Partagez | .
Aventure: La "sainte" guerre
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 1 Oct - 9:25





La "sainte" guerre


feat.Faucheuse de brume & un paquet de monde

Natsu se déchaînait réellement. Au départ, il avait essayé d’économiser ses forces, pour tenir le plus longtemps possible dans cette bataille qui s’annonçait rude et violente. En plus, ses premiers coups suffisaient généralement à abattre les ennemis qui l’assaillaient, à les blesser assez pour qu’ils ne puissent plus se battre ou à les effrayer. Mais, petit à petit, la troupe adverse semblait s’être adaptée à sa présence. Son aura de dragon paraissait faire moins d’effet, les ripostes des opposants devenaient de plus en plus problématiques et ses propres attaques perdaient en puissance… C’est pourquoi, en constatant cela et après avoir assisté à la mort d’un allié qui avait donné sa vie pour lui, la rage du chasseur de dragons avait explosé et il ne se contenait plus.

Désormais, Natsu écrasait chacun des soldats bleus qui osait se placer en travers de son chemin. Il n’avait pas vraiment d’objectif sur ce champ de bataille. Un peu plus tôt, on lui avait simplement demandé de ravager les rangs ennemis et faire gagner un maximum de temps possible aux unités envoyées pour faire sauter le barrage. Ce que le garçon aux cheveux roses s’évertuait de faire. D’un côté, il contrait comme il pouvait les effets de ce brouillard persistant, de l’autre, il aveuglait ses adversaires les plus proches, et pour finir, il éclatait le plus d’opposants possible. Malheureusement, il n’y avait personne à côté de lui pour compter son palmarès…

Dès qu’il nota la présence d’une dangereuse troupe de mage ennemie, Natsu se rua vers eux. Il cracha un long souffle ardent assez rapidement pour commencer à faire le ménage parmi eux. Cependant, une bonne partie y avait résisté et le garçon aux cheveux roses dut esquiver ou parer avec ses propres flammes les sorts de glace ennemis. Quand tout ceci fut fini, le Dragnir s’élança au corps-à-corps, frappant ceux-ci de ses poings brûlants, cognant avec force et panache, aidés par les fantassins qui l’avaient finalement rejoint, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien à décimer par ici.

Capas contextuelles:
 



Le récap' classique:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 1 Oct - 10:10



feat. Tête brûlée de Seika & un paquet de monde
La "sainte" guerre

Mist observa la réaction de ces poufiasses d’assassins d’un air blasé. C’était clairement des tanches à la con, sûrement pas trop pourris en usant de techniques chinoises, mais, une fois cramés, ils ne servaient plus à grand-chose. Par conséquent, l’aérokinésiste n’avait pas fait usage d’une technique bien puissante… C’était sa plus faible en fait… Mais, même malgré cela, les ennemis trouvèrent le stupide moyen de s’en manger une partie… Vraiment des sous-races…

Peu après, le gugusse et son canasson foncèrent dans le tas, prouvant ainsi la taille inversement proportionnelle à celle de sa monture de son cerveau. Enfin, peu importe en soit, puisque les assassins étaient tellement pourris qu’ils se firent finalement déglinguer par cette charge. En bref, le combat avait été aussi rapide qu’inutile. Mist soupira, crachant sur les cadavres de ses ennemis.

« Pitoyable ! »

C’est alors qu’elle nota l’étrange apparition de Zayro Jinn au camp, comme s’il s’était TP, sauf qu’à sa tronche d’ahuri, il n’avait pas capté… Un peu plus loin, celle qui avait déclenché le blizzard et Rinkyu étaient aux prises avec du vent… Mist ricana en observant comment ces deux couillons avaient pété les plombs… Jusqu’à ce qu’elle aperçoive d’autres timbrés apparaître peu à peu, encerclant le duo. La Fuyujin aux couettes s’envola alors, balançant quelques bourrasques dans le dos de ces fourbes. Elle n’agissait que pour le compte de Long, qui n’aurait sûrement pas kiffé de perdre l’un de ses élus les plus balèzes.

Capas contextuelles:
 




Le récap' classique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 1 Oct - 12:59




Aventure: La "sainte" guerre

Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Musique

Mes pensées furent bien vite interrompues. Je m'attendais à voir enfin arriver Tenma et les autres mais il n'en fût rien. Cinq hommes, froids, prêts à me tuer. Je les regardai longuement, comme si chacun d'entre nous attendait l'autre pour faire la première action, comme s'il y avait possibilité d'éviter le conflit. Pourtant nous savions tous que c'était inévitable. Je les regardai chacun leur tour les yeux fermés dans les yeux d'un air neutre, presque angoissant.

Je veux pas me battre.

Il ne fallait pas venir sur ce champ de bataille dans ce cas.

Me répondit l'un d'entre eux avant que tous ne se jettent sur moi. Je ne voulais pas me battre. Je plantais cinq extrémités de mon écharpe dans le sol avant de les faire ressortir sous mes assaillants. Je les attrapais à la taille beaucoup trop puissamment pour qu'il puissent continuer à avancer vers moi. Je restai à bonne distance afin qu'ils ne puissent pas m'atteindre avec leurs lames. Je continuai de les pointer d'un regard devenu triste, presque mélancolique.

Pourquoi on se bat ? Pourquoi vous m'avez attaqué ? Pourquoi j'ai dû répliquer ?

...

REPONDEZ !

Parce que... C'est la guerre.

Les sons des lames sur le champ de bataille, les hurlements, les vies se taisant.

A quoi sert cette guerre ?

Nous nous battons pour nos nations, nous n'avons pas le choix, peu importe les raisons.

Alors pourquoi ne pas vous être donné le choix ?

Je... Nous serions considérés comme des traîtres de la nation...

Au nom de quoi ? Pourquoi tant vous investir dans cette nation ?

Pour... le Dieu...

Pourquoi le servir ? Est-ce qu'il a déjà fait quoi que ce soit pour vous ?

Il... Il...

Musique

Les dieux arrachent des gens à leur monde d'origine, les forcent à haïr les autres et poussent trois nations à se battre. Je comprendrais si nous, les élus, on était les seuls concernés. Mais pourquoi les natifs ?

...

Vous n'avez pas une famille ? Des parents ? Une femme ? Des enfants ?

Si... Beaucoup d'entre nous...

Vous n'avez pas envie de les revoir ? Serrer votre femme dans vos bras, embrasser votre enfant sur le front ? Comment ils réagiraient s'ils apprenaient que vous êtes morts sur le champ de bataille ?

Mais nous n'avons pas le choix ! Nous devons gagner de l'argent pour eux !

Alors travaillez dans autre chose ! Vendez ! Fabriquez ! Portez ! Gérez ! Ouvrez ! N'importe quoi qui n'implique pas de perdre vos vies !

Les dieux riant, les dirigeants manipulant, les élus souffrant, les natifs mourant. Kosaten était une terre brisée. Personne n'essayait de la réparer, personne n'essayait d'y établir la paix. Je ne haïssais pas ce monde, il n'était que victime de la stupidité de ses dieux et ses dirigeants et c'était pourquoi j'avais vécu en ermite sur la Plaine le plus clair de mon temps. Je n'avais pas à me préoccuper des horreurs, je n'avais pas à lutter pour quelque chose d'imaginaire. Je voulais continuer mais être témoin de tout cela, c'était trop douloureux...

Je fis apparaître une extrémité à mon écharpe. Je la changeais en petit couteau bien aiguisé. Je le dirigeais vers l'arrière de ma nuque. Je le passais sous ma peau, sous l'endroit du sceau. Je coupais. Le sang coulait. Un morceau de peau teinté de rouge et orné de quelques résidus verts dans ma main. Je le jetais au sol et je l'écrasais de mon pied. Je me doutais que Manshe ne tarderait pas à m'apposer un nouveau sceau mais j'avais besoin de le faire...
Je regardai chacun des ennemis devant moi d'un air sévère.

Je ne suis pas un élu de Minshu ! Je suis le Roi des Démons ! Je vous ordonne de quitter le champ de bataille et de trouver la paix avec vos familles ailleurs que dans votre stupide nation !

Ils écarquillèrent les yeux au moment ou je les libérais puis... Ils coururent dans un chemin menant à l'opposé du champ de bataille. Leur visage quand ils s'en étaient allés ne cachait aucun sous-entendu, aucune intention de revenir sur leur décision... Je me retrouvais seul, avec le choix de poursuivre mon oeuvre ou non.

Actions:
 

Techniques utilisées:
 



©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3658
Yens : 128
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 145
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 1 Oct - 18:09



- Gestion des différentes situations-





Je ne reçus aucune réponse, ce qui m'étonna un peu. J'assiste plutôt à la course-poursuite entre la Fuyujin et le soldat. Ce n'était donc pas par la parole que j'allais pouvoir comprendre le pourquoi de tout ceci. Je décidai donc d'agir pour les stopper, et j'allais m'en prendre à tout les deux, pour éviter d'être accusé de trahison. J'avais beau ne pas craindre le sceau de la petite, ce n'était pas le cas de tous, et finalement, Amaya pouvait aussi très bien caché son jeu. Elle courrait vers moi, cherchant probablement de l'aide. Je réfléchis à vive allure pour les stopper les deux sans leur faire trop de mal, puis pris une décision.

Je courus contre les deux adversaires, puis arriver près d'eux, je sautai par dessus Amaya, la retint par le bras. J'attrapai également celui du soldat et les fit tourner pour les envoyer les deux contre une tente vide. Je les fixai avec un œil ferme et sérieux pendant qu'ils se remettaient de la chute.

CA SUFFIT MAINTENANT !

Le ton était autoritaire, n'admettant aucune résistance. Tu t'approchas d'eux pour n'être qu'à un ou deux mètre du duo.

On est en guerre bordel, c'est pas le moment de se battre dans son propre camps. Expliquez-vous maintenant !

Je croisai les bras en attente de réponse. Dans le fond, je savais qu'Amaya n'y était pour rien. Yuki m'avait bien dit que c'était le soldat qui en avait après la petite et pas le contraire, argumentant une histoire d'élu qui réduirait la sécurité à Kosaten. Même je ne pouvais pas me permettre de prendre directement la défense de la Fuyujin. Son sceau était trop en évidence, et la défendre équivaudrait à un soupçon de complicité avec une nation que je haïssais. Sur le fond, il pouvait ne pas avoir tort, car si l'on pense à des élus comme Zayro et Rhadamandthys, on n'était pas vraiment en sécurité, mais il y en avait d'autres comme Akémie, Natsu ou encore Gally qui oeuvraientt pour une paix en Kosaten.

J'attends !




équipement:
 

Action saku:
 





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 1 Oct - 23:14


La "Sainte guerre"

Des particules de lumière, c'était surtout ce que je pouvais voir, alors qu'une voix raisonnait dans ma tête. Je serrai mes poings. Il était pas sérieux ?! J'ne avais rien à faire de son discours ! Si nous étions dans cet état là, c'était de sa faute ! Si nous n'avions pas été transportés dans ce monde, tout ceci ne serait jamais arrivé ! Et maintenant, il nous empêchait notre mort ? Tout ça pour quoi ? Pour que nous puissions encore lui obéir comme il le voulait ? Quel hypocrite !

Et voilà qu'il nous continuait son cinéma. Silencieusement (je n'étais pas fou au point de m'attirer les foudres d'un dieu), je jurais contre lui. Enfin, au moins, je savais maintenant que les dieux étaient réels. Je grimaçai en me souvenant de la forme reptilienne que j'avais pu apercevoir, celle-ci ressemblant en aucun cas eu serpent de l'amulette de Manshe que Saori m'avait offerte.

La présence finit par disparaître, et je ne savais si j'étais heureux d'être encore « en vie ». Mettant ma colère de côté, je me tournai vers le sabreur avec une expression ennuyée.

- Puisque ce stupide dieu veut absolument que nous allions nous occuper de ces dignitaires, autant y aller. Au moins, je pourrai annoncer en face à Natsume que je me suis fait tuer. Je soupirai. Allez, autant s'y rendre au plus tôt, nous ne savons pas combien de temps il nous faudra. J'aurais bien envie d'en faire qu'à ma tête et juste prouver à ce dieu de pacotille que j'en ai rien à faire de ce qu'il pense, mais Natsume et son compagnon comptent sur nous pour les aider.

Je tournai des talons avant de me diriger vers le probable endroit où se trouvait mon ami. Après quelques minutes de recherches et de marche, je finis par l'apercevoir, face à cinq soldats. Aussitôt, je me mis à courir (ou voler?) dans leur direction, préparant une attaque, avant que je ne finisse par me rendre compte que je n'avais pas de magie. A quoi jouait de put**n de dieu ?! Il voulait que nous aidions nos amis, mais sans pouvoir, comment pouvions nous faire ?!

Heureusement, Natsume assurait, et alors que je finis par le rejoindre, me plaçant derrière lui, j'émis un sifflement impressionné.

- Beau discours. Roi des Démons ? Beaucoup de choses ont changé depuis notre dernière rencontre Natsume.

HRP:
 





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6203
Yens : 331
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 257
Nombre de topic terminé: 137
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 1 Oct - 23:14



La sainte guerre

feat.All of the trash...



Musique

Entre son échappée et son retour au camp, Zayro recus encore un autre projectile de la part de cette machine de malheur. Lui, le grand Jinn, l'élu le plus craint et fort, était surpris une seconde fois par cette pitrerie de bas étage. En s'arrêtant au camp, il fixa l'horizon lointain. Il regardait d'ou venait le tir et cherchait l'energie qui s'y concentrait. Puis le colosse regarda l'étendue du champ de bataille, la fumée et les cris, le sang et les cliquetis des armures ou des armes, entrechoquées. La mort de partout, les corps qui tombaient pour un tyran ou un justicier, voir même des faux dieux.

Pendant ce temps, certains continuaient de se pavaner dans la discrétions absolue ou la traitrise, la fainéantise ou au contraire, rentraient dans le tas. Levant pouvoir et armes pour se confronter à leurs destinées inéluctables. Quel était le but du bras droit de Sul hei ici ? Epauler Fuyu ou le roi tyrannique ? Certainement pas. Gagner la guerre ? Pas même une priorité. Vaincre ses ennemis, tuer les élus, en finir avec Seika et Minshu, voila ce qu'il voulait faire.

Aujourd'hui, deux d'entres eux étaient tombé, un troisième peut être aussi. Depuis le début de Kosaten, le géant au coeur de pierre n'avait attendu que cet instant. Pourtant, en face ne se trouvait ni le croc de Seika, ni la louve enragée. Les héros et rivaux d'antan avaient juste disparus. Il n'y avait pas de nostalgie dans son regard ou ses pensées, simplement la relève d'un fait qui lui sautait aux yeux. Ou étaient, ceux qui avaient désirés changer le monde puissamment ? Son seul véritable ennemi, était une machine diabolique et archaïque, un monstre au visage hideux et grotesque ou un général désespéré n'attendant que d'être à plusieurs pour s'y confronter.



Vaste fumisterie.





Tournant les talons, le sous chef du Nest se dirigea vers le camp de Fuyu et déclencha un feu atomique dessus, laissant le bois brûler et les soldats à l'intérieur aussi. Il n'était ni pour eux, ni pour les autres, ni pour personne. Jamais il n'aurait dû abandonner cet état de fait et cette situation avait bien trop durée à présent. Laissant tout se consommer. Ce dernier se dirigea vers le barrage, la clé de voûte de cette guerre, rejoignant ainsi Glaugan. Il y' alla en marchant et en scrutant bien l'horizon et le ciel, malgré la glace qui martelait son visage. Laissant derrière lui, le bruit de la chair rôtie, crépitant sous le bois branlant. Il acceléra enfin le pas en sentant des energies qu'il connaissait bien, celle de Zoro notamment. Arrivant juste derrière son Lion.

Glaugan y était arrivé et y voyait déjà le bretteur, l'observant et le surveillant dans ses moindres fais et gestes. Ce dernier semblait vouloir parler ou protéger une femme des assassins qui surgissaient un peu partout ces derniers temps. Zayro demanda un compte rendu de la situation, avant de prendre sa décision.



Fuyu.. Seika... Minshu... Je vais tous les détruires....






 


Action dans l'event (contextuellement)
Spoiler:
 



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 479
Yens : 1156
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 95
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko ♠ Agente Imprévisible ♠

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Dim 1 Oct - 23:21

- Dieu le veut-il vraiment? -

Musique
Pour des personnes qui avait juste un entraînement d’archers, ils se défendaient sacrément bien. Plongée dans le feu de l’action, je n’avais pas fait attention que je n’étais pas parvenu à stopper le messager. J’étais concentré sur mes adversaires et je devais admettre qu’ils savaient correctement esquiver. Même si j’étais plus rapide qu’eux, leur nombre me forçait à ne pas diriger toute ma puissance sur un seul ennemi. Ils tentèrent bien de répliquer, mais ce n’était pas quelques flèches qui allait pouvoir m’atteindre. J’esquivai sans problème le premier trait me fonçant dessus d’une acrobatie me repositionnant à deux ou trois mètres de mes cibles. Puis, juste après mettre redresser, je brisais les autres flèches par de simples coups de poing. Voir que leurs attaques n’avaient aucune chance de me blesser devait bien faire monter la pression. Après tout, je sentais tout de même qu’il commençait à se fatiguer, alors s’il n’y avait que moi qui pouvait les blesser, leur moral allait en prendre un sale coup. Sans leur laisser le temps de décider s’ils fuyaient où s’il restait et combattait courageusement l’ennemi, je fonçai de nouveau sur eux. Tournant sur moi-même pour passer entre eux telle une anguille se glisserait entre des rochers, j’essayais d’apposer mes paumes sur les ennemis à portée. Pour terminer mon combo, je concentrai toute ma puissance dans mon poing, une aura de flamme enveloppant mon corps, avant de déployer cette puissance face à un des archers. Vu la vitesse, il allait en chier pour l’esquiver.

Je ressortis de nouveau de la mêlée pour voir s’ils tenaient encore debout. Je ne souhaitais pas tellement taper des cadavres et perdre mon énergie là-dessus. Sauf que voilà, du coin de l’œil, je remarquai quelque chose que j’aurais préféré ne jamais voir dans cette bataille. Des cheveux vert coupés à raz, cette cicatrice sur l’œil, ces trois sabres à la ceinture. Zoro. Je m’éloignai un peu plus, le laissant s’interposer entre moi et ce qu’il restait des archers. Il dégaina son sabre, me menaçant de m’attaquer si je faisais le moindre geste. Cependant, il y avait un truc dans son regard qui me paraissait étrange. Il y avait une pointe d’incompréhension et d’appréhension. Il était tout aussi surpris de tomber sur moi que je l’étais de tomber sur lui. Il faisait tout pour que les archers ne comprennent pas qu’il me connaissait et que nous étions amis. Alors quand il me demanda ce que je faisais ici, je lui répondis la pareille. Et je comptai bien lui faire entendre raison.
- Ce que je fais ? J’empêche des milliers, non, des millions de personnes innocentes de mourir. Que croyez-vous qu’il se passera si Fuyu gagne cette bataille, si vous anéantissez notre armée et nos officiers ici ? Seika est finis. Seika n’aura plus aucune défense. Et les civils seront soit tués pour montrer l’exemple, soit déportés. Même si mon action risque de tuer de nombreux soldat, au moins je saurais que je l’ai fait pour sauver le plus grand nombre. Et si vous pensez que la défaite de Fuyu signifierait la même chose, vous vous trompez. Seika n’est pas en position de vous envahir. Vu votre accoutrement, je suppose que vous être un élu. Vous devez être fier de servir votre petit roi. Pour ma part, mettez-vous ça dans le crâne. Je ne suis pas devant vous en tant qu’élue de Seika, mais en tant que protectrice de tout Kosaten.

Je ne savais pas si ça allait suffire, alors je décidai d’en rajouter une dernière couche, grâce à une information qui me revint à l’esprit juste à l’instant :
- Et puis, je le fais aussi pour un ami. Un jeune élu de Seika du nom de Monkey D. Luffy. Le pauvre est arrivé dans ce monde et il se retrouve dans une nation qui doit partir à la guerre. Il m’a dit qu’il espérait retrouver ses compagnons, mais si Fuyu envahit Seika, ça va être dur. Il pourrait même y perdre son chapeau de paille...

Equipement:
 

Résumé des actions:
 

Contextuelle:
 

IT'S GOOBY TIME:
 

Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 673
Date d'inscription : 24/06/2017
Localisation : Beep, beep, I'm a sheep

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haïzen ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 2 Oct - 8:08

Le fossoyeur avait beau être un homme dont la capacité d’adaptation aurait fait pâlir bon nombre de gens … Il n’arrivait pas très bien à se faire à l’idée d’une monture vivante et pensante. Trop habitué aux véhicules depuis de trop nombreuses années pour ça, probablement. Pourtant, grâce aux conseils du marchemort, il parvenait relativement bien à contrôler l’animal … Et de toute façon, ce dernier, entraîné par des militaires de carrière, était dressé de façon exceptionnelle : pas à un seul instant n’avait-il rechigné à exécuter une commande ou autres. Au bout de quelques minutes d’un galop relativement paisible, le mercenaire s’arrêta cependant … à peut-être une cinquantaine de mètres, un groupe d’hommes. C’était un miracle qu’ils ne l’aient pas entendu arriver … encore que. Le cheval galopait désormais plus dans de la terre humide que sur du roc : les sons devaient être atténués. En tout cas, mieux valait observer avant de déterminer quoi faire …Les lunettes du mercenaire et leur zoom trouvèrent subitement une utilité, lui permettant d’observer la situation sans avoir à s’approcher plus.



Les informations que l’ordinateur lui affichaient en analysant ce qu’il voyait en même temps que lui étaient les suivantes : la majeur partie des soldats du groupe étaient des seikaijins, probablement des gardes vu leurs armures lourdes et peu pratiques pour se déplacer sur de longs trajets. Mais au sein du groupe, l’ordinateur analysa et identifia 3 tenues atypiques, que la reconnaissance visuelle compara aussitôt à ce qu’il avait dans sa base de données. Aussitôt, le fossoyeur eut l’information que son esprit aurait sûrement mis 4 ou 5 secondes de plus à retrouver : il s’agissait des deux élus partis chercher l’artefact, et du mage qui les accompagnait. Que faisaient-ils avec seika ? Ils n’avaient pas l’air prisonniers … Ceci dit, ils n’avaient pas non plus l’air alliés, vu comment les soldats les surveillaient. L’élu tenshin réfléchit … Il manquait d’infos. Mais surtout, s’il se trouvait ici, il était … à l’exact opposé de l’endroit où il avait compté se rendre. Comment il avait pu faire une bavure de cette ampleur ? ça n’avait pas de sens … Enfin, ceci dit, il s’orientait sans carte, dans un environnement inconnu, dont la topographie n’était pas avantageuse … mouais. On verrait plus tard : pour l’heure, autant faire demi-tour et repartir comme un prince. C’est ainsi que le soldat … Tira beaucoup trop fort sur les mors de sa monture. Qui poussa aussitôt un hennissement particulièrement fort.



Ah merde !




… Ce n’est pas comme ton engin de tout à l’heure, tu ne peux pas faire reculer un cheval comme ça … Et surtout en tirant aussi fort sur ses rennes.



Et putain, ils m’ont repéré … ET PUTAIN !




Quoi ?



J’ai toujours les couleurs du connard à qui j’ai piqué le cheval, 100% ils vont m’agresser à vue. Tourne, sale canasson, tourne …




Oh nom de … Laisses-moi le contrôle.



Seulement de la main gauche, répondit le fossoyeur, qui observait plusieurs soldats s’approcher en l’invectivant. La droite va être occupée dans pas longtemps.



Alors qu’il sentait bel et bien son bras gauche se mettre à bouger « tout seul » et guider l’animal, le fossoyeur farfouilla sa ceinture à minutions de l’autre, gardant bien à l’œil les soldats qui s’approchaient. Que des piétons. Les archers tenaient encore leur arme baissée, mais de toute manière, ils semblaient plutôt partants pour laisser les autres fantassins l’appréhender. Le rouquin ne leur en laissa cependant pas le temps, car il lança à terre un objet métallique et cylindrique, qui rebondit une ou deux fois … Avant de produire un énorme flash lumineux pour aveugler la plupart des guerriers en place. Si avec ça on parvenait à lui tirer dans le dos … N’attendant pas cependant de voir si d’autres troupes patrouillaient dans la zone (très improbable) ou si les seikaijins allaient se ressaisir plus vite que prévu, il repartit directement au galop, et cette fois, direction plein nord.



Bien sûr, il évita de s’approcher à moins de 2 kilomètres du moindre camp, se débarrassa des étendards Fuyujins de sa monture et calma un peu le rythme dès qu’il passait près d’une troupe ou autre : le but n’était pas d’attirer l’attention ... à vrai dire, il avait déjà trop fait ça, d’ors et déjà. Non … ici, son seul but était d’enfin rejoindre ces dignitaires stupides, puis l’autre groupe d’élus Minshujins. Et d’ailleurs, au bout de nombreuses, nombreuses minutes de galop … il finit enfin par arriver à portée visuelle d’un groupe qui n’était habillé ni de bleu, ni de rouge.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 212
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 25
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 2 Oct - 15:59

     
La sainte guerre






L'ordre de Nyang donné, l'enfant masqué n'objecta pas. C'était pour lui un bon moyen de se rendre utile au combat.


▬ Nyang, répondit-elle simplement, avant de se détourner du gamin pour retourner à son poste.




Les archers étaient déjà en position, prêts à tirer si une attaque surgissait soudainement. Mais la Ki n'ordonnait toujours pas le tir. En réalité, elle était plongée dans une profonde réflexion. Quelque chose la perturbait, et elle savait pertinemment de quoi il s'agissait, même si elle refusait de l'admettre. Une multitude de questions se multipliaient dans son esprit, les bruits des armes se cognant les unes les autres et les cris de rage des soldats lui paraissaient désormais lointains.


Pour qui te bats-tu, Nyang  ?

Pour retrouver mon père.

Le Commandant Ki aurait-il voulu que tu agisses ainsi ?  

Est-ce que j'ai le choix ?

Oui. Et tu le sais.



Oui, Nyang en était consciente. Participer à cette guerre n'avait plus aucun sens. Tous se trahissaient les uns les autres, les soldats ne se battaient que pour la gloire de leur stupide Phénix, Serpent ou Dragon. Quant aux élus...chacun participait à cette guerre pour une cause différente. Une cause qu'ils défendaient.
La Ki en avait-elle une ? Hormis le fait de vouloir rentrer chez elle, Nyang n'avait pas de raison de se battre. Elle n'avait pas de raison de tuer des innocents.
Commençait-elle à s'attacher à ce monde ? Si tel était le cas, alors elle devait définitivement mettre une croix sur ce conflit.



▬ Ça suffit, dit-elle sur un ton ferme et indiscutable.




Toute cette mascarade avait assez duré. La Ki agirait de son propre chef désormais, même si cela devait lui coûter la vie. Peut-être sera-t-elle insultée de traîtresse, ou alors de simple déserteuse, mais cela n'avait plus d'importance pour elle. À quoi bon participer à un conflit, si on ne sait même pas pourquoi on se bat ? Nyang voulait à tout prix rentrer dans son monde, et même si elle haïssait Kosaten et leurs créateurs, elle savait qu'il devait exister un moyen autre que tuer de simples natifs.


▬ Je me retire de cette guerre. Vous pouvez faire comme bon vous semble.

 


Alors qu'elle s'apprêtait à disposer, une odeur étrange se fit sentir. Aucun doute, c'était du feu. Se retournant vers le champ de bataille, elle put voir avec horreur que le camp fuyujin était en flammes. Des panaches de fumée s'élevaient en se déployant comme les plumes d'un paon noir. Émergeant de la fumée, plusieurs soldats s'enfuyaient en hurlant, mais les cris qui se faisaient entendre laissaient supposer que plusieurs combattants étaient pris au piège à l'intérieur.

Sans réfléchir une seule seconde, Nyang quitta son poste pour se précipiter vers le camp. Elle se rua à l'intérieur en posant une main sur sa bouche, sans se soucier des conséquences que cela pourrait avoir, espérant bien sauver un maximum de personnes. La fumée se propageait de plus en plus, brouillant la vision de l'archère. Elle fit néanmoins son possible pour secourir ceux qui se trouvaient le plus proche de l'entrée.

Mais évidemment, il était hors de question de s'arrêter là. Nyang entra de nouveau dans le campement, passant à côté de plusieurs morts, complètement brûlés. D'une main tremblante, elle retournait les corps inanimés au sol, espérant trouver un signe de vie...mais c'était en vain. Ils avaient presque tous succombés.

Soudain, une voix faible se fit entendre, presque lointaine. Sous ce tumulte, il était difficile de la distinguer clairement, mais quelqu'un était vivant, c'était indéniable.

▬ À...à l'aide...



Nyang avança, s'enfonçant de plus en plus à l'intérieur de la grande tente. Le camp était désormais éclairé par les flammes qui l'envahissaient peu à peu. Un orange sinistre et lugubre. Elle trébuchait quelques fois sur des corps inertes, et la seule chose qu'elle pouvait faire c'était les regarder avec désolation.

Nyang en était consciente, plus elle avancerait, et plus il serait difficile de retourner vers la sortie.
Mais les responsables de cette guerre étaient les élus, les natifs n'avaient rien fait pour mériter un tel sort. Leur dirigeant ne leur laissait tout simplement pas le choix.

C'était un moyen pour elle de réparer ses erreurs, quitte à y perdre la vie.





Équipement:
 

Résumé pour le MJ:
 


État actuel des archers:
 



To an enemy, tears are better than blood. I'll never cry in front of anyone.


Many faces of Nyang:
 


Dernière édition par Nyang le Jeu 5 Oct - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1389
Yens : 905
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 2 Oct - 17:44

L'apostrophé ne mit pas longtemps à répondre de manière très assurée à sa question. Il n'était bien évidemment pas un traître selon ses dires, ce qui en soit était vrai, et il était porteur d'un message. Ses hommes devaient l'escorter jusqu'au camp pour qu'il puisse le transmettre. Cette information semblait capitale et... ne pouvait pas lui être transmise car il n'avait pas été vu au campement au début des hostilités. Sérieusement? Alors déjà il ne lui avait rien demandé et puis pour qui se prenait-il? C'est peut-être cela qui le répugnait chez les seikajins aussi, leur orgueil sans limite. Il s'en allait apprendre à cet homme la loi du plus fort...
 
Il s'avança alors jusqu'à se retrouver face à celui qui lui avait parlé comme s'il lui était supérieur avant de lui décocher un petit sourire ne laissant présager rien de bon.
 
-Dorénavant tu me feras le plaisir de me demander la permission avant de m'adresser la parole garçon… déclara-t-il avant de... de lui péter la gueule, clairement.
 
L'action se passa à une vitesse fulgurante, en un instant l'élu bleu se retrouva au sol avec le crâne ensanglanté, toujours vivant mais peut-être plus pour longtemps. Si l'information qu'il détenait était capitale, il avait intérêt à la lui donner avant de clamser comme le chien galeux qu’il était. Un simple soldat n'avait pas à s'adresser de la sorte à un élu de son …
 
Enfin, c'est du moins comme ça qu'il aurait aimé que les choses se passe parce que non, en réalité il ne lui colla pas du tout son poing dans la gueule. Notez tout de même que ce n’était pas l’envie qui lui manquait mais plutôt... Le courage. Non il n'avait pas le courage de faire face à Seika l'accusant une nouvelle fois de trahison de manière absolument injustifiée. Il n'avait pas intérêt à faire la moindre bourde diplomatique en ce moment, et taper un soldat en était une.
 
-Très bien, je comprends totalement, déclara Bashô avec un grand sourire. Je vous propose donc ceci puisque vous devez transmettre votre information le plus rapidement possible et que moi je dois aller au front pour pouvoir y apporter tout mon soutient: je vous téléporte au campement comme ça plus besoin d'escorte ce qui me laisse le loisir de commander votre troupe pour aller sur le front et ainsi optimiser notre efficacité. M’est avis que c'est de loin la meilleure solution, qu'en pensez-vous?
 
La décision t'appartient God Serena, si tu le souhaites Bashô peut te téléporter en un instant au camp avant de te laisser seul, mais tu devras accomplir ta mission sans tes hommes. Sinon tu peux refuser mais... Ce sera louche non, es-tu prêt à prendre ce risque?
 
J'ai hâte de voir ton poste...
 
Action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 622
Yens : 50
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21
Localisation : Je t'en pose des questions?

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Isaac Foster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 2 Oct - 17:48


Huh

«   Nous n'arrêtons jamais d'explorer, et le terme de toute exploration sera le retour au point de départ.    » ~  






Tranquillement, tu gardas un œil sur les nobles trouvés. Natsume finit même par prendre les devant et faire le guet, dans l'attente du retour de vos compagnons. Plus l'heure passe, plus ton inquiétude grandissait à leur sujet. Les nobles n'ont pas été épargnés par la bataille non plus, du moins, c'est ce que tu jugeas en voyant les cadavres à côté.

Entre temps, tu avais posé ton turban sur le sol, qui porter donc le soldat de fuyu blessés. Celui-ci respirait encore, mais faiblement. Hélas, tu ne pouvais pas faire grand chose pour lui..Juste...Regarder.

Des bruits de pas t'alertèrent d'une nouvelle présence...et lorsque tu te tournas, ce fut pour voir deux soldats, le visage froid, exprimant par leur simple présence qu'ils avaient un but à accomplir.

-Sommes, nous réellement forcé de répondre par la violence? Ce n'est pas notre guerre et pourtant vous êtes là pour accomplir un sombre travail...Nee....Je n'ai même pas besoin de me concentrer ou quoi que ce soit... Votre âme est déjà impure par toutes les vies que vous avez arrachés.


Même toi cela te désolé au plus au point. Les rukh étaient noir, représentant le côté sombre de leurs âmes, de leurs cœurs noircit par les sales actes. Tu serras ton sceptre dans tes mains, alors que tu fis face aux deux soldats.

- Etes-vous comme notre dieu? A apprécier de voir des habitants ainsi que des elus rougirent la terre ou nous marchons ? Nous n'avons pas à faire ça!...Pourquoi personne ne souhaite trouver un terrain d'entente ?

Lentement, le symbole sur ton front s'illumina, activant ainsi le don que tu avais plus ou moins reçut de la part de ton prédécesseur. Tu sentais déjà une nouvelle énergie en toi, puis te levas ton sceptre pour le pointer sur l'ennemi.

Tu créa une multitude de sphères de flamme pour les lancer sur un des soldats, puis tu enchaîna presque aussi tot sur ton sort de foudre sur l'autre garde. Tu n'avais plus le choix, c'était eux ou...les nobles. Lorsque tu es acculé sans avoir une once de chance de raisonner quelqu'un, parfois...Il faut savoir agir. Tu iras voir si Natsume à eu pareil de son côté.

Neanmoins, l'épuisement ne tarda pas à se sentir, et la Sagesse de Solomon finit par décliner en intensiter, jusqu'à ne plus être lumineux. Tu ne devais pas abuser non plus, et gardé tes forces. Dans le doute, tu assenas une dernière fois ton "attaque signature", comme le disait si bien ton meilleur ami.

-Harlharl infigare !

Tu fixas la sphère de flamme bondir sur le soldat...presque..à regret. Tu n'est pas ecnore assez fort pour t'imposer avec des paroles. Dans le doute que les soldats n'en on pas eu assez, tu activa ton borg, toujours restant devant les nobles.

Au loin, tu semblas appercevoir quelqu'un qui venait dans votre direction. Oh? Un de vos compagnons de départ peut-etre?


-------
Récap:
 

Sorts utilisés:
 


Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1529
Yens : 40
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 2 Oct - 20:34




Petit à petit l'image D'Hisana et de Rukia s'effrita pour laisser place à un être hideux qui sembla familier au capitaine. Quand celui-ci se mit à s'exprimer, le shinigami comprends alors ce qu'il se passait. Le dieu en personne de Minshu se présentait devant lui, luttant apparemment pour que les deux élus ne disparaissent pas tout de suite. La première réaction qu'eut l'épéiste fut de la colère. Comment osait-il ? Ils étaient déjà mort, pourquoi retarder le supplice ? Et pourquoi être intervenu si tard ? L'argument de la copie par les autres dieux n'était qu'un odieux canular égoïste aux oreilles de l'élu. Ce Manshe le prenait vraiment pour un con. Déjà qu'il détestait ardemment ce monde, voilà que le dieu faisait n'importe quoi. Quelle honte.

Ne m'appelle pas ton enfant. Nous les dieux sommes censés êtres valeureux. Ici, je ne vois qu'un être faible qui ne mérite aucune considération. Ne me range pas dans tes jouets. Minshu est faible par ta faute, et ton intervention était inutile.

Il avait le regard sombre. Il entendit tout de même son partenaire tombé lui aussi au combat proposer de rejoindre les compagnons partis eux aussi à la recherche des morts, au moins pour avertir l'un d'entre eux de sa mort. Personnellement, Byakuya n'avait de compte à rendre à personne. Il ne les connaissait pas assez pour s'en soucier. Mais vu qu'il avait encore droit à une action dans ce monde autant aller aider les nobles qui eux n'avaient rien demandé. Juste avant de se lancer, il foudroya encore Manshe du regard.

Ne te méprends pas. Si j'exécute ce que tu demandes ce n'est pas par loyauté, mais par intérêt personnel... tu ne vaux rien pour moi.

Il suivit Tenma et finit par trouver le groupe. Le mage se dirigea vers un petit garçon plutôt grassouillet. Sûrement ce Natsume... lui décida alors d'avertir le jeune enfant qui le secondait. Il le trouva au prise avec des soldats bleus. Il se plaça sur le côté, entre Aladdin et les soldats.

Petit, je faisais partit du groupe qui devait vous rejoindre dans cette quête pour les nobles. Zayro s'est interposé sur le trajet, et est responsable de ce que je suis devenu. Ce faible de Dieu m'accorde encore quelques minutes pour t'avertir que notre groupe ne vous rejoindra plus. Accomplissez cette quête là où nous avons échoué.


Equipement :
 


Actions :
 
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Lun 2 Oct - 21:23




feat.Les vrais guerriers

Rinkyu vs Assassins


Jamais encore l’Uchiha que j’étais n’avait connu la guerre. Pourtant, mon quotidien y était continuellement plongé. Entraînements et combats s’enchaînaient chaque jour sans relâche, tandis que quelques personnes portés par des idées suicidaires, osaient tenter de me tuer à mes heures perdues. Ce faisant, ce monde qu’était Kosaten, m’avait déjà enseigné mieux que quiconque ce qu’était la guerre, et ce bien avant ce jour. Bien que j’eusse tous ces atouts importants et grandioses, cela ne m’empêcha pas d’avoir été la cible d’une machine que je ne pouvais même pas attaquer. Les armes qu’on avait eues à Kupuo, n’avaient pas été utilisées, de même que, l’armée de Shiryoku s’était montré particulièrement inutile dans cette lutte. Mais cela était-il mon souci ? Non, jamais. Bien au contraire, je me focalisais sur autre chose de totalement différent, une ouverture que je n’avais pas encore eue.

Pour le moment, j’étais dans une situation un tantinet délicate. Les ennemis m’avaient encerclé, bien que je n’eusse attaqué personne auparavant. Tous semblaient armés, et suffisamment forts pour me donner du fil à retordre. Mais j’étais également fort, pour quiconque s’était un peu renseigné sur mon compte. Tournant autour de moi-même lentement, mon regard se posait sur chacun d’entre eux. Une fois tous comptés, je dégainai mon épée de ma main droite ainsi que trois kunais de la main gauche, j’étais paré au combat. Suite à cela, je plongeai mon regard dans les leurs ou du moins, j’essayai. Mais à ma grande surprise, ils dévièrent les yeux pour ne pas me fixer directement. Leur réaction me fit légèrement sourire. Mes ennemis avaient eu quelques informations à mon sujet, et connaissaient le danger de mes pupilles.

- Malins. Venir essayer de m’abattre après avoir récolter des informations à mon sujet n’est qu’une preuve de votre professionnalisme. Mais jusqu’où vos informations peuvent-elles vous aider ? Divertissez-moi… le plus longtemps possible.

- Tu rêves… On va plutôt t’abattre…

Répliqua un assassin qui surgissait depuis mon dos. Il était légèrement au-dessus de la hauteur de mon épaule, prêt à m’asséner un coup titanesque. Ma tête se tournait à peine, que mon ennemi fit jaillir du feu de ses mains pour me frapper avec de la façon la plus brutale possible. Une explosion se fit ressentir dans cette zone-là, mais je réussis à éviter à l’aide d’un grand bond arrière, l’attaque qui m’était destinée. Dans ce mouvement, j’avais réussi à prendre avec moi la Nephalem, qui semblait ne pas se sentir bien. Ce n’est qu’une fois arrivée à une cinquantaine de mètres d’eux que je lâchais la jeune mage.

- Restes ici. Si tu veux te rendre utile, cherche à aller te faire dégivrer les bras.

Suite à ces mots, je fusai dans la direction de mes ennemis, préalablement localisés avec mes Dojutsus. Je lançai à quelques Kunais explosifs à ces derniers, qu’ils contrèrent avec brio – avec le plat de leurs lames – mais qui explosèrent dans la figure de certains, les déstabilisant un moment. Une raie rougeâtre tracée par le trajet de ma pupille lumineusement rouge, était la seule chose visible par mes ennemis dans la nuée formée par les explosions. En quelques déplacements, j’enchaînai les coups d’épée, visant toujours leurs torses. Oui, le meurtre rapide et net, était ce que je visais particulièrement

Comme ayant anticipé mes déplacements, une autre personne doté d’une bien plus forte corpulence que moi, me stoppa net avec un coup de hache descendant. Immédiatement, je parai l’attaque avec mon katana, sans pouvoir bouger à cause du poids de l’arme ennemie.

-Baraka, maintenant !!!

S’écria l’homme à la hache. C’est alors que de la fumée, jaillit un feu puissant qui ne manqua pas de s’abattre sur moi. Le choc fut lumineux et puissant, si bien qu’on ne pouvait que me voir rouler le long du sol, jusqu'à ce que je me heurte à un rocher.

Tous semblaient être heureux de m’avoir eu, seulement, je n’étais pas encore mort. Certes j’étais blessé au niveau de la tête et mon torse venait encore de recevoir une attaque lourde, mais il n’y avait rien de bien inhabituel. Une fois sur mes deux pieds, je pus voir six personnes seulement debout en face de moi. La moitié avait été tuée. Mes mains se rapprochèrent l’une de l’autre pour apprêter un Jutsu, mais après, je me remémorais ma carence en chakra. Je n’allais pas dépenser mon énergie pour des personnes comme elles.

Je repartis encore au combat, donnant mes attaques les plus imposantes, mes combinaisons les plus puissantes, tout en gardant un œil sur mes ennemis. Je ne voulais absolument pas qu’ils survivent, mais leur destin, n’était pas uniquement entre mes mains.




équipements:
 

Résumé:
 

Résumé Staté:
 

Détails:
 
[/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 197
Yens : 300
Date d'inscription : 27/09/2016

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Li-Ming ☞ Arrogant ☞

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 3 Oct - 1:33

 
 
LA GUERRE
feat.Des élus, des natifs des MJ


AMBIANCE
....par le froid.

Agrael avait arrête de stocker ses flammes dans sa mâchoire afin de les ravaler avec difficulté afin d'éviter de me blesser par son geste alors que le froid progressait le long de mes bras... Mais je pouvais me sentir rassurer de voir Rinkyu qui avait pris la relève pour s'occuper de l'assassin... Attend il était entrain de frapper dans le vide avant que je puisse distinguer avec du mal la présence de plus forme qui commençait à nous encercler avant que le shinobi décide de se mouvoir avec aisance en prononçant des phrases que je comprenais que peu dans mon état actuel et ma fatigue. Avant qu'un des assaillants face apparaître des flammes afin de créer une explosion pour nous toucher et nous éliminer avec rapidité, ce geste rapide et irréfléchi permit à mon compagnon de m'éloigner des ennemis tout en me conseillant de trouver un moyen de me faire dégivrer mes bras... Une bonne idée mais comment faire ?

Seulement mon esprit n'était pas dans la réponse à cette vérité car une douleur me frappa à cause de la chaleur généré par la simple explosion, mes bras semblaient souffrir le martyre par ce simple changement de température éphémère qu'avait légèrement déformé la texture de la glace. Peu à peu, le blizzard se concentra autour de mes bras pour les refroidir alors qu'une voix féminine résonna dans ma tête :

La morsure du givre t'appe...

Comment ? Qui m'a parlé ?

Je tournais la tête pour trouver l'origine de la voix alors que le blizzard repartit normalement sur le champs de bataille, me laissant en spectacle face aux combats de Rinkyu qui se décharnait corps et âme à sa bataille... Mon dragonnet revint contre moi et son regard était inquiet envers moi et grognait contre chaque personne qui s'approchait de moi comme un chef de meute défendant sa famille. Il avait donc senti ce changement bizarre qui agissait en moi... Mais je dus faire attention à la suite des événements car un assassin partit dans ma direction afin de me porter une attaque au visage, j'étais trop lente pour me défendre et Agrael aussi... Sa lame était proche de mon visage et elle pénétra ma peau afin de buter contre une chose dure autre que l'os de mon crane sans aucune douleur...

Mes bras n'étaient plus les seuls endroits gelés, le temps que je regarde le combat, des pics de glace avaient pousser le long de mes jambes et mes cheveux, mes précieux cheveux avaient blanchi... Pourquoi ? Pourquoi son arme n'avait pas franchi ma peau et mon os ?? Pourquoi son regard effrayé alors qu'il ôtait sa lame sans aucune douleur de ma part, sans aucun saignement de ma part... Je pus voir mon reflet dans les yeux des deux, ma peau avait blanchi ainsi que mes plaies qui semblaient être gelés. Que m'arrive il ?

LAISSE LE FROID T'ENVAHIR.

Equipement:
 

Résumer du post:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 3 Oct - 1:35

À la recherche de l'artefact
Malgré la tension qui animait les lieux, le shinobi restait de marbre. Les pointes des lances à quelque centimètre de son corps, suffisait d’un mouvement et il se faisait tuer, mais les soldats, plus enclin à réfléchir avant d’agir, prit quelque minute avant de revenir au intéressé. Un d’entre eux pris la parole et les obligea à les suivre durant leur patrouille. Mizoku les remercia d’un sourire et suivi la patrouille. En fait, il n’avait pas vraiment le choix, car les gardes s’étaient positionnés de manière à obliger les élus de Minshu à avancer dans la direction voulue.

Le mage qui les accompagnait tira doucement sur sa manche et il lui chuchota que l’artefact se trouvait tout près. Malheureusement, les gardes eux continuaient leur route et ne laisseraient sûrement pas les MinshuJin se séparer d’eux alors qu’ils étaient encore trop près du camp de Seika. Mizoku tourna la tête pour voir si Licht avait un plan, mais celui-ci semblait ne pas apprécier ses façons de faire. Il ne pouvait pas attendre plus longtemps, il s’arrêta et il espérait que les cavaliers fassent de même sans quoi il se verrait piétiner par les sabots des chevaux.

- Pardonnez mon arrêt brusque, mais notre mage ici présent à reçu un message télépathique comme quoi nos représentants auraient été aperçu aux alentours. Si cela ne vous gêne guère, j’aimerais au moins m’en assurer et ramener vivant nos représentants. Nous ne désirons pas nous mêler de cette guerre, mais seulement ramener nos représentants vivants et quitter cette zone de guerre. Vous pouvez toujours nous escorter si vous le voulez.

Il tenta le tout pour le tout quitte à accepter que les cavaliers les suivent jusqu’à l’artefact. Au besoin, il ferait en sorte de trouver l’artefact par hasard, même si cela pouvait paraître louche au premier abord. Le Sowano ne désirait pas utiliser la violence et faire sauter sa couverture. Parfois, il fallait user de tact plutôt que de violence. Il espérait seulement que les gardes aient mordu à l’hameçon.

Action:
 

Technique contextuelle:
 

Équipement:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 3 Oct - 2:34

The « Holy » War ♪

Ces Démons ne me disent vraiment rien qui vaille. À aucun moment ils n’abaissent leur lance, même après avoir écouté le mensonge du dénommé Mizoku. À la place, le groupe d’individus démoniaques décide de les escorter jusqu’à une patrouille, située à une plus lointaine distance du champ de bataille. Je plisse les yeux, un peu plus encore. Des Démons qui escortent un Ange ? On aura tout vu ! Comme si un Ange avait besoin d’être accompagné par des Démons pour quitter une zone de danger ! Alors que nous venons d’éviter des ignobles créatures démoniaques ?! Hors de question ! Je ne veux pas rester en présence de ces Démons plus longtemps ! Ils vont souiller mon âme, à être aussi nombreux et proche de moi ! Je suis un Ange ! Je ne deviendrai pas un Ange Déchu ! Jamais je ne m’allierai à ces Démons ! Je suis persuadé que c’est ce qu’ils cherchent à faire, en restant près de nous !

Mon poing se serre dans la poche de mon sweat. Le soi-disant Élu de Minshu se contente de les suivre sagement. Non comme si nous avons vraiment d’autres choix, à moins de vouloir finir empaler sur l’une des lances. Dieu ! Moi qui suis un Ange, pourquoi ne puis-je pas dévoiler mes ailes, et m’envoler pour échapper à ces Démons ?! Trop faible. Trop faible. Je n’ai même pas la force de concentrer mon énergie angélique. Que Dieu peut être cruel, parfois ! Me priver ainsi de mon énergie angélique ! Je le jure… je me vengerai de ces Démons aux couleurs rouge et doré. Je me vengerai. Une fois que ma mission première sera remplie, et que j’aurai récupéré suffisamment mon énergie divine pour soigner mon bras. Je reviendrai. Je chasserai les Démons de cet endroit. Je les renverrai là d’où ils viennent. Je débarrasserai les ‘Terres Sacrées’ de Dieu, d’eux. Je le jure. Sur mon âme d’Ange Élu de Dieu.

Quelqu’un me tire alors sur la manche, me tirant hors de mes pensées vengeresses… ne réalise-je que maintenant que je suis en train de sombrer inconsciemment du mauvais côté ? Un Ange ne devrait penser de tels propos. Un Ange est pur. Il ne pense pas à la vengeance. Comment ai-je pu en arriver là ? Peut-être que Deve l’a senti, étant lui aussi un Ange, et qu’il a cherché à ramener mon attention sur notre mission. L’artefact est proche. Très proche. Vraiment ? Je regarde légèrement autour de moi. Mais rien ne m’indique qu’un quelconque objet émanant un puissant pouvoir divin ne se trouve dans les environs. Serait-il enterré dans le sol ? Une possibilité comme une autre. Cependant, le groupe de Démons ne semble pas décider à nous laisser partir. Je desserre mon poing, prêt, une fois de plus, à employer les grands moyens pour fausser compagnie à ces Démons ayant une apparence humaine.

Et encore une fois, l’homme aux cheveux gris s’arrête brusquement pour déclarer… un nouveau mensonge. Je le regarde du coin de l’œil, l’air sombre, n’appréciant guère ces mensonges continus. Mon instinct angélique proteste sévèrement. Je ne supporte pas ça. Pourtant, cette fois encore, j’allais simplement approuver quand soudain… une lumière blanche aveugle illumine les environs. Je place mes bras devant mes yeux, les fermant, pour me protéger de l’éblouissement. Dieu intervient-Il de nouveau pour nous aider ? Quel honneur ! Qu’Il soit loué ! Je rentrouvre légèrement les yeux, clignant à plusieurs reprises afin d’y voir plus clair, pour essayer d’apercevoir Deve et Mizoku. Quelques Démons se sont dispersés vers la lumière, créant dune brèche dans leur encerclement.

« Profitons de la diversion de Dieu ! »

Dis-je aux deux hommes, évitant de parler trop fort en présence de ces Démons qui pourraient saisir cette opportunité pour s’attaquer à Dieu. Je tente de m’enfuir en passant à travers les individus démoniaques pour s’éloigner autant que possible, quitte à revenir sur les lieux pour chercher l’artefact divin, une fois que nous les aurons semés.




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 3607
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Localisation : En lune de miel :3

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Amaya Dragnir ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 3 Oct - 19:00


La "sainte" guerre

La ligne droite qui me mène vers Sakura devient de plus en plus courte, mais cela ne veut pas forcement dire que je vais réussir à la rejoindre pour me placer sous sa protection. En effet, comme je le redoutais, le soldat prend appui sur chacun des obstacles sensés le ralentir, et parvient à franchir le mur avec peu de difficulté. Il est bien habile tout de même pour un simple soldat.

Finalement, j'arrive à portée de l'élue plus ancienne, quand le décor se retourne et que mon dos heurte une surface à la fois souple et dure. Je ne comprends ce qui vient de m'arriver qu'une fois que je vois l'homme à mes trousses subir le même sort et atterri dans la toile de tente. Mon premier réflexe en le voyant est de me remettre sur pied et de reprendre ma course. Mais à peine me suis-je redressée que Sakura cri :

ÇA SUFFIT MAINTENANT ! D'une voix autoritaire.

Je m'immobilise donc instantanément. Elle n'a pas l'air contente, pas du tout. Et cette fois elle ne semble pas prendre mon parti. Ce qui est normal au fond, elle a juste dû nous voir courir sans savoir pourquoi et maintenant elle réclame des explications. Je choisis donc de me lancer une fois un peu plus éloigné de l'homme.

Je soignais les blessés avec Yuki quand Long m'a parlé. Je me suis en quelque sorte rebellée et il a commencé à rependre une forte douleur dans mon corps. Puis quand ce soldat s'est approché, la douleur est partie d'un coup sans que je sache pourquoi. Alors que je le remerciais de s'inquiéter pour moi, il a sorti un couteau pour me menacer. Aussitôt, j'ai essayé de m'immobiliser pour prendre la fuite en quête de renfort, mais je ne pouvais compter que sur moi-même, alors j'ai continué de fuir...




Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 59
Yens : 535
Date d'inscription : 05/09/2017

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
God Serena ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 3 Oct - 19:00

" Aventure: La “sainte” guerre

Apparemment, mon stratagème avait brillament fonctionné. Du moins sur un point. L’homme, l’élu que j’avais croisé sur le camp Fuyu me donna alors sa décision : Il allait me transporter directement au camp, dans la gueule du loup, déguisé en dent pour ma part, mais prendre le commandement de mes hommes. Evidemment que j’allais le suivre, avais-je le choix ? Non, évidemment. Je me tournai vers mes hommes et leurs lança un message :

« Suivez cet élu, respectez-le comme votre chef. Ne le perdez pas d’une semelle. N’oubliez pas que notre supérieur attend votre retour sur le champ de bataille, rejoignez le dès que possible. »

Ce message signifiait clairement pour eux : « jouer le jeu et éclipsez-vous dès que possible quand vous serez au milieu de la mêlé »

Moi, je me laissais conduire, je m’approchais de l’élu moustachu puis lui indiqua que j’étais prêt à l’accompagner dans ce voyage spatio-temporel. J’espérais qu’il m’emmènerait pas trop loin des généraux.
God Serena  



Récapitulatif :
 

équipement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mar 3 Oct - 23:28

Tour 9:Une folie guerrière  











Seika :          

Natsu:  La bataille atteint son paroxysme au centre du combat. Et alors que tu finis une partie à repousser l'adversaire, tu retournes vite à un autre endroit, mais la fatigue se fait sentir dans les deux camps. Toutefois, Fuyu commence à prendre quelques mètres sur vos troupes. Leur nombre supérieur se fait finalement sentir... Et peu à peu l'issu de la bataille aussi. Le desespoir commence même à se faire sentir dans l'âme de quelques guerriers... Le visage de tes compatriotes est à présent marqué par le sang de leurs adversaires ou de leurs compatriotes, la crasse se mêle à tout ceci...Tu te rends compte d'un coup que la guerre est bien plus dure que ce que peuvent compter les bardes dans les auberges...Elle est froide et sans pitié...



Sakura: Tu réfléchis vite et agis en conséquence. Aussitôt attrappant les bras des deux , tu les propulses vers une tente pour éviter probablement qu'il se fasse mal. Pourtant du coin de l'oeil , tu remarques que le soldat et bien plus agile que tu ne le pensais et son style de combat est différent que ceux des fantassins de Seika. Parvenant dans une maîtrise parfaite de son corps, il se retourne et amorti la chute, comme un félin. Avant de se relever te portant le même regard mauvais qu'il portait à Amaya.  Et d'un bond se précipite sur toi, avec une seule phrase jeté avec haine:

-Vous me dégoûtez les élus. Chacun de vous ne mérite que la mort... Kosaten s'en portera bien mieux!

Le combat semble inévitable et tu ressens que cet adversaire est plus dangereux qu'il n'y parait...(voir réso de Amaya

Gally :  Tu combats tes ennemis avant d'être interrompue par une connaissance que tu n'espérais pas voir ici. Et alors commence une discution entre vous l'un essayant  de convaincre l'autre que ses actions sont justifiées, alors que l'autre essaye de la convaincre de partir. Mais alors que tu annonces une nouvelle qui pourrait tout boulverser, crois-tu vraiment que ceci ménera le pirate dans ton camps, alors qu'une menace rôde dans les alentours?


Amaya:  Subissant le sort de l'élu de Seika, tu essayes de t'expliquer pour gagner la confiance de ton hôte. Mais impuissante, à priori tu assistes à une nouvelle scène... ( voir réso de Sakura

Minshu/ Tenshi:

Haizen: Décidément ton arrivé permet en partie à tes alliés de s'échapper, du moins, tu ne restes guère plus de temps pour vérifier si c'est le vas et file au nord pour retrouver tes compatriotes. Et arrivé dans une grotte prit petit à petit par la neige, tu vois tes camarades aux prises avec des hommes peu avenant et louche. Mais cette fois-ci même toi tu peux remarquer que ces derniers ne rigolent pas et qu'ils sont au-delà de ton niveau et de tes capacités. Que vas-tu faire, attendre que ton compagnon s'en débarasse? Rejoindre la grotte que semble protéger Natsume? Ou bien d'autres choses...

Mais au même instant ton cristal pulse sans prévenir, te causant une étrange douleur qui vint de plus en plus forte. Ce qui n'est qu'un forumillement commence à te causer une légère migraine pour l'instant, mais tu en es persuadé ce n'est pas prêt à se terminer...

Spoiler:
 

Natsume  Tu captures tes assaillants, tout en discutant avec eux, ces derniers font mine de s'éloigner pour ne jamais revenir du moins c'est ce que tu crois. Tout ceci n'était qu'un subterfuge, car rapidement, l'un d'eux ayant fait le tour pour passer au-dessus de la grotte te bondit dessus, alors que les autres hommes reviennent par les côtés à leur tour...L'homme avec qui tu avais parlé précédement, te regarde avec un sourire mauvais, et quand il va pour parler, un second l'interromp:

-Cesse ta comédie. Nous sommes là que pour une seule chose. Sort de ce rôle de soldats du Royaume. Si tu nous a rejoins, c'est pour la même vision que nous. Pas besoin de parler avec ces élus qui sont la source des maux de Kosaten. Nous devons les tuer jusqu'à au derniers et la Paix reviendra sur notre monde....

Les paroles étaient dites rapidement, et certainement pas à ton intention. D'ailleurs peut être ne les as-tu entendu que d'une oreille, vu que plusieurs hommes n'ayant aucun symbole de Seika ni de Fuyu continuent leurs attaques rapide et dangereuse. Ils sont agile et parviennent même à passer entre les éteintes de ton écharppe. Ils ont testé ton pouvoir et semblent avoir compris le  fonctionnement de ton écharppe.... Ils apprennent vite!

Aladdin: La guerre n'est jamais quelque chose de bon et tu dois y faire face aussi... Essayant de raisonner les hommes face à toi, tu comprends rapidement que ceci ne sert à rien. Et t'attaque à eux. Le sol tremble sous tes assauts et peu à peu une épaisse fumée se forme dans la caverne rendant la visibilité plus difficile. Et lorsque tu t'arrêtes tu aperçois une silhouette approchait de toi, avant que la fumée ne l'enveloppe aussi. Mais es-tu parvenu à tuer les deux inconnus?

-Nous n'avons arraché aucune vie. Notre seul désir est de tuer les ennemis de Kosaten... Vous! Vous les élus! Nous ne prenons aucun désir à tuer et à assassiner les élus. Malheureusement, vous êtes la véritable menace de notre monde. Toute cette guerre, toutes ces batailles, tous ces morts sont de votre fautes... Nous allons montrer aux dieux que nous ne sommes pas d'accord à votre présence, vous apportez la guerre et la mort partout où vous passez...

La voix provient de l'épaisse fumée, et alors qu'elle disparait peu à peu, tu vois tes deux avdersaires, l'un plus affaibli et blessé que l'autre. Mais se séparant pour venir te prendre à revers, l'un à ta droite l'autre à ta gauche... Tu entends les nobles au côtés de toi pousser un cri de peur, alors que les gardes du corps se rapprochent des politiciens pour les protéger... Le combat ne semble que commencer...

Byakuya Tout comme ton camarade, tu reviens à la vie, du moins en apparence. Et alors que tu rages, tu te décides à suivre ton compagnon. Arrivé à la fameuse caverne, tu vas prévenir Aladdin de continuer la mission sans eux. Mais peut être leur seras-tu plus utile que tu ne le penses en les prévenant du danger à l'avant... Les aidant dans leur retour en direction de l'avant poste Mishunjiin

Tenma: Ne comrpenant pas exactement ce qui se passe tu te diriges rapidement vers ton compagnon. Dans ton état, tu ne te rends peut être pas compte que la fatigue ou l'essouflement ne t'atteint pas, et chacun de tes pas se transformes à de légères téléportations qui t'amènent plus rapidement que prévus vers ton ami. Essayant d'user de tes pouvoirs, tu le fais inutilement. Bientôt, tu vois de nouvelles particules magnifique et brillant s'échappaient de ton corps, et d'elle tu ressens cette étrange sensation lorsque tu utilises tes pouvoirs, et bientôt la particule s'enflamme pour se désintégrer. Tu comprends que ton dieu n'est pas le seul protagoniste et qu'il combat le roi des morts autant qu'il le peut pour te donner encore un peu de temps...

Puis tu assistes donc impuissant au retour des assassins ( voir réso de Natsume)

Licht et Mizoku: Toujours escortés et essayant de chercher une solution pour vous éloignez de votre fausse protection. Mizoku invente une histoire pour se rapprocher de l'artefact. L'homme qui semble être l'officier se tourne vers vous est alors qu'il semble prêt à accepter, un flash lumineux aveugle toute sa petite troupe, hormis lui qui était tourné vers vous.Surpris par ce qu'il vient de se passer, il détourne le regard pour voir l'origine de l'attaque, avant de voir l'ange se précipiter pour s'enfuir. Cette fois-ci la colère se lit sur son visage, vous avez essayer de le berner et il s'en rend compte. Mais Licht a oublié un point important dans son plan. Lui est à pied, alors que la troupe est à cheval... La main de l'officier se rapproche donc rapidement de l'épaule de l'ange pour l'attrapper.... Il semble que vous ayiez choisi la mauvaise solution... Sauf que, au même instant, une troupe de couleur bleu et blanche charge votre petit contingent. Dans quelques minutes les deux groupes vont se mêler et avec le combat... Profiterez-vous pour fuir, ou aider les Seikajiin à combattre??


Fuyu:          

Zayro:  Le colosse reprend enfin sa véritable personnalité, pas celui d'un protecteur de Fuyu ni une arme du royaume des glace. Mais bien l'être froid et indépendant qu'il avait toujours été. Ainsi, il détruit sous le regard médusé les tentes du camps, alors que les cris de leurs compatriotes prit sous la fureur du messager des enfers brûlaient vif... Autant dire qu'un tel acte allait être remonter à Sul Hei, sans même savoir comment il allait réagir à son action. Mais le cauchemar de Kosaten se dirigea vers le barrage et surtout son animal de compagnie. Mais rapidement, une autre présence arriva vers lui qu'il avait certainement repéré depuis longtemps. Le messager essouflé écarquilla les yeux devant la silhouette de l'empereur. La peur le gagnait mais pourtant il accompli sa mission:

-Mon seigneur, cette femme n'est connu d'aucun de nous. Nous soupçonons qu'elle soit venue détruire le barrage, en agissant derrière nos forces. Un des nôtres est parti soutenir nos hommes...


Quel va être ta décision? Alors que tu commences à sentir en approche une multitude d'atome, peut être plus importante encore que les armées présentes... Elle est encore loin, mais qu'est ce que cela peut-il être....


Mist:Tu tues ou peut être ton chevalier servant, les deux assassins et sans aucun respect leur crache dessus, pour aussitôt te diriger vers le rassemblement d'élu du dragon au prise avec les assassins. A croire que vous avez plus d'intérêt à rester dans le campement au lieu d'en finir rapidement avec cette guerre en allant tuer les généraux... Mais bref, tu t'attaques aux assassins dans leurs dos, mais ceci fort habile, t'évite sans aucun problème, et aussitôt tu déclenches les hostilités, tous se séparent et même les soldats Fuyujiin se mettent à courir en tout sens pour éviter les attaques ainsi projetées... Un véritable chaos commence, alors que tu perds bientôt de vue les assassins qui se fondent dans la masse, jouant la parfaire comédie... pour mieux réussir à vous avoir dans l'ombre, sans prévenir....


Zoro :  Alors que tu t'avances pour te reposer et faire de la méditation on t'interpelle rapidement. Adieu la méditation, surtout que le danger que tu sentais quelques temps avant apparait sous tes yeux en la personne que tu connais Gally. Tu ne sais plus quoi faire, le grand pirate perdrait-il pied, et deviendrait-il trop tendre?

Dans tous les cas tu te retrouves devant un dilemme. Empêcher ton amie d'agir et d'emporter tout un peuple. Tuer de nombreuses vies humaines et possiblement élus. Ou l'empêcher d'agir, au risque de devoir la convaincre par la force. Tu attends donc patiement la réaction de ton interlocutrice. (voir poste de Gally et sa réso)

Kakashi:  Absent. Prévenu tard, alors attention je serais intransigeant la prochaine fois!

Li-Ming: Sauvé par ton cher ami, tu t'éloignes du champs de bataille, mais en période de guerre, le danger n'est jamais bien loin. Et déjà un nouvel assassin t'a repéré et t'attaque, sans te causer de dégâts... Que t'arrive t-il ? Quel changement s'opère autour de toi ? En tout cas l'assassin, ne perd pas de temps, réfléchi, il remarque les différences sur ton corps et vise aussitôt les parties les plus fragile... Vas tu parvenir à t'en débarrasser ou te faudra t-il de l'aide ?

God Serena:  Discutant avec ton interlocuteur, tu acceptes sa proposition. Laissant planer le doute à savoir qui remporte cette partie de jeu de l'esprit. Après tout, tu obtient ce que tu désires, mais tu perds de précieuses ressources dans le marché que tu passes... Ainsi t'approchant de l'élu, tu disparais du champs de vision de tes hommes pour te retrouver au milieu d'un camp empli de soldats rouge et or, qui court en tout sens. Mais ils semblent bien organisé et tout ce balai devient même magnifique pour qui sait regarder. Mais comment peut-on trouver du beau à un tel moment. Enfin, dans tous les cas, tu es arrivés à bon port, mais que comptes-tu faire à présent que tu y es, seul?

Spoiler:
 

Rinkyu    :  Tu es parvenu à éloigner la mage du champs de bataille pour revenir aussitôt dans le vif du sujet. Et le combat qui fait rage fait éloigner les troupes Fuyujiin autour de vous. Ils ne veulent évidement pas être une victime malencontreuse de ce combat qui prend des airs titanesque. D'ailleurs quand tu reviens, tu vois Mist qui a déjà fait des siennes, en attaquant l'ennemi. Ayant ainsi déclenché un véritable chaos...Ce qui rend plus difficile encore le combat.Tu ressens, que tu dois user de toutes tes capacités, de tout ce que tu as appris pour en venir à bout. Le combat semble même s'éterniser sous le regard de plusieurs soldats et quelques élus... Ceci ne risquerait-il pas de laisser champs libre à Seika pour intervenir ou avancer dans vos lignes?

Nyang:  Alors que tu décides d'abandonner cette guerre qui n'est finalement pas la tienne, sans même te soucier des conséquences, qui commencent déjà alors que le sceau te brûle, il s'arrête rapidement, alors que tu files sauver les soldats prit sous la fureur de Zayro...TU parviens à sauver des dizaines d'homme qui complétement choqué restent immobile... Mais tu prends le risques de t'enfoncer un peu plus encore pour sauver une vie. Mais que vaut cette vie par rapport à la tienne? Vas-tu être récompensée pour ton acte de bravoure, alors que des bruits de combat juste à côté de parviennent....

Basho:  Là ou certains jouent leur vie au fil d'une épée, d'autres la joue au fil des mots. Chacun essayant de piéger l'autre Bashô et Serena s'affronte dans un duel verbal. Chacun usant de leurs neurones. Et c'est ainsi que Bashô parvient à trouver une idée pour rendre démuni le pauvre Serena, mais celui-ci aura t-il dit son derniers mots ?

Finalement, l'homme accepte et agissant en conséquence tu le téléportes au camps, pour si tu le désires revenir en un battement de cil auprès des soldats que tu as laissé en arrière. Quel va être ton plan d'action pour la suite?


POUR TOUS:  
Vous apercevez du côté du camps Fuyujiin une épaisse fumée noire, signe flagrant d'un incendie important qui se propage dans tout le camps. Que s'est il passé? Pourtant, même ainsi, les soldats concentrés sur le champs de bataille n'abandonne pas. Et là ou l'équilibre se faisait entre les deux camps, les soldats du dragon commencent à repousser ceux du Phéonix. Leur nombre penche finalement et peu à peu la balance, à moins que ceci soit le manque d'élu...
Spoiler:
 
Enfin de Siège:
 




Et Surtout, n'oubliez pas: PRENEZ DU BON TEMPS ET AMUSEZ VOUS! C'est un ORDRE :p

Je vous laisse jusqu'à Jeudi 21h pour poster. Alors attention, j'avais dis que ceci allait être le derniers ou l'avant derniers tour, seulement qu'il m'est difficile de finir directement, même si une partie de moi le voudrez bien. Donc il risque d'y avoir encore quelques tours, mais peu. Malheureusement, je suis encore dans l'incapacité de vous dire combien. Pour l'instant!  Et veuillez m'excuser pour ce tour de résolution médiocre, j'admets ne pas avoir été trop dedans. Surtout avec un espacement de poste aussi long, difficile de se remettre dedans pour chacune des résolutions à faire.


©️MangaMultiverse


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 622
Yens : 50
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21
Localisation : Je t'en pose des questions?

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Isaac Foster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 11:41


Huh

«   Nous n'arrêtons jamais d'explorer, et le terme de toute exploration sera le retour au point de départ.    » ~  



Tu ne comprenais pas.Absolument pas. Dans ta tête, il y avait un fourmillement de questions, de choses à dire...Alors que tu avais activé ton Borg, afin de te protéger, tu entendis une voix qui te sembla familière...et lorsque tu tournas ton regard vers la personne, ton cœur rata un battement. C'était une personne qui était en charge de vous rejoindre.... Mais pas en tant que mort ! En tant que vivant ! Étais-ce trop demander ? Bien sûr, tu écoutas attentivement les dire du jeune homme, mais dans ton regard, on pouvait très clairement y déceler de la surprise, mélanger de la peur.

Tu te souvenais des paroles de Natsume, que les élus pouvaient revenir à la vie... Même si tu avais soigneusement ignoré cette phrase...Car pour toi, il était clairement impossible de ressusciter. C'était un fait... Illogique... Qui bouleverser un equilibre.

-Oni-san?.....Gomensai...je....je.....Je vais parvenir à bout de notre mission en votre mémoire, afin que votre sacrifice ne soit pas vain ! Natsume-san m'a dit que les élus pouvaient revenir à la vie...Alors...Ne vous attardez pas trop et revenez vite, d'accord ?

Peinas-tu à dire, malgré qu'une part de toi semblait presque aneantis. Cela voulait-il dire que l'ami de Natsume était lui aussi un fantome ? Cela devait être pire pour lui. Tu espères que cela ne l'incitera pas à sombré dans la dépravation...

Le sol trembla et une voix sortit de nulle part. Ton regard chercha en vain la personne qui parlait, mais ne trouva rien. Mais...ces paroles... Étais une pure mise à mort des élus, de plus, ils osaient mettre tout le monde dans le même sac, jugeant ainsi les bons et les mauvais ensembles. Oui, tu as du mal à supporté l'injustice.

Une nouvelle fois, les deux soldats t'attaquent des côtés. Tu desactiva ton Borg, afin de pouvoir attaqué une nouvelle fois, bien que cela commencer doucement à t'épuiser. Tu étais fort dans ton monde Aladdin. Ici, un peu moins.  Tu usas du sort électrique sur un garde, avant d'essayer d'esquiver l'autre soldat, pour enchaîner sur des boules de feu sur l'autre ennemi.

-Vous vous trompez ! Je ne sais pas qui vous êtes...Mais ne nous mettez pas tous dans le même panier ! Certains sont mauvais, corrompus, aveugler par une soif de sang insatiable..D'autres ne veulent que la paix et unir tout les royaumes sans user de la violence ! Alors si vous désirez éliminer tous les élus un par un... Vous n'êtes pas mieux que les élus qui cherche à tout résoudre par la haine et la violence.

Clames-tu , avant de remettre ton bouclier en place. Nous, tu ne voulais plus te battre. Pas contre...des personnes qui voit le mal en toi, alors que tu est tout le contraire.

-Si c'est à moi que vous en voulez...Laisser au moins les personnes derrière moi en paix ! Ce ne sont pas des élus, ils n'ont rien avoir avec moi.



Actions:
 

Sorts:
 



Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1498
Yens : 599
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 14:50





聖戦


feat. DU PEUUUUUUUUUUUUUUUUPLE




La tension à son summum, les strings tendus, la chair de poulette, les regards suspicieux, le silence de la sueur, tout était réuni pour tourner la scène d’un bon polar à suspens. Un mot de travers et kaput la cyborg.
Et… A la prononciation de son premier mot, tous les hommes se contractèrent comme pour se concentrer sur chacune des syllabes qui suivraient. Aux aguets, ils surveillaient son discours, l’analysaient, l’interprétaient, le retournaient dans tous les sens pour y déceler ne serait-ce qu’un sous-entendu douteux, ou décoder un message caché.
Au final, la ravissante châtaigne jouait la carte de la pure honnêteté. Le pirate s’attendait à ce franc-parler, après tout il l’appréciait en partie pour cet atout, mais il aurait espéré qu’elle le mette de côté pour une fois, afin de sauver sa peau. Bon, d’un côté, sa fierté vis-à-vis d’elle augmentait considérablement, car elle faisait preuve encore une fois d’une courageuse détermination. Un trait de caractère qui émouvait secrètement le bretteur. Elle partageait tant de points communs avec son capitaine, une attachiante intrépide et fidèle à elle-même en toute circonstance. La même en femme… Et avec de la matière grise.

Elle s’élançait dans une tirade très théâtrale, expliquant la raison de sa venue. En tant qu’utilitariste, le moteur de ses motivations consistait à sauver le plus de monde. On en déduisit qu’à l’inverse, si Fuyu était en déficit par rapport à Seika, elle se serait rangée du côté des bleus. Ca pouvait être une ruse pour justifier sa loyauté au phoenix, comme n’importe qui l’aurait fait, mais pas Gally. Il la savait profondément sincère. Elle analysait les situations à la loupe, si elle confirmait que le taux de perte s’avérait plus élevé du côté de Seika que de Fuyu en cas d’échec, alors il la croyait.
Toutefois, bien qu’il saisissait et approuvait ce projet tout à fait honorable en tant qu’ami, cet argument ne passait pas la douane en tant qu’élu du dragon. Il ne pouvait se résoudre à la féliciter pour ces actes héroïques et la laisser tracer sa route comme si de rien n’était. Il connaissait les enjeux, il se savait du côté des méchants, et justement, en tant que méchant, la pensée utilitariste de Gally ne justifiait pas sa présence ici. Lui était censé en avoir rien à foutre du plus grand nombre sauvé. Dominer ce peuple de volailles enflammés pour en faire un joli poulailler était l’objectif des dragon. Ecraser, soumettre, torturer, tuer tout ce qui rentrait en désaccord avec lui, voilà ce qu’il était censé représenter.

Défait devant l’insuffisance de ses arguments, il chopa le poignet de la femelle comme résolu à l’emmener à son lieu d’exécution, l’air dépité. Mais ce n’était pas tout ! Contre toute attente, la cyborg rajouta un assaisonnement magique à ses ingrédients en guise de dernier espoir, elle tentait le tout pour le tout. Une concise réplique hors sujet contre un long monologue glorieux. Qui aurait cru que la courte réplique toucherait davantage le cœur du pirate ?
Derrière, les faces des archers affichaient leur incompréhension. Démunis, ils comprenaient qu’un détail leur échappait. Pourquoi cette femme mêlait un seikajin à l’histoire ? Comme si un seul être en particulier changerait la donne quand Zoro n’avait pas daigné céder face à des millions de morts potentielles.
Et pourtant… Ce blaze, inattendu… Une claque monumentale dans la gueule du pirate. Il vivait très précisément sa plus spectaculaire découverte sur Kosaten. Même son expression faciale, à l’accoutume si maîtrisé même dans des situations chaotiques, prenait l’allure d’un déroutement total.
La pupille dilatée, son œil légèrement bridé de base se débrida sur le champ. Un Zoro en panique, un Zoro à la dérive, un Zoro qui maintenait toujours aussi fermement le petit poignet de Gally, à la limite de le démanteler,  sans savoir que faire, ni comment réagir, tant la pression s'intensifiait au point de le faire suer des fesses.

En tout cas, derrière, ça commençait à sérieusement se bousculer, à s’interroger sur le sens de tout ce bordel. La réaction figée du pirate ne passait pas inaperçue aux yeux des patients. Un unique mot et le renversement absolu. Simple mais efficace.

Luff…


« LUFFY !? ». Bordel, bordel, qu’est-ce qu’il foutait là ? Ca ne l’arrangeait pas du tout ! Emmerdant, vraiment très emmerdant, surtout quand il se situait, non sans surprise, dans le camp adverse. Et si l’on en croyait la logique de ce monde, il subissait à l’heure actuelle une perte intense d’énergie, ne maîtrisait plus son fruit du démon, réduit à l’état d’une loque. Il devait repasser par une réhabilitation intégrale de ses compétences. Le connaissant, il en souffrait certainement. Etre faible, surtout en ce moment avec le dawa du nouveau monde, était très mal advenu.
Son devoir en tant que second était d’encourager son capitaine dans cette épreuve, de le maintenir en vie le temps d’un rude entraînement. S’il condamnait Seika, il condamnait Luffy.
Fuyu ou Luffy ?
Quel dilemme… D’un côté, son capitaine qu’il avait choisi délibérément de suivre à travers vents et marrées, avec un merveilleux passif…  de l’autre… Un camp de givrés du slip qu’on lui avait imposé contre con gré, et qui ne lui attirait que des emmerdes. Woaw, olalala quel choix rudement difficile, on se demande s’il va en sortir vivant le p’tit Zoro…

Oh come on ! Comme si la question se posait. En dehors de tous les bons sentiments à l’égard de Luffy qui dessinaient clairement sa décision, l'élément jouant principalement en la faveur de Luffy s'avérait être la loyauté. Remémorons-nous.
1) Zoro débarque à Kosaten, un sceau se trace sur sa chair, on le soumet à un dragon, qui réduit sa puissance et lui impose des valeurs qu'il n'embrasse pas forcément. Tout ça, sans lui demander son avis.
2) Luffy libère Zoro d'un cruel châtiment. Luffy symbole de la liberté, et du surpassement de soi : de beaux principes régissant également la vie du bretteur. Résultat ? Zoro jure loyauté à ce capitaine, volontairement.
Cette différence primordiale justifiait la raison de cette brutale "trahison". Après tout, il ne devait rien à cette nation, quant de l'autre côté, il avait prêté serment à un homme au chapeau de paille. Rester à Fuyu, être l'acteur indirect de la mort de Luffy : ça, c'était de la pure trahison.


Luffy est ici ?! Où est-il ?! Comment il va ?!


Posant ouvertement sa question, n'en ayant plus rien à foutre de faire attention à son comportement auprès des archers fuyujins, il ne se cachait pas d'appartenir à son capitaine.  Maintenant, son prochain objectif s'éclairait vivement : retrouver Luffy à tout prix.
Pendant ce temps, des explosions atomiques faisaient vibrer le sol, tandis qu'une épaisse fumée noire décollait du champ de bataille, vers Fuyu. Des milliers de cris horrifiants s'évanouissaient au fur et à mesure que leurs corps s'irradiaient de toute les couleurs pour ne laisser qu'un tas de poussière. Des horreurs contre l'humanité se produisaient à quelques pas d'eux, et ils n'y prêtaient pas attention.
Dans le feu de cette découverte, le marimo ne sentit la présence d'une puissance supérieure qu'au dernier instant. Zayro ?! Un tel pressentiment menaçant ne pouvait que lui appartenir...  Ca commençait sérieusement à puer par ici, valait mieux s'casser d'ici au plus vite. Il n'était plus question de laisse Gally aller risquer sa vie au barrage alors que l'autre armoire à glace y traînait très certainement. De toute façon, le camp fuyujin était déjà à moitié dead.

Il relâcha le poignet de Gally, et fit volte-face en direction des archers, recouvrant une mine professionnelle...


Messieurs... L'heure est grave... Vous m'excuserez à l'avance pour ceci mais j'ai quelques affaires à régler


Le katana menaçant précédemment la vie de Gally se retourna vers le p'tit groupe. D'un seul mouvement, un jet de lame se libéra de son katana afin de tej ces types de la route, et pouvoir se casser en toute liberté.
Il jeta un coup d'oeil précipité à la cyborg et annonça sans attendre de voir si les archers étaient touchés ou non (au minimum ça les perturberait et leur laisserait assez de temps pour filer) :


Ok, là c'est le moment où l'on court.... !


Nouveau but : protéger Luffy.

.
.

Equipement:
 

Action :
 



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6203
Yens : 331
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 257
Nombre de topic terminé: 137
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 15:51



La sainte guerre

feat.All of the trash...



Musique

Se rapprochant à flanc d'une petite bute de roche, surplombant de fait le barrage et la scène qui suivit, mais encore de loin, Zayro reconnu forcément l'aura de Zoro. Il y'avait aussi cette femme avec lui et pourtant, il n'avait pas souvenir de l'avoir déjà rencontré, mais une sensation étrange se faisait sentir venant d'elle. Une vague discussion avait lieu et tout se passait bien... Au début.

Le bretteur qui se voulait menaçant, se retourna sans raison apparente contre les archers et autres hommes de fuyu sur le chemin. Mais bon, au barrage, le colosse avait envoyé toute la force de Shiryoku, ce n'était pas trois ou quatre péons tombés qui feraient la différence. Par contre, une énième traitrise, marqué cette fois par la protection de cette fille qui, n'était pas des rangs Fuyujin, méritait son explication.

De toute manière, le géant avait prévu de tuer tout le monde, mais autant rester dans l'utile tout de même. Et puis, il y'avait autre chose, comme une présence soudaine et lointaine, une vibration d'atomes autour de lui, un truc énorme ou puissant, les deux peut être ? Etait-ce encore cette immonde face de troll ou un des généraux de l'empire ? N'attendant pas plus longtemps, Jinn se dirigea en direction de Zoro, stoppant sa route le plus rapidement possible.



... Je savais que tu échouerais...





Sans s'approcher, mais tout en se tournant vers lui et fixant aussi de fait Gally par moment, le sous chef du Nest fit un pas, puis deux, se stoppa et laissa sa voix grave prendre le dessus. Son lion étant juste derrière lui, donnait à la scène, une sorte de spectaculaire apparence de la part du colosse.



Je viens reprendre ce qui m'appartient de droit dans ce cas. Les atomes qui servent à vous maintenir en vie.





Et hop, ni une, ni deux, voila qu'une sorte de matière sombre, caractérisé par les atomes corrompus, normalement invisibles, mais ici très visibles du fait du pouvoir de Jinn, du corps de Zoro. De son poitrail pour être exact. Le bretteur était désormais sans coeur et sa mort très proche. Il ne tarderait pas à s'écrouler et mourir en agonisant un peu, mais ce serait relativement rapide... Une fin programmée en somme.



Quand à vous....





Maintenant, Zayro se tournait vers Gally, pendant que l'épéiste agonisait surement assez pour ne pas pouvoir se mettre en travers, s'apprêtant à agir aussi. Il ne se fit pas prier et l'attaqua en compressant la matière autour d'elle, pendant que glaugan la contournait pour la frapper dans le dos. La suite ne fut qu'un enchainement de lames et de sang...


 


Action dans l'event (contextuellement)
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 59
Yens : 535
Date d'inscription : 05/09/2017

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
God Serena ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 17:38

" Aventure: La “sainte” guerre



Je me retrouvais alors en plein camp adverse. L’excitation formait une boule de stress et de joie que je me forçais de contenir. Réaliser que je pouvais encore sentir ce sentiment me donna l’étrange sensation que revenir au point 0 n’étais pas une si mauvaise chose. Après tout, le Serena d’avant et d’après ma renaissance était vraiment différent. J’étais plus réfléchis alors qu’avant j’étais sûr de moi et bourrin, je rapprenais à élaborer des stratégies, réfléchissais à des moyens d’arriver à mes fins. Réfléchir était d’ailleurs ce qu’il me fallait faire. Comme au camp Fuyujin, l’agitation était à son comble, courir partout était de mise. Pourtant, l’organisation de Seika était bien meilleure que celle de mon camp. Chez nous, je me demandais si parfois les gens qui courait avait un but, trop de monde. L’organisation, l’instinct de survie, c’étaient sûrement ce qui poussaient les Seikajin à se mouvoir de manière plus « rangé » qu’au camp du dragon. Les oisillons de braise ne faisaient pas attention à moi. C’était d’ailleurs parfait.

* Bon, que faire maintenant * me dis-je.

Le plan de base était : Greenking et mes hommes tuent les généraux et pendant que le premier distrayait tout le monde, on brule le camp. Or ! Je n’avais plus mes bras et je n’avais plus mais petites mains. J’étais seul. Et je n’avais aucune puissance pour remplir les différents éléments du plan seul. Bon… Qu’est-ce que je pouvais bien faire pour tuer les généraux ? Car, les tuer était le problème, incendier était quelques choses de plus simple.

J’arrêtai soudainement un soldat qui me bouscula, j’allai encore mentir évidemment. S’excuser en répondant à mes questions serait la moindre des choses :

« Et toi, ne t’inquiète pas c’est rien. Mais par contre je suis perdu dans ce foutu camp, en plus en pleine guerre ! Bon, on m’a demandé de trouver un cheval pour mon supérieur ainsi que du poison pour enduire son arme. Indique-moi les enclos des chevaux s’il te plais. Et le poison tu sais où je peux le trouver ? Et… Non c’est tout… Non ! La tente des généraux ! j’ai un message à transmettre aux généraux, j’ai failli oublier ! C’est super important ! Une histoire d’attaque surprise par le flan ou je ne sais pas quoi d’escouade d’élite… M’enfin bref ! Alors ? Faisons vite, on est tous les deux pressé à ce que je vois »

Le type était effectivement très pressé, je voyais que lui demander quelque chose l’embêtait fortement mais cela m’arrangeait, au moins il ne réfléchirait pas à savoir si ce que j’avais dit était bizarre. Quoique… quand on est coupable, on a toujours le sentiment que les gens vont de suite nous soupçonner, alors qu’en temps normal il ne le ferait pas. Mais dans le doute je prenais mes précautions et quand cet homme repartirait à la tache il oublierait vite m’avoir rencontré.

Le plan : trouver du poison, puissant, et empoisonner les boissons des généraux avec. Ensuite, me diriger aux enclos à chevaux, leurs mettre feu et les laisser se déverser dans le camp du Phoenix, brulant tout sur son passage. Enfin, profiter de la débandade des flammes et de la découverte des corps des chefs d’armées pour m’enfuir et revenir à mon camp en contournant le champ de bataille, mais pas coté barrage !
Bref, suivant ses instructions, je prenais d'abord la direction du poison, toujours à fond dans mon rôle.

God Serena  



Récapitulatif :
 

équipement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 17:50




Aventure: La "sainte" guerre

Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Peut-être pouvais-je faire avancer les choses me disais-je. Un léger sourire s'était dessiné sur mon visage quand soudain j'entendis une voix familière derrière voix suivant un léger sifflement. C'était Tenma ! Il avait réussi ! Il avait atteint la grotte ! J'avais dû le rater en entrant mais l'important était qu'il soit en vie. Cela dit, il s'avérait qu'il avait tout entendu. Je me retournai, rougissant puissamment avant de reculer brusquement.

A-Ah T-Tenma, tu m'as entendu ? J-Je savais pas que t'étais là ! Tu-T'es arrivé quand ? Enfin je t'ai pas vu dans la grotte et-

J'étais un peu paniqué mais rassuré en même temps. Il avait l'air étrange mais je mettais cela sur le compte du blizzard. Mais évidemment, ce n'était pas fini et les assassins que je pensais avoir réussi à raisonner plus tôt réapparurent, expliquant via une exposition digne d'un film d'auteur qu'ils en voulaient aux élus. Mon visage devint grave alors qu'ils tentaient à nouveau de m'attaquer. J'esquivais machinalement leurs attaques molles semblant briller plus d'artifices que de compétences.

Si vous n'êtes pas foutus de comprendre un message de paix, alors rejoignez les autres abrutis de votre espèce sur le champ de bataille...

Des crocs m'apparurent, j'en faisais appel à la puissance de Manshe afin que leur châtiment leur soit inévitable.

J'enfonçai à nouveau mon écharpe dans le, la faisant ressortir en murs infranchissables autour de mes assaillants, ces murs se rapprochèrent encore et encore d'eux jusqu'à se refermer dessus. Je rapetissai le résultat, donnant simplement cinq momies de tissu dont seules les têtes dépassaient, complètement déboussolées. Je fis apparaître des mains en dessous d'elles puis je les jetai comme des sacs poubelles au loin, sur le champ de bataille, là où ils ne pourraient même pas espérer se repérer pour revenir.

Je mis mon écharpe au repos, puis je soupirai, me tournant vers le mage de glace. Les humains de Kosaten étaient irrécupérables. Notre faute ? Et puis quoi encore... Essayer de les raisonner était bien inutile, même si j'arrivais à calmer un tiers du champ de bataille, les affrontements continueraient. La paix était impossible sans la force et ce n'était pas moi qui y changerait quoique ce soit.

Roi des Démons ou pas... Ca sert à rien au final, les Kosateniens trouveront toujours une raison de se taper dessus. En tout cas, je suis content de te-

J'avais commencé un mouvement, je voulais prendre la main de Tenma mais... Je la traversai. Je passai mon bras dans sa cage thoracique comme s'il n'y avait rien devant moi. J'écarquillai les yeux, un sourire des plus faux sur le visage. Ma voix tremblait.

E-Eh, Tenma... Je savais pas que tu pouvais faire ça... T'es pas un mage de glace à la base ?

Je voulais y croire mais mon esprit avait compris. Etait-ce une hallucination ou un véritable revenant ? Peu importait au final, je ne regardais même pas la vérité en face.

C-C'est une blague pas vrai ?

Parvins-je à prononcer alors qu'un rire nerveux s'échappait de ma gorge. Mes yeux s’humidifiaient de plus en plus, finissant par s'ouvrir comme c'était rarement le cas. Ce n'était pas possible... Pitié...

T'as pas le droit de me faire ça ! Je viens à peine de te retrouver ! Le brassard devait te porter chance ! Pourquoi ?! Juste... Pourquoi... ?

Je tombai à genoux sur le sol... Lui aussi allait vivre l'horreur du royaume des morts, un châtiment pire que de décéder... Il ne le méritait pas, pourquoi lui ? Pourquoi cela avait dû tomber sur lui... ?

Actions:
 

Techniques utilisées:
 


©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3658
Yens : 128
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 145
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 20:53



- Mes efforts sont restés vains-





Amaya m'expliqua immédiatement sa version des faits, sûrement un peu impressionnée par mon geste. Il ne se voulait pas violent, je désirais juste leur faire comprendre que ce genre de comportement était inadmissible ici. Cependant, ce qu'elle me dévoila correspondait assez bien à ce que m'avait expliqué Yuki, et ceci me montrait que la petit n'avait pas cherché les embrouilles et que le soldat l'avait bel et bien agressée sans raison. Restait à savoir pourquoi une fois soigné, il avait ainsi tourné du côté obscur. Avait-il été traumatisé dans cette guerre au point de ne plus être maître de ses pensées ? Avait-il rencontré un élu de Fuyu ?

Je n'eus ni l'occasion de lui poser ses question, ni de répondre à Amaya que déjà le soldat revenait à la charge. J'avais bien envie de rester positif et de régler ce conflit par la parole, mais son discours me piqua au vif. Selon lui, qu'importe l'individu, s'il était élu il devait mourir. Je voulais bien admettre qu'on était dans un monde qui n'était pas le nôtre, mais aller aussi loin alors que je me démenais pour préserver les vies à Seika était une insulte. Je décidai alors de laisser éclater la colère qu'avait provoqué cette phrase.

Je dressai alors un mur de terre qui bloqua sa course. Dans un mouvement sec et précis, je fis bouger l'édifice contre lui et l'envoyai valser. Il ne vola pas très loin, mais put la sentir passer tout de même.  

Comment oses-tu dire ça ???

J'avais les poings serrés, le regard mauvais. Je m'avançai vers lui, alors que le mur s'était fracassé. Il n'était pas construit pour être solide mais juste pour repousser et contre attaquer rapidement les gêneurs. L'officier pouvait sentir toute la rage d'une telle accusation transparaître à travers mon visage et mes poings. Il m'avait heurtée dans mon humanité.

Alors que je me décarcasse pour vous sauver la vie alors que j'aurais pu me foutre de votre nation et vous laissez crever dans cette guerre qui n'est pas la mienne, tu oses me souhaiter la mort ??


Je le chopai par le col et lui administrer quelques coups de poing avant de le relâcher.

J'aime cette nation qui m'a accueilli, je me suis adaptée à son mode de vie et ai su la porter dans mon cœur alors que je n'y suis pas originaire du tout. Si tu es debout à me balancer tes accusations honteuses, c'est grâce à moi et mon équipe de médecin, tâche de t'en souvenir si tu veux pas t'en prendre d'autres. Amaya est même venu nous aider alors que ça implique un défi énorme pour elle. Aie un peu de respect pour ceux qui se battent avec vous bon sang ! Tous les élus ne se ressemblent pas !



équipement:
 

Action saku:
 





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   

Revenir en haut Aller en bas
Aventure: La "sainte" guerre
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Partons à l'aventure !
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.