Partagez | .
Aventure: La "sainte" guerre
Messages : 1529
Yens : 40
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 21:24




Le petit que Byakuya avait avertit paraissait réellement choqué par la présence du shinigami. Il était vrai que pour un être si jeune, il pouvait être troublant de se retrouver face à quelqu'un fantomatique qui annonce sa mort. Pour le capitaine qui combattait des âmes à longueur de journée dans son monde, cet aspect là était plutôt banal, mais était-ce le cas pour le jeune homme à la tresse bleu ? Cependant, ce dernier ne se laissa pas démonter et lui promis de faire tout ce qui était en son pouvoir pour achever la mission.

Cela rassura le capitaine qui put songer à la suite des opérations. Tant que ce mausit dieu lui accordait pour la première fois quelque chose, il allait en profiter pour seconder encore un peu les vivants. Il vit d'ailleurs le petit enfant au pris de nouveau avec des soldats. Drôle de réaction quand on sait qu'ils étaient juste venu sauver les nobles. Pourquoi tant de haine pour une escorte ? Mais ce qui attira encore plus l'attention du dieu de la mort fut un cri de peur poussé au fond de la grotte. Il tourna rapidement le regard dans la direction d'où le bruit était venu et le posa ensuite à nouveau sur Aladdin.

Je vais explorer le fond de la grotte. Peut-être vais-je pouvoir encore agir avant la fin.

Il suivit la direction des cris et tomba sur un groupe de soldats protégeant des personnes plutôt bien habillées derrière. Ne tenant pas compte de son statut de fantôme bizarre, il s'adressa directement à la noblesse.

Messieurs dames les dignitaires. Notre mission est de vous escorter en lieu sûr loin de la guerre. Les deux élus qui se battent en ce moment sont des élus de Minshu désirant votre sécurité. Mon apparence est la preuve que l'extérieur est incertain plus que jamais. Je vous pris de ne pas compliquer encore plus leur tâche de sauvetage et souhaiterais vous demander d'ordonner à vos hommes de coopérer plutôt que de les attaquer. Il y a déjà eu bon nombre de mort aujourd'hui. En agissant de la sorte, vos subordonnés ne font que l'augmenter et mettent vos propres vies en danger. Pour votre âme acceptez ces deux élus comme escorte.
Equipement :
 


Actions :
 
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Mer 4 Oct - 21:31


La "Sainte guerre"

Un sourire amusé s’étira sur mes lèvres alors que Natsume se mit à bafouiller. Il n’avait pas encore remarqué ma situation assez...remarquable, et je le laissai dans son ignorance, avant que mes yeux soient voilés par la furie. Ces stupides assassins étaient aussi ici et s’en prenaient à mon meilleur ami ! Cependant, je ne pouvais que serrer les dents et les poings, sachant que je ne pouvais rien faire. Stupide dieu ! Il voulait que nous aidions nos amis ? C’était plus de la torture qu’autre chose de ne pouvoir qu’assister, impuissant, au combat de Natsume !

Je croisais les bras nerveusement, et observais le combat se dérouler rapidement, Natsume écrasant ses adversaires. Mais même avec ça, ma tension ne redescendait pas car j’avais pu apercevoir des particules de lumière s’échapper de mon “corps” pour ensuite se désagréger. Mon temps était bientôt fini.

Et ce fut justement à ce moment là que mon attention revint sur Natsume qui me disait une belle vérité. Mais nous ne pûmes ensuite que regarder le bras de mon ami traverser mon thorax, sans que je ne sente quoi que ce soit, et mon sourire perdit de son entrain alors que le garçon en face de moi réalisait peu à peu la terrible vérité.

Mes propres yeux se remplirent de larmes alors que je ne pouvais rien faire pour rassurer Natsume. Je savais à quel point ça le blessait. Et sans doute était-ce encore pire que je lui apparaisse ainsi. Stupide dieu de mes deux ! L’eau coulait maintenant sur mes joues alors que je rejoignis mon ami au sol. Je tentai de poser mes mains sur ses épaules pour attirer son attention, émettant un bruit de frustration quand elles les traversèrent.

- Natsume… Natsume, écoute moi ! Les nobles ont besoin de nous à notre meilleur… On… On ne peut pas se permettre de céder à nos émotions. Je… Oui… Je suis… Je suis mort… En un sens le brassard m’a porté chance. Il m’a permis de t’en informer et de... Eh bien de passer mes derniers moments auprès d’une personne qui m’est chère. Et tu sais sans doute que je reviendrai… On se retrouvera dans quelques semaines ou mois.

Tout cela avait été dit d’une voix tremblante d’émotion alors que mes mains étaient placées au-dessus des épaules de mon ami sans pouvoir les toucher. Je respirai un bon coup, tentant de reprendre mon calme, ce qui était très difficile. J’étais mort ! Mort pour un stupide dieu qui ne méritait pas qu’on se batte pour lui ! Je n’avais même pas pu vivre une vie tranquille depuis que j’étais arrivé et le summum venait  d’être atteint ! Mes émotions étaient sur le point de déborder. J’étais au bord de la crise de nerfs. Et par je ne sais quel miracle, j’avais toujours les idées à peu près claires.

- Occupe-toi de protéger les nobles, je vais tenter de chercher une autre sortie à cette grotte pour qu’on puisse les évacuer en évitant nos ennemis.

Sur ces mots, je me relevai avant d’entrer plus profondément dans la grotte et de me mettre à la recherche d’une quelconque sortie cachée, ne faisant pas attention à d’éventuels ennemis et entendant vaguement le sabreur fantôme donner des instructions aux nobles. Après tout, j’étais mort, qu’est-ce que les soldats pouvaient faire contre moi ? Un rire hystérique menaça de sortir de ma gorge avant que je le contienne. Cette situation était tellement surréelle.

Actions:
 





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 7:25




feat.Les vrais guerriers

Rinkyu vs Assassins 2

Si un adjectif pouvait être utilisé pour désigner mes adversaires, de loin, j’aurais choisi «tenace». Ils semblaient immortels, ou bien suffisamment forts pour m’amener à utiliser l’intégralité de ma force. Mais par principe, je ne souhaitais aucunement utiliser la pleine capacité de mes moyens sur des êtres de bas étages. Mon visage dénué d’émotions, observait les ennemis qui enchaînaient toujours plus, leurs attaques mortelles. De mon épée je contrai certains, avec mon Sharingan j’en évitais d’autres. À la longue, à force de faire ça encore et encore, ça devenant agaçant mais aussi fatiguant. Six, autour de moi m’attaquant sans cesse sans même me laisser suffisamment de temps pour ne serait-ce que de contre-attaquer.

-Tss… Misérables…

Le déséquilibre était notable, et très important, au point où, le seul moyen de pouvoir me battre, était d’encaisser des attaques. Mais comment savoir lesquelles encaisser ? Alors que tous attaquaient pour me tuer ? Fatigué de ces interventions multiples, je fis un grand bond dans les airs, avant de me retrouver au-dessus d’eux. Pour mon plus grand malheur, une personne n’était plus au sol non plus, mais sur ma droite, préparant une attaque je ne pouvais pas voir – j’étais dépourvu d’œil droit. Un jet puissant de flammes vint sur ma gauche, et ça ne fut que la chaleur qui m’alerta au dernier moment, m’obligeant à mettre du chakra dans mon corps, afin de pouvoir voler. J’évitai l’attaque avec aisance, avant de surgir droit des cieux pour abattre l’homme enflammé avec une charge électrique en plein milieu du torse

- Tu as encore à apprendre des Uchihas, dans le maniement des flammes meurtrières.

Je tournai sur moi-même avant d’atterrir sur le sol, observant les autres. Ils semblaient légèrement perturbés, mais ne se limitèrent pas à ce sentiment, pour mon plus grand plaisir. Ma pupille rougeoyante se mit à tourner, encore et encore, et encore, pour décrypter à une vitesse hors norme, les déplacements de mes ennemis. Ces yeux me donnaient véritablement les pouvoirs d’un dieu, celui même de voir quelque chose, avant que cela n’arrive. Le premier à la hache courrait dans ma direction accompagné dans son dos de deux autres personnes qui allaient certainement m’attaquer en même temps. C’était hilarant, drôle, amusant même, de les voir s’organiser pour m’attaquer… Cela, plus que tout, frisait le ridicule.

- Vermines, pensez-vous sincèrement avoir la moindre chance contre moi ? D’où vient donc cette stupidité incroyable dont vous faîtes preuve ? M’enfin… Cela m’importe peu, vous allez tous périr ici même.

Voyant les individus venir à moi, une masse de chakra se concentra dans mes jambes, suite à quoi, je me mis à me déplacer en zigzag pour les traverser. Le geste fut extrêmement rapide, si bien qu’au bout d’un moment, on ne put qu’apercevoir une silhouette bleutée de foudre, traversant le trio. Si tout s’était bien passé, le sang que j’avais dans la main, était bien la combinaison du sang de mes trois ennemis. Une fois sur mes deux pieds, je fixai les deux assassins restants.

Je haussai ma tête légèrement, pour les observer de haut, étant même déjà légèrement plus grand qu’eux. Du fond de ma pupille, on pouvait bien lire mon intention de les étriper jusqu’au dernier. Étais-je encore doté de pitié ? Peut-être, mais pas pour eux du moins. Et juste à ma posture, le duo l’aurait certainement remarqué

- Osez. Battez-vous honorablement, en faisant face à la mort personnifiée.

Après avec parlé, je me jetai sur eux, pour les déchiqueter, tous, sans la moindre once de pitié.



équipements:
 

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 8:31





La "sainte" guerre


feat.Faucheuse de brume & un paquet de monde

Natsu s’était jeté corps et âme dans cette bataille. Il donnait tout, ne lâchait rien, croyant jusqu’au bout à la victoire de son corps, malgré les puissances ennemies qui lui étaient clairement supérieures. C’était ce qui faisait la force du chasseur de dragons, qui n’était pas seul sur ce champ de bataille, puisant sa force chez ses alliés, ses compagnons, ses amis.

Du côté de Fuyu, une énorme explosion se déclencha soudain, mais les yeux du mage de feu ne furent pas assez vifs pour en identifier la cause. Désormais, un incendie plus que violent s’étendait sur le camp. Mais alors que Natsu pensait que c’était là le signe de la victoire de Seika, il constata que les soldats bleus continuaient à combattre, même en ayant noté la fumée noire. Le pire, c’est que sa propre fatigue, ainsi que celle des hommes qui défendaient le Phénix à ses côtés, ajoutées à leur sous-effectif, se faisaient peu à peu ressentir… Ils étaient repoussés, submergés…

Mais Natsu n’était pas du genre à abandonner pour si peu. Et vu qu’il était le seul élu sur ce champ de bataille, c’était à lui que revenait la charge de gonfler à bloc le moral des troupes. Aussitôt, comme inspiré par un esprit étranger, le garçon aux cheveux roses sut quoi faire. C’est ainsi qu’il libéra d’un seul coup la puissance de Fenghuang, que ce dernier lui avait accordée, faisant apparaître dans son dos deux vastes ailes ardentes. Après quoi, il concentra des particules de magie de feu et de foudre dans sa bouche, avant de les recracher vers le ciel, dessinant le symbole de Seika. Ensuite, il s’éleva dans les airs, conservant l’aura du Phénix, entourée de flammes et d’éclairs, rugissant comme un dragon afin que chacun l’entende :

« Ne renoncez pas ! Vous vous battez pour Seika, pour Karui, pour ceux qui sont déjà morts au combat, pour vos alliés qui attendent derrière qu’on revienne en leur annonçant qu’on a gagné, pour vos amis, vos familles ! Fenghuang aussi est avec chacun de nous ! Soyez brave, plus encore que les ennemis ! Ne lâchez rien, et rentrons victorieux chez nous ce soir ! Ah, et je paye ma tournée à celui qui dégommera plus d’ennemis que moi ! »

Natsu espérait que l’ennemi aussi avait pu entendre son discours et serait intimidé, renoncerait peut-être à se battre. Mais, pour l’heure, il balança une nouvelle sphère destinée à aveugler leurs adversaires, avant de bombarder ceux-ci de projectiles ardents et électriques, toujours utilisant la force du Phénix, puisant dans ses propres ressources jusqu’au bout.

Capas contextuelles:
 



Le récap' classique:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 8:52



feat. Tête brûlée de Seika & un paquet de monde
La "sainte" guerre

Bon, au niveau efficacité et discrétion, Mist ne valait pas mieux que les tanches d’assassins de toute à l’heure. De fait, alors même qu’elle faisait usage d’une fourberie chinoise en attaquant furtivement par derrière, ces kékés purent voir l’attaque venir, et en éviter une grande partie, ce qui agaça un peu l’aérokinésiste. Le pire, c’est qu’après ces Minshujins de lâches se dispersèrent, se planquant parmi les soldats de Fuyu. La tueuse péta un câble :

« Bande de faibles ! Portez vos couilles ou disparaissez !!! »

Mais, au même moment, une violente explosion survint, ravageant tout le camp des Bleus, provoquant un sévère incendie. Mist put voir le démon qui s’était dirigé vers Seika toute à l’heure. Alors cette tronche de cake était aussi un ennemi ? Super, comme si les suce-kiki du Phénix et ces assassins à la con ne suffisaient pas… Bon, la bonne nouvelle dans tout ça, c’est que Rinkyu avait finalement décidé de se battre pour de vrai, prenant en charge bien comme il fallait les meurtriers de pacotille. Au top ça !

Mist observait l’incendie. Il mettait en danger un paquet de soldats de son camp, même si la tueuse n’éprouvait aucune compassion pour ces sous-fifres. Pourtant, elle savait aussi que Sul Hei ne serait pas content d’avoir perdu autant de chair à canon pour ça… Il était donc du devoir de la Fuyujin aux couettes, en tant qu’élue de Fuyu et de Long de mettre un terme à cela.Ainsi, toujours en vol, elle fit face au brasier, rassemblant un peu de puissance, murmurant quelques mots ;

« Long, si tu pouvais me filer un p’tit coud’main, ce serait cool ! »

Et, sans plus attendre elle fit se déclencher un violent souffle d’air qu’elle avait privé de toute forme d’oxygène sur le brasier, maintenant la technique pendant plusieurs secondes, afin d’en éteindre un maximum. Les gens présents sur place allaient être un peu secoués et asphyxiés, mais rien de méchant en comparaison de la carbonisation à laquelle ils échapperaient si l’intervention de la belle aux yeux d’azur portaient ses fruits.


Capas contextuelles:
 





Le récap’ classique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 479
Yens : 1156
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 95
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko ♠ Agente Imprévisible ♠

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 11:51

- L'heure d'être une héroïne... pour une fois -

Je n’arrivais pas à croire mes yeux et mes oreilles : ma tactique semblait avoir fonctionné. Pour être plus précis, il s’agissait de la deuxième partie de mon plan qui avait réussi à toucher l’épéiste. Id est, ce ne fut que quand je lui fis part de la présence de son ami Luffy dans ce monde qu’il se mit à mieux considérer les choix qu’il avait en face de lui. Car même si mon discours sur la nécessité de Seika à gagner cette bataille était une explication correct de mes intentions primaire, il ne semblait pas justifier mes actes et Zoro ne s’était pas fait attendrir aussi facilement. Bien que j’avais toujours porté un profond respect pour les personnes fidèles à leurs principes comme Jashugan, Den ou Toji, je trouvais dommage de la part de Zoro, qui m’avait pourtant montré un fort esprit d’indépendance, d’accorder une loyauté si grande pour des personnes qui n’avait rien fait pour gagner cette loyauté. Fort heureusement pour moi, son amitié avec Luffy était aussi forte que celui-ci me l’avait décrite. Rien qu’en prononçant son nom, la tête de cactus me tira une tête de trois pieds de long, mêlant incompréhension, surprise et panique. Ne se préoccupant plus de couvrir notre relation, il s’empressa de m'interroger sur la location et l’état de son ami au chapeau de paille.
- Bah… On s’est quitté à Hibana, il doit être en train de faire le tour des villes de Seika donc je dirais Tokonatsu ou Chikai. Et il avait l’air en forme pour un élu venant tout juste d’arriver. Mais on en discutera plus tard d’ac....

Je n’eus pas le temps de finir qu’une explosion avait retentit près d’ici. Mes yeux convergèrent immédiatement vers le barrage, qui était encore en parfait état. Je remarquai alors un nuage de poussière et de fumée s'élever lentement au-dessus de la localisation du camp de Fuyu. En ressentant une très légère augmentation de la dose de la radioactivité dans l’air, avec le souffle que cette explosion avait provoqué et avec la forme de ce nuage, je compris qu’elle horreur venait de se produire : une bombe à fission avait pété. Une chiée de question fusa dans mon esprit, que je repoussai les unes après les autres, saisissant la gravité de la situation. Quelques secondes plus tard, je ressentis une force, pesante et malaisante, en provenance du barrage. Une chose très puissante nous avait repérés et désirait nos culs. Zoro relâcha immédiatement mon poignet et attaqua les archers qui avaient survécu à mes assaut. Puis il me proposa d’appliquer la politique de l’autruche. J'acquiesçai ce trait d’esprit et me mis en position de course. Il n’était plus question de détruire le barrage, vu qu’une bombe atomique avait pété.

Mais quelqu’un en souhaitait autrement. Un colosse - j’utilise ce mot sans exagération - nous bloqua la route. Sa peau mate et ses cheveux blancs me rappelèrent immédiatement Kid. J’identifiai alors notre nouvel assaillant : Zayro Jinn, le fléau de Kosaten. Nous prenant par surprise, il lança une attaque sur Zoro. Je ne compris pas exactement ce qu’il s’était produit, mais une sorte de lueur fut émise de la cage thoracique du bretteur avant de s’éteindre soudainement. Le teint de Zoro blanchit et il chuta sur ses genoux avant de tomber au sol, inconscient. Zayro allait s’en prendre à moi, mais à ce moment-là, seuls mes instincts fonctionnaient. Au moment où il pointa son bras dans ma direction, je sentis une légère variation dans le champ de gravité et je m'abandonnais pleinement à mes réflexes. Je plongeai sur le côté, attrapai le corps de Zoro entre mes bras et contournai d’un mouvement vif et agile l’imposant monstre de puissance. Sans prononcer un seul mot, je démarrai le plus grand sprint de ma vie.

Alors que je courrais, je sondai très rapidement le corps de Zoro, essayant d’analyser les dégâts qu’il avait subis. Je remarquai vite avec horreur qu’il n’avait plus de cœur et envoyai immédiatement mes cellules imaginos dans son corps pour continuer d’alimenter les cellules cérébrales de l’épéiste en glucose et en dioxygène. Tant que son cerveau était en vie, je pouvais reconstruire son corps. Il allait vivre une expérience très similaire à celle que j’avais vécue quand tout mon corps avait été détruit par le professeur Nova. C’est-à-dire que son cerveau allait lui faire voir plein de rêve, plein de souvenir pour essayer de justifier le fait que toutes les sensations étaient inopérantes. D’un point de vue physiologique, il n’allait ressentir aucune douleur, mais d’un point de vue psychologique, ça allait sûrement être dure à supporter pleinement. J’envoyai aussi quelques cellules dans le reste de son corps pour garder le plus de cellule en vie, histoire de réduire la charge de travail que j’allais avoir plus tard pour le reconstruire. Mais est-ce que j’en étais capable. Oui, j’en étais persuadée. J’avais entièrement régénéré un bras et une jambe à Taki et j’avais rendu à Lara l’usage de ses jambes. Reconstruire un corps allait être plus long, mais pas plus compliqué.

Une fois que j’estimai être à bonne distance pour échapper à une possible détection de la part du colosse, je ralentis la cadence. J’avais dû galoper sur plusieurs kilomètres sans même m’en rendre compte. Ma dynamo à tour de vers s’affolait et chauffait comme pas possible. Je n’en avais pas retrouvé un parfait contrôle, donc je devais surexploiter ses capacités pour en tirer une bonne quantité d'énergie. Je continuai de courir à moindre vitesse dans la direction opposée au champ de bataille. J’allais être considérée comme une déserteuse si je revenais un jour en vie à Seika, mais qu’importe… Sauver Zoro était ma priorité numéro une. Je regardai son corps devenu livide par le manque de circulation sanguine. Maintenant que j’étais plus au calme, je programmais mes cellules pour commencer les grosses réparations.

Comment j’allais m’y prendre ? J’allais appliquer deux principes de mon monde : la mathusalisation et la régénération à la Nova. La première opération consiste à suspendre le vieillissement des cellules en les régénérant en permanence avec des nano-robots. Cela allait me permettre de placer le corps de Zoro dans une espèce de stase ou les cellules encore en vie n’allait pas plus se dégrader, ou les cellules que j’allais régénérer de ne pas mourir à nouveau et aux cellules mortes d’être éliminées plus facilement. C’était la partie passive de mon plan. La seconde opération était la régénération à la Nova. Le professeur Nova était certes complétement fou, mais c’était tout de même un esprit brillant. À partir d’un fragment d’ADN, il était capable d’entièrement se reconstruire grâce aux nanorobots présent dans son corps. C’était le principe que j’avais appliqué quand j’avais fait repousser le bras de Taki. L’ADN était un plan que mes cellules imaginos se contentaient de suivre. Ca allait prendre son temps, un mois voire deux, mais je pouvais le faire. Je devais y arriver. Cette guerre pouvait bien aller se faire foutre pour le moment.

Equipement:
 

Résumé des actions:
 
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1389
Yens : 905
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 17:21

Et voilà, il venait déjà d'aider le royaume en ramenant un émissaire sain et sauf au campement, un pas de plus vers son acceptation venait d'être fait! Toutefois ce n'était pas le moment de lambiner, il avait tout intérêt à se faire remarquer durant cette bataille s'il voulait influencer le choix de ses "supérieurs" quand à son futur. Quand il revint, ce n'est pas une troupe de fiers guerriers qu'il vit mais plutôt une belle bande de trouillard. Il ne savait pas pourquoi mais ces hommes étaient terrifiés, peut-être à l'idée de retourner au front. Il n'en ferait pas grand chose, leur force brute ne devait pas être exceptionnelle et ils en mourraient vite. La faiblesse est après tout un péché mortel en temps de guerre. Enfin, à cheval donné, on ne regarde pas les dents...
 
-Bon, suivez-moi, nous allons rejoindre le front... leur ordonna-t-il. Et arrêtez de péter dans vos frocs s'il-vous-plaît, ça se voit que vous avez peur et c'est indigne de la nation pour laquelle vous vous battez. Le courage est l'une des principales valeurs de Seika, non?
 
Sur ces belles paroles qui eurent un effet négligeable, ils se mirent en route pour le front qu'ils atteignirent en quelques minutes, celui-ci avait avancé en défaveur du Phénix. "Tant mieux... Et si Sakura et Natsu crèvent, Seika ne pourra plus se passer d'aucun de ses héros, ce sera une chance pour moi... La victoire finale est en marche!" s'était-il dit alors. Seulement Bashô remarqua vite que ses hommes avaient une façon bien curieuse de se combattre: au lieu de se battre au contact de l'ennemi, ceux-ci courraient vers le camp Fuyujin. Un mourut, puis un autre sous les insultes de l'élu qui ne comprenait pas ce qu'il se passait... Jusqu'à qu'ils enlèvent leurs uniformes et brandissent des emblèmes du Royaume de l'hiver.
 
-Tu m'as bien roulé bâtard... se dit-il en comprenant ce qu'il s'était passé.
 
L'officier qui l'avait trompé ne devait pas être bien fort, le hunter n'avait senti aucune énergie particulière émaner de lui lors de leur rencontre. A moins qu'il ne cachait bien son jeu bien sûr. C'était bien joué de sa part, il ne lui en voulait pas mais comme la loyauté qui permettrait son plan sur le long terme d'aboutir était remise en question alors... Il était bien obligé de s'occuper du problème qu'il avait engendré. Il laissa les fuyujins fuir, ce n'était pas dix soldats ayant eu la peur de leur vie qui changerait quoi que ce soit au cours de cette bataille.
 
Il se téléporta alors une nouvelle fois au camp avec un objectif précis: trouver l'infiltré de Long, le neutraliser, grossir ses actes et ensuite médiatiser son exploit auprès de ses supérieurs. "Alors où es-tu petite brebis égarée...?" se demanda le barbu. Il se souvenait parfaitement de son apparence et de sa voix, mais est-ce que cela suffirait à le repérer?

Tu ne prêtes plus
Attention
Au rôdeur. Erreur...
 
Bashô se dirigea, maintenant invisible, dans la direction des tentes de l'état major, plus éloignées du front que les autres tentes, tout comme celles renfermant les différentes ressources. Il avançait en courant (mobilité de 345), à l'affut du moindre soldat ayant un comportement anormal, ne marchant pas dans le même sens que les autres ou avançant seul. Dès qu'il en trouvait un il vérifiait son identité en s'approchant de lui sans pouvoir pour autant être vu et réitérait son action jusqu'à trouver celui qu'il traquait. Grâce à la grande rapidité dont il était capable de faire montre, cela ne lui prenait pas tant de temps que cela. Dans le pire des cas, il arriverait bredouille près des tentes de l'état-major, prêt à monter la garde. Bonne chance pour déjouer sa vigilance... Pour ne manquer personne qui aurait pu se cacher, il déploya également son En dans sa course.
 
Contextuelle:
 
 
Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 212
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 25
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 19:21

     
La sainte guerre



La chaleur était intenable. Plus Nyang avançait, et plus elle avait l'impression de se faire brûler vive. La sueur perlait sur son front, et ses mains devenaient moites. Mais elle était déterminée à sauver cet homme, peu importe ce que cela pouvait impliquer. Elle ne mourrait pas avant de l'avoir sauvé, elle s'en faisait la promesse. Et pourtant, s'il décédait, cela ne ferait qu'une victime parmi tant d'autres, n'est-ce-pas ? Cependant, la Ki ne pouvait se résoudre à l'abandonner. C'était un moyen pour elle de réparer les erreurs qu'elles avait commises depuis le commencement de cette maudite guerre. Elle revenait sur sa conception de ce monde, et se rendait compte que même à Kosaten, les gens avaient une famille à laquelle ils tenaient.

Quelques minutes de recherches au milieu de ces impétueuses flammes, et voilà que la victime fut trouvée au sol, les jambes écrasées par un énorme morceau de bois. Il était dans l'incapacité d'effectuer le moindre mouvement. Le pauvre haletait, la sueur dégoulinait le long de son visage, il était complètement apeuré.

▬ Je vais mourir ? Je vais mourir, je vais mourir...



▬ Calmez-vous. Je vais vous sortir de là.

 


Nyang s'empara de son épée qu'elle n'avait pas utilisée depuis le début de la bataille, et la coinça en dessous du bout de bois. Employant toute la force qui lui restait en elle, elle souleva son épée de sorte à ce que le morceau de bois se retire. L'archère le fit tomber de l'autre côté, libérant ainsi les membres de la victime.


▬ Je ne peux pas marcher...

 


Sans perdre une seule seconde, Nyang le fit monter sur son dos et fit immédiatement demi-tour vers la sortie. En se retournant, elle constata avec horreur que le feu s'était désormais propagé partout et il était extrêmement difficile de trouver un chemin libre. Toutes les issues étaient bloquées. Et avec cet homme sur le dos, il était encore plus difficile, voire impossible de se faufiler dans des passages étroits. Néanmoins, elle tentait de garder son sang-froid, ce qui n'était absolument pas le cas du soldat qui, soudainement pris par la peur, commençait à s'agiter.


▬ Nous sommes bloqués, nous allons mourir, nous allons mour-...



▬ Taisez-vous. Nous allons sortir, le coupa-t-elle, sèchement.

 


Si Nyang lui répondait ainsi, c'était surtout parce qu'il la perturbait dans son instant de réflexion. Elle réfléchissait à un moyen de sortir d'ici, et pour le moment, elle n'en voyait aucun. Des traces noires se formaient sur son visage à force de se trouver à proximité des flammes, ses forces s'amenuisaient peu à peu, tout comme l'espoir qu'elle avait de s'en sortir.

Il n'y avait aucune issue.

...À moins qu'une aide ne lui soit apportée de l'extérieur.





Équipement:
 

Résumé pour le MJ:
 



To an enemy, tears are better than blood. I'll never cry in front of anyone.


Many faces of Nyang:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 30
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 15

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hyper Buu ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 20:21

Kakashi Et tout plein de monde
303 mots
dialogue en gras
pensées en italique
La "sainte" guerre
Garder l'entrée du camp ne devait pas être trop difficile, même avec tout ce brouillard. Au moindre individu s'approchant, Kakashi n'aurait qu'à lui ordonner de s'arrêter, sous peine de se manger un rasengan dans les dents. Mais bon, il ne pouvait pas se douter qu'un danger surgirait de l'intérieur du camp. Une explosion retenti et créa un incendie. La cause était un colosse, sûrement un élu, pour qui tout ça était banal. Le shinobi sursauta à l'entente de l'explosion, et quand il vu le fautif, il se ravisa de l'attaquer.

Quand il vu Nyang essayer de sauver les victimes du feu, Kakashi se dit qu'il se devait d'en faire autant, et peut-être que Long lui serait redevable. Il réfléchit quelques secondes à une de ses quelques techniques qu'il possédait, et se dit que souffler son vent sur le feu pourrait être une idée, mais cette bourrasque de vent contenait de l'oxygène, qui ne ferait que s'amplifier l'incendie, plutôt que de l'arrêter.

Mince, qu'est-ce que je pourrais faire ? Ah, je sais ! J'ai vu faire un ninja, il avait créé une sorte de vague d'eau, mais je ne me souviens plus trop des signes... Ah si, c'est bon !

Le masqué copia donc les signes qu'il se souvenait avoir vu, et il sentit une montée d'eau dans sa gorge, prête à être crachée. Il fit bien attention à se placer devant les flammes, plus cracha une grande vague d'eau sur toutes les flammes environnantes.

Suiton : Mizu Rappa !!

Il remarqua que ça fonctionnait pour les plus proches de lui, mais il ne voyait rien de celles plus loin à cause de tout ce blizzard. Tout ce qu'il sait, c'est qu'après avoir usé de cette technique, le ninja était bizarrement très essoufflé, et s'éloigna un peu pour s'asseoir au sol afin de récupérer.
Kakashi ze héros qu'éteint un incendie







Résumé:
 

Au sujet de la technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 5 Oct - 20:39

À la recherche de l'artefact
Rien n’était jamais facile dans la vie et des imprévus, il y en avait tout le temps. En effet, au moment où le chef sembla accepter la requête du shinobi, un flash lumineux ébloui tous les soldats y compris le Minshujin qui dut fermer les yeux. Quand il les rouvrit, des tâches sombres lui voilaient les yeux, mais il pouvait clairement entendre les bruits des sabots qui martelaient le sol. Une fois que sa vue redevint normal, il vit qu’un cavalier avait foncé vers le fuyard qui n’était autre que le coéquipier de Mizoku, Licht.

« Il va tous nous mettre en danger! »

Mizoku croisa le regard noir du chef des cavaliers qui s’apprêtaient à jeter sa colère contre le shinobi quand ils entendirent le bruit caractéristique de troupes en approche. Mizoku se retourna pour apercevoir au loin des cavaliers aux armures bleus scintillantes. On ne se soucia plus d’eux, un combat se déclencha entre les cavaliers de Seika et ceux de Fuyu.

Pas le temps de réfléchir, il fallait quitter le combat au plus vite. Mizoku, qui était tout près du mage, lui fit un signe de partir. De son côté, le Sowano se fraya un chemin entre les soldats tout en esquivant le mieux possible les lances et les flèches qui pleuvaient de tous les côtés. L’adrénaline lui permettait d’avancer, mais impossible de déterminer s’il avait été touché.

Il parvint à sortir du combat et à s’en éloigner. Essoufflé, la main sur la poitrine, Mizoku reprenait sa respiration qui lui était plus que douloureuse. Quand il leva les yeux pour voir où étaient les autres Minshujin, il espérait que ceux-ci ne s’était pas trop éloigné. En fait, il espérait plutôt retrouver le mage qui était le seul à pouvoir sentir l’artefact de Manshee. Licht, il savait qu’il devait le pardonner pour sa fuite qui aurait pu leur coûter la vie, mais il lui serait difficile de le faire quand il le verrait.

Action:
 

Technique contextuelle:
 

Équipement:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2439
Yens : 914
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 161
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 0:25

Tour 10: L'espoir d'un peuple démuni











Seika :          

Natsu: Alors que tu vois les troupes s'affaiblir et perdre courage et espoir, tu décides de réagir aussitôt. Usant de ton pouvoir et de la flamme du courage, tu envois un message qui sera entendu et compris de l'ensemble des soldats. Ton message transmis rapidement d'une troupe à l'autre comme si le vent de l'espoir tourné à nouveau. Suite à ton discours qui a suspendu les combats, un instant, les Seikajiin semble remonter à bloc. Ils hurlent en cœur avec un sourire radieux sur le visage, alors que les Fuyjiin les plus proche, semble au contraire plus inquiet. Et ils ont bien raison, puis qu’aussitôt c'est un véritable raz de marée de rouge et d'or qui déferle sur eux. Gagné par ton discours, chacun fait le travail de trois hommes. Ils parviennent même à faire une percée dans les troupes adverses et se frayent un chemin au travers les murs de terre qu'un élu du dragon avait construit auparavant. Ceci les ralenti, mais ils avancent... Montres leur le chemin, fier chasseur de dragon!



Sakura: Il faut croire que tu n'as pas aimé la réponse de ton opposant et le fait bien savoir.Tu le choppes par le col pour lui asséner quelques coups de poids, alors qu'il te regarde sans broncher. Tu peux sentir une certaine tristesse dans ses yeux. Il n'a jamais fait couler le sang auparavant. Alors au sol après tes coups, il se relève, essuyant le sang qui perle sur son visage. Son regard est tout aussi rempli d'émotion, et alors c'est à son tour de s'exprimer avec la même colère, rage et tristesse, alors qu'il te fonce dessus, tout en esssayant de te porter un coup de poing et en esquivant tes atatques possible:

-Tu n'aurais jamais eu besoin de faire ceci, si vous n'étiez pas présent en Kosaten. Tu sauves des vies, mais combien meurt par votre présence? Combien d'habitant sont relégués au bas de l'échelle pour que vous viviez dans le luxe de la capitale? Si les dieux n'ont plus d'élus, il n'y aurait plus toutes ces guerres. Certes, tu cherches à bien faire, mais pourtant ta simple présence est une erreur sur Kosaten. Tous les élus sans exception doivent être anéanti, et peut être que les Dieux ouvriront enfin les yeux...Je suis... Désolé!


Gally  et Zoro:  Alors que Zoro change complètement d'avis et semble totalement touché dans son âme, il fait volte-face et décide de trahir son royaume et tous les élus et les hommes qui lui faisaient confiance dans cette guerre. Il faudra se méfier, car des yeux et des oreilles rôdent, et le nom de Luffy n'est pas tomber dans les oreilles de sourd, sans le vouloir le pirate vient de mettre en danger son cher capitaine... Mais ceci est une autre histoire, puisque celui-ci est aussitôt attaqué par Zayro et ne peut rien faire dû à son lien avec lui. Mais c'est sans compter sur Gally qui préféré à son tour abandonner sa mission et sauver des milliers de vies pour en sauver qu'une seule. Décidément c'est de là change d'avis comme de chemises. Après ce beau discours ,voilà qu'elle renie tout pour un seul homme. En espérant qu'elle ne regrette pas son geste et les milliers d'âmes qui vont mourir par sa faute. Je ne pense pas que les élus de Seika et ni leurs habitants vont apprécier la cyborg, après ça, puisque ceci se restera pas dans le silence.

Mais peu importe, puisqu'elle “sauve” la vie du pirate en l'éloignant rapidement du colosse. Mais tu t'étonnes probablement à ne pas le voir te suivre...Mais tu as d'autres chat à fouetter... Surtout que ton ami est en train de mourir à petit feu. Ainsi tu uses de ta technologie pour le ramener à la vie. Toutefois ça ne semble pas fonctionnait comme tu l'espères. Comme si une chose les rejetait. Aussitôt, Zoro est recouvert d'un halo bleu, tu es légèrement aveuglé par le phénomène inexplicable. Tes petits “robots” sont aussitôt rejetés. Tu ne comprends pas ce qui se passe, mais aussitôt, tu vois sur son torse une marque...Celle de Fuyu qui s'appose sur son corps pour entrer directement à l'intérieur. A l'emplacement même de son coeur. Zoro est ainsi marqué par un sceau de Fuyu plus grand que le précédent, tout en ayant directement marqué le coeur qui se reconstruit dans sa poitrine.... Une voix résonne, alors dans l'esprit du pirate:

-On ne me trahit pas ainsi, élu. Tu étais parvenu à te débarrasser de mon seau mais ta trahison flagrante me pousse à agir! Je ne peux me séparer d'un élu devenu aussi puissant. Ainsi ce sceau divin est supérieur au précédent... Tu ne pourras plus t'imposer à ma volonté pendant un moment!


Aussitôt, le pirate peut re-ouvrir les yeux et sentir ce nouveau corps battre à nouveau, comme par magie...une magie divine....

Spoiler:
 

Amaya:  Absent non prévenu [ Je réfléchi à ta sanction, qui sera sûrement pécuniaire à la fin de l'aventure à défaut d'en trouver d'autres, puisque tu n'as pas de FT ]

Minshu/ Tenshi:

Haizen: Absent prévenus. Même si j'accepte difficilement les raisons

Natsume et Tenma:  Alors que vous discutiez lors de ces derniers instants, vous êtes importunés par les assassins. Mais cette fois-ci, tu parviens à les maîtriser, usant du pouvoir de Minshu pour les paralyser et les envoyer à des kilomètres d'ici, où ils ne t'embêteront plus.Ainsi, tu peux contempler l'abominable vérité pour un moment fort en émotion... Mais pas de temps à perdre puisque Tenma part au devant de la grotte pour trouver une issue, il passe donc devant Aladdin au prise avec des assassins, et s'il continue, il va s'enfoncer plus à même dans les grottes. Marcher ce qui va lui sembler une éternité et dans des ténèbres opaques. Seul la lumière de son corps se désagrégeant, faisant office de lumière calme et apaisante. S'il continue encore, il verra que la caverne s’agrandit d'un coup pour donner dans sur une immense cavité où... Des dizaines et des dizaines de monstre informes ( dont Natsume et Aladdin ont déjà croisé) roupillent tranquillement. Heureusement, que tu es passé avant car le moindre bruit pourrait les réveiller et tu n'en fais aucun dans ta condition. Tu va pouvoir prévenir tes amis. Pourtant cette issue semble la plus rapide pour gagner à nouveau l'avant poste. Tu le sais... Tu le sens alors que ton Dieu semble, enfin tu crois, te le murmurer. Sa présence s'affaibli alors qu'il lutte pour vous maintenir encore un peu...Il donne toutes ses forces dans cette bataille. Mais vas-tu tenter ta chance ici, ou prés de la guerre au-dehors et possiblement de Zayro Jinn???( Voir la réso de Natsume Tenma Bya)

Spoiler:
 

Aladdin: Tu poursuis donc le combat avec les deux adversaires. Tout en leur faisant des discours, rapidement, tu semble apercevoir, des larmes qui coulent le long de leur visage. Mais est-ce un mirage ou une réalité. Le combat s'enchaine tellement vite, que tu n'es peut être pas sûr de ce que tu as vu. Dans tous les cas, ils te répondent fermement:

-Nous te l'avons déjà dis, notre cible n'est en rien les natifs. Nous les avons même protégé avant ton arrivé. Nous désirons prendre la vie uniquement des élus. Peu importe que vous pensiez être d'un bon côté ou d'un mauvais. Vous êtes dans tous les cas la raison de ces tueries. Sans vous ce monde se porterait bien mieux... Nous allons le montrer aux dieux, et ils comprendront leur erreur...

Mais à peine le discours se finit qu'un des deux meurt electrocuté, alors que le second se protége des flammes. Il parvient à tenir debout exténué. Te regardant intensément, mais immobile. Vas-tu décider de l'achever ou de le laisser en prenant le risque qu'il revienne, avant de suivre le groupe de Minshu ( Voir la réso de Natsume Tenma Bya)

Byakuya Alors que tu discutes rapidement avec Aladdin qui te fait une promesse, tu essayes de convaincre les nobles et les quelques gardes du corps à leur côté d'accepter l'escorte d'élu et de dire à leurs subordonnés d'arrêter. Malheureusement, tu comprends très vite à leur visage horrifié que quelque chose ne va pas, et ceci et confirmé rapidement par leurs paroles bégéyantes:

-Je...Nous...Je... Comprend pas... Ils sont ... Différent... Ils étaient pas aussi fort.... Je me rends compte...Qu'ils sont étranger à nous....On ne les connait pas ...

Pas grand chose à tirer, mis à part que les ennemis, que vous combattez, semblent étranger à tout cela...( Voir la réso de Natsume Tenma Bya)

Licht et Mizoku: Profitant de la diversion inatendue que t'offre la troupe de Fuyu, tu parviens à t'échapper sans encombre. Après tout, les Seikajiin ont fort à faire que de s'occuper de toi à présent. Sorti de là, tu te mets à la recherche de tes deux alliés... Sans réussir à trouver l'ange, tu retrouves rapidement le mage. Celui-ci semble exténué, mais indeme. Il t'invite à le suivre . Après quelques minutes ou le bruit de la bataille se dissipe petit à petit, tu parviens à un monticule de pierres et de rochers. Et finalement, le mage se tourne vers toi, un sourire triste au visage:

-Nous y sommes... Je ressens notre Dieu en dessous de ces rochers. Il y a un passage.. Mais... Une forte magie en protége l'entrée... Je vais devoir utiliser tous mes pouvoirs pour te permettre d'entrée...Puis tu devras faire le chemin... Seul...

Il a du mal à le dire, mais tu comprends assez rapidement qu'une telle prouesse coûtera le vie de celui avec qui tu as tissé un lien depuis le début de cette “aventure”. Comment vas-tu réagir à cette nouvelle. Réussiras-tu à trouver une autre solution? Ou une façon de l'aider? Ou accepteras-tu calmement son sacrifice?
(Licht Absent prévenu)

Fuyu:          

Zayro:  Agissant comme on te connait si bien, tu agrandit ton tableau de chasses et de mort. Du moins tu le penses, même si la jeune femme parvient à s'échapper de tes griffes. Oh tu aurais pu la suivre sans aucun problème, surtout qu'avec le poids de Zoro, elle était fortement ralentie. Pourtant un fait t'aura probablement retenu. Puisque comme apparut instantanément, tu ressens la puissance que tu as ressenti au campement, sous ta forme de démon. IL s'approche rapidement de toi, accompagné d'une troupe entière de soldats. Bien différent de ceux du champs de bataille. Tu peux voir à leur visage froid, qu'ils sont entraînés et surtout résistent à la peur que tu instaures d'habitude à tous. Leur groupe s'écarte pour laisser passer un seul homme: qui s'exprime, son visage toujours couvert de sa capuche:

-Je savais que nous allions nous rencontrer à nouveay: Zayro Jinn!J'étais venu faire la diversion dont avait besoin un de nos élus pour détruire le barrage, mais je n'espérais pas te voir. Je suis l'arme que Seika a crée pour s'opposer à toi, messager des enfers. Les laboratoires de Aeternam,que nous avons retrouvé, nous ont bien servit... Ils avaient fait le plus gros du travail et des expériences sur toi et d'autres élus, de par ton sang et tes molécules retrouvaient. Nous avons pu crée ce que je suis... Mais avant tout, je désire savoir, bras droit de Sul Hei. Quel est ton but dans ce monde. Pourquoi détruire tout sur ton passage? Schneiden lui même me parlait souvent de toi. Gelerde aussi. Je marche sur leurs pas.... Et je désire savoir...Pourquoi?
Il se tient devant toi, infaillible. S'attendant à ce que tu lui répondes...


Spoiler:
 

Mist:    Voyant l'incendie se propager à chaque tentes et déclencher plus de chaos encore qu'il y en avait. Tu décides d'agir comme le parfait petit chien de Long et tente d'éteindre le feu. Certains hommes te voyant faire, s'inquiétent. Après tout le vent a tendance a propagé un tel incendie, mais sous leurs regards abasourfis, les flammes s'arrêtent instantanément, puisqu'elles ne sont pas nourri par l'oxygène environant. Félicitation, tu as éviter le pire au campement. . Mais attention, tu vois une étrange personne s'adresser à Rinkyu... Mais ton instinct te dit de fuir!

Kakashi:  Ne t'attendant pas à une attaque venant de l'intéreiur, tu es surpris d'être témoin de cela. Agissant rapidement, tu tentes de sauver les vies comme le fait Nyang. Usant d'une technique jsuqu'alors inconnu à toi, tu parviens à éteindre les flammes autour de toi et c'est bientôt tout l'incendie qui s'arrête alors que tu as unis tes forces avec un autre élu pour cet acte.

Spoiler:
 

Li-Ming: Absente prévenue

God Serena:  L'homme que tu interpeles t'écoutes, mais te regarde avec suspicion, néanmoins le cri de la guerre le rappelle à l'ordre et pressé par le temps, il s'exprime, sans forcément te regarder, tant l'inquiétude le gagne:

-Je ne comprend pas pourquoi ton officier a besoin de poison, mais possiblement tu peux en trouver à l'apothicaire, sa tente se trouve dans cette direction, un peu plus en retrait. Quand aux cheveux, ils sont à l'écurie pas trop loin... Quand aux généraux, je suis surpris que tu me demandes... Le message ne t'est pas parvenu?

Seuls les officiers proches d'eux sont dans les tentes des généraux. Ils transmettent les messages  de leur propre façon. Depuis l'attaque du démon, ils ont prit plus de précautions encore...Des rumeurs courent comme quoi ils sont planqués avec les officiers à observer, d'autres pensent qu'ils sont partis et encore rare autre décrétent qu'ils sont parti sur le champs de bataille pour frapper fort. Tu veux mon avis, on ne saura qu'au derniers moments ce qui se trament vraiment...

A ses mots il part, sans demander son reste avec ces précieuses informations. Quand à toi, tu te retrouves rapidement devant une tente bien étrange que tu supposes être celle de l'apoticaire et au côté au vu des hénissements, l'écurie.

Rinkyu  :  Tu combats ton groupe d'ennemi et parvient peu à peu à réduire leur nombre, pourtant tu sens que la fatigue te gagne. Il n'en reste donc plus que deux. Seulement deux. Mais au même instant un homme s'approche discrétement d'eux et d'un coup rapide les assome, dans un sourire. Il semble d'un certain âge les cheveux grisonnant, le visage d'une certaine beauté, la peau parfaite. Bien loin du stéréotype du soldat... Attend je t'ai dis cheveux gris? Pardon, tout d'un coup ses cheveux sont chatain et il semble avoir gagné une vingtaine d'année. Gardant toujours son sourire, et développant une certaine musculature, dû à son jeune âge. Qui est-ce?

-Bien le bonjour mes amis. Il s'avère que vous ne veniez pas à nous... Alors nous avons décidé de venir à vous! Je ne sais pas qui était ces jeunes hommes; Mais par l'honneur, on ne combat pas un homme seul à une dizaine. Toi tu me sembles bien intéressant! J'espère que tu possèdes de l'honneur.

Il s'adresse à toi, et semble porter un certain intérêt pour toi. Mais laisseras-tu d'autres que toi t'adresser à lui? D'ailleurs, tu ressens une puissance colossale de cet être, qui s'incline légèrement avec respect. Pourtant même en sentant cette énergie que peu parvienne à ressentir au vu de la différence de force, tu t'aperçois qu'il a une maîtrise de son corps et de son énergie quasi-parfaite....

Spoiler:
 

Nyang:  Toujours à la recherche de l'homme qui hurle, tu parviens à le trouver et l'aide à s'en sortir. Malheureusement, tu es aussitôt prit par les flammes sans aucune issue pour t'échapper. Vas-tu mourir ici?  Aussitôt une étrange silhouette apaprait, tu sembles la reconnaitre, du moins sa puissance écrasante, tu l'as senti dans le camps. Est-ce vraiment la fin? Pourtant, elle te sourit du moins tu crois. Puis disparait de ton champs de vision. Et alors que tu sens une main se posait sur ton épaule arriète, tu sens tes pieds se dérobés, mais aussitôt, tu as l'impression que tu t'es éloigné de l'incendie principale. Pourtant, meêm si le plus grand danger est écarté, tu es toujours coincé... A croire que c'est une blague. Mais peut être était-ce cela? Fort heureusement, le feu s'arrête en un instant, alors qu'il est arrêté par un élu de l'extérieur...

Basho:  Comprenant que tu as perdu ton combat de l'esprit précédent. Tu décides de vite retrouver l'usurpateur, en te téléportant au campement, sous le regard surpris des Seikajiin. Sans perdre de temps tu arrives à la “tente” des généraux, sans avoir croisé ta cible. Celui-ci ne semble pour l'instant pas avoir prit ce chemin. Que prépare t-il donc? Peut être que lui même avait été trompé par sa petite troupe? Mais alors que tu attends devant la tente deux choses se passent dans les deux minutes qui suivent. Caché dans les ombres, tu entends la voix d'un des marcheurs d'ombre:

-Essayes de voir ce qui vous apportez le plus à toi et mon maître? Laissez cet homme détruire le camps de Seika et tout ce qu'il peut pour affaiblir le royaume. Mais il te faudra trouver un autre moyen de briller aux yeux des supéreiurs. Ou de l'arrêter au risque que Seika gagne cette guerre?

Mais aussitôt, il disparait, alors que la tente s'ouvre sur un homme, au vu de son habit un officier. Qui te regarde surpris:

- Elu?! Que faîtes vous là? Je pensais que vous etiez que le champs de bataille? Nos généraux sont eux même parti en finir avec les individus les plus gênant. Mais je crains pour leurs vies... Et votre présence sur le champs de bataille changerait probablement le résultat....


Deux possibilités s'offrent donc à toi. Retourner sur le champs de bataille pour secourir et aider les généraux... Ou dénoncer l'usurpateur qui agit dans les environs? Un choix cornélien en soi... A moins qu'une autre idée germe dans ton esprit?

POUR TOUS:  Alors que l'incendie semble se propager dans le camps de Fuyu, il s'arrête instantanément, sans pour autant arrêter l'épaisse fumée noire qui est propulsée plus loin encore dû à de violentes bourasques de vent. Mais au même instant, le symbole de Seika Illumine le ciel, alors qu'une voix parcourt tout le champs de bataille. Que s'est il passé? En tout cas ceci semble donner l'espoir perdu des Seikajiin qui redouble d'effort dans les derniers instants de la guerre...

Spoiler:
 
Enfin de Siège:
 




Et Surtout, n'oubliez pas: PRENEZ DU BON TEMPS ET AMUSEZ VOUS! C'est un ORDRE :p

Je vous laisse jusqu'à Dimanche 10h, si tout le monde a répondu le Samedi soir, j'essaye de poster à ce même moment!


©️MangaMultiverse


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 8:40





La "sainte" guerre


feat.Faucheuse de brume & un paquet de monde

Je pense qu’on peut dire que Natsu se rattrapait plutôt bien pour un ancien criminel haï par une bonne partie de la population pour un acte qu’il n’avait jamais souhaité. Il était allé voir Karui en personne, qui lui avait alors remis une quête personnelle, dont le Dragnir s’était fièrement acquitté. Il ne restait désormais plus que des ruines de l’ancien bastion d’Aeternam retranché dans les contrées lointaines de l’Enfer glacé. Mais, le chasseur de dragons continuait à prouver sa bonne foi en donnant tout pour Seika. Il souhaitait simplement que sa bien-aimée n’ait rien eu à subir chez les soigneurs.

Le coup de l’intimidation marcha vraiment bien. Alors que Natsu redescendait lentement sur terre, une nouvelle clameur gagna peu à peu les rangs des soldats seikajins, qui semblaient désormais beaucoup plus motivés. Alors qu’en face, les ennemis se repliaient petit à petit, sûrement terrorisés par ce nouveau tour de force. Le mage de feu eut un petit sourire satisfait. Il se tourna vers les troupes alliées.

« Allez ! On y va !!! »

Et, montrant l’exemple, alors que l’énergie du dieu Fenghuang, ainsi que celle du pouvoir offert par Luxus, se dissipaient, il s’élança au-devant de l’adversaire, cognant avec ses poings brûlants et fumants ceux-ci lorsqu’ils se trouvaient à portée. C’est ainsi que le garçon aux cheveux roses arriva finalement en face de ce qu’il semblait être un labyrinthe de terre. La réflexion n’étant pas son fort, il préféra passer au travers, puisant jusque dans ses dernières réserves magiques, car la fatigue commençait aussi à s’instaurer chez lui, pour détruire les murs un par un par la force brute et le pouvoir ardent.

Capas contextuelles:
 



Le récap' classique:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 8:58



feat. Tête brûlée de Seika & un paquet de monde
La "sainte" guerre

Et v’la un problème de plus de résolu grâce à Mist, qui venait de faire son action de grâce de la journée, se rendant probablement plus utile sur cette seule technique que tout un paquet de sous-fifres en train de se dandinet et d’agiter une longue tige de fer contre Seika. Pitoyable, ceux-là… De la véritable chair à canon… Le seul intérêt était leur nombre… A défaut d’être balèzes ou intellos, on les avait regroupés en masse pour une troupe à peu près capable d’aligner trois neurones et de se débrouiller en 100 contre 1. Bref, tout ça pour dire que l’incendie s’était finalement éteint, littéralement étouffé.

La tueuse aperçut soudain au-dessus du camp de bataille l’apparition d’une chiasse de flammes, représentant probablement le sceau de ces branquignoles de Rouges. Super… Ces imbéciles étaient tellement cons qu’ils trouvaient le moyen de s’éclater à faire un petit festival pyrotechnique en plein milieu de la guerre. Ça donnait un peu une idée de leur état mental… Mist soupira…

De son côté, Rinkyu semblait à peu près s’en sortir. Tout du moins, jusqu’à ce qu’un nouveau type se pointe, éclate les assassins de pacotille et fasse front face au premier. D’apparence, comme ça, il paraissait pas beaucoup plus dégourdi que les autres. Malgré tout, Mist avait comme un très très mauvais pressentiment à son égard. Le genre de pressentiment stupide qui vous flanque la pétoche en un instant. De toute façon, l’aérokinésiste avait une dette envers le Fuyujin à terre, qui l’avait entraînée et lui avait permis de choper le boucli de Long. Elle se posa donc, attentive au moindre geste suspect, observant la suite des évènements, prête à intervenir si l’Uchiha devait se chier dessus.


Capas contextuelles:
 





Le récap’ classique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 18:24




Aventure: La "sainte" guerre

Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Musique

Ma gorge était serrée, si serrée. J'avais l'impression que je n'arriverais plus jamais à parler, pourtant, je devais lui dire... Je devais dire à Tenma ce qui l'attendait au royaume des morts, je devais le prévenir mais les mots ne sortaient pas. Seuls des sanglots saccadés me venaient. J'essayais de m'accrocher aux épaules du mage de glace mais rien n'y faisait, je le traversais quoique j'essaie... Une chance de m'avoir vu avant de partir ? C'était atroce, j'avais mal en l'entendant proférer de telles choses.

e devais me reprendre avant qu'il ne parte devant. Je fis mon possible pour calmer ma gorge, ce que je parvins à faire à moitié pour finalement dire entre deux larmes :

A-A-Attends, je dois-je dois te dire quelque ch-chose !

Je pris une grande inspiration entrecoupée de sanglots, je devais lui expliquer, je refusais de le laisser souffrir sans avoir été prévenu au préalable.

U-Une fois que tu-que tu seras de l'autre côté... Tu vas vivre des choses horriblement douloureuses ! Mais ne laisse pas ces choses te briser ! Ne te-Ne te laisse pas casser par tout ça ! Ce sont que des illusions ! Elle pou-elles pourront rien te faire pour de vrai ! N'oublie jamais qui tu es !

Et les larmes repartirent de plus belle sans vouloir s'arrêter, ma respiration saccadée, les sons de la guerre les mains flottantes de Tenma au-dessus de mes épaules, mon incapacité à faire quoique ce soit, ma douleur, j'avais mal, j'avais mal, j'allais exploser. Je n'en pouvais plus de savoir mes proches mourir sans rien pouvoir faire Comme un dernier râle d'agonie, je finis par terminer ma phrase :

Q-Quand tu reviendras ! Contacte-moi au plus vite, je viendrai te chercher, c'est promis !

Mais c'était trop tard, même s'il m'avait entendu, le mage de glace était parti au fin fond de la grotte. Je lui tendais la main en pleurant, je voulais qu'il revienne, je ne voulais pas le voir disparaître dans l'obscurité. Des râles étranglés s'échappaient de mes cordes vocales. J'avais beau savoir qu'il reviendrait, je savais ce qu'il allait endurer, je ne voulais pas qu'il souffre, pas encore ! Je lui avais promis d'être là si tout se cassait ! Je n'allais pas tenir ma promesse, je ne pouvais pas venir avec lui, c'était impossible.

Mes sanglots se changèrent en faibles cris, s'intensifiant de plus en plus, donnant l'impression de se dédoubler, je me relevai tel une marionnette possédée, mes yeux s'ouvrant grands, rouges, dénués de toute humanité.


G-Graaaaaaaah...

Ma voix inhumaine resta pour le moins étouffée et malgré ma rage, il aurait été compliqué de l'entendre. Mon instinct me hurlait de tout détruire, la grotte les soldats, les nobles, les dieux, les élus, TOUT devait disparaître sous ma rage. J'avançais à l'intérieur de la grotte, ma soif de destruction plus puissante que jamais.

J'aperçus Aladdin, face à un assaillant... Les détruire, LES DETRUIRE ! Je m'apprêtais à leur foncer dessus et à les empaler quand soudain, l'extrémité gauche de mon écharpe se changea en immense main et me donna une grande claque sur la joue. Les yeux écarquillés, mon esprit finit par revenir à la normale. J'observai mes mains comme si elles étaient étrangères puis je reculai d'un pas en me cachant la bouche.

Je... Je suis désolé ! Je voulais-Je voulais pas !

Je m'étais moi-même stoppé, mon inconscient m'avait foutu cette grande baffe et j'en avais bien besoin. J'avais laissé ma nature démoniaque prendre le dessus... encore et au mauvais moment... Je retombai à genoux au sol, le fixant, l'esprit parfaitement vide, j'étais comme absent...

Actions:
 

©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 786
Yens : 808
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 19:22


La "Sainte guerre"

Les explications m’inquiétaient. Après tout, il y avait beaucoup de choses que l’on pouvait comprendre dans “horriblement douloureuses”. Sans compter que c’était des illusions. Comment pouvait-on briser des illusions ? Mais comme d’habitude, quelque chose d’instinctif, je tentai de rassurer Natsume du mieux que je le pouvais.

- Nats, tu me connais, il en faudra plus pour me mettre à terre et me faire abandonner ! Fis-je en souriant en grand avant de m’éloigner.

Je loupai complètement ce qu’il me dit ensuite, et me dirigeai vers le fond de la grotte. Celui-ci était très sombre, ce qui m’aurait donné un sentiment d’appréhension et de légère peur si j’avais été dans mon état normal. Mais grâce à cette superbe intervention de mon dieu bien aimé, notez le sarcasme, j’étais ma propre source d lumière douce, me permettant de voir mes environs.

Je frissonnai en m’arrêtant à quelques mètres d’un groupe de bestioles. Il semblait y avoir une sortie plus loin, et en même temps que je marquai cette observation, la stupide voix de ce stupide dieu me fit comprendre que c’était le cas.Je souirai discrètement avant de faire demi-tour. Certes, cela semblait être le chemin le plus court pour rejoindre notre but, mais passer devant ces monstres avec un groupe de personnes. Nous risquions de réveiller les créatures, et seuls Natsume et Aladdin étaient capables de se battre. Sans compter qu’ils avaient déjà puisé dans leurs réserves avec leurs combats.

Un rugissement me fit sursauter et je dirai un regard inquiet vers l’endroit que je venais de quitter, avant de foncer dans cette direction. Arrivé sur place, je fus confus d’entendre la fin des excuses de mon ami. Que s’était-il passé ?

Cependant, ce n’était pas le moment de tenter de réconforter Natsume. J’avais peut-être trouvé une autre sortie ! Je m’adressai donc à tous ceux présents dans l’espace avec un sourire encourageant.

- Hey ! J’ai peut-être trouvé une autre sortie ! Il suffit de s’enfoncer par là. Mais il y a un problème, un groupe de monstres dort là. Certes, notre oh si bon dieu Manshe m’a indiqué que c’était la voie, mais je ne lui accorde aucune confiance à celui-ci.
Je me rappelai que certains ne me connaissaient pas et finit par me présenter. Désolé, j’ai oublié de me présenter. Tenma, élu décédé de sa grandeur le Dieu serpent. La fin était dite d’un ton plein de sarcasme, quelque chose qui revenait souvent quand j’évoquais les divinités.

Actions:
 





Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 196
Yens : 673
Date d'inscription : 24/06/2017
Localisation : Beep, beep, I'm a sheep

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haïzen ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 20:16

Ce qu’il avait cru reconnaître comme était des Minshujins en les voyant de loin s’avéra, bien rapidement, être exactement ce qu’il pensait. Cependant, alors qu’il approchait en faisant ralentir sa monture, le rouquin eut un léger mauvais pré-sentiment. Ce dernier se confirma bien vite, lorsqu’un groupe d’assassin se révéla au grand jour, s’attaquant tout de suite au groupe … Le mercenaire poussa un soupire. S’ils étaient de la même trempe que ceux de tout à l’heure, il était clair qu’il n’avait aucun de chance. Il n’y avait qu’à voir de quelle manière ils avaient fait reculer Tarcus sur plusieurs mètres … Tirant une grimace, le mercenaire retira masque à gaz et lunettes améliorées, les laissant pendre autour de son cou grâce à leurs élastiques respectifs. Soupirant, il ferma les yeux, se massant quelque peu l’arête du nez en caressant d’une main le col de sa monture pour la calmer.


ça va pas ? Même si ce s’rait pas une super idée d’y foncer comme des débiles, tu peux toujours observer, nan ?




J’ai mal à la tête, d’un coup. Le rouquin soupira en rouvrant les yeux, les gardant plissé … Puis affichant un air blasé, se rendant compte que ça n’arrangeait strictement rien. C’est pas normal. Ça fait 6 siècles que j’ai plus eu la migraine. Monde de merde …

Enfin, au moins, il y avait un brin de spectacle. C’était d’ailleurs assez drôle de voir un allié faire face à ces tueurs de telle manière … Parce qu’il leur défonçait sévèrement la bouche, mine de rien, l’androgyne à écharpe. De façon assez orthodoxe, d’ailleurs …C’était ses poings, ou son écharpe qui frappait ? Fronçant les sourcils, le mercenaire observa les assassins s’envoler – littéralement – vers d’autres cieux … Probablement pour un atterrissage des plus rudes. Soupirant, et descendant de sa monture, le tueur de masse hésita un peu …Puis mit une claque au cul de l’animal, l’enjoignant à repartir où bon lui semblerait. Il retournerait probablement au camp Fuyujin, s’il ne se perdait pas dans la région ou ne retournait pas voir son maître .. un cheval n’était pas un chien, mais certains comportements imposés par le dressage pouvaient se manifester chez les deux. Mains dans les poches, mine de déterré et traînant des pattes, l’anomalie multiversique se mit en marche en cachant un bâillement. Maintenant que l’adrénaline et l’excitation guerrière s’étaient calmées, il avait envie de pioncer. Remarquant cet état de fait, il se fit d’ailleurs la réflexion que, chez lui, il aurait mis bien plus longtemps à « redescendre » … après tout, il venait de voir un combat, tout de même, ce n’était pas comme s’il était dans un transport pour évacuer depuis une ou deux heures. Souvenirs, souvenirs … Mais quelque chose l’empêcha de trop parcourir sa propre mémoire irrationnelle et décousue. Un phénomène lui aussi relativement irrationnel.

Le gosse aux ailes de glace qu’il avait vu plus tôt était là, lui aussi. Sauf qu’il était à moitié transparent et émettait des particules lumineuses. Du point de vue d’un natif, c’était probablement un phénomène surprenant. Du point de vue du fossoyeur, qui ne provenait même pas d’un monde où la magie existait, il y avait de bonnes chances que ce soit plus ou moins « normal », sachant que le gamin avait été sélectionné pour être transféré par un dieu, ce genre de choses … Par contre, il se souvint d’autre chose, alors qu’il approchait toujours en clopinant. « Lorsqu’ils meurent, les élus se dissolvent en particules brillantes ». Bibliothèque de Tenshin, volume 1 sur les élus, chapitre sur leurs morts … Parfois un peu trop temporaires. Le gosse avait pris un coup fatal ? En s’approchant, et en observant l’intérieur de la grotte, le mercenaire remarqua l’autre samouraï, qui … était dans le même état. Or, la dernière fois qu’il les avait vus, ils étaient à côté de Tarcus. Dont le quasi cadavre avait roulé jusqu’au fossoyeur quelques secondes après … L’idée qu’ils soient morts, ou mourants, ou quelque chose entre les deux, n’était pas saugrenue, au final. Qu’est-ce qu’il y avait, entre « mort » et « mourant » ?  « Pas tout à fait mort » ? « Mort-vivant » ? « Fantômes » ? Ouais, vu la manière que le gosse à l’écharpe avait de traverser son copain, autant partir sur fantôme. Un fantôme de plus en plus diaphane … mh.

Entendant une bonne partie de la conversation dans la mesure où il n’était plus très loin, le soldat regarda le gamin à l’écharpe perdre de plus en plus le contrôle de lui-même … Son avertissement ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd. C’était relativement utile à savoir, d’ailleurs, ça … On faisait une virée en enfer ? Chouette. Mais l’idée ne plaisait visiblement pas à tout le monde, puisque l’ado à la veste bleue, après avoir fondu en larme, se mettait visiblement à s’enrager … Qu’est-ce qui donnait une telle impression ? Probablement les yeux rouge sang. Probablement. Ou alors les cris semblant provenir d’une entité chaotique majeure. Ou la façon qu’il eut de se diriger vers un autre – jeune – élu, comme s’il voulait l’agresser … Mais au dernier moment, son écharpe lui mit une claque et le coupa dans son élan. Le rouquin se massa les yeux. C’était la manière la plus anti-climatique qu’il avait jamais vu de sortir de transe berserk. Ceci dit, le massacre n’étant en rien préférable, la claque ferait bien son affaire … Le gamin, visiblement revenu à la raison, s’excusa auprès de tous, semblant démoralisé au possible. Le spectre de son ami revint un instant plus tard à peine, mais … se contenta d’indiquer qu’il avait trouvé une potentielle sortie. Mouais, en gros, rien qui allait sortir le gosse à écharpe de son coup de mou. Cela valait-il le coup d’aller lui parler ? … à la réflexion, le merco ne se sentait pas forcément l’énergie de repartir tout de suite, autant meubler un peu. S’approchant (toujours en boitant légèrement), le soldat finit par poser un genou à terre, à côté de lui, et lui déposer doucement une main sur l’épaule. A côté de l’écharpe, des fois que. Ceci dit, en fait visiblement ça n’aurait rien changé, mais bref.

Hey. Reniflant, le fossoyeur grimaça … il avait probablement du sang dans le nez. Pas sec. Irritant. Je tombe sûrement comme un cheveu dans la soupe au pire moment, mais j’aimerais que tu fasses très attention à ce que je vais dire.

Ce n’est pas ta faute, ce qui est arrivé à … Tenma, c’est bien ça ? On se dit souvent ça, dans ce genre de situations, crois-moi … mais c’est faux. Il est parti d’un côté, toi d’un autre … ça ne fais en rien de toi un responsable. Ce n’est pas la faute de qui que ce soit ici non plus, à vrai dire. C’est juste un groupe d’ennemi qui est littéralement sorti du néant, et … un clin d’œil plus tard, c’était terminé sans qu’on puisse y faire quoi que ce soit. Ça n’est pas « juste ». Ce n’est pas « normal », « bien », ou « naturel ». Au contraire. C’est dégueulasse. Mais c’est la guerre. On ne peut pas revenir en arrière et changer les choses. Et les choses sont comme ça. Mais c’est pas pour ça que c’est le moment de se laisser contrôler par la haine, ou qu’il faut céder au désespoir. Au contraire même, toi tout particulièrement peut faire face à cette épreuve avec le cœur moins lourd que d’autres.

On est des élus. Visiblement, tu en as fait l’expérience toi-même … La mort n’est pas forcément définitive, pour nous. Il te l’a dit lui-même, non ? Il reviendra … Et même, tu sais quoi ?
Doucement, il posa son doigt sur le torse du jeune homme. Il reviendra sûrement pour toi. Après tout, quelles raisons on a de se battre … Sinon pour nos proches ? Bon, un tas, probablement … Mais la plus importante de toutes, ça reste ceux auxquels tu tiens. Et vu dans quel état tu es mis part une absence qui durera, comme il l’a dit, sûrement quelques semaines ou mois … J’imagine que vous êtes proches.

Reniflant une nouvelle fois, il appuya sur une de ses narines, et souffla un grand coup. Un filet de sang lui coula finalement sur la bouche, qu’il essuya immédiatement du revers de la main avec un « berk. » avant de reprendre.

Le seul gros soucis à tout ça, par contre, c’est que là, tout de suite, on a pas trop le temps de se laisser aller. On a encore des gens à évacuer, des combats à éviter, et une téléportation de masse très loin d’ici à faire. Une fois qu’on sera tous sains et saufs, dans un endroit sûr, là je dis pas … Tu auras la possibilité de laisser tes émotions s’exprimer. Mais pour le moment, on a toujours une mission. Une mission que même mort, ton copain veut mener à bien. Des vies qui reposent sur les nôtres. Enfin, les vôtres plus que la mienne, pour être honnête, dans mon état. Si j’pouvais me taper un roupillon dans un coin … mais on a pas le temps de se poser, de s’arrêter, de penser. ‘faut agir, là. Et vu la puissance dont tu disposes ? On va avoir besoin de toi. Alors on se relève, on inspire un grand coup, et on se remet en route ? De toute façon, on ne va pas traîner dans la région encore longtemps, je pense.

Se relevant péniblement, le guerrier sentit un instant qu’il perdait l’équilibre, et oscilla légèrement d’avant en arrière … avant de se stabiliser. C’était tout de même plus complexe d’utiliser ses propres muscles pour tenir debout que de rester assis sur une moto ou un cheval … Encore que, pour le cheval ceci dit … Réalisant brusquement quelque chose, le soldat fit soudain de gros yeux, se frappant le front alors qu’il se redressait et regardait l’être, plus de particule et d’âme que de chair et de sang.

Je viens de réaliser. Désolé si quand je parlais ça donnait l’impression que vous étiez tous les deux homos : en vrai j’ai continué à débiter comme un abrutis mais j’me suis même pas rendu compte sur le moment. C’était juste … eeeeh … Bref. On s’met en route ?


… Tu étais, genre … OBLIGE de ruiner tout ce que tu viens de dire, en fait. Avoue-le. C’est un talent naturel à ce compte-là, c’est pas possible … Et il a laissé sous-entendre que passer par là était peut-être pas une bonne idée.



Ah, ouais, et pour ton dieu ... eh beh, c’est lui qui t’a foutu ici, sur kosaten, pour défendre ses intérêts, c’est ça ? Partons du postulat que c’est pas qu’un gros con, deux minutes. Claquant ses mains l’une dans l’autre, le fossoyeur se pencha légèrement vers l’avant, donnant l’impression qu’il allait tomber … avant de faire un geste évasif. Pas grave, j’fermerais ma gueule, ça fera du changement. On passe vite fait et silencieusement, eeeeet on rentre au bercail. Est-ce que … Décrochant son fusil à pompe de son dos, il tenta d’allumer la lampe torche … dont la lumière s’alluma, avant de décroitre jusqu’à s’éteindre. ça mar… genre, réellement ? Bordel … Interface ? état des batteries ?
Etat général des batteries d’équipement : faibles. 3% restants. Entrée en mode économie d’énergie imminente.
… donc pas de torche, pas de vision infrarouge, pas d’écran de téléphone pour s’éclairer … Youhou. Quelqu’un peut me tenir la main pendant qu’on s’en va ? Si je marche dans le noir j’ai l’impression que je vais trébucher et me vautrer comme une gaufre au premier cailloux mal placé.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3658
Yens : 128
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 145
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 22:40



- Mes efforts sont restés vains-





Alors que le soldats se remettait du petit excès d'humeur qu'il avait provoqué, je pris le temps de me calmer. J'étais un peu à cran avec cette guerre, et ces accusations m'avaient fait craquée. Heureusement, j'avais eu la présence d'esprit de retenir mes coups pour ne pas le tuer sur place. J'avais beau être impulsif comme le subissait si bien Naruto il y a des années, je savais être lucide. D'ailleurs, quand le soldat se releva, je vis une tristesse transparaître à travers, qui me surpris légèrement.

Il comprenait la situation, réalisait très bien tous les efforts médicaux qui ont été déployés aujourd'hui, sans compter tous les autres domaines d'une guerre, mais finalement rien de tout ça ne serait arrivée si nous n'étions pas là. Les dieux nous ont invoqués pour montrer une puissance aux adversaires... sur ce point, je ne pouvait lui donner tort. Nous n'avions aucune attache, aucune racine ici, rien qu'une nouvelle vie que nous avions construit péniblement car nous n'avions pas le choix. Personne n'avait choisi cette situation. Ni les civils à qui on imposait les élus, ni ces derniers qu'on a arraché à leur monde.

Je ne savais plus quoi penser, alors que je ne faisais qu'esquiver ses coups. J'affichai un visage mi-contrariée, mi-attristé. Je sentais aussi de la pitié pour cet homme qui subissait autant que moi ce calvaire. Restant silencieuse une bonne minute, je finis par m'exprimer, sur un ton bien moins répressif que tout à l'heure.

Ce n'est pas aux élus qu'il faut s'en prendre Ryan... nous n'avons pas choisi de venir ici. Tu penses bien qu'il y a 6 ans, si j'avais pu retourner chez moi je l'aurais fait. Dis-toi bien qu'on a même pas la chance de mourir. J'ai entendu beaucoup de rumeurs sur des élus qui sont revenus d'entre les morts. Nous tuer ne servirait même à rien, si ce n'est vous épuiser...

Je finis par me laisser frapper une fois, pour pouvoir saisir fermement le poing du soldat et le garder au fond de ma main.

Seul les trois dieux sont responsables de ce désastre Ryan... c'est eux qui nous ont appelés et enfermé ici. Je sais que certains élus sont peu recommandables, mais regarde au delà du statu que nous a proféré ce monde et tente de regarder l'être humain qui se cache derrière. Tu peux me considérer comme une vulgaire paysanne si ça peut t'apaiser l'esprit, ça ne me posera aucun problème, tant que tu me laisseras agir pour sauver des vies.

Je paraissais sûre de moi extérieurement, teintée d'une sincère empathie pour lui et les civils en général, mais cette révolte tout à fait compréhensible m'avait bouleversée. Etait-ce réellement les élus seuls qui avaient plongé Kosaten dans la nuit ?



équipement:
 

Action saku:
 





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 622
Yens : 50
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21
Localisation : Je t'en pose des questions?

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Isaac Foster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 6 Oct - 23:38


Huh

«   Nous n'arrêtons jamais d'explorer, et le terme de toute exploration sera le retour au point de départ.    » ~  



Toujours pareil. Les soldats semblaient ne pas avoir pris en comptes tes paroles...trop...trop egoistes pour simplement réfléchir à la réflexion que tu leurs avaient fait. En tout cas, tu en avais éliminé un, bien que cela ne t'enchante guère d'avoir eu recours à un acte barbare. Un jour, tu seras assez fort pour calmer les esprits les plus têtus ! Et tu remettras ce genre de personne dans le droit chemin.

Tristement, tu fixa le dernier survivant, tandis que ton regard se vida toute émotions durant un court instant. Il attendait que tu lui donne raison et lui ote la vie. Mais si tu l'épargne, c'est la tienne qui sera en danger....Et tu avais fait la promesse à un fantome de continuer ta mission. Tu allais devoir mettre encore un peu ton côté pacifique sur le côté.

-Gomensai oni-san...Vous ne me laissez pas le choix.

Une nouvelle fois, tu pointa un dernière fois ton sceptre de bois vers le soldat, laissant doucement la magie t'envahir. Tandis que tu prononças le nom de ton sort, tu observa ensuite la boule de feu se rué sur le soldat, sous ton air vide, comme si tu avais délibérément décider de t'absenter de cette horrible scène. ...Allais-tu devenir un magi noir, comme Judal? Cette pensée t'arracha à ta rêvasserie et tu constata l'état actuel des choses.

Oh? Natsume t'avais rejoins, et balbutier des excuses. A propos de quoi? Tu plissa les yeux en essayant de trouvais une quelquonque accusation, mais rien ne te viens à l'esprit sur le moment.

-Hm? Tout va bien Natsume-san ! J'ai finalement réussie à me débarrasser du dernier opposant!...Enfin je crois...Malheureusement, je n'ai pas pu avoir d'autres choix que d'avoir recours à ma magie...Je...je n'aurais pas voulut en arriver là, mais je n'ai pas eu le choix...gomen..

Puis, les autres aussi finirent par vous rejoindre. Le fantome proche de Natsume se présenta en tant que Tenma. Tu lui adressa un petit sourire.

-Je suis Aladdin, ravis d'avoir pu vous rencontrer. Tout comme l'autre élu fantome, je vous souhaite de ne pas vous attarder trop dans l'au dela et de revenir au plus vite ! En plus je crois que Natsume-san vous apprécie...

C'est...un peu maladroit, mais tu reste un enfant après tout. Puis tu porta ton attention sur le seul élu survivant qui aurait du revenir avec Tenma en vie. Ah les joies de la guerre!

-Je ne sais pas si c'est une bonne idée...Si les monstres se réveille, nous n'arriverons peut-être pas à sortir indem. Je ne sais plus si je peux accordé ma confiance à un dieu. Mais si c'est le seule option que nous avons, je pense que nous n'avons pas le choix.

Et afin d'aider le grand élu qui semblait être devenu maladroit, tu te proposa en lui tendant ta main.


Récap:
 

Last spell:
 






Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6203
Yens : 331
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 257
Nombre de topic terminé: 137
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 7 Oct - 6:04



La sainte guerre

feat.All of the trash...



Musique

Finalement Zayro arrêta son attaque en cours lorsqu'il vit Gally prendre ses jambes à son cou, d'une manière lâche ne l'étonnant guère de l'autre camp, mais sa rapidité étonnante lui valait de s'en sortir. Bien sur, le colosse ne voulait pas en rester là et prévoyait d'aller en chemin, malgré la sensation de puissance qu'il ressentait dernièrement. Glaugan grogna, mais à son tour, le géant de Fuyu compris qu'il avait à son tour de la compagnie.

Les couards ne revenaient pas sur leurs pas, mais d'autres plus courageux s'amenaient dans le barrage. C'était le général qu'il avait déjà vu, lors de sa visite du camp en forme démoniaque. Ainsi donc, ces derniers, personnages importants de la guerre du coté Seikajin, se payaient le luxe de venir jusqu'à Fuyu, enfin au moins au milieu de la bataille.

Mais étant donné qu'il fut surpris de voir Zayro, c'est bien que ce groupe s'amenait pour autre chose, peut être protéger leurs troupes ou bien détruire le barrage ? Peu importe, Jinn écouta ce qu'avait à dire cet homme prétentieux et bien trop confiant. Un anti-lui ? Tiens donc... Encore Aeternam derrière tout ça. De véritables emmerdeurs ceux là, jusqu'au bout, même disparus. Des experiences du sang d'élu et notamment le sien, avait permis de faire quelque chose, mais peut être était-ce du bluff ?



L'arme de Seika ?





Répéta t'il doucement. Ce type se prétendait à la hauteur des héros anciens, il voulait être un Schneiden ou une Geleerde bis, entrer dans l'histoire en affrontant le pire criminel de Kosaten. Il n'avait qu'une seule grande ambition et toute cette histoire de diversion était probablement du vent. Il voulait juste la gloire, la renommé, vaincre sa nemesis et prouver que l'experience de Seika avait marché.

Il ne fallait pas oublier que toute les troupes de Shiryoku couvraient l'endroit et allaient sans doute s'engager dans l'affrontement, mais occuperaient certainement les troufions de base, laissant les deux leaders s'exprimer en mots et en coups... Le signe de la main du colosse indiqua aux mercenaires et soldats du coté du dragon de passer à l'action, contre les soldats de Fenghuang, mais pas contre leur leader.

Puis étonnamment, au lieu de profiter de l'occasion pour attaquer en premier ou même tout court, le général préféra poser des questions à Jinn, lui demander d'ou provenait cette folle envie de destruction, meurtrière et également le pourquoi de tout ceci, son but. D'autres avant lui avaient tentés de poser ces questions.



Est ce que le savoir changerait votre funeste destin ? Vous marchez sur le pas des morts et vous les rejoindrez. Sauf que vous ne reviendrez jamais de l'endroit ou je vais vous envoyer... Même si je perdais, je pourrais revenir. Cela doit terriblement vous faire enrager, vous autres natifs de ce monde.





Avant de conclure en le regardant droit dans les yeux.



Vous qui ne comprenez même pas que ce monde est une erreur et vos dieux des faux. Je suis celui qui va mettre un terme à tout ceci.





A présent, le sous chef du nest se mit en garde, il ne sous estimait pas cet ennemi, si tenté qu'il ait dit vrai, alors il fallait s'attendre à quelque chose de spectaculaire. Un anti zayro... Difficile de visualiser ce que ça pouvait être et le messager des enfers n'oubliait pas qu'il avait été par deux fois touché par l'engin de seika et qu'un troisième coup n'était jamais très loin...  Ce combat allait le ralentir et le faire repéré, mais la sensation de ne pouvoir y couper l'envahissait totalement. Oui, il devrait l'affronter.



Prêt à voir votre faux dieu de vos propres yeux ?






 


Action dans l'event (contextuellement)
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1389
Yens : 905
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 7 Oct - 8:49

Mmm… Ce marcheur d’ombre était de bon conseil malheureusement il était impératif que Bashô se fasse bien voir de sa nouvelle hiérarchie provisoire et il doutait que l’homme qu’il avait laissé passé soit suffisamment fort pour permettre à Fuyu de remporter cette bataille de cette manière. Au contraire, en allant au front il serait bien plus utile à Seika. Mais d’un autre côté, en gagnant leur confiance, il servirait bien même ses propres desseins et ceux d’Heiwa. Lorsque l’officier seikajin sortit de la tente et trouva l’élu, celui-ci lui répondit ces quelques mots :

-Je cherche un élu fuyujin qui a réussi à infiltrer le camp par ma faute, avoua le hunter. Ils s’étaient fait passer lui et sa troupe pour des soldats du Phénix grâce à des uniformes qu’ils avaient du se procurer sur des dépouilles de guerriers morts au combat. Le chef de l’unité que j’ai rencontré disait avoir une information d’une importance capitale à vous transmettre, c’est pourquoi je l’ai téléporté ici… Mais je me suis ensuite rendu compte de la supercherie. Je ne pense pas qu’il soit très fort mais sait-on jamais… Prenez les dispositions qui s’imposent, à savoir renforcer la surveillance de cette zone et avertir les autres soldats de la présence d’un intru dans nos rangs.

Puis l’Ayns se laissa quelques instants de réflexion avant de reprendre :

-Pendant ce temps moi je vais prêter main forte au front, finit-il.

-Bien, merci pour votre aide et pour les informations que vous venez de nous apporter également, bonne chance pour votre combat! le remercia l’officier, reconnaissant.

Il allait en avoir besoin… Ou pas. Après tout il était certainement l’un des plus fort élus de ce champ de bataille même si une demi-douzaine de personnes devait encore pouvoir le battre. Et la bataille centrale s’était petit à petit dépeuplée de ses élus comme avait pu le voir notre barbu. De ses jumelles il pouvait voir Natsu Dragnir se battre au milieu des fracas du combat, tel un phare dans une mer déchaînée. Bashô se téléporta alors dos à lui pour qu’ils puissent se protéger mutuellement. Mais Natsu n’était peut-être pas au courant des dernières nouvelles quand au camp du hunter.

-C’est Geleerde qui m’envoie, les renforts sont arrivés l’ami… lui lança-t-il comme une réplique d’un manga épique.

Le destin avait alors décidé qu’ils seraient frères d’arme pour une bataille au moins. Le maffieux donna son maximum pour voir l’impact qu’il pouvait avoir dans cette bataille. Selon le résultat, il choisirait alors ou non de baisser le rythme en faveur du pays de l’hiver. En attendant tous ceux qui se dresseraient sur la route de Natsu et lui trépasseraient, car telle est la loi du plus fort…

Ils ont des poings d’acier, eux que de simples masses
Paris sanglant sont lancés pour ce face à face
Le temps  passe, tous leurs adversaires trépassent
Leur courage est tenace, le leur bien fugace


Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 59
Yens : 535
Date d'inscription : 05/09/2017

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
God Serena ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 7 Oct - 13:04

" Aventure: La “sainte” guerre

Alors que je suivais les indications données par le soldat pressé, je m’apercevais que des rumeurs couraient sur le camp. Le soldat avait terminé sa réponse par :

« Quant aux généraux, je suis surpris que tu me demandes... Le message ne t'est pas parvenu ? »

Avant de s’éclipser.

Ce vaurien m’avait bien trollé ! Alors NON ! le message ne m’était pas parvenu mon p’tit puisque je n’étais pas de ton camp ! Ah ces Seikajin… Tout ce qui me restait à faire c’était de tendre mes oreilles pour écouter les bruits de couloirs. Et c’est ainsi que les rumeurs parvinrent à mes oreilles. Selon les différents groupes de soldats que j’avais entendu, les généraux seraient plus précautionneux depuis qu’un démon avait détruit une tente, pensant que ceux-ci étaient à l’intérieur. Ils s’entouraient d’officier de confiance et agissaient par le biais de messagers… En gros... impossible de les approcher. Et en plus, une rumeur ajouta à cela que ceux-ci avaient quitté leurs positions pour partir.
Alors que j’arrivais vers le point donné. Je récapituler la situation. Je voulais prendre du poison à l’apothicaire encore une fois en évitant de me faire chopper, rejoindre la tente des généraux gardé par des officiers de confiance où j’aurai énormément de mal à passer pour empoisonner la boisson des généraux qui n’étaient peut-être pas là. Un coup de poker quoi. De l’autre côté, je volais deux torches, rentrait dans les écuries et mettait feu aux troupeaux de bêtes avant de les laissé courir à la mort, en propageant les flammes sur leurs passages.

D’où me venait cette idée ? de Maevis bien sûr. Ce génie stratégique avait une fois demandé à une grande ville assiégée de nous donner 10 000 des oiseaux apprivoisés de toute la ville. La stratège mis feu aux cages que le chef de la ville nous avait confié et avait fait ouvert celles-ci. Les oiseaux repartirent instinctivement à leurs cages d’origine, propageant le feu dans la ville entière. J’allais donc faire pareil avec les chevaux, les laissant bruler et bruler tout sur leurs passages. Je choisissais donc la seconde option. M’approchant donc des écuries, contournant l’apothicaire. J’entendais déjà les hennissements et sentais la chaleur des torches que j’allais utiliser.
God Serena  



Récapitulatif :
 

équipement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 52
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 7 Oct - 14:09

À la recherche de l'artefact
Le Sowano exténué, cherchait du regard ses coéquipiers jusqu’à ce qu’il aperçoit à quelques mètres de sa position le mage. Chancelant, il rejoignit son allier tout aussi épuisé que lui après cette confrontation brève avec Seika. En regardant autour, il n’aperçut pas Licht. Sûrement s’était-il trop éloigné des combats pour qu’il arrive à le voir de leur position. Mizoku soupira. Même s’il n’appréciait pas le comportement irréfléchi par moment de Licht, il se sentait un peu coupable de l’abandonner.

« Tu ferais mieux de rester en vie Licht. »

Le mage fit signe au Sowano de le suivre vers l’artefact qu’il ressentait de plus en plus. Jetant un dernier coup d’œil aux alentours, Mizoku dû se faire à l’idée et suivi le mage jusqu’à un monticule rocheux qui abritait vraisemblablement une grotte souterraine où ce cachait l’artefact de Manshee. Le mage se retourna vers Mizoku et d’un sourire triste il lui dit :

-Nous y sommes... Je ressens notre Dieu en dessous de ces rochers. Il y a un passage… Mais... Une forte magie en protège l'entrée... Je vais devoir utiliser tous mes pouvoirs pour te permettre d'entrée...Puis tu devras faire le chemin... Seul...

Pas dupe, Mizoku comprit que le mage s’apprêtait à se sacrifier pour lui permettre d’avancer. Il plissa les yeux, il n’acceptait pas qu’on se sacrifie pour cette cause. Le sacrifice, s’était quelque chose qu’il avait encore un peu de mal à cerner. Il s’approcha du mage et il déposa sa main sur son épaule.

- J’apprécie votre sacrifice, mais vous n’allez pas mourir aujourd’hui. Nous n’avons pas fait tout ce chemin pour que vous, vous sacrifiiez alors que nous arrivons à notre but. Vous recevrez les louanges avec nous. Je vais concentrer mon énergie et je vous laisserais aspirer mon énergie pour que vous l’utilisiez pour ouvrir le passage.

Mizoku commença à malaxé son chakra dans son corps et à faire circuler la majorité de celle-ci vers sa main maintenant l’épaule du mage pour que celui-ci aspire son énergie. Il espérait seulement que le mage accepte sa proposition et qu’il ait la capacité d’utiliser son énergie!

Action:
 

Technique contextuelle:
 

Équipement:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1529
Yens : 40
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Byakuya Kuchiki ♉ Persévérant ♉

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 7 Oct - 17:04




Comme pouvait s'y attendre Byakuya, les nobles étaient terrorisés. Les cris inquiétants et parfois terrifiants qui résonnaient dans la grotte n'étaient pas pour améliorer leur état. En tant qu'être du même rang, Byakuya se montrait compréhensif et était respectueux envers eux, plus que s'il parlait à un vulgaire natif lambda. Il sentait qu'il n'en avait plus pour longtemps avant de disparaître pour un endroit inconnu mais cette attache qu'il avait pour les personnes de haute société le poussait à encore profiter de ces précieuses minutes pour sauver les nobles.

Il n'avait pas vraiment saisi les paroles des nobles. Etaient-ils choqués du changement de comportements de leur garde du corps officiel ? Parlaient-ils plutôt des élus en général ? Est-ce que le fait d'apparaître en tant que fantôme devant eux ajoutaient de l'aliment à leur peur ? Difficile de le dire, et il était probablement vain d'essayer de leur faire expliciter leurs pensées. Pour le shinigami, il fallait juste que ces nobles vivent. Il resta calme devant l'émotion de ces civils, puis se mit à parler.

Mes seigneurs, je comprends votre peur, cette guerre n'est profitable à personne, et il se peut même que piégé par l'angoisse, vos subordonnés aient agi contrairement à leur principe. Ici, les nerfs sont mis à rude épreuve, et l'instinct devient plus dominant que le reste. Mais vous ne pouvez pas rester là.

Il fit une pause pour bien préparer ce qui allait suivre.

Je vais disparaître dans quelques minutes, ma résistance atteint ses limites. Pour votre sécurité et l'apaisement de mon âme, je vous demanderais de me faire confiance et de suivre mes pas pour sortir d'ici. Peut-être vous méfiez-vous des cris que l'on entend, mais je vous assure qu'il y a là-bas des êtres qui veulent votre bien. J'en viens et je connais certain d'entre eux. Accordez-moi votre confiance, je vous en pris, et laissez-moi vous guider jusqu'à eux.


Equipement :
 


Actions :
 
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 7 Oct - 18:02

The « Holy » War ♪

Dieu est intervenu pour nous aider, les deux autres et moi. Quelle excellente diversion, comme toujours venant de la part de Dieu Lui-même ! Alors j’en profite pour conseiller à mes deux compagnons de s’enfuir, mettant mes propres propos à exécution. Malheureusement, un des Démons n’a pas été aveuglé par la lumière divine, et s’est immédiatement lancé à ma poursuite pour me rattraper. À cheval, ce ne fut pas bien compliqué pour lui. D’autant plus que j’étais toujours à court d’énergie angélique après le passage dans la grotte. L’homme démoniaque saisit mon bras sans mal, et m’arrête brusquement. Le pire étant qu’il attrape mon bras gauche, en somme, celui blessé. Je serre les dents pour ne pas le laisser entendre une éventuelle plainte. Jamais je ne laisserai un Démon profiter de la faiblesse d’un Ange. Jamais. Je tourne la tête vers le Démon, le regard noir, autant que le sien.

Je suis un Ange ! Et ma réaction ne se fait pas attendre. De ma main libre, je tente de frapper sa main pour repousser la sienne. Comment ce Démon ose-t-il toucher un Ange ? Je ne l’accepterai pas. Le Dieu des Enfers éduque vraiment mal ces créatures, même celles dotées d’une apparence humaine. Bien qu’il me lâche, je me retrouve vite encerclé par ses camarades démoniaques qui l’ont rejoint après s’être remis du flash lumineux. Tsssk ! Pour une fois que j’aurais… que j’aurais bien besoin de l’aide de cet hérisson de mes deux ! Jamais là quand on a besoin de lui, de toute manière. Et puis, venant de lui, contre ses comparses démoniaques, il n’aurait certainement même pas levé le petit doigt. Il est seul. Il le sait au plus profond de lui, mais il ne le reconnaîtra jamais. Parce qu’il est un Ange, et qu’aucun humain ou Démon n’a le privilège de le côtoyer. Parce qu’il est un pianiste très renommé dans son ancien monde, et qu’il n’a jamais eu l’occasion de discuter avec autrui comme deux amis le font. Il est seul, et est incapable de l’admettre. Pas même dans cette situation périlleuse.

Alors que je réfléchis rapidement à une solution qui se trouve peut-être dans la réussite de l’invocation de mon clavier magique, un nouveau groupe arborant, cette fois, des couleurs bleues et blanches. Je plisse les yeux, me rappelant brièvement des drapeaux bleus dressés face aux drapeaux rouges. Étant donné que les drapeaux rouges sont les Démons, ceux aux drapeaux bleus sont-ils les Anges ? D’autres Anges viennent m’aider ? Le Démon se fait avertir par les autres Démons de son groupe, et se détourne soudainement de moi, comme s’il venait d’oublier ma présence. Impossible. Un Démon ne peut oublier ses ennemis. Les deux troupes de cavaliers entament leur affrontement, et je me retrouve piégé à l’intérieur. À pied, je me fais bousculer par les mouvements brusques des chevaux. Je manque de me faire piétiner à plusieurs reprises également. Et je tente de trouver une échappatoire. Je tente. Impossible d’y voir clair, la poussière provoquée par les chevaux me pique les yeux et je dois constamment me les frotter de mon bras indemne pour la chasser.

Pour la énième fois, les yeux fermés, je réessaye d’invoquer mon piano magique pour calmer tout ce monde. Malheureusement, rien ne se passe. Je ne ressens qu’une étroite faiblesse s’empare de tout mon corps telle une puissante étreinte. Je flanche, et je me rattrape de justesse pour ne pas m’effondrer sur le sol. Cette fois, Dieu m’a abandonné. Il ne peut pas constamment veiller sur moi, alors qu’Il s’occupe déjà de retenir la bataille d’avoir lieu. Ou peut-être a-t-elle déjà lieu maintenant ? Ces deux troupes adverses, d’Anges et de Démons, le témoignent après tout. Il doit… sortir de là. Que peut-il faire sans sa puissance angélique ? Ça aussi, il le sait, mais ne peut l’admettre. Un Ange qui se plie à l’idée de fuir ? Invraisemblable. Son instinct angélique lui conseille de combattre, et son esprit lui conseille de fuir. Il ne peut rien faire. Je décide de suivre mon esprit, au détriment de mon instinct angélique. Suis-je en train de fuir ma nature d’Ange ? Suis-je en train de remettre en cause ma nature d’Ange ? Pas le moins du monde. Je reste un Ange ! Mais un Ange sait quand il lui faut se replier !

Ainsi, tant bien que mal, je guette la moindre ouverture à travers cet affrontement, tout en esquivant du mieux que je peux les flèches volantes ou les coups de lance qui pleuvent aléatoirement. Par moment, je ressens la brûlure du sang coulant sur ma peau, m’indiquant que j’ai été touché. Et j’essaye de mon mieux de ne pas en tenir compte. Je finis par me sortir de ce conflit, et apercevoir une sorte de petite caverne. Une autre grotte ? Rien de surprenant dans cet endroit rocheux. Je me dirige vers celle-ci, complètement essoufflé par toute cette bousculade et enchaînement d’attaques. Je parviens enfin à l’entrée de la grotte quand une brusque pointe s’enfonce dans ma jambe, me faisant perdre mon pitoyable équilibre et m’écrouler dans la petite grotte.

La douleur me brûle la chair, me brûle l’intérieur de la jambe. Je serre plus fort les dents, me mordant plus ou moins fortement l’intérieur de la joue pour ne pas crier et attirer l’attention dans ma direction. Je peine à m’asseoir pour constater que… je me suis reçu une flèche dans la jambe. Directement, mon instinct angélique reprend le dessus, m’ordonnant de la retirer au plus vite. Et de ma main indemne, je tire sur la flèche. Je jure sous la douleur du métal contre mes muscles. Je ferme fortement les yeux, et je réussis à l’enlever pour la jeter plus loin. Le sang s’écoule de la plaie, et pas la peine d’essayer de m’appuyer sur ma jambe, je sais que je ne peux pas. Je regarde le sang couler sans rien pour comprimer la plaie. Je souffle longuement, essayant de penser à autre chose pour oublier la douleur. Eh bien, j’espère que le ‘ninja’, Mizoku, et l’autre Ange, Deve, s’en sont sortis également.




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 212
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 25
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 7 Oct - 21:16

     
La sainte guerre



Était-ce la fin ? Encerclés par les flammes dansantes, les deux Fuyujins n'avaient aucun moyen de s'échapper. Nyang ne sentait plus aucun de ses membres, comme si elle ne tarderait pas à perdre connaissance. Et pourtant, elle faisait tout son possible pour maintenir ses forces et garder le soldat sur son dos. Si elle s'évanouissait maintenant, elle signerait sa mort.

Les flammes se propageaient partout, et Nyang faisait tout pour les éviter. Mais d'ici quelques minutes, ils se feraient complètement envahir par le feu. Elle remarqua alors que le soldat sur son dos avait les yeux fermés. Il avait perdu connaissance.
La Ki fut alors saisie de panique. Ce n'était pas bon signe.


▬ Monsieur ? Monsieur ! Réveillez-vous ! Restez avec moi !




Mais ses cris restèrent sans réponse. Le cœur de la jeune femme commençait à battre à une allure redoublée, et sa respiration devint irrégulière.
Allait-elle vraiment mourir ici, entre les flammes ? Bizarrement, cette situation lui rappelait cette mésaventure qu'elle avait eue dans la forêt de givre. Mais ce jour-là, elle avait été sauvée.


Une étrange silhouette apparut alors en face d'elle, et Nyang crut alors distinguer un léger sourire, à peine visible sur son visage.  Était-ce la personne qui allait l'emmener dans l'autre monde ? Ou plutôt, au Royaume des Morts ? Cependant, l'archère eut comme une sensation de déjà-vu. Cette puissance dévastatrice et destructrice...elle l'avait déjà croisée sur le champ de bataille.
La silhouette disparut. La Ki sentit une main se poser délicatement sur son épaule, le sol se déroba sous ses pieds, et en une fraction de seconde, elle se retrouva à l'autre bout du camp. La combattante avait été éloignée de l'incendie principal, et ici, les flammes étaient beaucoup moins nombreuses. Mais même ainsi, elle était toujours bloquée. Ce n'était qu'une question de temps avant que le feu ne la rattrape.

Quelqu'un l'avait-il aidé, ou n'était-ce qu'une simple mise en scène de son esprit ? Nyang ne l'aurait jamais su sans l'évènement qui se produisit juste après.

En effet, une énorme bourrasque de vent s'abattit soudainement sur le camp, couplée à une incroyable vague d'eau. Alors quelqu'un l'avait bel et bien aidé. Nyang ne parvenait pas à le croire. Un étrange sentiment la submergea, de la reconnaissance mélangée à de l'incompréhension.

Mais ce n'était pas le moment pour être impressionnée, elle avait un soldat à sauver. Sans perdre une seconde de plus, elle se rua vers la sortie, en prenant garde à ne pas faire tomber le fuyujin de son dos.
Retrouver l'air naturel lui fit un immense bien, mais la Ki ne s'autorisa aucun moment de répit malgré la fatigue qui s'était emparée d'elle. Elle était déjà prête à amener les blessés à l'unité médicale.

Son regard croisa alors celui de Kakashi.


▬ Tu peux m'aider ? Il faut qu'ils se fassent soigner !

 

Elle se hâtait tellement qu'elle ne s'était même pas demandée qui avaient été les créateurs de cette vague d'eau ainsi que de cette bourrasque de vent.
Nyang s'en souciera plus tard, lorsqu'elle se sera assurée de la sécurité des victimes.




Équipement:
 

Résumé pour le MJ:
 



To an enemy, tears are better than blood. I'll never cry in front of anyone.


Many faces of Nyang:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   

Revenir en haut Aller en bas
Aventure: La "sainte" guerre
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Partons à l'aventure !
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.