Partagez | .
Sharpen your edges
Invité Invité

-



MessageSujet: Sharpen your edges   Dim 17 Déc - 22:16




feat.Noisette <3

Sharpen your edges Haru avait finalement dirigé ses pas vers une zone jusqu’alors inconnue pour lui. En effet, située juste au niveau de la séparation entre terre et mer, elle ne présentait auparavant aucun attrait pour lui. Mais, sur les conseils de quelques précieuses connaissances croisées par hasard à la capitale, le Dessinateur avait affronté l’épaisse protection végétale, se mesurant à cette épreuve naturelle, afin d’atteindre son objectif. Le jeu en valait la chandelle, la vision qui s’offrit alors à ses yeux lui coupa le souffle, le plongeant dans une certaine nostalgie.

Depuis quelque temps déjà, la guerre s’était aggravée, le conflit intensifié. Les tensions avaient atteint leur apogée et l’affrontement avait commencé… Seika contre Fuyu, le Phénix s’opposant au Dragon… Haru ne souhaitait aucun vainqueur, ni aucun vaincu. Pour lui, la géographie actuelle de Kosaten était suffisamment bien répartie, sans désavantager qui que ce soit. Seuls les intérêts géopolitiques motivaient les belligérants… L’épéiste n’irait pas se battre pour ces causes injustes. Il apporterait seulement son soutien en retrait, soignant les blessés, reconstruisant les maisons détruites…

La zone dans laquelle il se trouvait lui était tout de même assez familière, ressemblant un peu à l’étendue des grands lacs limitrophes aux territoires anciennement neutre. C’était là-bas que Haru avait fait ses premiers à Kosaten, qu’il avait tiré Aki de la boue dans laquelle elle s’était effondrée, c’était là-bas que la rousse lui avait révélé la terrible vérité que cachait l’existence de ce continent, c’était là-bas enfin qu’il s’était juré de tout faire pour pouvoir un jour quitter le joug des dieux et aider chacun à rentrer chez lui. Depuis lors, sa vision des choses avait bien changé, modelée par sa propre évolution, tout autant que par les puissances l’entourant.

Récemment, Haru recroisait maintes et maintes anciennes connaissances, aux souvenirs forts et parfois douloureux… Hana… Il l’avait revue, s’était même déclaré à elle, sans grande conviction. Les répliques de celle-ci le poussaient à croire en elle, bien que son regard démente ces propos… Halloween… L’orphelin l’avait également retrouvée, sous une forme altérée, juvénile… Il avait dû faire face à sa précédente impétuosité, face à la sincérité de ses sentiments, dont il ne pouvait se rendre maître… Son cœur était si fragile…

Quoiqu’il en soit, cela faisait déjà un moment que le Minshujin marchait, évoluant dans cette parcelle méconnue, enregistrant dans sa mémoire le plus de détails possibles, admirant régulièrement le lointain horizon. Mais il était temps de faire une halte, afin de reposer le corps comme l’esprit.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 559
Yens : -485
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 102
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Sam 20 Jan - 11:59



Sharpen your edges...
Feat. HARU



( Noise représente Zwei dans le passé. Zwei a réussi à faire un clone de lui en donnant à celui-ci une personnalité identique à celle de Noise en voyageant vers le manoir d’Ellen. Cependant, le trio Zwei, Echo et Noise a été séparé étrangement, et il n’y a aucun moyen d’utiliser le portail des Abyss pour se retrouver…
Noise est donc perdue sur les terres de Minshu.
Noise:
 
)


Où sont donc Echo et Zwei ?

C’était ce que se répétait nerveusement la pauvre Noise qui ne savait où aller. Elle ne connaissait aucun de ces lieux, et n’arrivait pas à utiliser le portail des Abyss pour rejoindre son maître. Impossible de parler à Doldee non plus. La jeune lady aux cheveux d’argents était épouvantée. Elle tremblait, marchait avec hésitation en regardant à chaque pas si il y avait quelqu’un qui la suivait. Évidemment, ce clone de Zwei était terriblement paranoïaque, et ne supportait pas être seule. Ça l’effrayait. Est-ce que les voix allaient revenir ? Elle espérait que non. Elle était tellement plus en sécurité auprès de son maître…

Tiens ! En parlant de lui ! Lorsqu’elle avait ouvert pour la première fois les yeux, elle se trouvait en face de Zwei qui portait la cape des Baskerville. Elle ne l’avait jamais vu auparavant, mais elle était très heureuse d’avoir quitté la prison. Néanmoins, lorsque celui-ci lui avoua qu’il était elle du futur, et qu’elle n’était qu’un clone, son coeur avait été brisé en mille morceaux. Mais au fond, ce n’était pas si mal d’être une Doldum, Zwei n'était pas quelqu’un de méchant, et était même très protecteur et amical envers ses copies de lui-même. Ce fut très intéressant d’entendre tout ce qu’avait pu faire Zwei dans sa vie, les événements qui s’étaient passés dans son monde… Noise était devenue très proche de son maître.

Bref ! Pour en revenir au présent, la charmante Baskerville s’arrêta devant une calanque, admirant la sublime mer bleue. Le ciel opalescent était dégagé, et le vent était très doux. Apaisée, la jeune femme s’assit sur un rocher, fixant l’horizon avec admiration, ses yeux plissés. C’est alors qu’elle leva une main, la regardant un long moment avant de la changer brutalement en lame. Surprise et horrifiée, elle se mit à l’agiter en criant d’une voix fluette, tranchant un arbre avoisinant malencontreusement. Et puis, après quelques secondes à ainsi bouger son bras, celui-ci redevint normal, à son plus grand soulagement. Poussant un long soupir, Noise posa ses prunelles bleues sur un petit lapin qui la regardait avec curiosité. Vite attendrie, elle le prit dans ses bras. L’animal se laissait extraordinairement faire. Toute heureuse, la demoiselle à la robe bleue se mit à caresser le petit être blanc qui bougeait son petit nez adorablement.

Puis un bruit. Des réguliers, comme si quelqu’un s’approchait. Intriguée et épouvantée, Noise relâcha le lapin qui s’enfuit précipitamment. Mais alors qu’elle s’apprêtait à se relever pour partir, elle découvrit que cela venait d’un jeune homme aux cheveux bleus, qui n’avait pas vraiment l’air malfaisant et qui semblait admirer la calanque aussi. Naïve, elle jouait avec le tissu de sa robe avant de lever la voix, timidement :

B-BONJOUR !!... Hum…

Hurla-t-elle tout à coup, comme si elle s’était retenue de dire ces mots durant une éternité. Toute gênée, elle rougit furieusement avant de tourner la tête, ses lèvres tremblantes, honteuse, et effrayée qu’il réagisse mal. Quelle imbécile...

Capacité contextuelle:
 

 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Dim 4 Mar - 4:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Dim 21 Jan - 10:00




feat.Noisette <3

Sharpen your edges Le regard perdu dans les vagues, ses pensées voguant au gré des flots égarés, tandis que son souffle imitait le rythme calme et paisible de la marée, Haru était bercé par ce joyau que la nature lui permettait d’observer. Face à un tel paysage, invisible pour quiconque n’ayant pas eu la volonté de le découvrir, tout autant par son manque d’accessibilité que par son aspect mystérieux, il avait du mal à croire qu’un terrible conflit déchirait le continent. Seule la partie centrale de Kosaten en subissait les conséquences, l’homme drainant peu à peu les ressources naturelles afin d’augmenter sa puissance militaire. Toutefois, en marge de cette société belliqueuse, il n’était que spectateur devant la magnificence de ce sur quoi il n’avait guère prise… Le jeune homme l’avait déjà constaté par le passé en explorant les vastes plages sablonneuses de Seika, il retrouvait cette magie en ces lieux, et ne pouvait que supposer qu’il y ait également une zone répondant à ces critères du côté de Fuyu.

Haru poursuivait lentement sa marche tranquille, en quête d’une place où s’installer un certain temps, fixant tantôt la route boueuse face à lui, tantôt le paysage maritime à sa gauche, tantôt la végétation aquatique à sa droite. Il n’avait aucune obligation d’élu de Minshu par ici : pas de soldats à guérir ou apaiser dans leur ultime combat, pas de cambrioleur à stopper dans ses méfaits, pas d’innocente à libérer… Rien de tout ceci, simplement sa propre volonté qui le poussait à explorer cette jonction entre la vigoureuse Gaïa et le tempétueux Océanos.

Seulement, il apparut bientôt au Dessinateur qu’il n’était pas le seul rêveur à arpenter cette voie. De fait, quelques minutes plus tard, il croisa la route d’une sublime jeune femme aux cheveux blancs, qui ne semblait pas encore l’avoir remarquée, gracieusement installée sur une pierre de taille honorable. Haru s’avança donc doucement, afin de converser avec elle, puisque tous deux partageaient cet amour pour la nature, sans se faire passer pour un assaillant. Ainsi, peu de temps après, la belle finit par l’apercevoir, le saluant soudainement d’un ton plutôt brutal et inattendu, avant de rougir tout aussi promptement, en détournant le regard, sous les yeux étonnés du Marchombre.

« Bien le bonjour, belle inconnue ! »

Haru fit quelques pas pour se rapprocher de la demoiselle, avant de l’observer d’un air curieux. Elle semblait effrayée, ses lèvres frémissant doucement. Le jeune homme adopta donc une voix plus conciliante, plus douce également, avant de reprendre la parole :

« Vous ne craignez rien, je vous le jure. Je ne suis qu’un simple promeneur désireux de profiter de cet époustouflant paysage. »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 559
Yens : -485
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 102
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Jeu 1 Fév - 14:46



Sharpen your edges...
Feat. HARU



Il avait l’air bien gentil, ce jeune homme ! Il était charmant aussi, avec beaux yeux bleus électriques. Noise était tout à fait éblouie et admirative, bien que très craintive, malheureusement. La belle aux cheveux argentés avait toujours été très effrayée par l’inconnu. Elle se sentait si vulnérable…

Et pourtant ! Elle était une Doldum, chain meurtrière obéissant aux ordres de l’originale Noise, Zwei Baskerville ! Après, fallait-il réussir à contrôler ces nouveaux pouvoirs… Enfin ! En entendant les douces paroles du garçon, la lady aux yeux bleus tourna la tête vers lui, lentement et timidement. Il lui assurait qu’il ne lui voulait aucun mal… Et Noise, naïve comme elle était, le crut sur parole.

Oh… Excusez-moi… Vous savez, c’est la première fois que je rencontre seule une nouvelle personne depuis que je suis arrivée ici… Kosaten, c’est ça ?

Dit-elle d’une voix toujours un peu tremblotante, révélant involontairement le fait qu’elle n’était pas une native. Mais elle n’était pas une élue non plus ! Après tout, elle n’était qu’un clone, et ne possédait aucunement le sceau de Long (ou même des autres dieux de ce nouveau monde).

Se tournant avec légère hésitation vers le magicien gentleman, Noise sourit du mieux qu’elle pouvait, montrant assez explicitement sa nervosité. Mais elle n’était point dérangée, elle appréciait bien la compagnie, la solitude lui rappelait la prison après tout… Un silence… Plein de tourments…

Mon nom est Noise ! Noise Baskerville… Et vous ?

Se présenta-t-elle poliment, les mains liées et posées sur ses deux genoux collés. Les épaules légèrement relevées, la demoiselle essayait de son mieux de paraître normale, comme habituée à découvrir de nouvelles personnes, alors que c’était bien le contraire… Elle arrivera à s’en débarrasser, de ce problème, elle arrivera ! Un jour… Elle l’espérait…

Capacité contextuelle:
 

 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Dim 4 Mar - 4:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Dim 11 Fév - 20:42




feat.Noisette <3

Sharpen your edges Haru était surpris de constater la solitude de cette jeune femme à l’apparence si pure et vulnérable. Il semblait même qu’une simple bourrasque pouvait suffire à la faire choir… Néanmoins, après moult surprenantes rencontres, le Dessinateur avait appris à limiter son premier jugement, ses interlocuteurs possédant bien souvent davantage de ressources qu’ils n’en laissaient supposer. Toutefois, ce qui était certain, c’est que la demoiselle ne paraissait pas à son aise, et ce, depuis que le garçon aux cheveux bleus avait traversé son champ de vision, ce qui contrariait bien celui-ci, ne souhaitant pas être une gêne pour l’autre… S’il le fallait, il la laisserait et poursuivrait son chemin.

La belle reprit finalement la parole, révélant implicitement être une élue récemment arrivée sur ce continent. Haru nota également le fait qu’elle insiste sur certains mots, dont la conclusion logique était qu’une personne charitable avait accueilli la nouvelle envoyée divine et lui avait probablement expliqué assez simplement le fonctionnement de Kosaten. Cependant, cette âme charitable n’était apparemment pas présente en ce jour, ce qui perturbait la chevelure argentée. En entendant cela, le Marchombre s’avança d’un pas vers son interlocutrice, toujours en signe de paix, sans rien perdre de son sourire.

« Je comprends tout à fait. Ce n’est jamais facile pour les élus de s’habituer à ce nouveau monde, à ces nouveaux us, à ces nouveaux protagonistes… Pourtant, croyez-moi, je ne vous veux aucun mal… Simplement, il est rare de croiser quelqu’un en ces lieux, encore davantage qu’il possède votre splendeur… Me permettrez-vous de converser un peu avec vous ? »


Mais, au vu de l’attitude de la jeune femme, cet accord semblait déjà bel et bien acquis. Le malaise était toujours présent chez celle-ci, mais il relevait plus d’un caractère timide que d’une réelle appréhension. Haru eut un petit sourire, tandis que son regard se perdait dans le vague, l’espace de quelques instants. Il fut un temps où il partageait cette peur de l’inconnu, un temps désormais révolu, puisque de nombreuses personnes s’étaient attelées, tour à tour, à l’en libérer. Peut-être serait-il capable d’en faire de même avec la beauté face à lui, si toutefois cette dernière le souhaitait ?

Quoiqu’il en soit, la jeune femme se présenta finalement sous le nom de Noise Baskerville, une identité qui intrigua légèrement le garçon au foulard. Baskerville était un nom répandu dans certains ouvrages qu’il avait pu lire dans son monde d’origine. Malgré cela, Haru savait que le rapport avec la demoiselle était inexistant. Le gentleman fit une légère révérence.

« Je suis Haru, pour vous servir, Noise Baskerville. »

Le garçon au regard électrique marqua une courte pause, avant de reprendre :

« Si ma question ne vous paraît pas trop indiscrète, vous êtes bien une élue, n’est-ce pas ? Minshu est votre nation ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 559
Yens : -485
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 102
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Mar 20 Fév - 9:57



Sharpen your edges...
Feat. HARU



Sa manière de parler était très charismatique. Noise adorait l'entendre, tellement que, admirative, elle rêvassait. Bien heureusement, elle se reprit assez vite pour comprendre ce qu'il disait. Alors, lorsqu'il lui demanda si il pouvait discuter un peu avec elle, avec une certaine élégance, la femme aux cheveux blancs acquiesça timidemment. Lorsqu'il s'avança davantage, elle se sentit un peu attaquée sur le coup, mais elle se calma bien rapidement en voyant qu'il n'avait réellement aucune envie de lui faire du mal. Son sourire la rassurait, alors, une main sur le cœur, elle sourit à son tour, un peu gênée.

Bien sûr qu'elle avait réagi quand il l'avait complimentée sur sa splendeur ! Elle avait même rougi, et même dégluti. Jamais encore l'on avait parlé aussi bien de son apparance. Vincent ne l'avait jamais fait, les autres Baskerville non plus... Et il ne fallait pas compter sur Zwei ou Echo, ils n'étaient pas narcissiques... Alors la petite Noise n'était vraiment pas habituée à cela. Jouant avec ses doigts, elle regardait ailleurs, jusqu'à-ce qu'il se présente. Haru. Très joli nom.

Reposant ses prunelles bleues sur lui, elle prit un peu de courage en relevant légèrement la tête. Ce geste la rendait plus adorable qu'autre chose. Ainsi, elle se releva, osant vers une révérence à son tour, bien plus féminine, avant de se rassoir tranquillement :

Enchantée de vous connaitre, Haru-kun !

Certes, elle était d'origine anglaise, mais en entendant les gens parler, elle n'avait pas pu s'empêcher d'ajouter le suffixe "kun". Elle trouvait que cela donnait encore plus de charme au garçon- non ! Elle lui donnait du respect, c'est tout ! Pas parce qu'elle était envoûtée par sa beauté, absolument pas ! Stupide narrateur, stupide !

Elle poursuivit donc, pour répondre à sa question, avec un faciès... Navré ?

Je ne suis pas une élue... Je ne suis que la servante de mon maître, Zwei Baskerville. C'est un fuyujin., écarquillant les yeux, elle releva la tête brusquement en agitant les bras, paniquée, Maître Zwei n'est pas une mauvaise personne ! Il est très gentil ! Il n'est pas comme les autres fuyujins, je vous le jure !

Elle chuchota pour elle-même, un peu anxieuse :

Même si Mist commence à le corrompre...

Capacité contextuelle:
 

 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Dim 4 Mar - 4:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Jeu 22 Fév - 22:53




feat.Noisette <3

Sharpen your edges Il était tout de même étonnant pour une demoiselle aussi peu assurée de se nommer Noise, mot évoquant le bruit dans la langue britannique. C’était un contraste amusant, un peu particulier certes, mais qui ajoutait au charme de celle-ci. Ses mimiques légèrement apeurées, sa gestuelle empreinte de timidité, ses intonations témoignant de sa gêne la rendaient tout simplement craquante. Une fois de plus, en l’espace de quelques secondes, de quelques répliques, de quelques regards, Haru venait de tomber éperdument amoureux de son interlocutrice. Cela en devenait presque ridicule de constater ainsi son cœur artichaut en proie face à tant de représentantes de la gent féminine… Le garçon au foulard nota avec plaisir que ses compliments ne laissaient pas la belle dans l’indifférence, lui offrant quelques rougeurs.

Après quelques secondes de silence gêné, ce fut Noise qui reprit la parole, répondant à la présentation de Haru, le faisant chavirer une fois de plus, bien qu’il arbore extérieurement un air assez neutre, davantage porté sur l’entrain et la joie de vivre, quoiqu’un léger sourire séducteur soit présent en permanence sur son visage dès qu’il se trouvait face à une ravissante muse. Un peu plus tard, la Baskerville avoua ne pas être une élue, mais plutôt une demoiselle opérant au service d’un certain Zwei Baskerville, encore un nom curieux de par sa signification pour le bretteur, qui, à nouveau, conserva le silence à ce sujet. Il était néanmoins quelque peu étonné, si ce n’était légèrement outré d’apprendre la servilité de l’autre.

« … »

Cependant, Noise n’avait pas fini ses explications. Son maître était effectivement un élu, mais appartenant à la nation du dragon. En entendant cela, Haru arqua un sourcil, intrigué par la présence de son interlocutrice à Minshu et dubitatif quant au caractère de Zwei. Il était bien loin de se fier aux préjugés, mais les quelques envoyés divins qu’il avait pu rencontrer et qui provenait de Fuyu ne lui avaient pas laissé d’excellents souvenirs… Toutefois, la belle face à lui se justifia aussitôt, révélant que son maître était différent de ceux-ci. Le Dessinateur ne pouvait malheureusement pas prendre pour argent comptant ces mots, puisqu’ils n’étaient probablement pas objectifs de par le lien qui unissait les deux Baskerville.

« Je n’avais jamais entendu parler de lui, mais je suppose que vous devez avoir raison… »


Noise marmonna ensuite quelques mots à voix basse, dont Haru ne comprit pas le sens.

« Que dites-vous ? »

Par la suite, le Marchombre laissa sa curiosité l’emporter sur ses appréhensions :

« Si votre maître est un élu de Fuyu, comment se fait-il que vous soyez ici ? Non pas que votre présence en ces lieux me gêne, bien au contraire ! »


Haru hésita encore, le sujet étant extrêmement sensible tant pour lui que pour son interlocutrice, avant de reprendre :

« Noise… Vous disiez être au service de Zwei Baskerville… J’ose espérer qu’il ne s’agit pas là d’un rapport de maître à esclave… »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 559
Yens : -485
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 102
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Dim 4 Mar - 3:49



Sharpen your edges...
Feat. HARU



H-Haru-kun ! Il... Il s'appelait Haru-kun !...
Je... Je l'avais rencontré dans ces belles c-calanques, face à l'eau calme, dans une nature p-paisible. I-il avait l'air g-gentil, alors j'étais restée avec l-lui... Il était plutôt b-beau aussi et... Non ! Mais que dis-je ?! Je... Je ! Oui... C'était un garçon plutôt charismatique... Et p-puis il parlait avec tant d'éloquence... C'était... C'était très élégant... Et il avait une voix agré... Agréable !

Il semblait r-réfléchir, et avait mis un p-peu de temps à répondre à mes p-paroles... Mais cela ne me dérangeait p-pas ! Je... Absolument pas ! I-il pouvait prendre autant de t-temps qu'il voulait ! Je... Je n'étais pas p-pressée ! V-vraiment !
Je le regardais avec c-curiosité. Il m'inquiétait un p-peu... J'espérais qu'il me f-fasse confiance... J-je savais que les f-fuyujins n'avaient p-pas très b-bonne réputation alors je m-m'étais empressée de l-lui dire que mon m-maître n'était p-pas comme eux !

C'est v-vrai ! Il était g-gentil... Mist, elle, était... Elle n'était p-pas comme lui... Elle tuait des gens ! Sans r-remords ! Et... Et elle faisait p-peur quand elle était é-énervée !... Même m-maître Z-Zwei avait p-peur d'elle ! M-Mist était très puissante et il ne fallait p-pas la sous-esti... Sous-estimer ! Je me demandais... Je me demandais encore comment ils pouvaient v-vivre ensemble... S'aimer... Mon m-maître l-l'aimait b-beaucoup... Il me disait s-souvent qu'il f-ferait tout pour la p-protéger... Au... Aussi...

Haru-kun ne c-connaissait v-visiblement p-pas maître Zwei. Après t-tout, maître Z-Zwei ne s'aventurait j-jamais bien l-loin des t-territoires de Fuyu... Même s-si il était parti d-depuis l-longtemps vers le m-manoir d'Ellen... J'espérais qu'il n'ait r-rien... J'avais été séparée de lui, c-comme Echo... C'est tout ce que j-je p-pouvais me s-souvenir…

L-lorsque H-Haru-kun me demanda ce que je d-disais alors que j’avais m-marmonné, je m-me suis effrayée… Une m-main sur le cœur. Je n’eus p-point le temps de répondre… I-il m’avait déjà posé plusieurs q-questions auxquelles je t-tentai de r-répondre, de mon m-mieux :

J-j’ai été séparée de m-mon m-maître mystérieusement… Je ne sais pas pourquoi… C'est v-venu comme ça ! De manière inattendue !

M’exclamai-je avant de p-poursuivre sur le même t-ton :

Maître Z-Zwei n-n’est p-pas une mauvaise personne… Il ne me considère p-pas comme un esclave, mais comme une sorte de… S-soeur…

Avouai-je timidement, un p-peu embarrassée de d-devoir dire ça…
F-finalement, une idée me vint et je m’empressai de l-lui demander ceci en relevant la tête d-d’un coup vers lui :

C-connaissez-vous Mist Baskerville ?

Capacité contextuelle:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Dim 4 Mar - 13:52




feat.Noisette <3

Sharpen your edges Noise ne semblait toujours pas à son aise et à son gré, bien malgré tout ce Haru avait pu faire ou dire pour la rasséréner. Elle était assurément d’un naturel bien plus timide que celui-ci, ce qui constituait un fait rare. Néanmoins, bien loin de nuire à l’image qu’elle donnait, cela ne faisait que renforcer son côté charmant, cet aspect pur et innocent qui avait su faire chavirer le Dessinateur en quelques instants. Ses balbutiements à chaque prise de parole, son magnifique regard pourtant si fuyant, ses mimiques anxieuses et redoutant les réactions du garçon… Ce dernier avait presque l’impression d’être en trop dans ce décor paradisiaque, ne souhaitant décemment pas déranger la Baskerville…

Étrangement, Noise n’avait aucune idée de la raison de son éloignement de Zwei Baskerville, ayant été soudainement séparée de lui. Cette révélation étonna grandement Haru, qui avait déjà ouï similaire scénario, mais uniquement dans le cas de décès d’élus, comme cela s’était passé pour les conductrices du Panzer. Cependant, cela ne paraissait pas être l’explication ici, sans quoi la belle se souviendrait probablement d’un tel évènement, et ne l’évoquerait que peu ou pas du tout.

« Vous pensez qu’il pourrait s’agir d’une intervention divine ? »

Ces dieux fêlons étaient capables de tout… Haru les détestait et s’était promis qu’un jour, il ferait partie de ceux qui les renverseraient. Jouer ainsi avec la vie des élus, les arracher parfois à un bonheur pratiquement parfait pour en faire des pions sur un échiquier de taille continentale, ne pas hésiter à en sacrifier pour leur intérêt personnel… Le Marchombre était toujours interloqué de constater le nombre de fidèles de ce genre de divinité…

Peu après, Noise trouva indispensable de se justifier quant à son lien avec Zwei Baskerville, plaisant une nouvelle fois la cause de son maître, avant d’évoquer une relation sensiblement fraternelle. Elle avait vraiment l’air de beaucoup respecter cet homme, de l’aduler au plus haut point et semblait soucieuse de l’opinion, uniquement basée sur des prénotions, que Haru pouvait avoir de lui. Ce dernier lui offrit un sourire rassurant :

« Ne vous en faites pas, je ne suis pas homme à écouter les préjugés. Je préfère me faire mon propre avis sur la question plutôt que d’avoir une opinion erronée. Si vous me dites que Zwei n’est pas méchant, je vous crois sur parole, Noise ! En tout cas, je suis certain d’une chose : il a une chance incroyable d’avoir une sœur telle que vous ! »


C’est alors que Noise évoqua un nom loin d’être inconnu pour le bretteur, dont le regard se durcit aussitôt. Mist… Il ne la connaissait que de nom, mais n’avait jamais rien entendu de bon à son sujet… Byakuya s’était fait battre par cette Fuyujin et y avait laissé son sabre, ainsi que son honneur… Elle était une ennemie, c’était chose certaine.

« Je ne la connais que de nom… C’est une Fuyujin aux intentions clairement hostiles. Elle a vaincu un homme que je connaissais et lui a brisé son épée… J’ignorais en revanche qu’elle était une Baskerville… »


Le garçon au foulard marqua une légère pause.

« Quel est votre lien avec elle ? »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 559
Yens : -485
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 102
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Lun 5 Mar - 15:10



Sharpen your edges...
Feat. HARU



Je... Si je balbutiais souvent... C'était parce que c'était très dur pour moi de m'exprimer sans avoir quelques b-blocages... J'étais naturellement nerveuse, et jamais encore je n'avais pu régler cela...

La température était très agréable par ici... Le vent était doux et relaxant... Il m'apaisait un peu, et le stress que j'avais habituellement était beaucoup moins grand, à ma grande joie... Haru-kun m'aidait aussi, rien qu'en me souriant, ou en parlant de sa belle voix rassurante...

D'ailleurs, le garçon aux cheveux bleus me demanda si je pensais que c'était une intervention divine. Je ne fis qu'hausser des épaules en guise de réponse, ne sachant point vraiment si c'était le cas. Sans mon maître et sans Echo, je me sentais terriblement vulnérable et perdue... Je n'avais souvenir que de la prison, et j'avais du mal à m'habituer à être dehors, à être libre... C'était certes un sentiment agréable mais nouveau, presque bizarre pour moi.

Bien heureusement, le sabreur aux yeux bleus ne semblait pas être comme les autres et ne se fiait donc point aux idées reçues des fuyujins. Zwei n'était pas comme la globalité. Je le savais, je le connaissais bien maintenant. Il était certes plutôt belliqueux, mais c'était une personne juste et laxiste, une personne appréciable et altruiste, bien qu'il ait souvent l'envie d'être seul pour réfléchir. Je souris, rassurée que Haru-kun me faisait confiance.

Je rougis également suite à son compliment plutôt inattendu. J'avais quelques difficultés à m'adapter à être autant sublimée, ayant par le passé toujours été traitée de faible et d'hystérique... Même si en y réfléchissant, ce n'était pas mes souvenirs, mais ceux de mon maître... Vu que je n'étais qu'une pale copie de lui-même, ou du moins de la personne qu'il était...

Merci...

Avais-je timidement chuchoté, le regard ailleurs et main jouant avec les cheveux posés sur ma poitrine.
C'est alors que nous vînmes au sujet de Mist. Haru-kun semblait assez perturbé, et moi, prise de panique soudaine, je me sentais coupable. J'allais m'excuser, mais il me répondit juste avant, me dévoilant qu'il ne la connaissait visiblement que via quelques rumeurs, comme celle d'un homme qui aurait vu son sabre brisé par les mains de l'aérokinésiste. C'était une personne plutôt malsaine, qui était totalement indifférente aux sentiments d'autrui... J'avais peur pour mon maître qui lui vouait un amour aveugle... Écho était d'accord avec moi à ce sujet...

C'est... C'est en quelque sorte la petite amie de mon maître...

Ou plutôt la maîtresse de Zwei...

Capacité contextuelle:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Dim 11 Mar - 1:17




feat.Noisette <3

Sharpen your edges Comme souvent, Haru expliquait l’inexplicable par l’intervention divine. Il n’était pourtant pas fidèle au dieu de sa nation, l’on pourrait même dire qu’il s’agissait de l’exact opposé : il exécrait Manshe bien davantage que quiconque. Le garçon au foulard avait simplement été témoin des nombreuses capacités de celui-ci, à travers son propre vécu, ainsi que celui d’autres élus ayant aimablement partagé le leur. Pour lui, il ne faisait aucun doute que, si le Serpent était suffisamment puissant pour les arracher à leur monde d’origine, séparer des personnes telles que les Baskerville lui était aussi instinctif que la respiration. Toutefois, Noise ne semblait pas avoir d’avis sur le sujet, qui fut bien vite oublié.

Le garçon aux cheveux bleus constata avec plaisir l’effet positif de ses quelques compliments explicitement énoncés sur son interlocutrice, se promettant, en son for intérieur, de ne pas hésiter à le faire à l’avenir. Sans évoquer son côté gentleman séducteur, c’était véritablement une joie pour lui que de mettre en valeur ce qui devait l’être, ce dont les demoiselles, car Haru s’attardait rarement à en faire de même avec les hommes, n’avaient bien souvent pas conscience. Elle le remercia et le bretteur n’eut pas besoin de répartie orale pour lui signifier qu’il l’avait fait spontanément : un simple sourire, comme à son habitude, pour exprimer ses pensées le plus sincèrement possible.

Par la suite, Noise évoqua la femme qui avait été responsable de la déroute de Byakuya, la dénommée Mist. Une Fuyujin que Haru n’avait jamais rencontrée personnellement, mais dont les échos n’auguraient rien de bon. De toute manière, en ces temps de guerre, il était rare que les Bleus laissent entrevoir une part chaleureuse et sympathique de leur quotidien. La Baskerville écouta ce que le Marchombre en savait, avant de révéler que la fameuse demoiselle était la petite amie de Zwei. Le jeune homme pensa alors avoir mal compris, plongeant son regard électrique dans la jolie paire d’azurs ornant le visage de celle qui lui faisait face, découvrant alors qu’il avait parfaitement entendu… Gêné, il fixa un point dans l’horizon, se souvenant du dévouement de la belle pour son maître.

« Je… Je l’ignorais… »


Haru baissa légèrement le timbre de sa voix, bien moins assuré qu’auparavant, avant de reporter son regard sur Noise :

« Puisque Zwei l’aime, Mist doit être une bonne personne, non ? »

Soucieux de faire oublier son commentaire, Haru croisa les yeux de la contemplatrice des calanques, reprenant sur un ton doux :

« Avez-vous déjà aimé quelqu’un, Noise ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 559
Yens : -485
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Quelque part.

Progression
Niveau: 102
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Lun 19 Mar - 15:35



Sharpen your edges...
Feat. HARU



Voir le sourire du dénommé Haru me remplissait de joie, sans que je sache pourquoi. En fait, j’aimais généralement rendre heureux autrui, cela me fait espérer que je ne suis pas si inutile que je le croyais… Mais étrangement, l’effet produit chez lui était différent de ce que je pouvais ressentir usuellement. La rougeur couvrit mon visage, et la chaleur courante de mon corps monta d’un cran. Une sorte d’extase m’envahissait, me rendant bien plus que contente. Le charme de cet homme m’envoûtait, et je me sentais ridicule de le penser, alors que nous nous connaissions à peine. J’avais peur de connaître ce sentiment, de songer que l’hypothèse qui me tourmentait était vraie… Alors je gardais le silence, cherchant à ignorer cette intense émotion.

Nous revînmes discuter sur Mist et mon maître. Je fus comme soulagée, commençant à étouffer à cause de ce croisement de regards muet. Je vis donc le choc et l’embarras le garçon aux cheveux bleus. Oui, cela devait être bien surprenant en y réfléchissant… Ces deux êtres marginaux et imprévisibles étaient semblables à deux dominants. Et qui sait à quel point deux de ce cas là, mis ensemble, pouvaient faire ravage. La morale de la société que je connaissais disait que ce genre de couple ne pouvait pas durer, entraînant beaucoup trop de conflits. Et pourtant ! Ils arrivaient à se supporter, et surtout, à s’aimer. J’étais heureuse et quelque peu fière de mon maître, bien que je gardais un sentiment d’inquiétude, en sachant que sa partenaire, selon les rumeurs, n’était point très fréquentable. Mais, qui étais-je pour juger ? Je n’étais qu’un pauvre valet… Je m’imposais moi-même la dure sujétion de n’avoir le droit que de penser, et le devoir de me taire.

Bien que parfois étais-je tentée d’abolir ce joug, souffrant de mon oisiveté en voyant la douleur quotidienne de mon maître. En effet, je le voyais souvent pleurer pour cette femme, croyant que celle-ci l’aimait moins que lui. Mais pas seulement ! Également, il sanglotait pour la torture qu’elle lui infligeait : le peu de confiance évident qu’elle lui apportait le rendait malheureux. Même si mon maître avait une bête sauvage enfermée en son âme, je le connaissais bien assez pour le juger incapable de blesser sa muse.

N-ne vous inquiétez point, ce n’est rien…

Avais-je déclaré pour l’extirper de sa confusion visible. Ce qu’il dit me perturba légèrement : si Zwei l’aimait, Mist devait être une bonne personne ? Je ne savais quoi penser… Alors je restai sans voix. La question qu’il osa me poser à la suite me prit au dépourvu : avais-je déjà aimé quelqu’un ? Si c’était amoureusement, non, bien que je commençais à douter honteusement actuellement, en plongeant mes yeux en ceux si beaux d’Haru… Mais était-ce réellement ce qu’on appelait “l’amour” ? N’était-ce donc pas une simple attirance physique ? Est-ce que mon cœur était si fragile, au point de me forcer de frémir d’excitation en regardant l’homme devant moi ? L’était-il, au point de réussir à m’obliger de penser qu’il pourrait être une âme sœur, le prince qui viendrait partager ma vie ?...

Je… Je ne sais pas…

Ne fis-que que dire, en baissant les yeux.

Capacité contextuelle:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   Mer 21 Mar - 18:58




feat.Noisette <3

Sharpen your edges Haru se sentait mal à l’aise d’avoir évoqué tout ce qu’il avait entendu au sujet de Mist. Il n’avait pas l’habitude de se fier aux préjugés classiques sur lesquels se basait la société, mais Byakuya était, dans une certaine mesure, plutôt digne de confiance, tant et si bien qu’il l’avait volontiers cru lorsque le guerrier à la chevelure bicolore avait affirmé avoir croisé sur sa route une jeune femme cruelle et sans vergogne, dénuée de tout sentiment de surcroît. Quelle n’avait donc pas été la stupéfaction du garçon en apprenant de Noise que Zwei, le maître qu’elle tenait en si haute estime, sortait avec celle-ci. Ainsi, il s’excusa rapidement, alors que l’incompréhension la plus totale s’emparait de lui. Le Dessinateur décida finalement qu’il ne jugerait de tout ceci que lorsqu’il aurait fait la rencontre de tous les protagonistes, si cela devait arriver un jour.

Fort heureusement, Noise ne semblait pas lui tenir rigueur de cette maladresse. Elle dévia le sujet, ne répondant pas à la tentative de rattrapage de Haru. Au moins, l’oubli ne s’en ferait que mieux. Par la suite, la curiosité du Marchombre, ainsi que son cœur d’artichaut, le poussèrent à interroger la belle Baskerville sur ses sentiments, afin de savoir si elle avait déjà été amoureuse par le passé. Il ne doutait pas un seul instant qu’il y ait eu pléthore de prétendants à ses pieds pour quémander sa main, tant son charme paraissait irrésistible. Toutefois, la demande sembla gêner plus qu’autre chose, la demoiselle, qui détourna les yeux, formulant une réponse évasive.

« Vous ne… savez pas ? Je vois… »

Haru pivota à son tour du regard, fixant l’horizon avec un certain intérêt, admiratif du décor à la fois si sauvage et si paisible que leur offrait cette journée. Les vagues, se déchaînant dans les flots lointains, se dressant face à la mer tranquille… Le vent soufflant avec douceur, murmurant à l’oreille des passants… Les rayons solaires, se reflétant dans l’étendue aquatique, dessinant un trait étincelant… Le paysage devant eux n’était que difficilement descriptible en quelques mots.

« Cet océan est vraiment sublime… Et il dégage tant de puissance… En l’observant ainsi, on pourrait presque se dire qu’il est possible de s’évader… »


Haru marqua une pause, avant de reprendre sur un ton plus assuré, sans toutefois regarder Noise :

« C’est en rencontrant des personnes telles que vous, Noise, que je découvre à quel point ce monde recèle de magnifiques merveilles… »


Le garçon au foulard reporta finalement son attention sur la belle, ajoutant à voix basse :

« Vous êtes magnifique et je m’étonne encore que vous n’ayez jamais rencontré l’amour. Si je devais vous comparer à une fleur… »

Haru s’arrêta, utilisant son Don pour faire apparaître une rose blanche dans sa main droite, la tendant à la jeune femme.

« Je dirais que celle-ci est bien loin d’égaler votre beauté. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Sharpen your edges   

Revenir en haut Aller en bas
Sharpen your edges
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» néron - i'll tell you my sins so you can sharpen your knife.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Calanques paisibles-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.