Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | .
Aventure: La "sainte" guerre
Messages : 622
Yens : 50
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21
Localisation : Je t'en pose des questions?

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Isaac Foster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 18:36


Event

«   Nous n'arrêtons jamais d'explorer, et le terme de toute exploration sera le retour au point de départ.    » ~  


Chance ou pas, tu n'eu pas de mauvaise surprise dans les airs. Peut-être étais-tu plus en sécurité la haut, qu'en bas. Mais tu chassas bien vite ces pensées-là en te concentrant sur la lourde tâche qui t'étais destiné.

Ainsi, tu pus plus ou moins survoler votre..Futur chemin?Il n'y avait pas une once de présence hostile dans les environs, sans doute tous étaient très occupé par la guerre actuelle. Tu fis une petite moue en y pensant. Tant de conflits pour des choses complétement idiote...Tu portas une de tes mains sur la flûte doré qui pendouillait sagement, vestige d'une amitié désormais rompus à cause d'un ignoble Magi noir. Jamais tu ne deviendras comme Judal. Jamais.

-Alibaba-kun, Morg-san..qu'est-ce vous auriez fait à ma place?

Tu connaissais déjà la réponse. Un petit sourire amusé se dessina sur ton visage en pensant à tes amis... Tu ne pouvais pas le nier, tes deux compagnons te manquer. Et ne parlons même pas de Tobi ! Le ninja masqué avait lui aussi disparut sans laissé de traces.
Pensant en avoir assez vu, tu décidas de faire demi-tour, cherchant du regard le jeune homme à l'écharpe. Tu réussis plutôt facilement à le localiser, en voyant une sorte de...Bache?... Garde ta curiosité pour toi Aladdin. Tu auras tout le temps après.

Tu finis par rejoindre Natsume, une fois sur la terre ferme, tu récupéra ton turban qui reprit à nouveau sa forme initiale. Après l'avoir posé sur ta tête, tu détournas ton attention sur le jeune homme.

- Tout le monde est préoccupé par la guerre, il ne semble pas y avoir de danger devant. J'ai vu un petit chemin assez étroit, un peu plus loin il y a quelques grottes aussi. Je n'ai pas vu la moindre trace d'être vivant en tout cas.

Tu essayas d'expliquer ce que tu avais vu, avant de finalement aussi prendre des nouvelles de ton compagnon.

- Tout va bien sinon?

Récap:
 

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 3607
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Localisation : En lune de miel :3

Progression
Niveau: 64
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Amaya Dragnir ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 19:02


La "sainte" guerre

Alors que l'enfer de la guerre continue de gronder au-dehors de la tente, je me concentre sur la tâche que je dois accomplir. À savoir sauver ces soldats gravement blessés. En temps normal, cela n'aurait pas posé de problème et serait effectué en l'espace d'une ou deux minutes. Mais le fait est que je ressens une certaine oppression dans l'air environnent.

Pourtant, je ne baisse pas les bras, déterminée à sauver la vie de cet homme. Minute après minute, je vois mes pouvoirs agir lentement, jusqu'à ce que l'homme soit totalement guérit. Un peu de repos et il sera bientôt sur pied. Je vais pour soigner un second patient, quand la voix retentie à nouveau dans ma tête.

Long m'annonce qu'il est sur le point de mettre sa menace à exécution. Une petite part en moi songe à renoncer, à tout abandonner, à rester passive au milieu du chaos. Mais l'autre part, plus combative, prend les devants. Le dieu cherche clairement à exploiter mes plus grandes faiblesses, alors aujourd'hui, ma confiance en Natsu sera ma plus grande force.

Quant à ma seconde grande faiblesse, mon altruisme, il compte me dissuader juste en me disant que je fais plus de mal que de bien à ces soldats en les soignant ? Je leur fais croire en un espoir inexistant ? Pourtant, à ce qu'on dit, l'espoir fait vivre. Et il est toujours mieux de vivre la tête remplie d'illusions que de ne pas vivre du tout.

Ces hommes n'ont rien demandé. Ils ne sont que des innocents prit au piège dans vos enfantillages divins. Ils méritent d'être sauvés, tout comme l'intégralité des soldats se trouvant sur ce champ de bataille, peu importe leur nation. Le fait est que je me trouve du côté de Seika en ce moment et que je soigne les blessés que j'ai sous la main, je ne peux pas être partout. Mais si je le pouvais, je soignerais tout le monde. Aucun de vous, dieux, ne méritez mon soutien, je choisis donc de placer mes espoirs dans l'humain.


Sur ces braves paroles, je retourne aider Yuki à soigner les blessés de plus en plus affluant, jusqu'à la prochaine interruption.



Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 35
Yens : 0
Date d'inscription : 09/09/2015
Heiwa PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 20:30

[quote="Heiwa Jigoku"]
Intervention MJ


Une clameur géante sortait des choses comme un prélude d'apocalypse jetant l'effroi des fin de monde




Alors que vous agissez tous de vôtre côté, chacun aperçoit un fait plus qu'inquiétant. Puisque du camps de Fuyu, une créature immonde s'élève et se dirige à une folle vitesse vers le camps de Seika. Qu'est-ce? Malheureusement, les soldats des deux nations et même les élus les plus faible, ne peuvent pas voir ce que c'est. A peine voient-il une forme, qu'elle disparaît de leur champs de vision. Seul les plus habile parviennent à observer la créature...

Néanmoins la monstruosité, s'arrête au-dessus du camps fortifié du phœnix et envoie une vague d'énergie atomique droit sur l'une des tentes. Depuis quand Fuyu cachait un tel monstre? Est-ce un élu ou l'expérience des savants du Dragon. Peu importe, c'est avec horreur que tous, peuvent voir la puissante attaque détruire instantanément l'endroit. Avant que la créature ne disparaisse à nouveaux des cieux.

Spoiler:
 







©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 191
Yens : 999
Date d'inscription : 24/06/2017
Localisation : Beep, beep, I'm a sheep

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Haïzen ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 21:21

Bien sûr, le contexte, les méthodes de combat, et les enjeux étaient différents. Pourtant, alors qu’il se soulevait de sa moto pour décaler son poids, et faire bouger le centre de gravité entier de son véhicule pour amorcer un virage plutôt serré, le rouquin avait un sourire béat sous son masque. Il était heureux. Et surtout, peut-être pour la première fois depuis son arrivée … Il se sentait à la maison. Le bruit des combats, la clameur de la guerre. L’odeur du sang que charriait l’air, de la chaire brûlée. Comme escompté, lorsqu’il avait lancé sa grenade, cette dernière avait temporairement aveuglé tous ceux qui avaient tourné la tête vers elle. Il avait pu passer sans la moindre trace d’encombre entre les hommes, qui pour la plupart se tenaient simplement le visage avec des grognements de douleur. Ils s’en sortiraient sans séquelles … Et ceux qui recouvreraient la vue le plus vite auraient même un avantage sur le reste. Ces deux factions n’étaient pas les siennes, peu lui importait qui vivait ou mourrait, que ce soit de sa faute ou non … Tout ce sur quoi il se concentrait, pour le moment, c’était la vitesse, l’adhérence du terrain, et la façon que Tarcus avait de déséquilibrer son véhicule d’une façon inédite. Mais il adorait le défi … Et celui-ci était grandiose. Du moins, il l’était, jusqu’à ce que soudainement, un message que le fossoyeur n’avait jamais aimé voir n’apparaisse sur son affichage tête haute.

ALERTE : Frappe orbitale imminente. Evacuer les lieux.

Les attaques aux rayons énergétiques concentrés (qui avaient rarement quoi que ce soit à avoir avec un vrai laser) étaient à ce point monnaie courante que la plupart des industries militaires avaient trouvé comment les anticiper grâce à des technologies de pointe … Au maximum de quelques secondes, certes, mais c’était assez pour sauver une vie, parfois. Le mercenaire n’eut cependant même pas le temps de demander ce qu’un vaisseau pouvait bien foutre au-dessus d’eux qu’il dû braquer et pivoter le plus possible pour fuir le tir. La manœuvre, pratiquée un peu tard, eu pour effet d’éviter qu’il ne se mange – l’entièreté – de l’attaque destructrice en pleine figure, mais pour être honnête, à la vitesse à laquelle il allait et avec le poids de la moto, c’était déjà un exploit relatif. Le fossoyeur sentit l’onde de choc seul envoyer conducteur, passager et véhicule dans les airs, alors que son organisme se voyait obligé d’absorber une quantité d’énergie bien supérieure à ce qui était normalement tolérable. Le procédé, non content de probablement faire un paquet de dégâts en lui (il ressentait enfin la douleur du yorkshire dans un micro-onde), lui donna l’impression qu’on tirait chacun de ses os et de ses muscles, pour les dissocier les uns des autres, et ce sans se préoccuper de les briser ou autres au passage. La sensation fut aussi courte que douloureuse, mais très rapidement, remplacée par la douleur – pas d’un iota plus plaisante – que le rouquin ressentit en percutant le sol et en roulant par terre.

Il y eut un petit moment de flottement, durant lequel il eut un doute sur le fonctionnement de sa colonne vertébrale. Puis, cette dernière lui fit brusquement comprendre qu’elle marchait très bien, lorsqu’il eut subitement mal absolument partout. Retenant un cri de douleur, il prit quelques secondes pour laisser les premières vagues refluer … Puis, décidant d’être aussi stupidement téméraire que d’habitude, commanda à ses muscles pour commencer à se relever. L’idée, comme escompté, eut une réalisation des plus douloureuse, et il ne parvint, dans un premier temps, qu’à pivoter d’une position « sur le dos » vers une « à quatre patte ». Aucune n’était satisfaisante, et la seconde sollicitait son corps de manière indésirable, mais au moins, cela prouvait qu’il pouvait encore un minimum bouger. Relevant la tête, il observa le champ de bataille … Les sons étaient confus. Les images aussi, même si elles cessèrent très rapidement de danser devant ses prunelles. Bien vite, il retrouva une vision assez nette pour … Voir un tas d’alertes sur son organisme s’afficher devant lui. Il chassa les rapports de données d’un geste, et nota les deux élus volants, non loin de là … Levant une main, il parvint à leur faire un signe. Celui de continuer. Peu importe si lui s’arrêtait ici ou mourrait … Le plus important, c’était la mission.

Ou alors, son cerveau malade et drogué par la douleur estimait que ce n’était qu’un contretemps avant qu’il ne les rejoigne. Cette pensée était probablement motivée par le fait que la frappe de Zayro, du fait de sa puissance, et du fait qu’elle avait été larguée en plein milieu du champ de bataille, avait fait un nombre passablement élevé de morts dans les deux camps, et après la détonation, même si sur les flancs, des combats continuaient, autour du rouquin … Le calme. Beaucoup l’observaient en se posant des questions. Que le fossoyeur ne parvenait pas à entendre à cause de son cerveau à moitié en bouillie.

Observant sa situation plus immédiate, il nota Tarcus, qui était parvenu à péniblement se relever. S’appuyant sur son épée, l’homme en armure lourde ne semblait lui non plus pas aller bien : même si le fer noir épais n’avait pratiquement pas été ne serait-ce que cabossé, du sang coulait depuis certaines fentes du casque, et il était clair que ses genoux tremblaient. S’approchant du rouquin, le soldat le héla … Une nouvelle fois, une parole incompréhensible. Se tapotant la tempe de la paume avec un soupire, le soldat du futur n’arrangea en rien son problème de surdité, et soupira, alors qu’il contraignait sa pauvre carcasse à se relever complètement. A vrai dire, il faillit retomber, et se serait certainement étalé de tout son long, si le soldat lourd tenshin n’avait pas été là à temps pour le soutenir d’un bras. Grognant un peu alors qu’il écrasait presque sa joue contre la lourde plaque de métal sombre, le fossoyeur sentit la réalité entière tanguer pendant quelques secondes …Avant que son sens de l’équilibre ne se calme. Ouvrant un œil, il nota plusieurs soldats aux uniformes bleus ou rouges s’approcher, d’un côté et de l’autre … Tendant son épée lourde devant lui, le soldat tenshin leur intima de garder leurs distances, mais son état remettait grandement en cause la crédibilité de sa menace … Le rouquin, qui se reposait toujours sur son « compagnon », souffla un peu … Il sentait du sang affluer dans son visage, et appuyer, comme si quelque chose à l’intérieur de lui cherchait à pousser pour sortir … Il ferma les yeux, se concentra un instant … Puis, lentement, il se mit à rire.

Au début, c’était … petit. Court. Sporadique. Irrégulier, comme un moteur ayant du mal à se lancer par faute de combustible. La faute à son poumon droit. Mais lentement, les « he » et les « ha » gagnèrent en intensité. En rapidité. Et en nombre. Et au bout de peut-être une trentaine de secondes, le fossoyeur riait aux éclats. Se décollant légèrement de Tarcus, il fit un ou deux pas incertains, mais retrouva assez vite l’équilibre et la force qui lui manquait dans les jambes … Et étrangement, pratiquement personne, même parmi les vétérans, n’avait envie d’approcher le fou furieux couvert de plaies qui avançait, titubant et riant à gorge déployée. Ceux trop près Levant une main à son visage, il vint pour retirer son masque … Mais s’arrêta, perplexe. Visiblement, il lui manquait 3 doigts, de son point de vue … Pivotant quelque peu son avant-bras, il réalisa assez vite le problème : ils étaient simplement retournés dans le mauvais sens. Ca, en revanche, ça ne le fit pas rire pour un sou… S’en saisissant avec son autre main, il resta un instant immobile …Puis, d’un grand coup, et avec un petit craquement, les remit dans le bon sens. Une fois encore, il parvint à retenir le cri de souffrance … Mais il serrait tellement les dents sous son masque qu’il fut presque étonner de ne pas se faire éclater une molaire sous la pression. Retirant finalement son masque à gaz et le laissant pendre autour de son cou, le mercenaire haletant resta un instant fixe, penché en avant … Puis cracha par terre. Son glaviot était rouge et sale. L’observant un instant, il demeura silencieux … Puis se remit à ricaner. Un soldat, laissé de ce spectacle, haussa la voix.

Et on peut savoir ce qui te fait rire ?
Bah, en fait … Vu que j’ai fait des études de toubib ..Je pense … ha ha … Que la commotion cérébrale … Doit y être pour quelque chose … Heheha … Après tout … J’ai reçu vachement de coups sur la tête dans ma vie … Et ça …Ha ha … C’en était un bon ! … HEhe … Heheh … Haaa … Hahaha. Mais la raison principale, c’est qu’en fait … Je me demandais ... hé hé … Vous êtes tous un peu finis à la pisse, nan ? Le rouquin partit dans un tel éclat de rire que personne ne parvint à lui répondre, enroulant progressivement ses bras autour de son torse douloureux, avant de redresser la tête. Un soldat, probablement un bleu – il avait trop de rouge dans le regard pour pouvoir le dire – se tenait droit devant lui. Il avait l’air de tout, sauf de plaisanter.
Une dernière parole ?
Ouaip. T’as vu ça ?

D’un geste du bras, le rouquin embrassa le cratère fumant de l’endroit où, quelques instants plus tôt à peine, on lui avait tiré dessus. Le soldat étudia un instant la terre noircie. Les corps carbonisés de camarades et d’ennemis. L’odeur de mort qui se dégageait de ce point d’impact … Puis se tourna de nouveau vers le rouquin, baissant les yeux pour le regarder.

Et ?
Et, dugenoux, ce tir, il était pas gratuit. Je pense, sans trop vouloir m’avancer, qu’il ciblait un espèce d’énorme connard qui s’amusait à faire du slalom entre des piétons, au milieu d’un champ de bataille. He he … Et vous, grands macaques que vous êtes … Vous revenez me coller comme des mouches ? Z’avez envie d’être les prochains à vous changer en bouillie, c’est ça ? Ricanant une nouvelle fois, l’élu clopinant dû s’arrêter lorsqu’une nouvelle quinte de toux lui fit cracher un glaviot de sang à terre, après quoi il reprit. Et le pire, dans tout ça …C’est que votre guerre, je m’en tamponne comme de la gueule du dernier môme que j’ai crevé. Je porte du rouge ? Du bleu foncé ? J’ai une gueule à vénérer les dragons ou les phénix ? Nan. Et pourtant, je viens de me prendre un foutu laser dans la gueule.
Il avait l’air plus que mérité ! Tu es sûrement aussi bien un ennemi de Long que de Fenghuang !
Mais tu vas le fermer ton claque merde, si c’est pour débiter des conneries de cet acabit ? Du fait qu’il avait retiré son masque, toute l’assistance put voir la grimace du fossoyeur lorsqu’il fit un geste vers le soldat qui venait de parler, ce dernier lui ayant rappelé à quel point sa cage thoracique et les muscles qui y étaient accrochés étaient mal en point. Serrant une nouvelle fois les dents, il resta silencieux un instant … Puis se mit à boitiller, contournant le soldat Fuyujin. ça vous suffit pas, de voir certains de vos potes des DEUX camps finir en barbeuc’ ? Vous pensez que c’est qui qui a fait ça, mère thérésa ? C’était un putain d’élu … Un putain d’être qu’un de vos putain de dieux a arraché à sa putain de terre natale en lui disant « bas-toi pour moi » comme s’il avait que ça à foutre de sa putain d’existence. Et ce putain d’élu n’en a RIEN A FOUTRE, de vous. Vos dieux ? Ils ont envie que vous les vénériez … Le reste non plus, ils en ont RIEN A BATTRE. Relevant, avec difficulté, sa moto, il grimaça lorsqu’il fallut s’installer dessus, et fit signe à Tarcus de le rejoindre. Vous êtes une bande de connards anonymes et exemplairement remplaçables, à qui on a bien bourré le crâne sur « la volonté d’être supérieurs » pour en faire des pantins crédules et pathétiques. Vous vous battez pour des causes que vous ne comprenez au fond peut-être même pas, et vous tuez pour moins que cela encore … Vous jouerez les héros si vous rentrez chez vous, alors qu’en fait, vous êtes juste parvenus à vous sortir vivants d’une boucherie, et en prime de tout ça ? Vous croyez vraiment à ces mensonges.

La suspension arrière de la moto se déforma lorsque Tarcus enjamba le siège pour poser son fessier dessus. Le rouquin remit le contact entre le moteur et la cellule énergétique : cette dernière émit un genre de vrombissement très aigüe, mais particulièrement satisfaisant. Lui faisant émettre le plus de bruit possible en tournant à une ou deux reprises la manette des gazs, le mercenaire posa ses dix doigts parfaitement fonctionnels sur le guidon, et prit une grande inspiration … Il sentait les soins opérer, dans son organisme. Lentement. Chez lui, il aurait déjà totalement été sur pieds. Là, il allait probablement se traîner une hémorragie interne sur plusieurs kilomètres … Mais pas vraiment le temps de réparer ça ici. Ecartant largement les bras, il observa une dernière fois la foule, toute trace de sourire définitivement morte sur son visage.

Allez-y mes braves ! Pensez donc aux élus, ces êtres capables de revenir d’entre les morts, pour lesquels vos vies n’ont donc pas d’importance. Pensez donc à vos dieux, qui vous utilisent pour se battre, plutôt que de le faire eux-même. Pensez à vos nations, à vos dirigeants illustres, qui brillent de leur absence TOTALE du champ de bataille en ce jour glorieux. Bienvenu à la guerre, messieurs ! Entretuez-vous avec joie, ceux qui crèvent gagnent, le reste est condamné … à continuer à vivre.

Mettant une nouvelle fois les gaz, il libéra enfin la roue arrière de sa moto, qui patina un instant sur le sol, éjectant un jet de poussière derrière lui. L’hologramme était hors-service : peu importe. Son afficha tête haute, maintenant qu’il se concentrait dessus, souffrait de gros problèmes pour certains paramètres, et le nombre d’alertes sur son organisme crevait le plafond. Peu importe. Lorsqu’il partit à pleine vitesse entre les soldats, dont certains durent s’écarter pour ne pas se faire rouler dessus, le rouquin eut l’impression qu’il allait rendre ses tripes. Mais peu importait. Il avait, dans son existence, déjà bien trop souffert, et bien trop vu de choses tomber en ruine pour s’arrêter d’être lui-même, ici et maintenant. Pas encore en tout cas. Et de toute manière, à la vitesse à laquelle il allait actuellement … dans à peine une minute, il serait sorti du champ de bataille principal, et des conflits qui s’y déroulaient. Et de toute manière, bonne chance pour poursuivre, à pied ou à cheval, un véhicule atteignant les 75 km/h de moyenne.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 22:21

The « Holy » War ♪

Désolé ? Triste ? Pourquoi devrais-je l’être ? Des morts ? J’hausse un sourcil. Mais de quoi parle cet homme ? Il n’y a pas de morts. Cela va de soi. Dieu ne blesserait jamais ses sujets, ses Élus. Les habitants qu’Il a invités sur ses ‘Terres Sacrées’. Cet homme ne doit clairement pas être un Ange comme moi, sinon il aurait senti que la puissance céleste de Dieu n’a fait aucun mort. Puis, pouvons-nous vraiment mourir, dans le ‘Jardin Céleste’ de Dieu ? Nous sommes sur ses ‘Terres’. Et ses ‘Terres Sacrées’ sont communément appelées le ‘Paradis’ par les humains. Un monde au-delà du ciel, un monde hors du temps, un monde que les humains atteignent lorsqu’ils meurent. Est-ce que ça veut dire que je suis mort pour être arrivé ici ? Non, car moi, je suis un Ange ! Un Élu de Dieu lui-même !

Et de toute façon, je suis un Ange, en effet. Mais pourquoi devrais-je être triste ? Je suis un Ange fort ! Je n’ai pas à pleurer ! Dieu n’aurait pas invité un Ange faible sur ses ‘Terres Divines’, c’est logique. Enfin, je ne cherche pas à répondre à l’homme. De toute évidence, il n’est même pas un Ange, et ne semble aucunement croire en l’existence de Dieu. Je ne vais pas perdre mon temps à lui répondre. Au lieu de ça, j’ai préféré me présenter par respect quand même pour eux, car ils sont ici, et ce n’est pas sans raison. L’homme, dont la bourrasque provoquée par l’intervention de Dieu a retiré sa capuche, aux cheveux grisâtres déclare s’appeler Mizoku Sowano, et qu’il est un Élu de Minshu. Minshu ? J’ai déjà entendu ça quelque part. Sur la carte qui m’a permis d’arriver ici, il y avait ce nom. Je suppose que les ‘Terres Sacrées’ de Dieu sont divisées en plusieurs régions, comme dans mon ancien monde.

Le dénommé Mizoku confirme qu’il m’accompagne pour trouver l’artefact. Je plisse un instant les yeux. Pourquoi une personne qui ne croit vraisemblablement pas en Dieu viendrait-elle ? Il n’est pas un Ange non plus. Pourquoi est-il même ici ? Je crois que Dieu invite des individus pour le moins étrange. L’autre homme se présente à son tour, et déclare qu’il est un natif de ce monde. Il est né sur les ‘Terres Sacrées’ de Dieu. Quel honneur ! J’espère qu’il respecte Dieu plus que quiconque ! Je l’envie presque, moi qui ne suis qu’un Ange Élu ! Mais je réussirai chacune des missions qu’Il me confiera, pour qu’Il ne regrette pas sa décision de m’avoir fait venir chez Lui ! Et comme l’a redit le non-croyant, nous avons de la route à faire pour trouver le morceau magique.

Donc, je me détourne, et reprends ma marche toujours un peu plus vers le sud-est. Quand une réalisation me frappe. Jusqu’à maintenant, je laissais Dieu guider mes pas vers l’endroit où Il voulait que j’aille. Sauf qu’actuellement, Il est occupé à retarder l’affrontement. Je peux le constater avec de nouveaux rayons de lumière. Par où devons-nous aller exactement ? Je suis un Ange, mais je ne peux sentir l’aura divine qu’émet l’artefact. Impossible de savoir où il est caché. Descendant toujours plus vers le sud, j’aperçois l’entrée de quelques grottes. Bien sûr ! Dieu ne doit pas avoir laissé son artefact visible au grand jour ! Il est certainement à l’abri dans l’une de ces grottes, afin qu’aucun Démon ne mette la main dessus. Je désigne alors du doigt l’une des entrées avant de me tourner vers les deux autres hommes.

« À priori, Dieu n’a certainement pas laissé son artefact à la vue de tous. Je pense que nous devrions chercher à l’intérieur de l’une de ces grottes. »

Sans vraiment attendre de réponse quelconque, je me dirige vers l’entrée de la première grotte. Il y fait sombre à l’intérieur. Impossible de distinguer quoi que ce soit. Impossible d’en déterminer la profondeur. Une nouvelle fois, je fronce les sourcils, avant de légèrement lever ma main, matérialisant mon clavier magique. Je joue quelques notes dessus qui se répercutent dans la grotte, avant que le petit piano disparaisse, faute d’étroite faiblesse dans ce monde. Néanmoins, à l’écoute du son, je peux deviner plus ou moins la profondeur.




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 249
Yens : 1604
Date d'inscription : 17/01/2017

Progression
Niveau: 50
Nombre de topic terminé: 19
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Mizoku Sowano ☯ Diplomate ☯

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 22:46

À la recherche de l'artefact
C’est dans le silence que le trio continuait de descendre vers le sud. Les combats maintenant derrière eux, Mizoku espérait seulement que chaque membre élu de Minshu puisse s’en sortir vivant. Même si l’envi de penser aux combats se faisaient sentir, le Sowano devait rester concentrer sur sa mission. En effet, des ennemis pouvaient rôder aux alentours et comme Minshu n’était plus allier avec Seika, ceux-ci pouvait très bien apparaître dans les parages et voir les élus comme des ennemis.

Le shinobi suivait les deux autres à une certaine distance pour surveiller leur arrière et aussi parce que vu sa position, il pouvait mieux observer les alentours. Le petit groupe se détourna un peu de leur chemin initial pour emprunter une route qui menait vraisemblablement à des grottes. Le jeune élu n’avait pas tort, l’artefact pouvait très bien se trouver dans l’une de ces grottes.

Pendant que le garçon utilisait sa magie, Mizoku se rapprocha du mage qui les accompagnait pour lui demander son aide. En effet, il était le seul parmi eux à pouvoir ressentir l’énergie que dégageait l’artefact.

- Nous ne savons pas ce que contient ces grottes, avec votre expertise, pouvez-vous nous guider vers l’artefact? Vous êtes le seul à pouvoir ressentir son énergie.

Pour des élus, leurs pouvoirs en lien avec Manshee, leur Dieu, étaient bien limités. Ne manquait plus à savoir si le mage pouvait les aider et si la magie de Licht serait révélatrice.

Action:
 

Technique contextuelle:
 

Équipement:
 

©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 212
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 22
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 23:22

     
La sainte guerre



De là où elle se trouvait, Nyang pouvait apercevoir sur le champ de bataille les combattants touchés par leurs flèches. La plupart d'entre eux s'en sortaient avec quelques blessures, mais certains en mourraient.

La Ki s'apprêtait à ordonner un nouveau tir, cependant, quelque chose la perturba. Elle s'approcha un peu plus du champ de bataille et remarqua alors que les soldats se faisaient de plus en plus nombreux : seikajins comme fuyujins. Dans la mêlée, il serait difficile de faire la différence entre les alliés et les ennemis. Mais ce genre de situation ne lui était pas étrangère, elle le savait. Elle avait appris dans son monde que dans une guerre, il fallait savoir faire des sacrifices. Nyang l'avait elle-même vécu lorsqu'elle dut abandonner son père sur le champ de bataille afin de protéger l'Empereur.

À cette pensée, l'envie d'en terminer rapidement rattrapa la combattante. Elle ne devait pas oublier la raison pour laquelle elle était ici : retourner dans son monde. Nyang n'avait aucun autre intérêt à combattre.

▬ Tirez.



▬ Vous avez perdu la tête ! Si nous tirons, nos alliés seront gravement blessés !



Lentement, la Ki se retourna, détournant son regard du champ de bataille pour poser un regard noir, presque meurtrier sur l'archer qui objectait.

▬ Je vous ai dit de tirer, répéta-t-elle comme s'il s'agissait d'un ordre incontestable.



▬ M-mais...



▬ Si nous laissons nos ennemis approcher, nous mourrons tous. C'est ce que vous voulez ?



L'archer, après quelques secondes d'hésitation, se vit forcé de se résigner. En effet, ils n'avaient pas le choix s'ils voulaient vivre. À contre-cœur, il se remit en position aux côtés de ses compagnons d'armes.

Cette fois-ci, les flèches qu'ils allaient utiliser n'étaient pas enflammées, mais elles avaient une forme très spéciale. Très solides, les personnes touchées ne devraient même pas penser à les retirer puisqu'elles mutileraient leur chair. Nyang les avait déjà utilisées auparavant, mais elle avait dû s'entraîner durement pour apprendre à les manier.

Une fois tout le monde positionné correctement, la Ki put donner son signal.

▬ Tirez !



Et le même spectacle se reproduisit, les flèches fusant vers le ciel pour retomber vers leurs ennemis...et leurs alliés.





Résumé pour le MJ:
 

Passifs et techniques:
 


Technique de la nation:
 


État actuel des archers:
 



To an enemy, tears are better than blood. I'll never cry in front of anyone.


Many faces of Nyang:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1355
Yens : 247
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 130
Nombre de topic terminé: 50
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Jeu 21 Sep - 23:22



Bashô, pourquoi???



Le rapport que Bashô délivra au marcheur de l'ombre fut aussi satisfaisant que sa réponse. Heiwa semblait tout prévoir et avait déjà laissé un message à son attention à son homme de main. Il avait eu raison de se fier à cet élu. Il le connaissait peu mais savait déjà qu'il faisait preuve d'une efficacité et d'un professionnalisme sans failles. Mais quels étaient ses véritables objectifs? Cette information serait indispensable à une éventuelle association entre eux deux...
 
L'Empereur de Fuyu lui laissa un choix à prendre: retourner s'occuper de Minshu avant que nos éléments pour les combattre ne disparaissent ou continuer à œuvrer pour sa vengeance contre Seika. Honnêtement, le maffieux pensait ne même pas avoir besoin de ces «éléments» pour pouvoir anéantir les élus qu'il avait vu dans leur camp, sûrement les sous-estimait-il. Sa vengeance passait avant tout.
 
-Seika reste ma priorité, déclara le barbu avant de se retourner. Dis à ton maître que je me dirige vers le front.
 
Il était sincère dans ce qu'il venait de dire au fuyujin qui s'éclipsa une seconde plus tard, seulement peu après il fut le témoin d'une attaque sur Zayro qui le fit changer d'avis. Il allait se charger de la machine de guerre adverse, elle était une pièce tactique majeure. Malheureusement il n'avait pas pu discerner avec précision l'endroit d'où elle provenait. Il scruta alors l'horizon de ses jumelles sans succès flagrant. "Il faudrait que je trouve quelqu'un qui aurait vu l'attaque venir, il pourrait certainement m'aider" se dit-il. Il ne fallut plus très longtemps à l'esprit si vif de Bashô pour déduire que celui qui avait le mieux vu l'attaque arriver, ça devait encore être celui qui se l'était prise. Et c'est comme ça qu'il prit la décision de rejoindre le centre de commandement.
 
Mais quelle ne fut pas sa surprise quand il vit que Zayro ne s'y trouvait pas! Pire encore, personne ne savait où il était même si certains l'avaient vu se diriger vers le front. Apparemment il n'avait prévenu personne de sa position ne voulant pas être dérangé. Il avait certainement quelque chose derrière la tête… Quelques instants plus tard un démon que personne ne savait identifier partit du camp fuyujin, et possédait une vitesse que seuls quatre personne à Fuyu autre que lui-même pouvaient prétendre égaler: Zoro qui était partit au barrage selon le rapport du marcheur de l’ombre, Rinkyu que l'on disait très fort mais qui actuellement glandait au centre de commandement (il l'avait aperçu non loin), Heiwa qui dirigeait les opérations d'une tente de l'état major certainement, et Zayro...
 
-Il a osé... sur-articula l'Ayns quand enfin il comprit.
 
C'est alors qu'un plan machiavélique lui vint en tête. Aujourd'hui serait peut-être le jour où il planterait le premier germe d'une ambition lointaine qu'il avait et qu'il n'était pas le seul à avoir... Il se téléporta alors à l'un des abords du campement et non pas au front comme tous le pensaient. Il n'avait rien à faire ici en apparence...
 
Ici des hommes se préparaient à partir au front et se motivaient comme ils le pouvaient. Les pauvres allaient servir de chair à canon et ils le savaient. Heureusement qu'ils faisaient cela pour leur patrie, protéger leur famille et se battre aux côtés de leurs héros. Bashô s'habilla alors de vêtements qu'il trouva dans une tente et se drapa le visage d'un léger voile. S'approchant alors des troupes tout en dégageant une aura si puissante que seul un idiot n'aurait pas remarqué qu'il était certainement un élu de bon niveau (sans toutefois présumer toute sa puissance), il leur tint à peu prêt ce discours:
 
-Tiens tiens, alors les voilà les soldats qui tiennent à mourir pour une cause injuste qui ne leur servira à rien, commença-t-il d'un ton nonchalant. Quelle stupidité, cela fait pitié...
 
Voyant les militaires interloqués par de telles paroles, il s'explicita:
 
-Se battre pour Fuyu, je peux le comprendre, mais se sacrifier pour une cause vaine, vous êtes sérieux? Quoi, vous n'êtes pas au courant? Alors tout n'est peut-être pas perdu pour vous. Seika à atteint le barrage et à cassé les piliers porteurs, ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne cède. D'ici une vingtaine de minutes tout au plus, notre armée sera engloutie sous la flotte. Nous avons déjà perdu, c'est pourquoi les officiers supérieurs demandèrent à lancer l'assaut maintenant, pour faire perdre un maximum de forces à Seika avant de perdre. En clair, vous n'êtes que des pions sacrifiables dans tout ça.
 
-Mais... C'est impossible! cria un garde. Non, je ne te crois pas, nos généraux n'auraient pas pu faire ça!
 
-Ah oui? Et où sont-ils tes généraux? Où se trouve Zayro qui se faisait si présent il y a quelques minutes encore? Cela fait un certain temps que vous n'avez plus de nouvelles je me trompe? Mais c'est parce qu'il s'est barré putain! Votre armée n'a plus de tête, votre combat est vain soldat! Alors libre à vous de vous entêter mais moi je me casse, je préfère toujours être un déserteur vivant qu'un stupide soldat fidèle mort! s'exclama-t-il avant de faire mine de quitter le camp.
 
Cela devrait suffire à déstabiliser les troupes, après tout il était vrai que Zayro se faisait introuvable –ce que ces derniers pouvaient aisément vérifier- et qu'un élu de leur camp venait de déserter sous leurs yeux. Et puis même s'ils allaient tout de même au combat, leur moral serait au plus bas. "Sape le moral de tes adversaires et leur victoire leur sera arrachée", n'est-ce pas? Il réitéra son opération, ou du moins essaya-t-il, sur plusieurs zones éloignées du centre de commandement, loin des officiers pouvant limiter l'influence de sa mascarade. Évidemment il agissait avec le plus de prudence possible, personne ne devait savoir que la personne sous ce voile devait se trouver au front...
 
Un bon général ne quitte jamais son armée sans avoir pris de prédispositions nécessaires. Un bon général ne s'associe jamais avec un traître. Il te manque encore beaucoup de bases pour faire de toi un bon général Zayro...

Actions:
 


 
©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 193
Yens : 260
Date d'inscription : 27/09/2016

Progression
Niveau: 30
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Li-Ming ☞ Arrogant ☞

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 22 Sep - 0:55

 
 
LA GUERRE
feat.Des élus, des natifs des MJ


AMBIANCE

Mes fils d'arcanes commençaient à arracher le pouvoir de l'homme avec lenteur et malgré les rares râles de douleurs, il souriait et j'en fus légèrement impressionnée d'accepter de libérer son pouvoir pour sa nation et son dieu... Je ne dus pas attendre longtemps avant de voir le premier catalyseur venir de la part d'un soigneur tandis que le corps du volontaire s'asséchait à force de me laisser son pouvoir qui se déplaçait dans mon corps avant de finir dans le réservoir magique. La vie le quitta alors qu'il arborait un immense sourire. J'avais trouvé mon objectif dans cette guerre pour le moment... Son pouvoir me  donnait des frissons tellement il est plus glacial que le mien.

Je vis d'autres blessés qui se sentaient honteux et je recommençais cette opération pour chaque volontaire qui était près à mourir pour leur nation, leur dieu afin d'apporter leur aide. Cela me rappelait Leah, cette jeune femme qui était prête à tout abandonner afin d'accomplir son destin jusqu'à la trahison de sa mère pour ranimer le démon primordial DIABLO en sacrifiant son propre enfant... Mais ceci est une autre histoire... Les catalyseur devenait important et je ne pouvais pas me relâcher aussi vite alors que les combats faisaient rages à l'extérieur. Les minutes passaient lentement, cependant le simple fait de drainer me semblait long pour certain, vu la quantité de pouvoir... Agrael s'était même endormi dans un coin de la tente...

Cependant, je me devais de prendre une pause à un moment donné lorsque mon esprit n'arrivait plus à maintenir suffisamment les fils reliant mon corps au volontaire puis au catalysme. J'allai voir mon compagnon animal afin de le caresser lorsque je sentis spirituellement une source de pouvoir différente  que sur le champs de bataille venant d'une tente à proximité. Intéressant pourquoi je l'avais manqué au début du conflit, j'y serai allé directement afin de demander des informations plus utile. Je secouai un peu mon reptile ailé afin qu'il me suive tout en indiquant au médecin de garder les catalyseurs pour l'instant et que je revienne.

La tente dégageait une forte pression magique et je décidais de m'engager dedans pour y voir de nombreux mages, prêtres du temple et d'autres êtres liées à la magie dedans ainsi que deux gardes qui me retenaient le passage malgré ma marque... Je voulais en savoir plus sur leur rôle et je questionnai l'un des gardes pour obtenir les informations, cette tente servait de relais pour les autres qui se trouvaient sur le front... Je n'allais pas obtenir grand chose lorsqu'un des ensorceleurs sortit de sa transe que Je ne connaissais que trop, c'était l'un des prêtres qui avait gardé mon dragon durant certains de mes voyages solitaire et je pus passer afin de lui parler et demander des nouvelles du front.

Puis une idée germa dans ma tête au suite des nouvelles tout en envoyant mon dragon chercher les soigneurs qui gardaient les catalyseurs. Ma voix allait traverser la transe mais sans donner un ordre précis, mais une idée pour motiver tout le monde de Fuyu.

Durant de longues minutes et avec l'accord des blessés, j'ai collecté leur pouvoir inutilisable pour les mettre dans des catalyses afin de conserver cette précieuse énergie Fuyienne. Ils étaient prêts à sacrifier leur vie pour Long, pour note dieu, pour mon dieu qui m'a choisi sur ses terres gelés.

J'étais moi même un peu surprise de dire qu'il s'agissait de mon dieu, mais les derniers mois a parcourir son temple ainsi que ses terres gelés. J'avais appris à aimer ce froid ainsi que cette culture d'aimer un dragon céleste, peut être aussi à cause de mon monstre à écaille. Seulement je n'avais pas fini mes paroles :

Nous pourrions utiliser ce pouvoir pour y installer un blizzard sur une grande étendue sur le champs de bataille. Nos troupes sont entraînes à résister aux froids depuis leur naissance, leur volonté sera renforcé par ce froid mordant alors que les ennemis perdront espoir... Ça sera comme si nos terres s’installaient sur le champs de bataillen que Fuyu tout entière se joint à nous avec son froid, son climat...
Le dragon céleste pourra être fier d'eux et de nous lorsqu'il verra sa création envahir les contrées neutres et surtout affaiblir le piaf. Le givre, le froid seront l'armure qui renforceront nos soldats et seront leurs tombeaux ainsi que le signe de notre supériorité.


Je fis briller ma sphère tout en sentant Agrael revenir en tirant avec lui quelques artéfacts remplis de magie. Je prie celui qui était dans sa gueule, prêté à donner de mon pouvoir afin de réaliser ce projet fou mais qui pouvait être efficace pour le bien de notre nation et le malheur des autres... Il fallait qu'on installe l'hiver, la morsure gelée du givre sur ce lieu et nos ennemis. J'étais comme autrefois face aux démons, impartiale , simplement que les démons étaient des humains vouant un culte pour un serpent et un poulet.

Equipement:
 

Résumer du post:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 22 Sep - 8:41



feat. Tête brûlée de Seika & un paquet de monde
La "sainte" guerre

C’était vraiment ultra fun de découper les petits soldats de Seika sans même qu’ils puissent capter ce qu’il se passait… Tout au plus, ils devaient sentir que l’air devenait chelou et l’instant après se retrouvaient sans jambe, sans bras, ou carrément sans tête (et dans ce cas, ils n’avaient pas besoin de se poser trop de questions), même s’ils avaient tous déjà perdu cette dernière en faisant face à Fuyu. Bref, Mist adorait s’acharner sur les plus faibles et le montrait bien. Son attaque était très peu balèze, mais déjà quelques trouffions agonisaient.

L’Esper arrêta ses coups quelques instants pour observer rapidos ce qu’il se passait un peu partout. Il y avait bien un gugusse en train de faire de la moto, mais vu ce qu’il mangea en retour, elle ne s’attarda pas sur lui. Toujours Zayro Jinn en train de faire le taf, quelques kékés en partance pour le barrage, zone qu’il fallait apparemment bien défendre. En revanche, Rinkyu Uchiha ne semblait pas vouloir bouger son cul d’un nanomètre. Il faisait pour l’instant office de figurant, ce qui émiettait une chtouille le respect que la belle aux yeux d’azur avait pour lui.

Et puis tout à coup, une créature assez dégueulasse fila dans le ciel en direction de ce qui devait être le QG des suceurs du piaf de feu. Mist n’avait pu le voir que très vite, mais c’était en gros un monstre qu’elle avait jamais observé avant. Le truc, c’est que ce machin semblait pas vraiment porter Seika dans son cœur, ce qui était une bonne chose. En constatant que ce Jul (parce qu’on l’appelait l’OVNI) avait bien choppé l’attention, la tueuse redevint visible et redescendit sur terre, rejoignant Rinkyu.

« Oy, Rinkyu ! Y’a l’autre gros tas qu’a déstabilisé un paquet de couillons ennemis. C’est le moment de faire un bon coup de ménage, si tu vois ce que je veux dire. Et c’est pas en te tournant les pouces ici que tu pourras faire des dégâts ! »


Mist marqua une courte pause, afin d’être sûre d’avoir l’écoute de l’autre.

« Je sais que t’es balèze, alors je pense pas que ça te pose problème. Puisque le truc chelou est déjà du côté du camp, autant aller dézinguer les soldats de Seika pour ouvrir la voie jusqu’à lui. Si t’as les couilles bien sûr… »

Le récap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 782
Yens : 798
Date d'inscription : 17/11/2016
Localisation : Plaine verdoyante

Progression
Niveau: 72
Nombre de topic terminé: 18
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenma ❄ Ange de Glace ❄

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 22 Sep - 18:58


Choc thermique

J'avais eu raison de m'effrayer de l'action d'Haïzen, car malgré les assurances du sabreur le même laser qui avait visé les Seikajins plus tôt s'abattit quelques secondes plus tard sur le motard, me forçant à marquer un temps d'arrêt, complètement paniqué.

- Haïzen-san ?!

Heureusement, je pus entendre sa voix, me rassurant son état. Je relâchai un soupir de soulagement en apprenant qu'il était en vie. Car même si je n'étais pas forcément proche de lui, je ne pensais pas que j'aurais pu digérer une nouvelle mort sous mes yeux.

Me détournant je hochai la tête aux propos du deuxième Minshujin, appréciant son calme. Sans doute devrais-je lui demander son vrai nom, mais autant dire que ce n'était pas vraiment le moment, et sans un mot, je me mis à le suivre. Nous bifurquâmes un peu de notre position afin de ne pas être les prochains visés. Et ensuite, nous reprîmes notre vitesse.

Il semblerait que je me sois totalement tromper sur cet homme. Peut-être que je m'étais trompé sur son compte. Sans doute que ce que j'avais pris pour de l'arrogance était en réalité de l'expérience à gérer les situations critiques.

Soupirant, je jetai toujours des regards autour de moi , mon estomac se révulsant en voyant des cadavres, des combats et des blessés remplir le champ de bataille. Soupirant, je fus obligé de me remettre en question. Une chose que je faisais beaucoup en ce moment. En même temps, vu tout ce que j'avais traversé ces derniers mois, je me rendais compte que j'étais forcé de voir que j'avais changé. J'étais moins impulsif. Enfin... Quand je le voulais. Déjà je regrettai de ne pas avoir suivi Natsume lorsqu'il avait annoncé son plan de contourner le champ de bataille. Mais je faisais confiance à mon coéquipier. J'étais sûr qu'à nous deux, nous parviendrons à parvenir à notre objectif ! Triturant distraitement, le nouveau brassard que je portais, je me demandai combien de temps il nous faudrait encore pour atteindre les représentants de Minshu et Tenshi.

HRP:
 




Présentation
/
Chronologie

"J'ai vu, j'ai couru, j'ai mouru"  Tenma - 2017

Thème :huhu:

Merci à Natsume et Kaweii pour l'avatar, superbe cadeau d'anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 30
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 15

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Hyper Buu ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 22 Sep - 20:33

Kakashi Et tout plein de monde
425 mots
dialogue en gras
pensées en italique
La "sainte" guerre
Visiblement, le soldat Seikajin n'était pas venu seul. Il avait amené avec lui trois copains, deux fantassins et un mage. Avoir des ennemis n'avait pas l'air de grandement déranger le blondinet, qui s'en alla faire on ne sait quoi. Soit, Zoro et Kakashi seraient sûrement assez puissant pour les vaincre à deux. Ah non, c'est vrai, à trois. Un natif accompagnait les élus vers le barrage, il allait enfin pouvoir servir à quelque chose. Avant que le shinobi ne puisse lever sa main, l'algue attaqua le groupe ennemi et les blessa grièvement. Il ne restait donc à l'argenté et au fantassin allié qu'à les achever. Visiblement, le natif comprit vite ce qu'on lui demandait de faire et engagea un combat avec un soldat Seikajin. Kakashi quant à lui ne fit pas vraiment attention au mage, et commença un combat épée contre épée. Leur fer se croisa plusieurs fois, jusqu'à ce que le borgne profita d'une faille dans la garde du guerrier pour lui porter un coup à la hanche. Bien évidemment, celui-ci ne broncha pas, et s'empressa d'essayer d'éliminer le shinobi en faisant retomber son épée sur son crâne. L'Hatake, grâce à ses capacités de mouvements accrues glissa entre les jambes du fantassin et se releva derrière lui. Puisque les attaques à l'arme blanche n'avaient pas l'air de l'affecter, Kakashi recréa un rasengan avant de le plaquer contre le dos de son adversaire. Celui-ci ne vit pas arriver l'attaque et se fit avoir, avant d'être propulsé vers Cactus Man.

Oups, c'était pas prévu ça.

Le fantassin Fuyujin quant à lui n'avait pas l'air de trop mal s'en sortir face à son homologue de l'autre camp. Enfin, ça, Kakashi ne s'en préoccupait pas vraiment, il devait actuellement s'occuper du mage, qui jusqu'ici ne s'était pas vraiment manifesté. Celui-ci commença alors à frapper Kakashi au niveau du ventre.

Mais, il est fou, pourquoi ne m'attaque il pas à distance ?

C'était à croire qu'il avait tout oublié de sa magie. Ah non en fait, quelques secondes plus tard, il fit un bond en arrière et lança quelques boules de feu sur le masqué. Celui-ci zigzagua entre elles, et essaya de transpercer l'abdomen du mage avec son sabre. Mais apparemment, il maîtrisait une technique de clonage et Kakashi pu s'apercevoir qu'il s'était fait berner. Le véritable adversaire resurgit de derrière l'Hatake et tenta de le mettre au tapis avec une masse faite d'énergie. Malheureusement, comme le champ de vision du Fuyujin ne s'étendait pas à 360°, il se prit le coup de plein fouet et fini au sol.
Désolé pour la médiocre qualité de mon post, mais j'ai jamais fait de staté ^ ^ '


Équipement:
 

Résumé:
 

Technique et passif utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3626
Yens : 376
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 143
Nombre de topic terminé: 62
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 22 Sep - 20:43



- Se diviser encore -


Les blessés continuaient d'affluer, et je ne m'arrêtais pas une seconde pour guider et venir en aide aux personnes en état critique. Des perles de sueur coulaient sur mon front, mais j'en fi abstraction. La guerre était impitoyable, et le moindre faux pas ou la moindre faiblesse pouvait tout faire basculer. Déjà que Seika était annoncée perdante, nous devions d'autant plus nous investir dans ce conflit, avec l'espoir que les souffrances se termineront au bout de ce combat pour la liberté. Toute mon équipe ne relâchait pas leur effort, enchaînant les soins sur les soldats toujours plus nombreux. Certains étaient vite remis quand d'autres nécessitaient plus de temps. Tous les cinq s'activaient sans relâche dans leur tente pour soutenir les combattants.

Mais alors que j'indiquais au énième blessé la tente vers laquelle se diriger, une drôle de forme survola le camps, créant de l'ombre par sa présence dans le ciel. Levant immédiatement les yeux, je ne pus que la voir se déplacer, arrivant presque pas à la suivre. Je n'aimais pas ça, elle dégageait une aura trop menaçante pour n'être qu'un passage. Plusieurs soldats ainsi que des mages observaient la nouvelle-venue, stressés de ne pas pouvoir la suivre avec plus de précision. Serrant les poings, je réfléchis à tout allure pour repousser cette forme indistinguable. Je me tournai vers les mages.

Concentrez-vous sur son énergie et mémoriser le plus d'éléments possibles sur ses caractéristiques !

À peine mes mots terminés, un énorme jet de feu tomba sur la tente des généraux. Il surprit tout le monde moi la première. Faisant un monstre effort pour ne pas céder à la panique, je criai.

Suivez cette énergie et localisez-la à tout instant ! Il ne faut pas qu'on la perde de vue, même si c'est approximatif !

Je devais aller voir si des blessés étaient à déplorer, mais je ne pouvais pas laisser l'entrée du camps et ses soldats meurtris à l'anarchie. Je décidai alors de me croquer le doigt.

Invocation !

Une limace blanche et bleue, apparut alors.

Katsuyu, divise-toi et va chercher tous les blessés que tu pourras là-bas fis-je en montrant du doigt les tentes des généraux. Amène-les dans les tentes des cinq médecins.

Compris !

L'invocation s'exécuta dans la seconde. Quant à moi, je repris mon travail avec acharnement, priant pour que tous n'y soient pas passés là-bas.


équipement:
 

Action:
 





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2394
Yens : 207
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 153
Nombre de topic terminé: 57
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 22 Sep - 23:21



   
Aventure: La "sainte" guerre


   
Une disparition inquiétante



   




Tant d’événement qui se déroule en même temps. Une guerre sur plusieurs front, souvent les guerres les plus compliqué à gérer.Pourtant le Shinobi veille et place ses pions de partout sur le champs de bataille. Les ombres ont envahit les lieux. Les informations parviennent rapidement, d'ailleurs, il apprend que son allié de Seika n'est pas aller sur le champs de bataille comme prévus? Pourquoi? Bientôt un de ses hommes le prévient, le poète est dure à le localiser mais il agit auprès de soldats de Fuyu, certains fuient le champs de bataille après son intervention. Que manigance t-il? Après tout un traître est un traître, peut être que depuis le début, il jouait double jeu. Pourtant, l'empereur ne veut pas le croire. Il a réellement ressenti sa colère et son désir de vengeance, alors pourquoi?

Sans prendre de conclusions trop hâtive, il envoie l'un de ses hommes récolter le fin mot de cette histoire, tout en se concentrant sur le champs de bataille. D'un côté une mêlée entre des fantassins, archers et autres mages de l'autre le front des cavaliers empêchant l'autre de détruire les lignes adverses. D'un côté la défense au barrage, alors que d'étrange personnage font face aux élus. De nouveaux ennemis apparaissent un peu partout, mais sans aucune raison. Ils semblent attaquer à vue tous les élus sans distinction. Pourquoi?

Mais alors qu'il tente de réfléchir à cela, il aperçoit le démon filait vers la tente de commandement. Une telle action ressemble bien à celle du messager des enfers, pourtant, il ne lui ressemble pas... Son énergie est différente. Puis sans crie et gare, son énergie disparaît, alors qu'une aura d'une puissance extraordinaire envahit le champs de bataille. Comment tout ceci va terminer....





   

   


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 35
Yens : 0
Date d'inscription : 09/09/2015
Heiwa PNJ - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Ven 22 Sep - 23:41

Tour 4: Une guerre bien différente





Ni Fuyu, ni Seika ne semble prendre l'avantage contre toute attente. Les soldats du feu, pourtant en nombre inférieur parviennent à tenir tête, et quand l'un tombe, il est aussitôt remplacé. Pire, le royaume du sud semble posséder une équipe de soin bien efficace, puisque certains tombaient au combat reviennent plusieurs minutes après.

A l'heure actuelle personne ne sait finalement dire qui va l'emporter et même si un démon à anéanti la tente des généraux, il semblerait que rien n'empêche la fureur de vaincre des Seikajiin.

Pourtant une nouvelle puissance se fait ressentir, écrasante et dominante. Personne ne parvient à la localiser réellement. Elle est partout à la fois...





Seika :  (Votre engin de siège est rechargé)

Natsu: Alors que les ennemis s'effondrent raid mort, tu t'adresses à tes nouveaux camarades et tes paroles semblent gagner leur coeur, car leurs yeux s'illuminent à tes paroles. Je crois que tu t'es gagné des alliés de choix qui te suivront même après cette guerre... Enfin si vous survivez...

D'ailleurs tu t'adresses à ton Dieu, qui ne semble pas te répondre, même si tu sens ton corps et ton âme se réchauffer. A croire que l'oiseau divin essaye de te faire une promesse. Mais trêve de bavardages, puisque plusieurs ennemis vous foncent dessus, après tout tu es en première ligne à présent.

Spoiler:
 

Sakura: Tu ne laisses rien au hasard et tu te démènes plus que quiconque. Ton désir ardent de sauver les gens et de protéger la liberté te fait aller au-delà de tes limites. Tu te surpasses, et tous peuvent le voir. Même après la fin de cette bataille peu importe la finalité, on louera tes exploits pour les années à venir. Seika a bien connu des héros: GeLeerde, Schneiden et tant d'autres. En ce jour tu parviens à te hisser à leur réputation. Mais espérons que ceci dure... Car tu vois impuissante l'attaque de la créature, avant de donner tes ordres. Tout s'ébranle à une vitesse hallucinante, mais les mage tente tant bien que mal de suivre la créature, malheureusement, elle va trop vite pour eux. Et quand ils parviennent à la localiser, elle disparait à nouveau. D'où sort-elle? Fort heureusement ton invocation sauve des dizaines d'hommes, mais que sont devenus les généraux?  ( voir réso de Zayro)

Gally : Tu es bien arrivé en haut de ta falaise, et contemple le paysage ou le lugubre spectacle. Tout en demandant de l'aide à ton Dieu. Ton corps se réchauffe légèrement, comme s'il te faisait signe qu'il t'avait bien entendu. Non vous n'étiez pas seul, et peut être interviendrait-il le moment fatidique qui sait  ? Malheureusement, il fallait se rappeler d'un point pourquoi Long lui même n'avait pas réagit encore?N'y avait t-il pas bien plus de complications dans le monde des divinités  ?

Peu importe, tu t'approches bientôt du campement de Minshu. Pourtant en cours de chemin, tu vois à quelques mètres de toi, un petit groupe d'homme qui ne t'ont pas encore repéré. Mais qui sont-il  ? Si tu regardes un peu plus attentivement, tu vois le symbole de Minshu. Mais sont-ils alliés  ? Ennemi  ? Totalement neutre  ?

Amaya: Faisant fi des réprimandes de ton Dieu, tu le provoques même. Pourtant, est-ce une bonne idée, rien n'est moins sûr, alors qu'une nouvelle douleur fulgurante, mais moins violente que la précédente te submerge. Un homme vient à toi, un soldat de Seika. Peut être vient-il pour te soutenir. Mais étrangement la douleur cesse instantanément, et le soldat SeikaJiin en face de toi sort une arme, les yeux mauvais. La mort se ressent en lui, mais pourquoi s'en prend à toi? Pourquoi le Dieu Long s'est arrêter de te faire souffrir? Après tout, il t'aurait empêcher de te défendre? Trop de mystères... Mais il va falloir agir vite, avant de mourir!

Minshu/ Tenshi:

Haizen: Dans ta malchance, tu as tout de même de la chance, car l'attaque aurait pu t'anéantir. Et malgré la douleur, tu fais preuve d'une impressionnante volonté pour te relever et faire face à tes détracteurs. Ceux-ci d'ailleurs te regardent froidement, et même lorsque tu les insultes, ils ne bronchent pas. Militaire professionnel, à tout épreuve. D'ailleurs avant ton départ un homme s'avance d'un pas vers toi, s'exclamant :

-Des élus qui sont sous la coupe des dieux et de nos monarques. Des élus qui doivent revivre encore et toujours pour combattre pour notre royaume. Ne jamais pouvoir connaître la paix de la mort. Quelle ironie, quelle torture pour des êtres immortels en apparence. Tu n'es qu'un mouton de plus, car toi aussi tu es enchaîné à l'un de tes supérieurs, toi aussi tu obéis à des ordres, ne te crois pas supérieur à nous, car tu es plus faible que nous. Privé de ton libre arbitre et de ta liberté... Mais tu le comprendras bien assez tôt, esclave de Kosaten !

Mais tu continues ton chemin. La route semble dégagée mais rapidement s’obstrue à nouveau. Bientôt la masse est tellement compacte, que tu ne pourras plus avancer, bloqué au milieu même du champs de bataille. Mais alors que vas-tu décider de faire. Rouler sur les premières lignes avant que les roues de ta moto ne s'enlisent entre les corps et le sang, ou faire demi-tour et affronter les précédents soldats dont tu t'es moqué....

Natsume: Toujours aussi Naïf en apparence, tu réussis à ne pas en vouloir à Fuyu, là ou ils t'ont attaqué directement. Quel maîtrise de soi, du moins faut-il le croire? Dans tous les cas, tu poursuis ton chemin, et même si tu te sens bien atteint par l'attaque, tu n'as pas attiré l'attention, au moins ça de positif. Puis, tu attends bien caché, le retour de ton ami, mais reviendra t-il? ( Voir réso de Aladdin)

Aladdin: Tu sembles presque déçu qu'il ne se passe rien durant ta petite recherche, et revient bien rapidement sur tes pas pour revenir vers ton camarade qui t'attend bien patiemment. Puis finalement ensemble vous repartez en direction du petit chemin étroit, à la vue et à la barbe des soldats de Long. Mais prenez garde, car vous sentez que le camps fortifié de Fuyu juste au sud de votre position et en alerte et pourrait vous repérer bien rapidement.

Pourtant, vous parvenez enfin au grotte. Allez-vous entrer dans l'une d'elle sans savoir où elle va vous mener? Malheureusement, pas le temps de penser à cela, puisque de chacune d'entre elle, vous sentez une présence. Puis ce qui n'est qu'un ressenti se transforme par la présence de deux yeux jaunes dans les ténèbres des grottes, qui vous observent. Qu'es-ce? Vous avez bientôt votre réponse, alors qu'une des créatures vous saute dessus. Vous êtes tombé sur un horrible groupe de Nikuya. Bête rare, mais présente proche des combats et des batailles. Prête à récolter leur prochaine nourriture avec les blessés, les morts et autres personnes affaiblis. Elles attendaient bien patiement leur repas, mais celui-ci vient à eux: Vous!

Spoiler:
 
 

Action du Monstre:
 


Byakuya Et Tenma: Alors que Byakuya décide d'abandonner Haizen, le laissant à son propre sort, il s'avance donc sur sa voix aérienne. Malheureusement, avec ce qui vient de se passer, vous avez attirer l'attention des deux armées autour de vous et principalement celle de Seika, qui voit en vous une menace réelle, alors que vous volez dans les airs, inatteignable pour la plupart de leurs hommes. Aussitôt quelques archers et mages vous tirent dessus. Il devient difficile de poursuivre ainsi. Qu'allez vous faire, alors que le chemin devant vous se referme petit à petit ? Rebrousser chemin et trouver une autre solution? Ou continuez en prenant le risque d'être submerger par les attaques? Surtout qu'ils deviennent de plus en plus précis...

Licht et Mizoku: Il semble y avoir de plus en plus de tension entre vous deux. Du moins l'ange ne semble pas montrer d’animosité, mais à priori, il prend de haut son compère. Comment cette relation va finir? Dans tous les cas Licht s'approche d'une caverne et use de son pouvoir qui l'épuise grandement et en un instant. Mais au moins, tu peux en effet entendre ou ressentir la profondeur du tunnel. Surtout que certaines notes de musique te parviennent un peu partout. A croire qu'il y a plusieurs entrées et sorties dans toutes les rocheuses. Un véritable labyrinthe sont sous vos pieds? Mais- est-ce le bon emplacement? Le mage qui est avec vous se tourne vers vous, suspicieux et inquiet:

-Je ne sens pas le pouvoir du Dieu-serpent. Il faudrait continuer notre chemin et vite. Je sens que vous n'auriez pas du faire cela.

A peine a t-il fini sa phrase, que vous entendez, des bruit de cailloux qui roulent autour de vous. Alors que Mizoku de son don parvient à ressentir une présence toute proche, et pourtant tenu. Le lieu était si calme, que ceci pourrait vous faire sursauter, de peur ou de surprise. Alors que vous vous tournez à nouveau vers la grotte, deux petits yeux jaune s'illuminent, tout en s'approchant de vous... Et lorsque la lumière parvient à l'éclairer vous avez un frisson d'effroi. Une Hideuse créature se tient face à vous. Au vu de sa petite taille et son visage enfantin, vous soupçonnait un enfant. Pourtant, il n'en reste pas moins aggressif et dangereux... ( Voir le spoiler de Aladdin et Natsume pour descriptif de la créature. Vous êtes face à un enfant!)


Fuyu:  ( encore un tour pour recharger votre engin de siège)

Zayro: Tu ne perds plus de temps après tout nous sommes en guerre et tu dois la gagner. T'approchant de l'engin de siège tu uses de tes pouvoirs pour la “cloner” et ordonne au tireur de s'en charger. Celui-ci t'annonce qu'étant seul, il ne pourra pas tirer avec les deux en même temps mais l'une après l'autre et qu'elle semble trop défaillante pour pouvoir réitérer le coup une seconde fois.

Mais sûrement sans te préoccuper, réellement de sa réponse tu t'éloignes sous le regard incrédule des hommes. Mais tu as un plan à mettre en oeuvre. Et bientôt tous vont découvrir ta puissance, peut être même vas-tu réduire à néant les espoirs de Seika et remporter la guerre. Après tout, tu parviens à détruire la tente des généraux sans que personne ne t'en empêche avant de te téléporter dans une tente juste à côté de celle que tu as détruite. Après tout, qui penserait que tu resterais sur les lieux de ton crime. Tu peux entendre les cris d'horreur tout autour de toi et ceux d'agonie des hommes carbonisés ou qui brûle vif. Un véritable massacre, mais tu n'es pas à ton premier. Pourtant, tu sens une violente bourrasque si forte, qu'elle emporte la tente où tu te caches. En aucun cas ceci est naturel et pourtant, tu ne sens aucune énergie ni puissance dans cet acte. Mais bientôt toute l'armée encore en poste dans le bastion se tourne vers toi. Peut être t'attends tu à de la terreur, mais c'est une véritable haine qu'il te porte. Puis leurs visages se changent, pour quelle raison? Ce n'est plus toi qu'il regarde, mais derrière toi. Si tu te tournes, tu pourras voir une silhouette encapuchonnée qui te fixe. Aucune énergie n'émane d'elle ou plutôt, elle semble parvenir à la maîtriser totalement. Qui est-ce?

-Zayro Jinn, nous ne t'attendions pas aussi tôt. Mais après tout , ceci nous arrangera peut être bien. Le messager des enfers, en personne. Ta mort apportera la crainte à Fuyu, ta mort deviendra la bénédiction de Seika.

Il s'arrête un instant, alors que des soldats interpellent l'homme. Ils l'appellent général et lui intiment de ne pas se montrer de suite, de rejoindre les autres généraux.Qu'ensemble, ils pourront te vaincre facilement. Tu apprends même que les grosses tentes étaient un leurre et qu'ils étaient caché ailleurs. Ayant prévus une telle attaque expéditive de Fuyu.Pourtant, le général en question te fixe toujours:

-Voilà pourquoi j'ai été crée! Le seul pouvoir sur Kosaten pouvant s'opposer à celui du colosse. Je vis pour ce moment. Ses années de recherches et de découvertes, autant de sacrifices pour devenir un anti-Zayro. La seule véritable menace!

Mais alors qu'il te défi en égal, un son se fait entendre. En tendant bien l'oreille, on pourrait reconnaître un rire. Un rire des plus agaçant. Et en une seconde, une créature frêle, au corps noir et au gros visage blanc grossier apparaît entre vous deux. Un large sourire ne semble jamais quitter son visage, alors qu'il tend un poing vers toi et un vers le général. Avant de faire un pouce levé.

-C'est la fête ici, dîtes moi. J'aime pas les Dieux, ils m'empêchent tout le temps de faire mumuse. Alors j'ai décidé de les embêter aussi. Et puis vu puissance qui se déploie ici. Ceci me rappelle souvenir! Toi le démon, en faites, je sais pas qui tu es. Je pensais  que toi le plus fort, mais en faites t'es nul.


A ses mots, il se téléporte à la vitesse de la lumière pour apparaître sur ton dos en t’ébouriffant les cheveux. Pour tout de suite se téléporter à nouveau vers le général.

-Toi combattre pour le poulet? Au revoir!


Le touchant de sa main, tu vois le corps du général disparaitre petit à petit, un derniers mot à ton encontre. Une promesse plutôt: celle de vous retrouver durant cette bataille. Mais Trololo-sama apparait à nouveau vers toi, décréatant que c'est à ton tour de disparaître. Aussitôt tu réaparais, bien plus au nord de ta position initaile. Tu peux sentir les différents auras dont celle du campement de Fuyu bien au sud de ta position. Mais pourquoi Trololo-sama est présent ici? Et la guerre risque d'être bien plus compliqué s'il s'en mêle, même si les légendes rancontent qu'il ne reste jamais bien longtemps à un même lieu....

Spoiler:
 

Trololo-sama:
 

LI-Ming: Alors que tu continues ainsi de drainer l'énergie des hommes consentants, même si certains s'y refusent, tu te retrouves vite dans la tente et propose ton plan. D'abord interloqués, les hommes de la tente te regarde dubitativement. Ils se demandent si tu as vraiment ainsi “volé” la magie et donc la vie de tous ces hommes, et si tu es réellement capable de faire un tel exploit. Puis peu à peu, ils voient que tu es sérieuse, et même si certains semblent refroidit à l'idée que tu es ôter la vie de tant de mages, ils semblent se joindre à ton plan.

-Faîtes ce que vous avez à faire élu!

Mais alors que vous vous metiez d'accord, la tente s'ouvre derrière toi, si tu te retournes tu aperçois un soldat de Fuyu. En soit rien d'anormal, puisque même les mages ne semblent pas réagir. Mais de lui émane une aura meurtrière à ton encontre... Aucun doute, qu'il va tenter de te frapper dans le dos de son arme

Spoiler:
 

Mist:  Quant à toi, tu continues ton petit manège blessant plus grièvement certain soldats que d'autres, après tout, tu as à faire à l'élite de l'ennemi, qui sont tout aussi résistant que toi. D'ailleurs pas sûr que tu survives longtemps s'ils te repèrent et t'attaquent en groupe.

Mais bientôt, tu reviens au sol pour convaincre notre cher Rinkyu de bouger un peu ses fesses, au lieu de ronfler aux corneilles. Mais va t-il t'écouter? Toutefois, peut être qu'un élèment va lui détourner l'attention, car deux hommes s'approchent de vous, discret. La tête sous un épais casque portant le symbole de Fuyu. Pourtant, ils ne sont cocnentrés que sur une chose. Vous, élus!

Zoro et Kakashi:  Un petit duo des plus atypique. Mais comme on pouvait s'y attendre du pirate, ayant toujours perdu son cerveau on ne sait où, il chargea tout simplement, sans se demander le pourquoi du comment. Sans se rendre compte qu'il fonçait peut être droit dans un piège.  De son côté Kakashi-toujours à croire qu'il était parvenu à défaire un soldat d'élite, alors qu'il avait juste tué un simple brigand de bas étage- vint rejoindre l'escrimeur. Mais il allait rapidement comprendre que l'adversaire était d'un tout autre niveau. Et tout ce qu'il pensait faire, échouait sous le regard déjà sans vie du soldat. En effet, Zoro était parvenu à les anéantir aussi facilement que de voler une sucette à un enfant... Du moins en apparence, puisque aussitôt que les corps s'écroulèrent et que les soldats de Long arrivèrent vers vous pour vous féliciter ou vous remercier. Les armures des soldats ainsi vaincu furent désertés par leur corps. Que venait-il de se passer?  La réponse allait venir aussitôt par une attaque dangereuse et plein de hargne. Votre nouvelle ennemi vous regarde de leurs yeux froid et plein de haine... Mais qui sont-ils? Pour les plus intelligent d'entre vous, vous comprendrez rapidement, que vous vous êtes fait avoir, et qu'en aucun cas vous aviez à faire à des hommes de Seika...

Assassins:
 
Techniques:
 
Action de l'assassin 1:
 
Action de l'assassin 2:
 

pour Kakashi:
 

God Serena: Tu as bien raison de t'inquiéter et de te questionner. Après tout, comment Seika a pu diable s'aventurer aussi vite ici. Tu enquêtes donc pour trouver la réponse à cette question.  Usant de tes faibles pouvoirs, qui te fatigue assez rapidement, tu perçois tout ce qui t'entoure dans le sol. Ainsi, tu peux ressentir non loin des tunnels sous-terrain qui parcourt même sous vos pieds. Mais étrangement, aucune entrée ou sortie visible. Ni même une qui aurait pu être fait par ces soldats, alors d'où viennent-ils?( Voir réso de Zoro Kakashi )

Rinkyu     :
Alors que tu ne bronches pas ni aux paroles de Mist, ni à tout ce qui t'entoure un projectile comme a reçu le général Zayro te fonce dessus à une vitesse folle. Est-ce un coup de chance de la part de Seika, ou quelqu'un ou quelque chose les a t-il prévenu de ta localisation ?

Spoiler:
 

Nyang: Intransigeante et radicale. Le Dieu-Dragon t'a finalement bien choisi. Et là ou l'un des archers hésitent et que tu ne gagnent pas forcément leur faveurs, ils n'hésitent pas longtemps. Après tout Fuyu a toujours été un pays militaire et ils ont toujours su s'adapter au situation. Donc même si au fond tu perds un peu de leur respect, ils savent que tu as raison. Néanmoins, alors qu'il tire sur les cavaliers, ils ne remarquent pas que dans ton dos un soldat de Fuyu arrive arme à la main. Son regard est focalisé sur toi et uniquement sur toi. Froid et meurtrier...

Basho: Alors que tu décidais d'aller sur le front, tu changes subitement d'avis et décides de trahir la nation qui pouvait te faire gagner ta vengeance tant désirée. Enfin Heiwa Jigoku te l'avait promis aussi, mais que fera t-il quand et s'il apprend ta traîtrise? En espérant pour toi que tu es une bonne raison à lui donner car le cas échéant, tu te feras un nouvel ennemi et pas des moindres?

Dans tous les cas ta tentative à un effet mitigé. Après tout tu as à faire à des soldats fier et endoctriné pour certains de Fuyu. Beaucoup combattront jusqu'à la mort, car ils ne veulent pas décevoir leur Dieu et leur dictateur. D'autres craignent encore plus les tourments que pourraient leur faire Sul Hei. Pourtant, tu parviens à en convaincre quelques uns qui s'enfuient en profitant du chaos environnant. Mais quel va être tes futurs projets. Surtout qu'après un moment, un des marcheurs d'ombre te retrouvent, demandant pourquoi tu n'es pas sur le champs de bataille, comme tu l'avais dis?

POUR TOUS:
 Comme expliqué précédemment dans l’intervention du MJ. Vous pouvez apercevoir une masse informe filer en direction du camps de Seika et détruire la tente des généraux de Seika. Est-ce que la guerre va se finir ainsi? Pourtant, les soldats du phœnix redouble d'autant plus d'effort et ne semble pas anéanti par cette perte. Les généraux sont-ils devenus des martyrs qu'ils désirent venger.

Modifications de régles:
 

Enfin de Siège:
 




Et Surtout, n'oubliez pas: PRENEZ DU BON TEMPS ET AMUSEZ VOUS! C'est un ORDRE :p

Vous avez jusqu'à Dimanche jusqu'à 19h dernier Délai pour poster.




©️MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 8:57





La "sainte" guerre


feat.Faucheuse de brume & un paquet de monde

Comme Natsu s’y attendait un peu, il n’y eut pas grand écho à sa demande au dieu Phénix. Une vague chaleur le traversa, mais il mit ça sur le compte des bouffées du champ de bataille. Il avait quand même dû passer pour un fou en parlant au ciel, mais le mage de feu voulait au moins essayer. Pour la première fois qu’il s’adressait à la divinité de Seika, il était un poil déçu, même s’il n’en montra rien. Il soupira.

Tout à coup, il y eut une forte explosion à l’endroit où une ombre très rapide s’était dirigée précédemment, c’est-à-dire ce qui devait être le camp de Seika. Natsu était inquiet pour Amaya et espérait sincèrement qu’elle était à l’abri, même si, à cause des combats, il n’avait pas la possibilité de s’en assurer. Un dernier regard sur l’arrière-garde, une dernière prière à Fenghuang pour qu’il veille sur sa bien-aimée, avant de se tourner vers les hommes qui l’accompagnaient.

« Allez, on y retourne ! Y’a pas mal de monde de balèze à l’arrière, donc pas la peine de flipper pour eux ! »

Et pour montrer le rythme, Natsu chargea le premier soldat ennemi qui se trouvait à sa portée, embrasant ses deux poings avant de cogner brutalement l’homme, jusqu’à le désarmer et l’assommer. Ce dernier survivrait si la fin de la guerre le lui permettait, mais vu qu’il n’était plus en état d’y participer, le chasseur de dragons ne lui donnerait pas la mort.

Il jeta un coup d’œil à ses récents alliés, observant avec intérêt leur stratégie au combat. L’un des fantassins attirait l’attention d’un ennemi, le second le harcelait par-derrière, et le pyromancien se chargeait d’achever l’adversaire à distance. Natsu se félicitait d’avoir de tels partenaires pour cette bataille.

Grâce à sa vue de dragon, il pouvait observer les lignes adverses les plus éloignées. Le garçon aux cheveux roses ne parvenait pas à trouver Zayro Jinn, dont il sentait toujours la présence, mais il aperçut en revanche au loin une jeune femme qui semblait commander un groupe d’archers plutôt dangereux pour les rangs des Rouges. À cette vue, Natsu adressa un rapide mot au trio qui le suivait :

« Bougez pas, je reviens ! »


Il fit jaillir deux ailes de flammes dans son dos, décolla et se dirigea rapidement vers l’engin de siège de Seika. Dès qu’il fut arrivé, il leur désigna la cible à viser dans le lointain, à savoir la jeune archère, avant de leur demander de tirer sans tarder. Après quoi, la tête brûlée retourna au combat, enchaînant les coups de poing et de pieds ardents.

Capas contextuelles:
 



Le récap' classique:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1475
Yens : 340
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 158
Nombre de topic terminé: 68
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 14:40




Aventure: La "sainte" guerre

Natsume parle en bleu, Harall parle en rouge, Bob parle en marron



Voyant le petit revenir sur son tapis volant, je rangeai ma bâche. En arrivant, il m'expliqua avoir vu un petit chemin et des grottes sans signe de vie. Cela me semblait un plutôt bon plan de passer par des souterrains, nous serions à l'abri des Fuyujins ainsi. Le petit me demanda ensuite si tout allait bien. Je décidai de lui parler de l'attaque que j'avais subi plus tôt. Je sortis le fragment de ma sacoche.

Je me suis mangé ça pendant que t'étais pas là, ça vient de Fuyu apparemment et ça fait sacrément mal...

Expliquai-je avant de le ranger à nouveau. Nous décidâmes donc de passer par les grottes, suivant le trajet que le petit garçon nous avait indiqué. Je notai le tout minutieusement ainsi que le chemin annexe dont il m'avait parlé. Cela dit, ne pas pouvoir appeller le gamin par son nom n'était pas des plus pratiques.

Au fait, je m'appelle Natsume, je voudrais qu'on se dise nos noms, ça sera plus pratique si on veut se parler.

Proposai-je alors. En arrivant aux grottes et bien que le petit m'ait dit qu'il n'y avait pas vu signe de vie, bon nombre d'yeux jaunes se distinguaient dans l'obscurité. Une paire d'entre eux s'approcha encore et encore, une silhouette se dégageant finalement. Cela ressemblait à une sorte de nain tout décharné qui tendait le bras bras et son crochet devant lui en chantant. Perplexe, je me grattai l'arrière du crâne, me rappelant d'un livre que j'avais lu chez moi.

Oh, c'est pas un Nikuya, ça ?

Oui.

Répondit-il d'une voix suave. Ces bestiaux étaient réputés mangeurs d'hommes, je ne voulais pas me battre contre ce truc, peut-être qu'en lui parlant...

Euh, on voudrait passer s'il vous plaît, on est assez pressés et-

Bitch, do it look like i care ?!

Ah, il allait vraiment falloir se battre, je commençais à sincèrement m'inquiéter, d'autant plus que le Nikuya continuait son avancée d'une façon assez particulière. Une fois qu'il fût assez près, il commença à envoyer son crochet en boucle dans tous les sens, je dus encaisser toutes ses attaques me rendant compte... Que ses dégâts étaient parfaitement nuls.

Il commençait à sérieusement m'énerver l'ogrounet. Autant en finir relativement vite histoire de pouvoir passer ces grottes. Je soupirai.

ERI-KRAKEN !

Hurlai-je alors que des dizaines d'extrémités de mon écharpe fonçaient sur le Nikuya, le clouant au sol et le faisant mugir son râle d'agonie. Je m'armais ensuite de mes Eri-Krams avant de le frapper à quatre reprises avec, déclenchant des saignements un peu partout sur son corps. Puis je tentai de lui asséner trois coups d'Eri-fist.

Action hors-statées:
 

Staté:
 



©️ Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 622
Yens : 50
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21
Localisation : Je t'en pose des questions?

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Isaac Foster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 16:04


Huh

«   Nous n'arrêtons jamais d'explorer, et le terme de toute exploration sera le retour au point de départ.    » ~  


Tu avais repris la route avec ton compagnon, un peu inquiet lorsqu'il parla de cette soudaine attaque. Vous n'étiez à l'abri nul part, ce projectile en était la preuve concrète.

-Je suis Aladdin ! Oui tu as raison, c'est bien plus pratique. J'espère que nous n'aurons pas d'autres attaques de ce genre en chemin !

Mais...la suite de votre périple fut un peu plus... Mouvementé. Une créature horriblement moche décida de vous prendre pour cible. Toi qui avais assuré ne pas avoir vu la trace d'être vivant, tu venais d'avoir la preuve que c'était faux. Ils y en avaient. Tu aurais dû faire plus attention !

Par réflexe, tu activas ton borg, afin de pouvoir un peu diminuer l'attaque... Mais celui-ci ne tient pas très longtemps. La sphère jaune ne tarda pas à voler en éclats, tandis que tu subis le reste de l'attaque. Tu serras les dents, afin de ne rien laisser paraître, même si tu avais mal.

Néanmoins,tu décidas d'esquiver l'autre attaque, même si ce ne fut que de justesse. Oui, tu n'es pas un bon combattant, tu étais plutôt le genre de personne à parler afin de trouver un terrain d'entente... Mais avec cette chose, c'était perdu d'avance, Natsume avait déjà essayer.

Par contre lui, il semblait assez fort pour s'occuper de la vile bestiole qui vous avaient pris en chasse. Mais ce n'est pas une raison pour le laisser faire. Il avait besoin d'aide ! Même si tu étais un brin inutile actuellement.

Tu demandas aussi aux fantassins d'attaquer, afin qu'ils puissent eux aussi filé un coup de main. Quant à toi... Tu pointas ton bâton sur la créature, tandis que la foudre magique commença crépiter autour de ton sceptre.

-Ramz !

Récitas-tu en lançant le sortilège en visant le monstre. Peut-être aviez-vous encore un peu de chance ? Le Destin sera-t-il à nouveau de votre côté? C'est ce que tu te demandas, fixant les fantassins attaqués.




RECAP
Actions hors combat:
 

Stat de Al:
 



Techniques utilisées:
 


Actions en combat:
 


Etat de Al:
 


Fantassins stat:
 


Passif:
 



Actions des fantassins :
 

Etat des fantassins:
 

Spoiler:
 


Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6122
Yens : 633
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 254
Nombre de topic terminé: 134
Exp:
1/18  (1/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 17:22



La sainte guerre

Feat All of the trash



Musique


La tente était un leurre, pourtant Zayro avait bien senti des atomes, une energie à l'intérieur, ce devait être une sorte de magie latente, bien joué donc de la part de Seika. Un puissant vent, sans pour autant ne pas être naturel, arracha la toile et le dévoilant sous sa forme démoniaque. Pourtant, personne (ou peu de personnes) pouvaient le reconnaître physiquement parlant. Son mana de démon était peu différente de la sienne en humain, surtout depuis qu'il contrôlait sa forme.

Se redressant donc de ses cinq ou six mètres pour observer l’entièreté du camp des rouges, il dirigea rapidement son regard vers le point culminant de puissance qui déferlait à présent. Surtout lorsque les regards des soldats et autres troupes, qui lui vouaient une haine une ou deux secondes avant, ne lui prêtèrent plus attention maintenant... Etrange.

Une silhouette surplomba alors un petit promontoire naturel pour parler, encapuchonné comme Heiwa, une parfaite maîtrise des mots et sans doute du pouvoir qu'il ou elle possédait, ce dernier parla au colosse. C'était peut être l'un des généraux de la nation du Phénix ? Oui, c'était le cas, car la réponse vint de la part des soldats de Seika qui l’interpellait alors sous son grade. Ces abrutis n'hésitaient presque pas à dire qu'avec plusieurs autres gradés ils pourraient vaincre facilement Jinn. Il n'allait donc pas lui laisser cette chance !



Quelle erreur de penser me vaincre seul dans ce cas... Et de me le dévoiler !.




Fit le géant dans sa forme démoniaque. Alors que le colosse s'apprétait à attaquer de manière simple, rapide et efficace, d'autres paroles se firent entendre. Le général prétendait avoir créé un anti-Zayro, rien que ça, comme si lui, pauvre élu de Long, était LA plus grande menace. Mais Sul hei était bien pire, si ces généraux étaient si malins ils auraient créés un anti-Sul... Cela prouvait bien sur la faiblesse de Seika, encore une fois. Il doutait vraiment de cette création, pour Jinn c'était qu'un gros bluff pour faire vaciller la confiance du messager des enfers.



Ridicule... Si vous pouviez faire ce que vous dites, vous auriez utilisé ce pouvoir ici et maintenant. Quel bluff pathétique, Seika et votre phénix allez disparaitre pour de bon.




Mais voila, une autre apparition fit... Son... Apparition justement ! Une créature hideuse, moqueuse et surprenante, au visage difforme et au rire gras, voir agaçant. Celle ci parla aux deux partis, puis se téléporta dans le dos du Démon qui frappa dans le vent, trololo était déjà revenu vers le général rouge, lui parla et disparut.. . Tout ceci était bien sur incompréhensible, comme un mauvais rêve en pleine sieste. D'ailleurs il fit disparaitre le gradé, ce qui indiquait que peut être, cette chose n'était ni dans un camp, ni dans l'autre. Etait-ce un Minshujin ?



C'est une m...




Pas le temps de finir que voila Jinn disparut à son tour et quand le démon ailé réouvre les yeux, il est loin, très loin, trop loin de la position Fuyujin. Revenir tout au nord, à plusieurs kilomètres... Secouant la tête et ses cornes dans quelques directions, le colosse reprendre finalement sa forme humaine et essuie sa tenue.



... J'ignore de quoi il s'agit, mais cette chose est embêtante.





Bref, pour le moment, le colosse regarda l'horizon et reparti en direction du camp de Fuyu, mais voila, tiens donc, en revenant dans cette direction, il croisa un paquet de soldats bleu fuyant le champ de bataille. Des deserteurs ?

Aaah ! Z.. Zayro Jinn !

Merd.. Seigneur Jinn, nous vous cherchions affirma l'un d'eux



Si loin du champ de bataille ? Dans le sens inverse ? Vous fuyiez et cela mérite la mort.





N.. Non attendez, on va tout vous dire, epargnez nous.  

Oui, l'u.. L'un des .. Hum... L'un des nôtres à dit que vous aviez abandonné Fuyu et que le barrage avait cédé, que Fuyu était perdu. On ne vous a pas vu, on l'a cru et..



Vous avez étés dupés par un homme nommé Bashô. Vous allez retourner au combat et non seulement vous allez y retourner, mais vous aller motiver le reste des troupes et tuer quiconque deserte. Si j'apprends qu'un deserteur à réussi son coup, je tuerais vos familles.




Et voila, finalement ce retour en arrière n'était pas si mal, il permit de rattraper les deserteurs, remotiver les troupes, il était temps de reprendre la guerre et le commandement !



Mon équipement :
Equipement (clique):
 


Mes actions + résumé du mj flemmard :
Spoiler:
 



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1446
Yens : 1083
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 78
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

- En ligne



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 17:33





聖戦


feat. DU PEUUUUUUUUUUUUUUUUPLE




Quelle incompétence ! Ces gros débilos s’écroulaient comme des dominos les uns à la suite de l’autre. Bon en même temps, le p’tit Zoro sortait le grand jeu car le temps était précieux. A côté , Kakashi s’en enchaînait un à la fois, ça combattait à différentes échelles par ici mais quelle importance ? Du moment qu’il se contentait de survivre sans prendre de risques inutiles qui seraient susceptibles de distraire le pirate. Et Couette-couette, qu’est-ce qu’il branlait encore cet abruti ? Pourvu qu’il ne fasse pas de folie.

Ce dernier les rejoignit à l’instant même où cette pensée lui traversa l’esprit, revenu certainement pour admirer le travail de ces coéquipiers. Maintenant qu’ils s’étaient frayés un chemin de cadavres jusqu’au barrage, ils atteindraient ce foutu barrage de merde. Mais ce fut sans compter sur un rebondissement inattendu.
Les soldats en armure se débarrassèrent pernicieusement de leurs poids pour « renaître ». Les fils du dragon ne s’y attendaient pas. Mais le sixième sens aguerri du bretteur cerna le pot aux roses. En effet, alors qu’il progressa parmi les corps, il s’arrêta brusquement, comme interloqué par un détail. Il flairait le piège.

Des assaillants aussi habiles qu’agiles surgirent de part et d’autres comme un troupeau de ouistitis sous coke pour venir taillader d’la peau de dragon. Ah, ça tournait mal ! Il fallait réagir au plus vite et prévoir un plan d’action sur le qui-vive. Pas de problèmes pour le pirate qui se reçut une pluie de petits coups perfides, après avoir paré un assaut colossal. Ils se relevaient comme des zombis…

[color=#669900] Arg… ! J’vous ai tués .. alors pourquoi vous ne restez pas morts bande d’enfoirés ?! color]



La seconde escouade imita la première, réanimés et en dehors d’une protection, dans le but d’écraser les bleus. Leurs vives attaques acerbes trahissaient une volonté frénétique de remporter cette bataille. Seulement voilà, Zoro bloqua la nouvelle vague et leurs tentatives d’assassinats en masse ne lui firent que l’effet d’une piqûre de moustique. Ils avaient beau s’acharner, l’homme à la chair d’acier ne se trouvait guère déstabilisé. Il en profita même pour parer un sale coup à l’encontre de God Serena. La faiblesse de ce nouvel élu ne lui permettait pas de contrer cette fournée sournoise. Ces connards le comprenaient, et en profitaient… S’attaquer à plus faibles que soi, sans vergogne, reflétait parfaitement la lâcheté dont faisait preuve ce camp minable dirigé par la perfidie. Putain de serpents minshujins… !
Minshu…. Attendez une minute…
C’était Seika qu’ils affrontaient présentement, non ?! Alors pourquoi imitaient-ils des méthodes meurtrières aussi peu nobles, à l’image de Minshu ?
S’interposant de justesse entre son collègue et ses ennemis, Zoro prévit de les découper en rondelles. Cette séquence de combat se transformait en séance de cuisine. Le pirate taillait ces mecs comme ils tranchaient des ingrédients pour préparer une petite salade de fruits. Pour vous donner une parfaite illustration de la scène, imaginez-vous jouer à fruit ninja. Zoro était le sabre, et les ennemis incarnaient les fruits à découper.

Par ailleurs, le marimo vint saisir l’occasion pour choper l’un des assassins de God Serena, tout fraîchement entaillé par l’une de ses lames, pour l’envoyer valser aux pieds du compagnon :

[color=#669900] Attrape, il est pour toi celui-là ! Fais-en ce que tu veux tant que c’est utile.. color]


Suffisamment écorché au torse, et aux genoux, il ne représentait plus la moindre menace pour le blondinet excentrique. Alors il le lui confia pour mettre en oeuvre ses dons de Sherlock Serena. Il le soumettrait très certainement à un jeu de torture pour mener à bien son interrogatoire, on connaissait les tactiques sadiques des bleus afin d’obtenir des infos. Pour être sélectionné par Long, God Serena détenait très certainement une part de cruauté en lui, c’était le moment pour justifier ce sceau du dragon, incrusté quelque part sur son corps. Impressionne-nous jeune pomme ! Fais exploser ton âme démoniaque.
Quant à Zoro, il continuait encore et encore à faire jaillir le feu de ses lames. Il ferait en sorte que ces asticots ne puissent jamais se relever, cette fois-ci.
En tout cas, l’escrimeur reconnaissait les minshujins. Peut-être se gouraient-ils mais en général, ces déductions tirés de l’expérience ne le trompaient pas. Pas besoin d’être une lumière pour les identifier, il suffisait de se les coltiner en duel au moins une fois pour cerner leurs mouvements. Il se souvenait notamment de son duel contre Jason Rokuro, le plus grand assassin que Minshu avait pu porter dans sa nation, jusqu’à sa disparition mystérieuse devant l’œil suspicieux du pirate. Bref, il usait de techniques à peu près similaires, à la différence que les siennes étaient bien plus dévastatrices que ces baves de moucherons.


.
.



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 59
Yens : 535
Date d'inscription : 05/09/2017

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
God Serena ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 18:53

" Aventure: La “sainte” guerre



Alors que je bouge, je ne trouve absolument rien, pas de passage, il y a bien des tunnels sous mes pieds mais ceux-ci ne mènent nulle part. Bouchés par un effondrement ou ne prenant pas la direction souhaitée. Quel était donc cet énigme ? Comment trouver une autre explication logique à ce qui nous arrivait ?

*Rien ne colle * me dis-je.

Je restais sur place et attrapais mon menton. J’avais fait une erreur, c’était obligé, je cherchais quelque chose qui n’existait pas. Donc ces Seika n’étaient pas arrivé par un passage secret. Mais sans ce système, ils n’auraient purement et simplement jamais pu atteindre cet endroit avant nous ! Sauf si… Alors je reprenais la course vers le camp ! En arrivant, je criai :

« Ce ne sont pas des Seika-jin ! Attendez ! »

Mais alors c’était trop tard, le dernier soldat adverse tomba au sol. Les soldats rejoignirent alors les combattants pour les remercier, ignorant au passage ma mise en garde ! Soudain, les corps disparurent et une nouvelle attaque surprise nous atteignait. Greengalet me sauva en prenant le coup à ma place, je lui en étais très reconnaissant, et ainsi il devenait GreenKing à mes yeux. Je le remerciais et lui demandais de m’envoyer de suite l’un d’eux pour le torturer et soutenir des informations. Aussitôt dit, aussitôt fait. Il vaincu un assaillant avec aisance et me l’envoya.

Je l’attrapais avec fermeté, il était bien blessé mais je devais l’attacher. Après tout, la torture que j’allais lui faire lui donnerait l’envie de bouger, même à bout de force. Je plantais profondément deux bâtons profondément dans la terre, ils étaient côte à côte et séparés de seulement trente ou quarante centimètres. Je l’asseyais par terre et attachais mains gauche et pied gauche à un bâton et pied droit et main droite à l’autre. Cette position me permettait de pouvoir manipuler ses membres facilement, sans qu’il ne puisse se débattre et de faciliter la torture. C’était quand même bien plus facile dans une salle spécialisée.

« Je pose les questions, tu réponds. Si tu ne réponds pas, je sévis, si tu mens, je sévis, si tu trafique la vérité, tu l’auras compris : je sévis. J’ai plus de 120 ans de vécu, j’ai appris à reconnaitre les menteurs. Si tu essayes de me mener en bateau je le saurais. »

La situation était donc simple, si jamais je sentais qu'il me mentait ou qu'il ne répondait pas, j'avais tout une liste de chose à lui faire, dans l’ordre : arracher les ongles, découper Le cartilage des oreilles, sanctionner des doigts, trancher un tendon de cheville, lui supprimer les parties génitales et j'avais encore beaucoup d'idées…
Mais cette séance torture était rapide, je ne prenais pas mon temps comme habituellement, chaque minute était comptée et je ne laissais que quelque seconde d'intervalle entre ma déception d'une mauvaise réponse et La sentence, répétant cela sans cesse
Je pense c'est important de préciser qu’on n’est pas là Pour trier les lentilles. Je posais donc les questions suivantes :

« Pour qui travailles-tu ? Les donneurs d’ordre, je veux des noms !
Quel est ton but ?
Où se trouve ta base d’opération ?
Est-ce que d’autre assassins ont infiltré nos troupes ? »

Je me saisissais d’un poignard sur un soldat mort pour pouvoir mettre à exécution mes menaces.

God Serena  



Récapitulatif :
 


Equipement:
 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1070
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 21:04




feat.Les vrais guerriers

Colère


Le vent de la terreur soufflait fort sur le champ de bataille. Et en plein milieu de ce chaos, Fuyu ainsi que Seika s’échangeaient des coups lourds. Mon regard scrutait, observait minutieusement et analysait les alentours du monde, pour me permettre d’avoir un état plutôt clair des évènements qui se déroulaient autour de moi. Mon observation ne relevait rien de bien anormal, jusqu’à ce que, une ombre fila brusquement depuis une tante jusqu’au camp des rouges. L’énergie qui s’en dégageait était reconnaissable entre mille, il s’agissait du maléfique et pas méconnu Zayro Jinn, qui se déplaçait sous une forme que je ne connaissais pas sienne. Mon œil bien que performant, ne put clairement analyser de quoi il s’agissait. Mais son énergie sombre ne trompait pas.

- Humm ?!!

Suite à cette réflexion interne, une autre intervention vint rapidement perturber la tranquillité et la paisibilité dans laquelle je me reposais. Bien qu’on soit en temps de guerre, je n’avais pas véritablement l’esprit à prendre des armes, ni même à intervenir actuellement. Mon énergie devait être dédiée à autre chose de complètement différent. Quoi qu’il en soit, Mist était bien présente, me tenant son langage particulièrement désagréable pour me rappeler que j’étais bien sur un champ de bataille. Mais ma réaction à ses pensées que je jugeais inutiles, fut très claire.

- Silence et allez combattre… Ne polluez pas mon environnement avec votre incapacité à mener des combats loyalement. Vous vous cachez et attaquez à l’insu des adversaires, pour ensuite accourir à moi pour que je vous aide ? Si vous craignez la mort, ne venez pas vous réfugier dans mes pattes, je ne vous aiderai qu’à mourir plus rapidement encore…

Sur ces mots, j’achevai mon entrevue avec la jeune fille. Mais connaissant son tempérament, je savais bien qu’elle n’allait pas vouloir en rester là. Et je n’étais clairement pas du genre à poursuivre plus que nécessaire une discussion sur laquelle j’avais déjà été très clair. Ce fut donc la raison pour laquelle, je me relevai de ma position, avant de me mettre à marcher, m’éloignant doucement de la femelle. Je remarquais bien la présence de soldats Fuyujins, et je ne manquais pas de plonger mon regard dans les leurs pour essayer de sonder leurs esprits et découvrir la raison véritable de leur présence au cœur même du campement Fuyujin.

Mais avant même qu’une question ne put s’échapper de mes lippes, un projectile épais, s’abattit sur moi, soudainement, sans même me laisser le temps de contrer cela. Bien évidemment, je fus légèrement égratigné, mais il était clair que l’attaque avait quelque chose de particulièrement inhibiteur. Mes pouvoirs ne me permettaient pas de me soigner de cette blessure. Malheur des malheurs…. Ces Seikajins avaient donc décidé de m’attaquer… Bien, j’allais répliquer avec puissance.

-Misérables serviteurs de corbeaux enflammés… Comment osez-vous utiliser cette arme fourbe sur un Uchiha de ma trempe ??!!! Bien, vous avez fait de moi votre ennemi apprêtez-vous à mourir dans d’atroces souffrances.

Je dégageai une grande vague d’énergie autour de moi, avant de me déplacer rapidement pour arriver au front, dans les cieux, caché derrière la vivacité lumineuse de l’astre lunaire. C’est là, que je joignis mes mains, avant de canaliser une grande quantité de chakra. Le ciel risquait certainement de s’assombrir, alors que, sur l’ensemble ou bien, sur la plupart des personnes faisant partie du camp ennemi, un amas de foudre allait jaillir. Cette foudre bleutée allait quitter les cieux où j’étais, pour aller s’abattre droit les zones ennemies. Je visais principalement les élus puissants, ou bien ceux qui n’agissaient que derrière les lignes. Je n’oubliais bien sûr pas, ceux qui revenaient miraculeusement en forme, malgré les blessures qui leur avaient été données. J’attaquais, sans relâche. Mais avant que les ennemis ne comprennent ce qui leur arrivait, je me déplaçai une fois de plus à grande vitesse, pour arriver cette fois-ci aux côtés de cet élu que j’avais déjà rencontré auparavant, Nyang. Il semblait diriger l’ensemble des archers et j’allais les aider dans leur tâche.

- Vous semblez attaquer des cibles mobiles n’est-ce pas ? Cela ne doit pas être de tout repos… Laissez-moi maintenant m’occuper de toutes ces fourmis mouvantes, qui pensent pouvoir rivaliser avec la puissance d’un Uchiha… Doton marécage des limbes…

Les soldats ennemis risquaient de se faire prendre dans un amas boueux immobilisant et très destructeur. Associés aux tirs de Nyang, les dégâts auraient été certainement grandioses. Cela aurait bien pu marquer un point final à mes agissements, mais je ne me limitais pas là.

D’un déplacement – terrestre cette fois-ci – j’arrivais à ma position centrale du camp Fuyujin. Mon regard avait eu le temps, tout au long de mes déplacements d’observer de long en large les diverses positions des personnes qui étaient sur le champ de bataille. Géographiquement, la plupart des déplacements avaient été mémorisés. Les Seikajins étant moins nombreux que les Fuyujins, il ne faisait aucun doute que, ce que je prévoyais faire, allait conduire certainement à une victoire inévitable. Mais nous ne savions rien pour le moment, tout pouvait changer. Le malheur pouvait parfaitement être de mon côté également. Quoi qu’il en soit …

- À présent, inclinez-vous devant la toute-puissance, du dieu de la terre…

Si tout se passait bien à présent, de grands murs épais allaient jaillir du cœur du sol en lui-même, pour séparer les troupes en petits groupes. Mais les murs ne jaillissaient pas de façon désordonnée… Tout était millimétré par le seul biais de ma mémoire. En fonction de ce que j’avais eu à voir, de ce que je voyais en ce moment même, j’essayais de modifier la structure du champ de bataille, pour en faire un véritable labyrinthe, où les soldats Seikajins seront toujours confrontés à deux fois plus, sinon le même nombre de soldats Fuyujins. Le combat risquait donc, de prendre une toute autre tournure.

Me relevant doucement, je me mis à marcher, observant de mon Sharingan les alentours, évitant par la même occasion de me faire localiser par qui que ce soit. Ma pierre avait été apportée dans cet édifice titanesque qu’était la guerre, et maintenant, l’heure était au repos, attendant une fois de plus que mes forces soient remontées totalement.



Contextuelles:
 

équipements:
 

Résumé:
 

Résumé Staté:
 



Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Dim 24 Sep - 14:08, édité 1 fois (Raison : Fait avec accord du MJ. Modification du résumé qui était précédemment erroné)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 476
Yens : 930
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 95
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko ♠ Agente Imprévisible ♠

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 21:07

- Dieu le veut-il vraiment? -

Musique
Bon, je vais être honnête avec vous, ma marche en direction du camp de Minshu n’était pas des plus passionnants. J’avançais, pas forcément très droit pour qu’on ne me repère pas facilement, comme je l’ai déjà dit, mais c’était à peu près tout. Je n’avais pas vraiment grand-chose à penser pour m’occuper, donc je ne me préoccupai que d’être discrète. Mais pour me faire pardonner de l’ennui que je provoque chez vous, je vais vous donner la recette du canard à l’orange. Pour faire un bon canard à l’orange, vous prenez un beau canard, vous le plumer, vous lui couper la tête, vous le vider de ses entrailles et vous le fourrer avec autant de quartier d’orange que l’intérieur de son corps peut accueillir. Une heure dans un four au feu de bois, rajouter quelques herbes pour épicer le tout et voilà*, un délicieux canard à l’orange.

Plus sérieusement, je finissais par m’arrêter, ayant remarqué un groupe de personne en face de moi. Qu’importe qui ils pouvaient être, je devais jouer la carte de la discrétion. Je les observai pendant quelque temps. Ils semblaient porter une armure aux couleurs de Minshu, mais même si j’étais au courant que des soldats de la nation de la terre avait monté un camp – vers lequel je me dirigeai d’ailleurs – il y avait un truc de louche dans l’air. Pourquoi poster des gardes ici... ce n’est pas comme si Seika était vraiment opposé à Minshu. Même si les deux nations s’étaient quittées en mauvais termes, aucune d’entre elles n’avait un intérêt à s’attaquer durant cette bataille... Comme ça puait le traquenard à plein nez, je fis demi-tour pour trouver un chemin afin de les contourner. Et si l’un d’entre eux me voyait quand même, j’allais immédiatement essayer de fuir. Et, sans surestimer ma vitesse, je doutai qu’ils pouvaient vraiment être en compétition avec moi.

Si je parvenais à les contourner sans déclencher un quelconque problème, j’allais bientôt arriver au camp. Je ne comptai pas entrer dans le camp, il servait juste à me donner un point de repère pour savoir quand partir pour la rivière alimentant le barrage. Allez, courage Gally, tu y es presque...

*en français dans le texte :troll:

Equipement:
 

Résumé des actions:
 

Contextuelle:
 

Note sur la vitesse de Gally:
 
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 23:00



feat. Tête brûlée de Seika & un paquet de monde
La "sainte" guerre

Et allez, l’autre Uchiha qui admettait même pas être actuellement la fiotte de service… Ça, pour la ramener, il savait très bien le faire ! Par contre, quand il était temps d’agir, on pouvait pas vraiment compter sur lui… Le respect qu’avait Mist pour lui était bien bien émietté, et pour cause. Elle ne l’avait vu en soit déglinguer qu’une seule personne, et c’était elle… L’aérokinésiste le pensait plus balèze que ça, mais il continuait de se la jouer, et la rabroua rapidement. Elle ne répondit rien, lui jetant simplement un regard blasé alors qu’il fuyait ses responsabilités autant que le champ de bataille. Elle murmura quelques mots pour elle-même :

« De nous deux, c’est pas moi qui me planque derrière les lignes de soldats, Rinkyu… »


Enfin bon, elle ne voulait pas se faire blesser outre mesure par ce gugusse pétochard, surtout alors qu’elle devait se battre après… Mist observa donc l’homme s’éloigner peu à peu, jusqu’à ce qu’il mange un projectile venu du camp de Seika, qui l’ébranla dans sa démarche. La demoiselle gloussa un peu, ravie que le karma fasse aussi son effet ici. C’était vraiment bien fait pour sa grande gueule. En plus, très vénère, Rinkyu péta les plombs et passa finalement à l’offensive. Pas trop tôt…

Quant à Mist, elle nota l’arrivée de deux types ultra suspects mais aussi discrets qu’un mammouth en boîte de nuit. Ils portaient une tenue de Fuyu, mais avaient vraiment la dégaine de ces espions ou assassins clichés dans les films. Le genre de Chin- fourbe qui vous poignarde quand vous tournez le dos. Aussitôt, elle réactiva son Mizugan, pour dissimuler totalement sa présence, avant de s’envoler à nouveau dans les cieux, accumulant de l’air condensé dans ses deux mains, prêtes à trucider ces blaireaux dès qu’ils se trahiraient, car bien sûr elle ne doutait pas qu’ils se trahiraient.



Capas contextuelles:
 

Le récap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 212
Yens : 1948
Date d'inscription : 19/03/2017

Progression
Niveau: 22
Nombre de topic terminé: 8
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Nyang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   Sam 23 Sep - 23:33

     
La sainte guerre



Plus le temps avançait, et plus la bataille prenait une ampleur encore plus grande. Les soldats se faisaient de plus en plus nombreux, les archers fatiguaient, leur rendant la tâche encore plus ardue. Mais il était hors de questions pour la Ki de baisser les bras.

Une fois le second tir effectué, Nyang s'apprêtait à en ordonner un troisième, mais quelque chose l'interrompit. Ou plutôt...quelqu'un. En effet, un jeune homme (qui ne lui était pas inconnu) apparut à ses côtés à une vitesse fulgurante. Uchiha Rinkyu. Quelle ne fut pas sa surprise de le retrouver ici, et encore plus lorsqu'il lui proposa de l'aider au combat. La Ki savait de quoi il était capable, elle ne doutait pas une seule seconde de ses capacités.

La jeune femme se contenta d'acquiescer, plaçant toute sa confiance en lui pour mener à bien cette mission. À peine eut-il prononcé le nom de sa technique que le sol se creusa sous les pieds des soldats. Son aspect rocailleux disparut totalement pour laisser place à un énorme tas de boue.

Bien. Nyang n'avait plus de temps à perdre.

▬ Vous avez appris à tirer trois flèches en même temps, n'est-ce-pas ? Allez-y, ordonna-t-elle sans même leur laisser le temps de comprendre ce qu'il se passait.



Les combattants s'exécutèrent sans remettre en cause les décisions que prenait la Ki. Une fois de plus, elle donna le signal et les flèches étaient lançées dans un mouvement parfaitement synchronisé.

Nyang se tourna vers l'élu de Fuyu qui venait de l'aider et inclina légèrement la tête en signe de reconnaissance.

▬ Merci, Uchiha Rinkyu.



Ce dernier s'en alla, et la jeune combattante rejoignit son poste pour reprendre le commandement de son équipe. Mais alors qu'elle observait le champ de bataille avec attention, un bruit juste derrière elle la surprit. Elle n'eut pas le temps de dégainer son épée, l'individu l'avait attrapé par le cou pour la jeter de toutes ses forces au sol.

La Ki, légèrement sonnée par la puissance du coup, tenta malgré tout de se relever. Elle put alors voir en face d'elle un homme avec une lueur meurtrière dans le regard. La couleur de son armure laissait sous-entendre qu'il était de Fuyu...pourquoi s'en prenait-il à elle ? Quelles étaient ses motivations ?

Nyang dégaina alors son arc afin de la pointer en direction de l'individu.

▬ Qui vous envoie ? demanda-t-elle, sèchement.



Aucune réponse. Plus son ennemi s'approchait dangereusement, et plus la Ki reculait, disparaissant presque du champ de vision des autres archers. Sans lâcher son arme des mains, Nyang réitéra sa question :

▬ Je ne vous le demanderai pas une troisième fois. Qui vous envoie ?



Un cri de rage s'échappa de la bouche du fuyujin alors qu'il se ruait vers la combattante.

La Ki tira sa flèche, visant la poitrine du soldat.





Résumé pour le MJ:
 

Techniques et passifs:
 


Technique de la nation:
 


État actuel des archers:
 
[/b]
[/b]



To an enemy, tears are better than blood. I'll never cry in front of anyone.


Many faces of Nyang:
 


Dernière édition par Nyang le Sam 23 Sep - 23:39, édité 1 fois (Raison : Encore un souci avec le code, désolée je suis sur phone.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Aventure: La "sainte" guerre   

Revenir en haut Aller en bas
Aventure: La "sainte" guerre
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Aventure: La "sainte" guerre
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Partons à l'aventure !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.