Partagez | .
Thérapie de choc [FT : Lara Croft]
Messages : 420
Yens : 641
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Jeu 21 Sep - 0:20

- Thérapie de choc -

Salut Gally, ça faisait longtemps. Je t’écris cette lettre pour te demander un petit service. Un ami m’a récemment rendu visite pour me faire part d’un problème. Il y a un peu plus longtemps d’un an, il avait découvert le corps inconscient d’une élue de Seika, dans la région des Grands Canyons. Elle avait fait une sacrée chute et elle avait failli y passer, mais il avait finalement réussi à stabiliser son état. Elle semble cependant être paralysée depuis. Je sais que tu es occupée, que la guerre gronde au loin, mais vu ce que tu as réussi avec Taki, je pense que tu es la seule personne à pouvoir lui venir en aide. Je joins une carte à cette lettre, que tu puisses retrouver plus facilement où habite mon ami. Merci d’avance.
Cordialement, ton ami Hiroki.
P.S : En parlant de la guerre, et avec les récents évènements de Shiryoku, j’ai préféré rentrer vivre à Kansei. Passe me voir un de ces jours.


J’avais reçu cette lettre peu après mes retrouvailles avec Yoshimaru. Les combats contre Fuyu allaient bientôt débuter, mais j’estimais tout de même avoir le temps pour m’occuper de cette petite affaire. Je n’avais qu’à me rendre sur place, examiner la grande blessée, lui foutre mes nanorobots dans son corps et partir en sachant que j’avais accompli une bonne action. Rien de bien compliqué en somme. J’avais demandé à Taki de retourner à Chikai, le temps que j’en finisse avec la guerre et j’avais ensuite quitté les territoires neutres pour prendre la direction des Grands Canyons.

Je finissais toujours par y repasser au final. Ces canyons, ces vals, ces roches. Tout ça me rappelait ma planète natale, Mars. Elle aussi était déchirée par la guerre. Deux cents ans de conflits ravageants la surface d’une pauvre planète souhaitant simplement devenir indépendante. Une guerre civile, initié par deux entités extérieures qui ne souhaitait qu’avoir une part du gros gâteau rouge. Le résultat de ces deux cents ans, rien n’avait changé. Et alors que j’avais enfin décidé de mettre un terme au tumulte, j’avais été aspiré dans Kosaten, un monde partagé entre trois factions – quatre désormais, si j’avais bien compris – qui était seulement au bord du conflit ouvert à mon arrivée. À ce jour, Minshu restait dans son coin, Seika avait pris les pires décisions possibles et Fuyu se frottait les mains telle une mouche sur un cadavre frais.

Il me fallut quelques jours pour parvenir à destination. La maison de l’ami d’Hiroki se trouvait dans un village au nord de la région, près de la frontière avec les territoires neutres. Il avait une maison standard, aux allures seikajin avec une influence provenant de la culture de la “nation” limitrophe. Je m’approchai de la porte d’entrée et frappai, attendant que l’on vienne m’ouvrir. Attendant plusieurs minutes sans recevoir de réponse, j’essayai d’ouvrir. Ce n’était pas verrouillé, alors j’entrai par moi-même. Je prévins et m’excusai à l’avance pour mon intrusion, mais, une fois de plus, personne ne me répondit. J’avançai quelques mètres avant de tomber sur un petit vieux endormi sur une chaise et affalé sur une table. Je le secouai et il se réveillait en sursaut. Il me regarda, me dévisagea longuement avant de me demander mon identité. Je lui répondis :
- Je m’appelle Gally. Je viens de la part d’Hiroki. Il m’a dit que vous aviez besoin d’aide pour traiter les blessures d’une jeune femme. Puis-je la voir ?

Petites notes:
 

Contextuelle:
 
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)


Dernière édition par Gally/Yoko le Mar 3 Oct - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 400
Yens : 889
Date d'inscription : 01/01/2016

Progression
Niveau: 41
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Lara Croft ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Jeu 21 Sep - 21:55








“La guérison n’est jamais si prompte que la blessure.”
- Proverbe Français.

     Lara observait le plafond au dessus d'elle. C'était devenue son activité la plus trépidante depuis le jour de sa chute. Elle connaissait par cœur chaque rainure du bois, chaque tâche, chaque trou de termite, chaque défaut dans la charpenterie. Elle avait vu les araignées construire leur toile, prospérer, se fatiguer, mourir, et laisser derrière elles un voile de soie poussiéreuse. A sa gauche, une petite lucarne toujours ouverte laissait filtrer un courant d'air agréable dans la pièce. La jeune femme essayait parfois de regarder à travers, mais pencher la tête sur le côté la faisait souffrir. Elle se contentait donc de la brise, et du crissement des insectes.
     Son hôte lui avait offert la meilleure pièce. Au vu de sa condition, elle avait d'abord refusé, mais le vieil homme n'en avait jamais démordu. La brune était incapable de se mouvoir seule, et passait le plus clair de son temps allongée sur le dos. Le propriétaire de la maisonnée, ainsi que sa fille, l'aidaient à se redresser pour qu'elle puisse se nourrir, mais l'opération était délicate.

     Elle respira longuement. Sa vie avait été ponctuée de fractures et de blessures accidentelles, surtout à ses débuts. Elle avait été immobilisée à plusieurs reprises, mais jamais plus d'un ou deux mois. Et même durant ces périodes, elle avait toujours eu de quoi s'occuper. Une jambe brisée? Plus de temps pour le tir. Un biceps froissé? L'occasion de courir un peu. Mais avec un bassin brisé et des vertèbres fêlées sur toute la hauteur, il n'y avait plus grand chose à faire, à part rêver.
     Elle repensait à toutes les histoires qu'elle avait vécu à travers le monde. Ces longues journées de marche à faire du repérage dans les jungles indiennes. Ces gorges formidables qu'elle avait escaladé au Pérou. Ces rapides qu'elle avait traversé en kayak en Amazonie. Elle repensait à sa galerie de trophées, aux nombreuses compétitions qu'elle avait remportées, au parcours équestre qu'elle s'était jurée de finir un jour...

     Lara fut tirée de ses pensées par une série de frappements contre la porte d'entrée. Le vieux Oda ne répondit pas, probablement assoupi comme il l'était souvent à cette heure ci. Quand à Hetvi, sa fille, elle n'était pas encore rentrée de sa journée de travail. Après des mois de convalescence, l'élue connaissait leurs habitudes et leurs horaires sur le bout des doigts. Leur petit quotidien était la seule chose qui lui permettait de garder les pieds sur terre.
     La porte d'entrée grinça. Oda ne fermait jamais sa porte. Une voix féminine s'éleva, que l'anglaise ne parvint pas à distinguer. Un amie d'Hetvi, peut-être...?

***

     - Oh! sursauta le retraité après avoir été tiré de son sommeil. Par Fenghuang, ne refaites jamais une chose pareille... Qui êtes-vous?

     Le front du vieil homme se plissa lorsque l'élue qui se tenait devant elle révéla son identité. Après tout ce temps, la cause semblait perdue. Que de l'aide soit venue les rejoindre dans cette petite communauté du nord du canyon, c'était inespéré.

     - Le Phénix soit loué, Hiroki ne nous a pas oublié...! fit monsieur Oda en affichant un sourire édenté, qu'il perdit peu de temps après. Entre nous, j'espère que votre voyage ne sera pas en vain, pour vous comme pour elle...

     Le vieillard se leva de son tabouret, invitant la nouvelle venue à le suivre jusqu'à la chambre ou reposait l'archéologue. Il s'arrêta à l’entrebâillement, écarta le tissu qui servait de porte, et lui murmura:

     - De la visite pour vous, jeune fille, annonça-t-il avec un peu de joie dans la voix. La demoiselle ici présente est là pour vous examiner. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, je serai dans la pièce d'à côté.

     Lara ne sut que dire lorsque la dénommée Gally se présenta à son chevet. Elle savait que son hôte avait fait courir le mot qu'une élue du Phénix blessée reposait chez elle, mais avec le chaos de la guerre, l'information n'avait que peu circulé. Cela faisait tellement longtemps à présent, elle avait perdu le fil des mois...

     - J'ai un peu honte que vous me voyez comme ça, commença-t-elle finalement, un demi-sourire sur son visage fatigué. Il y a longtemps que je ne me suis pas vue dans un miroir...

     La Croft souhaitait détendre l'atmosphère face à cette élue qu'elle ne connaissait pas. Le sarcasme lui servait aussi à dissimuler son inquiétude. Il semblait que le jour des révélations soit arrivé: elle allait savoir si elle pourrait remarcher un jour, ou si sa vie d'aventurière s'était achevée le jour de sa chute, au cœur de ce canyon.







Dernière édition par Lara Croft le Dim 24 Sep - 9:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 420
Yens : 641
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Dim 24 Sep - 1:05

- Thérapie de choc -

Heureusement pour moi, le petit vieux n’avait pas le cœur fragile et ne s’effondra pas en face de moi sous l’effet de la surprise. J’aurais eu l’air fine si j’avais eu à traiter et une tétraplégique et un infarctus. Enfin... Quand je lui annonçai qui j’étais et pourquoi j’étais là, il me fit une petite manifestation de joie, non pas en tournant sur lui-même en répétant “Rhion” comme un clerc à la coupe au bol, mais en remerciant les dieux d’avoir écouté sa prière. Du coup, ça veut dire que la personne physique qui avait vraiment écouté la demande du vieux natif ne méritait pas d’être louée... ingrats. Je me rappelai que c’était mon quotidien et que je ne pouvais pas y faire grand-chose sinon acquiescer pour faire semblant d’être d’accord. Cependant, quand il me fit part de ses espérances concernant mes capacités, je ne pus m’empêcher de lâcher un :
- Vous inquiéter pas, mon voyage ne sera pas en vain, il sera à pied. Blague à part, il n’y a aucune blessure que je ne peux pas soigner. Gardez confiance en moi et tout ira bien.

Il me guida ensuite dans la chambre de la pauvre élue – quel nom ironique pour la situation. Il me présenta rapidement et quitta aussitôt la chambre pour vaquer à ses occupations. Je fermai la porte à clé derrière lui, histoire de ne pas être dérangée durant le processus d’insertion des nanorobots, intervention pouvant paraître bien étrange pour une personne n’étant pas au courant de mes capacités ou n’ayant pas beaucoup de contexte sur la situation. Une fois sûr d’être seule avec ma patiente, je me tournai vers elle et lui annonçai :
- Bon, on va pouvoir passer aux choses sérieuses. Je me présente, Gally, de Seika. Je serais votre réparatrice. Je vais commencer par vous examiner pour voir ce qu’il y a à régénérer. Ça fera pas mal, vu que de toute manière, vous sentez rien. Et si vous sentez quelque chose, soyez heureuse, ça veut dire que j’ai réussi.

Je m’approchai d’elle pour l’observer de plus près. Ce que je remarquai en premier fut bien évidemment le manque de masse musculaire qu’elle possédait. Mais c’était à attendre d’une personne étant restée presqu’un an couchée dans un lit. Je la prévins rapidement que j’allais devoir défaire ses vêtements pour mieux examiner son corps, ce que je fis. Heureusement pour moi, les habits qu’elle portait avaient été choisis par le vieux pour leur facilité à être mis à une personne ne pouvant pas vraiment bouger. De ce fait, il s’enlevait tout aussi facilement. Pendant que je la touchais à divers endroits que je ne préciserai pas pour rester tout public, j’essayai de faire un peu la conversation :
- Si vous me racontiez comment vous vous êtes fait tout ça... J’ai remarqué toutes les vieilles cicatrices que votre corps cache à l’intérieur. Vous êtes plutôt du genre à vous mettre dans des situations pas possibles non ? Attention, j’vais vous mettre sur le ventre pour regarder votre dos.

Je m’exécutai tout en écoutant attentivement ses réponses. En fait, quand je parlais des cicatrices que son corps cachait, je parlais des restes de fracture osseuse que je retrouvais sur diverses parties du corps : sur les bras, sur les jambes, sur quelques côtes. Son dos était bien pire, bien évidemment, sa moelle osseuse étant détruite. Mais comme je l’avais dit, rien n’était irréparable pour mes nanorobots. Les mains apposées sur son dos, mes cellules imaginos entrèrent dans son corps, programmer pour se diriger vers les zones qui avaient besoin de réparation. J’en profitai pour refaire à neuf les os qui avait déjà était fracturé pour supprimer l’addition osseuse qui se mettait quand l’os se régénérait naturellement ainsi que les articulations dont la souplesse avait été réduite. Enfin, j’avais programmé quelques cellules pour qu’elle redonne de la masse musculaire. J’allais devoir rester comme ça pendant bien quinze minutes. Après, il ne restait plus qu’à attendre et à prévenir le vieux que la fille allait devoir manger bien plus pendant les jours qu’il allait suivre, histoire d’avoir assez de matériaux pour réparer les os, les articulations, la moelle osseuse et les muscles. Et oui, on ne crée rien sans rien.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 400
Yens : 889
Date d'inscription : 01/01/2016

Progression
Niveau: 41
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Lara Croft ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Dim 24 Sep - 10:42





     La guérisseuse dégageait une impression synthétique, ce qui allait à merveille avec ses choix de mots. "Réparatrice", le simple terme eu pour effet de surprendre l'archéologue. Effet encore renforcé lorsqu'elle réalisa que ses bras, qu'elle avait prit pour de longs gants stylisées, était en réalité entièrement composites. Lara avait déjà vu de telles créatures, des êtres mi-hommes mi-machines, dont les capacités physiques renforcées leur permettait de ne plus craindre les balles. Mais là où ces derniers étaient lourds et pleins de défauts, Gally semblait gracieuse et adroite. Venait-elle d'un monde plus évolué que le sien...?
     Avant qu'elle n'ait pu la questionner sur ses origines, toutefois, la doctoresse la prévint qu'elle allait être dévêtue pour le bien de l'examen. Elle joignit l'acte à la parole presque immédiatement, et la Croft se raidit aussitôt. Habituellement, c'était Hetvi qui l'aidait à se changer et à se laver, de manière à préserver son intimité. Mais cette fois-ci, elle se sentait désagréablement envahie, et préféra détourner les yeux en pensant à autre chose.

     Devinant sans doute son malaise, Gally entama la conversation par une série de questions, que Lara ne comprit pas immédiatement. Des cicatrices cachées? Voulait-elle parler de sa dernière mésaventure qui l'avait conduite dans ce lit, ou de toutes les autres blessures qu'elle avait reçues dans sa vie?
     Une fois encore, le temps de réponse lui manqua, et la convalescente fut retournée sur le ventre. Le changement de position lui donna la nausée, et le monde se mit à tourner autour d'elle. Elle ferma les yeux pour se relaxer, et entreprit de répondre à la soigneuse:

     - J'étais une enfant turbulente, fit-elle, le visage désagréablement tourné vers sa droite. Ca ne s'est pas vraiment amélioré avec le temps. J'ai survécu au crash d'un avion à dix ans, et je crois que cela m'a rendue accro aux sensations fortes... Vous savez ce que c'est, vous commencez par jouer les exploratrices dans un temple à l'étranger, puis vous finissez par affronter un dragon dans les hauteurs d'un canyon après avoir été enlevée par un dieu Phénix d'une autre dimension... Classique.

     Lara sentit les mains de l'élue se poser contre sa peau. Elle avait l'impression de sentir une légère vibration, et était incapable de définir si le contact de ses doigts était chaud ou froid. A n'en pas douter, c'était une sensation étrange, mais elle s'y était attendue. Après tout, des soins exceptionnels appelaient des mesures tout aussi exceptionnelles. Était-elle une sorte de magnétiseuse?

     - Est-ce que vous pensez que c'est rattrapable...?

     La jeune femme n'arrivait pas à contenir son anxiété plus longtemps. Elle voulait savoir, quitte à s'exposer à une mauvaise nouvelle. L'ignorance et l'incertitude l'accompagnaient depuis près d'un an, et elle n'y tenait plus. Il lui fallait une réponse définitive, quelque chose qui lui permettrait de se projeter dans l'avenir.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 420
Yens : 641
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Mer 27 Sep - 23:41

- Thérapie de choc -

Alors que mes mains étaient encore posées sur le dos de la jeune femme et que je continuai à envoyer mes nanorobots dans les différentes régions de son corps pour le refaire à neuf. Elle me parla ainsi de son enfance, comme quoi elle avait attrapé le virus du risque quand elle avait dix ans et qu’elle avait survécu à un crash d’avion. Après ça, elle avait commencé à jouer à la pilleuse de tombe à travers le monde et elle s’était retrouvée à combattre un dragon dans Kosaten. Ses blessures devaient venir de ce combat-là. Je décidai de commenter un peu ses propos :
- Mais, oui, parfaitement commun comme histoire. Moi, c’est pareil, je participe à un tournoi où le prix du vainqueur est la surface de la Terre, je gagne et je me retrouve dans ce foutu monde alors que je m’apprêtais à aller stopper la guerre civile martienne. Mais j’ai assez peu de souvenirs de mon enfance... les seuls qui me remontent en mémoire représente souvent les nombreux massacres auxquels j’avais dû assister. Enfin, je suis devenue une personne parfaitement saine d’esprit, c’est tout ce qui compte, je suppose...

Après une autre dizaine de minutes, j’avais enfin fini d’envoyer mes cellules. Avec tout le travail que j’avais dû programmer pour être sûr que ça fonctionne sans problème, j’étais complétement vidé mentalement. Je n’étais pas spécialement fatiguée, mais autant de calcul et de prévision restaient éreintant. Je lâchai un long soupir et retirai mes mains de son dos. Je l’aidai ensuite à la remettre sur son dos, voyant bien qu’une position ventrale n’était absolument pas confortable, même pour une tétraplégique. La jeune exploratrice me posa une question qui me provoqua un fou rire incontrôlable :
- Si c’est rattrapable ? Tu crois que je me serais tapé le chemin si j’étais pas sûr de pouvoir rendre la marche à une tétraplégique ? Bien sûr que oui, c’est rattrapable. Tu auras même l’impression d’avoir rajeuni de quelques années, ce qui ne sera pas très faux. Perso, je te donne deux semaines avant que tu reprennes la route.

Je l’aidai ensuite à remettre ses habits et m’éloignais un peu de son lit pour m’asseoir dans un fauteuil. Je me rendis compte que je n’avais pas bien été claire avec mes explications et que j’avais du plus l’embrouiller que la rassurer. Je me repris donc :
- Bon, pour être plus franche, mon corps est fait de plein de petites machines. J’ai la capacité de programmer ces machines pour leur faire faire ce que j’ai envie, plus ou moins. Du coup, je peux soigner n’importe quelle blessure. Bon, par contre, vous allez devoir manger beaucoup plus durant les jours qui suivent pour avoir de la matière première. Bon... vous avez d’autres questions ?

Je déverrouillai la porte, maintenant que j’avais finis la partie gênante.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 400
Yens : 889
Date d'inscription : 01/01/2016

Progression
Niveau: 41
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Lara Croft ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Ven 29 Sep - 11:56






     Lara esquissa un sourire lorsque son infirmière lui affirma que sa condition était dans le champ de ses compétences de médecine, et qu'elle serait bientôt sur pieds. La jeune paralysée eu quelques accès de rire nerveux, et sentit les larmes se former dans ses yeux. Gênée, elle pivota son visage vers le côté opposé, tout en murmurant quelques remerciements à peine audible.

     - Merci... murmura-t-elle, la voix larmoyante, avant de prendre une série de grandes inspirations. Merci...!

     Toute la pression accumulée sur ses épaules depuis un an sembla retomber d'un seul coup. Les efforts qu'elle faisait jusqu'ici pour dissimuler ses émotions étaient en train de céder, et la brune se mit à sangloter sans retenue. Durant quelques minutes, elle se laissa aller, secouée entre rires et pleurs. Elle allait pouvoir marcher à nouveau, s'habiller et se nourrir sans l'aide de personne. Elle allait pouvoir reprendre sa carrière, ses habitudes, et peut-être trouver un moyen de rentrer dans son monde. Sa vie n'allait pas s'arrêter dans ce lit.

     Lara ferma les yeux, cherchant à contrôler sa respiration pour se calmer. Lorsqu'elle se sentit de nouveau maîtresse d'elle-même, elle fit son possible pour balayer ce moment de vulnérabilité.

     - Merci, répéta-t-elle, le timbre tremblant mais contrôlé. Pardonnez-moi, ça ne m'arrive jamais habituellement... C'est une excellente nouvelle. Je m'appelle Lara, Lara Croft. Je ne vous oublierai pas.

     Ses yeux s'ouvrirent de nouveau, et la Croft contempla sa bienfaitrice. Elle voulait penser à autre chose, et se mit à imaginer le monde d'où elle venait. Son histoire semblait incroyable, tout droit tirée des meilleurs oeuvres de science-fiction. Et plus étrange encore, elle connaissait Mars, et la Terre. Ou peut-être était-ce un hasard...? Il y avait aussi cette histoire de robots miniatures. L'anglaise frissonna légèrement en s'imaginant remplie de petites bêtes. Était-ce quelque chose de semblable à ces nanotechnologies dont certains scientifiques présageaient la création prochaine?
     C'étaient là des sujets encore trop complexe à aborder. Elle ne se sentait pas capable de soulever de tels concepts dans son état actuel. A la place, elle choisit de soulever un point qu'elle pouvait comprendre facilement.

     - Tu possède la surface de la Terre...? questionna l'archéologue, décidant elle aussi de passer au tutoiement. Qui possède le ciel et les sous-sols?

     La question était posée un peu au hasard, sans vraiment attendre de réponse concrète. Elle voulait faire la conversation, afin d'éviter de rester seule avec ses pensées. Les dires de la soigneuse lui avaient fait penser à une loi de son pays natal, qui interdisaient aux propriétaires terrestres de s'approprier les trésors trouvés, sous prétexte que ce qui était sous terre appartenait à l'état. Mais alors que la discussion poursuivait, une voix parvint de l'extérieur. C'était celle du vieux Oda...

     - Dame Gally? appela-t-il. Comptez-vous rester avec nous quelques jours avant de repartir? Il nous reste de la place...!





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 420
Yens : 641
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Mar 3 Oct - 22:40

- Thérapie de choc -

Ma nouvelle, même si, avec du recul, elle n’avait pas été correctement annoncée, fut plutôt bien reçue. En même temps, qui n’aurait pas été heureux d’apprendre que le mal qui alitait depuis plusieurs mois allait enfin disparaître. Même si ma patiente essayait de le cacher, je pouvais bien voir ses larmes de joie et entendre sa voix se casser sur plusieurs syllabes. En notant cela, je souriais doucement. D’après ses mots, elle n’était pas du genre à laisser ses émotions prendre le dessus. Mais dans une situation comme la sienne, c’était bien normale. Je préférai la voir pleurer que de me répondre comme si elle s’en foutait. Elle me donna au passage enfin son nom. Lara Croft.

J’étais heureuse de moi. J’avais fait ce geste de manière totalement désintéressé. Je n’avais rien à y gagner, j’y perdais même mon temps, en fait. Mais c’était quelque chose que j’aimais me rappeler. Le corps que je possédais avait été créé pour être une arme. C’était un fait. Je voulais briser cette image depuis ma victoire au ZOTT, prouver que le corps imaginos n’était pas fait que pour menacer la vie d’autrui, que je pouvais m’en servir pour accomplir de bonnes choses. Je n’attendais aucune récompense. Savoir que j’avais pu lui être utile me suffisait amplement.

Essayant de reprendre son sérieux, elle me demanda des précisions concernant mon histoire, notamment sur le fait que j’avais dit que j’avais gagné la Terre en récompense d’un tournoi. Je me grattai l’arrière du crâne, un peu gênée. Je n’avais pas fait assez attention et je me retrouvais désormais à devoir expliciter une histoire plus que complexe. J’aurais bien pu simplement dire que c’était long et chiant et que j’avais la flemme de détailler. Mais je sentais l’intérêt qu’elle avait pour ma vie qui semblait sortir droit d’un vieux bouquin de science-fiction. Aussi allais-je faire un effort tout de même :
- Arf... par où commencer. Tiens-toi bien, sans mauvais jeu de mots, car ça risque d’être long. Dans mon monde, les humains ont conquis le système solaire. Mais suite a une guerre, la surface de la Terre a été déclaré inhospitalière et isolé du reste de l’espace. En vérité, le gouvernement de Jeru, la station orbitale terrestre, souhaitait mener une expérience pour sélectionner les personnes les plus brillantes et les enlever de la surface pour récupérer leur cerveau et les utiliser pour faire un super-ordinateur. Essaie de pas trop te poser de question, peut-être qu’un jour je t’expliquerai tout ça. Mais pour finir, quand les habitants de la surface ont enfin appris ce qu’il se tramait, après deux cents ans isolés de l’espace, le gouvernement de Jeru a pris peur et a mis à prix la surface de la Terre à qui sortirait vainqueur du Zenith of Thing Tournament, un tournoi de combat se déroulant tous les dix ans. Il voulait profiter de l’attention portée à la finale pour tuer tous les habitants de la surface. Fort heureusement, j’ai gagné, empêché l’ordre d’annihilation de se produire et donné les droits de la surface de la Terre à ses habitants. Je ne possède donc plus la Terre, conclus-je par un petit rire.

La voix du petit vieux qui possédait cette maison résonna depuis le salon. Il voulait savoir si je comptai rester plus longtemps à leur côté. Je réfléchis deux secondes avant de me lever pour répondre :
- Malheureusement, j’ai d’autres affaires à régler. J’ai accompli tout ce que j’avais à faire ici. Normalement, si vous la nourrissez assez copieusement, elle devrait être sur pied d’ici deux semaines. Du coup Lara, poursuivis-je en me tournant vers l’intéressée, je vais te laisser. J’espère qu’on pourra se revoir un jour ou l’autre. Je serais ravie d’écouter tes histoires à toi aussi, si tu es une aventurière. Allez, à la revoyure.

Je quittai la chambre sur ces mots. Je saluai rapidement le vieillard et sortis. Si je voulais un jour revoir Lara, je devais d’abord m’occuper d’empêcher Fuyu d’envahir Seika. Et survivre à la guerre, autre détail important. Enfin... tout restait à voir. Comme si je pouvais prévoir le futur.

HRP:
 
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 400
Yens : 889
Date d'inscription : 01/01/2016

Progression
Niveau: 41
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Lara Croft ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   Ven 13 Oct - 22:54






     L'anglaise dut fermer les yeux pour écouter l'histoire de sa bienfaitrice. Elle fit de son mieux pour suivre son récit, parsemé de voyages spatiaux, de conflits interplanétaires et d'ordinateurs voleurs de cerveaux. Lara garda le sourire mais perdit pied, ses propres émotions rendant sa compréhension confuse. Elle comprit néanmoins le principal: dans son monde, Gally était une héroïne et une figure salvatrice.

     - Je n'ai peut-être pas autant de valeur que la Terre, mais tu m'as sauvée aujourd'hui, confia la brune avec un regard reconnaissant. Merci encore.

     La soigneuse était d'une noblesse d'âme rare. Combien de grands héros finissaient par se reposer sur leurs lauriers, et par devenir ingrats envers le monde entier? Même Lara était tombée dans ce piège. Elle avait honte de se l'avouer, mais elle n'aurait jamais fait la même chose pour un autre élu.
     L'échange avec le vieux Oda la tira de ses pensées moroses. Gally comptait visiblement repartir aussitôt, laissant ses soins faire effets. Elle laissa des consignes à la maisonnée, tout pour que la jeune paralysée puisse se remettre sur pieds. La Croft lui sourit à nouveau.

     - Nous nous reverrons, dit-elle simplement. Nous aurons tout le temps pour les histoires. Bon retour, et surtout, surveille le ciel... la bête qui m'a mise dans cet état est toujours en vie.

     Le dragon s'aventurait rarement à découvert dans les zones dégagées, mais Lara ne souhaitait pas qu'il lui arrive malheur. Mieux valait prévenir que guérir... elle en était la preuve vivante.

     Lorsque Gally quitta la maison, l'exploratrice eut envie de rester seule un moment. Un souhait qui, elle le savait, n'allait pas être exaucé. En effet, quelques secondes plus tard, le vieux maître des lieux vint gesticuler au pied de son lit.

     - C'est formidable n'est-ce pas?! s'exclama-t-il. Tu vas pouvoir marcher! Le Phénix nous a entendu!

     - Merci encore de votre hospitalité, fit-elle faiblement. Je vous dois la vie également.

     - Ne le mentionne pas! répliqua l'homme en chassant l'air de ses mains. Fenghuang fera briller sa lumière sur nous pour ce service.

     - Un an de logement et de nourriture, ce n'est pas rien... protesta l'anglaise.

     - Ma fille en aura subit les pires aspects...! railla le vieillard.

     La brune se sentit rougir jusqu'aux oreilles. Son hôte se plaisait à mentionner les détails les plus embarrassants de sa convalescence. Une autre raison pour laquelle Lara avait hâte de quitter son lit...
     Hetvi revint dans la soirée. La nouvelle eut l'effet d'une explosion chez elle. Partagée entre sa joie et la peine de devoir bientôt se dire au revoir, la fille du propriétaire fut prise d'une grande mélancolie. Néanmoins, les trois le savaient: il restait à l'archéologue beaucoup d'efforts à fournir pour pouvoir reprendre la route à son tour...





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Thérapie de choc [FT : Lara Croft]   

Revenir en haut Aller en bas
Thérapie de choc [FT : Lara Croft]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lara Croft L'extraordinaire est dans nos actes et non dans notre façon d'être
» [UploadHero] Rambo [DVDRiP]
» Les vrais modèles des personnages
» Portable de Victoria
» Peste et Tempête, tandem de choc...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Grands canyons-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.