors que le truc volait à toute vitesse vers le camp de Seika. Il l'attaqua avant de repartir, me faisant frissonner d'effroi. En plus de Zayro Jinn, Fuyu avait une telle arme ? Comment les hommes de la nation du Phénix pouvaient-ils bien rivaliser ? On aurait dit une arme indestructible !

Des flèches arrivant droit sur le sabreur et moi me firent regagner mon attention et grâce à la maladresse des tireurs, je m'en tirai à bon compte. Les seuls dégâts étaient un cœur battant la chamade et une fiche de transpiration dus à la panique que je venais de ressentir. Bon sang ! Ne voyaient-ils pas que nous ne les attaquions pas ?! Malheureusement, j'étais sûr que même si j'essayais de leur crier nos intentions, ils ne nous entendraient pas. Que faire alors pour leur signifier que nous ne leur voulions aucun mal ? Je n'avais pas la capacité de montrer un drapeau blanc !

Ce fut encore une fois le sabreur qui nous sauva la mise alors que nous volions à travers les flèches, se servant de son écharpe comme d'un drapeau. J'émis un soupir de soulagement, espérant que ça calmerait les ardeurs des soldats au sol. Car sinon, je ne voyais pas ce que nous pouvions faire. Après tout, nous ne pouvions pas rebrousser chemin, et n'étant pas impliqués dans la guerre, mieux valait ne pas se joindre au combat. Quelle idée avaient eu ces dignitaires de se rencontrer non loin d'un champ de bataille aussi !

HRP:
 





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 30
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 15

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hyper Buu ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 24 Sep - 18:53

Kakashi Et tout plein de monde
425 mots
dialogue en gras
pensées en italique
La "sainte" guerre
Une joie ne pouvait se lire sur le visage du shinobi, quand il vu les fantassins et le mage tomber au sol (la joie peut difficilement se lire, 80% de son visage est caché par son masque et son bandeau). Il pensait que le le petit groupe que formait les trois élus du pays de neige pourrait progresser jusqu'au pont, jusqu'à de qu'il vit les cadavres se relever, mais sans leurs lourdes armures. A la vue des assassins, Zoro réussit à déduire qu'ils n'étaient pas de Seika, mais de Minshu. Kakashi ne dit rien pour sa part, car il ne connaissait que très peu les deux autres nations. Mais dans touts les cas, ils comprit bien vite qu'ils n'étaient pas là pour rigoler quand l'un deux essaya de l'attaquer et parvint à le toucher. Kakashi fût projeté à quelques mètres. Quand il se releva, il pu constater que ses déplacements étaient alourdis, comme s'il avait été touché par un poison : il décida tout de même de riposter, de plusieurs coups de sabres. Il rajouta ensuite à cette gamme de coups un orbe tourbillonnant final pour terminer en beauté.
J'ai l'impression d'affronter un enfant, à côté de ce que fait Zoro










Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 25 Sep - 1:43

Tour 5:L'apparition d'étranges ennemis






Alors que la guerre fait rage des rumeurs parviennent aux oreilles des hommes et principalement des élus. Cette guerre qui ne mettait en jeu que deux protagoniste voit l'arrivé de créature aussi légendaire et mythique que les Dieux. Mais qu'elle est telle? Les rare l'ayant aperçut ne sont plus là pour en témoigner. Mais plus inquiétant encore des hommes des deux nations se retournent contre les élus de leur propre royaume. Qu'est-ce que cela signifie?






Seika :   (Votre engin sera chargé dans deux tours)

Natsu: Confiant en tes amis et tes soldats, tu dis à ta petite troupes de continuer le combat. Un véritable chaos sans nom, pourtant par ton pouvoir, tu arrives petit à petit à te frayer un chemin dans les vagues ennemis, les hommes de Seika profitant de l'occasion que tu leur donnes pour repousser l'ennemi. Tu leur redonnes courage et espoir et ils combattent vaillament. De plus ayant transmis ta cible, tu ordonnes le tir de l'engin de siège sur l'archère ennemi: Nyang. Tu aperçois aussitôt le projectile partir au-dessus de toi pour venir s'écraser sur Nyang...

Néanmoins, au milieu de la bataille deux hommes s'approchent de toi, l'un de Seika l'autre de Fuyu. Pourtant, ils n'ont pas l'air de se prendre pour cible. Non la cible semble être toi. Pourquoi? Que vas-tu faire? ( voir réso de Rinkyu )


Sakura: Tu t'inquiétes pour les généraux et pourtant tu gardes ton sang-froid et agit de tels façon ou tu désires sauver le plus de monde, faisant confiance aux hommes.  Quand à ton ami dans la tente, elle peut voir l'assassin se faire prendre par la prison naturelle de l'élu de Fuyu. Mais il s'en débarasse rapidement, alors que tu t'adresses à lui. Il s'arrête un instant:

-Tant que les élus vivent...Nous sommes en sécurité nul part! Ne te mets pas en travers de mon chemin. Nous agissons pour le bien de Kosaten!

A ces mots, ils font dans la direction de l'élu qui s'est échappé, évitant avec une rare habillité le médecin, et sortant de la tente.

Gally :  Arrivé devant la petite troupe de Minshu, tu préféres la contourner pour éviter un possible traquenard que tu as ressenti. As-tu bien fait ou non? Tu ne le sauras jamais. Dans tous les cas, tu parviens enfin au campement de Minshu. Néanmoins, alors que tu gagnes le chemin pour poursuivre ta route, tu te fais aussitôt interpeller et encercle par des hommes du campement de Minshu qui se préparait à tout arrivé. Tu les sens craintif de la situation. Tu pourrais essayer de fuir, mais ceci peut être difficile. Tu peux essayer de combattre ou de leur faire entendre raison? A moins que tu es une autre idée?

Amaya:  Alors que tu soignes les blessés, tu ressens ton ennemi fondre sur toi. Mais tu le paralysie pendant quelques précieuses secondes qui te permettent de t'échapper. Mais tu le sais il s'approche de toi dangereusement, tu le sens te suivre. Comment vas tu t'en débarasser?

Minshu/ Tenshi:

Haizen: Tu te remets difficilement de tes blessures, mais tu as l'habitude d'en voir des vertes et des pas mûre et une idée plus que dangereuse et inconsciente germe dans ton esprit tordu. Mais peut être que ceci pourrait marcher, vu l'improbabilité de la chose... Tu passes donc devant les archers de Fuyu qui te regardent, incrédule, ne sachant pas quoi faire. Il regarde même leur chef ( Nyang ) attendant ses ordres. Si tu continues ainsi tu arrives à la fin de ce tour en bas de la corniche qui te permettra de monter en hauteur...

Natsume et Aladdin:  Qui de toi ou d'Aladdin ou même des soldats a pu tué le monstre, tu n'en sauras jamais sûr, dans tous les cas il s'effondre les yeux écarquillés en regardant tour à tour son hachoir et vous. Lui qui espérait recevoir son premier repas de la journée... Le voilà mort. Mais déjà tu entends toutes les grottes alentours prendre “vie”. Probablement que vous êtes tombé sur un véritable nid de ces créatures, qui s'étaient rassembler pour le festin qu'annonçait la guerre. QU'allez-vous choisir, vous frayez un chemin au milieu de ces monstres, poursuivre votre chemin dans le couloir escarpé des rocheuses? Plusieurs possibilités peuvent être choisies, même si elles ne sont pas cité....

Byakuya Et Tenma: Vous continuez comme vous le pouvez votre chemin. Décidant de poursuivre coûte que coûte peu importe le danger et surtout ne pas retourner en arrière après avoir été aussi loin. D'ailleurs l'action du shinigami fait cesser un instant les archers et les mages des deux camps à vous canarder. Le regard perplexe et ne sachant pas ce que cela signifie. Ceci vous permet d'avancer grandement. Il faut juste espérer à présent, qu'un officier ne les réveille pas trop tôt....

Spoiler:
 

Licht et Mizoku: Tu te rends vite compte qu'il faut partir et tu ne désires pas perdre de temps. Surtout que de la première grotte, vous voyiez le “petit” monstre, enfin tout est relatif. Changer son regard de colère en celui d'un regard affamé. Je crois qu'il vous prend pour son repas, alors qu'il fait tournoyer une sorte de chaîne métallique avec à son bout un large couteau de cuisine. Sans attendre il vous l'envoit dessus prêt à se servir lui même... Mais alors que vous tentez de fuir, toutes les entrées qui vous entourent sont emplies de ces bestioles affamées. Un seul chemin droit devant vous dans une route plutôt escarpé. Mais il va falloir jouer de vos cerveau, pour vous frayer un chemin

Spoiler:
 


Fuyu:   ( Premier engin de siège chargé, prêt à tirer, si vous le désirer. Second engin de siège au prochain tour.)

Zayro: Décidément, ce petit contre-temps va te servir, puisque durant leur désertion, les soldats de Fuyu tombent sur toi paniqués. Mais tu sembles plus clément et au lieu de les tuer aussitôt, tu leur laisses le choix de retourner sur le champs de bataille. Te serais-tu assagis, après tout, ils ont osé pensé que le grand Zayro Jinn avait fui un champs de bataille. Ils retournent donc rapidement, vers le camps en te suivant. Mais de ton point, tu peux toujours entendre le grondement de la guerre. Impossible de se tromper de route...Pourtant, un fait t'interpelle, tu sens une aura meurtrière dans les déserteur de Fuyu. Dans toute cette masse, comment identifier qui désire te tuer....

LI-Ming: Alors que tu te concentres pour lancer ton sort, tu envois ton dragonnet attaquer l'ennemi qui s'en prend à toi. Malheureusement, il semble plus vif que tu ne le pensais et parvient sans peine à dégager ton ami d'un habile coup de poing....Il s'approche dangereusement de toi, alors qu'il te fait perdre sa concentration. Quelques mages lui sautent dessus, se sacrifiant pour que tu parviennes à jeter ton sort, mais il les maîtrise sans mal... Il va falloir trouver une solution pour s'en débarrasser rapidement...

Spoiler:
 

Mist:   Après ta petite mésaventure avec Rinkyu, tu remarques les deux soldats s'approchant de toi. Mais aussitôt réagit en devenant invisible et en volant. Finalement, les deux hommes passent sans broncher à ta disparition. Mais il semble bizare, tu ne sais dis pourquoi, mais quelque chose cloche.... (voir reso de Haizen )

Zoro et Kakashi: Zoro n'en revient pas, voilà qu'il tue ses ennemis pour les voir se relever et soupçonner la présence de Minshu. Mais pourquoi interféraient-ils dans la guerre, alors même que leur président a déclaré qu'il se retirait? Mais nous savons tous bien que ce n'est pas pour toi ce genre de questions, tu confies rapidement l'un d'eux à ton compagnon pour qu'il s'occupe de cette tâche. Tandis que toi tu nous prépares le prochain plat gastronomique de Kosaten... Du côté de Kakashi, il n'a finalement même pas le temps de réagir réellement qui s'en prend à un hachis-parmentier ou une julienne de légumes d'assassin.

God Serena:  Quand tu découvres une partie de la vérité tu te dépêches de retourner vers tes compagnons, mais trop tard. Fort heureusement, le pirate te sauve la vie et en plus t'envoie un des ennemis dans tes bras pour que tu le questionnes. D'abord aucune réponses, il te lance un sourire mauvais. Tu commences à le torturer, il hurle. Pourtant aucun mot ne s'échappe. Mais tu continues, il se met à hurler, avant de reprendre son souffle. Puis, il part d'un rire à glacer le sang, avant de s'exclamer, froidement et plein de haine:

-Nous sommes partout. Mais vous ne pourrez jamais nous trouver ou même nous reconnaître avant que nous vous tombions dessus. Des frères, des soeurs, une mère ou un père. Nous sommes au milieu de vous tous, ne cherchez pas. Vous allez craindre chacun de vos proches! Notre but? N'est-il pas évident! Vous tuer! Tuer tous les élus de Kosaten. Nous sommes Kosaten et vous êtes des parjures! Tout ceci arrive par votre faute. Si nous vous tuons encore et encore, nous laverons peut être le pêché de nos Dieux. Nous n'aurons de cesse tant qu'un élu subsistera!

Il se met à rire de plus belle. Avant de donner un grand coup de dent sur une inférieure. Aussitôt, il est prit de Spasme et meurt, les yeux exorbités... Du poison. Mais une nouvelle énigme, au plus mauvais moment. Vous devez gérer une guerre, mais à priori un nouvelle ennemi qui désire la mort des élus....

Rinkyu        :  Enfin L'Uchiha se mêle de la partie, emporté par sa rage et son orgueil. Il commence tout d'abord à “rôtir” par les éclairs ses ennemis. Pourtant, même si tu vises principalement tes ennemis, tu parviens à toucher quelques de tes soldats, heureusement de faible dommage colatéraux. Puis tu pars rejoindre Nyang, pour lui prêter main forte tout en immobilisant le champs de bataille des cavaliers, malheureusement, tous étant dans la mêlée tu emprisonnes même les tiens... Un véritable carnage va avoir lieu.

Toutefois, alors que tu tentais d'attaquer le camps de Seika, tu as touché une créature mythique qui s'en prenait à Zayro Jinn. Aussitôt, un rire agaçant te parvient. La seconde suivante, elle apparait devant toi:

-Toi aussi tu es faible.  Toi dire au revoir!

Il te fait signe de la main pour dire au-revoir. Et aussitôt te touche. Tu te sens partir, ta vision se brouille puis tout d'un coup, l'élèment autour de toi devient plus liquide. Mouillé. Il te faiut quelques secondes pour te rendre compte. Mais tu es dans un lac. Plus précisèment le lac derrière le barrage. Dépêches toi avant d'éttoufer...

Spoiler:
 

Nyang: Ton combat commence avec cet homme fort étrange. Une chose te dit peu à peu qu'il n'est pas vraiment de Fuyu, mais alors comment a t-il pu venir jusqu'ici? Tirant sur lui pour tenter de le tuer. Il te surprend, usant d'une agilité impressionnante, pour éviter la flèche, se mouvant tel un serpent insaisissable.Cette fois-ci il court vers toi, une fine dague à la main, rasant le sol, alors qu'il désire t'ôter la vie tu en es sûr. Il n'émet aucun son, aucun bruit, mais il faudra se poser les bonnes questions plus tard... Et vite, car cet adversaire semble plus puissant qu'il n'y parait. ( Voir réso de Haizen )

Basho: Tu fais part de ton plan au marcheur d'ombre qui transmettra rapidement ton message à son maître. Celui-ci te transmettra sa réponse. Il comprend ta situation et renvoi son messager pour citer ses paroles:

-Je vois bien où tu veux en venir, et même si je me méfie légèrement d'une trahison vers nous. JE fais confiance à ta haine et ton désir de vengeance contre les Dieux. Néanmoins, sache que tes actes t'attireront de grand ennemis qui te pourchasseront. Mais soit j'accepte ton offre et je transmettrais par l'un de mes hommes, ton message.


Maintenant, il faut attendre ce retour

Spoiler:
 


POUR TOUS: Vous venez de voir un des élus de Fuyu déclencher une véritable tempête droit sur les troupes de Seika, alors qu'aussitôt il crée des murs de terre, séparant chaque troupes en petit groupe, tuant au passage quelques soldats des deux camps, trop proches les uns des autres. C'est un vrai cataclysme qui se déclenche et tous mettent un moment avant de se reprendre. A la fois craintif et admiratif ce cet exploit.Mais ceci qui semble avantager les troupes de Fuyu ne va t-il pas donner une chance à Seika. Certes moins nombreux mais qui ont fait preuve de bien plus de combativité, alors qu'ils connaissent leur faiblesse. Surtout que parmi eux, l'un de leur élus les plus puissant fait un véritable carnage dans les troupe de Fuyu.

Enfin de Siège:
 




Et Surtout, n'oubliez pas: PRENEZ DU BON TEMPS ET AMUSEZ VOUS! C'est un ORDRE :p

Vous avez jusqu'à Mardi jusqu'à 21h dernier Délai pour poster.


©️MangaMultiverse


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 3607
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Localisation : En lune de miel :3

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Amaya Dragnir ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 25 Sep - 8:47


La "sainte" guerre

Affolée, perdue au milieu de la foule, je guette le danger qui peut arriver de n'importe quel côté. Si ce soldat a voulu s'en prendre à moi, peu importe ses raisons, alors d'autres peuvent aussi avoir le même objectif : mettre fin à mes jours.

Mais avant tout, j'ai un mauvais pressentiment, la conviction que ma prison de terre n'a pas tenue. Et pour cause, dans la précipitation, je n'ai pas pris le temps de consolider la structure. À l'heure actuelle, il doit remuer ciel et terre pour me retrouver, pour me tuer.

Je dois rapidement trouver un moyen de me cacher, ou mieux, un moyen de me protéger. Je me rends dans un endroit un peu plus éloigné de l'amas de personnes, là où je ne risque pas de blesser quelqu'un, là où je ne peux compter que sur moi-même...

Je porte à nouveau la main au sol, pour former tout autour de moi un petit dôme en terre durcie. Une fois cela fait, je vais chercher plus profondément encore dans le sol. Et avec toutes pierres que je peux trouver, je viens former des pics pointus sur toute la surface sphérique.

À l'étroit dans ma petite carapace, j'attends de savoir si mon plan va fonctionner. Et dans le cas où ça ne marcherait pas, je me prépare à appliquer mon plan de secours.



Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 25 Sep - 19:00





La "sainte" guerre


feat.Faucheuse de brume & un paquet de monde

À peine retourné au combat que Natsu vit l’engin de siège qu’il venait de quitter tirer en plein sur la femme archère qui dirigeait l’unité longue portée de Fuyu. Elle encaissa le coup avec violence, mais la poussière qui s’éleva suite à ça empêcha le mage de feu d’en observer davantage de ce côté-là. Il espérait juste qu’elle avait pris suffisamment cher pour ne pas qu’elle puisse de nouveau se battre et gêner l’avant-garde.

Petit à petit, aidé par ses alliés, que ce soit sa petite unité ou bien les troupes aux alentours, Natsu perçait les lignes ennemis, cognant les soldats les plus résistants, faisant fuir les plus trouillards. Il ne savait pas si ça voulait dire que Seika prenait le dessus sur Fuyu, mais, en revanche, il était au courant que les élus les plus puissants du camp adverse ne s’étaient pas montrés. Tant pis pour eux après tout, lui en profitait grandement.

C’est alors qu’un type se pointa dans le ciel, au niveau du soleil, profitant sans doute de l’éclat de celui-ci, même si Natsu n’en était aucunement gêné. Il put ainsi observer la figure de l’homme, qu’il mémorisa rapidement pour plus tard, au cas où. C’est alors que la foudre s’abattit sur le champ de bataille, tuant sur le coup pas mal de soldats rouges. Il n’y avait plus besoin de chercher à deviner de quel côté était cet assaillant… Par chance, le garçon aux cheveux roses et sa petite troupe étaient suffisamment éloignés pour ne pas subir l’attaque. Mais, même de sa position, la tête brûlée avait senti la puissance de cette énergie…

Toutefois, alors qu’il continuait de progresser, Natsu fut surpris d’apercevoir deux soldats porteurs de couleurs différentes qui se dirigeaient vers lui. Ils ne donnaient pas du tout l’impression d’être ennemis, ce qui alarma le garçon aux cheveux roses. Il signala les deux suspects à sa troupe, avant de s’approcher, un regard sévère sur son visage, son aura flamboyante en petit plus.

« Vous m’expliquez pourquoi vous vous battez pas ? »

Capas contextuelles:
 



Le récap' classique:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6203
Yens : 331
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 257
Nombre de topic terminé: 137
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 25 Sep - 21:00



La sainte guerre

feat.All of the trash...




Musique


Quand on parle d'aura meurtrière, le tueur le plus connu de Kosaten en savait quelque chose, il y'avait sur le visage de ces hommes la peur, la crainte, l'étonnement, tout ceci passa par un long, long processus rapide de contraction musculaire et de sentiments divers et variée. Quand on était un assassin au service du nest puis, un massacreur de masse en Kosaten, l'ont pouvait aisément dire que Jinn savait différencier les choses. Et en regardant tous ceux là, l'un d'eux fut différent.

Ses traits de visages plus prononcés, la ride du lion froncé, les lèvres légèrement entre-ouverte, la veine sorti au cou, la pression exercés sur les poings et surtout, cette envie meurtrière, ce que l'ont pouvait appeler l'appel du sang. Il y'avait un type qui lui en voulait, mais il n'était pas le premier et pas le dernier. Le colosse ne s'était jamais arrêté à ça. Cependant, il fixa cette personne, il l'a fixa intensément, d'un regard aussi glacial que la mort.



Si vous me regardez encore comme ça, j'écraserais vos yeux sous mes bottes.





Mais pas le temps de trainer non plus, puisque le messager de l'enfer continua sa route, revenant finalement au camp des Fuyujins, avec la surprise des potentiels futurs deserteurs qui... Se ravisèrent. Sa première action fut donc d'aller à la machine, donnant son prochain ordre tout en calculant l'energie d'en face pour le ciblage. Il se souvenait des dégâts, mais aussi des medecins qui étaient intervenus rapidement.



Faites vos réglages, pointez la cible à deux cent mètres d'ici, c'est là que se trouve l'une de leurs medecins... Sakura Haruno.





Après avoir donné avec plus de précision l'endroit et la cible à viser, ce dernier remarqua que le barrage n'avait toujours pas cédé, une bonne défense de Fuyu ou alors... Aucune attaque de Seika ? Dans tous les cas, cela devenait étrange, mais il vit aussi qu'une des mages de la nation bleue, Li ming, était en proie à un embêtement. L'ombre de Zayro s'agrandit et d'elle, Glaugan son fidèle Seiba Noir, forme lion en sorti.



Je vais faire ma part dans cette guerre des hommes... Maitre.






Conserve ton appétit, je veux que tu ailles au barrage après cela.





Ni une ni deux, Glaugan parti aider Li ming, assénant un coup de griffe monumental à l'assassin qui gênait la progression de la magie Fuyujin. Au même moment le tir parti de l'engin, direction le pétale rose de Seika, tout se passait assez bien, si le lion avait réussi son coup, il pourrait ensuite rejoindre le barrage. En attendant, le colosse ne resta pas sur place, ne connaissant que trop bien l'étendu couverte par l'engin ennemi. Il garda son apparence humaine et traversa tout le terrain jusqu'à l'horizon du champ de bataille, puis se téléporta derrière l'élu ennemi le plus proche... Pour le surprendre sans doute.

 


Mon équipement :
Equipement (clique):
 


Mes actions + résumé du mj flemmard :
Spoiler:
 



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 25 Sep - 22:12




Aventure: La "sainte" guerre

Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Le Nikuya venait de se prendre un déferlement de violence sur le coin du visage. Il fallait dire qu'il n'était pas vraiment ce que l'on pourrait appeler chanceux. Son incapacité totale à me faire des dégâts était déjà bien handicapante, mon déluge d'attaques l'avait parfaitement sonné et celui qui suivi de la part d'Aladdin et des soldats avait bien fini d'achever le mangeur d'hommes. En un sens, je me disais que cet animal était plus utile mort que vivant mais en un autre, je le plaignais presque tant cela ressemblait à une victimisation dans le métro...

Cela dit, il n'était pas seul et de nombreux grognements émanaient des cavités rocheuses. Bien sûr, vu comme les Nikuyas étaient cachés, il était normal qu'Aladdin ne les aie pas vus de là-haut. Dans tous les cas, passer par les grottes n'était clairement pas sécurisé pour ramener les personnes à protéger.

Je pense qu'il vaudrait mieux passer par le petit chemin annexe dont Aladdin a parlé. Les soldats de Fuyu sont peut-être violents mais au moins on peut essayer de leur parler, j'imagine...

Expliquai-je avant de noter sur ma carte l'endroit où l'attaque des mangeurs d'hommes avait eu lieu afin d'être parfaitement sûr de ne pas y retourner. Puis je décidai de progresser par le chemin près des lignes Fuyujins. Et je fus relativement surpris car au final, le camp bleu était bien en hauteur comparé à notre position. En rasant les murs, il était donc parfaitement possible de ne pas être repéré. Je jetai un oeil à mes accompagnateurs pour leur expliquer cela :

Eh, si on reste bien collés aux murs, on devrait pouvoir passer incognito !

Leur murmurai-je. J'avançais donc à pas de loup quand soudain j'entendis un gémissement plaintif. Ce qui l'émettait se trouvait sur ma route et il s'agissait d'un soldat Fuyujin adossé au mur, la jambe complètement retournée et la bouche en sang. J'écarquillai violemment les yeux puis je fonçait tout en restant discret sur le blessé.

Eh, monsieur, vous pouvez bouger ?

Non... Non j'ai mal... J'ai tellement maaaaal...

La plainte était comparable à un râle d'agonie, j'en avais mal au coeur. Je ne pouvais pas le laisser là, je n'en avais pas le droit ! Je commençai par déchirer un bout relativement long de mon écharpe avant d'en entourer la jambe du pauvre soldat comme si c'était un plâtre. Je sentis quelques chatouillis du côté de ma nuque. Manshe n'était-il pas content ? Peu importait, il n'avait qu'à nous aider pour une fois...

Gardien de la plaine, laissez-moi désapprouver votre démarche, il pourrait s'agir d'un leurre. C'est un soldat Fuyujin après tout et ils savent que nous passons, cela semblerait logique de nous tendre un piège...

Il avait raison, le soldat Minshujin avait malheureusement raison mais je n'allais pas laisser ce pauvre homme ici, je n'en avais pas le droit. Je tournais un regard démuni à Aladdin, demandant son avis au petit garçon. Peut-être son avis serait-il plus sage que le mien...

Actions:
 


©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 25 Sep - 22:35



feat. Tête brûlée de Seika & un paquet de monde
La "sainte" guerre

L’Uchiha était incontestablement balèze, même s’il avait vraiment un caractère de cochon… Trop prétentieux cet idiot… Le genre de gugusse qui ne comprendrait rien le jour où il se ferait péter la gueule par plus fort que lui. Mist avait été comme lui un certain temps, mais à force, elle avait changé, elle avait dû changer. Rinkyu avait déclenché une putain de tempête qui avait fait un massacre chez les Rouges. Il avait aussi modifié la structure du champ de bataille pour isoler les trouffions ennemis. Pas dégueulasse comme idée…

Mais l’aérokinésiste s’en désintéressa rapidement, trop concentrée sur les deux trouducs qui arrivaient vers elle, avec ce bouclier de Fuyu. Plus ils approchaient et plus les doutes qu'elle avait à leur sujet se renforçaient... C'était un peu cliché, mais il fallait souvent se fier à son instinct plutôt qu'aux apparences. Lorsqu'elle constata que c'était à moto que ces blaireaux se déplaçaient, elle se décida à intervenir.

La manipulatrice d'air balança un violent courant d'air vers le véhicule motorisé pour l'envoyer valser avec ses passagers et le détruire dans la foulée. Par ailleurs, elle se rapprocha des deux types, tout en redevenant visible et en redescendant lentement, sans toutefois se poser, pour ne pas se les manger si son attaque échouait. Elle les fixait d'un regard froid comme la Mort.

"Eh, vous là !!! Qu'est-ce que vous foutez ?!"


Ouais, d'abord on agit, après on parle.

Capas contextuelles:
 


Le récap':
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 479
Yens : 1156
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 95
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko ♠ Agente Imprévisible ♠

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 25 Sep - 23:18

- Dieu le veut-il vraiment? -

Musique
J’arrivais finalement aux abords du camp de la nation du serpent. J’avais presque fini. J’étais parvenu jusqu’ici sans me faire repérer par quelqu’un et sans avoir alerté cette étrange patrouille quelques minutes plus tôt. Maintenant, il ne me restait plus qu’à remonter en amont afin de pouvoir rejoindre la rivière alimentant le lac artificiel du barrage et pouvoir y plonger dedans. Une fois que cela allait être fait, j’allais pouvoir avancer au fond de l’eau sans trop me soucier du regard des autres. Malheureusement, avant de pouvoir faire cela, j’allais devoir faire face à une toute nouvelle emmerde. À croire qu’elle s’enchaînait en cette sainte journée.
- Arrêtez-vous, sur-le-champ, rugit une voix de derrière moi. Déclinez votre identité et les raisons de votre présence dans cette zone.

En à peine cinq secondes, j’avais une dizaine de soldats aux couleurs de Minshu qui m’encerclait, leur lance pointée dans la direction de ma gorge. Je levai très lentement et prudemment mes mains en l’air pour montrer que je n’avais aucune intention de me battre. Je décidai de jouer le jeu pour ne pas déclencher d’hostilité :
- Je suis Erica, élue de Seika, avouai-je en soulevant les cheveux recouvrant ma nuque pour dévoiler la marque du Phénix. Dans le cadre d’une mission pour Seika, je dois me rendre au nord de ce camp. J’avais établi que la route la plus sûre pour m’y rendre sans me faire voir des unités fuyujins étaient de venir jusqu’à votre camp pour le contourner ensuite. Je ne causerai aucun souci à la nation de Minshu, je le jure sur mon honneur de guerrière.
- Donnez-moi une seule bonne raison pour vous faire confiance.

À partir de cet instant précis, j’avais le choix entre quatre options de dialogue. Première option : prononcer un discours menaçant du genre “Au moindre mouvement, vous tomberez raides morts. Jusque. Au. Dernier...”. Une idée que j’abandonnai en comprenant que je ne pouvais pas faire grand-chose contre dix soldats n’ayant à faire qu’un mouvement pour me décapiter à l’unisson. Option numéro deux : essayer de faire un trait d’humour pour détendre l’ambiance. Cependant, l’ambiance était justement aussi tendue que le slip d’un obèse et menaçait de m’éclater à la gueule d’une seconde à l’autre. Option deux abandonnée donc... Option numéro trois : parlez comme le Silver Shroud. Idée ignorée d’office pour d’évidentes raisons. Ne me restais plus que l’option numéro quatre : essayer de dire quelque chose de sensé pour une fois.
- Écoutez, je sais pertinemment que Minshu et Seika se sont quittés en mauvais terme, mais ça ne veut pas dire que nous devrions être hostile les uns envers les autres. Aucune des deux nations ne gagnerait quoique ce soit en se mettant l’autre à dos durant cette bataille. Je ne viens pas ici pour vous demander de l’aide. Je ne souhaite que contourner votre camp. Après, je jure que vous n’entendrez plus jamais parler de moi. Si vous pensez qu’il n’est pas sage de me laisser partir ici et maintenant, accompagnez-moi jusqu’à l’autre extrémité de votre camp, comme ça vous pourrez garder un œil sur mes actions et me trancher la gorge si vous me trouvez trop louche ou dangereuse. Mais je vous en supplie, laissez-moi prendre la direction du nord....

Equipement:
 

Résumé des actions:
 

Note sur les possibles réactions de Gally:
 

Contextuelle:
 

Note sur la vitesse de Gally:
 
Gally

[/quote]


Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 59
Yens : 535
Date d'inscription : 05/09/2017

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
God Serena ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 0:09

" Aventure: La “sainte” guerre

Après quelque temps de torture, cet abruti décida de se suicider grâce à un poison qu’il cachait dans une de ses dents. Mais avant, je pu lui soutirer les informations voulues :

« Nous sommes partout. Mais vous ne pourrez jamais nous trouver ou même nous reconnaître avant que nous vous tombions dessus. Des frères, des soeurs, une mère ou un père. Nous sommes au milieu de vous tous, ne cherchez pas. Vous allez craindre chacun de vos proches ! Notre but ? N'est-il pas évident ! Vous tuer ! Tuer tous les élus de Kosaten. Nous sommes Kosaten et vous êtes des parjures ! Tout ceci arrive par votre faute. Si nous vous tuons encore et encore, nous laverons peut-être le pêcher de nos Dieux. Nous n'aurons de cesse tant qu'un élu subsistera ! »

J’attendais quelques temps après sa mort, le temps de réfléchir à ce que j’allais faire. J’allais trouver un plan pour faire avancer la guerre. Si les Seikajin devaient attaquer le barrage ils l’auraient déjà fait. Je devais lancer les initiatives, car une grosse partie des troupes attendraient sinon inutilement une attaque qui ne viendrait pas alors qu’elle serait plus utile ailleurs. Donc, première idée que j’appelais la « Sérénade », en rapport à noyade, notre armée bat en retraite du champ de bataille, on détruit le barrage et on noie l’armée adverse. Or, en vérifiant, l’eau s’écoulant du barrage n’irait pas sur le champ de bataille mais directement sur notre camp. Je recherchais donc une autre idée. J’observais les alentours et remarquaient la présence des armures vides laissée par les assassins, des armures de soldats du Phoenix, pas énormément mais assez pour former une escouade. Je concevais donc dans ma tête le nouveau plan : la Sérénade 2.0. Le plan était simple, nos troupes, dont moi, Zoro, et Kakashi, prenaient les armures et infiltraient le camp adverse, nous trouvions les donneurs d’ordres et les tuons, puis brulions le camp pendant que le puissant Zoro ferait diversion.
C’était donc prêt dans ma tête, mais avant cela, j’avais un dernier truc à régler. J’appelais donc une dizaine de soldats :

« Vous allez transmettre ce message aux élus : « un groupe d’assassin a infiltré nos rangs, restez sur vos gardes, ils se déguisent en Fuyujin et veulent la mort des élus. Ils peuvent être un inconnu comme une personne que vous connaissez. »
Ensuite, vous allez leurs faire dépêcher une garde rapprochée, des soldats de confiance évidemment, même si ce n’est qu’un soldat de disponible qui n’est pas encore sur le champ de bataille, je veux que les élues soient un minimum protégé. Faites parvenir aux élues que personne ne s’approche d’eux sans un moyen de savoir s’il ce n’est pas un assassin. »

Je prenais ensuite de la hauteur pour surplomber l’armée présente au barrage et réclamais le silence. Je criais ensuite :

« Je suis God Serena, élu et envoyé du dieu dragon Long. J’ai un plan pour donner la victoire à notre armée plus vite encore, je prends donc la responsabilité d’ordonner cette partie de l’armée. Que les meilleurs soldats présents s’avancent et enfilent les armures laissées vide par les assassins. Il n’y en que peu, le reste de l’armée sera scindé en deux groupes, le premier ira rejoindre le champ de bataille, voir arriver des alliés améliorera le moral de nos troupes et baissera celui de l’adversaire ; quant au second, il restera ici et se préparera à une éventuelle attaque. »

Les mouvements commençaient à se faire, l’escouade se formait tandis que l’armée se scindait. Avant que le dernier messager ne parte, je lui confiais ma roue tranchante pour qu’il la dépose au camp. Elle serait trop voyante. Après m’être changé, j’allais voir l’homme aux cheveux verts et le jeune qui m’avait sauvé la vie et leurs disait :

« Greenking, lançais-je à l’homme à trois sabres, trois sabres à la ceinture c’est trop voyant, confie en moi un et un autre à Kakashi. Je prends la tête de l’escouade, ma puissance étant restreinte je ne suis pas très puissant mais quand je parle de prendre la tête du groupe, je m’engage à vraiment en être le cerveau. Je vais réunir les troupes, on se retrouve coté Seika du barrage. »

Je faisais ensuite passer le message de point de rendez-vous à toute l’équipe. Loin des autres soldats, je m’adressais à ce groupe de faux Seikajin :

« Bon, le plan est celui-ci : nous allons nous infiltrer discrètement dans le camp adverse, on se fait petit et on reste assez groupé. On trouve les généraux et on les supprime. Puis pendant que le plus fort d’entre nous (regard explicite sur le sabreur) se chargera de la diversion, nous brulerons le camp. Le désordre sera tel qu’il aura de la répercussion sur le champ de bataille même. Les troupes seront si déstabilisées qu’elles perdront leur fougue et leur concentration. La victoire sera donc assurée. Si l’on croise des Seikajin, je me charge de leurs parler, s’ils posent trop de questions nous les supprimerons mais j’aimerais éviter cela. N’ayez pas un comportement suspect, ne vous emportez pas et fermez vos visières, on ne doit rien voir de vous. »

Puis sans plus de mot, j’ouvrais la marche, en direction du camp de Seika. Lançant ainsi la Sérénade 2.0 !
God Serena  



Récapitulatif :
 

équipement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 197
Yens : 300
Date d'inscription : 27/09/2016

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Li-Ming ☞ Arrogant ☞

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 0:21

 
 
LA GUERRE
feat.Des élus, des natifs des MJ


AMBIANCE
Afin d'arreter mon potentiel agresseur, Agrael et moi même avions lancés des attaques afin de le faire partir et me laisser me concentrer pour former la base du blizzard. J'allais vraiment devoir abandonner mon projet pour le champ de bataille afin de me défendre contre cet homme et gâcher toute cette énergie qui avait déjà été gaspiller pour maintenir le sort, tous ses morts pour rien... Un échec. Cependant, l'un des prêtres que je connaissais, me fixait avec un large sourire :

Continuez votre devoir, élu. On s'en charge.

Il s'était élancé avec d'autres de l'assemblés pour s'occuper de l'assassin qui venait pour me prendre ma vie, je savais que certains allaient mourir et je me concentrais au maximum mon esprit afin de refroidir la température de ma magie, cela prenait du temps mais semblait efficace car je sentais mes doigts prendre une couleur bleuté clair telle la glace submergés des icebergs... Cependant le tueur ne semblait pas être maîtriser encore et ça allait être mon tour... Je ne pouvais point bouger à cause du froid que je générais... Ma voix fut faible mais ses simples mots sortirent de ma bouche :

Agrael, aide moi s'il te plait.

Le dragon semblait avoir entendu mon appel et il rechargeai directement l'homme tout en réutilisant l'énergie qui l'avait entouré dans le temple du ciel afin de renforcer ses attributs naturelles de l'élément céleste... Il allait utilisé sa queue puissante pour fouetter l'humain lorsqu'une présence nettement plus grosse sauta à son tour dessus. Mon dragonnet prit ses pattes à son cou et vint se cacher proche de mes jambes tout en restant sur ses gardes face aux spectacles d'un lion noir contre un humain... Je ne pouvais rien observer et lui faisait confiance à lui et mon sauveur...

Trop d'âme avait déjà péri et donné volontairement leur vie afin de me permettre de créer ce blizzard avec leur puissance. Je me devais de réussir, même si je devais geler sur place... J'ordonnais les essences amgiques des catalyseurs pour renforcer mon pouvoir alors que les engelures grandissaient au fur à mesure, mes bras devenaient bleus turquoise tout comme mes yeux... Je ne pouvais plus faire marche arrière et je suppliais mes gênes de mage de tenir, Isendra mage de glace et surtout mon mentor de m'épauler ainsi qu'à LONG dragon céleste d'aider son peuple, ses élus....

Refroidis encore, plus bas.... Pas une simple pluie, un blizzard froid mordant la peau de nos ennemis et renforçant les nôtres. Plus glaciale encore...

Mes paroles n'étaient plus très clair pour certains des mages encore en vie certainement...

Equipement:
 

Résumer du post:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1389
Yens : 905
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 0:26



Un Loup parmi les Moutons




Bon, maintenant l'apostat n'avait plus qu'à attendre, mais il ne pouvait pas dire qu'il était réellement en lieux sûrs ici, on pouvait le découvrir à tout instant. Bien évidemment on parle-là tout de même de détails de prudence, personne d'autres qu'Heiwa savait ce qu'il avait fait et où était-il après tout. Il s’assit alors seulement dans un coin avant d'activer son haïku de discrétion. Celui-ci devrait lui suffire à attendre dans le calme...

Tu ne prêtes plus
Attention
Au rôdeur. Erreur...


***
[font][color]

Une quinzaine de minutes après seulement -témoignant de son efficacité-, un marcheur de l'ombre revint là où Bashô s'était placé avant son départ. Le hunter désactiva alors les effets de son Hatsu afin que l'envoyé de Nagato puisse le voir. Ce dernier l'emmena derrière une tente à quelques pas de là avant de lui donner la réponse de son maître. Elle était sans aucun doute favorable sinon ce ne serait pas l'un de ses hommes qu'il aurait envoyé mais un officier ou un élu de l'armée en personne pour l'assassiner. Quoique, la fourberie était peut-être un moyen plus sûr lui laissant moins de possibilités de fuite. L'Empereur de Fuyu est malin, méfiance...

-Mon maître accepte ton marché, et sache que les dignitaires de Seika aussi, annonça le fuyujin sans laisser pointer une quelconque émotion.

Alors ça y est, il avait de nouveau changé de camp? Cela semblait si facile... Qui savait les nouvelles catastrophes qu'il pourrait engendrer cette fois-ci? Nul n'aurait été capable de le dire... C'était en ces moments que le peu d’égo qui créchait en lui perçait en ses pensées. Il avait réussi! Il avait réussi à tromper les deux nations les plus puissantes du continent sans encombre! "Non, ne crions pas victoire trop vite, Seika me tend peut-être un piège pour m'emprisonner... C'est même très probable, il va falloir que je me montre très convaincant pour ne pas trahir ma couverture, et encore plus pour la conserver! Sans parler des éventuelles représailles fuyujins..." se dit-il satisfait malgré toutes les difficultés qui se profilaient. En effet, rien n'était encore joué...


-Le plan maintenant est de jouer le jeu de l'infiltré à fond pendant qu'en parallèle Fuyu fera tout pour gagner cette guerre, commença à expliquer l'intermédiaire de Pain. Une fois fait, les forces du pays de l'hiver occuperont officiellement les terres du Phénix. Malheureusement il ne fait nul doute que son peuple, orgueilleux et fier, ne se laissera jamais faire. En très peu de temps ses réseaux de résistance s'organiseront autour d'élus ou de natifs ayant survécus et se cachant. C'est à ce moment-là que tu entres en scène. Tu intègreras le rang des résistants et, grâce à la notoriété que tu auras acquise pour avoir survécu à cette guerre tout en trompant Fuyu sous leur nez, tu te rapprocheras des leaders du réseau. La suite tu la connais, je doute que tu tombes sur plus fort que toi, la difficulté sera plutôt la discrétion. Au pire, notre organisation continuera de t'épauler dans l'ombre, finit-il rappelant leur rôle ainsi que les comptes que l'élu devait leur rendre.


Il était vrai qu'il leur devait peut-être la vie après tout. Enfin, il la leur rendait bien.


-Ne vous inquiétez pas, je n'en suis pas à mon coup d'essais en infiltration et en plan de rattrapage de dernière minute non plus. Vous l'ignorez certainement mais les vingt dernières années que j’ai vécu sur mon monde, je les ai passées en tant que bras droit d'un chef d'une famille mafieuse, déclara-t-il fièrement. Faites en sorte que je n’ai aucun problème avec Fuyu et dites-moi où dois-je aller et vous n'aurez pas à attendre longtemps avant de voir des résultats.


-Je n'en doute pas une seconde même si dans l'état actuel des choses cela me semble compromis... se permit d'objecter son interlocuteur.


-Ah oui? Et on peut savoir pourquoi je vous prie? demanda Bashô interloqué par de telles paroles venant de quelqu'un de si plat émotionnellement que lui.


-Tout simplement à cause de votre tenue, ce ne sont pas des vêtements adéquats à la réunion à laquelle vous tiendrez d'ici peu de temps... Prenez ceci plutôt, lui dit-il en lui tendant une uniforme de soldat seikajin, prouvant une fois de plus la prévoyance des marcheurs de l'ombre.

-En effet...



Bon, inutile de s'attarder sur ce premier moment de honte et de gêne intense avec celui qui semblait devenir son intermédiaire officiel. Leur relation ne partait pas vraiment sur de bonnes bases. Fin, "relation" était un bien grand mot, il ne connaissait même pas son nom... Tout cela pour dire que quelques instant plus tard il était habillé en fier soldat de l'Empire qui le répugnait tant et quelques minutes supplémentaires encore, il entrait dans une tente seikajin à l'autre bout du camp. A là là, qu'est-ce qu'on pouvait faire comme miracles grâce à la téléportation... Au moindre problème, ils avaient convenu d’un code pour que Bashô puisse demander un entretient à tout moment : il n’aurait qu’à ouvrir son dernier bouton et le marcheur de l’ombre saurait qu’ils devaient se voir au plus vite.

-Bonjour Bashô, nous vous attendions... l'accueilli une voix à l'intérieur de la tente.

Il était maintenant trop tard pour reculer, le processus était enclenché. La guerre secrète d'Heiwa et Bashô contre les quatre nations et leurs dieux allait enfin commencer dans le plus grand des secrets... Bonne chance à vous deux.


Contextuelle:
 


Actions:
 



[/color][/font]©️MangaMultiverse



Dernière édition par Bashô le Mar 26 Sep - 18:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 0:38

The « Holy » War ♪

Alors que je me reculais lentement de l’affreuse créature démoniaque, luttant intérieurement contre mon instinct angélique qu’il veut anéantir cette chose, je rejoins les deux hommes qui étaient restés à une certaine distance. Je ne quitte pas ce monstre des yeux, ne baissant pas les yeux un seul instant. Est-ce pour cette raison qu’il a changé d’attitude brutalement ? A-t-il pris cet échange silencieux comme une menace ? Je suis un Ange, je ne vois pas pour quelle raison j’aurais dû baisser le regard ! Un Ange est là pour vaincre les Démons et les renvoyer d’où ils viennent, qui n’est sûrement pas ici, sur les ‘Terres Sacrées’ de Dieu, mais plutôt en Enfers ! Quoi qu’il en soit, la lueur dans les ignobles yeux de la créature démoniaque vire à une lueur affamée. On ne lui a jamais dit que les Anges sont tout sauf comestibles, pour un Démon ? Apparemment, non, sinon il n’aurait pas brusquement brandi une chaîne se terminant avec un couteau au bout.

Donc… une espèce de Démon inconnue qui se prend pour un cuisinier. Ou un boucher, au choix. Le Dieu des Enfers doit vraiment commencer à être à court d’idées pour ses créatures démoniaques. Eh bien, ce n’est pas cette chose qui va me faire peur. Même si elle est en train d’envoyer son énorme couteau droit sur nous. Je plisse les yeux avant de bondir sur le côté pour esquiver tant bien que mal son attaque. Attaque un peu trop rapide car le couteau termine sa course en se fichant dans le sol et provoque une forte bourrasque, à cause de la chaîne qui percute la terre, qui me déséquilibre. Mon bond s’achève donc en roulé-boulé sur le sol, et dans la poussière surtout. Tsssk ! J’espère que les deux autres hommes sont indemnes. Ce n’est pas cette petite attaque qui va les tuer, tout de même ! Je me redresse lentement, ma main droite frottant tout mon bras gauche qui s’est pris le choc contre la terre rocheuse. Impossible de dire s’il est cassé ou non. Mais Dieu est là, quelque part dans le ciel, à veiller sans l’ombre d’un doute.

Le temps que la poussière se dissipe et que je puisse voir un peu plus clairement autour de moi, je perçois d’autres grondements se rapprochant de plus en plus. Je jette des coups d’œil tout autour pour réaliser… que nous sommes désormais encerclés par d’autres clones de la première créature démoniaque. Je serre les dents avant de me reculer vers le centre du cercle pour rejoindre une nouvelle fois les deux hommes. D’accord, bon. Je ne connais ni l’un, ni l’autre. Celui qui possède un bâton pourrait être un Ange comme moi. Il a certainement des capacités angéliques. Quant au dénommé Mizoku… je ne peux dire. À mon arrivée sur les ‘Terres Sacrées’ de Dieu, ce Dernier semble m’avoir terriblement affaibli volontairement. Comparé à mon combat contre ce satané Vampire des flammes, quelques attaques ici suffiraient à me tuer. Est-ce que je peux de nouveau invoquer mon clavier, afin de paralyser ces créatures démoniaques, même très temporairement ? Je ne sais pas si j’ai assez d’énergie angélique en réserve, vu que je l’ai invoqué tout à l’heure.

Mais les monstres, qui paraissent bien décidés à ne bouffer, s’avancent, réduisant le cercle au fur et à mesure. Encore une fois, je regarde autour de moi et je repère une unique sortie. Un petit espace suffisamment large pour qu’on passe tous les trois. Un petit chemin qui mène vers un terrain plus escarpé. Peu importe ! C’est la seule route qu’il nous reste ! Et nous n’avons pas de temps à perdre avec ces créatures démoniaques ! En tant qu’Ange, je jure de revenir plus tard, ici, pour débarrasser ce ‘Jardin Céleste’ d’eux ! Pour le moment, il y a plus urgent : l’artefact de Dieu ! Au même moment, l’autre supposé Ange s’avance et étend son bras droit devant lui, de la gauche vers la droite. Qu’est-ce qu’il fait ? Je vois une sorte de ligne lumineuse se dessiner sur le sol qui s’élève ensuite. Ah ! Il tente de créer une barrière, certainement ! C’est une défense digne d’un Ange ! Je désigne alors le passage du doigt.

« Là-bas ! Dieu nous a laissé une chance de nous échapper ! Tu penses que ta barrière divine va tenir combien de temps ? »




Résumé:
 

Mage Stats:
 

Action du Mage:
 

Autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 4:45

À la recherche de l'artefact
La bête les fixait avec une lueur dans le regard qui donnait des frissons. Mizoku n’avait jamais vu un tel monstre depuis qu’il vivait à Kosaten et il ne sentait pas à la hauteur face à ça. Il effectua quelque pas au même moment que le monstre brandissait sa chaîne muni d’un couteau de boucher. Quand la lame fut élancée vers eux, il vit Licht esquiver la lame et celle-ci fonçait vers lui à toute vitesse. Il tenta une esquive sur la droite, mais il eut du mal à calculé la vitesse à laquelle allait l’arme et celle-ci vint lui trancher légèrement le bras gauche, celle qui était déjà bien abimé et qui ne lui servait plus à rien autre qu’être un poids mort. Le vieillard serra des dents à cause de la douleur.

Pendant ce bref instant, il tenta de prendre un peu de distance. Entre temps, Licht s’était rapproché. Quand Mizoku releva la tête pour fixer la bête, il s’aperçu que plusieurs autres de ces semblables étaient sorties des grottes et encerclaient le petit groupe. Aucune issue ne semblait être à porter de vue, mais le garçon en aperçu une un peu plus loin.

- Ne trainons pas!


Au même moment, le mage avec eux créa un bouclier de magie. Même s’il était pertinent de se demander combien de temps durerait le bouclier, Mizoku ne voulait pas attendre plus longtemps pour connaître la réponse.

- Inutile de répondre, mettons toutes les chances de notre côté. Foncé!

Le Sowano fit de grand mouvement de son seul pour en direction de la seule sortie possible pour faire signe au deux autres de courir. Il concentra ensuite une certaine quantité de chakra et tout en courant en direction de la sortie de secours, il fit apparaître plusieurs clones de boue devant les monstres pour les occuper avec ses copies. Il espérait seulement que cela fonctionne.

Par contre, Mizoku se sentie très faible après cette grande utilisation d’énergie. Il courut le plus vite possible, mais il lui était difficile de suivre la cadence. Toujours en chemin et pour s’assurer que les monstres ne les atteignent pas, il créa des pieux de pierre pour formé un corridor. Les monstres s’empaleraient sûrement contre les pieux, à moins qu’ils soient beaucoup plus malins qu’il le pensait. Mizoku sentie une faible après cette technique et il chancela manquant de tomber au sol. Arrivera-t-il vivant à la sortie?

Action:
 

Statistique:
 

Techniques utilisées:
 

Technique contextuelle:
 

Équipement:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 673
Date d'inscription : 24/06/2017
Localisation : Beep, beep, I'm a sheep

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haïzen ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 7:27

Plus par mesure de sécurité que parce qu’il avait vraiment envie de revoir les soldats réguliers de près, le fossoyeur bifurqua légèrement sa trajectoire afin de la rapprocher (sans la coller bien entendu) à la mêlée centrale. Pour quoi faire ? Tout simplement pour être le plus proche possible de potentiels Fuyujins si jamais on lui décochait la moindre flèche, et pour mettre le plus de distance possible entre lui et le camp des bleus. Simplement parce qu’il allait vite et avait un gros bouclier ne voulait pas dire qu’il tenait particulièrement à voir si on allait l’attaquer … Entre les facteurs de distance – il devait y avoir peut-être 70 mètres entre lui et le premier arc à portée – de vitesse, de doute grâce à sa protection, et tout simplement la protection qu’il portait, son plan « de malade » avait des aspects relativement safe, l’un dans l’autre. Il fut cependant forcé d’avoir un léger doute en voyant que, sur le champ de bataille, la nature, et en particulier la terre, semblait avoir voulu se déchaîner sur les combattants … Encore l’œuvre d’un élu ? décidément, ils n’avaient absolument aucune considération pour les guerriers de leurs nations … Le rouquin ne voyait même pas qui avait lancé l’attaque. Cependant, alors qu’il réfléchissait à cette question, une voix digitalisée se fit entendre, aussi bien pour lui que pour son passager.

Attention : activité anémométrique anormale détectée. Système de stabilisation gyroscopique enclenché.
Activité quoi ?!

La question de Tarcus trouva sa réponse toute seule, lorsqu’une bourrasque – qui, effectivement, ne semblait rien avoir de naturel – poussa la moto sur le côté, faisant déraper ses pneus sur les côtés sur plusieurs mètres. En raison de son poids total ( qui oscillait entre 400 et 500 kilos au total avec les deux passagers en armure lourde et l’équipement ) et de sa géométrie, le véhicule était tout, sauf propice à être influencé par des courants d’air : il provenait d’une époque où la simple idée que la météo puisse influencer sur la conduite était risible. En prime, le souffle était trop dispersé, trop mal réparti pour immédiatement faire perdre le contrôle de son véhicule au fossoyeur. Ce dernier devait cependant serrer les dents de façon assez impressionnante pour supporter la douleur causée par ce dernier effort : même si son véhicule parvenait à se maintenir droit, il tentait tout de même de prendre un tout autre itinéraire que celui désiré par le rouquin, et le contraindre à rester dans la bonne direction à cette vitesse et dans ces conditions faisait jouer ses muscles d’une manière pire que douloureuse. Tarcus, quant à lui, avait failli voir son bras s’écraser sur le rouquin, et luttait pour l’en empêcher, mais le bouclier offrait une très belle prise au vent … Prise que le fantassin lourd décala subitement : orientant la protection pour la mettre en diagonale par rapport au sol, il fut subitement passer une énorme partie des bourrasques de vent par-dessus le duo, aux prix là-aussi de lourds efforts musculaires.

Okay … Je sais pas d’où ça vient … Mais c’est … Pas naturel … Pour un sou. Le fossoyeur était plus qu’heureux d’avoir toujours son masque à gaz sur le visage : ainsi, même à ces vitesses et avec ce vent, il pouvait respirer presque normalement. Tournant la tête vers la mêlée un instant, il ricana. En tout cas, j’espère que celui qui a fait ça se rend bien compte qu’il est en train d’envoyer des bourrasques de vents démentes et une tonne de poussière et cailloux sur ses propres soldats, hehehaha !

En effet, si la moto était assez lourde pour rester relativement plaquée au sol … il était loin d’en être de même pour le terrain maltraité, que l’attaque terrestre avait en prime bien effrité. Non seulement le vent, seul, parvenait à faire chuter des soldats fuyujins comme Seikaijins – pour ceux qui étaient parvenus jusqu’ici, soit pas la majorité – mais en prime, des galets de la taille d’un poing fermé étaient subitement arrachés au sol, et propulsé sur les soldats avec la puissance d’une excellente fronde : qui que soit la personne qui avait lancé cette attaque, elle faisait probablement encore plus payer les natifs que l’élu taré.




[spoiler=HRP]
« Faire apparaître du stuff »:
 
équipement:
 
résumé:
 
« équilibre gyroscopique »:
 
tarcus (pour avoir une référence de son armure):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 9:13


La "Sainte guerre"

Je poussai un soupir de soulagement en constatant que la tactique du sabreur semblait avoir fonctionner pour le moment. A la vue de l'écharpe, les soldats avaient été suffisamment confus pour nous permettre de continuer sans être tiré comme des lapins. Ou des faisans dans notre cas, puisque nous étions en train de voler.

Enfin bref, je me détendis un peu quand je constatais que nous n'étions plus les cibles des soldats, mais ce fut ensuite une mini tempête qui vint dans les rangs des Seikajins, mais heureusement, nous avions pratiquement traversé tout le champ de bataille et nous n'étions pas touchés. Je pris pourtant garde aux débris qui volaient partout, certains passant près de nous.

Ça m'inquiétait cependant. Cette guerre faisait tant de ravages humains juste pour satisfaire de pseudos-dieu qui se fichaient complètement de notre bien-être. Je ne comprenais tout simplement pas comment les natifs pouvaient suivre ces divinités alors que pour le moment, je n'avais encore vu aucune preuve de leur existence, à part le stupide sceau et la téléportation dans ce monde. Cela me mettait en colère de savoir que ces dieux se contentaient juste de nous prendre de notre monde, de nous arracher à notre famille et nos amis, pour simplement nous rendre aussi faibles que des limaces, et nous laisser nous débrouiller dans ce monde inconnu.

Sentant la rage monter en moi, je finis par secouer la tête. Les dernières fois où j'avais laissé ma colère prendre le dessus... Ça s'était terminé en bain de sang, et j'en faisais toujours des cauchemars. Soufflant un bon coup, je finis par sourire en voyant que nous avions atteint la fin du champ de bataille. Enfin ! Je me tournai vers mon compagnon d'infortune.

- Nous sommes sortis indemnes de ce carnage ! Plus qu'à espérer que de mauvaises surprises ne nous attendent pas en haut !

Et je filai en hauteur, ragaillardi par le fait que nous avions atteint notre premier objectif. Je me posai doucement sur le sol en haut de la corniche, attendant le sabreur avant de continuer ou non plus loin.

HRP:
 





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 622
Yens : 50
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21
Localisation : Je t'en pose des questions?

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Isaac Foster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 26 Sep - 10:32


Huh

«   Nous n'arrêtons jamais d'explorer, et le terme de toute exploration sera le retour au point de départ.    » ~  




Le monstre fut grandement maîtrisé et n'eut pas le temps de répliqué une nouvelle fois. Tu regardas la carcasse de la créature... Toujours aussi affreuse, certes, mais tu ne pus t'empêcher d'avoir une pensée silencieuse à son égard. Néanmoins, les grognements aux alentours te rappelèrent très vite que tu devais te dépêcher un peu. Sans Natsume, ce montre n'aurait fait qu'une bouchée de toi... Et tu le sais très bien.

Ainsi, tu continuas de suivre le jeune homme, sceptre en main. Cette fois, tu restas sur tes gardes, afin de ne pas te faire surprendre par une nouvelle attaque. Toi aussi tu eu le loisir de voir le camp Fuyu... Sur le coup, tu craignas que les êtres de Fuyu ne vous voyant... Mais vous étiez bien à l'abri des regards, normalement. Chose qui te rassura quand même.

-Je me demande comment se déroule la bataille devant. Est-ce que les autres ont réussi à passer ?

Oui, tu osais dire ce que tu pensais à voix haute. Mais il est vrai que tu étais un peu inquiet pour les autres élus. Avaient-ils réussis ? Dommage que tu n'avais aucun moyen à ta disposition pour avoir un peu plus d'information.

Alors que vous continuez votre lourd périple, un gémissement attira l'attention de Natsume, qui ne tarda pas à rejoindre le malheureux être qui avait besoin d'aide. Tu l'avais suivi bien sûr, ainsi que les soldats.... Et ce que tu vis te donna la nausée. Tu en avais vu des choses, mais pas ça.

Tu regardas l'élu de Minshu essayait d'aider du mieux qu'il pouvait le garde de Fuyu...et même si les soldats de Minshu ne semblaient pas approuvé cette démarche, tu étais du côté du garçon à l'écharpe. Qu'est-ce qu'aurait fait Alibaba? Surement la même chose.

-Je ne suis pas de votre avis...Natsume-san a eu raison d'agir ainsi. Nous ne pouvons pas laisser une personne dans cet état sans agir ! Que se soit un soldat de Fuyu, de Seika.... Nous ne sommes pas là pour encourager les pertes, et puis, cet homme à sûrement une famille quelque part qui l'attend ? Je sais que quelque chose de terrible se passe sur le champ de bataille, mais cette guerre ne nous concerne pas.

Tu t'approchas du soldat blessé, avant de te concentrer une nouvelle fois pour voir si les Rukh étaient énormément présent ou non....Et il y'en avait pas mal, la vie de soldat était atteinte, et tu ne pouvais pas rester la bêtement à le regarder souffrir et s'éteindre.

Tant pis si ton sceau allait essayer de te contraindre, ou de bien te faire comprendre que ce n'était pas la bonne solution. Mais ta décision était prise depuis bien longtemps. Finalement, tu portas ton attention sur Natsume.

-Je ne sais pas s'il va s'en sortir..Je...Je ne suis pas médecin et j'ai beau être magicien, je n'ai pas appris de sort de soin...Gomensai. Je peux voir si son âme va partir ou non, et pour le moment...C'est encore incertain. J'aimerais bien l'emmener à notre camp, mais je doute qu'ils soient tous ravis de voir un soldat d'un pays peu amical...Tout ce que je peux proposer, c'est que nous pouvons le mettre sur mon turban, afin de lui éviter de marché. Nous pourrons ainsi garder un œil sur lui, le temps de notre mission. Nous aviserons après.

...Si le soldat était toujours en vie d'ici là. Puis tu tourna vers les soldats...et vut leurs têtes, ils ne semblaient pas très ravis non plus. D'un côté, tu ne pouvais pas réellement leurs en vouloirs. Ils étaient entrainer pour ce genre de chose.

-Oni-san? ...S'il vous plait, tenez encore un peu !

Récap:
Spoiler:
 

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   

Revenir en haut Aller en bas
Aventure: La "sainte" guerre
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Partons à l'aventure !
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.