Partagez | .
Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)   Lun 12 Fév - 15:38



The Lone Ranger

feat.Seika




Theme de fin

Nukumi disparue, Zoro qui se barrait, Ellen qui s'enfuyait et une Valentine qui remarquait à peine à présent que son prisonnier de circonstance s'était entaillé comme il fallait. Tout partait en guenille et ce n'était plus très beau à voir. Sakura et d'autres dispensèrent les soins dans le plus grand des professionnalisme. Mais quel était la morale de cette histoire ? La Zayrienne avait échouée ? Avait t'elle vraiment tout fait pour rien, et ou était t'elle passée d'ailleurs ? Résigné à abandonner le corps de celui qu'elle avait juré de ramener.

Parfois, on se frottaient juste à un mur. Mais une chose allait se produire, une chose qui n'avait été prévue par personne. Enfin, Sakura et son équipe pouvait quand même le remarquer à présent, le coeur de Laun dans le corps de Jinn, ralentissait de plus en plus, il mourrait. Mais ce n'était pas la plaie qui l'avait tué, ce coup, n'était qu'un déclencheur de la suite des évenements.

En fait, si Laun n'avait pas tenté de se tuer, peut être que rien ne se serait passer, ironiquement d'ailleurs. Cela déclencha une sorte de processus. Même si le corps de Zayro était entrain de s'affaiblir, car il n'était pas placé avec la bonne âme dans ce dernier, il restait encore des atomes de Jinn ici même, ce qui en faisait parti, l'essence même de l'élu le plus puissant de Kosaten, était là, constitué en une enveloppe charnelle...

Alors que la plaie semblait être soigné, et que Laun reprit ses esprits, ce dernier écarquilla les yeux, poussant alors violemment la team de soin autour de lui et se relevant brutalement.



Je pensais... L'avoir eut... L'avoir tué.... L'avoir condamné mais... J'avais faux... Je n'ai fais que le ralentir... Si peu..





Et c'est sur cette annonce, qu'il commença peu à peu à voir trouble et se figer de plus en plus, crispé, il leva difficilement et tremblotant les bras de ce corps. Ils semblaient de plus en plus lourd, comme lever deux enclumes des fins fonds, puis voir peu à peu ses mains s'effriter. Poussière d'atome tu retourneras...


Le corps avait déclenché le processus, peut être en réponse à sa tentative de suicide, rien n'était moins sur au final. Tout ce qui transparaissait sur le visage de Laun, car l'ont y voyait désormais clairement Laun au travers de cette bouche ouverte dans la crainte, n'était autre que la panique... Non... L'echec ! Il ne pouvait plus rien stopper, plus rien faire, se tuer maintenant n'aurait engagé à rien de plus que rendre cela plus rapide. Le stopper oui, mais comment, c'était déjà trop tard et il le savait. Les secondes filaient avec les morceaux d'atomes qui se dissipaient dans le vide.



Je suis désolé... Retrouvez ma fille, Lisa Kayn... Sur les côtes de cristal à Fuyu et... Dites lui que son père... Que son père est mort à la guerre, en.. Héros.




Ajouta t'il en versant une larme, avant que finalement, son visage ne se fasse à son tour emporter par une sorte d'appel d'air singulier des couloirs de la prison. Il ne restait plus rien du corps de Laun et de Zayro Jinn. Mais ce qu'avait engagé ce processus ici, avait peut être eu un effet plus indésirable ailleurs. Une page se clôturait, sur ce qui aurait pu être l'arrestation du criminel le plus recherché de tous les temps.



* * *

Quand à Kid, il s'était éloigné avec Gally pour discuter, un peu avant que ce moment n'arrive. Elle lui demanda s'il allait bien, s'inquietant sincèrement pour lui. Il lui rendit le sourire.


De rien, ce n'était pas grand chose. Et pour tout ça... Je ne pensais pas voir un jour Zayro en difficulté.

Puis il y'eu cette agitation soudaine, forçant le jeune homme à se détourner de la belle cyborg pour voir la scène, la fin de la scène pour être exact. Les excuses et pleurs de Laun et puis, sa disparition. Il sentait qu'il s'agissait d'un truc bien plus complexe, il le sentait dans le fond de ses entrailles. Il se retourna vers Gally pour ajouter ceci ;

C'est lui... Enfin, c'est son corps, il a du réagir... Son contrôle sur ses atomes est parfait, même s'il n'etait plus dans son corps, le statut d'élu reste sans doute trop complexe pour savoir jusqu'à quel point un élu peut être hors de son propre corps. C'est lui, je le sens, il va récupérer son .. Hum.. Pardon.

Il s'excusa, car juste avant, Gally semblait aussi perdue que lui et il ne voulait pas lui mettre en plus, une autre pression sur le dos. Mais lui, devait absolument partir en mission et vérifier si quelque chose de dramatique allait se produire.

J'ai, juste.. Un mauvais pressentiment. Gally... Je dois repartir, je... J'ignore quand on se reverra, alors.. Je.. Puis il ferma simplement ses yeux, prit une inspiration et embrassa la cyborg sur la bouche, avant de s'écarter et rougir un peu. Puis se massant l'arrière du crâne. J'espère te revoir vite.

Avant de filer et ce n'était pas peu dire, puisque d'autres soldats l'appelèrent presque à ce même moment au sommet de l'escalier. Il jeta un dernier regard plein d'amour à la belle brune, mais un regard inquiet là ou se plaçait anciennement le corps de Zayro. Ce ne pouvais pas être une coïncidence.

- - -

Hrp : Merci à tous d'avoir participés act... Plus ou moins activement à ce rp ! Pour ma part, je suis donc OUT vous pouvez faire un dernier post pour clôturer ou bien le faire dans un autre topic (conseillé) pour qu'on puisse corriger celui ci. Pour la methode de correction, référez vous à ce qui est dit dans la conv correcteurs.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2028
Yens : 641
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 163
Nombre de topic terminé: 81
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)   Mar 13 Fév - 10:08



Feat. Zayro & du monde ~
Arrêter Zayro Jinn...
"Es-tu sûre d'avoir fait le bon choix ?"

Avait murmuré une voix dans ma tête. Mes yeux s'écarquillant, je m'arrêtai alors que j'étais enfin sortie de la prison seikajin. Commençant un peu un trembler, je déglutis avant de mordre ma lèvre inférieure. Oui... Si je partais, je serais vue comme une lâche, n'est-ce pas ? Et je n'étais pas une lâche. J'étais la sorcière Ellen, j'étais la reine des démons et l'impératrice des enfers ! Je ne pouvais pas... Je ne pouvais pas m'en aller comme ça, peu importe ma haine, ma colère, mes sentiments actuels ! Il fallait... Il fallait que je revienne, que je m'explique avec calme. Ils comprendraient sûrement...

J'y retourne...

Chuchotai-je avant de revenir sur mes pas, la tête haute, fière et sans peur, néanmoins le corps légèrement en sueurs à cause de mon courroux récent, et un peu aussi à cause du stress de savoir que je risquais de finir en prison... Tout ce que je voulais, c'était les aider, ils allaient sûrement me pardonner, n'est-ce pas ? Serrant les dents, je marchais, jusqu'à enfin arriver auprès de Valentine, la jeune femme minshujin blonde qui cachait sa bouche mystérieusement. Un peu gênée d'avoir fui, j'haussai des épaules en la regardant, me forçant à sourire pour faire croire que je pensais que mon acte était parfaitement normal, bien que cela soit faux...

Je... Je vais m'expliquer.

Dis-je en posant cette fois-ci mes prunelles dorées sur Sakura Haruno, la demoiselle aux cheveux roses semblant être de haut rang sur le territoire aride de Fenghuang, dieu phénix de Seika. J'avais réellement du mal à occulter mon embarras. Après tout, je n'avais point réfléchi avant de partir ainsi... Aveuglée par la rage et l'envie de vengeance. La frustration, aussi...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 612
Date d'inscription : 19/09/2015

Progression
Niveau: 75
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Valentine W. ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)   Jeu 15 Fév - 13:49

Valentine ne voyait pas tout.

C’était un constat simpliste, que pratiquement n’importe qui aurait pu deviner rien qu’en la regardant. Pourtant, elle possédait une vision particulièrement développée, capable de percer les nuits les plus sombres, ou les brouillards les plus intenses sans trop de difficultés. C’était en partie un trait de sa race, et en partie une des aptitudes « surnaturelles » dont elle bénéficiait. Mais même si sa vision était fichtrement plus développée que celle de beaucoup, beaucoup de monde, Valentine ne voyait pas tout. En particulier en ce moment, où elle observait les seikaijins, en l’attente d’une réponse de leur part. Elle ne voulait surtout pas leur donner l’impression qu’elle ne s’intéressait pas à eux … Mais pour autant, elle suivait avec attention ce qui se passait dans le reste du bâtiment.

Car Valentine ne voyait pas tout … Mais en revanche, pour ce qui était de l’ouïe, c’était une autre histoire. Ses oreilles pointues, qui perçaient légèrement à travers sa chevelure blond sale, écoutaient avec une attention et une acuité décuplés tout ce qui se passait dans le poste, et même légèrement aux alentours. Et il y en avait, de l’action …Bien sûr, derrière elle, le groupe se coordonnait pour sauver l’innocent dans le corps du messager des enfers. Mais ça, pour ne pas les entendre, il fallait presque se concentrer : le stress qu’ils ressentaient les rendait aussi discrets qu’un groupe de chiens attachés et affamés, hors de portée desquels on plaçait une belle pièce de viande crue. Ce qu’il fallait comprendre par-là, c’est que leurs respirations et leurs pulsations cardiaques étaient d’une discrétion … discutable. Mais outre cela, d’autres sons étaient intéressants. L’un d’entre eux était très similaire à ce que la traqueuse de monstres avait entendu plus tôt, lorsque la sorcière s’était jetée sur la fausse seikaijin … Considérer le fait qu’elle se soit échappée une fois de plus semblait une option réaliste. Et pour finir, un certain pirate avait décidé de parcourir le poste plus ou moins de long en large, laissant entendre par moments des chocs plus ou moins sourds, généralement suivis de corps s’écroulant à terre. Assommer ou tuer des gardes n’allait certainement pas aider le fuyujin … Mais en soit, le seul fait que ce soit Long, d’entre tous les dieux, qui l’ait amené sur Kosaten, avait déjà quelque peu placé l’étiquette de « méchant » sur le front de ce grand escogriffe, aux yeux de seika.

Cependant, dans cet étrange mélange d’évènements plus ou moins bien entremêlés, la vampire perçu quelque chose, qui la fit se retourner avant même que les premiers « vrais » signes à même d’inquiéter la foule ne se manifestent. Une pulsation cardiaque. Un battement de cœur … qui, très clairement, n’annonçait rien de bon. Au lieu de se comprimer et de se détendre avec un rythme régulier, parfois presque mélodieux … le muscle crachait son sang, et restait crispé le plus longtemps possible, avant d’irrégulièrement se détendre pour enchaîner trois battements rapides, ou au contraire se remplir laborieusement, comme s’il laissait la moitié du sang qu’il pompait à côté. L’air confuse et inquiète, l’hybride observa le géant se relever lentement … Et laisser entendre des paroles pour le moins troublantes. Elle plissa légèrement les paupières, alors que ce que tout le monde méprenait pour Zayro Jinn faisait ses adieux à cette terre … Et que son corps, par une magie bien différente de celle de la mort d’un élu, se désagrégeait en particules fines, mettant fin à son existence.

La chose fut confirmée quelques instants plus tard par un jeune homme non loin, qui se trouvait avec une des deux élues Seikaijins. Et même s’il n’était visiblement pas très au fait de toutes les règles de grammaire permettant de composer une phrase syntaxiquement correcte et sensée, il était en tout cas au courant des capacités du colosse de Fuyu, auquel il ressemblait d’ailleurs étrangement … La question pouvait presque demander des investigations supplémentaires, mais ce n’était ni le lieu, ni le moment. Le calme qui était un instant revenu suite à la disparition de la zayrienne semblait presque s’envoler de nouveau, même si pour d’autres raisons cette fois … Lorsqu’elle sentit son familier venir se presser quelque peu contre sa hanche, la semi-vampire passa ses doigts dans sa fourrure bleutée, la caressant doucement en observant toujours un peu la scène. De l’entrée du bâtiment, elle vit finalement une silhouette connue apparaître : la sorcière aux cheveux violets, qui revenait calmement et dignement auprès du groupe. La traqueuse ne put s’empêcher d’avoir l’impression de voir une enfant ayant peur de se faire gronder … Mais si ce fait l’amusa, elle prit grand soin de garder sa pensée pour elle, et hocha simplement la tête, alors qu’elle se tournait également vers les officiers seikaijins en présence.

Si cela ne vous dérange pas, je pense également rester quelque peu … Je suppose que vu mon implication un peu plus poussée que nécessaires, un témoignage écris, ou quelque chose de ce genre serait en règle … et à part cela, j’aimerais avoir l’autorisation d’assister, voire de participer aux « explications » de la demoiselle à côté de moi. Posant une main sur l’épaule d’Ellen pour lui faire implicitement comprendre qu’elle était de son côté, elle observa un instant l’endroit où s’était trouvé le corps de Zayro, puis de nouveau les individus face à elle. Tant pour apporter mon point de vue sur son cas que pour l’assister, si besoin.

Elle n’avait pas de doute sur le fait que la sorcière avait voulu s’en aller, à l’instant. Elle l’aurait parfaitement pu, à vrai dire. Et après les actions qu’elle avait commises ? Ça n’aurait pas été bien légal, mais le geste l’aurait clairement desservi. Et pourtant, elle avait décidé d’assumer ses décisions, et même de revenir dans la gueule du loup pour prendre ses responsabilités … Entre cela, et le fait qu’elle était également de la nation du serpent, l’hybride des brumes sentait presque comme de son devoir de lui venir en aide dans une situation où, sans vouloir se montrer méchante … Elle doutait que la sorcière puisse négocier efficacement. Ce n’était pas une critique gratuite, juste son point de vue après avoir constaté de ses propres yeux ses agissements récents. Et puis, être vue favorablement de ses compatriotes ne pouvait être qu’un plus … n’est-ce pas ?

Je suppose que nous retournons une fois de plus en salle d’interrogatoire ?


"La plus grande Nemesis que j'ai jamais dû affronter ... C'est moi-même." :
 


"Ceci dit, petite boule est devenue grande ... Mais il s'appelle toujours Oor'ka.":
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3661
Yens : 0
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 145
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
0/12  (0/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

- En ligne



MessageSujet: Re: Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)   Sam 17 Fév - 18:35



- disparition -




Nous étions tous les 5 au chevet du plus grand ennemi de Kosaten, Yuki étant en quête de médicament. Nous n'étions pas là pour le sauver lui, mais pour l'empêcher encore un peu de reprendre son corps d'une quelconque façon, et ce qui nous paraissait évident, était que tant que Laun était en vie, il y aurait aucun risque de voir renaître le grand colosse de Fuyu. C'était la raison pour laquelle nous nous acharnions à essayer de le maintenir en vie. La plaie fut rapidement nettoyée par Misao et Zenki, et refermée par mes soins. Et pourtant, Ayamée ne constatait pas d'amélioration. Le cœur de Laun s'affaiblissait à vue d'œil. Ce n'était pas normal, et je ne pus expliquer cette réaction.

Le blessé se réveilla, et bredouilla quelques mots qui trahissait sa déception. Je le regardai surpris. Pourquoi disait-il cela ? Sentait-il sa mort venir à cause de l'affaiblissement de son cœur ? Pourtant, celui-ci battait encore, il y avait encore de l'espoir, alors que selon ses dires, tout paraissait déjà écrit. Je le soutins au dos pour éviter qu'il retombe et tentai de le rassurer.

Calmez-vous Laun, on va trouver une solution. Dites-moi plutôt comment vous...  


Une violente poussée du bras du faux zayro me coupa dans ma phrase. Tous les soigneurs reculèrent sous l'effet, avant que Zenki n'ouvre de gros yeux.

Sa main ! Regardez !


En observant de plus prêt, nous pûmes voir que celle-ci s'effritait à vue d'œil, devant nos yeux surpris. Je ne comprenais plus rien. Pourquoi ce corps se décomposait-il de la sorte ? Ne reconnaissait-il plus son vrai propriétaire ? Etait-ce le vrai qui exécutait une technique pour le détruire à distance ? nan quel intérêt aurait-il... mais alors quoi ??

Dans l'urgence de la situation, je tentai de lui attraper la main encore valide et de lui envoyer de l'énergie, me disant que peut-être Laun n'en avait plus assez pour maintenir un corps si imposant, mais le seul résultat fut de la voir s'émietter entre mes mains. Non, il n'y avait plus rien à faire. Mes collègues essayèrent aussi de sauver ce qu'ils pouvaient, mais en vain. C'est ainsi que le corps de Zayro partit en fumée, en même temps que le pauvre natif qui ne faisait que défendre sa famille et son pays. Sa demande me tira une larme et c'est la gorge nouée que je lui répondis.

Je le ferai, promis...


Puis plus rien, un silence se fit avant que Yuki ne viennent et constate qu'il était trop tard. Ce fut Sagami qui la pris un peu à l'écart pour lui expliquer la situation. Entre temps, Ellen revint vers nous, pour s'excuser et exprima son envie de s'expliquer. Je fis lentement redescendre l'adrénaline, en la fixant d'un air fatigué. Je repris petit à petit contact avec la réalité. En me relevant, j'entendis le discours de Valentine. Je soupirai, puis déclara pour tous ceux qui voulaient l'entendre.

Oui, allons en salle d'interrogatoire, il faut tirer de cette affaire le plus d'information possible. Vous pouvez aussi venir les soigneurs si vous le désirez. Nous irons faire un rapport à Karui ensemble par la suite.  


Je me tournai ensuite vers Ellen, qui apparemment voulait coopérer. Cette fille avait un petit côté bipolaire difficile à cerner.

Il faudra me dire tout ce que tu sais sur cette fausse commandante.


Spoiler:
 




MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 479
Yens : 1156
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 19
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 95
Nombre de topic terminé: 30
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko ♠ Agente Imprévisible ♠

-



MessageSujet: Re: Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)   Jeu 22 Fév - 22:30

- Keeps on dreaming on... -

Je comprenais parfaitement que Kid traversait un moment compliqué. Pas difficile, juste compliqué. Compliqué à comprendre, à accepter, à assimiler. Il m’expliqua qu’il n’était simplement pas prêt à voir “Zayro Jinn” en difficulté, ce sur quoi j’étais tout à fait d’accord. C’est ainsi que la fin de la vie de l’usurpateur se déroula sous nos yeux ébahis. Il se désagrégea dans l’air, une poussière retournant à la poussière du monde. La manière dont son corps disparaissait ne laissait rien présager de bon. Personnellement, j’avais la désagréable impression que le corps du colosse souhaitait retourner à son propriétaire légitime. Et Kid confirma mes craintes, commençant légèrement à paniquer alors qu’il essayait de mettre au clair les faits, ce qui me fit sourire un instant. Mais il avait sûrement raison : les dieux – et certainement pas Long – n’allaient pas laisser un tel phénomène que celui de séparer corps et âme d’un élu se produire sans réagir et tenter d’inverser le processus.

Kid me quitta donc. Cette fois, c’était lui qui devait me laisser pour partir en mission. Même si cela ne me dérangeait pas plus que cela, bien consciente que le jeune homme avait d’importantes missions à remplir – surtout, si Zayro allait bel et bien récupérer son corps – je ne pus m’empêcher de verser une larme de regret, ayant souhaité passer un peu plus de temps à ses côtés. Au moins pour lui apporter la réponse qu’il attendait depuis si longtemps. Il m’avait seulement laissé avec un petit baiser sur les lèvres. Je restai ainsi plusieurs minutes sans bouger, sans même faire attention à la manière dont les autres personnes réagissaient autour de moi, avant de finalement partir.

J’avais immédiatement pris la sortie de la caserne, pour rentrer sans détour à mon auberge et prendre du repos après cette journée de folie. Si les soldats de Seika voulaient que je les aide avec la paperasse, ils allaient devoir attendre un peu plus longtemps. En poussant les portes de l’auberge, je fus accueillie par une ovation de la part des autres clients, habitués et de Taki. Ce dernier m’expliqua qu’il avait appris une partie de l’histoire et qu’il avait pensé bon d’organiser une petite sauterie pour que je me détende. En temps normal, j’aurais haussé les épaules et me serais dirigée vers ma chambre pour larver, mais je décidai d’envoyer mes habitudes par-dessus mon épaule et de participer à cette fête de réussite.

Et puisque quelqu’un devait s’occuper de mettre un peu d’ambiance dans cette auberge, je m’installais au piano qui trônait dans un coin de l’auberge et que j’avais réparé durant mes séjours ici avant de jouer divers morceaux de jazz et de blues que les gens de ce monde ne connaissaient pas de prime-abord, mais avaient appris à aimer au fur et à mesure que je les jouais.

Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)   

Revenir en haut Aller en bas
Arrêter Zayro Jinn ? (rp libre)
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.