Partagez | .
La découverte de Kansei (PV Gin Funista)
Messages : 53
Yens : 793
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 21
Localisation : Perduuuuuu !!!

Progression
Niveau: 6
Nombre de topic terminé: 2
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Chuster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: La découverte de Kansei (PV Gin Funista)   Ven 3 Nov - 22:59


Les temps changent... Les arbres perdent leurs feuilles mordorées, les enfants naïfs deviennent des adultes responsables et les guerres se succèdent les unes après les autres... Mais en plein milieu de ce gloubi-boulga sociétal, il y avait des êtres qui, eux, refusaient de changer, Chuster en faisait parti.

Des semaines sont passées depuis que le Miaouss avait décidé de séjourner à la capitale de Kansei, profitant de la protection qu'offrait la cité pour survivre à ce monde inconnu. Si ce choix semblait sage, surtout en temps de guerre, on ne pouvait pas dire que c'était la décision la plus judicieuse pour un élu, si ce dernier voulait récupérer ses capacités d'antan. Fort heureusement, le chat, n'étant pas un combattant de base, se fichait bien de ses simagrées, préférant éviter les conflits plutôt que d'y participer. En même temps, depuis son arrivée, à chaque fois que l'avare se rendait hors de la capitale, il rencontrait un problème différent. Mais c'est bien sa rencontre avec Bâsho, qu'il connaît surtout sous le nom de Jemial, qui le persuada à rester bien au chaud à Kansei. En effet, l'humain à la coupe banane et au torse poilu, qui se considérait comme un Ayns, avait suffisamment effrayé le Pokémon pour que ce dernier reconsidère son projet de repérage. Alors oui, le traître Seikajin s'était excusé, et il s'est révélé être un grand ami de Sherkhan... Mais quand même ! Il l'avait menacé de lui couper son organe reproducteur à cause d'un piètre mensonge. Son organe reproducteur quoi !

Mais comment le Miaouss se prenait-il pour survivre dans un milieu aussi urbain ? Car même si la ville aux toits verdâtres proposait une sécurité comparable nul part ailleurs à Minshu, elle ne permettait pas pour autant une vie facile pour quiconque ne se donnait pas la peine de trouver un travail convenable. Déjà que 60 centimètres pour 6,2 kilogrammes, ça ne pesait pas bien lourd dans le CV, en combinant cette faiblesse physique avec la fainéantise si caractéristique de Chuster, on s'imaginait bien que le Pokémon allait avoir beaucoup de mal à s'intégrer à la vie en communauté.

Eh bien, le Miaouss passait ses journées à faire la même chose que tous ceux de son espèce. Les Pokémon Chadégout sont réputés pour rôder en ville, en quête constante de pièce de monnaie, ils ne les utilisent jamais pour acheter quoique ce soit, mais préfèrent les garder dans un coin, se constituant une sorte de trésor personnel, Chuster agissait exactement comme cela. Pour la nourriture, il fallait fouiller les poubelles dans les ruelles, et réclamer l'aumône... Peu enthousiasmant, certes, mais le chat bipède ne voyait pas d'autres solutions. Avec le temps, il s'imprégnait de plus en plus de la culture si cosmopolite des humains, mais refusait toujours de vivre selon leurs règles. Pour lui, l'argent était bien plus qu'un système de monnaie. C'était une pièce de collection, un bijou dont la beauté était comparable à la magnificence d'une étoile. Il était hors de question de le dépenser pour de la nourriture triviale, que les humains jetaient de toute façon par terre.

Parfois, le Pokémon en profitait même pour sortir de la ville, mais il ne partait jamais bien loin. À vrai dire, il se limita lui-même à la forêt luxuriante, donc un endroit qu'il connaissait déjà en somme. Il lui arrivait de rencontrer quelques passagers et de les saluer. Il conseilla même un élu compatriote une fois, lui proposant de le retrouver à la capitale un jour. Il était clair que Chuster avait fini par vaincre sa crainte des humains, bien qu'il gardait toujours la recommandation de Sherkhan dans un coin de sa tête. L'Ayns aux couleurs cendrées avait fait preuve de tant de considération à son égard, qu'il serait fou de bafouer son enseignement.


Toutefois, la vie de clochard n'était pas bien passionnante et surtout dégradante. Le chat avait sa technique bien à lui quand il s'agissait de réclamer aux citoyens. Il suffisait de se rouler dans la boue, se griffer légèrement au niveau d'un bras pour faire croire à une blessure, faire la mine triste, et le tour était joué ! Bon, parfois, ça ne marchait pas toujours, et pour cause ! Imaginez un clochard qui implore votre pitié, alors qu'il a littéralement une liasse de billets scotchée sur son front. Ce serait ridicule n'est-ce pas ? Et pourtant, en tant que Miaouss, Chuster n'avait pas le choix que de se débrouiller avec. A cause de ce mode de vie, son pelage blanc crème habituellement si doux et soyeux, avait prit une teinte crasseuse, que le chat au médaillon étincelant se refusait de lécher.

Et plus le temps passait... Plus le Pokémon ressentait un ennui profond pour cette ville. Il était ici depuis des mois, et sa situation n'avait pas bougé d'un pouce. Il restait pauvre, faible et seul. Toujours en proie au doute. Un conflit intérieur émergea en lui, devait il rester ici, en sécurité au prix d'un éternel ennui, ou bien partir à l'aventure, au risque d'y trouver une mort atroce ?

La seule pensée du terme « mort », lui fit frémir sa fourrure, jusqu'à l'échine. Il n'était pas un aventurier, il ne l'a jamais été. Il ne savait pas se battre non plus. Comment un type comme lui pouvait espérer survivre dans un monde aussi hostile ? Qu'est-ce qu'a fumé Manshee pour voir en lui, un espoir potentiel pour sa République ?

Poser ce genre de question était inutile, la dépression n'a jamais fait évoluer les choses. Mais c'en était trop pour le Chadégout. Il devait faire un choix, mais sa couardise l'en empêchait.

C'est le cœur lourd, que le Miaouss, toujours aussi sale, quitta la ville, pour se coucher sur le rebord d'une route à côté, méditant sur son avenir.

« Si Sherkhan était là, il me dirait sûrement un truc du genre "Tu as cru que j'ai amassé tout cet or en restant vautré à ne rien faire ?"... » pensait-il, ironiquement.


"C'est comme "Mes amis, mes amours, mes emmerdes", mais sans les amis et les amours... "
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 121
Yens : 290
Date d'inscription : 20/09/2017

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Gin Funista ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: La découverte de Kansei (PV Gin Funista)   Sam 11 Nov - 13:58


La découverte de Kansei
feat. Chuster



Je venais de quitter Natsume et Namira, et je prenais donc la direction que m'avait indiqué le marchand pour se rendre à Minshu. Pendant ce voyage, j'ai essayé d'utiliser ma magie de glace, en vain.

Quelques heures après, j'arrive enfin aux Kansei, la capitale de Minshu, le pays du serpent. Une ville magnifique, brillant d'une couleur d'or due aux rayons du soleil qui éclaire les feuilles d'automne.

J'allais traverser les portes de Kansei quand je remarquai alors une créature au bord de la rue. C'était un être pas très grand, une sorte de chat avec de l'or sur le front. C'était bien lui ! Celui qui m'avait donné rendez-vous dans cette ville. Je m'approchai alors de lui et lui demandai :

Bonjour ! C'est bien vous que j'ai vu dans la forêt et qui m'avait donné rendez-vous ici ?



Revenir en haut Aller en bas
La découverte de Kansei (PV Gin Funista)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Une découverte effrayante
» Découverte d'un nouveau sens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.